Principe de combustion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principe de combustion"

Transcription

1 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES

2 Principe de combustion

3 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES L OXYDE DE CARBONE PROPRIÉTÉS PHYSIQUES

4 LE CO - PROPRIÉTÉS PHYSIQUES L agent responsable de l intoxication est le monoxyde de carbone : CO Combustible Propriétés : Densité / à l air : 0,97 avec lequel il se mélange parfaitement, Extrêmement toxique, Inodore et incolore, donc impossible à détecter par les sens.

5 LE CO - PROPRIÉTÉS PHYSIQUES Pendant les incendies, il s'accumulerait près du sol, si bien que le risque est radicalement augmenté quand l'intoxication provoque une perte de conscience ou se produit pendant le sommeil.

6 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES L OXYDE DE CARBONE LES EFFETS SUR L ORGANISME

7 LE CO - EFFETS SUR L ORGANISME L hémoglobine des globules rouges a une affinité 230 fois plus forte pour le CO que pour l oxygène, favorisant la formation de Carboxyhémoglobine (HbCO)) inapte au transport d oxygène : HbO2 + CO HbCO + O2 - Si HbCO > 66% % : décès certain. - Si HbCO aux environs de 50% : pronostic fâcheux.

8 LE CO - EFFETS SUR L ORGANISME Les symptômes de l intoxication oxycarbonée : somnolence maux de tête, suivis par nausées, vomissements, fatigue et pertes d équilibre, perte de conscience, défaillance respiratoire et décès.

9 0,16 0,14 Pourcentage du CO dans l air 0,12 0,10 0,08 0,06 0,04 0,02 0,00 Effet non perceptible 0 H 1 H 2 H 3 H 4 H Temps d exposition en heure

10 LE CO - EFFETS SUR L ORGANISME Un diagnostic difficile à établir Les premiers symptômes, en particulier en cas de faible niveau d'exposition, sont souvent non spécifiques et facilement confondus avec d'autres affections, en général une intoxication alimentaire, un syndrome grippal, une dépression, le syndrome de fatigue chronique, des douleurs thoraciques et des migraines ou des maux de tête.

11 LE CO - EFFETS SUR L ORGANISME Les séquelles à moyen / long terme Il s agit de manifestations neurologiques graves se produisant des jours, voire des semaines après une intoxication aiguë. Les problèmes rencontrés sont notamment : - des troubles des fonctions intellectuelles supérieures, - des troubles de la mémoire à court terme, - l'irritabilité, - des troubles de la marche, - des troubles de la parole, - la dépression, parfois sévère.

12 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE

13 LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE

14 LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE Le risque de formation de CO est souvent lié à : Une flamme jaune ou orange au lieu d une flamme bleue, La formation de suie dans l appareil ou le conduit, Manque d aération du local abritant les appareils

15 LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE Des flammes riches en CO

16 LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE Les intoxications oxycarbonées sont toujours le résultat d un problème de combustion que ce soit : - dans les appareils de chauffage ou d ECS, dû à un manque d oxygène au niveau d un foyer, quelle que soit la source d énergie utilisée : bois, gaz, charbon, essence ou éthanol, - ou par les gaz d échappement de moteurs : véhicules ou groupes électrogènes.

17 LA FORMATION DE L OXYDE DE CARBONE

18 LES ACCIDENTS COLLECTIFS L INTOXICATION AU CO COMME RISQUE PROFESSIONNEL L'exposition chronique au CO peut augmenter la fréquence des symptômes cardio-vasculaires chez certains travailleurs, tels que les contrôleurs techniques des véhicules à moteur, les pompiers et les ouvriers de la sidérurgie par exemple.

19 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES EN RÉSUMÉ : La problématique «monoxyde de carbone» II y a toujours production de CO si la combustion est incomplète. II y a risque de présence de CO dans le logement en cas de : - mauvaise évacuation des produits de combustion, - manque d'entretien des appareils à combustion (chauffe-eau, eau, chaudières ), - mauvaise utilisation des appareils, - absence ou insuffisance de ventilation dans le logement, - utilisation d'appareils d'appoint non raccordés.

20 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES L INSTALLATION DES APPAREILS

21 L INSTALLATION DES APPAREILS DOMESTIQUES Les appareils de cuisson Les chauffe-eau eau ( 8,72 kw)

22 L INSTALLATION DES APPAREILS DOMESTIQUES UNE SITUATION À RISQUE

23 LES APPAREILS «ÉTANCHES» Les appareils à circuit de combustion étanche

24 L INSTALLATION DES APPAREILS DOMESTIQUES LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES APPAREILS Marquage des appareils Chauffe-eau eau non raccordé : Triple Sécurité Appareil raccordé (tirage naturel) : Système Permanent d Observation du Tirage Thermique VMC-Gaz : Dispositif de Sécurité Collective Appareil à circuit de combustion étanche

25 LES INTOXICATIONS OXYCARBONÉES LA RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR

26 LES PRINCIPES DE LA RÉGLEMENTATION Les principes sont identiques dans tous les pays et pour toutes les énergies fossiles : Les parties des locaux à usage d'habitation ou leurs dépendances, destinées à recevoir un appareil de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire d'une puissance inférieure ou égale à 70 kw et utilisant les combustibles solides, liquides ou gazeux doivent être munies lors de leur construction : 1 D'une entrée d'air permanente directe ou indirecte dans le cas où l'appareil utilise, pour la combustion, une partie de l'air de la pièce dans laquelle il est installé ; 2 D'un système d'évacuation vers l'extérieur des produits de combustion satisfaisant aux conditions techniques et de sécurité et adapté à l'usage, au type d'appareil et au combustible auxquels il est destiné. L'entrée d'air permanente et le système d'évacuation ainsi que les appareils sont conçus et entretenus de manière à permettre le bon fonctionnement des appareils.

27 LA RÉGLEMENTATION TUNISIENNE Elle est détaillée dans la Norme tunisienne NT Distribution de gaz Règles d'installation des appareils et équipements fonctionnant aux gaz combustibles. 6.. AMÉNAGEMENT DES LOCAUX OÙ FONCTIONNENT LES APPAREILS À GAZ 6.1 Exigences relatives aux appareils à gaz. 6.2 Aération et ventilation des locaux. 6.3 Appareils regroupés en alvéoles techniques gaz. 6.4 Dispositions complémentaires concernant les appareils non raccordés. 6.5 Évacuation des produits de combustion des appareils raccordés.

28 LA RÉGLEMENTATION TUNISIENNE La norme vise tous les appareils à gaz desservis par le réseau de distribution de gaz de la STEG ou alimentés en GPL et qu ils soient : - Non raccordés à un conduit d évacuation des produits de combustion, - Raccordés à un tel conduit, - À circuit étanche des produits de combustion. Il convient de noter que cette norme ne vise que les gaz et pas les combustibles solides ou liquides qui peuvent également provoquer des intoxications au CO.

29 Merci pour votre Attention

«Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» CONTACT PRESSE

«Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» CONTACT PRESSE «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» CONTACT PRESSE Lauranne COURNAULT ARS Bourgogne Franche-Comté 03 80 41 99 94 /06 43 64 20 24 lauranne.cournault@ars.sante.fr

Plus en détail

Les bons gestes de prévention aussi»

Les bons gestes de prévention aussi» «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi» CONTACT PRESSE Lauranne COURNAULT-ARS Bourgogne-Franche-Comté Tél : 03 80 41 99 94 lauranne.cournault@ars.sante.fr

Plus en détail

Acteurs et surveillance en Paca. Les intoxications au monoxyde de carbone septembre

Acteurs et surveillance en Paca. Les intoxications au monoxyde de carbone septembre Acteurs et surveillance en Paca Les intoxications au monoxyde de carbone septembre 2018 Le CO en quelques mots www.paca.ars.sante.fr/prevention-des-intoxications-au-monoxyde-de-carbone Le monoxyde de carbone

Plus en détail

Acteurs et surveillance en Paca. Les intoxications au monoxyde de carbone septembre

Acteurs et surveillance en Paca. Les intoxications au monoxyde de carbone septembre Acteurs et surveillance en Paca Les intoxications au monoxyde de carbone septembre 2017 Le CO en quelques mots www.paca.ars.sante.fr/prevention-des-intoxications-au-monoxyde-de-carbone Le monoxyde de carbone

Plus en détail

INTOXICATION au MONOXYDE de CARBONE. Dr ZOUARI Dr GHANEM

INTOXICATION au MONOXYDE de CARBONE. Dr ZOUARI Dr GHANEM INTOXICATION au MONOXYDE de CARBONE Dr ZOUARI Dr GHANEM zouari.ktr@planet.tn chedly.ghanem@rns.tn L intoxication aigue par le CO est L intoxication aigue par le CO est fréquente, souvent collective et

Plus en détail

- Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l oxygène dans le sang. Il peut s avérer mortel en moins d une heure.

- Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l oxygène dans le sang. Il peut s avérer mortel en moins d une heure. Risque d intoxication au monoxyde de carbone A la maison, un réflexe en plus, c est un risque en moins! Pourquoi est-ce dangereux? C est un gaz invisible, inodore, toxique et mortel - Le Monoxyde de carbone

Plus en détail

«L Intoxication au CO»

«L Intoxication au CO» «L Intoxication au CO» Le Monoxyde de Carbone (CO) Le CO, un Tueur silencieux dans la maison. Chaque année en Belgique, une centaine de personnes meurent d'une intoxication au CO et plus de 1000 sont hospitalisées

Plus en détail

Prévention des risques liés au monoxyde de carbone (CO)

Prévention des risques liés au monoxyde de carbone (CO) Prévention des risques liés au monoxyde de carbone (CO) Bien utiliser les appareils à combustion pour éviter des situations à risque Le monoxyde de carbone = 40 morts et 1 187 intoxications par an Données

Plus en détail

INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE

INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE Docteur Erik Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE (Docteur Erik BOQUET) 1 ORIGINE DU MONOXYDE DE CARBONE (CO), ÉPIDÉMIOLOGIE Le CO est un gaz incolore, inodore, non irritant

Plus en détail

Comment chauffer ou se chauffer

Comment chauffer ou se chauffer CM E4.2 et 3 Comment chauffer ou se chauffer Sous quel principe l électricité peut chauffer de l eau? Comment se calcule la consommation d énergie des appareils électriques? De quels paramètres dépend

Plus en détail

La prévention des intoxications dues au monoxyde de carbone : le risque CO

La prévention des intoxications dues au monoxyde de carbone : le risque CO La prévention des intoxications dues au monoxyde de carbone : le risque CO Vaste sujet, la culture de sécurité civile est peu connue et surtout mal maîtrisée des Français, alors qu il s agit d un enjeu

Plus en détail

224 personnes intoxiquées en PACA en 2010

224 personnes intoxiquées en PACA en 2010 Octobre 2011 Monoxyde de Carbone 224 personnes intoxiquées en PACA en 2010 LES INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE Acteurs et surveillance en PACA Le CO en quelques mots Le monoxyde de carbone (CO) est

Plus en détail

Comment utiliser les combustibles sans danger (2)?

Comment utiliser les combustibles sans danger (2)? Thème 2 : Hygiène et Santé en toute Sécurité 2.1. Le chauffage en toute sécurité Comment utiliser les combustibles sans danger (2)? DOC1 : Le triangle de feu Pour produire l énergie nécessaire au chauffage

Plus en détail

INTOXICATIONS. V.MOULAIRE Juin 2007

INTOXICATIONS. V.MOULAIRE Juin 2007 INTOXICATIONS V.MOULAIRE Juin 2007 L une des premières causes d hospitalisation des 30 ans Problème de santé publique Mortalité < 1% Gravité souvent liée aux défaillances cardiorespiratoires Prise en charge

Plus en détail

Monoxyde de carbone : comment prévenir les intoxications

Monoxyde de carbone : comment prévenir les intoxications Article prêt à insérer Monoxyde de carbone : comment prévenir les intoxications Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année, en France, plus d un millier de foyers, causant une centaine

Plus en détail

Prévenir les intoxications!

Prévenir les intoxications! Article prêt à insérer Prévenir les intoxications! Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année, en France, plus d un millier de foyers, causant une centaine de décès par an. En Normandie,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE.

DOSSIER DE PRESSE. DOSSIER DE PRESSE Le portail de l information du Centre Antipoison de LILLE sur le monoxyde de carbone(co) pour la région Nord-Pas-de-Calais Les résultats de l action PRASE CO 2002 Les résultats de l action

Plus en détail

Les combustions. Si un seul de ces trois éléments manque, la combustion s'arrête immédiatement.

Les combustions. Si un seul de ces trois éléments manque, la combustion s'arrête immédiatement. Les combustions I. Définitions 1) Le triangle du feu Lors d'une combustion il faut respecter quelques règles de sécurité : les combustions se réalisent debout, cheveux attachés, avec si possible une blouse

Plus en détail

Sommaire Annexe 17 installations de gaz... 2 Installations domestiques de gaz individuelles ou collectives... 2

Sommaire Annexe 17 installations de gaz... 2 Installations domestiques de gaz individuelles ou collectives... 2 Sommaire Annexe 17 installations de gaz... 2 Installations domestiques de gaz individuelles ou collectives... 2 Exigences applicable aux transformations et à l'habitat ancien... 2 Généralités... 2 Etat

Plus en détail

Le danger des combustions incomplètes

Le danger des combustions incomplètes Je me souviens Le danger des combustions incomplètes En quatrième, on vient d apprendre qu une combustion nécessite la présence de réactifs qui sont consommés au cours de la réaction et qu un (ou des)

Plus en détail

MODELE DE NOTICE DE SECURITE

MODELE DE NOTICE DE SECURITE SPECIFICATION AFG MODELE DE NOTICE DE SECURITE B87-1 décembre 2006 Exigences minimales pour le contenu de la notice d'information des utilisateurs sur les principales précautions pour l'utilisation domestique

Plus en détail

C.M.E 43 Comment utiliser un gaz ou un liquide inflammable pour chauffer ou se chauffer?

C.M.E 43 Comment utiliser un gaz ou un liquide inflammable pour chauffer ou se chauffer? .M.E 43 omment utiliser un gaz ou un liquide inflammable pour chauffer ou se chauffer? Le gaz naturel et le pétrole forment les ressources naturelles d hydrocarbures. Aujourd hui, la plus grande partie

Plus en détail

INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE

INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE Réseau régional de lutte contre les intoxication au monoxyde de carbone INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE D. MEYRAN, A. L. THIERRY-PRADEL Bataillon de Marins Pompiers de Marseille Le CO CO, gaz inodore,

Plus en détail

JORF n 0049 du 27 février Texte n 17

JORF n 0049 du 27 février Texte n 17 JORF n 0049 du 27 février 2009 Texte n 17 ARRETE Arrêté du 23 février 2009 pris pour l application des articles R. 131-31 à R. 131-37 du code de la construction et de l habitation relatif à la prévention

Plus en détail

INTOXICATION CO MONOXYDE DE CARBONE

INTOXICATION CO MONOXYDE DE CARBONE INTRODUCTION F.O.D N 239 Par: Cdt ALLEMANN, Med Cne ZINK Pharm Cne GRANDGEORGE, Cne FRANTZ, IESP MULLER, Cne MILANESI, Med Cdt TRABOLD Propriétés physiques : GAZ : INCOLORE, INODORE, INSIPIDE. DENSITE

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE CHAPITRE 3 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I) Rappel : le test du dioxyde de carbone ou «test à l eau de chaux» Ce test utilise une solution incolore transparente que l on appelle l eau de

Plus en détail

La ventilation lorsqu on rénove son bâti. CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr

La ventilation lorsqu on rénove son bâti. CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr La ventilation lorsqu on rénove son bâti CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr Sommaire Contextes et enjeux Choix possibles et impacts Le Guide sur la rénovation (ADEME) 1 Parc ventilation

Plus en détail

Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu

Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu Chapitre III Les combustions I] Définitions Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu Un comburant est une substance qui permet au combustible de brûler. Ex : le Expérience

Plus en détail

Identifier les risques et prévenir les intoxications

Identifier les risques et prévenir les intoxications Identifier les risques et prévenir les intoxications Le monoxyde de carbone est un gaz formé par une combustion incomplète de matières composées de carbone. On le désigne régulièrement sous sa forme moléculaire

Plus en détail

CERGA INSTALLATEUR GAZ PROFESSIONNEL 1 JUILLET 2009 MODULE CHAPITRE V CHAPITRE V

CERGA INSTALLATEUR GAZ PROFESSIONNEL 1 JUILLET 2009 MODULE CHAPITRE V CHAPITRE V CHAPITRE V ÉVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION, AMENÉE D'AIR COMBURANT ET VENTILATION DES ESPACES D'INSTALLATION POURVUS D'APPAREILS À BUTANE OU PROPANE ÉTANCHE ET NON ÉTANCHE Sommaire 1. AMENÉE D'AIR

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR : LE MOXOXYDE DE CARBONE (CO)

LA QUALITÉ DE L AIR : LE MOXOXYDE DE CARBONE (CO) Roger Cadiergues MémoCad ne22.a LA QUALITÉ DE L AIR : LE MOXOXYDE DE CARBONE (CO) SOMMAIRE ne22.1. La toxicité du monoxyde de carbone (CO) ne22.2. Les textes officiels concernant le risque CO La loi du

Plus en détail

Commune de Mogneville

Commune de Mogneville Commune de Mogneville Département de l Oise, Canton de Nogent sur Oise Le CCAS met en place ce livret d information pratique 1. PLAN CANICULE (Chaleur) Chaque année, le Préfet de l Oise met en œuvre dans

Plus en détail

Définition d une transformation chimique : Au cours d une transformation chimique, des réactifs sont consommés et des produits nouveaux se forment.

Définition d une transformation chimique : Au cours d une transformation chimique, des réactifs sont consommés et des produits nouveaux se forment. Chapitre 4 : LA COMBUSTION I-Activité II-Une transformation chimique : la combustion 1-Transformation chimique Définition d une transformation chimique : Au cours d une transformation chimique, des réactifs

Plus en détail

INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE

INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE Docteur Erik BOQUET Page 1 sur 5 INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE Le CO est un gaz incolore, inodore, insipide, non irritant et explosif en présence d'autres gaz. Sa densité est voisine de celle de

Plus en détail

Intoxication au monoxyde de carbone

Intoxication au monoxyde de carbone Intoxication au monoxyde de carbone Emmanuel PUSKARCZYK - Patricia BOLTZ Centre antipoison et de toxicovigilance - CHU de Nancy Enseignement FMC BOULAY Mars 2009 Ubiquitaire : toute combustion organique

Plus en détail

La prévention incendie dans son habitation

La prévention incendie dans son habitation La prévention incendie dans son habitation Lieutenant Christian RENARD - Officier intervention - Technicien en Prévention Incendie - Breveté en médecine de catastrophe (ULB) et en gestion de situation

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE CHAPITRE 4 LA COMBUSTION : UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I) Rappel : le test du dioxyde de carbone ou «test à l eau de chaux» Ce test utilise une solution incolore et transparente que l on appelle l eau

Plus en détail

Ajouter le (les) contact(s) presse

Ajouter le (les) contact(s) presse «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» Dossier de presse 19 octobre 2012 CONTACT PRESSE Ajouter le (les) contact(s) presse Sommaire Introduction...

Plus en détail

Newsletter Avril 2016 PreventAgri LES DIFFÉRENTS RISQUES LIÉS AUX GAZ EN EXPLOITATIONS I- LES FOSSES A LISIER

Newsletter Avril 2016 PreventAgri LES DIFFÉRENTS RISQUES LIÉS AUX GAZ EN EXPLOITATIONS I- LES FOSSES A LISIER Newsletter Avril 2016 PreventAgri LES DIFFÉRENTS RISQUES LIÉS AUX GAZ EN EXPLOITATIONS Les risques liés aux gaz sont souvent sous estimés. Que ce soit lors de travaux en espace confiné ou non ventilé,

Plus en détail

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO Bilan épidémiologique des intoxications au monoxyde de carbone (CO) en région Centre-Val de Loire, 2016 Editorial Le monoxyde

Plus en détail

LA LEGIONELLE. Les sources d exposition à la légionelle. Les effets de la légionelle sur la santé. Les actions de prévention

LA LEGIONELLE. Les sources d exposition à la légionelle. Les effets de la légionelle sur la santé. Les actions de prévention fiche pratique N 7 LA LEGIONELLE La légionelle est une bactérie qui se trouve naturellement dans l eau et les sols humides. A partir du milieu naturel, elle peut coloniser des sites hydriques, naturels

Plus en détail

Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion. Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion. Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone 1 Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone Journée d information et d échange Habitat Santé 21 juin 2013 Plan 2 Avertissement

Plus en détail

La réglementation applicable aux lieux de culte

La réglementation applicable aux lieux de culte Fiche n 1 Intoxications oxycarbonées collectives survenues dans des lieux de culte La réglementation applicable aux lieux de culte Les lieux de culte sont un type d'établissement recevant du public (type

Plus en détail

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE. Point épidémiologique spécial intoxications au CO

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE. Point épidémiologique spécial intoxications au CO CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO Bilan épidémiologique des intoxications au monoxyde de carbone (CO) en région Centre-Val de Loire, 2015 Editorial Le monoxyde

Plus en détail

Risques d'intoxication au monoxyde de carbone

Risques d'intoxication au monoxyde de carbone Risques d'intoxication au monoxyde de carbone Fiche de prévention BTP n 1 CO DANGER! MONOXYDE DE CARBONE 03 De quoi parle-t-on? Un gaz tueur et sournois 04 Comment identifier les sources d'émission? 05

Plus en détail

1-1 Caractéristiques des gaz

1-1 Caractéristiques des gaz 1 Réglementation gaz 1-1 Caractéristiques des gaz 1 Qu est-ce que le point de rosée (condensation)? a) C est la température à laquelle les premières gouttes d eau apparaissent dans les fumées ou sur la

Plus en détail

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone Le monoxyde de carbone Comprendre les risques associés au monoxyde de carbone afin de réaliser l importance de développer des procédures de travail sécuritaire Colloque CNESST 8 mai 2019 Robert Simard

Plus en détail

LA CHIMIE. J observe l expérience p 57 Je réponds aux questions 1 à 5 Complète.. + dioxygène ->.. Complète.. + eau de chaux ->..

LA CHIMIE. J observe l expérience p 57 Je réponds aux questions 1 à 5 Complète.. + dioxygène ->.. Complète.. + eau de chaux ->.. LA CHIMIE : Les combustions (p 54) I Combustion du carbone dans le dioxygène Comment le carbone réagit-il avec le dioxygène? Activité 2 p 57 J observe l expérience p 57 Je réponds aux questions 1 à 5 Complète..

Plus en détail

Chapitre 3: Les combustions

Chapitre 3: Les combustions Chapitre 3: Les combustions L'air est élément actif, il aide les combustions à se faire. Etudions ces transformations appelées réactions chimiques. I) Etude d'un cas simple: la combustion du carbone 1)

Plus en détail

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Mars 2010 Avec le soutien de : AD Consultant En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Pour garantir la qualité

Plus en détail

Attestation d'entretien - CHAUDIERE GAZ de 4 à 400kW - 1/2 Nom du commanditaire : Entreprise effectuant l'entretien :

Attestation d'entretien - CHAUDIERE GAZ de 4 à 400kW - 1/2 Nom du commanditaire : Entreprise effectuant l'entretien : Attestation d'entretien - CHAUDIERE GAZ de 4 à 400kW - 1/2 Marque, modèle,type : Mode d'évacuation, type :. Puissance nominale Qn (min,max) : Date du dernier entretien (si disponible) : / / Date du dernier

Plus en détail

Dispositif de surveillance des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) H.Prouvost InVS-Cire Nord. JRVS Lille 22 novembre 2012

Dispositif de surveillance des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) H.Prouvost InVS-Cire Nord. JRVS Lille 22 novembre 2012 Dispositif de surveillance des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) H.Prouvost InVS-Cire Nord JRVS Lille 22 novembre 2012 Dispositif de surveillance des intoxications par le monoxyde de carbone

Plus en détail

Monoxyde de carbone. Intoxications domestiques Epidémiologie et prévention

Monoxyde de carbone. Intoxications domestiques Epidémiologie et prévention Monoxyde de carbone Intoxications domestiques Epidémiologie et prévention Intoxications aiguës au monoxyde de carbone 100 décès annuels Première cause de mort toxique en France Au moins 6000 hospitalisations

Plus en détail

De la transformation chimique à l équation de réaction

De la transformation chimique à l équation de réaction CHIMIE 4 De la transformation chimique à l équation de réaction ACTIVITES Activité 1 : Étudier les dangers associés à une combustion Document A : Connaître les dangers du monoxyde de carbone Réponses aux

Plus en détail

LA REGLEMENTATION. Cette fiche récapitule les différents textes composant la réglementation en matière de chauffage domestique au bois.

LA REGLEMENTATION. Cette fiche récapitule les différents textes composant la réglementation en matière de chauffage domestique au bois. LA REGLEMENTATION Cette fiche récapitule les différents textes composant la réglementation en matière de chauffage domestique au bois. Le contexte La réglementation technique française actuelle est composée

Plus en détail

Agathe Lobet

Agathe Lobet «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» Dossier de presse Octobre 2012 CONTACT PRESSE Agathe Lobet agathe.lobet@ars.sante.fr 01 44 02 01

Plus en détail

NORMES DE SURFACE ET D'HABITABILITÉ APPLICABLES AUX LOGEMENTS POUR BÉNÉFICIER «d un prêt à taux 0%»

NORMES DE SURFACE ET D'HABITABILITÉ APPLICABLES AUX LOGEMENTS POUR BÉNÉFICIER «d un prêt à taux 0%» NORMES DE SURFACE ET D'HABITABILITÉ APPLICABLES AUX LOGEMENTS POUR BÉNÉFICIER «d un prêt à taux 0%» I. - NORMES GENERALES RELATIVES A LA SECURITE, A LA SALUBRITE ET A L'EQUIPEMENT DE L'IMMEUBLE 1.1. Etanchéité

Plus en détail

DETECTEUR MULTIGAZ BW GasAlertMicroclip

DETECTEUR MULTIGAZ BW GasAlertMicroclip SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DETECTEUR MULTIGAZ BW 1 Description Alarme visuelle Pinces Afficheu r Alarme sonore Touch e 9 Cellules de mesure Connecteurs de chargement 2 Caractéristiques

Plus en détail

DPE / AMIANTE / PLOMB / ELECTRICITE / GAZ / TERMITES Le carnet de santé de vos biens immobiliers!

DPE / AMIANTE / PLOMB / ELECTRICITE / GAZ / TERMITES Le carnet de santé de vos biens immobiliers! ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ Selon l arrêté du 18 novembre 2013 portant reconnaissance de la norme NF P45-500 en application des dispositions de l article 1er de l arrêté du 6 avril 2007 modifié

Plus en détail

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO

CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO CIRE CENTRE VAL DE LOIRE Point épidémiologique spécial intoxications au CO Bilan épidémiologique des intoxications au monoxyde de carbone (CO) en région Centre-Val de Loire, 2014 Editorial Le monoxyde

Plus en détail

Chaufferie et mini chaufferie

Chaufferie et mini chaufferie Chaufferie et mini chaufferie Quel contexte réglementaire? Au sens de l arrêté du 2 Août 1977 modifié, la mini-chaufferie est «un local contenant une installation de gaz et un ou des générateurs alimentés

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION PROPOSITION DE DÉCRET. visant à évacuer le risque lié à la présence concentrée de monoxyde de carbone.

PARLEMENT WALLON SESSION PROPOSITION DE DÉCRET. visant à évacuer le risque lié à la présence concentrée de monoxyde de carbone. 766 (2007-2008) N 1 766 (2007-2008) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 16 avril 2008 PROPOSITION DE DÉCRET visant à évacuer le risque lié à la présence concentrée de monoxyde de carbone déposée par

Plus en détail

Chapitre 6 : énergie chimique

Chapitre 6 : énergie chimique Habitat Chapitre 6 : énergie chimique Notions et contenus Transformation chimique d'un système et effets thermiques associés. Combustions ; combustibles ; comburants Avancement et bilan de matière Protection

Plus en détail

AdobeStock.com. Campagne de contrôle Détecteurs de monoxyde de carbone

AdobeStock.com. Campagne de contrôle Détecteurs de monoxyde de carbone AdobeStock.com Campagne de contrôle 2018-2019 Détecteurs de monoxyde de carbone SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue de Progrès 50 1210 Bruxelles Numéro d entreprise : 0314.595.348 2 Tél.

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 14/05-959*01 Add Système d'évacuation des produits de combustion Chimney Abgasanlagen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 14/04-867*01 Add Système d'évacuation des produits de combustion Chimney Abgasanlagen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont

Plus en détail

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3 Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP3 Les transferts thermiques Lorsque 2 corps à des températures différentes sont mis en contact, ils échangent de l énergie : on parle de transfert thermique,

Plus en détail

La ventilation des bâtiments La mesure des réseaux de ventilation

La ventilation des bâtiments La mesure des réseaux de ventilation La ventilation des bâtiments La mesure des réseaux de ventilation John PINON Juin 2016 Entreprise labellisée Entreprise disposant de mesureurs de la perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments, autorisée

Plus en détail

LES COMBUSTIONS CORRIGES DES EXERCICES. 1- Lors de la combustion du carbone, le carbone et le dioxygène sont les réactifs.

LES COMBUSTIONS CORRIGES DES EXERCICES. 1- Lors de la combustion du carbone, le carbone et le dioxygène sont les réactifs. LES COMBUSTIONS CORRIGES DES EXERCICES Exercice n 1 page 57 1- Lors de la combustion du carbone, le carbone et le dioxygène sont les réactifs. 2- Le dioxygène est le comburant. 3- Le carbone est le combustible.

Plus en détail

Epidémiologie. Source des données. Source of information. Les données. CO Educational Course - Nov 7, (c) Centre Antipoisons + CHBO 1

Epidémiologie. Source des données. Source of information. Les données. CO Educational Course - Nov 7, (c) Centre Antipoisons + CHBO 1 Régistration nationale, Epidémiologie, Causes, (f)utilité des détecteurs CO Epidémiologie Dr Marijke Fortuin Centre Antipoisons Brussels, 7 Nov 2012 Carbon Monoxide Educational Course Military Hospital

Plus en détail

CHP 4 : les combustions

CHP 4 : les combustions CHP 4 : les combustions I) Une réaction chimique 1) Que se passe-t-il lors d une réaction chimique : Expérience : On mesure à l aide d une balance la masse d un flacon contenant de l acide chlorhydrique,

Plus en détail

Arrêté 82 - Dispositions relatives à l'aération des logements La ventilation mécanique contrôlée VMC est régie par l arrêté de 82

Arrêté 82 - Dispositions relatives à l'aération des logements La ventilation mécanique contrôlée VMC est régie par l arrêté de 82 Arrêté 82 - Dispositions relatives à l'aération des logements La ventilation mécanique contrôlée VMC est régie par l arrêté de 82 Arrêté du 24 mars 1982 Il détaille les dispositions relatives à l'aération

Plus en détail

Classification des appareils à gaz

Classification des appareils à gaz Classification des appareils à gaz 1 - Appareils non raccordés Type A, par exemple, les appareils de cuisson. Appareil non destiné à être raccordé à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation des produits

Plus en détail

Le Choix de l énergie et des différents générateurs

Le Choix de l énergie et des différents générateurs Le Choix de l énergie et des différents générateurs Nom : Prenon Folio : 1 / 8 Contexte : Un particulier a pris contact avec votre entreprise afin de réaliser son installation de chauffage pour alimenter

Plus en détail

GSDE s.a.r.l. 181 Rue Franz Liszt - F CHAMBERY Tel : Fax :

GSDE s.a.r.l. 181 Rue Franz Liszt - F CHAMBERY Tel : Fax : Ref : EWTGUHL352 HL 352 Banc d'essai d'une chaudière avec réservoir (Réf. 065.35200) Avec interface PC USB et logiciel inclus. Visualisation flamme Comme particularité, une fenêtre est intégrée dans le

Plus en détail

CONTACTS PRESSE InVS : Gabrielle Issaverdens Tél. : Inpes : Sandra Garnier Tél :

CONTACTS PRESSE InVS : Gabrielle Issaverdens Tél. : Inpes : Sandra Garnier Tél : «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» Dossier de presse décembre 2010 CONTACTS PRESSE InVS : Gabrielle Issaverdens Tél. : 01 41 79 67

Plus en détail

RELATIF A L'AERATION DES LOGEMENTS

RELATIF A L'AERATION DES LOGEMENTS 1 sur 5 21/02/2007 11:51 Arrêté du 24 mars 1982 modifié RELATIF A L'AERATION DES LOGEMENTS (JO du 27 mars 1982) modifié par arrêté du 28 octobre 1983 Vu le code de la construction et de l'habitation, et

Plus en détail

Le foyer 3 pierres

Le foyer 3 pierres D.Louppe 4.3.1 - Le foyer 3 pierres Le feu est utilisé pour cuire les aliments depuis 100.000 ans environ. Le foyer «trois pierres» est apparu avec les premières poteries, vers 12.000 ans. L Indoor Air

Plus en détail

OBJECTIF 0 DÉFAUT sur votre installation intérieure gaz domestique

OBJECTIF 0 DÉFAUT sur votre installation intérieure gaz domestique OBJECTIF 0 DÉFAUT sur votre installation intérieure gaz domestique L édition du Guide QUALIGAZ «Les installations de gaz» comprend toutes les dernières évolutions techniques, réglementaires et normatives.

Plus en détail

N 2013 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2013 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2013 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 décembre 2004. PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l

Plus en détail

Référence à rappeler : D RP/JS/FD Paris le 2 octobre 2007 Dossier suivi par Jacques Salé

Référence à rappeler : D RP/JS/FD Paris le 2 octobre 2007 Dossier suivi par Jacques Salé Monsieur Laurent MICHEL Ministère de l Ecologie Du Développement et de L Aménagement Durables DPPR/SEI 20 avenue de Ségur 75302 PARIS 07 SP Référence à rappeler : D 16-365 - RP/JS/FD Paris le 2 octobre

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION er MARS 2011 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION er MARS 2011 PROPOSITION DE DÉCRET 359 (2010-2011) N 1 359 (2010-2011) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2010-2011 1 er MARS 2011 PROPOSITION DE DÉCRET visant à améliorer la sécurité et à préciser la notion de salubrité des logements déposée

Plus en détail

JORF n 0253 du 31 octobre Texte n 3

JORF n 0253 du 31 octobre Texte n 3 Le 31 mai 2016 JORF n 0253 du 31 octobre 2009 Texte n 3 Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts NOR: DEVE0918467A

Plus en détail

GAZ Etat de l'installation intérieure de Gaz selon la norme NF P (Janvier 2013) Date de la mission : Date du rapport : 01/03/2016

GAZ Etat de l'installation intérieure de Gaz selon la norme NF P (Janvier 2013) Date de la mission : Date du rapport : 01/03/2016 GAZ Etat de l'installation intérieure de selon la norme NF 45-500 (Janvier 2013) A Désignation de l'immeuble B ropriétaire / Donneur d'ordre Adresse du bien : Domaine de Longeval 69870 SAINT JUST D'AVRAY

Plus en détail

Document entériné par le Groupe Spécialisé n Édité le 03/04/2018. Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Document entériné par le Groupe Spécialisé n Édité le 03/04/2018. Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 14.2 - Édité le 03/04/2018 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 14.2 «Equipements / Installations

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ ETABLI A L OCCASION D UNE VENTE SELON L ARRETE DU 18 NOVEMBRE 2013 PORTANT RECONNAISSANCE DE LA NORME NF P45-500 en application des dispositions de l article 1er

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ Textes législatifs et normatifs : Décret no 2006-1147 du 14 septembre 2006 Arrêté du 6 avril 2007 définissant le modèle de l état et la méthode de réalisation.

Plus en détail

JORF n 0253 du 31 octobre Texte n 3

JORF n 0253 du 31 octobre Texte n 3 Le 4 décembre 2009 JORF n 0253 du 31 octobre 2009 Texte n 3 ARRETE Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts

Plus en détail

FORMULAIRE DE DIVULGATION DE CONFLITS D'INTÉRÊT POTENTIELS

FORMULAIRE DE DIVULGATION DE CONFLITS D'INTÉRÊT POTENTIELS Titre et date de la conférence : Nom du conférencier : Intoxication majeure au monoxyde de carbone dans une garderie, point de vue de santé publique. Marie-Claude Lacombe, médecin conseil FORMULAIRE DE

Plus en détail

Les intoxications au monoxyde de carbone déclarées au système de surveillance, région Centre, 2006

Les intoxications au monoxyde de carbone déclarées au système de surveillance, région Centre, 2006 Collection Santé environnement Mai 008 Maladies chroniques et traumatismes Santé environnement Les intoxications au monoxyde de carbone déclarées au système de surveillance, région Centre, 006 Auteurs

Plus en détail

Surveillance épidémiologique des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) Colloque national sur l hygiène, la santé et l environnement Bourges

Surveillance épidémiologique des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) Colloque national sur l hygiène, la santé et l environnement Bourges Surveillance épidémiologique des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) Colloque national sur l hygiène, la santé et l environnement Bourges 23 mai 2013 Agnès Verrier - Département santé environnement

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES DE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE À. 4 ème COURS Chimie Chapitre 4 L'ÉQUATION DE RÉACTION

CORRECTION DES EXERCICES DE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE À. 4 ème COURS Chimie Chapitre 4 L'ÉQUATION DE RÉACTION 4 ème COURS Chimie Chapitre 4 DE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE À L'ÉQUATION DE RÉACTION CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 72 a. Au cours de la

Plus en détail

Oxyde d'azote en équivalent NO2. 4 P >10 MW Gaz naturel (1) Gaz de P >10 MW P= 10 MW P >4 MW 170 (6) 200 (2)

Oxyde d'azote en équivalent NO2. 4 P >10 MW Gaz naturel (1) Gaz de P >10 MW P= 10 MW P >4 MW 170 (6) 200 (2) Arrêté du 02/12/08 modifiant l'arrêté du 25 juillet 1997 relatif aux prescriptions générales applicables aux installations classées pour la protection de l'environnement soumises à déclaration sous la

Plus en détail

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation...

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation... Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Exigences relatives aux installations de chauffage... 2 Limitation de la température du chauffage...

Plus en détail

Air intérieur. Objectifs pédagogiques. Pollution atmosphérique intérieure aux locaux

Air intérieur. Objectifs pédagogiques. Pollution atmosphérique intérieure aux locaux Objectifs pédagogiques Air intérieur UE Pharmacien et Environnement 5 ème année OFFICINE Pollution atmosphérique intérieure aux locaux Pourquoi s en préoccuper? Sources de pollution à l intérieur des locaux

Plus en détail

Les gaz, un risque omniprésent pour les mineurs

Les gaz, un risque omniprésent pour les mineurs Les gaz, un risque omniprésent pour les mineurs CORRIGE Le début du 20 e siècle est marqué par une forte expansion des mines de charbon. Le charbon est d'une grande utilité dans les usages de la vie à

Plus en détail

Section VIII - Appareils indépendants de production-émission de chaleur

Section VIII - Appareils indépendants de production-émission de chaleur Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public LIVRE II : Dispositions applicables aux établissements des quatre premières catégories TITRE PREMIER : DISPOSITIONS

Plus en détail

L alimentation en combustibles

L alimentation en combustibles L alimentation en combustibles I- Les généralités sur les combustibles. 1- Définition Une combustion est la réaction entre un combustible et un comburant (en général le dioxygène de l air) qui aboutit

Plus en détail