STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT"

Transcription

1 STOCKAGE ET CONSERVATION DE L INFORMATION RELATIVE AUX CARTES DE CRÉDIT GÉNÉRALITÉS 1. Le directeur général Services de bien-être et moral (DGSBM) s engage à protéger l information relative aux cartes de crédit conservée en format papier ou sous forme électronique dans le cadre de l exploitation des activités des Biens non publics (BNP). L information relative aux cartes de crédit est considérée comme «de l information personnelle de nature particulièrement délicate» et doit donc porter la cote «Protégé B» conformément aux lignes directrices du ministère de la Défense nationale (MDN) servant à protéger les renseignements du personnel. Tout le personnel des activités des BNP doit respecter à la lettre la «Procédure générale relative à la protection de l information dans les bureaux», soit l annexe A, et les critères d accès énoncés dans celle-ci. La présente fait référence aux politiques sur la sécurité du MDN dans le but de renseigner et d orienter le personnel sur les problèmes liés à la sécurité de l information et d aider celui-ci à les évaluer. 2. Comme il est présenté au paragraphe suivant, l Industrie des cartes de paiement (ICP) a mandaté des normes de sécurité des données (NSD), que les SBMFC ont adoptées. Le site Web des SBMFC présente les politiques de l organisation relatives à la sécurité et à la gestion de l information et de la technologie de l information (GI/TI) sous la rubrique «Division des services de l information». NORMES DE SÉCURITÉ DES DONNÉES DE L INDUSTRIE DES CARTES DE PAIEMENT (NSD DE L ICP) 3. Les NSD de l ICP se veulent une norme de sécurité complète établissant les pratiques courantes et les précautions qui s imposent lors de la manipulation, du traitement, du stockage et de la transmission des données relatives aux cartes de crédit. Depuis que Visa Inc. et MasterCard Worldwide ont rédigé les normes, American Express, Discover Financial Services et JCB International se sont officiellement joints au Conseil des normes de sécurité de l IPC. Mis sur pied en 2006, ce forum international est chargé d établir, de gérer et de faire connaître les normes de sécurité de l ICP et de développer les NSD de l ICP. 4. Les douze exigences de sécurité mandatées suivantes constituent les NSD de l ICP : a. installer et maintenir la configuration des pare-feu afin de protéger les données; 40-1

2 b. ne pas utiliser les valeurs par défaut fournies par le fournisseur pour les mots de passe du système et les autres paramètres de sécurité; c. protéger les données stockées; d. crypter la transmission des données des détenteurs de carte et l information de nature délicate entre les réseaux publics; e. appliquer et mettre à jour régulièrement le logiciel antivirus; f. élaborer et maintenir des systèmes et des applications protégés; g. restreindre l accès aux données aux entreprises qui en ont besoin; h. attribuer un numéro d identification unique à chaque personne ayant accès à un ordinateur; i. restreindre l accès physique aux données des détenteurs de carte; j. suivre et surveiller tous les accès aux ressources du réseau et aux données des détenteurs de carte; k. tester régulièrement le système de sécurité et ses processus; l. maintenir une politique concernant la sécurité de l information. 5. Les normes de sécurité précédentes comportent des exigences tant sur le plan du matériel de GI/TI que du personnel. Du côté de la GI/TI, il faut s assurer que le réseau des BNP soit équipé des pare-feu adéquats, que l accès aux ressources du réseau soit surveillé et que le logiciel antivirus soit mis à jour régulièrement. Pour ce qui est du personnel, il faut s assurer que celui-ci est conscient de l importance de bien protéger l information relative aux cartes de crédit. 6. La présente revêt une importance particulière à la protection de l information conservée et à la restriction de l accès physique aux données des détenteurs de carte. À condition d adopter les mesures de protection appropriées (classeur verrouillé), il est acceptable de conserver le numéro du compte, le nom du détenteur et la date d expiration de la carte. Il n est en aucun cas acceptable de conserver le code de sécurité de la carte de crédit, soit le chiffre à trois ou quatre numéros imprimé au dos de la carte ou sur la bande de signature, mais qui n est pas encodé dans la bande magnétique. INTERDICTION PAR RAPPORT AU CONTENU DES DONNÉES STOCKÉES 7. Il est en tout temps interdit de stocker les données complètes relatives aux cartes de crédit dans un système de partage de données électronique, tel que 40-2

3 Docushare. Par exemple, on retrouve de l information relative aux cartes de crédit dans les documents portant sur les cartes de crédit des BNP (CC BNP). Toute personne qui présente son relevé de CC BNP de Banque de Montréal au bureau de la comptabilité des FNP local doit masquer le numéro de sa carte de crédit (c est-à-dire tous les numéros, sauf les quatre derniers ou les cinq derniers dans le cas d une carte American Express) avant de l envoyer. De plus, le coordonnateur des cartes de la base responsable des CC BNP doit s assurer de masquer tout document renfermant de l information relative aux cartes de crédit avant de l imprimer. Le formulaire Autorisation de prélèvement par les Biens non publics constitue un autre exemple de document dans lequel est conservée l information relative aux cartes de crédit. Peu importe la nature du document source, toute information relative aux cartes de crédit doit être masquée avant que le document ne soit numérisé et versé dans Docushare. 8. À aucun moment les numéros de carte de crédit ou l information de nature délicate ne peuvent être stockés sur le réseau des BNP, y compris, sans toutefois s y limiter, dans les documents en Excel ou en Word, les fichiers d essai, les courriels, etc. INFORMATION RECUEILLIE DANS LES POINTS DE VENTE 9. La collecte de l information relative aux cartes de crédit fait partie des activités quotidiennes des fournisseurs de produits et de services, qu il s agisse d un point de vente CANEX, d un bureau des Services financiers du RARM ou des activités des mess, du fonds des bases ou d intérêt particulier comme un club de golf. Il est essentiel de respecter à la lettre la procédure régissant la collecte de ce type d information. NOTA : Les gestionnaires d entité ou toute autre partie ne doivent pas conserver une liste de noms de détenteurs de cartes de crédit ou de numéros ou de date d expiration de cartes de crédit afin d effectuer des paiements mensuels manuellement ou pour une autre raison quelconque. Le bureau de la comptabilité peut établir une facturation automatique pour les transactions récurrentes, comme il est précisé ci-dessous. 10. Lors d une vente par carte de crédit effectuée à un terminal de point de vente (TPV) autorisé, le numéro de carte est masqué automatiquement sur le reçu remis au client et celui conservé au TPV. Il n y a aucune de raison de conserver l information complète relative à la carte de crédit. Chaque entité doit s assurer d utiliser le bon terminal pour cartes de crédit et débit. Pour ainsi faire, celui-ci doit être commandé auprès du bureau de la comptabilité des FNP local conformément au chapitre 52 (ventes effectuées par carte de crédit et au terme du plan de crédit). 40-3

4 SEGMENTATION EN UNITÉS 11. La Division des finances a élaboré une méthode de segmentation en unités pour remplacer l information relative aux cartes de crédit, soit la segmentation en unités. Celle-ci consiste à remplacer l information relative aux cartes de crédit de nature délicate par des symboles uniques qui préservent tous les renseignements essentiels sans compromettre leur sécurité. Toute information relative à la carte de crédit d un client est conservée par la compagnie de carte de crédit ou de débit (Chase Paymentech, à l heure actuelle), qui assure non seulement la sauvegarde de cette information en lieu sûr, mais qui a également accès au numéro de l entité lexical afin de veiller à ce que le montant soit imputé à la bonne carte de crédit. Une fois le numéro de l entité lexical créé, le gestionnaire de la comptabilité des Biens non publics (GCBNP) n a plus de raison de conserver l information relative à la carte de crédit. TRANSACTIONS RÉCURRENTES/FACTURATION AUTOMATIQUE AUTORISATION DE PRÉLÈVEMENT PAR LES BNP 12. Les entités des BNP peuvent autoriser les clients ou les membres à effectuer des paiements pour les activités des BNP non liées au CANEX, à savoir les frais d adhésion à un club de golf, les dons de bienfaisance, les cotisations de mess, etc., sur une base mensuelle ou récurrente. Dépendamment de son employeur, le client peut choisir de payer par délégation de solde s il est membre de la Force régulière, par retenue salariale s il est employé des FNP, ou encore, par carte de crédit ou prélèvement automatique d un compte bancaire. 13. Le formulaire de prélèvement par les BNP, présenté à l annexe A du chapitre 18 (Encaissements et autres recettes), doit être utilisé à cette fin, et il peut également servir à prélever des paiements du public afin de verser des dons aux Fonds Appuyons nos troupes, par exemple. 14. Le gérant du point de vente doit s assurer que l information relative aux cartes de crédit est masquée dans chaque copie du formulaire de prélèvement des BNP conservée dans le point de vente. Le bureau de la comptabilité des FNP détient la copie renfermant l information relative aux cartes de crédit, et si le gérant du point de vente a besoin de celle-ci pour une raison quelconque, il peut en faire la demande auprès du bureau de la comptabilité des FNP local. 15. Si un client a choisi un paiement récurrent, le gérant du point de vente envoie immédiatement aux fins de traitement le formulaire rempli et autorisé accompagné du RQV au bureau de la comptabilité des FNP local dans une enveloppe scellée (adressée correctement, sans cote de sécurité) qui ne doit jamais être laissée à la vue. Au bureau de la comptabilité des FNP local, le formulaire de prélèvement par les BNP doit être 40-4

5 rangé dans un classeur verrouillé auquel l accès est limité jusqu à ce que l information puisse être versée dans le système de comptabilité ABACIS et dans le système de Chase Paymentech. Une fois l information entrée dans ABACIS et la pièce justificative vérifiée, le fichier ABACIS fait l objet d un report, un numéro d entité lexical est créé et Chase Paymentech en est informé. Ensuite, toute l information relative à la carte de crédit est masquée. Des versements mensuels ultérieurs autorisés dans le formulaire de prélèvement des BNP sont effectués au moyen du numéro de l entité lexical conservé dans ABACIS. Chase Paymentech conserve l information exacte relative à la carte de crédit. PAIEMENTS EFFECTUÉS EN LIGNE 16. À l heure actuelle, il est possible d acheter de la marchandise (p. ex. dans le Trouve-Tout) et de faire des dons (p. ex., au Fonds de bien-être dans les hôpitaux et au Fonds Appuyons nos troupes) par l entremise du site Web du DGSSPF. La procédure de paiement est la même pour ces activités, car le réseau est protégé et aucune information relative aux cartes de crédit n est conservée au sein du DGSSPF. Cette information est transmise par voie électronique à la compagnie de carte de crédit (Chase Paymentech, à l heure actuelle) aux fins de traitement. Chase Paymentech envoie un courriel au DGSSPF pour confirmer la réception du paiement. Le courriel de confirmation est ajouté au RQV et envoyé au bureau de la comptabilité des FNP local aux fins de traitement. 17. Il est interdit d établir une procédure de paiement en ligne qui ne respecte pas les paramètres de la présente et qui exposerait inutilement à des risques les clients et les biens des BNP. Pour ce qui est des BNP, le service d approvisionnement des Services de l information (SI) est la seule autorité habilitée à acheter ou à louer des biens ou des services liés à la technologie de l information et à la gestion de l information (GI/TI) ou à obtenir des services d entrepreneurs en GI/TI, ou à attribuer ou à obtenir des licences ou permis connexes, notamment la création de pages Web ou la modification d une page Web liée aux activités des BNP. Pour de plus amples renseignements, il faut communiquer avec les services de soutien informatique à l adresse TRANSACTIONS MANUELLES GÉNÉRALITÉS 18. Une transaction effectuée manuellement ne produit pas les données d authentification de la sécurité permettant d identifier le détenteur de carte qui sont normalement générées lorsque ce dernier fait glisser la bande magnétique de sa carte dans l appareil ou qu il y insère sa carte à puce. Les transactions manuelles exposent donc l entité à un risque de fraude et à des coûts plus élevés par transaction. 40-5

6 TRANSACTIONS MANUELLES DU CLIENT EFFECTUÉES SUR PLACE 19. Lorsqu un terminal de cartes de crédit ou de débit est en panne, la meilleure pratique est respectée, c est-à-dire qu il faut utiliser une imprimante à carte manuelle pour obtenir une impression de la carte. Dans toutes les circonstances, le point de vente doit veiller à ce que la date, les détails, la valeur monétaire totale de la transaction (taxes et autres frais compris), la signature du détenteur, le numéro d autorisation et le numéro du commerçant sont enregistrés sur le document de vente. Dans ce cas, il faut appeler la compagnie de carte de crédit pour obtenir un numéro d autorisation. Ces renseignements doivent être protégés en tout temps. 20. Le document de vente est distribué comme suit : a. copie du client remise au client; b. copie du commerçant conservée en lieu sûr jusqu à ce que l on puisse entrer manuellement les données dans le terminal de carte de crédit ou de débit (se référer au paragraphe 21 ci-dessous avant de conclure la transaction); c. copie de traitement rangée en lieu sûr jusqu à ce que l on puisse entrer manuellement les données dans le terminal de carte de crédit ou de débit (se référer au paragraphe 21 ci-dessous avant de conclure la transaction). 21. Une fois les services du terminal de carte de crédit ou de débit rétablis, il faut entrer manuellement les renseignements du document de vente dans le terminal de carte de crédit ou de débit et le TPV. En outre, il faut inscrire «transaction manuelle» sur la copie du commerçant et la copie de traitement du document de vente et masquer l information relative à la carte de crédit. La copie du commerçant et la copie de traitement sont jointes au RQV. La collecte des renseignements sur les paiements et le traitement de l information relative à la carte de crédit ou de débit doivent se faire le jour même de sorte que le solde du TPV et celui du terminal de carte de débit ou de crédit concordent. TRANSACTIONS MANUELLES À DISTANCE 22. Dans le cas d un paiement par téléphone, il faut toujours conserver en lieu sûr les documents sur lesquels est inscrite l information relative à la carte de crédit du client. Ces renseignements sont ensuite entrés manuellement dans le terminal de carte de crédit ou de débit et le TPV. Après la saisie des données, le document source sur lequel est transcrite l information relative à la carte de crédit ou de débit doit être immédiatement déchiqueté; il ne doit pas être jeté dans les ordures régulières. La collecte des renseignements sur les paiements et le traitement de l information relative 40-6

7 à la carte de crédit ou de débit doivent se faire le jour même de sorte que le solde du TPV et celui du terminal de carte de débit ou de crédit concordent. NOTA : Il ne faut jamais envoyer de l information relative aux cartes de crédit non masquée par le biais de technologies de l utilisateur final, comme le courriel, la messagerie instantanée, le clavardage, etc., car elle peut être interceptée facilement par reniflage de paquets pendant la transmission sur les réseaux internes et publics. RESPONSABILITÉS DU BUREAU DE LA COMPTABILITÉ DES FNP LOCAL 23. Dès que le personnel du bureau de la comptabilité reçoit le RQV et les pièces justificatives du point de vente, il doit les ranger dans un classeur ou un coffre sécuritaire jusqu à ce que vienne le moment de prendre des mesures comptables. Une fois l information inscrite dans ABACIS et la pièce justificative vérifiée, le fichier ABACIS fait l objet d un report, un numéro d entité lexical est créé et Chase Paymentech en est informé. Ensuite, l information relative à la carte de crédit est masquée. La vérification du numéro ME doit comprendre le numéro de l entité lexical qui correspond à la carte de crédit. Toute demande portant sur l information relative à la carte de crédit doit être remise au service de soutien à la base de données ABACIS aux fins de traitement. 24. Avant de numériser les documents comptables et de les verser dans Docushare, le GCBNP doit veiller à ce que les pièces justificatives qui accompagnent les documents comptables ne renferment pas l information complète relative à la carte de crédit (masquer les numéros conformément au paragraphe 7 de la présente constitue la méthode acceptable d établissement des rapports). RESPONSABILITÉS DE TOUS LES POINTS DE VENTE ET DU BUREAU DE LA COMPTABILITÉ DES FNP 25. Le gérant du point de vente et le GCBNP doivent veiller au respect des règles suivantes relativement à la possession d information sur les détenteurs de carte : a. il faut masquer tous les numéros de carte dans tous les rapports de TPV; b. il faut toujours conserver dans un lieu sûr les RQV renfermant de l information relative aux cartes de crédit lorsque l on ne s en sert pas; c. dès que l information n est plus requise, il faut la déchiqueter immédiatement il ne faut pas la jeter dans les ordures régulières; d. il faut masquer les numéros de carte de crédit dans tout document transmis par courriel ou par télécopieur, et déchiqueter les deux copies immédiatement après les avoir traitées; 40-7

8 e. il ne faut pas enregistrer les numéros de carte de crédit sur un réseau local ou un dispositif électronique comme un bâtonnet de mémoire USB; f. s il est nécessaire d utiliser une imprimante à carte manuelle, il faut déchiqueter immédiatement le papier carbone des bordereaux après l impression il ne faut pas le jeter dans les ordures régulières; g. il faut traiter toute note écrite portant de l information sur les détenteurs de carte comme il est décrit aux points a. à f.; h. il faut conserver l information reçue par téléphone à l égard de paiements ponctuels dans un lieu sûr en tout temps et la déchiqueter immédiatement après le traitement il ne faut pas la jeter dans les ordures régulières. 26. Il incombe à chaque personne de veiller à ce que l information relative aux cartes de crédit, peu importe le support au moyen duquel elle est transmise, soit, au minimum, entreposée en lieu sûr et détruite conformément à la procédure afin de protéger les renseignements personnels des détenteurs de carte contre la fraude et d autres actes malveillants. DÉCLARATION D UNE ATTEINTE À LA SÉCURITÉ 27. Si des personnes ou entreprises non autorisées accèdent aux données ou les récupèrent (en manipulant les appareils), il faut le signaler à Chase Paymentech immédiatement et fournir une copie du rapport au GCBNP. Cette démarche permet non seulement d atténuer les risques relatifs au système de paiement, mais aussi de protéger les clients de la façon la plus responsable et opportune. Des mesures sont en place pour restreindre immédiatement l usage non autorisé des données compromises, mais elles ne sont efficaces que lorsque chacun assume sa responsabilité de signaler promptement une atteinte à la sécurité. Toute atteinte à la sécurité (usage abusif d une carte ou accès non autorisé à des renseignements) doit être communiquée au gestionnaire régional de la comptabilité (GRC) par l intermédiaire du GCBNP. Il incombe au GRC de communiquer l information à la chaîne de commandement. Annexe A - Stockage et conservation de l information relative aux cartes de crédit 40-8

b. Nom de l établissement/du point de vente (y compris l adresse postale et l adresse municipale)

b. Nom de l établissement/du point de vente (y compris l adresse postale et l adresse municipale) Généralités 1. Dans l organisation du SSPFFC, les services de traitement des cartes de débit et de crédit, à savoir les systèmes électroniques permettant d effectuer ces types de transactions, sont autorisés

Plus en détail

1. Ce chapitre décrit la procédure régissant les mises de côté et les commandes spéciales de marchandise des clients de CANEX.

1. Ce chapitre décrit la procédure régissant les mises de côté et les commandes spéciales de marchandise des clients de CANEX. MISES DE CÔTÉ ET COMMANDES SPÉCIALES INTRODUCTION 1. Ce chapitre décrit la procédure régissant les mises de côté et les commandes spéciales de marchandise des clients de CANEX. MISES DE CÔTÉ 2. La mise

Plus en détail

a. les ventes au détail des Fonds non publics (FNP) effectuées au comptant;

a. les ventes au détail des Fonds non publics (FNP) effectuées au comptant; ENCAISSEMENTS ET AUTRES RECETTES INTRODUCTION 1. Le présent chapitre décrit les contrôles et les procédures qu il est nécessaire d effectuer dans le traitement des encaissements et autres recettes. En

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

e. Coûts de l'inventaire. Tout coût découlant des inventaires doit être imputé à la période pendant laquelle l inventaire a été effectué;

e. Coûts de l'inventaire. Tout coût découlant des inventaires doit être imputé à la période pendant laquelle l inventaire a été effectué; LISTE DE VÉRIFICATION POUR LES ÉTATS FINANCIERS INTRODUCTION 1. Pour être en mesure de produire des états financiers précis et significatifs et de maintenir des contrôles internes adéquats, le gestionnaire

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Attestation de conformité du Questionnaire d'auto-évaluation C-VT Version 3.0 Février 2014 Section 1 : Informations relatives à l évaluation

Plus en détail

1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler :

1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler : Demandes de crédit, retours et réparations INTRODUCTION 1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler : a. les demandes de crédit; b. les notes de crédit; c. les retours de marchandises;

Plus en détail

Simple Comptable Niveau 1-30 heures. 1. Module 1 : Accès au programme

Simple Comptable Niveau 1-30 heures. 1. Module 1 : Accès au programme 75, rue Duquet Sainte-Thérèse (Québec) J7E 5R8 Téléphone : (450) 433-5480 Télécopieur : (450) 433-5485 Cours : Préalables : Objectifs Simple Comptable Niveau 1-30 heures Expériences en tenue de livre et

Plus en détail

Section 7. Les fonds scolaires dans les écoles sont des entités obligatoirement contrôlées par le CSF et le vérificateur des états financiers du CSF.

Section 7. Les fonds scolaires dans les écoles sont des entités obligatoirement contrôlées par le CSF et le vérificateur des états financiers du CSF. SECTION 7 : AFFAIRES FINANCIÈRES Titre de la procédure: Campagnes de financement dans les écoles Politique : 1.6 Buts du système scolaire But 1. Le Conseil des écoles fransaskoises bénéficie d une gestion

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI 1. Généralités : À la demande des clients qui travaillent régulièrement avec l Organisation, l OMPI

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS

PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS Service des ressources financières et du transport scolaire 1.1.1 SRFTS PR 4 2010 PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS OBJECTIF : Fournir aux écoles et aux

Plus en détail

CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE

CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE ENTRE : Le Comité paritaire de l industrie des services automobiles de la région de Montréal, personne morale de droit public constituée

Plus en détail

Guide de l utilisateur Usagers d œuvres

Guide de l utilisateur Usagers d œuvres Guide de l utilisateur Usagers d œuvres Système de gestion des droits de reproduction en ligne de Copibec Table des matières Introduction 5 Compte 6 Inscription d un nouveau compte 6 Création d un nouveau

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Attestation de conformité des évaluations sur site Prestataires de services Version 3.0 Février 2014 Section 1 : Informations relatives

Plus en détail

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions);

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions); Comptabilisation et classement des pièces justificatives S inspirant de situations de travail réelles, cette simulation, en plus du texte descriptif, utilise des pièces justificatives. La méthode de travail

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DE LA CLÉ REAL ET DES CERTIFICATS ASSOCIÉS 1 PRÉAMBULE ET OBJET Le Conseil Supérieur du Notariat (CSN) propose aux notaires et à leurs collaborateurs, une Clé Real dans

Plus en détail

2. Les conditions énoncées dans le présent chapitre ne s'appliquent pas aux chèques de paie, qui eux sont émis de la façon indiquée au chapitre 20.

2. Les conditions énoncées dans le présent chapitre ne s'appliquent pas aux chèques de paie, qui eux sont émis de la façon indiquée au chapitre 20. COMPTES FOURNISSEURS ET DÉBOURS INTRODUCTION 1. Ce chapitre énonce la politique et les méthodes relatives à la comptabilité et au contrôle des comptes fournisseurs et des débours. Voir le Manuel des Applications

Plus en détail

Guide du terminal VeriFone VX520, VX820 Duet et VX680 3G pour commerces de détail et restaurants

Guide du terminal VeriFone VX520, VX820 Duet et VX680 3G pour commerces de détail et restaurants Guide du terminal VeriFone, VX820 Duet et pour commerces de détail et restaurants Ce guide de référence rapide vous aidera à comprendre la fonctionnalité de votre terminal et vous aidera lors du dépannage

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05

POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05 POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05 Adoption le 15 juin 2004 Amendement le 11 novembre 2008 Mise en vigueur le 12 novembre 2008 Résolution # C.C.-2655-11-08

Plus en détail

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»»

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Ce modèle doit se trouver sous le répertoire C:\Users\toto\AppData\Roaming\Microsoft\Templates EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Version : 1.0.54 Date du livrable : Mars 2015. Pour rafraîchir le numéro de version,

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable REGLEMENT FINANCIER Le présent règlement a pour objet de fixer les modalités de fonctionnement de la Fédération Française de Go (FFG) pour ce qui concerne les aspects comptables et financiers de sa gestion.

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS

SPÉCIFICATIONS DE TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS SPÉCIFICATIONS DE TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS DE TRANSPORT GLOBAL VERSION 4.0.0 AVRIL 2010 Global Payments Inc. 10 Glenlake Parkway, North Tower Atlanta, GA 30328-3447 2010 GLOBAL PAYMENTS INC. TOUS DROITS

Plus en détail

a. l unité est située à un endroit si éloigné de sa base d attache qu il n est pas pratique de partager ses commodités

a. l unité est située à un endroit si éloigné de sa base d attache qu il n est pas pratique de partager ses commodités CONCEPTS FINANCIERS GÉNÉRALITÉS 1. Le chef d état-major de la Défense (CEMD) a ordonné que les activités des unités soient administrées ou bien à l intérieur du cadre de responsabilisation des biens publics,

Plus en détail

Guide du terminal Ingenico ICT220 & IWL220 Commerces de détail et restaurants

Guide du terminal Ingenico ICT220 & IWL220 Commerces de détail et restaurants Guide du terminal Ingenico ICT220 & IWL220 Commerces de détail et restaurants Ce Guide de référence rapide vous aidera à comprendre les fonctionnalités de votre terminal et vous aidera lors du dépannage

Plus en détail

L AVANCE DE FONDS. Numéro d avance Le numéro de l avance est généré automatiquement par le système et sert de référence.

L AVANCE DE FONDS. Numéro d avance Le numéro de l avance est généré automatiquement par le système et sert de référence. L AVANCE DE FONDS Notes Champs jaunes : obligatoires à compléter lors de la saisie. Champs gris : générés par le système et non accessibles lors de la saisie. Champs blancs : optionnels. Documentation

Plus en détail

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté.

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté. 5. PAIEMENT DES SERVICES 5.1 GÉNÉRALITÉ Pour qu'un service soit rendu par la Direction des registres et de la certification, le requérant doit acquitter le montant total des frais exigibles pour sa demande

Plus en détail

Guide du terminal. Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants

Guide du terminal. Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants Guide du terminal Ingenico ICT220, ICT250, IWL220 & IWL250 Commerces de détail et restaurants Ce Guide de référence rapide vous aidera à comprendre les fonctionnalités de votre terminal et vous aidera

Plus en détail

Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques

Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques Virtuozzo VPS Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres termes

Plus en détail

Abonnement interface 2GWEB AS

Abonnement interface 2GWEB AS Abonnement interface 2GWEB AS L interface 2GWEB AS est un outil qui est constitué : 1) Une partie "inscription en ligne", permettant aux adhérents de s'inscrire directement sur internet par l'intermédiaire

Plus en détail

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté.

Si les demandes de service sont expédiées par la poste ou par télécopieur, un seul mode de paiement par demande de service est accepté. 5. PAIEMENT DES SERVICES 5.1 GÉNÉRALITÉ Pour qu'un service soit rendu par la Direction des registres et de la certification, le requérant doit acquitter le montant total des frais exigibles pour sa demande

Plus en détail

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC règlement Juris Concept logiciel comptabilité normes d exercice avocats Barreau du Québec gestion des rappels tenue des dossiers comptes clients suivi des échéances

Plus en détail

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES GUIDE DES AVANTAGES Carte Visa Classique RBC Banque Royale avec option à taux d intérêt réduit Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. Meilleur taux d intérêt, économies supérieures.

Plus en détail

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE DIRECTIVES DU COMMISSAIRE SUJET: CODE DE CONDUITE DESTINÉ À L INDUSTRIE CANADIENNE DES CARTES DE CRÉDIT ET DE DÉBIT Divulgation accrue des pratiques de vente et d affaires et l annulation de contrats sans

Plus en détail

Décision ayant valeur de précédent

Décision ayant valeur de précédent Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255 Albert Street 255, rue Albert Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca Décision ayant valeur de précédent

Plus en détail

Toutes les cartes. dans une seule main

Toutes les cartes. dans une seule main Toutes les cartes dans une seule main Accepter les cartes de paiement - Une solution simple et sûre Nous vous remercions de nous faire confiance dans le cadre de l exécution de vos paiements par carte.

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

ACTIVITÉS DE FINANCEMENT - COLLECTE DE FONDS

ACTIVITÉS DE FINANCEMENT - COLLECTE DE FONDS MANUEL DES POLITIQUES ET DES DIRECTIVES ADMINISTRATIVES C-009-D-1 ACTIVITÉS DE FINANCEMENT - COLLECTE DE FONDS Date d émission : le 5 juin 2009 Révision : le 20 août 2012 Page 1 de 8 Le masculin et le

Plus en détail

COMPTA COOP. Guide d utilisation

COMPTA COOP. Guide d utilisation COMPTA COOP Guide d utilisation Boutons - raccourcis Les boutons sont des raccourcis des menus les plus couramment utilisés. «Quitter» se retrouve dans le menu «Dossier» «Dépense» se retrouve dans le menu

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques

Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques Hosted Exchange 2010 Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres

Plus en détail

ÉCHANTILLON SEULEMENT

ÉCHANTILLON SEULEMENT Nom du nouveau centre d apprentissage pour adultes (en lettres détachées) : Demande d enregistrement d un nouveau centre d apprentissage pour adultes 2008-2009 Date limite pour la réception des demandes

Plus en détail

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise.

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Solutions faciles, fiables et sécuritaires. Facile Nous simplifions les choses pour vous et vos clients. Fiable Nous sommes toujours là pour votre

Plus en détail

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Guide du processus Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Assurance-vie Assurance contre le risque de maladie grave Assurance invalidité De la soumission de la proposition

Plus en détail

IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS?

IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS? IDC Risk Management 2009 Quelles démarches pour satisfaire les exigences de la norme PCI DSS? Leif Kremkow Dir. Technical Account Managemet, CISSP Mardi, 5 Février, 2009 PCI Security Standards Council

Plus en détail

Carte Visa Esso RBC Banque Royale. Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra

Carte Visa Esso RBC Banque Royale. Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra GuI de des avanta G e S Carte Visa Esso RBC Banque Royale Le moyen le plus rapide d accumuler des points Esso Extra Optimisez votre pouvoir d achat Nous vous remercions d avoir choisi la carte Visa Esso

Plus en détail

FORMATION SAGE 50 COMPTABILITÉ. Introduction aux notions de base. Code du cours SAG-13-01. Niveau. Débutant. Durée. 12 heures.

FORMATION SAGE 50 COMPTABILITÉ. Introduction aux notions de base. Code du cours SAG-13-01. Niveau. Débutant. Durée. 12 heures. Introduction aux notions de base Code du cours Niveau Durée Objectifs Clientèle cible Préalables Méthodologie Contenu SAG-13-01 Débutant 12 heures Apprendre les fonctions du logiciel et certains modules

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE Sommaire 1. Demande d ouverture d une caisse... 2 1.1 Démarche de l institut... 2 1.1.1 Spécimen de signature... 2 1.2 Démarche du SFT...

Plus en détail

Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears

Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears Manuel du crédit rapide électronique Centres de recouvrements de sol Sears 2 Qu est-ce que le crédit rapide électronique? Le processus selon lequel les renseignements du client nécessaires à l ouverture

Plus en détail

Accord d Hébergement Web Mutualisé

Accord d Hébergement Web Mutualisé Les Conditions qui suivent s appliquent aux services d hébergement Web mutualisé et aux services associés de Radiant achetés sur le site Web de Radiant ou sur les sites d autres partenaires. D autres services

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (INSCRIPTION ET GESTION DE COMPTE) JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 Le saviez-vous?... 1 Les SELSC sont composés

Plus en détail

Contenu Acomba 9.57 ATELIER 1 VUE D ENSEMBLE DU PROGRAMME ATELIER 3 RAPPORTS ATELIER 2 MODULE COMPTABILITÉ TRANSACTIONS ATELIER 4 MODULE CLIENTS.

Contenu Acomba 9.57 ATELIER 1 VUE D ENSEMBLE DU PROGRAMME ATELIER 3 RAPPORTS ATELIER 2 MODULE COMPTABILITÉ TRANSACTIONS ATELIER 4 MODULE CLIENTS. Contenu Acomba 9.57 ATELIER 1 VUE D ENSEMBLE DU PROGRAMME LOGICIEL ACOMBA VERSIONS D ACOMBA DÉMARRAGE D ACOMBA Annulation du Portail PME ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL FERMETURE D UNE COMPAGNIE OUVERTURE D UNE

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ÉCHANGE D EFFETS DE PAIEMENT EN LIGNE ÉLECTRONIQUE AUX FINS DE LA COMPENSATION ET DU RÈGLEMENT 2013 ASSOCIATION CANADIENNE DES

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 RAPPORT DU VÉRIFICATEUR Au conseil des Biens non publics Nous avons

Plus en détail

Procédures et politiques comptables

Procédures et politiques comptables Western Climate Initiative, inc. Procédures et politiques comptables Adoptées le 8 mai 2013 Page 1 de 14 WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC PROCÉDURES ET POLITIQUES COMPTABLES Adoptées le 8 mai 2013 Table

Plus en détail

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION VERSION 1 Créée le 24 août 2012 (v1), par Christian Lambert Table des matières 1 INTRODUCTION 1 2 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE SÉCURITÉ 2 2.1 VERROUILLAGE

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

La carte MasterCard. BMO World Elite. Votre invitation exclusive à un monde de récompenses

La carte MasterCard. BMO World Elite. Votre invitation exclusive à un monde de récompenses Votre invitation exclusive à un monde de récompenses La carte MasterCard BMO World Elite est votre passeport vers un monde de récompenses exceptionnelles. Le programme de récompense BMO vous donne un accès

Plus en détail

Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques

Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques Microsoft SharePoint 2010 Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres

Plus en détail

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle

Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Guide du processus Guide pour le traitement des affaires nouvelles d assurance individuelle Assurance-vie Assurance contre les maladies graves Assurance invalidité De la soumission de la proposition à

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009

ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics CAISSE

Plus en détail

PREMIÈRE NATION RÈGLEMENT N O ÉBAUCHE DE RÈGLEMENT SUR L ADMINISTRATION FINANCIÈRE DE LA PREMIÈRE NATION

PREMIÈRE NATION RÈGLEMENT N O ÉBAUCHE DE RÈGLEMENT SUR L ADMINISTRATION FINANCIÈRE DE LA PREMIÈRE NATION PREMIÈRE NATION RÈGLEMENT N O ÉBAUCHE DE RÈGLEMENT SUR L ADMINISTRATION FINANCIÈRE DE LA PREMIÈRE NATION Ébauche d un Règlement visant à réglementer la gestion et le contrôle des fonds d une Première nation

Plus en détail

RÈGLEMENT FINANCIER DU SECRÉTARIAT DU TRAITÉ SUR L ANTARCTIQUE. Règlement financier

RÈGLEMENT FINANCIER DU SECRÉTARIAT DU TRAITÉ SUR L ANTARCTIQUE. Règlement financier RÈGLEMENT FINANCIER DU SECRÉTARIAT DU TRAITÉ SUR L ANTARCTIQUE Règlement financier Article 1 Champ d application 1. Le présent règlement régit la gestion financière du secrétariat du Traité sur l Antarctique

Plus en détail

CONVENTIONS DE MARCHAND

CONVENTIONS DE MARCHAND 120108 CONVENTIONS DE MARCHAND À propos de ce document Ce document contient les conditions de la Convention de marchand VISA* de Global et de la Convention de marchand MasterCard + de Global. Ces Conventions

Plus en détail

LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION

LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION BULLETIN N O 033 publié en mai 2000 modifié en juillet 2001 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL LOGICIELS ET SERVICES DE PROGRAMMATION Le présent bulletin décrit l application de la taxe sur les ventes

Plus en détail

Guide de distribution

Guide de distribution protéger Guide de distribution Assurance paiement carte de crédit 65 ans et plus APCC 65 2 03 Copie du contrat d assurance Le Service à la clientèle d Assurance-vie Banque Nationale peut expédier une copie

Plus en détail

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Source : Services financiers Comité consultatif de vérification Adoptée

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex Tél : 02.37.52.15.28 Télécopie : 02.37.52.85.50 Courriel : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr

Plus en détail

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines PERSONNEL DE SOUTIEN TECHNIQUE ET ADMINISTRATIF GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines À propos des examens Le Service des ressources humaines vous offre ce résumé des différents examens de qualifications

Plus en détail

SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE

SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE Sommaire 1. Gestion de caisse :... 2 2. Ouverture / création de caisse :... 2 2.1 Démarches de la faculté / institut / service... 2 2.2 Démarches

Plus en détail

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration Politique : GESTION FINANCIÈRE Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration 14 novembre 2011 Révisée 2009-12-14 1 de 8 TABLE DES

Plus en détail

Note de service. Le 12 mai 2010. Liste de distribution. Vision stratégique 2030 du DGSSPF

Note de service. Le 12 mai 2010. Liste de distribution. Vision stratégique 2030 du DGSSPF Note de service Le 12 mai 2010 Liste de distribution Vision stratégique 2030 du DGSSPF Réf. : A. Ébauche Listes des activités par division (ci-jointes) 1. Comme nous l avons mentionné lors de la dernière

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES Le présent Protocole contient les conditions d utilisation du système informatique de transmission électronique des soumissions (la TES) et prévoit les droits et les obligations

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. (Lancement 2015.0)

Sage 50 Comptabilité. (Lancement 2015.0) Sage 50 Comptabilité (Lancement 2015.0) Octobre 2014 Table des matières Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2015.0) 1 Quoi de neuf et améliorations du produit 1 Traitement et administration

Plus en détail

Règles de Gestion financière

Règles de Gestion financière ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-QUATRIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A54/34 Point 15 de l ordre du jour provisoire 23 mars 2001 Règles de Gestion financière Conformément au paragraphe 16.3

Plus en détail

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Connexion région du Grand Toronto (ConnexionRGT) Version 1.0 Avis de droit d auteur cybersanté Ontario, 2014. Tous droits

Plus en détail

PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES.

PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES. 1 PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES. NOM ÉTUDIANT : RESTAURATION DE LA BASE DE DONNÉES DU PGI OPEN ERP Une base

Plus en détail

Gateway4Cloud Conditions Spécifiques

Gateway4Cloud Conditions Spécifiques Gateway4Cloud Conditions Spécifiques L utilisateur doit se conformer aux Conditions Spécifiques ( CS ) en vigueur, tel qu amendé, modifié ou mise à jour au fur et à mesure par M.I.T., et autres termes

Plus en détail

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ab Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ubs.com/online ab Paraît également en allemand, en italien et en anglais. Mai 2015. 83378F (L45364) UBS 2015. Le symbole des trois clés

Plus en détail

Tenue de registres. Transfert des revenus et des dépenses de financement de Simple Comptable et Excel au formulaire T3010

Tenue de registres. Transfert des revenus et des dépenses de financement de Simple Comptable et Excel au formulaire T3010 Tenue de registres Transfert des revenus et des dépenses de financement de Simple Comptable et Excel au formulaire T3010 Objet de la présentation Cette présentation porte sur deux grands thèmes : Clarifier

Plus en détail

Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC)

Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC) Guide d administration RÉGIME VOLONTAIRE D ÉPARGNE-RETRAITE (RVER) RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ COLLECTIF (RPAC) Gestion de votre RVER/RPAC Vous avez eu raison de mettre en place un régime d épargne au travail

Plus en détail

Tâches affectées à la trésorerie

Tâches affectées à la trésorerie Tâches affectées à la trésorerie Idéalement demander une libération syndicale aux RH. Ne pas utiliser le matériel et les fournitures de bureau de l ENAP. Conserver une copie du «Procès verbal» relatant

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL ET POUR REMPLIR

INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL ET POUR REMPLIR f INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL ET POUR REMPLIR LA DEMANDE D ABONNEMENT CLIENT ET L ACCORD FINANCIER ACOL Si vous avez des questions après avoir pris connaissance des documents ci-inclus, veuillez

Plus en détail

Table des matières. janvier 2008 2

Table des matières. janvier 2008 2 Table des matières 1.0 Introduction... 3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Expédier au Canada... 3 Inscription à la solution générique Saisie d une commande express Expédier

Plus en détail

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14 7 GUIDE DE TRANSMISSION WEB 204 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 40$ 5$ 30$ 0$ 20$ 80$ 70$ 0$ Pourquoi épargnez-vous? 50 $ 40$ 20 0$ 80$ 4 20$ 7 7 $ $ $ $ $ $ $ $ $

Plus en détail

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa e)services - Guide de l utilisateur e)carpa 2 Sommaire 1 Introduction 3 2 - Accès au site e)carpa 4 2.1 Identification et authentification 4 2.2 Consultation du site e)carpa 6 2.3 Mode de navigation sur

Plus en détail

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique

Saisie d une commande express. Médiaposte sans adresse Solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse Solution générique Table des matières 1.0 Introduction...3 Au sujet de la solution générique Saisie d une commande express Médiaposte sans adresse....3

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable.

Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable. DONNEZ-VOUS LES MOYENS D EVOLUER Maîtrise des outils bureautiques et environnement de travail en cabinet comptable. L évolution rapide des NTIC (nouvelles technologies de l information et de la communication)

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS L entreprise Sac au sol inc. («Sac au sol») reconnaît l importance de la protection et de la sensibilité des renseignements personnels.

Plus en détail

CONVENTION DE FONCTIONNEMENT DU GROUPEMENT COMPTABLE DU LYCEE ROLLINAT

CONVENTION DE FONCTIONNEMENT DU GROUPEMENT COMPTABLE DU LYCEE ROLLINAT MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE de ORLEANS-TOURS REGION CENTRE CONVENTION DE FONCTIONNEMENT DU GROUPEMENT COMPTABLE DU LYCEE ROLLINAT VU le code de l Education, notamment son article R421-62,

Plus en détail