est contagieux Deux travailleurs autochtones en encouragent d autres à se lancer dans les métiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "est contagieux Deux travailleurs autochtones en encouragent d autres à se lancer dans les métiers"

Transcription

1

2 est contagieux Deux travailleurs autochtones en encouragent d autres à se lancer dans les métiers 2

3 Quand il travaillait dans une usine à Midland ( Ontario ), Darryl Grenier se demandait souvent si son prochain poste de travail serait le dernier. «On me congédiait, puis on me rappelait, explique-t-il. Cette situation se répétait continuellement.» Son travail, à l époque, était non seulement moins stable qu il ne le souhaitait, mais ce n était aussi qu un job. Mais cet homme de 39 ans, originaire de Penetanguishene, avait de l ambition et voulait avoir une carrière qui lui permettrait d exploiter son talent d entrepreneur tout en se servant de ses mains et de la tête. Il se mit à faire des recherches, essayant de trouver un secteur à forte demande qui ne pourrait plier boutique pour s installer outremer. Darryl finit par trouver ce qu il cherchait. «J ai suivi des cours du soir et de week-end à l école, dit-il, j ai fait un apprentissage, et j ai enfin décroché un travail en réparation de systèmes de réfrigération et de climatisation. Aujourd hui, ce travailleur métis dirige sa propre entreprise, et emploie plusieurs techniciens qui sont membres de l Ordre des métiers de l Ontario. «La Nation Métis de l Ontario a financé ma formation, et grâce à cette aide, j ai pu monter ma propre entreprise», dit Darryl. Il y actuellement 113 membres de l Ordre qui se déclarent autochtones. «Il importe que les autochtones, mais aussi les femmes, les nouveaux Canadiens et tous les gens songeant à changer de carrière sachent qu il y a des débouchés dans les métiers», déclare Pat Blackwood, président du conseil de l Ordre. «En effet, ajoute-t-il, il y a d excellents emplois spécialisés bien rémunérés partout dans la province; il faut les saisir. Jody Laurin est tout à fait d accord. Métis lui aussi, originaire du canton de Tiny, dans la région de la baie Georgienne, Jody est technicien de lignes électriques. Il pense que les communautés autochtones constituent une source idéale de talents pour éventuellement résoudre la pénurie projetée de professionnels qualifiés à laquelle sera confrontée la province. Et pour les jeunes qui hésiteraient à se lancer dans les métiers, Jody les encourage fortement à franchir le pas. «Suivez votre rêve, dit Jody. On vit quelque chose d extraordinaire quand on fait finalement ce qu on a planifié de faire. C est un sentiment merveilleux.» C est au moins l expérience qu il a vécue. Jody a pris part à un programme conjoint de la Nation Métis de l Ontario et du Collège Georgian visant à accroître le nombre de travailleurs autochtones dans le secteur de l énergie. «Je travaille avec des gens fabuleux, je travaille dehors, et chaque journée est différente. De plus, je suis très bien payé. J aime aller au travail, chaque jour. Il n y a pas beaucoup de gens qui peuvent en dire autant.» Si une carrière dans les métiers spécialisés vous attire, renseignezvous à Jody Laurin, Technicien de lignes d énergie électrique Photo par Kris Caetano

4 4

5

6 6

7

8 L Ordre aide d anciens combattants à trouver une nouvelle carrière Cette photo est avec la permission : Du régiment aux bâtiments Pour réussir dans les Forces armées canadiennes, il faut avoir des qualités essentielles : volonté, esprit d initiative et débrouillardise, et attitude gagnante. Ces mêmes qualités sont aussi cruciales dans les métiers spécialisés. C est pourquoi l Ordre des métiers de l Ontario l organisme de réglementation responsable de promouvoir et de moderniser les métiers et l organisme Du régiment aux bâtiments (DRB) sont empressés de présenter le genre de carrière enrichissante que les militaires, en service ou anciens, peuvent choisir dans le secteur civil des métiers. Grâce au processus d évaluation de l équivalence professionnelle, tout militaire ayant servi dans les Forces canadiennes peut se faire une carrière très lucrative dans un métier spécialisé. 8 Les 9 métiers militaires qui sont équivalentes à l Ontario civils métiers sont Technicien de mécanique navale, Électrotechnicien (auparavant électricien de marine), Technicien de véhicules, Technicien des matériaux, Technicien en réfrigération, Technicien distribution électrique, Technicien plomberie et chauffage, Technicien construction, et Cuisinier. Dans la majorité des cas, le processus d évaluation consiste à évaluer les qualifications et l expérience de la personne pour déterminer si elles sont conformes aux exigences de formation en apprentissage de l Ontario, et si c est le cas, la personne peut alors passer l examen se rapportant à son métier pour obtenir son certificat de qualification. Les militaires toujours en service dans les Forces qui ont été formés dans l un des 9 métiers désignés sont aussi exemptés du volet d évaluation détaillé, et paient des frais d évaluation réduits. «C est important pour l Ordre de soutenir les femmes et les hommes qui ont servi dans les Forces, déclare Pat Blackwood, président du conseil de l Ordre. C est pourquoi, le processus d évaluation de l équivalence professionnelle simplifie les formalités non seulement pour les anciens militaires, mais aussi pour tout membre actuel des Forces qui cherche à obtenir une qualification dans le civil.» «Nous faisons tout notre possible pour soutenir et aider les membres des Forces. Déjà, nous commençons par éliminer le temps d attente requis dans le civil pour se lancer dans un métier.» Et pour les militaires sans formation dans l un des 9 métiers militaires désignés qui voudraient faire carrière dans des métiers

9 civils, les débouchés ne manquent pas. Il y a plus de 150 métiers spécialisés en Ontario. C est exactement ce qui s est passé pour le caporal Ted Collins, CD (Retraité). M. Collins a passé 13 ans dans les Forces, en déplacement constant partout au Canada, y compris pour porter assistance lors des inondations de 1997 à Winnipeg et lors de la tempête de verglas de 1998 au Québec. Il a aussi effectué un service en Bosnie-Herzégovine et en Afghanistan. Mais le temps était venu pour lui de changer d univers. Technicien de véhicules dans l armée, M. Collins a décidé de prendre un métier différent dans le civil. Avec l aide de l organisme Du régiment aux bâtiments, il s est joint à la Section locale 128 du syndicat des chaudronniers de la construction à Burlington, où il a fait son apprentissage. «Quand je suis sorti de l armée, je ne savais pas ce qui allait se passer. Je suis sorti et a obtenu dans un échange avec les chaudronniers ma vie a changé incroyablement.» En seulement trois années d apprentissage, il suit une formation en pratiques de sécurité, en manœuvres d arrimage et de levage, en ajustage et en soudage dans diverses raffineries de l Ontario, et obtient son certificat de qualification en «Quand je suis sorti de l armée, je ne savais pas ce qui allait se passer. Je suis sorti et a obtenu dans un échange avec les chaudronniers ma vie a changé incroyablement.» - Ted Collins chaudronnerie. Actuellement, il travaille dans le secteur de l énergie nucléaire. «Les anciens militaires professionnels peuvent se révéler être un vivier de talents idéal pour notre pénurie actuelle et future main-d œuvre dans les métiers. Les militaires professionnels ont de nombreuses compétences transférables qui leur un ajustement idéal pour les positions de métiers font,» dit le directeur de recrutement pour OPG, Paul Villeneuve. «Une semaine après avoir quitté les Forces, dit-il, j ai commencé mon apprentissage de chaudronnier. J ai travaillé partout dans la province, et je suis aujourd hui impatient de poursuivre mes déplacements pour développer de nouvelles compétences dans le métier. Je remercie grandement l organisme Du régiment aux bâtiments, et suis très reconnaissant d avoir une carrière prospère dans les métiers.» Le directeur de DRB, Gregory C. P. Matte se réjouit du partenariat entre son organisme et l Ordre, disant que «l Ordre est l organisation à qui s adresser d abord» pour les anciens militaires qui cherchent à exploiter leurs compétences de la vie militaire dans une carrière civile. «Du régiment au bâtiments et l Ordre des métiers partagent les mêmes objectifs : aider les anciens combattants à trouver une carrière dans les métiers, explique M. Matte. J encourage tout membre actuel ou ancien des Forces canadiennes désirant faire carrière dans les métiers une fois de retour à la vie civile d entrer en contact avec l Ordre.» Pour en savoir plus sur la transition à des métiers civils, allez à : Découvrez nos nouveaux vidéo pour les anciens combattants dans les métiers spécialisés DRB Directeur Gregory Matte CP (à gauche) avec chaudronnier et d anciens militaires, Ted Collins

10 Son im-pact est concret et il grandit Un organisme de bienfaisance de Toronto aide des jeunes à risque à se prendre en charge en exerçant un métier Certaines personnes apprennent mieux à faire les choses en lisant les instructions dans un livre, d autres apprennent en classe en écoutant les explications de l instructeur. Et d autres préfèrent apprendre par la pratique. Pour ceux-là, l apprentissage d un métier spécialisé est la solution idéale. Et pour ceux-là, il y a aussi le programme de paix urbaine PACT. PACT est un organisme de bienfaisance canadien qui travaille auprès des jeunes à risque ou issus de familles défavorisées en leur offrant des occasions d apprentissage pratique, ou expérientiel. Depuis 2005, les projets PACT d apprentissage expérientiel en aptitudes à la vie quotidienne et en compétences de travail offrent aux jeunes à risque la possibilité d acquérir une expérience valable en situation de travail réel qui étoffera leur curriculum vitae et de renforcer leur estime de soi par une expérience pratique dans une variété de programmes organisés partout dans la région du Grand Toronto. PACT a débuté avec le programme d apprentissage cuisine (PACTCooking), puis a étendu sa gamme de programmes pour offrir, entre autres, des projets de construction (PACTBuild), et d autres apprentissages en revêtement mural et en peinture de bâtiment lancés en Ben Marshall, directeur de l élaboration des programmes de PACT dit que les projets sont menés par des bénévoles et des entrepreneurs indépendants qui ont déjà travaillé auprès de jeunes. «Ces projets, confie-t-il, transmettent un savoir-faire pratique et relient les jeunes à des entreprises et à leurs réseaux.» Une fois munis de quelques compétences de base, les jeunes sont souvent avides de prendre de plus gros projets, et le programme PACTBuild constitue la porte d entrée à ces débouchés. Les programmes de PACT reposent sur une aide précieuse, celle de partenaires de la communauté qui rendent possible ce travail merveilleux. Bénévoles, experts de l industrie et commanditaires contribuent au succès de la mission de PACT. Les bienfaiteurs majeurs de PACT sont les Rotary Clubs de Toronto et de Mississauga, la Fondation Home Depot Canada, le Toronto District School Board, Mattamy Homes, et Dunpar Homes. Les programmes PACTBuild et PACTCooking contribuent crucialement à attirer un plus grand nombre de jeunes dans les métiers. «Beaucoup des jeunes entrent dans nos programmes sur les recommandations d enseignants, de travailleurs sociaux ou de conseillers d orientation», ajoute M. Marshall. 10 Même si PACT n est pas directement relié au Programme d apprentissage pour les jeunes de l Ontario (PAJO), l organisme travaille actuellement avec plusieurs écoles pour établir des programmes d alternance travailétudes pour certains de ses programmes, comme PACTCooking, le projet de jardinage, et PACTFashion, le programme de mode. Connie Garcia, qui est bénévole auprès de l organisation et membre de l Ordre des métiers de l Ontario à titre de compagnon, veut élargir les programmes de PACT pour établir des passerelles entre ces programmes et la formation en apprentissage. Coiffeuse, elle reconnaît que l apprentissage par l expérience a rehaussé sa confiance en elle, et voit aussi que l apprentissage constitue l étape suivante évidente pour beaucoup de ces jeunes inscrits aux programmes de PACT. «Nous sommes ici pour aider les jeunes de notre communauté à se prendre en charge,» dit Mme Garcia. Ces programmes aident les jeunes à risque en offrant l aide nécessaire pour créer un environnement inclusif.» Elle constate que les besoins de main-d œuvre évoluent et que davantage de jeunes aujourd hui se dirigent vers des formations postsecondaires non traditionnelles, comme les métiers spécialisés, pour combler ces besoins. «Étant moi-même dans les métiers, ajoute Mme Garcia, je n ai pas à me faire du souci pour la sécurité d emploi parce que j ai des compétences que je peux transporter n importe où. Et il faut que nous passions ce message aux jeunes innovateurs.» Il est à espérer, bien sûr, que PACT puisse inciter un plus grand nombre d employeurs à engager des jeunes sortant de ses programmes. M. Marshall a aussi des conseils pour les jeunes attirés par les métiers spécialisés. «Profitez des programmes de qualité gratuits offerts par PACT, leur dit-il, obtenez les compétences en leadership et l expérience valable acquise dans le monde du travail, et recourez aux bureaux de placement pour les jeunes pour trouver un emploi, comme le service YES (Youth Employment Service).» Pour en savoir plus sur PACT et savoir comment participer, aller à pactprogram.ca.

11 «Pour donner aux enfants une telle opportunité, et tout simplement pour l amour de construire des choses, c est pourquoi je fais ce que je fais.» Rich Seibert, instructeur à PACTBuild

12 Darryl Grenier, propriétaire de DLZ chauffage et climatisation Photo par Kris Caetano Soyez votre propre patron Un conseil ou deux pour monter votre propre entreprise 12

13 Le secteur des métiers spécialisés de l Ontario est riche d opportunités. Et pas seulement en termes d offres d emploi. En fait, les métiers, plus que bien d autres industries, se prêtent tout à fait à l entrepreneuriat la création d entreprises. Que ce soit dans le service à la clientèle, le secteur manufacturier ou de nombreux autres métiers, le paysage de l emploi est aujourd hui très différent d il y a dix ans. Mais quiconque a vécu la tempête de verglas de 2013 ou a dû un jour régler des problèmes de toilettes bouchées sait que certains travaux ne peuvent pas être externalisés. Autrement dit, il y a aura toujours un marché pour les travailleurs qualifiés. Si vous détenez un certificat de qualification, il vous suffit de quelques outils pour faire décoller votre entreprise. Quand on est son propre patron, l un des avantages est qu on peut embaucher la personne que l on juge appropriée pour aider à faire grandir l entreprise. Si vous êtes un compagnon qualifié, vous pouvez prendre un apprenti (en respectant le ratio compagnon-apprenti fixé pour votre métier). Vous pouvez le former conformément aux normes de l Ordre, et formuler vos attentes en termes d éthique de travail et de professionnalisme. En prenant un apprenti, c est aussi l occasion pour vous de contribuer à la qualité de votre métier et de renforcer l industrie toute entière en aidant à créer la prochaine génération de travailleurs qualifiés. Si vous êtes un professionnel des métiers qualifié et que vous avez de l expérience, vous êtes un expert dans l industrie. Vous avez au long de votre carrière développé un important savoirfaire qui non seulement vous aide à faire le travail, mais aussi contribue à perpétuer le niveau de qualité indispensable dans notre industrie. Avec tout le bagage que vous avez acquis dans votre métier, Hilary Noack, propriétaire de l atelier de carrosserie lnk & Iron attendez-vous à ce qu une abondante clientèle soit prête à faire appel à votre savoir et à votre expertise. Si vous songez à monter votre propre entreprise, voici quelques conseils de la part de ceux qui en ont déjà une : «Pour s installer à son compte, ça ne suffit pas de savoir réparer des voitures. Esprit d équipe, leadership, bon moral c est ce que ça prend aussi pour concrétiser un projet d entreprise.» Ahmed El Ashi, réserviste de la Marine canadienne, réparateur automobile (carrosserie et collision) et membre de l Ordre des métiers de l Ontario à titre de candidat compagnon qualifié. «Il y a une très grande demande dans les métiers actuellement. Avec la formation appropriée et du zèle au travail, et aussi un peu de chance, vous pouvez monter une entreprise prospère.» Darryl Grenier, travailleur métis et propriétaire d une entreprise en réparation de systèmes de réfrigération/climatisation qui emploie plusieurs mécaniciens, tous membres de l Ordre. «J ai toujours aimé les voitures et j ai toujours voulu travailler à mon compte. Quand on monte une entreprise, on a la possibilité de créer quelque chose qui reflète qui on est.» Hilary Noack, propriétaire de Ink & Iron, un atelier de carrosserie automobile de Mississauga qui est entièrement dirigé par des femmes.

14 La formation aux métiers peut commencer dès l école secondaire, avec le Programme d apprentissage pour les jeunes de l Ontario (PAJO), qui offre des crédits d éducation coopérative pour l expérience de travail acquise lors de l apprentissage d un métier. «Un jeune ne trouvera aucune autre occasion de recevoir un tel coup de pouce pour entrer en lien avec un employeur du secteur des métiers, déclare Sarah Kekewich, coordonnatrice du PAJO au conseil scolaire de district du comté de Simcoe. À l école, explique-t-elle, une fille ou un garçon peut déjà recevoir un soutien de l enseignant associé, du département d orientation et du coordonnateur du PAJO qui le mettent en contact avec des employeurs, facilitent le placement en stage et simplifient les formalités d inscription à l apprentissage. Financé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités, le PAJO est l un des programmes clés de la province qui vise à pourvoir aux besoins courants et futurs de main-d œuvre. Le PAJO vise principalement à : Promouvoir les métiers spécialisés auprès des étudiants, des parents, des enseignants et des employeurs. Différents moyens sont mis en œuvre pour cela : marketing, communications, organisation d événements spéciaux, comme des visites sur des lieux de travail, présentations, salons des métiers, concours de compétences, sensibilisation des parents, présentations auprès des employeurs, perfectionnement professionnel des enseignants. Photo par Christopher Lawson Programme d apprentissage pour les jeunes de l Ontario (PAJO) Mettre des élèves du secondaire en contact avec des employeurs par l entremise de l éducation coopérative; ces contacts peuvent conduire à la conclusion d un contrat d apprentissage enregistré, donnant ainsi aux élèves une longueur d avance pour réussir dans les métiers. Former des partenariats avec la communauté de manière à fournir aux élèves d autres possibilités d explorer les carrières qu offrent les métiers. «Les employeurs recherchent la bonne personne, celle qui démontre son employabilité par des compétences et des qualités conformes à la philosophie de l entreprise, ajoute Mme Kekewich. Il faut du temps à l employeur pour évaluer l apprenti et déterminer s il souhaite investir dans la formation de cette personne par un contrat d apprentissage.» Pour participer au PAJO, les élèves doivent : Avoir au moins 16 ans Avoir, avant de commencer le programme, accumulé 16 crédits pour l obtention du diplôme d études secondaires de l Ontario Être inscrits en tant qu élèves à temps plein pendant la durée du programme Être en train de remplir les conditions requises pour l obtention du diplôme. Pour en savoir plus et explorer les quelque 150 métiers offerts aux élèves des écoles secondaires, consultez 14 Pour en savoir plus et explorer les quelque 150 métiers offerts aux élèves des écoles secondaires, consultez

15 Principales raisons pour les employeurs engagent des apprentis 1. Avantages financiers En engageant un apprenti, l employeur devient admissible à des crédits d impôts, des subventions et des primes; par exemple : le Crédit d impôt pour la création d emplois d apprentis (Canada); la Subvention Canada-Ontario pour l emploi; la Prime à l achèvement de la formation d apprenti. 2. Votre entreprise, votre formation En formant un apprenti conformément aux normes de formation et aux meilleures pratiques de l Ordre, vous pouvez «façonner» l apprenti de sorte qu il réponde aux besoins et à la culture de votre entreprise. Ainsi, l apprenti apprend non seulement les compétences nécessaires pour le métier, mais aussi les compétences spécialisées qui sont propres à votre activité. 3. Engager les meilleurs apprentis En tant qu employeur, vous avez accès aux meilleurs employés pour votre entreprise. Les collèges, les écoles et les programmes de formation locaux peuvent vous aider à trouver le candidat apprenti le mieux qualifié pour votre activité. 4. Préparer l avenir Pour la prospérité continue de votre entreprise, il faut vous préoccuper non seulement de vos besoins de main-d œuvre immédiats, mais aussi de vos futurs besoins. Un programme d apprentissage permet aux employeurs de se procurer une main-d œuvre qui sera bien rodée, expérimentée, et sûre. L âge moyen d un travailleur des métiers aujourd hui est de 55 ans; ces gens-là sont donc proches de la retraite. C est pourquoi en embauchant et en formant un apprenti aujourd hui, vous préparez la relève. 5. Fidéliser la main-d œuvre Les programmes d apprentissage aident à fidéliser vos employés. Personne ne veut engager quelqu un qui le quittera plutôt tôt que tard. Le rapport de 2010 du Forum canadien sur l apprentissage, intitulé «Le défi posé par la recherche d un employeur parrain» fait ressortir que les apprentis désirent rester chez un employeur qui les aide dans la formation et les embauche par la suite. Pour en savoir plus sur les avantages de l apprentissage et les programmes d apprentissage, allez à ordredesmetiers.ca Nouveau : Mention «Sceau rouge» pour le métier de jointoyeur et plâtrier Une mention «Sceau rouge» est maintenant offerte pour le métier de jointoyeur et plâtrier (453A). Donc, toute personne désirant obtenir un certificat de qualification dans ce métier sera tenue de passer et de réussir le nouvel examen interprovincial Sceau rouge. Les personnes qui réussissent l examen et s inscrivent à l Ordre en payant leur cotisation de membre obtiennent le certificat de qualification assorti de la mention «Sceau rouge», et ce certificat est reconnu dans toutes les provinces et tous les territoires canadiens. Après avoir réussi l examen, les apprentis sont aussi admissibles à la Subvention à l achèvement de la formation d apprenti. Toute personne dont la demande d évaluation de l équivalence professionnelle a été approuvée et qui veut obtenir un certificat de qualification dans le métier de jointoyeur et plâtrier est aussi tenue de passer et de réussir le nouvel examen interprovincial Sceau rouge pour devenir membre de l Ordre dans la catégorie Compagnons et obtenir le certificat assorti de la mention «Sceau rouge». Une personne détenant déjà un certificat de qualification de l Ontario qui désire obtenir la mention «Sceau rouge» doit passer et réussir l examen interprovincial Sceau rouge. Examen de qualification pour les cuisiniers d établissement À partir du 1er septembre 2015, il y aura un nouvel examen de qualification pour le métier de cuisinier d établissement (415D). Toute personne désirant obtenir un certificat de qualification dans ce métier, y compris toute personne dont la demande d évaluation de l équivalence professionnelle a été approuvée, sera alors tenue de passer et de réussir le nouvel examen et de payer la cotisation pour devenir membre de l Ordre dans la catégorie Compagnons et recevoir le certificat de qualification. Les apprentis qui obtiennent leur certificat d apprentissage doivent aussi passer et réussir l examen pour obtenir leur certificat de qualification et avoir droit à la Prime à l achèvement de la formation d apprenti dans un métier non désigné Sceau rouge. Note : Les métiers de cuisinier d établissement et de jointoyeur/plâtrier sont des métiers à accréditation facultative. Par conséquent, la possession d un certificat de qualification n est pas légalement requise, mais si la personne a ou veut obtenir un certificat, pour que celui-ci soit valide, elle doit être membre de l Ordre dans la catégorie Compagnons et doit payer la cotisation annuelle requise. Pour d autres renseignements, consultez le site ordredesmetiers.ca, ou contactez les Services à la clientèle, sans frais, au

16

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies Apprentissage Présenté par : Kim Jefferies 2011 Comment participer à cet atelier au moyen de l ordinateur Comment poser des questions à l animateur Que faire si je ne peux pas entendre Phase 1 : Apprentissage

Plus en détail

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Si vous pensez avoir de l expérience et des compétences dans un métier spécialisé qui soient équivalentes à un programme d apprentissage

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant!

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant! Programme d apprentissage au secondaire L apprentissage, c est payant! Qu est-ce que l apprentissage? L apprentissage est un bon moyen de formation qui vous permet de devenir un compagnon d apprentissage

Plus en détail

un investissement dans les compétences de votre personnel

un investissement dans les compétences de votre personnel EMPLOI-QUÉBEC La qualification obligatoire un investissement dans les compétences de votre personnel LA QUALIFICATION OBLIGATOIRE avant-propos La compétence de la main-d œuvre constitue un des facteurs

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E PLOMBERIE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en plomberie est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés?

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés? La reconnaissance des compétences en milieu de travail est un processus officiel de l industrie par lequel on identifie, évalue et confirme les compétences acquises à travers l expérience professionnelle

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Enquête sur la double cohorte. 10 e année

Enquête sur la double cohorte. 10 e année Ministère de l éducation Enquête sur la double cohorte 10 e année (Cohorte de 9 e année 2000-2001) (Also available in English) école : RÉSERVÉ À L ÉCOLE N o d identité de l école : NIM de l élève : label

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Éducation, formation et technologie

Éducation, formation et technologie Éducation, formation et technologie REMERCIEMENTS Malcolm Scoble, B. Sc., M. Sc., Ph. D., titulaire de la chaire en génie minier de l Université de la Colombie-Britannique et membre du Conseil canadien

Plus en détail

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Qualification professionnelle Reconnaissance professionnelle interprovinciale pour les titulaires d un certificat provincial Accord sur le

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Coiffeuse ou coiffeur

Coiffeuse ou coiffeur Description du métier Coiffeuse ou coiffeur Les coiffeuses et les coiffeurs proposent des coiffures en tenant compte des goûts, de la personnalité, des traits, des caractéristiques des cheveux et des tendances

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES EMPLOIS PERSPECTIVES POUR LES ET CANADIENS LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2012 SOUTENIR LA CRÉATION D EMPLOIS Pour améliorer la croissance économique à long terme du Canada, il faut qu un plus grand nombre

Plus en détail

L obligation d être titulaire du certificat ou de la carte d apprenti et les modalités d obtention de ces documents sont définies par :

L obligation d être titulaire du certificat ou de la carte d apprenti et les modalités d obtention de ces documents sont définies par : EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CHAUFFAGE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en chauffage est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de formation de la profession enseignante Table des matières Cadre de formation de la profession enseignante... 1 Normes d exercice, normes

Plus en détail

La formation professionnelle au Québec :

La formation professionnelle au Québec : La formation professionnelle au Québec : S outiller pour réussir! 200 centres de formation professionnelle 21 170 programmes secteurs de formation La formation professionnelle du Québec La formation professionnelle

Plus en détail

L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses

L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses South Island Partnership Modèle de réussite en Colombie-Britannique pour les cheminements et les transitions des élèves Présentation de Kelly Betts,

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014 CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs Septembre 2014 0 Les élèves du secondaire qui ont répondu aux exigences pour l obtention de crédits de

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES.

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES. Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES Electronic@ 2 Electronic@: recrutement et placement Les femmes et les technologies

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 6 Fonds d assurance pour l achèvement de la formation

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Je vous remercie de nous donner l occasion de vous présenter notre point de vue

Je vous remercie de nous donner l occasion de vous présenter notre point de vue L Association des comptables généraux accrédités du Canada Allocution présentée devant le Comité permanent de la condition féminine Étude sur la sécurité économique des femmes 800 1188 West Georgia Street,

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA)

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Questions et Réponses DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Admission 1. Quel est la date limite pour déposer une demande d admission pour l année 2015-2016? 2. Y aura-t-il des admissions à d

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE ANNEXE B LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE Les élèves peuvent contribuer à la collectivité en se portant bénévoles au sein d organismes ou

Plus en détail

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 1 TITRE DE LA POLITIQUE REMBOURSEMENT DES COÛTS DE RÉINSTALLATION Approuvée

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

Profil du secteur des affaires. Les professions dans le secteur des affaires. Formation en apprentissage. Professions dans le secteur des affaires

Profil du secteur des affaires. Les professions dans le secteur des affaires. Formation en apprentissage. Professions dans le secteur des affaires Introduction Affaires Affaires Profil du secteur des affaires En 2006, plus du tiers de la main d œuvre canadienne, soit environ 14,5 millions de personnes, travaillaient dans le domaine des affaires et

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite est un programme communautaire intégré qui fournit un soutien

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Prenez contact avec la maind œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM a parrainé des initiatives

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire INSTRUCTIONS. Comment remplir le formulaire

Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire INSTRUCTIONS. Comment remplir le formulaire Demande de certificat d acceptation (CAQ) pour travail temporaire A-0506-CF (05-07) Note : Afin d alléger le texte, les termes et expressions utilisés englobent les deux genres grammaticaux. Comment remplir

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Lignes directrices 2014

Lignes directrices 2014 Lignes directrices 2014 Rejoignez la communauté d entrepreneurs sur nos réseaux sociaux et recevez de l information, des idées d affaires et astuces pour gérer votre entreprise. www.ontario.ca/entreprisedete

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Bienvenue à la Ressource sur les médias sociaux du Passeport-compétences

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente?

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? Conseillère en emploi aux cycles supérieurs Service des stages et du placement (514) 340-4711 poste 5908 Local: C-563 guylaine.dubreuil@polymtl.ca

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique Questions et réponses Généralités 1. Avec qui dois-je communiquer pour obtenir de l information sur la façon de devenir

Plus en détail