Dynamique moléculaire. & Imagerie par auto-diffraction électronique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dynamique moléculaire. & Imagerie par auto-diffraction électronique"

Transcription

1 1 / 27 Dynamique moléculaire ultra-rapiderapide & Imagerie par auto-diffraction électronique

2 2 / 27 Principaux axes de recherche: - Contrôle laser par résonances inhabituelles et applications Contrôle laser par résonances inhabituelles et applications - Dynamique et imagerie moléculaire en champs laser intense

3 3 / 27 Dynamique moléculaire l en champ intense ultra-court 1. Généralités 2. Expériences et modélisation 3. Mécanismes d ionisation i i double 4. Applications en imagerie moléculaire

4 4 / 27 Généralités Dynamique d ionisation/dissociation en champ laser intense Paul Corkum & Ferenc Krausz, Nature Phys. 3, 381 (2007) Recollision Impulsions attoseconde 1979 ATI 1983 NSDI 1985 Ionisation tunnel 1987 HHG 1989 ATD 1990 Relâchement de la liaison 1992 Piégeage vibrationnel 1995 CREI 2006 Imagerie vibrationnelle (sub-å) Atomes Molécules

5 5 / 27 Généralités Dynamique d ionisation/dissociation en champ laser intense V ( r ) C. E() t E () t Paul lcorkum & Ferenc Krausz, Nature Phys. 3, 381 (2007)

6 Réduction des durées d impulsion : 6 ordres de grandeur dans le visible et le proche-ir 6 / 27 Durée uéed impulsion puso T r 270 fs H 2 T v 7,5 fs 3,8 fs : Schenkel et al. Opt. Lett. 28, 1987 (2003) ~ 1,4 cycle optique

7 7 / 27 Ionisation double de H 2 Direct Séquentiel R) / E h ielle V(R e potenti Energie ~ 30 h Distance internucléaire R / a 0

8 8 / 27 Ionisation double de H 2 Direct Séquentiel Energie e potenti ielle V(R R) / E h ~ 25 h ~ 30 h Distance internucléaire R / a 0

9 9 / 27 Ionisation double de H 2 Direct Séquentiel R) / E h ielle V(R Energie e potenti ~ 20 h ~ 30 h Distance internucléaire R / a 0

10 10 / 27 Ionisation double de H 2 Direct Séquentiel Energie e potenti ielle V(R R) / E h ~ 20 h ~ 30 h Distance internucléaire R / a 0

11 11 / 27 Ionisation double de H 2 Direct Séquentiel Energie e potenti ielle V(R R) / E h ~ 20 h ~ 30 h E / ev O R / a 0 O 2+ + O O 2+ Distance internucléaire R / a 0

12 12 / 27 Experience : C. Cornaggia Saclay Ti:Sa 40 fs 795 nm Fibre creuse (Ar) (auto-modulation de phase) miroirs à dispersion contrôlée

13 13 / 27 Experience : C. Cornaggia Saclay Temps de vol ê 1 KER 101 KER H + H + H + + H + H+ Te emps de vo ol E / ev H + Temps de vol

14 Modèle théorique 14 / 27 TDSE Hamiltonien sans champ Interaction ti CEP 12 fs I W/cm 2

15 Modèle théorique Polarisation linéaire Discrimination angulaire modèle 3 1D 15 / 27 ê 1 Potentiel Soft-Coulomb 1

16 16 / 27 Ajustement des paramètres «d écrantage» Energie potentielle V(R) / E h Param mètres d é écrantage (R) et (R) / a 0 Distance internucléaire R/a 0 Distance internucléaire R/a 0

17 Propagation temporelle & analyse 17 / 27 z max ~ 100 a 0 R max ~ 12 a points de grille t ~ 1 as (1) Séquentiel (2) Direct?

18 18 / 27 Comparaison expérience / théorie arb.) ue (unités e cinétiqu e d énergie Spectre Spectre expérimental Théorie W/cm 2 10±2 fs Energie des protons E / ev

19 19 / 27 Effet de la durée d impulsion I = W/cm 2 arb.) e cinétique (unités a Spectres d énergie Energie des protons E / ev

20 Mécanismes d'ionisation double 20 / 27 nisation bilité d ion Probab I = W/cm 2 1 cycle optique = /2 e -

21 Mécanismes d'ionisation i double 21 / 27 H + H - Population

22 22 / 27 Imagerie moléculaire CO 2 : Orbitale HOMO 2

23 23 / 27 Electron émis : Distribution de vitesses

24 24 / 27 Influence de la symétrie de l orbitale l initialeiti

25 25 / 27

26 26 / 27

27 27 / 27 Projets de recherche Corrélations électroniques et champ intense: Ionisation multiple HHG et génération d impulsions XUV attoseconde Effets de polarisation du champ Méthodes: Trajectoires classiques / Analyse statistique TDSE en dimensions réduites TD DFT Collaborations: Équipe d atto physique du CEA Saclay (Expériences) Équipe de dynamique non linéaire du CPT de Marseille (Analyse statistique) Équipe chimie théorique de l université de Sherbrooke (TDSE)

Étude théorique de la photoionisation à deux couleurs XFEL-IR

Étude théorique de la photoionisation à deux couleurs XFEL-IR UVX 2008 (2009) 133 138 C EDP Sciences, 2009 DOI: 10.1051/uvx/2009021 Étude théorique de la photoionisation à deux couleurs XFE-IR R. Taïeb 1, A. Maquet 1 et M. Meyer 2 1 UPMC, Université Paris 06, CNRS,

Plus en détail

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle 5.1 Classification Déterminer à quelle catégorie (sphérique, symétrique, asymétrique) appartiennent ces molécules : a) CH 4, b) CH 3 F, c) CH 3 D, d) SF 6, e) HCN,

Plus en détail

VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense

VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense Chaire de Physique Quantique-Cours 2014-2015 6 ème leçon - 14 Avril 2015 VI. Impulsions ultra-courtes et lumière intense La génération d impulsions intenses femtosecondes de lumière proche IR (ou visible)

Plus en détail

Vers l optique à ultra-haute intensité :

Vers l optique à ultra-haute intensité : Vers l optique à ultra-haute intensité : l exemple des miroirs plasmas Fabien Quéré (fabien.quéré@cea.fr) et Philippe Martin DSM/IRAMIS, Service des Photons, Atomes et Molécules, CEA/Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette

Plus en détail

Les impulsions laser sont passées en quarante ans de la

Les impulsions laser sont passées en quarante ans de la Toujours plus court : des impulsions lumineuses attosecondes Les impulsions laser «femtoseconde» sont devenues routinières dans de nombreux domaines de la physique. Elles sont exploitées en particulier

Plus en détail

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique

Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme génétique J. Phys. IV France 138 (2006) 35 41 C EDP Sciences, Les Ulis DOI: 10.1051/jp4:2006138005 Étude expérimentale de l optimisation de la génération d harmoniques d ordre élevé par l utilisation d un algorithme

Plus en détail

Chapitre 16. Particules identiques en physique quantique

Chapitre 16. Particules identiques en physique quantique Chapitre 16 Particules identiques en physique quantique Addition de N spins ½ Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] Que peut-on dire du spin total d un ensemble de

Plus en détail

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE 41 VI-1- INTRODUCTION Les sources lasers ont bouleversé les méthodes et les possibilités de la spectroscopie: leurs très grande monochromaticité a permis de résoudre des

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 100 khz

Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 100 khz UVX 212, 22 (213) DOI: 1.151/uvx/21322 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 213 Génération d harmoniques d ordre élevé en régime de forte focalisation à 1 khz A. Cabasse, G. Machinet, C.

Plus en détail

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Thierry Ruchon (1) (thierry.ruchon@cea.fr), Pascal Salières (1), Philippe Zeitoun (2) et Stéphane Sebban (2) (1) Service de physique des atomes

Plus en détail

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 Description du cours Professeur : Site web du cours : Nombre de crédits : Heures par semaine : Disponibilité : Cours préalables : Sébastien Francoeur B559.6

Plus en détail

champ de force pour la dynamique du chromophore de protéines fluorescentes GFP

champ de force pour la dynamique du chromophore de protéines fluorescentes GFP Détermination d un d champ de force pour la dynamique du chromophore de protéines fluorescentes GFP Germain Vallverdu, Jacqueline Ridard, Bernard Lévy, Isabelle Demachy Laboratoire de Chimie Physique Université

Plus en détail

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire)

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Laurent Soulard CEA-DAM Ile-de-France laurent.soulard@cea.fr 1 Problématique La DAM est

Plus en détail

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction Jean-Marc Sparenberg Université Libre de Bruxelles 2011-2012 1 / 18 1 Fondements microscopiques de la physique 2 Espace-temps et relativité

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

Dynamique des électrons corrélés en champ laser intense

Dynamique des électrons corrélés en champ laser intense Dynamique des électrons corrélés en champ laser intense Michel Peters To cite this version: Michel Peters. Dynamique des électrons corrélés en champ laser intense. Autre. Université Paris Sud - Paris XI,

Plus en détail

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Tangui LE BAHERS 3 Mars 2015 1 ière Journées Pérovskites Hybrides

Plus en détail

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ Rayons Rayons X Ultra-violets Infra-rouges Micro-ondes Ondes radio 1 Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS Définitions * hυ hυ La fluorescence ou luminescence est l émission d énergie

Plus en détail

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologie Interaction matière-rayonnement Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Introduction On considère un système atomique

Plus en détail

...# N # 2 # 1 # N M $ # p p. = C pi

...# N # 2 # 1 # N M $ # p p. = C pi Chapitre X Une application qualitative de la théorie orbitalaire La méthode de Hückel En 1933, Hückel propose une méthode quantique de description de la partie π du nuage électronique des molécules planes

Plus en détail

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 10: Les molécules et les solides

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 10: Les molécules et les solides PHYS-H-2 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Les molécules et les solides Jean-Marc Sparenberg 211-212 1 / 13 1 Approximation de Born-Oppenheimer 2 États électroniques et liaison chimique Ion

Plus en détail

Dans le cas le plus simple, celui de l ion H 2 +, des progrès considérables ont été réalisés dans la compréhension

Dans le cas le plus simple, celui de l ion H 2 +, des progrès considérables ont été réalisés dans la compréhension La vie surprenante des molécules en champ laser intense Des phénomènes tout à fait inattendus surviennent lorsque des molécules sont irradiées par des lasers de puissance dont le champ électrique approche

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE

M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE Master de Physique M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE Master de Physique de l Université Paris Saclay ( http://universite paris saclay.fr/fr/formation/master/physique ) http://www.institutoptique.fr Formation/Masters/

Plus en détail

Le 27/11/2012 Page : 1 / 6 DEVOIR N 2 (2h) T ale S1

Le 27/11/2012 Page : 1 / 6 DEVOIR N 2 (2h) T ale S1 Le 27/11/2012 Page : 1 / 6 DEVOIR N 2 (2h) T ale S1 I. Chimie : Identifier une molécule (11,5 points) (Source : http://sites.estvideo.net/brasseue/siteweb/index.html) Par oxydation ménagée, on peut obtenir

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

www.master-omp.fr Parcours M2 Laser Optique Matière 15/02/13

www.master-omp.fr Parcours M2 Laser Optique Matière 15/02/13 Master de Physique M2 OMP LASER OPTIQUE MATIÈRE www.master-omp.fr Nouveau parcours : fusion entre les parcours OPTIQUE et LASER et MATIÈRE M2 LASER, OPTIQUE, MATIÈRE Explorer les frontières de l interaction

Plus en détail

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8 L expérience de Stern et Gerlach ~ k3 Chapitre 8 Quiz de bienvenue Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] On considère un aimant placé dans un champ magnétique homogène.

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

Le moment cinétique. Quiz de bienvenue

Le moment cinétique. Quiz de bienvenue chapitre 10 Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] 1. 2. 3. 4. Le moment cinétique Quiz de bienvenue Soit une rotation, représentée par l opérateur dans l espace de

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Chapitre 3 : Liaisons chimiques GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Contenu 1. Liaisons ioniques 2. Liaisons covalentes 3. Liaisons métalliques 4. Liaisons moléculaires 5. Structure de Lewis 6. Électronégativité

Plus en détail

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission :

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission : 11 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE Une bonne partie de nos connaissances actuelles sur la constitution des atomes et des molécules provient d expériences dans lesquelles la lumière et la matière s influencent

Plus en détail

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible Introduction à la spectroscopie UV-Visible Article rédigé par Antoine Eloi (Professeur Agrégé de Chimie en Classes Préparatoires BCPST), édité par Nicolas Lévy (Responsable Editorial de CultureSciences-Chimie).

Plus en détail

LES IONS : ENERGIE INTERNE ET FRAGMENTATION

LES IONS : ENERGIE INTERNE ET FRAGMENTATION 16 CAPITE III LES INS : ENEGIE INTENE ET FAGMENTATIN III 1 Les ions formés par impact électronique III1A Ionisation et potentiel d'ionisation III1B Conversions internes III1C Énergie interne et constante

Plus en détail

Coté étiquette Coté étiquette Coté zone non gravée zone gravée

Coté étiquette Coté étiquette Coté zone non gravée zone gravée PHYSIQUE : Le Laser au quotidien (10 points) BAC S Centres Etrangers Juin 2011 + Amérique du Sud Juin 2010 Saviez-vous que si vous regardez des DVD, naviguez sur le web, scannez les codes barre et si certains

Plus en détail

Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS

Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS Philippe Dos Santos / Georges Raseev Fédération de Recherche Lumière Matière 06 novembre 2014 LOGO CNRS LOGO IO Philippe Dos Santos / Georges Raseev (FédérationRetour

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries. Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie

Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries. Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie Jacques DEROUARD, Professeur Juin 2006 Table des matières 1 Introduction à la Physique Atomique

Plus en détail

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse La température, source de «désordre» ou source «d ordre»? Plan Température source de «désordre» Température

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription de guides d ondes

Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription de guides d ondes Soutenance de thèse Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription Nicolas SANNER 1 RESEARCH & TECHNOLOGY Laboratoire Traitement du Signal et Instrumentation

Plus en détail

Chimie Physique III. Université de Genève, Science II, Laboratoire 106 Groupe 3. 30 juin 2009

Chimie Physique III. Université de Genève, Science II, Laboratoire 106 Groupe 3. 30 juin 2009 Chimie Physique III Spectroscopie électroniques et vibrationnelles du benzène Daniel Abegg Nicolas Calo Pedro Surriabre Université de Genève, Science II, Laboratoire 6 Groupe 3 3 juin 29 Question Spectre

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Conception de Médicament

Conception de Médicament Conception de Médicament Approche classique HTS Chimie combinatoire Rational Drug Design Ligand based (QSAR) Structure based (ligand et ou macromolec.) 3DQSAR Docking Virtual screening Needle in a Haystack

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

Spectrométrie de masse. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr

Spectrométrie de masse. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectrométrie de masse Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectrométrie de masse I. Généralités. Technique analytique permettant de séparer

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction laser-matière

ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction laser-matière UVX 2012, 01004 (2013) DOI: 10.1051/uvx/201301004 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2013 ASUR : plateforme d applications des sources laser ultra-rapides pour l imagerie X et l interaction

Plus en détail

Magnétisme Responsable A. Stepanov, campus Saint JérômeJ

Magnétisme Responsable A. Stepanov, campus Saint JérômeJ Département Matériaux et Nanosciences Magnétisme Responsable A. Stepanov, campus Saint JérômeJ Permanents Doctorant André Ghorayeb, professeur Université Paul Cézanne Jannie Marfaing, professeur Université

Plus en détail

Présentation du projet de Master Physique Paris Saclay

Présentation du projet de Master Physique Paris Saclay Présentation du projet de Master Physique Paris Saclay -> School Basic Sciences ; rattachement secondaire :Engineering Etablissements impliqués Thématiques couvertes, liste des M2,mentions voisines Structure

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

Spectroscopie d émission atomique

Spectroscopie d émission atomique Année Universitaire : 2010 / 2011 Spectroscopie d émission atomique Réalisé par demoiselles: Chadia BOUCHEFRA. Meryem MIMI. 1 PLAN: INTRODUCTION Spectroscopie d émission atomique: Définition. Avantages.

Plus en détail

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS]

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS] DEVOIR COMMUN DE PHYSIQUE-CHIMIE, ÈRE S, MAI 203 CORRECTION PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [0 POINTS] 4 "" = point A. Qu'est-ce que l'eau? 2 A.. H : (Z = ) : K ; O : (Z = 8) : K 2 L 6 A..2

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Quantification de l énergie pour les systèmes simples

Quantification de l énergie pour les systèmes simples Les buts de cet amphi Quantification de l énergie pour les systèmes simples Chapitre 4 Utiliser le formalisme de la physique ondulatoire pour aborder des problèmes de physique d une grande importance pratique

Plus en détail

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission :

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission : 8 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE I - INTRODUCTION L'objet de la spectroscopie atomique est de mesurer et d'expliquer les longueurs d'onde lumineuses : soit émises par des atomes excités, c'est la spectroscopie

Plus en détail

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Modélisation prédictive et incertitudes P. Pernot Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Plan 1 Incertitudes des modèles empiriques 2 Identification et caractérisation des paramètres incertains

Plus en détail

PhotoPhysique des Protéines Fluorescentes (P3F)

PhotoPhysique des Protéines Fluorescentes (P3F) PhotoPhysique des Protéines Fluorescentes (P3F) BIO (F. Merola, M. Erard, A. Espagne, H. Laguitton-Pasquier) Spectroscopie d émission de fluorescence résolue en temps CTM (I. Demachy, J. Ridard, B. Levy,

Plus en détail

Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire. Chapitre 12

Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire. Chapitre 12 Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire Chapitre 12 1. Le spin ½ Le moment cinétique orbital n explique pas tout Valeurs propres : Pour une valeur de donnée, on s attend donc à valeurs possibles.

Plus en détail

PHYSIQUE GENERALE III. Mécanique quantique. Notes du cours PHY 1222 Année académique 2006-2007

PHYSIQUE GENERALE III. Mécanique quantique. Notes du cours PHY 1222 Année académique 2006-2007 PHYSIQUE GENERALE III Mécanique quantique Auteur Jacques WEYERS Lecteur Fabio MALTONI Notes du cours PHY 1222 Année académique 2006-2007 Université catholique de Louvain, Faculté des Sciences Département

Plus en détail

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique Lasers femtosecondes : principes et applications en physique, chimie et biologie (3/6) Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique 1. Oscillateurs femtosecondes

Plus en détail

... Catalogue des offres de Technologies en Laser

... Catalogue des offres de Technologies en Laser ... Catalogue des offres de Technologies en Laser Version du 11avril 2013 est la Société d Accélération du Transfert de Technologies de la région Aquitaine (SATT Aquitaine). Créée en juillet 2012 à l initiative

Plus en détail

Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques

Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques > ICCF - Equipe MI thématique MPB Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques Guillaume RENAUDIN Thématique Matériaux Poreux et Biocéramiques

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons Principe de la microscopie par absorption biphotonique L optique non-linéaire ou 1 photon + 1 photon = 1photon! Principe de la fluorescence Absorption Emission e 1 > e 2 λ 1 < λ 2 e 2 = hν 2 e 1 = hν 1

Plus en détail

sont les enfants de l incertitude

sont les enfants de l incertitude Fluctuations thermiques : quand les grandeurs Quand les grandeurs thermiques thermiques sont les enfants sont les enfants de l incertitude de l incertitude Karl Joulain K. Joulain, Université de Poitiers

Plus en détail

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Effet élecro-optique YCOB pour la mise en oeuvre de plusieurs fonctionnalités optiques sur un même substrat BBO

Plus en détail

extraire et organiser l information utile

extraire et organiser l information utile 2009-2010 Sciences Physiques Liste des compétences (évaluables en vert / flous?? en bleu) Rechercher, Observer, recenser les informations extraire et organiser l information utile Je sais trouver les informations

Plus en détail

q i q j! r i $! r j LES SYSTEMES A DEUX ETATS! "DE L'EFFET TUNNEL A L'EFFET LASER! DANS UN ESPACE DE HILBERT DE DIMENSION 2"!

q i q j! r i $! r j LES SYSTEMES A DEUX ETATS! DE L'EFFET TUNNEL A L'EFFET LASER! DANS UN ESPACE DE HILBERT DE DIMENSION 2! LES SYSTEMES A DEUX ETATS! "DE L'EFFET TUNNEL A L'EFFET LASER! DANS UN ESPACE DE HILBERT DE DIMENSION 2"! 1. Physique dans un espace de Hilbert de dimension!! L'eemple de la molécule NH3!!! Un peu d'algèbre

Plus en détail

Étude par microscopie électronique à haute

Étude par microscopie électronique à haute Sommaire Étude par microscopie électronique à haute résolution d agrégats de CoPt Nils Blanc - GDR Nano-alliages F. Tournus, T. Épicier (Laboratoire MATEIS - CLIME - INSA), V. Dupuis. Laboratoire de physique

Plus en détail

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Yannick DE WILDE (dewilde@optique.espci.fr) Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles (ESPCI) Laboratoire d Optique Physique UPR A0005-CNRS,

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS

PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS PROPAGATION NON-LINEAIRE D IMPULSIONS LASER ULTRA- COURTES DANS LES MILIEUX TRANSPARENTS Antoine Vinçotte DPTA/SPPE/LIRM Ecole doctorale de Mathématiques et d Informatique LASER FEMTOSECONDE 1 ères expériences

Plus en détail

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes

Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Propagation linéaire et non-linéaire d impulsions femtosecondes Christophe FINOT Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne, Université de Bourgogne, Dijon, FRANCE Ecole FEMTO 01 CAP HORNU 5-9

Plus en détail

Physique parcours Informatique

Physique parcours Informatique Université de MONTPELLIER 2 1/3 parcours Informatique L1 S1 Calculus 5 L1 S1 Chimie Générale 1 5 L1 S1 Electrocinétique 5 L1 S1 Mathématiques Algèbre linéaire 1 et Analyse 1 10 L1 S1 Générale 5 L1 S1 Initiation

Plus en détail

Mesure non perturbatrice ULB de champs électriques par effet Pöckels

Mesure non perturbatrice ULB de champs électriques par effet Pöckels Mesure non perturbatrice ULB de champs électriques par effet Pöckels L. Duvillaret1,2,G. Gaborit1,2, M. Bernier1, A. Warezecha1 1 IMEP-LAHC / UMR CNRS n 5130 / Minatec-INPG / Grenoble 2 Kapteos / Savoie

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Axe principal: EMQ Axes secondaires : NPIQ, NC Nanosciences Moléculaires http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Laboratoire Institut des Sciences Moléculaires d Orsay (ISMO), Bâtiment 210, Université

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste TM apparent N. Battaglini, Z. Qin, P. Lang.. M. Marsault, V. Repain,. Rousset projet "AMNET" Réseau de

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p.

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. STATISTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE Tome 2 Inférence statistique à une et à deux dimensions Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. ISBN 978-2-8041-6336-5 De Boeck Services,

Plus en détail

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov V. Les réactions r thermonucléaires 1. Principes a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov 2. Taux de réactions r thermonucléaires a. Les sections

Plus en détail

Trois Noms et un Mariage

Trois Noms et un Mariage 100 ans! Des Rayons X à la Médecine Nucléaire Trois Noms et un Mariage Trois Noms, Deux personnes et un Mariage Suffisent pour révolutionner l histoire de la Radioactivité de l Atome Atomes isolés

Plus en détail

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90 Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Sommaire - Les gels dosimétriques - Production du gel - Principes de lecture

Plus en détail