LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération"

Transcription

1 Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs : - l intéressement : Objet : associer le salarié aux résultats ou aux performances de l entreprise ; Lieu : système facultatif pouvant être mis en place dans toute entreprise dès lors qu elle respecte ses obligations en matière de représentation du personnel ; Cible : tous les salariés de l entreprise sous réserve d une éventuelle condition d ancienneté limitée à 3 mois ; Modalités : possibilité pour le salarié de verser tout ou partie de sa prime d intéressement dans un plan d épargne d entreprise ; - la participation : Objet : redistribuer aux salariés une fraction des bénéfices réalisés par l entreprise ; Lieu : système obligatoire dans toutes les entreprises d au moins 50 salariés réalisant un bénéfice imposable ; Cible : tous les salariés de l entreprise sous réserve d une éventuelle condition d ancienneté limitée à 3 mois ; Modalités : droits des salariés bloqués pendant 5 ans ; Modes de gestion : attribution d actions émises par l entreprise, affectation à un fonds d investissement, acquisition de titres de Sicav ou de parts de fonds communs de placement d entreprise ; - les plans d épargne : le plan d épargne d entreprise (PEE) ou le PEI : Objet : favoriser l épargne salariale avec l aide de l entreprise ; Recueil du montant de l intéressement, de la participation, de versements volontaires du salarié, de versements complémentaires de l entreprise (ou abondement) avec blocage des sommes pendant 5 ans ; Placement des sommes en titres de Sicav ou en parts de FCPE ; Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 1 sur 13

2 le plan d épargne retraite collectif (Perco) : Objet : constituer une épargne en vue de la retraite ; Epargne bloquée jusqu à la date de départ en retraite sauf cas de déblocage anticipé ; Restitution de l épargne sous forme de rente ou de capital ; Perco alimenté par l intéressement, la participation, des versements volontaires du salarié, l abondement de l entreprise, des transferts en provenance d autres plans. Choix par le salarié du (ou des) type(s) d investissement qui lui convient(nent) à l intérieur du cadre défini collectivement, le plus souvent par accord collectif ; Intérêt de l épargne salariale : offrir à l entreprise et aux salariés des avantages fiscaux et sociaux par le biais de diverses exonérations contrepartie : blocage de l épargne pendant une durée minimale (en principe 5 ans) avec quelques cas de déblocage anticipé. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 2 sur 13

3 Dates clé : > 1959 : instauration de la participation aux résultats ; > 1967 : instauration de l intéressement ; > Loi du 19 février 2001 : - extension de ces dispositifs aux PME ; - création des plans d épargne ; > Loi du 21 août 2003 sur les retraites : création des plans d épargne retraite ; > Loi du 30 décembre 2006 relative au développement de la participation et de l actionnariat salarié : - Obligation pour les branches de négocier sur des accords de participation ; - Obligation pour les groupements d employeurs de négocier sur l épargne salariale ; - Augmentation des droits des salariés ; - Institution d un dividende du travail = supplément d intéressement ou de participation, attribution gratuite d actions, disponibilité immédiate de dividendes d actions détenues par un FCP ; - Remise au salarié, dès l embauche, d un livret reprenant les dispositifs d épargne salariale dans l entreprise ; > Actualité : avant-projet de loi «en faveur des revenus du travail» de fin juin 2008 comportant un volet consacré à l intéressement et à la participation des salariés dans l entreprise : - Création d un crédit d impôt au titre des primes d intéressement destiné à inciter les entreprises à mettre en place ou augmenter l intéressement ; - Possibilité pour ces entreprises ayant conclu un accord d intéressement de verser à l ensemble de leurs salariés une prime exceptionnelle exonérée de cotisations ; - Disponibilité immédiate de la participation (en lieu et place des 5 ans actuellement) sur simple demande du salarié dans un délai fixé par décret. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 3 sur 13

4 1. Dispositions communes à la participation, à l intéressement et à l épargne salariale 1.1. La négociation collective sur l épargne salariale Epargne salariale devant faire l objet d une négociation collective entre les partenaires sociaux : - Au niveau des branches professionnelles : les conventions collectives nationales de branche, pour être étendues, doivent obligatoirement comporter les modalités de mise en œuvre des dispositifs de participation aux résultats, d intéressement des salariés et des PEE ; - Au niveau de l entreprise : négociation annuelle obligatoire étendue aux questions relatives à l épargne salariale dès lors que les salariés ne sont pas couverts par un accord de branche ou d entreprise sur ces questions (en sus de la NAO sur les salaires effectifs, la durée effective du travail, l organisation du temps de travail, la prévoyance maladie) ; Possibilité de mettre en place la participation, l intéressement ou un PEE au niveau de l entreprise ou d un groupe constitué par des entreprises juridiquement indépendantes mais ayant établi entre elles des liens financiers et économiques Les salariés bénéficiaires Tous les salariés d une entreprise ou d un groupe compris dans le champ des accords de participation, d intéressement ou des plans d épargne ; Condition d ancienneté possible mais 3 mois au plus Le livret d épargne salariale Départ du salarié remise d un livret d épargne salariale contenant un état récapitulatif de l ensemble des sommes et valeurs mobilières épargnées ou transférées au sein de l entreprise dans le cadre de la participation, de l intéressement ou d un PEE ; Loi du 30 décembre 2006 relative au développement de la participation et de l actionnariat salarié : remise au salarié, dès l embauche, d un livret reprenant les dispositifs d épargne salariale dans l entreprise. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 4 sur 13

5 2. La participation Instauration de la participation aux résultats en 1959 ; Objectif : associer les salariés aux fruits de l expansion de l entreprise sur la base d une formule de calcul légal et au moyen de primes indisponibles pendant 5 ans ; Participation obligatoire dans toutes les entreprises de 50 salariés et plus quelque soit leur activité ou forme juridique ; Loi du 30/12/2006 relative au développement de la participation et de l actionnariat salarié : possibilité d instaurer la participation aux résultats dans les entreprises < 50 salariés ; Entreprise assujettie à la participation tenue de constituer chaque année une réserve spéciale de participation (RSP) prélevée sur ses bénéfices ; RSP = ½ x (B 5 % C) x S VA B = bénéfice net avant certains abattements et exonérations fiscales C = capitaux propres S = montant des salaires bruts VA = valeur ajoutée Possibilité de décider de verser un supplément de RSP dans le respect des plafonds et selon les modalités de répartition prévues par l accord de participation ; Conclusion de l accord de participation (mode de calcul de la réserve, sa répartition et son utilisation) : - soit dans le cadre de conventions ou accords collectifs au niveau professionnel ou interprofessionnel ; - soit entre l employeur et les représentants des organisations syndicales représentatives ; - soit, si un accord de branche étendu l a prévu, par accord, à défaut de délégué syndical, avec le CE (ou les DP) ou même, à défaut de représentants élus, avec un ou plusieurs salariés mandatés par une ou plusieurs organisations syndicales représentatives ; - soit au sein du comité d entreprise ; - soit par consultation du personnel dans les entreprises de moins de 50 salariés ; Accord de participation conclu pour une durée déterminée ou sans limitation de durée instituant : - un comité de suivi de l accord de participation ; - les conditions dans lesquelles ce comité dispose des moyens d information nécessaires sur les conditions d application de cet accord ; Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 5 sur 13

6 Peuvent bénéficier de la participation tous les salariés de l entreprise sauf condition d ancienneté dans l entreprise de 3 mois maxi ; 4 modes de répartition de la réserve spéciale de participation (RSP) : - une répartition proportionnelle aux salaires (dans la limite de 4 fois le plafond SS) ; - une répartition proportionnelle à la durée de présence du salarié au cours de l exercice concerné ; - une répartition uniforme entre les salariés de l entreprise ; - une répartition combinant les différents critères énoncés ; Montant de la participation ¾ du plafond annuel de la Sécurité Sociale ; Sommes affectées à : - l attribution d actions de l entreprise ; - l attribution d obligations ; - un versement à des Sicav ou FCP ; - des comptes courants bloqués au nom des salariés ; - un versement d un PEE ; Sommes indisponibles pendant 5 ans (8 ans en l absence d accord) ; Possibilité de déblocage anticipé dans certains cas : mariage, PACS, naissance (ou adoption) d un 3 ème enfant et suivant, cessation du contrat de travail, acquisition d une résidence principale, Si rupture du contrat de travail, possibilité pour le salarié de demander l affectation des sommes acquises sur le PEE de son nouvel employeur ; Information annuelle de chaque bénéficiaire : - montant de la réserve de participation ; - montant de ses droits ; - utilisation faite du montant de sa participation ; - période d indisponibilité ; Employeur tenu de présenter un rapport au comité d entreprise dans les 6 mois suivant la clôture de chaque exercice ; Sommes versées au titre de la participation exonérées de : - toutes charges sociales (sauf CSG et CRDS) ; - l impôt sur le revenu (à l issue de la période d indisponibilité). Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 6 sur 13

7 3. L intéressement LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ Instauration de l intéressement en 1967 ; Objectif : associer, financièrement et collectivement, les salariés aux résultats de l entreprise ; Accord d intéressement n ayant aucun caractère obligatoire ; Accord d intéressement pouvant être conclu dans toute entreprise ou établissement quelque soit la nature de son activité, son effectif et sa forme juridique dès lors que les obligations incombant à l employeur en matière de représentation du personnel soient satisfaites ; Accord d intéressement pouvant prévoir : - soit un intéressement aux résultats ; - soit un intéressement à l accroissement de la productivité ; - soit tout autre mode de rémunération collective permettant de réaliser l intéressement des salariés en entreprise ; Conclusion de l accord d intéressement de la même manière que l accord de participation : - pour une durée de 3 ans maxi ; - avec institution d un comité de suivi ; - moyens d information nécessaires sur les conditions d application de cet accord ; - dépôt de l accord auprès de la DDTE du lieu où il a été conclu ; Accord devant comporter : - un préambule indiquant les motifs de l accord ; - les établissements concernés ; - les modalités d intéressement retenues ; - les critères et les modalités servant au calcul et à la répartition des produits de l intéressement ; - l époque de versement ; - les moyens d information et de contrôle des salariés et des représentants du personnel (CE ou DP) ; Peut concerner tous les salariés d une entreprise avec, éventuellement, condition maximale d ancienneté de 3 mois dans l entreprise ; Répartition de l intéressement entre salariés : - soit uniformément ; - soit en fonction du salaire ; - soit en fonction de la durée de présence dans l entreprise au cours de l exercice ; - soit en fonction de l utilisation conjointe de ces différents critères ; Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 7 sur 13

8 Montant de l intéressement ne pouvant dépasser : - un montant global égal à 20 % de la masse salariale brute ; - un plafond individuel égal à 50 % du plafond annuel de la sécurité sociale ; Accord d intéressement de projet possible pour tout ou partie des salariés ; Possibilité de verser un supplément d intéressement au titre de l exercice clos sous réserve de respecter : - le plafond global de 20 % de la masse salariale brute ; - la répartition prévue par l accord d intéressement ; Sommes versées au titre de l intéressement non soumises à cotisations (car ne revêt pas le caractère d élément de salaire) à l exception de la CSG et de la CRDS si accord d intéressement conclu avant la première moitié de la période de calcul de l exercice concerné ; Sommes soumises à l impôt sur le revenu sauf si affectation par le salarié du produit de l intéressement au PEE (dans la limite d un montant égal à 50 % du plafond de la SS) ; Loi du 30/12/2006 : possibilité de conclure des accords d intéressement de projet entre toutes les entreprises «concourant à une activité caractérisée et coordonnée» ; Loi du 4 mai 2004 : si accord d intéressement dans une entreprise venant à atteindre au moins salariés obligation d instaurer la participation à l expiration de l accord d intéressement. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 8 sur 13

9 4. Le Plan d Epargne d Entreprise (PEE) Création par la loi du 19 février 2001 ; Système d épargne collective ouvrant aux salariés d une entreprise la faculté de participer, avec l aide de celle-ci, à la constitution d un portefeuille de valeurs mobilières ; A l initiative de toute entreprise quelque soit la nature de son activité, son effectif et sa forme juridique : - par décision unilatérale de l employeur ; OU - par accord conclu avec le personnel selon les mêmes modalités que pour l accord de participation ; Idem que pour l intéressement ou la participation : - comité de suivi ; - moyens d information nécessaires sur les conditions d application du règlement ; - dépôt du PEE auprès de la DDTE du lieu où il a été conclu ; Salariés bénéficiaires : ceux qui souhaitent adhérer au PEE (sauf limite de 3 mois d ancienneté) ; PEE alimenté par : - les versements des salariés (dont les sommes perçues au titre de la participation ou de l intéressement) et, éventuellement, de l entreprise ; - les sommes attribuées aux salariés au titre de la participation et de l intéressement ; - le montant des droits inscrits à un Compte Epargne Temps ; Portefeuille de valeurs mobilières constitué d actions de Sicav, de FCP ou d actions émises par les sociétés créées par les salariés pour le rachat de l entreprise ; Sommes versées sur PEE indisponibles 5 ans sauf conditions particulières (cf. participation) ; Sommes non exonérées de l impôt sur le revenu sauf si elles proviennent de la participation, de l intéressement ou des abondements de l entreprise ; Revenus provenant de ces sommes exonérés de l impôt sur le revenu à l exception de la CSG et de la CRDS lorsqu ils sont réemployés dans le PEE avec la même indisponibilité. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 9 sur 13

10 5. Le Plan d Epargne Interentreprises (PEI) PEI institué par la loi de 2001 ; Système d épargne collective ouvrant aux salariés des PME la faculté d accéder aux dispositifs d épargne salariale en mutualisant les coûts de mise en place et de fonctionnement du plan d épargne ; PEI pouvant être institué par : - accord collectif concernant un secteur géographique, une branche professionnelle ou plusieurs entreprises nommément désignées ; - accord entre plusieurs employeurs pris individuellement accord devant être approuvé soit par le CE, soit par le personnel à la majorité des 2/3 de chaque entreprise concernée ; Bénéficiaires du PEI : cf. PEE ; Cf. PEE pour : - l alimentation du PEI ; - l affectation des sommes versées, leur indisponibilité et leur régime fiscal. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 10 sur 13

11 6. Le Plan d Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO) Créé par la loi du 21 août 2003 sur les retraites ; Système d épargne collective ouvrant aux salariés la faculté de constituer, avec l aide de leur entreprise, une épargne en vue de leur retraite ; Si PEE > 5 ans ouverture d une négociation par l entreprise sur le PERCO ; PERCO pouvant être institué : - soit au niveau de l entreprise ; - soit au niveau d un groupe constitué par des entreprises juridiquement indépendantes mais ayant établi entre elles des liens financiers et économiques ; Accord d entreprise pour la mise en place d un PERCO conclu : - soit entre l employeur et les organisations syndicales de salariés représentants de l entreprise ; - soit, si accord de branche, par accord, à défaut de délégués syndicaux, avec le CE (ou les DP) ou même, à défaut de représentants élus, avec un ou plusieurs salariés mandatés par une ou plusieurs organisations syndicales représentatives ; PERCO pouvant être mis en place uniquement si les participants disposent déjà d un PEE ou d un PEI et qu ils ont la possibilité d opter pour un de ces plans de durée plus courte (possibilité de combinaison PERCO PEI) ; Bénéficiaires du PERCO : cf. PEE ; Déblocage anticipé possible : - selon conditions fixées par décret ; - de participation ou épargne salariale (sauf sommes versées sur PERCO) acquise au 31/12/07 dans la limite de euros, dans le cadre de la loi TEPA ; Alimentation du PERCO par : - les versements volontaires du salarié (participation, intéressement, autres versements volontaires dans la limite de 25 % de sa rémunération annuelle, somme provenant d un PEE ou PEI avant l expiration du délai d indisponibilité de 5 ans) ; - les versements éventuels de l entreprise ; Fonds investis utilisables dans les mêmes conditions que pour le PEE ; Sommes versées bloquées jusqu au départ en retraite de l intéressé ; Sortie du PERCO sous forme de rente viagère sauf si sortie en capital prévue par l accord (voire le panachage des 2) ; Même régime fiscal que pour le PEE. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 11 sur 13

12 7. L actionnariat salarié Actionnariat salarié = détention par les salariés d actions de leur entreprise ; 2 objectifs : - renforcer la représentation des salariés dans les organes dirigeants des S.A. ; - favoriser le développement de l actionnariat salarié par l intermédiaire des PEE ; 7.1. Le développement de l actionnariat salarié Si hausse du capital, alors proposition par le CA à l AG extraordinaire : - d un projet de résolution tendant à réaliser une hausse du capital réservée aux salariés adhérents d un PEE ; - de l attribution gratuite d actions ou d autres titres donnant accès au capital ; Sommes versées par les salariés au titre du PEE généralement placées dans des FCPE : - FCPE dédiés : > 1/3 des actifs composé de titres de l entreprise ou des entreprises qui ont constitué le fonds ; - FCPE diversifiés : au moins 2/3 des actifs composés des titres autres que ceux de l entreprise ou des entreprises qui ont constitué le fonds ; Conseil de surveillance chargé de contrôler la gestion de la société qui gère le fonds : - FCPE diversifié : salariés représentant les porteurs de parts et, pour moitié au plus, de représentants de l entreprise ou des entreprises ; - FCPE dédié : composé exclusivement de salariés représentant les porteurs de parts ; Loi du 26 juillet 2005 : - possibilité donnée aux sociétés non cotées de consentir une décote sur la valeur des actions proposées pour les hausses de capitaux réservées aux adhérents d un PEE ; - imposant que soit proposée en AG extraordinaire une résolution permettant une telle hausse de capital lorsque les actions détenues collectivement par les salariés représentent moins de 3 % ; Loi du 30 décembre 2006 : - attribution gratuite d actions aux salariés dans la limite de 10 % du capital social ; - affectation par les PEE des sommes à des fonds dédiés au rachat des titres de l entreprise ; - instauration d un crédit d impôt pour les PME ayant un PEE concernant les dépenses engendrées par la formation de leurs salariés aux dispositifs d épargne et d actionnariat. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 12 sur 13

13 7.2. La représentation des salariés actionnaires Sociétés anonymes ayant la possibilité d introduire des administrateurs élus par les salariés (4 maxi sans excéder le tiers du nombre des autres administrateurs) au sein de leur CA ou conseil de surveillance ; Présence facultative et supposant l accord des 2/3 de l Assemblée générale des actionnaires ; Si détention par les actionnaires salariés d au moins 3 % du capital CA ou directoire d une société cotée devant : - convoquer une assemblée générale extraordinaire pour introduire dans les statuts une disposition prévoyant qu un ou plusieurs administrateurs ou membres du Conseil de surveillance soient nommés parmi les actionnaires salariés ; - se prononcer sur l élection d un ou plusieurs administrateurs ou membres du Conseil de surveillance par le personnel de la société ou de ses filiales ; Consultation des salariés actionnaires avant chaque assemblée générale des actionnaires pour qu ils puissent désigner un ou plusieurs mandataires pour les représenter à l assemblée générale ; Employeur tenu de laisser à tout salarié désigné le temps nécessaire pour se rendre et participer aux assemblées générales des actionnaires de la société. Elisabeth LEHU CPAM Cambrai Page 13 sur 13

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Il existe trois mécanismes d épargne salariale : La Participation : La participation des salariés aux résultats de

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Ingénierie Sociale Sommaire 1. Ingénierie Sociale 2. Qu est-ce que l épargne salariale? PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Les fonds solidaires La Gestion ISR 3. Les Indemnités de Fin de Carrière (IFC)

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER Le (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE Animé par : Margaret GAUTIER Qui sommes-nous? Un acteur majeur en Epargne Entreprise 1 er Soci é t é de gestion Encours sous gestion 37.46

Plus en détail

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE Mise à jour mars 2012 Contexte : généralités Pourquoi l épargne salariale? Historique des mesures incitatives : 1959, 1967, 2001,

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT Objectif(s) : o Evaluation et traitements comptables de la participation, o Affectation des fonds, o Provision pour investissement. Pré-requis

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Le PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne retraite collectif : soit par accord négocié ou par décision unilatérale

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 DIRECTION DE LA

Plus en détail

Actualité Juridique Épargne Salariale

Actualité Juridique Épargne Salariale Actualité Juridique Épargne Salariale PRIME DE PARTAGE DES PROFITS - ACCORDS D INTÉRESSEMENT D UN AN La loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 a

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Livret d Epargne Salariale

Livret d Epargne Salariale Livret d Epargne Salariale Octobre 2012 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Livret d Épargne Salariale Pour savoir l essentiel sur l épargne salariale Il existe différents

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013 Bienvenue au Petit Déjeuner débat Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013 Les intervenants Izabela Sula Gonzalez Consultante Paye et RH - Bureau Social

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement L'intéressement Textes de référence : Loi n 2001-152 du 19 /02/2001 Lettre circulaire Acoss n 2001-056 du 10 avril 2001 rappelant les modifications apportées aux mécanismes de l épargne salariale Circulaire

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 PARIS, le 15/02/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 OBJET : Bonus exceptionnel d'un montant maximum de 1.000 euros L'article 17 de la loi

Plus en détail

Epargne salariale et Retraites supplémentaires

Epargne salariale et Retraites supplémentaires PEE PERCO Art.83 Epargne salariale et Retraites supplémentaires Information de dernière minute par la Direction de Siemens France : L intéressement, prochainement versé, devrait être abondé à hauteur de

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Synthèse Le principe du compte épargne temps (CET) : permettre au salarié d accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d une rémunération, immédiate ou différée,

Plus en détail

INTRODUCTION. Le Plan d Epargne d Entreprise (PEE) Le Plan d Epargne Retraite Collective (PERCO)

INTRODUCTION. Le Plan d Epargne d Entreprise (PEE) Le Plan d Epargne Retraite Collective (PERCO) LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Les plans d éparrgne salarri iale INTRODUCTION Les plans d épargne salariale constituent aujourd hui un enjeu majeur dans les entreprises. En effet, face à la problématique

Plus en détail

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir Epargne Epargne salariale L épargne salariale après la Loi MACRON : l essentiel à retenir 2 Introduction Ce document a pour objet de vous présenter les principales mesures de la Loi n 2015-990 du 6 août

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change Mardi 17 novembre 2015 Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change *Articles 146 à 166 et 171 de la loi n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques Présentée

Plus en détail

les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime

les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime Actualité Juridique Épargne Salariale les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime De partage Des profits la circulaire administrative du 29 juillet 2011 (nor : etst1121460c) commente,

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

Loi n 2008-1258 du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail

Loi n 2008-1258 du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail Loi n 2008-1258 du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail Décrets n 2009-350 et n 2009-351 du 30 mars 2009 portant diverses mesures en faveur des revenus du travail I. L intéressement Le crédit

Plus en détail

PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO)

PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO) 1 PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) ET PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO) EPARGNE SALARIALE FONGEPAR, avec l aide de la SEMITAN, vous propose de gérer votre épargne salariale. Deux plans

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2014

ACCORD DU 24 JUIN 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-048

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-048 PARIS, le 06/03/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-048 OBJET : Modifications apportées aux mécanismes de l'épargne salariale. Loi n

Plus en détail

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012)

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Déclarée Déclarée conforme conforme àla la Constitution Constitution (décision (décision n 2012-654 n 2012-654

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2009/09 du 25/07/2009

NOTE D INFORMATION 2009/09 du 25/07/2009 NOTE D INFORMATION 2009/09 du 25/07/2009 La réforme de l épargne salariale (circulaire DGT 2009-13 du 19/05/2009) I Intéressement : A) Modalités de calcul du crédit d impôt Les entreprises qui concluent

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS LE CALCUL DE LA RESERVE DE PARTICIPATION La formule du calcul de la réserve de participation est la suivante : Avec : Eléments du calcul S : Masse salariale

Plus en détail

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale INTRODUCTION Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale 1 Les différents dispositifs d épargne salariale sont généralement présentés en plusieurs strates, auquel il

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3244 Convention collective nationale IDCC : 1505. COMMERCE DE DÉTAIL DES FRUITS ET LÉGUMES, ÉPICERIE ET

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise Entre D une part la Fédération Dordogne, Lot & Garonne représentée par Monsieur Alain COURNIL, Directeur Général, et d autre part : Les

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux.

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. (2) L abon dement sup porte la CSG et la C RDS. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. EN BREF Spécifiquement

Plus en détail

Participation, intéressement et épargne salariale en 2011. DARES, DARES Analyses n 068, novembre 2013

Participation, intéressement et épargne salariale en 2011. DARES, DARES Analyses n 068, novembre 2013 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Participation,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Art. 83. Rente fiscalisée. Rente fiscalisée. Madelin. Epargne Salariale. Capital non fiscalisé

Art. 83. Rente fiscalisée. Rente fiscalisée. Madelin. Epargne Salariale. Capital non fiscalisé FOCUS RETRAITE 2011 2 Versements Prestations au terme Art. 83 Madelin Epargne Salariale Primes déductibles fiscalement. Exonération de charges sociales Primes déductibles fiscalement. Aucune exonération

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5 Eres a créé cette fiche pour vous aider à mettre en place dans les meilleures conditions un accord d intéressement au sein d une entreprise. En effet, l accord d intéressement nécessite un certain formalisme,

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Salarié MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles et

Plus en détail

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme EPARGNE COLLECTIVE gamme EPARGNE COLLECTIVE E PARGNE S ALARIALE PEI/PERCOI E P ARGNE S ALARIALE Confiez la gestion de votre épargne salariale à des professionnels APRIL Patrimoine est une société d APRIL

Plus en détail

L Actualité du Club Social +

L Actualité du Club Social + L Actualité du Club Social + S O M M A I R E : Réforme des retraites N 1 3 La Gazette Sociale de Mont Saint Aignan 2 D E C E M B R E 2 0 1 0 L O I N 2 0 1 0-1 3 3 0 D U 9 N O V E M B R E 2 0 1 0 P O R

Plus en détail

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intéressemen t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intl intéressement pour vendre du conseil Philippe Barré Expert-comptable Isabelle Boileau Isabelle Boileau, consultante

Plus en détail

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET?

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET? À noter! Ce dispositif a été réformé par la loi du 20 août portant réforme du temps de travail (loi n 2008-789 du 20 août 2008, JO 21/08/2008). Toutefois, les accords antérieurs à la loi continuent à s

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Généré le: 08/08/2013 07:49:14 Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au

Plus en détail

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION Ce document est fourni à titre indicatif et doit être soumis à votre conseiller juridique habituel qui le complètera de toutes les spécificités propres à votre

Plus en détail

Livret d Épargne salariale

Livret d Épargne salariale Livret d Épargne salariale Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale SOMMAIRE J arrive dans l entreprise 1 Je m informe sur l épargne salariale. Ma situation professionnelle

Plus en détail

1) Loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail (adoptée)

1) Loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail (adoptée) Diane Patrimoine L actualité de l Epargne d Entreprise et de l Actionnariat Salarié L année 2008 a été très riche en modifications réglementaires relatives à l Epargne d Entreprise et à l Actionnariat

Plus en détail

Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise

Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise ÉPARGNE SALARIALE ENTREPRISES LE BTP PRÉCURSEUR en épargne salariale Les fédérations d employeurs (1) et les organisations syndicales

Plus en détail

Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014

Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014 Les origines Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014 Un accord du 24 juin 2014 relatif à la mise

Plus en détail

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Si, si vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Epargne Retraite Solutions PME-PMI Aujourd hui avec votre Interlocuteur AXA, construisez votre retraite! Pourquoi

Plus en détail

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AUX RESULTATS

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AUX RESULTATS LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AU RESULTATS La participation et le plan d'épargne entreprise (PEE) ont pour objectif d'améliorer les relations sociales dans l'entreprise et d'intéresser les salariés

Plus en détail

Les principaux produits d épargne retraite.

Les principaux produits d épargne retraite. 1 Les principaux produits d épargne retraite. 2 Contrats individuels Nom Type de contrat Public Fonctionnement Sortie Fiscalité Versement Nb de bénéficiaires / encours Loi Madelin PREFON CRH (CGOS), à

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Les clés pour comprendre. L épargne salariale

Les clés pour comprendre. L épargne salariale Les clés pour comprendre L épargne salariale Octobre 2009 Sommaire Comment vous constituer une épargne salariale? p. 4-13 La participation aux résultats L intéressement Compléter son épargne salariale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3332 Convention collective nationale IDCC : 2564. VÉTÉRINAIRES (Praticiens salariés) AVENANT N 30 DU 19 OCTOBRE 2011

Plus en détail

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale Sommaire Les dispositifs de participation

Plus en détail

Conférence de Presse

Conférence de Presse Conférence de Presse du Plan d Epargne Salariale Interentreprises de PARIS Mercredi 2 février 2005 Hôtel Intercontinental SOMMAIRE Les objectifs des signataires Des avantages partagés par l employeur et

Plus en détail

ACCORD DU 24 MARS 2010

ACCORD DU 24 MARS 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ACCORD DU 24 MARS 2010 RELATIF

Plus en détail

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable FRANCE Les messages clés Sommaire Qu est ce que Link Link Multiple Link Classique Link 2010 : un investissement rentable Les modalités de paiement proposées La souscription en 4 étapes clés Le kit de souscription

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Base de données économiques et sociales

Base de données économiques et sociales les infos DAS - n 073 4 juin 2015 Base de données économiques et sociales La loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l emploi 1 a entériné la création de la base de données économiques et sociales (BDES)

Plus en détail

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement 1- Définition 2- Le coût du système - cotisations obligatoires - versements exceptionnels 3- Les différents

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Août 2012 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1 LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE 1 Des solutions simples pour répondre à différents besoins Droits individualisés (compte individuel ouvert au nom de chaque salarié de l entreprise) 3 Contrat de

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 205 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 19 novembre 2008 PROJET DE LOI en faveur des revenus du travail.

Plus en détail

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011 Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale 1 16 juin 2011 En tant que professionnels, n avez-vous jamais pensé à Optimiser vos revenus, augmenter votre Epargne sans augmenter

Plus en détail

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PREAMBULE Constatant l hétérogénéité des dispositifs de Compte Epargne Temps existant à ce jour dans l entreprise GDF SUEZ

Plus en détail

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique Base de données économiques et sociales vigilance, exigences et conquêtes guide pratique élus et mandatés L article 8 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 a introduit un nouveau dispositif

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail