ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE"

Transcription

1 ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE États généraux du Commerce 21 février 2011 avec le soutien financier

2 ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES 1.L observatoire des flux commerciaux SCODEC 2.Données de cadrage à l échelle de la Moselle 2a. La performance commerciale de la Moselle 3. Données de cadrage à l échelle du SCOTAM 3a. L offre commerciale du SCOTAM 3b. La consommation sur le territoire du SCOTAM 4. SCODEC : un outil d aide à la décision 2

3 1. L observatoire des flux commerciaux SCODEC Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

4 Moselle SCODEC Un observatoire des flux commerciaux en Lorraine et dans l espace transfrontalier actes d achats 156 zones d étude 57 en Moselle 46 en Meurthe et Moselle 23 en Meuse 30 dans les Vosges 4

5 Méthodologie de l Étude OU AVEZ VOUS ACHETE LA DERNIERE FOIS CHACUN DES PRODUITS SUIVANTS? Groupe : alimentaire Boissons alcoolisées Beurre, œufs, fromage Epicerie, boissons non alcoolisées Fruits et légumes Boulangerie, pâtisserie Poissons, crustacés, coquillages frais Surgelés et glaces Viande, charcuterie Groupe : culture loisirs Livres, CD, DVD, Jeux vidéo Informatique, logiciels, accessoires Jouets, loisirs créatifs, jeux Journaux, presse Art et mat sport, camping, musique Matériel de téléphonie Groupe : équipement maison Bricolage Art de la table, décoration Electroménager Mobilier literie, meubles de jardin Linge de maison Plantes, fleurs, animalerie Appareils audiovisuels Groupe : équipement personne Parfumerie, hygiène, beauté Chaussures Vêtement enfant 12 ans Vêtement femme Horlogerie, bijouterie, maroquinerie Vêtement homme Optique Groupe : autres services Entretien courant auto, cycles, accessoires Cinéma Coiffure Restauration 5

6 Quelques définitions Dépense commercialisable Elle représente l ensemble des dépenses annuelles courantes des ménages réalisées dans les circuits du commerce de détail. Attraction interne Part de la dépense des ménages consommée dans leur zone de résidence (consommation sur place). Emprise commerciale Part des dépenses captée par une zone de résidence ou un pôle commercial sur d autres zones de résidence. Elle définit une intensité d attraction et détermine une zone de chalandise. Evasion Part des dépenses des ménages réalisées hors de leur zone de résidence. On distingue l évasion externe (hors Meurthe et Moselle, VPC/Internet) et l évasion interne (flux d achats entre zones de résidence de Moselle). 6

7 2. Données de cadrage : Lorraine Moselle Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

8 Lorraine : les grandes tendances de l étude Dépense commercialisable : 16,5 Milliards d Euros Attraction Interne : 90.8% Evasion : 9.2% En 2010, la Lorraine répond de manière très satisfaisante aux besoins de consommation courante des ménages. La Lorraine est marquée par le Poids des grandes villes Metz, Nancy. Des villes éloignées de ces grands pôles, tel Verdun, Bar le duc, Sarrebourg, Sarreguemines, Forbach ont une forte attraction sur leurs bassins. 8

9 Lorraine : Le poids des grandes villes La ville de Metz capte près de 6% de la dépense commercialisable de Lorraine et celle de Nancy près de 5%. Les agglomérations commerciales de Nancy et Metz ont un impact assez proche avec environ 14,5% de la dépense commercialisable de Lorraine captés par l agglomération de Nancy et 14 % par celle de Metz. Thionville (+Terville) capte également une part significative avec 4,7%, Epinal 2,4%, Verdun 2,2% et Bar le Duc 1,7%. 9

10 2a. La performance commerciale de la Moselle Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

11 Performance de la Moselle / Lorraine Dépense commercialisable totale : 7,3 Milliards d (Lorraine: 16,5Mds 44%) Attraction Interne (hors «services») : 88% (Lorraine: 90,8%) Evasion hors Moselle (hors «services») : 12%, soit 680 Millions d dont principalement : Moselle Lorraine (Lorraine: 9,2% 1,5 milliards d ) Internet + VPC : 4,6% ( 261 Millions d ) 5,6% ( 650 Millions d ) Allemagne : 3,4% ( 193 Millions d ) 1,6% ( 195 Millions d ) Meurthe et Moselle : 1,4% ( 77 Millions d ) Luxembourg : 0,9% ( 50 Millions d ) 0,7% ( 87 Millions d ) Département Bas Rhin : 0,9% ( 50 Millions d ) 0,5% ( 63 Millions d ) Belgique : 0,1% ( 4 Millions d ) 0,2% ( 29 Millions d ) 11

12 Impact transfrontalier sur la Moselle 247 Millions d Euros de dépenses sortent de la Moselle vers : Allemagne : 193 Millions d Belgique : 4 Millions d Luxembourg : 50 Millions d 70 Millions d Euros entrent depuis : Allemagne : 34 Millions d Belgique : 0,3 Millions d Luxembourg : 36 Millions d 12

13 Les zones frontalières subissent évidemment une évasion plus importante Sarreguemines, Forbach vers l Allemagne Cattenom vers le Luxembourg Château Salins vers la Meurthe et Moselle 13

14 L artère commerciale Metz/Thionville L artère commerciale forte de la Moselle se situe le long de l A31, de Thionville à Metz. Elle joue un rôle structurant et majeur en captant près de 40% de la dépense commercialisable de la Moselle : Emprise sur la Moselle Metz ville 12,6% Thionville Woippy Semécourt Maizières Talange Moulins lès Metz, Actisud 6,1% 5,8% 5,6% 9,7% Lecture 5,8% des dépenses commercialisables de Moselle sont effectuées dans la zone d étude Maizières Talange 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 14

15 Le poids des bassins commerciaux Pour la Moselle, les grands pôles d attraction commerciale sont situés entre Thionville et Metz Sud. Cet axe génère un chiffre d affaires* de Millions d dont Metz Ville entière : Thionville (dont Linkling) : Woippy La Maxe Semécourt : Moulins Lès Metz (Actisud) : Maizières lès Metz ettalange : Millions d 767 Millions d 502 Millions d 472 Millions d 416 Millions d *Chiffres d affaire s de l ensemble de la zone d étude incluant un ou plusieurs Pôles commerciaux 15

16 3. Données de cadrage à l échelle du SCOTAM Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

17 Le territoire du SCOTAM correspond à 13 zones d étude environ habitants La ville de METZ est divisée en 8 sous zones > Communes du SCOTAM.pdf 17

18 3a. L offre commerciale du SCOTAM Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

19 L offre commerciale du territoire du SCOTAM Commerces de plus de 300m² Surface M² pour 1000 habitants Nombre de commerces SCOTAM m² MOSELLE m² SCOTAM / Moselle (%) 51,3% 47,3% Remarque : La population du SCOTAM représente 36% de la population de la Moselle 19

20 L offre commerciale du territoire du SCOTAM Commerces de plus de 300m² par zone d étude Prédominance des pôles Commerciaux ActiSud, Val Euromoselle Semécourt, Hauconcourt Talange et Metz ACTISUD 85% des surfaces de vente des commerces de plus de 300m² du SCOTAM sont concentrées sur 4 des 13 zones d étude. 45% des commerces traditionnels du SCOTAM sont à l intérieur de la ville de METZ. 20

21 3b. La consommation sur le territoire du SCOTAM Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

22 La consommation sur le territoire du SCOTAM Dépense commercialisable totale : Millions d Euros Produits alimentaires Produits non alimentaires Services Total DC SCOTAM 971 M M 594 M 2 720M DC Moselle M M M M SCOTAM / Moselle (%) 36% 38% 37% 37% Remarque : La population du SCOTAM représente 36% de la population de la Moselle 22

23 La consommation sur le territoire du SCOTAM Dépense commercialisable *: Millions d Euros (5 726 par an et par personne contre 5582 pour la Moselle, 5469 pour la Lorraine) Attraction Interne : 90% (part des dépenses des habitants du SCOTAM réalisées sur le SCOTAM) Évasion hors SCOTAM : 10%, dont principalement : Vente par correspondance+internet : 4,3% Moselle Hors SCOTAM : 2,5% Meurthe & Moselle : 1,1% Luxembourg : 0,6% Allemagne : 0,4% Évasion Moselle hors SCOTAM THIONVILLE/TERVILLE 1,26% FAMECK 0,5% BOULAY MOSELLE 0,2% *Tous produits Hors Services 23

24 L évasion du territoire du SCOTAM* Évasion hors SCOTAM : 10 %, soit 220 millions d Euros *Chiffres d affaires estimés à partir des flux d achats et des dépenses commercialisables. *Tous produits Hors Services 24

25 Les Flux entrants dans le SCOTAM* les Flux entrants s élèvent à 494 millions d Euros. *Chiffres d affaires estimés à partir des flux d achats et des dépenses commercialisables. 25

26 Un solde positif Le SCOTAM a une attraction externe 2 fois plus forte que son évasion. Un solde positif de 270 M environ. 26

27 Les formes de distribution fréquentées par les ménages Une grande distribution dominante mais un commerce traditionnel qui résiste. Hard discount 13% Commerce traditionnel 10% Supermarché 22% Les achats Alimentaires Marchés 4% internet Vpc 1% Hypermarché 50% Commerce traditionnel 22% Galerie marchande 6% Les achats Non Alimentaires Marchés 1% internet Vpc 7% Supermarché 2% Hypermarché 17% Grande Surface spécialisée + 300m² 45% 27

28 Performance commerciale : conclusion 90% des dépenses des ménages du territoire du SCOTAM sont réalisées dans son territoire. L offre commerciale couvre bien les besoins courants des ménages. Sa performance est marquée par rapport à l ensemble du département (88% d attraction interne pour le département de la Moselle). Plus de la moitié de l évasion commerciale hors Moselle (7,5%) est captée par Internet et la Vente par correspondance (4,3%). L évasion vers le Luxembourg est faible avec 0,6%. 28

29 4. SCODEC : un outil d aide à la décision Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine

30 SCODEC: Un état de l offre commerciale L inventaire des grandes et moyennes surfaces L ensemble des magasins de +300m² par activité L offre commerciale des magasins de 300m² Nombre et répartition des commerces par secteur d activité Ratios pour 1000 habitants et calcul des surfaces commerciales Estimation de l emploi 30

31 SCODEC : Une radioscopie de la consommation Les potentiels de consommation Les dépenses commercialisables des ménages pour 32 familles de produits par territoire Le poids des formes de distribution par produit La répartition de la dépense par circuits de distribution (supermarché, internet, ) La performance commerciale d un territoire ou d un pôle L attraction interne par produit L évasion commerciale par produit et la destination des achats par pôle L origine des flux d achats (aire d attraction) La performance commerciale Chiffre d affaires par produits (apports interne et externe) Chiffre d affaires par territoire ou pôle Forces et faiblesses commerciales d un territoire 31

32 En savoir plus : contacter votre CCI A paraître prochainement au premier trimestre 2011 Des fiches Bassins de vie & Consommation Metz Sarreguemines Thionville Ces fiches seront en téléchargement libre sur le site internet de la CCI 57 > Dès 2011, des prestations à la carte Des fiches Expert : définissez un territoire sur mesure et en sélectionnez les familles de produits qui vous intéressent. Des diagnostics de territoire à l échelle locale ou régionale pour vos études d implantation ou la réalisation des volets commerce des documents d urbanisme. Chambre de Commerce et d Industrie de Moselle Fabienne FIXARIS Olivier PIERINI Ghislain DELL OLMO un nouvel outil d aide à la décision au service des acteurs du commerce Diagnostic Expert Lorraine Géomarketing Conseil FISAC Stratégie Aménagement commercial Consommation SCODEC Zone de chalandise Chiffres d affaires SCOT Commerce attraction performance Localisation Implantation 32

33 Glossaire Consommation Offre commerciale Dépense commercialisable Elle représente l ensemble des dépenses annuelles courantes des ménages réalisées dans les circuits du commerce de détail. Attraction interne Part de la dépense des ménages consommée dans leur zone de résidence (consommation sur place). Emprise commerciale Part des dépenses captée par un zone de résidence ou un pôle commercial sur d autres zones de résidence. Elle définit une intensité d attraction et détermine une zone de chalandise. Evasion Part des dépenses des ménages réalisées hors de leur zone de résidence. On distingue l évasion externe (hors Moselle, VPC/Internet) et l évasion interne (flux d achats entre zones de résidence de Moselle Sud). Zone de résidence Elle est définie sur la base de territoire d habitat homogène (centralité, base cantonale prédominante dans les espaces ruraux et périurbains et selon des critères de morphologie urbaine, d accessibilité pour les espaces à dominante urbaine). Petit commerce Il regroupe tous les commerces indépendants ou franchisés de 300m² y compris ceux situés dans les centres commerciaux et les galeries marchandes. Grandes et moyennes surfaces spécialisées L offre non alimentaire regroupe par convention tous les magasins de commerce de détail spécialisés et exploités en grandes et moyennes surfaces sur plus de 300m² de surface de vente (exemples : Décathlon, But, Darty). Hypermarché Magasins de détail non spécialisés qui réalisent plus d un tiers de leur chiffre d affaires dans la vente de produits alimentaires et d une surface de vente égale ou supérieure à 2500m². Supermarché Magasins de commerce de détail non spécialisés qui réalisent plus des deux tiers de leur chiffre d affaires dans la vente de produits alimentaires, et d une surface comprise entre 400 et 2499m². Maxidiscompte Les magasins de discompte alimentaire sont des libre service alimentaires exploités sur des surfaces généralement comprises entre 400 et 800m² en moyenne et proposant un assortiment limité aux produits de base. 33

300 000 actes d achats recensés en Lorraine et dans l espace transfrontalier. 201 zones d enquête suivies dont 168 en Lorraine

300 000 actes d achats recensés en Lorraine et dans l espace transfrontalier. 201 zones d enquête suivies dont 168 en Lorraine Metz Métropole juin 2015 nouveauté COMBIEN? Les flux de dépenses Profil client QUI? Des ménages et des territoires E.TEM Lorraine QUOI? Les familles de produits 300 000 actes d achats recensés en Lorraine

Plus en détail

Analyse de l activité commerciale du Territoire

Analyse de l activité commerciale du Territoire Analyse de l activité commerciale du Territoire Enquête auprès des ménages résidants Pays de Fougères Point Presse du 26 septembre 2014 Mode de collecte de l étude Consommation des ménages résidents 1-

Plus en détail

Enquête sur le comportement d achat des ménages réalisée par les Chambres de Commerce et d Industrie de Lorraine en savoir plus : www.nancy.cci.

Enquête sur le comportement d achat des ménages réalisée par les Chambres de Commerce et d Industrie de Lorraine en savoir plus : www.nancy.cci. Analyse des flux de consommation Une approche du marché entre la France et la Belgique > Série Premium Année 2012 Enquête sur le comportement d achat des ménages réalisée par les Chambres de Commerce et

Plus en détail

Observatoire. du Commerce et. de la Consommation ÉDITION 2015

Observatoire. du Commerce et. de la Consommation ÉDITION 2015 ÉDITION Observatoire du et de la Consommation > 201 zones d enquête suivies > 300 000 actes d achat recensés > 34 familles de produits analysées E X C L U S I V I T É C C I N E I L O R R A Le marché de

Plus en détail

Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne.

Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne. Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne. Les résultats qui ont servi à la réalisation de ce document

Plus en détail

Analyse des flux de consommation des ménages. Louvigné Communauté

Analyse des flux de consommation des ménages. Louvigné Communauté Analyse des flux de consommation des ménages Septembre 2014 Présentation de l Observation Economique du Commerce et de la Consommation Périmètre de l étude 1 zone d enquête sur le canton de Pontorson 2

Plus en détail

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES en Lorraine & dans l espace transfrontalier. Synthèse 2010 & Méthode. avec le soutien financier

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES en Lorraine & dans l espace transfrontalier. Synthèse 2010 & Méthode. avec le soutien financier ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES en Lorraine & dans l espace transfrontalier Synthèse 2010 & Méthode avec le soutien financier 1. Données de cadrage Enquête sur le comportement d achat des

Plus en détail

Analyse des flux de consommation des ménages. Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier

Analyse des flux de consommation des ménages. Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier Analyse des flux de consommation des ménages Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier 19 février 2014 Présentation de l Observation Economique du Commerce et de la Consommation Périmètre

Plus en détail

Analyses commerciales. Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie

Analyses commerciales. Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Analyses commerciales Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Avril 2012 Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Définition et méthodologie Cette monographie sectorielle

Plus en détail

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique -

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique - 3 avenue Condorcet. 69100 Villeurbanne. Tél : 04 78 93 12 81 2 rue Crucy. 44005 Nantes Cedex 1. Tél : 02 40 12 75 83 24 rue Louis Blanc. 75010 Paris. Tél : 01 77 75 97 46 www.aidobservatoire.fr Elaboration

Plus en détail

Comportements d achat des ménages

Comportements d achat des ménages Comportements d achat des ménages Consommation des ménages de la Communauté d Agglomération Rhône Alpilles Durance et de la commune de Sénas Animé par : Avec le soutien de : La consommation locale Le commerce

Plus en détail

PRESQU ILE 29 janvier 2008

PRESQU ILE 29 janvier 2008 PRESQU ILE 29 janvier 2008 Les partenaires de la 8 ème enquête : CCI de Lyon Grand Lyon Conseil Général Ville de Lyon Chambre de Métiers et de l Artisanat du Rhône CCI de Villefranche SCOT Beaujolais PLAN

Plus en détail

Analyses commerciales. Le commerce de détail de l habillement

Analyses commerciales. Le commerce de détail de l habillement Analyses commerciales Le commerce de détail de l habillement Janvier 2012 Le commerce de détail de l habillement Définition et méthodologie Cette monographie sectorielle a pour but d étudier l état du

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

CPUC. 8 juillet 2010 ELEMENTS SUR LA CONSOMMATION DES MENAGES

CPUC. 8 juillet 2010 ELEMENTS SUR LA CONSOMMATION DES MENAGES CPUC 8 juillet 2010 ELEMENTS SUR LA CONSOMMATION DES MENAGES Partie 1 : Méthodologie Découpage des secteurs d enquête -140 secteurs ont été définis. -Chaque secteur d habitation regroupe environ 10000

Plus en détail

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo.

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo. JUILLET 2008 AMIENS -0 PIVADIS SM CONSEIL ETUDE DE POTENTIEL ET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE COMMERCIAL «LE COLVERT» AMIENS Proposition de programme commercial PIVADIS 24, Rue de la Bredauche 45380 LA

Plus en détail

udesté on it ecl Col 1 1

udesté on it ecl Col 1 1 Collection études 1 ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE Evolution démographique 1 550 000 1 434 661 1 450 000 1 350 000 1 287 535 1 250 000 1 213 499 1 150 000 1 127 546 1 050 000 950 000 1 009 390 1 061 480 850 000

Plus en détail

Commerce: prospective et consommation

Commerce: prospective et consommation Commerce: prospective et consommation Présentation des premiers résultats de l enquête 2013 de l Observatoire des Comportements et des Lieux d'achat (OCLA) Serris, le 18 octobre 2013 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Atlas du commerce Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Analyse du pôle commercial NOGENT Edition 2014 Présentation du pôle de Nogent A proximité de Chaumont et Langres, la ville de Nogent est la 4 ème

Plus en détail

RADIOSCOPIE DE LA CONSOMMATION EN 1999

RADIOSCOPIE DE LA CONSOMMATION EN 1999 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MOULINS-VICHY Service DEVELOPPEMENT TERRITORIAL COMMERCE - TOURISME COMPORTEMENT D ACHATS DES CONSOMMATEURS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE

Plus en détail

VETEMENTS, CHAUSSURES ET ARTICLES DE SPORT

VETEMENTS, CHAUSSURES ET ARTICLES DE SPORT - PRODUIT N 1, 2 & 26 VETEMENTS, CHAUSSURES ET ARTICLES DE SPORT Observatoire du commerce Chambre de commerce et d industrie Nouvelle-Calédonie Fiche produit Données Novembre 2007 - mise à jour selon données

Plus en détail

Activité du commerce de détail à fin octobre 2015

Activité du commerce de détail à fin octobre 2015 Activité du commerce de détail à fin octobre 2015 Ventilation par produit industriel et par mode de distribution Évolution par produit octobre Indice Indice Indice Tendance Variation(*) Indices et variations

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES EN MEURTHE-ET-MOSELLE

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES EN MEURTHE-ET-MOSELLE ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES EN MEURTHE-ET-MOSELLE Synthèse - 2010 avec le soutien financier 1. Données de cadrage Etude sur le comportement d achat des ménages en Lorraine 46 zones d

Plus en détail

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier Principaux résultats Moselle AID Observatoire 18 Mai 2015 Objectifs de l enquête Analyser la demande : Valoriser

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier Principaux résultats Meurthe-et-Moselle AID Observatoire 19 Mai 2015 Objectifs de l enquête Analyser la demande

Plus en détail

PROFIL COMMERCE DORDOGNE

PROFIL COMMERCE DORDOGNE CCI DORDOGNE Espace Entreprises PROFIL COMMERCE DORDOGNE 15 20 www.dordogne.cci.fr MARCHÉ POTENTIEL 3,2 Milliards d de potentiel de consommation 416 384 habitants en 2012 +2,5% d habitants en 5 ans, soit

Plus en détail

ELABORATION DU DOCUMENT D AMENAGEMENT COMMERCIAL A L ECHELLE DU SCOT DU HAUT-JURA

ELABORATION DU DOCUMENT D AMENAGEMENT COMMERCIAL A L ECHELLE DU SCOT DU HAUT-JURA ELABORATION DU DOCUMENT D AMENAGEMENT COMMERCIAL A L ECHELLE DU SCOT DU HAUT-JURA Comité de pilotage de lancement de la démarche Réalisation: PIVADIS 24, rue de la Bredauche 45380 LA CHAPELLE ST MESMIN

Plus en détail

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services?

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Pierre Biscourp Division Commerce, Insee Le phénomène des réseaux d enseignes 2 Ce que voit le consommateur : depuis 30 ans, des magasins

Plus en détail

Méthodologie d enquête

Méthodologie d enquête 2 Méthodologie d enquête En 2010, les chambres de commerce et d industrie de Lorraine ont réalisé une enquête sur le comportement d achats des ménages en Lorraine et dans l espace transfrontalier. L ensemble

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier

L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier L observatoire du commerce et de la consommation en Lorraine et dans l espace transfrontalier Principaux résultats Vosges AID Observatoire 19 Mai 2015 Objectifs de l enquête Analyser la demande : Valoriser

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Commerce de détail et services ayant un point de vente

Commerce de détail et services ayant un point de vente Commerce de détail et services ayant un point de vente Département sélectionné : Tarn Ce rapport indique le nombre et l'évolution des mouvements d'établissements inscrits au Registre du Commerce et des

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr

Conférence du 10 juillet 2007. Delphine David ddavid@precepta.fr E-commerce de biens de consommation Conférence du 10 juillet 2007 Delphine David ddavid@precepta.fr Le e-commerce en quelques chiffres Données Date Ventes en ligne 12 milliards d euros 2006 Dont ventes

Plus en détail

Val de Fensch Chiffres-clés de la dynamique commerciale en 2015

Val de Fensch Chiffres-clés de la dynamique commerciale en 2015 Val de Fensch Chiffres-clés de la dynamique commerciale en 2015 SOMMAIRE PARTIE 1. METHODOLOGIE PARTIE 2. LA CONSOMMATION DES MENAGES Le marché de consommation Les formes de vente La performance commerciale

Plus en détail

Méthodologie. de hiérarchisation. des fonctions commerciales PARTIE I PARTIE II PARTIE III PARTIE IV PARTIE V

Méthodologie. de hiérarchisation. des fonctions commerciales PARTIE I PARTIE II PARTIE III PARTIE IV PARTIE V PARTIE I PARTIE II PARTIE III PARTIE IV Méthodologie de hiérarchisation PARTIE V des fonctions commerciales photo : stephanecouchet.com - Hiérarchisation des pôles commerciaux - Déclinaison des orientations

Plus en détail

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES Juillet 2013 CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES ZONE D EMPLOI DE SAINT-QUENTIN SOMMAIRE CCI de l Aisne S ommaire Editorial... 3 Méthodologie... 4 Découpage des secteurs d enquête... 4 Composition

Plus en détail

Analyser votre marché avec l'observatoire du commerce

Analyser votre marché avec l'observatoire du commerce fiche pratique Analyser Analyser votre marché avec l'observatoire du commerce Information économique La volonté d entreprendre, le choix de réussir analyser observatoire du commerce Analysez votre marché

Plus en détail

Typologie Commerciale

Typologie Commerciale Schéma de développement commercial de l agglomération Rouen-Elbeuf Diagnostic Schéma de développement commercial de l agglomération de Rouen-Elbeuf Typologie Commerciale Février 2005 Chambre de Commerce

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE

DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE DIAGNOSTIC ECONOMIQUE ET STRATEGIE COMMERCIALE DU SCOT DU BLAISOIS TERRITOIRE DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMERATION BLESOISE Rappel méthodologique Une exploitation des données INSEE et DGI disponibles:

Plus en détail

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES Octobre 2013 CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES ZONE D EMPLOI DE SOISSONS SOMMAIRE CCI de l Aisne S ommaire Editorial... 3 Méthodologie... 4 Découpage des secteurs d enquête... 4 Composition

Plus en détail

Le meilleur est à l 55 000 M 2 DE COMMERCE

Le meilleur est à l 55 000 M 2 DE COMMERCE Le meilleur est à l 55 000 M 2 DE COMMERCE Imaginé, travaillé, revisité, amélioré et redessiné, B EST s est fait désirer. À la rentrée 2017, ouvrira en Moselle un ensemble commercial dont les atouts reposent

Plus en détail

Indicateurs économiques du commerce local

Indicateurs économiques du commerce local Indicateurs économiques du commerce local Rapport de la commune : Nom de la ville Présentation non contractuelle. Les auteurs se réservent le droit de modifier le contenu du rapport proposé en fonction

Plus en détail

Analyses commerciales. Le commerce de détail du bricolage et de la quincaillerie

Analyses commerciales. Le commerce de détail du bricolage et de la quincaillerie Analyses commerciales Le commerce de détail du bricolage et de la quincaillerie Avril 2012 Le commerce de détail de bricolage et de quincaillerie Définition et méthodologie Cette monographie sectorielle

Plus en détail

Entreprendre en Moselle, c est facile : Venez rencontrer ceux qui se sont lancés!

Entreprendre en Moselle, c est facile : Venez rencontrer ceux qui se sont lancés! Entreprendre en Moselle, c est facile : Venez rencontrer ceux qui se sont lancés! Le mardi 14 mai, à 18h, A la CCIT de la Moselle 10/12 avenue Foch - METZ SOMMAIRE I. Osez entreprendre : la soirée de la

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne. Enquête quantitative par téléphone. Auprès de 1005 adultes âgés de 18 ans et plus

Le profil des acheteurs à distance et en ligne. Enquête quantitative par téléphone. Auprès de 1005 adultes âgés de 18 ans et plus Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste et Move et Reed Exposition Octobre 2010 Présentation de l'enquête Enquête quantitative par téléphone Auprès

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE CCI CENTRE Portrait du commerce en région Centre 2014 Projet cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en région Centre avec le fonds européen de développement régional. L équipement commercial

Plus en détail

Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain

Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain Pôle commercial de Chalamont 23 Janvier 2014 CCI de l'ain Observatoire du Commerce Page 1 sur 18 Objectifs de l'enquête Depuis 1988, l'observatoire

Plus en détail

COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1 MIEUX CONNAITRE SON TISSU COMMERCIAL

COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1 MIEUX CONNAITRE SON TISSU COMMERCIAL COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1 MIEUX CONNAITRE SON TISSU COMMERCIAL 1 ER OCTOBRE 2013 Les intervenants Animation : Gaëlle BONNEFOY CUDRAZ, CCI de Lyon Intervenants : -Gaëlle BONNEFOY CUDRAZ, responsable

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Depuis 2008, 3 années de baisse du pouvoir d achat

Plus en détail

La consommation des ménages icaunais

La consommation des ménages icaunais Observatoire du commerce 2011 La consommation des ménages icaunais La volonté d entreprendre Lesobjectifsdel étude sur les comportements d achat des Icaunais : Appui à la réalisation d études de marchés

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce

Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce Julien Fraichard et Corine Troïa* Depuis une trentaine d années, les réseaux d enseignes occupent largement le paysage commercial français. Trois

Plus en détail

Faire de Metz Métropole l épicentre du commerce de la Grande Région. L offre commerciale de l agglomération

Faire de Metz Métropole l épicentre du commerce de la Grande Région. L offre commerciale de l agglomération Faire de Metz Métropole l épicentre du commerce de la Grande Région L offre commerciale de l agglomération Metz Métropole, au cœur du territoire des trois frontières (Allemagne, Belgique et Luxembourg)

Plus en détail

Étude sur le commerce et l'artisanat en Pays Sedanais

Étude sur le commerce et l'artisanat en Pays Sedanais Ville de BAZEILLES Étude sur le commerce et l'artisanat en Pays Sedanais Préconisations Présentation juin 2003 1 2 Sommaire 1) Synthèse des éléments de diagnostic 2) Préconisations - Projet de développement

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Grande distribution dans le Beaujolais

Grande distribution dans le Beaujolais Grande distribution dans le Beaujolais Observatoire du Commerce du Beaujolais Juillet 2013 1 Commerce et grande distribution Répartition de l offre commerciale Les 91 communes du territoire Beaujolais

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE BASE DE DONNÉES DU COMMERCE DE DÉTAIL EN WALLONIE

CONSTITUTION D UNE BASE DE DONNÉES DU COMMERCE DE DÉTAIL EN WALLONIE CONSTITUTION D UNE BASE DE DONNÉES DU COMMERCE DE DÉTAIL EN WALLONIE Projet LOGIC (Offre commerciale) Projet MOVE (Demande commerciale) Applications géomarketing M. Jaspard & J. Vazquez Parras (SEGEFA)

Plus en détail

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion.

Les origines permettent de connaître à tout moment la situation budgétaire de votre laboratoire et de la comparer à celle des organismes de gestion. Page 1/5 Que sont les origines de crédits? Elles représentent les crédits notifiés au laboratoire sur des lignes budgétaires par différents organismes. Elles sont identiques aux Centre de Dépenses (CDP)

Plus en détail

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département Résultats 1 er trimestre 13 n 31 Juin 13 BULLETIN STATISTIQUE & ÉCONOMIQUE DE LORRAINE 5. MEURTHE-ET-MOSELLE 55. MEUSE 57. MOSELLE. VOSGES Au premier trimestre 13, le repli de l emploi salarié amorcé fin

Plus en détail

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h

Communiqué de presse. Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Communiqué de presse Inauguration du nouveau magasin Promocash À CAEN-COLOMBELLES Mercredi 16 novembre à partir de 18h Promocash inaugure son nouveau magasin à Caen-Colombelles. Ce site remplace celui

Plus en détail

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015.

Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. Le 18 novembre 2014 Changements à venir au programme d interchange de MasterCard, en avril 2015. En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 André MOUNIER Président CCI St Etienne/Montbrison Claude RISAC Président de la Fédération du Commerce

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Diagnostic préalable au Document d Aménagement Commercial Décembre 2012 1 SOMMAIRE INTRODUCTION.........3 1. ENJEUX

Plus en détail

ETUDE POUR UNE STRATEGIE COMMERCIALE

ETUDE POUR UNE STRATEGIE COMMERCIALE ETUDE POUR UNE STRATEGIE COMMERCIALE SUR LA COMMUNE DE THIVIERS (Janvier 2009) Chambre Economique de la Dordogne 32 boulevard Lakanal BP 5081 24005 PERIGUEUX CEDEX 05 53 35 87 29 c.caro@chambre-economique-dordogne.fr

Plus en détail

MALACHER NORD. Etudes d impacts économiques et commerciaux RENDU DOCUMENTAIRE 1 SEPTEMBRE 2014

MALACHER NORD. Etudes d impacts économiques et commerciaux RENDU DOCUMENTAIRE 1 SEPTEMBRE 2014 MALACHER NORD Etudes d impacts économiques et commerciaux RENDU DOCUMENTAIRE 1 SEPTEMBRE 2014 Sommaire 1- les objectifs de la mission 2- Meylan dans son environnement 3- l offre commerciale à l échelle

Plus en détail

Cas n COMP/M.4096 - CARREFOUR / HYPARLO. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n COMP/M.4096 - CARREFOUR / HYPARLO. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n COMP/M.4096 - CARREFOUR / HYPARLO Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b) NON-OPPOSITION

Plus en détail

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques L information économique pour comprendre et décider Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques S informer et mesurer le potentiel d un territoire pour décider

Plus en détail

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin

Communiqué de presse. Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Communiqué de presse Ouverture du nouveau magasin Promocash À SAINT LÔ Jeudi 12 juin Promocash ouvre son nouveau magasin à SAINT LÔ jeudi 12 juin Ce site a pour objectif d offrir à sa clientèle de professionnels

Plus en détail

Les acheteurs à distance et en ligne en 2010

Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste et Move et Reed Exposition 19 Octobre 2010 La pénétration de la vente à distance La commande à distance

Plus en détail

LE FUTUR DU COMMERCE par

LE FUTUR DU COMMERCE par LE FUTUR DU COMMERCE par Présentation de OpinionWay Quelles sont les attentes des consommateurs Français? Suivez le débat sur Twitter avec le hashtag #ebayfdc Méthodologie Étude réalisée auprès échantillon

Plus en détail

LOCAL COMMERCIAL à louer - à vendre

LOCAL COMMERCIAL à louer - à vendre LOCAL COMMERCIAL à louer - à vendre Très bon emplacement au centre de la ZAC 780m² SHON 500m² de vente à Dommartin-Lès-Toul (Meurthe et Moselle 54 200) sur le Pôle commercial Jeanne d'arc Terrain de 5700m²

Plus en détail

Avec la CCI, savoir pour décider.

Avec la CCI, savoir pour décider. Avec la CCI, savoir pour décider. N 1 Octobre 2012 Ligne à Grande Vitesse Le 30 mars 2012, le Ministère des Transports a approuvé le tracé et les fonctionnalités des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

REALISATION D UN DIAGNOSTIC TERRITORIAL SYNTHETIQUE DE LA COMMUNE D AUXONNE DANS LE CADRE DE L APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET "CENTRE-BOURG"

REALISATION D UN DIAGNOSTIC TERRITORIAL SYNTHETIQUE DE LA COMMUNE D AUXONNE DANS LE CADRE DE L APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET CENTRE-BOURG REALISATION D UN DIAGNOSTIC TERRITORIAL SYNTHETIQUE DE LA COMMUNE D AUXONNE DANS LE CADRE DE L APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET "CENTRE-BOURG" 25 août 2014 Contexte et objet de la demande Lors d une rencontre

Plus en détail

FICHES APCE. Commerces alimentaires. Commerces non alimentaires. Construction - Bâtiment

FICHES APCE. Commerces alimentaires. Commerces non alimentaires. Construction - Bâtiment FICHES APCE Commerces alimentaires 01/04/2013 - Boucherie charcuterie 01/01/2014 - Commerce de produits bio, de compléments alimentaires 01/04/2014 - Boulangerie pâtisserie artisanale 01/11/2013 - Commerce

Plus en détail

Commerçant, vous êtes créatif, innovant, dynamique. et performant, participez et gagnez les

Commerçant, vous êtes créatif, innovant, dynamique. et performant, participez et gagnez les Dossier de candidature Commerçant, vous êtes créatif, innovant, dynamique Organisées par et performant, participez et gagnez les la Avec le concours de : En partenariat avec : Ils ont gagné les en 2011

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

Schéma de développement commercial sur le territoire de la Communauté d Agglomération de la Région Dieppoise

Schéma de développement commercial sur le territoire de la Communauté d Agglomération de la Région Dieppoise Schéma de développement commercial sur le territoire de la Communauté d Agglomération de la Région Dieppoise Orientations Juillet Communauté d Agglomération de la Région Dieppoise Sommaire Préalables 3

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DE LA CDEC POUR 2006

BILAN D ACTIVITE DE LA CDEC POUR 2006 PREFECTURE DE LA MOSELLE BILAN D ACTIVITE DE LA CDEC POUR 2006 DATE DE LA REUNION N DU DOSSIER 05/01 718 05/01 720 05/01 719 05/01 721 05/01 722 12/01 723 12/01 724 12/01 725 12/01 726 02/02 728 PROJET

Plus en détail

L équipement du centre ville. Zone d attraction et courants d achats des ménages. Enquête auprès des socioprofessionnels

L équipement du centre ville. Zone d attraction et courants d achats des ménages. Enquête auprès des socioprofessionnels ETUDE DE L ACTIVITE COMMERCIALE, ARTISANALE ET DE SERVICES DE HYERES L équipement du centre ville Zone d attraction et courants d achats des ménages Enquête auprès des socioprofessionnels ETUDE DE L APPAREIL

Plus en détail

Édition 2011 10 ans d évolution du commerce de détail en Bretagne

Édition 2011 10 ans d évolution du commerce de détail en Bretagne Édition 2011 10 ans d évolution du commerce de détail en Bretagne CHAMBRE DE COMMERCE E T D I N D U S T R I E D E R É G I O N B R E T A G N E Toute reproduction même partielle de ce document doit être

Plus en détail

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales.

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales. THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales. I. Les unités commerciales physiques. Une unité commerciale physique nécessite le déplacement réel du client

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Observatoire départemental du Tourisme de la Meuse

Observatoire départemental du Tourisme de la Meuse Observatoire départemental du Tourisme de la Meuse 2007-3 Le tourisme lorrain www.tourisme-meuse.com La LORRAINE c'est La 15ème région touristique de France (3,9 % des français voyagent en Lorraine) La

Plus en détail

BASES CARTOGRAPHIQUES

BASES CARTOGRAPHIQUES Zones de marché Communes & iris Pôles & hotspots commerciaux Données Internationales Codes postaux Ilots Nos bases de données cartographiques sont adaptées à toutes vos échelles d'analyses. Toutes nos

Plus en détail

Activité du commerce de détail à fin mai 2013

Activité du commerce de détail à fin mai 2013 Activité du commerce de détail à fin mai 2013 Période sous revue : mai 2013 Ventilation par produit industriel et par mode de distribution mai Indice Indice Indice Variation(*) Indices et variations CVS-CJO

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

HENDAYE : ET SI VOUS CHOISISSIEZ LA COTE BASQUE?

HENDAYE : ET SI VOUS CHOISISSIEZ LA COTE BASQUE? HENDAYE : ET SI VOUS CHOISISSIEZ LA COTE BASQUE? PRESENTATION D HENDAYE Située dans le sud-ouest de la France, aux portes de l Espagne, Hendaye est la 5 ème ville du département des Pyrénées-Atlantiques,

Plus en détail

LE GEOMARKETING LA ZONE DE CHALANDISE

LE GEOMARKETING LA ZONE DE CHALANDISE LE GEOMARKETING Le géomarketing est une nouvelle technique de marketing de plus en plus utilisée par les distributeurs pour améliorer la rentabilité de leur point de vente sur une zone de chalandise déterminée

Plus en détail

32% des dépenses commercialisables des ménages du Saulnois sont réalisés sur le territoire en alimentaire et non alimentaire

32% des dépenses commercialisables des ménages du Saulnois sont réalisés sur le territoire en alimentaire et non alimentaire LES FLUX DE CONSOMMATION 04 LES IDÉES CLÉS Des flux de consommation caractérisés par : 32% des dépenses commercialisables des ménages du Saulnois sont réalisés sur le territoire en alimentaire et non alimentaire

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2011-2014 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail