Réduire les inégalités sociales en santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réduire les inégalités sociales en santé"

Transcription

1 Réduire les inégalités sociales en santé Sous la direction de LOUISE POTVIN MARIE-JOSÉ MOQUET CATHERINE M. JONES

2 Réduire les inégalités sociales en santé

3

4 Réduire les inégalités sociales en santé Sous la direction de Louise Potvin Marie-José Moquet Catherine M. Jones

5 Direction de la collection Thanh Le Luong Édition Yves Géry Institut national de prévention et d éducation pour la santé 42, boulevard de la libération Saint-Denis cedex France L Inpes autorise l utilisation et la reproduction des résultats de cet ouvrage sous réserve de la mention des sources. Pour nous citer : Potvin L., Moquet M.-J., Jones C. (sous la dir.) Réduire les inégalités sociales en santé. Saint-Denis : INPES, coll. Santé en action, 2010 : 380 p. ISBN

6 Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Louise Potvin, PhD, titulaire de la chaire FCRSS/IRSC Approches communautaires et inégalités de santé de l Université de Montréal, Montréal, Canada. Domaines de recherche : évaluation des interventions de promotion de la santé et de réduction des inégalités sociales de santé. Marie-José Moquet, médecin, chef du département Qualité des pratiques, Formation, Évaluation, direction du Développement de l éducation pour la santé et de l éducation thérapeutique, Institut national de prévention et d éducation pour la santé (INPES). Catherine M. Jones, directeur de programme, Union internationale de promotion de la santé et d éducation pour la santé (UIPES).

7 Les auteurs Flore Aumaître, directrice, service municipal de promotion de la santé, mairie de Nancy, France ; référente technique Réseau français des Ville-Santé de l OMS dont Nancy fait partie (et assure la présidence depuis 2003). Jocelyne Bernier, M.A., coordonnatrice, chaire FCRSS/IRSC Approches communautaires et inégalités de santé de l Université de Montréal, Montréal, Canada. Domaines d expertise : pratiques d organisation communautaire, administration de la santé, liens entre la recherche et les milieux de pratique. Angèle Bilodeau, PhD, chercheuse, Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal ; professeure-adjointe de clinique, Département de médecine sociale et préventive de l Université de Montréal (Montréal, Canada). Domaines de recherche : planifi cation publique, participation et partenariat, innovation sociale, collaborations intersectorielles dans les programmes publics. Pierre Blaise, MD, PhD, médecin de santé publique. Médecin inspecteur régional adjoint. Domaines d intervention : programme régional d accès aux soins et à la prévention mené par la direction régionale des affaires sanitaires et sociales de la région des Pays de la Loire, Nantes, France. Carine Chatain, sociologue, Chargée d études, CETAF (Centre technique d appui et de formation des centres d examens de santé), Saint- Étienne, France.

8 Pierre Chauvin, médecin et épidémiologiste, directeur de recherche, INSERM. Recherche sur les déterminants sociaux de la santé et du recours aux soins au sein de l UMRS 707 (INSERM UPMC). Domaines de recherche : épidémiologie sociale, inégalités sociales de santé, santé-précarité. Paris, France. Aude Caria, psychologue, responsable de la Maison des usagers du centre hospitalier Sainte-Anne, Paris, France, chargée de mission CCOMS. Carole Clavier PhD, stagiaire postdoctorale, chaire FCRSS/IRSC Approches communautaires et inégalités de santé, Université de Montréal, Montréal, Canada. Domaines de recherche : analyse des politiques de promotion de la santé et de réduction des inégalités sociales de santé. Maria De Koninck PhD (sociologie), professeure titulaire, département de médecine sociale et préventive de l Université Laval, Québec, Canada. Domaines de recherche : inégalités sociales de santé, santé de la reproduction, santé mondiale. Marcelle Delour, pédiatre, médecin-chef, service de Protection maternelle et infantile de Paris, France. Laurence Desplanques, pédiatre, médecin chargée de l évaluation et des programmes de santé publique, service de Protection maternelle et infantile de Paris, France. Caroline Druet, agente de recherche et de planifi cation, direction générale de la santé publique, ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Québec. Responsable de la stratégie d application de l article 54 de la loi sur la santé publique. Étudiante, maîtrise en administration publique de l École nationale d administration publique (ÉNAP) du Québec. Hector Falcoff, médecin généraliste, professeur associé à la faculté de médecine Paris-Descartes, coordinateur des activités de recherche de la Société de formation thérapeutique du généraliste (SFTG), Paris, France. Domaines de recherche : évaluation et amélioration de la qualité des soins en médecine générale. Mireille Floch Lavit, titulaire d une maîtrise de droit, responsable du service santé publique/politique de la ville, Direction départementale des affaires sanitaires et sociales des Bouches-du-Rhône, France. Michel Fournier, M.A., statisticien, Direction de santé publique de l agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Montréal, Canada. Marilène Galarneau, MSc, agente de recherche, Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal (Montréal, Canada). Domaines de recherche : pratiques de collaboration organismes communautaires/réseau public.

9 Geneviève Giasson, responsable du soutien au développement local, ville de Montréal, Canada. Domaines d intervention : stratégies (ville/ partenaires) de revitalisation des quartiers, soutien à la concertation locale, renforcement de l expertise des intervenants locaux et régionaux. Coordonnatrice du projet Collectif Quartier, développement local montréalais regroupant une trentaine de partenaires. Luc Ginot, médecin de santé publique. Directeur du service de santé publique (SCHS) d Aubervilliers, Seine-Saint-Denis, France. Principaux champs d intervention de ce service : lutte contre l habitat insalubre et le saturnisme infantile, santé dans la politique de la ville, santé des jeunes, inégalités d accès aux soins. Anne Guichard, PhD, chargée de recherche, Direction des affaires scientifi ques, INPES, France. Domaines d intervention : éducation et promotion de la santé, réduction des risques liés aux usages de drogues, réduction des inégalités sociales de santé. Ricardo Gutiérrez, journaliste, conseiller stratégique du groupe de travail «Inégalités sociales de santé» de la Fondation Roi Baudouin, Belgique. Zoë Héritage, doctorante, École des hautes études en santé publique, Rennes, France. Prépare une thèse : «La contribution de la cohésion sociale aux inégalités sociales de santé». Chargée de mission, Réseau français des Villes-Santé de l OMS ; priorité : équité en santé dans toutes les politiques publiques. Françoise Jabot, MD, diplômée en santé publique et en anthropologie, professeur à l École des hautes études en santé publique, France. Domaines d intervention : évaluation et politiques de santé. Lyne Jobin, directrice de la planifi cation, de l évaluation et du développement en santé publique, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Domaines d intervention : développement de la prévention dans le système de santé, élaboration de politiques publiques favorables à la santé et au bien-être, implantation de l évaluation d impact sur la santé. Catherine M. Jones, directeur de programme, Union internationale de promotion de la santé et d éducation pour la santé (UIPES). Michel Joubert, HDR, professeur de sociologie, Université Paris 8, Saint-Denis, France ; chercheur au CRESPPA (UMR 7217), laboratoire CNRS. Domaines de recherche : analyse des stratégies et pratiques de prévention (santé mentale, conduites à risques) ; évolution des problématiques de santé publique, en lien avec la précarisation. Florence Jusot, PhD, maître de conférences, Université Paris- Dauphine ; chercheur au Laboratoire d économie et gestion des organisations de santé (LEDA-LEGOS) et chercheur associé à l Institut de recherche et documentation en économie de la santé, Paris, France. Domaine de recherche : analyse des causes des inégalités sociales de santé et des politiques de réduction des inégalités sociales de santé.

10 Guy Kegels, MD, PhD, enseignant-chercheur, département de Santé publique, Institut de médecine tropicale, Anvers, Belgique. Parmi ses domaines d intervention : organisation des services de santé. Thierry Lang, MD, PhD, professeur, faculté de médecine Toulouse Purpan, Université Paul Sabatier, France, responsable équipe 5 unité Inserm 558, directeur Institut fédératif de recherche interdisciplinaires Santé Société. Domaine de recherche : épidémiologie sociale, inégalités sociales de santé, accès secondaire aux soins. Pierre Larcher, médecin spécialiste en santé publique, chargé de mission santé/précarité et réseaux, Direction générale de l action sociale Ministères chargés de la santé, du travail, du logement, France. Florence Lardillon, chargée de la mise en œuvre, de l évaluation et de la modélisation de l action «Santé et citoyenneté en direction des résidents des centres d hébergement d urgence», association l Université du citoyen, France. Parmi ses domaines d intervention : participation des usagers. Annette Leclerc, PhD, directrice de recherches, INSERM, Unité 687, épidémiologie des déterminants professionnels et sociaux de la santé, Villejuif, France. Domaines de recherche : inégalités sociales de santé, approche épidémiologique des déterminants sociaux et professionnels des troubles musculo-squelettiques. Pierre Lefèvre, PhD, sociologue, chercheur au département de santé publique de lmt Anvers, Belgique. Parmi ses domaines de recherche : évaluation participative et méthodologies de recherche qualitatives. Michel Legros, directeur du département Sciences humaines et sociales et des comportements de santé, École des hautes études en santé publique, Rennes, France ; membre de l Observatoire national de la pauvreté et de l exclusion sociale. Domaines d expertise : évaluation et politiques de lutte contre la pauvreté. Pierre Lombrail, professeur de santé publique, faculté de médecine, Université de Nantes et directeur du pôle information médicale, évaluation, santé publique santé au travail, CHU de Nantes, France ; président du conseil d administration de l Instance régionale d évaluation et de promotion de la santé des Pays de la Loire, vice-président de la Société française de santé publique. Parmi ses domaines d expertise : performances des systèmes de santé, inégalités sociales d accès aux soins. Bruno Marchal, MD, MPH, Département de santé publique, Institut de médecine tropicale, Anvers, Belgique. Domaines d intervention : recherche en management stratégique des services de santé en Afrique. Marie-José Moquet, médecin, chef du département Qualité des pratiques, Formation, Évaluation, direction du Développement de l éducation pour la santé et de l éducation thérapeutique, Institut national de prévention et d éducation pour la santé (INPES).

11 Domaines d intervention : formation et qualité des pratiques en éducation pour la santé, promotion de la santé, politique de la ville et réduction des inégalités sociales de santé. Youcef Mouhoub, titulaire d un DESS de santé publique Management des services et actions de santé publique. Paris VII Jussieu, France. Visiteur de santé publique, chargé des relations avec les acteurs sociaux et associatifs, ARDEPASS, 93 Bondy CDC93, 93 Bondy. Domaines d intervention : éducation pour la santé dans une approche participative. Lucie Nadeau, MD (pédopsychiatrie), MSc (psychiatrie transculturelle), professeure adjointe, Université McGill ; pédopsychiatre en exercice à Montréal (CUSM, CSSS de la Montagne, Hôpital Juif) et au Nunavik, Canada. Jean Pascal, médecin de santé publique, titulaire d une thèse d université sur les inégalités sociales d accès aux soins préventifs. Chargé d enseignement à l Université de Nantes, France. Responsable d une cellule multiétablissements de gestion de l information médicale en soins de suite et réadaptation. Pierre Pluye, MD, PhD, professeur adjoint, département de médecine familiale, Université McGill, chercheur, Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Domaines d expertise : recherche évaluative, recherche participative, méthodes mixtes. Jeanine Pommier, MD, PhD, professeure, département sciences humaines et sociales et des comportements de santé, École des hautes études en santé publique, Rennes, France. Domaines d intervention : éducation et promotion de la santé, analyse des systèmes de soins. Louise Potvin, PhD, titulaire de la chaire FCRSS/IRSC Approches communautaires et inégalités de santé de l Université de Montréal, Montréal, Canada. Domaines de recherche : évaluation des interventions de promotion de la santé et de réduction des inégalités sociales de santé. Pauline Rhenter, Politologue, Chargée de mission, CCOMS / EPSM Lille-Métropole, Armentières, France. Catherine Richard, chargée de mission santé, secrétariat général du comité interministériel des villes, La Plaine Saint-Denis, France. Infirmière, diplômes universitaires en médecine tropicale, santé publique, santé et développement, sciences de l éducation et promotion de la santé, économie de la santé ; magister santé publique et gestion des territoires (CNAM). Valéry Ridde, PhD, chercheur au département de médecine sociale et préventive et au Centre de recherche du centre hospitalier de l Université de Montréal (Canada). Domaines de recherche : évaluation des programmes, équité, politiques de santé en Afrique de l Ouest.

12 Jean-Luc Roelandt, psychiatre des hôpitaux, chef de pôle, directeur du centre collaborateur de l Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS, Lille, France) / EPSM Lille-Métropole, Armentières, France. Catherine Sass, PhD, épidémiologiste, chargée de mission / adjointe au responsable du programme Précarité-Inégalités de santé au Centre technique d appui et de formation des centres d examens de santé (CETAF), Saint-Étienne, France. Jean Simos, docteur ès sciences de l École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Directeur du groupe de recherche environnement et santé (GRES), Institut des sciences de l environnement et faculté de médecine, Université de Genève, Suisse. Parmi ses domaines d expertise : environnement et santé, en lien notamment avec l évaluation et l aide à la décision. Louise Saint-Pierre, MSc, responsable du volet Évaluation d impact sur la santé (EIS), Centre de collaboration nationale sur les politiques et la santé (CCNPPS), Canada. Également membre du groupe mondial sur l EIS de l Union internationale pour la promotion et l éducation de la santé (UIPES). Pierre Surault, docteur en sciences économiques, maître de conférences retraité, France. Collabore avec le CCOMS pour la recherche et la formation en santé mentale. Domaines de recherche (sociologie et démographie) : inégalités sociales de santé et de mortalité, suicide, santé mentale, travail et santé. Annie Thébaud-Mony, sociologue, directrice de recherche, Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), France. Spécialiste des questions de santé au travail. Dirige le Groupement d intérêt scientifi que sur les cancers professionnels (GISCOP93) à l université Paris XIII. Porte-parole du réseau Ban Asbestos, réseau international de lutte contre l utilisation de l amiante. Hugo Tiffou, coordinateur d un Atelier Santé Ville et chargé de l élaboration, de la mise en œuvre et de l évaluation d un plan local de santé publique au centre-ville de Marseille, France. Pilote l équipe d animation d un réseau de santé communautaire (habitants et professionnels) santé de l enfant et de sa famille dans deux quartiers. Sonia Vergniory, chargée de mission, Collège régional d éducation pour la santé de Bretagne, Rennes, France. Coordinatrice du Pôle de compétences en éducation et promotion de la santé de Bretagne et de son axe de développement des pratiques en évaluation ( ). Michèle Vincenti-Delmas, médecin de santé publique, responsable de plusieurs programmes de santé publique au conseil général de Seine- Saint-Denis ; a contribué à l élaboration/mise en œuvre des programmes de dépistage des cancers du sein et du colon et au programme de surveillance et de recherche sur les cancers professionnels.

13 Les membres du comité éditorial Louis Potvin, coordinatrice éditoriale ; PhD, titulaire de la Chaire FCRSS/IRSC Approches communautaires et inégalités de santé de l Université de Montréal, Montréal, Canada. Domaines de recherche : évaluation des interventions de promotion de la santé et de réduction des inégalités sociales de santé. Marie José Moquet, coordinatrice ; médecin, chef du département Qualité des pratiques, Formation, Évaluation, Direction du développement de l éducation pour la santé et de l éducation thérapeutique, Institut national de prévention et d éducation pour la santé (INPES). Domaines d intervention : formation et qualité des pratiques en éducation pour la santé, promotion de la santé, politique de la ville et réduction des inégalités sociales de santé. Catherine M. Jones, coordinatrice ; directeur de programme, Union internationale de promotion de la santé et d éducation pour la santé (UIPES). Anne Guichard, PhD, chargée de recherche, Direction des affaires scientifi ques, INPES. Domaines d intervention : éducation et promotion de la santé, réduction des risques liés aux usages de drogues, réduction des inégalités sociales de santé. Sara Bensaude, chargée de programme, UIPES. Flore Aumaître, directrice, service municipal de promotion de la santé, mairie de Nancy ; référente technique Réseau français des Villes Santé de l OMS dont Nancy fait partie (et assure la présidence depuis 2003).

14 Luc Ginot, médecin de santé publique. Directeur du service de santé publique (SCHS) d Aubervilliers, Seine-Saint-Denis. Principaux champs d intervention de ce service : lutte contre l habitat insalubre et le saturnisme infantile, santé dans la politique de la ville, santé des jeunes, inégalités d accès aux soins. Valéry Ridde, PhD, chercheur au département de médecine sociale et préventive et au Centre de recherche du centre hospitalier de l université de Montréal (Canada). Domaines de recherche : évaluation des programmes, équité, politiques de santé en Afrique de l Ouest. Pierre Lombrail, professeur de santé publique, faculté de médecine, université de Nantes et directeur du pôle information médicale, évaluation, santé publique santé au travail, CHU de Nantes ; président du conseil d administration de l instance régionale d évaluation et de promotion de la santé des Pays de la Loire, vice-président de la Société française de santé publique. Parmi ses domaines d expertise : performances des systèmes de santé, inégalités sociales d accès aux soins. Jeanine Pommier, MD, PhD, professeure, département Sciences humaines et sociales et des comportements de santé, École des hautes études en santé publique, Rennes, France. Domaines d intervention : éducation et promotion de la santé, analyse des systèmes de soins. Maria De Koninck (Ph.D. sociologie), professeure titulaire, département de médecine sociale et préventive de l université Laval, Québec, Québec, Canada. Domaines de recherche : inégalités sociales de santé, santé de la reproduction, santé mondiale. Yves Géry, responsable de l édition ; directeur adjoint, direction des éditions et des stratégies de diffusion, INPES. Les coordinateurs des sections Section I, l état de la question : Louise Potvin et Catherine Jones Section II, politiques publiques : Luc Ginot et Maria De Koninck Section III, systèmes de soins et prévention : Marie-José Moquet et Pierre Lombrail Section IV, évaluation : Valéry Ridde et Jeanine Pommier Section V, partenariats : Flore Aumaître et Louise Potvin Remerciements pour leur contribution à la recherche documentaire Céline Deroche (chef du département documentation, INPES)

15

16 Préface L Institut national de prévention et d éducation pour la santé (INPES) est un acteur de santé publique plus particulièrement chargé de mettre en œuvre les politiques de prévention et d éducation pour la santé, avec pour objectif l amélioration de l état de santé de la population. Or, malgré l importante amélioration de l état de santé de la population générale, comme en attestent des indicateurs de santé publique (allongement de l espérance de vie, net recul de la mortalité infantile, etc.), force est de constater que les progrès accomplis ne profitent pas à tous de manière équitable. L amélioration de la santé a été plus importante pour les catégories sociales favorisées. Au-delà des écarts entre la population la plus favorisée et celle la plus défavorisée qui sont les plus grands, les épidémiologistes ont, en outre, pu objectiver des écarts existants pour l ensemble de la hiérarchie sociale, selon la catégorie socioprofessionnelle, le revenu, la situation familiale, etc. Les inégalités sociales de santé suivent donc une distribution socialement stratifiée au sein de la population. Ce «gradient social» existe aussi tant dans l adoption de comportements favorables à la santé que dans la réceptivité aux messages de prévention. Dès lors, toute politique de santé publique se doit de prendre en compte les données de ce constat, afin de ne pas creuser les écarts. L objectif de réduction des inégalités sociales de santé doit

17 être totalement intégré dans le développement des actions d éducation et de promotion de la santé. Cet objectif est en adéquation avec les valeurs de solidarité et de justice sociale qui font partie des fondements de la promotion de la santé. Cependant, le défi est de taille, car il ne suffit pas d agir sur les facteurs individuels de risque qui ne peuvent pas, à eux seuls, expliquer les différences sociales de santé. D autres facteurs, appelés déterminants sociaux de la santé, sont multiples et agissent en interactions complexes dans la répartition socialement observée des comportements défavorables à la santé. Le développement des connaissances et leur prise en compte dans les politiques publiques ont fait l objet, notamment depuis 2004, d une multiplication des échanges et de manifestations dédiées à cette thématique en France, comme à l étranger. L INPES a aussi joué un rôle moteur dans la mise à l agenda de cette question. L Institut travaille par ailleurs, depuis 2004, à la prise en compte des inégalités dans ses programmes et actions de prévention et de promotion de la santé. Aussi, c est avec cette volonté de continuer à travailler à la réduction des inégalités sociales de santé que l Institut s engage et soutient de nombreux travaux qui sont présentés dans ce guide. Cette nouvelle publication de l Institut sur le sujet en atteste. Cet ouvrage ne contient pas de réponses normalisées et n a pas la prétention d être une série de solutions incontestables et définitives au problème des inégalités sociales de santé. Cependant, il rassemble de nombreuses contributions, issues d expériences nationales et internationales, pour aborder cette question et commencer à agir en pratique. Ce travail est important, non seulement pour valoriser et partager les connaissances dans ce domaine mais également pour fédérer des dynamiques d acteurs en vue d agir plus efficacement pour réduire les inégalités sociales de santé. Cet ouvrage constitue un ancrage important pour le développement de l action. Sa parution s inscrit dans un paysage institutionnel en pleine mutation et précède opportunément la révision annoncée de la loi de santé publique de Je remercie Louise Potvin, chercheure spécialiste des inégalités de santé, qui a accepté d en assurer la coordination éditoriale, et l Union internationale de promotion de la santé et d éducation pour la santé (UIPES) pour sa collaboration dans la coordination de ce projet. Sans oublier les experts-coordonnateurs de chacune des sections de cet ouvrage, qui ont conduit un travail collectif considérable pour en élaborer le contenu et rassembler l ensemble

18 des contributions. Je remercie aussi Sir Michael Marmot, dont les travaux de recherche sur les inégalités sociales de santé ont un impact international, qui a présidé la Commission des déterminants sociaux de la santé de l Organisation mondiale de la santé (OMS), d avoir accepté d en écrire la postface. Je souhaite vivement que cet ouvrage contribue à la réflexion sur les pratiques et notamment dans le champ des politiques de prévention et d éducation pour la santé. Thanh Le Luong Directrice générale de l Institut national de prévention et d éducation pour la santé (INPES)

19 Sommaire Préface Avant-Propos 29 l Section I l L état de la question 31 l Introduction Catherine M. Jones et Louise Potvin 35 l Pourquoi faut-il s intéresser aux inégalités sociales de santé? Anne Guichard et Louise Potvin 52 l La réduction des inégalités : un objectif prioritaire des systèmes de santé Louise Potvin, Luc Ginot, Marie-José Moquet 62 l Les inégalités sociales de santé en France : portrait épidémiologique Thierry Lang et Annette Leclerc 73 l Les interventions de réduction des inégalités sociales de santé en Europe Florence Jusot

20 89 l L intervention française sur les inégalités sociales de santé : une histoire et des enjeux Pierre Larcher 98 l Se former pour agir sur les inégalités sociales de santé Jeanine Pommier, Zoë Héritage, Michel Legros 107 l Section II l Les politiques publiques 109 l Introduction Luc Ginot et Maria De Koninck 113 l Mobiliser les politiques publiques pour réduire les inégalités : enjeux pour les acteurs Luc Ginot et Maria De Koninck 128 l Positionner la lutte contre les inégalités dans le débat politique : la stratégie de la Fondation Roi Baudoin Ricardo Gutiérrez 136 l L évaluation d impact sur la santé : un outil de lutte contre les inégalités Louise Saint-Pierre, Lyne Jobin et Caroline Druet 148 l Évaluation d impact sur la santé pour réduire les inégalités : l exemple de Genève Jean Simos 158 l Cancers professionnels en Seine-Saint-Denis : une recherche-action pour réduire les inégalités Annie Thébaud Mony, Michèle Vincenti Delmas 168 l Développement social local à Montréal : approche concertée de lutte contre les inégalités Jocelyne Bernier, Carole Clavier et Geneviève Giasson

21 178 l Ateliers Santé Ville : intersectorialité et réduction des inégalités à l échelon local Michel Joubert, Pierre Chauvin et Catherine Richard 189 l Section III l Systèmes de soin et prévention 191 l Introduction Marie-José Moquet et Pierre Lombrail 195 l Le dilemme de la médecine générale face aux inégalités : faire partie du problème ou contribuer à la solution? Hector Falcoff 209 l S adapter pour réduire les inégalités : l exemple du service de protection maternelle et infantile de Paris Marcelle Delour et Laurence Desplanques 219 l Rôle des soins dans les stratégies de réduction des inégalités sociales de santé Pierre Lombrail et Jean Pascal 227 l Organiser le système de santé mentale en réseau de partenariats pour lutter contre les inégalités Jean-Luc Roelandt, Pauline Rhenter, Aude Caria et Pierre Surault 239 l Seine-Saint-Denis : intégrer les habitantes éloignées du dépistage du cancer du sein Youcef Mouhoub 249 l Section IV l L évaluation 251 l Introduction Valery Ridde et Jeanine Pommier (en collaboration avec Françoise Jabot) 257 l Spécificités de l évaluation des programmes visant la réduction des inégalités Valéry Ridde, Jeanine Pommier et Françoise Jabot 270 l Les évaluations mixtes des actions de réduction des inégalités Pierre Pluye et Lucie Nadeau

22 278 l Évaluation par méthode mixte : l exemple des centres d examen de santé Catherine Sass et Carine Chatain 285 l Au-delà des méthodes expérimentales : l approche réaliste en évaluation Pierre Blaise, Bruno Marchal, Pierre Lefèvre et Guy Kegels 297 l Une grille d analyse des actions pour lutter contre les inégalités sociales de santé Anne Guichard et Valéry Ridde 313 l Section V l Les partenariats 315 l Introduction Flore Aumaître et Louise Potvin 318 l Les partenariats : espaces négociés de controverses et d innovations Louise Potvin et Flore Aumaître 326 l Les compétences des médiateurs dans les partenariats intersectoriels Carole Clavier 334 l Outil de l action en partenariat : pertinent pour les actions de réduction des inégalités Angèle Bilodeau, Marilène Galarneau, Michel Fournier, Louise Potvin 346 l Marseille : expérience de démarche participative avec les ateliers santé et citoyenneté Hugo Tiffou et Florence Lardillon 358 l Bouches-du-Rhône : articuler l action locale et régionale pour réduire les inégalités de santé Mireille Floch Lavit 369 l Posface Sir Michael Marmot : comment se mobiliser pour lutter contre les inégalités sociales de santé 373 l Annexes 375 l Liste des abréviations 377 l Liste des tableaux et des figures

23

24 Avant-propos Louise Potvin, Annick Fayard et Yves Géry L INPES a notamment pour mission d exercer une fonction d expertise et de conseil en matière de prévention, d éducation pour la santé et de promotion de la santé et d assurer le développement de l éducation pour la santé sur l ensemble du territoire. Or, la promotion de la santé a pour perspective d atteindre l égalité en matière de santé. Aussi, pour mener à bien ses missions, l INPES se doit d analyser et de partager avec les autres concepteurs et réalisateurs des politiques publiques les causes de l augmentation croissante des inégalités sociales de santé en France, afin d être en mesure de proposer des stratégies d interventions susceptibles d y remédier. C est pourquoi l INPES a, depuis 2004, engagé une réflexion approfondie afin de pouvoir intégrer dans ses propres modalités d action celles qui paraissent les plus pertinentes pour contribuer à réduire les inégalités sociales de santé. De plus, sa fonction d expertise, de conseil et de plateforme Ressource nationale le conduit à mettre à la disposition de toute personne, dont les décisions ou les actions ont un impact sur la santé des populations, les connaissances concernant les stratégies, les méthodologies d intervention et les actions susceptibles d infléchir ces inégalités. Cette prise en compte par l INPES des inégalités sociales de santé converge avec le projet de réduction des inégalités de santé par la promotion de la santé inscrit parmi les objectifs de la politique de santé fixés dans l article L de la loi du 11 août 2004.

Réduire les inégalités sociales en Santé

Réduire les inégalités sociales en Santé Paul Becquart, Journaliste Santé Le petit Site Santé PRESENTATION du document ci-joint www.lepetitsitesante.fr Des centaines d'actualités, reportages et dossiers Santé et Environnement Réduire les inégalités

Plus en détail

Réduire les inégalités sociales en santé

Réduire les inégalités sociales en santé Réduire les inégalités sociales en santé Sous la direction de LOUISE POTVIN MARIE-JOSÉ MOQUET CATHERINE M. JONES Sommaire Préface Avant-Propos 29 l Section I l L état de la question 31 l Introduction Catherine

Plus en détail

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités Hermann NABI Département Recherche SHS, Epidémiologie et Santé Publique, INCa Atelier ANR sur les recherches Interventionnelles

Plus en détail

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population Juin 2014 Volume 13, numéro 4 La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti Dans ce numéro Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population - Mise en œuvre de la Politique

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants?

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? Colloque UNIRèS «Education à la santé et complexité : Recherche, formation, pratiques» Atelier 3 : Pistes pour

Plus en détail

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT Angèle Bilodeau, Ph.D. 1, 2 Marilène Galarneau, M.Sc. 2 Michel Fournier, M.Sc. 1 Louise Potvin, Ph.D. 2 Gilles Sénécal, Ph.D. 2, 3 Jocelyne Bernier, M.Sc.

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES

COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION COURS D ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES Sous la direction de Katia Horber-Papazian, professeure Caroline Jacot-Descombes,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr POUR PLUS D INFORMATIONS CONTACT Siège : ARS LR Parc Club du Millénaire 1025 rue Henri Becquerel 34067 MONTPELLIER CEDEX 2 Tel : 07 82 01 26 58 Courriel : coordination@pole-education-sante-lr.fr ACCUEIL

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

Le management du travail

Le management du travail Le management du travail Un modèle de compréhension et d action!! Eléments de cadrage! Actions engagées par le réseau! Et du côtés de la formation des managers (FI et FC)? qui concerne l ensemble de la

Plus en détail

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA 1 ère ANNONCE RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET LA PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 8 e SÉMINAIRE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET EN PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 20,

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Termes de référence Contexte et justification : Dans le cadre

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

L Approche programme

L Approche programme L Approche programme Margot Phaneuf, inf., Ph.D. mai 2003 Révision oct. 2012 Qu'est-ce que c'est? Le programme en soins infirmiers repose fondamentalement sur une organisation par programme. C est une

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique

Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique Feuille de Route pour la Conservation du Patrimoine Culturel Numérique Contexte Le projet DCH-RP - Feuille de route pour la conservation du patrimoine culturel numérique est une action de coordination

Plus en détail

Module de formation centré sur le positionnement et la pratique des salariés titulaires d un mandat de représentant du personnel,

Module de formation centré sur le positionnement et la pratique des salariés titulaires d un mandat de représentant du personnel, Module de formation centré sur le positionnement et la pratique des salariés titulaires d un mandat de représentant du personnel, 5 Passage Delessert 75010 Paris tél : +33 1 53 26 99 82 +33 6 10 59 95

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique.

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Mandats Conseiller l Agence sur les orientations et les actions à privilégier en sécurité alimentaire; Planifier,

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

mise en œuvre d un projet de préfiguration

mise en œuvre d un projet de préfiguration Infirmier clinicien spécialisé : mise en œuvre d un projet de préfiguration Ljiljana JOVIC, Inf. PhD., Directeur des soins Conseillère technique régionale ARS Ile-de-France, UMRS 1123 Inserm, Université

Plus en détail

L offre de service du pôle

L offre de service du pôle Pour quoi? Le pôle régional de compétences constitue une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation et promotion de la santé. Il a pour missions d améliorer la qualité des programmes

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Dispositif INCa pour la recherche SHS-E-SP sur le cancer Informatives Cancéropôle CLARA

Dispositif INCa pour la recherche SHS-E-SP sur le cancer Informatives Cancéropôle CLARA Dispositif INCa pour la recherche SHS-E-SP sur le cancer Informatives Cancéropôle CLARA 20/05/2015 Plan présentation. I. Place de la recherche SHS-E-SP dans le Plan Cancer 2014-2019 II. Actions du Département

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg Pour une approche globale de la santé au sein des territoires Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg SIGNORINI Elodie Chargée

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail