Valorisation des dattes non comestibles en Algérie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valorisation des dattes non comestibles en Algérie"

Transcription

1 Valorisation des dattes non comestibles en Algérie La technologie et l économie d extraction du sucre liquide Dr. Ulrich März GIZ/AFC Symposium «Valorisation des fruits dans les boissons» Alger, le 27 mars

2 Justification et raison d être de l étude (les raisons politiques et macroéconomiques) La politique algérienne encourage le développement des filières stratégiques dans le secteur agroalimentaire GIZ/DEVED soutiennent la politique à les mettre en place, entre autres, par l approche cluster dattes Trois niveaux d intervention Qualité- traçabilité - certification des dattes comestibles Valorisation des produits secondaires Organisation/ structuration de la filière Meilleure performance/ création d une valeur ajoutée à travers la filière entière 2

3 Justification et raison d être de l étude (les raisons techniques) Consommation du sucre dépasse 35 kg/tête/an Production locale de sucre ± 0! Importation annuelle > 1,0 millions de tonnes Prix mondial du sucre augmente à un rythme régulier ($100/t en 2000; $ 450/t en 2012) L Algérie produit plus de 0,6 millions de tonnes de dattes par an Plus de 50% des dattes disponibles ne sont pas valorisées La datte contient ±60% du sucre extractible Technologie + économie 3

4 Les principes techniques du fractionnement des dattes Dattes récoltées/stockées Lavage/dénoyautage Route produits dattes Extraction à l eau chaude Route sucre Stérilisation Dépectinisation Stérilisation Filtration Jus de datte ( 20 brix) Evaporation Filtration Sirop de datte ( 74 brix) Séparation Décoloration/déminéralisation Evaporation Filtration Sirop de glucose/fructose L échelle de brix mesure le contenu de sucre dans un liquide 4

5 Caractéristiques chimiques des produits du fractionnement des dattes Paramètre Jus de datte 20 brix Sirop de datte 74 brix Sirop de glucose/fructose (74 brix) Eau (%) Glucose (%) Fructose (%) Saccharose (%) Consistance liquide visqueuse visqueuse Couleur brune brune/noire transparente/claire Odeur typique typique Sans odeur Utilisation spécifique spécifique universelle 5

6 Potentiel et utilisation des produits du Fermentation (levure, alcool, vinaigre,acide citrique, etc.) fractionnement des dattes Jus de datte 20 brix Sirop de datte 74 brix Sirop de glucose/fructose 74 brix X X X Boissons à goût datte X X Jus (X) X Boissons rafraichissantes Confiserie (X) X Conserves (aigre+ doux) Pâtisserie (X) X (X) (X) X X 6

7 Le marché pour les produits du fractionnement des dattes Jus de datte (20 brix) sirop de datte (74 brix): Il n existe pas une grande industrie de fermentation; cependant le jus du datte peut être utilisé comme substrat pour la production de levure, d acides organiques, etc., qui permet le rétablissement d une production et la substitution des importations; Les boissons rafraichissantes et les jus à goût datte, ne sont pas offerts à une grande échelle sur le marché algérien; cependant ils sont fortement demandés en Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Pakistan, l Iran, etc. ; Comme le jus et le sirop de datte se caractérisent par un goût de datte, leur marché dépend de la tolérance et de la demande du goût par les consommateurs dans les produits sucrés et les boissons 7

8 Le marché pour les produits du fractionnement des dattes Sirop de glucose/fructose: Ce produit peut substituer le sucreliquide (soit saccharose, soit glucose/fructose manufacturés par l hydrolyse d amidon de céréales) à 100%. Il est idéal pour sucrer les boissons. Le marché actuel pour un tel produit est estimé à plus de tonnes par an et il augmente fortement! 8

9 La question de la disponibilité des dattes au fractionnement Production totale: ± t Conditionnées: ± t Non valorisées: ± t Vendu sur le marché: < t Rebuts/déchets: > t Destin inconnu > t Alimentation du bétail < t Biskra (30%): ± t Potentiel total: ± t Autres wilayas: ± t A l échelle industrielle, une usine consomme ± t de dattes/an et produit, soit t de jus, soit t de sirop. Elle peut s approvisionner en dattes, venant par ex du bassin de Biskra; -mais à quel prix? 9

10 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du jus de datte (transformation de tonnes de dattes en tonnes de jus) Coûts d investissement Prix minimum de vente en fonction du prix des matières premières (indices de référence ajustés à 20 brix) 56% ±8 Mio. 19% 19% 6% bâtiment, préparation du terrain, stockage génération de vapeur traitement/recyclage de l'eau machines d'extraction Prix minimum de vente ( /tonne) Concentré de fruits Jus de datte (20 brix) Glucose Mélasse Prix des materières premières ( /tonne) 10

11 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du jus de datte Forces Procédé simple Coûts d investissement modérés Produit innovateur, qui donne la possibilité de créer une nouvelle gamme de boissons Compétitivité robuste vis-à-vis des autres concentrés de fruits Compétitivité vis-à-vis du glucose/fructose Faiblesses Faible compétitivité vis-à-vis de la mélasse Faible teneur en sucre, ce qui limite la gamme d applications DégradaWon facile/rapide exigence d une solution de stockage/de logistique sophistiquée Le produit offre une opportunité pour innover/enrichir le marché de boissons par des produits à goût datte; cependant l attractivité d une telle gamme de produits pour les consommateurs reste à confirmer. 11

12 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du sirop de datte (transformation de t de dattes en t de sirop) Coûts d investissement Prix minimum de vente en fonction du prix de matières premières (indices de référence ajustés à 74 brix) 16% 12% ±12,5 Mio 56% 16% bâtiment, préparation du terrain, stockage génération de vapeur traitement/recyclage de l'eau machines d'extraction Prix minimum de vente ( /tonne) Concentré de fruits Sirop de datte (74 brix) Glucose Mélasse Prix des matières premières ( /tonne) 12

13 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du sirop de datte Forces Procédé simple Facile à stocker Coûts d investissement modérés Produit compétitif vis-à-vis du sirop de glucose/ fructose/saccharose en principe Produit fortement compétitif vis-à-vis des concentrés de fruits Faiblesses L envergure du marché et le créneau pour un tel produit ne sont pas encore prouvés Le produit offre un grand potentiel économique, sous réserve que l industrie agroalimentaire soit prête à créer des produits à goût datteet que ceux-ci soient acceptés par les consommateurs. 13

14 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du sirop de glucose/fructose (transformation de t de dattes en t de sirop) Coûts d investissement Prix minimum de vente en fonction du prix des matières premières (indices de référence ajustés à 74 brix) ±17 Mio 9% 70% bâtiment, préparation du terrain, stockage génération de vapeur traitement/recyclage de l'eau machines d'extraction 12% 900 9% 800 Prix minimum de vente ( /tonne) Sirop de glucose/fructose Glucose Mélassse Prix matières premières ( /tonnes) 14

15 Les coûts de production, le prix de vente et la compétitivité du sirop de glucose/fructose Forces Procédé maîtrisable Produit universel Substitut pour les sucres liquides du type amidon et le saccharose Produit standardisé; donc commercialisable au niveau international Produit connu par l industrie agro-alimentaire Faiblesses La compétitivité du produit demande une maîtrise parfaite de l approvisionnement en dattes à un prix, qui ne dépasse pas 150/t! 15

16 Les effets de l économie d échelle Bien que la production des produits présentés soit possible à une échelle pilote, les coûts de production augment de manière disproportionnée. Une réduction de l échelle de t/an de dattes transformées en t/an augmentera les coûts spécifiques de la production par un factor de 2 à 3, ce qui réduira fortement, dans la plupart des cas, la compétitivité vis-à-vis des autres types de sucre. Ce qui demande un soutien de l Etat à la base des raisons stratégiques au niveau national? 16

17 Les effets macroéconomiques Substitution des importations d un produit de caractère stratégique Création de 300 emplois permanents pour une usine avec une capacité de transformation de t de dattes par an Valorisation d un produit local jadis non valorisé Une des rares opportunités industrielles, apte à être réalisée dans une région saharienne Conforme à 100% au plan national de développement des industries agro-alimentaires 17

18 Les prochains pas Établissement/coordination d un programme de recherche appliqué sur la production des boissons «à saveur de datte» Etude de marché sur l acceptabilité des produits «à goût de datte» Evaluation de la disponibilité des dattes non comestibles et de leur prix Identification d un consortium d investisseurs Ajustement des calculs, à la base des résultats de l étude de marché et passage à la phase II: l ingénierie de l usine, la préparation d un plan d action ainsi que d un plan d affaires du projet Plus de détails techniques du processus et de l économie seront présentés lors d un séminaire spécial, organisé par le DEVED ensemble avec le MIPMEPI au début d avril. 18

Chamtor. Les applications des produits CHAMTOR

Chamtor. Les applications des produits CHAMTOR La Confiserie Chamtor Les applications des produits CHAMTOR Les sucres cuits coulés et pressés : Les sucres cuits sont des solutions de sucres figées par une très forte viscosité, dans une structure vitreuse.

Plus en détail

Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception

Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception Développement de la saveur et caractéristiques des sirops d exception Stéphane Guay, biologiste responsable R&D chez Dominion & Grimm Martin Picard, chef du Pied de Cochon Qu est-ce qu un sirop d exception?

Plus en détail

Chamtor. La gamme CHAMTOR

Chamtor. La gamme CHAMTOR Chamtor La gamme CHAMTOR GLUCOR, H-MALTOR et FRUCTOR Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l'amidon, polymère de D-glucose (ou dextrose) qui constitue la molécule de réserve des végétaux

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Les Boissons rafraîchissantes

Les Boissons rafraîchissantes Les Boissons rafraîchissantes Photo : P.Asset / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES BOISSONS RAFRAICHISSANTES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE

Plus en détail

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille La prime protéique Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille Les produits à base de protéines alimentaires possèdent une valeur

Plus en détail

Fractionnement du lait. C est ce qui est à l intérieur qui est important

Fractionnement du lait. C est ce qui est à l intérieur qui est important Fractionnement du lait C est ce qui est à l intérieur qui est important Vitalus Nutrition Inc. est un fournisseur important d ingrédients laitiers affinés et personnalisés qui approvisionne des industries

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Présentation. Saint Louis Sucre 2010

Présentation. Saint Louis Sucre 2010 Présentation Saint Louis Sucre 2010 Le Groupe Südzucker Implantations du groupe Südzucker en Europe Südzucker Raffinerie Tirlemontoise Saint Louis Sucre AGRANA Belgium Germany Warburg Brottewitz Wabern

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Fiche Caractéristique

Fiche Caractéristique Nom du produit : Produit : Présentation : Ingrédients : Matières premières : Origine géographique des matières premières : *produits issus de l agriculture biologique Description : Classification : Conditionnement

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise 1- Historique La société ifri est située dans la commune d Ighzer- Amokrane- Daïra - Ifri Ouzellaguen. La superficie globale de l entreprise ifri est de 32.530 m². La superficie couverte est de 21.000

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Modification du 11 mai 2009 Le Département fédéral de l intérieur (DFI) arrête: I L ordonnance du DFI

Plus en détail

Technologies de transformation d huile d olive, production de sous-produits et ses utilisations. Luciano Leonetti, Agro-economiste

Technologies de transformation d huile d olive, production de sous-produits et ses utilisations. Luciano Leonetti, Agro-economiste Technologies de transformation d huile d olive, production de sous-produits et ses utilisations Luciano Leonetti, Agro-economiste Contenu de la presentation Discussion sur les priorités en matière d'innovation

Plus en détail

Comment est-il produit? Où est-il produit?

Comment est-il produit? Où est-il produit? Que contient le SP95-E10? Le Bioéthanol, qu est-ce que c est? Comment est-il produit? SP95-E10 Où est-il produit? Quels sont les bénéfices du bioéthanol? Quand le SP95-E10 sera-t-il disponible? Qui peut

Plus en détail

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire Des solutions adaptées à vos besoins l agroalimentaire Accroître ses chances de succès à l international Les acteurs majeurs de l agroalimentaire sont soumis aux mêmes contraintes : rentabilité, fiabilité

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Titre du projet «Appui à la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE

CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE CRALIM 11 juillet 2014 QUALINUT PROD ETUDE DES TENEURS EN SUCRES DES DENREES ALIMENTAIRES FABRIQUEES EN MARTINIQUE CONSEIL TECHNOLOGIQUE 13 mars 2012 PLAN Contexte et objectifs de l étude Déroulement de

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

le groupe soufflet s engage...

le groupe soufflet s engage... maîtrise des risques matières premières le groupe soufflet s engage... www.soufflet.com Face à la grande fragilité de l équilibre entre l offre et la demande mondiale de céréales? Valorisation des productions

Plus en détail

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Sommaire Présentation de la société Pompes SALMSON Salmson et l Environnement Salmson et la gestion des déchets Organisation Répartition des déchets

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

Procédés appliqués à l agro-alimentaire Vs Santé du consommateur

Procédés appliqués à l agro-alimentaire Vs Santé du consommateur Procédés appliqués à l agro-alimentaire Vs Santé du consommateur 2ièmes Journées Scientifiques du Réseau de Chercheurs GP3A de l'agence Universitaire de la Francophonie Université Laval, Québec, Canada

Plus en détail

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Atelier 3 Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Quelques traits importants de l évolution du système industriel alimentaire Objectif premier : conserver et préserver les nutriments

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Protarget AG Présentation de la société Le Maroc La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Novembre 2014 Notre motivation Le potentiel d'afrique Les déserts de ce monde reçoivent plus

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture Profil de Projet Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture 1. Une description du projet Le projet consiste en l'implantation d'une petite unité de transformation des fruits. La capacité

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe PRODUCTION Opérateur de production Chef d équipe de production Spécialiste planning de production Conducteur de machine de production Responsable d atelier de fabrication Responsable de production Pilote

Plus en détail

Règlement sur le cidre et les autres boissons alcooliques à base de pommes

Règlement sur le cidre et les autres boissons alcooliques à base de pommes Règlement sur le cidre et les autres boissons alcooliques à base de pommes Version comparative, la version officielle est disponible dans les Publications du Québec. Règlement 2008 Modifications 2012 c.

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Jean-François Goulet

Jean-François Goulet Allez toujours plus haut avec son concentrateur et son évaporateur La technologie HYPERBRIX Jean-François Goulet Responsable Marketing et R&D Équipement Lapierre Aller toujours plus haut avec son concentrateur

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Technicien Spécialisé en Fabrication en Industrie Agroalimentaire

Technicien Spécialisé en Fabrication en Industrie Agroalimentaire en Fabrication en Industrie Agroalimentaire Le en Fabrication en Industrie Agroalimentaire est un professionnel chargé de la gestion et de l animation d un atelier de production dans le cadre des directives

Plus en détail

Perle de Lait, ce n est pas un yogourt, c est beaucoup plus doux! Nature

Perle de Lait, ce n est pas un yogourt, c est beaucoup plus doux! Nature Nature Spécialité laitière (10 % de graisse dans la partie lactique) avec bactéries Bifidus. Lait écrémé et crème : pasteurisés et homogénéisés, poudre de lait écrémé, épaississant : amidon de riz, ferments

Plus en détail

Qualité, conditionnement et conservation du sirop d érable.

Qualité, conditionnement et conservation du sirop d érable. Siège social 3600, boul Casavant Ouest Saint-Hyacinthe, Qc, J2S 8E3 Bureau de Québec 1140, rue Taillon Québec, Qc, G1N 3T9 Tel : (450) 773-1105 Tel : (418) 643-8903 Fax : (450) 773-8461 Fax : (418) 643-8350

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades)

Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades) Ordonnance du DFI sur les boissons sans alcool (en particulier thé, infusions, café, jus, sirops, limonades) 817.022.111 du 23 novembre 2005 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Département fédéral de l intérieur

Plus en détail

FILTRATION TANGENTIELLE

FILTRATION TANGENTIELLE 1/1 INTRODUCTION A La filtration tangentielle est une technique membranaire. Elle met en œuvre une membrane, considérée comme une barrière sélective, une interface entre un milieu brut et un milieu purifié.

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

TECHNOLOGIES ALIMENTAIRES

TECHNOLOGIES ALIMENTAIRES FRUITS La De Lorenzo S.p.A. conçois et construit des lignes complètes pour le traitement des fruits. Lignes de préparation de purées de fruits Lignes complètes pour la préparation de purées de fruits soit

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles

Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Production et législation des levures biologiques différences entre les levures sèches actives biologiques et traditionnelles Rudolf Kreuz Journée d information oenologique 16 janvier 2015 Lausanne Procédé

Plus en détail

ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet»

ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet» ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet» Gradignan, le 27 octobre 2009 Depuis leurs origines, les suites ERP ont connu de nombreuses mutations.

Plus en détail

Le verre, protecteur de vos valeurs

Le verre, protecteur de vos valeurs Le verre, protecteur de vos valeurs Le verre d emballage de opack. Le verre est durable, inerte, hygiénique, malléable, esthétique et naturel. Pour cette raison, il demeure incontournable comme matériau

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

Direction générale de l'epwg-cet de Khenchela ALGERIE 30.000.000DA. Participation en Capital. Description du projet

Direction générale de l'epwg-cet de Khenchela ALGERIE 30.000.000DA. Participation en Capital. Description du projet FICHE DE PROJET Titre du Projet: CREATION D'UNITE DE PRODUCTION DE PAPIER ET DE CARTON Code du Projet 2012/5 Description du projet : Ce promoteur souhaite créer une unité de production de papier et de

Plus en détail

Acrylamide : Pomme de terre en danger?

Acrylamide : Pomme de terre en danger? Acrylamide : Pomme de terre en danger? Eric Somerhausen 1 Rappel sur l acrylamide L acrylamide est un produit synthétique (polymère de synthèse) utilisé en industrie pour l épuration des eaux usées, la

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Indicateurs macroéconomiques

Indicateurs macroéconomiques DEVELOPPEMENT DE L INVESTISSEMENT EN ALGERIE Atelier 2 Alger, le 11 Mai 2011 Indicateurs macroéconomiques Au vu des caractéristiques suivantes de l économie algérienne dépendante des hydrocarbures (Statistiques

Plus en détail

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE Les actions de soutien à l innovation touristique du Conseil régional du Centre Innovation Touristique : Thème inscrit dans la Stratégie Régionale du Tourisme Durable

Plus en détail

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%).

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%). L'Usine SECAMAD à Diego Suarez A l'approche des fêtes de fin d'année pendant lesquelles il se consomme traditionnellement beaucoup de chocolat, nous sommes partis à la découverte d'une des seules usines

Plus en détail

Des préoccupations santé

Des préoccupations santé Septembre 2010 Au menu 1. Le contexte : pourquoi s intéresser au développement de l alimentation santé? 2. Comment TRANSAQ et le MAPAQ répondent à cet appel : leurs outils 3. Des résultats concrets 4.

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

Une nouvelle vision du nettoyage des cuves. Des équipements de nettoyage qui optimisent l hygiène et l efficacité de vos installations

Une nouvelle vision du nettoyage des cuves. Des équipements de nettoyage qui optimisent l hygiène et l efficacité de vos installations Une nouvelle vision du nettoyage des cuves Des équipements de nettoyage qui optimisent l hygiène et l efficacité de vos installations Une approche globale du nettoyage des cuves Alfa Laval a une vision

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité :Traitement et Transformation de la datte Codification NAA : DA 1541 Codification ONS : 15.

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité :Traitement et Transformation de la datte Codification NAA : DA 1541 Codification ONS : 15. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité :Traitement et Transformation de la datte Codification NAA : DA 1541 Codification ONS : 15.34 Observation / Codification Agriculture : / Codification

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE SAID BENDRIMIA DIRECTEUR D ETUDES/

Plus en détail

STRATÉGIE NOUVELLE GÉNÉRATION DE L ÉRABLE

STRATÉGIE NOUVELLE GÉNÉRATION DE L ÉRABLE STRATÉGIE NOUVELLE GÉNÉRATION DE L ÉRABLE 2020 Étape 2013-2018 2018 Automne 2013 Plan de la présentation Stratégie Nouvelle génération de l 1. Les origines 2. La vision et les objectifs 3. Les investissements

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Le verre, toujours fidèle à lui-même

Le verre, toujours fidèle à lui-même Le verre, toujours fidèle à lui-même Recyclage du verre chez Vetropack. Le verre est durable, inerte, hygiénique, malléable, esthétique et naturel. Pour cette raison il demeure incontournable comme matériau

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Mise en place du modèle de distribution des repas:

Mise en place du modèle de distribution des repas: Mise en place du modèle de distribution des repas: INFLUENCE DU CHOIX ENTRE LAVERIE CENTRALISEE OU EN OFFICE DE SOINS Christian MARIN CHRU LILLE Un constat : Des modèles multiples de production et d allotissement

Plus en détail

Les pectines en tant qu'additifs: sources, méthodes d'extraction, propriétés et réactivité

Les pectines en tant qu'additifs: sources, méthodes d'extraction, propriétés et réactivité Les pectines en tant qu'additifs: sources, méthodes d'extraction, propriétés et réactivité C. Renard UMR SQPOV, Avignon Fév 2010 Plan Les pectines: définition et structure Méthodes d'étude des pectines

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Production de chaleur et de froid solaire

Production de chaleur et de froid solaire Production de chaleur et de froid solaire 1 Présentation de l entreprise Technologies de production de chaleur et de froid pour le bâtiment JEI crée en mai 2011 pour apporter une réponse ambitieuse aux

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 et Les Edulcorants Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 1 Introduction : Depuis son plus jeune âge, l homme ressent un attrait pour le goût sucré. En Belgique, la consommation annuelle de sucre avoisine

Plus en détail

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants DE LA MATIÈRE PREMIÈRE AUX COMPOSANTS STÉRILES LISI MEDICAL propose

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

Brochure générale. Séparateurs centrifuges à hautes performances

Brochure générale. Séparateurs centrifuges à hautes performances Brochure générale Séparateurs centrifuges à hautes performances A propos de SPX SPX est une entreprise globale, multinationale, basée à Charlotte en Caroline du Nord, USA, offrant des solutions innovantes

Plus en détail

Crèmes glacées et sorbets

Crèmes glacées et sorbets Crèmes glacées et sorbets 1. Présentation 1.1. Nature de l'activité L'unité de crèmes glacées - sorbets s'intègre comme industrie de seconde transformation à la fois dans la filière lait et dans la filière

Plus en détail

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale L ADEREE met en œuvre la

Plus en détail

Gémozac au cœur du vignoble de Cognac est situé en saintonge romane proche de l'estuaire de la Gironde.

Gémozac au cœur du vignoble de Cognac est situé en saintonge romane proche de l'estuaire de la Gironde. Gémozac au cœur du vignoble de Cognac est situé en saintonge romane proche de l'estuaire de la Gironde. Depuis 5 générations... Distillateurs de profession Nous avons su extraire des vignes Un nouveau

Plus en détail

Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105

Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105 CENTRE D ENFOUISSEMENT TECHNIQUE Oum Azza Régional Workshop Casablanca Mardi 29 septembre 2105 Gérard PRENANT Directeur Maroc Groupe PIZZORNO Présentation du Centre d Enfouissement Technique d Oum Azza

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail