CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes Rosny sous Bois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois"

Transcription

1 CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes Rosny sous Bois Contact : Daniel BERTRAND TÅl :

2 Notre mätier Vous aider Å räussir le changement organisationnel et technologique Adapter l entreprise aux changements de son environnement : une pråoccupation permanente des dåcideurs Vous avez des responsabilitås dans une entreprise, un organisme public ou une structure associative et vous devez faire face Ç : Des attentes et des exigences croissantes de la part de vos clients, usagers, partenaires, actionnaires Des contraintes lågales, råglementaires, normatives, de plus en plus nombreuses Une concurrence de plus en plus agressive, quelle qu en soit la forme Des ressources budgåtaires de plus en plus limitåes Des changements de structure (fusions, acquisitions, externalisation ) En adaptant votre stratçgie, vos processus, votre organisation, votre systéme d'information, vous intervenez sur l Çquilibre complexe et fragile des forces qui animent le fonctionnement de votre organisation. Nos consultants mettent Ñ votre disposition leur savoir-faire et leur expçrience pour vous aider Ñ rçussir vos projets. ALTER ORGA vous conseille, vous assiste et vous forme Nous vous accompagnons pour : Traduire vos orientations stratågiques en exigences opårationnelles pour vos activitås o Exigences de performances, de qualitå et de coñts o Impacts sur les processus, l organisation, le systéme d'information et les hommes Planifier un changement technologique et organisationnel råaliste o Evaluer les capacitås de changement de votre organisation : atouts et contraintes o Etablir une stratågie de changement dans une perspective de performance durable Organiser et piloter vos projets Concevoir des solutions fonctionnelles, organisationnelles et techniques råpondant Ç vos attentes de performance et de retour sur investissement Mettre en œuvre, sur le terrain, le changement technologique et humain MAJ le 02/08/

3 Nos modes d intervention Quatre modes d intervention Ñvaluations Accompagnement Organisation SystÇme d information Projets Assistance Formation Evaluation o Diagnostic o Audit o Analyse des risques Accompagnement måthodologique et opårationnel o des responsables de projets o des Åquipes o des utilisateurs participants aux projets o des instances de dåcision Assistance pour la rçalisation d Çtudes o Etudes d avant-projet, Çtudes prçalables o Organisation et mise en place du management de projet o Choix de solutions organisationnelles et technologiques (produits, architectures) Formation classique et formation-action o des cadres dirigeants, o des acteurs de projets o des managers MAJ le 02/08/

4 Notre approche Une approche globale : La stratägie, les hommes et le systçme d information Agir sur trois leviers pour une organisation cohärente et performante. Hommes CompÄtences CoopÄrations StratÄgie ChaÖne de valeurs Processus Organisation SystÇme d information Outils applicatifs Technologies La stratägie La finalitç d une organisation est de rendre opçrationnelle la stratçgie de l entreprise. RelayÇe par le management, elle dçfinit les orientations, dçtermine la chaöne de valeur et la configuration des processus de production, de pilotage et de support. La performance des processus se construit en conjuguant deux ressources essentielles : Les hommes Par leurs compåtences et leur capacitå Ç travailler ensemble Les systçmes d information Sous-tendus par les technologies de l information et de la communication, ils permettent d unifier et de fluidifier les flux d informations au travers des diffårents processus. Innover en dåveloppant la valeur d usage des systçmes d information Le potentiel d innovation reprçsentç par les systémes d information ne rçside pas tant dans l offre technologique du marchç, que dans le dçveloppement des usages et dans la capacitç des hommes Ñ inventer de nouvelles organisations, de nouvelles pratiques et par voie de consçquence, de nouvelles stratçgies. La performance et le retour sur investissement sont Ñ rechercher dans la solution technicoorganisationnelle globale construite dans l entreprise pour la satisfaction de l ensemble des parties prenantes. MAJ le 02/08/

5 Prendre en compte la råalitå de l entreprise sous toutes ses facettes Pour råussir le changement il est nåcessaire de savoir articuler deux logiques : stratågie et terrain Logique stratägique Å top-down Ç Logique opärationnelle Å bottom-upç Comprendre et interpräter la stratägie Chacun doit avoir une repråsentation claire du projet global de l entreprise et comprendre le rüle qu il a Ç y jouer. Comprendre le fonctionnement de terrain Les outils, l organisation du travail et les modes de relations, internes et externes, doivent Ötre adaptçs Ñ des situations rçelles, en tenant compte des mçtiers, des compçtences, des cultures, des pratiques, des contraintes et des difficultçs au quotidien. Associer les parties prenantes Une participation appropriåe des acteurs clås aux diffårentes Åtapes est un facteur essentiel du succás : Directions gånårales et directions måtiers Maàtrise d'ouvrage et pilotes des projets, MaÄtrise d'œuvre et partenaires techniques, Utilisateurs directs et indirects des nouvelles solutions, Parties prenantes externes tels que les clients ou les usagers pour qui les services fournis auront changå, les fournisseurs ou partenaires auxquels de nouvelles contraintes seront imposåes En faisant part de leurs propres enjeux, des spåcificitås de leurs måtiers et de leurs cultures, de leurs contraintes opårationnelles et relationnelles, chacun d eux contribue Ç la råussite globale. MAJ le 02/08/

6 Nos valeurs Une position de partenaires, proches de nos clients Une Äcoute personnalisäe et des prestations Ü sur-mesure á Parce qu une entreprise ne veut pas nçcessairement ressembler Ñ ses concurrents, ni sacrifier au dernier concept de management Ñ la mode, parce que chacune a ses propres enjeux et ses propres exigences, nous prenons le temps d analyser votre demande et de vous proposer des interventions Ü sur-mesure á, tant du point de vue de la mçthodologie que de celui de la composition de l Çquipe proposçe. Un esprit de coopäration et de transfert de compätences Nous favorisons syståmatiquement la transmission Ç nos clients des savoirs utiles Ç la mise en œuvre de nos pråconisations : o En les associant Ç notre dåmarche et Ç la production des råsultats de nos interventions o En proposant une part de formation-action dans nos missions chaque fois que cela peut favoriser le transfert de compåtences. La co-responsabilitä des räsultats et des consäquences de nos interventions. Les rçsultats d une mission de conseil s apprçcient Ñ court terme par la dynamique de changement insufflçe dans l entreprise et son appropriation par les acteurs. Ils s Çvaluent Ñ plus long terme par le succés des solutions mises en œuvre et par la mesure qualitative et quantitative de leurs performances. Nous privilçgions le dialogue et la coopçration avec nos clients Ñ chaque Çtape de nos interventions. Nous veillons Ñ ce que nos recommandations s inscrivent dans une perspective de dçveloppement durable pour nos clients, tant dans leurs conditions de mise en œuvre que pour leurs consçquences sociales. MAJ le 02/08/

7 Nos domaines de compätence L organisation stratågique et opårationnelle Lorsqu une organisation est appelçe Ñ se transformer dans sa structure et son mode de fonctionnement, il est nçcessaire de se rç-interroger sur les processus, les activitçs, les râles et les compçtences dans un cadre de cohçrence globale par rapport aux finalitçs, objectifs, enjeux et contraintes de l entreprise. La cartographie des processus cibles doit alors Ötre confrontçe aux rçalitçs du terrain afin de trouver des solutions viables pour l ensemble des parties prenantes : activitçs et fonctions, râles et responsabilitçs, moyens humains, matçriels et financiers. Ce type de dçmarche est voisine de celle de la certification qualitç ISO 9000/2000 et peut y contribuer. Exemples de missions proposäes : Evaluation des performances d une organisation et de ses moyens humains et technologiques : o Diagnostic court o Diagnostic approfondi o Audit Conception de l organisation pour la mise en place d une nouvelle activitç Accompagnement d un changement d organisation suite Ñ une fusion ou Ñ une externalisation DÅfinition des modalitås de relation entre acteurs internes ou avec des interlocuteurs externes (clients, fournisseurs, sous-traitants ) : dåfinition des rüles et responsabilitås, contrats et modalitås d Åchange. Accompagnement d une dçmarche de certification qualitç ISO 9000/2000 MAJ le 02/08/

8 Nos domaines de compätence La conception globale du systçme d information Choix d architectures et de solutions Le systáme d'information doit âtre appråhendå Ç la fois pour sa dimension transversale aux diffårents processus måtiers de l entreprise et pour les outils opårationnels qu il procure Ç chacun d eux. Lors d un changement important de stratågie ou d une dåcision de refondre tout ou partie du systáme d information, il est nåcessaire de dåterminer une vue d ensemble du systáme d information qui initialisera la dåmarche d urbanisation et servira de råfårentiel pour les dåcisions d investissement Ç venir. Le choix de solutions structurantes pour le systáme (ERP, EAI ) doit âtre examinå en fonction de l ensemble des exigences et des perspectives d Åvolution de l entreprise. Afin de se concentrer sur la valeur d usage des solutions ÅlaborÅes et s assurer d un retour sur investissement satisfaisant, il est nåcessaire de mettre en place des dåmarches associant les spåcialistes des måtiers impliquås et les services utilisateurs. C est dans cette perspective que des solutions innovantes pour l entreprise peuvent Åmerger. Exemples de missions proposäes : Alignement stratçgique du systéme d information Etablissement du schåma directeur stratågique et opårationnel Analyse des besoins des directions måtiers et des acteurs opårationnels Mise en œuvre d une démarche de créativité pour Élaborer des solutions technicoorganisationnelles innovantes Assistance au choix de solutions technologiques : progiciels et choix d architectures Planification du dåploiement auprás des services utilisateurs MAJ le 02/08/

9 Nos domaines de compätence Le management du systçme d information Le pilotage et la mise en oeuvre du systéme d information implique de nombreux acteurs, de culture et de points de vues diffçrents : direction gånårale, directions måtiers, direction des systámes d'information, maàtrise d'ouvrage, maätrise d œuvre, services utilisateurs, services informatiques et prestataires. La mise en place de la gouvernance du systáme d information, qui associe les parties prenantes au processus de pilotage, nåcessite de clarifier les rágles du jeu et de dåfinir des måthodes et des outils Ç tous les niveaux de l organisation. Exemples de missions proposäes : Evaluation de la ä fonction systáme d information ã de l entreprise : CoÑts, satisfaction des utilisateurs, technologies, organisation et compåtences Organisation de la ä fonction systáme d information ã : RÜles, responsabilitås et modalitås d Åchanges entre les parties prenantes pendant tout le cycle de vie du systáme d information. DÇfinition d une stratçgie d Çvolution du systéme d information et assistance au pilotage de la fonction : Tableaux de bord, indicateurs et outils Assistance Ç la dåfinition d une politique informatique de groupe : Entre maison máre et filiale, que faut-il intågrer, mutualiser, standardiser? Mise en place d une dçmarche d urbanisation du systéme d information : MÇthodologie et administration du systéme Assistance pour la dçfinition des rçfçrentiels du systéme d information MAJ le 02/08/

10 Nos domaines de compätence Le management de projet Par essence, les projets sont porteurs de risques beaucoup plus importants que les autres activitås de l entreprise : Ils sont tous diffårents Visent Ñ apporter des innovations dans l entreprise Amánent quelquefois des conflits Mettent Ç contribution des acteurs pour qui ce mode de fonctionnement est inhabituel Les projets ont donc besoin d âtre soutenus par des rágles de conduite claires et un apport d expårience nåcessaire Ç leur appropriation dans des situations opårationnelles souvent difficiles. Exemples de missions proposäes : Evaluation de projets : Audit, diagnostic et recommandations, analyse des risques dans une approche pragmatique reposant sur l expårience Evaluation des consåquences organisationnelles et sociales des projets technologiques Accompagnement måthodologique et opårationnel des responsables de projets : Contribution Ç leur professionnalisation et transfert d expårience Mise en place d un dispositif de sçcurisation des projets : RÇfÇrentiel interne de conduite des projets Audits et revues, analyse des risques et suivi Assistance pour la råalisation des Åtudes, en amont des projets : Etudes d opportunitå, Åtudes de faisabilitå, organisation et lancement des projets Assistance pour la conception des solutions d organisation et de systéme d information Organisation de la coopåration avec les services utilisateurs Assistance pour la pråparation du dåploiement et l accompagnement des utilisateurs MAJ le 02/08/

11 Les consultants Un räseau multi-compätences Pour remplir avec professionnalisme les missions qui lui sont confiçes, ALTER ORGA s est organisç en rçseau de compçtences internes et externes. Des liens de partenariat fondçs sur le partage de valeurs communes, l expçrience du travail en Çquipe et la confiance rçciproque se sont tissçs au fil des annçes entre des cabinets de conseil indçpendants. Les consultants partenaires d ALTER ORGA sont expçrimentçs dans les diffçrentes disciplines du conseil aux entreprises et couvrent le champ de la stratçgie, de l organisation, des systémes d information, des technologies de l information et de la communication et des ressources humaines. Ils exercent dans diffçrents secteurs d activitç : industrie, commerce, banque, assurances, collectivitçs locales, administrations. Ce mode d organisation prçsente de nombreux avantages pour nos clients : La multi-compätence ALTER ORGA a la capacitç de constituer, pour chaque mission, l Çquipe la mieux adaptçe au contexte, au probléme posç et aux mçtiers de l entreprise ou de l organisme. ALTER ORGA rçpond ainsi Ñ son ambition de traiter globalement les diffçrentes facettes du changement telles que l Çvolution du systéme d information, le management des compçtences, la conduite de projet technologique et l appropriation des nouveaux usages par les utilisateurs. Un interlocuteur unique Les contrats sont Åtablis avec un seul interlocuteur impliquå et entiárement responsable de la mission. Les consultants aux compåtences complåmentaires qu on ne trouve habituellement que dans des cabinets diffårents ou dans des divisions diffårentes des grands cabinets, coopárent au sein d ALTER ORGA avec des objectifs communs, dans le cadre d une dåmarche commune. La souplesse d intervention Les consultants sont råunis pour satisfaire votre demande et råpondre aux objectifs de leur mission, en fonction de leurs compåtences et de leur disponibilitå, sans autre contrainte de management interne. MAJ le 02/08/

12 Les consultants Daniel BERTRAND Consultant, fondateur d ALTER ORGA IngÇnieur de l Çcole nationale supçrieure des arts et mçtiers, Daniel BERTRAND, a dçbutç dans l industrie et la logistique de distribution. Il exerce le mçtier consultant depuis plus de 25 ans en collaboration avec des cabinets Ñ taille humaine. Il a acquis la connaissance et la pratique de la plupart des mçthodologies d'interventions utilisçes dans le conseil : Approche systçmique du fonctionnement de l entreprise, Analyse de la valeur et approche technico-åconomique, Organisation du travail et approche socio-technique, ModÇlisation des processus et du systéme d information, SchÅma directeur et conception stratågique des systámes d information Management et conduite de projet. Il a ÇtÇ associç de SILOGIA ( ), puis de BBCA Consulting ( ), cabinets spçcialisçs en organisation et systéme d information. Sa capacitç d aborder ces sujets dans leur globalitç et de discerner rapidement les points sensibles et prioritçs d une situation, ainsi que son expçrience du travail en Çquipe, font de lui un interlocuteur reconnu pour piloter des missions de conseil sur l ensemble du champ de l organisation et du systéme d information. Une expärience plus approfondie des Ü mätiers á suivants : L Ånergie : des måtiers radicalement transformås par la libåralisation des marchås de l ÅlectricitÅ et du gaz. Les directions des systçmes d information et de communication dans les entreprises et organismes publics : la gouvernance des systámes d information et le pilotage des projets. La production de services adossäs aux technologies de l information et de la communication : tçlçphonie, Internet, automates bancaires en libre service. La production, la logistique et la maintenance dans l industrie et les services L ingänierie : la gestion des affaires et le management des projets La fonction publique : des contraintes råglementaires, un contexte de management et une culture spåcifiques. MAJ le 02/08/

13 Les consultants Quelques räfärences de Daniel BERTRAND PME / PMI PME/PMI en rägion Nord-Pas de Calais : Evaluation de projets aidås par le Conseil RÅgional Clos d Aguzon (PME) : expertise technologique d un projet d ERP, Ñ la demande du CE PME en Ile de France : accompagnement du passage aux 35 heures ANPICO (Groupe SoulÅ) - MatÅriel Ålectronique - Gestion de production Acquisition de progiciel Grandes entreprises et administrations EDF-Gaz de France - Management et organisation de la fonction systéme d information et des projets du groupe ACCOR - Systáme d information de gestion technique du parc hütelier et des projets INSEE - SystÉme d information de gestion des ressources humaines et de gestion des crçdits METEO FRANCE - Commercialisation par Internet des informations måtåorologiques BibliothÇques universitaires de mädecine (UniversitÅs Paris 6 et 7) : Informatisation MinistÇre de la Justice - Archives de la Chancellerie SGN (filiale COGEMA) - IngÅnierie Systáme d information CRÑDIT LYONNAIS - Libre service bancaire FRANCE TÑLÑCOM - SystÉme d information et organisation du rçseau THOMSON Optonic Gestion industrielle / Fusion d entreprises en opto-çlectronique RENAULT - Outils de conception du cçblage des våhicules Audit d organisation HISPANO-SUIZA - Division Turbine - Systáme d information du service aprás-vente SNCO (General Paper) - Systáme d information de la production de carton d emballage SociÄtÄ GÄnÄrale des Eaux de VITTEL - Audit d automatisation de la production DANONE - Organisation de la production / construction d une nouvelle usine MAJ le 02/08/

14 Les consultants Nos partenaires ALTER ORGA est membre de : L APRAT Association regroupant des cabinets europåens de toutes tailles dans les domaines de la stratågie, de l organisation, des ressources humaines, du management de projet et de l accompagnement du changement. L APRAT est un lieu de coopåration entre les cabinets, de partage d expårience et d innovation dans les pratiques du conseil. Elle propose une alternative aux approches standardisåes des grands cabinets internationaux. Parmi les membres figurent les cabinets ALGOE, DS et O, ABEO, ACT-Consultants, AEGIST, ALPHA Conseil, BPI, GPB-Conseil, ESSOR-Consultants, TECTONIS, Transition. PMS Group, Groupe de consultants indåpendants spåcialisås dans le management de projet et le marketing des services. Parmi les membres figurent les cabinets Anáre-MSI, AEGIR-Consulting, Consult-RA, Extraland et 3D-Consultants. ALTER ORGA a Ågalement des accords de partenariat avec : URBANYS, cabinet spåcialiså dans l urbanisme des systámes d information A-D-R, spçcialisç dans l architecture des bases de donnçes. Quelques domaines de compätences de nos partenaires La conception stratågique et la modålisation des processus Les mçthodologies et les pratiques d innovation dans l entreprise Le marketing des services et la construction des offres L accompagnement du changement dans les projets de systéme d information Le management des compçtences et l organisation Le dçveloppement social et l organisation Le management de projet : conduite, qualitå, gestion, maàtrise des risques L assistance Ñ maätrise d'ouvrage dans les projets de systéme d information L urbanisation et l architecture fonctionnelle du systéme d information Les architectures techniques et le dçveloppement des systémes d information L administration du systéme d information : rçfçrentiels et donnçes MAJ le 02/08/

15 Fiche signalätique ALTER ORGA est un cabinet de conseil indåpendant de tout groupe, Åditeur, constructeur, intågrateur ou sociåtå de service SARL au capital de 5000 RCS Bobigny SIRET APE : 741 G Siáge social : 3, rue Desgenettes Rosny-sous-Bois TÅl : Site WEB : alter-orga.com Bureau PACA : 165, Traverse des Galets Six Fours les plages GÅrant : Daniel BERTRAND TÅlÅphone mobile : MAJ le 02/08/

Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine)

Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine) Daniel BERTRAND DIPLOMES Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine) DOMAINES DE COMPETENCES Consultant en Management, organisation

Plus en détail

Evaluer et contråler vos fournisseurs

Evaluer et contråler vos fournisseurs Les JournÄes QualitÄ SÄcuritÄ Environnement Evaluer et contråler vos fournisseurs Date : 08 avril 2008 Bureau Veritas 53-55 rue Crozatier 75578 PARIS Cedex 12 TÄl : 01 58 51 58 00 / Fax : 01 58 51 58 37

Plus en détail

Les métiers de la distribution. Rapport final

Les métiers de la distribution. Rapport final Branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications Les métiers de la distribution Rapport final Décembre 2008 Page 1 sur 200 Sommaire

Plus en détail

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise?

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise? et de notre expertise Notre expertise: nous nous concentrons sur un des måtiers essentiels de l entreprise, la commercialisation des biens et services qu elle propose. A produit Åquivalent, la qualitå

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ MS TECHNOLOGIES DE L'INFORMARION ET DU NUMERIQUE - BRANCHE MANAGEMENT DES SYSTEMES D'INFORMATION Objectifs Les technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Conditions GÄnÄrales de Vente

Conditions GÄnÄrales de Vente Conditions GÄnÄrales de Vente Applicables au 16 FÄvrier 2009 et modifiables sans präavis Allo PC NiÄvre Allier est une SociÅtÅ A ResponsabilitÅ LimitÅe repråsentåe par Mademoiselle BERIOUX Marie-Emilie

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 Espace Haussmann Saint Lazare 92 rue Saint-Lazare 75009 Paris 11 Çmes UniversitÉs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

Déclaration préalable du 5 avril 2011

Déclaration préalable du 5 avril 2011 FORCES DE VENTE Ouverture de négociations Dans le cadre de la nägociation du 15 mars 2011, la 1 Åre bilatärale a eu lieu le 5 avril 2011. AprÅs le succås du mouvement national du 5 octobre 2010, la CGT

Plus en détail

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année)

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) Depuis 8 ans, plus de 25 000 participants Ä nos manifestations 18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) MERCREDI 3 JUILLET 2013 de 08H45 Ä 17H45 12 Avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris

Plus en détail

Agence Nationale de la Recherche Colloque Ä Bilan et perspectives Å Programme Ä SantÇ Environnement/SantÇ Travail Å

Agence Nationale de la Recherche Colloque Ä Bilan et perspectives Å Programme Ä SantÇ Environnement/SantÇ Travail Å Agence Nationale de la Recherche Colloque Ä Bilan et perspectives Å Programme Ä SantÇ Environnement/SantÇ Travail Å Le non-recours aux soins des actifs präcaires Article scientifique de synthäse Octobre

Plus en détail

Ä Un CRM, pour quoi faire? Å

Ä Un CRM, pour quoi faire? Å Ä Un CRM, pour quoi faire? Å page 1 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus

Plus en détail

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers RÄglement de Consultation Marché de Travaux MARCHES PROCEDURE ADAPTEE CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers MaÇtre d Ouvrage Amiens AmÄnagement 14 boulevard d Alsace Lorraine - 80011

Plus en détail

Simple, performant, efficace, Agosvision s adapte Å votre mçtier pour un budget maitrisç!

Simple, performant, efficace, Agosvision s adapte Å votre mçtier pour un budget maitrisç! Faites le choix d un progiciel conéu par des industriels pour des industriels! Simple, performant, efficace, Agosvision s adapte Å votre mçtier pour un budget maitrisç! SOMMAIRE 1 Le produit 1.1 Historique

Plus en détail

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes Le marchä des professionnels 1 INTRODUCTION Les attentes des professionnels Quels sont les attentes des professionnels vis Ä vis de la banque? A titre privå A titre professionnel 2 INTRODUCTION Les attentes

Plus en détail

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS Elle assure la responsabilitä de l Äquipement dans le respect du cadre räglementaire et de la räglementation Ville de Lyon. Elle est garante

Plus en détail

Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30

Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30 Depuis 6 ans däjå plus de 20 000 participants Å nos manifestations Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30 Espace Haussmann Saint Lazare 92 rue Saint-Lazare 75009 Paris Ñ Ceux qui pensent qu il est impossible

Plus en détail

Accord National du nå5 du 15 mars 2005. Relatif Ç la Formation Professionnelle dans la branche des Organismes

Accord National du nå5 du 15 mars 2005. Relatif Ç la Formation Professionnelle dans la branche des Organismes Page 1 sur 11 Accord National du nå5 du 15 mars 2005 Relatif Ç la Formation Professionnelle dans la branche des Organismes Gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs --------------- SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS 1 Paris, le 2 juillet 2009 La crise financiåre pose, aujourd hui, la question du rçle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MarchÄ de services : MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s ProcÄdure adaptäe en application de l article

Plus en détail

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club LE PROJET CLUB DE Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club PROJET CLUB MODE D EMPLOI De nombreux clubs sont däjå enträs dans la dämarche de projet. Le präsent outil, n est pas un format

Plus en détail

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 www.finance-innovation.org GenÄse du projet La cråation

Plus en détail

Note d Åtonnement. Session du mercredi 24 octobre 2012. Comment rester leader sur le marchä des lanceurs?

Note d Åtonnement. Session du mercredi 24 octobre 2012. Comment rester leader sur le marchä des lanceurs? Note d Åtonnement Session du mercredi 24 octobre 2012 Comment rester leader sur le marchä des lanceurs? INTRODUCTION Arianespace et Ä travers elle, l Europe spatiale, sont aujourd hui les acteurs leaders,

Plus en détail

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC...

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC... Sommaire 1. Introduction... Page 3 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5 4. SpÄcificitÄ du WCC... Page 6 5. DÄmonstration... Page 7 6. Tarification...

Plus en détail

MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe

MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe Christine Ton Nu Adjointe au Directeur, CIHEAM-Montpellier Co-coordinatrice du råseau MED-Amin Nicolas

Plus en détail

Statuts CITEC Suisse

Statuts CITEC Suisse Statuts CITEC Suisse I. Nom, siäge, buts Art. 1 Art. 2 Nom et siäge Sous le nom de CITEC Suisse (dånommåe ci-apräs association), est crååe une sociåtå dans le sens du Code civil suisse. L'association a

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ACCORD-CADRE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT TRAVAUX ET/OU AVANT DEMOLITION Cahier des clauses techniques particulières Sommaire 1 ARTICLE 1 -GENERALITES...3

Plus en détail

IntitulÄ du document : La redistribution d'argent par le micro-crädit : la symbolique du pråt, entre la dette et le don,

IntitulÄ du document : La redistribution d'argent par le micro-crädit : la symbolique du pråt, entre la dette et le don, CatÄgorie : Colloque international IntitulÄ gänäral : L argent et l Åthique IntitulÄ du document : La redistribution d'argent par le micro-crädit : la symbolique du pråt, entre la dette et le don, Auteur

Plus en détail

[Programme pluriannuel et Plan Stratégique 2012-2015]

[Programme pluriannuel et Plan Stratégique 2012-2015] [ w w w. l a c i t e - n a n t e s. f r ] [Programme pluriannuel et Plan Stratégique 2012-2015] Annexe 1 PLAN STRATEGIQUE 2012-2015 1 Sommaire Introduction...3 I Notre cadre de räfärence...6 II Une gouvernance

Plus en détail

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues :

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : 8, alläe Evariste Galois 63000 CLERMONT-FERRAND +33 (0)4.73.28.99.75 tg2s@tg2s.com www.tg2s.com Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : - des cartes conducteurs - des chronotachygraphes

Plus en détail

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE SANTE ET ALIMENTATION EN ENTREPRISE Nicolas Rouig Diététicien Nutritionniste La santä et l alimentation jouent un rçle dans votre entreprise La santé est un des éléments de bien-étre au travail comme dans

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne

Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne RÄunion du 11/ 09 / 08 Animation territoriale Identifier, capitaliser et diffuser les bonnes pratiques pour favoriser

Plus en détail

Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants

Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants Dans le cadre de l ouverture des donnçes publiques, Nantes MÇtropole, la Ville de Nantes et leurs partenaires lancent un appel Ä projets innovants rçutilisant

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS NumÄro de contrat : CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS Ce contrat entre la sociätä cliente AMIENS AMENAGEMENT 80 rue de la VallÄe BÅtiment

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL La sociätä DESSTOCK LOISIR MOTOR, sociätä SL au capital de 5000.00 euros, ayant son siåge social CALLE FERNANDO SASIAIN NÄ18 PUERTA 2A 20015 SANSEBASTIAN

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD)

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD) BTS Informatique de Gestion 1 Äre annåe DAIGL (ModÅlisation) Chapitre 1 Page 1 / 14 LycÄe Jean Rostand CHANTILLY Jean-Marie Cardoni Cours DAIGL (analyse) (1 Äre annåe) BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1 Condition

Plus en détail

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la 4.4. Comment peut-on favoriser la complämentaritä des politiques communautaires et nationales dans un souci d amälioration de la cohäsion territoriale? Si on considäre que la cohåsion territoriale råpond

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN RÄfÄrence : RE/OP/09 Version 1 Date : 16/04/2009 LE DEMANDEUR Bureau Veritas Certification Nom

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 -

LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 - LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 - Texte präsentä dans le cadre de la Commission sociale par le secteur intervention de la M.N.E.F. Ce texte tente 1) de faire comprendre aux militants l'importance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES *** PRESTATIONS D ASSURANCES SOMMAIRE 1.3. OBJET DU CONTRAT...5 1.5. CALCUL DE LA PRIME...9 2.1 DEFINITIONS...9 2.2 ACTIVITES GARANTIES...9 2.3 OBJET DU CONTRAT...9 2.4 EXTENSION DE GARANTIE AU RECOUVREMENT

Plus en détail

La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005)

La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005) La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005) La traduction financiäre est un domaine mal connu, un petit monde Å part! Est-il homogäne

Plus en détail

Non, l externalisation ne m a pas tuer!

Non, l externalisation ne m a pas tuer! Non, l externalisation ne m a pas tuer! Retour d expårience Jean MARCHAL, CFO EBREX France, Directeur associå IRC EBREX France en quelques mots DÄmarrage d activitä en 2007 ActivitÄs principales : transport,

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT DEMOLITION ET TRAVAUX POUR LA RESTRUCTURATION ET L EXTENSION DE L

Plus en détail

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile Pour tout vähicule Fiat Professional immatriculä Å compter du 1 er Juin 2012, l assistance est la suivante. Pendant toute la päriode de validitä de la Garantie Constructeur de 24 mois, comme indiquä au

Plus en détail

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais Avant-propos Le projet territorial du Pays Avallonnais, traduit par ce nouveau contrat 2007-2013, se veut une expression locale du däveloppement durable. Il poursuit en cela les 5 finalitäs 1 ÄnoncÄes

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011 Maîtrise des risques et des crises : une réflexion croisée Édition de mai 2011 Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises MINISTÈRE DU TRAVAIL,

Plus en détail

L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux

L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux EuroLand Finance Expert en Valeurs Moyennes HARVEST Ädition de logiciels Admission sur Alternext Paris L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux Pure & niche Player : un business model efficace

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC

CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (avril 2006) SOMMAIRE 1 1. GARANTIES DES DROITS DES RESIDENTSÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄ..page 2 A. Projet dåçtablissement É Projet de vieääääääääääää...page 2

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1 R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS TRANCHE 1 phase 1 Aménageur Amiens AmÅnagement 80 rue La VallÅe 80011 AMIENS CEDEX 1 ReprÅsentÅ par Marie-Paule BOURGEADE TÅl : 03.22.22.37.52

Plus en détail

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Juin 2011 La recherche avance, la vie progresse. Contexte gänäral Remise en perspective des concepts IndÅpendance /impartialitå

Plus en détail

La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France

La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France ACTES DU COLLOQUE La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France Denise Baccara: Ä Michel Rochard est traducteur-räviseur Å la Banque de France et enseignant Å l'esit. Nous lui avons

Plus en détail

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles.

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles. 1. PRESENTATION DU PROJET a. ModalitÄs pratiques Voyage Å Stratford-upon-Avon, Oxford et Londres prävu du 3 au 6 avril 2011. Deux classes de 3 Çme sont concernäes (3 Çme 1 et 3 Çme 4), soit environ 60

Plus en détail

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Evaluation des risques sanitaires des filiäres d Çpandage des boues de stations d Çpuration RESUME version 1 du 15 octobre 2007 Version

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Partie I : Questions (8 points) DÄfinissez les concepts

Plus en détail

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif :

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif : Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). AprÄs quelques annåes de pratique professionnelle dans le champ du CJSE, j ai pu percevoir le manque d informations

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE Version 1 : 6 juin 2009 LISTE DES PARTICIPANTS A L ELABORATION DU REFERENTIEL ReprÄsentants des collectivitäs territoriales

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP 1.DEFINITION En compläment des däfinitions de la Convention Cadre, les termes suivants utilisäs dans les präsentes Conditions ParticuliÅres auront la signification

Plus en détail

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Présentation de la société SCOOP Conseil Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Auteur: Armand BOUTET Scoop Conseil Juillet 2010 www.scoop-conseil.com Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS 2.

Plus en détail

EDITEE PAR UNS CGT FJT PREVOYANCE. dont le siäge social est Å PARIS (75010) 14 Passage Dubail. (ci-apräs dçnommç "l organisme assureur")

EDITEE PAR UNS CGT FJT PREVOYANCE. dont le siäge social est Å PARIS (75010) 14 Passage Dubail. (ci-apräs dçnommç l organisme assureur) PREVOYANCE LES ORGANISATIONS SYNDICALES ET PATRONALES DE LA COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE GESTION DE LA PREVOYANCE DES ORGANISMES GESTIONNAIRES DE FOYERS ET SERVICES POUR JEUNES TRAVAILLEURS dont le

Plus en détail

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires de l activitå FonciÇre au 30 septembre 2009 (+5,0%) Location de 15 000 mé sur les parcs tertiaires Cession de 1 148 logements

Plus en détail

L adoption co-construite des outils de gestion

L adoption co-construite des outils de gestion L adoption co-construite des outils de gestion David Autissier, UniversitÅ Paris Est - IRG Faouzi Bensebaa, UniversitÅ Paris Est - IRG Jean Michel Moutot, Audencia Correspondance : bensebaa@univ-paris12.fr

Plus en détail

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE ET TOUS RISQUES CHANTIER CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE ARTICLE 1 PRESENTATION DE L OPERATION...3 1.1 - Lieu d implantation...3 1.2 - CaractÅristiques de l ouvrage...3 1.3 - Nature

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H Partie I : Gestion financiäre Cas nå 1 Une sociätä späcialisäe dans la production

Plus en détail

Lot 05 Peinture C.C.T.P. Ind A PHASE PRO

Lot 05 Peinture C.C.T.P. Ind A PHASE PRO (C.N.R.S) DÄlÄgation RÄgionale Aquitaine Limousin Esplanade Arts et MÄtiers BP 105 33402 TALENCE CEDEX RÄhabilitation du Centre de Recherche Paul Pascal Ç Pessac Lot 05 Peinture C.C.T.P Ind A PHASE PRO

Plus en détail

Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale

Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale Etat des lieux Janvier 2012 Formation Continue des MK Dominique MIZERA Janvier 2012 Page 1 sur 34 Principes mäthodologiques...3 PrÄambule...4 CompÄtences utiles

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Encadrement et nouvelle gouvernance à l hôpital

Encadrement et nouvelle gouvernance à l hôpital Encadrement et nouvelle gouvernance à l hôpital Guide méthodologique Juin 2006 Préface Les professionnels qui ont élaboré ce guide appartiennent à des établissements qui ont engagé, pour certains depuis

Plus en détail

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction Assistant des Services Comptables et Administratifs Formation de Niveau IV HomologuÄ par le MinistÅre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi le 07/08/2008 Formateur : Michel Lemaire Paye et ContrÇle

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Å La diversification et la valorisation des activitçs agricoles au travers des services participant au dçveloppement rural É

Å La diversification et la valorisation des activitçs agricoles au travers des services participant au dçveloppement rural É MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÄCHE Å La diversification et la valorisation des activitçs agricoles au travers des services participant au dçveloppement rural É ElÄments de räflexion, ScÄnarios d'organisation,

Plus en détail

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction COMPTABLE GESTIONNAIRE Formation de Niveau III HomologuÄ par le MinistÅre de l Emploi, de la CohÄsion Sociale et du Logement Date de publication au Journal officiel : 27/08/2013 Formateur : Michel Lemaire

Plus en détail

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr LANGUES Paris Ä RÅgion Parisienne : Boulogne (92) Ä Evry (91) Ä Marne la VallÅe (77) Province : råseau sur la France (Lyon Ä Nantes Lille - Marseille Ä Toulouse Ç) Etranger : Angleterre, Espagne Ç FORMATIONS

Plus en détail

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes Le marchä des professionnels 1 Rappels de la formation präcädente 2 Aujourd hui : STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL 3 STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL Sommaire 1 Quelques notions essentielles MarchÄ des professionnels

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

Note d Åtonnement. Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION?

Note d Åtonnement. Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION? Note d Åtonnement Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION? PROBLÉMATIQUE Le monde numärique est un monde en pleine mutation ; au moins six grandes tendances sont

Plus en détail

GESTION DE L'ENTREPRISE

GESTION DE L'ENTREPRISE ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL CRÉATION ET REPRISE D ENTREPRISE GESTION DE L'ENTREPRISE DÉVELOPPEMENT DES STRUCTURES D ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Le Roseau conseil est un organisme pluridisciplinaire.

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information PrÄambule : Par accord du les partenaires sociaux de la branche professionnelle des hétels cafäs restaurants ont mis en place un rägime complämentaire de frais

Plus en détail

Notice du zonage d assainissement

Notice du zonage d assainissement Commune de SAINT JULIEN MONTDENIS Notice du zonage d assainissement Juin 2008 BP 314, Savoie Technolac, 73375 Le Bourget-du-Lac cedex TÅl / Fax : 04.79.25.34.50 alpepur@wanadoo.fr / www.alpepur.com Notice

Plus en détail

IE Bercy. La lettre d information de l Intelligence Economique des MinistÅres Çconomique et financier. NÄ 9 Juin 2011

IE Bercy. La lettre d information de l Intelligence Economique des MinistÅres Çconomique et financier. NÄ 9 Juin 2011 IE Bercy La lettre d information de l Intelligence Economique des MinistÅres Çconomique et financier NÄ 9 Juin 2011 EDITORIAL AgnÇs Bricard, PrÉsidente du Conseil SupÉrieur de l Ordre des Experts-Comptables

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 3 Normalisation des räseaux - Page 1 / 19

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 3 Normalisation des räseaux - Page 1 / 19 AMSI Chapitre 3 Normalisation des räseaux - Page 1 / 19 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail