Présentation du projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du projet"

Transcription

1 Épreuve de construction électronique session 2011 Page 1 sur 9

2 1 PRESENTATION DU DISPOSITIF 1.1 INTRODUCTION Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur électrique, commandés depuis l'habitacle. Ils sont en nombre variable, suivant la taille du pare-brise et la conception de leurs bras. Ils permettent de nettoyer le pare-brise avant, ainsi que la vitre arrière, sans sortir du véhicule. Ils sont obligatoirement associés à un lave-glace, pompe électrique qui projette de l'eau puisée dans un réservoir, sur le pare-brise pour aider au nettoyage. Un dispositif d'essuie-glace est formé d'un moteur électrique entraînant un montage de type bielle/manivelle. Ce dernier assure la transformation du mouvement rotatif du moteur électrique en mouvement alternatif pour les balais. Un dispositif d essuie-glace est donc avant tout un dispositif de sécurité permettant de maintenir au mieux la visibilité du conducteur dans les conditions normales d'utilisation du véhicule. 1.2 EXPRESSION DU BESOIN D un point de vue conducteur, le besoin peut s exprimer de la façon suivante : obtenir le champ de vision le plus grand possible, permettant ainsi une visibilité maximale pour accroître la sécurité et le confort de pilotage. D un point de vue constructeur, l objectif est surtout de fournir un dispositif répondant aux différentes contraintes énoncées dans la directive européenne 78/318/CEE concernant le rapprochement des législations des États membres relatives aux dispositifs d'essuie-glace et de lave-glace des véhicules à moteur. Épreuve de construction électronique session 2011 Page 2 sur 9

3 2 SYSTEME PLURITECHNIQUE : DISPOSITIF D ESSUIE-VITRE DE LA RENAULT SCENIC II 2.1. Mise en situation La qualité primordiale des véhicules genre monospace est l excellent rapport encombrement/habitabilité. Le conducteur devant bénéficier d'une vision complète de la route, l utilisation de pare-brise panoramique s avère indispensable. Avec un pare-brise d'une surface de 1,40 m², le véhicule SCENIC II dégage une vision panoramique remarquable. La taille de ce pare-brise engendre alors un problème puisqu il faut conserver cette visibilité dans les conditions normales d utilisation (pluie, poussière, insectes, ), les bords de la surface vitrée devant aussi être nettoyés par les balais de l essuie-glace Description structurelle SCENIC II adopte un dispositif d essuyage à mouvement parallèle doté d une cinématique dite à extension. Celle-ci assure une très bonne épure, en élargissant son rayon d action dans une zone généralement non accessible par les dispositifs parallèles conventionnels. Adaptée aux dimensions du pare-brise, elle permet un champ de vision totalement dégagé. SCENIC II est équipé de balais à lame souple qui permettent à la fois de diminuer les bruits aérodynamiques et d'augmenter la qualité d essuyage du fait de l uniformité de la pression exercée sur le pare-brise. Épreuve de construction électronique session 2011 Page 3 sur 9

4 LE CAPTEUR DE PLUIE : Le système d essuie glace permet une adaptation du balayage à la quantité d eau sur le pare brise. Cet essuie-glace «intelligent» est l'un des nombreux équipements destinés à favoriser la concentration du conducteur sur la conduite. La quantité d eau est appréhendée par un capteur, situé sur le pare brise, qui permet de déterminer la vitesse de balayage la mieux adaptée. Celle-ci aura une cadence proportionnelle à l'intensité de la pluie. CAPTEUR DE PLUIE MONTE EN OPTION SUR LE SCENIC : LE CAPTEUR DE PLUIE «RENAULT Capteur de pluie, détails (2) : - Diode réceptrice, diode émettrice (3 & 4) - Unité centrale habitacle (5) - Moteur d essuie-glace (6) Le fonctionnement de ce capteur repose sur le principe de l émission et de la réception d un rayon infrarouge. Sur un pare-brise sec la réflexion du rayon est-elle que l énergie émise par la LED est intégralement reçue par photodiode : les essuie-glaces restent au repos. Sur un pare-brise mouillé, le rayon est en partie réfracté par les gouttes d eau, l énergie reçue par la photodiode est alors plus faible que l énergie émise par la LED. Le calculateur commande alors la vitesse de balayage des essuie-glaces. 1. Diode réceptrice 2. Boitier électronique intégré au capteur 3. Diode émettrice 4. Joint silicone transparent qui prend appui sur le parebrise 5. Chauffage régulé 6. Goutte d'eau 7. Prismes de réflexion 8. Pare-brise Épreuve de construction électronique session 2011 Page 4 sur 9

5 LE CAPTEUR DE PLUIE "IBR273" : Pour notre étude ce capteur a été retenu car d utilisation plus aisée et d un coût plus faible. Le capteur "IBR273" est une platine sur substrat céramique destinée à la réalisation de détecteur de pluie. Utilisés principalement jusqu'alors en agriculture, de tels détecteurs trouvent désormais de nombreuses autres applications. Ainsi ils pourront être utilisés dans les systèmes météorologiques et les systèmes d'automatisation pour immeubles (gestion automatisée de volets roulants, éclairage, etc...). Conçu sur une plaque en substrat céramique (Alumina), le capteur "IBR273" est doté d'excellentes caractéristiques thermo/électrique associé à une bonne résistance aux agressions "mécaniques". Une mini résistance chauffante associé à un capteur de température (au dos du module) permettront de s'affranchir des possibilités de détections intempestives dues à la "rosée du matin". Le recours à des matériaux de haute technologie assure une haute stabilité à l'ensemble et une grande résistance aux produits de nettoyage les plus divers. Son principe de fonctionnement repose sur une détection de type capacitive. Ainsi l'accumulation de pluie sur la surface de la plaque aura pour conséquence de modifier la valeur de sa capacité. Le capteur devra être associé à une électronique externe (non livrée) de conversion "fréquence / tension" dont le niveau de sortie sera lié à la valeur de la capacité de la platine "IBR273". Caractéristiques:- Mode de détection: capacitif- Technologie: Substrat céramique (AL2O3) Épreuve de construction électronique session 2011 Page 5 sur 9

6 LE MECANISME : Les balaies d essuie-glace Le bras passager et le bras conducteur Le moto réducteur Le bâti Le mécanisme représenté sur le document ci-dessous est constitué d un bras conducteur et d un bras passager munis de balaies d essuie-glace reliés au bâti par des biellettes. Le tout est commandé par un seul et unique motoréducteur composé d un moteur électrique à deux enroulements à courant continu, d un réducteur sans fin et engrenage et d un interrupteur de position «arrêt». Épreuve de construction électronique session 2011 Page 6 sur 9

7 DEFINITION ET CARACTERISATION DES PROBLEMATIQUES : PROBLEMATIQUE 1 : CAPTAGE DE PLUIE Constat : L essuie-glace actuel ne disposant pas de l option «balayage automatique», l utilisateur doit pouvoir en disposer, à moindre coût. Problématique posée : Convertir l information provenant du capteur de pluie de type capacitif en une information analogique exploitable par un microcontrôleur PIC16F8XX. Maintenir le capteur de pluie à une température comprise entre 45 et 50 afin d assurer l évaporation de l eau. Convertir la tension de la batterie du véhicule en une tension continue de 5V. Informer le conducteur du véhicule de la vitesse des essuie-glaces. Intérêts : Informer l utilisateur Améliorer le confort d utilisation Augmenter la sécurité Propositions de modifications : Le résultat de la conversion de l information provenant du capteur de pluie sera sous la forme d une information fréquentielle ou sous la forme d une tension. Un comparateur à 2 seuils permettra de maintenir le capteur de pluie à une température comprise entre 45 et 50. Un convertisseur DC/DC permettra de générer une tension de 5V à partir de la tension de 12V délivrée par la batterie du véhicule. Un affichage numérique de type cristaux liquides (intégré à la carte de développement PIC16F8XX) informera l utilisateur sur la vitesse de balayage en temps réel. Épreuve de construction électronique session 2011 Page 7 sur 9

8 PROBLEMATIQUE 2 : Réglage du balayage et gestion des sécurités Constat : Dispositif bloqué par le verglas L essuie-glace actuel ne dispose pas de «détection de blocage des essuie-glaces». Il ne dispose pas de commande de mode automatique. Problématique posée : Conserver les modes de balayage actuels et ajouter le mode automatique. Gérer la détection de position arrêt d origine. Gérer la sécurité de détection de blocage des essuie-glaces. Intérêts : Améliorer le confort d utilisation Adapter le balayage à la situation climatique. Augmenter la sécurité Propositions de modifications : L utilisation d une commande de moteur par relais. La détection du blocage se fera à partir d un ensemble filtre amplificateur ou d un ensemble filtre comparateur, ensembles vus en physique. Gestion de l ensemble assurée par un microcontrôleur PIC16F8XX. Épreuve de construction électronique session 2011 Page 8 sur 9

9 REPARTITION DES PROBLEMATIQUES PROBLEMATIQUE 1 PROBLEMATIQUE 2 Captage de pluie par variation Réglage du balayage et gestion des sécurités 1 FREQUENCE 1 COMPARATEUR 2 TENSION 2 AMPLIFICATEUR Etant donné le nombre de réponses aux problématiques (4 au total), la répartition se fera par affinité. Chaque binôme aura en charge l une des 4 réponses aux problématiques. Il est préférable d'opter pour un travail en trinôme plutôt que de laisser un élève seul. Épreuve de construction électronique session 2011 Page 9 sur 9

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II S si Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II TD 1. Présentation du dispositif Introduction Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur électrique,

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2013 - Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Tableau des liaisons

Plus en détail

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE Sciences de l ingénieur Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE 1. Présentation du système 2 1.1. Mise en situation 2 1.2. Description fonctionnelle de l essuie glace 2 2. Principe de

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures, coefficient 4 Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés les calculatrices

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC 1 Introduction DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC Balai passager Balai conducteur L objet de l étude est le mécanisme complet d essuieglace avant du Renault Scénic II. Ce véhicule étant un monospace,

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II CORRIGÉ OBJET D ETUDE 1 : L ARCHITECTURE FONCTIONNELLE DU PRODUIT QUESTION 01 : Intensité de la pluie ou intensité des précipitations ou quantité d eau

Plus en détail

1) PRESENTATION...2 2) CONSTITUTION...3 3) MECANISME DE COMMANDE EN ROTATION ALTERNATIVE DU BALANCIER 5 / BATI FIXE 0...5

1) PRESENTATION...2 2) CONSTITUTION...3 3) MECANISME DE COMMANDE EN ROTATION ALTERNATIVE DU BALANCIER 5 / BATI FIXE 0...5 Dossier technique Essuie-glace Bosch de Mercedes Page 1/6 Essuie-glace Mercedes 1) PRESENTATION...2 2) CONSTITUTION...3 3) MECANISME DE COMMANDE EN ROTATION ALTERNATIVE DU BALANCIER 5 / BATI FIXE 0....5

Plus en détail

REQUAL PRÉSENTE. La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et +

REQUAL PRÉSENTE. La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et + REQUAL PRÉSENTE La gamme AVANTAGE pour l entretien des véhicules de 4 ans et + Qualité Sécurité Prix Garantie Une réponse aux attentes consommateur Une fabrication irréprochable Les usines respectent les

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX I. Présentation La voiture modèle réduit à l échelle 1/10, radio commandée, est un jouet qui permet d exercer ses talents de pilote (de modèle réduit radio commandé) qui demande des qualités d observation,

Plus en détail

LE GUIDE MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE

LE GUIDE MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE LE GUIDE BALAIS d Essuie-glaces MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE COMMENT DÉTECTER DES Essuie-glaces USÉS? Zones non essuyées Pression insuffisante du porte-balai. Soulèvement

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES

Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES MISES EN GARDE Ne faites pas fonctionner les essuie-glaces sur un pare-brise sec. La force de traînée du mécanisme des essuie-glaces pourrait causer des dommages.

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

REGULATION DE TEMPERATURE

REGULATION DE TEMPERATURE Cours 1ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information REGULATION DE TEMPERATURE S4.4 : Traitement de l information 1. MISE EN SITUATION : Une chaîne de traitement de surface

Plus en détail

LES CAPTEURS. 1 Définition :

LES CAPTEURS. 1 Définition : LES CAPTEURS 1 Définition : Un capteur est un organe de prélèvement d'informations qui élabore, à partir d'une grandeur physique, une autre grandeur physique de nature différente (généralement électrique)

Plus en détail

www.iveco.com www.irisbus.com contactus@iveco.com

www.iveco.com www.irisbus.com contactus@iveco.com .irisbu ww w ww m o.co c e v w.i s.com iveco.com contactus@ LA QUALITÉ IVECO À LA LOUPE n 8 Pièces déta chée s d o rigi ne Ive co : N ÉES SO US LE SIG NE DE LA PE RF EC TI O N. Balais d'essuie-glace Iveco.

Plus en détail

Vérifications intérieures

Vérifications intérieures Vérifications intérieures Effectuez un appel lumineux. Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise). Actionnez la commande du clignotant droit et montrez le voyant Que

Plus en détail

PORTE PLIANTE imotion 2301

PORTE PLIANTE imotion 2301 PORTE PLIANTE imotion 2301 Dimensions de la porte p. 2 Système de profilés p. 2 Caractéristiques du système d entraînement imotion 2301 pour porte pliante p. 3 Accessoires standard p. 4 Impulseurs p. 5

Plus en détail

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LES BALAIS ESSUIE-VITRES LA BATTERIE LA CONTREFAÇON L ÉCHAPPEMENT L ÉCLAIRAGE LE FILTRE À PARTICULES LE FREINAGE LA GAMME PEUGEOT DE PIÈCES D ORIGINE LES LUBRIFIANTS

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

Eclairage par panneau solaire

Eclairage par panneau solaire Eclairage par panneau solaire Il est parfois intéressant d avoir une alimentation électrique dans un bâtiment isolé de toute source d alimentation : garage, chalet, cabane de chasse Le montage ci-dessous

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? D ESSUIE-GLACES

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? D ESSUIE-GLACES POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE BALAIS D ESSUIE-GLACES LES BALAIS D Essuie-glaceS : UNE MEILLEURE VISIBILITÉ POUR PLUS DE SÉCURITÉ Le balai d essuie-glace comprend plusieurs éléments

Plus en détail

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 Sciences de l ingénieur Lycée Jules Ferry DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 1. PRESENTATION DU SYSTEME La période de taille de la vigne dure 2 mois environ. Les viticulteurs coupent 8 à 10 heures par jour.

Plus en détail

N.T. 2694A EF0H PARTICULARITES DU SPIDER VERSION PARE-BRISE

N.T. 2694A EF0H PARTICULARITES DU SPIDER VERSION PARE-BRISE N.T. 2694A EF0H Document de base : M.R. 319 PARTICULARITES DU SPIDER VERSION PARE-BRISE 77 11 191 082 AVRIL 1997 Edition Française "Les Méthodes de Réparation prescrites par le constructeur, dans ce présent

Plus en détail

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI Les Capteurs Table des matières 1. Introduction...2 2. Les capteurs analogiques...3 2.1. Les capteurs potentiométriques...3 3. Les capteurs numériques...3 3.1. Les codeurs rotatifs...3 3.2. Le codeur incrémental...4

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Largeur de taille max. Profondeur de taille* 1 Tambour de taille Nombre d outils Diamètre du tambour avec pics Surface Miner

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

BEA Industrial. Une solution de détection pour chaque porte industrielle

BEA Industrial. Une solution de détection pour chaque porte industrielle FR BEA Industrial Une solution de détection pour chaque porte industrielle LZR-i00 7 2 CONOR 4 3 8 4 3 2 6 IXIO- INUS 2 3 6 IXIO-S INUS 7 9 8 9 AUTRES OUVERTURE Technologie OUVERTURE & PRÉSENCE CONOR INTENTIONNELLE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

Systèmes de climatisation à eau froide KaCool D

Systèmes de climatisation à eau froide KaCool D Systèmes de climatisation à eau froide KaCool D KaCool D en un coup d œil Avantages imbattables Détails Données de performance Variantes de réglages Dimensions Vos avantages! KaCool D: Étonnamment discret

Plus en détail

Dégivreur de pare-brise pour auto

Dégivreur de pare-brise pour auto Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 01/10 Dégivreur de pare-brise pour auto Code : 856072 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes concernant son

Plus en détail

La Direction assistée Direction 1/7

La Direction assistée Direction 1/7 I ) Limite de l étude La Direction assistée Direction 1/7 Bras de direction Crémaillère Distributeur rotatif Pompe de direction assistée Vérin d assistance Biellette de direction Biellette de direction

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES

CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES LA ROUTE EN HIVER La route en hiver présente des conditions particulières de circulation (visibilité, adhérence) dues

Plus en détail

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF Le banc SEO 200 permet d étudier et de paramétrer les boucles d asservissement de vitesse et position d une nacelle d éolienne

Plus en détail

1- Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot

1- Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot Sous le capot : 5 2 3 6 4 7 PHOTO N - Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot Feux avant : PHOTO N 2

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE CN 46

SPECIFICATION TECHNIQUE CN 46 Page 1/5 SOURCES DE TENSION(S) CONTINUE(S) AVEC SAUVEGARDE PAR BATTERIESDE 5 MN A 75 MN PUISSANCE DE 50 A 1000 W Spécifications générales Puissance jusqu à 1000 watts Jusqu à 7 tensions VDC sauvegardées

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Educauto.org 20-01-05, Jean REYNAUD, Lycée JC Aubry, Bourgoin-Jallieu (38) Page 1 sur 7 DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Introduction Garer son véhicule, effectuer une manœuvre en toute sécurité,

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Remis par P. Poulichet

Remis par P. Poulichet CCI PR-2001 TP introduction à Arduino Durée 8h00 Ile de France Novembre 2013 Remis par P. Poulichet Ce TP de 8 heures est une introduction au projet PR-2001 que vous aurez ensuite (72 heures jusqu au mois

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF) " SERVOTRONIC D8" (direction à vérin intégré)

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF)  SERVOTRONIC D8 (direction à vérin intégré) Examen : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR Session 1999 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES VENTE AUTOMOBILE Option : VEHICULES PARTICULIERS Code : MACSVEP Durée : 6h Epreuve : U5. COMPREHENSION DES SYSTEMES

Plus en détail

BALAIS D'ESSUIE-GLACES POUR VÉHICULES AGRICOLES

BALAIS D'ESSUIE-GLACES POUR VÉHICULES AGRICOLES BALAIS D'ESSUIE-GLACES POUR VÉHICULES AGRICOLES www.hella.com/wiperblades NOUS DÉGAGEONS 24H SUR 24H PAR TOUS LES TEMPS Les balais d'essuie-glaces doivent être résistants en toute saison : ils doivent

Plus en détail

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES IsolAir IsolAir séparateur climatique pour chambres froides Séparation climatique ambiante Une séparation climatique optimale Le séparateur climatique Biddle

Plus en détail

GESTION DU CHANGEMENT DE VITESSE D UN CIRCULATEUR PAR AUTOMATE : Sommaire :

GESTION DU CHANGEMENT DE VITESSE D UN CIRCULATEUR PAR AUTOMATE : Sommaire : GESTION DU CHANGEMENT DE VITESSE D UN CIRCULATEUR PAR AUTOMATE : Compte-rendu du 19 aout 2009 sur l installation de gegef6fsk, par gregory92. Sommaire : 1. Introduction......2 2. Connexion des vitesses

Plus en détail

Parcours EE Module EE-4.1 : Efficacité énergétique _ Ascenseur. Situation problème _ Appropriation de la problématique

Parcours EE Module EE-4.1 : Efficacité énergétique _ Ascenseur. Situation problème _ Appropriation de la problématique Parcours EE Module EE-4.1 : Efficacité énergétique _ Ascenseur Situation problème _ Appropriation de la problématique 1. Profil d utilisation des ascenseurs 1 1.1. Généralités 1 1.2. Notre cas d étude

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI Page : 1/5 Documents de références : Aucuns Définitions : Un capteur : est un organe de prélèvement d'information qui élabore à partir d'une grandeur physique (Information entrante) une autre grandeur

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

11.VAE. Avertissement pour les VAE. 11.1 Description et fonctionnement. 11.2 Nettoyage

11.VAE. Avertissement pour les VAE. 11.1 Description et fonctionnement. 11.2 Nettoyage Manuel d utilisation LeKitélectriqueparArcade Avec son bureau d études qui comprend un ingénieur en électronique embarquée, Arcade a sélectionné les meilleurs fournisseurs du marché, a mesuré les performances

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR)

CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR) Cours BAC ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR) S4.5 : Acquisition de données 1. MISE EN SITUATION : Sur tous les systèmes nous avons

Plus en détail

Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple.

Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple. Produits K 5 Premium eco!ogic Home Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple. Equipement: Filtre

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Fiche de Données Techniques BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Répond à tous les besoins d étalonnage, de vérification et d ajustage Etalonnage sur site ou en laboratoire Mesure précise et sans dérive

Plus en détail

Produits K 4 Eco!ogic

Produits K 4 Eco!ogic Produits K 4 Eco!ogic Le K 4 eco!ogic est composé à 60% de matériaux recyclés et recyclable à 95%. Ne comportant ni PVC ni Phtalates, il offre un fonctionnement éco-responsable. Equipement: Filtre à eau

Plus en détail

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO Lycée Chevalier d Eon - Tonnerre D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO MODULE 1 Station de mesure Calculateur Régime Capteur de couple Capteur de Vitesse Prise diagnostique MODULE 4 Diagnostic

Plus en détail

Bac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie

Bac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie ac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie Question 2 : Liaison 6/24 : contact cylindre cylindre avec appui sur un épaulement, le maintien en position est assuré par sertissage. Question

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? D ESSUIE-GLACES

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? D ESSUIE-GLACES POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE BALAIS D ESSUIE-GLACES LES BALAIS D Essuie-glaceS : UNE MEILLEURE VISIBILITÉ POUR PLUS DE SÉCURITÉ Le balai d essuie-glace comprend plusieurs éléments

Plus en détail

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse 21.8. Éclairage et signalisation lumineuse Circuit pour les phares et les feux de brouillard version imprimable 1 - des lumières; 2 - la boîte à fusibles principale; 3 - Relais feux de croisement; 4 -

Plus en détail

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste GF-8060P2A N de série de l appareil : ZI des Chanoux - 25, rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne FRANCE Tél. : +33

Plus en détail

CHAUDIERES MODULABLES NUMERIQUES. Pour chauffage et production d eau chaude sanitaire

CHAUDIERES MODULABLES NUMERIQUES. Pour chauffage et production d eau chaude sanitaire CHAUDIERES MODULABLES NUMERIQUES Pour chauffage et production d eau chaude sanitaire SECURITE TOTALE ET CONFORT MAXIMALE Grâce aux chaudières électriques Elnur vous pourrez profiter pleinement de la sécurité

Plus en détail

Régulation par pièce Chauffage au sol sans fil CF2. Fiche technique

Régulation par pièce Chauffage au sol sans fil CF2. Fiche technique Régulation par pièce Chauffage au sol sans fil CF2 Fiche technique Exemples d application Systèmes de chauffage au sol seuls CF-MC CF-RS CF-RD CF-RF CF-MC CF-RC CF-RP CF-RD CF-RF 2 Systèmes de chauffage

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur CAHIER DES CHARGES Caractéristiques électriques Tension nominale moteur courant continu 12 V Tension d utilisation 10-16 V Courant

Plus en détail

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ 2 purify your home... INDEX Qui est la société Elek Trends Productions? Avantages Veneco 4 Logiciel Base de données PEB Données techniques P04 P06 P08

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T PONTS 2 COLONNES V.U./P.L. Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T Ponts élévateurs à 2 colonnes SPF 5520 5,5 T (EFA, haute flexibilité) SPF 5522 5,5 T bras télescopiques

Plus en détail

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté.

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles sont un moyen pratique et rentable d améliorer un poste de travail en un rien de temps. Les unités correspondent

Plus en détail

SONDES de DETECTION PF

SONDES de DETECTION PF L installation, la mise en service initiale et la maintenance des sondes de détection doivent être réalisées par un personnel qualifié. Si vous souhaitez que la mise en service des sondes de détection

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

Voir et être vu. C'est encore mieux avec l'éclairage et la visibilité de Bosch.

Voir et être vu. C'est encore mieux avec l'éclairage et la visibilité de Bosch. Voir et être vu. C'est encore mieux avec l'éclairage et la visibilité de Bosch. La sécurité sur la route en toutes circonstances Des produits de qualité pour une longue durée de vie Des produits innovants

Plus en détail

1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION

1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Transports INSTRUCTION TECHNIQUE F 1/8 SOMMAIRE 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 1 2 RÉFÉRENCES NORMATIVES ET RÈGLEMENTAIRES... 1 3 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 1 4 PRESCRIPTIONS... 2 4.1 Rétroviseurs

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

Motorisation & automatisme Somfy

Motorisation & automatisme Somfy Introduction Généralités Le moteur modèle «RolTop», est monté de façon standard. Celui-ci équipe, les volets roulants «tradi» d une largeur minimum de 655 mm et les mini volets roulants «Monobloc», d une

Plus en détail

Proposition de projet d amendements au Règlement n o 116 (Systèmes d alarme pour véhicules)

Proposition de projet d amendements au Règlement n o 116 (Systèmes d alarme pour véhicules) Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.29/GRSG/2015/7 Distr. générale 19 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Forum

Plus en détail

Procédure de réparation du moteur d essuie-glace avant sur C3 1.4L HDI exclusive de juillet 2002

Procédure de réparation du moteur d essuie-glace avant sur C3 1.4L HDI exclusive de juillet 2002 Procédure de réparation du moteur d essuie-glace avant sur C3 1.4L HDI exclusive de juillet 2002 Symptôme de la panne : - Les essuie-glaces avant s arrêtent brusquement sans qu aucunes commandes du comodo

Plus en détail

Automatismes. Quelques capteurs

Automatismes. Quelques capteurs Automatismes industriels Quelques capteurs Détecteur de position Tout ou Rien Capteurs mécaniques a contact Ces capteurs permettent, à partir d une action mécanique directe, de fermer ou d ouvrir un ou

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

CHAUFFAGE CONDITIONNEMENT D AIR

CHAUFFAGE CONDITIONNEMENT D AIR Climatisation CHAUFFAGE CONDITIONNEMENT D AIR Ce document traite des spécificités de l AVANTIME. Pour toute information sur les parties communes avec l ESPACE, se reporter au MR 315 correspondant. DE0T

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

La XJ MANUEL DU CONDUCTEUR

La XJ MANUEL DU CONDUCTEUR La XJ MANUEL DU CONDUCTEUR Publication Nº JJM 11 02 21 502 Publié en novembre 2004 par Technical Communications Jaguar Cars Limited JAGUAR CARS LIMITED est un constructeur spécialisé dans l étude et la

Plus en détail

EURO 5. 4x4. Agile dans toutes les situations

EURO 5. 4x4. Agile dans toutes les situations EURO 5 4x4 Agile dans toutes les situations Depuis 1974... Véhicules Spéciaux 4x4 au service des clients Privés et Publiques. Grâce à des années de recherche, à l expérience acquise au cours des précédentes

Plus en détail

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS Pompes à chaleur s Pompes à chaleur eau/eau Le meilleur de la Géothermie : - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage) - captage adapté aux terrains paysagés, même de petite taille - installation

Plus en détail

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE 1 10 2 3 4 A. TABLEAU DE COMMANDE CONDUCTEUR 1 - Régulation de confort automatique Un appui sur cette commande, confirmé par l affichage du voyant A/C et de AUTO sur l afficheur, permet de gérer automatiquement

Plus en détail

Evitement d obstacles

Evitement d obstacles Evitement d obstacles Version 1.0 POBTechnology Thème général Eviter les obstacles avec le robot POB Capacités Récupérer des données depuis un robot Analyser des données et les traiter pour éviter un obstacle

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 Durée : 4 h) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : calculatrice

Plus en détail

Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques

Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques 442 9020 Version posée au sol Version encastrée D E F C G B H J A I Panneau de commande avec diodes L.E.D. pour contrôle du fonctionnement et aide au diagnostic.

Plus en détail