Difficultés des personnes aveugles ou malvoyantes sur certains types nouveaux de cheminements: Analyse des besoins et Recommandations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Difficultés des personnes aveugles ou malvoyantes sur certains types nouveaux de cheminements: Analyse des besoins et Recommandations"

Transcription

1 Difficultés des personnes aveugles ou malvoyantes sur certains types nouveaux de cheminements: Analyse des besoins et Recommandations

2 La LOI du 11 Février 2005 renforce les obligations des collectivités oblige à une prise en compte de tous les handicaps Les Personnes Aveugles ou Malvoyantes (PAM) 1.2 à 1.5 Mi dont per. non voyantes Utilisent le bruit, les dénivelées, le bâti pour s orienter, se déplacer Des difficultés dans certains aménagements existants parmi les Zone30, aire piétonne, piste cyclable sur trottoir, Tramway, double sens cyclables

3 Le CERTU a commandé une étude à l INEREC Etude dirigé par M. Gérard UZAN Objectifs: recueillir le vécu des PAM pour mieux connaître comment ils appréhendent leurs déplacements Méthode: Le Groupe de Parole

4 Méthodologie Réunir un groupe de PAM avec des degrés de handicaps différents Les faire parler en posant des questions ouvertes Participation de techniciens voirie et d instructeurs de locomotion 4 sites: Grenoble, Lille, Valenciennes et Strasbourg choisies pour l'existence de tramway, de déplacements cyclistes... Déroulement Demi journée d échange en groupe Demi journée d atelier ambulatoire

5 Questions et PISTES DE REFLEXION Absence de trottoir: liberté trop grande? Véhicules Double silencieux: danger? sens cyclable: collision? Partage de l espace: oui, non, avec qui? Revêtements podotactiles: ou et comment? Signalisation active: wifi, bluethoof Mobilier urbain statique et mobile Etc

6 4 thèmes supports La vunérabilité Zone 30, zone de rencontre, aire piétonne Zone cyclable, double sens cyclable Priorité du piéton à la traversée

7 Les questions posées par M. UZAN Une ville facile à vivre? Une ville difficile à vivre? Pour une ville idéale, quels aménagements? Comment envisagez vous le partage de la rue? Connaissez-vous Le les zones 30? tram et vous? Les vélos et vous? Le principe de vulnérabilité: le plus faible par rapport au plus fort

8 Cette étude a permis: D identifier les perceptions et les informations utilisées pour leurs déplacements D envisager des pistes d aménagement pour les nouveaux types de zones D observer les craintes exprimées lors de l atelier ambulatoire

9 Remarques générales La gestion du risque de collision L effet dalle avec l aplanissement et l homogénéisation podotactile des matériaux L existence informative d éléments saillants sans valeur Suppression de la signalétique de traversée Le Gabarit Limite d'obstacle (zone de sécurité) du tram non matérialisé non détectable

10 Constats Les Pam adoptent des stratégies adaptées à une infrastructure Suivre le cadre bâti Suivre le bord du trottoir donc pas de potelet et hauteur de trottoir détectable Recherche du contraste: balisage ou frontière Le chien guide est éduqué pour reconnaître le trottoir et des signaux au sol

11

12 Les objectifs de nombreux aménagements Le partage de l espace pour tous les usagers Un projet valorise une esthétique plus visuelle et une mobilité multifonctionnelle Les contraintes budgétaires induisent une infrastructure statique, homogène et minérale

13 Les inquiétudes sur les aménagements existants rencontrés Appauvrissement des informations nécessaires à la sécurité, l information et l orientation Homégénéisation des voies Choix purement esthétique des matériaux sans apport informationnel Absence de contraste L aplanissement des cheminements: information strictement visuelle Le Gabarit Limite d'obstacle du tram: insécurité et stress: absence de contraste et de limites

14

15 Les situations critiques Toute situation source de risque ou de danger sera contournée Recherche assistance d un autre itinéraire ou d une Perte d autonomie

16 : les 4 THEMES SUPPORTS La vulnérabilité La PAM hiérarchise l échelle de vulnérabilité Elle reste toujours exposée à un risque de collision que l autre gère La PAM ne sait pas quand elle entre, est ou sort d un espace La PAM pense que les autres usagers intègrent moins ce principe, elle préfère les espaces distribués et délimités

17 : les 4 THEMES SUPPORTS Les Zones 30 et aires piétonnes Sentiment Des d'insécurité si absence de trottoir difficultés de localisation et d orientation Des difficultés de construction de l espace: aplanissement, délimitation par potelets Faiblesse podotactile des contrastes visuelles Des et aménagements plus pour l esthétique que pour le répérage

18 : les 4 THEMES SUPPORTS Zone cyclable et double sens cyclable Pour les Pams: le cycliste perçu comme trop souvent imprudent et recherchant à garder son élan au mépris du danger Ils pensent que les cyclistes reportent la gestion du risque sur la pam sans canne, car ces cyclistes estiment qu ils sont vus Les moteurs couvrent la circulation des vélos Rejet des trottoirs cyclables ou piste à niveau sans marquage physique Le marquage des désorienter lejournee chien RST 2008 pistes cyclables peut

19 : les 4 THEMES SUPPORTS Priorité du piéton à la traversée dans les futures zones de rencontre Difficultés d une construction mentale d'une évolution de la règle de priorité en traversée et de sa traduction en terme d'aménagement Si le marquage du passage piéton est absent, sentiment que la PAM est fragilisée pour sa traversée Le chien guide est désorienté

20 : Les propositions Sensibilisation et formation nécessaires

21 : Les propositions Travail sur une nouvelle signalétique au sol pour apporter des réponses aux failles mises en évidence

22 : Les propositions Un guide de recommandations d aménagements

23 : Les propositions Exploitation des nouvelles technologies

24 : Les propositions Une réflexion sur le Gabarit limite d'obstacle, matérialisation?

25 : en conclusion Les Personnes Aveugles et Malvoyantes Leur vulnérabilité est accrue par la perte d informations Sont réticents devant les nouveaux types d aménagement Préfèrent des espaces délimités Demandent une meilleure application de la réglementation Sont prêt à intégrer les nouvelles technologies

26 En conclusion pour les aménageurs Un des enjeux du développement des zones 30, zone de rencontre et aire piétonne du décret est la prise en compte des personnes aveugles ou malvoyantes dans l'esprit de la loi 2005 sur l'accessibilité. Beaucoup est déjà possible, et doit déjà être fait, mais il reste des questions qui attendent des réponses adaptées.

27 Merci pour votre attention

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

PERMIS D AMENAGER AMENAGEMENT DE RUES - D EMERAUDE, - DU CLOS-POULET - DES MAGDELEINES REUNION PUBLIQUE

PERMIS D AMENAGER AMENAGEMENT DE RUES - D EMERAUDE, - DU CLOS-POULET - DES MAGDELEINES REUNION PUBLIQUE AMENAGEMENT DE RUES - D EMERAUDE, - DU CLOS-POULET - DES MAGDELEINES REUNION PUBLIQUE 7 janvier 2016 REUNION PUBLIQUE PERMIS D AMENAGER COMMUNE DE St Méloir des Ondes Place de la Maire BP 30 35 350 St

Plus en détail

Les zones de rencontre

Les zones de rencontre Une Voirie Pour Tous «La vie des zones de rencontre : De la conception à l entretien durable» Les zones de rencontre Réglementation et recommandations Auteur : François MENAUT Service : Cerema DTerSO DTISPV/GSPV

Plus en détail

COTITA IDF : Club Mobilités Douces, le 21 octobre 2013. Alain Boulanger direction de la voirie et des déplacements Ville de Paris

COTITA IDF : Club Mobilités Douces, le 21 octobre 2013. Alain Boulanger direction de la voirie et des déplacements Ville de Paris Cohabitation vélos et personnes en situation de Handicap Alain Boulanger direction de la voirie et des déplacements Ville de Paris Cohabitation vélos et personnes en situation de Handicap 1-les personnes

Plus en détail

Montpellier à 30 km/h

Montpellier à 30 km/h Montpellier à 30 km/h Un rêve passéiste ou une voie d avenir pour une ville à taille humaine? Marc le Tourneur Expert mobilité - Collectif Montpellier Ville 30 16 janvier 2014 Sommaire 1 2 3 4 5 Réflexions

Plus en détail

Une Voirie pour Tous

Une Voirie pour Tous Diapo 1 Une Voirie pour Tous :1 Bandes de guidage à Montpellier 2 Tricycle électrique pour personnes âgées Continuité des cheminements Partie 1 : Les cheminements La notion de "bande passante" Continuité

Plus en détail

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 Plan Rappels règlementaires Cheminements et trottoirs Escaliers Équipements et mobilier urbains Traversée de chaussée Feux de circulation permanents Emplacements

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ. Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88

ACCESSIBILITÉ. Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88 Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88 WWW.SOCOBOIS.FR SOCOBOIS@SOCOBOIS.FR Socobois lance une nouvelle activité : Les produits

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques pour l aménagement de cheminements piétons accessibles à tous

Guide de bonnes pratiques pour l aménagement de cheminements piétons accessibles à tous Les manuels du MET numéro 10 octobre 2006 Guide de bonnes pratiques pour l aménagement de cheminements piétons accessibles à tous Références légales RW99 (version 2004) Dalles de repérage G. 5.5 DALLES

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

Loi du 11 février 2005. L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Loi du 11 février 2005. L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Loi du 11 février 2005 L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie Direction Départementale des Territoires des Yvelines Séance du 30 octobre 2012 Intervenant : François ALEMANY Chargé d opérations DREAL

Plus en détail

Politique du Vélo Communauté Urbaine de Strasbourg. Trophée vélo 2007

Politique du Vélo Communauté Urbaine de Strasbourg. Trophée vélo 2007 Politique du Vélo Communauté Urbaine de Strasbourg Trophée vélo 2007 1 La Communauté urbaine de Strasbourg 28 communes 460 000 habitants 316 km2 28 km 16 km 2 Domaines de compétence La CUS intervient,

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

L'accessibilité des commerces

L'accessibilité des commerces L'accessibilité des commerces Application de la Loi du 11 Février 2005 ADELPHEA Conseils en Collectivités 3, Chemin du Vieux-Tessy 74370 - METZ-TESSY Réunion d'information du 7 Février 2011 adelphea@dbmail.com

Plus en détail

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS :

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS : 1 Michel Marec 9 juin 2009 Commission Espaces Publics Conseil de Quartier Bas des Pentes Presqu'île 1 Place d Albon 69001 Lyon T 04 72 00 93 98 michelmarec@numericable.fr Objet : Traversée à vélo de la

Plus en détail

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Numéro de participant : Projet ALPHA Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Nous souhaiterions en savoir un peu plus sur ce que vous pensez

Plus en détail

Urbain. Certu. Les personnes à mobilité réduite (PMR) Savoirs de base en sécurité routière. FICHE n 04. août 2010

Urbain. Certu. Les personnes à mobilité réduite (PMR) Savoirs de base en sécurité routière. FICHE n 04. août 2010 Certu Savoirs de base en sécurité routière FICHE n 04 août 2010 Les personnes à mobilité réduite (PMR) Cette fiche est destinée à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d approximation

Plus en détail

fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement

fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement fiche l aire de livraison son utilisation, ses usagers, les principes d aménagement 1 Pourquoi aménager des aires de livraison? d l espace urbain est contraint et la non-prise en compte des livraisons

Plus en détail

Quelques rappels essentiels pour une bonne prise en compte des vélos dans le cadre des projets de tramway

Quelques rappels essentiels pour une bonne prise en compte des vélos dans le cadre des projets de tramway Les aménagements cyclables Quelques rappels essentiels pour une bonne prise en compte des vélos dans le cadre des projets de tramway Dominique BEAND CEU Voirie, espace public 1 La prise en compte des vélos

Plus en détail

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées SML Focus Accessibilité des locaux aux personnes handicapées Bien connaître les obligations qui vous concernent Définition, types et catégories des ERP Les locaux des professionnels de santé ouverts aux

Plus en détail

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03)

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03) UTP / OFT / HTP Concept pour handicapés: Remontées mécaniques D-F Page 1/5 Concept pour les handicapés funiculaires et téléphériques: profils d exigences fonctionnels Remontées mécaniques: infrastructure

Plus en détail

L AIRE PIETONNE. Le caractère permanent ou temporaire

L AIRE PIETONNE. Le caractère permanent ou temporaire L AIRE PIETONNE DEFINITION 1 «aire piétonne : section ou ensemble de sections de voies en agglomération, hors routes à grande circulation, constituant une zone affectée à la circulation des piétons de

Plus en détail

Camille BRUNET Ingénieure Circulations Douces

Camille BRUNET Ingénieure Circulations Douces GUIDAGE DES PMR DANS LES TRAVERSEES PIETONNES DE CHAUSSEES Camille BRUNET Ingénieure Circulations Douces Cadre réglementaire Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Restitution des diagnostics Le 10 septembre 2015 www.a2ch.fr A2CH Bureau d études en accessibilité handicapés du cadre bâti et de la voirie

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering les gares à pied besoins multiples d usagers multiples «Vers, sur, sous et à travers la gare Accès et traversées pour les modes doux» / Journée d étude Soleure 15 mai 2012 Photos van de Wetering D. von

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée du Pas de Sagatte (secteur Diois Gervanne)

Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée du Pas de Sagatte (secteur Diois Gervanne) Mountain Bikers Foundation Maison de la Montagne 5, Rue Raoul Blanchard 38000 GRENOBLE Tél. : 09.51.13.81.84 Mail : info@mbf-france.fr Projet de réhabilitation et de sécurisation du chemin de grande randonnée

Plus en détail

Besoins et attentes des habitants en Basse-Normandie en matière d équipements publics

Besoins et attentes des habitants en Basse-Normandie en matière d équipements publics mars 2010 Besoins et attentes des habitants en Basse-Normandie en matière d équipements publics Enquête BVA réalisée entre le 10 et le 21 février auprès d un échantillon de 192 habitants de Basse-Normandie

Plus en détail

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea.

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea. enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 Relative AUX AMéNAGEMENTs et aux infrastructures DE LA LIGNE TEOR T3 à canteleu www.la-crea.fr

Plus en détail

Ville accessible à tous

Ville accessible à tous Ville accessible à tous Quelles solutions pour quels usages? Des solutions techniques pour la chaîne de déplacement Les bandes de guidage : état de l'art sur les caractéristiques et implantations Emilie

Plus en détail

L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle

L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle L intermodalité: au coeur d une offre de transport durable concurrentielle Contenu de la présentation Définition de l intermodalité Évolution de la mobilité urbaine Les trois piliers de l intermodalité:

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CHARTE DU PIÉTON DE LA VILLE DE MONTRÉAL

RECOMMANDATIONS POUR LA CHARTE DU PIÉTON DE LA VILLE DE MONTRÉAL RECOMMANDATIONS POUR LA CHARTE DU PIÉTON DE LA VILLE DE MONTRÉAL L Institut Nazareth et Louis-Braille (INLB) tient tout d abord à souligner l initiative de la Ville de Montréal, conviant différents partenaires

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante. 2. Un projet définissant une homogénéité des traitements

1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante. 2. Un projet définissant une homogénéité des traitements 1. Un projet clarifiant une trame urbaine existante La ville de Saint Leu la Forêt a l'avantage des villes à taille humaine. Elle dispose d une multitude d attraits tous valorisants, une histoire riche,

Plus en détail

L information destinée aux personnes à mobilité réduite dans les transports en commun

L information destinée aux personnes à mobilité réduite dans les transports en commun L information destinée aux personnes à mobilité réduite dans les transports en commun Présentation de l étude lors de la 2 ème journée d information Predim Atec Its Lundi 28 novembre 2005 La commande et

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère?

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? 6e Journée Réseau «Ville Accessible à Tous» : Quelles démarches pour le cadre bâti existant Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? CERTU - Département «Maîtrise Laurent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif

La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif Rencontre avec les collectivités Février 2015 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Seine-Maritime

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Système suisse de lignes de guidage

Système suisse de lignes de guidage Fiche technique N 14/05 Etat: décembre 2005 Marquages tactilo-visuels pour piétons aveugles et malvoyants Objectif Les marquages tactilo-visuels facilitent l orientation et augmentent l autonomie et la

Plus en détail

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Sécurité routière Communication CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Service DRGTS Unité Sécurité routière Intervenant Gaëlle Le Bars-Eslan Date 26 février

Plus en détail

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 11/05/2010 IWSM 1 Le Projet de Service de Santé Mentale = un processus dynamique Diagnostique (état des lieux) Autoévaluation Définition des objectifs et du plan d action

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Montréal

Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Montréal Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Présenté dans le cadre de l élaboration du Plan local de déplacement de Ville-Marie Montréal Déposé le 7 octobre 2015 Aux consultations

Plus en détail

Les infrastructures cyclables d aujourd hui sont-elles compatibles avec le vélo électrique?

Les infrastructures cyclables d aujourd hui sont-elles compatibles avec le vélo électrique? Les infrastructures cyclables d aujourd hui sont-elles compatibles avec le vélo électrique? Colloque ATE «vélos 1/ 32 Sommaire Introduction Différences d utilisation VAE 25/VAE 45 Cadre juridique Comportement

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

Les coupures urbaines

Les coupures urbaines M1 AUDT ENVAR et GMT Les coupures urbaines Paris, Hôtel de ville 31 mars 2015 Frédéric Héran CLERSE université de Lille 1 frederic.heran@univ-lille1.fr http://heran.univ-lille1.fr/ Les coupures urbaines

Plus en détail

Approches en matière de PIIA

Approches en matière de PIIA Approches en matière de PIIA Démarche méthodologique PIIA - Beloeil à la Ville de Beloeil AQU 27 octobre 2012 Portrait de la Ville de Beloeil Située en Montérégie; En bordure de la rivière Richelieu et

Plus en détail

Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo

Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo Promotion des mobilités douces et soutien aux mesures en faveur du vélo Conférence de presse du 16 mai 2013 Pourquoi encourager les mobilités douces Flexibilité Rapidité sur de courtes distances Bien-être

Plus en détail

Un métier de «terrain»

Un métier de «terrain» Un métier de «terrain» Institut d Éducation Sensorielle L Institut d Éducation Sensorielle, est un établissement médico-social, fonctionnant sur notification de la MDPH (Maison Départementale des Personnes

Plus en détail

Stationnement réservé Projet Agenda 21 : Aixccessibilité!

Stationnement réservé Projet Agenda 21 : Aixccessibilité! Stationnement réservé Projet Agenda 21 : Aixccessibilité! S. Compain A-L.Goumon C. Terral - R. Faucher (Référent) Promotion 2014-2015 Le stationnement réservé, facteur essentiel de la mobilité des personnes

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P )

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) 1 1 1 I. DEFINITION D UN E R P Article R123-2 du C.C.H (décret 2007-1327 du11.09.2007) Constitue un établissement recevant du public tout bâtiment,

Plus en détail

Une diversité d espace

Une diversité d espace Qu est ce que c est? Une question complexe? La signalétique oriente, aide à localiser, informe et sécurise l usager au sein d un espace. On distingue les signalétiques directionnelle et culturelle. Elle

Plus en détail

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11 Strasbourg veut passer à 30km/h Dossier de presse Février 2011 Contact presse Suzy Boulmedais / +33 (0)3 88 60 93 89 suzy.boulmedais@strasbourg.eu 2 SOMMAIRE 1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire

Plus en détail

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau Mobilité urbaine efficace et durable Suzanne Lareau Brain storming Imaginez un moyen de déplacement, efficace sur de courtes distances (5 km), peu coûteux, qui ne pollue pas, ne fait pas de bruit et qui

Plus en détail

Information sur la police de la navigation sur la Loire

Information sur la police de la navigation sur la Loire Information sur la police de la navigation sur la Loire Direction Départementale des Territoires du Loiret Service Loire Risques et Transports POLE LOIRE 133 km de Loire Quel Statut pour la Loire? A) Fait

Plus en détail

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.ch Position www.fussverkehr.ch www.mobilitepietonne.ch www.mobilitapedonale.ch 2010/11 Passages piétons en

Plus en détail

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC

GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC Accessibilité à l espace public GUIDE D ACCESSIBILITÉ À L ESPACE PUBLIC FICHES TECHNIQUES Guide d accessilité à l espace public Accessibilité à l espace public Fiche de cas n 1a Passage piéton HAUTEUR

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Besoins et attentes des habitants en Haute-Normandie en matière d équipements publics

Besoins et attentes des habitants en Haute-Normandie en matière d équipements publics mars 2010 Besoins et attentes des habitants en Haute-Normandie en matière d équipements publics Enquête BVA réalisée entre le 10 et le 21 février auprès d un échantillon de 197 habitants de Haute-Normandie

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Signalétique Multisensorielle

Signalétique Multisensorielle sigma systems Signalétique Multisensorielle Accessibilité pour Tous dans les Etablissements Recevant du Public sigma systems signalétique des lieux publics Siège Social : ZA de Kerourvois Nord Ergué-Gabéric

Plus en détail

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en toiture Produits esthétiques et conformes aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture CONCEPTION / FABRICATION / INSTALLATION / RÉNOVATION /

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Commune X Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Les cheminements

Plus en détail

Respect de la réglementation sur les délais de travaux. Olivier DOUILLARD Responsable ANC SPANC-SATESE d Indre-et-Loire

Respect de la réglementation sur les délais de travaux. Olivier DOUILLARD Responsable ANC SPANC-SATESE d Indre-et-Loire Respect de la réglementation sur les délais de travaux Olivier DOUILLARD Responsable ANC SPANC-SATESE d Indre-et-Loire I) Présentation du SATESE 37 II) Réglementation III) Données existantes IV) Difficultés

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE Cette rue est une voirie inter quartier et un axe de circulation

Plus en détail

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles La ville de Strasbourg souhaite favoriser le développement du transport de personnes au moyen de cycles

Plus en détail

MUSÉE DE L ART WALLON

MUSÉE DE L ART WALLON Mars 2006 Page 1 sur 21 MUSÉE DE L ART WALLON Ilot St-Georges En Féronstrée, 86 4000 Liège Tél. : 04/ 221 92 31 Fax : 04/ 221 92 32 E-Mail : musee.artwallon@liege.be 0 0 5 1 4 0 Avec le soutien financier

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ DES ERP DE 5ÈME CATÉGORIE

L ACCESSIBILITÉ DES ERP DE 5ÈME CATÉGORIE Loi du 11 février 2005 L ACCESSIBILITÉ DES ERP DE 5ÈME CATÉGORIE 1 02/17/15 Sommaire I. Le handicap, de quoi s agit-il? II. Mise en Œuvre de la réglementation 1. 2. 3. 4. Ce que prévoit la loi : Quoi et

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

Il est important d'assurer la continuité des accotements revêtus aux intersections (photos 1 et 2 ).

Il est important d'assurer la continuité des accotements revêtus aux intersections (photos 1 et 2 ). 1. Les aménagements type bandes : a) L'accotement revêtu L'accotement revêtu est une bande dite de refuge ou de récupération. Partie intégrante de la chaussée, de part et d'autre des voies de circulation

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Voulez-vous jouer avec la ville?

Voulez-vous jouer avec la ville? Voulez-vous jouer avec la ville? 1/ Quelle a été la première ville française à aménager une zone piétonne? a. Romans-sur-Isère b. Rouen c. Saint-Jean-Pied-de-Port 2/ Dans quel cas un cycliste peut-il se

Plus en détail

MARCHER SANS LIMITE D ÂGE POUR DES DÉPLACEMENTS SÛRS

MARCHER SANS LIMITE D ÂGE POUR DES DÉPLACEMENTS SÛRS MARCHER SANS LIMITE D ÂGE POUR DES DÉPLACEMENTS SÛRS Recommandations à l usage des personnes âgées, de leurs proches, de leurs accompagnants ainsi que des conducteurs RECOMMANDATIONS POUR LES PIÉTONS 1.

Plus en détail