LA DIGITALISATION DU POINT DE VENTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DIGITALISATION DU POINT DE VENTE"

Transcription

1 Jeudi 28 Mars 2013 de 12h30 à 14h30 PROGRAMME La digitalisation du point de vente est un profond vecteur de transformation pour les distributeurs et les marques. Elle présente autant de challenges au niveau de la conception du point de vente, que dans le déploiement des technologies et leur intégration dans des stratégies business. Cette table ronde vise à rassembler les expériences de grands acteurs issus de secteurs divers. Nous éclairerons par des expériences concrètes les thèmes suivants : Les challenges des consommateurs Quel est l impact des technologies (réseaux sociaux, mobile, search) sur les comportements des consommateurs? Quelles conséquences pour le point de vente? Quelles sont les attentes de ces clients connectés? Quels éléments peuvent les freiner? Comment gérer le poids des habitudes? Le point de vente, comme lieu d expérience Quelles sont les grandes expérimentations? Les réussites? Les échecs? Les effets recherchés? Quelle est la définition d une expérience réussie pour le consommateur? Comment susciter l émerveillement? Comment déclencher l acte d achat? Comment intégrer naturellement les technologies dans le point de vente? Jusqu où peut-on aller? Le déploiement, l expérimentation, l industrialisation Quelles technologies déployer? Quel processus pour l expérimentation? Comment tester de nouvelles idées? Quel impact sur les forces de ventes? Comment industrialiser les nouveaux prototypes? Le cross canal Comment intégrer tous les médias in-store dans la problématique cross canal? Comment harmoniser les informations consommateurs? Quelles barrières existent à la collecte de données? Intervenants :, Directeur Brand Store, Directrice Marketing Distribution, Directrice Stratégie et Projets Marketing Relationnel, Directeur Marketing : VALTECH FRANCE - Lubomira Rochet, Directrice Générale 1/12

2 INTRODUCTION PAR LUBOMIRA ROCHET, DIRECTRICE GENERALE, VALTECH FRANCE La digitalisation du point de vente est un sujet tendance. Le point de vente est un facteur clé de différenciation pour les marques à condition de créer une expérience qui apporte au consommateur une valeur de service et d usage. Les technologies digitales peuvent créer cette différenciation grâce à des expériences innovantes. La question de fond repose sur l intégration de cette expérience. La clé d un projet réussi est de réaliser en amont la customer journey map du parcours client, pour dégager ces moments de vérité pertinents en termes de valeur pour les consommateurs. Et en aval, associer ces données à la plateforme digitale pour capitaliser ces informations et personnaliser la relation client. Noélie, Valtech, démonstration du POC L enjeu business de Maison du Monde était de pouvoir présenter des produits qui ne sont pas exposés dans tous les magasins. Nous sommes partis sur l idée du catalogue. Nous avons écarté le côté tactile, car ce n est pas hygiénique en magasin de toucher une tablette tactile après d autres personnes. Avec ce catalogue, je peux naviguer dans divers univers de la marque d une page à l autre, de manière simple et fluide, avoir des détails sur un produit, l attraper et le manipuler en 3D. Dick Lantim, Sensorit Sensorit est spécialiste des expériences disruptives. Nous créons des interactions sans clavier et sans souris. Nous essayons de définir la meilleure idée par rapport à l usage ou l objectif fixé : efficacité, plaisir, etc. L idée est d interagir à distance, par exemple depuis la rue. La difficulté aujourd hui avec le côté tactile est de changer la devanture. Nous travaillons avec la recherche pour s affranchir des pragmatiques, comme par exemple celle de la lumière qui peut créer des reflets et gêner l interaction. Nous créons des scénarios et mixons les possibilités. Par exemple on peut profiter du plexi pour afficher de l information. L idée serait aussi de remplacer quelque chose de mécanique pour avoir un vrai objet, comme un livre. On suppléé à quelque chose qu on ne peut pas toucher mais qu on peut quand même manipuler. Le système traque la main pour rendre le tactile le plus naturel possible. Le tactile est entré dans les mœurs, mais avoir des écrans partout n est pas la meilleure solution. Donc nous avons inséré de l électronique dans une table pour la rendre tactile. On peut ainsi piloter sa TV avec sa table. La technologie que nous avons intégrée dans cette table coûte moins de 10, ça permet de démocratiser cette technologie sur différentes matières. On peut faire ça sur du fer, du marbre, une vitre, etc. La forme n est pas non plus un problème et on peut faire ça avec toutes les surfaces, même un casque de moto par exemple. Pourquoi ne pas utiliser kinect? Kinect est un bon capteur qui permet de capter le corps, mais pour tout ce qui est touchless ce n est pas naturel. Ce capteur est plus adapté pour la main, on peut saisir un objet 3D. L apprentissage est-il rapide? 2/12

3 Noélie Avec notre expérience du tactile, l apprentissage d un point de vue ergonomique prend 30 s. De plus il y a des indications sur les pages et une petite main verte qui indique sur quel produit vous pouvez interagir. Le consommateur dispose de nombreux canaux et devices, il s amuse, est agile et social. Dans les différentes phases de la customer journey, de multiples points de contact permettent de s amuser et d aller chercher de l information. La majorité des consommateurs prennent leur décision avec 2 ou 3 canaux. Définir des opérations efficaces est à la fois une contrainte et une opportunité. Les galeries Lafayette sont un pur acteur du retail. Quel était l insight qui a drivé les dispositifs que vous avez mis en place? Nous avons plusieurs labo en cours. Nous mettons en place des initiatives en magasin, ex. des écrans qui peuvent être fixes ou tactiles. En parallèle nous travaillons sur le parcours client. Le point de départ est de pouvoir identifier au sein du parcours client les différents besoins. En quoi la digitalisation peut-elle apporter une expérience plus riche et fluidifiée? Ca dépend de la taille de nos magasins, à Haussmann par ex. la problématique est de rendre le parcours et l expérience client plus fluide. Nous travaillons sur l orientation client et sur la diffusion sur nos écrans en magasin. Nous travaillons aussi sur l optimisation du shopping. Comment le digital peut nous permettre de capter la cible et d améliorer notre CA en terme d achats pur produit, notamment en termes d extension de gammes, dans des magasins plus petits ou l assortiment est moins important, dans des villes de taille moyenne. Tout s entrecroise. Nous parlons de digitalisation. Nous avons aussi des projets d interaction entre Internet et magasin, notamment le projet de clic and collect qui permet au consommateur de venir chercher en magasin leur produit. Nous travaillons sur plusieurs initiatives qui sont reparties dans les magasins. Avez-vous une idée du nombre de clients qui ont été séduits par le canal Internet et qui finalisent un achat en magasin? Au global, 70 % des clients en magasin déclarent avoir visité le site auparavant. Le site n est pas seulement un outil de vente (ecommerce), il représente de plus en plus un driver important et un booster de business dans les magasins. Il existe depuis 4 ans. Au départ c était un catalogue restreint de la vitrine des magasins mais il est en train d être étendu. On est dans la cross canalité, donc il n y a pas de cannibalisation. Il y avait de la cannibalisation il y 4 ans mais c est de moins en moins le cas aujourd hui. Dans la partie omnicanal nous avons le projet de rémunérer les magasins sur les achats qui sont faits en ligne et sur le clic and collect (achats faits en ligne que les clients viennent chercher en magasin). Une part du CA va être affectée en magasin. Les magasins sont réfractaires au net seulement pour des questions de business, donc il n y aura plus ce problème. Les galeries Lafayette sont très orientées produit, 3/12

4 aujourd hui il n y a plus de frein à l omnicanal. Tout le monde a compris à quel point c était important, même les directeurs de magasins. Sur le clic and collect et les pilotes mis en place, les directeurs de magasin se portent volontaires aujourd hui. Ce point pose la question de l attribution sur la gouvernance? Si on veut évoluer, il faut dépasser ça. Arriver à affecter le CA au bon département est en effet une question à se poser mais ce ne doit pas être un bloquant. Qui gère la digitalisation du point de vente aujourd hui? le marketing, le retail, les 2? Ce projet qui s appelle «omnicanal» est porté par la direction ecommerce mais le pilotage est fait au sein de toutes les directions, qui y sont toutes représentées. Nous co-construisons l entreprise de demain grâce à ça. Il y a des échanges en COMEX pour s accorder sur les choix et validations. Pour être en mode agile, nous travaillons plus en mode projet. Je fais partie de la direction marketing et j ai un client interne qui est la direction des ventes, et je suis au sein du projet multicanal. La clé c est l échange, et surtout la rapidité de l échange et de l interaction en interne, pour prendre des décisions rapidement. Chez Club Med, vous avez des problématiques similaires? Oui. Pour la partie parcours client, nous avons repensé nos points de vente. Dans les voyages, 100% des clients vont sur le net avant d aller en magasin, sauf les fidèles qui partent tous les ans au même endroit. Il faut repenser le parcours client en repensant le point de vente. Qu est-ce qui justifie que je vais me déplacer alors que je peux faire tout de chez moi? La réponse que nous apportons est qu avec le conseiller de vente, vous pouvez avoir un conseil. A la différence des Galeries Lafayette, nos boutiques font m² et l idée n est pas de choisir son produit mais rencontrer le conseiller. Chez nous le produit est immatériel. Avec ce constat, comment faire vivre le point de vente et faire ressentir une expérience à nos clients. Le digital nous a apporté des réponses. Les technologies digitales permettent au consommateur de vivre une expérience immersive mais servent aussi à la force de vente. Quelle a été votre réflexion servicielle pour mettre en place le dispositif? Nous les avons surtout utilisées pour les forces de ventes. Les clients arrivent très informés, et certains consommateurs connaissent mieux que nos vendeurs les dernières promotions du Club Med. La problématique était de redonner leur rôle de conseil aux vendeurs. Nous les avons équipés d un ipad qui contient des infos différentes de ce qu on trouve sur Internet, avec plus de détails et des plans. Avec cet outil, les vendeurs peuvent rentrer dans le détail, la chambre, le tennis, les plans, 4/12

5 etc. C est un point fort du concept très bien accueilli par nos forces de ventes, car plus attractif que nos catalogues papier. On fait plus rêver avec l ipad, c est magique, ça va vite. Y a-t-il eu de la résistance? Non, pas vraiment. En interne, les vendeurs plus âgés se demandaient s ils réussiraient à utiliser l ipad. Nous avons réussi à les rassurer en mettant au point une application facile à utiliser. Avez-vous une vision 360 de vos clients? Si je vais sur le net et après en point de vente, avez-vous mon historique, pouvez-vous me reconnaître et personnaliser notre conversation? Oui, je vais aller vous chercher dans la base. Je connais les sports que vous pratiquez, si vous avez des enfants, etc. Nous avons aussi une reconnaissance quand vous appelez. Si vous êtes bien codés dans la base nous savons adapter le discours au téléphone. Ce que nous n avons pas complètement c est le lien web to store. Si quelqu un commence à rentrer des informations sur le site et s arrête, si par exemple il a des questions et s il va en point de vente, il faut repartir à zéro sur la vente. Demain, nous souhaitons sauvegarder le contexte. Club Med est une marque installée dans l émotion et le partage. Cette problématique de performance intégrée est clé et vous avez une gestion centralisée des contenus. C est quelque chose qui a été différenciateur dans l expérience? Ca aussi c est nouveau, nous avons des contextes d écrans intérieurs et extérieurs. C est ce qui nous a poussé à personnaliser le contenu en point de vente, pour nous c est clé. Nous pilotons le contenu en centrale et je peux décider de mettre aujourd hui à Marseille une image du dernier club qui ouvre en Turquie. Après, ça pose d autres questions sur les différents formats de contenu. Ex. sur le tactile. Donc il faut recréer notre photothèque et ça coûte cher car il faut reshooter notre photothèque. L enjeu est donc de repenser notre contenu. Avez-vous un outil qui gère centralement vos contenus? Oui ça commence. Cela pose les questions de production de contenu dans l entreprise. A terme, la cross canalité s incarnera aussi dans les équipes? Oui de plus en plus. Je travaille au commercial et nous travaillons de plus en plus avec les équipes web et driver du trafic en boutique, avec les réseaux sociaux, etc. c est une nécessité même si ce 5/12

6 n est pas facile. On essaie de s écouter, de s aider et comprendre les problématiques de l autre. Ne pas trop cloisonner, et regarder plus du point de vue client que canal. Ce qui compte ce n est pas tant le canal que le résultat. C est la customer view. Au PMU vous avez lancé un projet d installation de bornes interactives, avec points de ventes à digitaliser dans les années qui viennent? Quelles étaient les raisons de ce choix? Le PMU fait 10 milliards d euro de CA dont 1,5 milliard d euro on-line. Les points de ventes font 8,5 milliards, soit euros par points de ventes. On marge mieux dans les points de ventes. Ce sont essentiellement des cafés, pour qui le PMU est une activité parmi d autres. Nous avons équipé de bornes les 4000 plus gros, qui représentent 2/3 du CA. Pour le client c est la garantie d avoir un service immédiat et une disponibilité, par ex. si le patron sert une bière. Pour le patron, le bénéfice est la décharge d un travail. Le bénéfice pour le PMU est de permettre une qualité de service sur une plage plus étendue et une disponibilité permanente de service que les bornes peuvent assurer. La 2 ème étape, c est la création d une carte de jeu. Historiquement on parie en liquide dans un bistrot, maintenant on a la carte, l argent est débité de la carte et si le parieur est gagnant, le compte est crédité. Pour le client, c est la sécurité d avoir ses gains payés, et une rapidité. Pour le réseau, c est intéressant, cela représente un gain de temps d une part et une sécurité d autre part, car moins de manipulation d argent, en sachant qu il y a de plus en plus de braquages dans les réseaux de proximité. Enfin, ça nous permet de développer notre connaissance client. Nous réalisons cette digitalisation depuis 5-6 ans. Tout l enjeu est de transmettre de l information. Comment faire pour utiliser les outils numériques pour transmettre l information jeu au parieur, avec l aspect simulation et une dimension entertainement. Nous avons créé une appli sur les smartphones, qui permet de se mettre à la place du jockey pour vivre la course. Vous pouvez choisir l angle de vue, si vous avez parié sur le 2, vous allez vivre la course comme le jockey sur le cheval 2. Notre modèle de gestion est fondé sur des fondamentaux ou le patron de bistrot était souvent lui-même parieur, aujourd hui ce n est plus trop le cas. Dans les grandes villes, les bistrot sont aujourd hui tenus par des chinois et des auvergnats qui ne connaissent pas le trot. Donc l enjeu pour nous est de reprendre la main sur le joueur finale. L image du joueur de PMU est vieillissante mais en réalité il est plutôt plus équipé que la moyenne en outils digitaux, smartphone, car il suit les générations. Nous sommes convaincus que tous ces nouveaux outils vont trouver leur place. L intégration complète entre les différents canaux est impressionnante. On voit que la data est un enjeu clé puisqu il fallait reprendre la main sur la connaissance client. Comment avez-vous travaillé, techniquement, concernant l enjeu du temps réel, vous avez internalisé, externalité? Tout est en temps réel, nous avons un réseau pour alimenter nos points de ventes. Ca demande un effort de segmentation. Nous offrons à tous nos clients la même chose historiquement, mais là nous 6/12

7 sommes obligés de segmenter car on ne peut pas équiper tous nos points de ventes d écrans. Ce sont nos propres équipements, c est du développement avec des équipes externes et internes. Chez BMW, vous avez frappé un grand coup avec le lancement du concept store à Georges V et le point d envoi d un programme mondial? Oui. Nous avons un réseau de distributeurs indépendants, avec points de ventes dans le monde. Il nous manquait au niveau mondial un format de représentation, de concept store, entre le BMW Welt qui est à côté du siège et de l usine à Munich, et notre réseau classique de concessionnaire. Le premier de la marque est à Paris. Au départ, c était un projet isolé, une initiative française suivie par Munich. En progressant, il est devenu un maillon du programme «futur retail», prévu pour améliorer l expérience clients dans nos points de ventes et sur internet. L idée était d avoir un showroom avec de nouvelles technos. On a un écran de 100 m², avec un miroir intégré à 45, à l intérieur du showroom on a des vortex digitaux qui créent le lien avec le BWM Welt à Munich et là on a un vortex de lumière pour que les voitures soient animés (car statiques dans le showroom) pour créer des images sur la carrosserie pour faire comme si la voiture roule sur la route, de nombreux écrans tactiles dans le store, et un dispositif inédit pour l instant : un configurateur virtuel en 3D qui sera après développé de part le monde. Le souci est de ne pas pouvoir exposer l ensemble de notre gamme en point de vente. Celle-ci grossit année après année et il nous fallait un outil qui va plus loin que les comparateurs sur Internet, pour montrer toutes les options et la voiture sous tous les angles, pouvoir la faire évoluer à la ville et à la campagne, ouvrir les portes, la faire tourner, jouer avec. Le consommateur peut maintenant se projeter dans la voiture de son choix. Cette digitalisation apporte de nouvelles fonctions et donc de nouveaux métiers, comme le project genius. C est un expert produit qui connaît la gamme sur le bout des doigts et est censé préparer le client. Si le client veut aller plus loin, l expert produit peut lui donner des informations sur les technos et les services, au-delà des infos techniques sur la voiture. C est presque une expérience immersive, quasiment sensorielle. Quel était le but par rapport au consommateur? C est pour renforcer l expérience du client et lui apporter autre chose que l expérience dans les réseaux classique de concession et ce qu il peut voir par lui-même sur Internet. L idée est de faire en sorte que nos clients et visiteurs restent le plus longtemps possible sur le store. Un certain nombre de dispositifs pilotes à Paris vont ensuite être utilisés dans l ensemble des points de ventes, notamment le configurateur en 3D qui sera déployé partout et le project genius, notamment sur les sites qui vendent plus de 400 voitures par an, soit la moitié des sites par le monde. Est-ce que ça a eu un impact sur les ventes? L objectif était quand même la vente à Paris. Contrairement à nos concurrents installés sur les champs, nous nous sommes installés à Georges 5 car nous voulions à la fois un lieu de store et un lieu 7/12

8 de vente car les parisiens n achètent pas sur les Champs. En s installant sur l avenue Georges 5 nous pouvions faire les 2, un lieu hybride, pour tester et vendre. Ca fonctionne puisque nous avons atteint les objectifs fixés assez rapidement. Quel est le principal ROI que vous tirez de vos expériences? Nous avons ouvert 15 nouvelles boutiques avec le nouveau concept. La dernière a ouvert le 18 mars il y a quelques jours. Nous n avons pas encore les retours mais on s est fixé des indicateurs de performances, les KPI. Nous avions un enjeu de visibilité et nous estimons qu on aura plus de visibilité. L objectif business est d attirer de nouveau clients. Sur la digitalisation du point de vente, le clic and collect est l outil le plus facile à mesurer. Pour les autres outils, nous n avons pas vraiment d indicateurs clés. Nous avons des indicateurs projet par projet. Nous allons améliorer l image de la marque en termes de dynamise. Comme les projets touchent à toute l entreprise, nous ne pouvons pas isoler l impact de ces initiatives. Nous n avons pas aujourd hui un magasin qui est le concept qu on veut demain. Une fois que nous l aurons, nous pourrons mesurer. Encore un peu de temps, pour l instant c est compliqué. Sur les nouveaux outils que nous déployons, nous essayons de développer la satisfaction client. Ce qui est important c est le temps moyen que le client reste sur nos points de vente. Il faut qu il augmente car nous mesurons que plus il reste plus il achète. L un de nos indicateurs repose sur la valeur client pour nos clients actuels, et sur l augmentation de la valeur client. Un second indicateur repose sur le recrutement de nouveaux profils. Nous sommes convaincus que les outils sont un levier. Le pari hippique est assez compliqué, donc il y a une barrière de la connaissance, une peur de ne pas savoir pour les nouveaux clients. Les bornes sont un bon outil. Nous observons que beaucoup de nouveaux clients arrivent par Internet, car il n a pas peur de ne pas savoir. Nous voulons développer ça en point de vente, avec des outils d accompagnement, prou attirer de nouveaux profils. Pour conclure, la digitalisation n est plus un gadget. Aujourd hui les gens ont une tablette chez eux, nous sommes passés de l ère du décorum à une véritable intégration de l expérience digitale dans les points de ventes et la customer journey. Nous observons la mise en place d une vraie stratégie de recueil et de collecte des données, permettant une meilleure connaissance des clients, pour mieux les accompagner dans l utilisation du service et du produit. Concernant les impacts sur la gouvernance, on ne se demande plus aujourd hui si le offline et le online sont ennemis ou frères mais seulement comment les faire cohabiter. Pour que les expériences soient plus agiles, elles doivent être orientées consommateurs. L utilisateur ce qui l intéresse c est le service. 8/12

9 ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC Utilisez-vous les outils et moyens de localisation qui guident le parcours client jusqu au point de vente? Quels sont vos retours? Avec points de ventes, le client en a toujours un à proximité. Nous avons des outils de géolocalisation mais je crois que ce n est pas déterminant. Ce sera efficace le jour où nous pourrons pousser du contenu qui se passe sur le point de vente. Si c est juste pour dire qu il y a un point de vente à proximité il n y a pas grand intérêt, il faut aller plus loin dans la proposition. Nous ne les avons pas beaucoup développé. Notre problématique repose plus sur la localisation indoor notamment pour les grands magasins comme Haussmann, mais ce n est pas encore bien en place. Nous utilisons la géolocalisation pour trouver la boutique la plus proche de chez vous. Quand on inaugure de nouvelles boutiques, on commence à le faire, de manière événementielle. Après sur les ROI ce n est pas encore très clair. C est pour informer et driver du trafic. Pour nous, la géolocalisation est plus utilisée au niveau de l après-vente et également dans nos voitures, puisqu elles sont à 99% connectées. Nous proposons un service conciergerie, embarqué dans les voitures. Par Ex. si on a un soucis sur la voiture, on sait vers qui orienter le client, vers quel concessionnaire, c est une démarche personnalisée, on peut lui proposer un hôtel, etc. Au niveau de la vente, cet outil ne nous est pas encore très utile et nous l utilisons peu, car l achat d impulsion est rare pour un achat à plus de De nombreuses applications proposent des couponings pour attirer le client, quel est votre retour? Nous faisons du couponing. Offrir un peu d argent à parier est un des leviers et outils de fidélisation les plus efficaces. Nous avons bâti des modèles sur nos clients online et nous commençons à le développer sur le offline. Pour développer le ROI,la question est de déterminer à quel moment le développer dans le cycle de vie du client. Nous animons nos clients de manière traditionnelle et multicanale, par mail, sms, etc. Nous ne poussons pas encore de notifications. Nous travaillons sur l application qui n est pas encore au point mais créer du trafic en envoyant des offres de réduction est une vraie question. Nous essayons plutôt d en envoyer moins. Nous les poussons plutôt pour nos clients fidèles que nos prospects pour créer de la fidélisation par l animation client plus traditionnelle. De plus, si on veut utiliser les applications et avoir des couponing, il faut pouvoir scanner sur des téléphones portables en caisse, et renouveler le parc de caisses est coûteux. 9/12

10 Nous ne faisons pas de couponing et encore moins sur le mobile. Nous essayons aussi de réduire nos niveaux de promotion. Pour Club Med, le point de vente est avant mais aussi pendant le voyage, puisque il y a des compléments en boutique quand on est dans un village. Avez-vous pensé à la digitalisation des points de ventes sur site? Nous l organisons. Dans nos 70 villages, nous avons une proximité avec le client pour communiquer des informations, il y a les écrans dans les chambres par exemple. Aujourd hui nous le faisons très peu, et nous réfléchissons à une digitalisation des villages Club Med, et à apporter des écrans tactiles. Ca existe un peu dans quelques villages avec un photographe qui fait des photos de vos enfants et vous proposent de les visionner en ipad, mais ce n est pas grand-chose. Nous souhaitons aussi équiper tous nos villages en WIFI mais ça coûte cher et nous sommes très peu avance là-dessus. Pour BMW, concernant le parcours client, je peux faire la configuration de ma voiture en ligne et la retrouver dans mon concept store? En effet le client peut commencer à configurer la voiture sur Internet puis venir sur le point de vente. Le vendeur est équipé d une tablette ipad, et le client pourra continuer la configuration sur place. S il veut aller plus loin, il passera la main au conseiller commercial qui pourra diffuser cette configuration en 3D. La configuration ensuite sera transmise au DNS (l outil de gestion de la concession) et nous pourrons faire une offre chiffrée au client. Il pourra ensuite repartir avec des photos de la voiture. Pour Club Med, comment s organise le rapport entre vente en ligne et point de vente? Chez Club Med, les ventes en ligne sont faibles. Quand vous partez en famille, ça fait un gros panier moyen et il y a le besoin d être rassuré et de rencontrer un géoconseiller. Nous n avons pas la même distribution que d autres voyagistes ou pure player. Chez Lafayette, pensez-vous intégrer les stratégies digitales des marques avec votre stratégie digitale des marques en magasin? Non pas spécialement. Aujourd hui les marques qui ont des corners travaillent leur propre univers de marque, à leur image. Nous laissons vivre l univers de la marque. Hormis le canal web, mobile, boutique, avez-vous réfléchi à une solution pour intégrer le canal call center dans le parcours? Oui. L idée est de gérer au mieux les réclamations et demandes clients, et de manière uniforme. 10/12

11 Nous sommes en train de l intégrer et réfléchissons à intégrer la relation humaine dans la relation client. Nous prenons conscience de plus en plus de l importance d avoir un contact sortant et les intégrons de plus en plus. Quand nous organisons une vente privée nous allons plutôt passer par le téléphone que par le papier ou l . C est encore en construction. Nous faisons en sorte que le client n ait qu un seul contact. Je pensais plus particulièrement à un nouveau canal qui se développe dans les pays anglo-saxon, la borne visio reliée au call center, où on voit l opérateur/trice sur une borne en magasin? Non, nous préférons faire venir le client en boutique. Pour Lafayette et Club Med, que pensez-vous des technologies présentées en boutique permettant la réalité augmentée, comme la kinect par exemple, pour essayer un habit ou se projeter dans un village/chambre? C est à creuser mais ce n est pas la priorité car ce sont des investissements importants. Nous avons déjà tout le socle à construire pour que la promesse de base soit déjà tenue. Ensuite ce sera des éléments à étudier. Dans l univers du voyage, je trouve qu il est plus dur d apporter de la réalité augmentée. Le client passe plutôt par l humain du conseiller de vente qui connaît par cœur son produit. Sur les durées de ces différents projets, entre le moment où se situe le cadrage du projet et le déploiement, pourrait on avoir un timing sur le déploiement interne, externe? Concernant le cycle, sur ce projet de parcours client, ça a été à peu près un an entre le lancement et le déploiement, ce qui est assez court. L effet valorisant c est que ça s appuyait sur un socle et sur des outils. Pour aller sur ces projets, il faut s en donner les moyens et il faut que ce soit une mobilisation forte en transversale. Tout ce qui est digitalisation et nouvelles technologies sur le lieu de vente fait partie d un programme mondial lancé il y a un an. Aujourd hui nous sommes dans la phase de déploiement sur site, soit là aussi à peu près une année entre lancement et déploiement. Pour nous aussi, environ un an entre le lancement et le déploiement. Quelle est la place des réseaux sociaux dans le parcours client avec les points de ventes? Nous avons fans sur Facebook. Chez nous c est particulier car ce sont des fidèles, nous leur tenons un discours de connaisseur et essayons de cross canaliser un peu plus, mais c est à titre informatif. Nous communiquons sur l ouverture des nouvelles boutiques sur les réseaux sociaux. 11/12

Projet U-Boutique / Miroir Magique. Description détaillée du projet

Projet U-Boutique / Miroir Magique. Description détaillée du projet Projet U-Boutique / Miroir Magique Description détaillée du projet 1 Contexte du projet U-Boutique Un contexte économique et commercial difficile La VAD connaît des difficultés commerciales et économiques

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce Avis d expert Réussir son Site E-Commerce Réussir son Site E-Commerce Un projet de site E-Commerce revêt une complexité croissante, que ce soit pour créer un nouveau site ou faire évoluer un site existant.

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

Une première en France

Une première en France DOSSIER DE PRESSE 04/09/2013 LE GOOGLE LOCAL de METZ Lancement Officiel : 01/10/2013 Une première en France Grâce au soutien des collectivités, le commerce messin entre dans l ère du numérique pour redonner

Plus en détail

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant 10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant Oubliez le nombre de visites sur votre boutique en ligne, le nombre de pages vues et même votre positionnement de mots clés sur

Plus en détail

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store : Définitions et Enjeux L ensemble des dispositifs digitaux

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE Applications Smarphones et Tablettes Tactiles RDMobile 64 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris +33 1 77 19 16 07 www.rdmobile.fr SOCIETE RDMobile se positionne comme

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

LA RELATION CLIENT / ENTREPRISE À L ÈRE DU DIGITAL. Antoine MONDOU, Zakaria JLIL, Maxime DELAUNAY

LA RELATION CLIENT / ENTREPRISE À L ÈRE DU DIGITAL. Antoine MONDOU, Zakaria JLIL, Maxime DELAUNAY LA RELATION CLIENT / ENTREPRISE À L ÈRE DU DIGITAL Antoine MONDOU, Zakaria JLIL, Maxime DELAUNAY 3/4 DES FRANÇAIS RESTENT DISTANTS VIS-À-VIS DU DIGITAL* *Selon l Observatoire des usages du digital AFRC

Plus en détail

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients!

Mag. Solution marketing sur application mobile. Communiquez directement dans la poche de vos clients! http5000 Mag Communiquez directement dans la poche de vos clients! Solution marketing sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile Tapez http5000

Plus en détail

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat Club ESSEC Luxe 24 octobre 2013 Contact Conférence Club ESSEC Luxe: Thina Cadierno - @TCadierno tcadierno@gmail.com NOUVEAU CLIENT 24 millions

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Capter la. Pour faire face au comportement

Capter la. Pour faire face au comportement Capter la en mobilité pour l Pour faire face au comportement naturel des internautes qui recherchent de l information sur internet et font l achat en magasin, les distributeurs mettent en place des outils

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

Casino au Mondial des métiers

Casino au Mondial des métiers Casino au Mondial des métiers Vendredi 8 février 2013 Eric Chetboun Direction marketing digital- Eric Chetboun Sommaire 1. Le Groupe Casino : les métiers de la distribution 2. Les sites e-commerce chez

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

Autoline Drive. Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients. www.cdkglobal.fr

Autoline Drive. Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients. www.cdkglobal.fr Autoline Drive Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients www.cdkglobal.fr Les attentes des clients révolutionnent le marché de la distribution automobile plus vite que jamais Êtes-vous

Plus en détail

120 technologies pour digitaliser votre point de vente

120 technologies pour digitaliser votre point de vente 120 technologies pour digitaliser votre point de vente La rédaction de Marques et Réseaux en collaboration avec le Distribution Knowledge Center de l agence MOONDA a réuni l ensemble de sa veille pour

Plus en détail

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Solutions marketing digitales et innovantes DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Octobre 2013 Sommaire Le mot du président Idées-3Com : agence de communication digitale Smart Catalog

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Octobre 2015 Cette étude est le résultat de l enquête réalisée en partenariat avec l Observatoire Prospectif du Commerce auprès de 100 professionnels

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Le Web-to-Store : panorama des stratégies et tendances en 2013. Présentation par Pauline BARBIER

Le Web-to-Store : panorama des stratégies et tendances en 2013. Présentation par Pauline BARBIER Le Web-to-Store : panorama des stratégies et tendances en 2013 Présentation par Pauline BARBIER Le Web-to-Store : Définition Le Web-to-Store, c est au sein d un parcours client : Le passage du consommateur

Plus en détail

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee.

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee. Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle www.snapnsee.net LE PROJET SNAP N SEE LE PROJET SNAP N SEE Snap n See est une jeune

Plus en détail

Move to Service Move to Digital. Secteur Assurance

Move to Service Move to Digital. Secteur Assurance Offre Mobilité Move to Service Move to Digital Secteur Assurance L offre Mobilité de ZELIE s articule autour : Des Solutions Think IT Transformation IT Run IT Sommaire Introduction : le digital et le service,

Plus en détail

Rencontres Marché Retail

Rencontres Marché Retail Rencontres Marché Retail Des parcours clients de plus en plus Omnicanal 9 Décembre Julien Bonnel, Offre et Stratégie LaSer Symag en bref «Accompagner les enseignes dans leur transformation vers le commerce

Plus en détail

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014 TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014 LE POINT DE VUE DE KURT SALMON DANS CE NUMÉRO : Gaetan Bodmer Associé responsable de la practice CIO Advisory de Kurt Salmon France, en charge de la Transformation

Plus en détail

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 HELLO HOLA BONJOUR CIAO BOM DIA HALLO t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 3 NURUN MONDE 2 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 4

Plus en détail

L Automatisation Marketing Agile

L Automatisation Marketing Agile L Automatisation Marketing Agile 07.10.2015 Meriem Ben Ali Liana Technologies, Key Account Manager - Software for agile marketing automation Les tendances en Digital Marketing 1.Content marketing 2.Mobile

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Nicolo Galante, Directeur associé senior, McKinsey Eric Hazan, Directeur associé, McKinsey Conférence Enjeux e-commerce, FEVAD Paris,

Plus en détail

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat Dossier de presse Novembre 2014 Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat *Sondage Viavoice pour SoCloz, réalisé en ligne du 15 au 19 Septembre 2014. Échantillon

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

FABRIK4WEB. création web - communication interactive - solutions digitales

FABRIK4WEB. création web - communication interactive - solutions digitales FABRIK4WEB création web - communication interactive - solutions digitales SITE INTERNET WEB DESIGN ET ERGONOMIE Performance et plaisir! INTEGRATION ET DEVELOPPEMENT Innover pour évoluer, Evoluer pour convaincre!

Plus en détail

POPAI DIGITAL Tour. Paris CONNECTÉ. Jeudi 14 novembre 2013 de 8h30 à 19h30. Un événement POPAI Digital avec nos partenaires :

POPAI DIGITAL Tour. Paris CONNECTÉ. Jeudi 14 novembre 2013 de 8h30 à 19h30. Un événement POPAI Digital avec nos partenaires : POPAI DIGITAL Tour Paris CONNECTÉ Jeudi 14 novembre 2013 de 8h30 à 19h30 Un événement POPAI Digital avec nos partenaires : Paris CONNECTÉ - 14 novembre 2013 Digitaliser un point de vente permet de proposer

Plus en détail

LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES

LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES PLATES-FORMES. NOUS AVONS LEVÉ UNE BARRIÈRE ET CONCLU DES PARTENARIATS

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing. Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire

Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing. Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire Les enjeux de l Internet mobile Part des Smartphones dans la vente des

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier SOMMAIRE INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3 PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier TROIS POLES DE COMPETENCES... 5 Innovation Lab Promotion Trade New

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier SOMMAIRE INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3 PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier TROIS POLES DE COMPETENCES... 5 Innovation Lab Promotion Trade New

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque 5 sept 2014 - GAMARTHE Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU

Plus en détail

UNIWAY CASE. Veritas.be. Business Critical Internet Solutions

UNIWAY CASE. Veritas.be. Business Critical Internet Solutions UNIWAY CASE Veritas.be Business Critical Internet Solutions 2 VERITAS.BE ATTIRE QUATRE FOIS PLUS DE VISITEURS ET EST PARÉ POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE Avec bientôt 120 points de vente en Belgique, Veritas

Plus en détail

DIGITAL DAY LE PARCOURS SHOPPER CONNECTÉ ET MOBILE

DIGITAL DAY LE PARCOURS SHOPPER CONNECTÉ ET MOBILE DIGITAL DAY LE PARCOURS SHOPPER CONNECTÉ ET MOBILE 3 JUIN 2014 A PROPOS DE LSFINTERACTIVE Agence digitale intégrée de communication et de marketing Achats média Social Media & e-reputation CRM Search Analytics

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Présentation de l'étude Azetone - Harris Interactive 26 septembre 2014 Agenda Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises les priorités & répartitions

Plus en détail

Web to. store. 3 ème édition du Baromètre. octobre 2015. Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva. Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA

Web to. store. 3 ème édition du Baromètre. octobre 2015. Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva. Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA 3 ème édition du Baromètre Web to store octobre 2015 CODE WIFI : Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva INTERVENANTS : Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA Mardi 13 octobre 2015 Dispositif méthodologique

Plus en détail

FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT. Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients

FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT. Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients www.footfall.com + 33 (1) 55 12 10 00 FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients Gardez votre visage toujours vers

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! MOBILE SOLUTIONS

Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! MOBILE SOLUTIONS Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! 1 Agence et Editeur de Solutions Mobiles Un positionnement marketing & technologie, pour vous simplifier le mobile. AGENCE Le pôle dédié au

Plus en détail

Comment offrir à mon entreprise ou à mon commerce une visibilité sur le web?

Comment offrir à mon entreprise ou à mon commerce une visibilité sur le web? Comment offrir à mon entreprise ou à mon commerce une visibilité sur le web? Forum Osez l entreprise 26/11/2015 Dois-je être présent sur internet? 54 473 474 internautes, soit 83 % de la population française

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

compario.com Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Copyright 2012 Compario

compario.com Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Copyright 2012 Compario Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Cross-Canalité : Ne tardez plus, l ère du Commerce Connecté a commencé! 54% des Français utilisent plus de deux terminaux dans leur

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Baromètre du Digital Marketing 2012

Baromètre du Digital Marketing 2012 Baromètre du Digital Marketing 2012 3 Juillet 2012 Quelle est votre fonction au sein de votre organisation? Fonctions Dir / Resp Informatique 2% PDG / DG 10% Chef de Projet / Consultant 9% Dir / Resp Marketing

Plus en détail

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE Copyright Eptica 2014 1/ ETAT DES LIEUX 2014 LE SECTEUR BANCAIRE Dans son étude 2014, Eptica a étudié la qualité du Service Client en

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON AMBITIVE Station Pizza- 1 Presentation de votre ApplicatiON 2 - Qui sommes-nous - 3 Sommaire Qui sommes-nous? Objectifs Intérêts du client Quelques fonctions phares Accueil & Vue Principale Menus & Carte

Plus en détail

Le calendrier de l Avent 2014

Le calendrier de l Avent 2014 Le calendrier de l Avent 2014 20-janv.-14 My Best Team Agency : Projet N 1 LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE 2012 : Création du site de e-commerce des Galeries Lafayette (présence

Plus en détail

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay Générer du trafic payant Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay 13 et 14 mai 2011 Trouvez des nouveaux clients Adaptez-vous aux évolutions du E-Commerce Allez chercher les clients où ils se trouvent

Plus en détail

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook LIVRE BLANC 10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook 07/ 2014 www.kontestapp.com Introduction Facebook est incontestablement devenu le réseau social mondial le plus populaire. Avec 1,23 milliard

Plus en détail

DU COMMERCE CONNECTÉ!

DU COMMERCE CONNECTÉ! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 14 - Avril 2015 Suivez la tendance DU COMMERCE CONNECTÉ! SOLDES OUVERT ÉVOLUTION DU COMMERCE vers un commerce "CONNECTÉ" CASH PISCINES : Le projet "cross canal"

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont.

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. :! En préambule : Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. Parlons solutions numériques plutôt qu uniquement de site Internet! Pour structurer

Plus en détail

Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale

Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale Votre site E-Commerce totalement intégré à votre gestion commerciale TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ 23 > 25 SEPTEMBRE 2014 I PARIS I PORTE DE VERSAILLES I PAVILLON 7-3 #ECP14 LE SUCCÈS D OXATIS

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Etes-vous prêt pour la révolution numérique?

Etes-vous prêt pour la révolution numérique? Etude Humanipolis sur la relation client 21 novembre 2014 Etes-vous prêt pour la révolution numérique? Vous trouverez ci-après les réponses au 21 novembre apportées au questionnaire en ligne Humanipolis

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

ANIMATION LE CLIENT ACTEUR PRINCIPAL DU RESEAU

ANIMATION LE CLIENT ACTEUR PRINCIPAL DU RESEAU ANIMATION LE CLIENT ACTEUR PRINCIPAL DU RESEAU 1 ère PARTIE UN CLIENT DE + EN + EXIGEANT 16 millions d internautes en France en 2001 38 millions d internautes en France en 2010 1,3 million d utilisateurs

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Le parcours d achat instore connecté

Le parcours d achat instore connecté DIGITAL MEDIA Dossier de presse Le parcours d achat instore connecté En partenariat avec les sociétés BudgetBox et Store Electronic Systems, Intermarché digitalise les courses en magasin Paris, janvier

Plus en détail

Le Cross-Canal : une solution contre

Le Cross-Canal : une solution contre Le Cross-Canal : une solution contre la volatilité des nouveaux consommateurs? PROGRAMME Le consommateur est de moins en moins fidèle à une marque ou à un distributeur ; grâce à Internet il peut comparer

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Sylvie Boulet Responsable de la Mission TIC de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lot-et-Garonne s.boulet@ccit47.fr Tél : 05 53 77 10 84 Les réunions

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Contact presse : Florence Gillier Communication Frédérique Guillo fredg@fgcom.fr 01 41 18 85 55 Information Presse 26 mai 2014 Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Zoom

Plus en détail

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse 17 Avril 2013 La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse Jean Yves FOREL, directeur général, membre du directoire de BPCE en charge de la Banque commerciale

Plus en détail

ios8, what s new? Publication Mobile Marketing Association - 3 juin 2014 Présentation réalisée par

ios8, what s new? Publication Mobile Marketing Association - 3 juin 2014 Présentation réalisée par ios8, what s new? Publication Mobile Marketing Association - 3 juin 2014 Présentation réalisée par Quelques chiffres clé sur la galaxie Apple (début de conférence) 500M d iphone et 200M d ipad vendus 97%

Plus en détail

Fondée en 1996 Cotée en bourse depuis 8 ans. Offices in New York, Paris, Jerusalem

Fondée en 1996 Cotée en bourse depuis 8 ans. Offices in New York, Paris, Jerusalem Fondée en 1996 Cotée en bourse depuis 8 ans Offices in New York, Paris, Jerusalem Nos valeurs 2 Digital Social Retail Filiale du groupe Holosfind, pionnière dans le secteur du digital depuis 20 ans Le

Plus en détail

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client On se présente! Qu est ce que la Gestion de la Relation Client? Définition La Gestion Relation Client (GRC) : C est l ensemble

Plus en détail

http://happy-newjob.com/

http://happy-newjob.com/ 1 LE MARKETING D ATTRACTION Quand le Marketing de réseau fricote avec la Loi d Attraction, ça donne une METHODE UNIQUE D ABONDANCE EXPLOSIVE Il faut être sur Terre et dans le Ciel pour tenir en EQUILIBRE

Plus en détail

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique LE SHOWROOMING N'EST PAS UNE FATALITÉ. Découvrez la part du offline et du online dans le processus

Plus en détail

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?»

«Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» Elodie Deconinck, co-fondatrice «Développer sa clientèle avec le commerce électronique : Utopie ou réalité?» 15 juin 2015 Qu est-ce que le commerce électronique? Présence web STATIQUE (site vitrine, de

Plus en détail