LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013"

Transcription

1 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme d affaires en Bourgogne, mis en place en 2011, avait connu une évolution importante en 2012 par suite de la fusion des deux labels «Bourgogne Séminaires» et «Bourgogne Events», désormais réunis sous l intitulé «Bourgogne Séminaires & Events». Tout au long de l année 2013, de nouveaux prestataires ont été visités et labellisés, si bien qu à l automne, le nombre de prestataires interrogés était de 141. Sur le plan qualitatif, le panel des répondants a gagné en variété puisqu il compte désormais plusieurs palais des congrès parmi les répondants réguliers, ce qui n est pas sans incidence sur le profil des réponses. Mais surtout, en 2013, la participation à l enquête mensuelle a connu une amélioration considérable, avec une moyenne proche de 45 %. 2. Le dispositif Tourinstat Techniquement, le dispositif s inscrit dans l ensemble des suivis statistiques mis en place progressivement depuis 2007 par Bourgogne Tourisme avec la société 6TM basée à Rennes et son outil Tourinstat, avec un questionnaire spécifique (type et envergure de chaque manifestation, type et origine de l organisateur, origine et nombre des participants, durée totale). Le principe de fonctionnement retenu est un ing

2 automatique en début de mois portant sur les fréquentations du mois écoulé, suivi par une relance en cours de mois auprès de ceux qui n ont pas réagi à la sollicitation. Une enquête ciblée à la fin de l année 2012 et début 2013 avait permis d obtenir un panel des répondants de 2012 plus homogène que celui de 2011 au fil des mois. Sur cette base, la plupart des participants ont continué de répondre avec régularité à l enquête. 3. Les réponses obtenues En 2013, les ings ont généré entre 58 et 73 réponses de prestataires par mois, soit entre 41 % et 52 % de répondants. Ceci représente une multiplication par 3,5 du taux de retour. C est une progression considérable par rapport à 2012, et on peut estimer que les réponses reflètent ainsi de mieux en mieux la réalité économique du tourisme d affaires en Bourgogne. Par ailleurs, la participation des répondants est restée très régulière. Compte tenu de la modification considérable subie par le panel, il faut cependant rester prudent dans les comparaisons avec les années précédentes. La tendance début 2014 est à une stagnation des taux de réponse, qui nécessitera une animation soutenue du réseau afin d aboutir à des retours qui permettront une véritable comparaison avec 2013 sur la base d un panel à peu près stable, en tout cas subissant moins de changements que les années précédentes. II. LES MANIFESTATIONS ORGANISEES : VOLUMES ET TYPES 1. Caractéristiques globales Au total, les répondants ont reçu, en 2013, 3161 manifestations relevant du tourisme d affaires (contre 1557 en 2012). Les niveaux d activité étaient toujours très divers, des réponses ayant porté sur des mois sans aucune rencontre professionnelle. Le volume global de journées générées ainsi

3 documentées était de 4284,5 (contre en 2012) et le nombre total de personnes accueillies dans le cadre de ces journées de (contre en 2012). Leur durée moyenne était de 1,35 journée (contre 1,5 en 2012). 2. Types et durées de manifestations Parmi les différents types de manifestations recensées, les journées de travail représentent la moitié (50 %), pour une durée moyenne de 1,18 journée. Avec près d un quart des rencontres (24 %), l énigmatique catégorie des «autres réunions» se place désormais en 2 e position, devant les séminaires résidentiels (19 %) ; leur durée moyenne est respectivement de 1,1 journée pour les «autres» et de 2,15 journées pour les séminaires résidentiels. Les durées les plus courtes sont celles des incentives (1,23 % des manifestations), avec 1,08 journée seulement. 3. Fréquentation par types Les différents types de rencontres professionnelles se répartissent autrement dès lors qu on regarde le nombre de personnes rassemblées. Les congrès et conventions, notamment, qui ne représentent qu une part des journées (3,22 %) à peine supérieure à celle des manifestations (3 %), se distinguent fort logiquement par leur nombre élevé de participants (17 % du total), dépassé uniquement par celui, peu parlant, des «autres réunions», désormais en tête avec 42,8 % de l effectif total des personnes accueillies, et par celui des journées de travail (26 %). Les journées de travail restent néanmoins leader des journées générées avec 43 % du total. A l inverse, les séminaires résidentiels représentent 30 % des journées générées pour à peine 10 % des personnes reçues. Les «autres réunions» forment la troisième grande catégorie des journées

