Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA"

Transcription

1 Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Septembre 2015

2 La présente norme est assujettie aux demandes de droits d auteur de l Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) et de l Organisation internationale de normalisation (ISO). Il est interdit de reproduire le contenu de cette publication sous quelque forme que ce soit, ni par quelque moyen que ce soit (p. ex., à l aide d un système d extraction électronique), sans l accord préalable et écrit de l ACSTA. Toute demande concernant la Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA 2015 doit être transmise à l'acsta.

3 CONTENU A. OBJECTIF DE LA NORME... 1 B. APPLICATION... 1 C. QUALIFICATION D UN TIERS... 1 D. SYSTÈME D ÉVALUATION... 2 E. LIEN ENTRE LA PRÉSENTE NORME ET LA NORME ISO/DIS... 2 F. EXIGENCES Partie 1 Engagement de l équipe de direction Partie 2 Capacités financières et generals Partie 3 Optimisation des ressources humaines Partie 4 Excellence de la prestation de services Partie 5 - Mesure du rendement et amélioration continue Partie 6 Amélioration continue... 7 ANNEXE A... 8 Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page i of ii

4 A. OBJECTIF DE LA NORME La Norme établit de nouvelles exigences en matière d'assurance de la qualité qui s'appliquent aux organisations qui souhaitent répondre aux futures demandes de propositions (DP) relatives à des services de contrôle dans les aéroports canadiens désignés. À ce titre, elle constitue aussi un élément important des exigences de certification des fournisseurs de services de contrôle pour les organisations qui veulent conclure des ententes sur les services de contrôle aux aéroports (ESCA) avec l'administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA). Les exigences de la Norme s appliquent à toute organisation qui souhaite être prise en compte pour la prestation de services de contrôle dans les aéroports : - pour une ESCA à long terme; - provisoirement par l intermédiaire du Programme de substitution des services de contrôle («PSSC») de l ACSTA. La Norme est conçue afin de s assurer que les organisations utilisent une approche systématique et intégrée en matière de gestion du rendement organisationnel. Cette perspective des systèmes englobe la gestion de toute l organisation ainsi que de ses composantes afin d obtenir les résultats souhaités. Les exigences précisées dans la Norme facilitent aussi l atteinte des objectifs suivants : prestation de services de qualité en amélioration constante aux intervenants afin d'assurer la viabilité de l organisation; amélioration constante de l efficacité et des capacités globales; apprentissage organisationnel et personnel. B. APPLICATION La Norme comporte des exigences normatives et non normatives. Quand des exigences non normatives ont cours, les organisations sont encouragées à mettre au point et à employer des approches originales, adaptées et souples pour satisfaire à ces exigences. Les exigences non normatives favorisent des améliorations par palier et importantes. Les exigences seront appliquées en tenant compte de la taille de l organisation et du type d'organisation pour choisir les outils, les techniques, les systèmes et la structure organisationnelle nécessaires afin de satisfaire à la Norme. C. QUALIFICATION D UN TIERS L ACSTA a retenu les services de l Office des normes générales du Canada (ONGC) pour évaluer les organisations par rapport à la Norme. L ONGC est accrédité par le Conseil canadien des normes (CCN) pour évaluer la conformité des systèmes de gestion de la qualité à la norme ISO/DIS 9001:2015 (2014) et les enregistrer selon cette dernière. L ONGC planifiera et réalisera Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 1 of 8

5 ces évaluations conformément aux lignes directrices ISO pour la vérification des systèmes de gestion de la qualité (ISO 19011:2011), et tous les vérificateurs seront certifiés ISO. D. SYSTÈME D ÉVALUATION Une organisation sera évaluée en fonction de son approche pour satisfaire aux exigences de la Norme et de l application de ces exigences dans l organisation. Le terme «approche» fait expressément référence : aux méthodes utilisées pour réaliser le processus; à la pertinence des méthodes; à l efficacité de l utilisation des méthodes par l'organisation; au degré de reproductivité de l approche et de fiabilité des données ainsi que des renseignements sur lesquels elle est fondée (c.-à-d., systématique). Le terme «déployé» fait référence à la mesure dans laquelle : l approche est appliquée de façon uniforme; toutes les unités de travail appropriées utilisent l approche. Pour chaque exigence, l organisation recevra la cote conforme ou non conforme. E. LIEN ENTRE LA PRÉSENTE NORME ET LA NORME ISO/DIS 9001:2015 (2014) À l intention des organisations qui suivent la norme ISO/DIS 9001:2015 (2014) sur la gestion de la qualité, le tableau de l annexe A fait des recoupements entre la Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA et la norme ISO/DIS 9001:2015 (2014), du point de vue de l ACSTA. En outre, l ONGC appliquera à sa discrétion son expérience et sa compréhension de l évaluation des systèmes de gestion. F. EXIGENCES 1. Partie 1 Engagement de l équipe de direction 1.1 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour confirmer l engagement de ses hauts dirigeants à élaborer et à mettre en œuvre son système de gestion ainsi qu à améliorer continuellement son efficacité. Elle doit au moins s assurer : a) que les administrateurs et l équipe de direction peuvent fournir la preuve d une vérification menée par une autorité policière canadienne attestant que leur casier Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 2 of 8

6 judiciaire est vierge ou ont obtenu une habilitation de sécurité de niveau «secret» du gouvernement du Canada; b) que la mission, les valeurs et le code d éthique de l'organisation sont documentés et promus dans toute l organisation; c) que les niveaux de responsabilité et de pouvoir de la direction sont conformes au mandat, à la taille et à la complexité de l organisation, documentés et compris par les employés; d) qu'il existe des procédures et des éléments probants selon lesquels l équipe de direction informe tous les employés de l importance de satisfaire aux exigences du client ainsi qu aux exigences légales et réglementaires; e) qu'il existe des procédures et des éléments probants selon lesquels l équipe de direction examine, à des intervalles prévus, le système de gestion de l'organisation, afin de s assurer qu il respecte ou dépasse les exigences du client ainsi que les exigences légales et réglementaires. f) Définir et avaliser une politique sur la gestion des risques qui est conforme à la mission et aux valeurs de l'organisation, et assure le respect des exigences légales et réglementaires. L'équipe de direction s'assure que les ressources nécessaires sont affectées au sein de l'organisation et que la politique est communiquée dans l'ensemble de l'organisation. L équipe désigne : i) les responsables des risques qui ont la responsabilité et le pouvoir de gérer les risques; ii) les personnes responsables de l'élaboration, de la mise en œuvre et du maintien du cadre de gestion des risques; iii) les autres personnes au sein de l'organisation ayant des responsabilités en ce qui a trait au processus de gestion des risques. iv) Établir des processus de mesure du rendement et des processus d établissement de rapports et de transmission des problèmes à un échelon supérieur externes ou internes. 2. Partie 2 Capacités financières et generals 2.1 L organisation doit, dans la mesure du possible, fournir des états financiers vérifiés pour les trois (3) années précédentes. Dans le cas contraire, elle devra fournir : a) des documents faisant état des instruments de crédit et d emprunt, actuels et à long terme (c.-à-d., les marges de crédit, les prêts, etc.), vérifiés et approuvés par une institution de crédit ou bancaire; b) des documents des institutions de crédit de l organisation attestant que l organisation ne viole aucune des conventions bancaires des institutions de crédit, vérifiés et approuvés par une institution de crédit ou bancaire. 3. Partie 3 Optimisation des ressources humaines 3.1 L organisation doit démontrer qu'elle dispose d'un processus de planification afin de garantir qu elle a la capacité de faire face aux défis en matière de ressources humaines Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 3 of 8

7 présentés par les conditions et les marchés de l emploi nationaux, régionaux et locaux; elle doit au moins démontrer comment elle évalue ses besoins en matière de capacité et de compétences de ses effectifs, notamment les niveaux de dotation, de compétences et d habiletés. 3.2 L organisation doit démontrer qu'elle dispose de programmes ou d'activités conçus afin de favoriser une culture organisationnelle qui contribue à motiver l'effectif. 3.3 L organisation doit démontrer qu'elle dispose d'un système d information sur les ressources humaines et de procédures connexes qui permettent au moins : a) de saisir des rapports électroniques et sur papier renfermant des renseignements pertinents sur les employés, par exemple, la formation, la disponibilité et les connaissances linguistiques; b) de connaître le statut actuel des employés et les intervalles prévus pour la mise à jour et la tenue des dossiers; c) de modifier ou d'adapter le système, afin d ajouter et de mettre à jour les nouvelles exigences en matière de renseignements sur les employés. 3.4 L organisation doit démontrer qu'elle dispose d'un système de sécurité des renseignements et de procédures connexes qui comprennent au moins : a) une politique ou une stratégie documentée pour l'exécution d'une évaluation des risques pour la sécurité des renseignements à des intervalles planifiés ou lorsque des changements importants sont proposés ou se produisent. b) de contrôler des changements prévus, d examiner les conséquences de changements non souhaités et de prendre des mesures pour atténuer les effets négatifs. c) d établir et de contrôler tous les processus impartis. d) de mettre en œuvre un processus de traitement des risques pour la sécurité afin de : i) sélectionner les options de traitement des risques pour la sécurité qui conviennent; ii) déterminer tous les contrôles qu'il faut mettre en œuvre; iii) mettre en œuvre et surveiller les résultats. 3.5 L organisation doit démontrer qu'elle dispose d'un système et de procédures de paie permettant de verser aux employés une rémunération exacte, dans les délais prescrits. 3.6 L organisation doit démontrer qu'elle dispose de processus de recrutement et de maintien de l'effectif permettant de trouver et de conserver les ressources humaines nécessaires pour doter les postes dans la catégorie de la gestion et les autres catégories. Elle doit au moins disposer : a) d'une politique ou stratégie documentée afin d attirer de nouveaux employés; b) d'une politique ou stratégie documentée afin de garder les employés en poste; c) d'une politique ou stratégie documentée pour le perfectionnement professionnel; d) d'un programme de rémunération et d avantages sociaux documenté; e) de programmes visant à accroître l engagement et la participation des employés; f) d un programme d aide aux employés; g) d un programme de reconnaissance et de récompense; h) d un programme de formation fondé sur les aptitudes et les connaissances; Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 4 of 8

8 i) d'évaluations préalables à l emploi des qualifications des employés, y compris des critères d évaluation de la pertinence de leurs aptitudes relativement à l emploi et de leurs compétences en matière de service à la clientèle; j) d'une procédure de vérification des références des employés. 3.7 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus et ressources nécessaires à la gestion des employés qui fournissent des services à un tiers et qui sont représentés par un syndicat, y compris : a) le règlement des conflits, la négociation collective, la gestion de la transition des ressources; b) une expérience et une compréhension de : i) l administration d une convention collective (c.-à-d., le règlement des conflits de travail dans le cadre du processus de règlement des griefs et d arbitrage) en fournissant des copies des conventions collectives; ii) une politique ou une stratégie documentée de négociation des conventions collectives; iii) une politique ou une stratégie documentée de gestion des interruptions de travail légales et illégales de la part des employés. 4. Partie 4 Excellence de la prestation de services 4.1 L organisation démontrera qu'elle dispose des processus et ressources nécessaires afin de : a) déterminer les exigences du client (mentionnées ou non par le client) relatives aux activités de prestation de services et aux activités subséquentes; b) déterminer les exigences légales ou réglementaires liées au service; c) déterminer comment résoudre et appliquer les modifications au contrat; d) déterminer et d'appliquer des moyens efficaces de communiquer aux clients des renseignements liés à la prestation de services, y compris les modifications au contrat. 4.2 L organisation doit démontrer qu'elle dispose d'un processus d établissement des horaires de travail prévoyant l affectation de ressources afin de répondre aux exigences des clients et du service, y compris : a) une procédure permettant de faire face aux demandes variables qui comprend des employés à temps partiel, à quart de travail fractionné et à temps plein; b) la capacité de démontrer son utilisation en fournissant des horaires de travail actuels et antérieurs. 4.3 L organisation doit démontrer qu'elle dispose de processus de gestion administrative, y compris de processus visant à garantir la transmission opportune de renseignements exacts, y compris, au moins : a) les détails de facturation; b) une justification des coûts; c) une autorisation de travail ou de facturation; d) l existence d un système d enregistrement des heures de travail; Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 5 of 8

9 e) des politiques et procédures organisationnelles d inscription et d approbation des heures de travail; f) un système d inscription des heures de travail comprenant des fonctions de rapport et de contrôle; g) un processus servant à comparer la répartition de l'effectif au registre de paie et aux documents justificatifs. 4.4 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus ainsi que des ressources nécessaires pour planifier et exécuter des activités de prestation de services dans des conditions contrôlées, y compris, au moins : a) la disponibilité d instructions de travail facilement repérables; b) une procédure de diffusion auprès des employés des instructions de travail mises à jour et nouvelles; c) une surveillance de la gestion; d) la disponibilité et l utilisation d équipement et d appareils de mesure, au besoin. 4.5 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour assurer la garde des biens du client qui sont sous son contrôle ou qu elle utilise. 4.6 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus ainsi que des ressources nécessaires pour planifier et exécuter des activités d intervention d urgence dans le cadre de la prestation des services. 5. Partie 5 - Mesure du rendement et amélioration continue 5.1 L organisation doit démontrer sa capacité d'établir des rapports sur les indicateurs de rendement contractuel clés et sur la manière dont elle mesure les résultats obtenus à l aide des indicateurs de rendement clés en fournissant des copies de rapports sur la gestion du rendement actuels et antérieurs. 5.2 L organisation doit démontrer de quelle manière elle recueille les données nécessaires pour surveiller et évaluer le processus de prestation des services, y compris, au moins : a) les rapports de satisfaction des clients; b) les rapports sur les taux de départ des employés; c) les rapports sur la conformité aux exigences du service. 5.3 L organisation doit démontrer de quelle manière elle analyse et évalue les données nécessaires pour surveiller et évaluer le processus de prestation des services, y compris, au moins : a) assurer la conformité aux exigences du service; b) évaluer et accroître la satisfaction de la clientèle; c) évaluer le rendement des fournisseurs externes; d) assurer la conformité et l'efficacité du système de gestion et déterminer le besoin ou les occasions d'amélioration. Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 6 of 8

10 5.4 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour effectuer des vérifications internes à intervalles prévus afin de fournir des renseignements visant à déterminer si le système de gestion : a) respecte les exigences de cette norme; b) respecte ses propres exigences relativement à son système de gestion; est mis en œuvre et maintenu efficacement. 6. Partie 6 Amélioration continue 6.1 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des mesures de contrôle nécessaires ainsi que des responsabilités et pouvoirs connexes pour gérer les services non conformes aux normes, et pour faire en sorte que ces services ne soient plus fournis. 6.2 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus nécessaires pour éliminer la cause des non-conformités, empêcher qu elles se répètent et prévenir les non-conformités possibles, y compris au moins une procédure visant à : a) examiner les non-conformités (y compris les plaintes des clients); b) déterminer la cause des non-conformités; c) déterminer les mesures à prendre et les mettre en œuvre; d) établir un compte rendu des résultats des mesures prises; e) examiner les mesures correctives prises. 6.3 L organisation doit démontrer qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour assurer une amélioration continue, y compris, au moins : a) prendre en considération les résultats d'analyse et d'évaluation et l'examen de la direction pour vérifier s'il y a des cas de rendement insuffisant ou des occasions qui devraient être examinés; b) sélectionner et utiliser les outils et les méthodologies applicables pour mener une enquête sur les causes du rendement insuffisant et pour appuyer l'amélioration continue. Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 7 of 8

11 ANNEXE A Lien entre la présente Norme et la norme ISO/DIS 9001:2015 À l intention des organisations qui suivent la norme ISO/DIS 9001:2015 (2014) sur la gestion de la qualité, le tableau ci-dessous fait des recoupements entre la Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA et la norme ISO/DIS 9001:2015 (2014), du point de vue de l ACSTA. En outre, l ONGC appliquera à sa discrétion son expérience et sa compréhension de l évaluation des systèmes de gestion. Titres des sections Numéros de pages Partie 1 Engagement de l équipe de direction 6 Réf. à la norme ISO Engagement de l équipe de direction 5.1.1, 5.1.2, 5.3, 7.4, Partie 2 Capacités financières et générales États financiers Partie 3 Optimisation des ressources humaines Capacité 7.1.1, Main-d œuvre motivée 7.2, Système d information sur les ressources humaines Système de paie 7.1.3, Recrutement du personnel 7.1.6, Gestion du personnel représenté par un syndicat Partie 4 Excellence de la prestation des services Prestation de services 8.2.2, Établissement des horaires de travail Gestion administrative Contrôle de la prestation des services Biens du client Contrôle d urgence Partie 5 Mesure du rendement et amélioration continue Rapport sur les indicateurs clés liés à l exécution du contrat Données sur la surveillance et la mesure de la prestation des services 5.3 Contrôle d un service non conforme Mesure préventive et corrective Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Page 8 of 8

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015) Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)?

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)? OBJET Les dossiers et l information sont d importants biens stratégiques pour une organisation et, comme c est le cas d autres éléments organisationnels (ressources humaines, capital et technologie), ils

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Mandat d audit confié à l expert-réviseur

Mandat d audit confié à l expert-réviseur Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 2.1.4 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a Vérification de la gestion des risques V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C J u i n 2 0 1 0 Juin 2010 i 1.0 Sommaire

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

ISO 9001 - MANUEL QUALITE

ISO 9001 - MANUEL QUALITE Ecole Certifiée ISO 9001 version 2000 par BVQI L IPAC est composé de 3 instituts IPAC Commerce, Tourisme, Gestion, Management IMSA Santé & Accompagnement IMNE Nature & Environnement ISO 9001 - MANUEL QUALITE

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE B Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I NOVEMBRE 2000 DIRECTIVE TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Résumé... 2 1.0 OBJET... 3 2.0 CONTEXTE... 3 3.0 CRITÈRES D ACCEPTABILITÉ... 3 3.1

Plus en détail

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Olivier Terrettaz Expert diplômé en finance et controlling Economiste d'entreprise HES Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Gouvernement d'entreprise Définition Le gouvernement

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008 ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition Décembre 2008 ISO 9001:2008 Modalités de transition Extrait du communiqué joint de IAF et ISO sur la mise en œuvre de la certification accréditée selon

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes.

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. QMS-AUD-01 Audits internes 1 Domaine et application 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. 1.2 Domaine d application Tous les aspects du SGQ

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key

Ministère de la Formation et des Collèges et Universités. Système d information d Emploi Ontario. Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key Ministère de la Formation et des Collèges et Universités Système d information d Emploi Ontario SIEO Inscription de niveau de sécurité moyen à ONe-Key pour les abonnés des agences de formation par l apprentissage

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

Note de mise en œuvre

Note de mise en œuvre Note de mise en œuvre Objet : Tenue des données par les institutions appliquant l approche standard ou une approche de mesure avancée (AMA) Catégorie : Fonds propres N o : A & A-1 Date : Mai 2006 I. Introduction

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA et son musée affilié, le Musée canadien de la photographie contemporaine Approuvée par le conseil d'administration du MBAC, le 22 mars

Plus en détail