RAPPORT D ACTIVITE FRAPS pôle de compétence en promotion de la santé PÔLE DE COMPÉTENCE EN PROMOTION DE LA SANTÉ RÉGION CENTRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2011. FRAPS pôle de compétence en promotion de la santé PÔLE DE COMPÉTENCE EN PROMOTION DE LA SANTÉ RÉGION CENTRE"

Transcription

1 PÔLE DE COMPÉTENCE EN PROMOTION DE LA SANTÉ RÉGION CENTRE RAPPORT D ACTIVITE 2011 FRAPS pôle de compétence en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé 54 rue Walvein TOURS Association non assujettie à la TVA - SIRET APE/NAF 9499 Z Organisme de formation enregistré sous le n auprès du Préfet de la Région Centre

2 SOMMAIRE PARTIE INTRODUCTIVE Le mot du Président La FRAPS et ses missions Les changements en PARTIE 1 : LES RESSOURCES HUMAINES DE LA FRAPS Equipe salariée FRAPS - Centre du 01/01/2011 au 31/12/ Equipe salariée FRAPS - Antenne territoriale 37 du 01/01/2011 au 31/12/ Equipe salariée FRAPS - Antenne territoriale 41 du 01/01/2011 au 31/12/ Formations suivies par les salariés de la FRAPS Participations et interventions des salariés de la FRAPS aux journées, colloques et séminaires en et hors région... 9 PARTIE 2 : OUTIL DE REPORTING POUR LE POLE DE COMPETENCE Axe «fonctionnement du pôle de compétence» Axe «Formation» Axe «Conseil en méthodologie de projet» Axe «Appui documentaire» Axe «Outils d intervention en EPS»...67 PARTIE 3 : RAPPORT D ACTIVITE POUR LES PROJETS REGIONAUX THEMATIQUES Projet régional : Dispositif de formation et d'accompagnement méthodologique des intervenants de l'aide alimentaire Projet régional : Mission "drogue et toxicomanie" Projet régional : Documentation régionale entre les acteurs de la prévention de l'addiction Projet régional : «Formation des médecins généralistes à l entretien motivationnel illustré par le dépistage organisé des cancers dans deux départements pilotes de la région Centre» Projet régional : Empreinte santé des produits et des services mis sur le marché Projet régional : Alimentation des jeunes de 18 à 25 ans en voie d'autonomisation ''Le bonheur est dans ton assiette'' Projet régional : «Lycéens, apprentis, bien dans son corps, bien dans sa tête» Projet régional : «Animation et Coordination du Campement, espace de prévention, de réduction des risques et de promotion de la santé sur le site du festival «Le Printemps de Bourges» Projet régional : «Villes actives du PNNS» PARTIE 4 : RAPPORT D ACTIVITE DES ANTENNES DEPARTEMENTALES DE LA FRAPS Antenne Antenne Annexes I à VII 16/07/2012 2

3 PARTIE INTRODUCTIVE 1. Le mot du Président L année 2011 a été la 5 e année d activité de la FRAPS a représenté, sous bien des aspects, une année charnière pour la FRAPS. Sur le plan stratégique, la FRAPS a conforté son positionnement. La FRAPS est l un des 10 pôles de compétences (sur 26) ayant reçu un avis favorable de l INPES et bénéficiant d une attribution de conformité pour trois ans correspondant à la durée de la convention pluriannuelle. Le Schéma régional de prévention place la FRAPS (Pôle de compétences régional) comme référent en éducation et promotion de la santé. Il prévoit de consolider le réseau régional en éducation et promotion de la santé généraliste autour de la FRAPS. Sur le plan de sa gouvernance, de nouveaux statuts ont été élaborés pour accroître l efficacité de son action. Ces nouveaux statuts doivent permettre à la FRAPS de : o mieux tenir compte de la régionalisation des politiques de santé et des organismes de prévention et de promotion de la santé de la région Centre o rester attentif et à l écoute des besoins des structures et acteurs de proximité, o de favoriser les échanges et les passerelles entre les différents acteurs et champs de la prévention. Les membres de la FRAPS sont ainsi regroupés en différents collèges : le Collège Régional des Fédérations (CRF), le Collège des structures Opératrices Régionales (COR), le Collège d Education pour la Santé généraliste (CES), le Collège des structures Opératrices Locales (COL). L individualisation du CES a permis à la FRAPS de porter également l IREPS (instance régionale d éducation et de promotion de la santé). Si la FRAPS intègre ainsi, en région Centre, l IREPS, a contrario l IREPS ne recouvre ni la FRAPS ni le pôle de compétence. Sur le plan de sa structuration, 2 antennes territoriales d éducation pour la santé généraliste (Indre et Loire, Loir et Cher) ont été intégrées, renforçant ses missions d appui au plus près des territoires. Ces Antennes territoriales de la FRAPS assurent localement les 5 missions d appui reprisent dans la demande de subventions auprès de l ARS. Sauf en cas d absences d acteurs de terrain, l antenne ne réalise pas d action directement auprès des populations. Ce point essentiel doit permettre aux antennes de ne pas être en concurrence directe avec les propres membres et adhérents de la FRAPS. Les Antennes territoriales sont ainsi des centres de ressources, des lieux d appui aux acteurs de proximité, aux délégations territoriales de l ARS et aux collectivités territoriales, via les services qu elles proposent (conseil en méthodologie, formation, documentation, démarche-qualité, espaces d échanges de pratiques). Sur le plan de ses activités, la FRAPS a poursuivi, en 2011, ses actions mais en les intégrant dans le cadre de conventions et de partenariats multiples, notamment : 16/07/2012 3

4 o Plan triennal avec l INPES, o Appel à projets avec l ARS, o Conventionnement avec la DIRECT, o Conventionnement avec Addicto Centre, o Conventionnement avec le Conseil Régional,. Pour 2012, notre vigilance en faveur de la prévention et de la promotion de la santé doit être de tous les instants. Sur le plan de l état de santé de la population de la région Centre, notre plaidoyer en faveur de la prévention et de la promotion de la santé doit être permanent et approfondi. A ce titre, nous sommes heureux de constater que l ARS inscrit la prévention comme une priorité de son action «L Agence régionale de santé affirme sa volonté de mettre la prévention et la promotion de la santé au cœur de sa politique.» Introduction du schéma régional de prévention. Sur le plan financier, force est de constater la raréfaction des moyens provenant des sources usuelles de financement. L identification de nouvelles ressources et leurs mobilisations au profit des organismes et acteurs de la prévention est une impérieuse nécessité. Il conviendra d être particulièrement attentif à la mise en œuvre du principe de fongibilité asymétrique tel que prévu par la loi et par le schéma régional de prévention : «En fonction des enveloppes budgétaires votées chaque année dans la loi de finances et la loi de financement de la sécurité sociale, et selon les modalités de gestion du Fonds d intervention régional (FIR), l ARS mettra en œuvre la fongibilité asymétrique prévue par la loi en faveur des actions de prévention et de promotion de la santé.» Mais il nous faut également identifier et «démarcher» de nouvelles sources de financement. Sur le plan des actions de prévention et de promotion de la santé, la recherche de la qualité, de l efficacité et de l efficience doit retenir toute notre attention. Il s agit tout à la fois d une préoccupation «éthique» au sens ou nous devons utiliser au mieux des intérêts de la population, les maigres ressources disponibles et d une conviction «militante» au sens ou l accroissement de la qualité de nos actions facilitera la reconnaissance de la prévention et permettra de distinguer réelle politique de prévention et simple politique de communication. Je remercie vivement tous les membres et adhérents de leur implication dans la FRAPS au service de la prévention et de la promotion de la santé. Je remercie vivement les salariés de la FRAPS pour leur travail assidu et leur volontarisme. Emmanuel Rusch, Président de la FRAPS 16/07/2012 4

5 2. La FRAPS et ses missions La FRAPS, pôle de compétence en promotion de la santé région Centre, a pour objectif principal de fédérer les acteurs (structures) en promotion de la santé pour le développement de la promotion de la santé en région. Pour y parvenir, elle a pour objectifs de : Participer à la politique régionale de santé publique, Etre un interlocuteur légitime des instances nationales et régionales, Défendre les intérêts de ses membres dans le respect des valeurs partagées pour la promotion de la santé. La FRAPS pilote six missions transversales à toutes ses activités : Informer les acteurs locaux par la publication de produits documentaires liés au réseau régional Crescendoc Proposer des formations pour améliorer la qualité des interventions et la professionnalisation des acteurs Relayer et valoriser les informations au niveau national, régional et local Apporter un conseil méthodologique aux promoteurs locaux dans la structuration de leurs projets Développer une dynamique partenariale intersectorielle pour optimiser les ressources et mieux couvrir les territoires, au service des populations locales Piloter et évaluer des projets régionaux de santé publique traitant de thématiques diverses : nutrition, addictions, dépistage des cancers etc. Participer à la définition et la mise en place des politiques régionales de santé pour contribuer à l amélioration de l état de santé général de la population. 3. Les changements en 2011 L année 2011 a été riche de changements pour la FRAPS : Nouvelle procédure de l INPES pour le soutien aux pôles de compétence : financement sur 3 ans et nouvel outil de suivi «outil de reporting» Réorganisation des services de la FRAPS pour mieux répondre aux besoins régionaux et améliorer la qualité des actions : o élaboration du projet associatif Voir annexe I Voir annexe II o révision des statuts (projet réalisé sur 2010 et 2011), pour adapter les statuts de l'association à la structuration régionale des acteurs en intégrant une gouvernance par collèges thématiques, Ils donnent lieu à la création de 4 collèges dont 3 avec voix délibératives : Collège régional de l Education pour la Santé généraliste (CES) 6 membres les Codes et Antennes FRAPS (La FRAPS adhère à la FNES en qualité d IREPS depuis 2010) Collèges des structures Opératrices Régionales (COR) 16/07/2012 5

6 Collège des structures Opératrices Locales ou départementales (COL) Collège Régional des Fédérations (CRF) - membres avec voix consultatives Voir annexe III : liste des adhérents o restructuration des missions de la FRAPS en quatre services, qui reprennent les fonctions transversales de documentation, formation, conseil méthodologique, communication, coordination, évaluation et démarche qualité : A. un centre de ressources B. un appui aux acteurs régionaux C. des espaces d échanges de pratiques D. un appui aux politiques régionales L intégration des 2 antennes départementales de la FRAPS sur le département d Indre et Loire et du Loir et Cher Voir annexes IV V et VI : plaquettes présentation de la FRAPS et des deux antennes territoriales). Voir annexe VII : budget global de l association 16/07/2012 6

7 PARTIE 1 : LES RESSOURCES HUMAINES DE LA FRAPS 1. Equipe salariée FRAPS - Centre du 01/01/2011 au 31/12/2011 Personne salariée Fonction Poste Base ETP Charlotte AKHRAS - PANCALDI Chargée de projet «Lycées en Santé» En CDD du 05 septembre 2011 au 29 juin Angèle BADINGA Chargée de projet «Drogues et toxicomanies» En CDD du 08 novembre 2010 au 30 avril Ida BEN AMAR Chargée de projet En CDI depuis le 1 er juillet Rolande BOENNEC Secrétaire administrative En CDI depuis le 01 septembre Émilie CHASLIN Chargée du centre de ressources et webmestre En CDI depuis le 9 janvier Luc FAVIER Directeur et conseiller méthodologique En CDI depuis le 20 mai 2008 Démission le 17 août Morgane LEROUX Chargée de communication En CDI depuis le 1 er juillet Tifanie PAJOT Chargée de missions En CDD du 4 avril au 31 août Carine SAUGER Chargée de missions En CDD depuis le 1 er septembre /07/2012 7

8 2. Equipe salariée FRAPS - Antenne territoriale 37 du 01/01/2011 au 31/12/2011 Personne salariée Fonction Poste ETP Julie CATHERINE Chargée de missions En CDD depuis le 1 er septembre Danielle FORTIN Documentaliste En CDI depuis le 4 octobre Marie SERGENT Responsable et chargée de missions En CDI depuis le 09 mars Emilie CHASLIN Chargée du centre de ressources En CDI depuis le 9 janvier Equipe salariée FRAPS - Antenne territoriale 41 du 01/01/2011 au 31/12/2011 Personne salariée Fonction Poste ETP Emmanuelle BARBIER Secrétaire administrative et chargée de diffusion En CDI depuis le 03 janvier Julie CATHERINE Chargée de missions En CDD depuis le 1 er septembre Christelle LUBINEAU Responsable et chargée de missions En CDI depuis le 03 janvier Marie-Claude NORMAND Documentaliste En CDI depuis le 03 janvier /07/2012 8

9 4. Formations suivies par les salariés de la FRAPS Formation «Écrire et publier en éducation pour la santé», FNES, 3 sessions (48 heures) à Paris les 15, 16 février 2011, 5 et 6 avril Morgane Leroux Formation «La planification : ses concepts, techniques et outils», FRAPS, les 17 et 18 novembre 2011 à Chartres. Carine Sauger Formation «Articque : logiciel de cartographie», Articque, 2 jours (14h) à Tours les 19 et 20 décembre Morgane Leroux Formation à l AGORA : plateforme numérique de travail organisée par la FRAPS, le 13 janvier 2011 Danièle Fortin 5. Participations et interventions des salariés de la FRAPS aux journées, colloques et séminaires en et hors région Date et lieu Intitulé de l événement Participants Intervenants Présentation du centre de documentation de l antenne 41 de la FRAPS et du réseau documentaire régional Crescendoc 27 janvier - aux stagiaires de la nouvelle promotion «Assistantes de vie» et 3 février 2011 de l Association de Formation Professionnelle des Adultes Blois (AFPA) Marie Claude Normand - à la nouvelle promotion IFSI 1 ère année 11 mars 2011 Tours 15 mars 24 mars 29 mars Journée régionale d échanges de pratiques «La démarche qualité en promotion de la santé», FRAPS Présentation du centre de documentation de l antenne 41 de la FRAPS et du réseau documentaire régional Crescendoc - à la coordination départementale Nutrition Luc Favier Morgane Leroux Rolande Boënnec Emilie Chaslin Danielle Fortin Christelle Lubineau Marie Claude Normand 16/07/2012 9

10 Et 31 mars 2011 Blois 31 mars 2011 Tours 5 avril 2011 Blois 26 et 27 mai Tours 15 juin Tours 16 juin 2011 Orléans 17 juin 2011 Tours 8 juillet 2011 Tours 4 octobre 2011 Tours 13 octobre 2011 Tours - à la coordination départementale Addiction - à la coordination départementale Santé mentale et Prévention du suicide - à la coordination départementale Sexualité «Plan Territorial de lutte contre les discriminations : Mieux connaître les dispositifs et les relais locaux pour lutter contre les discriminations», centre de vie du Sanitas, Vers une meilleure qualité de vie dans les maladies chroniques en région Centre, atelier «Prévention et promotion de la santé», CISS région Centre Congrès de la LMDE, 3 ème assises de la santé étudiante, table ronde «Cannabis et autres psychotropes : quelles réalités en milieu étudiant?», Réunion de coordination du réseau VIES37 Congrès Santé publique et environnementale : De la prévention à la promotion de la santé, ARS Centre et FRAPS Inauguration de la Maison Des Adolescents de l Indre-et-Loire Participation à la présentation de l outil «D après moi» avec l opératrice Départementale de Prévention des Addictions et la chargée de projet de l ANPAA37 Réalisation d un produit documentaire pour l action «Bougez pour votre santé» avec la mairie de Tours Inauguration de l exposition XY2 du Conseil Général d Indre-et- Loire Marie Sergent Marie Sergent Marie Sergent Danielle Fortin Angèle Badinga Morgane Leroux Christelle Lubineau Marie Sergent Danielle Fortin Danielle Fortin Danielle Fortin Danielle Fortin 13 octobre 2011 Marseille 2 ème colloque national des Villes Actives du PNNS Morgane Leroux 16/07/

11 17 octobre 2011 Tours 20 octobre 2011 Chinon 20 octobre 2011 Loches 10 novembre 2011 Tours 17 novembre Blois 22 novembre 2011 Tours 1 er décembre 2011 Bourges 9 décembre 2011 Tours l9 décembre 2011 Paris l9 décembre 2011 Paris 15 ème journées Francophone Asthme, Allergies et Education «Quelles collaborations avec les acteurs de proximité pour dynamiser l éducation thérapeutique», Association Asthme et Allergies Groupe de travail du territoire du Chinonais, DT ARS 37 Groupe de travail du territoire du Lochois organisé par DT ARS 37 Plénière du réseau régional documentaire Crescendoc, FRAPS Journée départementale : «Forum Santé» organisée par le bureau information jeunesse (bij) de loir-et-cher. «Identification et définition des actions nutrition prioritaires en région Centre», ARS du Centre et FRAPS «ARS, territoires et contrats locaux de santé (CLS)», au Palais d Auron Inauguration du Collectif Local d Education Thérapeutique Forum santé publique 2011 «Maladies chroniques et territoires : quelle politique de santé pour quel échelon territorial?» Sanofi Aventis Journée des pôles de compétences - INPES Julie Catherine Morgane Leroux Julie Catherine Morgane Leroux Christelle Lubineau Marie Sergent Carine Sauger Ida Ben Amar Julie Catherine Marie Sergent Julie Catherine Marie Sergent Emilie Chaslin Danielle Fortin Marie Claude Normand Ida Ben Amar Carine Sauger Julie Catherine Julie Catherine Danielle Fortin 16/07/

12 PARTIE 2 : OUTIL DE REPORTING POUR LE POLE DE COMPETENCE 1. Axe «fonctionnement du pôle de compétence» L instance de pilotage - nombre de réunions de l instance de pilotage organisées au cours de l année : Réunion Date Thème Bureau Bureau Bureau Bureau Positionnement des antennes 37 et 41 Présentation des projets FRAPS 2011 Campagne d adhésion 2011 : quels sont les critères? Questions diverses. Présentation des comptes 2010 Présentation du budget 2011 Présentation des ressources humaines de la FRAPS Délégation des missions Pôle de compétence et projets régionaux dont la coordination de la formation «Devenir personnes relais en éducation pour la santé» Questions diverses Gouvernance de la FRAPS Dossier du photocopieur XEROX / ADES 41 Comptes 2010 Délégation de missions A.G du Questions diverses Le congrès SPE La conférence régionale de Santé Le départ de Luc Favier de la FRAPS Nombre de participants Structures d origine des participants Laboratoire de santé publique CODES 36 URIOPSS ANPAA 41 et VRS CODES 45 Dialogue Autisme Laboratoire de santé publique CODES 36 URIOPSS CODES 45 Mouvement Vie Libre du Cher Laboratoire de santé publique ANPAA 41 et VRS CODES 36 CODES 45 RSND 41 Laboratoire de santé publique ANPAA 41 et VRS 16/07/

13 La fiche de poste du nouveau directeur de la FRAPS La convention avec Christine Belhomme et le contrat de Tifanie Pajot La suite des séminaires de réflexion sur les statuts CODES 36 CODES 45 MUREC 41 Conseil d Administration Conseil d Administration Approbation du compte-rendu du Conseil d Administration du Délégation du droit de signer le bail des locaux FRAPS rue Walvein (Tours). Présentation des projets FRAPS Positionnement des antennes territoriales et recrutement chargé de projet 37. Questions diverses. Approbation du compte-rendu du Conseil d Administration du Présentation des comptes 2010 Présentation du budget 2011 Questions diverses pouvoirs pouvoirs Laboratoire de santé publique ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CESEL CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme Mouvement Vie Libre 18 MUREC dd 36 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre URIOPSS Laboratoire de santé publique AFD 41 ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CAET 18 CESEL CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme 16/07/

14 MUREC dd 36 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre URIOPSS Conseil d Administration Conseil d Administration Approbation des comptes 2010 Approbation de la motion (renouvellement Bureau et C.A.) pouvoirs Point sur les travaux sur les statuts (préparation de l AGE du ) Intégration du CODES 45 (préparation de l AGE du ) Demandes d adhésion Présentation du Schéma Régional de Prévention Questions diverses Point sur les salariés de la FRAPS Budget pouvoirs Laboratoire de santé publique AFD 41 ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme Vie libre 18 MUREC dd 36 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre URIOPSS AIDES 37 Laboratoire de santé publique AFD 41 ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CODES 36 CODES 45 CODES 18 16/07/

15 Assemblée Générale Ordinaire Assemblée Générale Adoption du Procès-verbal de l AGO 2010 Rapport moral de l'exercice Rapport d activité - Rapport financier o Présentation des comptes o Certification du Commissaire aux comptes o Affectation de l excédent aux fonds de réserve - Quitus au Président Projets Présentation des actions - Budget prévisionnel Montant de la cotisation 2011 Renouvellement des mandats pour le Conseil d Administration pouvoirs Modifications statutaires. Choix de la date des prochaines élections pour désigner les Dialogue Autisme Mouvement Vie Libre 18 MFC dd 28 MFC dd 36 MFC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre Laboratoire de santé publique AFD 41 ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT ADDICTO Centre CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme Vie libre 18 MUREC dd 36 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre URIOPSS AIDES 37 MSA Touraine GAGL 45 Laboratoire de santé publique AFD 41 16/07/

16 Extraordinaire Séminaire de réflexion membres du Conseil d Administration et du Bureau. Vote du renouvellement du Conseil d Administration et du Bureau de la FRAPS dans sa composition actuelle et prolongation du mandat des administrateurs concernés jusqu à l Assemblée Générale décidée lors du point de l ordre du jour précédent. Présentation du Plan stratégique régional de santé et ses enjeux La définition des missions des antennes de proximité (matin) Les statuts de la fédération. pouvoirs ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CAET 18 CESEL CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme Vie libre 18 MFC dd 18 MFC dd 28 MFC dd 41 UNAFAM Centre AIDES TA Centre SUMPPS ADDICTO Centre Centre LGBT Orléans AIR CENTRE Présence de M. Denis Gelez (ARS) le matin Laboratoire de santé publique ANPAA 36 ANPAA 41et VRS 12 CAET 18 CODES 18 CODES 36 CODES 45 MUREC dd 36 16/07/

17 Séminaire de réflexion Séminaire de réflexion Echanges et débats sur les antennes de proximité : Les statuts de la fédération. Informations diverses 9 Les statuts de la fédération. Informations diverses 16 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre URIOPSS Laboratoire de santé publique ANPAA 41 et VRS CODES 18 CODES 36 CODES 45 CESEL MUREC dd 41 UNAFAM Centre URIOPSS Laboratoire de santé publique AFD 41 ANPAA 36 ANPAA 41 et VRS APLEAT CAET 18 CESEL CODES 18 CODES 36 CODES 45 Dialogue Autisme MUREC dd 36 MUREC dd 41 RSND 41 UNAFAM Centre 16/07/

18 Séminaire de réflexion Séminaire de réflexion Informations diverses Les statuts de la fédération. Informations diverses Les statuts de la fédération. 9 7 URIOPSS Laboratoire de santé publique ANPAA 41 et VRS APLEAT CESEL CODES 36 CODES 45 MUREC dd 41 UNAFAM Centre Mouvement Vie Libre 18 Laboratoire de santé publique ANPAA 41 et VRS APLEAT CODES 18 CODES 36 CODES 45 MUREC dd 36 Les partenaires techniques du pôle - nombre de partenaires 1 au 01/01/2011 : Partenaires Adhérents : CAET 18 CODES 18 MUREC 18 REPIT 18 Actions réalisées par le partenaire au sein du pôle De façon générale : - Participation aux Assemblées Générales, Conseils d Administration, Bureaux 1 Les partenaires du pôle sont ceux qui contribuent à l activité du pôle (Voir définition dans le cahier des charges) 16/07/

19 Vie Libre 18 AIDES 28 VIH / VHC 28 CESEL CICAT 28 MUREC 28 Vie Libre 28 ALIS 36 ANPAA 36 ASCAPROS CODES 36 MUREC 36 Vie Libre 36 AIDES 37 ASS PRO SANTE C.R.A. Région Centre Croix Rouge Française 37 Laboratoire de Santé Publique Maison du diabète et de la nutrition 37 MUREC 37 SUMPPS UCT - CHRU de Tours Vie Libre 37 A.D.L.C. ADOC 41 ANPAA 41 COPES CH Blois MSA Touraine MUREC 41 RSND 41 V.R.S. AddictoCentre AIDES 45 ANPAA du Centre APLEAT CODES 45 Dialogue Autisme FFN Centre - Participation aux séminaires de réflexion dans le cadre de la révision des statuts Pour certains adhérents : - Mise en œuvre des formations déléguées dans le cadre du projet triennal - Participation au réseau régional des conseillers méthodologiques - Participation aux réunions de travail sur la démarche qualité à partir du guide d autoévaluation des actions élaborées par l INPES - Coordination et/ou participation aux projets régionaux thématiques pilotés par la FRAPS Pour les Comités départementaux d éducation pour la santé : - Mise en œuvre des formations déléguées dans le cadre du projet triennal - Participation au réseau régional des conseillers méthodologiques - Participation au comité technique du réseau Crescendoc (réseau régional documentaire en éducation pour la santé) - Coordination du réseau Crescendoc par le Codes 18 - Participation au dispositif Pédagothèque - Participation aux réunions de travail sur la démarche qualité à partir du guide d autoévaluation élaboré par l INPES et à partir du guide de la FNES - Coordination et/ou participation aux projets régionaux thématiques pilotés par la FRAPS ou de missions déléguées dans le cadre du pôle de compétence 16/07/

20 GAGL 45 HEPSILO MUREC 45 UNAFAM Centre URIOPSS Centre - nombre de nouveaux partenaires au 31/12/2011 : Partenaires Adhérents en cours d année 2011 : VIE LIBRE Région Centre ARDC LGP - Région Centre AIDES TA CENTRE CISS région Centre FEDERATION ADDICTION AIR Centre MUTUALITE FRANCAISE Centre Actions réalisées par le partenaire au sein du pôle De façon générale : - Participation aux Assemblées Générales, Conseils d Administration, Bureaux - Participation aux séminaires de réflexions dans le cadre de la révision des statuts Rupture d adhésion en cours d année 2011 AIDES 37 AIDES 28 AIDES 45 Terre de santé Atelier de l évaluation Pilotage du projet «Empreinte Santé» Réalisation de la formation «Le planification» Modalités de formalisation des partenariats Nombre de partenaires au 01/01/2011 Nombre de nouveaux partenaires au 31/12/2011 Typologie des partenaires 16/07/

21 Adhésion Convention Convention Convention Prestations de service Prestations de service 47 (adhérents) Pour les formations déléguées 3 (Atelier de l évaluation, URIOPSS, CODES) Pour la conférence régionale (cf.communication et visibilité du pôle) 1 (CESEL) Pour les projets régionaux 4 (Terre de Santé, ANPAA 36, CODES 45, Cellule d Appui Addicto Centre) +8-3 (soit au total 52 adhérents) - Associations d éducation pour la santé généralistes. - Association d éducation thérapeutique du patient. - Associations d usagers. - Groupement de mutuelles. - Associations thématiques. - Réseau de santé. - Ensemble des thématiques : Nutrition Addiction Santé mentale Vie affective et sexuelle etc. - Cabinet consultant en santé publique et évaluation - Associations - Association - Associations 1 (INMA) - Institut National de Médecine Agricole 1 (Tricom Conception) - Société de développement informatique 16/07/

22 Eléments budgétaires Budget prévu pour l axe «fonctionnement du pôle de compétence» Services généraux (fonctionnement) Budget réalisé pour l axe «fonctionnement du pôle de compétence» Services généraux (fonctionnement) fournitures, petits achats & maintenance fournitures, petits achats & maintenance loyer + charges locatives loyer + charges locatives photocopieur, imprimerie, reprographie photocopieur, imprimerie, reprographie assurances 900 assurances 814 documentation générale et abonnements 800 documentation générale et abonnements 345 gestion comptable et sociale, commissaire aux comptes gestion comptable et sociale, commissaire aux comptes déplacements, missions, réceptions déplacements, missions, réceptions frais postaux & télécommunication frais postaux & télécommunication services bancaires 300 services bancaires 536 formation professionnelle continue formation professionnelle continu médecine du travail 800 médecine du travail dotation aux amortissements dotation aux amortissements dotation aux provisions RH (perte d'emploi et Δ congés payés) 3000 dotation aux provisions RH (perte d'emploi et Δ congés payés) TOTAL TOTAL /07/

23 Commentaires libres - difficultés rencontrées sur cet axe - Retard pris sur le fonctionnement suite à démission du Directeur - éléments positifs de l axe Travail important des administrateurs et de la Fédération sur la refonte des statuts, les missions des antennes intégrées à la FRAPS des départements 37 et 41 (ex : CODES) et le volet politique du pôle de compétence. 16/07/

24 Ressources humaines du pôle 2 - nombre de formateurs qui sont intervenus sur l année : 21 Structure Dépt Prénom Téléphone CODES Hélaine Picard CODES Elodie Billaud CESEL 28 Myriam Neullas CESEL 28 Dominique Kerhoas CODES Séverine Dropsy ALIS Fabrice Benard (FNES) 37 René Demeulemeester Association DIETA 37 Vanessa Gilbert Association DIETA 37 Marie Rousseau FRAPS Antenne Marie Sergent IFCCAC 37 Christophe Marchand FRAPS Antenne Christelle Lubineau RSND Latifa Salhi 2 Concerne toute personne qui intervient au moins une fois au titre du pôle de compétences. 16/07/

25 CODES Romain Laniesse CODES Delphine Brisset URIOPSS 45 Marie-Pierre Quiblier URIOPSS 45 Anthony Leclerc URIOPSS 45 Luc Mauduit Atelier Evaluation 86 Christine Fillion Atelier Evaluation 86 Blandine Bouvet FRAPS région Ida Ben Amar FRAPS région Luc Favier nombre de conseillers en méthodologie de projets qui sont intervenus sur l année : 19 Structure Dépt Prénom Nom Téléphone CESEL 28 Myriam Neullas CESEL 28 Dominique Kerhoas CESEL 28 Solène Brulé CODES Marie Cote-Grumel CODES Hélaine Picard CODES Élodie Billaud CODES Séverine Dropsy CODES Clara Chwatacz CODES Annabelle Desaix CODES Romain Laniesse CODES Delphine Brisset FRAPS Centre 37 Ida Ben Amar /07/

26 FRAPS Centre 37 Carine Sauger FRAPS Antenne Marie Sergent FRAPS Antenne Julie Catherine FRAPS Antenne Christelle Lubineau MUREC 28 et 45 Mehdi Madelat nombre de documentalistes qui sont intervenus sur l année : 11 Structure Dépt Prénom Nom fonction Téléphone CODES du Cher 18 Gigliola Riou (jusqu'au 31/08/2011) documentaliste & coordinatrice CRESCENDOC CODES du Cher 18 Emilie Removille documentaliste CODES du Cher CESEL UPE CH-Dreux CODES 36 CODES 36 FRAPS Antenne 37 FRAPS Antenne Benoit Lécureuil (à partir du 01/12/2011) Marie-Astrid Blanchard documentaliste & coordinateur CRESCENDOC documentaliste Julie Héry documentaliste Anne-Sophie Bouzom (jusqu'au 15/08/2011) Claire Sanzani (à partir du 05/09/2011) responsable des ressources documentaires responsable des ressources documentaires Danielle Fortin documentaliste Marie-Claude Normand documentaliste CODES 45 Mathilde Pollet documentaliste FRAPS Emilie Chaslin documentaliste & coordinatrice CRESCENDOC du 01/09/ région 16/07/2012 au 01/12/

27 2. Axe «Formation» Fonctionnement de l axe «Formation» Référent de l axe - nomination d un référent de l axe X Oui Non Si oui, organisme d origine du référent : FRAPS - Pôle de compétence en région Centre Le comité technique (ou groupe de travail) 3 - existence d un comité technique ou d un groupe de travail spécifique à l axe Oui X Non Si oui, - nombre de réunions du comité technique organisées au cours de l année : Date Thème Nombre de participants Structures d origine des participants Réunion 1 Réunion 2 Réunion Liste des formateurs - existence d une base de données des formateurs en EPS/PS de la région X Oui Non En 2011, la FRAPS a créé une base de données : l ORRA (Outil Régional de Recherche des Acteurs et Actions). L objectif était de mettre à la disposition de tous les acteurs une base de données des ressources pédagogiques et méthodologiques régionales en promotion de la santé. Concernant les formations, les ressources pédagogiques correspondent aux ressources liées aux formations : référentiel, programme et informations concernant les sessions de formations, outils didactiques, etc. Actuellement en phase de finalisation et d intégration des données, il sera disponible sur 3 On gardera le terme générique de «comité technique» même s il s agit d un groupe de travail 16/07/

28 Si oui, - nombre de formateurs inscrits dans la base au 01/01/2011 et structures d origine : Au 1 er janvier, l intégration et la mise à jour des données étaient en cours. - nombre de nouveaux formateurs inscrits dans la base au 31/12/2011 et structures d origine : Le tableau ci-dessous présente la liste des formateurs recensés en région Centre mis à jour au 31 décembre Certaines données restent à compléter, ce travail sera réalisé en Prénom Nom NomStructure Commune dép Téléphone Courriel Hélaine PICARD CODES 18 BOURGES Elodie BILLAUD CODES 18 BOURGES Marie COTE GRUMEL Pascal MORANDI Mouvement Vie Libre 18 CODES 18 BOURGES IFSI de Bourges BOURGES CEDEX SAINT AMAND MONTROND 18 Sophie BARBÉ Siel Bleu Centre ANGERS Céline DAUVEL Mutualité Française Centre BLOIS 41 Mehdi MADELAT Mutualité Française Centre BLOIS 41 Nolwenn BARRE Mutualité Française Centre BLOIS 41 Hervé STIPETIC ANPAA Centre CHATEAUROUX 36 Gaëlle RICHARD ANPAA Centre CHATEAUROUX 36 16/07/

29 Sylvie GANDON ANPAA Centre BLOIS 41 Emmanuel RUSCH Université François Rabelais TOURS 37 François MARTIN Université François Rabelais TOURS 37 Robert COURTOIS Université François Rabelais TOURS 37 Ken HAGUENOER Université François Rabelais TOURS 37 Charles COUET Université François Rabelais TOURS 37 Myriam NEULLAS CESEL CHARTRES CEDEX Dominique KERHOAS CESEL CHARTRES CEDEX Solen BRULE CESEL CHARTRES CEDEX IFSI de Chartres CHARTRES IFSI de Châteaudun CHATEAUDUN IFSI René Tostivint DREUX CEDEX Claude CHARRON Mouvement Vie Libre 28 BARJOUVILLE 28 Sylvain DECELLE UPE DREUX CEDEX Gaël CABELGUEN AIDES grand ouest RENNES Laurent MERIAUX AIDES grand ouest RENNES Françoise LEVITTA ASCAPROS CHATEAUROUX /07/

30 Séverine DROPSY CODES 36 CHATEAUROUX Clara CHWATACZ CODES 36 CHATEAUROUX IFSI Châteauroux CHATEAUROUX IFSI Le Blanc LE BLANC 36 Jean- Philippe BONNAMY Mouvement Vie Libre 36 CHATEAUROUX 36 USEP Centre Daniel HILT AIDES 37 TOURS 37 Luc FAVIER Trajectoire Santé TOURS 37 Sylvie TUR APSER Elodie CHÂTEAU Association DIETA TOURS Vanessa GILBERT Association DIETA TOURS Marie ROUSSEAU Association DIETA TOURS Isabelle GARCIA Association DIETA TOURS Julie Annie Marie CAPELLE TOUCHAUD- PELTIER MUHOZA Cabinet Médical Diététicienne Libérale Centre ressources illetrisme et analphabétisme 37 Croix Rouge Française Centre TOURS TOURS SAINT AVERTIN 37 Thiédel CAMARA DUNIA /07/

31 Florence DA SILVA Escale Formation TOURS 37 Marie SERGENT FRAPS antenne 37 TOURS Julie CATHERINE FRAPS antenne 37 TOURS Ida BEN AMAR FRAPS Centre TOURS Christine BELHOMME FRAPS Centre TOURS IFSI Amboise AMBOISE Institut de formation des professionnels de santé TOURS CEDEX Martine BEDOUET Institut interrégional de santé LA RICHE cedex Bernard ROYER Institut interrégional de santé LA RICHE cedex 37 Dominique FALAISE Institut interrégional de santé LA RICHE cedex 37 IRFSS Croix Rouge (doc) TOURS Morgane BINDEL ITS TOURS Nathalie DOUGHERTY ITS TOURS Christophe MARCHAND IFCCAC TOURS 37 Marie-Ange MICIELLI ITS TOURS Agnes PELLE IUFM Tours - Fondettes FONDETTES Gilles VERLEY IUT de Tours TOURS 37 16/07/

32 Isobel HIE IUT de Tours TOURS 37 Toutia DERGHAM Mission locale de Touraine TOURS Francis BARBÉ Mouvement Vie Libre 37 TOURS 37 Muriel AURADOU- PETIT Mutualité Française Indre Touraine TOURS Marc FILLATRE réseau VIES 37 TOURS cedex Marie- Pascale LAURENT réseau VIES 37 TOURS cedex Cécile DUBLANCHE Villes au carré TOURS Christelle LUBINEAU FRAPS antenne 41 BLOIS Annie MANDION Graine Centre NEUNG-SUR- BEUVRON Sonia PETIT IFSI Blois BLOIS cedex Anne DOUCET IFSI Blois BLOIS cedex Nathalie PICHET IFSI Blois BLOIS cedex Nathalie LUNEAU IFSI Blois BLOIS cedex Marie- Corine IUFM de Blois BLOIS Mouvement Française Vie Libre 41 BLOIS 41 BERTRAND Osons nous soigner BLOIS 41 Anne-Marie BRIEUDE Rézo Addictions 41 BLOIS 41 16/07/

33 Elodie COLAS Rézo Addictions 41 BLOIS 41 Maryline ROUSSELET Rézo Addictions 41 BLOIS 41 Latifa SALHI RSND 41 BLOIS Louisette MONIER RSND 41 BLOIS Sonia VERGNIORY Addicto Centre ORLEANS Nicolas BAUJARD Addicto Centre ORLEANS ASUD Loiret ORLEANS 45 Romain LANIESSE CODES 45 ORLEANS Delphine BRISSET CODES 45 ORLEANS Jacqueline MANSOURIAN- ROBERT Dialogue Autisme OLIVET Danielle MICHÉ Dialogue Autisme OLIVET Michel ROBERT Dialogue Autisme OLIVET ERTS d'olivet OLIVET ELTAMI Mouvement Vie Libre 45 MONTARGIS 45 Éric DRAHI Réseau DIABOLO ORLÉANS 45 Sylvie CHARRUAU Réseau DIABOLO ORLÉANS 45 Thierry PRAZZUCK Réseau HEPSILO ORLEANS 45 16/07/

34 Catherine GILET Réseau Loiret Diab MONTARGIS 45 Johan PRIOU URIOPSS Centre ORLEANS Anthony LECLERC URIOPSS Centre ORLEANS Audrey BOUTELET URIOPSS Centre ORLEANS Marie-Pierre QUIBLIER URIOPSS Centre ORLEANS Thiédel CAMARA Migrations santé Francis NOCK Atelier Evaluation LUSIGNAN 86 Christine FILLION Atelier Evaluation 86 Blandine BOUVET Atelier Evaluation 86 René Franck Marc DEMEULEMEE STER PERRIGAULT MINGANT (FNES) AMBOISE 37 Conseil et formation en Santé Publique Conseil et formation en Santé Publique Florence PRIER IPCEM PARIS Chantal MANNONI Conseil Général seine saint denis 93 16/07/

35 Les formations mises en place par le pôle - nombre de sessions mises en place : Session Session 1 Session 2 Session 3 Session 4 Session 5 Session 6 Session 7 Thème La planification : ses concepts, techniques et outils Chartres (28) La planification : ses concepts, techniques et outils Châteauroux (36) La planification : ses concepts, techniques et outils Orléans (45) La planification : ses concepts, techniques et outils Tours (37) La planification : ses concepts, techniques et outils Blois (41) La planification : ses concepts, techniques et outils Orléans (45) Action et partenariat en promotion de la santé Tours (37) Nb de jours de formation Jour 1 : 17 nov Jour 2 : 18 nov Jour 1 : 24 nov Jour 2 : 25 nov Jour 1 : 19 janv Jour 2 : 20 janv Jour 1 : 09 fév Jour 2 : 10 fév Jour 1 : 22 mars 2012 Jour 2 : 23 mars 2012 Jour 1 : 14 mai 2012 Jour 2 : 15 mai 2012 Jour 1 : 12 dec 2011 Jour 2 : 13 Nb de personnes formées Typologie des personnes formées Assistantes sociales (2), Conseillère en économie sociale et familiale, Chargée de mission, Chargée du développement Sport Santé, Ergothérapeute, Agent d accueil, Chef de service PMI, Orthophoniste, Présidente d association, Assistante socio-éducative Directeur, Diététicienne, Coordinateur, Internes en santé publique (3) Chargés de projets (3), Infirmières (2), Directrice adjointe et référent prévention santé Infirmière, Internes en santé publique (2), Secrétaires (2), diététicienne, Chargée de mission, Chargée de centre de ressource et webmestre, Chargée de communication, Assistante de coordination Animateurs (2), Directeurs (2), Président, Cadre de santé/ coordinatrice de réseau, Médecin coordonateur, Conseillère conjugale et familiale, Chargée de communication, Infirmière scolaire Secrétaire administrative, Président d association, Étudiante en santé publique, Animatrice de prévention Éducateur spécialisé, Soutien en coordination, Interne en santé publique, Infirmière, Chargée de mission, Moniteur/éducateur, Vices présidents d association(2), Evaluation de la formation (oui/non) Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation et 16/07/

36 Session 8 Session 9 Action et partenariat en promotion de la santé Chartres (28) Action et partenariat en promotion de la santé Orléans (41) dec Jour 1 : 12 janv Jour 2 : 13 janv Jour 1 : 30 janv Jour 2 : 31 janv Assistantes sociales (3), Chirurgien dentiste, Infirmières scolaires (4), Assistante coordination, Diététicienne Ingénieur d études, Responsable pôle santé publique et environnementale, Chef de service, Directeur, Délégué départemental, Éducateurs (2), Conseiller en économie sociale et familiale, Chargée de mission, Assistantes sociales (4) Assistantes sociales (3), Infirmières scolaires (5), Animateurs de prévention (2), Infirmière de santé publique, Infirmière conseillère technique, Chargée de mission, Infirmier, Directeur d association évaluation orale Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation et évaluation orale Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation et évaluation orale Session 10 Session 11 Session 12 Méthodologie de projet et gestion budgétaire Orléans (45) Méthodologie de projet et gestion budgétaire Blois (41) Méthodologie de projet et gestion budgétaire Tours (37) Jour 1 : 14 dec Jour 2 : 15 dec Jour 1 : 21 fev Jour 2 : 22 fev Jour 1 : 17 avril 2012 Jour 2 : 18 avril Directeur de structure médico-sociale, Chef de service de structure médico-sociale, Infirmiers (3), Président d association Chargée de mission, cadre de santé, Animateur, infirmière conseillère technique, Secrétaire adjoint, Assistant conseil, Élu et trésorier, Éducateur spécialisé, Directeur d association Praticien hospitalier, Directeur, Chargés de mission/projet (3), Interne en santé publique, Infirmières (5), Médecin coordinateur, Élu association sportive, Technicien de l intervention sociale et familiale Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Session 13 Devenir personne relais en éducation pour la santé Tours (37) Jour 1 : 12 mai 2011 Jour 2 : 13 mai 2011 Jour 3 : 23 juin 2011 Jour 4 : 13 octobre 13 Informateur jeunesse, CESF, Service civique, chargé de mission, IDE (2), ergothérapeute, professeur en activité physique adaptée, coordonnatrice ETP, formatrice, diététicienne, animatrice, éducatrice sport Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation 16/07/

37 Session 14 Session 15 Session 16 Devenir personne relais en éducation pour la santé Tours (28) Devenir personne relais en éducation pour la santé département du Cher Devenir personne relais en éducation pour la santé département du Loiret 2011 Jour 1 : 26 mai 2011 Jour 2 : 27 mai 2011 Jour 3 : 20 juin 2011 Jour 4 : 03 octobre 2011 Jour 1 : 20 octobre 2011 Jour 2 : 21 octobre 2011 Jour 3 : 14 novembre 2011 Jour 4 : 12 janvier 2012 Jour 1 : 17 octobre 2011 Jour 2 : 18 octobre 2011 Jour 3 : 15 novembre 2011 Jour 4 : 12 janvier Référents secteur famille (5), IDE (3), coordinatrices (2), animatrice, infirmières scolaires (2), stagiaire, directrice de centre de loisirs, directrice et animatrice ALSH, référente de parcours (2), orthophoniste Adjoint technique cantine scolaire, Adulte relais école famille, Agent administratif, Agent d'animation, Bénévole d'association, Bénévole trésorier et administratif, Conseillère ESF, Conseillère ESF-Animateur, Infirmière scolaire (x3), Infirmière universitaire, Intervenante sociale, Maitresse de maison, Responsable bénévole d'association, Responsable facturation, Secrétaire médiatrice d'accueil Animateur PIJ, Animateur promotion de la santé, Conseiller d insertion, Coordinateur jeunesse, Éducateur spécialisé, Enseignant, Informateur jeunesse Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation Oui, questionnaire d évaluation de fin de formation 16/07/

38 Ingénierie de formation - nombre de programmes élaborés pour un autre organisme : Thème 1 Thème 2 Thème Typologie des organismes accompagnés Collaboration avec les Universités - le pôle collabore-t-il avec des Universités? X Oui Non Si oui, dans quel cadre? - Le pôle collabore avec l Université François Rabelais dans le cadre : du Master Professionnel Prévention, 2ducation et Promotion de la Santé du «Diplôme universitaire Éducation pour la santé/éducation thérapeutique». des actions menées par le Service Universitaire de médecine Préventive et de Promotion de la Santé Évaluation - y a-t-il une évaluation de l activité globale de formation? X Oui Non Si oui, quel type d évaluation a été réalisé et quels en sont les principaux résultats? Chaque session de formation a été évaluée par l intermédiaire d un questionnaire de satisfaction de fin de formation. La formation «Action et partenariat en promotion de la santé» a également fait l objet d une évaluation orale. Voici les principaux résultats de l évaluation des formations : Action et partenariat en promotion de la santé : Plus de 85% des stagiaires estiment qu à l issue de la formation ils sont capables d identifier les facteurs déterminants de la santé et les stratégies susceptibles d influencer ces déterminants. Les apports de la formation ont permis à plus de 80% des stagiaires de disposer de 16/07/

39 quelques repères sur les politiques publiques susceptibles d influencer les déterminants de la santé. 90% des stagiaires affirment connaître l intérêt et les conditions de développement d un partenariat durable. Plus de 85% des stagiaires se disent capables d utiliser quelques outils simples pour identifier des partenariats potentiels et concrétiser un partenariat durable. Globalement, le contenu de la formation, la qualité des outils présentés ont été particulièrement appréciés des stagiaires. L évaluation montre également la qualité des échanges entre les participants qui a permis à certains de connaître de nouveaux partenaires. Méthodologie de projet et gestion budgétaire : A l issue de la formation, plus de 90% des stagiaires estime connaître la démarche d élaboration d un projet. La totalité des stagiaires se considère en capacité de suivre le déroulement d un projet. 90% d entre eux se sent capable d évaluer un projet mais également de concevoir un budget. De manière globale, la formation fut particulièrement appréciée de part les méthodes pédagogiques employées, les travaux pratiques sur des cas concrets et à travers la présentation d outils adaptés. La planification : ses concepts, techniques et outils : A l issu de l évaluation «à chaud», divers éléments ont pu être mis en évidence. Les participants plébiscitent notamment : - La qualité des formations : la présentation des outils, les mises en pratiques, les supports remis à chaque participant - La clarté des explications : informations claires et précises, qualité des échanges avec les groupes et les formateurs - La pédagogie, la disponibilité, le dynamisme, la convivialité des formateurs, - L utilisation pratique des connaissances, le rythme de progression dans la formation. Une évaluation à distance est en cours afin de voir notamment si, à la suite des formations, les participants : - Utilisent dans leur pratique professionnelle un outil de planification, - Pensent que la formation leur a permis de renforcer leurs compétences en méthodologie de projet adaptée, - Ont d autres besoins de formation en méthodologie et/ou en évaluation. Devenir personne relais en éducation pour la santé Les indices de satisfaction des participants concordent tous, tant du point de vue de l organisation que du contenu. A peine 10 % des participants jugent le contenu «plutôt pas» adapté à leurs pratiques professionnelles. Par contre, près de 90 % pensent pouvoir mettre cette formation en pratique et près du quart envisagent d utiliser pleinement les apports de cette formation. Le contenu des étapes de la méthodologie de projets arrive largement en tête dans l intérêt formulé par les participants, suivi par l apport de la documentation, la légitimité et les enjeux de la personne relais et enfin la notion de partenariat. L intérêt pour la méthodologie de projets et le 16/07/

40 partenariat se confirme au vue des réponses en question 15 (sujet à aborder ou à approfondir) et les participants soulignent l intérêt des échanges de pratique notamment via les études de cas et la présentation d outils pédagogiques au travers des réponses formulées à la question 16 Points forts. Actions réalisées par le pôle mais non répertoriées dans le tableau de bord Evaluations à distance - En 2011, la FRAPS a procédé à l évaluation à distance de certaines de ses formations 2010 : 3 sessions de la formation «Devenir personnes relais en éducation pour la santé» - 3 sessions de la formation «Gestion des ressources humaines et budgétaires» - 2 sessions de la formation «Action et Partenariats» - 1 session de la formation «Inscrire son service dans une démarche de promotion de la santé» L objectif était : - d évaluer la «transférabilité» des capacités acquises dans le contexte professionnel en prenant en compte les conditions facilitantes et freinantes rencontrées (utilisation des acquis) - d évaluer les effets attendus (résultats) et non attendus (impact) de la formation dans l environnement professionnel L enquête s est déroulée par l envoi d un questionnaire en ligne avec Google Document, et a permis d avoir un taux de retour de plus de 50% à deux ans, pour chacune des formations. Ces 4 évaluations ont permis de prendre du recul par rapport aux formations proposées par la FRAPS et d identifier les actions d amélioration à produire sur nos prochaines formation tant sur le contenu (en rapport avec les attentes, exemples utilisés, approfondissement, etc.) que sur la forme (journées successives ou à distances, etc.). Recommandations Formation «Action et Partenariat» Travailler plus en profondeur la notion de partenariat notamment intersectoriel et lien avec les financeurs Redéfinir le public cible de la formation afin de faciliter les perspectives de collaboration Ajuster le contenu de la formation en essayant de lever les obstacles rencontrés par les professionnels et en s appuyant sur les leviers explicités par l étude (complémentarité entre acteurs, environnement propice au développement de projets et le travail en équipe, difficulté de créer de nouveaux partenariats dans un contexte où les acteurs travaillent déjà en «réseau», difficulté de la coopération intersectorielle notamment au regard des partenaires financiers, etc.). 16/07/

41 Recommandations Formation «Devenir personne relais en éducation pour la santé Conserver le contenu et les méthodes pédagogiques de la formation qui semblent convenir aux stagiaires Prendre en compte et lever les obstacles rencontrés par les professionnels en s appuyant sur les leviers explicités par l étude (échnages entre professionnels, direction active, travail d équipe, priorité mise sur l emploi au détriment de la santé pour les populations, manque de communication ou d intérêt de certains collègues, etc.) Consacrer plus de temps aux rencontres avec les partenaires issus de différents champ d intervention Réflexion autour d un accompagnement sur site ou des temps courts de rencontres après la formation pour répondre aux nouveaux besoins Recommandations Formation «Gestion des ressources humaines et budgétaires» Proposer d avantage d exercices pratiques Réflexion sur le format de la formation : peut être est-il nécessaire de proposer 2 formations, l une sur la direction de projet et l autre sur le management et la résolution des conflits, ce qui permettrait d approfondir chaque thématique Ajuster le contenu de la formation en essayant de lever les obstacles rencontrés par les professionnels et en s appuyant sur les leviers explicités par l étude (s appuyer sur les collaborateurs, travail d équipe et de partenariat, position difficile du manager entre «le n+1 et le n-1», méthode de management par la hiérarchie, difficulté de se remettre en question). Recommandations Formation «Inscrire son service dans une démarche de promotion de la santé» Avec le faible nombre de participants, il est apparu difficile de réaliser l évaluation de cette formation. Cependant, ces constats amènent à se questionner sur la mise en place de cette formation en tant que telle. Plusieurs hypothèses pourraient les expliquer : Faible intérêt pour la thématique? Inadéquation du programme avec la pratique professionnelle des agents? Durée ou période de réalisation de la formation non adaptée? Problème dans la communication? En conclusion, il paraît nécessaire d approfondir l analyse des causes de la faible participation du public cible. Une rencontre pourrait être organisée avec le CNFPT pour rediscuter des orientations de chacun et éventuellement réfléchir à la mise en place de formations prenant en compte cette évaluation pour répondre au mieux aux attentes et besoins des agents et des collectivités. Catalogue des formations La FRAPS a élaboré et diffusé son catalogue de formation. Il se présente sous la forme d une pochette proposant : - 1 fiche de présentation du catalogue - 1 fiche «sommaire» présentant notamment les différents niveaux de formation - 10 fiches de présentation des formations déjà mises en œuvre par la FRAPS soit une par formation (objectifs, contenus, méthode 16/07/

42 pédagogiques, pré-requis, public cible, dates et lieux, inscription). Le catalogue a été diffusé largement en région Centre, notamment dans le cadre du Salon des formations, dans la FRAPS-info, etc. Salon régional des formations (29 mai 2012) Ce type d évènement a été organisé pour la première fois. C est en quelque sorte une expérimentation qui servira de base pour les futurs évènements de ce type. Il ressort de façon importante et quasi unanime que la journée a fortement favorisée les échanges entre les exposants : échanges sur les formations, échanges de pratique, opportunités de collaboration futures. Cet évènement a donc permis aux structures de rencontrer de nouveaux collaborateurs, de futurs partenaires. Du côté du public, le ressenti global est plutôt positif : le nombre et la qualité des exposants ainsi que leur disponibilité ont favorisé les échanges. Cependant, l affluence au salon fut modérée au cours de la journée. C est également le ressentis des exposants. L objectif consistant à faire connaître les formations en promotion de la santé proposées en région Centre au grand public n a pas rencontré le succès escompté. Néanmoins, cette journée fut largement marquée par des échanges entre les différents exposants favorisés par des conférences de présentation des structures et la présentation de leurs formations. La communication de l évènement par voie de presse (nouvelle république), radio (France bleu) et télévision (TV Tours) ainsi que divers diffusions et plaquettes FRAPS, a contribué à mettre en valeur la formation en promotion pour la santé du pôle régionale de compétence en région Centre. 16/07/

43 Eléments budgétaires Budget prévu pour l axe «Formation» Budget réalisé pour l axe «Formation» pilotage, ingénierie & évaluation pilotage, ingénierie & évaluation secrétariat administratif et logistique secrétariat administratif et logistique sessions de formation selon les besoins régionaux sessions de formation selon les besoins régionaux frais de déplacement, missions, réception frais de déplacement, missions, réception la planification : concepts, techniques et outils (SMART, QQOQCPC, Gantt, PERT etc.) 2 jours x 6 sessions départementales la planification : concepts, techniques et outils (SMART, QQOQCPC, Gantt, PERT etc.) 2 jours x 6 sessions départementales méthodologie de projets et gestion budgétaire 2 jours x 3 sessions départementales méthodologie de projets et gestion budgétaire 2 jours x 3 sessions départementales action et partenariat en promotion de la santé 2 jours x 3 sessions départementales action et partenariat en promotion de la santé 2 jours x 3 sessions départementales devenir personne relais en éducation pour la santé 4 jours x 4 sessions départementales (selon besoins) devenir personne relais en éducation pour la santé 4 jours x 4 sessions départementales (selon besoins) TOTAL TOTAL Commentaires libres - difficultés rencontrées sur l axe formation - Difficulté de mobilisation des acteurs pour certaines formations ; notamment «La planification : ses concepts, techniques et outils» - Difficulté de mobilisation des acteurs sur certains territoires : 18, 28, 36 - Planification tardive des sessions de formation (compte tenu de l absence de directeur à la FRAPS) qui diminue le délai de réflexion des acteurs ; la plupart planifient leur calendrier de formation à l année. - éléments positifs de l axe formation - Le report au 31 mai 2012 des actions du pôle de compétence a permis la réalisation de l ensemble des sessions de formation - la diversité professionnelle des participants aux différentes sessions a constitué un atout - une dynamique de groupe s est assez rapidement installée aussi bien dans les groupes restreints que dans les groupes plus importants. 16/07/

44 3. Axe «Conseil en méthodologie de projet» Fonctionnement de l axe «Conseil en méthodologie de projet» - nomination d un référent de l axe X Oui Non - Si oui, organisme d origine du référent : FRAPS Le comité technique - existence d un comité technique spécifique à l axe Oui X Non Si oui, - nombre de réunions du comité technique organisées au cours de l année : Date Thème Nombre de participants Structures d origine des participants Réunion 1 Réunion 2 Réunion Liste des conseillers en méthodologie de projets - existence d une base de données des conseillers en méthodologie de projets de la région X Oui Non En 2011, la FRAPS a créé une base de données : l ORRA (Outil Régional de Recherche des Acteurs et Actions). L objectif était de mettre à la disposition de tous les acteurs une base de données des ressources régionales pédagogiques et pour le conseil en méthodologie de projet en promotion de la santé. Concernant les ressources méthodologiques, la base présente 2 entrées (acteurs et actions) et peut recenser I intitulé des actions, thématique de référence, public cible, nom et type de structure, territoire d intervention, outils et documents en lien avec la Crescenbase. Actuellement en phase de finalisation et d intégration des données, il sera disponible sur 16/07/

45 Si oui, - nombre de conseillers en méthodologie de projets inscrits dans la base au 01/01/2011 et structures d origine : au total, le réseau compte 21 conseillers méthodologiques exerçant dans les structures suivantes : Structure Dépt Prénom téléphone mèl CODES du Cher 18 Marie Côte-Grumel CODES du Cher 18 Hélaine Picard CODES du Cher 18 Clémence Dumont CESEL 28 Myriam Neullas CESEL 28 Dominique Kerhoas UPE CH-Dreux 28 Sylvain Decelle UPE CH-Dreux 28 Solène Ferré UPE CH-Dreux 28 Béatrice Decelle CODES Séverine Dropsy CODES Christine Lavogiez Maison du diabète et de la nutrition Maison du diabète et de la nutrition 37 Fernand Lamisse Carine de l'hommeau FRAPS Antenne Christelle Lubineau /07/

46 CODES Romain Laniesse CODES Delphine Brisset MUREC MUREC MUREC FRAPS FRAPS MUREC 18 et et et 41 région région région Céline Dauvel Mehdi Madelat Nolwenn Barré Ida Ben Amar (congés maternités et arrêt maladie du 07/02/2011 au 20/09/2011) Luc Favier (jusqu'au 13/07/2011) Jean-marc Soulard (jusqu'en juin 2011) nombre de nouveaux conseillers en méthodologie de projets inscrits dans la base au 31/12/2011 et structures d origine : Structure Dépt Prénom téléphone mèl CODES du Cher 18 Marie Côte-Grumel CODES du Cher 18 Hélaine Picard CESEL 28 Myriam Neullas CESEL 28 Dominique Kerhoas UPE CH-Dreux 28 Sylvain Decelle /07/

47 UPE CH-Dreux 28 Solène Ferré UPE CH-Dreux 28 Béatrice Decelle CODES Séverine Dropsy CODES Clara Chwatacz FRAPS Antenne FRAPS Antenne 37/41 37 Maison du diabète et de la nutrition Maison du diabète et de la nutrition Marie Sergent (à partir du 09/03/2011) Julie Catherine (à partir du 01/09/2011) Fernand Lamisse Carine de l'hommeau FRAPS Antenne Christelle Lubineau CODES Romain Laniesse CODES Delphine Brisset MFC MFC MFC FRAPS FRAPS 18 et et et 41 région région Céline Dauvel Mehdi Madelat Nolwenn Barré Charlotte Akhras-Pancadi (à partir du 01/09/2011) Carine Sauger (à partir du 01/09/2011) /07/

48 FRAPS région Ida Ben Amar (congés maternités et arrêt maladie du 07/02/2011 au 20/09/2011) Animation du réseau des conseillers en méthodologie de projets - nombre de rencontres organisées au cours de l année : Réunion 1 : séminaire technique Réunion 2 : séminaire technique Réunion3 : séminaire technique Date 27/03/2012 (report 2011) 05/04/2012 (report 2011) 10/04/2012 (report 2011) Thème Les cartes cognitives La lecture rapide => destiné aux conseillers méthodologiques La lecture rapide => destiné aux documentalistes Nombre de participants 12 participants 10 participants 5 participants Structures d origine des participants - Comités départementaux d éducation pour la santé - Mutualité Française Région Centre - ARS délégation territoriale - FRAPS - FRAPS antennes départementales - Comités départementaux d éducation pour la santé - FRAPS - FRAPS antennes départementales - Comités départementaux d éducation pour la santé - FRAPS - FRAPS antennes départementales Typologie de l accompagnement => Appui aux acteurs de terrain (individuel) - nombre de conseils méthodologiques délivrés : Typologie du public bénéficiaire du conseil méthodologique conseil méthodologique 1 conseil méthodologique 2 Lesbian & Gay Pride Région Centre Espace Lgbt De Touraine Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) Thème du projet accompagné Accompagnement pour une demande de subvention auprès de l ARS pour : - la mise en place de permanences d accueil et d écoute - la mise en place de rencontres avec les professionnels - la formation des bénévoles 2 réunions réalisées entre la FRAPS et le SUMPPS le 21 novembre 2011 et le 23 mars 2012, pour élaborer une convention de partenariat dans le cadre du conseil méthodologique devrait être signée d ici fin 2012 : 16/07/

49 - Animation : cours magistraux ou interventions de type travaux pratiques auprès des étudiants - Conseil méthodologique pour l aide au montage de projet, au suivi et à l évaluation - Appui documentaire : conseil en documentation - Appui aux acteurs de terrain (collectifs) nombre de conseils méthodologiques délivrés : Typologie du public bénéficiaire du conseil méthodologique Etudiants - Master 2 professionnel Prévention, Education et Promotion de la Santé Conseil méthodologique 1 Conseil méthodologique 2 Université François Rabelais Tours (37) Etudiants en licence toute filière ayant choisi l option «Etudiants relais santé» UE libre Etudiants 1 ère année de médecine Université François Rabelais Tours (37) Médecins - Institut National de Médecine Agricole (INMA) Thème du projet accompagné Travaux dirigés de 6h30 sur «L évaluation et l outil PREFFI 2.0», le 26 octobre et le 30 novembre 2011 Sensibilisation à la méthodologie de projet en promotion de la santé Intervention de 2h sur les concepts de promotion de la santé et éducation pour la santé, et introduction à la méthodologie de projet Intervention pédagogique santé publique et médecine préventive - nombre de journées d échanges de pratiques organisées au cours de l année? 1 journée d échange de pratiques a été organisée en sur quel thème? Journée régionale d échanges de pratiques «La démarche qualité en promotion de la santé» le 11 mars 2011, à la Faculté de Médecine de Tours (cf. synthèse évaluative sur 16/07/

50 - Aide à la démarche qualité X Oui Non si oui, Aide à la démarche qualité Structure accompagnée Mutualité Française Région Centre Durée de l accompagnement 2 jours en partenariat avec la Mutualité Française Ile de France (évaluation orale et par questionnaire autoadministré) Outils utilisés pour accompagner la démarche - diaporama - guide d autoévaluation de l INPES - plusieurs méthodes / outils d animation notamment proposés dans le livret pédagogique de l INPES Appui aux ARS x Oui Non - si oui, Typologie du projet accompagné Participation à l élaboration du Plan Stratégique Régional de Santé Participation à l élaboration du Schéma Régional de Prévention Participation à la CRSA (Conférence Régionale de la Santé et de l autonomie) Durée de l accompagnement 5 réunions Discussion 5 réunions Outils utilisés pour accompagner la démarche Pilotage Diaporama 5 réunions Discussion 16/07/

51 - Appui à des milieux spécifiques X Oui Non Education Nationale 1 Nombre de projets accompagnés Typologie du projet accompagné Projet régional «La santé en action» Financé par l ARS Centre et le Conseil Régional suite à un appel à projet «Apprentis lycéens bien dans son corps bien dans sa tête» Typologie des professionnels accompagnés Conseil et accompagnement réalisé auprès du porteur de projet dans le cadre de l évaluation et de la communication Outils utilisés pour accompagner la démarche Preffi Appui aux dynamiques locales X Oui Non Intervention auprès des élus locaux Nombre de projets accompagnés 1 1 an Durée de l accompagnement Typologie du projet accompagné Projet régional «Villes actives PNNS» élus Typologie des professionnels accompagnés Outils utilisés pour accompagner la démarche Financement ARS avec apport en conseil méthodologique du pôle de compétence - Autre (précisez) Oui X Non Si oui, combien de projets ont été accompagnés? Typologie du projet Typologie des professionnels Outils utilisés pour 16/07/

52 Projet 1 Projet 2 Projet accompagné accompagnés accompagner la démarche Évaluation - y a-t-il une évaluation de l activité de conseil en méthodologie de projets? Oui X Non Si oui, quel type d évaluation a été réalisé et quels en sont les principaux résultats? Actions réalisées par le pôle mais non répertoriées dans le tableau de bord Didacticiel PREFFI 2.0 Une activité spécifique a été prévue dans le projet triennal suite à une évaluation du didacticiel réalisé en 2010, qui définissait plusieurs améliorations nécessaires : - informatique : pour l ergonomie et la rapidité d utilisation - sémantique : pour une meilleure compréhension des questions évaluatives. Un groupe de travail composé de représentant de la FRAPS, de l ARS DT 36, de l IREPS Pays de la Loire et de Sphéria Val de France, s est réuni le 11 mai avec Francis Nock de l atelier de l évaluation et Vincent Nock, informaticien qui a développé le didacticiel. Chaque critère de toutes les catégories ont été lu, analysé et modifié si besoin était en conservant au maximum le sens du critère tel qu il a été pensé par le NIGZ. Laboratoire de santé publique 16/07/

53 Le Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé fait partie du Département de Santé Publique au sein de la faculté de médecine de Tours et est dirigé par le Professeur Emmanuel Rusch. Le Département de Santé Publique est composé de trois unités : - le Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé - le Laboratoire de Bio statistique, Épidémiologie et Informatique Médicale - le Centre d'investigation Clinique Le Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé propose un soutien méthodologique pour la réalisation de projets, études, (etc.), notamment par l intermédiaire de réunions d aide méthodologique composées de professionnels et d universitaires. Dans ce cadre 3 projets de la FRAPS ont été présentés à ses réunions : «Le Collectif Local d Education pour la Santé» le 24 novembre 2011 «Le Bonheur est dans ton assiette», Recherche action sur l alimentation des jeunes en phase d autonomisation vis-à-vis de la sphère familiale le 15 décembre 2011 «Le Contrat Local de Santé du Pays Vendômois», le 26 janvier 2012 (report 2011) Questionnaire : attentes et besoins des conseillers méthodologiques par rapport au réseau La FRAPS a invité l ensemble des membres du réseau des conseillers techniques à remplir un questionnaire sur leurs attentes et leurs besoins concernant l animation de ce réseau. Les questions portaient sur les thématiques traitées : séminaires techniques, rencontres régionales, ressources mises à disposition et fréquence des rencontres entre conseillers. Globalement, le questionnaire a mis en lumière la volonté de mutualiser les compétences, d échanger les savoirs et les pratiques tout en élaborant des outils collaboratifs et synthétiques. Les thématiques les plus attendues pour la période 2012 et 2013 sont le renforcement des compétences psychosociales, la démarche qualité, l optimisation du suivi méthodologique ou encore la communication et la valorisation des projets en EPS. Plaquette de communication Produite mais non diffusée. 16/07/

54 Eléments budgétaires Budget prévu pour l axe «Conseil en méthodologie de projet» Budget réalisé pour l axe «Conseil en méthodologie de projet» Conseil méthodologique aux acteurs (B3) Conseil méthodologique aux acteurs (B3) Coordination et animation du réseau régional (B3) Coordination et animation du réseau régional (B3) Coordination et évaluation de la base de données des ressources méthodologiques (A3) Coordination et évaluation de la base de données des ressources méthodologiques (A3) Coordination et interventions de sensibilisation des élus (D) Coordination et interventions de sensibilisation des élus (D) Réalisation des 3 séminaires techniques (B3) Réalisation des 3 séminaires techniques (B3) Frais de déplacement (B3) (2000 x 3 + temps de travail) Frais de déplacement (B3) Formation/Accompagnement de la MFC (B3) Journée régionale DQ (C2) 1500 (+temps de travail) Total Total Commentaires libres - difficultés rencontrées sur l axe conseil en méthodologie de projets Au cours de l année départ du directeur et conseiller méthodologique régional de la FRAPS. - éléments positifs de l axe conseil en méthodologie de projets Une équipe étoffée en région 16/07/

55 4. Axe «Appui documentaire» Fonctionnement de l axe «Appui documentaire» - nomination d un référent de l axe X Oui Non - Si oui, organisme d origine du référent Depuis janvier 2010, le CODES 18 a acquis la globalité de la coordination régionale et en assume en outre les nouvelles missions de développement. Avec le départ de la coordinatrice en août 2011, c est la FRAPS région Centre qui a repris, par intérim, la coordination entre le 1 er septembre et le 1 er décembre Benoît Lécureuil a été recruté par le CODES 18 au 1 er décembre 2011 afin de reprendre la coordination du réseau Le comité technique - existence d un comité technique spécifique à l axe X Oui Non Si oui, - nombre de réunions du comité technique organisées au cours de l année : Réunion 1 Date 10/03/2011 Thème 1/ Nouvelle organisation du travail et présentation de l Agora par Emilie Chaslin 2/ Point sur le projet régional «Coordination régionale documentaire entre les acteurs de la prévention des addictions» par Anne-Sophie Bouzom 3/ CRESCEN BASE : point sur les nouveaux développements 4/ Présentation du Guide de saisie (V6) par Marie-Claude Normand 5/ Point sur «Veille au Centre de l'éducation pour la Santé» 6/ Questions diverses : dispositif pédagothèque, formation aux droits d auteur Nombre de participants 8 Structures d origine des participants 1/ CODES 18 2/ CESEL 3/ UPE du CH de Dreux 4/ CODES 36 5/ FRAPS antenne 37 6/ FRAPS antenne 41 7/ FRAPS Centre 16/07/

56 Réunion 2 Réunion 3 Réunion 4 09/06/ /09/ /11/2011 1/ Formation au logiciel Scribus par Romain Laniesse 2/ Conseil méthodologique sur la création de produits documentaires par Marie-Astrid Blanchard 3/ CRESCENBASE : présentation de la nouvelle base et de son cahier de recette par Gigliola Riou 4/ Travail collaboratif sur la carte Crescendoc 5/ Questions diverses 1/ Présentation de la CRESCENBASE V2 : démonstrations, échanges sur les difficultés rencontrées tant niveau administrateur que niveau public par Emilie Chaslin 2/ Répartition des tâches restantes par rapport au projet triennal par Emilie Chaslin 3/ Validation du modèle Scribus par Mathilde Pollet 4/ Validation de la nouvelle version du guide de saisie par Marie-Claude Normand 5/ Echange sur le diaporama de présentation de CRESCENDOC par Danielle Fortin 6/ Plénière 2011 : validation du programme et des documents d invitation / échanges par Emilie Chaslin 7/ Rédaction d une procédure pour la réalisation des ateliers départementaux de présentation d outils prévue dans le projet triennal par Marie-Astrid Blanchard 8/ Questions diverses : conventions pour l intégration du réseau et dates 2012 Programme de la plénière : 9h30 : accueil des participants 10h00 : présentation de Crescendoc 10h45 : Apports du web 2.0 à la fonction information / documentation 11h45 : Echanges avec la salle 12h15 : Pause déjeuner 14h00 : Présentation du plug-in Zotéro 14h30 : Présentation de l outil Diigo 10 (dont 1 invité pour la formation) 8 8 1/ CODES 18 2/ CESEL 3/ UPE du CH de Dreux 4/ CODES 36 5/ FRAPS antenne 37 6/ FRAPS antenne 41 7/ CODES 45 8/ FRAPS Centre 1/ CODES 18 2/ CESEL 3/ UPE du CH de Dreux 4/ CODES 36 5/ FRAPS antenne 37 6/ FRAPS antenne 41 7/ FRAPS Centre 1/ CODES 18 2/ CESEL 3/ UPE du CH de Dreux 4/ CODES 36 5/ FRAPS antenne 37 6/ FRAPS antenne 41 7/ FRAPS Centre 16/07/

57 15h00 : Pause 15h15 : Présentation du Portail Netvibes «Veille au Centre de l éducation pour la santé» 15h45 : Echanges avec la salle 16h15 : Clôture de la journée Base de données - existence d une base de données documentaire régionale X Oui Non Si oui, - nombre de documents inscrits dans la base au 01/01/2011 : notices - nombre de nouveaux documents inscrits dans la base au 31/12/2011 : notices (01/12/2011). Nombre en diminution du fait d un dédoublonnage intensif afin de nettoyer la base des doublons créés par la réunification des 7 bases de données documentaires locales en une seule. - existence d une base de données régionale des outils d intervention en EPS/PS X Oui Non Si oui : La base du réseau CRESCENDOC : la CRESCEN BASE regroupe toutes les ressources présentes dans les centre de documentation des membres du groupe technique : ouvrages, brochures, articles, outils pédagogiques, etc. - nombre d outils d intervention inscrits dans la base au 01/01/2011 : la CRESCENBASE V1 ne permettait pas de faire des recherches pertinentes et ne permettait pas de comptabiliser les ressources par types. - nombre de nouveaux outils d intervention inscrits dans la base au 31/12/2010 : outils d interventions (01/12/2011) regroupés comme tel : BD : 139 Cassette audio : 7 Cassette vidéo : 418 CD audio : 74 16/07/

58 CD rom : 252 Coffret : 405 Diaporama : 16 DVD : 402 Exposition : 93 Jeu : 175 Photolangage : 25 Guide : 772 Animation des documentalistes de la région Les documentalistes du réseau participent à de nombreuses journées régionales au cours desquelles elles animent, à tour de rôle, des tables documentaires - nombre de rencontres auxquelles CRESCENDOC a participé au cours de l année : Date Assises de la restauration 09/02/2011 Alimentation Journée démarche qualité 11/03/2011 Thème Démarche qualité en promotion de la santé Nombre de participants Environ 55 personnes 86 personnes Structures d origine des participants 1/ Lycées des départements de l Eure-et-Loir et du Loiret 2/ Conseil Régional 3/ ARS Centre 1/ APLEAT 2/ CIAS Loches 3/ CPAM 41 4/ FRAPS Centre 5/ FRAPS antenne 41 6/ AIDES DD 37 7/ AIDES Grand Ouest 8/ AIR Centre 9/ Mouvement Vie Libre 10/ MILOS 28 11/ Osons Nous Soigner 12/ EPGV Centre 13/ FFN 16/07/

59 2 ème rencontre régionale santé - Cancer 31/03/2011 Cancer 950 entrées 14/ INPES 15/ Asso. Centre Soins Infirmiers 16/ REPSO 17/ CHRU de Tours 18/ ARS Centre 19/ ARS DT 28 20/ ARS DT 37 21/ CODES 36 22/ CDMR 23/ MFPF 41 24/ BIJ 37 25/ SUMPPS 26/ Centre Porte Ouverte 27/ REPIT 28/ ADRES 29/ CODES 45 30/ Ansamble Val de France 31/ Croix Rouge Française 32/ Le Sac à Malices 33/ MFPF Centre 34/ VRS 35/ Asthmes et allergies 37 36/ ANPAA 36 37/ Inspection Académique 38/ ANPAA 41 1/ Les ligues contre le Cancer 2/ ANPAA 37 3/ UFSBD 37 4/ Oncologie 37 5/ SUMPPS 6/ CPAM 7/ MSA 8/ Association Paul Métadier 9/ CCDC 37 16/07/

60 10/ IiRSA 11/ CHRU de Tours 12/ Lourdes Cancer Espérance 13/ APCL Prostate 14/ VMEH 15/ Europa Donna 16/ Cancen 17/ Vivre comme avant Maladies Chroniques et qualité de vie 05/04/2011 Maladies Chroniques 120 personnes non communiqué non communiqué Sexualité et handicap 25/05/2011 Sexualité / handicap 180 personnes 3ème assises de la LMDE 25 et 26/05/2011 Santé publique et environnement 16/06/2011 Eurogusto Journée régionale d échanges de pratiques des porteurs de projets «identification et définition des actions en nutrition prioritaires en région Centre» 18, 19, 20/11/2011 Santé étudiante 500 non communiqué Promotion de la santé / environnement 250 non communiqué Alimentation entrées non communiqué 22/11/2011 Alimentation 45 personnes 1/ ARS - DT 41 2/ FRAPS 3/ ARS - DT 37 4/ URHAJ Centre 5/ MFC 6/ IiRSA 7/ Osons Nous Soigner 8/ CODES 18 9/ DRAAF Centre 10/ ASEPT Touraine 11/ CODES 45 12/ CESEL 13/ EPICEA Vierzon 14/ FRAPS antenne 37 15/ FRAPS antenne 41 16/ ASV Blois 16/07/

61 ARS, territoires et contrats locaux de santé 01/12/2011 Contrats locaux de santé (CLS) à voir 17/ ARS - DT 45 18/ Collège Joachim du Bellay 19/ CODES 36 20/ DRJSCS 21/ Education Nationale Rectorat 22/ UPE du CH de Dreux 23/ ARS - DT 36 24/ Mairie de Tours 25/ Association CLAAC 26/ Inspection Académique 37 27/ Siel Bleu 28/ ANPAA 41 à voir Relais de la documentation - nombre d antennes relais en documentation Il y a 8 antennes relais en documentation : CODES 18 4 cours Avaricum BOURGES CESEL Hôtel Dieu 34 rue du Dr. Maunoury CHARTRES cedex UPE du CH de Dreux CH Jousselin 44 avenue Kennedy DREUX cedex CODES 36 16/07/

62 73 rue Grande CHATEAUROUX FRAPS - antenne rue Walvein TOURS FRAPS - antenne avenue Maunoury BLOIS CODES 45 5 rue Jean Hupeau ORLEANS FRAPS Centre 54 rue Walvein TOURS Évaluation - y a-t-il une évaluation de l activité documentaire? X Oui Non Si oui, quel type d évaluation a été réalisé et quels en sont les principaux résultats? - Evaluation du portail de veille grâce à un questionnaire en ligne. Synthèse évaluative finalisée et disponible à la FRAPS - Evaluation de la plénière Crescendoc grâce à la distribution d un questionnaire dans le dossier participant. Synthèse évaluative finalisée et disponible à la FRAPS - Statistiques CRESCENBASE - Outil de reporting CRESCENDOC mis en place au 01/01/ /07/

63 Eléments budgétaires Budget prévu pour l axe «appui documentaire» Budget réalisé pour l axe «appui documentaire» Coordination CRESCENBASE : Participation GT à CRESCENBASE (sauf FRAPS) : Participation FRAPS à CRESCENBASE : Développements informatiques : Prêts inter-structures : Publipostages Coordination CRESCENBASE : ( pour absence coordination CODES 18 et intérim assuré par FRAPS) Participation GT à CRESCENBASE (sauf FRAPS) : Participation FRAPS à CRESCENBASE : Développements informatiques et outils de communication : Prêts inter-structures Publipostages 800 Budget prévu pour l axe «appui documentaire» Budget réalisé pour l axe «appui documentaire» Coordination CRESCENDOC Participation GT à CRESCENDOC (sauf FRAPS) : Participation FRAPS à CRESCENDOC Outils de communication Intervention et animation en région Coordination CRESCENBASE : ( pour absence coordination CODES 18 et intérim assuré par FRAPS) Participation GT à CRESCENDOC (sauf FRAPS) Participation FRAPS à CRESCENDOC Outils de communication Intervention et animation en région /07/

64 Droit d auteur et de copie.800 Droit d auteur et de copie.800 Total Total Commentaires libres - difficultés rencontrées sur l axe «Appui documentaire» Difficulté à conserver la dynamique régionale à cause du «turn over» important : - départ de la coordinatrice : Gigliola Riou le 30/08/ départ de la documentaliste du Codes 36 : Anne-Sophie Bouzom le 12/08/2011 Mathilde Pollet a été absente durant 2 mois et demi pour cause de congé maternité - éléments positifs de l axe «Appui documentaire» Nouvelle base de données CRESCENBASE plus attractive, nombreux retours positifs de la part des utilisateurs Recrutement finalisé pour remplacer les personnes parties dans l année : - Benoit Lécureuil le 01/12/2011 coordonnateur Crescendoc - Claire Sanzani le 05/09/2011 Documentaliste codes 36 Elargissement du réseau : finalisation de nouveaux partenariats et nouveaux contacts pris notamment lors de la plénière Evaluations du portail de veille et de la plénière CRESCENDOC plutôt positives. 16/07/

65 Actions réalisées par le pôle mais non répertoriées dans le tableau de bord Sensibilisation à la Crescenbase Une session de sensibilisation à la CRESCENBASE a été proposée aux adhérents de la FRAPS. Elle a eu lieu le 6 mars 2011 à la Faculté de Médecine de Tours et a regroupé 4 personnes. Elargissement du réseau Le réseau mène depuis quelques temps, une politique d élargissement. Dans ce cadre, CRESCENDOC a signé une convention de partenariat avec le Centre de documentation d'éducation et d'actions contre les manipulations mentales - région Centre - Val de Loire (CCMM 18) en septembre Depuis, plusieurs partenaires potentiels ont été rencontrés et un travail de convention de partenariat est en cours avec les structures suivantes : - le Centre Ressource Autisme (CRA) de Tours - le Centres de Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS) de Tours - l AIMT 37 (médecine du travail) de Tours - le Centre de documentation départemental pédagogique (CDDP 37) de Tours Sanofi Aventis et l association Migrations santé nous ont sollicité lors de la plénière également pour élaborer un partenariat. Communication sur le réseau CRESCENDOC a travaillé également sa stratégie de communication en créant des outils pour améliorer la visibilité du réseau en partenariat avec la chargée de communication de la FRAPS : - un guide d entrée dépliant pour expliquer les différentes manières d intégrer le réseau et inciter ainsi les partenaires potentiels à nous rejoindre - la carte postale avec nos coordonnées a été retravaillée - un kakémono a été élaboré pour une meilleure visibilité pour nos animations documentaires lors des journées régionales - un diaporama commun pour nos interventions pour présenter le réseau dans les formations du pôle de compétence Les membres du groupe technique se sont engagés également à fournir tous les 2 mois 2 articles pour la FRAPS-info : un sur un événement relatif au réseau et un présentant un outil pédagogique disponible dans le réseau. 16/07/

66 Afin de satisfaire au mieux les utilisateurs de l ensemble de la région Centre, des prêts inter-structures sont effectués pour acheminer les ressources d un centre de documentation à un autre. 121 prêts inter-structures ont été réalisés en /07/

67 5. Axe «Outils d intervention en EPS» Analyse d outils d intervention en EPS - nomination d un référent pour l analyse d outils X Oui Non - Si oui, organisme d origine du référent CODES 45 30/08/2011 FRAPS antenne 37 29/09/2011 FRAPS antenne 41 17/10/2011 FRAPS Centre 18/10/2011 CODES 18 03/11/2011 UPE du CH de Dreux 21/11/2011 Nom de l outil analysé Nombre de partenaires associés à l analyse Malette goûts et saveur 2 Infos-intox. Série Prévention routière 3 Infos-intox. Série SIDA 2 Les dépistages des cancers en région PACA Rythmes de vie. Une exposition sur l obésité infantile Tabac. Ouvrons le dialogue 2 CODES 36 28/11/11 La quête des tribus 1 CESEL 06/12/2011 Graines de réconfort. Apprendre aux enfants à gérer des situations de deuil Structure d origine des partenaires CODES 45 DRAAF du Centre Ecole Diderot FRAPS antenne 37 Prévention routière 37 SUMPPS Opératrice départementale de prévention des conduites addictives FRAPS antenne 41 Escale Habitat FRAPS Centre Ligue contre le Cancer 37 ARS Centre CCDC 37 CODES 18 ACEPP 18 Hôpital de Dreux CICAT de Dreux CODES 36 ANPAA 36 CESEL Conseil Général d Eure-et-Loir 16/07/

68 - Participation aux réunions nationales X Oui Non Journées de présentation d outils d intervention en EPS - nombre de journées de présentation d outils organisées au cours de l année : FRAPS antenne 41 Date Thème Outils présentés 31/03/2011 Vie affective et sexuelle Nombre de participants Univers de l amour 9 CESEL 28/06/2011 Addictions Tabakitaba 9 CODES 45 12/09/2011 Violence à l école Décode le monde Potes et despotes Scénarios contre les discriminations Filles-garçons : respect, amour, amitié UPE CH dreux 20/10/2011 hygiène Quand le gant de toilette reste sec 9 CODES 18 24/11/2011 Nutrition Alimentation atout prix 18 Structure d origine des participants Planning Familial CPEF Vendôme CPEF Blois Inspection Académique 41 Maison des ados PMI VIH Val de Loire / CIDDIST ARS DT 41 CESEL RST 28 CADA Chateaudun Barjourville 10 PJJ du Loiret Réussite éducative ALSH Rochelles LPP Collège IFEP Dreux ADSEA Lycée ADDA du Cher CPAM 18 Centre Médico-Social de la 16/07/

69 FRAPS antenne 37 02/12/2011 Addictions Info / Intox série alcool, tabac, cannabis, drogues et route Chancellerie - Bourges Banque Alimentaire 18 Secours Populaire Français 18 Atelier Santé Ville Bourges Centre social Val d Auron Association Plume Centre Médico-Social des Gibjoncs Bourges Hôpital de jour Louis-Michel CIP Entraide Berruyère 9 CFA des Douets Évaluation - y a-t-il une évaluation de cet axe? Oui X Non Si oui, quel type d évaluation a été réalisé et quels en sont les principaux résultats? 16/07/

70 Eléments budgétaires Budget prévu pour l axe «appui documentaire» Budget réalisé pour l axe «appui documentaire» Expérimentation & analyse d outils d intervention : Expérimentation & analyse d outils d intervention : (8 x 1500 ) Ateliers départementaux de présentation d outils : Ateliers départementaux de présentation d outils : (6 x 500 ) TOTAL TOTAL Commentaires libres - difficultés rencontrées sur l axe «Outils d intervention en EPS» Difficulté à trouver un outil : de plus en plus d outils ont été analysés du fait du renouvellement de ce projet sur toutes les régions de France depuis maintenant plusieurs années. Pour conséquence, l imposition de certains outils dont le thème pose des difficultés pour trouver des «experts» : exemple de la thématique du deuil. - éléments positifs de l axe «Outils d intervention en EPS» Les ateliers de présentation d outils permettent de faire connaître certains outils et entrainent des emprunts Cela permet également aux documentalistes de mieux connaître l outil en situation. Les analyses d outils permettent de mieux cerner l outil, à qui le recommander, comment l utiliser et d avoir des avis extérieurs. 16/07/

71 Communication et visibilité du pôle Journées régionales - nombre de journées régionales organisées au cours de l année : Intitulé de la journée organisée par la FRAPS et partenaires «Démarche qualité en promotion de la santé» ARS Centre Université François Rabelais AIDES URIOPSS ANPAA siège et ANPAA 36 CESEL RSND 41 Avec la participation de l INPES «Santé publique et environnementale : de la prévention à la promotion de la santé» ARS Centre Plénière du réseau Crescendoc CODES de la Région Centre Antennes territoriales FRAPS Centre Hospitalier de Dreux «Journée régionale d échanges de pratiques des porteurs de projets «Identification et définition des actions nutrition prioritaires en région Centre» ARS Centre Date et Lieu 11 mars 2011 Tours 16 juin 2011 Orléans 10 novembre 2011 Tours 22 novembre Blois Thèmes Démarche qualité en promotion de la santé Santé publique et environnementale Documentation en promotion de la santé Nombre de participants Nutrition 51 Structures d origine des participants Associations, services de l État, organismes de formations, établissements ou services de soins, assurance maladie, université Personnels des ARS de la France, associations, mutualités, collectivités territoriales, étudiants, établissements ou services de soins Structures associatives : - intéressées par la documentation en promotion de la santé - et/ou possédant un fonds documentaire - et/ou ayant une activité en lien avec la documentation ARS DT 28, 37, 41 et 45 / CODES 18, 36, 45 / CESEL / Antenne FRAPS 37 et 41 / Union Régionale pour l'habitat des Jeunes du Centre / Mutualité française du Centre / IRSA / Association Osons nous soigner / 16/07/

72 «Les fondements théoriques et idéologiques de l éducation pour la santé» Journée organisée par le CESEL Partenaires : FNES et Ville de Châteaudun 16 mai Châteaudun Promotion de la santé - Éducation pour la santé 61 DRAAF du Centre / ASEPT Touraine / EPICEA Vierzon / ASV Blois / Collège de Montrichard / DRJSCS / Rectorat académie Orléans-Tours / UPE de Dreux / CLAAC / FRAPS Centre / Association Siel Bleu / ANPAA Alcool assistance Croix d Or / BPDJ (Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile) / Bristol Myers Squibb (entreprise biopharmaceutique) / CG28 CLAT Châteaudun : (Conseil général) / CHRU Trousseau service chirurgie digestive / CHR Orléans (Centre Hospitalier Régional) / CH Blois (Centre Hospitalier) / Codes 45 / Codes de l Indre / Codes du Cher / CPAM d Eure et Loir (Caisse primaire d assurance maladie) / CRF le Clos Saint Victor (Centre de rééducation fonctionnelle) / DT ARS Centre (Direction Territoriale Agence Régionale de Santé) / Esat Anaïs (Etablissement service aide par le travail) / Foyer de vie de Courville / Foyer de vie des jeunes travailleurs Châteaudun / FRAPS (Fédération Régionale des Acteurs en Promotion pour la Santé) / Hôpital de Tours / IFSI de Chartres (Institut de Formation en Soins Infirmiers) / IME Léopold Bellan (Institut Médico Educatif) / IME Les Buissonniers (Institut Médico Educatif) / Laboratoires SANOFI / Maire de Châteaudun / Maison des adolescents d Eure et Loir / MFTEL : (Mutuelle Familiale des Travailleurs en Eure et Loir) / Université de Tours / PMI (Protection Maternelle et Infantile / SAMSAH 16/07/

73 Le salon régional des formations en promotion de la santé Exposants : Groupement AddictoCentre, ANPAA Centre, Association «Dialogue autisme», CODES 18, CESEL, CODES 36, CODES 45, Conseil et formation en santé publique, FRAPS, Antennes territoriales 37 et 41 de la FRAPS, Réseau documentaire Crescendoc, IPCEM, IRSA, MFC, Rézo addictions 41, Réseau Santé Nutrition Diabète 41, Siel bleu, Trajectoire santé, Université François Rabelais, V.I.E.S mai Tours Formation - Promotion de la santé 17 structures exposantes et une cinquantaine de visiteurs au cours de la journée APF (Service accompagnement Médico social adultes handicapés/ Service de soins et prévention CCAS de Chartres (Centre Communal d Action Sociale) / UPE (unité de prévention et d éducation) Centre Hospitalier de Dreux / SSR La Menaudière (Soins de suite et réadaptation) / ADRES (président) / ARAIR santé / ARS (DT 45) / Association des Familles de Victimes des Accidents de la Circulation / Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie / Association pour la Prévoyance Individuelle et Collective santé / Association Vie Libre / Atelier Santé Ville - Tours / CH Blois / CH Blois / CH Blois / CHU Tours / CODES 28 (président) / CODES 45 (président) / École sages-femmes Tours / Éducation nationale / Fédération Française de Natation / Ligue contre le cancer / Maison des Adolescents / Migration santé / Service d'information Médicale d'epidemiologie et d'economie en Santé - CHRU Tours / SUMPPS / Université (étudiant santé publique) [ ] 16/07/

74 Outils de communication - existence d un site Internet du pôle? X Oui Non Si oui, contenu du site : Aujourd hui, une structure qui souhaite augmenter sa visibilité et développer sa communication doit avoir un site internet vivant et pertinent. C est avec cet objectif que le site internet de la FRAPS a été développé. Dans le cadre du projet triennal financé par l'inpes, le site Internet de la FRAPS a réorganisé ses menus autour de l'offre de quatre services et des contenus respectifs : - le centre de ressources : cet espace regroupe les différentes bases de données la base régionale de données documentaires : la CRESCENBASE, l'annuaire régional des acteurs : l'orra, la lettre d'information du pôle de compétence - région Centre : la FRAPS-info, la plateforme de travail collaboratif : l'agora, - l appui aux acteurs : cet espace regroupe l'ensemble des informations sur le réseau documentaire CRESCENDOC, les formations, le conseil méthodologique, la démarche qualité et l'évaluation de projets, - l espace d échanges de pratiques : cet espace regroupe les informations relatives à l'organisation de journées régionales plurithématiques de rencontre et la participation aux réunions du laboratoire de santé publique, - l appui aux politiques régionales : Cet espace informe sur l'avancée des différents projets pilotés par la FRAPS. Il offre également un accès aux synthèses et rapports intermédiaires de chacun. Dans un dernier espace, le visiteur à un accès aux informations relatives aux actions des antennes territoriales de la FRAPS : nouveautés du centre de documentation, formations proposées, ateliers de présentation d'outils pédagogiques et sur les projets pilotés et/ou mis en œuvre au niveau local. Régulièrement actualisé, le site offre ainsi à ses visiteurs un espace d information simple pour que chacun puisse trouver une description claire sur les activités et les missions de la FRAPS et ses antennes. 16/07/

75 - existence d une plaquette de présentation du pôle (annexe) X Oui Non - existence d une lettre d information du pôle (Newsletter) X Oui Non Si oui, Date de parution Thèmes abordés Nombre de destinataires FRAPS-infos 12 05/01/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France 70 Inauguration du centre de documentation en promotion de la santé d Indre-et- Loire Synthèse du projet régional «Le bonheur est dans ton assiette» (habitudes alimentaires des ans) Crescendoc Actus FRAPS-infos 13 02/03/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France 70 Journée régionale «Démarche qualité en promotion de la santé» Ouverture de l antenne territoriale de la FRAPS de Loir-et-Cher Crescendoc Actus FRAPS-infos 14 02/05/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France 70 Campagne d adhésion 2011 Réunion d information des Élus sur les Villes Actives PNNS Crescendoc Actus FRAPS-infos 15 01/07/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France 70 Congrès régional «Santé publique et environnementale : de la prévention à la promotion de la santé» Festival de la Tomate Crescendoc Actus FRAPS-infos 16 07/09/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France Les formations du pôle de compétence en promotion de la santé Évaluation de la journée régionale «Démarche qualité en promotion de la 70 16/07/

76 santé» Crescendoc Actus FRAPS-infos 17 04/11/2011 Actualités de la promotion de la santé en région Centre et en France Les formations du pôle de compétence en promotion de la santé «1 er rendez-vous des parents : pour bien grandir, du respect à volonté» Crescendoc Actus 80 Actions réalisées par le pôle mais non répertoriées dans le tableau de bord AGORA La FRAPS travaille avec une plateforme collaborative : L Agora. Cet outil, solution libre de droits, permet de centraliser et partager les documents relatifs à des projets définis et de réduire les coûts chronophages liés aux déplacements intra-régionaux pour des réunions de travail. Il propose divers outils comme un agenda partagé, une messagerie instantanée, un forum, un annuaire, etc. A ce jour, 104 utilisateurs répartis dans 9 espaces collaboratifs travaillent régulièrement sur L Agora. Chaque espace correspond à un groupe de travail bien distinct tel que l équipe de la FRAPS, le groupe technique CRESCENDOC, le Bureau de l association, le comité de pilotage du projet Empreinte Santé, etc. Éléments budgétaires Budget prévu pour l axe Communication et visibilité du pôle 4 journées régionales : Démarche qualité en promotion de la santé : Plénière Crescendoc : Identification des actions prioritaires en nutrition : Salon régional des formations : conférence régionale : - Les fondements théoriques et idéologiques de l éducation pour la santé : congrès régional : Santé publique et environnementale : 5600 (subvention Budget réalisé pour l axe Communication et visibilité du pôle 4 journées régionales : Démarche qualité en promotion de la santé : Plénière Crescendoc : Identification des actions prioritaires en nutrition : Salon régional des formations : conférence régionale : - Les fondements théoriques et idéologiques de l éducation pour la santé : congrès régional : Santé publique et environnementale : 5600 (subvention 16/07/

77 ARS) TOTAL des événements régionaux : Rédaction et diffusion de la FRAPS info : 7920 TOTAL de la rédaction et diffusion de la newsletter : 7920 TOTAL budget de communication prévisionnel : ARS) TOTAL des événements régionaux : Rédaction et diffusion de la FRAPS info : 7920 TOTAL de la rédaction et diffusion de la newsletter : 7920 TOTAL budget de communication réalisé : Commentaires libres - difficultés rencontrées sur l axe «Communication et visibilité du pôle» Stratégie de communication à définir avec le Conseil d Administration et le Bureau. - éléments positifs de l axe «Communication et visibilité du pôle» Bonnes relations avec le réseau des partenaires. Existence de multiples supports de communication. Forts partenariats avec l Université, le CHRU de Tours. 16/07/

78 Autres Actions réalisées par le pôle mais non répertoriées dans le tableau de bord Comité d expert universitaire Une convention est en cours de signature, dix experts ont accepté de constituer ce comité Démarche qualité référentiel INPES Cet axe a fait l objet d une demande de report sur le premier semestre 2012 validée par l INPES. Deux activités ont été menées pour impulser une dynamique de démarche qualité au sein de la FRAPS : - Création d un groupe de travail démarche qualité Adhérents-FRAPS Participants : Vie Libre 18, UNAFAM Centre, ANPAA 36, Antenne 41 FRAPS 2 réunions ont eu lieux : le jeudi 29 mars et le mercredi 18 avril 2012 Objectifs : Présenter aux participants la partie «Démarche qualité» prévue dans le projet triennal de la FRAPS Apporter une réflexion sur la méthode pour initier une démarche qualité au sein de la FRAPS et notamment en s appuyant sur le domaine 1 du guide «La dynamique associative garantit un cadre favorable au développement d actions en promotion de la santé» Résultats (proposés sous la forme de cartes cognitives suite au séminaire technique en conseil méthodologie): Des constats vis-à-vis de la FRAPS notamment par rapport aux enjeux Perception de la démarche qualité et retours d expériences par rapport à l utilisation du guide d auto-évaluation Recommandations du groupe (travail à produire en interne, puis présentation au bureau, éventuellement proposer une formation aux administrateurs, etc.) - Création d un groupe de travail démarche qualité avec les responsables d antennes et chargées de mission de la FRAPS Participants : Audrey Aival, Charlotte Akhras-Pancaldi, Emilie Chaslin, Julie Catherine, Morgane Leroux, Carine Sauger, Marie Sergent Intervenantes : Christelle Lubineau et Ida Ben Amar 16/07/

79 Suite aux réunions réalisées avec le groupe d adhérents, une demi-journée a été organisée sur la démarche qualité le 24 avril. Programme : - retours sur les attentes du groupe (référence à un questionnaire) - présentation de l objectif : Former les chargées de mission et responsables d antenne de la FRAPS à la démarche qualité de l INPES afin qu elles soient en capacité de : Comprendre la démarche qualité Utiliser le guide d autoévaluation de l INPES Sensibiliser leur environnement professionnel (élus, partenaires, usagers) Participer à la mise en œuvre de la démarche qualité au sein de la FRAPS (moyen terme) - travail sur les représentations de la démarche qualité - travail par binômes sur chaque domaine du guide et restitution en collectif - présentation des axes du projet triennal - réflexion collective (constats par rapport à la FRAPS et recommandations) Une synthèse des productions du groupe a été rédigée, qui donnera lieu à l organisation d une deuxième demi-journée, pour définir un plan d action Démarche qualité référentiel FNES Les 2 journées prévues dans le projet triennal ont fait l objet d un report validé par l INPES et ont donc été menée sur le premier semestre 2012 : - Le mardi 3 janvier 2012 de 9h30 à 12h30 à Blois (1/2 journée) Participants : FRAPS X2, CODES 36 X2, CODES 18, CODES 45, FRAPS antenne 41, CESEL 28, FRAPS antenne Le lundi 9 janvier 2012 de 16h30 à 18h00, réunion téléphonique (1/2 journée) Participants : CODES 36 X2, CODES 45, FRAPS antenne 41, CESEL 28, FRAPS antenne 37, FRAPS. 16/07/

80 Objectif des deux demi-journées : Mettre en accord les objectifs, les critères et les indicateurs des antennes de la FRAPS et des CODES, sur les missions supports (documentation, formation, conseil méthodologique, coordination et animation territoriale) afin de réaliser des dossiers similaires dans le cadre du développement de l IREPS. Résultats : Les missions travaillées le 3 janvier ont été la documentation et la coordination. Le CODES 36 (référent qualité régional pour la FNES) a ensuite effectué un tableau comparatif des missions avec les dossiers de demande de subvention des différentes structures. C est à partir de ce document récapitulatif que les autres missions ont été vues succinctement lors de la réunion du 9 janvier. - Le jeudi 24 mai 2012 de 9h30 à 16h30 à Tours Participants : FRAPS X2, CODES 36 X2, CODES 45, CESEL 28. Objectif de la journée : Continuer la réflexion et le choix des axes d amélioration du contrat de progrès de l IREPS et définir la méthodologie à suivre. Résultats : Plusieurs documents de travail ont été proposés, discutés et retravaillés (Historique de la démarche qualité FNES en région centre, plan d amélioration continue de la qualité, schéma de l organisation de la démarche qualité en région centre ). Les axes d amélioration, concernant les deux parties choisies (organisme et CAM) ont été étoffés. Une réflexion sur la méthodologie de travail à mettre en œuvre pour répondre aux différents axes potentiels a été réalisée. Evaluation de la gestion interne 2011 Réunion d équipe FRAPS du 22 mai 2012 sur l évaluation de la gestion interne à l aide d un référentiel adapté du guide INPES et les 5 échelles d appréciation. Quatre références explorées par les salariés : 1) L établissement offre des conditions d accueil adaptées au public 2) L établissement assure une gestion de ses ressources humaines adaptée à ses missions 3) La gestion budgétaire et financière de l établissement est adaptée et optimale 4) La gestion de la qualité et des risques 16/07/

81 1- Les conditions d accueil sont satisfaisantes notamment sur les deux antennes de la FRAPS qui reçoivent fréquemment du public, un accès handicapé reste à installer au siège de la FRAPS. 2- L établissement ne s est pas doté d outils de gestion de ressources humaines en général suffisants, et a connu en particulier en 2011 le départ du directeur au mois d août 2011 : pas de projet d établissement, de plan de formation, de gestion de risque professionnels de la sécurité et du stress... ; et de manière incomplète la convention 66, les fiches de poste, l évaluation du personnel. Le personnel est cependant compétent et les embauches adaptées aux postes de travail mais le lieu et les conditions de travail ne font pas consensus. 3- La gestion budgétaire est correcte en lien avec les administrateurs, l expert-comptable et le commissaire au compte. Une comptabilité analytique est indispensable avec l intégration des antennes FRAPS et les exigences de l ARS en terme d indicateurs. 4-La gestion de la qualité absente en 2011 (la chargé de qualité étant en congé maternité et l absence de direction sur près de 6 mois). 16/07/

82 PARTIE 3 : RAPPORT D ACTIVITE POUR LES PROJETS REGIONAUX THEMATIQUES 1. Projet régional : Dispositif de formation et d'accompagnement méthodologique des intervenants de l'aide alimentaire Année de début année de fin Juin 2011 à Mars 2012 Thématique traitée NUTRITION ET PRECARITE En région Centre, un état des lieux portant sur les structures d'aide alimentaire a été réalisé par le Groupement Régional de Santé Publique (GRSP) en Ce rapport a identifié plusieurs problèmes rencontrés par les structures notamment peu de bénévoles ou salariés de l'aide alimentaire formés à la nutrition, des difficultés à adapter les denrées disponibles aux recommandations nutritionnelles du PNNS, un manque de travail en réseau entre les structures. Au regard de ces constats, en 2009 et 2010, le GRSP puis l'agence régionale de santé (ARS) ont financé la FRAPS pour piloter un projet visant à construire un programme d'actions régionales destiné à participer à l'amélioration de l'alimentation des bénéficiaires de l'aide alimentaire. Contexte Pour ce faire, entre décembre 2009 et septembre 2010, la FRAPS a organisé en collaboration avec le CODES 45, cinq réunions réunissant un groupe de travail composé des représentants régionaux d'acteurs impliqués dans le champ de l'aide alimentaire, de la santé et de l'alimentation (Banque alimentaire, restos du cœur, secours populaire français, Croix-Rouge française, ANDES, conseil général 28, ARS, CODES, DRAAF, ASV de Dreux et Châteauroux,.). Suite aux cinq réunions trois fiches actions ont été rédigées *: Fiche action 1 : recensement des acteurs et des actions en faveur de l aide alimentaire menées depuis 2007 en région Centre Fiche action 2 : groupes de travail départementaux et séminaire d échange régional Fiche action 3 : formation théorique et méthodologique des intervenants de l aide alimentaire * Pour le détail du projet, cf. «Rapport d'activité 2010 FRAPS Centre» Afin de répondre aux objectifs de la fiche action 3, la FRAPS a candidaté à un appel d'offre lancé en 2011 par l'inpes pour mettre en place un «dispositif de formation des intervenants de l aide alimentaire et d'accompagnement 16/07/

83 méthodologique pour le développement d actions de promotion de la santé autour de l'alimentation favorisant l'insertion sociale des bénéficiaires de l aide alimentaire». La fédération a été retenue pour piloter, coordonner, mettre en œuvre en ce dispositif. La FRAPS s'est préalablement adressée à ses adhérents pour identifier les compétences volontaires et disponibles pour décliner l'offre de formation en département. Les CODES de la région, les antennes territoriales FRAPS ont proposé leurs compétences dans le champ de la nutrition et en conseil méthodologique. Ils sont les principaux partenaires de ce projet. Confiée dans un premier temps à Terre de Santé, la coordination régionale a ensuite été attribuée au CODES 45 et Delphine BRISSET est l'interlocuteur de l'inpes. Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Le dispositif de formation et d'accompagnement s'adresse aux bénévoles et salariés des structures d'aide alimentaire pour les six départements de la région Centre. Objectifs généraux : Améliorer les connaissances des intervenants de l'aide alimentaire en matière d'alimentation, de nutrition et d'accompagnement favorisant la sensibilisation des bénéficiaires et l amélioration de leur alimentation Contribuer à l implantation d'actions de promotion de la santé autour de l'alimentation favorisant l'insertion sociale des bénéficiaires de l'aide alimentaire Développer la culture du travail en réseau sur un même territoire d'intervention Objectifs spécifiques : Permettre aux intervenants de l'aide alimentaire de : Adapter l accueil et l accompagnement des bénéficiaires en fonction de leurs caractéristiques socioéconomiques (zone rurale ou zone urbaine, population jeune ou population âgée ). Se positionner et clarifier leur rôle auprès des bénéficiaires (écoutant, conseiller ). Proposer des choix alimentaires adaptés aux besoins des bénéficiaires en tenant compte de leur situation. Identifier les différents partenaires locaux, départementaux et régionaux impliqués dans l aide alimentaire (institutions, associations, entreprises privées ). Maîtriser les différentes étapes de la méthodologie de projet Connaître des outils et techniques pédagogiques Objectifs opérationnels : Concevoir et animer une formation de 3 jours sur le thème de l'alimentation, la précarité, Rencontrer et réaliser un accompagnement méthodologique de façon individuelle de chaque structure pour les guider dans la mise en place ou l'amélioration d'un projet de promotion de la santé autour de l'alimentation 16/07/

84 Le dispositif comporte deux phases. La première phase consiste en une formation de 3 jours. La seconde phase se décompose en 3 étapes constituées de deux demi-journées d'ateliers collectifs sur la méthodologie de projet, entrecoupées d'une journée ou de deux demi-journées de suivi individuel dans chaque structure. Année 2011 : la formation de 3 jours et un atelier collectif par département ont été mis en place. Deux réunions préparatoires ont été organisées réunissant tous les prestataires départementaux : - L'une à Blois le 7 juin 2011, afin de s'accorder sur le programme régional et de discuter des inscriptions. Suite à cette rencontre, un espace numérique de travail a été ouvert pour que les formateurs puissent partager leurs supports et documents de travail. Une bibliographie régionale à destination des personnes formées a également été réalisée par CRESCENDOC. - Le 2 septembre 2011, une réunion téléphonique régionale pour harmoniser les contenus et échanger sur les méthodes pédagogiques utilisées. Méthode employée Phase 1 - Formation (septembre 2011) : Les trois premiers jours de formation ont été l'occasion de traiter de la problématique de l alimentation et de la précarité ainsi que de la méthodologie de projets et des concepts de promotion de la santé. Les prestataires départementaux ont abordé les mêmes thèmes. Cependant, chacun a pu adapter le déroulement des trois jours en termes de techniques pédagogiques, d'outils utilisés et d'ordre dans lequel les thèmes ont pu être abordés en fonction de l'analyse des questionnaires des attentes par département. A l'issue de la formation, chaque participant s'est vu remettre une clé USB contenant la bibliographie régionale, des articles et des outils pédagogiques (photoexpression, guides, ). Phase 2 - Atelier collectif 1 (octobre - novembre 2011) : Cette rencontre a permis aux formateurs de faire un rappel des étapes de la méthodologie de projet, de travailler la phase de diagnostic d un projet et d'aborder les différents niveaux d'objectifs et la mise en place d'un plan de suivi. Moins théorique, cette demi-journée a permis à chaque stagiaire de faire un état des lieux et de réfléchir aux freins et leviers du projet qu il envisageait. La suite de la phase 2 (accompagnement individuel et atelier collectif consacré à l'évaluation) s'est déroulée sur l'année 2012 de janvier à mars. 16/07/

85 L évaluation du dispositif s est faite en deux temps, une évaluation immédiate à la fin de la phase 1 et une évaluation immédiate à la fin de la phase 2 pour l ensemble de l accompagnement méthodologie. Les résultats présentés dans ce rapport ceux sont de la phase 1 issus des 56 questionnaires remplis, des feuilles d émargement et des discussions téléphonique entre formateurs. Participation - Nombre de personnes formées : Sur l'ensemble de la région, 61 personnes se sont inscrites représentant 41 structures (120 personnes pouvaient s'inscrire soit 60 structures). Presque autant de bénévoles que de salariés ont été formés (33 salariés vs 29 bénévoles). Entre la formation et le premier atelier collectif, 11 personnes (8 structures), essentiellement des bénévoles, n'ont pas souhaité ou pu bénéficier de l'accompagnement méthodologique. Les raisons évoquées : impossibilité de mettre en place des projets à cause de la hiérarchie, changement de poste, inscription à la formation pour avoir seulement la partie théorique. Résultats attendus / obtenus Structures d appartenance des personnes formées : 13 CCAS et 19 associations dont 1 maison de quartier et 2 associations de services à la personne. Très peu de «grands réseaux» ont été représentés (6 associations soit 3 bénévoles et 1 salarié de la Banque Alimentaire, 3 bénévoles respectivement du Secours Catholique, de la Croix-Rouge et du Secours Populaire). Points positifs Dispositif complet qui permet aux formateurs d'apporter des connaissances théoriques et d accompagner les personnes formées vers la mise en place concrète d'un projet. Tous les participants (56 personnes) déclarent que la formation a répondu totalement ou plutôt à leurs attentes. Ils se disent satisfaits ou très satisfaits à l'issue de la formation. La formation semble avoir répondu aux objectifs du projet en termes d acquisition de connaissances sur l alimentation et la méthodologie de projet et de mise en relation des structures. Le premier aspect que les participants pensent pouvoir mettre en pratique à l'issue de la formation concerne l alimentation (16 occurrences sur 43) : conseiller les bénéficiaires pour équilibrer leurs repas et cuisiner les denrées fournies, tenir compte de la culture alimentaire, distribuer des colis plus équilibrés. Certains veulent améliorer la qualité de l accueil et l agencement du lieu de distribution. Cibler le besoin, la demande avant de mettre en place un projet et évaluer sont également des éléments dont les acteurs souhaitent tenir compte. L échange avec les autres structures, l ambiance, la mutualisation sont parmi les aspects positifs de la formation les 16/07/

86 plus cités par les participants (10 occurrences sur 50). Points à améliorer Taux d'inscription faible lié à plusieurs raisons : nécessité de s'engager sur l ensemble du dispositif et de mettre en place ou de réfléchir à une action, dates de la formation trop proches de la rentrée, méconnaissance des CODES et antennes territoriales de la FRAPS Pas de construction commune des supports utilisés. Un jour de rencontre par jour de formation aurait été souhaitable. Or, le projet ayant démarré en juin au lieu de mars et les formations débutant en septembre, les formateurs n'ont pas eu le temps de se concerter et ont dû travailler dans l'urgence. Contenu à aborder très dense pour pouvoir approfondir tous les items développés lors de la formation tant pour les formateurs que pour les formés. Selon certains formateurs, une journée supplémentaire serait nécessaire. Par contre pour les personnes formées, il était déjà difficile de se libérer pour 3 jours de formation. Budget de l action Partenaires Différences de niveaux ou des attentes liées à la mixité de profils bénévoles / salariés. Budget global de l'action : Budget pour la phase 1 et de l'étape 2.1 : et CODES de la région Centre et antennes territoriales de la FRAPS, CODES 45 pour la coordination régionale, l'inpes (aspect financier et technique). 16/07/

87 2. Projet régional : Mission "drogue et toxicomanie" Date de début Thématique traitée Contexte Signature de la convention FRAPS Addictocentre le 13 octobre 2010 DROGUES ET TOXICOMANIE Dans le cadre d'une réorganisation de la lutte contre les addictions, au début de l'année 2010, la préfecture de région a ouvert un appel à projet en vue de la création d'un dispositif d'appui régional "drogues et toxicomanie" (DAR MILDT). La candidature d'addictocentre, groupement régional de coopération sociale et médico-sociale (GRCSMS), a été retenue et officialisée par la signature, le 6 avril 2010, d'une convention d'un an reconductible une fois. Ce dispositif d'appui est financé par la MILDT et à une vocation interministérielle ; il est animé par une chargée de mission. Trois missions essentielles auprès des chefs de projets régionaux et départementaux lui sont dévolues: l aide au diagnostic local : il s'agit de faire l'état des lieux actualisé sur la situation territoriale des addictions (vision interministérielle) le conseil méthodologique (aide à l élaboration de projets pertinents et répondants aux besoins des populations ciblées) le relais de l information (mise à disposition d informations pertinentes et actualisées dans le domaine des addictions, mise en valeur de projets développés dans les territoires). Pour assumer ces engagements, un partenariat a été créé le 13 octobre 2010 entre AddictoCentre et la FRAPS dont la responsabilité porte sur: 1) l'aide au diagnostic par le recueil et le traitement de données sur la toxicomanie dans la région Centre (approche épidémiologique) ; 2) l'appui en méthodologie de projet et en communication ; 3) l'appui en documentation sur les addictions (grand public, responsables institutionnels, professionnels) à travers les ressources du réseau régional CRESCENDOC. Public cible et territoire d intervention La mission d aide au diagnostic local est une mission régionale consistant à apporter un éclairage aux chefs de projet «drogues et toxicomanie» sur l état des consommations de substances psycho-actives (SPA) et de l activité des différents secteurs ministériels concernés par la problématique. 16/07/

88 Activités Méthodes employées Rédaction et mise en forme d un tableau de bord sur les addictions en région Centre. Recueil de travaux réalisés sur la problématique de l'addiction en région Centre Formation à l'utilisation du logiciel de cartographie "ARTICQUE" Construction d'un annuaire des acteurs de l addiction en Région Centre et saisie des données sur le site d'addictocentre. Cartographie des acteurs à partir des données de l'annuaire Tableau de bord: La collecte de données a été réalisée à partir de l exploitation des bases de données des enquêtes nationales, auprès des acteurs territoriaux et régionaux (entretiens et partage de données), et à travers une recherche classique documentaire sur la thématique de l'addiction. L'identification des indicateurs retenus pour les tableaux de bord a été effectuée par les acteurs du champ de l'addiction avec lesquels des réunions de travail ont été mises en place pour un suivi des travaux. Deux tableaux de bord ont été proposés, l'un portant sur les données épidémiologiques de l'addiction en région Centre et l'autre sur l'offre médico-sociale en région Centre (exploitation des rapports annuels de l'année 2009 des CSAPA et CAARUD). L'organisation des données a été effectuées à l'aide des logiciels Excel (graphiques) et Articque (cartographie). La mise en forme provisoire des documents a été réalisée par la chargée de communication de la FRAPS. Travaux réalisés en région Centre : Pour en établir le recensement, des recherches ont été effectuées pour la période à travers le réseau Crescendoc, la plateforme de recherche bibliographique de la faculté de médecine, sur le site theses.fr (thèses soutenues et en préparation) et sur le site de l'ors (Observatoire Régional de Santé). Les mémoires répertoriés ont été identifiés manuellement dans les facultés correspondantes (médecine et psychologie). L'identification des travaux s'est effectuée différemment selon la localisation des écrits : généralement, à partir de mots clefs (addiction, alcoolisme, alcool, tabac, toxicomanie, cannabis, héroïne, drogues) mais aussi parfois, par la présence dans le titre de mots évocateurs de la thématique. Les travaux de l ORS quant à eux ont été sélectionnés en fonction de thématiques habituellement en lien avec la problématique de l addiction. Annuaire des acteurs de l addiction : L identification des structures a été réalisée à travers les différents annuaires existants (drogues info service, site internet du réseau Addiction du Cher, annuaire des acteurs de l addiction en Eure-et-Loir réalisé par la préfecture d Eure et Loir, annuaire de la CPAM en Indre et Loire ) Les informations sur les acteurs ont été collectées à partir d'un questionnaire diffusé avec "google documents". 16/07/

89 Résultats Points positifs Points négatifs Perspectives Tableau de bord Un document unique a finalement été retenu. Il intègre les toutes les modifications suggérées par les acteurs institutionnels et opérationnels pendant les comités de prospective pro Thématiques (CPro) des 15 et 29 mars Travaux réalisés en RC Recensement effectué et mis à disposition sur l'environnement numérique de travail de la FRAPS "Agora" Annuaire des acteurs de l addiction Taux de réponse obtenu: 45% (71 réponses sur 155 acteurs) La saisie des retours des questionnaires a été faite sur le site d'addictocentre. Le fichier des répondants et du questionnaire sont mis à disposition sur l'agora. Cartographie et base de données réalisées pour les répondants. Réunion de recadrage par les acteurs institutionnels ayant permis de sortir de l'impasse et ainsi d'obtenir un consensus sur les indicateurs à maintenir dans le tableau de bord. Désignation d'un référent ARS unique pour le dispositif d'appui régional MILDT ce qui devrait faciliter la mise à disposition d'indicateurs sanitaires manquants. La mobilisation des acteurs a été difficile et a pris beaucoup de temps alors que la finalité du tableau de bord ne semblait pas suffisamment claire pour chacun. Certaines données de l'ars (données d'addictologie hospitalière et des soins de suite et de réadaptation en addictologie) et de la police (accidentologie et dosages de l'alcoolémie) n'ont pu être mises à notre disposition. Plusieurs disfonctionnements constatés au cours de la saisie des fiches d'annuaire sur le site d'addictocentre. La rubrique est à réviser. Les commentaires sont consignés sur l'agora. L'efficacité du DAR MILDT passe par le renforcement de la communication autour de ce dispositif tout en clarifiant son rôle dans l'échiquier de l'addictologie. Soumission de la dernière version du tableau de bord aux acteurs. Mise en forme définitive du tableau de bord par la chargée de communication FRAPS. Mise en route de l'édition du tableau de bord (collecte et actualisation des données). Finalisation de l'annuaire des acteurs et de la cartographie correspondante. Budget /07/

90 3. Projet régional : Documentation régionale entre les acteurs de la prévention de l'addiction Année de début Année de fin Thématique traitée ADDICTIONS La prévention, la communication et l'information constituent le 1er des 5 grands axes du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies. Contexte Public cible et territoire d intervention La thématique des addictions est une des priorités du PRSP du Centre. Le GRSP du Centre a retenu comme orientation pour 2009 : "favoriser des actions de coordination et d'échanges de pratiques entre les acteurs du champ de l'addiction". La FRAPS porte et anime le pôle régional de compétence en promotion de la santé et développe notamment un réseau documentaire régional (Crescendoc) Professionnels de santé, professionnels du social, bénévoles/aidants sur le champ de l'addictologie Objectif général : Développer une coordination régionale documentaire entre les acteurs de la prévention des addictions Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Recensement et identification des acteurs de la prévention des addictions en région Centre Organisation de 6 réunions départementales de présentation du projet pour sensibiliser les acteurs à la nécessité et à l'intérêt de mutualiser leurs ressources documentaires pour favoriser l accès au niveau régional, d'échanger sur leurs pratiques et leurs expériences, et d'articuler leurs actions autour de la documentation en addictologie. Constitution d'un comité de pilotage. Préparation de l'intégration de ces ressources à la base régionale de données documentaires : la Crescen'base. Méthode employée Mis en place d'une phase expérimentale du projet sur le département 36 avant déploiement régional afin de mesurer la faisabilité technique et opérationnelle globle du projet. II s agissait de faciliter l intégration et la mise en 16/07/

91 œuvre d un réseau régional de documentation en addictologie, par le biais de l intégration de ce même fond à la CRESCENBASE. La phase expérimentale est conclue mais le déploiement régional n'a pas pu avoir lieu à cause : - D'une évolution conjointe des contextes institutionnels et environnementaux du projet Résultats attendus / obtenus - D'un turn over important des référents du projet (5 référents techniques et 3 référents documentalistes) - De la nécessité de réajustement dans la faisabilité technique - De la restructuration des acteurs de l addiction et du champ de l éducation à la santé Budget de l action Partenaires ANPAA 36 et CODES 36 au titre de Crescendoc. 16/07/

92 4. Projet régional : «Formation des médecins généralistes à l entretien motivationnel illustré par le dépistage organisé des cancers dans deux départements pilotes de la région Centre» Année de début année de fin 01/10/2010 au 20/12/2011 Thématique traitée Contexte Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) DEPISTAGE ORGANISE DES CANCERS AUPRES DES POPULATIONS VULNERABLES La FRAPS a coordonné en une recherche action intitulée «Freins et leviers au dépistage organisé des cancers du sein et colorectal, et du cancer du col de l utérus, auprès des populations vulnérables en région Centre». Au regard des recommandations issues de cette étude et des priorités du 2 ème plan cancer qui place le médecin généraliste au cœur du dispositif de dépistage organisé, la FRAPS a souhaité mettre en place une action expérimentale de formation à l entretien motivationnel (EM) à l attention des médecins généralistes de la région Centre, dans la promotion du dépistage organisé des cancers. L entretien motivationnel repose sur un savoir être et un savoir-faire spécifique et propose une démarche qui permet lors de l'entretien, d'amener la personne à formuler elle-même ses arguments en faveur d un changement. Il est défini comme suit : «Une approche centrée sur la personne qui vise à amener à un changement de comportement par l augmentation de la motivation intrinsèque en aidant le patient à explorer et à résoudre son ambivalence. 4». internes de médecine et jeunes médecins généralistes remplaçants, tous ayant déjà réalisé leur stage praticien de niveau 1 Projet à dimension régionale mais expérimenté en Indre et Loire Objectif général : Contribuer à l'amélioration du taux de participation aux dépistages organisés des cancers du sein et colorectal, et du dépistage du cancer du col de l'utérus, auprès des populations vulnérables ou précaires, sur les six départements de la région Centre. Objectif spécifique : Mettre en place deux sessions de formations pilotes à l entretien motivationnel illustré par le dépistage organisé des cancers du sein et colorectal dans deux départements de la région Centre, auprès de 20 médecins généralistes. 4 L entretien motivationnel, aider la personne à engager le changement», Miller et Rollnick, /07/

93 Objectifs opérationnels : - créer un partenariat avec un organisme de formation médicale continue (FMC) agréé - co-écrire le contenu de la formation avec l organisme de FMC partenaire - identifier le ou les intervenant(s) de la formation - recenser et informer les médecins généralistes des deux départements pilotes - réaliser la formation sur les deux départements - mettre en œuvre une évaluation à court et moyen termes 2 sessions de formation de 2 jours (soit 34h au total) ont été réalisées auprès de 20 stagiaires à la faculté de médecine de Tours : - session 1 : 3 et 25 mars 2011 de 9h30 à 13h et de 14h à 17h - 8 participants - session 2 : 12 avril et 3 mai 2011 de 9h30 à 13h et de 14h à 17h - 12 participants Description de l action Résultats attendus / obtenus Contenu pédagogique de la formation : - Critères de qualité d un entretien - Freins et résistances chez les patients - Difficultés des médecins avec les patients résistants - Solutions pour aborder efficacement les patients résistants - Concept d ambivalence - Impact des différents styles relationnels face à l ambivalence et à la résistance - Exercice d écoute silencieuse - Entraînement aux questions ouvertes - Notion d écoute réflective, de reformulation, de résumé - Exercice sur les reformulations et les reflets - L esprit de l entretien motivationnel - Le rôle de la valorisation du patient - Notions de discours changement, discours engagement : le repérer, le susciter - Mises en situations de consultation Une première évaluation interne, à court terme a été réalisée. Un questionnaire a été remis aux étudiants à l issue de cette formation, afin d évaluer leur satisfaction par rapport au contenu et aux modalités pratiques de cette formation. 16/07/

94 Une seconde évaluation externe à la formation a été réalisée à moyen terme, auprès des participants, par entretiens téléphoniques (cf. rapport d évaluation). Perspectives et recommandations : Les préconisations issues du rapport d évaluation/décembre 2011/ Ensemble Mobilisé Contre le Cancer et des propositions/janvier 2012/Groupe de travail suivi : Introduire dans la formation un travail de «réflexion» pour identifier les situations cliniques et les moments de la consultation où le médecin généraliste peut repérer le patient réticent au dépistage organisé du cancer (DOC). Suite à ce repérage, le médecin généraliste peut alors inciter le patient à participer à ce DOC en mettant en œuvre la technique de l entretien motivationnel. Inclure un rappel théorique sur les critères d exclusion au dépistage organisé des cancers. Selon le public et le cadre organisationnel de la formation : Proposer systématiquement au cours de l internat de médecine générale (après le stage en médecine générale) une formation à l entretien motivationnel illustrée par des exemples dans la promotion du dépistage organisé des cancers. Reconduire l organisation de la formation en direction des jeunes médecins généralistes dont la pratique professionnelle s effectue dans le cadre de remplacements : 2 sessions d une journée en différé. Reconduire l organisation de la formation en direction des médecins généralistes installés : 2 sessions d une journée en différé si FMC conventionnelle, sinon 4 sessions espacées en soirée. Proposer une session de perfectionnement (ou de renforcement des acquis) à 6 ou 9 mois. Renforcer et améliorer la présentation de la formation afin que les participants puissent mieux identifier le contenu et les objectifs de la formation. Envoyer une fiche de présentation de la formation aux participants avant l inscription (titre, durée, organisation, objectifs pédagogiques, moyens pédagogiques 16/07/

95 mis en œuvre, ) Mettre en place de plus nombreuses situations pratiques et jeux de rôles sur la promotion du dépistage organisé des cancers au cours de la formation (un à deux jeux de rôle par organe : seins, colorectal, col de l utérus). Budget de l action Partenaires Élaborer une plaquette qui synthétise les principaux contenus de la formation à remettre aux participants à la fin de la formation (notions clés, bibliographie, ) co-financement Ars du Centre et INCA Laboratoire de Santé publique de l Université François Rabelais, Centre de Coordination du dépistage des Cancers d Indre et Loire (CCDC 37), Structure de Gestion du Dépistage des Cancers du loir et Cher (Adoc 41), Institut National du Cancer (INCA) 16/07/

96 5. Projet régional : Empreinte santé des produits et des services mis sur le marché Année de début année de fin 1 er juin Août 2012 Thématique traitée Contexte PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS Un nouveau défi humain et économique La France connait une épidémie de maladies chroniques non transmissibles du type maladies cardiovasculaires, cancer, diabète, obésité, asthme, allergie, troubles de la reproduction etc. La prise en charge des Affections Longue Durée (ALD) par la Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) représentait 60% des 140 milliards d de remboursements en 2005 et représentera 70% des 240 milliards d prévus de dépenses en 2015 selon une projection réalisée en 2007 par la CNAM. => point mensuel d'information CNAM du 5 juillet 2007 : "dépenses de santé à l'horizon 2015", page 5 L Economist Intelligence Unit a chiffré le montant des dépenses liées aux nouveaux cas de cancer en France en 2009 à plus de 12,8 milliards de $ (dépenses médicales, non médicales et coût de la baisse de la productivité). => "Breakaway : The Global Burden of cancer challenges and opportunities". Report from the Economist intelligence Unit 2009 Appendix A Coutry data page 40 En région Centre, la V.0 du diagnostic régional de santé (octobre 2010) réalisé par l ARS montre clairement que quatre familles de causes regroupent plus de 70 % des décès : maladies cardiovasculaires, tumeurs, causes externes de blessures et d empoisonnement et maladies respiratoires. Tous les sexes sont touchés à tous les âges dans tous les départements (même si on observe certaines disparités). Si le défi de santé public du 20 e siècle a été la maîtrise des maladies infectieuses, celui du 21 e siècle est de vaincre ces maladies chroniques. => Le Monde du 24 septembre 2010 : «L espérance de vie n augmentera plus» de Claude Aubert, agronome et auteur de "L'Espérance de vie : la fin des illusions" (Terre vivante, 2006) ; André Cicolella, chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé ; Laurent Chevallier, médecin nutritionniste attaché au CHU de Montpellier. Choisir de travailler sur la prévention des cancers permet de prévenir également beaucoup des pathologies chroniques citées. L origine de cette maladie étant multi factorielle, elle oblige à s intéresser à l hygiène de vie mais aussi à la qualité de l alimentation et des milieux dans lesquels nous vivons. Elle fait référence à une responsabilité individuelle mais aussi collective. C est ce dernier point qui intéresse 16/07/

97 particulièrement le projet d action collective proposé. Ce travail sur les déterminants «collectifs» du cancer nécessite une approche transversale et globale et doit impliquer tous les acteurs : professionnels de santé bien sûr, mais aussi collectivités territoriales, société civile et entreprises. Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Depuis plusieurs années, les entreprises prennent conscience de leur «empreinte écologique» et de leur «empreinte carbone». Mais quid de leur «empreinte santé» : santé de leur salariés et santé des populations? Un des défis majeur qui attend les entreprises au cours des décennies à venir concerne pourtant bien cette question. Car au-delà de la santé de ses salariés, toute entreprise a un impact sanitaire (et notamment toxicologique) sur la population par les produits et les services qu'elle met sur le marché. Les entreprises ont tout intérêt à s emparer de ces questions dés maintenant pour anticiper des risques juridiques, éviter des sanctions médiatiques et ternir leur image. Cependant, au-delà des conséquences économiques liées à la communication et aux parts de marché, les entreprises ont également des responsabilités sociales et sociétales qui les obligent à se poser de nouvelles questions. Les réglementations environnementales sont de plus en plus exigeantes et les clients de plus en plus attentifs : certains signaux forts apparaissent déjà dans la réglementation avec la loi Grenelle 2 dont les décrets d application devraient être publiés en Le Plan National Santé Environnement 2 ( ) décliné régionalement (PRSE 2) montre aussi la volonté d'impulser de nouveaux questionnements et de nouvelles actions en matière de santé, notamment en impliquant les entreprises => par exemple l'action 52 : Favoriser la recherche technologique et l innovation pour l accompagnement des entreprises vers des pratiques plus respectueuses de la santé et de l environnement (page 77) La Charte de Bangkok reprend et complète en 2005 les valeurs, les principes et les stratégies d actions établis par la Charte d Ottawa en 1986 : les pays signataires s engagent notamment à faire de la promotion de la santé une exigence de bonne pratique au niveau des entreprises. Il est donc temps pour la France de s'engager dans la mise en œuvre de ses bonnes résolutions. Public cible : décideurs d'entreprises, professionnels de la santé et de l'environnement. L'action est régionale. Objectif général : Aider les entreprises de la Région Centre à prendre conscience de leur empreinte santé et des mesures potentielles d'amélioration, afin d'agir en prévention primaire des cancers et des maladies chroniques 16/07/

98 Objectifs spécifiques et opérationnels : mobiliser et piloter un groupe de travail : méthodologie du projet, recherches de partenariats, constitution du groupe de travail, transferts de compétences, recherches et analyse de la réglementation, évaluation. Enquêter sur les actions mises en œuvre par les entreprises de la Région Centre en matière de prévention primaire (endogène et exogène) ; Créer un outil méthodologique simple et pédagogique à destination des entreprises, pour une approche de l empreinte santé des produits et services mis sur le marché Diffuser le guide méthodologique et communication sur les résultats du projet Travail d'un groupe pluridisciplinaire qui se réunit une journée par mois sur 10 mois. Méthode employée Un travail d'étude et d'enquête est mené en partenariat avec des professionnels Le projet est en cours. Les partenariats ont été montés et le groupe de travail constitué (16 personnes) et formé sur 3 jours. Un juriste a procédé à une analyse de la réglementation. Résultats attendus / obtenus Le questionnaire de l'enquête régionale est en cours de finalisation. La V0 de la méthodologie d'évaluation de l'empreinte santé des produits et des services est écrite et en cours de test auprès des entreprises du groupe. La réflexion sur le développement de l'outil est en cours. Budget de l action Partenaires Partenaires financiers : Directte Centre (Service compétitivité et mutation économique) et ARS Centre 16/07/

99 6. Projet régional : Alimentation des jeunes de 18 à 25 ans en voie d'autonomisation ''Le bonheur est dans ton assiette'' Année de début année de fin Thématique traitée ALIMENTATION De nombreux auteurs ont montré les évolutions des pratiques alimentaires au sein de la population française depuis quelques décennies. Les incitations à consommer et la mise à disposition d aliments à forte densité énergétique sont autant d éléments générateurs de déséquilibre alimentaire, de surpoids et d obésité, et vont à l encontre de «l idéal minceur» véhiculé dans les sociétés occidentales. La sédentarisation des jeunes a également des incidences majeures néfastes sur la corpulence et le métabolisme. Les situations d autonomisation sont hétérogènes et sont à mettre en relation avec l offre alimentaire : accès à une restauration collective, «snacking», repas rapides, produits surgelés, aliments prêts à consommer et le territoire géographique dans lequel les jeunes évoluent (milieu rural ou urbain). Cependant, d une manière générale et quel que soit le milieu social d origine, les jeunes ont tendance à adopter des comportements alimentaires similaires. Contexte Au regard des études nationales [Baromètre Santé Nutrition, 2002 ; Enquête nationale sur la santé des étudiants, 2005] et des études régionales [Baromètre Santé Jeunes : les comportements des ans en région, 2000 et 2005], plusieurs éléments peuvent être mis en évidence concernant les pratiques alimentaires des jeunes adultes : - La distinction faite par les jeunes entre l alimentation quotidienne et l alimentation festive - L augmentation de la consommation d alcool - Une augmentation du grignotage - Une augmentation de la fréquence des repas sautés - Une faible consommation quotidienne de fruits et légumes En région Centre, il existe peu d études et de données sur les ans et leurs pratiques alimentaires : - une enquête de l ORS en 2005 sur les pratiques alimentaires effectuée auprès d une population âgée de 19 à 70 ans (la moyenne d âge des répondants au questionnaire était de 38,9 ans) [LECLERC C., «Le Panier Fleury», 2005] ; - un rapport du Conseil Économique et Social Régional intitulé «Santé en région Centre Tome 3 : les jeunes et la santé» publié en 2006, qui aborde brièvement la nutrition chez les étudiants. 16/07/

100 La santé des jeunes est une thématique prioritaire au niveau national mais également régional. Elle est reprise au sein du Plan Régional de Santé Publique de la région Centre. Elle est notamment développée au sein du volet «Nutrition et activité physique» à travers la prévention et la prise en charge de l obésité. Ce volet s inscrit dans la continuité du programme régional de santé (PRS) «diabète» ( ) dans lequel deux études ont été menées par l URCAM dans les départements du Loiret et du Cher sur les comportements et habitudes alimentaires des enfants de 6 à 12 ans. Ce projet s intéresse aux comportements alimentaires des jeunes en phase d autonomisation. Cette étape de la vie est marquée par de nombreux changements, notamment le départ du domicile familial et l acquisition d une liberté alimentaire. Les situations d autonomisation sont hétérogènes. Elles dépendent du statut professionnel de la personne et sont à mettre en relation avec l offre alimentaire : accès à une restauration collective, le territoire géographique (etc.). D une manière générale et quelques soit le milieu d origine, les jeunes ont tendance à adopter des comportements alimentaires similaires. On constate aujourd hui une augmentation de la consommation de sodas, viennoiseries, fast-food et plats cuisinés. Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Méthode employée Résultats attendus / obtenus Ces constats amènent à se demander si le niveau d étude et la formation, ainsi que le statut de la personne, les évènements de vie (etc.) ont une incidence directe sur les comportements alimentaires des jeunes. Jeunes de 18 à 25 ans de la région Centre en voie d'autonomisation Objectif général : Formuler des recommandations concernant la mise en place d actions, visant à obtenir un renforcement ou une modification des pratiques alimentaires considérées en terme de santé comme souhaitable, auprès de jeunes de 18 à 25 ans en situation d autonomisation vis-à-vis de la sphère familiale. Objectifs spécifiques : - Identifier les pratiques alimentaires des jeunes âgés de 18 à 25 ans en région Centre, - Analyser les déterminants de ces pratiques alimentaires en tenant compte des caractéristiques psychologiques et des situations socio professionnelles de ces jeunes. Phase 1 : Réaliser une enquête qualitative Phase 2 : Réaliser une enquête quantitative auprès des jeunes Phase 3 : Diffusion des outils de communication Les phases 1 et 2 étant réalisées, les travaux de 2011 ont porté sur la phase 3. Le copil s'est réuni en avril 2011 et a décidé d'organiser une réunion régionale pour restituer des données oralement aux établissements ayant participé à l'étude et aux parties prenantes concernées. C'était aussi l'occasion de les interroger sur le type de supports écrits qu'ils jugeaient pertinent de recevoir. Cette réunion a eu lieu en octobre 2011 et a rassemblé 21 personnes venant d'établissements ayant participé à l'enquête, du rectorat, du Crous, de l'ars, du SUMMPS, de l'ors, 16/07/

101 Budget de l action 2000 Partenaires de la DRAAF etc Le projet d'exposition itinérante envisagé a été écarté au profit d'un kit de communication comprenant une page facebook, un article à inclure dans les supports existants au sein des établissements et un dossier plus complet. DRJSCS Centre - Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé de la faculté de médecine de Tours la MSA SANOFI Aventis L'université François Rabelais 16/07/

102 7. Projet régional : «Lycéens, apprentis, bien dans son corps, bien dans sa tête» Date de début Thématique traitée Du 1/09/2011 au 30 /06/2012 Bilan du 1/09/2011 au 31/12/2011 PROMOTION DE LA SANTE DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE LA REGION CENTRE Contexte Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Le Conseil Régional du Centre a missionné la FRAPS pour mettre en œuvre un ensemble d actions qui visent à renforcer et promouvoir les actions de prévention et d éducation à la santé dans les lycées de la région Centre. Un co-financement Conseil Régional-Agence Régionale de la Santé du Centre a permis d engager ce travail dès septembre Les missions confiées à la FRAPS s arrêteront fin juin Ce programme fait suite à une expérimentation mise en œuvre par le conseil régional durant l année scolaire avec 12 lycées (deux par département). Cette expérimentation a fait l objet d une évaluation. Quatre missions ont été confiées à la FRAPS : l accompagnement méthodologique des établissements, la prévention par les pairs, la valorisation des actions et enfin l évaluation du programme. La première mission a pu être mise en œuvre durant les mois de septembre à décembre Les publics cibles sont les professionnels des lycées, lycées professionnels, lycées agricoles publics et privés de la région Centre ainsi que trois Centres de Formation d Apprentis, à titre expérimental. Objectif général : Promouvoir l éducation à la santé et la prévention dans les établissements d enseignement à partir des thèmes santé suivants : la nutrition et l activité physique, les conduites dites à risques et la santé environnementale au sens hygiène de vie. Objectifs spécifiques : 1) Proposer un accompagnement en conseil méthodologique visant à renforcer et/ou développer les projets de prévention/promotion de la santé des établissements avec une approche positive. 2) Contribuer à soutenir la prévention par les pairs au sein des établissements 3) Organiser des actions de mutualisation et de valorisation des projets et /ou d expériences des établissements de formation dans le champ de la prévention/promotion de la santé. 4) Evaluer le programme. 16/07/

103 Description de l action Résultats attendus / obtenus Budget de l action Partenaires Le Conseil Régional a lancé un appel à projet à la rentrée scolaire septembre- en trois temps : Du 30 septembre au 4 octobre 2011 : commission de novembre 2011 Du 5 octobre au 20 octobre 2011 : commission de décembre Du 20 octobre au 10 novembre : commission de janvier L accompagnement méthodologique de la FRAPS a été réalisé de plusieurs façons : déplacement sur le lycée pour travailler avec le personnel concerné par ces actions, échanges à distance - téléphone, émail-. Durant cette phase du travail, la FRAPS a pris connaissance de l ensemble des dossiers de candidature. Une synthèse des dossiers a été faite. Les liens avec le conseil régional ont été quasi quotidiens afin de réaliser un travail en concertation avec le service concerné. Durant l année scolaire : 50 lycées ont montré leur intérêt pour l appel à projet, 34 établissements ont déposé un dossier et obtenu un financement du Conseil Régional. Ces lycées se répartissent de la façon suivante sur le territoire : 4 lycées dans le Cher, 4 en Eure-et-Loir, 9 en Indre-et-Loire, 2 dans l Indre, 3 dans le Loir et Cher et enfin 12 dans le Loiret euros Conseil régional (Prescripteur et financeur), Agence Régionale de Santé du Centre (Financeur), Rectorat d Orléans-Tours et services départementaux (Partenaires), Direction de l apprentissage (Partenaire), Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Centre (Partenaire). 16/07/

104 8. Projet régional : «Animation et Coordination du Campement, espace de prévention, de réduction des risques et de promotion de la santé sur le site du festival «Le Printemps de Bourges». Date de début de fin Thématique traitée Contexte Public cible et territoire d intervention Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Du 20/04/2011 au 08/06/2012 EDUCATION POUR LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Depuis sa création en 1977, le Printemps de Bourges est devenu un événement musical, culturel et festif majeur qui rassemble plus de festivaliers venus de la France entière, en majorité assez jeunes : 91% des festivaliers auraient moins de 30 ans. Les festivités sont réparties sur un site très proche du centre ville. Avec l'opération "Le Printemps dans la Ville", des multitudes de concerts sont organisés autour de la programmation officielle comme un festival "off" dans les bars et les restaurants de Bourges. Le Printemps de Bourges et l'explosion démographique qu'il induit pendant une semaine dans cette ville d'environ habitants posent donc plusieurs problématiques de santé, transversales à différentes thématiques. - les addictions et les consommations de produits licites et illicites, - les risques auditifs liés à l écoute des musiques amplifiées, - la contraception, - les infections sexuellement transmissibles (IST) et la prévention du VIH/Sida, - la promotion de la santé et la réduction des conduites à risques. L espace de prévention «le Campement» : un collectif d acteurs locaux, départementaux et régionaux de prévention s'est constitué pour proposer aux festivaliers un espace de prévention, de réduction des risques et de promotion de la santé situé au coeur de la Place Séraucourt. La coordination 2011 du Campement a été confiée au comité départemental en éducation pour la santé du Cher (CODES 18) par les membres du collectif. Toutes les personnes participants au Printemps de Bourges : le grand public, les professionnels et bénévoles Bourges Objectif général de l action Permettre aux festivaliers d accéder à une information, une sensibilisation et un accompagnement visant la prévention et la réduction des risques. Objectifs spécifiques - Apporter et relayer des informations scientifiquement validées en promotion de la santé et en prévention des conduites à risques 16/07/

105 Méthode - Rendre le public acteur et responsable de sa santé en lui donnant les moyens de s autoévaluer - Orienter et accompagner le public vers les trois pôles de prévention du Campement : addictions, risques auditifs et contraception /sexualité. - Etre le relais entre les différents acteurs de prévention sur le festival. - Interpellation et premiers contacts avec les festivaliers par la diffusion de brochures/supports de prévention - Animation avec le SIMALC / Projection de courts métrages vidéo / Diffusion de musiques écrites par la Maison des Jeunes d Aubigny / Jeux (fléchettes, chamboultout, twister ) / Exposition du projet de la MFR d Aubigny - Exposition sur les risques auditifs avec la présence d une audioprothésiste - Roue thématique contraception/sexualité/vih/droits des femmes Roue accompagnée d un quizz à partir de 12 ans - Exposition et présentation par les étudiants des Lycées Jean Berry et Jacques Coeur de leurs créations sur la thématique VIH-Sida Quizz VIH-Sida - Mise à disposition de réglettes d alcool, éthylotests, réglettes tabaco, stylo bannières. - Mise à disposition de bouchons d oreilles et de soudi-risques. - Mise à disposition de moyens de contraception - Diriger le public vers le professionnel de prévention approprié du Campement afin d approfondir les échanges - Réalisation d entretiens individuels par les professionnels présents des 3 pôles dans l espace de discrétion le cas échéant - Rendre visible les missions du Campement / échanges de pratiques professionnelles entre les différents acteurs de prévention présents sur le Festival - - Faire connaître le Campement par la diffusion d un flyer auprès des professionnels standardistes (Cf. rapport d évaluation) Recommandations : Résultats attendus / obtenus En terme de prévention : - Afin de réaliser une action plus efficiente, il a été suggéré de multiplier les points de prévention à différents endroits stratégiques du festival. - L espace pourrait ouvrir plus tôt en journée et être à la disposition d autres missions en soirée. - L ouverture du Centre de planification du Conseil Général par Philippe Nottin jusqu au samedi soir répond à un besoin. (ex 6 visites le samedi soir et distribution de contraception d urgence) - Mettre à disposition des protections auditives dans les salles de concerts. - Travailler dans le sens d une ouverture en soirée avec une équipe formée à la gestion d un public souvent sous produits. En terme de communication : 16/07/

106 - Faire un tract avec les numéros utiles pour les standistes + une pochette ville «Bienvenue à Bourges» (avec plan de ville.) à distribuer avec le tract du Campement et la programmation des animations. - Fléchage dans le festival par des affiches et tentes différentes des autres stands, idée d un chapiteau, de tentes taguées En terme partenarial : - Impliquer davantage le PDB, surtout dans la diffusion de protections auditives et travailler sur l acoustique des salles, car des plaintes récurrentes tous les ans des festivaliers. - la coordination des prestations d animations pouvant être assurée par le BIJ. - Le Service Jeunesse souhaiterait trouver à l intérieur du Campement un champ d intervention plus précis correspondant à la fois au métier de l information jeunesse et à la prévention santé. - Négociations avec la société Coulisses sur le cout de location des tentes. - Suggérer des formations à la rédaction et à l évaluation de projet au Collectif. - Travail autour de la communication (par exemple, la radio Vibration passait dans le festival et faisait la promotion des stands à la demande). - Un panneau mis à l extérieur du Campement reprenant les animations prévues et de leurs créneaux horaires En terme d aménagement de l espace : - Installer le cube graff en «paravent», ce qui permettrait de prendre moins d espace dans le Campement. - Le coin discrétion devrait être modulable avec possibilité d ouverture pour créer un espace de détente, car les besoins autour de cet espace discrétion se ressentent plus en soirée. Budget de l action Partenaires En terme d animation : - Animation qui colle d avantage à l esprit du festival (festif, décontracté, décalé, voir humoristique?). Par exemple : déguisement de personnes en bouteille, bouchons d oreille etc. avec une inscription au dos «suivez-moi» avec un final au Campement (exemple : fanfare sourde avec des instruments sans bruits). - Créer une animation commune aux 3 pôles reprenant une thématique (ex : fête foraine) afin d avoir une cohérence dans l espace. - Ne pas hésiter à sortir de l espace pendant le temps d ouverture : cofinancement ARS, MILDT, CPAM et Ville de Bourges L Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA 18), la Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM 18), la Mutualité Française Région Centre (MUREC), le Centre d'accueil et d'ecoute des Toxicomanes (CAET), le Comité Départemental d Education pour la Santé du Cher (CODES 18), le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF 18), le Réseau VIH 18, le Service Jeunesse de Bourges 16/07/

107 9. Projet régional : «Villes actives du PNNS» Date de début et de fin Thématique traitée 2009 à 2011 NUTRITION Contexte Public cible et territoire d intervention Le projet «Devenir acteurs actifs PNNS», piloté par la Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé (FRAPS) du Centre, a pour ambition de développer le réseau «Villes actives PNNS» dans le but de faire prendre conscience aux collectivités territoriales de leur rôle prépondérant dans la mise en place d actions nutritionnelles et de déclinaison des politiques nationales Région Centre : collectivités territoriales Objectif général : Mettre en place et développer en région Centre une dynamique de réseau pour les collectivités territoriales et leurs groupements signataires de la charte "actifs PNNS". Objectifs (général, spécifiques et opérationnels) Méthode employée Objectif spécifique : Informer et sensibiliser les 6 conseils généraux de la région Centre, les 8 communautés d'agglomération et les 50 plus grandes villes de la région Centre à l'importance de la nutrition en direction de la population, en les impliquant dans la démarche "devenir acteur actif du PNNS". Objectifs opérationnels : Recenser les personnes ressources (élus et agents territoriaux) dans les collectivités territoriales et leurs groupements, Informer ces personnes ressources sur l'intérêt du dispositif et ses enjeux, Organiser des réunions de sensibilisation au projet, Accompagner dans la procédure de la signature de la charte les collectivités territoriales et leurs groupements. 1) Rédaction d'un dossier documentaire sur la charte "devenir acteur actif du PNNS" et les actions d'amélioration de l'offre d'activités physiques, en utilisant notamment la documentation et les outils produits par le PNNS ou bénéficiant du logo 16/07/

108 Résultats attendus / obtenus PNNS, ainsi qu'en interrogeant les collectivités territoriales et autres structures qui ont déjà signé cette charte. 2) Rédaction d'un questionnaire sur l'offre alimentaire et d'activité physique, la connaissance du programme "devenir acteur actif du PNNS" et les freins et leviers à la signature de la charte d'engagement à "devenir acteur actif du PNNS". 3) Recensement, contact, information et sensibilisation des personnes ressources des collectivités territoriales et communautés d'agglomération cibles. Cette démarche se fera par courriel, par téléphone et si utile, en organisant des entretiens en face à face. 4) Analyse des entretiens, identification des freins et des leviers à "devenir acteur actif du PNNS", construction d'un argumentaire pour inciter à signer la charte "devenir acteur actif du PNNS", préparation d'un document de communication en utilisant notamment les outils produits par le PNNS ou bénéficiant du logo PNNS. 5) Organisation de 6 rencontres départementales d'information et de sensibilisation des personnes ressources identifiées dans l'étape 3 du projet, en impliquant les Conseils Généraux pour qu'ils prennent à leur charge la logistique et les frais de ces rencontres. 6) Synthèse et bilan des résultats et des rencontres départementales, rédaction d'un référentiel méthodologique du projet, et d'un document de communication avec les préconisations pour faciliter la reproductibilité et la transposabilité du projet. 7) Évaluation du projet, de sa conception à ses résultats. - Informer et sensibiliser les conseils généraux : Tous les conseils généraux ont été informés du projet. Deux d entres eux ont répondu favorablement. Le Conseil Général du Loir et Cher s engage en tant qu acteur actif du PNNS. Le Conseil Général du Cher a validé son engagement en commission permanente. - Informer et sensibiliser les 8 communautés d agglomération : Information par courrier, mail et téléphone. A ce jour, aucune réponse malgré les relances. - Informer et sensibiliser les plus grandes villes de la région Centre : La liste des villes des départements de la région a été élargie. 117 villes ont été contactées et informées au cours du premier semestre par un mail informatif et/ou téléphone. La ville de Saint Cyr sur Loire a signé la charte le 18 février o Rencontre d un élu et du directeur CIAS de la ville de Vendôme pour présentation du projet. pas de réponse. La ville de Chambray les Tours (37) est en cours de demande de signature de la charte. - Rencontre de deux élues le 9 mars 2011 puis réunion commission municipale le 10 mai Rencontre des élus de la ville de Bonneval et réunion d information le 14 juin de 18 h à 20h en partenariat avec le CESEL. 16/07/

109 Budget de l action Partenaires (Aucune suite donnée). - Participation de l antenne territoriale 41 de la FRAPS avec le CESEL au congrès des maires de l Eure et Loir le samedi 17 septembre. Une trentaine d élus ont souhaité un dossier documentaire du projet «ville active PNNS» - Rencontre d élus et techniciens de la ville d Auneau pour la présentation du projet le 21 octobre Retour positif. Le maire et les élus ont validé le projet sur le principe. La démarche est à faire Financier : ARS Opérationnel : FRAPS, antenne 41, CESEL 16/07/

110 PARTIE 4 : RAPPORT D ACTIVITE DES ANTENNES DEPARTEMENTALES DE LA FRAPS 1. Antenne 37 Documentation en promotion de la santé Le Centre de Documentation de l Antenne 37 propose deux services : - la documentation : entretiens documentaires, recherches, bibliographies, prêts, Nombre global de prêts : la diffusion : mise à disposition de brochures, dépliants, affiches, relais de l INPES documents de diffusion ont été distribués au sein du Centre de Documentation de l Antenne 37. Prêt de 800 personnes ont fait appel au service de documentation, dont 356 professionnels. Les autres utilisateurs sont représentés par des scolaires et / ou étudiants et quelques particuliers et bénévoles. 109 documents ont été indexés sur la BDD Crescenbase du réseau régional des documentalistes en promotion de la santé CRESCENDOC. 84 documents payants ont été acquis. La documentaliste a tenu 4 espaces documentaires (3 régionaux, 1 départemental) et est intervenue dans 4 formations (3 régionales, 1 départementale) pour présenter les ressources documentaires. Conseil méthodologique aux acteurs L Antenne 37 a effectué 21 conseils méthodologiques auprès d acteurs d Indre-et-Loire. Les objectifs spécifiques sont notamment de «soutenir et accompagner les acteurs dans l élaboration, la rédaction et la mise en œuvre de leurs projets» et «contribuer à l amélioration continue de la qualité des projets». Le conseil méthodologique peut s effectuer à plusieurs niveaux : ponctuellement ou sur plusieurs étapes. Sur 21 : - 16 professionnels - 4 bénévoles - étudiante Les thématiques travaillées sont principalement : - l alimentation et / ou la nutrition - la promotion de la santé en général - la pratique sportive Les publics ciblés sont les suivants : - les enfants et / ou les jeunes (jusqu à 25 ans) - les étudiants - les personnes âgées - les patients de la structure 16/07/

111 Formation en éducation pour la santé et en promotion de la santé - Formation «Devenir personne relais en éducation pour la santé» les 12 et 13 mai, 23 juin et 13 octobre stagiaires ont assisté à cette session de formation. Elles travaillent dans différents secteurs d activité : référent PIJ, ergothérapeute, IDE, éducateur sportif - «Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique des intervenants de l aide alimentaire» les 19, 20 et 30 septembre. Ce dispositif a été assuré par l Antenne 37 en lien avec deux diététiciennes de l association Dieta et d IFCCAC (Informer et Former sur les Comportements de Consommation et l Accompagnement Collectif). - Le dispositif a été suivi par 11 participants dont 9 de structures différentes. 6 stagiaires travaillent dans les CCAS (ou CIAS) du département ; 5 d associations d aide alimentaire. 6 sont salariés contre 5 bénévoles. - Coordination territoriale des acteurs en éducation pour la santé / promotion de la santé - L Antenne 37 a rencontré 12 structures pour présenter ses missions et connaître celles de ces dernières. - Le CLET (Collectif Local d Éducation Thérapeutique) est coordonné par l Antenne L Antenne 37 participe et collabore sur différents projets initiés par les coordinations : VIES 37 (Vivre et Intervenir Ensemble face au Suicide) ; le G3A (Groupement d Amélioration de l Aide Alimentaire) - Présentation de l Antenne 37 aux coordinations : prévention des conduites addictives ; réseau Ville-Hôpital ; réseau REPSO (REseau de Prise en charge du sujet en Surpoids ou Obèse) - Participation à une réunion des chargés de projet (mission) avec l ensemble des CODES et Antennes territoriales de la FRAPS de la région Centre. Interventions de proximité - L Antenne 37 travaille avec la Maison de Santé Pluridisciplinaire du Véron (Avoine) pour développer la promotion de la santé au sein de cette structure. Un questionnaire des besoins et attentes des professionnels a été proposé. - L Antenne 37 participe à la Semaine Européenne de la Vaccination, notamment pour relayer les campagnes de diffusion INPES auprès des acteurs du département. - Des interventions de proximité sont mises en place par l Antenne 37 lors des évènements suivants : festival de la Tomate et des saveurs, biennale Européenne Euro Gusto. L Antenne y propose un espace de diffusion de brochures, dépliants ( ) en lien avec la thématique nutrition (alimentation et activité physique), et pour Euro Gusto, des activités pour sensibiliser et questionner les individus sur leurs pratiques alimentaires. 16/07/

112 2. Antenne 41 Documentation en promotion de la santé Le centre de documentation de l Antenne 41 propose deux services, un service de documentation et un service de diffusion. Le service de documentation accueille le public, accompagne la recherche de documentations, offre un espace de consultation des ouvrages et des outils, assure un prêt. 186 prêts ont été effectués. Le service de diffusion met à disposition des brochures, affiches et outils, en relais des campagnes de diffusion de l INPES documents ont été diffusés. La fréquentation du service : Nous avons reçu en 2011, 536 personnes dont 507 en visite effective et 29 sans visite, par téléphone, courriel ou autre (65%) sont des professionnels essentiellement des professionnels de santé, de l éducation et du social (35%) non professionnels sont pour 46% des étudiants essentiellement de l Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) (25%), des sections de préparation au Brevet de Technicien Supérieur Economie Sociale et Familiales (BTS ESF) et d autres établissements d enseignement supérieur. L autre moitié comprend surtout des stagiaires en formation, des bénévoles d associations, des lycéens et des particuliers. Conseil méthodologique aux acteurs L Antenne 41 a effectué 20 conseils méthodologiques auprès d acteurs du Loir et Cher. Les objectifs spécifiques sont notamment de «soutenir et accompagner les acteurs dans l élaboration, la rédaction et la mise en œuvre de leurs projets» et «contribuer à l amélioration continue de la qualité des projets». Le conseil méthodologique peut s effectuer à plusieurs niveaux : ponctuellement ou sur plusieurs étapes. Les 20 conseils méthodologiques ont concerné : - 12 professionnels, - 4 bénévoles, - 4 étudiants. Formation en éducation pour la santé et en promotion de la santé - Formation «Devenir personne relais en éducation pour la santé». Cette formation ne s est pas déroulée en 2011 sur le département du Loir et Cher. La formation à Tours des 12 et 13 mai, 23 juin et 13 octobre 2011 a été animée par les formatrices des antennes territoriales 37 et Présentation de la photo expression comme technique d animation : Le 20 octobre auprès de professionnels accompagnant des personnes en situatio de précarité. - «Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique des intervenants de l aide alimentaire» Les 14, 15 et 19 septembre. Ce dispositif piloté par l Antenne 41 a été animé en lien avec la diététicienne du Réseau Santé Nutrition Diabète personnes ont suivi la formation de 7 structures différentes. Parmi ces 10 personnes : 7 sont bénévoles et 3 salariées. 16/07/

113 Coordination territoriale des acteurs en éducation pour la santé / promotion de la santé - L Antenne 41 anime quatre coordinations départementales, à savoir : Coordination nutrition, Coordination addiction, Coordination vie affective et sexuelle, Coordination prévention du suicide. Ces coordinations ont pour objectif la mise en lien des acteurs du département afin de connaître les actions sur le territoire et de mener des projets communs. - L Antenne 41 anime avec la délégation territoriale de l ARS le comité de pilotage départemental de la semaine européenne de la vaccination pour la mise en place d actions auprès des publics cibles. - L Antenne 41 participe à différents comités de pilotage ou autres instances de collaboration et de coordination des acteurs et des actions en promotion de la santé sur son territoire : coordination santé et précarité à Romorantin, Liaisons Interprofessionnelles de Prévention du Suicide en vendômois, comité de pilotage du centre hospitalier de Blois pour la journée sans tabac. - L Antenne 41 a en charge depuis septembre 2011, la rédaction du Contrat Local de Santé (CLS) du pays vendômois. - Participation à une réunion des chargés de projet (mission) avec l ensemble des CODES et Antennes territoriales de la FRAPS de la région Centre. Interventions de proximité - Sensibilisation et promotion du Plan National Nutrition Santé auprès des foyers des jeunes travailleurs du département, des structures accompagnant les personnes en situation de précarité. - Sensibilisation et prévention de la violence et des conduites à risques chez les adolescents : Ce projet mobilise quatre collèges volontaires du département, et a pour objectif de former aux compétences psychosociales des référents sur chaque site. - Interventions et animations de prévention en éducation pour la santé et promotion de la santé : Eurogusto à Tours, forum santé au Centre de Formation des Apprentis Interprofessionnel, campagne été : parasols et préservatifs, journée mondiale de lutte contre le sida. 16/07/

114 Annexe I Projet associatif

115 POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE UFR de médecine 10 boulevard Tonnellé TOURS PROJET ASSOCIATIF 1. textes fondateurs 2. genèse de l'association 3. valeurs partagées 4. objectifs 5. missions 6. compétences et moyens d'actions document validé par l'assemblée Générale Ordinaire du 2 juin 2010 Association non assujettie à la TVA - SIRET APE/NAF 9499 Z Organisme de formation enregistré sous le n auprès du Préfet de la Région Centre

116 1. TEXTES FONDATEURS La charte d Ottawa, adoptée le 21 novembre 1986 et validée par l'oms, définit les concepts de santé et promotion de la santé : Pour parvenir à un état de complet bien être physique, mental et social, l individu, ou le groupe, doit pouvoir identifier et réaliser ses ambitions, satisfaire ses besoins et évoluer avec son milieu ou s y adapter. La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie ; c est un concept positif mettant l accent sur les ressources sociales et personnelles, et sur les capacités physiques. "La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d'améliorer celle-ci. Elle représente un processus social et politique global, qui comprend non seulement les actions visant à renforcer les aptitudes et les capacités des individus mais également des mesures visant à changer la situation sociale, environnementale et économique, de façon à réduire ses effets négatifs sur la santé publique et sur la santé des personnes." La promotion de la santé ne relève donc pas seulement du secteur de la santé : elle ne se borne pas seulement à préconiser l adoption de modes de vie qui favorisent la bonne santé ; son ambition est le bien-être complet de l individu. 1 Le Plan national d'éducation pour la santé 2 présenté au Conseil des ministres le 28 février 2001 affichait une volonté de développer un service public d'éducation pour la santé en trois axes stratégiques : le développement de la formation et de la recherche la valorisation de l'éducation thérapeutique la généralisation de l'éducation pour la santé de proximité, véritable mission de service public, à travers notamment l'élaboration dans chaque région d'un schéma régional d'éducation pour la santé (SREPS). La Loi n du 9 août 2004 relative à la politi que de santé publique 3 a permis le développement de la prévention et de la promotion de la santé, notamment par la mise en place de 5 plans stratégiques nationaux concernant des thématiques spécifiques : plan national de lutte contre le cancer, plan national de lutte pour limiter l impact sur la santé de la violence, des comportements à risque et des conduites addictives, plan national de lutte pour limiter l impact sur la santé des facteurs d environnement, y compris au travail, plan national de lutte pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, plan national pour améliorer la prise en charge des maladies rares. 1 Organisation Mondiale de la Santé. Charte d Ottawa [En ligne] [Consultation du 10 mai 2010]. URL : https://centre.sante.gouv.fr/drass/sante/sreps/present.htm 2 Ministère de l Emploi et de la Solidarité, Secrétariat d État à la Santé et aux Handicapés. Plan National d Éducation pour la Santé. Janvier [En ligne] [Consultation du 10 mai 2010]. URL : 3 Ministère de la Santé et des Sports. Loi n du 9 août 2004 relative à la politiq ue de santé publique. (Actualisation du 27 mars 2010). [En ligne] [Consultation du 10 mai 2010]. URL : Projet associatif FRAPS Page 2 sur 5

117 Le SREPS de la région Centre a été élaboré au cours du deuxième semestre Quatre groupes de réflexion et un comité de pilotage, soit au total plus de soixante-dix personnes représentant les promoteurs et les décideurs de la région, ont contribué à cette réflexion. ( liste en annexe). Les thématiques concernées par ces groupes sont : la documentation, la formation, les coordinations départementales, le développement du pôle régional de compétence. 2. GENESE DE L'ASSOCIATION Le SREPS de la région Centre a définit trois axes stratégiques pour cinq ans : permettre aux promoteurs de projets d'effectuer des projets de qualité en renforçant l'offre en documentation, la formation et l'accès au conseil méthodologique, favoriser la complémentarité entre tous les acteurs en éducation pour la santé en organisant la rencontre des acteurs au niveau départemental et en coordonnant les financements, mettre en place un pôle régional de compétence dont le rôle doit venir en complémentarité des structures départementales déjà existantes ( voir définition et organisation en annexe) Le schéma régional précisait pour ce pôle de compétence : Du fait de l'absence actuelle dans notre région d'une structure régionale d'éducation pour la santé, le rôle d'une telle structure doit être réfléchi par l'ensemble des acteurs Quel que soit le domaine dans lequel il intervient, le pôle de compétence régional doit avoir un rôle totalement distinct des structures départementales Il n'intervient pas directement auprès des populations bénéficiaires d'actions d'éducation pour la santé Il doit être un lien entre les 6 départements afin de donner une cohérence aux actions menées dans l'ensemble de la région. Une position commune a été prise pour consolider dans un premier temps les structures existantes au niveau départemental et ne mettre en place une structure régionale qu'en Ce pôle devra aussi être le lieu d'échange des informations entre le niveau national (INPES, DGS) et les niveaux départementaux et infra départementaux. Cet échange devra être bilatéral, permettant aux acteurs locaux d'être informés des décisions et priorités nationales d'une part, et faisant "remonter" au niveau national les difficultés et les interrogations locales d'autre part. Enfin la ou les personnes intervenant au niveau de ce pôle de compétences seront les interlocuteurs identifiés des décideurs et des financeurs régionaux dans le champ de l'éducation pour la santé. En attendant que la structure régionale du pôle de compétence soit opérationnelle, la Mutualité Région Centre (MUREC) a coordonné la mise en œuvre du SREPS et répondu à l'appel à projet de l'inpes pour le financement des premières actions 2005, 2006 et 2007 du pôle de compétence en région Centre. 4 Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales du Centre. Schéma Régional en Éducation pour la Santé [En ligne] [Consultation du 10 mai 2010]. URL : https://centre.sante.gouv.fr/drass/sante/sreps/present.htm Projet associatif FRAPS Page 3 sur 5

118 Une assemblée générale constitutive s'est réunie le 6 décembre 2005 pour voter la création d'une association intitulée FÉDÉRATION RÉGIONALE DES ACTEURS EN PROMOTION DE LA SANTÉ avec pour objet statutaire : de participer à la politique régionale de santé publique d'être un interlocuteur des instances régionales et nationales de développer un pôle de compétence régional en promotion, éducation pour la santé et éducation thérapeutique. Le premier Conseil d Administration est constitué ce même jour, avec l'élection d'un Bureau présidé par le Professeur Emmanuel Rusch représentant le CDES d'indre-et- Loire. ( procès-verbal et statuts en annexe) L'association est déclarée à la préfecture d'indre-et-loire le 17 mai 2006 (récépissé du 29 mai 2006 sous le n W ). Sa création est pu bliée au Journal Officiel le 24 juin La première assemblée générale ordinaire est réunie le 10 mai 2007, suivie d'un Conseil d Administration et de l'élection du Bureau. ( procès-verbal en annexe) 3. VALEURS PARTAGEES L'adhésion aux statuts de la Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé implique l'adhésion à la charte d Ottawa et à la charte des promoteurs en éducation pour la santé définie dans le cadre du SREPS. Quatre valeurs partagées par les membres de la fédération sont fondamentales : le respect de la personne : la primauté de la personne et de sa dignité, la personne devant être considérée dans sa globalité et son environnement, l adhésion à la conception globale de la santé définie par la charte d Ottawa, la démocratie : l ouverture, le pluralisme, la liberté d'opinion et d expression, la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées, la solidarité : l entraide entre et à l égard des membres, la coopération et la mutualisation. 4. OBJECTIFS Objectif principal : fédérer les acteurs* en promotion de la santé pour le développement de la promotion de la santé en région Centre. (* acteurs = structures) Pour y parvenir, la FRAPS a pour objectifs spécifiques : participer à la politique régionale de santé publique, être un interlocuteur légitime des instances nationales et régionales, défendre les intérêts de ses membres dans le respect des valeurs partagées pour la promotion de la santé. Projet associatif FRAPS Page 4 sur 5

119 5. MISSIONS La FRAPS est Pôle de compétence en promotion de la santé - région Centre avec pour missions, outre celles transversales du pilotage et de l'animation d'une plateforme régionale de ressources, avec les fonctions supports définies par l INPES à destination des acteurs et opérateurs de la prévention, de l éducation pour la santé ou de la promotion de la santé : être un lieu d'échanges de pratiques et d'expériences entre les acteurs en promotion de la santé de la région Centre, participer à la construction d'une culture partagée en promotion de la santé, coordonner les réponses aux appels à projets régionaux et nationaux en lien avec les acteurs locaux, 6. COMPETENCES ET MOYENS D'ACTION La FRAPS met en œuvre des actions dans une démarche de qualité permanente grâce aux compétences développées et mises en valeur par ses membres, notamment pour : la documentation, la formation, la communication, le conseil méthodologique, la coordination. Cela nécessite : l implication dans la politique régionale de santé publique pour défendre la promotion de la santé et les intérêts de ses adhérents, notamment avec une étroite relation avec l'ars, l intervention directe ou indirecte dans le pilotage ou la réalisation de projets régionaux en fonction de l'existence d'une structure régionale plus légitime, pertinente ou efficiente, la construction et le développement du plus grand nombre de partenariats avec les autres acteurs publics ou privés de la région Centre. Par exemple : délégations interministérielles, Agence pour la cohésion sociale, DRJSCS, collectivités territoriales, Éducation nationale, Universités, formation professionnelle, ORS, acteurs pour l'environnement, structures médicosociales, réseaux de soins, hôpitaux et médecine de ville, etc. Projet associatif FRAPS Page 5 sur 5

120 Annexe II Nouveaux statuts

121 STATUTS Constitution et objet de la FRAPS Article 1 er. Il est constitué, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts, la FÉDÉRATION RÉGIONALE DES ACTEURS EN PROMOTION DE LA SANTÉ de la région Centre (FRAPS Centre), régie par la Loi du 1er juillet 1901, de durée illimitée. Article 2. Le siège social de la fédération est fixé dans la région Centre par décision du Conseil d'administration. Il pourra être transféré par simple décision du C.A. ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. Article 3. Cette fédération rassemble les acteurs en promotion de la santé dont les valeurs sont rappelées dans la charte annexée aux présents statuts. Elle a pour objet : Article 4. De participer à la politique régionale de santé publique. D'être un interlocuteur des instances régionales et nationales. De développer un pôle de compétence régional en promotion, éducation pour la santé et éducation thérapeutique en lien étroit avec les territoires de santé. De favoriser la complémentarité des intervenants sur les territoires de santé. Le règlement intérieur de l association est établi et validé par le Conseil d Administration et présenté à l Assemblée Générale. Conditions d adhésion et de radiation Article 5. Toute personne morale qui désirerait adhérer à la présente fédération doit, pour être membre : Etre un organisme à but non lucratif. Ne faire partie ni de l ARS ni de ses deux commissions de coordination des politiques publiques de santé. Adhérer à «la charte des promoteurs en éducation pour la santé» annexée aux présents statuts. Page 1 sur 6

122 Adhérer aux présents statuts. Avoir une représentation au sein de la région Centre. Présenter une demande écrite d'admission signée par son responsable légal. Payer sa cotisation. L adhésion doit être approuvée par le CA. L éducation pour la santé généraliste est représentée au travers du Collège de l Education pour la Santé (CES) soit : Article 6. par des personnes morales (une personne morale par territoire de santé lorsqu'une structure juridique indépendante existe) par des délégués territoriaux (un délégué territorial par territoire de santé, résidant sur ce territoire, lorsque ce domaine d'activité est intégré dans la FRAPS). La qualité de membre se perd par : Article 7. Démission Dissolution de l'organisme adhérent Non paiement des cotisations Radiation prononcée par le Conseil d Administration pour non respect de la charte, non respect du règlement intérieur, non respect des décisions prises par l'assemblée Générale, ou motif grave. Dans ce cas et au préalable, le membre aura eu la possibilité d'exprimer son point de vue devant le Conseil d Administration. Administration de la FRAPS L'Assemblée Générale Ordinaire comprend tous les membres de la fédération à jour de leur cotisation. Chaque adhérent choisit le nombre et le statut de ses représentants mais ne dispose que d une seule voix. La moitié des membres doit être présente ou représentée. Si le quorum n'est pas atteint, une Assemblée Générale Ordinaire sera convoquée au minimum quinze jours plus tard, avec le même ordre du jour mais sans quorum. Quinze jours au moins avant la date fixée par le bureau, les membres de la fédération sont convoqués par le secrétaire. L'ordre du jour est indiqué sur les convocations. Ne seront soumis au vote que les points de l'ordre du jour. Les votes ont lieu à main levée ou à bulletin secret si au moins un membre présent à l'assemblée générale ordinaire le demande, et sont acquis à la majorité simple. Les procurations sont admises à raison d'une procuration par membre de la fédération à jour de sa cotisation annuelle. Le Président, assisté des membres du Bureau, préside l'assemblée et présente le rapport moral et les orientations. Le trésorier présente le rapport financier et le budget prévisionnel. L'Assemblée Générale Ordinaire approuve le rapport moral et le rapport financier annuel et propose l'affectation des résultats. Elle vote le montant de la cotisation annuelle sur proposition du Conseil d'administration. Elle procède à l élection et au renouvellement des membres élus du Conseil d'administration. Page 2 sur 6

123 Article 8. Une Assemblée Générale Extraordinaire, comprenant tous les membres de la fédération à jour de leur cotisation, est convoquée sur décision du Conseil d Administration ou sur demande du quart au moins des membres de la fédération. L'Assemblée Générale Extraordinaire est compétente pour toutes modifications statutaires ou dissolution. Les convocations sont adressées au moins trois semaines à l'avance et doivent indiquer les modifications proposées. Pour délibérer valablement, l Assemblée Générale Extraordinaire doit réunir les deux tiers des membres à jour de leur cotisation. Les procurations sont admises à raison d'une procuration par membre de la fédération à jour de sa cotisation annuelle. Les votes ont lieu à main levée ou à bulletin secret si au moins un membre présent à l'assemblée Générale Extraordinaire le demande, et sont acquis à la majorité simple. Les décisions sont prises à la majorité simple des membres présents ou représentés. Si le quorum des deux tiers n'est pas atteint, une deuxième Assemblée Générale Extraordinaire sera convoquée au minimum trois semaines plus tard, avec le même ordre du jour. Les décisions y sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Article 9. Composition de l Assemblée Générale Il y a deux catégories de membres de la FRAPS : Des membres avec voix délibérative représentant des organismes «opérateurs» soit au niveau régional soit au niveau local et départemental. Des membres avec voix consultative représentant des organismes régionaux fédératifs qui ne sont pas principalement opérateurs mais interviennent sur un plan politique (ex : CISS Région Centre, URIOPSS, Fédération Addiction). Leur présence au niveau de l AG, du CA et pour certains du Bureau, doit aider la FRAPS à répondre à ses 2 premiers objectifs (article 3). Les membres composent l AG comme suit : Les membres avec voix délibérative sont regroupés dans 3 collèges : Le collège régional de l éducation pour la santé généraliste CES (6 membres : CODES et antennes FRAPS). Le collège des structures opératrices régionales COR. Le collège des structures opératrices locales ou départementales COL. Les membres avec voix consultative sont regroupés dans un Collège Régional des Fédérations (CRF). Les structures opératrices régionales peuvent regrouper des structures opératrices locales. Les unes et les autres peuvent siéger à l AG, chacune dans le collège correspondant. Page 3 sur 6

124 Article 10. Composition du Conseil d Administration Le Conseil d Administration comprend : au plus 24 membres avec voix délibérative. les membres avec voix consultative du CRF. Le CES désigne au plus 4 membres au CA. Le COR désigne au plus 12 membres au CA. Après la désignation par le COR de ses membres du CA, le COL désigne au plus 8 membres au CA. Lorsqu une structure opératrice régionale est élue au CA, les structures locales qui font partie de la structure régionale ne peuvent plus se présenter aux élections du COL pour le CA. A l inverse, si la structure régionale n est pas élue pour le CA, l une de ses structures locales membres peut se présenter au suffrage du COL pour être désignée au CA. En l absence d une structure régionale, dans le cas où plusieurs structures locales faisant partie d un même «réseau» sont membres de l AG, le COL ne peut élire qu un seul membre de ce réseau au CA. La durée du mandat des membres élus du Conseil d Administration est de 3 ans. Le Conseil d Administration se réunit au minimum trois fois par an sur convocation du Président ou à la demande du tiers de ses membres. Il peut délibérer si la moitié des membres est présente ou représentée. Les votes sont acquis à la majorité simple. Il détermine la stratégie et les priorités, notamment dans la mise en oeuvre du rapport d orientation. Il prépare l'ordre du jour des Assemblées Générales, notamment en approuvant les comptes et le budget. Il procède à l élection du Bureau. Il contrôle l exécutif : les membres du Bureau sont responsables devant lui, notamment des délégations qu il leur consent. Le Conseil d Administration est responsable devant les Assemblées Générales Ordinaire ou Extraordinaire. Chaque membre du Conseil d Administration peut détenir un seul pouvoir d un autre membre. Trois absences consécutives non excusées d un membre du Conseil d Administration entraînent la perte de son mandat d administrateur. Article 11. Composition du Bureau Le CA désigne les membres du Bureau (pour 3 ans) : Le CES du CA désigne 2 membres Le COR du CA désigne 4 membres Le COL du CA désigne 3 membres. Le Bureau est composé d un Président et d un Vice-président, d'un Secrétaire et d'un Secrétaire-adjoint, d'un Trésorier et d'un Trésorier-adjoint et de trois autres membres. Page 4 sur 6

125 Le Bureau peut s'adjoindre des personnes qualifiées à titre consultatif. Il se réunit au minimum quatre fois par an sur convocation du Président ou à la demande du tiers de ses membres. Le Bureau peut se tenir si au moins la moitié des membres est présente. Le Bureau met en œuvre les décisions du Conseil d Administration et est responsable devant lui de ses actions. Article 12. Le Président représente la fédération dans tous ses actes. Le Vice-président seconde le Président. En cas d'empêchement de celui-ci, il le supplée avec les mêmes pouvoirs dans toutes ses fonctions. Le Conseil d Administration, le cas échéant, mandate le Président pour ester en justice. Organisation Financière Article 13. Les ressources de la fédération sont constituées par toutes ressources autorisées par la loi et acceptées par le Conseil d Administration. Article 14. Les membres de la fédération versent une cotisation annuelle dont le montant est voté en Assemblée Générale Ordinaire. Article 15. En cas de dissolution prononcée en Assemblée Générale Extraordinaire, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l'actif de la fédération est dévolu, s'il y a lieu, conformément à l'article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août Fait à Blois, le 08 décembre 2011 Pr Emmanuel Rusch Président Louisette Monier Vice-Présidente Page 5 sur 6

126 Charte des promoteurs de projets en éducation pour la santé de la région Centre L'éducation pour la santé a pour but que chaque citoyen acquiert, tout au long de sa vie, les compétences et les moyens lui permettant de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celle de la collectivité. Article 1 : Éthique Les promoteurs de projets en éducation pour la santé de la région Centre s'engagent à partager les cinq valeurs fondamentales rappelées dans le schéma régional d'éducation pour la santé : le respect de la personne dans toute son identité sociale, culturelle, ethnique, de sexe ou d'appartenance religieuse une conception globale de la santé, telle que définie dans la charte d'ottawa la préoccupation constante tout au long du projet d'accompagner chacun afin qu'il devienne acteur de sa propre santé des pratiques professionnelles qui se doivent de respecter la participation de la population dans un esprit ouvert et créatif : ne plus faire "pour" mais faire "avec" un partenariat et une pluridisciplinarité devant se construire et s'inscrire dans la pratique du long terme Article 2 : Besoins de la population Les acteurs et les promoteurs s'engagent à ce que tout projet d'éducation pour la santé réponde à un besoin et à une demande de la population bénéficiaire. Article 3 : Démarche Les acteurs et les promoteurs s'engagent à utiliser comme support d'élaboration de leur projet la méthodologie préconisée dans le schéma régional d'éducation pour la santé. Article 4 : Évaluation "Évaluer un projet c'est lui donner de la valeur" Les acteurs et promoteurs s'engagent à intégrer la démarche d'évaluation comme élément à part entière de chaque projet et à veiller à ce qu'elle soit prévue dès la conception et à chaque étape de la réalisation. Les résultats de l'évaluation permettront de réajuster le projet en cours voire d'adapter une action ultérieure. Article 5 : Formation L'éducation pour la santé est un domaine qui requiert compétences et formation. Les promoteurs et les acteurs s'engagent à initier ou à poursuivre leur formation en éducation pour la santé car la qualité des actions dépend fortement de la formation des intervenants. Article 6 : Responsabilité du promoteur Tout responsable de projet doit s'assurer que les intervenants sont formés en éducation pour la santé et adhèrent aux principes de cette charte. Page 6 sur 6

127 Annexe III Adhérents au 31 décembre 2011

128 54 rue Walvein TOURS Adhérents de la FRAPS 2012 CAET 18 STRUCTURES Centre d'accueil et d'ecoute pour Toxicomanes du Cher Dpt 18 CODES 18 Comité Départemental Education Santé du Cher 18 REPIT Vie Libre 18 Respire, Ecoute, Partage, s'informe et se Transforme Mouvement Vie Libre Comité départemental du Cher Vie Libre Région Centre Mouvement Vie Libre - Comité Régional 18 ARDC CESEL CICAT 28 Vie Libre 28 Association Régionale des Diabétiques du Centre Comité Départemental Education Santé Eure-et- Loir Centre d'information Consultation Alcoologie Toxicomanie Mouvement Vie Libre Comité départemental d'eure et Loir VIH / VHC 28 Association VIH / VHC A.F.D. 28 ALIS 36 ANPAA 36 ASCAPROS CODES 36 Vie Libre 36 Association Française des diabétiques d Eure et Loir Association Lutte Information sur le Sida de l'indre Association Nale Prévention en Alcoologie et Addictologie Association Castelroussine de Professionnels de Santé Comité Départemental 'Education Santé de l'indre Mouvement Vie Libre Comité départemental de l'indre Association non assujettie à la TVA - SIRET APE/NAF 9499 Z Organisme de formation enregistré sous le n auprès du Préfet de la Région Centre

129 AIR Centre Val de Loire Association des Insuffisants rénaux 37 ASS PRO SANTE Espace Santé Jeunes 37 C.R.A. Région Centre Centre de Ressources Autisme 37 Croix Rouge Française Délégation départementale Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé LGP - Région Centre Maison du diabète et de la nutrition 37 SUMPPS UCT - CHRU de Tours Faculté de médecine - Université de Tours 37 Lesbian and Gay Pride Région Centre Espace LGBT de Touraine Maison du diabète et de la nutrition 37 Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé Université François Rabelais Unité de Coordination de Tabacologie - Service de pneumologie Vie Libre 37 ADOC 41 Mouvement Vie Libre Comité départemental d'indre-et-loire Action pour dépistage organisé cancer Loir-et- Cher AFD 41 Association des diabétiques de Loir-et- Cher 41 ANPAA 41 Association Nale Prévention Alcoologie et Addictologie 41 COPES CH Blois 41 MSA Berry Touraine Mutualité Sociale Agricole Berry Touraine 41 MFC Mutualité Française Centre 41 RSND 41 Réseau Santé Nutrition Diabète V.R.S. Vers un Réseau de Soins 41 Le Planning Familial Centre 45 AddictoCentre 45 AIDES TA CENTRE AIDES TERRITOIRE D'ACTION CENTRE 45 ANPAA du Centre APLEAT Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie du Centre Association pour l'écoute et l'accueil en addictologie et toxicomanies 45 45

130 CISS région Centre Collectif Interassociatif Sur la Santé 45 CODES 45 Comité Départemental Education Santé du Loiret 45 Dialogue Autisme 45 Fédération Addiction Union régionale Centre 45 FFN Centre GAGL 45, CLGBT Orléans Fédération Française Natation - Comité Régional Centre Groupe Action Gay et Lesbien - Loiret, Centre LGBT Orléans HEPSILO Réseau Ville-Hôpital Hépatites Sida Loiret 45 UNAFAM Centre URIOPSS Centre Vie Libre 45 ANPAA 45 Union Nationale des Amis et Familles de Malades Psychiques - Région Centre Union Régionale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux Mouvement Vie Libre Comité départemental du Loiret Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie du Loiret FRAPS Antenne FRAPS Antenne 41 41

131 Annexe n IV Plaquette de présentation de la FRAPS

132 La FRAPS est Pôle régional de compétence en promotion de la santé - région Centre : Plateforme ressource, elle offre des services à tout acteur institutionnel ou associatif, professionnel ou bénévole, intervenant de l Éducation pour la Santé et la Promotion de la Santé, Carrefour d échange entre tous les acteurs impliqués dans l éducation pour la santé et la promotion de la santé : institutions, professionnels, associations, Outil structurant pour le développement d une culture commune, voire de projets communs entre structures de la région, Espace de synergie, de mutualisation, de capitalisation et d initiatives, elle contribue à l amélioration de la qualité des programmes et des actions, ainsi qu à la professionnalisation des acteurs. ADHERER A LA FRAPS, C EST : L inscription prioritaire aux formations Un conseil méthodologique pour votre structure et vos actions La participation au réseau des conseillers méthodologiques L accès privilégié à la plateforme ressource documentaire : CRESCENDOC L information privilégiée en promotion de la santé Novembre 2011 Ne pas jeter sur la voie publique Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé région Centre 54 rue Walvein Tours SIRET n Organisme de formation enregistré n (Préfecture de la région Centre) POLE DE COMPETENCE* EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE * Rassembler les acteurs en promotion de la santé pour le développement de la promotion de la santé en région Centre

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé 54 rue Walvein

Plus en détail

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre Salon des formations en promotion de la santé Mardi 20 janvier

Plus en détail

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale 37 Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé Session : Abus d écran et réseaux sociaux 02 juin 2015 Faculté

Plus en détail

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Programme de la journée 10h30 10h50 11h30 12h00 12h30 Etat des lieux 2008 des centres de ressources en éducation

Plus en détail

Comité Départemental d Éducation pour la Santé du Cher 4, cours Avaricum 18000 Bourges Tél: 02 48 24 38 96 Fax : 02 48 24 37.

Comité Départemental d Éducation pour la Santé du Cher 4, cours Avaricum 18000 Bourges Tél: 02 48 24 38 96 Fax : 02 48 24 37. Rapport d activité 2010 CODES du Cher Comité Départemental d Éducation pour la Santé du Cher 4, cours Avaricum 18000 Bourges Tél: 02 48 24 38 96 Fax : 02 48 24 37.30 @ : codesducher@wanadoo.fr http://www.codes18.org

Plus en détail

1- Activité 2010 (Claire LESERVOISIER, Secrétaire Générale) a- Activité globale

1- Activité 2010 (Claire LESERVOISIER, Secrétaire Générale) a- Activité globale 1 «La pause bien-être face à la maladie ou au handicap» * 15 e ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 28 mars 2011 1- Activité 2010 (Claire LESERVOISIER, Secrétaire Générale) a- Activité globale Grâce à un investissement

Plus en détail

Les pôles régionaux de compétences en EPS/PS Bilan des actions réalisées en 2012

Les pôles régionaux de compétences en EPS/PS Bilan des actions réalisées en 2012 Les pôles régionaux de compétences en EPS/PS Bilan des actions réalisées en 2012 Décembre 2013 Source : outil de reporting des pôles 2012 Les pôles régionaux de compétences en EPS/PS sont un dispositif

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013

RAPPORT D ACTIVITE 2013 POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale de Loir et Cher RAPPORT D ACTIVITE 2013 Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé Antenne territoriale de

Plus en détail

Rapport d activité 2011

Rapport d activité 2011 PÔLE DE COMPÉTENCE EN PROMOTION DE LA SANTÉ RÉGION CENTRE Antenne territoriale d Indre-et-Loire Rapport d activité 2011 Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé Antenne territoriale d

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4 Newsletter du Pôle Le Pôle, petit rappel page 2 Les formations du dernier trimestre page 4 Un accompagnement méthodologique page 6 Les activités du dernier trimestre Les activités documentaires page 7

Plus en détail

I - Présentation du projet. CAAPS, un projet porté par le rectorat de Strasbourg. Comité de pilotage pour l année scolaire 2010-2011

I - Présentation du projet. CAAPS, un projet porté par le rectorat de Strasbourg. Comité de pilotage pour l année scolaire 2010-2011 Comité de pilotage pour l année scolaire 2010-2011 Mercredi 07 Décembre 2011 Rectorat de Strasbourg CAAPS, un projet porté par le rectorat de Strasbourg Mot d accueil de Madame le Recteur I - Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES L association : Sollicite une subvention de Au titre : (cocher la case correspondant à votre situation) de l aide aux déplacements

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS SEPTEMBRE 2013 DECEMBRE 2013 18 Rue Bernard Dimey Tél : 01.48.05.55.54 Fax : 01.44.85.03.39 - secretariat@fnh-vih.org Siret 43776264400031 - Code APE / NAF 8790 B - Organisme de

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer la formation Promouvoir la formation des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser»

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers

Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers Laetitia Chareyre Direction de l information et de la communication

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

Formation "Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire"

Formation Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire Formation "Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire" Contexte : Il ressort de la stratégie nationale d'actions face au suicide que ce dernier est une cause de mort évitable. C'est

Plus en détail

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens.

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens. STATUTS CISS BRETAGNE Article 1. Forme et dénomination Il est créé une association loi 1901 dont la dénomination est : «Collectif inter associatif sur la santé de Bretagne» (CISS Bretagne). Elle a son

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA

CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA Nom de la structure Intitulé de l action Action nouvelle ou action reconduite Nouvelle Reconduite L action peut-elle démarrer au 1 er Janvier 2016? Oui

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

L offre de service du pôle

L offre de service du pôle Pour quoi? Le pôle régional de compétences constitue une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation et promotion de la santé. Il a pour missions d améliorer la qualité des programmes

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION PREFET DU LOIRET Ce dossier est à adresser DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION - Collectivités ou organisme public maître d'ouvrage - en 2 exemplaires signés au Cabinet du Préfet (dont 1 original) 1 exemplaire

Plus en détail

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2016 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports Service des Sports Bâtiment Pyrène 1,

Plus en détail

Débat de pré AG 2013 "Quelles évolutions du projet associatif et des statuts?» Michel Boulanger, administrateur Georges Martinho, adjoint à la DG

Débat de pré AG 2013 Quelles évolutions du projet associatif et des statuts?» Michel Boulanger, administrateur Georges Martinho, adjoint à la DG Débat de pré AG 2013 "Quelles évolutions du projet associatif et des statuts?» Michel Boulanger, administrateur Georges Martinho, adjoint à la DG RAPPORT D ACTIVITE 2013 RAPPORT MORAL Jean-Pierre Couteron,

Plus en détail

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine

Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine Statuts de l Observatoire régional de la santé d Aquitaine adoptés par l Assemblée générale extraordinaire du 11 avril 2012 Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE DES CONSEILS D ENFANTS ET DE JEUNES, ANACEJ

ASSOCIATION NATIONALE DES CONSEILS D ENFANTS ET DE JEUNES, ANACEJ Statuts de l Anacej Préambule La diversité au cœur de l Anacej L Anacej est née d une volonté d élus locaux, et de militants des fédérations d éducation populaire, de professionnels des collectivités locales

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

Tableau de tri des archives des associations

Tableau de tri des archives des associations Tableau de tri des archives des associations *Durée d utilité l association : la durée de conservation de documents dans les locaux de l association avant sort final. La durée d utilité commence à la clôture

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever»

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» ~ 1 ~ Compte rendu de la rencontre départementale FHF «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» 5 juin 2015 Janzé Allocutions officielles Hubert PARIS, Maire

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE Vous êtes responsable d'une association et vous sollicitez une subvention annuelle auprès de la Ville de Suippes. Il vous est demandé pour cela de compléter ce dossier de demande de subvention destiné

Plus en détail

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair NOM DE L ASSOCIATION : Veuillez cocher la case correspondant

Plus en détail

Actuellement en recherche active d'emploi (CDD ou CDI, temps plein ou temps partiel) ou de missions dans le cadre d'une activité de consultant.

Actuellement en recherche active d'emploi (CDD ou CDI, temps plein ou temps partiel) ou de missions dans le cadre d'une activité de consultant. Daniel Oberlé Pratiques en santé 28 route des Dômes VILLARS 63870 ORCINES Tél : 06 31 27 00 69 Courriel : mailto:do@pratiquesensante.eu Site internet : http://www.pratiquesensante.eu Facebook : https://www.facebook.com/iquesensan

Plus en détail

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DE SANTE EN CREUSE -Felletin Bourganeuf-Royère Aubusson-Felletin Contact presse : 23 janvier 2012 1 CONTRAT LOCAL DE SANTE Un nouvel élan dans le développement

Plus en détail

Rapport d activité 2013

Rapport d activité 2013 POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale d Indre-et-Loire Rapport d activité 2013 Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé Antenne territoriale d

Plus en détail

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées»

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées» «Prévention de la dénutrition des personnes âgées» Séminaire d information et d échange Diplôme Universitaire «Éducation à la santé, Éducation thérapeutique» Vendredi 19 juin - Chartres Contexte (1/5)

Plus en détail

CCAS Merindol (dpt 84)

CCAS Merindol (dpt 84) Expériences/Références de l Equipe CCAS Merindol (dpt 84) Mme CHABALIER Elue aux Affaires Sociales 04 90 72 81 07 JM Millaud, 2011 Evaluation externe Association Votre Soutien à Domicile (Dpt 69) M. Thierry

Plus en détail

MANUEL QUALITé Service Prévention et Promotion de la Santé ( PPS )

MANUEL QUALITé Service Prévention et Promotion de la Santé ( PPS ) MANUEL QUALITé Service Prévention et Promotion de la Santé ( PPS ) 5-7-9 Quai de la Saussaye- 41000 Blois Tél. 02 54 70 59 93 / Fax. 02 54 70 59 47 contact@murec.fr Mutualité Française Centre - Union régionale

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

centre communal d action sociale (c.c.a.s.)

centre communal d action sociale (c.c.a.s.) dossier subvention centre communal d action sociale (c.c.a.s.) date de réception du dossier (Réservé au service) n Première demande de subvention n Renouvellement Nom de l association : (en lettres capitales)

Plus en détail

Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal :.. Commune : Téléphone :.

Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal :.. Commune : Téléphone :. Nom de l association :... Adresse du siège social :. Code postal : Commune : Téléphone :. Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande Le dossier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

notice Modalités d intervention financière Dossier de demande d aide départementale

notice Modalités d intervention financière Dossier de demande d aide départementale dossier de demande d aide départementale Dossier de demande d aide départementale ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT artistique notice bénéficiaires Communes, établissements publics de coopération intercommunale

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Ce dossier est envoyé à : Communauté de communes des Portes de l Ile de France ZA le clos Prieur Rue Solange

Plus en détail

SUBVENTIONS INFORMATIONS IMPORTANTES

SUBVENTIONS INFORMATIONS IMPORTANTES SUBVENTIONS INFORMATIONS IMPORTANTES CONDITIONS D ATTRIBUTION La subvention est une contribution financière de la personne publique à une opération qui présente un caractère d intérêt général, mais qui

Plus en détail

Aide-mémoire (mise à jour 10/09/2014) Aide-mémoire sur les conditions pour valider son expérience (VAE)

Aide-mémoire (mise à jour 10/09/2014) Aide-mémoire sur les conditions pour valider son expérience (VAE) Aide-mémoire (mise à jour 10/09/2014) Aide-mémoire sur les conditions pour valider son expérience (VAE) AIDE-MEMOIRE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) Document support à destination des

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région Une dynamique régionale, des partenariats au travers de quelques outils Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½ «Eval Mater» inscrits dans les écoles maternelles de la région

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ASSOCIATION SOCIO-CULTURELLE SPORTIVE

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ASSOCIATION SOCIO-CULTURELLE SPORTIVE Direction Culture Sport Vie Associative Dossier suivi par Gaëlle Leray Tél. 02 99 35 36 21 gaelle.leray@st-jacques.fr Cadre réservé à l administration Demande reçue le par CDL par OJS Transmis à la DCSVA

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A COMPLETER NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre demande d aide auprès de la Communauté Urbaine de Bordeaux (la

Plus en détail

Contrat de Ville de l'agglomération Bergeracoise Appel à projets pour l année 2016

Contrat de Ville de l'agglomération Bergeracoise Appel à projets pour l année 2016 Contrat de Ville de l'agglomération Bergeracoise Appel à projets pour l année 2016 Ce dossier de demande de subvention est commun aux financeurs suivants : Etat, Conseil régional d Aquitaine, Conseil départemental

Plus en détail

(hors demande de subventions sportives dossier à se procurer auprès du Service des Sports)

(hors demande de subventions sportives dossier à se procurer auprès du Service des Sports) Ville de CHATEAU-THIERRY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Aucune modification ne doit être apportée à ce formulaire (à retourner avant le 4 décembre 2015) Mairie de Château-Thierry Direction Générale

Plus en détail

ASSOCIATIONS DEMANDE DE SUBVENTION. DATE LIMITE DEPOT : 16 octobre 2015 Au service Sports et Vie Associative Cité Administrative

ASSOCIATIONS DEMANDE DE SUBVENTION. DATE LIMITE DEPOT : 16 octobre 2015 Au service Sports et Vie Associative Cité Administrative 1 ère demande Montant de la subvention sollicitée Renouvellement Secteur d'activités Fonctionnement Investissement Projet spécifique Culture Animaux Défense Economie Loisirs Santé Social Divers ASSOCIATIONS

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Maison Régionale du Diabète MAREDIA

Maison Régionale du Diabète MAREDIA Maison Régionale du Diabète MAREDIA (Association pour la prévention et la prise en charge du diabète et des maladies métaboliques) Statuts Article 1 : Il est constitué entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Nom de l association :... Année :... Veuillez cocher la case correspondant à votre situation pour une première demande pour le renouvellement d une demande

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire du 5 février 2012 Compte-rendu

Assemblée Générale Ordinaire du 5 février 2012 Compte-rendu Assemblée Générale Ordinaire du 5 février 2012 Compte-rendu Association «Réseau des AMAP Midi-Pyrénées» 10 chemin de Jaffary - 31200 TOULOUSE L'an deux mil douze, le cinq février à 9h30, les membres de

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DES ASSOCIATIONS 2 0 1 5

DEMANDE DE SUBVENTION DES ASSOCIATIONS 2 0 1 5 Exemplaire pour la Vie associative, Démocratie et Animation locale DEMANDE DE SUBVENTION DES ASSOCIATIONS 2 0 1 5 RENSEIGNEMENTS Nom de l association :... Adresse du siège :...Ville ::... N siret/pref/rna

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014 Election des membres du C.C.A.S. Monsieur le Maire indique que le Centre Communal d Action Social (C.C.A.S.) est administré par un Conseil d administration composé,

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Dossier à retourner avant le accompagné impérativement de toutes les pièces demandées : les statuts déposés de l association (seulement s ils ont été modifiés depuis

Plus en détail

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention entre la Ville

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2014 DU LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE Tout dossier incomplet vous sera automatiquement retourné. Nom de votre association : Votre dossier complet (dossier rempli et pièces

Plus en détail

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association.

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Règlement intérieur OHCYCLO 1/ Préambule Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Le présent règlement intérieur est transmis à l ensemble des membres ainsi qu à chaque

Plus en détail

Responsable de la gestion des ressources humaines

Responsable de la gestion des ressources humaines Responsable de la gestion des ressources humaines J1D25 Ressources Humaines- IR Le responsable de la gestion des ressources humaines propose, définit et met en oeuvre la politique de ressources humaines

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes. Rapport d enquête Novembre 2014

Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes. Rapport d enquête Novembre 2014 Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes 1 Rapport d enquête Novembre 2014 Laetitia Satilmis, interne de Santé Publique et Médecine Sociale, IREPS

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT A COMPLETER NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre demande d aide auprès de

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 1, place François MITTERRAND 90100 DELLE Tel : 03.84.36.66.66 Fax : 03.84.36.66.67 Date de remise : avant le 2 mars 2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION : Dossier reçu le : N de dossier : DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011 GHMF NEWSLETTER #13 Dec. 2011 Edito Décembre 2011 Bientôt 2012, l heure de dresser le bilan des actions engagées sur l année 2011 pour renforcer le réseau du GHMF et valoriser l image de ses établissements.

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DEMANDE DE SUBVENTION 2016 DEMANDE DE SUBVENTION 2016 A retourner en Mairie avant le 15 février 2016 Identité de l Association! Intervention sociale et santé! Sécurité et salubrité publique! Culture! Sport et jeunesse! Services

Plus en détail

Statuts. TITRE I But et composition

Statuts. TITRE I But et composition Société Française de Médecine de l Exercice et du Sport Statuts La Société Française d Éducation physique et de sport est devenue le 14 décembre 1967 la Société Française de Médecine du Sport (marque déposée),

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2015. Dossier à remettre à : Marie de Vernon Place Barette 27200 Vernon Service comptabilité. Avant le 16/01/2015

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2015. Dossier à remettre à : Marie de Vernon Place Barette 27200 Vernon Service comptabilité. Avant le 16/01/2015 DEMANDE DE SUBVENTION Année 2015 Dossier à remettre à : Marie de Vernon Place Barette 27200 Vernon Service comptabilité Avant le 16/01/2015 Page 1 sur 14 DEMANDE DE SUBVENTION Année 2015 Le DOSSIER sera

Plus en détail

GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT

GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES (OISSU) GUIDE DE L ASSOCIATION SPORTIVE D ETABLISSEMENT FICHE 1 L AS dans l établissement. FICHE 2 Les différentes tâches administratives sous la

Plus en détail

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DÉSIGNATION L Association «Chambre Professionnelle du Conseil de la région centre» (C.P.C Région Centre.) a décidé en

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Mutualité Française Ile-de-France

Mutualité Française Ile-de-France Mutualité Française Ile-de-France Représentation régionale de la Fédération Nationale de la Mutualité Française Acteur de l économie sociale et solidaire 280 mutuelles adhérentes 5.5 millions de personnes

Plus en détail

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE ÉTAPE 1 Cerner le projet C est le premier temps du projet : il permet d identifier une situation-problème qui questionne et nécessite la mise en œuvre d une réponse. Le projet peut

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2015

DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2015 Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2015 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes CCAS CCAS Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès 29 bis, rue

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail