LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES"

Transcription

1 ²Communauté française Ville de Bruxelles Institut des Carrières Commerciales Rue de la Fontaine, Bruxelles LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES ÉTUDE COMPTABLE ET FISCALE PAR L ANALYSE DE CAS PRATIQUES Épreuve intégrée réalisée en vue de l obtention du titre de «Technicienne en comptabilité» Tulay OZDEMIR

2 Remerciements Je souhaite adresser ici tous mes remerciements aux personnes qui m ont apporté leur aide et qui ont ainsi contribué à l élaboration de ce mémoire. Monsieur Eric Kirsch, pour la confiance faite, les nombreux conseils et les réponses apportées. Le personnel administratif, pour l attention portée et les encouragements. Tous mes professeurs pour leurs enseignements. J adresse mes plus sincères remerciements à tous mes proches et amis qui m ont toujours soutenue et encouragée tout au long de mes études.

3 Sommaire 0. Glossaire Introduction Notions de base Définition Qui est concerné par les amortissements? Pourquoi amortir? Quand amortir? Base d amortissement Durée d amortissements Début d amortissements Les amortissements linéaires Les amortissements dégressifs Aspects juridiques et conséquences financières des amortissements Aspect juridique des amortissements Aspect financier des amortissements Quelques cas comptables pratiques Amortissement accéléré Reprise d amortissements Vente d un actif déjà amorti Réévaluation d un actif Différence entre amortissement comptable et fiscal Enquête Compte rendu de l enquête Conclusion de l enquête Conclusion Bibliographie Annexes... 27

4 0. Glossaire Droit de mutation Les droits de mutation sont les droits et taxes perçus par le notaire pour le compte de l'etat et des collectivités à chaque changement de propriétaire. Frais d établissement Les frais d établissement sont des frais qui se rattachent à la constitution, au développement ou à la reconstruction de la société, tels que les frais de constitution ou d augmentation de capital, les frais d émission d emprunts et les frais de restructuration. Investissement L investissement est au sens de l entreprise une opération économique pour acquérir des biens durables utilisés pendant plusieurs exercices. Prorata temporis L expression prorata temporis s applique à tout calcul dans lequel un taux appliqué tient compte du temps écoulé. A partir de l exercice d imposition 2005, toutes les sociétés sont tenues d effectuer des amortissements prorata temporis (même celles bénéficiant du taux réduit) Le coupon est ainsi calculé prorata temporis, c'est-à-dire de manière proportionnelle au temps déjà écoulé jusqu à la date de versement du coupon. Réduction de valeur La loi comptable permet d enregistrer la charge que représente une perte de valeur non prévisible d un bien de production ou d un immobilisé. Cette opération s appelle réduction de valeur. Cet enregistrement de charge s opère généralement au moment des inventaires et de la fin de l exercice comptable et permet d ajuster la valeur comptable d un immobilisé à sa valeur d inventaire. Réévaluation d un actif Un actif dont la valeur est jugée supérieure à la valeur comptable inscrite dans les comptes peut faire l objet d une réévaluation. Généralement un expert se prononce sur la valeur à prendre en considération et l entreprise enregistre la plus-value constatée en augmentant le compte concernée en classe 2 via un compte de la classe 12 «plus-value de réévaluation». - Tulay OZDEMIR 4

5 Valeur La valeur est en économie la valeur d un bien ou d un service qui naît des besoins et des désirs contraints par : La rareté (ce qui est rare est cher) Le coût (conçu comme la somme des intrants) L utilité (si j en ai besoin, je suis prêt à y mettre le prix) Et un soupçon d irrationnel (le désir, la peur du risque, l émulation distordent les calculs les plus pertinents) Attribuer de la valeur à quelqu un, quelque objet, ou quelque idée, c est lui accorder de l estime et de l intérêt. C est un attribut positif et en même temps subjectif. Valeur comptable Le montant net auquel un actif ou un passif est inscrit dans les livres d un compte. La valeur comptable correspond au coût d origine de l actif moins son amortissement cumulé. Valeur nette comptable Les initiales anglo-saxonnes NBV signifient Net Book Value. L équivalent français est VNC (Valeur nette comptable), c'est-à-dire, en comptabilité, la valeur brute minorée du montant des amortissements et / ou des provisions. Valeur résiduelle Il s agit de la valeur fixée à partir des réparations effectuées sur un bien totalement amorti lors de sa cession. La valeur résiduelle est déterminée au moment de l acquisition. Il s agit de l estimation de la valeur que l acquisition devrait avoir à la fin de la durée de l amortissement. - Tulay OZDEMIR 5

6 1. Introduction Lors de la clôture de l exercice et l établissement du bilan, il est une étape à laquelle les comptables ne peuvent déroger : l enregistrement des amortissements. L amortissement est une charge enregistrée en compte de résultat et déductible fiscalement. Avant d enregistrer la charge d amortissement, le comptable doit être au fait de plusieurs informations légales afin de comptabiliser ceux-ci correctement. Ce travail tentera donc d éclairer le lecteur sur toutes les règles comptables et fiscales d amortissements, en abordant notamment les deux méthodes d amortissements les plus utilisées par les entreprises, la méthode linéaire et la méthode dégressive. L objectif de ce travail est double, d une part définir et parcourir l ensemble des règles comptables et fiscales concernant les amortissements et d autre part de mettre en lumière les différences entre les méthodes linéaires et dégressives et pourquoi les entreprises optent-pour l une ou l autre de ces méthodes. Le développement se fera par étapes successives avec des démonstrations chiffrées et des cas pratiques concrets et leurs écritures comptables. Une grande partie a été consacrée à la recherche d informations juridiques, comptables et fiscales. Ceci fera l objet des chapitres 2 et 3. Lors de la préparation, j ai pu constater que les investissements amortissables pouvaient subir plusieurs opérations comme la revente, la réévaluation J aborde ces opérations dans le chapitre 4 afin de démontrer l impact sur les amortissements. Une autre constatation est que la fiscalité joue un rôle important sur les amortissements et le chapitre 5 démontrera la différence entre les amortissements comptables et fiscaux. Enfin, une enquête a été réalisée auprès de deux entreprises afin de rapprocher au maximum la présente étude avec la vie quotidienne des entreprises. - Tulay OZDEMIR 6

7 2. Notions de base 2.1 Définition Définition légale de l amortissement : Montants pris en charge par le compte de résultats, relatifs aux frais d établissement et aux immobilisations incorporelles dont l utilisation est limitée dans le temps, en vue soit de répartir le montant de ces frais d établissement et le coût d acquisition, éventuellement réévalué, de ces immobilisations sur leur durée d utilité ou d utilisation probable, soit de prendre en charge ces frais et ces coûts au moment où ils sont exposés. 1 Le concept d amortissement peut être envisagé à deux points de vue : 1. Selon le premier, l amortissement est considéré comme la constatation de la dépréciation inexorable et, en principe, irréversible subie par les immobilisations dont la durée d utilisation est limitée dans le temps ; 2. Selon le second, l amortissement est considéré comme la prise en charge progressive par le compte de résultats de la valeur d acquisition d une immobilisation sur sa durée probable d utilisation. Caractéristiques des amortissements Les amortissements doivent répondre aux critères de prudence, de sincérité et de bonne foi et sont spécifiques aux éléments de l actif pour lesquels ils ont été constitués ou actés. Les éléments de l actif dont les caractéristiques techniques ou juridiques sont entièrement identiques peuvent toutefois faire globalement l objet d amortissements ou de réductions de valeur. Il est également important que, conformément à l article 48 de l AR C.Soc., les amortissements soient constitués systématiquement. 1 1 (art.45, al. 1 er, AR/C.Soc) - Tulay OZDEMIR 7

8 2.1.1 Qui est concerné par les amortissements? Les indépendants et les sociétés sont sujets aux amortissements. Voici les comptes du bilan qui sont touchés par l amortissement 2 : Compte comptable Libellé Les frais d établissement Immobilisations incorporelles 22/27000 Immobilisations corporelles Terrains et constructions Installations, machines et outillages Mobiliers et matériel roulant Location financement et droit similaire Autres immobilisations corporelles Immobilisations en cours et acomptes versés Sont donc amortissables tous les investissements réalisés par l entreprise et qui sont enregistrés dans la classe 2, hormis : Les terrains Les œuvres d art Les immobilisations financières (classe 28) Par exemple, les terrains feront plutôt l objet d éventuelles réductions de valeur, étant donné que le terrain n a pas de durée de vie limitée Pourquoi amortir? Un bien qui sera utilisé plus d un an et ayant une certaine valeur 3 ne sera pas inscrit en charge mais en actif immobilisé (classe 2). Si ce bien a une durée de vie limitée, il fera l objet d amortissement. Les achats de biens d investissements inscrits dans un des comptes de la classe 2 mentionnée plus haut doivent être inscrits chaque année en compte de résultat, et pour une partie représentant leur dégradation due à l usage. Ceci pour en comptabiliser la dépréciation annuelle et diminuer la valeur du bien à l actif du bilan. A la fin de la durée de vie du bien, la valeur d acquisition aura été étalée tout au long de la durée de vie du bien par une inscription en charge. La valeur au bilan sera donc de zéro Quand amortir? Les amortissements se font une fois par an, généralement au 31/12. 2 En annexe, une liste complète des comptes est proposée 3 Généralement plus de 250 HTVA - Tulay OZDEMIR 8

9 2.2 Base d amortissement Le prix d'achat, après déduction des remises, rabais et ristournes constitue la base de calcul. Celle-ci : doit-être augmentée de tous les coûts directement attribuables, comme les frais de livraison et de manutention initiaux, les frais de transport, d'installation, de montages nécessaires à la mise en état d'utilisation des biens, les honoraires de professionnels comme les architectes et la TVA nondéductible. Ces frais-là sont appelés frais accessoires. Le résultat obtenu constitue la base d amortissement. Note : Les droits de mutations, honoraires, commissions et frais d'actes peuvent être rattachés au coût d'acquisition des immobilisations ou être comptabilisés en charges. Exemple 1 Une entreprise décide d acquérir une machine pour , elle obtient une remise de 5 %, et les frais de transport et d installation sont facturés à 600. Valeur du bien HTVA : % = = HTVA Ecriture comptable D C Machine , TVA à récupérer 2.121, Fournisseur ,00 Exemple 2 Acquisition d un véhicule mixte pour TVAC (21 %) Montant hors TVA de l investissement = / 1,21 = ,28 TVA = 5.553,72, dont 50 % non déductibles et compris dans le prix d acquisition du véhicule Valeur du bien HTVA: , ,86 (TVA non déductible) = ,14 Ecriture comptable D C Mobilier et matériel roulant , TVA à récupérer 2.776, Fournisseur ,00 - Tulay OZDEMIR 9

10 2.3 Durée d amortissements Les amortissements répartissent les frais d acquisition d une immobilisation sur sa durée d utilité ou d utilisation probable, ou encore sur la durée de vie économique de l actif. Cette durée de vie doit être estimée. La durée d utilité ou d utilisation dépend de l usure technique et économique. Cette durée de vie économique peut être exprimée en unités de temps, unités de consommation ou une combinaison des deux : La durée simple: L amortissement exprimé en nombre d années sert de base au calcul de la durée d utilité. L entreprise prévoit qu elle épuisera la totalité de son stock de prestations sur un certain nombre d années ; Exemple 4 : Une imprimerie achète une presse à (prix d achat, y compris tous les frais accessoires). La durée de vie économique de la presse à imprimer est estimée à 5 ans. Le taux d amortissement est par conséquent égal à 100/5= 20.L annuité d amortissement linéaire s élève dès lors à L utilisation purement quantitative: Le stock de prestations de l actif est exprimé en unités quantitativement mesurables ; Exemple : Une imprimerie achète une presse à (prix d achat, y compris tous les frais accessoires). Il est prévu d imprimer journaux avec cette presse. Le coût d amortissement par journal s élève dès lors à / = 0,01. Au cours de l année X, journaux sont imprimés. Il convient dès lors de comptabiliser un amortissement de Une combinaison de la durée et de l utilisation: La durée de vie est exprimée en unités de temps, d une part, et en unités de consommation, d autre part ; Exemple : Une imprimerie achète une presse à (prix d achat, y compris tous les frais accessoires). La durée de vie économique de la presse est estimée à 5 ans et il est prévu d imprimer journaux avec cette presse. Au cours de l année X, journaux sont imprimés. Etant donné que l amortissement en fonction de l utilisation (18.000) est inférieur à celui en fonction du temps (20.000), le temps sera pris comme base et un amortissement de euros sera pris en résultat. 4 Site de la CNC Liens, Consulté la dernière fois le 09/06/ Tulay OZDEMIR 10

11 Le fisc impose des durées d amortissements selon le type d immobilisations amortissables 5 : Types d immobilisations amortissables Bâtiments 1 Bâtiments 2 Durée fiscale d amortissement Taux fiscal d amortissement 20 ans 30 ans 5 % 3 % Véhicule 3 à 5 ans 33 à 20 % Mobilier 10 ans 10 % Chauffage d une serre 10 ans 10 % Petit outillage 3 ans 33 % Serre 14 ans 7 % Selon l usage 1) Industriel 2) Commercial ou administratif Note : Pour les frais d établissement 6, l amortissement est obligatoire, sur une durée maximale de cinq ans (sauf pour les intérêts d emprunts). Mais leur prise en charge directe est également possible (amortissement à 100 %). Les durées d amortissements doivent être inscrites dans les règles d évaluation de chaque entreprise. Un exemple de ces règles d évaluation se trouve après les annexes des comptes annuels. 2.4 Début d amortissements Les petites et moyennes entreprises peuvent amortir une annuité complète. Les grandes entreprises doivent amortir au prorata temporis. L article 15 du code des sociétés définit qui est une grande entreprise. 1er. Les petites sociétés sont les sociétés dotées de la personnalité juridique qui, pour le dernier et l'avant-dernier exercice clôturé, ne dépassent pas plus d'une des limites suivantes : Nombre de travailleurs occupés, en moyenne annuelle : 50 ; Chiffre d'affaires annuel, hors taxe sur la valeur ajoutée : EUR ; Total du bilan : EUR ; Sauf si le nombre de travailleurs occupés, en moyenne annuelle, dépasse 100. En résumé, une entreprise ayant plus de 100 travailleurs sera d office considéré comme grande entreprise devant amortir au prorata temporis ; 5 consulté la dernière fois le 09/06/ Il s agit de frais qui se rattachent à la constitution, au développement ou à la restructuration de l entreprise. Les frais d établissement sont évalués à leur valeur d acquisition. - Tulay OZDEMIR 11

12 Sont donc considéré comme petite entreprise les personnes physiques commerçantes ou personnes morales de forme société en non collectif ou en commandite simple dont le chiffre d affaire hors TVA < Exception : Pompistes < Exemple 1 Une entreprise avec 55 travailleurs, un total bilan de et un chiffre d affaire de >>> Il s agit donc d une petite entreprise pouvant amortir une annuité complète. Le 30/09/N, Elle achète du mobilier pour une valeur totale de L amortissement sera, en prenant en compte une durée d amortissement de 5 ans en linéaire, l écriture sera de : Comptes Intitulé D C Dotations aux amortissements 3.000, Amortissements actés 3.000,00 Exemple 2 Une entreprise avec 55 travailleurs, un total bilan de et un chiffre d affaire de >>> Il s agit donc d une grande entreprise car elle dépasse plus d un des critères. Elle devra amortir au prorata temporis. Le 30/09/N, Elle achète du mobilier pour une valeur totale de L amortissement sera, en prenant en compte une durée d amortissement de 5 ans en linéaire, l écriture sera de : Octobre 31 Novembre 30 Décembre 31 Total 92 jours / 5 = x 92 / 365 = 756,16 Comptes Intitulé D C Dotations aux amortissements 756, Amortissements actés 756,16 7 Cours de 1 ère Technicienne en comptabilité de Monsieur Kirsch - Tulay OZDEMIR 12

13 2.5 Les amortissements linéaires Le choix de la méthode d amortissements est laissé libre aux entreprises. La décision d appliquer l une ou l autre méthode doit être mentionné dans les règles d évaluation 8 inséré dans les annexes des comptes annuels, avec la durée d amortissements. En Belgique il existe principalement 2 méthodes d amortissements 9 : Linéaire Dégressif Amortissement linéaire C est le mode de calcul le plus utilisé, les annuités sont constantes. Tous les ans, les immobilisations sont amorties selon un même taux et une même base. La base est la valeur d origine, le taux est égal à 100 / x (nombre) de vie du bien. Si l immobilisation est acquise en cours d année, le temps pris est la durée comprise entre le premier jour de service et la fin de l année. La durée d amortissement du bien est jugée par l administration fiscale en fonction de sa durée de vie présumée. Explication du calcul d annuités 10 1 ère étape : La valeur de l investissement (ici ,00 pour un ordinateur) La durée de l amortissement (pour un ordinateur on va considérer que l ordinateur à une durée de vie de 4 ans). 2 ème étape : Le pourcentage de l amortissement (on va amortir en quatre ans, 1 / 4 = 0,25 Le taux sera donc de 25 %. La valeur de l amortissement = (valeur de l investissement * le pourcentage d amortissement), dans notre exemple : ,00*0,25 = Une entreprise dispose de plusieurs investissements et pour un suivi efficace de chacun d eux aux travers des années, elle devra dresser un tableau d amortissement, auquel elle rajoute l étape suivante : 8 Définit dans L article 28, 1er, al. 1er de l arrêté royal du 30 janvier Il existe aussi des méthodes dites progressif ou accéléré, qui ne seront pas vues dans le cadre de ce travail 10 consulté la dernière fois le 08/06/ Tulay OZDEMIR 13

14 3 ème étape : Valeur nette comptable = valeur de l investissement référence), diminué des amortissements cumulés. (valeur de l amortissement * année de Dans l exemple nous désirons connaitre la valeur comptable la 3 ème année VNC = ,00 (2.500,00 * 3) = 2.500,00. Voici le tableau d amortissement : Année Valeur comptable au début de l'exercice Annuité d'amortissement Amortissements cumulés Valeur comptable nette en fin d exercice , , , , , , , , , , , , , , ,00 - Remarque Le système linéaire doit être appliqué dès que les amortissements résultant du système d'amortissement dégressif sont inférieurs à ce qu'ils seraient dans le système linéaire. Chaque année l entreprise enregistrera l annuité d amortissement dans un compte de charge, et l écriture comptable se présentera comme suit (s agissant d une machine) : Date Compte Description Débit Crédit 31/12/2012 Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 2.500, Amortissements actés sur machines 2.500,00 - Tulay OZDEMIR 14

15 2.6 Les amortissements dégressifs 11 L amortissement dégressif est la prise en charge d un investissement étalé sur une période donné de façon à prendre plus en charge au début qu à la fin. L amortissement annuel est calculé de manière dégressive ou décroissante en appliquant un taux fixe à la valeur restant à amortir ou valeur résiduelle Des conditions doivent être respectées pour l application de l amortissement dégressif : Conditions Vous devez expressément signifier votre choix d amortir d une manière dégressive à la place de linéaire. Pour cela il vous faut joindre un formulaire à la déclaration aux impôts sur les revenus (formulaire 328 k, en annexe). La première année, vous amortissez en appliquant un taux fixe n excédant pas le double du taux d amortissement linéaire à la valeur d investissement de l immobilisation. Les années suivantes, vous appliquez ce taux fixe à la valeur résiduelle, c.-à-d. à la valeur d investissement diminuée des investissements admis jusqu à la fin de la période imposable antérieure. Dès que l annuité, calculée sur base de ce taux fixe appliqué à la valeur résiduelle n excède plus l annuité linéaire, vous pouvez sans aucune formalité opter pour le régime linéaire. Remarque L annuité en amortissement dégressif ne peut jamais excéder 40 % de la valeur d achat du bien amorti. Explication du calcul d annuité 1 ère étape La valeur de l investissement, ici ,00 pour un ordinateur, ayant une durée de vie de 4 ans 2 ème étape Le pourcentage de l amortissement, on va amortir en 4 ans, 1 / 4 = Le taux de base sera donc de 25 %. La valeur de l amortissement = 25 % x 2 = 50 % (limité à 40 %). Pour la première année : ,00 *0.40= 4.000,00, on utilise donc 40 % car l amortissement ne peut excéder 40 % de la valeur d investissement. Années suivantes Pour la deuxième année : 6.000,00 * 0,50 = 3.000,00 ou on utilise 50 % car double du taux d amortissement linéaire. 11 consulté la dernière fois le 008/06/ Tulay OZDEMIR 15

16 Pour la troisième année : ,00*0,25 = 2.500,00, on repasse sur base de l amortissement linéaire car le résultat de l amortissement dégressive est inférieur à celui de l amortissement linéaire (3.000,00 x 50 % = 1.500, en dessous du linéaire qui est de ) Voici le tableau d amortissement Année Valeur comptable au début de l'exercice Annuité d'amortissement Amortissements cumulés Valeur comptable nette en fin d exercice , , , , , , , , , , ,00 500, ,00 500, ,00 0,00 Avantage du dégressif Par cette méthode d'amortissement dégressif, les amortissements déductibles à titre de frais professionnels sont plus élevés durant les premières périodes imposables que par la méthode d'amortissement linéaire, et la durée normale d'amortissement sera en générale plus courte que la durée normale d'utilisation. Incompatibilités & exceptions Les biens suivants sont exclus du régime de l'amortissement dégressif : les immobilisations incorporelles, à l'exception des investissements en œuvre audiovisuelles, les immobilisations amorties par le contribuable dont l'usage est cédé à un tiers, les véhicules automobiles, excepté les taxis et véhicules de location avec chauffeurs. L écriture compte est identique à celle de la méthode linéaire, seuls les montants changent et sont issus du tableau d amortissement, voici l écriture pour l année 2 : Date Compte Description Débit Crédit 31/12/ Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 3.000, Amortissements actés sur machines 3.000,00 - Tulay OZDEMIR 16

17 3. Aspects juridiques et conséquences financières des amortissements 3.1 Aspect juridique des amortissements 12 Comme nous l avions vu précédemment. L'article 45 de l'a.r (code des sociétés) précise en outre que par amortissements, "on entend les montants pris en charge par le compte de résultats, relatifs aux frais d'établissement et aux immobilisations incorporelles et corporelles dont l'utilisation est limitée dans le temps, en vue soit de répartir le montant de ces frais d'établissement et le coût d'acquisition, éventuellement réévalué, de ces immobilisations sur leur durée d'utilité ou d'utilisation probable, soit de prendre en charge ces frais et ces coûts au moment où ils sont exposés ( )". Résumé: l article 45 explique que les investissements inscrits en classe 2 au titre d immobilisation vont être diminué des charges d amortissements. La charge sera étalée sur la durée de vie du bien. L article 28, 1er, al. 1er de l arrêté royal du 30 janvier 2001, portant exécution du Code des sociétés stipule que chaque société détermine les règles qui président aux évaluations dans l inventaire et, notamment, aux constitutions et ajustements d amortissements. Ces règles d évaluation sont résumées dans l annexe et sont suffisamment précises pour permettre au lecteur des comptes annuels d apprécier les méthodes d évaluation adoptées. Résumé : les durées d amortissements choisies par l entreprise doivent être inscrites dans les règles d évaluation. Les règles d évaluation sont en quelques sortes le règlement interne de l entreprise, une copie doit être annexée aux comptes annuels. Conformément aux articles 61 et 64 de l AR C.Soc., les immobilisations incorporelles et corporelles peuvent en effet faire l objet d un plan d amortissement accéléré, conformément aux dispositions fiscales en la matière Résumé : l entreprise peut décider d amortir plus vite que la durée initiale et ce due à des raisons spéciales (exemple : avancée technologique raccourcissant la durée de vie du bien actuelle). 12 consulté dernièrement 03/05/ Tulay OZDEMIR 17

18 3.2 Aspect financier des amortissements L amortissement est une charge déductible de la base imposable à l impôt des sociétés et à l impôt des personnes physiques. Il fera baisser le bénéfice et donc l impôt payé par le contribuable. Exemple 1 : calcul de l impôt sans l amortissement (ISOC). Ventes ,00 Achats ,00 SBD ,00 Résultat avant impôt ,00 Impôt (33,99 %) ,00 Résultat net ,00 Exemple 2 : calcul de l impôt avec l amortissement (ISOC). Ventes ,00 Achats ,00 SBD ,00 Amortissements ,00 Résultat avant impôt ,00 Impôt (33,99%) ,00 Résultat net ,00 Dans l exemple 1, l impôt à payer est de , dans l exemple 2 de L économie réalisée par l entreprise est de due à la prise en charge de l amortissement. Cette économie va directement impacter la trésorerie de l entreprise. Les amortissements ont donc un rôle financier important. - Tulay OZDEMIR 18

19 4. Quelques cas comptables pratiques Nous allons illustrer brièvement, par des cas pratiques, certaines écritures pouvant se produire suite à la détention d un actif immobilisé : Amortissement accéléré Reprise d amortissements Vente d un actif déjà amorti Réévaluation d un actif 4.1 Amortissement accéléré Lorsque l'on peut raisonnablement prévoir qu'après un nombre d'année réduit des investissements très précis n'auront plus de raison d'être parce que les besoins du marché, pour lesquels ils auront été engagés, n'existeront plus, rien n'empêche de les amortir sur ce nombre d'années réduits. 13 Exemple : Une société dispose d une machine qui sera remplacé par une nouvelle technologie dans quelques temps. Elle devra obtenir l accord du contrôleur pour amortir ce bien de manière accélérée. La machine lors de la demande a une valeur nette comptable de et la durée de vie restante est de 2 années suite au changement de technologie (initialement, la durée restante était de 5 années), l amortissement accéléré sera donc de pour cette année-ci. Date Compte Description Débit Crédit Dotations aux amortissements sur 31/12/ immobilisations corporelles 4.000, Amortissements actés sur machines 4.000,00 Bien qu'il s agisse d'un amortissement accéléré pour des raisons exceptionnelles, le compte normal d'amortissement doit supporter toute la charge. 13 consulté dernièrement le 08/06/ Tulay OZDEMIR 19

20 4.2 Reprise d amortissements Il est possible qu'un bien de production ait une valeur ne correspondant plus à la valeur résiduelle après leurs amortissements faits les années antérieures, mais ait une valeur supérieure. Dans ce cas, il conviendra, dans un souci de sincérité, de réévaluer le bien via l'utilisation du compte "7601 Reprises d'amortissements et de réduction de valeur sur immobilisations corporelles". Exemple : une société de production ayant considéré une durée de vie de 4ans pour une emballeuse, alors qu elle pouvait être amortie sur 7 ans. Elle décide donc de rectifier les amortissements excédentaires par une reprise dans un compte 7. Ici, l excédent est de Date Compte Description Débit Crédit 31/12/ Amortissements actés sur machines 9.000,00 Reprises d'amortissements et de réduction de valeur sur immobilisations corporelles 9.000, Vente d un actif déjà amorti Un actif acquis en 2009 se présente comme suit : Année Valeur comptable au début de l'exercice Annuité d'amortissement Amortissements cumulés Valeur comptable nette en fin d exercice , , , , , , , , , , , , , , , Tulay OZDEMIR 20

21 La société a décidé de le revendre en mars 2011 pour HTVA. Voici l écriture comptable de vente : Date Compte Description Débit Crédit 31/03/ Amortissements actés sur machines 5.000, Clients 7.260, Machines , Tva due sur ventes 1.260, Plus value sur réalisations d'actif immobilisé 1.000, , , Réévaluation d un actif Les actifs immobilisés peuvent être réévalués, si cette réévaluation est jugée durable. L écriture de réévaluation sera la suivante : Exemple : Une machine avec une valeur nette comptable de (durée d amortissements de 5 ans) et une durée de vie restante de 2 années. Elle décide réévaluer le bien pour Date Compte Description Débit Crédit 31/12/ Machine plus value de réévaluation 5.000, Plus value de réévaluation 5.000,00 La partie réévaluée peut être amortie mais sur la durée de vie restante Date Compte Description Débit Crédit 31/03/ Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles , Amortissements actés sur machines 7.500, Amortissements actés sur plus value 2.500, , ,00 - Tulay OZDEMIR 21

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité Note de cours NOTE Amortissement linéaire Introduction à la comptabilité 2 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION D ACTIFS I - GENERALITES a) Définition : D'après le plan comptable général, l'amortissement

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE [Texte] Page 1 1 Définitions de certaines notions de comptabilité : - Actif immobilisé : - L actif immobilisé correspond à l actif destiné à rester durablement

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement. Avis du 6 octobre 2010

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement. Avis du 6 octobre 2010 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement Avis du 6 octobre 2010 Introduction Sous les actifs immobilisés sont portés les éléments du patrimoine destinés à servir de façon

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

Régime fiscal de la marque

Régime fiscal de la marque 29 avril 2008 Régime fiscal de la marque Par Véronique STÉRIN Chargée d études et de recherche Institut de recherche en propriété intellectuelle-irpi et Valérie STÉPHAN Responsable du département fiscal-dgaepi

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) *

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * L utilisation de ce modèle n est pas obligatoire pour le dépôt des comptes consolidés auprès de la

Plus en détail

Règles et Méthodes Comptables

Règles et Méthodes Comptables Page : 1 ANNEXE - Elément 1 Règles et Méthodes Comptables Les comptes annuels de l'exercice ont été élaborés et présentés conformément aux règles générales applicables en la matière et dans le respect

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o o Principes des provisions règlementées. Maîtrise des méthodes d'évaluation des amortissements en mode linéaire et en

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Au titre de cet immeuble, la société X a reçu des subventions d investissement de la part de l Union européenne, de la région et du département.

Au titre de cet immeuble, la société X a reçu des subventions d investissement de la part de l Union européenne, de la région et du département. COMPTES ANNUELS - Immeuble à destination spécifique loué à une société placée en procédure de sauvegarde - Modalités d'évaluation et de dépréciation de l'immeuble - EC 2011-05 Mots clés Comptes annuels,

Plus en détail

Quelle durée retenir?

Quelle durée retenir? 5 Quelle durée retenir? C est désormais aux caractéristiques propres de l entreprise qu il convient de se référer pour déterminer la durée et le mode d amortissement d une immobilisation. En pratique,

Plus en détail

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois.

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Annexes PREAMBULE L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Le total du bilan de l'exercice avant affectation du résultat

Plus en détail

Les immobilisations. Laurent Dorey

Les immobilisations. Laurent Dorey Laurent Dorey Mardi 24 Mars 2015 Programme : Introduction La notion d inventaire Objectifs des travaux d inventaire Phases de travaux d inventaire Tableau des immobilisations Tableau des amortissements

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

Les opérations courantes de l entreprise

Les opérations courantes de l entreprise Chapitre 4 Les opérations courantes de l entreprise Au terme de ce chapitre, vous saurez : 1. définir une opération courante ; 2. enregistrer comptablement un achat et une vente ; 3. définir les différentes

Plus en détail

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 21.1 GENERALITES Les immobilisations incorporelles regroupent l'ensemble des

Plus en détail

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de :

En règle générale, le taux d amortissement linéaire du bien immobilier est calculé sur la base d une durée d utilisation de : 2. Immeuble 2.1. Acquisition ou construction 2.1.1. Principe Les dépenses afférentes à l acquisition d un bien immobilier affecté à l exercice de l activité professionnelle (p.ex. une maison de commerce

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux M.G.I S.A 4 RUE DE LA MERIDIENNE 94260 FRESNES +33 (0) 1 45 21 06 60 Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif M.G.I S.A Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 17/04/15 RUBRIQUES

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE Les résultats de toute activité industrielle et commerciale sont soumis à imposition. Ces impôts servent notamment à financer les charges de l Etat et des

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

Définitions des principales variables diffusées

Définitions des principales variables diffusées Définitions des principales variables diffusées Achats de carburants : achats de carburants (essence, super, gazole, GPL, kérosène, fuel, biocarburants, additifs) destinés à faire fonctionner les moyens

Plus en détail

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21.

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21. CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS SIMILAIRES Valeur d'acquisition au terme de l'exercice... 8052P xxxxxxxxxxxxxxx 54.544 Acquisitions, y compris la production

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/6 - Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art. Avis du 16 mars 2011

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/6 - Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art. Avis du 16 mars 2011 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2011/6 - Traitement comptable de l achat d or et d œuvres d art I. Introduction Avis du 16 mars 2011 Les entreprises qui achètent de l or ou des œuvres d art sont

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier Comptabilité II Thomas Jeanjean jeanjean@hec.fr Bureau 47, 7286 Planning des cours Cours Partie 1: Introduction et rappels (3 h) Partie 2: Politique et actualité comptable (6 h) Partie 3: Opérations de

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 910009 DCG SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS

CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS 316 ROUTE DE BAYONNE 31060 TOULOUSE COMPTES ANNUELS du 01/01/2010 au 31/12/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan association 2 ACTIF 2 Immobilisations incorporelles 2 Immobilisations corporelles

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: LIBERTAS-EU.BE Association sans but lucratif Adresse: AVENUE DES AVOCETTES N : 12 Boîte: Code postal: 1420 Commune: Braine-l'Alleud Pays: Belgique

Plus en détail

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS du 01/07/2010 au 30/06/2011 ASSOCIATION LANAUD STATION Exercice du 01/07/2010 au 30/06/2011 Sommaire Attestation de Présentation

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE

SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : CAPITAUX PERMANENTS 1. Comptabiliser le versement effectué par M. Halescourt le 15 janvier 2015. 15/01/15 5121 Banques

Plus en détail

BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Épreuve E4 : Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales

BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Épreuve E4 : Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Épreuve E4 : Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ DOSSIER 1 ORGANISATION COMPTABLE DES ACHATS A1. Analyse

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Tel: 01.55.12.07.00 Comptes Annuels au30/06/2014 Sommaire Page : Som INFORMATIONS Pages Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Bilan Actif 3 Bilan Passif 4 Compte de Résultat 1/2 5 Compte de Résultat

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011 Du résultat social au résultat consolidé Novembre 011 Du résultat social au résultat consolidé Préambule Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la situation financière et les résultats

Plus en détail

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF 2 ème comptabilité MAI 2009 IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF Données Exercice d imposition 2008 La SA SAITOUT (60% des actions détenues par l administrateur) dont le siège social est situé à

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS SOMMAIRE NOTES ET COMMENTAIRES Notes et commentaires ------------------------------------------------------------------ 1 à 2 LE BILAN

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010-5 - Calcul des critères de l article 15 C.Soc.

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010-5 - Calcul des critères de l article 15 C.Soc. COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010-5 - Calcul des critères de l article 15 C.Soc. Avis du 19 mai 2010 L article 15 opère une distinction, sur la base du chiffre d affaires annuel, du total

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION

AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer, Eric Wallet, Solange Le Buffe I.E.N. AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS DOSSIER 4 Professeur Codes de couleurs

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes Berufsprüfung für Technische Kaufleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour les agents technico-commerciaux avec brevet fédéral Candidat-No... Nom: Prénom:.. Examen 2013 Matière d examen Finances

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Travaux pratiques : La 2035 de Véronique «les bonnes options»

Travaux pratiques : La 2035 de Véronique «les bonnes options» Travaux pratiques : La 2035 de Véronique «les bonnes options» Patrice MARIE À travers l histoire de Véronique, nous allons voir comment il convient de gérer un cabinet médical : 3 e partie : La déclaration

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER :

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN D AMORTISSEMENT D UNE IMMOBILISATION

Plus en détail