4 générées (20 %), bien en-deçà de l effectif des participants qu elles représentent. Les séminaires avec loisirs et les incentives ne représentent plus qu une part infime (1 à 2 %) des journées et des participants, tout comme des manifestations. III. ORGANISATEURS ET PROVENANCES 1. Les organisateurs : prépondérance des entreprises L évolution du panel n affecte pas fondamentalement le constat le plus net concernant la nature des organisateurs : massivement, ce sont des entreprises qui «font» l activité du tourisme d affaires en Bourgogne, générant la majeure partie des manifestations recensées (68,8 %), des journées générées (69,7 %) et mais dans une mesure moindre du volume global de participants (57 %). La part des entreprises dépasse même 78 % parmi les manifestations d envergure nationale et 75 % des journées générées par ces manifestations. Parmi les manifestations d envergure internationale, les entreprises ont généré 77 % des journées et réuni plus de 73 % des participants. L apport des associations et fédérations est cependant loin d être négligeable puisque, dans le cadre de 13,7 % des événements et 13,4 % des journées générées, elles ont fait venir 24,6 % des participants. Leur part est particulièrement élevée non seulement parmi les congrès et conventions, mais aussi parmi les «autres rencontres». 2. L atout géographique : une destination entre Paris et Lyon La provenance des organisateurs des réunions d affaires en Bourgogne recensées confirme plus que jamais l avantage que tire notre région de son positionnement entre les deux grands bassins de population et

5 d activités économiques que sont l Ile-de-France et la région lyonnaise, désormais complété par le nouvel atout de la liaison à grande vitesse avec l Alsace et la Suisse grâce au TGV Rhin-Rhône. Si les Bourguignons eux-mêmes en ressortent, et de loin, comme les premiers acteurs, l apport des deux grandes régions voisines n en est pas moins substantiel. Comme les années précédentes, plus de la moitié (52,6 %) des organisateurs étaient bourguignons, générant en % des journées et drainant 57 % des participants, donc des manifestations plus courtes mais à plus forts effectifs que la moyenne. En 2013, l Ile-de-France venait toujours en 2 e position, loin devant les autres régions, pour le nombre de manifestations avec 22,7 % des organisateurs et pour les journées générées avec 25 %, mais ne s est trouvée qu à la 6 e place pour les personnes réunies puisque moins de 2 % des participants ont été amenées dans les événements recensés par des organisateurs franciliens. Elle se retrouve ainsi non seulement derrière Rhône-Alpes (2,2 % des participants réunis), toujours 3 e pour la part des manifestations organisées (5,8 %) comme pour celle des journées générées (5,9 %), mais surtout derrière les effectifs réunis par des organisateurs à provenance multiple (plusieurs régions françaises, Français et étrangers ou encore plusieurs pays étrangers) qui ont représenté 25 % du total des participants, mais dans seulement 2 % des manifestations lesquelles se sont déroulées sur 2,25 % des journées. En 65 rendez-vous seulement, près de personnes ont ainsi été réunies en Bourgogne pour une durée moyenne de 1,5 journée et avec un effectif moyen dépassant 650 participants par des organisateurs à provenance multiple.

6 Les organisateurs des deux grandes régions voisines ont donc contribué pour un peu moins d un tiers au nombre de rencontres (28,5 %) et aux journées générées (30,8 %), mais pour seulement 4 % au nombre de personnes reçues au titre du tourisme d affaires par les répondants à l enquête. Ensemble, les organisateurs basés en Bourgogne et dans ses deux grandes régions voisines ont ainsi généré plus de 80 % des événements. Parmi les autres provenances des organisateurs, on relève pour 2013, à côté de nombreuses régions françaises et, comme marchés étrangers, la Suisse, l Allemagne, la Belgique la Grande-Bretagne et, comme nouveaux venus, les Pays-Bas. Même si l évolution du panel peut largement expliquer cette ouverture plus forte à l international, elle illustre parfaitement les atouts et la vocation de la Bourgogne pour l accueil des réunions d affaires. 3. La Bourgogne, terre de rencontres professionnelles En regardant la provenance des participants aux rencontres recensées, le poids de l activité intra-bourguignonne se confirme toujours (65 % des manifestations, 57 % des participants et 55 % des journées générées), mais celui de l Ile-de-France et de Rhône-Alpes paraît davantage relativisé que précédemment (entre 4 et 8 %, selon le critère considéré, pour l ensemble des deux régions), tandis qu apparaît massivement le groupe des réunions rassemblant des participants de plusieurs régions, avec 17,9 % des rencontres pour 24 % des journées et 26,9 % des participants. En 2013 ont été recensés des participants venus du Centre, de Franche- Comté, de Champagne-Ardenne, d Alsace, d Auvergne et de Lorraine, ainsi que de Belgique, de Suisse, d Allemagne, de Grande-Bretagne et,

7 nouveauté 2013, des Pays-Bas. La montée en rang de l Alsace incite à y voir au moins en partie un «effet TGV». Un peu plus d 1 % des manifestations réunissait Français et étrangers, pour plus du double (2,6 %) en part des journées et, surtout, 5,27 % des participants. Le constat est d autant plus clair que la part d incertitude à propos de l origine des organisateurs a fondu (1,2 % seulement de «non communiqué» parmi les effectifs accueillis) : l accessibilité de la Bourgogne alliée à la renommée de ses produits, la qualité de ses lieux d accueil et un rapport qualité-prix intéressant, notamment en comparaison avec Paris, sont des atouts indéniables. De manière générale, parmi les régions françaises aussi bien que parmi les marchés étrangers, l origine du groupe était loin de coïncider avec celle de l organisateur, ce qui souligne encore davantage le rôle de «terre d accueil» bien placée aux yeux des organisateurs pour y convier leurs clients et leurs partenaires, sans oublier leurs collaborateurs. Hannelore Pepke Chargée d études marketing

8 Annexe 1 : Les types de rencontres professionnelles 3% 2% Nombre de manifestations % 1% Journées de travail 19% Autres réunions 24% 50% Séminaire résidentiel Congrès / Convention Séminaire avec loisirs Incentive uniquement Nombre de participants % 2% 1% 1% 43% Autres réunions Journées de travail Congrès / Convention 17% Séminaire résidentiel Séminaire avec loisirs Incentive uniquement 26% 20% 3% 2% 1% 1% Journées générées en 2013 Journées de travail Séminaire résidentiel 43% Autres réunions Congrès / Convention Séminaire avec loisirs Incentive uniquement 30%

9 Annexe 2 : Les types d organisateurs de rencontres professionnelles Manifestations par types d'organisateurs 5,60% 2,20% 9,71% Entreprise Association / Fédération Autres 13,72% 68,77% Agence 11,94% 24,62% 5,56% Participants par types d'organisateurs 0,86% 57,03% Entreprise Association / Fédération Autres Agence 13,38% 9,27% Journées générées par type d'organisateur 5,69% 1,95% Entreprise Association / Fédération Autres Agence 69,71%

10 Annexe 3 : L origine des organisateurs 22,68% 52,61% Manifestations par origine des organisateurs 2,78% 5,76% 3,76% 2,31% 1,90% 1,80% 0,82% 0,79% 0,66% 0,89% 0,98% 0,85% 1,39% 0,25% 0,19% 0,13% 0,09% 0,03% Bourgogne Ile de France Rhône-Alpes Autres régions françaises PACA Plusieurs régions françaises Franche-Comté Centre Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Nord-Pas-de-Calais Auvergne Suisse Allemagne Belgique Plusieurs pays étrangers Autres pays étrangers Français et étrangers Grande-Bretagne Pays-Bas Participants par origine des organisateurs 2,19% 1,20% 0,32% 5,26% 2,85% 1,87% 26,90% 0,92% 0,66% 0,27% 0,13% 0,10% 56,96% 0,28% 0,08% 0,05% 0,04% 0,01% Bourgogne Plusieurs régions françaises Français et étrangers Plusieurs pays étrangers Rhône-Alpes Ile de France Autres régions françaises Autres pays étrangers Centre Franche-Comté Auvergne Champagne-Ardenne Pays-Bas Suisse Alsace Grande-Bretagne Nord-Pas-de-Calais Lorraine PACA Belgique Allemagne

11 24,88% 48,85% Journées générées par origine des organisateurs 5,88% 3,70% 3,68% 2,13% 2,05% 1,04% 0,92% 0,75% 0,69% 0,63% 1,47% 1,54% 1,79% 0,35% 0,33% 0,27% 0,23% 0,11% 0,09% 0,07% Bourgogne Ile de France Rhône-Alpes Autres régions françaises PACA Plusieurs régions françaises Franche-Comté Centre Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Nord-Pas-de-Calais Auvergne Suisse Autres pays étrangers Allemagne Belgique Plusieurs pays étrangers Français et étrangers Grande-Bretagne Pays-Bas

12 Annexe 4 : L origine des participants Manifestations par origine des participants 17,86% 4,68% 65,14% 3,09% 2,29% 2,04% 1,18% 0,86% 0,64% 0,57% 0,29% 0,29% 0,22% 0,19% 0,67% 0,16% 0,13% 0,10% 0,10% 0,03% 0,03% Bourgogne Plusieurs régions françaises Ile de France Rhône-Alpes Autres régions françaises Français et étrangers Centre Plusieurs pays étrangers Franche-Comté Auvergne Champagne-Ardenne Alsace Autres pays étrangers Suisse Nord-Pas-de-Calais Lorraine PACA Grande-Bretagne Pays-Bas Allemagne Belgique 26,90% 56,99% 5,27% Nombre de participants par leur origine 2,85% 2,20% 1,83% 1,21% 0,92% 0,66% 0,30% 0,27% 0,13% 0,28% 0,09% 0,08% 0,05% 0,04% 0,01% Bourgogne Plusieurs régions françaises Français et étrangers Plusieurs pays étrangers Rhône-Alpes Ile de France Autres régions françaises Autres pays étrangers Centre Franche-Comté Auvergne Champagne-Ardenne Pays-Bas Suisse Alsace Grande-Bretagne Nord-Pas-de-Calais Lorraine PACA Belgique Allemagne

13 24,08% 55,20% Journées générées par origine des participants 5,99% 2,74% 2,60% 2,25% 1,07% 0,63% 1,25% 0,37% 0,29% 0,78% 0,26% 0,26% 2,22% 0,26% 0,14% 0,09% 0,08% 0,07% 0,07% 0,05% Bourgogne Plusieurs régions françaises Ile de France Français et étrangers Autres régions françaises Rhône-Alpes Plusieurs pays étrangers Centre Franche-Comté Autres pays étrangers Auvergne Alsace Champagne-Ardenne Suisse Nord-Pas-de-Calais PACA Lorraine Belgique Grande-Bretagne Pays-Bas Allemagne

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Le mode de vie de l'enfant 3.3 Le contexte En une vingtaine d années, le mode de vie des jeunes enfants a évolué sous l influence des changements dans la société

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Crédit photo : J. Basile D, Chateau de Belle Fontaine, Normandie Challenge, C. Bielsa, Hotel du Golf de Carbourg Calvados Tourisme, X

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10 Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne juillet 10 1 Modalités de l étude Enquête réalisée du 10 Mai au 10 Juin 2010 auprès de : 144 entreprises 68 agences événementielles Mode d

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES Année 2012 CONTEXTE Depuis septembre 2012, le bassin de vie de Bourg-en-Bresse s est doté d un service congrès situé dans les bureaux de l office de tourisme de Bourg-en-Bresse

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 Dans une région où la clientèle potentielle est conséquente Une position stratégique au cœur de l Europe du Nord-Ouest et du triangle

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Etude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne 2009/2010 PHASE 3 FORCES FAIBLESSES OPPORTUNITES MENACES & POSITIONNEMENT REGIONAL

Etude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne 2009/2010 PHASE 3 FORCES FAIBLESSES OPPORTUNITES MENACES & POSITIONNEMENT REGIONAL Etude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne 2009/2010 PHASE 3 FORCES FAIBLESSES OPPORTUNITES MENACES & POSITIONNEMENT REGIONAL 1 Conseil, recherche, conception, rédaction, synthèse, réalisation et suivi

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

Etat de la construction bois

Etat de la construction bois Etat de la construction bois en Belgique 2011-2014 Société L Artboiserie - Patrice Hennaut 7 % 7 % 2 % 1 % 83 % poursuite de l enquête 2011-2012 menée par Hout Info Bois Ossature en bois Bois massif empilé

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Séminaires Business Events

Séminaires Business Events Communiqué de presse Séminaires Business Events Une nouvelle phase de développement pour le Leader régional du Tourisme d Affaires La société SEMINAIRES BUSINESS EVENTS a été créée en 2003 par Yves Rioton

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février L Office du Tourisme et des Congrès de Paris a reconduit sa participation et son soutien au salon Bedouk MC&IT, événement leader de la filière Tourisme d Affaires

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

Analyse de l image touristique de la France et de son positionnement à l étranger

Analyse de l image touristique de la France et de son positionnement à l étranger Analyse de l image touristique de la France et de son positionnement à l étranger Ipsos / Maison de la France Synthèse Jeudi 18 janvier 2007 Ipsos Public Affairs Contacts : Joachim Soëtard 01 41 98 92

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec 2 e édition M A R S 2 0 0 9 Etude réalisée en partenariat avec En 2008, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites entreprises, innovait en créant le Baromètre Ciel de l Informatisation des

Plus en détail

Le coût du crédit aux entreprises

Le coût du crédit aux entreprises Frédérique EDMOND Direction des Études et Statistiques monétaires Service des Analyses et Statistiques monétaires L enquête trimestrielle sur le coût du crédit aux entreprises est réalisée auprès d un

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 463 Novembre 2013 La mobilité à longue distance des Français en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2012, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chef de projet touristique de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Synthèse des résultats Janvier 2012 Alors que la crise économique continue de faire sentir ses effets dévastateurs sur la réalité de l emploi en France et que

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Guide Pour Simplifier. vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais

Guide Pour Simplifier. vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais Guide Pour Simplifier vos événements professionnels en Nord-Pas de Calais Londres 80 min Bruxelles 38 min ÉDITO Luc Doublet, Président Laurence Péan-Cousin, Directeur L organisation d un événement professionnel,

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Les raisons de l abandon, et les motivations de la pratique du tennis en France

Les raisons de l abandon, et les motivations de la pratique du tennis en France Les raisons de l abandon, et les motivations de la pratique du tennis en France (Résultats d une enquête menée auprès de 5 145 pratiquants) Le phénomène d abandon d une pratique sportive en club touche

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

Enquête construction bois Basse Normandie 2009

Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Courant 2009, ProfessionsBois a réalisé une enquête auprès des constructeurs bois intervenant sur la Basse Normandie. 118 entreprises bas normandes ont été

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 Méthodologie : Données issues des plannings de disponibilités : -saisis par les propriétaires en gestion directe - issus des plannings

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROMOTION 2005/2006

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROMOTION 2005/2006 LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROMOTION 2005/2006 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête réalisée auprès des diplômés de Licence en 2005/2006 et non réinscrits

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master Bilan de la campagne de suivi menée en 27-28 auprès des diplômés de Master 24-25 Méthodologie Présentation des résultats Définition des indicateurs Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015

Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015 Les retombées économiques du tourisme d affaires en Alsace Décembre 2015 ORTA Atout France Octobre 2015 LE CONTEXTE, LES OBJECTIFS, LA METHODE CONTEXTE & OBJECTIFS Contexte Dans le cadre du contrat de

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

La Recherche & Développement en Basse-Normandie

La Recherche & Développement en Basse-Normandie @ La Recherche & Développement en Une activité scientifique dynamique Octobre 2009 N 6 La recherche a pour but de faire progresser l intérêt général et toute la société. Dans une économie de la connaissance,

Plus en détail

Les architectes franciliens en 2013

Les architectes franciliens en 2013 en Île-de-France l'ordre des architectes Les architectes franciliens en 2013 Statistiques du Tableau de l Ordre Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France 148 rue du faubourg Saint-Martin

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Présentation Exposant

Présentation Exposant 2è me Présentation Exposant éd itio n Pourquoi? Après les succès de MICE PLACE à Lille, Lyon, Paris et Marseille en 2012, MICE PLACE revient pour une seconde édition au Palais du Pharo en 2013. Marseille,

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Synthèse Contexte Depuis 2008, les marchés et la filière automobile font face à de nombreux chocs conjoncturels

Plus en détail

L ouverture à l international des entreprises de services

L ouverture à l international des entreprises de services L ouverture à l international des entreprises de services Pascale Pietri* Par nature, les secteurs des services sont moins tournés vers les marchés extérieurs que les secteurs industriels. Néanmoins en

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, 0 entreprises du Nord-Pas-de-Calais du secteur privé ont été interrogées, employant 90 salariés dont

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail