Connaissance de l entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Connaissance de l entreprise"

Transcription

1 Connaissance de l entreprise Département Ingénierie Spécialité : Systèmes énergé9ques Cursus : Ecole Ingénieur 1 ere année Claudya PARIZE- SUFFRIN, MCF Sciences de Ges9on, Université des An9lles Année universitaire ag.fr

2 Objec9fs Vous permevre de mieux comprendre ce qu est une organisa9on et son mode de fonc9onnement Savoir créer sa propre entreprise ou s intégrer dans une entreprise en s appuyant sur une bonne connaissance du milieu économique Savoir s'intégrer dans une organisa9on, l animer et la faire évoluer

3 Organisa9on du module 5 séances de 2 h Mardi 10h15 12h15 chaque semaine (dernier cours 6/10) 2 évalua9ons

4 Plan général de la séquence 8/09/15 Connaissances générales sur les entreprises Naissance d une entreprise Les secteurs d ac9vités Les besoins d une entreprise La classifica9on juridique La structure hiérarchique Que fait une entreprise? La TVA, c est quoi? Au final, ce qu est une entreprise

5 1. Connaissance de l entreprise Le mot «Entreprise» n est apparu dans la langue française qu en 1699 pour caractériser une opéra9on de commerce, et seulement dans la seconde moi9é du XVIII e siècle, en 1758, pour décrire une organisa(on de produc(on de biens et de services à caractère commercial. Réunion de femmes, d hommes Réunion de moyens (matériels, immatériels, financiers) En vue de produc9ons de biens et de services Des9nés à être vendus sur un marché Une organisa9on structurée Centre de décision autonome

6 1. Connaissance de l entreprise Qu est- ce que l entreprise? L entreprise est une organisa0on dont la fonc0on principale est de produire des biens et des services des0nés à la vente, pour sa0sfaire un besoin et en 0rer des bénéfices ou du profit (source : INSEE).

7 1. Connaissance de l entreprise Biens ou services? Une entreprise fabrique des : produits de consomma9on (les produits alimentaires, le carburant, le papier...) des biens d équipement (les voitures, les réfrigérateurs, les machines). Elle peut aussi : fournir des services (teinturerie, banque, restaurant, transport, travail intérimaire...). Elle produit des biens ou des services dans le but de sa9sfaire les besoins de ses clients.

8 1. Connaissance de l entreprise Sur la place du marché : Ces produits, ces biens et ces services correspondent à un besoin. Ils cons9tuent une offre, qui doit répondre à la demande. La confronta9on de l offre et de la demande cons9tue le marché. Le marché : c est l ensemble des clients qui achètent ou qui sont suscep9bles d acheter les produits de l entreprise.

9 1. Connaissance de l entreprise Et les alors? L entreprise réalise un chiffre d affaires en vendant sa produc9on ou ses services. Chiffre d affaires (CA) : c est la somme d argent recueillie (receve) par l entreprise en vendant sa produc9on

10 1. Connaissance de l entreprise Dépenses ReceVes = Bénéfice Dépenses = receves Dépenses > receves Dépenses < receves Pas de bénéfice pour inves9r Pas de bénéfice et risque de faillite Bénéfice pour inves9r donc l entreprise se porte bien. Elle gagne de l argent

11 1. Connaissance de l entreprise Distribu(on des richesses créées

12 2. Naissance d une entreprise (1/7) Quoi, comment et avec qui? Pour créer une entreprise, on doit trouver l existence d un marché où la demande est peu ou mal sa9sfaite. L entreprise devra apporter des produits ou des services nouveaux, suscep9bles de mieux répondre à ceve demande.

13 2. Naissance d une entreprise (2/7) Les entreprises peuvent se classer selon : Le type de produc9on (biens ou services) ou le secteur d ac9vité Leur taille (TPE, PME ) La forme juridique. Les indicateurs les plus fréquemment u9lisés sont l effec9f, le capital immobilisé et la capacité de produc9on et enfin les résultats (CA annuel, valeur ajoutée, bénéfices). Une entreprise peut appartenir à : un propriétaire unique (entreprise individuelle) plusieurs associés (sociétés commerciales) l état (entreprise publique) des adhérents (coopéra9ves)

14 2. Naissance d une entreprise (3/7) Taille des entreprises

15 2. Naissance d une entreprise (4/7) Classifica9on par taille et impact économique

16 2. Naissance d une entreprise (5/7) Classifica9on par statut juridique

17 2. Naissance d une entreprise (6/7) Autre Classifica9on transversale

18 2. Naissance d une entreprise (7/7) Le minimum obligatoire (obliga9ons) : Les sociétés et les commerçants doivent demander au Greffe du Tribunal de Commerce leur immatricula9on au Registre du Commerce et des Sociétés. Chaque entreprise se voit affecter un Numéro de SIRET (Système Informa9que pour le Répertoire des Entreprises et des Etablissements). Obliga9ons comptables : L enregistrement chronologique des entrées et sor9es (Livre Journal). Etablissement des comptes annuels (Bilan, Compte de résultats). Obliga9on d ouvrir un compte en banque ou un compte chèque postal. Obliga9on d avoir un siège social (adresse de l entreprise). AcquiVer des impôts spécifiques : Contribu9on Economique Territoriale (ex Taxe professionnelle). TVA remboursée à l entreprise par l état sur ses achats, mais payée par le consommateur sur le produit qu il achète. Impôts sur les bénéfices de la société (IS ).

19 3. Les secteurs d ac9vités (1/2) Secteur primaire : qui vient de la terre Secteur primaire Secteur secondaire Secteur ter9aire Secteur secondaire : transforma9on Entreprises : 35% Entreprises : 35% Entreprises : 30% Secteur ter9aire : presta9on de services Popula9on ac9ve : 8% Popula9on ac9ve : 35% Popula9on ac9ve : 57% Certains proposent un secteur quaternaire, appele aussi nouvelle économie, qui regroupe l ensemble des ac9vités de service liées à la ges9on et à la diffusion de l informa9on : Internet, mul9média, etc.

20 3. Les secteurs d ac9vités (2/2) FORET AGRICULTURE INDUSTRIES MINIERES PECHE ELEVAGE PRODUITS MANUFACTURES COMMERCE TEXTILE SIDERURGIE CONSTRUCTIONS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES ASSURANCE SPECTACLE LOISIR BANQUES TRANSPORT EDUCATION SANTE

21 4. Les besoins d une entreprise (1/3) MATERIELS HUMAINS FINANCIERS

22 4. Les besoins d une entreprise (2/3) On peut classer les entreprises en fonc9on de leur statut juridique : permet de voir la répar99on des pouvoirs dans l entreprise ainsi que les rapports entre salariés. EI, EIRL, SARL, EURL, SA, SAS, SCI, SNC

23 4. Les besoins d une entreprise (3/3) Entreprise individuelle Entreprise sociétaire privée Entreprise du secteur public Entreprise du secteur de l économie Sociale Entreprises agricoles Entreprises ar9sanales Entreprises commerciales personnelles Sociétés de personnes SARL Sociétés de capitaux Etablissements publics industriels et commerciaux. Entreprises na9onalisées Coopéra9ves de produc9on Coopéra9ves de distribu9on Mutuelles Une seule personne fournit à la fois : Le capital Le travail La direc9on (EURL : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Sépara9on des apporteurs de capital et de travail. La direc9on est assumée par les apporteurs de capital ou leurs mandataires. La finalité de ces entreprises est, en général, un service rendu à la collec9vité. Basées sur les rapports sociaux et humains, ces entreprises s appuient sur des principes de solidarité, et non sur la recherche exclusive de profits.

24 5. Structure hiérarchique (1/3) La structure hiérarchique d une entreprise est aussi appelée organigramme

25 5. Structure hiérarchique (2/3)

26 5. Structure hiérarchique (3/3) LES FONCTIONS DANS L ENTREPRISE :

27 6. Que fait une entreprise? Les entreprises du secteur secondaire, en général, transforment de la ma9ère première pour en faire un produit fini. Cela s appelle la Valeur ajoutée.

28 7. La TVA, c est quoi? La TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée, est un impôt prélevé par l'état sur toutes (ou presque) les ventes de produits. En général le taux est de 19,6% pour la métropole et 8,5% pour les DOM. Le taux sur la nourriture, sécurité et le bâ9ment n est que de 5,5%. Lorsqu une société veut vendre un produit 100, elle le vendra 119.6, le client paiera 119.6, la société encaissera mais reversera 19.6 au Trésor Public. La TVA est conçue pour ne toucher que le consommateur final (et non chaque entreprise en tant que consommateur intermédiaire)

29 8. Finalement, ce qu est une entreprise :

30 Connaissance de l entreprise Merci de votre aven9on Département Ingénierie Spécialité : Systèmes énergé9ques Cursus : Ecole Ingénieur 1 ere année Claudya PARIZE- SUFFRIN, MCF Sciences de Ges9on, Université des An9lles Année universitaire ag.fr

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

51 Idées pour créer son autoentreprise

51 Idées pour créer son autoentreprise Écrit et réalisé par Mikhaël Vicarini 51 Idées pour créer son autoentreprise Première impression : Janvier 2011 Dernière édition le : 5 avril 2011 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire DES VALEURS CHARGÉES D HISTOIRE Les premières organisa.ons de l économie sociale sont en effet nées au XIX ème siècle, en réponse à la brutalité de la révolu.on industrielle.

Plus en détail

ENTREPRISE. C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des

ENTREPRISE. C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des L'ENTREPRISE 1 - Définition : C'est un groupement de personnes ayant un même objectif : produire, vendre, fournir un bien ou un service à des clients dans le but de réaliser un bénéfice. 2 - L'environnement

Plus en détail

Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires

Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires ECONOMIE 1V3A Nom : Prénom : Thème 1 : Les entreprises : leurs diversités, leurs partenaires Objectifs : - Caractériser l'entreprise (selon son activité, sa taille, etc.) - Caractériser l'organisation

Plus en détail

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER BP Coiffure GESTION et COMPTABILITÉ d un salon de coiffure Didier MEYER Hervé MEYER 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un salon de coiffure est un agent économique, combinant des facteurs de production

Plus en détail

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard BREVET PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE PARFUMERIE BEAUTÉ comptabilité D UN INSTITUT DE BEAUTÉ Didier Meyer - Enseignant en comptabilité gestion - CFA municipal Belfort (90) Hervé Meyer - Enseignant en comptabilité

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT CHAPITRE 05 : LES OPERATIONS D ACHATS ET DE VENTES I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT A. Définition La facture est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

«S.E.S» Sciences économiques et sociales

«S.E.S» Sciences économiques et sociales «S.E.S» Sciences économiques et sociales Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise?

Plus en détail

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011.

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures Page 1/8 Page 2/8 Sommaire Documents concernés 4 Documents non concernés 4 Caractéristiques 4 Mentions obligatoires 4 Mentions facultatives (hors

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise 1 Le carnet de route C H A M B R E S D E M É T I E R S CHAMBRE DE METIERS A P C M LE CARNET DE ROUTE DU CRÉATEUR REPRENEUR Ce carnet de route est

Plus en détail

Plan. 2.1) Le compte de résultat. Introduction. Les obligations des commerçants. 1) Immatriculation au registre de commerce

Plan. 2.1) Le compte de résultat. Introduction. Les obligations des commerçants. 1) Immatriculation au registre de commerce Plan Introduction Les obligations des commerçants 1) Immatriculation au registre de commerce 1.1) signification du registre de commerce 1.2) informations regroupés au registre de commerce 1.3) obligations

Plus en détail

Le management de transition

Le management de transition Le management de transition une solution RH pour les entreprises calédoniennes Jeudi 7 avril 2016 Auditorium CCI PRESENTATION QUI QUAND POURQUOI COMMENT Le Management de Transi7on en quelques mots Qui

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

La formation des IOBSP

La formation des IOBSP Quelle formation pour quel IOBSP? Intervenant : Ravi CAUSSY, Président de la Commission Formation AFIB Convention du 31 mai 2012 - Paris Quelle formation pour quel IOBSP? Quelles catégories et activités

Plus en détail

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus.

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus. CHAPITRE 1 L ENTREPRISE ET SA GESTION I. L ENTREPRISE ET SES FINALITES ECONOMIQUES A. Qu est ce qu une entreprise et quels sont ses objectifs? 1. Définition de l entreprise L entreprise est un ensemble

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise CLASSIFICATION Les entreprises se classent par activité économique (activité de Biens, de Services), par secteur (primaire, secondaire, tertiaire), par forme juridique, par origine et par taille 1. L'entreprise

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LA PRODUCTION DES ENTREPRISES

CHAPITRE 4 : LA PRODUCTION DES ENTREPRISES CHAPITRE 4 : LA PRODUCTION DES ENTREPRISES Dossier 2 : Comment et combien produire? 1. De quoi l entreprise a-t-elle besoin pour produire? a) les facteurs de production Document 2 p.56 : 3) 4) Document

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT

NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT NOM PRÉNOM DATE EXTENSION D UNE GAMME DE PRODUIT fonctions et les services. 1 " Pour fonctionner une a besoin à la fois de: dans le but de fabriquer des biens OU des services En vue de réaliser des bénéfices

Plus en détail

LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise?

LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise? FICHE PROFESSEUR LA PRODUCTION DANS L ENTREPRISE Comment évaluer la performance l entreprise? LA NOTION DE PERFORMANCE Séance n 1 : MESURER LES PERFORMANCES FINANCIÈRE À PARTIR DU BILAN ET DU COMPTE DE

Plus en détail

Création d'entreprises : chiffres Novembre 2013

Création d'entreprises : chiffres Novembre 2013 La création d entreprise à Saint-Pierre et Miquelon Panorama 2012/ , une cuvée exceptionnelle pour la création 69 nouvelles entreprises ont vu le jour au 15/11/. Ce nombre a augmenté de 93% par rapport

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Management d un salon de coiffure Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-994-3 2 La présentation du secteur de la coiffure

Plus en détail

Op#misa#on, déten#on et transmission du patrimoine professionnel. Octobre 2014

Op#misa#on, déten#on et transmission du patrimoine professionnel. Octobre 2014 Op#misa#on, déten#on et transmission du patrimoine professionnel Octobre 2014 L organisa#on du patrimoine des professionnels Les différentes formes d exercice des ac9vités professionnelles, les contraintes

Plus en détail

Ouvrez un restaurant!

Ouvrez un restaurant! Agence Pour la Création d Entreprises Ouvrez un restaurant! Réalisé par les experts de l APCE Deuxième édition Éditions APCE, 2000, 2006 Groupe Eyrolles, 2000, 2006 ISBN : 2-7081-3487-6 INTRODUCTION...1

Plus en détail

COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES

COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES Stage en entreprise du / / au / /. Entreprise d accueil (nom et adresse) Dossier appartenant à : Classe : COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES Présentation de l entreprise page 3 La fiche d identité de l

Plus en détail

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43 Sommaire Droit fiscal Chapitre 1 - Introduction générale au droit fiscal... 7 PARTIE 1 - La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 2 - Le champ d application de la TVA... 15 Chapitre 3 - La territorialité

Plus en détail

THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION

THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION THEME 2 ENTREPRISES ET PRODUCTION CHAP 3 QUI PRODUIT DES RICHESSES? Notions à découvrir : - Entreprise. - Production Marchande et non marchande - Valeur ajoutée Applications : - Livre p 50 à 59 Devoir

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

OBLIGATIONS COMPTABLES ET FISCALITE DES ASSOCIATIONS

OBLIGATIONS COMPTABLES ET FISCALITE DES ASSOCIATIONS OBLIGATIONS COMPTABLES ET FISCALITE DES ASSOCIATIONS Mardi 28 mai 2013 de 19h à 21h30 Salle DDCSPP à Bourran RODEZ 1 OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS La loi du 1 er juillet 1901 ne précise pas d

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

Comptabilité des sociétés

Comptabilité des sociétés Comptabilité des sociétés Plan de travail pour l élément de module de la «Comptabilité Approfondie des Sociétés» Chapitre I : Constitution des sociétés (surtout les SA) Chapitre II : Répartition du Résultat

Plus en détail

Statuts de SARL à associé unique

Statuts de SARL à associé unique Statuts de SARL à associé unique MODE D EMPLOI DES STATUTS-TYPES DE SARL COMPOSÉE D UN ASSOCIÉ UNIQUE, GÉRANT DE LA SOCIÉTÉ (ENTREPRISE UNIPERSONNELLE À RESPONSABILITÉ LIMITÉE, DITE EURL) D i r e c t i

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

51 Idées pour créer son entreprise

51 Idées pour créer son entreprise Écrit et réalisé par William Le Rolland 51 Idées pour créer son entreprise Première impression : janvier 2011 Dernière édition le : 7 mars 2013 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre papier

Plus en détail

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1994 2004 Évolution en % Nombre d entreprises 2 277 618 2 591 510 + 13,8 Nombre d entreprises individuelles 1 404 689 1 401 038-0,3 Nombre total de créations 294

Plus en détail

Fonds d aide à la création / reprise d entreprises commerciales, artisanales et de services

Fonds d aide à la création / reprise d entreprises commerciales, artisanales et de services Fonds d aide à la création / reprise d entreprises commerciales, artisanales et de services Règlement et dossier de candidature Communauté de Communes Artois-Flandres Date de dépôt du dossier : Place Jean-Jaurès

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel, qu est-ce que c est?.5 Quelles prestations régler avec le

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements :

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt Dossier de financement modélisé élaboré conjointement par

Plus en détail

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Quels sont les impôts que je devrai payer lors de la cession de mon entreprise? Exclusivement une taxe

Plus en détail

Bien démarrer avec le Prêt à la Création d Entreprise «PCE»

Bien démarrer avec le Prêt à la Création d Entreprise «PCE» Bien démarrer avec le Prêt à la Création d Entreprise «PCE» Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt 11 décembre 2012 Innovation Investissement International Trésorerie Création

Plus en détail

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE 1 La fiscalité des meublés de tourisme Serge THOMAS - CERFRANCE 2 Définition fiscale du Loueur de Meublés TRAITEMENT FISCAL Non professionnelle Location meublée Professionnelle 3 Définition fiscale du

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir 2 POUR DEMARRER VOTRE ACTIVITE VOUS AVEZ BESOIN DE : D'investissements Moyens de production De stocks de matières et de produits D'une trésorerie de départ

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008 Protection sociale créateur : comment ça marche? Salon des entrepreneurs - Paris 4 & 5 février 2015 Au programme... / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans

Plus en détail

Choisir une forme juridique d entreprise

Choisir une forme juridique d entreprise P010 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Choisir une forme juridique d entreprise LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION N 133 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN

NOTE D'INFORMATION N 133 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN NOTE D'INFORMATION N 133 À substituer à la note d'information n 102 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN La banque de données FIBEN acronyme de Fichier bancaire des entreprises a été constituée pour la mise en oeuvre

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours Taxe sur la valeur ajoutée Exercices résolus avec rappels du cours Tous les taux utilisés, et les méthodes suivis dans le raisonnement des exercices sont valables et correspondent aux nouvelles prescriptions

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

Comptabilité financière II Thème 1 : Les sociétés. 1.1 Définition et aspects juridiques

Comptabilité financière II Thème 1 : Les sociétés. 1.1 Définition et aspects juridiques Comptabilité financière II Thème 1 : Les sociétés 1.1 Définition et aspects juridiques Index Définition Classement selon le critère de la personnalité juridique et selon le Code des obligations Caractéristiques

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2012 EPREUVE D ADMISSIBILITE UV 2

EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2012 EPREUVE D ADMISSIBILITE UV 2 PRÉFET DU GARD EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2012 EPREUVE D ADMISSIBILITE UV 2 2 - GESTION - CORRIGE COEFFICIENT 3 NOTEE SUR 20 (1point par question) Toute

Plus en détail

Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité

Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité INSERM - Le 20 avril 2006 Société en participation : aspects juridiques C est

Plus en détail

PAR OU COMMENCER : L ETUDE DE MARCHE

PAR OU COMMENCER : L ETUDE DE MARCHE PAR OU COMMENCER : L ETUDE DE MARCHE L étude de marché est nécessaire pour : - connaître et comprendre le marché dans lequel vous vous situez, - évaluez votre chiffre d affaire potentiel, - élaborer votre

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Management Stratégique. Laurent Dorey

Management Stratégique. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 05 Novembre 2014 Programme : Concept d organisation Classifications des entreprises Management, la nouvelle donne Concept d organisation : «L entreprise est un agent économique dont

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR?

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR? Dans une démarche de création d entreprise, vous devez réfléchir au statut juridique que vous allez donner à votre entreprise. En effet, il existe plusieurs statuts juridiques et il n est pas toujours

Plus en détail

Comptabilité appliquée à l officine

Comptabilité appliquée à l officine Comptabilité appliquée à l officine I. Le compte de résultat spécifique Rappel ; qu est ce qu un compte de résultat? Il sert à analyser le résultat de l activité : PRODUIT 7. CHARGES 6. = résultat Il sert

Plus en détail

(A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX)

(A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX) (A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX) 14 rue Saint-Germain - 64190 NAVARRENX : 05.59.66.07.65 / Fax : 05.59.66.08.80

Plus en détail

Veillez à la bonne identification de vos salariés

Veillez à la bonne identification de vos salariés Professionnels I OCTOBRE 2014 I Veillez à la bonne identification de vos salariés Une bonne identification À quoi sert le numéro d inscription au répertoire (NIR? Comment est constitué le NIR? Votre salarié

Plus en détail

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD :

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Commune de la PLAINE SUR MER AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Vendredi 14 septembre avant 12h00 par voie

Plus en détail

PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com

PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com MECENAT ET SPONSORING TRAITEMENT JURIDIQUE ET FINANCIER / UCRAF 2012 Page 1 TRAITEMENT JURIQUE FINANCIER Dans l esprit du public, mécénat et sponsoring se confondent,

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Ouvrez un restaurant!

Ouvrez un restaurant! Agence Pour la Création d Entreprises Ouvrez un restaurant! Réalisé par les experts de l APCE Troisième édition Éditions APCE, 2000, 2006, 2010, 2000, 2006, 2010 ISBN : 978-2-212-54724-5 1 ÊTES-VOUS PRÊT

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries EXTRAITS DU N 45 NOVEMBRE 2010 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries Des

Plus en détail

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés Glossaire Activité principale L activité principale exercée (APE) est déterminée en fonction de la ventilation des différentes activités de l unité légale. C est la ventilation du chiffre d affaires dans

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A MODULE : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée (Formateur) Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre

Plus en détail

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h «Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h Quelle forme juridique pour entreprendre? RDV de la Création d Entreprise du 18 novembre 2015 Maître Nathalie MEILLAND-PLANCHE, Avocat Cabinet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Alimentation locale, participation et santé Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Marion Gassiot, Mission santé publique, Ville de Nantes Congrès «Paysage, urbanisme et santé»,

Plus en détail

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE)

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) Demande d admission APERÇU DU COURS Le nouveau cours d une journée de l IAS intitulé «La surveillance des risques pour l entreprise» permettra aux administrateurs

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ENTREPRISE 1/4

DÉCOUVERTE DE L ENTREPRISE 1/4 1/4 Tu dois recopier le contenu de ces fiches sur une feuille de cours (réponds aux exercices au crayon). Place n :... Les magasins de ton quartier avec un, deux ou trois employés et EDF, Renault, qui

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014 1 ASSOCIATION DE GESTION AGREEE SUD EST FRANCILIEN 3 avenue du Général de Gaulle CS 70328 Lisses 91021 EVRY Cedex Tél : 01 84 18 00 10 - Télécopie : 01 64 97 23 27 Site internet : http://www.agasef.com

Plus en détail

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ 1 CRÉER REPRENDRE 50 à 1 le : Jeudi 9 avril Jeudi 4 juin Jeudi 9 juillet Jeudi 8 octobre Jeudi 12 novembre Savoir construire votre étude de marché Identifier les sources d information

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre Cessation d activité Cessation d activité : les procédures à suivre Adie Conseil Cessation d activité Introduction Cette fiche récapitule les formalités de cessation pour les cas les plus fréquemment rencontrés

Plus en détail

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre 1 Direction røgionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre Projection à l horizon 2015 Février 2005 2 Source

Plus en détail

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise www.intencity.fr 1 Statuts : quels éléments de réflexion En sachant que : pour orienter son choix? -Votre projet va évoluer,

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail