Je choisis. pour. Entreprendre. Vivre. Étudier. Travailler

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Je choisis. pour. Entreprendre. Vivre. Étudier. Travailler"

Transcription

1 Je choisis l EST pour Entreprendre Vivre Étudier Travailler

2 T able des matières Mot du comité des partenaires de l Est... i Grandes lignes de l histoire de l Est... 1 Je choisis l Est pour vivre... 3 Je choisis l Est pour étudier Carte Je choisis l Est pour travailler Je choisis l Est pour entreprendre Liste des acronymes Mot du comité des partenaires de l Est C est dans un esprit de concertation et de vision vers l avenir que les membres du comité des partenaires de l est de Montréal ont décidé de publier cet outil qui n a qu une seule ambition : vous faire découvrir l Est et vous convaincre de venir rapidement vous y installer. À travers ce guide, nous souhaitons rejoindre les personnes immigrantes et leurs familles déjà établies au Québec, les personnes intéressées à immigrer dans notre belle province, ainsi que les Montréalais désireux de mieux connaître l est de l île. Ce projet, qui a muri dans la continuité du plan d action de l Est, a permis de réunir les acteurs du territoire qui ont trouvé les mots pour résumer les forces et les avantages de cette belle région de l île. Il n y a rien de plus facile que de parler d un territoire en plein développement économique et social, au potentiel incroyable que ce soit en termes de construction résidentielle, de création d entreprises ou d embellissement d un cadre de vie déjà très vert. dynamiques et à l écoute des besoins de leurs clients, tout est fait dans l Est pour attirer les nouveaux arrivants. Avant de terminer ce mot d introduction, nous tenons à préciser que ce document n a nullement la prétention de remplacer le guide Apprendre le Québec édité par le ministère de l Immigration et des Communautés culturelles (MICC), le guide d Immigrant Québec ou même le guide édité récemment par le gouvernement du Canada. Enfin, ce document ne se veut pas exhaustif, car nous sommes conscients que des ressources importantes peuvent être omises, et nous nous en excusons. Pour conclure, nous tenons à remercier chaleureusement tous les partenaires du milieu qui se sont impliqués dans la rédaction et le financement de ce document. Après la lecture de cet outil dédié à promouvoir ce territoire spécifique de l île de Montréal, nous sommes convaincus que vous choisirez l Est pour votre avenir! 2 3 Des écoles et des collèges fiers du résultat de leurs élèves, des entreprises en pleine expansion qui sont toujours à la recherche de nouveaux employés, des commerçants i

3 Je choisis l EST pour G randes lignes de l histoire de l Est L arrivée des premiers habitants dans l est de Montréal débute à la fin du XVII e siècle alors que des colons explorent les contours de l île. S ensuit la fondation des deux premières paroisses de l Est : l Enfant-Jésusde-la-Pointe-aux-Trembles en 1674 et Saint- Joseph-de-la-Rivière-des-Prairies en Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles sont donc les premières municipalités de l île à avoir été créées. La concession des terres de la partie est de l île commence au début du XVIII e siècle, époque où les premières routes voient le jour. C est d ailleurs le boulevard Saint-Michel (anciennement la Montée Saint-Michel) qui est l un des premiers chemins à avoir permis de relier la côte nord à la côte sud. On retrouve encore aujourd hui plusieurs bâtiments datant des premiers colons dans les arrondissements bordant l île, comme la maison Drouin-Xénos construite en 1742 qui est classée comme étant un monument historique ou encore l église Saint-Joseph- Rivières-des-Prairies construite en 1704 et reconstruite un peu plus tard en C est au milieu du XIX e siècle que l industrialisation et l augmentation de la population ont donné lieu à des changements importants dans le découpage administratif de l Est. En vue de répondre au début du phénomène d urbanisation, de nouvelles paroisses ont alors été créées, tandis que d autres se sont transformées en municipalité. Depuis, les limites administratives n ont cessé d évoluer. L est de Montréal s est donc construit petit à petit par la réunion de plusieurs paroisses qui se sont développées sur le bord des côtes, pour ensuite s étendre au cœur de l île et devenir les arrondissements que nous connaissons aujourd hui. Le développement de l est de Montréal a d ailleurs permis de conserver certaines caractéristiques architecturales et urbanistiques de son histoire. Par exemple, certaines routes empruntées dans les quartiers à proximité du fleuve proviennent du découpage des terres agricoles réalisé au temps des premiers colons. Enfin, c est au cours du XX e siècle que l Est connaît sa plus grande phase de développement. Le quartier Rosemont-La- Petite-Patrie voit sa population tripler au début de ce siècle avec l installation des usines Angus. À l inverse, jusqu à la seconde moitié du XX e siècle, les arrondissements d Anjou et de Saint-Léonard restent des territoires faiblement peuplés avant de connaître une installation massive liée aux nombreux projets de construction. Dans ces deux arrondissements, la population est passée de habitants en 1956 à en Depuis, l Est s est consolidé en multipliant les services qui ont pour objectif de répondre aux besoins croissants de la population. Saviez-vous que... L arrondissement d Hochelaga-Maisonneuve a été le premier quartier de l Est à rejoindre la municipalité de Montréal en

4 Carte d identité de l est de Montréal Situation géographique : à l est du boulevard Saint-Michel Superficie : 134,4 km² Population : habitants entreprises ou établissements Territoires couverts : Les arrondissements d Anjou, de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, de Montréal-Nord, de Rivière-des-Prairies, de Pointe-aux-Trembles, de Rosemont-La-Petite-Patrie, de Saint-Léonard et la ville de Montréal-Est Gros plan sur l est de Montréal La région de l est de Montréal est délimitée à l ouest par le boulevard Saint-Michel et s étend jusqu à la pointe est de l île. À elle seule, elle représente 25 % de la superficie de l île de Montréal et accueille environ 30 % de la population. La densité de population y est sensiblement moins élevée que dans les autres secteurs de l île de Montréal. En revanche, elle augmente actuellement plus vite que dans le reste de l île. D un point de vue économique, l est de Montréal se développe et se diversifie en attirant de nouvelles entreprises qui appartiennent à de nouveaux secteurs d activités. Par exemple, les services professionnels, scientifiques et techniques, les services aux entreprises et les soins de santé sont des secteurs qui se sont grandement développés au cours des dernières années. Le pôle scientifique de Montréal Technopole constitué de centres de santé et de recherche, les infrastructures stratégiques de transport (port, réseaux ferroviaires, autoroutes), les onze parcs industriels et les nombreuses zones commerciales témoignent de la diversité et de la bonne santé économique de l Est. Quant à l industrie récréotouristique, elle dispose de nombreux équipements qui possèdent un important pouvoir d attraction et représentent aussi une véritable opportunité de développement. Le Centre Pierre Charbonneau, l Aréna Maurice-Richard, le stade Saputo, le Parc olympique et L Espace pour la vie qui regroupe le Biodôme de Montréal, l Insectarium de Montréal, le Jardin botanique de Montréal et le Planétarium Rio Tinto Alcan, pour ne nommer que ces installations, sont de véritables lieux phares de l Est. Sur le plan de l habitat, l Est offre une diversité de lieux de vie qui permettent de retrouver les avantages de la campagne à la ville. Que l on aime habiter sur une artère commerciale à proximité de tous les services ou que l on préfère la tranquillité des zones résidentielles, chacun peut trouver son équilibre. Le territoire dispose de nombreuses possibilités de divertissements entre les centres culturels, les centres sportifs et les parcs, où il fait bon se promener toute l année. L Est se développe et permet d offrir à ses résidents un lieu où chacun peut concilier une vie professionnelle et une vie familiale épanouie. 2

5 Je choisis l EST pour Vivre L est de Montréal commence tout juste à amorcer sa diversification industrielle et son virage vert. Ce territoire nous réserve bien des surprises quant à son développement dans les années à venir. Élus, citoyens et entreprises passent à l action et se donnent la main pour rendre l Est encore plus accessible et attrayant. Ce territoire a beaucoup à offrir à ses habitants : un réseau éducatif diversifié et performant, un nombre impressionnant de lieux culturels et de loisirs, des parcs industriels en pleine évolution, un habitat diversifié, récent et surtout abordable tant à la location qu à l achat. La population multiculturelle, de plus en plus nombreuse à s y installer, ne se trompe pas et apprécie la nature accueillante de l Est, ses services de proximité, ainsi que l esprit d entraide et de solidarité qui y règnent et auxquels les nouveaux arrivants sont sensibles. Vouloir à la fois habiter, étudier et travailler dans l Est est en effet un souhait tout à fait réalisable. Se permettre de passer du temps de qualité en famille ou entre amis, sortir et se divertir à même son quartier, se rendre rapidement à son travail dans un milieu stimulant et innovant, c est ce qui risque de vous arriver si vous vous y installez. B esoin de vous loger? Tous les types d habitation existent dans l est de Montréal, et surtout, il est possible d y trouver de grands logements de type 5½ ou 6½. Ce qui est loin d être le cas dans de nombreux arrondissements. Il existe des logements privés qui appartiennent à des particuliers ou à des regroupements comme c est le cas pour les coopératives d habitation. Parmi ces types de logements, on trouve entre autres des maisons unifamiliales, des maisons de ville, des multiplex, des condos et des appartements. En ce qui concerne l accès au logement public, le délai d attente est parfois long. C est pourquoi il faut s inscrire très rapidement dès son arrivée. Sur l île de Montréal, on dénombre environ appartements répartis dans les HLM (habitations à loyer modique). Pour sa part, l Est possède un parc de 83 HLM répartis dans ses différents arrondissements. Je décide de devenir locataire Quel budget dois-je consacrer à mon logement? L île de Montréal affiche un taux d inoccupation de logement d environ 2,2 %. Le coût mensuel du loyer varie d un endroit à l autre, selon le quartier, l âge du bâtiment et les conditions inscrites au bail (meublé, semi-meublé ou non, chauffage inclus, etc.) Pour les locataires, les frais de logement englobent le loyer et les paiements effectués pour l électricité, le combustible, l eau et les autres services municipaux. 3

6 Montréal a la chance d avoir l un des coûts de loyers le plus bas en Amérique du Nord. Selon le dernier recensement, les quartiers de l est de Montréal offrent un coût de loyer plus bas que dans le reste de l île de Montréal. Actuellement, il est assez facile de trouver un 4 1/2 (2 chambres) à Anjou, Rosemont ou Hochelaga-Maisonneuve pour moins de 700 $, soit environ de 100 $ à 300 $ de moins que dans d autres secteurs de l île. Il faut toutefois savoir que les loyers à proximité des stations de métro sont plus chers. Comment trouver un logement? Peu de Québécois font appel à des agences de location d appartements ou de studios meublés. Le moyen le plus utilisé pour se trouver un pied à terre consiste à consulter les rubriques «À louer» que l on retrouve dans les petites annonces diffusées sur le web ou dans les quotidiens et les journaux de quartier (Le Progrès de Saint-Léonard, Les nouvelles de l Est, Le Flambeau de l Est, L Informateur de Rivière-des-Prairies, L avenir de l Est, etc.); ou encore à circuler dans les quartiers choisis pour repérer les affiches «À louer» placées sur les façades des immeubles. Que dois-je savoir avant de signer le bail? Au Québec, la signature d un bail est obligatoire. D ailleurs, ce document est souvent réclamé par diverses instances administratives comme les institutions financières et la Régie de l assurance maladie du Québec (RAMQ). Contrairement aux lois en vigueur dans bon nombre de pays, le locataire québécois n est pas tenu de payer une caution de plusieurs mois de loyer pour louer un appartement. Il doit cependant payer le premier mois à la signature du bail. Il faut être particulièrement vigilant et lire attentivement les règles qui régissent le bail parce que celles-ci peuvent différer énormément des autres pays. Le site officiel de la Régie du logement du Québec fournit toutes les informations utiles sur les droits et les devoirs des locataires et propriétaires. 4 Je décide de devenir propriétaire J achète ma nouvelle propriété L est de Montréal compte encore de vastes espaces libres réservés à la construction domiciliaire. L ensemble du secteur a la réputation de posséder un parc de logements bien entretenu. Ce dernier présente le plus faible taux de logements nécessitant des réparations majeures sur l île de Montréal. Il est dans ce cas possible d intégrer son habitation immédiatement après l achat. On y note l existence de nombreux parcs et de nombreux projets résidentiels de qualité, combinant harmonieusement le moderne et l ancien. Là encore, les coûts sont parmi les plus bas de la métropole. Certains programmes gouvernementaux facilitent l accession à la propriété privée, tel que le programme d Assurance prêt hypothécaire offert par la SCHL. L assurance prêt hypothécaire est exigée habituellement par les prêteurs lorsque l emprunteur effectue une mise de fonds inférieure à 20 % du prix d achat de l habitation. Cette assurance protège également les prêteurs contre les défauts de paiements hypothécaires. Saviez-vous que... La Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) a mis en place un microsite qui fournit de l information sur le logement aux nouveaux arrivants

7 Les avantages de vivre dans l Est Les projets de construction de condos et de maisons de ville ne cessent de se développer dans l Est, notamment dans les arrondissements d Hochelaga-Maisonneuve, de Villeray et de Rivière-des-Prairies-Pointeaux-Trembles. Beaucoup d espaces étant libres à la construction, les nouveaux résidents de l Est pourront bénéficier de logements neufs à des coûts très attractifs, et ce, pendant encore plusieurs années. On compte plus que logements sociaux et communautaires dans l Est, avec une panoplie de services de proximité, des parcs et d espaces verts. Ressources essentielles SCHL SHDM www1.ville.montreal.qc.ca C omment trouver un service de garde? Les enfants au Québec fréquentent majoritairement les garderies jusqu à l âge de 5 ans. Qu elles soient publiques ou privées, subventionnées ou non, leur nombre répond en général assez bien à la demande des parents. Plusieurs dizaines de garderies subventionnées, de nombreux CPE ainsi que des garderies en milieu familial peuvent accueillir les enfants dans l est de Montréal. Durant l année scolaire, les parents peuvent également avoir recours aux services de garde en milieu scolaire qui assurent la surveillance des élèves en dehors des périodes de classe. En février 2013, des appels de projets de garderie ont été lancés par le ministère de la Famille, pour développer 850 nouvelles places de garderie dans l est de Montréal. Il est prévu d atteindre le nombre de places en 2016 sur le territoire. Pour connaître les garderies disposant de places près de son domicile, il est recommandé de consulter le site magarderie.com ou le localisateur de service de garde sur le site du ministère de la Famille. Enfin, plusieurs organisations, dont la ville de Montréal, organisent des camps de jour qui offrent des services aux familles durant la période estivale ou la semaine de relâche. Ils proposent aux enfants des programmes d activités qui tiennent compte de leur groupe d âge et de leurs goûts. Saviez-vous que... Revenu Québec peut rembourser une partie des frais de garde de vos enfants par le biais des crédits d impôt. Avant de choisir un service de garde, il faut absolument déterminer ses besoins et ceux de son enfant. Il est aussi important de rencontrer préalablement le personnel du service de garde et de visiter les lieux. 5

8 Les avantages de vivre dans l Est Les ressources en services de garde sont nombreuses et diversifiées. Le cadre naturel de l Est qui est constitué de parcs et d espaces verts profite énormément aux enfants qui les fréquentent. Ressources essentielles Association des camps certifiés du Québec Association des garderies privées du Québec Association des services de garde en milieu scolaire du Québec Association québécoise des CPE Pour mieux me déplacer! Les Montréalais sont de plus en plus ouverts à tous les modes de transport en milieu urbain, tels le transport en commun qui vient de célébrer son 150e anniversaire, les modes actifs comme la marche ou le vélo, et tous les nouveaux modes de transport qui permettent de se déplacer en voiture uniquement en fonction de ses besoins, et ce, à un coût plus avantageux. On fait référence ici au vélo-partage, au covoiturage, au taxi partagé et enfin à la multimodalité qui consiste à utiliser plusieurs modes de transport pour un même trajet. Métro-autobus Montréal est desservi par un réseau de lignes d autobus et de métro efficace. Quel que soit l endroit où vous allez, il y a une station de métro ou un arrêt d autobus tout près. Parmi les plus sécuritaires au monde, le service de transport public de Montréal est aussi très économique. Il existe différents systèmes de paiement, dont la carte Opus. Pour connaître les lignes, les horaires, les distances et les temps de déplacement, il suffit de consulter les sites de la STM ou Tous Azimuts. Bixi D avril à novembre, le système de vélo libreservice BIXI permet de circuler dans les rues de Montréal tout en se maintenant en forme pour un coût annuel de 80,50 $. Une location de 24 h coûte 5 $. Grâce à son succès, ce système de vélo libre-service devient de plus en plus accessible dans l est de Montréal. De nouvelles stations sont créées chaque année. En 2013, une troisième phase de déploiement permettra l ajout de stations notamment dans les arrondissements de Rosemont La-Petite-Patrie et de Mercier-Hochelaga- Maisonneuve. Covoiturage Outre le métro, l autobus ou le BIXI, d autres formes de partage de voiture sont également offertes à Montréal.Que vous ayez besoin de vous déplacer pour vaquer à vos occupations quotidiennes, ou pour simplement effectuer des déplacements interurbains épisodiques, vous pouvez bénéficier d un système de covoiturage en vous inscrivant en tout temps sur le site Covoiturage.ca. 6

9 Communauto Cette entreprise à vocation environnementale, sociale et urbanistique offre le plus ancien service d autopartage en Amérique du Nord. Elle dessert près de abonnés (dont dans la seule région de Montréal) grâce à un parc d environ voitures offertes en libre-service, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, en complément du transport en commun et des modes de transport actif. Le taxi-partage À partir du mois de juin 2013, un nouveau service de taxi-partage sera disponible à Montréal. Les usagers pourront réserver un taxi en ligne et le partager avec d autres utilisateurs. Un service qui permet de diviser la facture tout en réduisant son empreinte écologique. Les avantages de vivre dans l Est Deux grands projets de transport en commun vont probablement voir le jour afin de mieux desservir l est de Montréal : le prolongement de la ligne bleue du métro et le projet du train de l Est. Ressources essentielles BIXI Communauto Ministère du Transport du Québec Tous Azimuts Une vie de quartier à proximité Où faire mes achats? Les commerces L est de Montréal se démarque pour la qualité de ses commerces de proximité, des endroits où les citoyens se rendent fréquemment dans le but de faire un achat ou de profiter d un service. Les boulangeries, les épiceries, les pharmacies et les boutiques spécialisées sont des exemples de commerces qui permettent à la fois aux citoyens de «vivre une expérience» tout en «consommant». On y trouve aussi une très grande variété de commerces spécialisés qui sont de plus en plus riches en culture. Des commerçants provenant des quatre coins du monde proposent des produits de leur pays d origine qui étonnent par leurs odeurs et leurs saveurs. Grâce aux Sociétés de développement commercial (SDC), les nombreux commerces de l Est qui sont situés sur les artères commerciales vivent durant toute l année au rythme des différentes activités organisées : ventes-trottoirs, animations du temps des fêtes, amuseurs publics, etc. Pour ceux qui aiment les marchés publics, le marché Maisonneuve situé sur la rue Ontario Est offre de délicieux produits frais. Dans tous les quartiers de l Est, on trouve également plusieurs petits magasins de commodités communément appelés «dépanneurs». Ces derniers sont très appréciés des Montréalais pour les achats de dernière minute puisqu ils sont ouverts tard en soirée, et parfois même 24 heures sur 24. 7

10 Les grandes surfaces Les adeptes des grands centres d achats peuvent notamment déambuler dans les couloirs des Galeries d Anjou et de la Place Versailles qui offrent aux clients un choix de près de 375 boutiques et services à la fine pointe de la mode. Dans chaque quartier, il est aussi possible de s approvisionner dans des supermarchés qu on trouve souvent dans de petits centres commerciaux. Ce type d endroit permet d avoir accès à une offre commerciale extrêmement diversifiée, et très concurrentielle à tel point que les prix sont généralement plus bas qu ailleurs à Montréal. Une communauté tissée serrée Les jeunes Qu ils soient sportifs, artistes ou simplement désireux d échanger avec d autres enfants ou adolescents de leur âge, les jeunes peuvent participer à une panoplie d activités. Offrir aux jeunes montréalais la possibilité de vivre leurs passions, à travers les nombreuses structures et les services adaptés à chacun, représente un défi de taille pour les arrondissements qui organisent à leur intention une multitude d activités tout au long de l année. Les cafés jeunesse ou les maisons de jeunes permettent également à la jeunesse de se retrouver en bénéficiant d animations et d encadrement. 8 Le milieu communautaire Bien ancrés dans leur communauté, plusieurs centres d action bénévole sont accessibles pour soutenir, avant tout, les personnes qui souhaitent s engager au sein de la communauté. Ces organismes recrutent, accueillent et orientent chaque individu qui est prêt à donner de son temps et de son énergie. Les communautés culturelles sont également très bien représentées dans l Est grâce aux 58 organismes et associations présents sur le territoire. Beaucoup de nouveaux arrivants s inscrivent à des activités organisées dans leur quartier pour briser l isolement, tels les cuisines collectives, les ateliers de couture, les activités sociales. Ces différentes activités permettent souvent de développer un nouveau réseau de contacts et de se préparer au marché du travail. Si vous souhaitez vous impliquer plus particulièrement auprès des jeunes, des démunis, des personnes à la retraite, des femmes en situation difficile, sachez que près d une centaine d organismes dédiés à ces populations comptent sur vous. Mon environnement me tient à cœur! Les résidents de l Est disposent de huit écoquartiers et de trois écocentres. Bien implantés dans le territoire, les écoquartiers aident la communauté à prendre en charge et à embellir son milieu de vie. Depuis 1995, les écoquartiers ont mis de l avant de beaux projets comme le programme Ruelle verte, les embellissements de cours d école et les corvées de nettoyage intergénérationnelles qui entretiennent le bon voisinage. Les écocentres sont des sites de réemploi et de récupération des matières résiduelles mis à la disposition de tous les citoyens montréalais. On y reçoit, entre autres, les résidus refusés lors de la collecte des ordures ménagères (matériaux de construction, objets encombrants et résidus domestiques).

11 Véritable paradis pour les résidents bricoleurs, il est même possible d y acheter certains matériaux ou produits recyclés à bon prix. Les avantages de vivre dans l Est Nous assistons actuellement à la réappropriation de l environnement par les résidents qui sont tout particulièrement soucieux de leur qualité de vie. Cette nouvelle réalité est la preuve qu il fait bon vivre dans les quartiers de l Est. Ressources essentielles Association des SDC de Montréal Fédération des Centres d action bénévole du Québec Recyc-Québec Regroupement des écoquartiers L est de Montréal présente aussi une particularité commerciale. On y retrouve huit fois plus de commerces indépendants que d établissements franchisés. Cela signifie que les gens d affaires tiennent à personnaliser leur entreprise. J e m occupe de ma santé! L est de Montréal bénéficie de la présence d un nombre important de centres hospitaliers et de centres de recherche sur son territoire: l Hôpital Maisonneuve- Rosemont, l Institut de Cardiologie de Montréal, le Centre de réadaptation Marie- Enfant du CHU Sainte-Justine, l Hôpital Louis-H. Lafontaine - l Institut universitaire de santé mentale, l Hôpital Maisonneuve- Rosemont, l Hôpital Rivière-des-Prairies et l Hôpital Santa Cabrini. Si vous avez besoin de rencontrer rapidement un médecin généraliste, vous devez savoir que 60 cliniques, 10 polycliniques et un groupe de médecine familiale (GMF) viennent appuyer en première ligne le réseau hospitalier dans les quartiers de l Est. Il faut préciser qu au Québec une clinique est l équivalent d un cabinet médical. Ce n est pas un hôpital privé comme dans de nombreux autres pays. Enfin, 6 centres de santé et de services sociaux (CSSS) et 12 centres locaux de santé communautaire (CLSC) sont à votre disposition pour vous informer et vous aider à répondre à tous vos besoins de santé. Saviez-vous que... En tout temps, 24 heures sur 24, vous pouvez composer le 811 et obtenir ainsi un service de consultation téléphonique gratuit et confidentiel qui permet de joindre rapidement une infirmière en cas de problème de santé non urgent. 9

12 Les avantages de vivre dans l Est Plusieurs investissements majeurs sont envisagés à très court terme dans les hôpitaux desservant l est de Montréal. Ressources essentielles Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Portail de la santé du gouvernement du Québec J e n ai pas le temps de m ennuyer L est de Montréal fait résolument le choix de programmer des activités culturelles riches et toujours renouvelées. Plusieurs de ces activités qui se déroulent tout au long de l année accueillent bien souvent les Montréalais des autres quartiers pour célébrer, chanter et danser. Un cadre exceptionnel L Est peut être fier de ses 176 parcs. Été comme hiver, le public peut même profiter des quatre grands parcs urbains de l est pour s adonner à plusieurs sports, pour pique-niquer ou pour simplement rêvasser. D abord, dans le quartier Rosemont, les résidents peuvent pratiquer le jogging, le golf, le vélo, le ski et la marche de fond au cœur du Parc Maisonneuve situé en plein cœur de la ville. À quelques pas, se trouve l Espace pour la vie qui regroupe quatre institutions muséales vouées à la nature et à l éducation citoyenne. 10 Saviez-vous que... Chaque année, près de Québécois viennent célébrer la fête du Québec le 24 juin au parc Maisonneuve pour le temps d un concert gratuit. Un peu plus à l Est, plus particulièrement dans l arrondissement de Rivière-des-Prairies- Pointe-aux-Trembles, se retrouvent deux parcs régionaux, soit le Parc Nature de la Pointe-aux-Prairies situé à son extrémité nord-est et le Parc du Ruisseau-de-Montigny situé à l ouest de l arrondissement, dans le quartier Rivière-des-Prairies. Ces deux beaux espaces verts offrent une variété d activités récréotouristiques dans un cadre enchanteur où faune et flore se côtoient. Plus au sud, le long du fleuve Saint-Laurent, la promenade Bellerive offre un environnement exceptionnel pour vous détendre ainsi que des activités incroyables. En été, une navette traverse le fleuve jusqu aux Îles de Boucherville et ramène ses passagers le soir sur les berges de l arrondissement de Hochelaga-Maisonneuve.

13 magazines. Chaque bibliothèque de quartier permet non seulement d emprunter des livres près de chez soi, mais elles offrent également des activités culturelles et de loisir pour les petits comme pour les grands. Théâtre/musées et spectacles En parcourant l Est, on a le plaisir de découvrir des lieux prestigieux tels le théâtre Denise- Pelletier et le Musée du Château Dufresne, tous deux situés dans l arrondissement Hochelaga-Maisonneuve. On retrouve de nombreux centres socioculturels au sein de chaque quartier. Par exemple, la Maison culturelle et communautaire de Montréal- Nord, construite en 2006, fait la fierté de sa population. Elle abrite une des bibliothèques de l arrondissement qui possède une collection de livres en langues étrangères, une salle informatique, une salle de spectacles et de nombreux locaux destinés aux activités communautaires. Pour assister aux différents événements ou représentations, l entrée dans les Maisons de la culture est généralement gratuite sur présentation d une preuve de résidence. Les habitants ont donc la chance d enrichir leur vie sociale et culturelle en assistant à des concerts, des pièces de théâtre, des spectacles, des conférences, des expositions, et même des films projetés sur grand écran. Les Maisons de la culture veillent souvent à offrir une programmation diversifiée s adressant à tous les groupes d âge. Pour connaître les représentations ou les activités à venir, il suffit de se procurer le calendrier des évènements auprès de la Maison de la culture de son quartier. Bibliothèques Cloé Jourdain Le réseau des 22 bibliothèques publiques de l est de Montréal fait partie de la Bibliothèque nationale du Québec qui met en consultation non seulement des livres, mais également une large sélection de journaux et de Le Bibliobus, la culture à votre porte Le Bibliobus est une bibliothèque mobile qui dessert de nombreux points de service à Montréal toutes les 2 semaines. Plus de documents puisés à même une collection qui regroupe quelque documents en français et en anglais sont à son bord. Ce service s adresse autant aux jeunes qu aux adultes. Un tour guidé, ça me dit? Quoi de mieux qu un guide professionnel pour connaître son quartier ou les autres arrondissements de Montréal que l on voudrait découvrir. L organisme L Autre Montréal organise régulièrement ce type d activités (www.autremontreal.com). J ai le goût de bouger! Au travers de plus d une cinquantaine de disciplines sportives ouvertes à tous et de ses importantes installations, l est de Montréal affiche son engouement pour le sport. Facteur d épanouissement individuel, mais aussi de cohésion sociale, le sport constitue un élément fédérateur auquel les Montréalais de l Est sont attachés. Le soccer est l exemple par excellence. En effet, la maison de tous les admirateurs de soccer, le stade Saputo, agrandi en 2012, offre un véritable écrin à L Impact de Montréal, l équipe vedette de soccer de la métropole. 11

14 Saviez-vous que... La carte Accès Montréal, disponible dans 72 points de vente, vous permet d obtenir de nombreuses réductions sur vos loisirs. Le coût de cette carte est souvent amorti dès sa première utilisation! Dès que le printemps est définitivement installé, si une envie irrésistible vous prend de jouer au golf en famille ou avec des amis, nul besoin de quitter l île de Montréal. Le Golf municipal de Montréal, situé près du métro Pie-IX, ainsi que le Club de Golf Métropolitain Anjou offrent aux adeptes de ce sport une véritable oasis de verdure et de calme. Les infrastructures sportives sont si diversifiées que chacun peut bouger et se divertir selon ses goûts et ses passions. On peut jouir des nombreux terrains de tennis, se promener dans les sentiers ou faire simplement du jogging. Pour ceux qui aiment les sports d équipe, de nombreuses associations leur tendent les bras en toutes saisons (baseball, hockey, soccer, basketball, etc.), et ce, sans avoir obligatoirement à dépenser une fortune. Pour ceux qui aiment nager, de nombreuses piscines se trouvent sur le territoire. En effet, l est de Montréal possède 26 piscines couvertes ou extérieures et plusieurs dizaines de pataugeoires destinées aux plus petits. L été, il est aussi possible de découvrir l Est «autrement» grâce au réseau de pistes cyclables qui donne un accès rapide aux cours d eau longeant cette partie de l île de Montréal. En hiver, 17 arénas et de nombreuses patinoires extérieures accueillent gratuitement les hockeyeurs et patineurs. Le patin de vitesse est également en plein essor auprès des jeunes des communautés culturelles. Dans les arénas, des horaires spécifiques sont réservés aux enfants et aux familles pour effectuer du patin libre. L étendue de plusieurs grands parcs est telle que cela laisse tout le loisir de chausser des skis de fond. Les avantages de vivre dans l Est L Esplanade du Parc olympique ne cesse de se développer et de diversifier ses activités. Le Planétarium Rio Tinto Alcan nouvellement ouvert contribuera à attirer encore plus les Montréalais et les touristes dans l est de Montréal L embellissement des berges et des parcs contribue au développement des activités récréotouristiques et l écotourisme dans l est de Montréal. Ressources essentielles Les arrondissements de Montréal Le réseau Accès Montréal Le réseau des bibliothèques de Montréal www2.ville.montreal.qc.ca/biblio Le réseau des grands parcs de Montréal Saviez-vous que Club de Golf Métropolitain Anjou Il y a près de 400 km de pistes cyclables sur l île de Montréal. Les non-voyants peuvent désormais pratiquer le vélo, accompagnés d un bénévole en louant un vélo dans l un des centres suivants : le Centre d action bénévole de Montréal-Nord, Vélo Montréal ou l Association de sports pour aveugles de Montréal.

15 Je choisis l EST pour Étudier Les établissements d enseignement de l est de Montréal accueillent plus d une centaine de communautés culturelles et sont, à ce titre, le juste reflet du Québec pluriel d aujourd hui. Étudiants en quête d une première formation, adultes en voie de réorientation ou de perfectionnement, nouveaux arrivants, la mosaïque d individus qui composent ces établissements contribue chaque jour à une tradition d ouverture, d accueil et d accomplissement de soi. Que ce soit pour vos enfants ou pour vous-mêmes, l Est vous propose un éventail de programmes pour vous aider à atteindre vos objectifs. L e système scolaire québécois en bref Le système scolaire québécois comporte quatre niveaux d enseignement : l enseignement préscolaire-primaire, secondaire, collégial et universitaire. À ces niveaux se rattachent la formation professionnelle (secondaire), l éducation aux adultes (primaire et secondaire) et la formation continue (collégial et universitaire). Dans la majorité des cas, la langue d enseignement dans les écoles maternelles, primaires et secondaires est le français conformément à la Charte de la langue française. Cependant, les élèves peuvent être admis à l école anglophone uniquement s ils remplissent les exigences prescrites par la Charte. Ces élèves représentent environ 11,2 % de l effectif des écoles primaires et secondaires du Québec. À partir des études collégiales, les étudiants peuvent, quant à eux, choisir de fréquenter un établissement francophone ou anglophone. Au Québec, il est possible d étudier et de se former tout au long de sa vie. Comparativement à d autres systèmes d éducation, le système québécois permet de nombreuses passerelles entre les diplômes et la formation. Cela signifie que quel que soit son âge, une personne peut envisager de commencer une formation à la condition qu elle détienne les préalables nécessaires. Qu il s agisse d un enfant ou d un adulte, aucun choix de formation n est définitif. Ainsi, toute personne a la possibilité de se réorienter pour optimiser son intégration sur le marché de l emploi. Saviez-vous que... La scolarisation des jeunes est obligatoire au Québec pour tous les enfants âgés de 6 à 16 ans? Il est d autant plus important de respecter cette exigence que la quasitotalité des emplois proposés au Québec exige au minimum un secondaire 5. 13

16 Je choisis l EST pour Légende O N S E Montréal-Nord Rivière-des-Prairies Pointes-aux-Trembles Montréal-Est Anjou Saint-Léonard Rosemont-Petite-Patrie Hochelaga-Maisonneuve

17 Parlez-vous français? Avant d entreprendre n importe quel cursus, chaque personne doit nécessairement évaluer son niveau de français. D abord, il faut savoir que le site du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles offre la possibilité de remplir une demande d admission en ligne pour suivre un cours de français à temps complet dans un établissement ou un centre qui se trouve à proximité du lieu d habitation. (www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/ services/dacf-electronique/index.html). Pour une rentrée scolaire réussie! Les trois cégeps situés dans l Est, soit le Collège de Maisonneuve, le Cégep Marie- Victorin et le Collège de Rosemont, ainsi que plusieurs organismes de ce secteur de l île offrent gratuitement des cours de français à toute personne qui ne maîtrise pas bien la langue ou qui souhaite tout simplement la perfectionner. Des cours à temps complet et à temps partiel ainsi que des formations pour un usage plus technique de la langue sont proposés. Pour les enfants non francophones, il existe dans l Est des classes d accueil visant à favoriser leur intégration linguistique, scolaire et sociale. Ce cursus, qui est temporaire, permet aux élèves de récupérer le cycle normal après avoir acquis un niveau de français suffisant. L est de Montréal regroupe plus d une centaine d écoles maternelles et primaires ainsi que près d une trentaine d écoles secondaires. De ce nombre on note 23 écoles primaires et 11 écoles secondaires anglophones. Peu importe où vous habitez dans l Est et votre langue parlée, vous aurez la possibilité de scolariser vos enfants dans une école proche de votre résidence. Plusieurs écoles primaires et secondaires proposent des programmes particuliers de formation tels que l anglais intensif en 6 e année, le programme sport-étude, le programme citoyen du monde, etc. Pour plus d informations sur ces services, renseignez-vous auprès d une des deux commissions scolaires de l est de Montréal, soit la Commission scolaire de la Pointe-del île (CSPI) et de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Ces dernières ont pour rôle d assurer à la population un accès à des services éducatifs diversifiés et de qualité. D ailleurs, elles mettent à la disposition des parents un bureau d inscription et d organisation scolaire spécifique pour les enfants âgés de 5 à 17 ans nés hors Canada. Saviez-vous que... Les commissions scolaires de l Est proposent des cours pour les adultes qui souhaitent améliorer leurs connaissances de base. 16

18 Mon enfant cégépien! Suivant le choix de l étudiant, les études collégiales servent à le préparer à son entrée à l université ou sur le marché du travail. Cette phase d enseignement est validée par un diplôme d études collégiales (DEC) à vocation universitaire ou professionnelle. Les trois cégeps de l Est offrent une palette de programmes préuniversitaires et techniques qui permettent aux étudiants de cheminer dans les domaines des sciences exactes, des sciences humaines ou encore des arts et lettres. Concernant les formations techniques, ces trois cégeps réunissent près d une trentaine de formations destinées à former les étudiants qui souhaitent se spécialiser en vue d accéder plus rapidement au marché du travail. Je veux fréquenter une université? L enseignement universitaire est divisé en trois cycles. Le premier cycle est généralement validé par le baccalauréat (3 à 4 années d études selon le programme), le second cycle conduit à la maîtrise (2 années d études après le baccalauréat), et enfin le troisième cycle est sanctionné par un doctorat qui est principalement destiné à former des chercheurs. Pour poursuivre vers le cursus universitaire, les étudiants doivent s inscrire dans l une des quatre universités montréalaises situées vers le centre de la métropole. Pour apprendre un métier rapidement La formation professionnelle s adresse tant aux adultes qu aux jeunes étudiants qui souhaitent s orienter directement vers le marché du travail. Les cégeps de l est de Montréal et les commissions scolaires proposent près de 160 programmes différents en formation continue et régulière destinée aux étudiants qui souhaitent acquérir des compétences utilisables dès leur arrivée en entreprise. Ces formations permettent d obtenir les diplômes suivants : un diplôme d études professionnelles (DEP), une attestation de spécialisation professionnelle (ASP), une attestation d études collégiales (AEC) ou un diplôme d études collégiales (DEC). Par souci de permettre aux étudiants de concilier leur vie professionnelle, familiale et estudiantine, tous ces établissements d enseignement planifient les horaires en conséquence. Enfin, on compte 6 écoles de métiers dans l est de Montréal. Elles sont destinées à former parallèlement des professionnels dans des domaines très spécialisés et à préparer leur entrée sur le marché du travail. Saviez-vous que... Les commissions scolaires et les cégeps octroient des bourses sous certaines conditions. Renseignez-vous auprès de votre établissement pour connaitre les conditions et les critères d octroi. 17

19 Apprendre tout en travaillant Au Québec, ce n est pas parce que vous avez quitté les bancs d école que vous devez systématiquement renoncer à suivre des formations. Certaines entreprises disposent de leur propre cursus de formation qui permet d apprendre et d évoluer au sein de l organisation. Il faut également savoir que toutes les entreprises dont la masse salariale annuelle dépasse 1 million de dollars sont obligées d investir l équivalent d au moins 1 % de celle-ci dans des actions de formation visant le développement des compétences de ses salariés. Il est donc intéressant de s informer auprès d un nouvel employeur pour savoir si l entreprise propose des formations. Faire reconnaitre officiellement mes connaissances et mon savoir-faire La reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) est un processus qui permet aux adultes de faire reconnaître officiellement leurs compétences acquises au cours de leur vie. Chez les personnes immigrantes, le processus de reconnaissance officielle est considéré primordiale dans l intégration au marché du travail. Pour en savoir davantage sur la reconnaissance des acquis et des compétences, il suffit de communiquer avec les conseillers en emploi de l est de Montréal, les commissions scolaires ou de visiter le Portail de la reconnaissance des compétences. Les avantages d étudier dans l Est L Est dispose d un réseau important d établissements qui permet tant aux étudiants en formation régulière qu aux adultes en formation continue de se former, et ce, quel que soit leur niveau. Les établissements d enseignement de l Est font aussi preuve d une grande flexibilité. À titre d exemple, le programme auquel participe le Collège de Rosemont permet d assister aux cours à partir de chez soi ou de n importe quel lieu qui dispose d une connexion Internet. Étudier dans l Est, c est aussi se donner la possibilité d accéder aux réseaux d entreprises auxquels les établissements d enseignement sont affiliés. Ces réseaux sont utiles aux étudiants diplômés pour leur intégration dans le marché de l emploi. Par exemple, le projet e-passeport réalisé par le Cégep Marie-Victorin ou les dispositifs d intégration professionnelle des personnes immigrantes en technologies de l information permettent d optimiser les chances d intégrer une entreprise à la fin des études. Ressources essentielles Cégep Marie-Victorin Collège de Maisonneuve Collège de Rosemont Commission scolaire de la Pointe-de-l Île Commission scolaire de Montréal Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Ministère de l Immigration et des Communautés culturelles Portail de la reconnaissance des compétences 18

20 Je choisis l EST pour Travailler Quel que soit son pays d origine, lorsqu une personne immigre au Québec, elle le fait généralement pour nourrir le rêve d accéder à de meilleures conditions de vie et de bénéficier de nouvelles perspectives professionnelles. Le souhait de tout nouvel arrivant consiste souvent à se trouver un emploi rapidement lui permettant ainsi de réaliser ses objectifs. Depuis quelques années, le Québec connaît des besoins grandissants en matière de main-d œuvre. Ainsi, entre 2006 et 2013, emplois ont été créés. Cette situation permet à de nombreux immigrants de venir s installer chaque année au Québec et de profiter des secteurs d activités porteurs qui auront forcément besoin de travailleurs. Le Québec emploie aujourd hui plus de 4 millions de travailleurs, dont près de 2 millions sont des femmes. Comme dans tous les pays développés, le Québec regroupe la plupart de ses emplois dans le secteur des services qui représente 75 % de l emploi total, tandis que le secteur de la production des biens représente 25 %. Être un nouvel arrivant et s inscrire dans une démarche de recherche d emploi nécessite d adapter sa stratégie de recherche au marché du travail dans lequel on veut évoluer. Les prochains paragraphes ont pour objectif de fournir des informations essentielles pour réussir votre intégration en emploi. Les grandes étapes de la recherche d emploi Information sur le marché du travail Mon objectif professionnel Définir à court et moyen terme les métiers que l on souhaite exercer Trouver les appellations de sa profession Se renseigner sur la réglementation au Québec de sa profession Mon secteur professionnel Identifier les sources d information sur son secteur d activité Identifier les entreprises de son secteur d activités Bilan de compétences et besoin de formation Déterminer les compétences que l on possède et celles à acquérir Plan de formation pour acquérir les compétences qui manquent La recherche d emploi Les outils de recherche d emploi L entretien d embauche L intégration en emploi 19

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail

Sommaire. www.guidesulysse.com. http://www.guidesulysse.com/catalogue/ficheproduit.aspx?isbn=9782894644591

Sommaire. www.guidesulysse.com. http://www.guidesulysse.com/catalogue/ficheproduit.aspx?isbn=9782894644591 Sommaire www.guidesulysse.com 8Sommaire Introduction 12 1 La question financière 15 Coût des études universitaires 17 Budget minimum pour étudier à Montréal 18 Se faire un budget 18 La grille budgétaire

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Attestation d études collégiales Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Le programme d attestation d études collégiales (AEC) Courtage immobilier résidentiel est d une durée de 570 heures L'objectif

Plus en détail

ENTREPRENDRE COLLABORER RÉUSSIR DANS L'EST DE MONTRÉAL

ENTREPRENDRE COLLABORER RÉUSSIR DANS L'EST DE MONTRÉAL ENTREPRENDRE COLLABORER RÉUSSIR DANS L'EST DE MONTRÉAL Important bassin de population et d emplois, l Est de Montréal a tous les atouts pour se redéfinir : en premier lieu, son capital humain, ses PME

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles?

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? FAQ // coopératives d habitations étudiante Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? Pas du tout! Mise à part qu elles soient dédiées à la population

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE SOUTIEN AUX FAMILLES DE LA VILLE DE STANSTEAD EN COLLABORATION AVEC LA CAISSE DESJARDINS DE STANSTEAD DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE DE BIENVENUE Projet rédigé par : Le

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté par le conseil d administration le 16 juin 2015 (résolution numéro CA-015-0942) et déposé au ministère de l Éducation,

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

AUX ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

AUX ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX BIENVENUE AUX ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX cegepat.qc.ca Photos : Hugo Lacroix,, Mathieu Dupuis, Fanny Chapelle, Cégep AT. NOS PROGRAMMES TECHNIQUES Technologie forestière Technologie du génie civil Technologie

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Dans le but d alléger le texte et d en faciliter la lecture, le masculin a été utilisé comme genre neutre pour désigner aussi bien

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE!

VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE! METTEZ VOTRE EXPÉRIENCE À PROFIT, DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAUTAIRE! VOUS AVEZ 50 ANS ET PLUS? www.csmoesac.qc.ca DANS LE SECTEUR D EMPLOI DE L ÉCONOMIE SOCIALE

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

La question financière. www.guidesulysse.com

La question financière. www.guidesulysse.com 1 La question financière Connaître le coût des études à Montréal, faire un budget efficace et réaliste, trouver des moyens pour financer ses études et comprendre les conséquences de l endettement, voilà

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA FRANÇAIS PROSPECTUS INTERNATIONAL LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA International LETHBRIDGE COLLEGE Lethbridge College, le plus important collège communautaire subventionné par l État, est ouvert depuis 1957.

Plus en détail

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ La ville de L Assomption est plus dynamique et plus belle que jamais, reconnue ici et ailleurs pour sa qualité de vie et son environnement exceptionnel. Dans

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

1. L École de Langues du Collège Vanier

1. L École de Langues du Collège Vanier Guide d information 1. L École de Langues du Collège Vanier 2. Le Collège Vanier 3. Installations et Ressources 4. Montréal 5. Programme intensif d anglais 6. Curriculum 7. Programme de base en français

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

Information sur l approche orientante pour compléter celle diffusée sur ce site

Information sur l approche orientante pour compléter celle diffusée sur ce site Information sur l approche orientante pour compléter celle diffusée sur ce site http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/csc/general/chacun/chacun.html (document À chacun son rêve) http://www.itopo.qc.ca/ Information

Plus en détail

Étudiant étranger. Faire votre demande d admission

Étudiant étranger. Faire votre demande d admission École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal 1822, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H3H 1J8 Téléphone : 514 350-8049 emrtm@csdm.qc.ca Étudiant étranger Voici l information

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires

CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires Déposé à la session ordinaire du conseil municipal le lundi 2 février 2009 Plan d affaires du Centre Meredith Version 5.3.1 Le 27 janvier 2009 Table

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date :

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date : TITRE : Règles d application du Cégep régional de Lanaudière à L Assomption relatives au Règlement n o 6 sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d établissement

Plus en détail

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Emplois d été Échange étudiants YMCA Le programme Emplois d'été Échanges étudiants du YMCA est un programme national unique en son genre qui permet à

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Rapport final Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Projet 13574-010 Décembre 2010 507, place d Armes, bureau 700 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone : 514-982-2464 Télécopieur : 514-987-1960

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

FAQ LES ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX ET L IMPÔT SERVICE DE SOUTIEN À LA DÉCLARATION DE REVENUS 2012

FAQ LES ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX ET L IMPÔT SERVICE DE SOUTIEN À LA DÉCLARATION DE REVENUS 2012 FAQ LES ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX ET L IMPÔT SERVICE DE SOUTIEN À LA DÉCLARATION DE REVENUS 2012 Ce document ne contient que des informations générales sur les étudiants internationaux et l impôt. Pour

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa.

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa. MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE L'OUTAOUAIS SOUMIS À LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME SUR L AVENIR DU CENTRE-VILLE DE GATINEAU GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007 Société d=histoire

Plus en détail

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE BOÎTE À OUTILS DU PROJET VERSION JUIN 2012 EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE Sondage en ligne du QVAS PlateauEst Juin 2010 Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES www.usaintlouis.be Une université au cœur de Bruxelles p.1 Des faits et des chiffres p.2 Recherche p.3 Conférences p.3 Enseignement et langues p.4 Bibliothèque p.6 Publications

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Documents requis et instructions pour l inscription

Documents requis et instructions pour l inscription Documents requis et instructions pour l inscription Dans un premier temps, le C.E.I. inscrit tous les étudiants au Programme et, par la suite, au(x) cours. Compléter et signer (4 signatures requises) le

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques PORTRAIT COMMERCIAL Service de la mise en valeur du territoire Direction de l urbanisme et du développement économique SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE Mission de la SDC Faire du village de une destination

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES

POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES PRÉAMBULE La Ville de Magog met les salles du centre communautaire, de l Espace culturel de Magog ainsi que la salle communautaire d Omerville à la disposition des organisations

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉCOLE LÉCOLE POLYTECHNIQUE

PRÉSENTATION DE L ÉCOLE LÉCOLE POLYTECHNIQUE PRÉSENTATION DE L ÉCOLE LÉCOLE POLYTECHNIQUE Pierre Baptiste, professeur et Directeur Mario Bourgault, professeur Département de mathématiques et génie industriel École Polytechnique Montréal 2012 2 L

Plus en détail

Bienvenue à l'université de Montréal

Bienvenue à l'université de Montréal Bienvenue à l'université de Montréal C est avec plaisir que nous vous souhaitons la bienvenue à l Université de Montréal! Vous faites maintenant partie de la plus grande université de langue française

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Un guichet unique auquel confier l ensemble de vos communications

Un guichet unique auquel confier l ensemble de vos communications Un guichet unique auquel confier l ensemble de vos communications Dossier de présentation Mission Comm1tout est un guichet unique auquel confier l ensemble de vos communications! Relations publiques, conception

Plus en détail

Les dépenses admissibles du travailleur autonome

Les dépenses admissibles du travailleur autonome Les dépenses admissibles du travailleur autonome Janvier 2015 Avis au lecteur Ce document explique des situations fiscales courantes dans un langage accessible et ne remplace pas les dispositions prévues

Plus en détail

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS NOVEMBRE 2012 LES TERRASES ST-SULPICE PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice Plan d actions du Quartier Latin CONSOLIDATION

Plus en détail

Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration

Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration Atteignez de nouveaux sommets! www.umoncton.ca/mbaenligne Atteignez de nouveaux sommets! Souhaitez-vous occuper

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE GUIDE DU DEMANDEUR

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE GUIDE DU DEMANDEUR PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE GUIDE DU DEMANDEUR Guide sur le programme d aide financière aux participants des camps de jour artistiques du Camp des Arts Créations Etc... WWW.CREATIONS-ETC.ORG Programme

Plus en détail

Développement d applications pour appareils mobiles - LEA.C4

Développement d applications pour appareils mobiles - LEA.C4 Attestation d études collégiales Développement d applications pour appareils mobiles - LEA.C4 Le programme d attestation d études collégiales (AEC) Développement d'applications pour appareils mobile, d

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PRÉBUDGETAIRES BUDGET 2014-2015 PRIORITÉ EMPLOI Ministère des Finances et de l Économie

Plus en détail

étudier en... Canada

étudier en... Canada étudier en... Canada Dans cette publication, vous trouverez les informations de base nécessaires pour vous aider à trouver votre formation, à la financer et à préparer votre séjour. De nombreux sites internet

Plus en détail