PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5"

Transcription

1 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points) L iodure de potassium, qui est un sel blanc comparable au sel de cuisine, n est ni atomique ni moléculaire. Il s agit d un cristal ionique, c est-à-dire d un solide constitué d ions potassium K + et d ions iodure I -. Comme tout cristal, il est électriquement neutre. Sa structure ionique est dite «cubique face centrée». C est la même que celle du chlorure de sodium. L iodure de potassium a des applications industrielles variées et peut être aussi utilisé comme traitement d urgence pour l hyperthyroïdie. Données Charge électrique élémentaire : e = 1, C Masse d un nucléon : m proton! m neutron = 1, kg Masse de l électron : m électron = 9, kg Constante de gravitation universelle : G = 6, m.kg -1.s - Constante de Coulomb : k = 8, N.m.C - 1 pm = 10-1 m 1.1. Donner la composition ( proton / neutron / électron ) de chacun des deux ions formés à partir des atomes : ( 1pt) K et I Ion potassium : 19 protons / = 0 neutrons / 19 1 = 18 électrons Ion iodure : 53 protons / = 74 neutrons / = 54 électrons.1. Donner la structure électroniques de l ion K +. (0,5 pt) (K) (L) 8 (M) 8 structure électronique identique à celle du gaz rare le plus proche : l argon 3.1. Donner la formule statistique du cristal ionique. (0,5pt) La plus petite entité de cristal, électriquement neutre, contient un ion potassium et un ion iodure. La formule statistique du cristal est donc : KI Calculer les masses m(k + ) et m(i - ) des deux ions. (1pt) m ion! m atome! m noyau atomique m(k + )! 39! m nucléon = 39!1,67.10 "7 = 6, "6 kg m(i " )! 17! m nucléon = 17!1,67.10 "7 =, "5 kg 5.1. Calculer les charges électriques globales q(k + ) et q(i - ) portées par chaque ions. (0,5pt) q(k + ) = +e = 1,6.10!19 C q(i! ) =!e =!1,6.10!19 C Les ions sont répartis dans un cristal ionique selon un empilement ordonné très strict. Ici, les ions iodure I - sont situés aux sommets de cubes contigus d arête «a» et aux centres de chaque face de ce cube. Les ions potassium K + sont situés au milieu de chaque arête et au centre de chaque cube. Si l on représente cette structure dans le plan, on obtient l organisation suivante :

2 a = 716 pm maille élémentaire du iodure de potassium K + I Calculer la distance d (K-I) entre un ion iodure et l ion potassium le plus proche et la distance d (I-I) entre un ion iodure et l ion iodure le plus proche. (1pt) d (K!I ) = a = !1 m d (I!I ) = a = !1 m 7.1. Calculer la valeur de l interaction électrostatique F K/I entre un ion potassium K + et l ion iodure I - le plus proche. (1pt) F K /I = k. q(k + ).q(i! ) = k. 4.e " 1,6.10!19 % = 8, d (K!I ) a # $ !1 & ' = 1,8.10!9 N 8.1. Calculer la valeur de l interaction électrostatique entre un ion iodure I - et un autre ion iodure I - le plus proche. (1pt) F I /I = k. q(i! ).q(i! ) = k..e " 1,6.10!19 % = 8, d (I!I ) a # $ !1 & ' = 9,0.10!10 N 9.1. Représenter sur le document 1 de l annexe les vecteurs force modélisant les deux interactions calculées aux questions 7 et 8. On respectera l échelle suivante : 1 cm " 5, N (1pt) Calculer la valeur de l interaction gravitationnelle entre deux ions iodure les plus proches. (1pt) F I /I = G. m(i! ).m(i! ) = G..m(I! ) ",109.10!5 % = 6,67.10!11.. d (I!I ) a # $ !1 & ' = 1,17.10!41 N Le cristal d iodure de potassium est d une très grande dureté et sa température de fusion très élevée (686 C) Quelle interaction permet d expliquer la très grande cohésion de ce cristal? (0,5pt) L ordre de grandeur de l intensité de l interaction gravitationnel est de N. Celui de l intensité de l interaction électrique est de 10-9 N. Au sein d un cristal ionique, l interaction gravitationnel est totalement négligeable devant l interaction électrique. PARTIE Etude de la réaction chimique entre les ions iodure et les ions dichromate (10 pts) Dans cette partie, on souhaite étudier la réaction chimique entre les ions iodure et les ions dichromate en milieu acide. Pour cela, on mélange deux solutions aqueuses ioniques. Une solution de dichromate de potassium et une solution d iodure de potassium et on acidifie le milieu en rajoutant un peu d acide sulfurique concentré. Données Masses molaires (g.mol -1 ) : O : 16,0 / K : 39,1 / Cr : 5,0 / I : 16,9 Formules d ions : potassium : K + / iodure : I - / dichromate : Cr O 7 -

3 On souhaite fabriquer V 1 = 100,0 ml de solution de dichromate de potassium (notée S 1 ) de concentration molaire en soluté apporté c 1 = 1, mol.l Ecrire l équation de dissolution du dichromate de potassium. (0,5pt) K Cr O 7 (s)! K + (aq) + Cr O 7 " (aq).. Rédiger très précisément le mode opératoire à suivre pour réaliser cette solution. (1,5pt) On effectue une pesée (avec une coupelle, une spatule et une balance de précision) : m(k Cr O 7 ) = n(k Cr O 7 )! M (K Cr O 7 ) = c 1! V 1! M (K Cr O 7 ) m(k Cr O 7 ) = 1,0.10 ".100,0.10 "3.(.39,1+.5, ,0) =,9.10 "1 g On place cette masse de cristaux dans une fiole jaugée de 100 ml à l aide d un entonnoir et on complète avec de l eau distillée jusqu au trait de jauge. On bouche la fiole et on agite pour homogénéiser la solution. On souhaite fabriquer V = 100,0 ml de solution d iodure de potassium (notée S ) de concentration en ions iodure égale à [I - ] = 3, mol.l -1. On dispose pour cela d une solution S 0 d iodure de potassium de concentration molaire en soluté apporté c 0 = 5, mol.l Ecrire l équation de dissolution de l iodure de potassium. (0,5pt) KI(s)! K + (aq) + I " (aq) 4.. Rédiger très précisément le mode opératoire à suivre pour réaliser cette solution. (1,5pt) On détermine le volume de solution mère S 0 à prélever pour effectuer la dilution : c 0 = V fiole "# I! $ % V pipette Protocole de la dilution : V pipette = V fiole & "# I! $ % = 100,0 & 3,0.10! c 0 5,0.10 =!1 6,0.10!3 L on verse un peu de solution mère S 0 dans un bécher ; on prélève 6,0 ml de solution mère à l aide d une pipette graduée de 10 ml munie d une propipette ; on transfert cet échantillon de solution mère dans une fiole jaugée de 100 ml ; on complète avec de l eau distillée jusqu au trait de jauge ; on bouche la fiole et on agite pour homogénéiser la solution fille. L équation bilan de la transformation que l on souhaite mettre en oeuvre est la suivante : Cr O 7! (aq) (aq) + 6I! (aq) " Cr 3+ (aq) + 3I (aq) + 7 Pour cela, on introduit dans un erlenmeyer : V = 10,0 ml de la solution S 1 de dichromate de potassium ; V = 30,0 ml de la solution S d'iodure de potassium ; V = 10,0 ml d'une solution d'acide sulfurique concentré. (les ions + sont en large excès) La solution devient alors brun-marron. Cette couleur est liée à l apparition du diiode.

4 5.. Compléter de manière littérale le tableau d avancement de la réaction sur le document en annexe : (0,5 pt) 6.. Calculer l avancement maximal de la réaction et en déduire que l ion dichromate est le réactif en défaut. (1pt) (Cr O 7! )!,1 = 0,1 = (Cr O 7! ) = c 1 " V = 1,0.10! "10,0.10!3 = 1,0.10!4 mol (I! )! 6., = 0, = #$ I! % & " V ' = 3,0.10! " 30,0.10!3 = 1,5.10!4 mol 6 6 Pour déterminer l avancement maximal, on retient la plus petite valeur. Les ions dichromate sont bien en défaut. = 1,0.10!4 mol 7.. Calculer les quantités de matière en diiode, en ion chrome III et en ion iodure, dans le mélange réactionnel, à l état final. (1,5 pts) n f (I ) = 3. = 3,0.10!4 mol n f (Cr 3+ ) =. =,0.10!4 mol n f (I! ) = (I! )! 6. = 3,0.10!4 mol 8.. En déduire les concentrations molaires de ces trois espèces dans le mélange réactionnel. (1,5pt) [ I ] = n f (I ) V + V '+ V ''' = 3,0.10!4 50,0.10!3 = 6,0.10!3 mol.l!1 "# Cr 3+ $ % = n f (Cr 3+ ) V + V '+ V ''' =,0.10!4 50,0.10 =!3 4,0.10!3 mol.l!1 n "# I! $ % = f (I! ) V + V '+ V ''' = 3,0.10!4 50,0.10 =!3 6,0.10!3 mol.l!1 9.. Calculer la concentration molaire en ion potassium dans le mélange réactionnel. (1,5 pts) Les ions potassium sont spectateurs. Ils ont été introduits avec la solution S 1 de dichromate de potassium : n 1 (K + ) =! c 1! V =!1,0.10 ".10,0.10 "3 =,0.10 "4 mol et avec la solution S d iodure de potassium : n (K + ) = "# I! $ % & V ' = 3,0.10!.30,0.10!3 = 9,0.10!4 mol!" K + # $ = n (K + 1 ) + n (K + ) = 1,10.10%3 V + V '+ V ''' 50,0.10 = %3,0.10% mol.l %1

5 PARTIE 3 Extraction par solvant (8 points) Dans cette partie, on souhaite extraire le diiode du mélange réactionnel obtenu suite à la réaction, en milieu acide des ions dichromate avec les ions iodure (voir partie, questions 5 à 9). Ce mélange réactionnel contient des ions chrome III Cr 3+, du diiode I et des ions iodure I -. Données Formules brutes : Eau ( O) / Ethanol (C 6 O) / Cyclohexane (C 6 1 ) Solubilité Eau Cyclohexane Ethanol Dans l eau Nulle Très grande Dans le cyclohexane Nulle Très grande Dans l éthanol Très grande Très grande Solution S Eau Ethanol Cyclohexane Densité 1,0 1,00 0,78 0,79 (hydrogène) C (carbone) O (oxygène) I (iode) Numéro atomique Electonégativité,1,5 3,5, Donner les représentations de Lewis des trois solvants (eau, éthanol et cyclohexane). (1,5 pts) eau O C C C C C O éthanol C C C cyclohexane.3. Parmi ces molécules, lesquelles présentent un moment dipolaire permanent? Justifier. (,5 pts) - La molécule de cyclohexane est composée uniquement de carbone et d hydrogène. Elle est donc apolaire. - La molécule d eau possède deux liaisons O- polarisées car l atome d oxygène est nettement plus électronégatif que l atome d hydrogène (3,5 >,1). De plus, du fait de la répulsion des doublets d électrons, liants et non-liants, autour de l atome d oxygène, celui-ci prend place au centre d une structure tétraédrique qui donne à la molécule d eau une forme spatiale «coudée». De ce fait, la molécule d eau présente un moment dipolaire permanent.

6 p O-! +! -! + ydrogène liaison covalente p O p O- Oxygène doublet non-liant - La molécule d éthanol possède deux liaisons C-O et O- polarisées. La forme spatiale de la molécule autour de l atome d oxygène (structure tétraédrique) fait que cette molécule présente elle aussi un moment dipolaire permanent. p O- p O-C p 3.3. La molécule de diiode présente-t-elle un moment dipolaire permanent? (1pt) En raison du mouvement incessant des électrons dans une molécule, une molécule apolaire comme le diiode présente à chaque instant t un moment dipolaire instantané non nul, bien que sa valeur moyenne dans le temps soit nulle Quel solvant extracteur faut-il choisir pour extraire le diiode de la solution? (1pt) Une molécule apolaire sera beaucoup plus soluble dans un solvant apolaire que dans un solvant polaire. La molécule de diiode aura donc beaucoup plus d affinité avec le cyclohexane que l eau ou l éthanol. Pour extraire le diiode du mélange réactionnel (qui est une phase aqueuse), on utilise donc le diiode comme solvant extracteur. Pour procéder à l extraction du diiode, on utilise une ampoule à décanter Compléter le document 3 en annexe représentant l ampoule à décanter avant et après agitation de son contenu. Préciser les couleurs des solutions et les noms des espèces chimiques présentes dans chaque phase. ( pts) PARTIE 4 Extraction par solvant (7 points) On se propose de mesurer la concentration en ions chrome III dans le mélange réactionnel par spectrophotométrie. Données Masses molaires (g.mol -1 ) : : 1,0 / O : 16,0 / Cl : 35,5 / Cr : 5,0

7 FIGURE : Spectres d'absorption des ions dichromate et chrome (III) FIGURE 1 : spectre de la lumière blanche Absorbance 1,8 1,6 1,4 1, 1 0,8 0,6 0,4 0, longueur d'onde - (nm) A (dichromate) A (chrome III) Pour réaliser ce dosage par étalonnage, on commence par réaliser une échelle de teinte de solutions de chlorure de chrome III. La solution mère de départ est obtenue par dissolution de cristaux de chlorure de chrome III hexahydraté, de formule statistique CrCl 3, 6 O. On pèse 1,35 g de ces cristaux que l on dissout dans 500 ml d eau distillée Montrer que la concentration molaire en soluté apporté de la solution mère vaut 1, mol.l -1. (1pt) c = n(crcl 3,6 O) V = m(crcl 3,6 O) M (CrCl 3,6 O).V = 1,35 (5, , ,0) !3 = 1,01.10! mol.l!1.4. Quelles sont les concentrations en espèces dissoutes [Cr 3+ ] et [Cl - ] dans cette solution? (1pt) On a donc : CrCl 3,6 O(s)! Cr 3+ (aq) + 3Cl " (aq) + 6!" Cr 3+ # $ = c = 1,0.10 % mol.l %1!" Cl % # $ = 3.c = 3,0.10 % mol.l %1 Pour réaliser l échelle de teinte, on procède par dilution de la solution mère. Le tableau ci-dessous indique les concentrations en ions chrome III des solutions filles qui constituent l échelle de teinte : Solution fille [Cr 3+ ] mol/l ,0.10-3, , , , , , , , Quel prélèvement de solution mère doit-on effectuer pour fabriquer 100 ml de la solution fille n 6? (1pt) c mère = V fiole!" Cr 3+ # $ V fille pipette V pipette = V fiole % 3+!" Cr # $ fille c = 100,0 % 6,0.10&3 = 60mL & 1,0.10 On mesure ensuite l absorbance de chaque solution fille pour établir le lien entre l absorbance A et la concentration en ions chrome III. Enfin, on trace le graphique représentant A en fonction de [Cr 3+ ].

8 1, A 1,0 0,8 0,6 0,4 0, 0 [Cr3+] mol/l 1,0,0 3,0 4,0 5,0 6,0 7,0 8,0 9,0 (!10-3 ) 4.4. Calculer le coefficient directeur de la droite. (1pt) C oefficient directeur = A = 1,1.10 " #$ Cr 3+ % & 1,0 9,0.10!3 = 1,1.10 L.mol!1 On rempli une cuve de spectrophotomètre avec un échantillon du mélange réactionnel et on mesure l absorbance à la longueur d onde #. On obtient : A # = 0, A quelle longueur d onde # doit-on régler le spectrophotomètre? Justifier. (1pt) Pour avoir le maximum de précision sur la mesure de A puis lors de la détermination de la concentration en ions chrome III dans le mélange réactionnel, il faut choisir comme longueur d onde de travail celle qui est absorbé au maximum par les ions chrome III. On détermine le # max à partir du spectre d absorption des ions chrome III (document ) :! max = 700nm 6.4. Calculer la concentration en ions chrome III dans le mélange réactionnel et comparer cette valeur à celle prévue par le calcul lors de la question 8 de la partie. (1pt) A 700nm = 0,45 = 1,1.10! "# Cr 3+ $ % "# Cr 3+ $ % = 0,45 1,1.10 = 4,1.10&3 mol.l &1 Cette valeur mesurée est cohérente avec celle calculée au II Est-il nécessaire d extraire le diiode du mélange réactionnel avant d effectuer le dosage des ions chrome III? (1pt) Une solution aqueuse de diiode est jaune-orangée. Le cercle chromatique (figure 1) indique que la molécule de diiode absorbe essentiellement les radiations bleues autour de 450 nm. Si les mesures au spectrophotomètre sont effectuées à 700 nm, le diiode ne jouera aucun rôle au niveau de l absorbance. Il n est donc pas nécessaire d extraire le diiode avec du cyclohexane pour effectuer ce dosage.

9 PARTIE 5 Dosage colorimétrique des ions iodures (6 points) On se propose dans cette dernière partie de mesurer la concentration en ions iodure dans le mélange réactionnel. Dans un premier temps, on place 10,0 ml du mélange réactionnel dans un bécher puis on verse dans ce bécher suffisamment d eau oxygénée O pour consommer la totalité des ions iodure selon la réaction : I! (aq) + O (aq) + + (aq) " I + réaction (1) La solution devient orange car les ions iodure (incolores) ont laissé place au diiode (orange). Dans un deuxième temps, on verse progressivement dans le mélange réactionnel, à l aide d une burette graduée, une solution de thiosulfate de sodium ( Na + (aq) + S O 3 - (aq) ) de concentration molaire en soluté apporté 4, mol.l -1. Il faut verser V E = 15,0 ml de thiosulfate de sodium pour assister à la décoloration totale de la solution. Tout le diiode est alors consommé selon la réaction : I (aq) + S O 3! (aq) " I! (aq) + S 4 O 6! (aq) réaction () 1.5. Compléter de manière littérale le tableau d avancement de la réaction (1) sur le document 4 de l annexe. (0,5 pt).5. Donner l équation reliant la quantité de matière de diiode formé et la quantité de matière d ion iodure consommée, lors de cette réaction (1). (1,5 pts) A l état final, tous les ions iodure sont consommés : = (I! ) n(i ) formé = n(i ) formé = (I! ) 3.5. Compléter de manière littérale le tableau d avancement de la réaction () sur le document 5 de l annexe. (0,5 pt) 4.5. Donner l équation reliant la quantité de matière de diiode consommée et la quantité de matière d ion thiosulfate qu il a fallu verser pour observer la décoloration de la solution. (1,5 pts) On verse des ions thiosulfate jusqu à observer la décoloration complète de la solution. A ce moment précis, tout le diiode est consommé. Les réactifs de la réactions () sont dans les proportions stoechiométriques : (I )! = 0 (S O 3! )!. = 0 n(i ) consommé = n(s O 3! ) versés 5.5. En déduire une relation entre la quantité de matière d ion iodure et celle en ion thiosulfate. (1pt) n(i ) formé lors de la réaction(1) = n(i ) consommé lors de la réaction()

10 (I! ) = n(s O! 3 ) versés (I! ) = n(s O! 3 ) versés 6.5. Calculer la concentration en ions iodure dans le mélange réactionnel. Comparer cette valeur à celle prévue par le calcul lors de la question 8 de la partie. (1 pt) (I! ) = n(s O 3! ) versés "# I! $ % & V = c(na S O 3 ) & V E "# I! $ % = c(na S O 3 ) & V E V = 4,0.10!3.15,0 10,0 Cette valeur mesurée est cohérente avec celle calculée au II.8. = 6,0.10!3 mol.l!1

11 NOM : ANNEXE ion iodure "receveur" Document 1 ion potassium "acteur" Document Equation Etat initial x = 0 En cours x Etat final ion iodure "acteur" Cr O 7! (aq) (aq) + 6I! (aq) " Cr 3+ (aq) + 3I (aq) + 7 Document 3 Agitation + décantation Document 4 Equation Etat initial x = 0 En cours x Etat final I! (aq) + O (aq) + + (aq) " I + Document 5 Equation Etat initial x = 0 En cours x Etat final I (aq) + S O 3! (aq) " I! (aq) + S 4 O 6! (aq)

12 NOM : ANNEXE - CORRECTION Document 1 F I/I F K/I Document Equation Cr O 7! (aq) (aq) + 6I! (aq) " Cr 3+ (aq) + 3I (aq) + 7 Etat initial x = 0 (Cr O 7! ) (I! ) 0 0 En cours x (Cr O! 7 )! x Excès (I! )! 6.x x 3x Excès Etat final (Cr O! 7 )! (I! )! 6. 3 Document 3 Cyclohexane pur (incolore) mélange réactionnel brun-marron Agitation + décantation Cyclohexane + diiode (violet) mélange réactionnel + ions chrome III (vert) + ions iodure (incolore) Document 4 Equation I! (aq) + O (aq) + + (aq) " I + Etat initial x = 0 (I! ) ( O ) ( + ) 0 0 En cours x (I! )!.x ( O )! x ( + )!.x x.x Etat final (I! )!. ( O )! ( + )!.. Document 5 Equation I (aq) + S O! 3 (aq) " I! (aq) + S 4 O! 6 (aq) Etat initial x = 0 (I ) (S O! 3 ) 0 0 En cours x (I )! x (S O! 3 )!.x.x x Etat final (I )! (S O! 3 )!..

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

Des solutions en chimie

Des solutions en chimie AP Seconde www.lycees- genevoix- signoret.fr/sciences- physiques Des solutions en chimie Dans les exercices qui suivent, on utilisera les masses molaires atomiques suivantes : M(H)=1 g/mol, M(C)=12 g/mol,

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1)

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1) TP NEW STYLE 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES/AVANCEMENT DOSAGE COLORIMÉTRIQUE D UNE SOLUTION DE LUGOL PAGE 1 / 5 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Le médicament Le Lugol est une

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

CHIMIE. À propos du chrome

CHIMIE. À propos du chrome CHIMIE Les calculatrices sont autorisées. À propos du chrome Du grec khrôma ou du latin chroma (couleur). Il a été découvert par Louis Vauquelin en 1797. Il est présent dans la croûte terrestre ( 003,

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE XIX èmes LYMPIADES DE LA CIMIE Chimie et Beauté ACADEMIE D AIX-MARSEILLE Mercredi 5 Février 2003 PRTCLE Ne pas inscrire de Nom sur les feuilles mais le numéro d anonymat. XIXe lympiades de la Chimie, année

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03 Dosage d une solution d hydroquinone On veut doser une solution d hydroquinone en utilisant ses propriétés réductrices. Pour cela, on propose deux méthodes indépendantes utilisant

Plus en détail

Pour réviser : le tableau d avancement et la dissolution et solvatation. SEULEMENT les 2 PREMIERS EXERCICES PEUVENT ETRE TRAITES AVANT VENDREDI 20/01

Pour réviser : le tableau d avancement et la dissolution et solvatation. SEULEMENT les 2 PREMIERS EXERCICES PEUVENT ETRE TRAITES AVANT VENDREDI 20/01 Pour réviser : le tableau d avancement et la dissolution et solvatation SEULEMENT les 2 PREMIERS EXERCICES PEUVENT ETRE TRAITES AVANT VENDREDI 20/01 Exercice : Prévision d un état final : 12 points environ

Plus en détail

Cours CH2. Molécules & solvants moléculaires

Cours CH2. Molécules & solvants moléculaires Cours C2 Molécules & solvants moléculaires David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Structure des ions et des molécules - Modèle de la

Plus en détail

TPG 12 - Spectrophotométrie

TPG 12 - Spectrophotométrie TPG 12 - Spectrophotométrie Travail par binôme Objectif : découvrir les conditions de validité et les utilisations possibles de la loi de Beer-Lambert I- Tracé de la rosace des couleurs Choisir un des

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 011 Cinétique chimique Exercice I Fermentation dans le vin «Le vin est une boisson provenant exclusivement de la fermentation du raison frais ou du jus de raison

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 5.

Devoir de Sciences Physiques n 5. Devoir de Sciences Physiques n 5. EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acidobasiques remonte à 1767 par

Plus en détail

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications.

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications. CH 13 Les Solutions. I- Dissolution d une espèce chimique. 1)- Définitions. 2)- Exemple. 3)- Solution saturée. 4)- Propriétés des solutions. II- Concentration d une solution. 1)- Concentration massique

Plus en détail

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et BAC S LA VANILLE La vanille est le fruit d'une orchidée grimpante, le vanillier, qui a besoin d'un climat tropical chaud et humide pour se développer. On la cultive à Madagascar, à Tahiti, à La Réunion,

Plus en détail

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore LE CUIVRE ET SES ALLIAGES DANS L HABITAT. ÉTUDE D UN PROTOCOLE EXPERIMENTAL Le cuivre a des propriétés remarquables extrêmement nombreuses, il a donc était utilisé dans l habitat de tout temps. Ses 2 propriétés

Plus en détail

Préparations de solutions aqueuses

Préparations de solutions aqueuses Préparations de solutions aqueuses. Rappels : qu est-ce qu une solution aqueuse? * Introduis grâce à une spatule quelques cristaux de permanganate de potassium dans un tube à essai. Décris l aspect de

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable?

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable? Un petit verre de nitrates? Que l on soit adepte de l eau du robinet ou fidèle à son eau embouteillée, des résidus chimiques sont présents dans l eau que nous buvons En analysant l eau du robinet, on a

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION Terminale S / Chimie A. La transformation d un système chimique est-elle toujours rapide? TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION OBJECTIF : Déterminer

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt]

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt] Nom : / 40 14 janvier 2015 Prénom :.. DS n 1 2 nde 7 Mme Grange-Reynas La calculatrice et le compagnon sont autorisés. Le sujet sera rendu avec la copie. Toutes les réponses doivent être rédigées avec

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

CHIMIE Durée : 3 heures

CHIMIE Durée : 3 heures SESSIN 009 CNCURS GE CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit. Si, au

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie P a g e 1 TS Chimie Enoncé Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie Exercice résolu La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acido-basiques remonte à 1767 par

Plus en détail

1 ère S L alcootest Chimie Mesure

1 ère S L alcootest Chimie Mesure Page 1 sur 5 1 ère S Chimie Mesure - Enoncé - A. Première partie : la formule de Widmark Monsieur Bacchus, de masse M = 80 kg, consomme de l alcool au cours d un repas : il boit 3 verres de vin (1 verre

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental Compétences travaillées : Extraire une information utile Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental E1. Construire le modèle moléculaire de la molécule

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NON PROGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur La composition

Plus en détail

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015 DS SCIENCES-PHYSIQUES Premières 5-6-7 S Mardi 10 novembre 2015 Sans moyen de communication Sans documents Calculatrice Autorisée Durée : 2 heures Bien lire le sujet avant de commencer car les 4 parties

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

BANQUE D EPREUVES G2E. CHIMIE Durée : 3 heures

BANQUE D EPREUVES G2E. CHIMIE Durée : 3 heures SESSION 23 BANQUE D EPREUVES G2E CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices ne sont pas autorisées pour cette épreuve. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit.

Plus en détail

TP DE SELECTION REGIONALE

TP DE SELECTION REGIONALE Olympiades Nationales de Chimie 2010/2011 thème «la chimie de l'eau» TP DE SELECTION REGIONALE L'eau salée au quotidien Cette séance de TP comporte trois parties : une partie de chimie organique, où l'on

Plus en détail

AP7 SPECTROSCOPIE UV-VISIBLE :

AP7 SPECTROSCOPIE UV-VISIBLE : P7 SPETROSOPIE UV-VISILE : Données : Spectre de la lumière blanche : (ci-contre) ercle chromatique : (ci-contre) Deux couleurs diamétralement opposées sont complémentaires. Loi de eer-lambert : Soit une

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

Chimie, enseignement de spécialité : Formule brute d'un acide gras

Chimie, enseignement de spécialité : Formule brute d'un acide gras Baccalauréat des voies générale et technologique Épreuve de physique-chimie de série S Annales 0 : exemples d exercices BO n 27 du 4 juillet 2002 Chimie, enseignement de spécialité : Formule brute d'un

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Cinétique d une réaction chimique

Cinétique d une réaction chimique Exercices chapitre 02 Cinétique Cinétique d une réaction chimique Le dibrome Br 2 est à la fois un oxydant (couple Br 2(aq)/ Br - - (aq)) et un réducteur (couple BrO 3 (aq )/Br 2(aq)). 1. Écrire la demi-équation

Plus en détail

TP Spectrophotométrie

TP Spectrophotométrie TP Spectrophotométrie dosage par étalonnage Suivi cinétique d une réaction d oxydoreduction 1. Objectifs Se familiariser avec l utilisation d un spectrophotomètre Retrouver la loi de Beer. Utiliser la

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques

Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques Introduction : n a parlé dans le premier chapitre de physique de solutions qui étaient capable de conduire le courant électrique, nous allons les étudier

Plus en détail

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS]

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS] DEVOIR COMMUN DE PHYSIQUE-CHIMIE, ÈRE S, MAI 203 CORRECTION PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [0 POINTS] 4 "" = point A. Qu'est-ce que l'eau? 2 A.. H : (Z = ) : K ; O : (Z = 8) : K 2 L 6 A..2

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) BON COURAGE ET BONNE ANNÉE À TOUTES ET À TOUS Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral

Plus en détail