FEux Et PHARES. UTILIsATION et INsTALLATION sur CHARIOTs ÉLÉVATeURs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FEux Et PHARES. UTILIsATION et INsTALLATION sur CHARIOTs ÉLÉVATeURs"

Transcription

1 FEux Et PHARES UTILIsATION et INsTALLATION sur CHARIOTs ÉLÉVATeURs UN PROBLÈMe AVeC LA PRIse D'INFORMATION VIsUeLLe PeUT AVOIR De LOURDes CONsÉQUeNCes. C'esT LA CAUse D'ACCIDeNTs GRAVes UNe FOIs sur CINQ AVeC Des CHARIOTs ÉLÉVATeURs. L'UTILIsATION et L'INsTALLATION De FeUX et De PHARes est UN CHOIX sécuritaire. Les FeUX et Les PHARes, UN CHOIX ÉCLAIRÉ si es caristes sont e pus souvent morteement bessés ors du reversement d un chariot éévateur, d autres personnes (contremaîtres, camionneurs, signaeurs, personne d entretien, visiteurs, etc.) peuvent aussi être orsqu ees se retrouvent coincées ou écrasées entre e chariot et un autre éément (charge transportée, coin du paettier, mur de entrepôt, camion de ivraison, etc.). Ces accidents se produisent orsque e chariot est en marche avant ou arrière, autant chargé que vide. I est important de détecter a présence d un chariot éévateur en mouvement, mais aussi de prévoir ses dépacements afin d agir de manière sécuritaire. si e bruit du moteur d un chariot indique sa présence, utiisation de chariots éectriques ou d équipement de protection de ouïe empêche de détecter eur présence grâce au son. L instaation et utiisation de feux et de phares réduisent e risque d accident en faciitant eur détection par es yeux. à QuI S ADRESSE CEttE FICHE? Ce document est destiné surtout aux caristes mais aussi à tous es travaieurs qui partagent un aire de travai où circuent des chariots. I s adresse aussi aux contremaîtres, aux cadres responsabes des chariots au sein de entreprise, aux responsabes de achat, de a ocation et de entretien des chariots éévateurs de même qu aux mécaniciens et aux membres des comités de santé et de sécurité. RF- 626

2 Les FeUX et LE RÔLE DE LA VISION Les PHARes, UN CHOIX ÉCLAIRÉ QuEL RÔLE joue LA VISION? Les yeux et e cerveau sont utiisés en même temps pour prendre information visuee. Pour ce faire, i existe deux formes de vision qui fonctionnent de façon interdépendante. LA VIsION CeNTRALe permet d obtenir de information détaiée et précise. Par exempe, ee sert à identifier un autre chariot éévateur se trouvant à distance ou à ire étiquette d un produit. Puisque cette zone de vision est très petite, œi doit effectuer une série de mouvements très rapides pour voir avec précision es objets ou pour ire. LA VIsION PÉRIPHÉRIQUe est moins précise. ee permet de reconnaître es formes généraes et, surtout, e mouvement. C est grâce à ee que on a une vue d ensembe d un chargement et que on peut diriger e chariot éévateur. son importance est majeure pour détecter rapidement a présence d un piéton ou d un autre chariot en mouvement, même s is ne sont pas situés directement devant nous. Lorsque cette information est saisie, a vision centrae intervient pour bien identifier ce piéton ou ce chariot. COmmENt LES yeux RéAgISSENt-ILS à LA LumIèRE? ÉBLOUIsseMeNT Causé par une umière intense directe ou indirecte, ébouissement est un aveugement momentané. L œi réagit instantanément : i diminue ouverture de a pupie pour réduire entrée de umière. Par exempe, ébouissement peut survenir orsque e cariste gerbe sous un puissant uminaire, dans un entrepôt ou à extérieur, au coucher du soei. L ébouissement peut causer de inconfort ou s avérer assez sérieux pour empêcher e cariste d exécuter son travai. ADAPTATION À LA LUMIÈRe et À L OBsCURITÉ L œi s ajuste automatiquement aux variations de a umière, mais contrairement à a réaction instantanée ors d un ébouissement, une période d adaptation d une durée variabe est nécessaire. en généra, œi s adapte pus rapidement ors du passage d'une zone sombre vers une zone écairée, que 'inverse. La umière projetée par es phares ou par es uminaires sur e ieu de travai aide à réduire es variations brusques d intensité umineuse entre es zones écairées différemment.

3 Qu'ENtEND-ON PAR FEux Et PAR PHARES? Les feux et es phares sont des dispositifs qui émettent ou projettent de a umière. I en existe trois types. 1FEux témoins 2 3 FEux AVERtISSEuRS PHARES FEu témoin Qu ESt-CE Qu un FEu témoin? Tout comme ceux d une automobie, es feux témoins indiquent a manœuvre en cours du chariot et permettent d anticiper a prochaine manœuvre. Les feux témoins sont instaés habitueement par paire, à arrière de chaque côté du chariot. MARCHe / ARRÊT Feux rouges qui s aument orsque e contact est mis, et qui s intensifient orsque on appuie sur e frein. MARCHe ARRIÈRe Feux bancs qui s aument orsque a marche arrière est encenchée. DIReCTION Feux cignotants oranges, activés manueement par e cariste, qui indiquent a direction du prochain virage. QuELLE ESt L utilité DES FEux témoins? AVANTAGes Transmettre de information visuee utie aux autres travaieurs, caristes ou piétons. Indiquer 'état de a manœuvre du chariot (en marche arrière, arrêté ou stationné avec e moteur coupé). Permettre de prévoir e prochain mouvement du chariot et de prendre une action sécuritaire. Magré qu is soient pus visibes à intérieur qu à extérieur, es feux témoins sont apparents en pein jour. INCONVÉNIeNTs L information visuee est disponibe seuement si e chariot est vu de arrière et si ses feux sont instaés conformément aux recommandations du fabricant. Les témoins de marche arrière peuvent, sur certains modèes, ne pas fournir assez de umière pour être considérés comme des phares de dépacement en marche arrière. Les témoins peuvent se sair rapidement dans certaines aires de travai et nécessiter de entretien. mise EN garde Pour éviter d affaibir eur structure, i ne faut jamais souder, percer ou modifier es composantes du toit de protection et de ses montants. L affaibissement de a structure peut entraîner des conséquences graves si un accident survient. Toute instaation sur e toit de sécurité doit préaabement être approuvée par e fabricant du chariot éévateur.

4 FEu AVERtISSEuR ImPORtANt FeUX et Les PHARes, UN CHOIX ÉCLAIRÉ Les Avant d instaer des feux et des phares, i faut vérifier auprès du fabricant si des modèes sont disponibes pour votre type de chariot; i est recommandé d instaer un dispositif conçu ou proposé par e fabricant. si un feu avertisseur est instaé au-dessus ou sur e côté du chariot éévateur, i faut s assurer que e dégagement est approprié à aire de travai. 1 Toit de protection : aussi appeé FOPS pour Faing Object Protection System. Norme ASME B.56.1, p 59 Qu ESt-CE Qu un FEu AVERtISSEuR? Le système d écairage de feux avertisseurs permet a détection d un véhicue au oin. souvent utiisé avec une source d'écairage puissante, eur umière est surtout présentée de façon binaire, soit en aternance aumée/éteinte, pus faciement détectabe. I en existe trois catégories. FEu CLIgNOtANt L ampoue s aume puis s éteint à aide d un système éectronique ou mécanique, seon une fréquence donnée (nombre de fois par minute). gyrophare Le moteur active a cache qui masque et démasque a source de umière (ampoue) ou qui a fait tourner sur son axe vertica, te un projecteur rotatif. FEu StROBOSCOPIQuE «StROBE» Le système envoie une décharge à une ampoue spéciae et provoque un écair umineux intense de courte durée, te e fash d un apparei photographique. Les feux avertisseurs s aument automatiquement dès que e contact est actionné sur e chariot éévateur. QuELLE ESt L utilité DES FEux AVERtISSEuRS? AVANTAGes seon eur puissance, is sont très visibes dans es endroits sombres et peuvent être détectés de oin en pein jour. Is attirent attention et peuvent être uties même en miieu bruyant puisqu is fournissent de information sur a présence, a proximité et a direction des chariots. Is attirent attention orsque a présence de chariots éévateurs est irréguière ou inhabituee dans aire de travai. INCONVÉNIeNTs Is peuvent créer une gêne s is sont instaés trop près des yeux et du champ visue du cariste (ébouissement, fatigue, etc.). I peuvent être masqués par une partie de a structure du chariot s is sont ma instaés, et rendre difficie a détection des signaux qu'is émettent. Is peuvent être endommagés à a suite de contacts avec d autres véhicues ou de heurts sur des cadres de porte, des coins de paettiers ou des boîtes de camion, s is sont instaés trop à extérieur du cadre de protection ou s is sont ma protégés. INTeNsITÉ et COULeURs L intensité du feu avertisseur doit être adaptée à aire de travai; important est de se faire voir et non d ébouir ou d aveuger. La coueur orange signifie habitueement une aerte et a coueur jaune, des avertissements. Le banc est a seue coueur visibe au moyen des visions centrae et périphérique. si e chariot éévateur circue sur a voie pubique, es coueurs rouge et beu sont réservées aux véhicues prioritaires. I est obigatoire de confier instaation de feux et de phares à une personne compétente, soit un ingénieur ou un représentant du fabricant. Une instaation déficiente peut compromettre es performances du toit de protection (FOPs 1 ). L instaation de feux et de phares ne doit pas créer de masque ni nuire à a prise d information visuee.

5 à REtENIR si e chariot éévateur circue sur a voie pubique, es phares sont obigatoires. PHARE Lorsque a charge boque e champ de vision avant du cariste et que ceui-ci doit effectuer ses dépacements en marche arrière, e chariot doit être muni de phares dirigés vers arrière si es feux témoins de marche arrière n écairent pas suffisamment. Qu ESt-CE Qu un PHARE? Les phares instaés sur un chariot éévateur projettent une umière qui écaire es zones de travai et de circuation. Lorsque es conditions 'exigent (par exempe, e travai de nuit à 'extérieur ou e chargement et e déchargement d'une remorque non écairée), ou si e niveau d'écairage ambiant est inférieur à 50 ux, des phares dovient être instaés. QuELLE ESt L utilité DES PHARES? AVANTAGes Is écairent e so où e chariot circue et aident à détecter es obstaces qui peuvent e déstabiiser ou e renverser. Is fournissent un écairage d appoint dans es zones où iumination est de 50 ux ou moins. Is faciitent a vérification de a position et de ange des fourches et identification des marchandises à prendre. Is permettent de voir es marchandises à prendre si es phares sont instaés sur e mât reevabe. Is rendent pus facie a détection de travaieurs piétons, surtout s is portent un dossard à bandes réféchissantes. Is améiorent a visibiité des ééments à bandes réféchissantes ou à réfecteurs. Is indiquent aux travaieurs et aux autres caristes es manœuvres du chariot. INCONVÉNIeNTs Is procurent un écairage avant dirigé vers e so s is sont instaés seon es directives du fabricant, ce qui es rend inuties pour empiage de marchandises qui nécessite une source de umière dirigée vers e haut. Is peuvent ébouir un autre travaieur s is sont ma ajustés ou dirigés. Is peuvent ébouir e cariste si eur umière est réféchie orsqu une charge est evée au niveau de a partie supérieure du cadre du toit de sécurité où sont situés es phares. Is peuvent être endommagés à a suite de contacts avec d autres véhicues ou de heurts sur des cadres de porte, des coins de paettiers ou des boîtes de camion, s is sont instaés trop à extérieur du cadre de protection ou ma protégés. Is peuvent se sair rapidement dans certaines aires de travai et nécessiter de entretien. COmmENt INStALLER LES FEux Et LES PHARES? Les meieurs empacements pour instaer es feux et es phares sont es composantes du toit de protection et ses montants. Afin d éviter affaibissement de a structure du toit, es feux et es phares doivent être instaés seon es directives du fabricant par des personnes compétentes et habietées à e faire, ou fixés de façon non permanente (courroies ou brides métaiques, coe époxyde ou attache en U ajustée au toit). I est important de ne pas créer un risque de bessures advenant un choc ou une coision. ESt-CE OBLIgAtOIRE D INStALLER DES FEux Et DES PHARES? I est obigatoire d instaer des feux et des phares sur votre chariot éévateur s i est immatricué pour circuer sur a voie pubique, ou si es conditions d écairage ou de sécurité exigent. Magré qu aucune norme ne s appique à instaation et aux caractéristiques des feux et des phares, a pupart des modèes récents de chariots éévateurs sont munis de feux témoins. Dans tous es cas, is procurent de information visuee importante à tous es travaieurs et autres caristes.

6 FEux Et PHARES UTILIsATION et INsTALLATION sur CHARIOTs ÉLÉVATeURs FeUX et Les PHARes, UN CHOIX ÉCLAIRÉ LISTE DE CONTRÔLE Tous es énoncés suivants doivent être affirmatifs. 1. Les feux témoins de marche, de marche arrière et de direction fonctionnent adéquatement... Les RÉFÉReNCes Bruneau, J., Giguère, D. et Larue, C. L améioration de a visibiité autour des véhicues de transport, Guide de formation. AsTe, 1995, 76 pages. Vezeau, s. Hastey, P. Giguère, D., Gagné, N., Larue, C. Richard, J-G et Denis, D. Chariots éévateurs. Étude ergonomique et anayse des stratégies de conduite des caristes, Rapport IRssT R-601, Montréa, 73 pages. Norme AsMe B.56.1 (2000) Norme CsA B (2002) Humanscae 1-2-3, Diffrient, Tiey et Bardagjy, MIT Press, 1970 AUTeUR Denis Giguère, IRssT IsBN : (version imprimée) IsBN : (version PDF) IssN : Ciquez recherche IRssT - Direction des communications 505, bou. de Maisonneuve Ouest Montréa (Qc) H3A 3C2 Canada Tééphone RF- 626 Octobre Les feux d arrêt sont actionnés orsque on appuie sur e frein Le feu avertisseur est en état de marche L instaation permet de voir e feu avertisseur tout autour du chariot éévateur La umière émise par e feu avertisseur n'ébouit pas e cariste Les phares écairent suffisamment e so aux endroits où e chariot éévateur circue L écairage fourni par es phares est suffisant autant pour es dépacements en marche avant que pour ceux en marche arrière L'empacement des feux et des phares ne nuit pas à accès au poste de conduite ou d entretien L'empacement des feux et des phares ne gêne pas a prise d information visuee vers e haut ou avant I n'y a pas d'aspérités ou de rebords coupants qui pourraient causer une bessure Les feux et es phares sont conformes au Code de a sécurité routière, si e chariot éévateur doit circuer sur a voie pubique...

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Raccorder votre foyer

Raccorder votre foyer gasnetworks.ie Choisir e gaz nature est une bonne idée Raccorder votre foyer 2 Le gaz nature a révoutionné industrie énergétique et joue un rôe de pus en pus important dans e monde d aujourd hui. En Irande,

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

Voir et être vu Sécurité et visibilité sur les chariots élévateurs

Voir et être vu Sécurité et visibilité sur les chariots élévateurs Voir et être vu Sécurité et visibilité sur les chariots élévateurs Denis Giguère, M Sc, DESS Ergonome, IRSST 1 Plan général de la présentation Les accidents graves et mortels impliquant un chariot élévateur

Plus en détail

3. ÉQUIPEMENT. 3.1 Éclairage. Feux de route. Feux de croisement. Feux de croisement

3. ÉQUIPEMENT. 3.1 Éclairage. Feux de route. Feux de croisement. Feux de croisement 3. ÉQUIPEMENT Cette partie porte sur l équipement obligatoire et facultatif pour votre véhicule. Elle propose aussi des moyens d assurer une utilisation plus sécuritaire de la route. 3.1 Éclairage Nul

Plus en détail

Guide d'installation et d'utilisation

Guide d'installation et d'utilisation Guide d'installation et d'utilisation Compact ALARM AM55 Nous vous remercions vivement de votre confiance. En choisissant l alarme BLOCVOL, vous avez acquis un système de sécurité technologique, particulièrement

Plus en détail

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Source: www.link51.co.uk 2 Cherchez l erreur 3 4 5 Comment se produit un

Plus en détail

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT CONDUITE ET REMORQUAGE SÉCURITAIRES La conduite et le remorquage d un véhicule récréatif exigent le respect de certaines règles (arrimage, charges

Plus en détail

À vous de rouler à vélo BIXI!

À vous de rouler à vélo BIXI! À vous de rouler à vélo BIXI! 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Phare avant* Panier (capacité de 8 kg) Bande élastique Levier de frein* Poignée tournante de changement de vitesse* Clochette*

Plus en détail

Collecte d ordures ménagères. Le choix d un camion avec bras assisté

Collecte d ordures ménagères. Le choix d un camion avec bras assisté Collecte d ordures ménagères Le choix d un camion avec bras assisté Mai 009 Cette fiche s adresse aux concepteurs-fabricants, aux acheteurs potentiels ainsi qu aux opérateurs de camions. Une étude 1 sur

Plus en détail

Réparer un véhicule de récupération

Réparer un véhicule de récupération Réparer un véhicule de récupération Un véhicule de récupération est un véhicule endommagé qui a été déclaré perte totale, mais qui peut être immatriculé de nouveau s il est réparé et subit plusieurs inspections.

Plus en détail

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation Série FP400 Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur Manuel d utilisation Version 2.3 / Juin 2004 Aritech est une marque de GE Interlogix. http://www.geindustrial.com/ge-interlogix/emea

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Aide au stationnement

Aide au stationnement Aide au stationnement Aide au stationnement PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT MISE EN GARDE L aide au stationnement avant peut émettre des signaux sonores si elle détecte une tonalité de fréquence utilisant la

Plus en détail

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande EASY Sender 5.8 Avec relais de télécommande Notice d utilisation Référence document : NS_511058_1002 Pour une installation correcte et rapide, nous insistons sur l utilisation de cette notice. 2 Certificat

Plus en détail

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables Avant de partir, vérifie ton équipement et celui de ton vélo : fanion sonnette (petit drapeau) obligatoire conseillé frein arrière écarteur de danger éclairage avant et réflecteur blancs ou jaunes frein

Plus en détail

Ce guide : explique les fonctionnalités du logiciel Doc-Quais ; donne un exemple d utilisation. Le logiciel Doc-Quais vous permet d améliorer la

Ce guide : explique les fonctionnalités du logiciel Doc-Quais ; donne un exemple d utilisation. Le logiciel Doc-Quais vous permet d améliorer la DOC-QUAIS version 1.01 RG-502 Ce guide : explique les fonctionnalités du logiciel Doc-Quais ; donne un exemple d utilisation. e logiciel Doc-Quais vous permet d améliorer la sécurité à vos quais de transbordement.

Plus en détail

CHARIOTS FRONTAUX TOYOTA : VOTRE PARTENAIRE UNIQUE

CHARIOTS FRONTAUX TOYOTA : VOTRE PARTENAIRE UNIQUE CHARIOTS FRONTAUX TOYOTA : VOTRE PARTENAIRE UNIQUE www.toyota-forklifts.fr stronger together* POUR RÉDUIRE VOS COÛTS Les chariots frontaux Toyota dotés du SAS utilisent une technologie intelligente qui

Plus en détail

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT DOCUMENTS NÉCESSAIRES Lorsque vous conduisez un véhicule, vous devez avoir en votre possession les documents suivants : Un permis de conduire valide de la

Plus en détail

STIGA PARK 2WD. 110 Combi Pro. 125 Combi Pro 8211-0546-03

STIGA PARK 2WD. 110 Combi Pro. 125 Combi Pro 8211-0546-03 STIGA PARK 2WD 110 Combi Pro 125 Combi Pro 8211-0546-03 1 2 2 1 3 4 5 6 7 8 C A B 2 9 10 1/3 11 12 D 13 24 Nm 3 FR FRANÇAIS 1 GÉNÉRALITÉS Ce symbole est un AVERTISSEMENT. Risque de blessure ou de dégât

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Il est important que ces instructions soient lues attentivement et comprises avant la première utilisation du matériel. Gardez ces instructions

Il est important que ces instructions soient lues attentivement et comprises avant la première utilisation du matériel. Gardez ces instructions Il est important que ces instructions soient lues attentivement et comprises avant la première utilisation du matériel. Gardez ces instructions accessibles pour vos besoins futurs. Pour des raisons de

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12)

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Colloque annuel du comité Énergie et gestion technique siemens.ca/answers Table des matières Objectifs de la norme Z462-12 Pratiques de

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

Amélioration de la sécurité routière lors des opérations de déneigement. Signalisation des véhicules de déneigement

Amélioration de la sécurité routière lors des opérations de déneigement. Signalisation des véhicules de déneigement Michel Masse, ing. Direction du soutien aux opérations Amélioration de la sécurité routière lors des opérations de déneigement Signalisation des véhicules de déneigement Contenu 1. Rappel des faits 2.

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR

MANUEL DE L UTILISATEUR MANUEL DE L UTILISATEUR V1.2 octobre 2011 Table des matières MANUEL DE L UTILISATEUR... 1 1 UTILISATION PRÉVUE... 3 2 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES... 3 3 INSTALLATION... 3 3.1 Remplacement de la batterie...

Plus en détail

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES Partie A : Énoncé de principes A - 1 CODE CANADIEN DE SÉCURITÉ POUR LES TRANSPORTEURS ROUTIERS BUT Le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers (CCS) vise

Plus en détail

GE Security. KILSEN série NK700 Centrale de détection et d alarme Incendie conventionelle. Manuel d utilisation

GE Security. KILSEN série NK700 Centrale de détection et d alarme Incendie conventionelle. Manuel d utilisation GE Security KILSEN série NK700 Centrale de détection et d alarme Incendie conventionelle Manuel d utilisation g ination imag at work Kilsen is a brand name of GE Security. www.gesecurity.net COPYRIGHT

Plus en détail

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE Par tage de la route 6 6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE N oubliez pas que de nombreux usagers circulent dans nos rues et sur nos routes. Il incombe à chaque usager de tenir compte de la présence et des

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

Guide de montage 1/14. Description produit

Guide de montage 1/14. Description produit 1/14 Description produit Guide de montage beep&park est un système d aide au stationnement, qui signale au conducteur la présence d obstacles à l avant et/ou à l arrière du véhicule, lui facilitant ainsi

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse GARDERIES 4.5.50.

Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse GARDERIES 4.5.50. 4. ÉQUIPEMENT et AMEUBLEMENT 4.5 SIÈGES D APPOINT et DISPOSITIFS DE RETENUE pour enfants Placement sécuritaire dans un véhicule automobile 50. Liste de vérification RÉFÉRENCES LÉGISLATIVES Règl. de l Ont.

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Participez aux ateliers de prévention de l UPA

Participez aux ateliers de prévention de l UPA , pièces se tiendront au cours EN Chaque année, des producteurs agricoles sont blessés par les pièces des machines agricoles. Tracteurs, moissonneuses-batteuses, presses à foin sont autant de machines

Plus en détail

INTERACTION HOMME-MACHINE 3. Madalina Croitoru IUT Montpellier 2 France croitoru@lirmm.fr

INTERACTION HOMME-MACHINE 3. Madalina Croitoru IUT Montpellier 2 France croitoru@lirmm.fr INTERACTION HOMME-MACHINE 3 Madaina Croitoru IUT Montpeier 2 France croitoru@irmm.fr Design d'information Pendant a phase de design d'information, es objets et actions possibes d'un système sont représentés

Plus en détail

Solarwerk Solar movement

Solarwerk Solar movement Solarwerk Solar movement J622.10 JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS THE GERMAN WATCH F R A N Ç A I S Félicitations pour l achat d une montre Junghans. Ce qui débuta en 1861 à Schramberg avec la fondation

Plus en détail

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation ACCUTOPSÉRIE 2 Radiateur à accumulation Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE Les commandes et leurs fonctions 2 Le principe de fonctionnement de l Accutop Série 2 3 Mise en marche et utilisation de

Plus en détail

Avertisseur de monoxyde de carbone

Avertisseur de monoxyde de carbone Page 1 sur 5 http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?avertisseur Santé environnementale > Environnement intérieur > Monoxyde de carbone > Avertisseur Avertisseur de monoxyde

Plus en détail

Protégeons nos êtres chers

Protégeons nos êtres chers Sièges d auto pour enfant : Protégeons nos êtres chers Choix d un siège d auto Installation adéquate Siège bien adapté à l enfant La sécurité de votre enfant est une priorité. L utilisation adéquate d

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

Fiche Technique Produit

Fiche Technique Produit BlaXtair Fiche Technique Produit 1 Présentation du produit Figure 1 Tête du Blaxtair Blaxtair est un système embarqué de détection d obstacles et de piétons pour engins industriels. Blaxtair est le seul

Plus en détail

Les panneaux de signalisation se répartissent en quatre catégories, selon leur fonction.

Les panneaux de signalisation se répartissent en quatre catégories, selon leur fonction. Signalisation La signalisation des voies cyclables et des sentiers polyvalents a pour objet d'assurer la sécurité des usagers, en indiquant ou en rappelant la réglementation et en signalant les dangers

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE. Dexxo Pro. La performance au service de votre sécurité

MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE. Dexxo Pro. La performance au service de votre sécurité MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE Dexxo Pro La performance au service de votre sécurité DEXXO PRO - Motorisation pour porte de garage L exigence d une sécurité parfaitement maîtrisée Dexxo

Plus en détail

ACTIVTE N 2 CONTRAT D ACTIVITE NIVEAU 6 ème Objets techniques Matériaux Energies Evolution objets techniques Réalisation T.I.C DECOUVERTE DU POSTE INFORMATIQUE PRESENTATION DE L ACTIVITE Cette activité

Plus en détail

Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont

Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont Un véhicule de promenade peut être modifié sur le plan esthétique ou pour améliorer sa performance. La Société de l

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 CLUBS Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) Inscription CLUBS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : saon moto égende - Cubs - BP 40419-77309 Fontainebeau

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Procédure d enregistrement d une société de camionnage

Procédure d enregistrement d une société de camionnage 1. 2. 3. Enregistrement d une société A. Si votre société n a jamais fait affaire avec Société Terminaux Montréal Gateway (ci-après dénommée «STMG»), vous devez remplir le Formulaire d inscription d une

Plus en détail

COMPTOIR ET SERVICES PUBLICS

COMPTOIR ET SERVICES PUBLICS OBJECTIFS a. Permettre et faciliter à tous les usagers l accès sécuritaire à tous les services publics nécessaires au bien-être et à l autonomie : téléphone, guichet automatique, comptoir, salle d essayage,

Plus en détail

ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION

ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION C H A P I T R E T R O I S ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION Dans ce chapitre, vous apprendrez les bases de la gestion de l'alimentation et de son utilisation pour obtenir une durée

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION...

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... Groupe de Production et de Travail - Académie de Nancy-Metz - Octobre 2014 Page 1 sur 28 Groupe de Production et de Travail

Plus en détail

Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES

Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES Essuie-glaces et lave-glaces ESSUIE-GLACES MISES EN GARDE Ne faites pas fonctionner les essuie-glaces sur un pare-brise sec. La force de traînée du mécanisme des essuie-glaces pourrait causer des dommages.

Plus en détail

solutions écran plat Caractéristiques techniques Contenu de la boîte Avertissements

solutions écran plat Caractéristiques techniques Contenu de la boîte Avertissements solutions écran plat Support mural pour écrans LCD, plasma et LED Manuel d installation MST65BKR Adapté aux téléviseurs de 37 po à 65 po Charge maximale 75kg (165 lb) Caractéristiques techniques Taille

Plus en détail

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS 3 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L accueil doit pouvoir être identifié et atteint dès le franchissement de la porte d accès du bâtiment. Pour les personnes déficientes

Plus en détail

LES FEUX D'UNE VOITURE

LES FEUX D'UNE VOITURE 11. - LA VOITURE LES FEUX D'UNE VOITURE LEX FEUX D'UNE VOITURE 1. À quoi servent-ils? Les feux d une voiture ont une double fonction:. mieux voir,. mieux être vu par les autres usagers, sans éblouir. À

Plus en détail

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Surveillez les angles morts Pour garder la vie Sécurité : un mot prioritaire pour CAA-Québec Les automobilistes d aujourd hui doivent partager la route avec de

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

F.A.Q 1.0 Designer 3D Atex System

F.A.Q 1.0 Designer 3D Atex System -Sommaire- 1-Comment installer le logiciel?...2 2-Comment créer un projet?...3 3-Comment ouvrir un projet?...4 4-Comment se déplacer en 2D & 3D?...5 5-Comment ajouter des composants?...6 1-Comment installer

Plus en détail

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement Evaluation des risques professionnels La sécurisation des quais de chargement La prévention des collisions et des risques d écrasement La sécurisation des quais de chargement Evaluation des risques professionnels

Plus en détail

CIRCUIT SUR PILE & GESTION D ENERGIE

CIRCUIT SUR PILE & GESTION D ENERGIE C H A P I T R E T R O I S CIRCUIT SUR PILE & GESTION D ENERGIE Dans ce chapitre, vous apprendrez les bases de la gestion d énergie et aussi comment l utiliser pour prolonger la durée d utilisation de la

Plus en détail

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes du service Lexus si vous remarquez des irrégularités. Bande de roulement jusqu à la

Plus en détail

Petit guide pour une conduite efficace

Petit guide pour une conduite efficace Petit guide pour une conduite efficace Petit guide pour une conduite efficace Chez Audi, performances et sobriété ne sont pas antinomiques. Cependant, l automobiliste peut lui aussi influer sur la consommation.

Plus en détail

Notice Seaux. GAMME UN SOLIDE ROPAC - Premium Packaging Protection OCTOBRE 2015. www.ropac-packaging.com

Notice Seaux. GAMME UN SOLIDE ROPAC - Premium Packaging Protection OCTOBRE 2015. www.ropac-packaging.com Notice Seaux GAMME UN SOLIDE OPAC - Premium Packaging Protection OCTOBE 2015 www.ropac-packaging.com 02 Sommaire FEMETUE PAGE 03 NOTICE FEMETUE PAGE 03 FEMETUE SEMI-AUTOMATIQUE PAGE 04 OUVETUE SEAUX EQUIPES

Plus en détail

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION P a n n e a u x d e s i g n a l i s a t i o n 7 7. PANNEAUX DE SIGNALISATION Un grand nombre de collisions ou quasi-collisions sont attribuables aux conducteurs qui ne respectent pas les panneaux de signalisation.

Plus en détail

Détecteur de mouvement

Détecteur de mouvement Détecteur de mouvement D é t e c t e u r d e m o u v e m e n t - P a g e 1 Détecteur de mouvement sans fil par infrarouge (IRP-9) Introduction... 2 Identification des pièces... 2 Témoin lumineux et bouton

Plus en détail

Présentation...166 Vue d ensemble des références...168 Gamme: mécanismes simples...170 mécanismes doubles...171 mécanismes lumineux...

Présentation...166 Vue d ensemble des références...168 Gamme: mécanismes simples...170 mécanismes doubles...171 mécanismes lumineux... Présentation...166 Vue d ensemble des références...168 Gamme: mécanismes simples...170 mécanismes doubles...171 mécanismes lumineux...171 commandes de volets roulants...171 contrôle et réglage de la lumière...

Plus en détail

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01 Chaudière murale gaz condensation Condens 75 WT WBC 25C RD C75H N 6 72 8 954 (214/3) T3.43453.1 Notice d utilisation Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaudière murale gaz Condens 75 WT de type WBC

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

Système de gestion des données de Patinage de vitesse Canada

Système de gestion des données de Patinage de vitesse Canada Système de gestion des données de Patinage de vitesse Canada Directives d utilisation de l outil Crédit d impôt pour la condition physique des enfants Décembre 2007 L outil suivant est voulu pour fins

Plus en détail

Conduction électrique

Conduction électrique Conduction éectrique. Courant éectrique.1. Intensité Dans a première partie de ce cours nous nous sommes intéressés aux charges éectriques immobies (éectrostatique). Or i existe des miieux avec des charges

Plus en détail

VÉHICULES ET CONDUITE

VÉHICULES ET CONDUITE Hygiène et sécurité NORME D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 006 Véhicules et conduite Publication : 15.05.2012 Version : v0 Rév. : AM Safety ST 006 - v4.2 - Rév. : 02-11-2010 VÉHICULES ET CONDUITE

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

2.1 CIRCUIT DES PHARES ET DES FEUX DE POSITION

2.1 CIRCUIT DES PHARES ET DES FEUX DE POSITION ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

Clés et télécommandes

Clés et télécommandes Clés et télécommandes PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT MISES EN GARDE Retirez toutes les clés intelligentes d un véhicule laissé sans surveillance. Vous vous assurerez ainsi que le véhicule reste dans les conditions

Plus en détail

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle Guide du client La Bi-énergie résidentielle Qu est ce qu un système de chauffage bi-énergie? C est un système de chauffage qui a recours à deux sources d énergie : l électricité comme source principale

Plus en détail

Comment relier deux ordinateurs en réseau

Comment relier deux ordinateurs en réseau Comment relier deux ordinateurs en réseau La société icom informatique de Saint-Jovite vous présente une méthode simple de relier deux ordinateurs sous Windows avec le protocole TCP/IP afin de pouvoir

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Édition : Direction des communications Société de l assurance automobile du Québec Novembre 2013 Mise à jour - mars 2014

Édition : Direction des communications Société de l assurance automobile du Québec Novembre 2013 Mise à jour - mars 2014 Édition : Direction des communications Société de l assurance automobile du Québec Novembre 2013 Mise à jour - mars 2014 Ce guide sur le Règlement concernant la visibilité et la circulation des machines

Plus en détail

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION CÂBLES EN INOX MULTI-LINE GARDE-CORPS ÉCHELLES Un toit protège les gens, les marchandises et les machines contre les éléments. Nous avons donc tout intérêt à maintenir

Plus en détail

Les accidents de palettiers nous parlent

Les accidents de palettiers nous parlent Les accidents de palettiers nous parlent François Fontaine, ing. SÉCURACK Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Types d accidents liés aux palettiers 1. Effondrement total ou partiel du palettier

Plus en détail

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Maniement aisé de charges lourdes un excédent de productivité Le maniement et l assemblage manuel de charges lourdes offrent un grand potentiel

Plus en détail

INTERROGATION ORALE PERMIS B VERIFICATIONS INTERIEURES DU VEHICULE SEAT IBIZA

INTERROGATION ORALE PERMIS B VERIFICATIONS INTERIEURES DU VEHICULE SEAT IBIZA INTERROGATION ORALE PERMIS B VERIFICATIONS INTERIEURES DU VEHICULE SEAT IBIZA Vérifications intérieures du véhicule 01/67. Effectuez un appel lumineux. Mettez le contact. Utilisez la commande de gauche

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

La bi-énergie résidentielle

La bi-énergie résidentielle La bi-énergie résidentielle Guide du client Table des matières La bi-énergie résidentielle, un choix avantageux! 1 Le système de chauffage bi-énergie 3 Le compteur électromécanique à double registre 6

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Guide de montage 1/9. Compatibilité du produit. beep&park /keeper se monte sur tout type de véhicule de tourisme, 4x4, utilitaire léger (12V).

Guide de montage 1/9. Compatibilité du produit. beep&park /keeper se monte sur tout type de véhicule de tourisme, 4x4, utilitaire léger (12V). 1/9 Composants du kit : 1. Ecran digital + câble 2. 8 capteurs + faisceaux 3. ECU (boîtier électronique) 4. Faisceau capteurs AVANT 5. Faisceau capteurs ARRIERE 6. Câble d alimentation de l ECU 7. Interrupteur

Plus en détail

VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs!

VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs! VELOS D APPARTEMENT Une douche d air pur entre vos quatre murs! 16 Le véo est une douche d air pur pour e corps et esprit! Augmentez votre bien-être par une séance d entraînement quotidienne. Soicitez

Plus en détail

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9 1 Analyse du système technique: LE SYSTEME DE GESTIONS DES INTRUSIONS 1.1 Expression du besoin: L'augmentation du nombre de cambriolages dans les habitations et les entreprises est un aspect particulièrement

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Mécanismes de verrouillage

Mécanismes de verrouillage Mécanismes de verrouillage VERROUILLAGE ET DEVERROUILLAGE Le verrouillage et déverrouillage du véhicule à l aide de la clé intelligente est expliqué plus haut dans ce manuel. Voir UTILISATION DE LA CLE

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail