Quelle ambiance! Carnaval Handicap Pour que chaque Meudonnais trouve sa place p. 19

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle ambiance! Carnaval 2006. Handicap Pour que chaque Meudonnais trouve sa place p. 19"

Transcription

1 M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S Carnaval 2006 Quelle ambiance! Laurence Bobillier, journaliste de télévision: «Je veux aller de l avant!» p. 10 Budget 0 % de hausse d impôts, 100 % d investissements! p. 12 Handicap Pour que chaque Meudonnais trouve sa place p. 19 Numéro 33 avril 2006

2 Laurence Bobillier, journaliste de télévision : «Je veux aller de l avant!» p. 10 Budget 0 % de hausse d impôts, 100 % d investissements! p. 12 Handicap SOMMAIRE Avril 2006 Numéro 33 MEUDON 4 HIER 7 AUJOURD HUI 9 DEMAIN PORTRAIT 10 LAURENCE BOBILLIER, JOURNALISTE DE TÉLÉVISION EN VILLE 12 BUDGET 15 ÉCONOMIE 16 ASSOCIATION 17 SOCIAL ART-HISTOIRE-SCIENCES-CULTURE 18 LA SCIENCE SE LIVRE 2006 DOSSIER 19 HANDICAP AU QUOTIDIEN AVEC 24 LES JARDINIERS DE LA VILLE 26 SPORT 27 TRIBUNES 28 ARC DE SEINE 30 PRATIQUE 31 CARNET COMMERÇANTS : ATTENTION AUX FAUX DÉMARCHEURS! Seule la société PLC est mandatée par la Ville de Meudon pour vendre des encarts publicitaires pour le magazine municipal, Chloroville, ainsi que pour le guide municipal qui paraît en septembre. En cas de doute sur votre interlocuteur, n hésitez pas à contacter PLC au (Marie-Josée Dupuis) ou la direction de la communication de la Ville au Meudon Chloroville Magazine municipal d informations Numéro 33 Hôtel de Ville - 6, avenue Le Corbeiller Meudon CEDEX siteinternet: Directeurde la publication: Carnaval 2006 Quelle ambiance! Georges Koch Directrice de la Communication: Isabelle Bérend Rédaction: Laurent Raynard, Christophe Ferreira, Elisabeth Bordier, Renaud Douci Photos: Pôle Médias, Yves Doré, Alice Costa (p.4-5) Renseignement : Conception-réalisation: Hermès Communication ( ) Impression: Le Réveil de la Marne Imprimé sur papier recyclé Cyclus Régie publicitaire: PLC (75-Paris) Numéro 33 avril Diffusion : GD-International (92 Vanves) Dépôt légal: avril 2006 Chloroville est distribué dans vos boîtes aux lettres et dans les principaux lieux publics de la ville ainsi qu en téléchargement sur Si vous ne le recevez pas, n hésitez pas à nous contacter au ou par courriel: M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S Édito Le Conseil municipal a adopté le Budget de la ville pour D un montant de 63 millions d euros, ce budget se caractérise par des impôts stables, des dépenses et des emprunts maîtrisés. Notre vigilance prépare l avenir. Alors que la Région Ile-de-France enregistre une hausse de sa fiscalité de l ordre de 46 % en deux ans, cette année encore, nous avons tenu à ne pas augmenter nos taux d imposition, en dépit de l évolution modérée des autres recettes et des transferts de charges auxquels l Etat nous condamne toujours plus. Pour autant, nous demeurons très attentifs aux besoins des familles meudonnaises et nous accompagnons l évolution des quartiers de la ville. En effet, Meudon accueille chaque année de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises. Nous devons prévoir en conséquence et proposer des prestations ainsi que des équipements publics de qualité dans tous les domaines de la vie quotidienne : petite enfance, école, sport, culture, tout en contrôlant strictement les dépenses de fonctionnement et notre endettement. Plus concrètement, cela représente 264 euros en dépense d équipements annuelle pour chaque meudonnais. Toutefois, je regrette la démarche désolante de certains élus ou associations partisanes qui s opposent systématiquement aux projets de la ville. A ce jour, plusieurs recours devant la juridiction administrative ont été déposés à l encontre de 52 logements sociaux, d une crèche collective et d aires de stationnement destinées à la société Gemalto, numéro un mondial de la carte à puce qui a choisi Meudon sur Seine pour y implanter son siège social et ses salariés. Ces recours pénalisent l emploi et les nombreuses familles à la recherche d un logement ou d une place en crèche. J espère que le souci de l intérêt général prévaudra sur les intérêts particuliers. Soyez assuré de ma détermination à y concourir et de mon dévouement. Hervé Marseille Maire de Meudon, Vice-président du Conseil général Yann Rossignol 3

3 MEUDON HIER Carnaval 2006 Quelle ambiance! Le 25 février était jour de fête à Meudon. Le matin, les jeunes Meudonnais se sont mis aux couleurs du carnaval grâce aux stands de maquillage du pôle forestois de la Médiathèque, du marché de Bellevue et de la rue de la République. A chaque stand, des places pour la séance du film Bambi 2 au Centre d art et de culture et des entrées pour la patinoire étaient offertes par la Ville et ses partenaires lors d un tirage au sort. A 15 heures, deux défilés partaient simultanément de Bellevue et de la rue de la République, sur des rythmes endiablés des percussionnistes aux déguisements de couleurs clinquantes. Danseuses brésiliennes, échassiers costumés, peluches géantes ainsi qu une voiture de pompiers armée d un redoutable lance-confettis étaient de la partie. La fête a continué en musique sur la place du Centre d art et de culture, où les cortèges s étaient rejoints dans la joie, la bonne humeur et les confettis! 4

4 À la patinoire de Meudon-la-Forêt, un bon d achat de 150 a récompensé le meilleur déguisement, ainsi que des carnets de cinéma pour les trois premiers. 5

5 MEUDON HIER 4-18 févrierql Île Seguin à l honneur Alors que se tenait, au Centre d art et de culture, l exposition de photographies (Isabelle Bonnet) et de peintures (Dorothée Thébaut-Denquin) Regards croisés sur l Ile Seguin, la salle d exposition du pôle forestois de la médiathèque accueillait, en partenariat avec l Association des Anciens Travailleurs Renault de l Ile Seguin (ATRIS) et l Avenir Forestois à Meudon (AFAM), l exposition Retour sur l Ile Seguin, qui retraçait l histoire de l usine Renault vue de l intérieur. Photos, film, témoignages écrits et dessins à l appui, plus de 1000 personnes sont venues se remémorer, avec émotion, les temps forts de ce symbole de la condition ouvrière du XX e siècle. 29 janvierq Loto gagnant pour l APEI Lors de son loto annuel au gymnase Michel Vignaud, le Lions Club a récolté au bénéfice de l APEI de Meudon. Cette somme contribuera à la construction d un foyer pour personnes handicapées vieillissantes. Hommage La Ville de Meudon, le Maire Hervé Marseille, ainsi que toute la municipalité, ont appris avec peine le décès d Anna Marly, citoyenne d honneur de notre commune. Figure emblématique de la Résistance française, Anna Marly s est éteinte le 15 février dernier. Connue pour son «Chant des partisans», qu elle composa sur sa guitare en 1941 à Londres, «elle fit de son talent une arme pour la France», dira le Général de Gaulle. Fille d une famille d immigrés russes, Anna Marly eut une jeunesse meudonnaise. Hervé Marseille et la Municipalité lui ont rendu hommage au square qui porte son nom et qui fut inauguré le 24 avril 2005, journée nationale du souvenir des déportés et fusillés, en présence du résistant Maurice Druon, Secrétaire perpétuel de l Académie française. Ghenima Malki, qui nous a quittés récemment, aura marqué le monde associatif par sa générosité, sa tolérance et son courage. Mettant son dynamisme au service de l alphabétisation, elle avait créé en 1974 à Meudon-la-Forêt le soutien scolaire, qui se poursuit toujours dans le cadre de l Association Familiale. 6

6 MEUDON AUJOURD HUI Attention: fermeture de la RD97! A propos d Isséane En raison du démontage de l autopont situé en bord de Seine à Issy-les-Moulineaux, la section de la RD97, quai du Président Roosevelt, sera totalement fermée les trois derniers week-ends d avril : les 15, 16 et 17 avril (week-end de Pâques), les 22 et 23 avril, ainsi que du 29 avril au 1 er mai. Des déviations seront organisées vers Issy-les-Moulineaux et Paris. Cet autopont a notamment permis, pendant la construction d Isséane, d évacuer les déblais de terrassement par péniche. Un espace information du futur centre de tri et de valorisation énergétique est ouvert au public tous les mercredis de 11 h à 18 h 30 à Issy-les- Moulineaux. Le projet y est présenté dans sa globalité, ainsi que les différents modes de traitement des ordures ménagères. Un parcours didactique permet de mieux appréhender la réalité de ce chantier unique en Europe. La mise en service d Isséane est prévue au courant de l année Visites sur rendez-vous pour les groupes, les lundi et jeudi. Quant à l'usine d'issy, ses activités d incinération avaient cessé le 23 février dernier et elle n'était plus qu'un centre de transfert de déchets jusqu'à l'incendie du 12 mars dernier. Espace d'inforamtion Isséane 100 quai du Président Roosevelt Issy-les-Moulineaux Renseignements au En savoir plus > > Dernière minute En conséquence de l incendie partiel de l usine TIRU, les opérations de transfert des déchets ne sont plus assurées sur ce site, et ce pour une durée indéterminée. Les bennes à ordures intervenant sur le territoire de la communauté d'agglomération Arc de Seine acheminent donc directement les déchets collectés au centre d Ivry-sur-Seine du SYCTOM. Des retards dans le circuit de collecte sont donc à prévoir. Merci de votre compréhension. Déviation du sentier des Pierres Blanches Reliant le boulevard Verd-de-Saint-Julien à la rue Charles Desvergnes et facilitant l'accès des riverains à l'école maternelle Desvergnes, le sentier piétonnier des Pierres Blanches a été dévié. Sa partie initialement située entre l école et le terrain qu elle utilise comme potager, a été déplacée entre ce potager et la propriété voisine. Ce nouveau passage agrandit donc la cour de l école, qui ne forme plus qu un seul et unique ensemble. Ces travaux ont demandé la construction de deux murs de part et d'autre du nouveau débouché, le déplacement d'un candélabre et la mise en souterrain du raccordement téléphonique de l'école. Grippe aviaire : la Mairie vous informe Face aux risques inhérents à la découverte d oiseaux contaminés par le virus H5N1 de la grippe aviaire, et compte tenu du contexte urbain de Meudon et de la proximité de la forêt de Meudon, Hervé Marseille, maire et la Municipalité ont souhaité lancer une campagne de prévention à l attention des habitants de Meudon. Il est interdit de nourrir les pigeons et tous autres oiseaux en liberté. Les propriétaires de volailles, de gibiers ou d oiseaux, doivent les maintenir à l intérieur de bâtiments fermés et effectuer une déclaration du lieu de détention en mairie. En cas de découverte d un oiseau mort, il est demandé de ne pas touchez l oiseau mais d appelez immédiatement le service d hygiène et de santé de la mairie. Tél Pour plus d informations : (0,15 la minute, service ouvert 7 jours sur 7 de 8 h à 22 h) EN BREF 26 avril: opération jobs d été La traditionnelle journée des jobs d été est organisée cette année par la Maison de l emploi et le service Jeunesse, le mercredi 26 avril de 10 h à 18h30 dans la salle des conférences de l Hôtel de Ville. Après s être renseigné auprès des entreprises des alentours pour connaître leurs besoins en personnel à recruter cet été, animateurs du service jeunesse et conseillères de la Maison de l emploi accueilleront et guideront les jeunes entre 18 et 25 ans dans leur recherche. Un CV type pourra même être élaboré avec eux. Quelques grandes entreprises seront également présentes pour recevoir directement les candidats. Vente, accueil, secrétariat, logistique, voire droit ou comptabilité Les emplois saisonniers à pourvoir seront, cette année encore, très nombreux. Lors de l édition 2005, 36 entreprises avaient proposé quelque 340 postes aux 150 jeunes venus chercher un emploi saisonnier. Tél Séjours d été: du nouveau sous le soleil! Quatorze jours d initiation à la magie pour les 6-10 ans, à la comédie musicale pour les ans, raid-voiliers sur la Côte d Azur pour les ans Du 24 avril au 10 juin, inscrivez vos enfants aux séjours d été organisés par la mairie. Grande nouveauté cette année: des mini-séjours sont proposés aux ans. Pour eux et rien que pour eux, 5 jours de surf dans les Landes en camping, mais aussi des grands week-ends au Festival des Vieilles Charrues, à celui de la Route du Rock et 4 jours au Festival d Avignon. Trois évènements de dimension internationale à ne pas manquer! Tarifs selon quotient familial. Direction de l animation locale Hôtel de ville - 6, avenue Le Corbeiller Tél et Courriel: Inscriptions scolaires et périscolaires: dernier rappel Vous avez jusqu au 22 avril pour inscrire votre enfant à l école, à la restauration, au centre de loisirs, à la garderie et à l étude. Pour faciliter vos démarches, un dossier famille est à retirer en mairie et en mairie annexe, ou à télécharger sur le site de la Ville. Tél

7 MEUDON AUJOURD HUI Des élus à votre écoute À la mairie annexe de Meudon-la-Forêt, vous pouvez y rencontrer sur rendez-vous des élus forestois du Conseil municipal. Renseignemens au Un CD en hommage à Marie Delna Carmen de Bizet, Favorite de Donizetti, Samson et Dalila de Saint Saëns Elle a enregistré entre 1903 et 1917 une trentaine de pièces, d airs du répertoire lyrique et de mélodies célèbres. Avec la Société d Histoire de Montmorency, l association Les Amis de Meudon a collaboré aux recherches qui ont permis de rendre cet ultime hommage à la cantatrice meudonnaise Marie Delna ( ), surnommée «la voix de pourpre et d or». Pour vous procurer cette compilation réalisée par la maison d édition Malibran, appelez Henri Clouzeau au Découvrir Meudon en 96 pages Mise à jour, rajeunie et enrichie, la deuxième édition du livre pratique signé Catherine Dessus aux éditions O Val constitue une belle incitation à la promenade. Ce petit guide vous propose cinq itinéraires commentés, des zooms sur les personnalités marquantes de Meudon, des explications historiques, mais aussi des jeux et des illustrations d époque. En vente chez les libraires de Meudon et auprès des Editions O Val, 17 ter rue du Val. Tél avril: Donner de son temps à ceux qui n en n ont plus L Association pour le développement des Soins Palliatifs organise une réunion d informations sur ses activités à 19 h à la salle des Tybilles. Cette association, qui compte dans ses rangs nombre de Meudonnais, recherche des accompagnants bénévoles, pour consacrer, après formation, 4 h par semaine à écouter et soutenir les malades en fin de vie et leur proches. ASP 39 avenue de Clichy Paris Tél Meudonnais à l honneur Tremplin musical: l aventure continue! Nous vous parlions d eux en janvier dernier. Les quatre jeunes Meudonnais du groupe de rock-funk Digging Dragons ont remporté le premier tour du tremplin musical du concours international Emerganza. Un succès qui leur permet de poursuivre leur belle aventure puisque Thomas Bouiddouh, Simon Bridier, Grégoire Pothier et Colas Tran se produisent le mercredi 5 avril au Gibus. Les meilleurs étant choisis par le public à main levée, soyez nombreux à venir les encourager! Digging Dragons au Gibus 18 rue du Faubourg du Temple à Paris Métro : République Tél

8 MEUDON DEMAIN Journée de solidarité: ce sera l Ascension Les écoles publiques maternelles et élémentaires seront fermées le lundi de Pentecôte, le 5 juin prochain. En effet, pour la journée de solidarité, l Education nationale a demandé aux enseignants de travailler 2 demies journées, aux dates de leur choix. À Meudon, la majorité des enseignants a retenu le jeudi de l Ascension, plutôt que le lundi de Pentecôte, pour travailler à la rédaction des projets d école. Le vendredi 26 mai sera donc travaillé dans les écoles. 13 mai: Foire du jouet Si vous recherchez un moyen original de vous divertir, venez donc passer un moment à la ludothèque Henri Matisse. Une foire aux jouets, comparable à une grande brocante, s y tiendra de 14 h à 18 h. Des Meudonnais y seront présents pour proposer et vendre leurs jeux de société, des jeux de construction pour enfants, etc. Un stand gratuit sera mis à la disposition des adhérents (5 pour les non adhérents). Cette journée fera office de préambule à la Semaine nationale, du 18 au 24 mai. Ludothèque de Meudon-la-Forêt 4 rue Pierre aux Moines Tél mai: Install Party Après le succès de la semaine du logiciel libre en décembre dernier, l Espace multimédia organise une Install Party le 13 mai de 10 h 30 à 18 h, en partenariat avec l association Starinux. Conférences, ateliers découverte et séances d installation se succèderont tout au long de la journée pour le plus grand plaisir des anciens et futurs adeptes du système d exploitation en libre accès Linux. Cette manifestation est une nouvelle occasion pour entrer dans l univers performant et merveilleux du logiciel libre et d installer des logiciels de bureautique, de traitement photo ou audio. Avec les conférenciers de Starinux, vous aurez à votre disposition des spécialistes passionnés pour vous conseiller, vous initier ou vous perfectionner aux logiciels libres et avec qui vous pourrez dialoguer en toute convivialité. Pour plus d informations : Entrée gratuite sur inscription. Espace multimédia 20 rue de la Pépinière à Meudon-la-Forêt Tél WiFi: la Ville veut couper le cordon! Les deux pôles de la médiathèque et le service des archives municipales de l Hôtel de Ville vont être équipés de bornes WiFi. Contraction de Wireless (sans fil) et de Fidelity (liberté), le WiFi est une technologie de réseau informatique local sans fil qui fonctionne grâce à des liaisons radio. Elle permet à un ou plusieurs utilisateurs munis d ordinateurs portables de se connecter gratuitement sur Internet dès lors qu ils se trouvent dans le périmètre d une borne. Les usagers de la médiathèque et des archives municipales pourront, dans un même lieu, avoir accès aux documents de ces sites, à Internet, à leur messagerie et à leurs dossiers personnels sur leur propre ordinateur. Une charte de bonne utilisation sera affichée et définira les obligations des utilisateurs. Estimé à 9 000, cet investissement sera supporté par la Ville, avec le concours du Conseil régional. 9

9 PORTRAIT Laurence Bobillier, journaliste de télévision : «Je veux aller de l avant!» Son visage vous est certainement familier. En 1992, Laurence Bobillier présente ses premiers journaux nationaux à France 3. Aujourd hui, elle tourne la page des «JT» pour se consacrer à la préparation d une nouvelle émission de médiation juridique. Résidant dans le quartier Bellevue, elle nous livre aussi son regard sur la vie locale meudonnaise. Qu est-ce qui vous a poussé au journalisme? Après avoir passé mon baccalauréat, j ai réussi un concours qui m a permis d intégrer l IUT de journalisme de Bordeaux. Au départ, je n avais pas de vocation particulière pour ce métier. Je souhaitais simplement m orienter vers un domaine qui puisse satisfaire ma curiosité et mon envie de bouger. J ai multiplié les stages dans différentes éditions régionales de France 3 pour finalement ne plus jamais quitter cette chaîne. Vous êtes principalement connue pour avoir présenté l édition nationale du 12/13 de France 3. Quel regard portez-vous sur votre parcours professionnel? Toutes mes expériences professionnelles m ont beaucoup apporté. J ai réalisé divers reportages comme ce fut le cas, par exemple, lorsque j étais en Israël pendant la première guerre du Golfe. J ai travaillé pour le service économique de la chaîne et occupé des fonctions d encadrement en tant que rédactrice en chef pour les éditions du weekend et pour le journal de la mi-journée. En 1992, je me suis vue confier la présentation du journal national. Avec le recul, j estime avoir eu la chance de vivre pleinement mon métier. Y-a-t-il un stress lié au direct? C est un exercice à part, très valorisant, mais aussi usant sur le long terme. J ai toujours ressenti une petite montée d adrénaline que l on arrive à dompter avec le temps. Personne n est à l abri d une panne technique. Il faut être très concentré, réactif et avoir le sens de l improvisation. Quels souvenirs marquent votre carrière? Interviewer Mikhaïl Gorbatchev, Salman Rushdie ou Florence Aubenas sont des moments qui m ont beaucoup marquée. Au début de ma carrière, je me souviens avoir réalisé un reportage sur les infirmières qui travaillent avec des enfants malades à Necker et à Saint-Vincent-de-Paul. Ce fut émouvant. Je pense qu il faudrait valoriser davantage les personnes qui travaillent sur l humain. Vous venez d arrêter la présentation du journal pour vous consacrer à une nouvelle émission. Quel en sera le concept? Patrick de Carolis, président de France Télévisions, m a chargée de préparer puis de présenter une émission de débats pour expliquer le fonctionnement de la justice et 10

10 informer les téléspectateurs de leurs droits. Elle devrait être diffusée chaque semaine à partir de septembre prochain au plus tard. Beaucoup de questions seront posées. Nous parlerons de problèmes juridiques concrets, vécus, et apporterons des éléments de réponse à travers le témoignage d avocats, de juges, etc. «je me suis lancée dans le journalisme pour satisfaire ma curiosité et mon envie de bouger» Comment vivez-vous cette aventure? Avec beaucoup d enthousiasme. C est un défi car je vais devoir travailler sur des programmes et non plus sur un journal. Je suis arrivée à un moment de ma carrière où j avais envie de prendre en charge un nouveau projet et d aller de l avant. Qu est-ce qui caractérise France 3 par rapport aux autres chaînes? Jugez-vous ses programmes plus innovants? Certainement. France 3 a un ancrage régional fort. C est sa principale caractéristique. Nous avons une liberté d action qui nous permet de proposer des programmes plus audacieux que les deux autres grandes chaînes nationales, France 2 et TF1. La rédaction est stable et s est structurée au fil des années. J ai un lien affectif très fort avec cette chaîne, comme la plupart des journalistes qui y travaillent. Pour élargir votre question, je pense aussi que la télévision à la carte va continuer à se développer. Les téléspectateurs souhaitent choisir les programmes qui les intéressent. On le voit déjà avec l émergence des chaînes câblées et de la télévision numérique terrestre. Quelles sont les émissions qui vous intéressent le plus? Ce sont surtout les débats qui emportent ma préférence comme «Mots croisés» ou «C dans l air.» Je m arrête aussi sur les programmes sportifs d autant que mon mari est le directeur adjoint de France Football. Mais paradoxalement, je regarde assez peu la télévision. Cela me demande trop de temps. Le petit écran peut vite devenir un piège qui enferme le téléspectateur dans une situation de passivité. D ailleurs, je fais attention à ce que mes enfants, Etienne et Juliette, la regardent de façon raisonnable. Quittons le terrain journalistique pour parler un instant de la Ville de Meudon. Pourquoi avez-vous choisi de vous y installer? Je réside à Meudon depuis deux ans après avoir vécu à Ville-d Avray, une petite commune avoisinante. Ici, le cadre de vie est très agréable et donne l impression d être à la campagne à deux pas de Paris. La rédaction de France 3 se situe en face du pont du Garigliano dans le XV e. Je peux m y rendre rapidement, ce qui est appréciable. Le musée Rodin, la terrasse de l Observatoire et le Potager du Dauphin figurent parmi mes lieux préférés. Pendant que mes enfants jouent dans les parcs, je profite de l environnement. Les arbres m ont toujours fascinée. Dans la famille, nous faisons aussi beaucoup de sport. Etienne pratique le football et sa sœur prend des cours de cirque à Meudonla-Forêt. Tous les deux jouent au tennis. Et vous-même? Je fais du tennis et je cours le week-end lorsque j ai le temps. D ailleurs, je compte participer à la Foulée Meudonnaise fin avril. Après avoir été contactée par la municipalité, j ai même pris part à son organisation cette année. Avec quelques copines, nous nous inscrivons à la Parisienne chaque année, une très belle course de la capitale. Enfin, que pensez-vous de Chloroville? Reflète-t-il bien la vie locale? Tout le monde le connaît. Mes enfants ont l habitude de le feuilleter. Il fait partie de la vie des Meudonnais et comporte bon nombre d informations pratiques. En le parcourant, j ai été contente d apprendre que le Potager du Dauphin allait se transformer pour accueillir de nouvelles activités culturelles et artistiques. CF Laurence Bobillier au Potager du Dauphin, l un de ses endroits préférés. 11

11 EN VILLE Budget 0 % de hausse d impôts, 100 % d investissements! Contrairement à la Région et à l État, la Ville n augmente pas sa fiscalité. Et ce, pour la quatrième année consécutive. Pourtant, les chantiers se poursuivent en 2006 et les services à la population s accroissent en quantité comme en qualité. Grâce à une gestion raisonnée et rigoureuse de son budget, Meudon continue d investir pour l avenir. Caractérisée par sa qualité de vie, son environnement privilégié, son haut niveau d équipements et sa faible densité de population, notre commune mène une gestion budgétaire rigoureuse. Avec des impôts locaux qui n augmentent pas, les recettes qui en sont tirées sont assez faibles et ne représentent que 41 % du montant des recettes totales, soit 20,4 millions d sur 49,2 au total. Pourtant Meudon offre autant, si ce n est plus, de services à sa population que les villes voisines. Véritable entreprise de services, la Ville emploie 1000 personnes, dont 800 agents à temps plein -soit le plus faible ratio des villes de taille comparable dans le département-, pour assurer des prestations qui ne cessent de se développer et de s accroître. Auxiliaires de vie, ATSEM*, agents de crèches, aides-soignants, animateurs sont autant d emplois utiles à la population meudonnaise et de personnels dont il faut optimiser l efficacité par la formation, le recrutement, le replacement ou la revalorisation salariale pour les catégories basses de la Fonction publique. Le produit de ces services (crèches, Centre Communal d Action Sociale, caisse des écoles et restauration) atteint les 3,8 millions d, soit 8 % des recettes totales. L espoir de la taxe professionnelle Cité étendue offrant un cadre de vie idéal, Meudon tire moins de revenus de sa taxe 12

12 RÉPARTITION DU BUDGET UN BUDGET ÉQUILIBRÉ Culture 14 % Petite enfance 16 % Fonctionnement Fonctionnement Environnement & sécurité 11 % Investissement Investissement Enseignement 23 % Remboursement de la dette 9% Sports 9% Jeunesse et loisirs 8% Logement 3% Social & emploi 7% Total des dépenses : Total des recettes : professionnelle que des villes tertiaires plus denses comme Issy-les-Moulineaux ou Boulogne-Billancourt. Selon l accord d intercommunalité passé avec les communes d Arc de Seine, les recettes de cette taxe sont versées dans un pot commun. Meudon bénéficie de cette mutualisation qui la met à l abri des soubresauts économiques et diminue les risques liés aux stratégies ou à la mauvaise forme de certaines entreprises, des restructurations, voire des délocalisations, tel qu Alcatel ou Thomson en 2001, ou encore Renault en En contrepartie, la Ville a transféré diverses charges comme la voirie ou l environnement à la communauté d agglomération. Elle reçoit ainsi d Arc de Seine une dotation de solidarité qui représentait en 2005 plus de 2 millions d, soit tout de même près de 4 % du budget de la commune. La Ville espère cette année récupérer une bonne partie de cette somme, qui lui permettra de moins emprunter en Profitant du niveau élevé du marché immobilier, Meudon tire des droits de mutation (part des ventes immobilières revenant à la Ville) une source de revenus non négligeable, avec 2,4 millions d, soit là aussi près de 5 % du budget. Enfin, la Ville recevra en 2006 quelque 14,6 millions d de dotations, dont 10,4 millions d de dotation globale de fonctionnement versée par l Etat pour contribuer au fonctionnement des collectivités, le reste provenant du Conseil général, de la Caisse d Allocations Familiales et dans une moindre mesure du Conseil régional. Investir tout en contenant l endettement Grâce à ces différentes recettes, la Ville va de nouveau pouvoir investir pour l avenir, en recourant le moins possible à l emprunt et ainsi s efforcer, comme en 2005, de contenir l endettement. Entre 1997 et 2004, la Ville a beaucoup emprunté pour profiter des taux bas et ainsi réaliser plusieurs projets, dont le Centre d art et de culture ou la médiathèque. Maintenant que les taux ont augmenté, la Ville a repris le contrôle de l endettement, non seulement pour s assurer une bonne santé financière, mais aussi pour garder sa liberté d action et de décision. Notre collectivité emprunte ainsi exclusivement pour financer des investissements, à hauteur de 50 % en moyenne. Avec un budget de 15 millions d prévus pour les investissements, dont 11,4 millions d de dépense d équipements, de nombreux projets verront le jour en La vente du patrimoine qui n est plus utile à la Ville, ainsi que les subventions des Conseils général et régional, vont participer à leur financement EN CHIFFRES 0 % d augmentation des taux d impôts communaux 25 % de places en crèche supplémentaires et 150 logements sociaux supplémentaires programmés 49,2 millions d : les recettes de fonctionnement 20,4 millions d : le produit des taxes foncières et d habitation, soit 41 % des recettes de fonctionnement 47,9 millions d : les dépenses totales de fonctionnement (y compris les intérêts de la dette) 26,3 millions d : les frais de personnel, soit 1,3 fois le produit fiscal 5,7 millions d : l annuité (intérêts + capital), soit 11,6 % des recettes 11,4 millions d : les dépenses d équipement 59,4 millions d : le stock de la dette au 1 er janvier ,5 millions d d épargne (destinée à l investissement) 13

13 EN VILLE Mise en valeur du patrimoine Ainsi, le Potager du Dauphin va être rénové courant pour accueillir des activités culturelles et des artisans d art. Entre les travaux du pavillon principal et ceux du corps de bâtiment annexe et de la chapelle de rite byzantin, le coût de l opération avoisine les 2 millions d. L église Saint-Martin fait quant à elle l objet d une campagne de rénovation pour un montant d 1 million d. Sa restauration extérieure étant achevée, les travaux se poursuivront cet automne et concerneront cette fois l'intérieur de l édifice. Le chantier se déroulera alors en deux temps, avec la restauration du chœur et du transept, puis celle de la nef et des bas-côtés. Les décors du XIX e siècle, présents sur les murs du chœur et de la nef, seront préservés, tandis que les boiseries de la nef seront restaurées et que plusieurs vitraux (quatre dans le chœur et trois dans la nef) seront remplacés. De nouveaux équipements pour le sport et la petite enfance Dans le secteur de la petite enfance, la Ville prévoit l aménagement d une crèche de 40 places, rue du Docteur Arnaudet. Cette structure viendrait s'ajouter à la crèche et à la halte-garderie présentes dans ce secteur où il existe une forte de demande de la part des nombreuses familles installées aux Montalets. Les travaux pour l implantatioon de cette crèche devraient commencer en septembre (sauf recours contre le permis de construire). A Meudon-la-Forêt, la crèche Marthe Hamelin va être rénovée, réaménagée et remise aux normes. Six mois de travaux sont programmés l été prochain, pour un montant de 1,245 millions d. La Municipalité a aussi décidé de réserver 25 places supplémentaires en crèche à la société Un tout petit monde, qui aménage actuellement son local avenue de Verdun, côté Issy-les-Moulineaux. Enfin, la Ville a décidé d aménager le terrain de l ancien marché Rivoli. L acquéreur aura l obligation d intégrer dans sa construction une dizaine de logements (prévus en priorité pour les jeunes ménages), des locaux pour une crèche de 40 places et une salle affectée à un club de seniors. Structure innovante, elle disposera d un espace vert intergénérationnel, où seniors et bébés pourront se côtoyer. En chantier depuis janvier dernier, une nouvelle bulle de tennis verra le jour ce moisci au stade René Leduc. Cette structure gonflable abrite deux nouveaux courts en terre battue en lieu et place des deux anciens terrains en béton poreux. Les quatre cours en terre battue existants seront remis en état. S ajoutent à ces travaux plusieurs équipements, dont des caniveaux périphériques, des murets, un arrosage automatique, une soufflerie, un chauffage, un éclairage et des portes de secours Soit un coût d ensemble de Rénovation et construction de logements sociaux A l image des immeubles de la rue Banès, les logements sociaux de la Pépinière, à Meudon-la-Forêt, vont faire l objet d une opération de rénovation de 2,4 millions d. La Ville participera aux travaux à hauteur de et versera de subvention à l office HLM. Un projet de construction de 54 logements sociaux est également prévu rue du Docteur Arnaudet, au-dessus de la crèche. Les travaux devraient commencer courant La Municipalité amplifie ainsi sa politique en faveur de l accession au logement pour tous. La part de son patrimoine de logements sociaux représente ainsi plus de 25 % du parc immobilier situé sur son territoire. Soit plus que le taux minimum fixé par la loi. Enfin, avec l arrivée d entreprises de haute technologie et la construction d un nouveau parc de logements (en accession sociale et en accession libre), Meudon-sur-Seine se prépare un nouveau visage. Dès que les permis auront été délivrés, la Ville pourra aménager ce quartier et offrir aux Meudonnais de nouveaux équipements publics : un gymnase, un parc, des immeubles d habitation, des commerces, des locaux d activités, des locaux associatifs, un club de seniors, une maison de quartier, des parkings, ainsi que des voies de circulation modernes et sécurisées. Grâce à ces investissements de qualité, l avenir meudonnais se dessine jour après jour. RD *ATSEM Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles **POS Plan d Occupation des Sols 14

14 EN BREF Economie Une nouvelle arrivée de prestige à Meudon Société de services en ingénierie informatique, ESR avait besoin de nouveaux locaux lui permettant d accompagner sa forte croissance. D après Florent Barboteau (ici à gauche), son directeur général, elle a trouvé ce qu elle cherchait aux Montalets, où elle a choisi d installer son siège social. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise? Depuis 1987 et la création de notre société par Jean-Guy Barboteau, nos équipes conçoivent, mettent en place et gèrent les systèmes d information et de communication de nos clients, composés exclusivement de grands comptes : multinationales industrielles (EADS), banques (Crédit Agricole), administrations, opérateurs (France Télécom), constructeurs informatiques (IBM) ou de télécommunications (Motorola). Pour accompagner au mieux notre clientèle, nous disposons d un réseau d agences régionales couvrant la France entière. Avec ses collaborateurs, le groupe ESR se positionne parmi les premiers bureaux d études sécurité en France. Quelles raisons vous ont poussé à déménager votre siège social? Implanté depuis 1991 à Issy-les-Moulineaux, notre groupe connaît une croissance forte. Nous avons réalisé, en 2005, un chiffre d affaires de 76,5 millions d soit 49,4 % de mieux par rapport à Nous avons OPÉRATION RECRUTEMENT augmenté nos effectifs de 56 % en deux ans et recrutons encore 800 ingénieurs. Enfin, pour élargir notre offre et enrichir nos compétences, nous avons procédé en 2005 à trois acquisitions majeures : E-Sys, Mastersecurity et Lynx Technologies. Nos bureaux, ainsi que leur capacité d extension, ne nous permettaient pas d absorber cette croissance actuelle et à venir. Pourquoi avoir choisi Meudon? Nous avons décidé de nous installer à quelques centaines de mètres de nos anciens bureaux, au cœur de la communauté d agglomération, pôle technologique auquel nous sommes fiers d appartenir. Nos bureaux, plus spacieux (2300 m 2 environ), sont mieux adaptés aux besoins de nos clients et de nos salariés. Notre nouveau siège comprend des salles «laboratoires» permettant de démontrer nos offres techniques, des espaces de réunion, de réception et de formation. Ces nouveaux locaux vont contribuer à accompagner le développement de notre groupe. ESR recrute 800 collaborateurs en 2006 (ingénieurs confirmés et débutants, niveau Bac +2 avec 3 ans d expérience). Elle organise une journée recrutement le 4 avril de 10 à 20 h, avec 5 thématiques traités, différents ateliers métiers : réseaux et télécom (VOIP)/SYSTÈME (UNIX,LINUX WINDOW)/SÉCURITÉ/STOCKAGE-SAUVEGARDE/CHEFS DE PROJET. Merci de vous pré-inscrire à l adresse suivante : et dit joindre votre C.V. Forecreu s agrandit Hervé Marseille, entre Jacques Ory, fondateur et François Ory, PDG de Forecreu. Installée depuis 1972 à Meudon, l entreprise Forecreu, leader mondial de la barre à trous en acier rapide, a inauguré ses nouveaux locaux le 23 février dernier en présence d Hervé Marseille. Créée en 1952 par Jacques Ory, cette société conçoit, produit et commercialise des barres à trous dans différentes nuances d aciers rapides, inoxydables et alliages de titanes, destinées à la fabrication d outils de coupe, d instruments médicaux et d implants orthopédiques. Elle dispose de filiales en Europe, aux USA et au Japon. Un nouveau notaire Dans le cadre du concours de création d études fixé par le Garde des Sceaux, un office notarial a été créé à Meudon le 1 er février dernier. Maître Edwin Colombina s est établi au 13 rue Banès. Tél Pharmacie Hervet Fontenaist Madame Hervet, pharmacien au 38 rue de la République à Meudon, s est associée avec Madame Fontenaist depuis le 1 er mars. 38 rue de la République. Tél Rectificatif L ancien fleuriste remplacé par la boutique La Farandole des Fromages s appelait Au Jardin des Fées. Le magasin A la pensée est toujours présent à Meudon au : 36 rue de la République. Tél

15 EN VILLE Association Les arts en partage Mêlant la culture au jeu, l association Ré-Création a été créée en janvier 2006 par un groupe d ami(es) souhaitant donner une nouvelle forme à leur passion pour l art. Ils sont une trentaine d amis âgés de 30 à 70 ans. La plupart d entre eux se sont liés d amitié par le biais de diverses associations, du centre social Millandy et de l association F Art fadet, qui donne des cours de sculpture et de modelage. Leur point commun : un vif intérêt pour les arts et l envie d œuvrer ensemble, au point de fonder l association Ré-Création. «Nous organisons des expositions de peinture, de sculpture, de mosaïque et de photographie, explique Annie Daspet, la présidente. La première aura lieu à la salle d animation de la médiathèque de Meudonla-Forêt en juin prochain. L art abstrait en sera le thème dominant. En décembre, nous exposerons à nouveau, mais cette fois-ci, toutes les réalisations des adhérents seront présentées au public. Un peu comme un grand marché de Noël!» Parmi les projets en cours, des ateliers d arts plastiques seront mis en place pour les enfants le mercredi. Ils se dérouleront dans une petite maison du quartier du Val. Elle est la propriété d un artiste meudonnais qui propose de la mettre à disposition pour exposer ou organiser des stages. «Pour préserver une ambiance conviviale et récréative, nous encourageons nos adhérents à monter eux-mêmes des projets culturels, le plus souvent en rapport avec le milieu artistique. Ainsi, nous visiterons le Petit Palais et le Palais de Tokyo. Sans oublier un repas prévu à l école hôtelière de Meudon-la-Forêt, qui devrait avoir beaucoup de succès.» CF CONTACT Tél / Anne Daspet (à gauche), présidente de Ré-Création. EN BREF Objectif Iter Après avoir reçu le vice-président de l Université hébraïque de Jérusalem, Hillel Bercovier, le 23 février dernier, pour parler de la recherche scientifique universitaire israélienne, les associations Meudon Ville d Europe et Réseau de partage des savoirs organisent une conférence sur le futur réacteur le 25 avril à 20 h au complexe sportif René Leduc. Chercheur au Commissariat à l Energie Atomique, Frédéric Dunstetter présentera les objectifs du projet Iter. Tél Entraide scolaire À l approche des examens de fin d année, l Association familiale de Meudon-la-Forêt et l Association des familles de Meudon proposent des cours particuliers à domicile assurés par des étudiants. Tarif en fonction du quotient familial. Association familiale de Meudon-la-Forêt 18 rue de la Pépinière Tél Association des familles de Meudon 18 ter avenue du Général Gouraud Tél courriel: 16

16 Social La possibilité d améliorer votre logement Locataire, propriétaire, copropriétaire, bailleur ou non Vous voulez rénover votre logement, le maintenir en état? Bénévoles du mouvement Pact Arim* pour l amélioration de l Habitat, Gilles Goy et Paul Horta sont des alliés précieux pour trouver des aides financières. «L a rénovation n est pas un luxe. Nous sommes bien placés pour le savoir! s exclame Paul Horta. Depuis 1987 à Meudon, nous recevons ceux qui veulent se renseigner sur les subventions auxquelles ils ont droit pour effectuer des travaux. Grâce à l effet du bouche à oreille, du fait d un voisin ou de leur syndic, nous gérons ainsi une quarantaine de dossiers par an. Qu il s agisse de petits ou de gros chantiers, de parties privatives ou communes, qu ils soient locataires ou propriétaires, un seul critère conditionnera l aide que l on pourra leur apporter : leurs revenus.» Toiture, électricité, isolation, chauffage, façade à ravaler Retraités bénévoles, Gilles Goy et Paul Horta font partie de ces spécialistes du Pact Arim qui vous aideront à améliorer vos conditions de vie, à entretenir votre patrimoine immobilier et même à adapter votre logement à votre handicap ou à celui de votre locataire. Condition impérative pour obtenir une aide : ne pas avoir commencé les travaux. «Les Conseils général et régional, l État, les caisses de retraites, les employeurs et la COTOREP accordent des subventions et des prêts à taux préférentiels, explique Gilles Goy. Habilité par ces organismes pour formuler les demandes, le Pact Arim a pour but de mobiliser l ensemble des financements qui peuvent être alloués selon le niveau de revenu et le type de travaux envisagés. Notre travail à nous est de constituer un dossier de demande d aides avec les personnes qui viennent à notre permanence hebdomadaire.» Une fois rempli, ce dossier sera ensuite enregistré au centre de Nanterre, puis déposé auprès des différents organismes, qui calculeront le montant des allocations suivant leur barème. Des spécialistes (ingénieurs, architectes, urbanistes, conseillers habitat, techniciens, agents sociaux ) accompagneront ainsi les bénéficiaires jusqu à la réalisation des travaux. Chaque année, Pact Arim 92 concrétise ainsi plus de 1200 demandes d amélioration de logement. RD *Protection Amélioration Conservation Transformation de l habitat - Associations de Restauration Immobilière CONTACT Permanence Pact Arim 92 Tous les mardis de 10 h à 12 heures Hôtel de Ville, salle des Essarts Tél EN CHIFFRES 142 associations, dont les antennes départementales 2500 administrateurs bénévoles 3000 salariés Chaque année: logements améliorés Plus d 1 milliard d de travaux emplois directs créés dans le bâtiment Environ 1400 contrats animés pour le compte de collectivités territoriales (réhabilitation des quartiers, missions sociales, développement local ) logements d insertion gérés 7700 familles accompagnées dans leurs parcours d insertion sociale 17

17 ART-HISTOIRE-SCIENCES-CULTURE Grâce à cette manifestation tour à tour amusante, interactive et citoyenne, vous apprendrez comment l énergie est captée, utilisée et adaptée à nos besoins.vous saurez tout des énergies renouvelables (énergies solaire, thermique, photovoltaïque, éolienne, hydraulique, géothermique, bio-gaz), de leurs applications, des solutions économiques et respectueuses de l environnement. Chercheurs du CNRS, du Commissariat à l Energie Atomique ou membres de l Association Science Technologie Société Les meilleurs spécialistes français des questions énergétiques projetteront des films, mettront en scène des spectacles ludiques, animeront les débats et seront là pour répondre à vos questions. EB Retrouvez le programme complet dans votre agenda. EN BREF Le collège Saint-Exupéry ramène sa science! La science se livre 2006 Quelles énergies pour demain? À l occasion du 10 e anniversaire de La science se livre, initiée par le Conseil général pour promouvoir la culture scientifique à travers des ouvrages de référence, Meudon a choisi de porter sa réflexion sur un des plus grands défis auxquels l humanité est confrontée : l énergie. Quelles seront les ressources énergétiques de demain? Comment répondre aux besoins de l humanité? Comment produire et transformer de l énergie à partir de nos ressources? Autant de questions fondamentales que les deux pôles de la médiathèque abordent du 1 er au 15 avril. Avec un thème aussi vital pour l avenir de l homme qu est l énergie, la 10 e édition de La Science se livre veut plus que jamais rapprocher le grand public du monde scientifique à travers des rencontres, des débats, des expositions ou des films. Lauréat du 3 e prix l an dernier, le collège de Meudon-la-Forêt participe à nouveau au concours «Faites de la science». Initié par l université d Orsay, il vise à encourager l enseignement concret des sciences en récompensant les 6 meilleurs projets scientifiques ou technologiques développés par les écoles des Hauts-de-Seine. Une classe composée d élèves volontaires de 6 e et de 5 e se penche cette fois sur le thème de l écologie des étangs de Meudon et espère bien décrocher une des bourses de 300 promises aux heureux gagnants. Avant de défendre leur étude le 1 er juin prochain sur le campus d Orsay, ces jeunes apprentis scientifiques étudient pour l heure la biodiversité de nos étangs. Ils mènent leurs recherches et leurs expériences sous la houlette de leur enseignant de Sciences et Vie de la Terre, Patrick Spaak, avec la participation de divers intervenants, dont l association Espaces et l historien meudonnais Jean Ménard. 18

18 DOSSIER Handicap Pour que chaque Meudonnais trouve sa place Parce que les handicaps sont moins le fait des personnes que de leur environnement, la Ville de Meudon travaille chaque jour à améliorer le sort de ses concitoyens. Grâce à la charte Ville-handicap, la Ville a renforcé depuis un an sa coopération avec les associations représentantes des personnes handicapées et de leurs familles. Une collaboration riche et fructueuse. DÉFINITION DU HANDICAP 19 Loi n du 11/02/2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées: «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d une altération substantielle, durable ou définitive d une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d un polyhandicap ou d un trouble de santé invalidant.»

19 DOSSIER Handicap Une charte pour réduire les handicaps Accessibilité, transports, information, loisirs, éducation, vie sociale Signataire en 2004 de la charte Ville-handicap avec la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine (PIAPH92), la Ville s emploie à améliorer la qualité de vie des personnes en situation de handicap physique ou mental. Associations, élus, services de la Ville et d Arc-de-Seine participent chaque trimestre au comité de pilotage mis en place et coordonné par le Centre Communal d Action Sociale (CCAS) pour assurer le suivi et la réalisation des mesures pratiques. Présidée par Claude Alland, Premier Maire-adjoint délégué aux Affaires sociales, cette instance de dialogue, de consultation et de proposition, constitue une sorte de relais qui permet de faire émerger les besoins locaux en matière de handicap. L aménagement de la voirie, des transports et des installations municipales est un thème sur lequel les associations de la PIAPH ont fortement insisté. La Ville s est engagée à satisfaire leurs préoccupations. Ascenseurs, rampes, toilettes et douches adaptées Les services techniques travaillent à rendre toujours plus accessibles les établissements publics (Centre d art et de culture, médiathèque, gymnases ) aux personnes à mobilité réduite, mais aussi aux personnes handicapées mentales comme dans les centres de loisirs ou à l école Ferdinand Buisson. Membre elle aussi de la commission d accessibilité, la voirie d Arc de Seine dispose d un chargé de mission spécialement détaché au sein du comité de suivi. Onze places de stationnement pour personnes à mobilité réduite ont été créées depuis un an et des mises aux normes seront effectuées sur les places existantes. Au niveau du transport, des travaux seront effectués cette année, après une concertation avec la RATP. Dans la commune, 66 arrêts de bus seront ainsi aménagés. L éducation pour tous Selon la loi du 11 février 2005 : «Tout enfant handicapé doit pouvoir accéder à l école la plus proche de chez lui.» En partenariat avec l Education nationale, la Ville travaille pour le bien de l enfant et gère la logistique qui va permettre son accueil. Ainsi, les écoles maternelles et élémentaires de Meudon comportent toutes des classes en rez-dechaussée pouvant accueillir des enfants en situation de handicap moteur. À l image de l école Brossolette et de la future école du Val, les écoles récentes ont intégré toutes les normes d accessibilité. Des aménagements supplémentaires peuvent néanmoins s avérer nécessaires selon le handicap. Les services techniques ont par exemple ajouté une barre d appui dans les toilettes de l école Brossolette. À signaler, l école élémentaire Ferdinand Buisson et le collège Jean Moulin disposent chacun d une classe intégrée d enfants autistes. Favorable à une école pour tous, la Ville met à la disposition de l école Fernand Buisson deux postes d animateurs à l heure des repas, ainsi qu une ATSEM supplémentaire à l école Brossolette pour s occuper d un enfant en situation de handicap moteur. De nouveaux services à domicile Conscient que les difficultés de la vie quotidienne des personnes commencent au sein même du domicile, le CCAS a, en plus du portage des repas et de la téléalarme, ouvert depuis septembre dernier ses services de soins et d aide à domicile à un nouveau public que constituent les personnes en situation de handicap. (voir encadré) Côté culture, il est aussi à noter que la médiathèque dispose d un fond de livres à gros caractères, de CD, d un service de portage de 20

20 livres à domicile pour les personnes à mobilité réduite et d un fond de cassettes audio pour les malvoyants, enregistrées par l association Les donneurs de voix. La commune de Meudon intègre enfin plusieurs structures d accueil pour personnes handicapées, tel le Centre d Aide par le Travail (CAT) Les Papillons Blancs de Saint-Cloud pour personnes déficientes mentales. Le Centre d Initiation au Travail et aux Loisirs (CITL) Paul Vernon est quant à lui un externat de 21 adultes déficients mentaux avec handicap associé. Le foyer d hébergement pour les travailleurs handicapés du centre Paul Vernon accueille 22 personnes, tandis que l Association de Parents et amis de personnes handicapées mentales (APEI) dispose de deux foyers et d une résidence d accueil. Consciente de leurs difficultés, notamment dues au marché immobilier, la Ville appuie ces associations dans leurs demandes de subventions auprès des bailleurs institutionnels et les aide régulièrement ellemême. Ainsi, le foyer Paul Vernon a pu être rénové. Ses nouveaux locaux ont d ailleurs été inaugurés le 20 janvier dernier par Hervé Marseille, Maire de Meudon et viceprésident du Conseil général. Le CCAS participe également financièrement à des séjours d été pour les résidents vieillissants et sans famille du foyer. Ce soutien renouvelé est la manifestation du partenariat fidèle de la Ville avec ces associations. La marque aussi d un souci quotidien de réduire le handicap de ses citoyens. RD LE CCAS AU SERVICE DES MEUDONNAIS Aide à domicile Service de proximité et de soutien pour les personnes âgées et/ou handicapées qui souhaitent vivre à leur domicile, il aide aux actes essentiels de la vie quotidienne. Tél ou Portage de repas Intervient sur prescription médicale pour toute personne âgée, malade, isolée ou handicapée. Tél Téléalarme - Biotel 92 Système d appel à distance destiné à assurer 24h/24 la sécurité des personnes âgées ou handicapées. Les dossiers de demande sont à retirer au CCAS, service Biotel. Tél du lundi au vendredi de 8h30 à 12 h Soins infirmiers à domicile Ce service intervient sur prescription médicale auprès de personnes âgées de plus de 60 ans et de personnes handicapées ayant besoin de soins infirmiers pour une prise en charge globale. Tél Liste des bâtiments accessibles aux personnes à mobilité réduite Bâtiments totalement accessibles u Crèche des Montalets u École Perrault Brossolette u Gymnase Millandy u Gymnase René Leduc u Gymnase Michel Vignaud u Piscine u Médiathèque u Centre d art et de culture u Mairie annexe u Centre administratif u Marché couvert de Meudon-la-Forêt Bâtiments partiellement accessibles u Annexe mairie Les Essarts u Hôtel de Ville u Direction de la communication u Ecole maternelle Jean de la Fontaine u Direction des services techniques Bâtiments totalement accessibles (mais sans sanitaires adaptés) u Espace Jules Verne u Halte-garderie de Trivaux-République u Église Notre-Dame de l Assomptioni u Église Saint-Martin u Maison des Bords de Seine u Club du Sourire u Club de l Amitié u Marché couvert de Bellevue u Marché couvert de Maison Rouge u Gymnase Pierre et Marie Curie 21

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES

RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES Direction : Personnes âgées et handicapées, santé DEPARTEMENT DES

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité Conseil de Quartier Malcense - Egalité du 14 septembre 2009 1 Avant de commencer le Conseil de Quartier, Monsieur TALPAERT, Président du Conseil de Quartier excuse l absence de Madame DAHMANI L KASSIMI,

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale Résidence Pierre Brossolette Centre Communal d Action Sociale Situation de la résidence Pierre Brossolette La RÉSIDENCE Pierre BROSSOLETTE, située dans le quartier des Gondoles Nord de Choisy-le-Roi, jouxte

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 avec le soutien de édito sommaire Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 N Retrouvez au dos les lieux sur le plan Notre ville est riche de sa diversité, qui

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS Enquête 2009-2010 Cahier des cartes 1 2 0 T R A N C H E S D E R E V E N U M E N S U E L N E T D U M É N A G E Il s agit du revenu net (de cotisations sociales et de C.S.G.) avant

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

L AGENDA DU CONSEIL GENERAL

L AGENDA DU CONSEIL GENERAL L AGENDA DU CONSEIL GENERAL Mardi 23 septembre 2014 N 1576 L Actu COMITE SYNDICAL DE PARIS METROPOLE Mardi 23 septembre à 9h à l Hôtel du Département à Nanterre (accueil à 8h30) Patrick Devedjian, Député

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Contact presse : agence mc3 T. 05 34 319 219 mc3@mc3com.com SOMMAIRE Changer le

Plus en détail

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue L aventure continue un nouveau livre encore plus magique L association «Magie à l hôpital - Du rêve pour les enfants» fête le 23 octobre 2008 la sortie de son nouvel ouvrage pour les enfants hospitalisés

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Faciliter la vie quotidienne

Faciliter la vie quotidienne Le guide desseniors Faciliter la vie quotidienne Pour se restaurer Le restaurant Cazalis propose un repas complet fait maison, comprenant entrée, plat, dessert et café servi à table par le personnel de

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI SOMMAIRE P. 4 SE RELOGER AVEC LE GROUPE SNI P. 6 VOTRE DÉMÉNAGEMENT EN SEPT ÉTAPES P. 8 VOS QUESTIONS SUR LE PARCOURS RÉSIDENTIEL P.11 UNE OFFRE LOCATIVE DIVERSIFIÉE

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7

DOSSIER DE PRESSE. A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans. Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 DOSSIER DE PRESSE A Nancy, la rentrée se fait aussi chez les 0-3 ans Au sein du service petite enfance! Page 1 sur 7 Les haltes garderies à Nancy La halte garderie est un accueil souple sur un temps limité

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 Pour 2012, 4 axes majeurs Pour soutenir la consommation des ménages, Ne pas augmenter les impôts locaux. Pour soutenir I activité économique, Investir

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 janvier 2013 à 19 heures. Salle du Conseil municipal COMPTE-RENDU Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, décide : 2013.01.01 Intercommunalité. Nouvelle définition

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014 Le recteur à Mesdames et messieurs les enseignants du 1 er degré public S/c de mesdames et messieurs les IEN chargés des circonscriptions du premier degré S/c de mesdames et messieurs les principaux TRES

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature ˆ 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans 2 Accueils de loisirs de quartiers Verger - Favreau - Jean Monnet - Bretagne - Girardière

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32 SUR LES SEJOURS LINGUISTIQUES DOSSIER DE PRESSE Mercredi 15 février de 13 h à 17 h Ancienne caserne des pompiers rue Carreterie Avignon Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION 72 CHAPITRE 5 I JEUNESSE L enseignement secondaire LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS Collège Gounod 6 bis rue Gounod

Plus en détail