Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Financement des hôpitaux et transparence. D r Bernhard Wegmüller"

Transcription

1 Financement des hôpitaux et transparence D r Bernhard Wegmüller 1

2 Aperçu 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations 2. DRGs 3. Transparence 4. Conclusions 2

3 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations (I) 3 niveaux souvent enchevêtrés Niveau Acteurs Caractéristiques Financement des hôpitaux (politique sociale) Remboursement des prestations (politique tarifaire) Calcul des coûts Financement : cantons + assureurs-maladie Entre les partenaires tarifaires Au sein de toujours dual dual ou moniste avec H+ REKOLE (contrôle interne) l établissement 3

4 Financement des hôpitaux vs remboursement des prestations Dual / aujourd hui Dual / révision LAMal Canton Assurance Investissements Canton Assurance Financement des hôpitaux D où vient l argent? Remboursement des prestations Comment l argent est-il versé? Dual variable Dual fixe (moniste) Tarifs + garantie de déficit Prix 4

5 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations (II) Le financement des hôpitaux relève de la politique sociale La quote-part que les cantons et les assureurs-maladie paient est une question de politique sociale, pas de remboursement des prestations. Dans une assurance-maladie avec prime par tête : plus les cantons paient, plus il y a de redistribution. 5

6 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations (III) Remboursement des prestations aujourd hui Remboursement des prestations selon des tarifs basés sur les coûts (sans investissements, enseignement et recherche). Pas de prix qui «récompensent» les institutions efficaces et pénalisent l inefficacité. Financement différent des hôpitaux publics (assurancemaladie + «garantie de déficit par l Etat») et des cliniques privées (uniquement assurance-maladie). Enchêtrement du remboursement des prestations et de la politique sociale 6

7 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations (IV) La révision de la LAMal et le financement des hôpitaux Les deux responsables du financement (cantons et assureursmaladie) ne veulent pas payer plus qu aujourd hui. Les cantons s opposent à un report sur l assurance-maladie obligatoire et sur les cantons de prestations aujourd hui payées par l assurance complémentaire. Conseil des Etats : 60% cantons, 40% assureurs-maladie Problème du manque de transparence dans le financement, c.-à-d. pas de contributions conjointement reconnues. 7

8 1. Financement des hôpitaux et remboursement des prestations (VI) La révision LAMal Introduction du remboursement des prestations (p. ex. forfaits par cas) Prise en compte des investissements dans le remboursement des prestations (jusqu à présent par les cantons ou les assurances complémentaires) Prise en compte de la formation professionnelle (enseignement non universitaire) Prise en compte des hôpitaux privés et des assurés complémentaires Question de politique sociale : comment les coûts jusqu à présent assumés s par le canton seront-ils intégr grés s et calculés s dans les nouveaux forfaits par cas (DRG)? 8

9 2. DRG (I) Plus les coûts (établissement, investissements, enseignement et recherche) calculés dans les tarifs (DRG) seront nombreux, plus le secteur de la santé sera transparent et plus la véracité des coûts sera assurée. Problèmes des hôpitaux avec prestations spéciales : solutions spéciales nécessaires Formation professionnelle fonds de formation de la branche Enseignement universitaire contributions cantonales Investissements taux normatifs 9

10 2. DRG (II) Lorsque les principales sources de revenu des hôpitaux sont les produits découlant des prestations effectives (p. ex. DRG), les prestations des différents hôpitaux deviennent comparables. Les DRG génèrent g la transparence entre les prix et les prestations des hôpitaux. Les DRG suppriment les fausses incitations (trop longues durées d alitement, d tarifs uniformes pour les cas légers l et lourds). 10

11 2. DRG (III) A éclaircir Les cantons constituent-ils désormais aussi des parties tarifaires et à la négociation? Les cantons vérifient-ils séparément toutes les factures? Pour les patients intracantonaux? Pour les patients extracantonaux? Comment les cantons et les assureurs coordonnent-ils leurs paiements en tant que responsables du financement? P. ex. lorsqu une des parties conteste la facture? 11

12 3. Transparence (I) Les DRG assurent la transparence des prestations. Les factures et les données médicales suscitent divers problèmes : protection des données lors de la facturation ; les hôpitaux saisissent de grandes quantités de données, mais n en profitent pas beaucoup ; les coûts sont engendrés par la saisie des données et non par l analyse des données ; les prestataires et les responsables du financement sont en désaccord sur les données de coûts nécessaires. 12

13 3. Transparence (II) Proposition de H+ pour un organe paritaire de compensation des paiements Objectif : base de données reconnue et utilisée par tous les partenaires Principes construire sur les acquis pas d administration lourde possibilité de décentralisation Avantages Données centralisées disponibles dans le cadre de la protection des données Données acceptées Moins de charges pour les hôpitaux 13

14 3. Transparence (II) Tâches Saisie et vérification formelle des données médicales et de facturation Tranmission aux assureurs des données individuelles de facturation Transmission aux cantons et à l administration fédérale (OFSP, OFS) des données médicales cumulées Mise à disposition de données sur demande d un partenaire Calcul des participations cantonales 14

15 4. Conclusions H+ soutient une intégration rapide des forfaits par cas dans la LAMal (soutien du projet SwissDRG) H+ soutient une intégration rapide d un nombre aussi élevé que possible de coûts des hôpitaux dans les prix LAMal (investissements, formation professionnelle) H+ soutient l identification claire des coûts non imputables (capacités de politiques régionales, enseignement universitaire et recherche) H+ s engage en faveur d une politique nationale de la santé cohérente (conditions-cadre, monisme) 15

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses Informations de base pour les professionnels de la santé Qu est-ce que SwissDRG? SwissDRG (Swiss Diagnosis Related Groups) est le nouveau système tarifaire

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli Plan de l exposé le système de santé suisse les Hôpitaux universitaires de Genève

Plus en détail

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux

Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux Révision de la LAMal, financement hospitalier éléments principaux 28 mars 2014 Sommaire 1. Bases 2. Nouvelles règles et principes du financement hospitalier 3. Forfaits liés aux prestations 4. Planification

Plus en détail

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es VEILLE Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es Par Sandra Spagnol, juriste à l ARTIAS Août 2011 ARTIAS - Rue des Pêcheurs 8-1400 Yverdon-les-Bains - Tél. 024 557

Plus en détail

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Dr Pierre-François Cuénoud Médecin-chef, département de chirurgie Centre Hospitalier du Centre du Valais, Sion Financement hospitalier

Plus en détail

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45%

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45% Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Combien de travailleurs sont employés dans le secteur de la santé? Près de 4,9 millions d actifs travaillent en Suisse, dont un

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

Fiche d information sur la politique de la santé

Fiche d information sur la politique de la santé Fiche d information sur la politique de la santé V. Questions et réponses concernant la compensation des risques dans l assurance-maladie Etat: juillet 2012 Chères lectrices, chers lecteurs, Dans l assurance

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures Pour un contrôle efficace des factures La solution pour contrôler efficacement les factures Activité première de tout assureur, le contrôle des factures est un élément essentiel pour maîtriser les coûts

Plus en détail

TARMED forces et faiblesses

TARMED forces et faiblesses TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre 2010. Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2

Plus en détail

Aperçu de la session Printemps 2015

Aperçu de la session Printemps 2015 Aperçu de la session Printemps 2015 Recommandations de santésuisse Conseil des Etats Date Projet Recommandation de santésuisse Observations de santésuisse 2.3.15 13.080 LAMal. Compensation des risques;

Plus en détail

Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons. Informations pour les soins à domicile et en EMS

Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons. Informations pour les soins à domicile et en EMS Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons Informations pour les soins à domicile et en EMS Vos soins Soins requis et prise en charge Vous avez besoin de soins et d aides personnalisés. Les soins

Plus en détail

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés?

PCS-Suisse. SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? PCS-Suisse SwissDRG : quelles solutions prévues aux problèmes rencontrés? Alexandre Weber, économiste Département économie SwissDRG SA 16 novembre 2012 Aperçu 1. Premières expériences 2. Défis pour la

Plus en détail

La FMH en faveur du tiers garant papier de position

La FMH en faveur du tiers garant papier de position 1 En bref La FMH soutient la règle en vigueur conformément à l art. 42 al. 1 LAMal, selon laquelle c est le système du tiers garant qui prédomine dans le secteur ambulatoire, pour autant qu aucune autre

Plus en détail

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Domenico Ferrari Atelier ALASS Le développement de la comptabilité analytique dans les hôpitaux et des indicateurs

Plus en détail

CAISSE-MALADIE. Assurance de base

CAISSE-MALADIE. Assurance de base CAISSE-MALADIE Assurance de base Toute personne domiciliée en Suisse a l obligation de s assurer contre la maladie et les accidents, quels que soient son âge, son origine ou le statut de son séjour. L

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-maladie

Loi fédérale sur l assurance-maladie Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) (Financement hospitalier) Modification du 21 décembre 2007 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007)

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Canton AG AI AR Part de l assurance obligatoire des soins (LAMal) - forfaits mipp 1 pour l'hôpital cantonal AG - forfaits

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal)

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Extrait d un exposé du Dr Willy Oggier, Gesundheitsökonomische Beratungen AG, Küsnacht Structure Comment les négociations tarifaires

Plus en détail

Loi sur le dossier électronique du patient

Loi sur le dossier électronique du patient Berne, le 4. septembre 2014 Loi sur le dossier électronique du patient Prise de position de CURAVIVA Suisse En tant qu association de branche et d institutions orientée vers la politique des employeurs,

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

approuvant les conventions tarifaires 2012 et 2013 concernant le traitement hospitalier en division commune de l hôpital fribourgeois

approuvant les conventions tarifaires 2012 et 2013 concernant le traitement hospitalier en division commune de l hôpital fribourgeois Ordonnance du 1 er avril 2014 Entrée en vigueur : immédiate approuvant les conventions tarifaires 2012 et 2013 concernant le traitement hospitalier en division commune de l hôpital fribourgeois Le Conseil

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE 00.005. d'un projet de décret autorisant le Conseil d'etat à donner la caution

SANTE PUBLIQUE 00.005. d'un projet de décret autorisant le Conseil d'etat à donner la caution 1 Document: 00005_js Disquette: SGC SANTE PUBLIQUE 00.005 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l appui d'un projet de décret autorisant le Conseil d'etat à donner la caution solidaire de l'etat

Plus en détail

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse MIOTTI_HUMBEL_KERSTEN_LANG Avocats 5201 Broug, case postale 460 Avis de droit du 28 mars 2008 relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie à l attention de H+ Les Hôpitaux de

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Planification hospitalière 2015 lits d attente

Planification hospitalière 2015 lits d attente Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Service de la santé publique Departement für Gesundheit, Soziales und Kultur Dienststelle für Gesundheitswesen Planification hospitalière

Plus en détail

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité?

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité? JANVIER 2015 14_INT_294 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jean-Marie Surer et consorts - Factures de la CSS payées à tort, à qui la responsabilité? 1 RAPPEL DE L'INTERPELLATION "La plus grande

Plus en détail

La Caisse unique: un faux débat

La Caisse unique: un faux débat La Caisse unique: un faux débat Quelques réflexions sous l angle l économie de la santé Transparents tirés du discours de Willy Oggier, Dr. oec. HSG, économiste de la santé, Zurich Plan Le système de santé

Plus en détail

Ordonnance sur la transition comptable et financière entre le Réseau Santé Valais et les établissements hospitaliers

Ordonnance sur la transition comptable et financière entre le Réseau Santé Valais et les établissements hospitaliers - - 800.7 Ordonnance sur la transition comptable et financière entre le Réseau Santé Valais et les établissements hospitaliers du novembre 00 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu les dispositions du

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Généralités

CHAPITRE PREMIER Généralités Règlement d'introduction de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion

REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion Décision sur la proposition n 14_003 Traçabilité de la proposition Date Statut Remise le: 9.4.2014 1 er traitement 24.4.2014 2 ème traitement

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016

Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016 Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016 Projet: Benchmark 2016 Date: septembre 2015 Page 1 Situation de départ

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux, les maisons de naissance et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie 1 (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat

Plus en détail

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement Peter Eberhard, 21 avril 2009 Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Plus en détail

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref 2 Vous devez vous faire hospitaliser? Un certain nombre de choses ont changé suite au nouveau financement hospitalier.

Plus en détail

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012

Département de radiologie médicale. Nouveau financement hospitalier en 2012 Nouveau financement hospitalier en 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Historique 3. Bases légales 4. Le système DRG 5. Impact économique 6. Autre nouveauté en 2012 7. Discussion 1. Introduction Le nouveau

Plus en détail

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Session d'automne 009 e-parl.09.009 :0 - - 09.05 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Projet du du 9 mai 009 Décision du du 9 septembre 009 Adhésion au projet, sauf observation contraire

Plus en détail

En date du 14 juin 2002, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une motion qui a la teneur suivante :

En date du 14 juin 2002, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une motion qui a la teneur suivante : Secrétariat du Grand Conseil M 1454-A Date de dépôt: 3 septembre 2003 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M. Pierre Froidevaux demandant un véritable accès aux soins

Plus en détail

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez Informations destinées aux patients Vos droits...votre carte d assuré vous permet d accéder aux prestations médicales....vous êtes soignés

Plus en détail

Papier de positionnement

Papier de positionnement Papier de positionnement Financement des prestations médicales à la charge de la LAMal (Version du 31 août 2011) 1. Situation de départ Les flux de financement complexes ainsi que le mix de financement

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2010 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2010 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2010 du brevet Assurance-maladie (AMal) No de candidat (e) : Durée de l'examen : Nombre de

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET DÉCEMBRE 200 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET modifiant le décret du 2 septembre 994 pour la création d'un compte spécial intitulé "Crédit d'inventaire" pour les investissements des Hospices cantonaux

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2008 du brevet Assurance-maladie (AMal) Nom / Prénom : No de candidat (e) : Durée de l'examen

Plus en détail

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance maladie et accidents Ordonnance du 3 juillet 2002 sur le calcul des coûts et le classement des

Plus en détail

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger)

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger) Vos primes pour 2015 Cette année, les primes pour 2015 ont été soumises à une observation particulièrement attentive en prévision de la votation sur l instauration d une caisse publique d assurance-maladie.

Plus en détail

Papier de positionnement

Papier de positionnement Papier de positionnement Promotion de la santé et prévention (Version du 10 décembre 2007) 1. Situation de départ Le 5.9.2005, le Département fédéral de l intérieur (DFI) a mis en place la commission spécialisée

Plus en détail

CEM: les comptes d épargne médicale

CEM: les comptes d épargne médicale CEM: les comptes d épargne médicale 1. Situation Le financement du système suisse de santé est à l évidence en passe de devenir un des sujets les plus discutés au cours du siècle. Comme dans la plupart

Plus en détail

Newsletter. Nr. 5/15. Date 06.10.2015 Embargo 06.10.2015, 11:00 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL 2. COMMUNICATIONS 3. MANIFESTATIONS / INFORMATIONS

Newsletter. Nr. 5/15. Date 06.10.2015 Embargo 06.10.2015, 11:00 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL 2. COMMUNICATIONS 3. MANIFESTATIONS / INFORMATIONS Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Surveillance des prix SPR Newsletter Date 06.10.2015 Embargo 06.10.2015, 11:00 Nr. 5/15 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL Comparaison

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Loi du 9 décembre 2010 Entrée en vigueur :... d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 13 juin 2008 sur

Plus en détail

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal

Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Assurance facultative d indemnités journalières; LAMal Conditions générales d assurance (CGA) Edition 0. 00 Introduction La désignation KPT/ CPT sous-entend toujours la KPT/ CPT Caisse-maladie. I. Dispositions

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE

ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE Plan de présentation Constat d ensemble sur l assurance santé Secteur formel Secteur privé Primes assurances non-vie

Plus en détail

Tarification dans le domaine du sauvetage

Tarification dans le domaine du sauvetage Tarification dans le domaine du sauvetage Décision du Conseil fédéral du 26 mai 2004 (santésuisse Ticino contre le Conseil d Etat du canton du Tessin et la Federazione Cantonale Ticinese Servizi Ambulanze,

Plus en détail

Conférence de presse du 18 novembre 2015

Conférence de presse du 18 novembre 2015 Conférence de presse du 18 novembre 2015 Le comparateur des hôpitaux de santésuisse Une plate-forme en ligne pour accroître la transparence dans le système hospitalier suisse hostofinder.ch Date: 18.11.2015

Plus en détail

RAPPORT EXPLICATIF. accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. DSAS/Projet du 06.12.

RAPPORT EXPLICATIF. accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. DSAS/Projet du 06.12. RAPPORT EXPLICATIF accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance Le présent rapport explicatif est structuré selon le plan suivant : 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007. Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse

Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007. Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse Conférence de presse du 11.09.2007 sondage santé 2007 Conséquences politiques tirées du sondage Revendications de santésuisse Fritz Britt Directeur de santésuisse Projet: sondage santé 2007 Date: 11.09.2007

Plus en détail

Réforme du système suisse de santé. Entreprendre des réformes maintenant

Réforme du système suisse de santé. Entreprendre des réformes maintenant Réforme du système suisse de santé Entreprendre des réformes maintenant Base de discussion pour le congrès du parti du 20 juin 2009 I. Le PDC suisse applique les principes suivants en matière de politique

Plus en détail

AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS

AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS AXE POLITIQUE 1. SANTE Une santé moins chère, mais plus transparente 2. CONCURRENCE Plus de concurrence et une action

Plus en détail

Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales

Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales Fin de la première phase 18 décembre 2015 SPJBB SPU CPM PZM 1 Sommaire A. Contexte et objectifs B. Etat actuel C. Résultats de la première phase

Plus en détail

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets Hanoï 6 novembre 2012 par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets STRUCTURE de l exposé INTRODUCTION 1.Le fonctionnement du système 2.Le financement du système 3.La gestion du système QUESTIONS

Plus en détail

R 501. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de résolution. Proposition présentée par le Conseil d'etat. Date de dépôt: 25 août 2005 Messagerie

R 501. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de résolution. Proposition présentée par le Conseil d'etat. Date de dépôt: 25 août 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil R 501 Proposition présentée par le Conseil d'etat Date de dépôt: 25 août 2005 Messagerie Proposition de résolution demandant la modification de l'article 25, alinéa 2, lettre

Plus en détail

La coordination gérontologique en Suisse: où en est-on?

La coordination gérontologique en Suisse: où en est-on? La coordination gérontologique en Suisse: où en est-on? Rencontre romande de Curaviva Suisse. 20.09.2012 Neil Ankers, Consultant et entrepreneur social 2 3 1. Anamnèse 2. Analyse 3. Diagnostic 4. Prescription

Plus en détail

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins Avant-Projet Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins du L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art. 117, al. 1, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier 11.439 Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier Rapport de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) e-parl 0..008 7:04 04.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Projet du Décision du Propositions de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national

Plus en détail

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6 Digne de confiance Édition 2007 Assurance-hospitalisation LIBERO Conditions complémentaires d assurance (CCA) Art. I. Généralités Objet de l assurance 1 Dispositions applicables 2 Possibilités d assurance

Plus en détail

fixant les baserates 2012 et 2013 de l hôpital fribourgeois pour les assureurs-maladie affiliés à tarifsuisse SA, Assura-Basis SA et SUPRA-1846 SA

fixant les baserates 2012 et 2013 de l hôpital fribourgeois pour les assureurs-maladie affiliés à tarifsuisse SA, Assura-Basis SA et SUPRA-1846 SA Ordonnance du 8 avril 2014 fixant les baserates 2012 et 2013 de l hôpital fribourgeois pour les assureurs-maladie affiliés à tarifsuisse SA, Assura-Basis SA et SUPRA-1846 SA Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal

Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal Soirée d information concernant l augmentation du coefficient fiscal Guide pour la lecture des comptes communaux Claude Jeanrenaud, Institut de recherches économiques, Université de Neuchâtel Espace Perrier

Plus en détail

Délégation d'activités économiques (concessions et autres instruments)

Délégation d'activités économiques (concessions et autres instruments) Délégation d'activités économiques (concessions et autres instruments) Prof. Etienne Poltier Lausanne, 10 février 2015 Plan I. Introduction A. Délimitation du sujet B. Délégation et marché public II. La

Plus en détail

Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel

Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel Pilotage des soins hospitaliers par le financement dans le canton de Neuchâtel Situation actuelle et perspectives 1 Plan de la présentation 1. Contexte neuchâtelois 2. Objectifs 3. Situation actuelle 4.

Plus en détail

Questions et réponses (FAQ)

Questions et réponses (FAQ) Questions et réponses (FAQ) Nouvelle convention tarifaire avec les pharmaciens: rémunération basée sur les prestations (RBP) Idée de base du système 1. Quelle est la philosophie à la base de la RBP? Les

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

Economicité et qualité : une contradiction?

Economicité et qualité : une contradiction? Economicité et qualité : une contradiction? Bâle, 10 novembre 2011 Dr Pierre-François Cuénoud Membre du Comité Central de la FMH Responsable du domaine SwissDRG Membre du Conseil d'administration de SwissDRG

Plus en détail

Transparence en assurance

Transparence en assurance The European Federation of Insurance Intermediaries La Fédération européenne des intermédiaires d assurances PRINCIPES DU BIPAR Transparence en assurance Bruxelles, juin 2008 Le BIPAR, la Fédération européenne

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP)

concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP) 8.. Ordonnance du 8 novembre 0 concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du novembre 995 d application de la loi fédérale sur l assurance-maladie

Plus en détail

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 du 1 er janvier 2007 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2007) Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Parties Les parties à

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

ROF 2011_122. Loi. concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. Le Grand Conseil du canton de Fribourg.

ROF 2011_122. Loi. concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Loi du 4 novembre 2011 Entrée en vigueur :... concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 21 décembre 2007 de la loi

Plus en détail

Regula Palladino Pharma Care Ausserfeldweg 1 4528 Zuchwil - Soleure Téléphone 032 686 28 12 Fax 032 686 28 10 rpalladino@mediservice.

Regula Palladino Pharma Care Ausserfeldweg 1 4528 Zuchwil - Soleure Téléphone 032 686 28 12 Fax 032 686 28 10 rpalladino@mediservice. 1 Regula Palladino Pharma Care Ausserfeldweg 1 4528 Zuchwil - Soleure Téléphone 032 686 28 12 Fax 032 686 28 10 rpalladino@mediservice.ch www.mediservice.ch Assurances sociales Ce que j ai toujours voulu

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

Détermination des coûts et formation des tarifs

Détermination des coûts et formation des tarifs Détermination des coûts et formation des tarifs Dans le domaine hospitalier AOS Version 2.0 Sommaire 1 Introduction... 2 2 Management Summary... 3 3 Recommandations... 5 4 Base légale... 7 5 Base de données...

Plus en détail

concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012

concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012 Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. +41 (31) 633

Plus en détail

Demande de renseignements no1 du GRAME à Gazifère Inc. Déposée le 14 septembre 2009

Demande de renseignements no1 du GRAME à Gazifère Inc. Déposée le 14 septembre 2009 Déposée le 14 septembre 2009 Demande de procéder au dégroupement du prix de transport dans les Tarifs de Gazifère Inc., demande pour la fermeture réglementaire des livres pour la période du 1er janvier

Plus en détail

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale L Institut national d assurance maladie-invalidité Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale 6 Juillet 2015 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins

Plus en détail

MediSync Pour comparer efficacement les données des assurés

MediSync Pour comparer efficacement les données des assurés Pour comparer efficacement La solution pour comparer efficacement permet de comparer efficacement et en toute fiabilité les données actuelles des assurés entre les prestataires et les assureurs. D'un côté,

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

InformatIon Mars 2012. Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie

InformatIon Mars 2012. Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie InformatIon Mars 2012 Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie Comment fonctionne le système de santé? Le b.a-ba de l assurance-maladie le système de santé suisse figure

Plus en détail

Loi fédérale sur le dossier électronique du patient*

Loi fédérale sur le dossier électronique du patient* Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur le dossier électronique du patient* (LDEP) du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al.

Plus en détail

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Protection Temporelle Pour rester maître de la situation si vous devenez en état de dépendance La Protection Temporelle est une assurance soins de

Plus en détail