STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT"

Transcription

1 STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT GÉNÉRALITÉS 1. Le directeur général Services de bien-être et moral (DGSBM) s engage à protéger l information relative aux cartes de crédit conservée en format papier ou sous forme électronique dans le cadre de l exploitation des activités des Biens non publics (BNP). L information relative aux cartes de crédit est considérée comme «de l information personnelle de nature particulièrement délicate» et doit donc porter la cote «Protégé B» conformément aux lignes directrices du ministère de la Défense nationale (MDN) servant à protéger les renseignements du personnel. Tout le personnel des activités des BNP doit respecter à la lettre la «Procédure générale relative à la protection de l information dans les bureaux», soit l annexe A, et les critères d accès énoncés dans celle-ci. La présente fait référence aux politiques sur la sécurité du MDN dans le but de renseigner et d orienter le personnel sur les problèmes liés à la sécurité de l information et d aider celui-ci à les évaluer. 2. Comme il est présenté au paragraphe suivant, l Industrie des cartes de paiement (ICP) a mandaté des normes de sécurité des données (NSD), que les SBMFC ont adoptées. Le site Web des SBMFC présente les politiques de l organisation relatives à la sécurité et à la gestion de l information et de la technologie de l information (GI/TI) sous la rubrique «Division des services de l information». NORMES DE SÉCURITÉ DES DONNÉES DE L INDUSTRIE DES CARTES DE PAIEMENT (NSD DE L ICP) 3. Les NSD de l ICP se veulent une norme de sécurité complète établissant les pratiques courantes et les précautions qui s imposent lors de la manipulation, du traitement, du stockage et de la transmission des données relatives aux cartes de crédit. Depuis que Visa Inc. et MasterCard Worldwide ont rédigé les normes, American Express, Discover Financial Services et JCB International se sont officiellement joints au Conseil des normes de sécurité de l IPC. Mis sur pied en 2006, ce forum international est chargé d établir, de gérer et de faire connaître les normes de sécurité de l ICP et de développer les NSD de l ICP. 4. Les douze exigences de sécurité mandatées suivantes constituent les NSD de l ICP : a. installer et maintenir la configuration des pare-feu afin de protéger les données; 40-1

2 b. ne pas utiliser les valeurs par défaut fournies par le fournisseur pour les mots de passe du système et les autres paramètres de sécurité; c. protéger les données stockées; d. crypter la transmission des données des détenteurs de carte et l information de nature délicate entre les réseaux publics; e. appliquer et mettre à jour régulièrement le logiciel antivirus; f. élaborer et maintenir des systèmes et des applications protégés; g. restreindre l accès aux données aux entreprises qui en ont besoin; h. attribuer un numéro d identification unique à chaque personne ayant accès à un ordinateur; i. restreindre l accès physique aux données des détenteurs de carte; j. suivre et surveiller tous les accès aux ressources du réseau et aux données des détenteurs de carte; k. tester régulièrement le système de sécurité et ses processus; l. maintenir une politique concernant la sécurité de l information. 5. Les normes de sécurité précédentes comportent des exigences tant sur le plan du matériel de GI/TI que du personnel. Du côté de la GI/TI, il faut s assurer que le réseau des BNP soit équipé des pare-feu adéquats, que l accès aux ressources du réseau soit surveillé et que le logiciel antivirus soit mis à jour régulièrement. Pour ce qui est du personnel, il faut s assurer que celui-ci est conscient de l importance de bien protéger l information relative aux cartes de crédit. 6. La présente revêt une importance particulière à la protection de l information conservée et à la restriction de l accès physique aux données des détenteurs de carte. À condition d adopter les mesures de protection appropriées (classeur verrouillé), il est acceptable de conserver le numéro du compte, le nom du détenteur et la date d expiration de la carte. Il n est en aucun cas acceptable de conserver le code de sécurité de la carte de crédit, soit le chiffre à trois ou quatre numéros imprimé au dos de la carte ou sur la bande de signature, mais qui n est pas encodé dans la bande magnétique. INTERDICTION PAR RAPPORT AU CONTENU DES DONNÉES STOCKÉES 7. Il est en tout temps interdit de stocker les données complètes relatives aux cartes de crédit dans un système de partage de données électronique, tel que 40-2

3 Docushare. Par exemple, on retrouve de l information relative aux cartes de crédit dans les documents portant sur les cartes de crédit des BNP (CC BNP). Toute personne qui présente son relevé de CC BNP de Banque de Montréal au bureau de la comptabilité des FNP local doit masquer le numéro de sa carte de crédit (c est-à-dire tous les numéros, sauf les quatre derniers ou les cinq derniers dans le cas d une carte American Express) avant de l envoyer. De plus, le coordonnateur des cartes de la base responsable des CC BNP doit s assurer de masquer tout document renfermant de l information relative aux cartes de crédit avant de l imprimer. Le formulaire Autorisation de prélèvement par les Biens non publics constitue un autre exemple de document dans lequel est conservée l information relative aux cartes de crédit. Peu importe la nature du document source, toute information relative aux cartes de crédit doit être masquée avant que le document ne soit numérisé et versé dans Docushare. 8. À aucun moment les numéros de carte de crédit ou l information de nature délicate ne peuvent être stockés sur le réseau des BNP, y compris, sans toutefois s y limiter, dans les documents en Excel ou en Word, les fichiers d essai, les courriels, etc. INFORMATION RECUEILLIE DANS LES POINTS DE VENTE 9. La collecte de l information relative aux cartes de crédit fait partie des activités quotidiennes des fournisseurs de produits et de services, qu il s agisse d un point de vente CANEX, d un bureau des Services financiers du RARM ou des activités des mess, du fonds des bases ou d intérêt particulier comme un club de golf. Il est essentiel de respecter à la lettre la procédure régissant la collecte de ce type d information. NOTA : Les gestionnaires d entité ou toute autre partie ne doivent pas conserver une liste de noms de détenteurs de cartes de crédit ou de numéros ou de date d expiration de cartes de crédit afin d effectuer des paiements mensuels manuellement ou pour une autre raison quelconque. Le bureau de la comptabilité peut établir une facturation automatique pour les transactions récurrentes, comme il est précisé ci-dessous. 10. Lors d une vente par carte de crédit effectuée à un terminal de point de vente (TPV) autorisé, le numéro de carte est masqué automatiquement sur le reçu remis au client et celui conservé au TPV. Il n y a aucune de raison de conserver l information complète relative à la carte de crédit. Chaque entité doit s assurer d utiliser le bon terminal pour cartes de crédit et débit. Pour ainsi faire, celui-ci doit être commandé auprès du bureau de la comptabilité des FNP local conformément au chapitre 52 (ventes effectuées par carte de crédit et au terme du plan de crédit). 40-3

4 SEGMENTATION EN UNITÉS 11. La Division des finances a élaboré une méthode de segmentation en unités pour remplacer l information relative aux cartes de crédit, soit la segmentation en unités. Celle-ci consiste à remplacer l information relative aux cartes de crédit de nature délicate par des symboles uniques qui préservent tous les renseignements essentiels sans compromettre leur sécurité. Toute information relative à la carte de crédit d un client est conservée par la compagnie de carte de crédit ou de débit (Chase Paymentech, à l heure actuelle), qui assure non seulement la sauvegarde de cette information en lieu sûr, mais qui a également accès au numéro de l entité lexical afin de veiller à ce que le montant soit imputé à la bonne carte de crédit. Une fois le numéro de l entité lexical créé, le gestionnaire de la comptabilité des Biens non publics (GCBNP) n a plus de raison de conserver l information relative à la carte de crédit. TRANSACTIONS RÉCURRENTES/FACTURATION AUTOMATIQUE AUTORISATION DE PRÉLÈVEMENT PAR LES BNP 12. Les entités des BNP peuvent autoriser les clients ou les membres à effectuer des paiements pour les activités des BNP non liées au CANEX, à savoir les frais d adhésion à un club de golf, les dons de bienfaisance, les cotisations de mess, etc., sur une base mensuelle ou récurrente. Dépendamment de son employeur, le client peut choisir de payer par délégation de solde s il est membre de la Force régulière, par retenue salariale s il est employé des FNP, ou encore, par carte de crédit ou prélèvement automatique d un compte bancaire. 13. Le formulaire de prélèvement par les BNP, présenté à l annexe A du chapitre 18 (Encaissements et autres recettes), doit être utilisé à cette fin, et il peut également servir à prélever des paiements du public afin de verser des dons aux Fonds Appuyons nos troupes, par exemple. 14. Le gérant du point de vente doit s assurer que l information relative aux cartes de crédit est masquée dans chaque copie du formulaire de prélèvement des BNP conservée dans le point de vente. Le bureau de la comptabilité des FNP détient la copie renfermant l information relative aux cartes de crédit, et si le gérant du point de vente a besoin de celle-ci pour une raison quelconque, il peut en faire la demande auprès du bureau de la comptabilité des FNP local. 15. Si un client a choisi un paiement récurrent, le gérant du point de vente envoie immédiatement aux fins de traitement le formulaire rempli et autorisé accompagné du RQV au bureau de la comptabilité des FNP local dans une enveloppe scellée (adressée correctement, sans cote de sécurité) qui ne doit jamais être laissée à la vue. Au bureau de la comptabilité des FNP local, le formulaire de prélèvement par les BNP doit être 40-4

5 rangé dans un classeur verrouillé auquel l accès est limité jusqu à ce que l information puisse être versée dans le système de comptabilité ABACIS et dans le système de Chase Paymentech. Une fois l information entrée dans ABACIS et la pièce justificative vérifiée, le fichier ABACIS fait l objet d un report, un numéro d entité lexical est créé et Chase Paymentech en est informé. Ensuite, toute l information relative à la carte de crédit est masquée. Des versements mensuels ultérieurs autorisés dans le formulaire de prélèvement des BNP sont effectués au moyen du numéro de l entité lexical conservé dans ABACIS. Chase Paymentech conserve l information exacte relative à la carte de crédit. PAIEMENTS EFFECTUÉS EN LIGNE 16. À l heure actuelle, il est possible d acheter de la marchandise (p. ex. dans le Trouve-Tout) et de faire des dons (p. ex., au Fonds de bien-être dans les hôpitaux et au Fonds Appuyons nos troupes) par l entremise du site Web du DGSSPF. La procédure de paiement est la même pour ces activités, car le réseau est protégé et aucune information relative aux cartes de crédit n est conservée au sein du DGSSPF. Cette information est transmise par voie électronique à la compagnie de carte de crédit (Chase Paymentech, à l heure actuelle) aux fins de traitement. Chase Paymentech envoie un courriel au DGSSPF pour confirmer la réception du paiement. Le courriel de confirmation est ajouté au RQV et envoyé au bureau de la comptabilité des FNP local aux fins de traitement. 17. Il est interdit d établir une procédure de paiement en ligne qui ne respecte pas les paramètres de la présente et qui exposerait inutilement à des risques les clients et les biens des BNP. Pour ce qui est des BNP, le service d approvisionnement des Services de l information (SI) est la seule autorité habilitée à acheter ou à louer des biens ou des services liés à la technologie de l information et à la gestion de l information (GI/TI) ou à obtenir des services d entrepreneurs en GI/TI, ou à attribuer ou à obtenir des licences ou permis connexes, notamment la création de pages Web ou la modification d une page Web liée aux activités des BNP. Pour de plus amples renseignements, il faut communiquer avec les services de soutien informatique à l adresse TRANSACTIONS MANUELLES GÉNÉRALITÉS 18. Une transaction effectuée manuellement ne produit pas les données d authentification de la sécurité permettant d identifier le détenteur de carte qui sont normalement générées lorsque ce dernier fait glisser la bande magnétique de sa carte dans l appareil ou qu il y insère sa carte à puce. Les transactions manuelles exposent donc l entité à un risque de fraude et à des coûts plus élevés par transaction. 40-5

6 TRANSACTIONS MANUELLES DU CLIENT EFFECTUÉES SUR PLACE 19. Lorsqu un terminal de cartes de crédit ou de débit est en panne, la meilleure pratique est respectée, c est-à-dire qu il faut utiliser une imprimante à carte manuelle pour obtenir une impression de la carte. Dans toutes les circonstances, le point de vente doit veiller à ce que la date, les détails, la valeur monétaire totale de la transaction (taxes et autres frais compris), la signature du détenteur, le numéro d autorisation et le numéro du commerçant sont enregistrés sur le document de vente. Dans ce cas, il faut appeler la compagnie de carte de crédit pour obtenir un numéro d autorisation. Ces renseignements doivent être protégés en tout temps. 20. Le document de vente est distribué comme suit : a. copie du client remise au client; b. copie du commerçant conservée en lieu sûr jusqu à ce que l on puisse entrer manuellement les données dans le terminal de carte de crédit ou de débit (se référer au paragraphe 21 ci-dessous avant de conclure la transaction); c. copie de traitement rangée en lieu sûr jusqu à ce que l on puisse entrer manuellement les données dans le terminal de carte de crédit ou de débit (se référer au paragraphe 21 ci-dessous avant de conclure la transaction). 21. Une fois les services du terminal de carte de crédit ou de débit rétablis, il faut entrer manuellement les renseignements du document de vente dans le terminal de carte de crédit ou de débit et le TPV. En outre, il faut inscrire «transaction manuelle» sur la copie du commerçant et la copie de traitement du document de vente et masquer l information relative à la carte de crédit. La copie du commerçant et la copie de traitement sont jointes au RQV. La collecte des renseignements sur les paiements et le traitement de l information relative à la carte de crédit ou de débit doivent se faire le jour même de sorte que le solde du TPV et celui du terminal de carte de débit ou de crédit concordent. TRANSACTIONS MANUELLES À DISTANCE 22. Dans le cas d un paiement par téléphone, il faut toujours conserver en lieu sûr les documents sur lesquels est inscrite l information relative à la carte de crédit du client. Ces renseignements sont ensuite entrés manuellement dans le terminal de carte de crédit ou de débit et le TPV. Après la saisie des données, le document source sur lequel est transcrite l information relative à la carte de crédit ou de débit doit être immédiatement déchiqueté; il ne doit pas être jeté dans les ordures régulières. La collecte des renseignements sur les paiements et le traitement de l information relative 40-6

7 à la carte de crédit ou de débit doivent se faire le jour même de sorte que le solde du TPV et celui du terminal de carte de débit ou de crédit concordent. NOTA : Il ne faut jamais envoyer de l information relative aux cartes de crédit non masquée par le biais de technologies de l utilisateur final, comme le courriel, la messagerie instantanée, le clavardage, etc., car elle peut être interceptée facilement par reniflage de paquets pendant la transmission sur les réseaux internes et publics. RESPONSABILITÉS DU BUREAU DE LA COMPTABILITÉ DES FNP LOCAL 23. Dès que le personnel du bureau de la comptabilité reçoit le RQV et les pièces justificatives du point de vente, il doit les ranger dans un classeur ou un coffre sécuritaire jusqu à ce que vienne le moment de prendre des mesures comptables. Une fois l information inscrite dans ABACIS et la pièce justificative vérifiée, le fichier ABACIS fait l objet d un report, un numéro d entité lexical est créé et Chase Paymentech en est informé. Ensuite, l information relative à la carte de crédit est masquée. La vérification du numéro ME doit comprendre le numéro de l entité lexical qui correspond à la carte de crédit. Toute demande portant sur l information relative à la carte de crédit doit être remise au service de soutien à la base de données ABACIS aux fins de traitement. 24. Avant de numériser les documents comptables et de les verser dans Docushare, le GCBNP doit veiller à ce que les pièces justificatives qui accompagnent les documents comptables ne renferment pas l information complète relative à la carte de crédit (masquer les numéros conformément au paragraphe 7 de la présente constitue la méthode acceptable d établissement des rapports). RESPONSABILITÉS DE TOUS LES POINTS DE VENTE ET DU BUREAU DE LA COMPTABILITÉ DES FNP 25. Le gérant du point de vente et le GCBNP doivent veiller au respect des règles suivantes relativement à la possession d information sur les détenteurs de carte : a. il faut masquer tous les numéros de carte dans tous les rapports de TPV; b. il faut toujours conserver dans un lieu sûr les RQV renfermant de l information relative aux cartes de crédit lorsque l on ne s en sert pas; c. dès que l information n est plus requise, il faut la déchiqueter immédiatement il ne faut pas la jeter dans les ordures régulières; d. il faut masquer les numéros de carte de crédit dans tout document transmis par courriel ou par télécopieur, et déchiqueter les deux copies immédiatement après les avoir traitées; 40-7

8 e. il ne faut pas enregistrer les numéros de carte de crédit sur un réseau local ou un dispositif électronique comme un bâtonnet de mémoire USB; f. s il est nécessaire d utiliser une imprimante à carte manuelle, il faut déchiqueter immédiatement le papier carbone des bordereaux après l impression il ne faut pas le jeter dans les ordures régulières; g. il faut traiter toute note écrite portant de l information sur les détenteurs de carte comme il est décrit aux points a. à f.; h. il faut conserver l information reçue par téléphone à l égard de paiements ponctuels dans un lieu sûr en tout temps et la déchiqueter immédiatement après le traitement il ne faut pas la jeter dans les ordures régulières. 26. Il incombe à chaque personne de veiller à ce que l information relative aux cartes de crédit, peu importe le support au moyen duquel elle est transmise, soit, au minimum, entreposée en lieu sûr et détruite conformément à la procédure afin de protéger les renseignements personnels des détenteurs de carte contre la fraude et d autres actes malveillants. DÉCLARATION D UNE ATTEINTE À LA SÉCURITÉ 27. Si des personnes ou entreprises non autorisées accèdent aux données ou les récupèrent (en manipulant les appareils), il faut le signaler à Chase Paymentech immédiatement et fournir une copie du rapport au GCBNP. Cette démarche permet non seulement d atténuer les risques relatifs au système de paiement, mais aussi de protéger les clients de la façon la plus responsable et opportune. Des mesures sont en place pour restreindre immédiatement l usage non autorisé des données compromises, mais elles ne sont efficaces que lorsque chacun assume sa responsabilité de signaler promptement une atteinte à la sécurité. Toute atteinte à la sécurité (usage abusif d une carte ou accès non autorisé à des renseignements) doit être communiquée au gestionnaire régional de la comptabilité (GRC) par l intermédiaire du GCBNP. Il incombe au GRC de communiquer l information à la chaîne de commandement. Annexe A - Stockage et conservation de l information relative aux cartes de crédit 40-8

b. Nom de l établissement/du point de vente (y compris l adresse postale et l adresse municipale)

b. Nom de l établissement/du point de vente (y compris l adresse postale et l adresse municipale) Généralités 1. Dans l organisation du SSPFFC, les services de traitement des cartes de débit et de crédit, à savoir les systèmes électroniques permettant d effectuer ces types de transactions, sont autorisés

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI 1. Généralités : À la demande des clients qui travaillent régulièrement avec l Organisation, l OMPI

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (INSCRIPTION ET GESTION DE COMPTE) JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 Le saviez-vous?... 1 Les SELSC sont composés

Plus en détail

2. Les conditions énoncées dans le présent chapitre ne s'appliquent pas aux chèques de paie, qui eux sont émis de la façon indiquée au chapitre 20.

2. Les conditions énoncées dans le présent chapitre ne s'appliquent pas aux chèques de paie, qui eux sont émis de la façon indiquée au chapitre 20. COMPTES FOURNISSEURS ET DÉBOURS INTRODUCTION 1. Ce chapitre énonce la politique et les méthodes relatives à la comptabilité et au contrôle des comptes fournisseurs et des débours. Voir le Manuel des Applications

Plus en détail

Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears

Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears 2 Qu est-ce que le crédit rapide électronique? Le processus selon lequel les renseignements du client nécessaires à l ouverture

Plus en détail

Guide de l utilisateur Usagers d œuvres

Guide de l utilisateur Usagers d œuvres Guide de l utilisateur Usagers d œuvres Système de gestion des droits de reproduction en ligne de Copibec Table des matières Introduction 5 Compte 6 Inscription d un nouveau compte 6 Création d un nouveau

Plus en détail

Carte Visa Esso RBC Banque Royale. Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra

Carte Visa Esso RBC Banque Royale. Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra GuI de des avanta G e S Carte Visa Esso RBC Banque Royale Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra Optimisez votre pouvoir d achat Nous vous remercions d avoir choisi la carte Visa Esso

Plus en détail

Toutes les cartes. dans une seule main

Toutes les cartes. dans une seule main Toutes les cartes dans une seule main Accepter les cartes de paiement - Une solution simple et sûre Nous vous remercions de nous faire confiance dans le cadre de l exécution de vos paiements par carte.

Plus en détail

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté.

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté. 5. PAIEMENT DES SERVICES 5.1 GÉNÉRALITÉ Pour qu'un service soit rendu par la Direction des registres et de la certification, le requérant doit acquitter le montant total des frais exigibles pour sa demande

Plus en détail

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise.

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Solutions faciles, fiables et sécuritaires. Facile Nous simplifions les choses pour vous et vos clients. Fiable Nous sommes toujours là pour votre

Plus en détail

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES GUIDE DES AVANTAGES Carte Visa Classique RBC Banque Royale avec option à taux d intérêt réduit Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. Meilleur taux d intérêt, économies supérieures.

Plus en détail

CONVENTIONS DE MARCHAND

CONVENTIONS DE MARCHAND 120108 CONVENTIONS DE MARCHAND À propos de ce document Ce document contient les conditions de la Convention de marchand VISA* de Global et de la Convention de marchand MasterCard + de Global. Ces Conventions

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence.

MD Marque déposée d Interac Inc. Utilisée sous licence. Conditions Veuillez lire la présente convention attentivement avant d utiliser les Services bancaires par Internet. Elle renferme des exclusions et des limitations de responsabilité de même que d autres

Plus en détail

Objet : Règlement sur l'application de la résolution des Nations Unies sur la Libye et les mesures économiques spéciales

Objet : Règlement sur l'application de la résolution des Nations Unies sur la Libye et les mesures économiques spéciales Avis Objet : Règlement sur l'application de la résolution des Nations Unies sur la Libye et les mesures économiques spéciales Date : Le 1 er mars 2011, mise à jour le 14 mars 2011 Le présent avis s adresse

Plus en détail

Règlement Spécifique DB Titanium Card

Règlement Spécifique DB Titanium Card Deutsche Bank Règlement Spécifique DB Titanium Card AVRIL 2015 Deutsche Bank AG est un établissement de crédit de droit allemand, dont le siège social est établi 12, Taunusanlage, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Guide du processus Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Assurance-vie Assurance contre le risque de maladie grave Assurance invalidité De la soumission de la proposition

Plus en détail

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»»

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Ce modèle doit se trouver sous le répertoire C:\Users\toto\AppData\Roaming\Microsoft\Templates EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Version : 1.0.54 Date du livrable : Mars 2015. Pour rafraîchir le numéro de version,

Plus en détail

RESSOURCES MATÉRIELLES ET DOCUMENTAIRES CONSERVATION DES DOCUMENTS SEMI-ACTIFS. Guide

RESSOURCES MATÉRIELLES ET DOCUMENTAIRES CONSERVATION DES DOCUMENTS SEMI-ACTIFS. Guide RESSOURCES MATÉRIELLES ET DOCUMENTAIRES CONSERVATION DES DOCUMENTS SEMI-ACTIFS Guide AVANT-PROPOS Comment gérer vos documents conservés au Centre de documents semi-actifs (CDSA) et les commander de votre

Plus en détail

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions);

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions); Comptabilisation et classement des pièces justificatives S inspirant de situations de travail réelles, cette simulation, en plus du texte descriptif, utilise des pièces justificatives. La méthode de travail

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK 1. OBJET Les présentes conditions générales fixent les modalités d accès et de fonctionnement du service de banque en ligne fourni par ECOBANK (le

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Consommateurs et cartes de débit

Consommateurs et cartes de débit Consommateurs et cartes de débit Code de pratique Canadien des services de cartes de débit Préparé par le Groupe de travail sur le transfert électronique de fonds RÉVISION 2004 Table des matières 1. À

Plus en détail

entreprises certificat électronique Comptes bancaires au quotidien

entreprises certificat électronique Comptes bancaires au quotidien entreprises Comptes bancaires au quotidien certificat électronique Évoluez dans un environnement sécurisé et accédez aux téléprocédures de l Administration entreprises.societegenerale.fr On est là pour

Plus en détail

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX APPROVISIONNEMENT ET RÉAPPROVISIONNEMENT Approvisionnement de base Les débitants de tabac disposent d un approvisionnement

Plus en détail

Note de service. Le 12 mai 2010. Liste de distribution. Vision stratégique 2030 du DGSSPF

Note de service. Le 12 mai 2010. Liste de distribution. Vision stratégique 2030 du DGSSPF Note de service Le 12 mai 2010 Liste de distribution Vision stratégique 2030 du DGSSPF Réf. : A. Ébauche Listes des activités par division (ci-jointes) 1. Comme nous l avons mentionné lors de la dernière

Plus en détail

Guide du terminal VeriFone VX520, VX820 Duet et VX680 3G pour commerces de détail et restaurants

Guide du terminal VeriFone VX520, VX820 Duet et VX680 3G pour commerces de détail et restaurants Guide du terminal VeriFone, VX820 Duet et pour commerces de détail et restaurants Ce guide de référence rapide vous aidera à comprendre la fonctionnalité de votre terminal et vous aidera lors du dépannage

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14 7 GUIDE DE TRANSMISSION WEB 204 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 40$ 5$ 30$ 0$ 20$ 80$ 70$ 0$ Pourquoi épargnez-vous? 50 $ 40$ 20 0$ 80$ 4 20$ 7 7 $ $ $ $ $ $ $ $ $

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC)

Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC) Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC) Gestion de votre RVER/RPAC Vous avez eu raison de mettre en place un régime d épargne au travail

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

FIDÉICOMMIS. Être en mesure de :

FIDÉICOMMIS. Être en mesure de : Para-Maître Versions 9.06.01 Fidéicommis Guide de l utilisateur P a g e ii Table des matières FIDÉICOMMIS... 5 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 5 PRÉAMBULE... 6 MENU GROUPES DE COMPTES... 8 MENU FIDÉICOMMIS...

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir 04 Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir Les banques ont recours à des systèmes de sécurité très perfectionnés et à des équipes de spécialistes des fraudes en vue d

Plus en détail

IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS?

IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS? IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS? Leif Kremkow Dir. Technical Account Managemet, CISSP Mardi, 5 Février, 2009 PCI Security Standards Council

Plus en détail

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Guide du processus Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Assurance-vie Assurance contre les maladies graves Assurance invalidité De la soumission de la proposition à

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité

Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité Commerçants carte absente, toutes les fonctions de données de titulaires de carte sont

Plus en détail

Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.

Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P. Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur : Ecole supérieure d art des Pyrénées

Plus en détail

Politique de sécurité de l actif informationnel

Politique de sécurité de l actif informationnel TITRE : Politique de sécurité de l actif informationnel Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-130924-11 Date : 24 septembre 2013 Révisions : Résolution : Date : Politique de sécurité

Plus en détail

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Connexion région du Grand Toronto (ConnexionRGT) Version 1.0 Avis de droit d auteur cybersanté Ontario, 2014. Tous droits

Plus en détail

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE Sommaire 1. Demande d ouverture d une caisse... 2 1.1 Démarche de l institut... 2 1.1.1 Spécimen de signature... 2 1.2 Démarche du SFT...

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (DEMANDES ET PROJETS) AVRIL 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 4 Le saviez-vous?... 4 Les SELSC comportent trois modules :...

Plus en détail

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD*

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Aperçu du programme de récompenses SCÈNE Le programme de récompenses SCÈNE est administré par Scene Limited Partnership, une société en commandite

Plus en détail

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 Table des matières Politique d approvisionnement... 5 Politique de gestion contractuelle... 6 Des biens et des services... 7 Fichier

Plus en détail

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ab Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ubs.com/online ab Paraît également en allemand, en italien et en anglais. Mai 2015. 83378F (L45364) UBS 2015. Le symbole des trois clés

Plus en détail

www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris

www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris 2005 www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris VOTRE CARTE AFFAIRES EST STRICTEMENT 2 PROFESSIONNELLE ET PERSONNELLE COMMENT FONCTIONNE VOTRE CARTE 3 SECRÉTARIAT

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

Gestion électronique des procurations

Gestion électronique des procurations Gestion électronique des procurations Table des matières Généralités... 2 1. Approuver des procurations... 4 1.1 Section «Procurations à approuver»... 4 1.2 Section «Signaux»... 6 1.3 Messages particuliers...

Plus en détail

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières Annexe 5 Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières DESIGNATION DE L ENTREPRISE ci-après "le Client" Nom ou Dénomination sociale... représentée par.. (Nom et prénom du représentant

Plus en détail

Accord d Hébergement Web Mutualisé

Accord d Hébergement Web Mutualisé Les Conditions qui suivent s appliquent aux services d hébergement Web mutualisé et aux services associés de Radiant achetés sur le site Web de Radiant ou sur les sites d autres partenaires. D autres services

Plus en détail

La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX

La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX Avril 2013 La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX Ce guide a pour but d'aider les Trésoriers et Présidents de comité à assurer une

Plus en détail

Tarification. Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises

Tarification. Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises Tarification Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises En vigueur à compter du 1 er août 2014 02 Des solutions bancaires pour optimiser la gestion de vos affaires! À la Banque Nationale,

Plus en détail

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs.

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. Soyez prudent! De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. vol et fraude d identité fraude par carte de débit fraude par carte de crédit hameçonnage et hameçonnage verbal

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable.

Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable. DONNEZ-VOUS LES MOYENS D EVOLUER Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable. L évolution rapide des NTIC (nouvelles technologies de l information et de la communication)

Plus en détail

EBA/GL/2012/06 22 novembre 2012. Orientations. sur l évaluation de l aptitude des membres de l organe de direction et des titulaires de postes clés

EBA/GL/2012/06 22 novembre 2012. Orientations. sur l évaluation de l aptitude des membres de l organe de direction et des titulaires de postes clés EBA/GL/2012/06 22 novembre 2012 Orientations sur l évaluation de l aptitude des membres de l organe de direction et des titulaires de postes clés Orientations de l ABE sur l évaluation de l aptitude des

Plus en détail

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC.

LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC. LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC. Veuillez lire attentivement les instructions ci-dessous avant de remplir la présente lettre d envoi. DESTINATAIRE : HOMBURG INVEST INC.

Plus en détail

Guide du terminal. Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants

Guide du terminal. Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants Guide du terminal Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants Ce Guide de référence rapide vous aidera à comprendre les fonctionnalités de votre terminal et vous aidera

Plus en détail

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa e)services - Guide de l utilisateur e)carpa 2 Sommaire 1 Introduction 3 2 - Accès au site e)carpa 4 2.1 Identification et authentification 4 2.2 Consultation du site e)carpa 6 2.3 Mode de navigation sur

Plus en détail

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité :

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Contrat de courtier Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal : Date d effet

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Voici votre carte Platine CIBC Visa MC Voici la carte Platine CIBC Visa. Une carte de crédit qui offre une expérience complètement différente. Votre nouvelle carte Platine CIBC

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex Tél : 02.37.52.15.28 Télécopie : 02.37.52.85.50 Courriel : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr

Plus en détail

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée!

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale (NAS) est confidentiel. Ensemble, il nous incombe de le protéger contre l utilisation abusive, la fraude

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ÉCHANGE D EFFETS DE PAIEMENT EN LIGNE ÉLECTRONIQUE AUX FINS DE LA COMPENSATION ET DU RÈGLEMENT 2013 ASSOCIATION CANADIENNE DES

Plus en détail

Contactez-nous le plus rapidement possible afin que nous trouvions la meilleure solution possible.

Contactez-nous le plus rapidement possible afin que nous trouvions la meilleure solution possible. 1. Questions relatives à l utilisation de la carte A quoi dois-je penser en cas de déménagement? Veuillez nous communiquer votre nouvelle adresse le plus rapidement possible par téléphone ou au moyen du

Plus en détail

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM

Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Guide d utilisation WEBPORTAL CPEM Portail d Applications Web CPEM Ce guide vous aidera à installer et à mettre en place les modules nécessaires afin d accéder à vos Applications Web SOMMAIRE I. Pré requis...

Plus en détail

Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit. Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à :

Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit. Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à : Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit Objet Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à : 1. veiller à ce que les commerçants soient pleinement

Plus en détail

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK 1. OBJET DU RÈGLEMENT DU «SERVICE ZOOMIT ING» Le règlement du service Zoomit ING (ci-après dénommé le «Règlement») a pour objet de donner

Plus en détail

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL Dr Hervé LECLET Tous les centres d'imagerie médicale doivent assurer la sécurité informatique de leur système d'information

Plus en détail

Description de la prestation Webhosting / HomepageTool

Description de la prestation Webhosting / HomepageTool Description de la prestation Webhosting / HomepageTool 1 Domaine d application La «description de la prestation Webhosting / HomepageTool» («description de la prestation») de la Swisscom (Suisse) SA («Swisscom»)

Plus en détail

SBMNET: conditions de l accord. 1. Définitions

SBMNET: conditions de l accord. 1. Définitions SBMNET: conditions de l accord 1. Définitions Compte signifie un compte bancaire détenu par un client dans une branche, département ou filiale de la State Bank of Mauritius Limited dans la République de

Plus en détail

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse Solution générique Table des matières 1.0 Introduction...3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse....3

Plus en détail

CONDITIONS D IDT FINANCIAL SERVICES POUR LES CARTES PRÉPAYÉES PROGRAMME XXIMO MOBILITY CARD BELGIQUE

CONDITIONS D IDT FINANCIAL SERVICES POUR LES CARTES PRÉPAYÉES PROGRAMME XXIMO MOBILITY CARD BELGIQUE CONDITIONS D IDT FINANCIAL SERVICES POUR LES CARTES PRÉPAYÉES PROGRAMME XXIMO MOBILITY CARD BELGIQUE Conditions relatives aux cartes Les présentes Conditions relatives aux cartes sont d application sur

Plus en détail

GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS RESSOURCES CLÉS Service d aide téléphonique SERT de l Agence du revenu du Canada (ARC) : 1 800 267-6999 Ligne générale de l ARC

Plus en détail

MARCHE N 2015 URB 04 28 HEBERGEMENT DU SITE WEB WWW.URBACT.EU ET GESTION DE LA MESSAGERIE DU SECRETARIAT URBACT POUR LE PROGRAMME EUROPEEN URBACT III

MARCHE N 2015 URB 04 28 HEBERGEMENT DU SITE WEB WWW.URBACT.EU ET GESTION DE LA MESSAGERIE DU SECRETARIAT URBACT POUR LE PROGRAMME EUROPEEN URBACT III MARCHE N 2015 URB 04 28 HEBERGEMENT DU SITE WEB WWWURBACTEU ET GESTION DE LA MESSAGERIE DU SECRETARIAT URBACT POUR LE PROGRAMME EUROPEEN URBACT III REGLEMENT DE CONSULTATION RC ACHETEUR PUBLIC: L Agence

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente (Dernière actualisation: 17 juillet 2014) Télécharger les Conditions Générales de Vente en PDF 1 Domaine d'application (1) Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après

Plus en détail

Règlement Spécifique DB Visa Card

Règlement Spécifique DB Visa Card Deutsche Bank Règlement Spécifique DB Visa Card AVRIL 2015 Deutsche Bank AG est un établissement de crédit de droit allemand, dont le siège social est établi 12, Taunusanlage, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

(texte en vigueur le 1 er janvier 2008) LISTE DES INSTRUCTIONS

(texte en vigueur le 1 er janvier 2008) LISTE DES INSTRUCTIONS INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES POUR L APPLICATION DE L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES ET DU PROTOCOLE Y RELATIF (texte en vigueur le 1 er janvier 2008) LISTE

Plus en détail

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE DONS, AVANTAGES ET MARQUES D HOSPITALITÉ Lignes directrices 1 mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE 1 En application de l article 89 du Code, le commissaire peut publier des lignes directrices

Plus en détail

Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage

Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage janvier 2012 Le présent manuel et le support électronique qui l accompagne sont des produits exclusifs de Paiements Optimal, S.A.R.L. Leur usage est réservé

Plus en détail

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires Bureau du surintendant des institutions financiers Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Déclarer et payer la CVAE (Acomptes et solde)

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Déclarer et payer la CVAE (Acomptes et solde) Fiche FOCUS Les téléprocédures Déclarer et payer la CVAE (Acomptes et solde) Dernière mise à jour : juillet 2011 Table des matières 1.Présentation...3 1.1.Objet de la fiche...3 1.2.A qui s'adresse cette

Plus en détail

Guide d utilisation de PayPal e-terminal. Informations à usage professionnel uniquement

Guide d utilisation de PayPal e-terminal. Informations à usage professionnel uniquement Guide d utilisation de PayPal e-terminal Informations à usage professionnel uniquement Dernière mise à jour : Juillet 2009 Guide d utilisation de PayPal e-terminal Référence : 10061.en_FR-200907 2009 PayPal,

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Rév. 2011-06. Ligne directrice 8B : Déclaration à CANAFE des télévirements SWIFT

Rév. 2011-06. Ligne directrice 8B : Déclaration à CANAFE des télévirements SWIFT Rév. 2011-06 Ligne directrice 8B : Déclaration à CANAFE des télévirements SWIFT Ligne directrice 8B : Déclaration à CANAFE des télévirements SWIFT Juin 2011 La présente ligne directrice remplace la version

Plus en détail

GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE

GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE SOLUTIONS DE GESTION DE DOCUMENTS GLOSSAIRE DU SOUTIEN EN CAS DE RECOURS EN JUSTICE Le jargon du métier Initiation au soutien en cas de recours en justice Ce glossaire présente la terminologie et les notions

Plus en détail

Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise

Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise Cartes de crédit Affaires RBC 3 Choisissez la carte qui répondra le mieux aux besoins de votre entreprise La carte Visa Platine Affaires Voyages

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE. Réservé aux conseillers à titre d information

Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE. Réservé aux conseillers à titre d information Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE Réservé aux conseillers à titre d information Processus de demande sur EASE À B2B Banque, nous savons à quel point il est important de fournir

Plus en détail

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014 Programme des services aux familles des militaires Contrôle de conformité et d assurance Exercice financier 2013-2014 INTRODUCTION Conformément au Protocole d entente () entre le ministère de la défense

Plus en détail