Voilà de quoi entretenir la flamme et l esprit de cette maison incomparable.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voilà de quoi entretenir la flamme et l esprit de cette maison incomparable."

Transcription

1 L opéra National de Paris en 2011

2 Voilà de quoi entretenir la flamme et l esprit de cette maison incomparable. L opéra National de Paris en 2011 NICOLAS JOEL Directeur operadeparis.fr

3 Sommaire Programmation P. 15 Artistes et artisans de l Opéra P. 19 L Opéra National de Paris est dirigé par Nicolas Joel, Directeur nommé par le ministre de la Culture pour un mandat de ans (décret du 24 juillet 2009) renouvelable 1 fois pour une période de 3 ans, Philippe Jordan, Directeur musical, Brigitte Lefèvre, Directrice de la danse. L Établissement public est administré par un Conseil d administration présidé par Bernard Stirn au sein duquel sont représentés : Le ministère de la Culture et de la Communication (secrétariat général, direction générale de la création artistique, déléguée à la musique) Le ministère du Budget Deux personnalités qualifiées, Patricia Barbizet et Stéphane Richard Quatre représentants des salariés de l Établissement Le décret n du 5 février 1994, modifié fixe le statut de l Opéra national de Paris Les modalités du contrôle économique et financier de l État sur l ONP ont été fixées par arrêté du 2 mai 1995 Le règlement financier de l ONP a été approuvé par un arrêté du 2 mai 1995 Formation artistique et sensibilisation à l art P. 25 Diffusion culturelle P. 29 Publics P. 33 Financements et performances P en images P. 45 Annexes P. 75 5

4 Pour la deuxième année consécutive, j ai le plaisir de vous présenter notre brochure, l Opéra national de Paris en fut d une particulière importance pour l Opéra : je voulais placer cette année charnière, au tiers de mon premier mandat, sous les auspices de la consolidation artistique qui est au cœur de mon projet. Je suis heureux de constater que toutes les forces vives de cette maison ont répondu à cet appel. D un point de vue artistique, 2011 aura vu la poursuite du formidable travail accompli par Philippe Jordan, notre Directeur musical, avec les musiciens de l Orchestre de l Opéra. Leurs talents conjugués font que notre Orchestre est désormais reconnu parmi les meilleures phalanges de la planète. Le Chœur poursuit également son ascension, grâce à l action résolue de son chef, Patrick Marie Aubert, et je note avec plaisir les appréciations louangeuses qui saluent chacune de ses prestations. Que dire de notre Ballet, dirigé avec tant de talent par Brigitte Lefèvre? Il demeure de mon point de vue la meilleure compagnie au monde, la plus à l aise dans tous les types de répertoire. L exceptionnelle fréquentation des spectacles chorégraphiques en est un témoignage fut une année riche en productions importantes. Pour la première fois depuis 0 ans, l Opéra national de Paris dispose désormais de l intégrale de la Tétralogie, cette œuvre essentielle du patrimoine universel de la musique. Mais nous n avons pas pour autant oublié la création lyrique et chorégraphique : celle de L Anatomie de la sensation du chorégraphe Wayne McGregor, celle de Psyché, d Alexei Ratmansky, mais aussi celle de l opéra Akhmatova de Bruno Mantovani qui a réuni chaque soir plus de personnes à Bastille aura vu également de nombreuses nouvelles productions et une très remarquée entrée au répertoire de Rain, œuvre majeure d Anne Teresa de Keersmaeker. J ai également poursuivi ma politique de présentation de mises en scène mythiques : après Les Noces de Figaro de Strehler, c est La Cenerentola de Jean-Pierre Ponnelle qui a été acclamée par les spectateurs. Je suis très attaché à montrer de telles œuvres, si bien mises en valeur, car c est d abord avec elles que le public pousse pour la première fois la porte de l Opéra. Le succès fut au rendez-vous de cette année Près de spectateurs. Plus important, un taux de remplissage de 94% de nos salles. Encore plus impressionnant, près des 2/3 de nos spectacles ont dépassé les 98% de jauge. L Opéra national de Paris a atteint un bénéfice record en 2011 avec plus de 5,5 millions d euros ce qui a permis de financer une baisse de 5 pour chaque billet vendu pour le lyrique dans les catégories populaires 4, 5 et à Bastille et, pour la première fois, une mesure d intéressement pour l ensemble du personnel de cette maison. C est l occasion pour moi de rendre hommage à la qualité du travail accompli par l ensemble des salariés de l Opéra national de Paris, car c est grâce à eux que le rideau se lève plus de 350 fois par an sur nos scènes! J ai une pensée particulière pour tous les métiers d art dans nos ateliers de décors et de costumes dont une maison comme la nôtre ne pourrait se passer. 2011, année faste pour l Opéra de Paris! Et je suis sûr que 2012 sera au rendez-vous pour de nouveaux succès. Nicolas Joel 7

5 L année 2011 en chiffres Opéra 19 œuvres lyriques couvrant l ensemble du répertoire, du xvii e au xxi e siècle. 8 nouvelles productions dont les deux derniers volets de L Anneau du Nibelung de Richard Wagner, Siegfried et Le Crépuscule des dieux, dirigés par Philippe Jordan. 1 création mondiale Akhmatova de Bruno Mantovani. Ballet 15 programmes chorégraphiques illustrant le grand répertoire classique jusqu à celui du xxi e siècle et une entrée au répertoire, Rain. 3 créations mondiales L Anatomie de la sensation de Wayne McGregor, Psyché d Alexei Ratmansky et La Source de Jean-Guillaume Bart. 1 Compagnie invitée le Ballet du Théâtre Bolchoï en mai Concerts et récitals 2 concerts symphoniques de l Orchestre de l Opéra national de Paris à l Opéra Bastille et à la Salle Pleyel. 11 concerts ont été proposés au Palais Garnier, dont 1 concert dans le cadre du Festival d Automne, 1 concert du Chœur de l Opéra national de Paris, 1 concert de l Atelier Lyrique et 8 concerts de musique de chambre. Amphithéâtre Studio Bastille 1o5 Fréquentation 795 Près ooo de spectateurs toutes salles confondues ont été accueillis au cours de l année 2011 dont : pour le lyrique pour le chorégraphique pour les concerts et l Atelier Lyrique pour la programmation Convergences, Jeune Public et Festival d Automne. Taux de fréquentation physique lyrique chorégraphique grandes salles 94 % représentations à l Amphithéâtre et au Studio Bastille, dont 33 représentations Convergences, 1 dans le cadre du Festival d Automne, 3 représentations de l Atelier Lyrique et 8 représentations Jeune Public. représentations réparties sur les deux grandes salles, pour un chiffre d affaires de l ordre de 38,3 millions d euros. représentations réparties sur les deux grandes salles (dont 10 représentations de l École de Danse), pour un chiffre d affaires de près de 18,3 millions d euros. 8 9

6 Les productions de l année 2011 Opéra Ballet Madame Butterfly Giacomo Puccini e reprise à l Opéra de Paris Giulio Cesare nouvelle production Georg Friedrich Haendel mise en scène de Laurent Pelly Francesca da Rimini nouvelle production Riccardo Zandonai mise en scène de Giancarlo del Monaco Siegfried nouvelle production Richard Wagner mise en scène de Günter Krämer Luisa Miller Giuseppe Verdi 1 re reprise à l Opéra de Paris Kátia Kabanová Leoš Janáček 1 re reprise à l Opéra de Paris Akhmatova création mondiale Bruno Mantovani mise en scène de Nicolas Joel Tosca Giacomo Puccini 10 e reprise à l Opéra de Paris Les Noces de Figaro Wolfgang Amadeus Mozart 19 e reprise à l Opéra de Paris Otello Giuseppe Verdi 3 e reprise à l Opéra de Paris Così fan tutte Wolfgang Amadeus Mozart 4 e reprise à l Opéra de Paris Salomé Richard Strauss 2 e reprise à l Opéra de Paris La Clémence de Titus Wolfgang Amadeus Mozart 3 e reprise à l Opéra de Paris Faust nouvelle production Charles Gounod mise en scène de Jean-Louis Martinoty Tannhäuser Richard Wagner 2 e reprise à l Opéra de Paris Lulu Alban Berg 3 e reprise à l Opéra de Paris La Force du destin nouvelle production Giuseppe Verdi mise en scène de Jean-Claude Auvray La Cenerentola Gioacchino Rossini 1 re présentation de la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle Caligula Nicolas Le Riche musique d Antonio Vivaldi et Louis Dandrel 2 e reprise à l Opéra de Paris Coppélia Patrice Bart musique de Léo Delibes 4 e reprise à l Opéra de Paris Roméo et Juliette Rudolf Noureev musique de Serguei Prokofiev 9 e reprise à l Opéra de Paris Soirée Mats Ek La Maison de Bernada Mats Ek musique de Johann Sebastian Bach et musiques traditionnelles espagnoles 1 re reprise à l Opéra de Paris Une Sorte de Mats Ek musique d Henryk Gorecki 1 re reprise à l Opéra de Paris Ballet du Théâtre Bolchoï, Compagnie invitée Flammes de Paris Alexei Ratmansky d après Vasily Vainonen musique de Boris Asafiev Don Quichotte Marius Petipa et Alexander Gorski, nouvelle version d Alexei Fadeechev musique de Ludwig Minkus Rain entrée au répertoire Anne Teresa de Keersmaeker musique de Steve Reich Les Enfants du paradis José Martinez musique de Marc-Olivier Dupin 1 re reprise à l Opéra de Paris Soirée Lifar / Ratmansky Phèdre Serge Lifar musique de Georges Auric 3 e reprise à l Opéra de Paris Psyché création mondiale Alexei Ratmansky musique de César Franck La Source création mondiale Jean-Guillaume Bart musique de Léo Delibes et Ludwig Minkus Cendrillon Rudolf Noureev musique de Serguei Prokofiev 4 e reprise à l Opéra de Paris Onéguine John Cranko musique de Piotr Ilyitch Tchaikovski 1 re reprise à l Opéra de Paris Le Crépuscule des dieux L Anatomie de la sensation nouvelle production Richard Wagner mise en scène de Günter Krämer création mondiale Wayne McGregor musique de Mark Anthony Turnage 10 11

7 Ça s est passé à l Opéra en 2011 janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Gala de l Arop Giulio Cesare Haendel Tournée du Ballet à Moscou Caligula Retransmission du ballet dans des salles de cinéma en France et à l étranger Adieux de Patrice Bart Maître de Ballet nomination de Laurent Hilaire à ce même poste Akhmatova Création mondiale Opéra Bastille Concert de l Atelier L yrique à la MC 93 de Bobigny Visite du Ministre de l Éducation nationale, à l École de Danse de Nanterre Dix mois d École et d Opéra Spectacle des 20 ans Palais Garnier Ballet du Théâtre Bolchoï compagnie invitée Tragédiennes de l Opéra Inauguration de l exposition Palais Garnier L Anatomie de la sensation Création mondiale Opéra Bastille Adieux de José Martinez danseur Étoile Ouverture de l Opéra Restaurant Palais Garnier Psyché Création mondiale Palais Garnier Signature de la convention de mécénat avec la Fondation Orange pour le soutien à la politique audiovisuelle de l Opéra Stella McCartney Défilé Palais Garnier La Source Création mondiale Palais Garnier Inauguration de la Rotonde des abonnés après travaux de restauration Palais Garnier Faust Charles Gounod Retransmission en direct sur France 3 Prolongation du contrat Tournée du Ballet à Biarritz Réunion de Philippe jordan, Directeur musical, jusqu en 2018 des présidents des Établissements publics culturels organisée par le Ministre de la Culture Studio Bastille Spectacle Rêves d enfant organisé par l Arop Des enfants en centre d accueil ont assisté à Cendrillon de Noureev Opéra Bastille La Belle époque de Massenet Inauguration de l exposition Palais Garnier Tournage au Palais Garnier du film Main dans la main réalisé par Valérie Donzelli 12 13

8 L Opéra national de Paris en

9 Programmation Chaque année, l Opéra national de Paris cherche à préserver, redécouvrir et enrichir son patrimoine musical et chorégraphique ; la programmation conçue par Nicolas Joel, Directeur de l Opéra de Paris, Philippe Jordan, directeur musical, et Brigitte Lefèvre, Directrice de la Danse, témoigne de cette volonté commune de valorisation du répertoire. Les créations et entrées au répertoire Depuis sa création en 11 par Louis XIV, l Opéra national de Paris favorise la création et la représentation d œuvres contemporaines en passant «commande» auprès des compositeurs et chorégraphes les plus emblématiques de notre époque. Ainsi, au cours de l année 2011, l opéra de Bruno Mantovani Akhmatova et le ballet de Wayne McGregor L Anatomie de la sensation ont été créés sur la scène de l Opéra Bastille. Sur celle du Palais Garnier, le public a pu assister à la création de Psyché, œuvre dansée d Alexei Ratmansky, et de La Source de Jean- Guillaume Bart. Les spectateurs ont aussi pu découvrir une production de La Cenerentola de Rossini, mise en scène par Jean-Pierre Ponnelle qui n avait encore jamais été donnée à l Opéra de Paris ainsi qu un ballet contemporain, Rain, chorégraphié par Anne Teresa de Keersmaeker qui a fait son entrée au répertoire en mai opéras 15 ballets 23 concerts Les nouvelles productions L Opéra national de Paris fait également appel à de grands metteurs en scène afin que ces derniers revisitent certains des grands ouvrages du répertoire lyrique. Ces collaborations ont donné lieu en 2011 à plusieurs nouvelles productions dont le Faust de Gounod revu par Jean- Louis Martinoty avec Roberto Alagna dans le rôle-titre, Giulio Cesare de Haendel revisité par Laurent Pelly avec Natalie Dessay, La Force du destin de Verdi remonté par Jean-Claude Auvray avec Violeta Urmana et Marcelo Alvarez, Francesca da Rimini de Zandonai révisé par Giancarlo del Monaco avec Roberto Alagna, sans oublier l un des événements phare de 17

10 La programmation, la planification et la réalisation des ouvrages lyriques et chorégraphiques sont le fruit du travail conjugué de quatre directions dont la fonction est de donner vie aux souhaits et projets insufflés par le Directeur Nicolas Joel, le Directeur musical Philippe Jordan et la Directrice de la danse Brigitte Lefèvre. La fonction des directions musicale, de la programmation, de la production artistique, du planning et de la scène est de rassembler les artistes interprètes, chefs d orchestre et équipes de productions autour des projets et de les accompagner tout au long de la période d exploitation des spectacles. Avec 78 collaborateurs, ces directions assurent de très nombreuses missions comme la gestion budgétaire de l activité artistique du théâtre ou la diffusion audiovisuelle des spectacles de notre maison. l année 2011, les deux derniers volets du Ring, Siegfried et Le Crépuscule des dieux, de Wagner repris par Günter Krämer avec Torsten Kerl. Les reprises En contrepoint de ces nouveautés, la programmation de l Opéra national de Paris propose chaque année la reprise de nombreuses productions qui continuent à enchanter notre public. En 2011, nos spectateurs ont pu découvrir ou revoir Les Noces de Figaro de Mozart dans la mise en scène historique de Giorgio Strehler, Madame Butterfly de Puccini mis en scène par Robert Wilson, Tosca de Puccini dans la mise en scène de Werner Schroeter, ou encore Coppélia dont la chorégraphie est signée Patrice Bart, Onéguine, ballet de John Cranko ou Caligula de Nicolas Le Riche. Les concerts et spectacles En plus des œuvres programmées dans les deux grandes salles (Palais Garnier et Opéra Bastille), l Opéra national de Paris propose des concerts, récitals et spectacles à l Amphithéâtre et au Studio Bastille dans le cadre de la programmation Convergences, qui a connu en 2011 un succès sans précédent et un taux de remplissage exceptionnel de 8%. 18

11 Artistes et artisans de l Opéra Beaucoup de personnes contribuent directement au lever de rideau, que ce soit en amont ou pendant le spectacle. Chaque musicien, chanteur, danseur, couturier, peintre ou sculpteur participe à la qualité et à l excellence des représentations dans les deux théâtres de l Opéra national de Paris. L Orchestre de l Opéra Constitué de 174 musiciens permanents répartis en deux formations, l Orchestre de l Opéra national de Paris est placé sous la direction musicale de Philippe Jordan. En 2011, l Orchestre a interprété sous la direction de son Directeur musical quatre productions : Siegfried suivi du Crépuscule des dieux de Wagner, Così fan tutte de Mozart, et enfin La Force du destin de Verdi. Philippe Jordan a également proposé un concert symphonique où l Orchestre a accompagné le pianiste François-Frédéric Guy dans le Concerto n 2 pour piano et orchestre en si bémol majeur de Brahms, puis joué la Symphonie n 15 de Chostakovitch. Dirigé par Georges Prêtre, l Orchestre de l Opéra national de Paris s est produit à la Salle Pleyel en avril 2011 où il a interprété la Symphonie n 2 en ré majeur de Brahms, Les Biches de Poulenc et Daphnis et Chloé suite n 2 de Ravel. 174 musiciens 112 artistes du Chœur 154 danseurs dont 1 Étoiles Au cours de l année 2011, l Orchestre a participé à 23 autres manifestations incluant notamment 13 productions lyriques, 7 productions chorégraphiques (dont le Spectacle de l École de Danse et ceux du Bolchoï), un concert de l Atelier Lyrique et un enregistrement d une bande de travail pour le Ballet de l Opéra. Les musiciens de l Orchestre ont chaque année l occasion de se produire en formation réduite au Palais Garnier lors de Salons Musicaux. En 2011, ce sont ainsi huit concerts de musique de chambre qui ont été donnés. L intendant de l Orchestre, soutenu par 21

12 une équipe de 30 personnes composée de techniciens des dispositifs musicaux, régisseurs d orchestre et bibliothécaires, assure la préparation et le bon déroulement des répétitions et des représentations. Le Chœur de l Opéra Doté de 112 artistes titulaires, le Chœur de l Opéra a participé en 2011 à 17 productions, soit 143 représentations où les artistes du chœur ont chanté par cœur en français, italien, allemand, tchèque et russe. Sous la direction du Chef du Chœur de l Opéra, Patrick Marie Aubert, 4 artistes du Chœur ont pris part au concert donné au Palais Garnier du Roi David d Honegger. Dans le cadre de la programmation du Studio Bastille, trois concerts ont été donnés par des quatuors vocaux formés par des artistes du Chœur. Patrick Marie Aubert, assisté d Alessandro Di Stefano et de quatre chefs de chant permanents assurent le travail musical en studio. Cet effectif est complété par un administrateur et trois régisseurs. Le Ballet de l Opéra Le Ballet de l Opéra national de Paris est composé en 2011 de 154 danseurs dont 1 Étoiles, 17 Premiers danseurs, 40 Sujets, 37 Coryphées, 38 Quadrilles et élèves-stagiaires issus de l École de Danse. Au Dessinés par Christian Lacroix, les costumes cours de l année 2011, les solistes et les danseurs du Corps de des Odalisques dans La Source aux allures de luxueux saris, sont Ballet de l Opéra ont participé à composés de mousseline de toutes les couleurs 13 œuvres chorégraphiques et 130 et ornés de magnifiques représentations. Brigitte Lefèvre, cristaux offerts par la maison Swarovski. Directrice de la danse, est assistée d un Administrateur et d un Maître de Ballet associé à la Direction de la Danse. Laurent Hilaire (Maître de Ballet depuis 2005) est nommé à cette fonction en mai Lionel Delanoë, Assistant Maître de Ballet depuis 2011, devient Maître de Ballet aux côtés de Clotilde Vayer. Ces différents changements permettent à Béatrice Martel de rejoindre en tant qu Assistante Maître de Ballet Fabrice Bourgeois, Viviane Descoutures et Malin Thoors fleurs ont été créées pour l ensemble des robes d Onéguine. Fabriquées sur la base de cercles brodés en organza de soie, chaque fleur est composée de plusieurs couches d organza et de tulles de couleurs différentes. Les artisans de l Opéra Institution unique en son genre, l Opéra national de Paris réalise l ensemble des décors et costumes de ses productions dans ses ateliers. Peintres, décorateurs, dessinateurs, sculpteurs, tapissiers, menuisiers, serruriers, mouleurs, stratifieurs, machinistes, éclairagistes, accessoiristes, costumiers, modistes, cordonniers, tailleurs, habilleurs, perruquiers, maquilleuses Ce sont au total près Porté par un figurant, le costume du Clown dans Faust a été réalisé avec près de 5000 pointes en taffetas remplies de mousse pour un aspect volumineux et étrange. La perruque, en mousse sculptée, a été recouverte de fibres. d une centaine de corps de métiers artisanaux qui sont représentés et conservés à l Opéra. Dotée de 154 artisans permanents, la Direction des Costumes est en charge de la gestion de tous les costumes (ballet et opéra), de toutes les perruques et de tous les maquillages nécessaires au bon déroulement d une production. Services en constante effervescence, ils ont fabriqué, retouché, charioté, déshabillé, lavé, nettoyé, repassé et stocké 5700 costumes ; fabriqué, modifié, teint, lavé et coiffé 980 perruques toutes fabriquées à l Opéra au même titre que d innombrables postiches, nattes, favoris, barbes et moustaches. Par ailleurs, la location de costumes et perruques à des structures et personnes extérieures à l Opéra a rapporté en 2011 plus de euros. Forts d un effectif de 5 titulaires, les Ateliers de réalisation de décors de Le costume d Hérodias dans Salomé est un exemple de sérigraphie de haute précision. Créés d après de motifs anciens, le calque et la sérigraphie ont été apposés après essayage du chanteur afin de longer parfaitement les bords du gilet et du manteau costumes de ballet 400 pour des créations pour des reprises l Opéra réunissent une large palette de métiers d artisanat. Tous participent à la réalisation des décors dont l excellence est reconnue à l échelle internationale. Au cours de l année 2011, les Ateliers ont réalisé les décors de 14 nouvelles productions : lyriques, 4 chorégraphiques, 2 pour des spectacles de l Atelier Lyrique, un pour un spectacle «Jeune Public» et un pour le spectacle de Dix mois d École et d Opéra. Ils ont également réalisé des travaux d adaptation pour des décors provenant d autres théâtres (Francesca da Rimini). Les sculpteurs de l Opéra ont, entre autre, fourni un travail très important pour la réalisation des 22 23

13 décors de la nouvelle production de Faust. L entrée au répertoire du ballet Onéguine de John Cranko dans les décors de Jürgen Rose en novembre et décembre 2011 a fait l objet d un chantier hors norme pour les Ateliers, costumes d opéra 1 00 pour des nouvelles productions pour des reprises notamment pour les peintres et les tapissiers. Ainsi, 58 grandes toiles ont été confectionnées puis peintes. Ces toiles, requérant une grande expertise technique tant en peinture qu en confection, car constituées d assemblages complexes de multiples tissus, ont mobilisé en permanence une équipe d une dizaine d artisans pendant deux années

14 Formation artistique et sensibilisation à l art L Opéra national de Paris s est fixé l objectif de promouvoir la pratique professionnelle des arts lyrique et chorégraphique en assurant la formation de jeunes artistes. L Opéra a également la vocation de sensibiliser le jeune public au spectacle vivant et développe, en ce sens, de nombreuses activités pédagogiques. L Atelier Lyrique Depuis janvier 2005, l Atelier Lyrique propose un programme de perfectionnement à de jeunes chanteurs et pianistes se destinant au métier de chef de chant dans le but de leur offrir les meilleurs atouts pour réussir une carrière artistique. La mission de l Atelier Lyrique est de préparer ces jeunes solistes aux conditions de leur futur métier. Les membres de l Atelier Lyrique consolident leurs acquis (technique vocale et jeu scénique) tout en étant confrontés à l expérience de la scène. Ainsi, ces jeunes chanteurs font connaître leur travail par le biais de séries de concerts et de spectacles donnés à l Opéra et à l extérieur. Aux 7 chanteurs poursuivant leur formation en 2 e ou 3 e année se sont ajoutés 5 nouveaux jeunes solistes à compter de la rentrée 2011 ; 4 nouveaux chefs de chant ont également été accueillis à l Atelier Lyrique à compter de cette même période. Au cours de l année 2011, les chanteurs de l Atelier Lyrique ont participé à 7 représentations lyriques et donné 17 concerts, dont un concert au Palais Garnier avec la participation de l Orchestre de l Opéra. A l extérieur, l Atelier Lyrique s est produit à la Maison de la Culture à Bobigny (MC 93), au Théâtre de Suresnes Jean Vilar ou encore à la Villa Médicis à Rome. Certains jeunes chanteurs ont été sollicités pour participer à 12 jeunes chanteurs 4 chefs de chant 27

15 des productions de l Opéra national de Paris : Zoe Nicolaidou dans Les Noces de Figaro, Michal Partyka dans Kátia Kabanová, Carole Garcia et Alexandre Duhamel dans Francesca da Rimini. les élèves que ces derniers ont ensuite plaisir à retrouver sur scène. Ces ateliers sont un lieu d échange et de découverte qui s adressent aux élèves, familles et enseignants. L école de Danse de nanterre Installée à Nanterre depuis 1987, l École de Danse de l Opéra national de Paris dirigée depuis la rentrée 2004 par Elisabeth Platel, propose une scolarité adaptée à une pratique intensive de la danse, avec une possibilité d internat. En 2011, l École de Danse comptait 152 élèves répartis en divisions. Chaque année, les élèves de la 1 re division se présentent au concours d entrée dans le Ballet de l Opéra en fonction du nombre de places disponibles. Par ailleurs, élèves ont été engagés en qualité de sta- giaires au sein du corps de Ballet de l Opéra national de Paris. En plus des Démonstrations et du Spectacle présentés au Palais Garnier, les élèves-danseurs ont eu l occasion de participer au Noël de Matignon au Palais Garnier, aux représentations de Phèdre de Lifar et de Cendrillon de Noureev. L École de Danse a aussi ouvert ses portes et accueilli des élèves participant à un des programmes «Jeune Public» proposés par les services pédagogiques de l Opéra lors d un spectacle. Les Activités pédagogiques D une richesse exceptionnelle, les activités pédagogiques sont assurées par trois services dédiés qui s adressent à des publics spécifiques. Animation et Jeune Public Le service Animation et Jeune Public soutient de nombreux projets pédagogiques et propose des ateliers de pratique artistique. Il organise des spectacles «ouvert à tous» qui offrent à tout jeune spectateur l occasion de faire l expérience du spectacle vivant grâce à des œuvres spécialement adaptées au jeune public. Le service propose aussi des spectacles réservés au public scolaire. En 2011, les élèves participant à ces représentations ont pu, par exemple, se familiariser avec la 17 spectacles 8 représentations spectateurs 372 classes 100% de réussite au Brevet et au Baccalauréat voix grâce au cycle «Découvrir la voix», série de récitals précédés d une préparation en milieu scolaire et suivis d une rencontre avec les artistes. Enfin, des ateliers de sensibilisation sont mis en place par les artistes d un spectacle afin de préparer le jeune spectateur à sa venue à l Opéra et aux représentations. Bien souvent, un lien se crée entre les artistes et Dix mois d École et d Opéra En liaison avec le ministère de l Éducation nationale qui met à disposition de l Opéra 3 enseignants des 3 académies franciliennes, le programme Dix mois d École et d Opéra propose à des classes choisies dans des établissements situés en Zone d Éducation Prioritaire de découvrir le monde et la vie d un grand théâtre. En 2011, élèves, répartis en 35 classes des 20 ans trois académies franciliennes, étaient inscrits et ont pu rencontrer des professionnels de tous les métiers de l Opéra, assister à des spectacles et présenter en fin de saison un spectacle sur la scène du Palais Garnier. À l occasion des 20 ans de Dix mois d École et d Opéra, un film a été diffusé sur France 3. Les 20 ans du programme ont également bénéficié d une publication exceptionnelle, Le Journal des 20 ans, parue en juin 2011 et tirée à exemplaires. Cette parution était destinée aux Ministères de l Éducation nationale et de la Culture, aux rectorats et établissements scolaires, aux mécènes et partenaires, aux élèves et à leur famille, aux personnels et au public de l Opéra. En 2011, 8 violonistes de l Orchestre de l Opéra national de Paris ont parrainé des élèves dans leur 3 e année d apprentissage. Des rencontres régulières ont été programmées soit à l Opéra soit à l école. du programme dix mois d école et d opéra en 2011 Opéra-Université En 2011, l Opéra a engagé des projets de sensibilisation et d analyse des œuvres auprès de 53 établissements d enseignement supérieur, et qui ont concerné 1470 étudiants, via des répétitions, des rencontres avec les artistes autour des spectacles présentés sur la scène de l Opéra, des visites accompagnées des théâtres, des conférences thématiques et des tables rondes. Cette année, les participants étaient issus d universités françaises et américaines, conservatoires (dont le CNSMDP et le CRR de Paris) et grandes écoles françaises (dont l École Normale Supérieure Paris, Sciences-Po Paris, l École Polytechnique et l ESCP Europe) et étrangères. 35 établissements élèves inscrits 200 enseignants 28 29

16 Diffusion culturelle Afin d aller à la rencontre d un nouveau public, l Opéra national de paris cherche à faire partager sa politique culturelle avec tous les publics, en utilisant notamment les nouveaux outils numériques. Les expositions À l initiative de Nicolas Joel, la programmation d expositions temporaires au Palais Garnier a repris un nouvel élan. Ainsi, ce sont deux expositions, conçues et montées en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (Bibliothèque-Musée de l Opéra), qui chaque année voient le jour. En 2011, l Opéra a rendu hommage aux plus grandes cantatrices à travers l exposition Tragédiennes de l Opéra (juin-septembre) et célébré le centenaire de la disparition du compositeur français Jules Massenet avec l exposition La Belle époque de Massenet (décembre 2011-mai 2012). Chacune d entre elles a fait l objet d une publication qui a connu un grand succès. éditions et documents d information En 2011, l Opéra a édité exemplaires de programmes de spectacle correspondant aux 30 productions lyriques et chorégraphiques présentées au cours de cette année. Ces ouvrages de référence contiennent des visuels inédits, des présentations littéraires ainsi que le livret pour les programmes lyriques. Publié quatre fois par an, le journal En scène! fait l objet d un tirage de exemplaires par numéro. Destiné au public de l Opéra, ce journal gratuit est adressé en priorité aux abonnés et est mis à la disposition des spectateurs et visiteurs dans les théâtres de l Opéra. En scène! a pour vocation de présenter l ensemble de l actualité de l Opéra à l aide d interviews et d articles originaux. Commandés à des spécialistes et écrivains contemporains, puisés dans la littérature et les arts, les articles et visuels présents au sein de ces supports ont pour vocation de présenter aux lecteurs un contenu riche et original exemplaires de programmes de spectacle exemplaires du journal En scène! 30 31

17 Internet Le site Internet de l Opéra national de Paris, operadeparis.fr, est un outil de communication majeur pour informer le public sur les nombreuses manifestations proposées par l institution. En 2010, une stratégie d enrichissement en contenus culturels et artistiques avait été amorcée ; elle a été largement poursuivie en 2011 contribuant ainsi à la notoriété de l institution. En 2011, le niveau de fréquentation enregistré a poursuivi sa croissance : visites, dont 3,41% depuis un iphone et 1,97% depuis un ipad, tandis qu en 2010, visites avaient été comptabilisées. Pour l application iphone, lancée le 21 octobre 2010, il a été enregistré téléchargements et sessions au 31 décembre Le site de l Opéra national de Paris est devenu le second site d Opéra le plus consulté de la planète. Parallèlement au site institutionnel, plusieurs mini-sites ont été créés afin de mettre en avant les spectacles phares de la saison. Le mini-site Akhmatova, Le journal d une création a, par exemple, été imaginé afin de partager le contenu artistique avec le public. Dans le cadre de la politique de diffusion et d accès aux données culturelles propres à l histoire de l établissement, la base de données MemOpera, memopera.fr, a été mise en ligne en mars Sous la forme d un moteur de recherche, elle offre de l information sur les spectacles qui ont lieu à l Opéra depuis 1989 : identification des œuvres, dates, distributions visites du site internet de l opéra multimédia Au cours de l année 2011, le site Internet de l Opéra s est doté d une rubrique Opéra Vidéo qui permet aux internautes de s immerger dans l univers de l Opéra selon cinq thématiques : extraits de spectacles, rencontres avec les artistes, répétitions, métiers de l Opéra et bandes annonces sur les œuvres présentées par Philippe Jordan, Directeur musical, Brigitte Lefèvre, Directrice de la danse, et Christophe Ghristi, Directeur de la dramaturgie. Plus de 130 vidéos ont été publiées et restent consultables. À l occasion du lancement de la saison en mars 2011, l Opéra a imaginé un mini-site, à vocation artistique et pédagogique, consacré aux spectacles et concerts de la saison. Chaque spectacle bénéficie d une fiche artistique et d une vidéo où extrait audio et commentaire sur l œuvre se juxtaposent. Pour ces réalisations exceptionnelles, l Opéra a reçu 7 prix (5 Sites of the day et 2 Awards) et 14 nominations pour son design et son ergonomie, qui sont autant de récompenses reconnaissant l aspect créatif dont l Opéra fait preuve dans le cadre de son activité multimédia. réseaux sociaux Le 24 mars 2010, la première version d une page officielle «Opéra national de Paris» est mise en ligne sur Facebook. Fin 2011, elle compte environ fans. Fort de ce succès et souhaitant être présent plus encore au sein des réseaux sociaux, l Opéra a ouvert le 20 octobre 2011 un compte Twitter. Ce compte permet d informer en temps réel le public de l Opéra du niveau de réservation des spectacles et de diverses opportunités ; il apporte, à ce titre, un service nouveau à tous les publics ayant à cœur de suivre son actualité. Deux mois après son lancement, le compte Twitter de l Opéra était déjà suivi par un millier de followers. L Opéra au cinéma L Opéra national de Paris a une mission de développement de ses activités en dehors de ses salles et de diffusion culturelle en France et à l étranger. Au cours de l année 2011, quatre spectacles de danse (Caligula, Coppélia, Les Enfants du paradis et La Source) ont été captés au Palais Garnier et retransmis en direct dans de nombreuses salles de cinéma partenaires, et notamment le réseau Gaumont. Après la diffusion en direct de La Force du destin dans 25 salles de cinémas UGC en France et dans de nombreuses salles en Europe, l Opéra, en partenariat avec medici.tv, a offert la possibilité de voir ou de revoir l intégralité de ce spectacle en ligne depuis le site operadeparis.fr. À la fin de l année 2011, connections avaient été comptabilisées. les tournées du ballet Si le Ballet de l Opéra se produit principalement sur les scènes du Palais Garnier et de l Opéra Bastille, il part régulièrement à la rencontre d un plus large public en effectuant des tournées en province et à l étranger. En 2011, le Ballet s est rendu à Moscou (7 représentations) et à Biarritz (5 représentations). Les élèves de l École de Danse ont, quant à eux, participé au Gala «Les Étoiles pour le Japon» au Palais des Congrès en mai ; en novembre 2011, quatre d entre eux sont allés danser en Allemagne à l occasion du 40 e anniversaire de l École du Ballet de Stuttgart. 2 tournées du Ballet Biarritz et moscou 32 33

18 Publics Disposant de deux grandes salles, le Palais Garnier et l Opéra Bastille, d un Amphithéâtre et d un Studio, l Opéra national de Paris est, dans le monde, le théâtre qui offre chaque année à la vente le plus grand nombre de places. Attentif à répondre aux envies, aux budgets et aux conditions spécifiques de chacun, l Opéra propose un large choix de formules pouvant être souscrites sur différentes plateformes d achat. La vente de billets Grâce à un taux de remplissage moyen de ses salles de 94%, en 2011 l Opéra national de Paris a enregistré plus de 58, millions d euros de recettes de billetterie contre 53,9 millions d euros l année précédente. L attractivité des productions ainsi que l amélioration du confort des spectateurs, par exemple grâce à la surélévation des sièges des 2 es et 3 es rangs des loges du Palais Garnier, contribuent à cette embellie. La diversité des abonnements proposés par l Opéra national de Paris participe également à ce succès. Le large choix des formules d abonnement offert par l Opéra et la garantie pour le spectateur de réserver des places sur les productions de son choix contribuent au succès des ventes par cette filière. Les abonnements représentent 28,8% du nombre total de billets vendus. Une enquête en ligne, réalisée par la société Celsius en fin d année 2011 auprès d un échantillon représentatif des spectateurs de l Opéra national de Paris, a indiqué que 77% des abonnés étaient âge moyen du spectateur 49 ans pour l opéra 44 ans pour le ballet En 2011, billets ont été vendus. Ce chiffre a progressé de 5,% par rapport à l année Cette progression témoigne de la fidélité et de l engouement des publics pour la programmation. satisfaits de la formule qu ils avaient retenue pour la saison % d entre eux pensaient se réabonner pour la saison suivante alors que 19,5% restaient encore indécis. La lisibilité des courriers et courriels qui leur ont été adressés au cours de l année 2011 a été plébiscitée par 83% d entre eux, signe d un fort attachement à l institution et à la programmation. Après deux saisons de forte croissance 34 35

19 (+ 10% en moyenne), les abonnements se sont stabilisés en , totalisant places vendues et engendrant un chiffre d affaires de 21 millions d euros. Internet, une filière de vente en plein essor Le site de l Opéra de Paris est désormais autant une source d information sur la programmation qu un site de vente à l efficacité éprouvée. Totalisant près de 30% des ventes, Internet est devenu le principal canal de vente en termes de nombre de billets vendus. Hors abonnements, la filière Internet a totalisé en 2011 plus de 53% des ventes de 2% des billets achetés sur Internet sont des billets dématérialisés billets individuels, loin devant les guichets (33%), le centre d appel (9%) et la correspondance (5%). Le développement des réservations sur Internet a permis en 2011 d enregistrer 55 1 nouvelles adresses. Afin de faciliter l accès au public non-francilien à des places de petites catégories jusquelà vendues exclusivement aux guichets, l Opéra de Paris a décidé de les mettre également à la vente sur Internet. Cette décision a aussi contribué à la progression des ventes auprès des spectateurs étrangers et non-franciliens qui, en 2011, ont acheté 21% des places proposées (hors abonnements) contre 19% en Les parisiens sont à l origine de 50% des achats et les franciliens (hors Paris) totalisent 29% des billets vendus. Les innovations Au tout début de l année 2011, l Opéra proposait aux spectateurs ayant acheté leurs places sur Internet de les éditer à domicile. Douze mois plus tard, ce sont 2% des billets achetés par Internet qui étaient ainsi «dématérialisés». Initiée en 2009, la commercialisation des billets cadeaux a également connu une forte progression en Près de billets cadeaux ont été vendus au cours de cette année. Chaque saison, l Opéra de Paris, en partenariat avec la Comédie-Française, propose au public des «week-ends croisés». Cette formule permet aux spectateurs d assister à une représentation dans chacune des deux institutions. Dans le cadre de sa lutte contre le marché noir, l Opéra a signé un accord de partenariat avec la société Zepass, site de revente de billets à destination des publics, s engageant à ne pas dépasser la valeur faciale du prix du billet. Un mois après son ouverture en février 2011, ce site enregistre 475 visites en moyenne par jour. Fin 2011, 151 billets ont ainsi été revendus. L Opéra pour tous L Opéra national de Paris mène une politique active en faveur de l accès des jeunes spectateurs aux représentations d opéra et de ballet. Pour les saisons et , plus de 20 formules comportant chacune 4 spectacles ont été proposées aux jeunes de moins de 28 ans et mises en vente sur Internet. Ce sont ainsi une quinzaine de formules «lyrique» à 95 et une dizaine de formules «ballet» à 0 qui ont été mises à la disposition de ce public. Vendu au prix de 20, le Pass Jeunes Opéra / Comédie-Française donne l opportunité au moins de 28 ans d accéder à une sélection de spectacles à des tarifs préférentiels en pré-réservation dans les deux institutions : 20 à 25 pour un opéra, 10 à 15 pour les ballets, concerts symphoniques et récitals, 7 pour les concerts de musique de chambre et les spectacles à l Amphithéâtre. En 2011, 2 08 détenteurs de Pass Jeunes ont été enregistrés, parmi lesquels 1% de nouveaux spectateurs. L âge moyen de ces jeunes était, en 2011, de 24 ans. Enfin, pour chaque représentation, l Opéra offre la possibilité aux jeunes d acheter des places à la dernière minute aux guichets des théâtres. Ces places à tarif réduit sont proposées en priorité aux détenteurs d un Pass Jeunes, puis aux moins de 28 ans et demandeurs d emploi. places vendues en 2011 aux moins de 28 ans En 2011, ce sont places qui ont été vendues aux jeunes de moins de 28 ans, détenteurs ou non du Pass Jeunes, dont dans le cadre d activités pédagogiques, à des tarifs préférentiels pour les jeunes (abonnements jeunes et Pass Jeunes) et pour des places de dernière minute. La programmation «Convergences» proposée à l Amphithéâtre recueille un très grand succès auprès du public. À cette occasion, une formule intitulée Pass Convergences, a été mise en place pour la saison au prix très avantageux de 80 euros. En 2011, l Amphithéâtre affichait une jauge complète pour ses 105 représentations ; 441 pass ont été acquis dont 100 auprès de nouveaux spectateurs. Par ailleurs, afin de favoriser l accès aux spectacles aux personnes à mobilité réduite, d importants travaux ont été entrepris au Palais Garnier, à l instar de la rénovation de l ascenseur de l Aga Khan, financée grâce au mécénat de la société ko n e et de Karolina Blaberg. Depuis septembre 2011, un contingent d une vingtaine de places par soirée dans des premières loges de face est à disposition des personnes en fauteuil roulant, l Opéra Bastille propose, pour sa part, une quinzaine de places par soirée situées au parterre à destination des personnes à mobilité réduite. 3 37

20 Depuis le début de la saison , les personnes en fauteuil roulant ainsi que leurs accompagnateurs bénéficient d une réduction de 20% dans les deux théâtres. L Opéra met à la disposition des spectateurs déficients visuels trois productions lyriques qui font l objet d un travail d audio-description en partenariat avec l association Accès Culture. Une réduction de 30% est appliquée pour la personne déficiente visuelle et son accompagnateur. Les chiens-guides sont acceptés en salle au Palais Garnier comme à l Opéra Bastille. En 2011, 858 places ont été vendues aux personnes handicapées et à leurs accompagnateurs. nombre de places au Palais Garnier à l Opéra Bastille 500 à l Amphithéâtre 250 au Studio Les visites du Palais Garnier En 2011, le Palais Garnier a accueilli visiteurs (dont près de d entre eux dans le cadre de visites guidées), soit une augmentation de près de 12% par rapport à 2010 et de 18% par rapport à Ce niveau de fréquentation est le plus important enregistré depuis plus de dix ans. L activité des visites libres du Palais Garnier a généré un chiffre d affaires proche de 3,8 millions d euros

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

présentent Le Ballet de l Opéra national de Paris

présentent Le Ballet de l Opéra national de Paris présentent Le Ballet de l Opéra national de Paris L ÉVÉNEMENT DE LA RENTRÉE CULTURELLE 2014 À Montréal uniquement! 5 représentations exceptionnelles du 16 au 19 octobre 2014 À la Salle Wilfrid-Pelletier

Plus en détail

Devenez membre du Cercle des Grands Interprètes les grands

Devenez membre du Cercle des Grands Interprètes les grands Devenez membre du Cercle des Grands Interprètes les grands Rejoignez le Cercle des Grands Interprètes et faites vivre la musique classique autrement Le Cercle des Grands Interprètes réunit les mélomanes

Plus en détail

Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal

Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal Comme tous les ensembles professionnels de haut niveau, Le Palais royal a besoin de soutiens pour développer ses recherches musicales et accomplir

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Demande de subvention au Conseil des arts des TNO pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes)

Demande de subvention au Conseil des arts des TNO pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes) pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes) Vous devez absolument remplir cette page pour que votre demande de subvention soit prise en considération. Section

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

Musée Jacquemart-André. Institut de France. Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics. Dossier de mécénat

Musée Jacquemart-André. Institut de France. Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics. Dossier de mécénat Musée Jacquemart-André Institut de France Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics Dossier de mécénat Le Musée Jacquemart-André Un cadre unique, des œuvres exceptionnelles Édouard André (1833-1894),

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS 1 SECRETARIAT GENERAL S.G-04-70 Objet : Autoriser le maire de Paris à signer une convention relative à l attribution d une subvention à l association «F.F.G.L.P.» située 8 rue du Repos 75020 Paris, afin

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

ACADEMIE OPÉRA COMIQUE

ACADEMIE OPÉRA COMIQUE ACADEMIE OPÉRA COMIQUE INTRODUCTION Au terme de plus de cinq saisons de programmation majoritairement patrimoniale à l Opéra Comique, il apparaît que le style de l opéra-comique est souvent méconnu des

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 21 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 Conclusion d'une convention de mécénat pour le musée Tomi Ungerer avec ES Energies Strasbourg. La société ES Energies Strasbourg développe de

Plus en détail

Corrèze Télévision www.correzetelevision.fr ZA Nord Les Maisonnettes 19190 Aubazine Tel : 05 55 17 86 95. La Télévision qui vous Corrèze Pond!

Corrèze Télévision www.correzetelevision.fr ZA Nord Les Maisonnettes 19190 Aubazine Tel : 05 55 17 86 95. La Télévision qui vous Corrèze Pond! La Télévision qui vous Corrèze Pond! 1 SOMMAIRE L association... p. 3 Emissions & reportages... p.4 Les locaux... p. 8 Les sources de revenus de Corrèze Télévision... p.11 Les outils de diffusion... p.

Plus en détail

Tarifs publicitaires 2015 A LA RENCONTRE DES VOYAGEURS MELOMANES

Tarifs publicitaires 2015 A LA RENCONTRE DES VOYAGEURS MELOMANES Tarifs publicitaires 2015 A LA RENCONTRE DES VOYAGEURS MELOMANES + Le Site www.music-opera.com Le Guide 2015-2016 Musique & Opéra autour du monde Vos contacts : Cécile Temime Jade Hémon contact@music-opera.com

Plus en détail

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LA POLITIQUE

Plus en détail

Musique et Arts Chorégraphiques

Musique et Arts Chorégraphiques Musique et Arts Chorégraphiques Par ses artistes talentueux, ses maîtres renommés ou ses groupes mythiques, ou plus largement grâce au dévouement et à l engagement de ces innombrables artistes et professionnels,

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

Le mécénat d entreprise

Le mécénat d entreprise Le mécénat d entreprise Ubiqus Paris, le 1 er octobre ] Sommaire Ouverture... 3 Georges CHABIN, Directeur de la communication... Qu est-ce que le mécénat?... 3 Maxine HEBERT, Responsable du Mécénat, société

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat I Notre organisme a) Les Statuts juridiques La Fondation Objectif Grandes Ecoles ne dispose pas de statuts propres puisqu elle est sous égide

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN NOM PROSPECT + DATE LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN DÈS SEPTEMBRE 2000, LE PARIS SAINT-GERMAIN S EST ENGAGÉ SUR LE TERRAIN DE L ACTION SOCIALE EN CRÉANT LA

Plus en détail

BAL MASQUÉ. Mercredi 5 novembre 2014

BAL MASQUÉ. Mercredi 5 novembre 2014 Le vous invite à l événement-bénéfice BAL MASQUÉ DU CONSERVATOIRE Mercredi 5 novembre 2014 Les présidents d honneur, madame Diane Déry et monsieur Jean Gagnon vous invitent à un cocktail dînatoire et à

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

REJOIGNEZ LES AMIS ET MÉCÈNES DE L ORCHESTRE DE PARIS

REJOIGNEZ LES AMIS ET MÉCÈNES DE L ORCHESTRE DE PARIS REJOIGNEZ LES AMIS ET MÉCÈNES DE L ORCHESTRE DE PARIS SAISON 2015-2016 Mélomanes, partagez votre passion en devenant membres du Cercle de l Orchestre de Paris BÉNÉFICIEZ D AVANTAGES EXCLUSIFS Une présentation

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique!

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Patrimoine culturel et humain, la musique classique est un langage universel qui nous rassemble, nous touche et nous

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AUX RENCONTRES STAND-ART 2015

DOSSIER D INSCRIPTION AUX RENCONTRES STAND-ART 2015 7, rue du Sentier - 75002 Paris - www.stand-art.fr Eugène N SONDÉ - Président : standart1@me.com - 01 83 92 15 70 DOSSIER D INSCRIPTION AUX RENCONTRES STAND-ART 2015 Les dates des accrochages, vernissages,

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

ACADÉMIE DE L OPÉRA COMIQUE

ACADÉMIE DE L OPÉRA COMIQUE ACADÉMIE DE L OPÉRA COMIQUE INTRODUCTION L Opéra Comique créait en 2012 une Académie de chant français, portée par sa programmation majoritairement patrimoniale d ouvrages parmi les plus emblématiques

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux FRANKINORTE présente avec son partenaire français FRANCE CONSULTING et en collaboration avec la Chambre de

Plus en détail

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT Clin d Oeil 2-5 Festival - Reims July 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Le Festival Clin d Oeil est un événement artistique, biennale organisée le premier weekend de juillet, qui vise à mettre en avant la diversité

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Appel de propositions 2014 2015

Appel de propositions 2014 2015 Appel de propositions 2014 2015 Sensibiliser les citoyens montréalais de tous âges à l architecture et au design au sein du réseau des bibliothèques de Montréal Date limite : 16 mai 2014 1 Contexte et

Plus en détail

Principaux objectifs et public cible :

Principaux objectifs et public cible : Plan de commandites 2015 DE L INTERNET À LA WEBTÉLÉ JUSQU AU WEBFEST MONTRÉAL... Internet est aujourd hui introduit dans la majorité des foyers du monde. Il est essentiel pour communiquer, avoir des relations

Plus en détail

Un cadre privilégié et une offre sur-mesure pour vos événements. Catalogue 2015. Centre d Affaires géré par

Un cadre privilégié et une offre sur-mesure pour vos événements. Catalogue 2015. Centre d Affaires géré par Un cadre privilégié et une offre sur-mesure pour vos événements Catalogue 2015 Centre d Affaires géré par Auditorium page 4 Espaces privatifs page 5 Salles et bureaux individuels page 6 Pour chaque événement,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées.

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées. Conseil des arts des TNO Demande de subvention : écriture et édition Vous devez absolument remplir cette page pour que votre demande de subvention soit prise en considération. Section A Résumé du projet

Plus en détail

La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente. La Flûte Enchantée. W.A. Mozart

La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente. La Flûte Enchantée. W.A. Mozart La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente La Flûte Enchantée W.A. Mozart Monter un opéra en associant les élèves de l enseignement technique et professionnel et le présenter dans une grande salle populaire

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Grille tarifaire Détail des offres globales ABC Salles

Grille tarifaire Détail des offres globales ABC Salles Grille tarifaire Détail des offres globales ABC Salles 1 2 3 4 5 6 7 Tarif Ile de France (en HT) position Guide de vos réceptions.com Référencement Vidéorama Vidéorama Direct Salles.com Tarif Province

Plus en détail

Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013

Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 SOS Enfants Sans Frontières 56 rue de Tocqueville 75017 Paris 01.43.80.80.80 sosesf@sosesf.org/www.sosesf.org 1 PRODUITS En 2013, les produits se montent

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel Nom de l entité déposante : 18-55 (société de production audiovisuelle et studio de création) Nom de l agence conseil ou de l annonceur : Café Crème NOM DE LA CAMPAGNE: Groupe Castel, film institutionnel

Plus en détail

BNLMTL 2014. Communiqué Pour diffusion immédiate. La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal

BNLMTL 2014. Communiqué Pour diffusion immédiate. La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal La Biennale de Montréal BNLMTL 2014 Communiqué Pour diffusion immédiate La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal Montréal, mardi 13 janvier 2015 L année 2015

Plus en détail

MODALITÉS DE PARTICIPATION

MODALITÉS DE PARTICIPATION Le Conseil général des Hauts-de-Seine propose la 6 e édition de son dispositif de repérage de jeunes talents, «le Prix Chorus». Celui-ci s adresse à tous les groupes ou artistes de musiques actuelles résidant

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

extreme! L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE GATINEAU : L expérience osgatineau.ca SAISON 9

extreme! L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE GATINEAU : L expérience osgatineau.ca SAISON 9 Une présentation de la Ville de Gatineau, en collaboration avec Hydro-Québec et Desjardins SAISON 9 L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE GATINEAU : L expérience extreme! osgatineau.ca UN CONCERT SUBLIME POUR CHANTAL

Plus en détail

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non DEMANDE DE SUBVENTION 2015 COMPAGNIES PROFESSIONNELLES DE SEINE-ET-MARNE (HORS RÉSIDENCES) AIDE À LA CRÉATION AIDE À L ACTION CULTURELLE : Pratique amateur Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business

Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business Offrez du Cinéma! UGC Business-to-Business Promotion I Motivation I Fidélisation I Cadeaux d affaires UGC Business-to-Business Le groupe UGC Groupe européen d exploitation cinématographique, UGC est aussi

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Direction : Francis VANTOMME

Direction : Francis VANTOMME Direction : Francis VANTOMME Dans ce document vous trouverez : Qui sommes-nous? Présentation Notre activité Nos objectifs Notre Fonctionnement L association Son budget Pour nous contacter Nos supports

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9

LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9 LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9 LE PREMIER PRIX QUI OFFRE UNE VISIBILITÉ MÉDIATIQUE AUX TALENTS DE L ANNÉE ! UN PRIX QUI OFFRE UNE VISIBILITÉ MÉDIATIQUE AUX ARTISTES PARTICIPANTS

Plus en détail

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles TackWin Dossier de Presse septembre 2012 Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de s professionnelles TackWin est la 1ère plateforme WEB d achat mutualisé de s professionnelles. Grâce à

Plus en détail

Message de la présidente. États financiers

Message de la présidente. États financiers Message de la présidente États financiers L année 2014 a été bien remplie pour la Fondation Pierre-Marchand. Présidente depuis la création de la Fondation, en 2012, j ai assisté au début de cette nouvelle

Plus en détail

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 Pôle Services Urbains CCSPL RM / VILLE du 01/12/2015 N 1 PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 PREAMBULE Les délégations de service public des parcs en ouvrage s inscrivent dans

Plus en détail

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre Faites un don Participez à l histoire du Louvre Salle des Caryatides,département des Antiquités grecques, étrusques et romaines musée du Louvre / Olivier Berrand Ancien palais des rois, le Louvre accompagne

Plus en détail

Document de présentation. HRcareers. 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social. www.hrcareers.fr

Document de présentation. HRcareers. 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social. www.hrcareers.fr Document de présentation HRcareers 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social www.hrcareers.fr SOMMAIRE 1. Qui sommes nous? 2. Le 1 er site emploi/formation des professionnels RH et

Plus en détail

VOUS ÊTES MEMBRE? SACD et Scam, vade-mecum et liens essentiels. La Maison des Auteurs abrite la SACD, la Scam, la SOFAM et deauteurs.

VOUS ÊTES MEMBRE? SACD et Scam, vade-mecum et liens essentiels. La Maison des Auteurs abrite la SACD, la Scam, la SOFAM et deauteurs. VOUS ÊTES MEMBRE? SACD et Scam, vade-mecum et liens essentiels La Maison des Auteurs abrite la SACD, la Scam, la SOFAM et deauteurs. Elle est située au 87, rue du Prince Royal 1050 Bruxelles T. +32(2)

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC Mécénat, parrainage Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC 1 Sommaire Introduction 1. Distinction entre mécénat et parrainage 2. Cadre juridique

Plus en détail

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Internet a bouleversé notre quotidien La finance participative au cœur des nouveaux usages de consommation collaborative. Ouverture

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Mai 2014 Introduction Contexte L auto-évaluation d Unicom entre en résonance avec deux autres projets: Le concept de communication qui fixe la stratégie

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Cercle Louvre Entreprises

Cercle Louvre Entreprises Cercle Louvre Entreprises Musée universel, le musée du Louvre a hérité du siècle des Lumières un esprit d ouverture et d excellence qui n a cessé de l animer depuis l accueil de ses premiers visiteurs

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Devenons partenaires

Devenons partenaires Bureau Des Arts Bureau des Arts Chimie ParisTech Chimie Devenons partenaires BDA ENSCP - Chimie ParisTech 11, rue Pierre et Marie Curie 75005 Paris Chimie ParisTech Créée en 1896, Chimie ParisTech est

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012)

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) DISCOURS DU DIRECTEUR DE LA PNA Madame le Ministre de la Santé et de l Action

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER Charte du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier 1 CHARTE du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier (R.H.E.M.) Article 1 -

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Eleclive.com, l initiative.

Eleclive.com, l initiative. DOSSIER MARKETING E LECLIVE 2004,UNE INITIATIVE POUR MAXIMISER VOTRE V I S IBILITE A VANT, PENDANT ET A PRES E LEC 2 004 Eleclive.com, l initiative. Eleclive.com est une initiative Internet d ElecPromotion

Plus en détail

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES

BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES BUDGET PRINCIPAL DES DÉPENSES 2015-2016 DE L OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES FINANCES NATIONALES Comparution de l Office national du film du Canada Mercredi 6 mai 2015

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Vous équiper et vous accompagner dans la création, le management et la distribution de vos contenus médias

Vous équiper et vous accompagner dans la création, le management et la distribution de vos contenus médias Vous équiper et vous accompagner dans la création, le management et la distribution de vos contenus médias Inventer de nouvelles façons d utiliser vos vidéos VIDELIO - Preview propose toujours plus de

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2009 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Thèmes abordés : Enseignement supérieur, Pédagogie, Classement, RH Contact

Plus en détail

LA BILLETTERIE DE VOTRE CONCERT Gérée par CVPRODS I. QU EST CE QUE LA BILLETTERIE CVPRODS?

LA BILLETTERIE DE VOTRE CONCERT Gérée par CVPRODS I. QU EST CE QUE LA BILLETTERIE CVPRODS? LA BILLETTERIE DE VOTRE CONCERT Gérée par CVPRODS I. QU EST CE QUE LA BILLETTERIE CVPRODS? La billetterie CVPRODS c est : - La création de la billetterie personnalisée de votre événement - La mise en vente

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-direction de l administration générale et de l équipement Service des Affaires Juridiques et Financières 2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail