SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ"

Transcription

1 SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ Février 2009

2 Situation Géographique S.A.R.A. 2

3 Situation Géographique S.A.R.A. 3

4 Historique et Activité du site La Raffinerie des Antilles est une raffinerie dite simple, sans unité de conversion, d une capacité de t/an. ICPE soumis à autorisation avec servitude - classée SEVESO II seuil haut. Site construit en Mise en service en Capacité de stockage m3 (41 réservoirs verticaux et 2 Sphères sous talus) Réception par pipe du brut (appontement de la Pointe des carrières). Expédition vers les clients : Par camions-citernes, 3 îlots de chargement sources, 2 îlots de chargement dôme, et une Unité de Récupération de Vapeur. Par oléoducs reliés à la raffineries : - ligne 6 pouces de livraison de carburéacteur au dépôt du GIE d avitaillement (GPAF) situé à proximité de l aéroport - ligne 8 pouces de livraison de fioul lourd à la centrale EDF de Pointe des Carrières - ligne 4 pouces de livraison de butane au centre emplisseur de la société Antilles-Gaz mitoyenne au nord de la raffinerie. Expédition / réception bateau : Une plate-forme située à environ 500 m en mer au sud de la raffinerie, et pouvant accueillir des navires citernes de m3, permettant de charger et de décharger du fioul, de l'essence,du kérosène, du gazole et du butane. 4

5 LA PREVENTION DES RISQUES L engagement de la SARA se traduit par une Politique de Prévention des Accidents Majeurs qui à pour Objectif le : ZERO ACCIDENT MAJEUR Cet objectif est traduit par : une organisation décrite dans le SGS (Système de Gestion de la Sécurité) avec notamment pour 2008 : Refaire les études de dangers Poursuivre le bouclage des REX internes et externes Développer la communication et la formation sur le risque majeur Finaliser les procédures liées aux EIPS et aux études de dangers Poursuivre la campagne 100 % conformité des équipements de prévention et d intervention spécifiques à la sécurité. 5

6 Modification d installations en 2008 Démentellement de la station d éthylation Démontage de la tuyauterie, des accessoires et des équipements ayant servi au stockage et à l utilisation du Plomb Tétraéthyle (PTE) Expédition des boues de PTE vers un centre agréé de traitement de déchets en Angleterre Décontamination des zones bétonnées Coût du projet : 936 k 6

7 Modification d installation. Appontement de l hydrobase Rénovation de la structure, des passerelles d accès et de la plateforme Entretien préventif des bras de chargement, des pipes de MDO, FO et de la ligne incendie Coût du projet : 1.1 M 7

8 Entretien des installations Arrêt Régénération 2008 (14 Avril au 26 Mai ) Objectif : Régénérer le catalyseur du réformeur après un cycle de 15 mois Réaliser des travaux de gros entretien sur des installations Mise en œuvre du plan d inspection périodique d équipements Environ 210 personnes pendant 12 jours heures travaillées dont 6300 heures de préparation. Coût de l arrêt : 3,5 M Zero accident avec arrêt de travail 8

9 Entretien et Inspection des installations Budget d entretien 2008 de K Budget d entretien 2009 de K (hors arrêt) Nb de rapports d inspection 2008 : 421 Réalisation plan d inspection : 100 % 9

10 INVESTISSEMENTS LIES A LA SECURITE En 2008 : Mise à niveau des détections incendie des postes électriques et locaux technique (phase 2) : 50k. Mise à niveau des détections hydrocarbures dans les cuvettes (phase2) : 20k. Remplacement couronne d'arrosage bac 209 : 40k. Mise au normes ATEX (phase 2): 150k. Renouvellement matériels de lutte contre l incendie et la pollution : 70 K Amélioration de la rétention du piége à hydrocarbure : 140 K En 2009 : Remplacement cuve émulseur BACS DE BRUT : 75 k Correction du trace de la tuyauterie incendie vers l école à feu : k Remplacement des détections incendie des postes électriques et locaux technique (phase 4): 50 k Mise en conformité ATEX (phase 3): 200 k Détection gaz unités combinées et unité 16: 160 k Mise en conformité des sphères de BUPRO par rapport au nouvel arrêté du 02 Janvier 2008 : 120 k 10

11 Actions réalisées pour la prévention des risques. I. Contrôle : Audit interne du SGS Juillet 2008 Revue de direction SGS 15/01/08 Réseau électrique: contrôle annuel des installations Conformité des rejets de cheminée (SO2, Benzène..) II. Formation : : 22 heures cumulées pour les entreprises Clemessy, Agentis et PMS heures pour le personnel SARA : - Accueil sécurité pour les EE : 300 heures - Formation sécurité du personnel SARA - Formations d habilition au poste pour exploitants - Prévisions 2009 : - Formation sécurité du personnel SARA : 9653 heures III. Temps consacré par le service Sécurité, le service Inspection, le personnel d astreinte (dans le cadre des exercices incendie), le personnel SARA (dans le cadre des exercices extincteurs),la maintenance (automatisme sécurité) pour la prévention des accidents majeurs: 31 hommes x An. 11

12 Actions réalisées pour la prévention des risques. 1. Exercice incendie (pre-poi). 46 exercices réalisés dont 3 concernant un thème pollution et 1 sur le risque sismique. 2. Exercice POI du 05 Novembre 2008 Thème : Fuite ligne 6 de tête entre la colonne 13 C101 et l aéro réfrigérant 13AM101 A/B avec épandage de produit et nuage de vapeur inflammable L analyse de l exercice s est déroulé de manière satisfaisante et a conduit au plan d action suivant (remarques de forme): REMARQUES ACTIONS - il faut un plan du site disponible sur le terrain pour aider la recherche de victime Intégrer ce point dans les fiches réflexe du PCA et secours aux blessés - Difficulté pour faire le point des piquets premiers secours disponible Rappel aux piquets de premiers secours du point de rassemblement ou ils doivent se rendre (Sud Bât DM) il faut bien maîtriser l accès au site des extérieurs, en particulier la presse Précisions à apporter sur la fiche réflexe «relation avec les médias» longueur dans les appels téléphoniques de confirmation du fax d'information limiter la confirmation à la DRIRE, au SIDPC et la Police. Fiche réflexe à revoir en conséquence 12

13 COMPTE-RENDU D INDICENTS/ACCIDENTS Les événements considérés comme graves au nombre de 14 en 2009, ont fait l objet d une analyse détaillée et d actions appropriées. L un d entre eux (mesure de d explosivité du bac 507 élevée - LIE 75% -) dans d autres conditions pourrait générer un type d accident important. Nature des événements : - Matériels : 5 -Environnement : 2 -Corporel : 3 -Procédé : 1 -Qualité : 3 13

14 Bilan du système de gestion de la sécurité La revue du système s est effectuée le 15 janvier 2009 et prend en compte : Le contrôle du Système de Gestion de la Sécurité. La mise en œuvre et axes d amélioration. Les indicateurs d activités. Les points sur le plan d actions suite à la revue de direction du 23 mars Les résultats de l audit interne de l année 2008 et plan d actions. Les plans d actions suite à la visite de la DRIRE. La Revue des évènements significatifs. L adéquation des moyens. L évolution de la réglementation. La pertinence de la politique de prévention des accidents majeurs. 14

15 Bilan du système de gestion de la sécurité Dans l ensemble le système doit intégrer la mise à jour de l étude de dangers, et systématiser les analyses et le bouclage des REX interne et externes. Les objectifs définis pour l année 2009, sont les suivants : 1. Réviser les procédures d exploitation spécifiques à la PPAM. 2. Finaliser les procédures opératoires liées à la défaillance des équipements importants pour la sécurité (EIPS). 3. Effectuer la mise à jour des stratégies d urgence et des POI. 4. Renforcer le bouclage systématique des REX. 15

16 POINT n 2 du CLIC POINT ET PRESENTATION DES ETUDES DE DANGERS REMISES 16

17 ETUDES DE DANGERS Remise de la révision de l étude de danger de la SARA en juillet 2008 Remise d une version après commentaires de l inspection des installations prévue mi février 2009 L analyse préliminaire des risques a conduit à l identification des risques liés à l activité : 17

18 Risques liés à l activité INCENDIE Feu dans un compartiment d une cuvette de rétention Feu dans un bac Feu sur unité, PCC, appontements. EXPLOSION Explosion de produits pétroliers en phase gazeuse non confinée Explosion d un bac à toit fixe Boil Over de bac de brut ou fioul BLEVE de capacité sur les unités POLLUTION Fuite de bac ou de canalisation Rupture d un bac ou d une capacité ou d une canalisation DISPERSION ATMOSPHERIQUE DE GAZ TOXIQUE. Fuite d Hydrogène sulfurée (unité). Fuite de réformat riche en benzène. 18

19 Analyse détaillée des risques Modélisation en vue de la cartographie des effets : Effets thermiques Effets de surpression Effets toxiques Evaluation de la probabilité en application des classes définies par la réglementation Recherche des barrières de maîtrise du risque (exemple : détecteurs de gaz, glissière de sécurité,etc ) 19

20 Cartographies des effets thermiques : Boil Over bac A5 200 m 20

21 Cartographies des effets thermiques : jet enflammé aspiration pompe 12 P m 21

22 Cartographies des effets de surpression : UVCE ligne de charge 3 pouces 15 C m 22

23 Cartographies des effets de surpression : UVCE suite rupture piquage bac m 23

24 Cartographies des effets toxiques : rupture 16B102 (à vérifier) 100 m 24

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 Présentation Générale du dépôt Présentation des Installations et Activités du dépôt Actions réalisées et Coûts associés

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

INVESTISSEMENT SECURITE 2012

INVESTISSEMENT SECURITE 2012 ANNEE 2012 1 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, FIOUL) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une superficie

Plus en détail

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ CLIC - SARA / 06 Mai 2009 SOMMAIRE Historique Activité Situation géographique Politique de Prévention des Accidents Majeurs Bilan du Système de Gestion de la Sécurité Compte-rendu des évènements Exercices

Plus en détail

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Création du site en 1964 Site soumis à Autorisation et classé SEVESO Seuil Haut Effectif = 13 personnes ; Superficie

Plus en détail

Processus PPRT 2015. Dépôt ESSO Toulouse

Processus PPRT 2015. Dépôt ESSO Toulouse Processus PPRT 2015 Dépôt ESSO Toulouse Julien Stern Responsable Dépôt ESSO Réunion publique 5 octobre 2015 1 Le Dépôt ESSO Site créé en 1963 Propriété de ESSO SAF (100%), opéré par des salariés ESSO SAF,

Plus en détail

Bilan de l année 2013

Bilan de l année 2013 Bilan de l année 2013 Activités Stockage et Distribution de liquides inflammables (Super sans plomb 95, Super sans plomb 98, Gasoil, Fioul) Aucune activité de transformation Dépôt construit en 1926 d une

Plus en détail

Stockages Serpaize et Villette de Vienne

Stockages Serpaize et Villette de Vienne Stockages Serpaize et Villette de Vienne Serpaize : Au cœur d un réseau souterrain de pipelines relié à : La raffinerie de Feyzin Au pipe OTAN à Oytier Stocker les produits intermédiaires en provenance

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Les Hommes de proximité

Les Hommes de proximité Les Hommes de proximité 1 SOMMAIRE 1) Présentation du SM-HSE de St Gilles 2) Impact sur l environnement en 2006 3) Suivi des indicateurs HSE : - Suivi des objectifs - Planning de suivi des EIPS - Suivi

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan 1 Sommaire Présentation du dépôt et situation Activité Moyens de Prévention / Protection Mesures organisationnels

Plus en détail

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013

PRIMAGAZ. Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 PRIMAGAZ Site Industriel de Dainville: BILAN Environnemental 2012-2013 Vendredi 10/10/20 1 LE SITE DE DAINVILLE Notre objectif : Permettre le transfert de GPL dans une enceinte sécurisée par un personnel

Plus en détail

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011

Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Réunion du CLIC Simafex jeudi 30 juin 2011 Bilan annuel 2010-2011 Chiffres clés 2010 de Simafex Article D125-34 du Code de l Environnement : Le bilan annuel présenté par l exploitant comporte : Les actions

Plus en détail

DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST. Réunion des riverains des 9 et 10 septembre 2013

DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST. Réunion des riverains des 9 et 10 septembre 2013 DEPOT ESSENCES MARINE DE BREST Dépôt d hydrocarbures d de la Maison Blanche Réunion des riverains des 9 et 10 septembre 2013 1 SOMMAIRE Présentation sommaire du DEMa de Brest Historique du dépôt d de Maison

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Informations générales 2 Changement de président : Départ de J. Macklin (directeur général adjoint d InVivo) en mars 2013 Remplacement

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1 CLIC du 8 juin 2010 1 Axens Salindres : chiffres-clés Près de 10 ans de présence à Salindres 334 salariés au 31 mai 2010 Plus de 200 recrutements depuis 2001 dont 60 emplois créés En 2010 : 21 recrutements,

Plus en détail

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 CLIC: Comité Local d Information et de Concertation CSS: Commission de Suivi de Site Sommaire Investissements liés à la prévention

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

Bilan annuel sécurité environnement 2014

Bilan annuel sécurité environnement 2014 27 octobre 2015 1 2 Bilan annuel sécurité environnement 2014 L activité du site en quelques chiffres Bilan environnemental 2014 Bilan des incidents / accidents en 2014 Formations Exercices et contrôles

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 Bilan annuel - Année 2011 Sommaire 1. Organisation QHSE Nos référentiels Nos certifications Nos engagements 2. Audits du SGS 3. Inspections DREAL 4.

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

CSS 29 septembre 2015

CSS 29 septembre 2015 CSS 29 septembre 2015 JOUFFRAY-DRILLAUD Cissé SQ/AP/ap/15.251/1E Bilan annuel 2013/2014 CSS 29/09/2015 Chiffres clés de Jouffray Drillaud Bilan annuel (art. D125-34 du code de l environnement) : - Les

Plus en détail

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE La nouvelle réglementation des installations de distribution de carburants & les aides financières du CPDC Véronique Poutas Responsable Environnement pour les 2 CCI de l Aude Pierre Vicart Secrétaire Général

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES

SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES SODILANDES DOCUMENT I DEMANDE D ENREGISTREMENT EXPLOITATION D UNE STATION SERVICE (40) octobre 2012 SODILANDES 1234 Avenue du Vignau 40 000 Mont de Marsan Tel : 05 58 05 54 30 Hélioparc Pau-Pyrénées 2

Plus en détail

industriels majeurs. Que faire en cas d accident?

industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Vous habitez dans une zone à risques à conserver! industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Etablissement concerné : Groupement Pétrolier de Haute-Savoie /////////////////////////////// Préfecture

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

Médian de 2014 TS01 TD N 5

Médian de 2014 TS01 TD N 5 Médian de 2014 TS01 TD N 5 ARBRE DES CAUSES Question N 1 «Dans l usine Chimie SA, il y a eu une explosion dans un local de stockage de produits chimiques. Le salarié à l origine de cette explosion, a été

Plus en détail

Présentation des scénarios d accidents

Présentation des scénarios d accidents Présentation des scénarios d accidents Dont les effets sortent des limites des sites Réunion POA du 25 avril 2013 SFDM La Ferté-Alais Parcs A et B - Réunion POA du 25 avril 2013-1 Qu est-ce qu un dépôt

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

Entretien et maintien de l intégrité des pipelines - - - - - Application au réseau de pipelines Le Havre Paris

Entretien et maintien de l intégrité des pipelines - - - - - Application au réseau de pipelines Le Havre Paris Entretien et maintien de l intégrité des pipelines - - - - - Application au réseau de pipelines Le Havre Paris Introduction Un objectif permanent de l exploitation des pipelines est d assurer des transports

Plus en détail

Sommaire. Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie

Sommaire. Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie Sommaire Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie Analyses sectorielles en Haute-Normandie Chimie et pharmacie Raffinage

Plus en détail

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE ECOLE D ARZEW (EAZ) INDEX THEMES DUREE PERIODE ZSEC 01 ZSEC 02 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE ANALYSE DES ACCIDENTS DE TRAVAIL PAR METHODE DE L ARBRE DES CAUSES 05 Jours 05 Jours ZSEC

Plus en détail

PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER

PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER Dossier d'autorisation d'exploiter du dépôt pétrolier de Saint-Baussant Parc A PARTIE A PRESENTATION GENERALE DU DOSSIER SFDM Saint-Baussant Dépôt A Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter Partie

Plus en détail

Présentation du site Activités s / risques de l établissement Consultation du CHSCT FRANGAZ Centre Emplisseur de Port-La Nouvelle Avenue Adolphe Turrel 11210 PORT-LA NOUVELLE Chef d établissement : Jean-François

Plus en détail

Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan. 29042009 CLIC n 2

Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan. 29042009 CLIC n 2 Arkema BALAN Réunion CLIC N 2 du 29 avril 2009 Balan Balan : l usine à la campagne Le Polychlorure de Vinyle (PVC) ydate de démarrage : mai 1966 ( 24 000 t/an ) yeffectif service : 58 personnes ycapacité

Plus en détail

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015

Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 1 Note synthétique de l année 2015 - Fenouillet Suite à la revue de direction du 25/11/2015 Service 07/04/2016 ING- 23/24/09/2015 Page 2 Sommaire 1. Organisation

Plus en détail

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés Source : www.mementodumaire.net RISQUE INDUSTRIEL Sommaire : I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés III - Les effets possibles en cas d'accident industriel IV - Prévention du risque industriel

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Société française du pipeline du Jura

Société française du pipeline du Jura Société française du pipeline du Jura Réunion CLIC du 25 novembre 2010 Agenda 1. Actions réalisées pour la prévention des risques et leur coûts. 2. Bilan du système de gestion de la sécurité 3. Comptes-rendus

Plus en détail

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 2014 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités administratives

Plus en détail

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé éée e en 1963 1976 : achat de Transports Trainpo 1979 :Construction des premiers entrepôts 3000 m2 1979 à 1988 : Construction de 18000 m2

Plus en détail

Chapitre 4 - Validation de la méthodologie d aide à la réflexion. 4.2 Le dépôt pétrolier

Chapitre 4 - Validation de la méthodologie d aide à la réflexion. 4.2 Le dépôt pétrolier 4.2 Le dépôt pétrolier 4.2.1. Généralités Le DPRS est installé sur une zone qui accueillait jadis, jusqu aux années 1950, un important réseau de voies de chemin de fer qui servaient au chargement des wagons

Plus en détail

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2009 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation

Comité Local d Information et de Concertation Comité Local d Information et de Concertation Mairie de Feyzin, le 18 décembre 2006 Raffinerie de Feyzin 2 Raffinerie de Feyzin Présentation de la raffinerie La raffinerie en 1964 Démarrage le 02 juin

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0.

Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE. Site de Dunkerque CLIC 2012. CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0. Bilan d activité 2011 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE Site de Dunkerque CLIC 2012 CLIC 2012 - ArcelorMittal Atlantique 0 Sommaire 1. Généralités année 2011 2. Risques liés aux installations 3. Bilan du Système

Plus en détail

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26)

PARTIE D - Etude de dangers Résumé non-technique. SCAPA Site de VALENCE (26) Référence : R-MV-1210-1b Date : 23/12/2013 Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter PARTIE D - Résumé non-technique SCAPA Site de VALENCE (26) Allée B. PALISSY Version (date) Rédactrice Vérificatrice/

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 15 octobre 2013 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

Dépôt-Relais de propane. St HERVE

Dépôt-Relais de propane. St HERVE Dépôt-Relais de propane St HERVE Réunion POA 15 décembre 2009 Objectif de l étude Demande formulée par l Administration à TOTALGAZ : CLIC du 19 juin : Examiner les possibilités de revoir la configuration

Plus en détail

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation

Senlis, le 07 Janvier 2010. et de Concertation Senlis, le 07 Janvier 2010 Comité Local d Information d et de Concertation ComitéLocal d Information et de Concertation Bilan du SGS. Bilan des exercices POI. Action réalisée pour la prévention des risques.

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

FORMATION L ANALYSE DES RISQUES ET L ETUDE DE DANGERS ETUDE DE CAS

FORMATION L ANALYSE DES RISQUES ET L ETUDE DE DANGERS ETUDE DE CAS FORMATION L ANALYSE DES RISQUES ET L ETUDE DE DANGERS ETUDE DE CAS 1. PRESENTATION DU SITE INDUSTRIEL ET DE SON ENVIRONNEMENT Le site étudié (Société RA34) est une usine de fabrication de polypropylène,

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

Comité de Suivi de Site

Comité de Suivi de Site Site de Clermont le 23 juin 2014 Organisation, formation Alignement des structures et organisations avec celles définies par le groupe BASF et le Responsible Care Analyse des risques Remise de l EDD révisée

Plus en détail

Société de la Raffinerie de Dunkerque. Bilan d activités 2013

Société de la Raffinerie de Dunkerque. Bilan d activités 2013 Bilan d activités 2013 E.PETITCOLLIN/P.FANUCCI - CLIC 2014 1 Principales données sur l activité 1.1. Production La mise en œuvre 2013 a été de 864 kt et ressort à -2% par rapport à 2012. La production

Plus en détail

Société française du pipeline du Jura

Société française du pipeline du Jura GENNES Société française du pipeline du Jura C.L.I.C. du 16.10 2007, rév.: 1.2 1 L environnement immédiat du dépôt de Gennes C.L.I.C. du 16.10 2007, rév.: 1.2 2 L environnement du dépôt Pipeline SPSE Fos-Strasbourg

Plus en détail

Maîtrise du vieillissement des installations industrielles

Maîtrise du vieillissement des installations industrielles Maîtrise du vieillissement des installations industrielles État d avancement du plan de modernisation du 13 janvier 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique Ministère chargé de l environnement /DPPR / SEI / BARPI -IMPEL N 26981 et 26982 Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant)

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015 Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Agenda Le Gaz Naturel Liquide Où trouve-t-on du GNL? Les phénomènes dangereux du GNL Moyens d extinction film

Plus en détail

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47)

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) VI. RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Novembre 2009 Mise à jour juillet 2011 Réf. : RP/ER/MM/2009/092

Plus en détail

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Julien ARMENGOL, Chef d établissement Sami DICK, Responsable Sécurité Industrielle et Qualité Plan Contexte

Plus en détail

BP-GDH : quels risques pèsent sur nous? Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire

BP-GDH : quels risques pèsent sur nous? Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire Réunion publique citoyenne Mardi 30 novembre 2010 - Salle de l Aire Sept 2001 Juillet 2003 1- Historique 2 Explosion d AZF à Toulouse - La loi organise la prévention des risques : Plan de prévention des

Plus en détail

L Autorité de sûreté nucléaire et Evaluation du niveau de sûreté du site d AREVA FBFC par l ASN

L Autorité de sûreté nucléaire et Evaluation du niveau de sûreté du site d AREVA FBFC par l ASN L Autorité de sûreté nucléaire et Evaluation du niveau de sûreté du site d AREVA FBFC par l ASN Commission locale d information de FBFC du 6 juin 214 1 L Autorité de sûreté nucléaire DIVISION DE LYON Une

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Dépôt pétrolier DELEK France Vitry-sur-Seine. Réunion des Personnes et Organismes Associés (POA)

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Dépôt pétrolier DELEK France Vitry-sur-Seine. Réunion des Personnes et Organismes Associés (POA) Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) Réunion des Personnes et Organismes Associés (POA) Dépôt pétrolier DELEK France Vitry-sur-Seine DRIEE UT 94 / SPRN 22/11/2013 Direction Régionale et

Plus en détail

Plan de modernisation des installations industrielles

Plan de modernisation des installations industrielles Plan de modernisation des installations industrielles 1 Sommaire 1 - Contexte - Introduction 2 - Réglementation 3 - Périmètre 4 - Guides techniques 5 - Synthèse : périmètre-actions 2 1 Contexte - Introduction

Plus en détail

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79)

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79) 1 Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique Dépôt de Thénezay (79) Présentation de l entreprise 2 RUBRIQUE Etablissements concernés Activités du site Installations classées

Plus en détail

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Réglementation ICPE Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation applicable En France, 500 000 établissements relèvent actuellement de la législation

Plus en détail

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Extraits de la note rédigée le 15 janvier 2010 Eric FERRERO Groupe SEPPIC 1 Faits marquants Groupe SEPPIC Site SEPPIC/SEPIPROD

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être :

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être : LE RISQUE TMD (Transport de matières dangereuses) Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui, par ses caractéristiques physicochimiques (toxicité, réactivité ) peut présenter des risques

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL SYNTHRON Rue du Moulin d Herbault BP 13 37110 AUZOUER-EN-TOURAINE Tél : 02.47.56.90.46 Fax : 02.47.29.60.37 Courriel : postmaster@protex-international.com

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

Détecteur de fuite de gaz GSP3-GSP3 Flex

Détecteur de fuite de gaz GSP3-GSP3 Flex Détecteur de fuite de gaz GSP3-GSP3 Flex Notice technique 1010 2010-10-013 Le détecteur de gaz inflammable GSP3 ou GSP3 Flex a été développé et produit en utilisant les techniques les plus récentes dans

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE 1 INTRODUCTION La présente étude de dangers a été rédigée dans le cadre d un dossier de demande d autorisation d exploiter déposé par la

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

Directive SEVESO 3 23 avril 2015

Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr Où trouver l info 2 3 Retour

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS *****************

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ***************** N 08490309AI1 SITE D ARGELIERS (11) DE L ETUDE DE DANGERS ***************** FEVRIER 2009 / 15/03/09 / Patrick SIMON, AIRMES Rév. Date Objet Rédigé par Vérifié par Approuvé par REVISIONS DU DOCUMENT DE.

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues du 1 PPRT D'EURENCO à Sorgues Périmètre d'étude Le PPRT d'eurenco a été prescrit par arrêté interdépartemental

Plus en détail