Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou"

Transcription

1 Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou M a t h i l d e C O U D R A Y, E l i s a b e t e d e C A R V A L H O O B S E R V A T O I R E S t é p h a n e G R O N D I N D É L É G A T I O N P A C A E S T Avec le soutien financier de l ARS PACA

2 UNE ENQUÊTE DANS 6 ÉTABLISSEMENTS Constat : sexualité = tabou / sexualité des séniors = tabou +++ Objectif : identifier les difficultés rencontrées par les professionnels en lien avec la sexualité des séniors. Améliorer la prise en charge des séniors sur leurs questions de sexualité L enquête : avril-mai 2012, questionnaire anonyme dans 6 établissements cannois. Echantillon d analyse : 94 participants.

3 UNE SEXUALITÉ PLUTÔT RECONNUE 8 professionnels sur 10 réfutent le fait que «la sexualité n existe plus après un certain âge». Reconnaissance de la sexualité des personnes âgées Pour 2 professionnels sur 3 la sexualité est abordée dans la réalité de leur travail. 8 fois sur 10 la discussion est amorcée par le sénior.

4 MAIS UN TABOU PERSISTANT 2 professionnels sur 3 sont gênés «Je préfère qu'ils en parlent à leur médecin s'il y a des problèmes. Si ils m'en parlent, je leur demanderai de ne plus en parler en ma présence.» Femme, aide à domicile, 38 ans, 15 ans de travail auprès des séniors «Étant de nature réservée, j'ai du mal à aborder le sujet lorsqu'il est évoqué par la personne âgée. C est parfois difficile de parler de leurs problèmes sexuels sans 'tabous'. J'évite de développer la question et les renvoie vers leur médecin traitant.» Femme, aide à domicile, 50 ans, 11 ans de travail auprès des séniors

5 MAIS UN TABOU PERSISTANT Trois raisons principales : L absence de formation adaptée à l écoute de la sexualité en général (n=19/40) L absence de connaissances spécifiques sur la sexualité des séniors (n=17/40) «La sexualité relève de l intime et ne les regarde pas» (n=19/40)

6 MAIS UN TABOU PERSISTANT «C'est un thème peu fréquemment abordé par les personnes âgées donc [j ai] peu d'expérience. C'est aussi un problème qui touche une génération de personnes qui n'a pas l'habitude de parler de ces choses là. Peut être que pour aborder le sujet il faudrait que nous ayons des livrets d'information sur la sexualité des séniors et la santé sexuelle.» Femme, aide soignante, 29 ans, 12 ans de travail auprès des séniors

7 DES PISTES DE RÉFLEXION Savoir accueillir la parole «Nous avons un rôle d'écoute et d'éducation aussi dans ce domaine.» Femme, aide soignante, 37 ans, 17 ans de travail auprès des séniors

8 DES PISTES DE RÉFLEXION Savoir accueillir la parole Trouver les mots pour parler de sexualité (9/10 besoin de formation sur la sexualité en général) «Connaître les limites à ne pas dépasser dans mon discours afin de bien gérer le problème posé tout en restant respectueuse de l'intimité de la personne en questionnement. [ ] Cela me permettrait de gérer le problème posé d'une façon plus naturelle et admise, comme un problème normal.» Femme, infirmière, 55 ans, 34 ans de travail auprès des séniors

9 DES PISTES DE RÉFLEXION Savoir accueillir la parole Trouver les mots pour parler de sexualité Donner des réponses adaptées aux personnes âgées (1/2 besoin de connaissances sur «les spécificités de la sexualité des séniors») «Faire des formations adaptées : la difficulté est souvent de ne pas trouver des réponses à leurs questions ou de trouver les mots adaptés à leurs situations.» Femme, aide soignante, 29 ans, 10 ans de travail auprès des séniors

10 DES PISTES DE RÉFLEXION Savoir accueillir la parole Trouver les mots pour parler de sexualité Donner des réponses adaptées aux personnes âgées Libérer la parole (8/10 des supports pour évoquer plus facilement le thème de la sexualité) Réflexion interdisciplinaire pour poser un cadre solide

11 TÉMOIGNAGE «La sexualité fait partie de la vie. Elle est encore taboue dans beaucoup d'établissements. Or on ne peut l'empêcher, la personne âgée a encore ce besoin, elles ont des pulsions et des besoins. Il n'y a pas d'âge pour ça. Et on ne doit pas empêcher, ça fait partie de chacun. Chez la personne à domicile, les besoins sont les mêmes. Ils en parlent pas ou très peu. Quand une personne en parle, et c'est très rare, je l'écoute, on en rit, mais cela ne me choque pas, car ça fait partie de la vie de chaque personne. Et c'est un sujet que l'on ne doit pas éviter.» Femme, aide médico psychologique, 48 ans, 16 ans de travail auprès des séniors

12 REMERCIEMENTS ET CONTACTS Merci à tous les participants à l enquête. Merci de votre attention. Pour plus d informations : Mathilde Coudray, chargée d études

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Synthèse d une enquête de satisfaction septembre 2011

Synthèse d une enquête de satisfaction septembre 2011 Synthèse d une enquête de satisfaction septembre 2011 SUITE À L ANIMATION DU PROGRAMME : «LES CLÉS DU MANAGEMENT OPÉRATIONNEL» LES PARTICIPANTS ONT ÉTÉ INVITÉS À SE RENDRE SUR LE SITE ET À RÉPONDRE À CES

Plus en détail

Résultat des enquêtes de satisfaction réalisées auprès des groupes de stagiaires de 2 ème année - 2014

Résultat des enquêtes de satisfaction réalisées auprès des groupes de stagiaires de 2 ème année - 2014 Résultat des enquêtes de satisfaction réalisées auprès des groupes de stagiaires de 2 ème année - 2014 56 réponses sur 66 stagiaires experts-comptables Sommaire VOS RELATIONS AVEC VOTRE MAITRE DE STAGE...

Plus en détail

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Présenté par: Mme AITOUMA AHLAM Surveillante de soin Institut national d oncologie de RABAT JUIN 2015 Introduction Définition de la socio

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

1 Rapport de mesure de la satisfaction du 1 er janvier au 31 décembre 2011 des patients du service de chirurgie ambulatoire.

1 Rapport de mesure de la satisfaction du 1 er janvier au 31 décembre 2011 des patients du service de chirurgie ambulatoire. Page 1/6 Nom Fonction Date Signature Rédaction Mme BRIERE Assistante Qualité Risques 18/01/2011 Validation Mlle Hervet Responsable Qualité Risques 18/01/2011 1 - Présentation du contexte L établissement

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

Evènements indésirables [EI] survenus lors des soins hors hospitalisation Questionnaire d'opinion et retour d'expérience

Evènements indésirables [EI] survenus lors des soins hors hospitalisation Questionnaire d'opinion et retour d'expérience Evènements indésirables [EI] survenus lors des soins hors hospitalisation Questionnaire d'opinion et retour d'expérience Le CISS Franche-Comté regroupe 75 associations représentant des malades, des aidants,

Plus en détail

En quoi consiste mon travail de conseillère en Image?

En quoi consiste mon travail de conseillère en Image? En quoi consiste mon travail de conseillère en Image? AGENCE COACHING EN IMAGE & RELOOKING En quoi consiste mon travail de conseillère en Image? Le conseil en image est un transfert de compétences durable

Plus en détail

Votre avis est très important, c est pourquoi nous vous remercions de votre participation. Nous vous garantissons l'anonymat de vos réponses.

Votre avis est très important, c est pourquoi nous vous remercions de votre participation. Nous vous garantissons l'anonymat de vos réponses. Riom Communauté s intéresse à la qualité de vie de ses seniors et plus particulièrement à leurs besoins et à leurs attentes en matière de logement. A l heure actuelle, plusieurs possiblités de logement

Plus en détail

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com COACH Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 Lobby&com 68 rue AMELOT 75011 PARIS tel : 01 42 73 18 36/ 06 79 64 01 15 www.lobbycom.fr Note d intention

Plus en détail

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL Ce questionnaire aborde différents aspects de votre vie professionnelle ; pour chacun d eux, indiquez si vous l estimez plus ou moins

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Stéphane Dubuc, Centre d expertise en santé de Sherbrooke

Plus en détail

ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT

ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT 2010 ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT Que reprochent les applicateurs au mortier de plâtre projeté Lafarge? UNIVERSITE MONTPELLIER I Faculté d Administration et de Gestion des Entreprises Rapport d étude Master

Plus en détail

Les classes à paliers. Les P tits tourbillons L Intersection L Entre-temps

Les classes à paliers. Les P tits tourbillons L Intersection L Entre-temps Les classes à paliers Les P tits tourbillons L Intersection L Entre-temps Présentation des services et des animatrices Les P tits Tourbillons (préscolaire) L Intersection (1 er cycle du primaire) Véronique

Plus en détail

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe ENQUETE PATIENT Code Hôpital : N Patient Motif d admission Infarctus du myocarde AVC Fracture du fémur Accouchement Patient 1 Deepening our

Plus en détail

Résultats de l enquête «Bien être au travail»

Résultats de l enquête «Bien être au travail» Résultats de l enquête «Bien être au travail» Enquête réalisée par travailler-zen.com Septembre 2014 1 Introduction Nous avons réalisé une enquête en ligne (sur Internet) portantsurle«bienêtreautravail»entrele16juilletet

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 Une enquête réalisée sur la nutrition en médecine générale * pour l montre que la nutrition est un sujet

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE AU SERVICE DES PATIENTS ET DES PERSONNELS

LA DEMARCHE QUALITE AU SERVICE DES PATIENTS ET DES PERSONNELS LA DEMARCHE QUALITE AU SERVICE DES PATIENTS ET DES PERSONNELS Patrick de Saint-Jacob Directeur Division Cliniques Groupe ORPEA - CLINEA SISQUAL 2007 - CNIT LA DEFENSE, le 13 novembre LE GROUPE ORPEA -

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme [Sondage ] Votre vécu de la maladie de Lyme Bonjour, Ce sondage a été créé par l'association. Nous souhaitons analyser la situation des malades en France à large échelle. Votre réponse nous sera très utile.

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

La bientraitance au bloc opératoire. BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy

La bientraitance au bloc opératoire. BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy La bientraitance au bloc opératoire BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy QU EST-CE QUE LA BIENTRAITANCE? Notion positive, n est pas seulement le contraire de maltraitance

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

Le prélèvement d organes anticipé/prémédité. Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon

Le prélèvement d organes anticipé/prémédité. Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon Le prélèvement d organes anticipé/prémédité Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon Déclaration des conflits d intérêt Médecin de la coordination

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

Etude de la clientèle des salles de cinéma. En partenariat avec

Etude de la clientèle des salles de cinéma. En partenariat avec Etude de la clientèle des salles de cinéma En partenariat avec Intérêts de CinéSat page 2 Objectif Fréquentation En tant que directeur de cinémas, vos spectateurs sont constamment au cœur de votre stratégie

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Expérimentation Watt & Moi 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Watt & Moi, une expérimentation de mise à disposition des données Linky aux consommateurs GRANDLYON HABITAT et ERDF

Plus en détail

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Questionnaire à destination des jeunes (< 18 ans) Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Une enquête est menée sur ces deux territoires afin de savoir

Plus en détail

Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013

Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013 Je pars à la retraite et je lègue mon expérience! Jean-François Cardis Directeur de soins des ehnv FENV 2013 Plan de la présentation Troisième tiers de la carrière professionnelle Les enjeux Les cercles

Plus en détail

Enquête communication interne - restitution

Enquête communication interne - restitution Enquête communication interne - restitution Septembre 2014 Julie Gaillot et Ellen Walker Chargées de communication interne Groupe 1 1 Méthodologie et périmètre de l étude 2 Trois phases Phase qualitative

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez répondre aux questions de manière spontanée. Vos réponses nous permettront d établir les meilleures pratiques pour

Plus en détail

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Roselyne TABORISKY, chargée de formation au Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles

Plus en détail

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise... Sommaire Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...21 Objectifs du chapitre 1...23 Les enjeux des acteurs du

Plus en détail

Questionnaire parents école Notre Dame Nîmes. Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci

Questionnaire parents école Notre Dame Nîmes. Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci 3% 8 8% 18% 2 48% 1 1 1 1 1 18% 2 1 28% 8 1 Ce questionnaire est anonyme, mais nous avons besoin de quelques informations. Merci 1. Qui a participé au remplissage du questionnaire? (plusieurs réponses

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement?

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? Montréal, le 27 mai 2016 Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? La violence au travail est une réalité quotidienne dans de nombreux

Plus en détail

COACHING. Coaching/Développement Personnel. Coaching/Vie Familiale/Vie affective. Coaching/ Vie Professionnelle. Accélérateur de changement

COACHING. Coaching/Développement Personnel. Coaching/Vie Familiale/Vie affective. Coaching/ Vie Professionnelle. Accélérateur de changement COACHING Coaching/Développement Personnel Coaching/Vie Familiale/Vie affective Coaching/ Vie Professionnelle Accélérateur de changement Pourquoi le Coaching de Vie? Être Acteur de sa vie Le coaching personnel

Plus en détail

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Congrès SIDIIEF 2015 Montréal Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Yolande KOTTELAT, inf, ICL Jenny GENTIZON, inf, MScSI Martine ROESSLI, responsable

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Cher membres pratiquants, Une fois l'année et si vous le voulez bien, en quelques traits, mots ou phrases, nous avons donc besoin de connaître

Plus en détail

Master Professionnel Sciences de l éducation

Master Professionnel Sciences de l éducation Anjot Simon 12, rue Leroy 14000 Caen simon.anjot@gmail.com Téléphone : 0632181851 Master Professionnel Sciences de l éducation Projet professionnel pour le Master 2 Pro : Education, formation et mutations

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie Mylène Fillion Responsable de l'hôpital de jour des Peupliers

Plus en détail

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par NOM DE VOTRE INSTITUTION (Logo de l institution) STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Organisé par L Association Francophone des

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Évaluation

Regards croisés sur la bientraitance. Évaluation Regards croisés sur la bientraitance Évaluation Octobre 2012 Contexte national «bientraitance» «Posture professionnelle telle qu une manière d être, d agir et de dire, soucieuse de l autre, réactive à

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE Léguer, c est voir autrement, voir plus loin Une empreinte dans le monde de demain Prendre le temps de désigner un héritier dont on partage les valeurs, dont on

Plus en détail

«Le regard des Français sur les Aidants»

«Le regard des Français sur les Aidants» Octobre 2014 Baromètre Senior Strategic Dans le cadre de la Journée nationale des aidants En collaboration avec UNA «Le regard des Français sur les Aidants» METHODOLOGIE Phase quantitative 1513 personnes

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS CO-INTERVENTION Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS la co-intervention dans le cadre de la remédiation: ex mathématique en CE2

Plus en détail

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA R A P P O R T D E S T A G E 2 0 1 4 Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT 3? M. BAUMEA Gérard Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA Sommaire BAUMEA Gérard 1 05/02/14 Une entreprise BAUMEA Gérard

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

BILAN : 1 ER JOURNEE REGIONALE DE

BILAN : 1 ER JOURNEE REGIONALE DE BILAN : 1 ER JOURNEE REGIONALE DE L INFIRMIERE LIBERALE L infirmière libérale au cœur de l exercice pluriprofessionnel L Union régionale des Professionnelles de Santé (URPS) des Infirmière libérale a organisé

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement Regards croisés sur la bientraitance Auto-évaluation établissement Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Une étude bientraitance est déployée au sein de votre établissement. Cette dernière est organisée

Plus en détail

Les nouvelles attentes des patients en matière de santé

Les nouvelles attentes des patients en matière de santé Les nouvelles attentes des patients en matière de santé Rapport 15 place de la République 75003 Paris Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1003 répondants de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Communauté d arrimage des agentes de conformité 2012-2013. Rencontre 3 Julie Morissette, animatrice

Communauté d arrimage des agentes de conformité 2012-2013. Rencontre 3 Julie Morissette, animatrice Communauté d arrimage des agentes de conformité 2012-2013 2013 Rencontre 3 Julie Morissette, animatrice Proposition d ordre du jour Temps Sujets Contexte, invité, but Préparation suggérée 30 60 15 75 45

Plus en détail

LA FIN DE VIE EN EHPAD

LA FIN DE VIE EN EHPAD LA FIN DE VIE EN EHPAD Enquête nationale Mai à Août 2013 Observatoire National de la Fin de vie en lien avec l ANESM, la fédération française des associations de médecins coordonnateurs et le programme

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1 Mini formation en coaching familial Il existe présentement un engouement important face au coaching familial un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. En effet, les émissions de télé telles que

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale 37 Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé Session : Abus d écran et réseaux sociaux 02 juin 2015 Faculté

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne Ce questionnaire est aussi disponible en ligne sur le site : www.handirhoneservices.org Ou par flash code : Vous pouvez être aidé au remplissage par téléphone au : 06 52 16 34 84 Enquête sur les attentes

Plus en détail

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés?

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? Pilar Léger, psychologue au CRCM pédiatrique de Nantes 4èmes rencontres ETP, Lyon 14 Novembre 2014 Définition

Plus en détail

Se connaître et s entourer Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires!

Se connaître et s entourer Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires! Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires! «De la connaissance de soi naît la performance» Objectifs Mieux vous connaître à travers le regard des autres; Améliorer vos relations avec

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les praticiens hospitaliers. SNPHAR- E septembre 2011

Résultats de l enquête sur les praticiens hospitaliers. SNPHAR- E septembre 2011 Résultats de l enquête sur les praticiens hospitaliers. SNPHAR- E septembre 2011 Enquête nationale ouverte à tous les médecins des établissements publics de santé Objectif Recueillir le ressenti des PH

Plus en détail

Les diabétiques et les édulcorants

Les diabétiques et les édulcorants CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Les diabétiques et les édulcorants Etude n 1201364 Octobre 2012 Sommaire CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Objectifs et méthodologie de l étude 3 Principaux

Plus en détail

Quelle place pour l aidant proche en centre de soins de jour et en maison de repos et de soins? Présenté par Pagona Nikakis et Dominique Dachet

Quelle place pour l aidant proche en centre de soins de jour et en maison de repos et de soins? Présenté par Pagona Nikakis et Dominique Dachet Quelle place pour l aidant proche en centre de soins de jour et en maison de repos et de soins? Présenté par Pagona Nikakis et Dominique Dachet Qui sommes-nous? Pagona Nikakis : Infirmière responsable

Plus en détail

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015 1 Introduction Au début de l année 2015, l EHPAD La Vasselière a réalisé une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles. Celle-ci s est articulée autour de 6 thèmes : Situation personnelle

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP»

RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP» http://banpublic.org Ban Public (adresse postale) 22,Rue Breguet 75011 Paris http://www.apf.asso.fr APF Association des Paralysés de France 17, Bd Auguste Blanqui 75013 Paris RESULTATS DE L ENQUETE «PRISON/HANDICAP»

Plus en détail

Répartition de l ensemble des structures présentes

Répartition de l ensemble des structures présentes Bilan Demi-journée de réflexion et d échanges de pratiques «Sexualité et Handicap» Date Mardi 30 Juin 2009 Lieu Heure Nombre de participants 43 Type de structures présentes Professionnels CoDES 13 présents

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

REAJI. Renforcer l Autonomie des Jeunes pour leur Insertion

REAJI. Renforcer l Autonomie des Jeunes pour leur Insertion REAJI Renforcer l Autonomie des Jeunes pour leur Insertion Demande d entrée dans le dispositif à adresser à la plateforme REAJI : christine.buisson@valdemarne.fr et blandine.perrier@valdemarne.fr. DEMANDE

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION DES RESIDANTS 2014

ENQUETE DE SATISFACTION DES RESIDANTS 2014 ENQUETE DE SATISFACTION DES RESIDANTS de répondants Période de réalisation Novembre total de résidants 9 Mode de recueil Entretien individuel Taux de répondants,6% Enquêteur P. Steeland Information sur

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Questionnaire de Conclusion

Questionnaire de Conclusion Lumière(s) Des Nations 1 Centre de formation de serviteurs de Dieu pour les pays francophones Cours N 50 Questionnaire de Conclusion S Claude PAYAN - 1 - Chers frères et sœurs, En conclusion de cette série

Plus en détail

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Causerie organisée par : La collection Infirmières, communautés et sociétés Presses de

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail