BONNE FOI : LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION CONTEXTE LÉGISLATIF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BONNE FOI : LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 233 1. CONTEXTE LÉGISLATIF... 233"

Transcription

1 CHRONIQUE TPS/TVQ 231 BONNE FOI : CRÉDITS ET REMBOURSEMENTS DE TAXE SUR INTRANTS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION CONTEXTE LÉGISLATIF BULLETIN D INTERPRÉTATION JURISPRUDENCE VÉRIFICATION DES NUMÉROS DE TPS/TVQ CONCLUSION

2 232 REVUE DE PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE, VOL. 24, N O 1

3 CHRONIQUE TPS/TVQ 233 INTRODUCTION La bonne foi, dans le contexte de la réclamation de crédits de taxe sur intrants (ci-après «CTI») et de remboursements de taxe sur intrants (ciaprès «RTI») est-elle un élément pertinent? Dans le présent article, nous analyserons cet élément, plus précisément la situation où un contribuable inscrit aux fins de la taxe sur les produits et services (ci-après «TPS») et de la taxe de vente du Québec (ci-après «TVQ») demande des CTI/RTI pour de la TPS et de la TVQ payées à un ou à des fournisseurs et se fait refuser ces CTI/RTI par le ministère du Revenu du Québec (ci-après «Revenu Québec») parce que les numéros d inscription en TPS et TVQ de son ou de ses fournisseurs étaient invalides. 1. CONTEXTE LÉGISLATIF Le paragraphe 1 de l article 169 de la Loi sur la taxe d accise 1 et l article 199 de la Loi sur la taxe de vente du Québec 2 prévoient généralement qu un inscrit a le droit à des CTI/RTI pour la TPS et la TVQ payées ou payables dans la mesure où l inscrit a acquis le bien ou le service pour consommation, utilisation ou fourniture dans le cadre de ses activités commerciales. En outre, le paragraphe 4 de l article 169 L.T.A. et l article 201 L.T.V.Q. prévoient généralement qu un inscrit peut demander des CTI/RTI si, avant de produire sa déclaration de TPS/TVQ, l inscrit a une preuve suffisante permettant de déterminer le montant des CTI/RTI et si cette preuve comprend les renseignements prescrits. Concernant les renseignements prescrits, le Règlement sur les renseignements nécessaires à une demande de crédit de taxe sur les intrants (TPS/TVH) 3 et les articles 201R1 et suivants du Règlement sur la taxe de vente du Québec 4 prévoient notamment que l inscrit qui demande des CTI/ RTI doit avoir le numéro d inscription attribué à son fournisseur ou à l intermédiaire de celui-ci, et ce, pour les fournitures de plus de 30 $ L.R.C. 1985, c. E-15 (ci-après «L.T.A.»), Partie IX L.T.A. L.R.Q., c. T-0.1 (ci-après «L.T.V.Q.»). L.C. 1990, DORS/91-45 et mod. (ci-après «Règlement»). L.R.Q., c. T-0.1, a. 677 et mod.

4 234 REVUE DE PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE, VOL. 24, N O 1 Il est donc requis que l inscrit qui demande des CTI/RTI ait, avant de faire sa demande, le numéro d inscription de son fournisseur. Par ailleurs, il n est pas spécifié que le numéro d inscription du fournisseur doit être valide. 2. BULLETIN D INTERPRÉTATION Revenu Québec a publié le Bulletin d interprétation TVQ dans lequel il expose son point de vue sur les exigences documentaires en matière de RTI. Ce Bulletin précise l application de la TVQ en ce qui concerne les exigences documentaires que doit satisfaire un inscrit en vue de la réclamation de RTI, et ce, dans le contexte de l émission de fausses factures ou de factures comportant des renseignements insuffisants. Revenu Québec est d avis qu afin de pouvoir réclamer des RTI à l égard d un achat de 30 $ ou plus, un inscrit doit avoir en sa possession, notamment, le numéro d inscription de son fournisseur. À défaut, l inscrit ne peut avoir droit à des RTI. Par ailleurs, Revenu Québec est d avis que l inscrit a quand même droit à des RTI s il satisfait aux exigences documentaires, et ce, malgré le défaut du fournisseur de remettre la TVQ Revenu Québec. Dans ce Bulletin, Revenu Québec ne semble pas appliquer quelque concept de bonne foi que ce soit dans le contexte de la réclamation de RTI lorsque l inscrit n a pas le numéro de TVQ de son fournisseur. Par ailleurs, Revenu Québec reconnaît que, dans le contexte de fausses factures, un inscrit aura droit à ses RTI pour la TVQ payée à un accomodateur (société fictive) si l inscrit était de bonne foi en ce qu il pouvait, en personne raisonnable, diligente et avisée dans son domaine d activité, entretenir la croyance légitime que l accomodateur était le véritable fournisseur. 3. JURISPRUDENCE Dans l affaire Centre de la Cité Pointe-Claire c. La Reine 6, la Cour canadienne de l impôt faisait face à la situation suivante : un fournisseur avait envoyé au Centre de la Cité Pointe-Claire une facture en décembre 5 6 REVENU QUÉBEC, Bulletin d interprétation TVQ.201-1, «Exigences documentaires en matière de remboursement de la taxe sur les intrants - renseignements insuffisants et fausse facturation», [2001] G.S.T.C. 119 (C.C.I.) (procédure informelle) (ci-après «Centre de la Cité Pointe-Claire»).

5 CHRONIQUE TPS/TVQ et une facture en janvier 1998 pour des services de consultation; le fournisseur avait perçu la TPS; un numéro de TPS apparaissait sur les factures. Revenu Québec a refusé, à titre de CTI, la TPS payée par le Centre de la Cité Pointe-Claire au motif que le numéro de TPS était invalide. En effet, en juin 1995, Revenu Québec avait annulé le numéro de TPS du fournisseur, et ce, rétroactivement à janvier Dans cette affaire, la Cour canadienne de l impôt souligne que Revenu Québec n a fait aucune preuve quant aux moyens à la disposition du Centre de la Cité Pointe-Claire pour vérifier la validité d un numéro d inscription. Par la suite, la Cour se base sur la théorie du mandat et réfère à l article 2163 du Code civil du Québec 7, qui se lit comme suit : «Celui qui a laissé croire qu une personne était son mandataire est tenu, comme s il y avait eu mandat, envers le tiers qui a contracté de bonne foi avec celle-ci, à moins qu il n ait pris des mesures appropriées pour prévenir l erreur dans des circonstances qui la rendaient prévisible.» La Cour conclut qu il s agissait de circonstances dans lesquelles Revenu Québec avait laissé croire au Centre de la Cité Pointe-Claire que le fournisseur était un mandataire aux fins de la TPS et où aucun service d information n était disponible pour vérifier la validité du numéro d inscription. La Cour décide donc que le Centre de la Cité Pointe-Claire a le droit aux CTI qu elle a réclamés. Dans l affaire Alexander Nix Group inc. c. La Reine 8, la Cour canadienne de l impôt faisait face à une situation semblable à celle décrite dans l affaire Centre de la Cité Pointe-Claire. En effet, un fournisseur avait rendu des services à Alexander Nix Group inc. Ce fournisseur n était pas inscrit à la TPS et a fourni à Alexander Nix Group inc. un numéro d inscription invalide. La Cour canadienne de l impôt a conclu qu Alexander Nix Group inc. n avait pas le droit de réclamer des CTI car, d après la Cour, les exigences documentaires prévues à la Loi sur la taxe d accise et au Règlement sont obligatoires et doivent être respectées. L absence d un numéro d inscription valide est donc fatale. Finalement, la Cour du Québec, dans l affaire Québec inc. c. SMRQ 9, a fait face à une situation similaire dans le contexte de la TVQ L.Q. 1991, c (G.S.T.) I, (C.C.I.) (ci-après «Alexander Nix Group»). C.Q. Montréal, n o , 18 novembre 2002 (ci-après « Québec inc.»)

6 236 REVUE DE PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE, VOL. 24, N O 1 Dans cette affaire, Revenu Québec a refusé des RTI au contribuable Québec inc., car son fournisseur n était pas un inscrit au sens de la TVQ. La Cour a conclu que Québec inc. avait payé la TVQ de bonne foi à son fournisseur. La Cour a ajouté que la preuve devant elle ne lui permettait pas de conclure que Québec inc. aurait pu vérifier l authenticité du numéro du fournisseur. La Cour ajoute ce qui suit : «Il aurait suffi d un simple service, comme il existe en matière de vérification de permis de conduire, permettant de vérifier la validité du numéro du fournisseur de services : en un tel cas, la contribuable ferait preuve d un manque de diligence en ne vérifiant pas 10.» La Cour du Québec accueille donc l appel de Québec inc. et accorde au contribuable les RTI qu il avait demandés. Comme il appert des jugements que nous venons d analyser, il semble y avoir deux courants jurisprudentiels : le premier (comme dans l affaire Alexander Nix Group) selon lequel les exigences documentaires sont obligatoires, doivent être respectées et l invalidité d un numéro d inscription est fatale; et le second (comme dans les affaires Centre de la Cité Pointe- Claire et Québec inc.) selon lequel la bonne foi d un acquéreur peut être pertinente. Toutefois, si un système qui permettrait aux acquéreurs de vérifier la validité des numéros d inscription de leurs fournisseurs existait, on pourrait remettre en question la bonne foi des acquéreurs et même argumenter que ceux-ci ont fait preuve d un manque de diligence en n utilisant pas le système et en ne vérifiant pas les numéros d inscription. 4. VÉRIFICATION DES NUMÉROS DE TPS/TVQ À Montréal, on peut vérifier la validité des numéros de TPS/TVQ de ses fournisseurs 11. En outre, depuis peu, on peut valider les numéros de TVQ de ses fournisseurs en utilisant le site Web de Revenu Québec. On peut même imprimer un certificat attestant de la validité du numéro de TVQ d un fournisseur au moment où la vérification est faite. Si on prend en considération le nouveau site Web de Revenu Québec et la possibilité de faire un appel téléphonique, on peut se poser la question de savoir si la Cour canadienne de l impôt, dans l affaire Centre de la Cité Id., par. 27. En composant le (514)

7 CHRONIQUE TPS/TVQ 237 Pointe-Claire, et la Cour du Québec, dans l affaire Québec inc. seraient arrivées à la même conclusion si la preuve de Revenu Québec avait été que les acquéreurs auraient pu vérifier la validité des numéros de TPS et de TVQ de leurs fournisseurs. Le courant jurisprudentiel représenté par ces deux causes sera vraisemblablement de moins en moins pertinent, considérant la facilité avec laquelle un inscrit peut vérifier les numéros de TPS et de TVQ de ses fournisseurs. Revenu Québec pourra plus facilement argumenter que l inscrit n a pas été diligent en ne vérifiant pas ces numéros. CONCLUSION Si on applique le concept de bonne foi dans le contexte de la réclamation de CTI/RTI strictement et uniquement en matière de validité des numéros de TPS et de TVQ, on arrive aux conclusions suivantes : La jurisprudence actuelle qui favorise les contribuables est probablement de moins en moins pertinente considérant la possibilité de vérifier la validité des numéros de TPS et de TVQ; et Le courant jurisprudentiel selon lequel les exigences documentaires sont obligatoires et doivent être respectées pourrait devenir le seul courant jurisprudentiel pertinent. En conclusion, il est urgent que les contribuables et la communauté des fiscalistes s entendent avec Revenu Québec sur un modus operandi quant à la vérification des numéros d inscription en TPS et en TVQ. En effet, en pratique, il est très difficile, voire impossible, de vérifier le numéro de TPS et de TVQ de tous ses fournisseurs. Il faut donc négocier un modus operandi raisonnable qui permettra aux inscrits de se conformer aux exigences en matière de CTI/RTI et à Revenu Québec d en faciliter l administration. En attendant, les inscrits devraient vérifier la validité des numéros d inscription de leurs principaux fournisseurs ou, à tout le moins, des nouveaux fournisseurs avec lesquels une entente est sur le point d être conclue.

8 238 REVUE DE PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE, VOL. 24, N O 1

DÉCRET DE REMISE ET RÈGLEMENT DE REMISE EN MATIÈRE DE TPS ET DE TVQ

DÉCRET DE REMISE ET RÈGLEMENT DE REMISE EN MATIÈRE DE TPS ET DE TVQ CHRONIQUE TPS/TVQ 167 DÉCRET DE REMISE ET RÈGLEMENT DE REMISE EN MATIÈRE DE TPS ET DE TVQ LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... CHRONIQUE TPS/TVQ 1005 Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1007 1. FAITS... 1007 2. ARGUMENTS DU MINISTÈRE

Plus en détail

LES EXIGENCES DOCUMENTAIRES POUR RÉCLAMER DES CTI/RTI

LES EXIGENCES DOCUMENTAIRES POUR RÉCLAMER DES CTI/RTI - 6 - LES EXIGENCES DOCUMENTAIRES POUR RÉCLAMER DES CTI/RTI Louis-Frédérick Côté, avocat, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN RÉPONSE À LA QUESTION 4 - Preuves documentaires incomplètes Généralement, le paragraphe

Plus en détail

Revue de la jurisprudence

Revue de la jurisprudence Revue de la jurisprudence Louis-Frédérick Côté, LL.M. (L.S.E.), avocat Mendelsohn Rosentzveig Shacter 1. Cinnamon City Bakery Café Inc. c. Sa Majesté la Reine, Cour canadienne de l impôt (procédure informelle),

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

JE N'AI JAMAIS REÇU L'AVIS DE COTISATION! LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.), AVOCAT MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES 1. TVQ...

JE N'AI JAMAIS REÇU L'AVIS DE COTISATION! LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.), AVOCAT MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES 1. TVQ... CHRONIQUE TPS/TVQ 207 JE N'AI JAMAIS REÇU L'AVIS DE COTISATION! LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, LL.M. (L.S.E.), AVOCAT MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 209 1. TVQ... 209 2. TPS...

Plus en détail

Louis-Frédérick Côté,

Louis-Frédérick Côté, ATELIER 1 FAVORISER LA CONFORMITÉ FISCALE Louis-Frédérick Côté, LL.M. (L.S.E.),Avocat Mendelsohn PROBLÉMATIQUE A vend un bien meuble corporel à B 100,00 $, plus 15,00 $ pour la TPS/TVQ; B revend le même

Plus en détail

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ Secteur immobilier Principales questions d observation Le 5 février 2015 Les sociétés œuvrant dans le secteur immobilier doivent savoir que l Agence du revenu du Canada («ARC») et Revenu Québec pourraient

Plus en détail

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008 Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Comme vous pourrez le constater, il n y a pas beaucoup de nouvelles fiscales en ce début d année. Cependant, nous nous sommes questionnés à savoir s il

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation Revenu Québec 3800, rue de Marly Québec (Québec) G1X 4A5 Page : 1de 7 Loi(s) : Loi sur la taxe de vente du Québec (RLRQ, c. T-0.1), articles 199, 201, 202, 203, 206, 206.1 1,211, 212, 386 et 457.1 Loi

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 Afin d atteindre une plus grande harmonisation du régime de

Plus en détail

LE DROIT DE POURSUIVRE POUR LA TAXE NON PAYÉE : UNE

LE DROIT DE POURSUIVRE POUR LA TAXE NON PAYÉE : UNE CHRONIQUE TPS/TVQ 381 LE DROIT DE POURSUIVRE POUR LA TAXE NON PAYÉE : UNE SOLUTION FACILE? JOSÉE MASSICOTTE, AVOCATE MCMILLAN BINCH MENDELSOHN TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 383 1. CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Octobre 2003 Volume 1 - numéro 5 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATRICE : Lyne

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

Montréal, le 1 er août 2014. M e François Giroux McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L 1000, rue de la Gauchetière Ouest Bureau 2500 Montréal (Québec) H3B 0A2

Montréal, le 1 er août 2014. M e François Giroux McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L 1000, rue de la Gauchetière Ouest Bureau 2500 Montréal (Québec) H3B 0A2 Montréal, le 1 er août 2014 M. M e François Giroux McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L 1000, rue de la Gauchetière Ouest Bureau 2500 Montréal (Québec) H3B 0A2 Objet : Plainte de M. à l endroit de la CIBC N/Réf.

Plus en détail

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent Le 31 octobre 2013 Votre entreprise doit-elle récupérer certains crédits de taxe sur les intrants («CTI») qu elle a demandés en vertu des règles sur la taxe de vente harmonisée («TVH»)? Au Canada, nombre

Plus en détail

Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux

Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux NUMÉRO 2014-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL POSSÉDEZ-VOUS LA DOCUMENTATION REQUISE POUR JUSTIFIER VOTRE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE LA TPS/TVH ET DE LA TVQ? Les entreprises qui exercent des activités commerciales

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise. Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.

Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise. Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p. Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Janvier 2014 2 Préface Les présentes notes explicatives portent

Plus en détail

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER 1120-11-05 SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER Révisé en septembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 1. Bon de commande...

Plus en détail

Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés

Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés Info TPS/TVH GI-119 Juillet 2011 Taxe de vente harmonisée Nouvelle règle sur le lieu de fourniture pour les ventes de véhicules à moteur déterminés La présente publication explique une nouvelle règle sur

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

SUSPENSION DES MESURES DE RECOUVREMENT

SUSPENSION DES MESURES DE RECOUVREMENT SUSPENSION DES MESURES DE RECOUVREMENT PENDANT L OPPOSITION ET L APPEL INTRODUCTION Dans le présent texte, nous analyserons les restrictions imposées par le Législateur aux autorités fiscales dans le cadre

Plus en détail

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution de la vérification par TERRY G. BARNETT Une entreprise et son conseiller professionnel peuvent avoir une incidence considérable sur le déroulement

Plus en détail

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise DÉCISION OBJET ORDONNANCE de la Commission émise en vertu

Plus en détail

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Normand Gervais Vice-président, Administration Assurance et rentes individuelles 1 Conférence Élite, 24 au 31 octobre

Plus en détail

MICHEL L. CÔTÉ ENTENTE DE RÈGLEMENT

MICHEL L. CÔTÉ ENTENTE DE RÈGLEMENT BULLETIN NO. 2933 EN MATIÈRE DE DISCIPLINE EN VERTU DU STATUT 20 DE L'ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES DANS L'AFFAIRE DE MICHEL L. CÔTÉ ENTENTE DE RÈGLEMENT I. INTRODUCTION 1.

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Clause d indexation sur les bénéfices futurs Un contrat de contient différentes clauses qui peuvent influencer la détermination du prix de et son paiement.

Plus en détail

CONFÉRENCE POUR LE SYMPOSIUM SUR LES TAXES À LA CONSOMMATION DE L APFF 2003

CONFÉRENCE POUR LE SYMPOSIUM SUR LES TAXES À LA CONSOMMATION DE L APFF 2003 CONFÉRENCE POUR LE SYMPOSIUM SUR LES TAXES À LA CONSOMMATION DE L APFF 2003 Louis-Frédérick Côté, avocat, LL.M. (L.S.E.) Mendelsohn S.P. HOLDINGS CANADA INC. C. IKEA LTD., [2001] G.S.T.C. 92 (COUR D APPEL

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration RAPPORT D ENQUÊTE Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration 18 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES 1. L ORIGINE DE L ENQUÊTE...3 2.

Plus en détail

Communiqué fiscal / février 2010

Communiqué fiscal / février 2010 Communiqué fiscal / février 2010 SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Dans le bulletin d octobre dernier, nous avons discuté des registres automobiles. Or, un des membres du Groupe Servicas m a parlé de l Odotrack,

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2003 Volume 1 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATEURS : Alain

Plus en détail

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes.

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. TPS/TVH-TVQ Revenu Québec 31 Août 2011 Direction générale des entreprises Plan de la présentation Mise en contexte... 3 Définitions...

Plus en détail

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Avis sur la TPS/TVH N o 287 Janvier 2015 Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Le bulletin d information

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Septembre 2003 Volume 1 - numéro 4 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATRICE :

Plus en détail

Vérification de la TPS/TVH Première partie : la préparation à la vérification

Vérification de la TPS/TVH Première partie : la préparation à la vérification Vérification de la TPS/TVH Première partie : la préparation à la vérification par TERRY G. BARNETT Introduction Questions de vérification Exigences de documentation Pouvoirs du vérificateur Divulgation

Plus en détail

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur.

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur. SPÉCIALISTE ÉTRANGER Dans le but de favoriser le recrutement de particuliers à l extérieur du Canada qui disposent d une expertise dans certains secteurs d activités spécialisées, la législation fiscale

Plus en détail

Info TPS/TVH. Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services

Info TPS/TVH. Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services Info TPS/TVH GI-109 Septembre 2010 Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services Le présent document d information explique comment la hausse du taux de la partie provinciale

Plus en détail

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique Info TPS/TVH GI-098 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique NOTE : Cette version remplace celle datée du mois d août 2010. Les gouvernements

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député Ministre des Finances

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation)

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu

Plus en détail

M.E.V.? Caisses enregistreuses et systèmes informatiques. (Module d Enregistrement des Ventes)

M.E.V.? Caisses enregistreuses et systèmes informatiques. (Module d Enregistrement des Ventes) M.E.V.? (Module d Enregistrement des Ventes) 2012 www.royal-system.com Tous droits réservés T 514.593.7600 F 514.593.1622 Page 1 M.E.V. Introduction Nouvelles mesures de lutte contre l évasion fiscale

Plus en détail

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE Différend numéro: 03-0303 Nom de domaine: Plaignant: Titulaire: Membre unique

Plus en détail

Conservation et destruction des livres et des registres

Conservation et destruction des livres et des registres Conservation et destruction des livres et des registres Les registres et les livres de comptes doivent être conservés par une personne selon les exigences des autorités fiscales. 1) Personnes qui doivent

Plus en détail

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 05 02 45. Date : Le 22 novembre 2006. Commissaire : M e Christiane Constant.

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 05 02 45. Date : Le 22 novembre 2006. Commissaire : M e Christiane Constant. Commission d accès à l information du Québec Dossier : 05 02 45 Date : Le 22 novembre 2006 Commissaire : M e Christiane Constant X -et- Y Demandeurs c. VISA DESJARDINS Entreprise DÉCISION LE LITIGE DEMANDE

Plus en détail

BUREAU DES RÉGISSEURS Régie du bâtiment du Québec

BUREAU DES RÉGISSEURS Régie du bâtiment du Québec BUREAU DES RÉGISSEURS Régie du bâtiment du Québec No du dossier : 5698-9585 No du rôle : 28.d-C-15 Licence RBQ : 5698-9585-01 Date : 14 septembre 2015 DEVANT : M e Claude Gilbert, régisseur RÉGIE DU BÂTIMENT

Plus en détail

Déclarations de revenus 2008

Déclarations de revenus 2008 1 Déclarations de revenus 2008 Guide de référence Cueilleurs de bleuets Mars 2009 Table des matières Objectif Fournir des renseignements simplifiés et pratiques Un document de référence plus élaboré est

Plus en détail

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier?

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? 1 La relève La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? Valérie Ménard CA, LL.M. fisc. Hardy, Normand & Associés s.e.n.c.r.l. vmenard@hardynormand.com Des collections,

Plus en détail

EXPÉDITEUR : ***** Direction de l'interprétation relative à l'imposition des taxes

EXPÉDITEUR : ***** Direction de l'interprétation relative à l'imposition des taxes Note Direction principale des lois sur les taxes et l administration fiscale et des affaires autochtones DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : ***** Direction de l'interprétation relative à l'imposition des

Plus en détail

Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative

Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative Actualité juridique publié le 03/04/2014, vu 558 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s intéresser à deux jurisprudences

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION

GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET 1. Le Groupe Lanoue Taillefer Audet 2. Les membres de l Équipe 3. Les interventions possibles 4. Erreurs les plus fréquentes

Plus en détail

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires Revenu Québec assure, entre autres, la perception des impôts et des taxes pour l État québécois. Ce rôle clé revêt

Plus en détail

Info TPS/TVH. GI-166 Septembre 2013. Application de la TPS/TVH aux services de soins à domicile

Info TPS/TVH. GI-166 Septembre 2013. Application de la TPS/TVH aux services de soins à domicile Info TPS/TVH GI-166 Septembre 2013 Application de la TPS/TVH aux services de soins à domicile Le présent document d information explique comment la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée

Plus en détail

Administration de la taxe de vente (atelier A)

Administration de la taxe de vente (atelier A) Administration de la taxe de vente (atelier A) Association des cadres scolaires du Québec Du 16 au 18 février 2005 Lyne Bienvenue Pierre Marchand Louise Tremblay Objectif Clarifier le statut de la commission

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

RÈGLEMENT TYPE SUR L IDENTIFICATION ET LA VÉRIFICATION DE L IDENTITÉ DES CLIENTS AUTRES QUESTIONS ET RÉPONSES

RÈGLEMENT TYPE SUR L IDENTIFICATION ET LA VÉRIFICATION DE L IDENTITÉ DES CLIENTS AUTRES QUESTIONS ET RÉPONSES RÈGLEMENT TYPE SUR L IDENTIFICATION ET LA VÉRIFICATION DE L IDENTITÉ DES CLIENTS AUTRES QUESTIONS ET RÉPONSES 1. J ai été engagé par une compagnie d assurance pour la représenter dans un recours par subrogation.

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

Décision récente en taxes à la consommation: responsabilité professionnelle

Décision récente en taxes à la consommation: responsabilité professionnelle Maximisez vos recherches fiscales dans CCH en ligne, 1ère partie Comment'maximiser'les'résultats'obtenus'lors'de'vos'recherches'fiscales'dans'l interface'de'cch'en'ligne.'faites'le'survol d'une'démarche'de'recherche'dans'la'collection'fiscale'de'cch'afin'de'découvrir'comment'trouver'efficacement'toute

Plus en détail

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique.

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique. NOM DE L AGENCE DU CRTIER NOM DE L AGENCE DU CRTIER ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE, CRRIEL REPRÉSENTÉ PAR NUMÉRO DE PERMIS NOM DE LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO

Plus en détail

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données Avis de l Autorité relatif au dépôt de l état annuel et autres documents pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 Assureurs de dommages détenteurs d un permis au Québec, fédérations de sociétés mutuelles

Plus en détail

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant :

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant : Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur Identification du requérant Nom, prénom ou raison sociale du requérant : (ci-après appelé le «requérant») Nom du commerce ou de

Plus en détail

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration Politique : GESTION FINANCIÈRE Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration 14 novembre 2011 Révisée 2009-12-14 1 de 8 TABLE DES

Plus en détail

IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009

IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM Directives générales 1. Ce formulaire doit être utilisé par une société par actions ou une société de personnes demandant l adhésion à titre de membre

Plus en détail

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE Différend numéro: Nom de domaine: Plaignant: Titulaire: Membre unique du

Plus en détail

Communiqué fiscal INSTAURATION D UN CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE TEMPORAIRE POUR LES CABINETS EN ASSURANCE DE DOMMAGES

Communiqué fiscal INSTAURATION D UN CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE TEMPORAIRE POUR LES CABINETS EN ASSURANCE DE DOMMAGES Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU INSTAURATION D UN CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE TEMPORAIRE POUR LES CABINETS EN ASSURANCE DE DOMMAGES Compte tenu de la pleine harmonisation du régime de

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

D ASSURANCE MÉDICAMENTS

D ASSURANCE MÉDICAMENTS La consultation de ce document au moyen de technologies d adaptation informatique peut être problématique. Pour un contenu accessible, visitez les pages équivalentes de notre site. DOCUMENT À CONSERVER

Plus en détail

MODIFICATION VOIR LA SECTION HISTORIQUE SI LA CASE EST COCHÉE

MODIFICATION VOIR LA SECTION HISTORIQUE SI LA CASE EST COCHÉE Page 1 sur 22 OBJET ET CHAMP D APPLICATION Cette procédure a pour objet de préciser les étapes à suivre pour la perception et la radiation des concernant les dossiers en instance d'ouverture d'un régime

Plus en détail

Décision portant sur l application de la TPS Interprétation relative à la TVQ N/Réf. :

Décision portant sur l application de la TPS Interprétation relative à la TVQ N/Réf. : Direction des lois sur les taxes et l administration fiscale Sainte-Foy, le 19 septembre 2003 Objet : Décision portant sur l application de la TPS Interprétation relative à la TVQ N/Réf. : 03-0106207 La

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

LE TACTICIEN. Prélude à la saison des impôts. Dans ce numéro. Groupe Lanoue Taillefer Audet

LE TACTICIEN. Prélude à la saison des impôts. Dans ce numéro. Groupe Lanoue Taillefer Audet LE TACTICIEN dame McCutcheon Janvier 200 9 Volume VII, Numéro 1 BULLETIN SUR LA T PS, LA TVQ ET LES AUTRES T AXES CANAD IENNES Groupe Lanoue Taillefer Audet Jean-Marie Audet, CA Jean Lanoue, CA Mario Pépin

Plus en détail

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale 1 ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Le présent accord précise les modalités d application du 2 du

Plus en détail

ENTENTE RELATIVE À UN PROJET SPÉCIAL ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE LA SOCIÉTÉ DE GESTION DES DÉCHETS NUCLÉAIRES

ENTENTE RELATIVE À UN PROJET SPÉCIAL ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE LA SOCIÉTÉ DE GESTION DES DÉCHETS NUCLÉAIRES E-doc 4417304 Canadian Nuclear ENTENTE RELATIVE À UN PROJET SPÉCIAL ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA SOCIÉTÉ DE GESTION DES DÉCHETS NUCLÉAIRES La présente ENTENTE est conclue entre

Plus en détail

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007 Ottawa, le 6 juillet 2007 MÉMORANDUM D17-1-22 En résumé DÉCLARATION EN DÉTAIL DE LA TAXE DE VENTE HARMONISÉE, DE LA TAXE DE VENTE PROVINCIALE, DE LA TAXE PROVINCIALE SUR LE TABAC ET DE LA MAJORATION OU

Plus en détail

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 Nicole MacKenzie a été accusée d avoir commis un excès de vitesse. Lorsqu elle a comparu pour l interpellation à la Cour provinciale, elle n était pas représentée par un avocat.

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Taxes indirectes canadiennes Règles transitoires de la TVP de la

Taxes indirectes canadiennes Règles transitoires de la TVP de la Canada Fiscalité Personnesressources : Leader national en Taxes indirectes Robert Demers 514-393-5156 Québec et Canada atlantique Robert Demers 514-393-5156 Ontario Michael Matthews 613-751-5310 Toronto

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 130 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicaments et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par M. Philippe Couillard

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Avril 2014 2 Préface

Plus en détail

Nouvelles de la TPS/TVH

Nouvelles de la TPS/TVH Nouvelles de la TPS/TVH N o 54 Automne 2004 Table des matières L ARC lance une nouvelle publication : l Info TPS/TVH... 1 Les entités mandatées par une bande qui sont constituées en personne morale doivent

Plus en détail

RÈGLEMENT 55-103 SUR LES DÉCLARATIONS D'INITIÉS POUR CERTAINES OPÉRATIONS SUR DÉRIVÉS (MONÉTISATION D'ACTIONS)

RÈGLEMENT 55-103 SUR LES DÉCLARATIONS D'INITIÉS POUR CERTAINES OPÉRATIONS SUR DÉRIVÉS (MONÉTISATION D'ACTIONS) ABROGÉ LE 30 AVRIL 2010 VERSION ADMINISTRATIVE : EN VIGUEUR DU 30 DÉCEMBRE 2005 AU 30 AVRIL 2010 Cette version est fournie pour votre bénéfice et ne doit pas être invoquée comme faisant autorité. Les références

Plus en détail

-C- INTIMÉE REQUÊTE POUR AUTORISATION D EXERCER UN RECOURS COLLECTIF (ARTICLES 1002 ET SS. C.P.C.)

-C- INTIMÉE REQUÊTE POUR AUTORISATION D EXERCER UN RECOURS COLLECTIF (ARTICLES 1002 ET SS. C.P.C.) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DITRICT DE MONTRÉAL NO: 500-06 COUR U P É R I E U R E (Recours collectifs) NICOLE BERGERON, résidant et domiciliée au 2501 D Iberville, dans les cité et district de Montréal,

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : R. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 10 Appel n o : GE-13-2316 ENTRE : R. G. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

VENTE POUR DÉFAUT DE PAIEMENT DES TAXES DEUXIÈME AVIS

VENTE POUR DÉFAUT DE PAIEMENT DES TAXES DEUXIÈME AVIS VENTE POUR DÉFAUT DE PAIEMENT DES TAXES DEUXIÈME AVIS Avis public est, par les présentes, donné par le soussigné, greffier de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, que les immeubles ci-après décrits

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Affaire SUN WATER et le jugement du Tribunal d instance de Toulouse

Affaire SUN WATER et le jugement du Tribunal d instance de Toulouse Affaire SUN WATER et le jugement du Tribunal d instance de Toulouse Actualité juridique publié le 06/04/2014, vu 642 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat L affaire SUN WATER France et le jugement du Tribunal

Plus en détail

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 Date : Le 14 avril 2015 Numéro de dossier : AD-14-548 DIVISION D APPEL Entre: A. M. Appelant et Commission de

Plus en détail

(Recours collectif) No: 500-06-000177-028 REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE AU SOUTIEN DE SA DEMANDE, LE DEMANDEUR EXPOSE CE QUI SUIT:

(Recours collectif) No: 500-06-000177-028 REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE AU SOUTIEN DE SA DEMANDE, LE DEMANDEUR EXPOSE CE QUI SUIT: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL No: 500-06-000177-028 (Recours collectif) COUR SUPÉRIEURE FRANÇOIS RIENDEAU Demandeur c. BRAULT & MARTINEAU INC. Défenderesse REQUÊTE INTRODUCTIVE D'INSTANCE

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. J. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 53 Appel n o : GE-14-966 ENTRE : M. J. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail