Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme"

Transcription

1 Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme

2 Niveau Niveau Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Récupération = étape essentielle du processus d entraînement Temps Temps Principe de surcompensation

3 Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Nécessité de récupérer vite et complètement pour: S adapter progresser Réduire le délai entre les séances et les exercices augmentation charges d entraînement Eviter le surentraînement

4 Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Récupération = facteur de la performance Capacité à répéter des efforts en compétition

5 Bases physiologiques de la fatigue Récupération réversibilité des mécanismes de la fatigue (1) Activation du cortex moteur (2) Commande nerveuse descendante (3) Activation des unités motrices (4) Transmission du potentiel d action (5) Couplage excitation-contraction (6) Substrats et métabolites (7) Milieu intracellulaire (8) Interaction actine-myosine (9) Irrigation sanguine. Fatigue = multifactorielle

6 Bases physiologiques de la récupération Mécanismes principaux de la récupération musculaire Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Accumulation/clairance de métabolites Micro-lésions musculaires / régénération musculaire

7 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Energie fournie au muscle par hydrolyse de l ATP ATP ADP + Pi + H + + Énergie Délai avant déplétion ~2s Nécessité de resynthétiser l ATP via 3 filières énergétiques La phosphocréatine (PCr) La glycolyse anaérobie La phosphorylation oxydative

8 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Déplétion/Réplétion de la phosphocréatine Déplétion de PCr durant 30 s de flexions plantaires maximales Influence de la disponibilité de l O 2 sur les cinétiques de récupération de PCr au niveau du gastrocnemius à la suite de 5 minutes de flexions plantaires sous maximales répétées Délai avant déplétion ~10s Récupération complète ~5-6 si métabolisme oxydatif ok.

9 PCr (% valeur repos) Bases physiologiques Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Enfants Adolescents Adultes Temps (min) ½ temps de récupération de PCr: Enfants: 32 s Adolescents: 38 s Adultes: 59 s Récupération de la phosphocréatine à la suite d un exercice de flexions des doigts standardisé Récupération plus rapide chez les enfants car métabolisme oxydatif plus efficace.

10 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Déplétion des stocks de glucides Stocks musculaires et hépatiques de glycogène Effet de l intensité de l exercice (%VO2max) sur l utilisation du glycogène musculaire Délai avant déplétion dépend de l intensité de l exercice

11 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Phase rapide de resynthèse du glycogène (premières heures réplétion ~ 50%): dépend de l activité de la glycogène synthase et des transporteurs de glucose (GLUT-4): Activité ++ après l exercice Activité ++ si déplétion du glycogène Phase lente ( 24h réplétion 100%): importance de l insuline

12 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Facteurs influençant la vitesse de réplétion Timing de supplémentation Effet du timing de supplémentation sur la resynthèse du glycogène Réplétion plus rapide si supplémentation immédiate post-ex

13 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Facteurs influençant la vitesse de réplétion Quantité de glucides ingérée Effet de la quantité de glucides ingérée sur la resynthèse du glycogène Réplétion maximale quand 1.1 < apport glucides < 1.4 g/min

14 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Facteurs influençant la vitesse de réplétion Type de glucides ingérés Effet du type de glucide ingéré sur la resynthèse du glycogène Réplétion plus rapide avec glucides à index glycémique élevé

15 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Facteurs influençant la vitesse de réplétion Ingestion combinée glucides-protéines Effet d une ingestion combinée glucidesprotéines sur la resynthèse du glycogène Ingestion combinée avec protéines peut présenter un intérêt Résultats contrastés

16 Déplétion/réplétion des stocks énergétiques Réplétion des stocks de glucides Pas de recommandation spécifique pour l enfant/adolescent quant aux apports de glucides.

17 Accumulation/clairance des métabolites Accumulation de sous-produits de l activité métabolique ATP ADP + Pi + H + + Énergie Glycogène + 3 ADP + 3 Pi 3 ATP + Lactate + H + Accumulation majeure de métabolites à l ex court et intense

18 Accumulation/clairance des métabolites Accumulation de sous-produits de l activité métabolique H + perturbation activité contractile et enzymatique Pi perturbation activité contractile et mouvements Ca 2+ Lactate substrat métabolique Vitesse d élimination du lactate sanguin durant une récupération passive d un exercice de 3 min sur bicyclette chez un sédentaire et un athlète entraîné en endurance. Lactate poison mais lactatémie = bon témoin de l activité métabolique

19 Accumulation/clairance des métabolites Clairance des sous-produits de l activité métabolique Clairance réalisée dans l heure qui suit l exercice ½ temps récupération ph ~ 10 Évolution du ph musculaire durant une récupération passive d un exercice dynamique épuisant de 6 min. Vitesse d élimination du lactate sanguin durant une récupération passive d un exercice de 3 min sur bicyclette chez un sédentaire et un athlète entraîné en endurance. ½ temps récupération lactate ~ 20-25

20 Accumulation/clairance des métabolites Clairance des sous-produits de l activité métabolique Importance du niveau d activité physique Clairance plus rapide si récupération active

21 ph musculaire Bases physiologiques Accumulation/clairance des métabolites Clairance des sous-produits de l activité métabolique 7,4 7,2 7 6,8 6,6 6,4 6,2 Garçons Hommes (Ratel et coll., 2008) Durée de récupération post-ex (min) Récupération initiale du ph plus rapide chez les enfants Efflux de protons plus rapide chez les enfants

22 Accumulation/clairance des métabolites Clairance des sous-produits de l activité métabolique [La] pic hommes: 7 30 [La] pic hommes: 5 [La] pic garçons: 5 [La] pic garçons: 3 30 Test de Wingate Test de Wingate (Dotan et coll., 2003) (Beneke et coll., 2005) Apparition plus rapide du lactate chez les enfants Elimination plus rapide?

23 Micro-lésions musculaires Désorganisation des sarcomères (= unité contractile du muscle) (Jones, Round et De Haan, 2004)

24 Micro-lésions musculaires (Hortobagyi et coll., 1998)

25 Micro-lésions musculaires Cause des micro-lésions: exercice inhabituel et/ou comprenant des contractions musculaires excentriques ou de type cycle étirement-détente (LaStayo, 2003)

26 Micro-lésions musculaires Micro-lésions associées à certains symptômes: Douleur (= courbatures; 4 à 7j) Chaleur Rougeur Gonflement (œdème; 7 à 10j) Réduction force durable (4 à 15j) = inflammation Force Douleur Temps (jours) Temps (jours)

27 Micro-lésions musculaires Régénération musculaire Processus inflammatoires phagocytose puis stimulation des cellules satellites et de la synthèse protéique régénération (Marieb, 2001) Réaction inflammatoire nécessaire pour régénération musculaire

28 Micro-lésions musculaires Régénération musculaire Quid des interventions anti-inflammatoires? Proscrire les anti-inflammatoires Quel effet des techniques de récupération par le froid sur les adaptations à l entraînement à long terme? (Yamane et coll. 2006) Stratégie dépend des impératifs de compétition (court terme vs. long terme)

29 Micro-lésions musculaires Effet de l âge sur les dommages musculaires (Marginson et coll., 2005) Enfants Adultes Enfants Adultes Symptômes des dommages musculaires moins marqués chez les enfants: Effet(s) du niveau de force, de la compliance et/ou de la typologie?

30 Importance du niveau d hydratation Niveau d hydratation important pendant récupération: Haut volume intracellulaire a des effets positifs sur: Synthèse glycogène Synthèse protéique Réplétion/régénération plus rapide si hydratation suffisante

31 Importance du niveau d hydratation Spécificités de l enfant Débit sudoral plus faible Plus grand ratio surface/poids plus de stockage de chaleur ~ 13 ml/kg/h ~ 4 ml/kg/h d ex (Rowland, 2011) Sauf distraction, hydratation spontanée de l enfant est suffisante Encourager toutefois l enfant à boire!

32 Application aux activités du cyclisme Application aux activités du cyclisme Efforts intenses répétés au cours de la séance/compétition Efforts intenses répétés au cours de la journée Effort d endurance unique Efforts d endurance répétés (quotidiens)

33 Application aux activités du cyclisme Piste (course aux points)/vtt Trial Efforts intenses répétés au cours de la séance/compétition Déplétion glycogénique par la répétition d efforts intenses (piste) Accumulation de métabolites importance de l aptitude aérobie pour récupérer Micro-lésions réceptions de sauts (VTT trial) Importance de la réhydratation si ambiance chaude

34 Application aux activités du cyclisme BMX, cyclisme sur piste, VTT DH Efforts intenses répétés au cours de la journée Diminution modérée des stocks glycogéniques à chaque effort Accumulation majeure de métabolites importance récupération active interefforts + aptitude aérobie Micro-lésions réceptions sauts (DH, trial) Importance de la réhydratation si ambiance chaude

35 Application aux activités du cyclisme VTT XC Effort d endurance unique Déplétion importante des stocks glycogéniques facteur limitant de la performance (surtout en XCM) Accumulation modérée de métabolites Micro-lésions nulles (sauf chute) Importance de la réhydratation si ambiance chaude

36 Application aux activités du cyclisme Cyclisme sur route (course à étapes) Efforts d endurance répétés (quotidiens) Déplétion très importante des stocks glycogéniques facteur limitant de la performance à moyen terme / problématique des apports énergétiques Faible accumulation de métabolites car effort modéré (dépend toutefois du profil et de la stratégie) Balance énergétique au cours du Tour de France Importance de la réhydratation Micro-lésions nulles (sauf chute)

37

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Fatigue Neuromusculaire

Fatigue Neuromusculaire Neuromusculaire Définition Physiologie Mise en évidence Les altérations de la fonction neuromusculaire sont associées au concept de fatigueneuromusculaire ou plus simplement de fatigue musculaire. Parmi

Plus en détail

LES MICROLESIONS MUSCULAIRES

LES MICROLESIONS MUSCULAIRES LES MICROLESIONS MUSCULAIRES PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC PRISE EN CHARGE Docteur CASCUA Stéphane Hôpital national de Saint Maurice Les microlésions musculaires CONTRACTURES COURBATURES crampes «brûlures

Plus en détail

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD FACULTE DES SCIENCES DU SPORT ET DU MOUVEMENT HUMAIN L1 STAPS Toulouse Méthodologie du travail universitaire APDP : Activités Physiques de Développement Personnel Musculation et développement de la force

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE. Document de synthèse. LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe

LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE. Document de synthèse. LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE Document de synthèse LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe RECUPERATION SPORTIVE : UNE DIFFERENCE HOMME-FEMME? INTRODUCTION La plupart des recherches portant sur la

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe : Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe : Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE... 3 1) PRODUCTION D ENERGIE... 3 2) GLYCOLYSE

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Bases énergétiques de l activité physique

Bases énergétiques de l activité physique Bases énergétiques de l activité physique A- Les sources énergétiques - Bioénergétique : les filières ε et leurs caractéristiques - Déterminants de la performance en endurance - Causes de la fatigue [B-

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

La course longue à l école :

La course longue à l école : aspect bio énergétique, biomécanique, motivationnel gérard: IUFM de la Réunion 2012 13 La course longue à l école : 1 Les instructions officielles 2 Historique du 1500 m 3 S entraîner : améliorer ses performances

Plus en détail

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION Lorsque vous courez, pédalez, nagez, skiez ou tout simplement, lorsque vous montez un escalier, réalisez un certain nombre de tâches ménagères (laver le sol, les vitres.)

Plus en détail

VERGNE Morgan. Filières énergétiques

VERGNE Morgan. Filières énergétiques Filières énergétiques Présentation des filières énergétiques Dépendant du type d effort Intensité de l effort substrats énergétiques utilisé différent Production d ATP différente ATP : principale source

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Anita DOTTIN CQP ALS AGEE 2015 L activité physique nécessite une dépense d énergie due à la contraction musculaire. Son principe de base est la transformation d une énergie chimique

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES SUPPORT UC1 CFEB et CQP 2015-2016 DEBACQ JF JUIN 2015 / Version 9 La filière anaérobie alactique Mise en route du système ATP-PCr : Dans la cellule musculaire il

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

Physiologie du Muscle Strié Squelettique

Physiologie du Muscle Strié Squelettique Module Appareil Locomoteur DFGSM S4 Physiologie du Muscle Strié Squelettique «Notions de Physiologie Appliquée» Docteur Fabien PILLARD, MCU-PH Service d Exploration de la Fonction Respiratoire et de Médecine

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA FORCE

LES MECANISMES DE LA FORCE LES MECANISMES DE LA FORCE Les mécanismes qui sont décrits ci dessous vont vous permettre d'argumenter et de justifier l'ensemble des méthodes d'entraînement qui ont souvent été mises en oeuvre de façon

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012. Le jeune Aurélien

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012. Le jeune Aurélien LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 Le jeune Aurélien 1 Vladimir M. Zatsiorsky (1966) Le jeune Aurélien 2 Selon Zatsiorsky, il existe 3 solutions pour améliorer la force : Travailler avec une charge maximale.

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE. Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique

OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE. Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique Définition du culturisme Le culturisme tire son appellation

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2 Les Exercices Types Je vous propose de trouver ci-dessous, des informations concrêtes pour exécuter des Exercices Types correspondant à des Zones d entraînement spécifiques. La Préparation Energétique

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques FACULTE DES SCIENCES DU SPORT ET DU MOUVEMENT HUMAIN L1 STAPS Toulouse Méthodologie du travail universitaire APDP : Activités Physiques de Développement Personnel Les filières énergétiques Cours de Sophie

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte C est un travail très précieux pour tous les enseignants et étudiants, réalisé par l équipe Académique dirigé par F.Bergé avec

Plus en détail

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11 PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT S. VAUCELLE UE 30.S UFRSTAPS Toulouse Introduction I Energétique de la contraction musculaire II Les processus physiologiques et l entraînement sportif

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

Michel MARTINO Diététicien-Nutritionniste Diplôme Universitaire de Nutrition du Sportif Groupe d Experts en Nutrition du Sport de l Association

Michel MARTINO Diététicien-Nutritionniste Diplôme Universitaire de Nutrition du Sportif Groupe d Experts en Nutrition du Sport de l Association Michel MARTINO Diététicien-Nutritionniste Diplôme Universitaire de Nutrition du Sportif Groupe d Experts en Nutrition du Sport de l Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) Membre

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

Comment se préparer à des épreuves d endurance

Comment se préparer à des épreuves d endurance Comment se préparer à des épreuves d endurance Ce guide est destiné à des athlètes participant à des épreuves d endurance telles que marathons, triathlons, cyclisme, VTT, crosscountry et ski de fond. Quel

Plus en détail

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson LE MUSCLE Références Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson Physiologie du sport et de l exercice, J.H.Wilmore et D.L.Costill, De Boeck Université Généralités Issu du mésoderme

Plus en détail

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique La glycolyse est dite anaérobie si le pyruvate ne peut pas «aller plus

Plus en détail

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe.hausswirth@hinsep.fr INSEP La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe Hausswirth, PhD, HDR, Service Recherche - INSEP Yann_lemeur93@hotmail.com

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport 1-Introduction: La motricité Évolution des aptitudes motrices avec la croissance amélioration jusqu à 18 ans chez amélioration jusqu à la puberté chez

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P.

www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. Plan de match Échauffement Retour au calme Volume d entraînement Récupération De la fatigue au surentraînement

Plus en détail

LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL

LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL Un entraînement en volley-ball complet et bien planifié, prend en compte le développement de la force maximale et la force spécifique soit d'un travail séparé (musculation en

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

Le muscle et la fibre musculaire

Le muscle et la fibre musculaire Le muscle et la fibre musculaire 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Le muscle et la fibre musculaire» 1-Les muscles 2-La fibre musculaire 3-Le sarcolemme et les tubules transverses

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire?

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? Plan Rappel de physiologie Etat des lieux de la science Quelques reflexions sur l applica1on des principes L ATP: la monnaie d énergie ATP: source d énergie

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies

6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies - EC 5121- Déterminants physiologiques de la performance 6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies François HUG francois.hug@univ-nantes.fr Rappels Resynthèse de l ATP : la voie anaérobie alactique

Plus en détail

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche Commission Médicale du 20 Nov.2010 La Cryothérapie du Corps Entier (CCE) : le point scientifique et pratique Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches,, Service Recherche INTRODUCTION

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

RUGBY ET SOLLICITATIONS CARDIOVASCULAIRES

RUGBY ET SOLLICITATIONS CARDIOVASCULAIRES RUGBY ET SOLLICITATIONS CARDIOVASCULAIRES Dr JR ISRAEL Mise à jour février 213 Pôle de Médecine du Sport de l Essonne Centre National Technique de Rugby - 9146 MARCOUSSIS OUTILS D EVALUATION DU MOUVEMENT

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue Muscle et fatigue Définition de la fatigue musculaire Définition fatigue musculaire : Incapacité à maintenir un niveau de force ou la puissance prédéterminé durant des contractions soutenues ou répétées

Plus en détail

Fatigue et crampes musculaires

Fatigue et crampes musculaires Fatigue et crampes musculaires Professeur Pierre Kaminsky Unité de médecine interne orientée vers les maladies orphelines et systémiques Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires Centre de Référence

Plus en détail

Effets de l entraînement

Effets de l entraînement Effets de l entraînement 1. Sur les phosphagènes à hautes énergie : A. Stocks : Pas d effets sur ATP Entr. haute intensité [PCr] Pas de modif. pour la déplétion B. Activités enzymatiques : MyosATPase :

Plus en détail

STRATÉGIES DE RÉCUPÉRATIONS NUTRITIONNELLES ET

STRATÉGIES DE RÉCUPÉRATIONS NUTRITIONNELLES ET Lorient, Samedi 13 Avril 2013 Société de Médecine du Sport de Bretagne STRATÉGIES DE RÉCUPÉRATIONS NUTRITIONNELLES ET HYDRIQUES COMME FACTEURS D AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE EN SPORT. Christophe HAUSSWIRTH

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances!

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances! Optimiser la récupération chez le cheval de compétition Susana Macieira, DMV Clinicienne Ambulatoire équin Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui

Plus en détail

Lactates : «mode d emploi».

Lactates : «mode d emploi». Lactates : «mode d emploi». INFO DOCUMENT : Edité par le Département Sportif et Scientifique de la F.F.S 1 ère version : septembre 2001 - Remise à jour : juillet 2002 Groupe de travail : Nicolas Coulmy,

Plus en détail

L ENTRAINEMENT EN APNEE

L ENTRAINEMENT EN APNEE L ENTRAINEMENT EN APNEE par Frédéric Lemaître, docteur en physiologie du sport 1 ) effets de l entraînement a) durée de l apnée b) volumes pulmonaires c) chémosensibilité au CO2 d) bradycardie e) aspects

Plus en détail

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle Les Filières énergétiques Objectifs Les aliments du muscle Les filières L objectif est de faire comprendre aux SP les différentes filières énergétiques et leurs spécificités. Capacité/puissance? S entrainer

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 1) Bilan pour la dégradation complète d 1 glucose par voie aérobie 1 glucose Lieu de la cellule: _ Glycolyse 2 ATP NADH,H+ ATP 6 Chaîne

Plus en détail

COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE

COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE FEDERATION FRANCAISE D'ETUDES ET DE SPORTS SOUS MARINS COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD COMMISSION TECHNIQUE INTER-REGIONALE PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l alimentation Alimentation & Marathon Demi-journée scientifique 3 mars 2012 Genève marathon Anne-Catherine Morend Diététicienne dipl.

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Typologie des fibres musculaires

Typologie des fibres musculaires Typologie des fibres musculaires INTRODUCTION Muscle = ensemble de faisceau de fibres musculaires Potentialités différentes pour utiliser ATP Vitesse de contraction de fibre dépend de rapidité à scinder

Plus en détail

Récupération surcompensation et surentrainement

Récupération surcompensation et surentrainement Récupération surcompensation et surentrainement La récupération: c'est l'ensemble des processus permettant au sportif de retrouver ses moyens physique. Facteurs influençant la durée de la récupération

Plus en détail

Forum Des Professeurs Agrégés Du Maroc. Quelques connaissances utiles en physiologies de l effort

Forum Des Professeurs Agrégés Du Maroc. Quelques connaissances utiles en physiologies de l effort منتدى الا ساتذة المبرزين بالمغرب Forum Des Professeurs Agrégés Du Maroc Quelques connaissances utiles en physiologies de l effort Discipline qui repose sur une analyse systémique des régulations et des

Plus en détail

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient BSC COMPRESSION Les technologies de compression sont utilisées en milieu clinique depuis des années pour le traitement des insuffisances veineuses, des œdèmes et en prévention des thromboses veineuses.

Plus en détail

La puissance musculaire :

La puissance musculaire : La puissance musculaire : Puissance = Force x Vitesse P = W/t = Fd/t = F x V Avec W/t en J.s -1 Et F x V en Watt (N.m.s -1 ) La puissance c est la variation d énergie par unité de temps. Celle-ci peut

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

Lʼeau est indispensable au processus de transpiration : 1 litre est nécessaire à chaque fois que 580 kcal sont dégagées sous forme de chaleur.

Lʼeau est indispensable au processus de transpiration : 1 litre est nécessaire à chaque fois que 580 kcal sont dégagées sous forme de chaleur. Eau et sport A. UN PEU DE THEORIE 1. Thermorégulation et perte hydrique au cours de l'effort Seuls 20 à 25 % de lʼénergie produite par la dégradation des substrats est utilisée pour la contraction musculaire.

Plus en détail

Lettre Scientifique de l

Lettre Scientifique de l Lettre Scientifique de l Mars 2010 - N 142 Institut Français pour la Nutrition ISSN 1629-0119 Comment optimiser ses capacités physiques par la nutrition? Résumé Les besoins nutritionnels du sportif diffèrent

Plus en détail

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez L endurance aérobie Par Loïc Arbez PLAN Généralités Endurance et performance sportive Les facteurs limitants de l endurance Evaluation de l endurance Généralités L aptitude d un d individu à fournir un

Plus en détail