SAR-SSI, La Rochelle 20/05/2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAR-SSI, La Rochelle 20/05/2011"

Transcription

1 Certification de Sécurité de Premier Niveau Une réponse pragmatique aux besoins du marché civil SAR-SSI, La Rochelle 20/05/2011 Frédéric Rémi - ACCREDITATION N PORTEE DISPONIBLE SUR Page 1

2 Plan de la présentation 1. Schéma de Certification de Sécurité de Premier Niveau (CSPN) Principes fondateurs Principes techniques Aspects réglementaires et Juridiques 2. Retours d expérience Page 2

3 Principes fondateurs Pourquoi un nouveau schéma? Des constats : Une offre très limitée de produits SSI dont la qualité a été attestée; Une absence de certification de logiciels libres ; Des coûts et délais d évaluation/certification pas adaptés au marché des produits SSI civils; Les produits de sécurité ont des mécanismes de base de plus en plus complexe et hétérogènes. Page 3

4 Principes fondateurs Limites des schémas Critères Communs Page 4

5 Principes fondateurs Limites des schémas Critères Communs 1. Exposé de la problématique Les Critères communs (ISO 15408) : ne sont pas conçus pour évaluer des mécanismes cryptographiques application d une méthodologie spécifique pour la cotation cryptographique Page 5

6 Principes fondateurs état de fait (1) Un état de fait. Les produits de sécurité ont : des mécanismes de base : de plus en plus complexes et hétérogènes chiffrement/signature/effacement sécurisé/ souvent hors de portée du cadre normatif stéganographie, watermarking, biométrie de plus intégré à l OS et à l environnement en général : gestion du fichier swap, intégration dans un domaine, gestion des utilisateurs,. de plus en plus de fonctions de haut niveau Chiffrement logiciel+client VPN+intégration à une PKI L évaluation CC peut devenir un vrai casse-tête Sans délimitation préalable du périmètre fonctionnel de la TOE Page 6

7 Principes fondateurs état de fait (2) Un état de fait. les produits embarquant de la crypto comportent de nombreuses failles avant évaluation (Source NIST) Page 7

8 Principes fondateurs Résumé Pour résumé, la mise en place du schéma CSPN : répond à des besoins liés au marché de l évaluation des produits de sécurité civils : Temps contraint adapté au versionnage des produits Coûts optimisés répond à des besoins purement techniques : Restreindre le périmètre de la cible d évaluation (Plus c est complexe, moins c est fiable et plus c est cher) : L'évaluation d'un produit est réalisé par rapport à un ou plusieurs contextes d'emplois déterminés dans la cible Privilégier l expertise technique à la complétude méthodologique Prendre en compte nativement l évaluation des mécanismes crypto répond aux recommandations du député Lasbordes sur la SSI, notamment : «Axe 3 : Développer la politique de certification et de qualification par une augmentation des produits certifiés et qualifiés et une réduction des délais et des coûts de certification.» Remarque : la mise en place de la CSPN est un constat partagé par nos partenaires européens (anglais et allemand notamment) Page 8

9 Principes techniques (1) Le schéma CSPN repose sur Une catégorisation des produits pour limiter le périmètre fonctionnel Une évaluation/certification en temps contraint (2 mois maximum) pour s adapter au cycle de développement des produits du marché civil Un budget borné pour le commanditaire pour augmenter le nombre de produits certifiés L application d une méthodologie d évaluation formalisée Privilégiant l expertise technique (équilibre efficacité/conformité des fonctions) Ne négligeant pas les aspects méthodologiques (inspirée des ITSEC) adossée au décret relatif à la certification de la sécurité Le schéma CSPN aboutit* à : L émission in fine par l ANSSI, d un certificat à portée nationale** *en cas de rapport d évaluation positif ** ce certificat sera imposé à court terme aux éditeurs pour les réponses aux appels d offres publics Page 9

10 Principes techniques (2) L ANSSI délivre le certificat au vu d un rapport d évaluation fourni par un laboratoire qu elle a agréé. L évaluation consiste à vérifier que le produit est conforme à ses spécifications de sécurité, à coter les mécanismes de façon théorique, à recenser les vulnérabilités connues de produits de sa catégorie et à stresser le produit en temps contraint. Les CESTI en charge de ces évaluations sont agréés par l ANSSI * qui atteste à la fois leur compétence sur des briques technologiques spécifiques (rétro ingénierie, crypto, détection d intrusion, sécurité des réseaux, ) et leur indépendance L ANSSI peut refuser une demande de certification si le produit ne s y prête pas. * via un audit d agrément tous les 18 mois Page 10

11 Principes techniques (3) L évaluation doit notamment s assurer de la conformité au RGS Référentiel Général de Sécurité de l ANSSI disponible sur le site Exemple pour les mécanismes cryptos : 3 référentiels d exigences Page 11

12 Principes techniques (4) Exemple de règles et de recommandations issues du RGS 1/3 Page 12

13 Principes techniques (5) Exemple de règles et de recommandations issues du RGS 2/3 Page 13

14 Principes techniques (6) Exemple de règles et de recommandations issues du RGS 3/3 Page 14

15 Principes techniques (4) Catégories CSPN* Détection d intrusions Anti-virus, protection contre les codes malicieux Firewall Effacement de données Administration et supervision de la sécurité Identification, authentification et contrôle d accès Communication sécurisée Messagerie sécurisée Stockage sécurisé Matériel et logiciel embarqué * Une catégorie Set TOP Box (STB) est en cours de mise en place Page 15

16 Processus de certification Page 16

17 Démarche d évaluation Page 17

18 Positionnement du schéma CSPN Page 18

19 Positionnement du schéma CSPN Page 19

20 Schéma CSPN Retours d expérience Premières statistiques sur le schéma CSPN Schéma mis en place en produits certifiés à ce jour Nombres d évaluation réalisées : au moins 25 Ratio d environ ½ Page 20

21 Schéma CSPN Analyse de Sécurité de Défense Le schéma ASD : Schéma mis en place en 2010 pour les besoins de la défense Constitue un sur-ensemble de la CSPN Peut aboutir à la certification 30 évaluations réalisées en 18 mois Page 21

22 Schéma CSPN Analyse de Sécurité de Défense Premières statistiques. Résultat de l évaluation Produit utilisable dans le contexte d'emploi (Certifiable en l'état) Produit utilisable avec recommandations dans le contexte d'emploi Produit ne pouvant être utilisé dans le contexte d emploi Produit à proscrire (Vulnérabilités critiques dans le contexte d'emploi) Pourcentage 20% 40% 7% 33% Page 22

23 Schéma CSPN Analyse de Sécurité de Défense Page 23

24 Schéma CSPN Analyse de Sécurité de Défense Page 24

25 Schéma CSPN Retours d expérience Fait. Le certificat CSPN fournit des recommandations d'emploi utiles pour les intégrateurs/admin système afin des palier les limitations éventuelles du produit. Fait. Les éditeurs de produits de sécurité se concentrent généralement sur leur cœur de métier Manque de prise en compte globale de la sécurité dans la conception Nombreuses vulnérabilités : de conception de construction en exploitation Page 25

26 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple : nombreuses vulnérabilités critiques sur les antivirus mise à jour des bases non sécurisées (ex : utilisation de HTTP) désactivation de l antivirus via un compte user moteur antiviral exécuté avec les droits systèmes autoprotection de la base virale défaillante Page 26

27 Schéma CSPN Retours d expérience Nombreuses vulnérabilités sur les interfaces d administration web Contrôle d accès reposant uniquement sur l interface web Vulnérabilités classiques des web services (injection SQL, XSS, ) Nombreuses vulnérabilités dans l implémentation de la crypto Problèmes de gestion des secrets (pas d effacement systématique des clés, pas d enfouissement des clés de base, ) Problèmes dans la génération d aléa (cf. ci après) Peu de prise en compte de l état de l art en cryptanalyse Page 27

28 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de vulnérabilités sur le GDA d une PKI Source d'aléa physique 1 SHA Source d'aléa physique 2 SHA Vulnérabilité de conception critique : Par construction la v.a ALEA n est pas uniforme l entropie n est pas maximale X Y SHA ALEA=[X,SHA(X,Y)] Page 28

29 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de vulnérabilités de conception sur le GDA d une PKI Page 29

30 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de vulnérabilité de construction : retro spécification d un mécanisme de génération de mots de passe Ce code permet-il de générer des mots de passe uniformément? Page 30

31 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de vulnérabilité de construction: retro spécification d un mécanisme de génération de mots de passe Page 31

32 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de vulnérabilité de construction: retro spécification d un mécanisme de génération de mots de passe Page 32

33 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de Vulnérabilités de construction Une implémentation de l exponentielle modulaire occultant les «timing attacks» Entrée : un élément du groupe et un exposant x=x k-1..x 1 x 0 et un module n Sortie : x mod (n) c:=1; «accumulation du résultat» For i=k-1 downto 0 do end; c:=r n (c. c); if (x i =1) then c:=r n (c. ); Complexité : nombre de multiplications = k+w(x)-2 Page 33

34 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de Vulnérabilités de construction (suite) Principe des «Timing attacks», analyse des corrélations entre les bits de la clé et le temps de calcul : si pour un certain nombre d expériences le temps de calcul du k ème bit est rapide alors x k =0 Attaque pratique sur OPENSSL en 2003 (Brumley & Boney) En effectuant 1/3 million de requêtes sur un serveur OPENSSL, on peut factoriser un module RSA de 1024 bits en 2 heures Page 34

35 Schéma CSPN Retours d expérience Exemple de Vulnérabilités de construction (suite) Contre mesure (exemple du déchiffrement RSA): Obfuscation du temps de calcul de type «blinding» Où R est un aléa L overhead engendré est de 2 à10% Page 35

36 Schéma CSPN Premier Bilan Le schéma CSPN : est suffisamment sélectif pour filtrer les produits les moins sûrs (analyse de vulnérabilités ~ AVA-VAN 3 CC) fournit un bonne vision du niveau de sécurité des produits de sécurité du marché civil offre de bonnes garanties de réussite pour un éditeur souhaitant viser une certification CC doit encore évoluer pour faciliter la reproductibilité des expertises création d une méthodologie spécifique à chaque catégorie industrialisation des analyses de conformité et de vulnérabilités Page 36

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3.

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3. PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/05. Routeur chiffrant Navista Version 2.8.0

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/05. Routeur chiffrant Navista Version 2.8.0 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/05 Routeur chiffrant

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/03. Librairie ncode iwlib Java Version 2.1

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/03. Librairie ncode iwlib Java Version 2.1 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/03 Librairie ncode

Plus en détail

Pare-feu applicatif i-suite Version 5.5.5 révision 21873

Pare-feu applicatif i-suite Version 5.5.5 révision 21873 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Pare-feu applicatif i-suite Version 5.5.5 révision 21873

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14. Fonctionnalités de pare-feu de StoneGate Firewall/VPN 5.2.4 build 8069

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14. Fonctionnalités de pare-feu de StoneGate Firewall/VPN 5.2.4 build 8069 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14 Fonctionnalités

Plus en détail

L évaluation à haut niveau d assurance

L évaluation à haut niveau d assurance L évaluation à haut niveau d assurance Agréé DCSSI Vos contacts : ACCREDITATION N 1-1528 Section Laboratoires Christophe ANIER (Responsable Technique du CESTI) christophe.anier@aql.fr Christian DAMOUR

Plus en détail

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, 25 juin 2014

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, 25 juin 2014 Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014 Paris, Enquête 2014 Les Hôpitaux publics de + de 200 lits Mme Hélène COURTECUISSE Astrid LANG Fondatrice Responsable Sécurité SI Patient

Plus en détail

Conférence CRESTEL. Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015

Conférence CRESTEL. Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015 Conférence CRESTEL Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015 1 Bonnes pratiques de certification, de conformité En matière de SSI, la «perfection», un «système sans faille», est toujours l objectif

Plus en détail

Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de

Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de Membre fondateur de la FNTC - Membre du Forum des Droits sur Internet - «Entreprise Innovante 2005» ANVAR - Trophée de l innovation des Tiers de confiance 2003 et 2006 2 Garantir tous les maillions de

Plus en détail

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours

Plus en détail

Suivi des modifications

Suivi des modifications Suivi des modifications Edition Date Modifications Phase expérimentale 25 avril 2008 1.0 30 mai 2011 1.1 7 avril 2014 Première rédaction pour la phase expérimentale, diffusée sous le n 915 SGDN/DCSSI/SDR

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/08. Middleware IAS ECC Version 2.08 pour Windows mobile 6.1

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/08. Middleware IAS ECC Version 2.08 pour Windows mobile 6.1 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/08 Middleware IAS

Plus en détail

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI INSA

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI INSA HERÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI INSA Gestion des risques SSI dans les projets Julien Levrard

Plus en détail

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection 2009 Evaluation, Certification Axes de R&D en protection Dr CEA/LETI Alain.merle@cea.fr 1 Evaluation, Certification, Axes de R&D en protection Evaluation / Certification Le Schéma Français de Certification

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07. KeePass Version 2.10 Portable

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07. KeePass Version 2.10 Portable PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07 KeePass Version

Plus en détail

NOS MODULES D AUDIT. Analyse - Accompagnement - Sérénité - Sécurité

NOS MODULES D AUDIT. Analyse - Accompagnement - Sérénité - Sécurité NOS MODULES D AUDIT Analyse - Accompagnement - Sérénité - Sécurité Audit Technique Audit des serveurs Mise à jour, vulnérabilités classiques Respect des politiques de mots de passe Contrôle des accès à

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04. CRYPT2Protect Version 8.04-03i

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04. CRYPT2Protect Version 8.04-03i PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04 CRYPT2Protect

Plus en détail

Profil de protection d un logiciel d ingénierie

Profil de protection d un logiciel d ingénierie Version 1.0 moyen-terme GTCSI 11 septembre 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. 1 Descriptif

Plus en détail

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting)

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) Travaux soutenus par l ANR Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) 03 Avril 2012 1. Test de sécurité et génération de tests à partir de modèle 2. Le projet SecurTest à DGA Maîtrise de l

Plus en détail

Sécurité Applicative & ISO 27034

Sécurité Applicative & ISO 27034 Club 27001 Toulouse 04/07/2014 - Sébastien RABAUD - Sécurité Applicative & ISO 27034 Agenda Sécurité applicative Constats Solutions? ISO 27034 Présentation Analyse 2 Agenda Sécurité applicative Constats

Plus en détail

INSTRUCTION INTERPRETATION DU VLA.4/VAN.5 DANS LE DOMAINE DU LOGICIEL

INSTRUCTION INTERPRETATION DU VLA.4/VAN.5 DANS LE DOMAINE DU LOGICIEL PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 23 octobre 2008 N 2411/SGDN/DCSSI/SDR Référence : VUL/I/01.1 INSTRUCTION

Plus en détail

technologie la SD-BOX

technologie la SD-BOX 02 la technologie la SD-BOX L accès aux données constitue un enjeu croissant pour les organismes, notamment à des fins d études et de recherche. Certaines données hautement sensibles (données personnelles,

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2014/02. Digital DNA Corelib Version 3.2.0

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2014/02. Digital DNA Corelib Version 3.2.0 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2014/02 Paris, le 21

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES

DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES et après? 3 avril 2012 www.advens.fr Document confidentiel - Advens 2012 Etat des lieux en 2012 Augmentation de la fréquence et de la complexité des attaques

Plus en détail

Règles relatives à la qualification des produits de sécurité par la DCSSI

Règles relatives à la qualification des produits de sécurité par la DCSSI Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 26 février 2004 N 000451/SGDN/DCSSI/SDR Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Règles relatives à la qualification des produits

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2015/02. NEDAP AEOS Version 3.0.4

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2015/02. NEDAP AEOS Version 3.0.4 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2015/02 NEDAP AEOS Version

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN Dropbear 2012.55 Ref 12-06-037-CSPN-cible-dropbear Version 1.0 Date June 01, 2012 Quarkslab SARL 71 73 avenue des Ternes 75017 Paris France Table des matières 1 Identification 3

Plus en détail

Quel audit de Sécurité dans quel contexte?

Quel audit de Sécurité dans quel contexte? Emplacement du logo client Quel audit de Sécurité dans quel contexte? Hervé Morizot (herve.morizot@solucom.fr) 09 avril 2002 Agenda Quel audit? Selon quelle démarche et avec quels outils? Une "stratégie

Plus en détail

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Stéphane Vaugelade Les propos de cette présentation n engagent que leur auteur Forum 2011 1 Sommaire Rappel historique Exigences du régulateur Cahier des

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

Démarches de Sécurité & Certification : Atouts, Limitations et Avenir

Démarches de Sécurité & Certification : Atouts, Limitations et Avenir Démarches de Sécurité & Certification : Atouts, Limitations et Avenir Orange Business Services Silicomp-AQL 1 rue de la Chataigneraie CS 51766 35517 CESSON-SEVIGNE Cedex France Christian Damour Responsable

Plus en détail

Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques. Certificats électroniques Signature électronique Horodatage

Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques. Certificats électroniques Signature électronique Horodatage Certificats électroniques Signature électronique Horodatage Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques www.certeurope.fr Assurer la confidentialité, l intégrité et

Plus en détail

ESPACE NATIONAL DE CONFIANCE SANTÉ. Carte CPS. Mise en œuvre de la partie sans-contact. Février 2015

ESPACE NATIONAL DE CONFIANCE SANTÉ. Carte CPS. Mise en œuvre de la partie sans-contact. Février 2015 ESPACE NATIONAL DE CONFIANCE SANTÉ Carte CPS Mise en œuvre de la partie sans-contact Février 2015 Objectif de cette présentation Cette présentation vise à illustrer le contenu du guide pratique et technique

Plus en détail

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion J. Hennecart Serval-Concept Lundi 23 février 2015 J. Hennecart des injections SQL sont des vulnérabilités permettant de faire exécuter des commandes, non prévues initialement, à une base de données. La

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Master RCS Octobre 2014 Département Informatique 1 Master RCS 1 Sécurité informatique Organisation du cours Ce cours a pour but de présenter les fondements

Plus en détail

Mise en œuvre de la certification ISO 27001

Mise en œuvre de la certification ISO 27001 Mise en œuvre de la certification ISO 27001 1 Sommaire : 1. Définitions 2. Pourquoi vouloir obtenir une certification? 3. Les étapes pour obtenir l ISO 27001 4. Implémentation 5. Surveillance et audit

Plus en détail

SAFE&SMARTSOLUTIONS. Atelier «Contrer les menaces USB» Les Assises de la Sécurité & des Systèmes d Information 30/09/2015

SAFE&SMARTSOLUTIONS. Atelier «Contrer les menaces USB» Les Assises de la Sécurité & des Systèmes d Information 30/09/2015 BT.D46.D SAFE&SMARTSOLUTIONS Atelier «Contrer les menaces USB» Les Assises de la Sécurité & des Systèmes d Information 30/09/2015 2 I. La menace USB est-elle «has been»? 1. De quoi parle-t-on? 2. Des usages

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO)

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO) CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS (Product for Advanced SSO) Préparé pour : ANSSI Préparé par: Thales Communications & Security S.A. 4 Avenue des Louvresses 92622 GENNEVILLIERS CEDEX France This document

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL GÉNÉRAL DE SÉCURITÉ

RÉFÉRENTIEL GÉNÉRAL DE SÉCURITÉ Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) RÉFÉRENTIEL GÉNÉRAL DE SÉCURITÉ version 2.0 2

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014 Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager Présentation du 22 mai 2014 Gérer les actifs logiciels et leur répartition Maîtriser le durcissement des configurations Suivre l application des correctifs

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Guillaume Rigal OSSIR - 11 février 2002 1 Plan de la Présentation Messagerie : constat et risques encourus La Solution ConfiMail Les

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN COFFRE-FORT DES JEUX EN LIGNE

CIBLE DE SECURITE CSPN COFFRE-FORT DES JEUX EN LIGNE CIBLE DE SECURITE CSPN COFFRE-FORT DES JEUX EN LIGNE Sommaire 1. Identification du produit... 2 2. Argumentaire (description) du produit... 3 a. Description générale du produit... 3 b. Description de la

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ?

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? L a montée en puissance des fuites de données en tout genre et l explosion des volumes de données

Plus en détail

Enterprise Risk Management 01/12/09. Patrick CHAMBET http://www.chambet.com

Enterprise Risk Management 01/12/09. Patrick CHAMBET http://www.chambet.com Enterprise Risk Management 01/12/09 La gestion des risques de sécurité informatique De la protection du SI à la protection de l'information Patrick CHAMBET http://www.chambet.com Bouygues Telecom DSI/DGOA/SSI

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification McAfee Change Control et Application Control 6.1.3 avec epolicy Orchestrator 5.1.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification

Plus en détail

Worldline Signer Server

Worldline Signer Server Référence du document : WLSign.AUD.0001 Révision du document : 1.3 Date du document : 15/03/2011 Worldline Signer Server Cible de sécurité www.atosworldline.com Table des matières TABLE DES MATIÈRES...2

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE SECURITE

RECOMMANDATIONS DE SECURITE PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 14 février 2013 N 524/ANSSI/SDE RECOMMANDATIONS DE SECURITE

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Formation e-commerce Développeur Sécurité

Formation e-commerce Développeur Sécurité Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce Développeur Sécurité Développeur indépendant ou en

Plus en détail

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance Rabat, le 27 juin 2013 Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance M. Mohamed El Amine SEGHROUCHNI mohamed.seghrouchni@tgr.gov.ma Chef de la division

Plus en détail

Carte TOOAL v1.0. Fonctions de sécurité

Carte TOOAL v1.0. Fonctions de sécurité Carte TOOAL v1.0 Fonctions de sécurité Mediscs Société créée : 2004 Labellisée OSEO-ANVAR -> DMP Stockage des données sur une CD-RW Brevet d auto-gravure Vers les systèmes d authentification Dispositif

Plus en détail

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96 Cible de sécurité CSPN Version 0.96 TABLE DES MATIERES 1 IDENTIFICATION... 3 1.1 IDENTIFICATION DE LA CIBLE DE SECURITE... 3 1.2 IDENTIFICATION DU PRODUIT... 3 2 ARGUMENTAIRE (DESCRIPTION) DU PRODUIT...

Plus en détail

Quelques réflexions sur les normes

Quelques réflexions sur les normes EBIOS et normes internationales Présentation pour le colloque ARS sur la gouvernance de la sécurité des systèmes d information 7 juin 2011 1 Quelques réflexions sur les normes Les normes sont avant tout

Plus en détail

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES L article 34 de la loi «Informatique et Libertés» impose à un responsable de traitement de prendre toutes les précautions utiles pour préserver la sécurité des données dont il est responsable, en fonction

Plus en détail

Touch ID, OAuth, Authentification mobile, Quelle confiance vis-à-vis de ces nouveaux mécanismes?

Touch ID, OAuth, Authentification mobile, Quelle confiance vis-à-vis de ces nouveaux mécanismes? GS DAYS 2015 Touch ID, OAuth, Authentification mobile, Quelle confiance vis-à-vis de ces nouveaux mécanismes? Dans un contexte de révolution digitale www.harmonie-technologie.com +331 73 75 08 47 info.ssi@harmonie-technologie.com

Plus en détail

Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif. Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif?

Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif. Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif? Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif? http://www.google.fr/#q=sebastien gioria Responsable de la branche Audit S.I

Plus en détail

Sécurité des applications Web : Réduire les risques. Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA

Sécurité des applications Web : Réduire les risques. Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA Sécurité des applications Web : Réduire les risques Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA Basée à Ecublens, Navixia SA est une société suisse spécialisée dans le domaine de la sécurisation du système

Plus en détail

Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9. Plan de Formation RSSI

Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9. Plan de Formation RSSI Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9 Plan de Formation RSSI 2010 2011 Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 2/9 Formations Les formations sont constituées de différents modules managériaux et techniques

Plus en détail

Les systèmes d information

Les systèmes d information Les systèmes d information Retour d expérience d un évaluateur technique Vittel le 20 mai 2015 François CORNU - LORIENT Revue des exigences Documentation de référence ISO 15189 V2012 ISO 22870 SH REF 02

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

Next Generation Application Security. Catalogue des formations

Next Generation Application Security. Catalogue des formations Next Generation Application Security Catalogue des formations Nbr de jours Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre PLANNING DES FORMATIONS 2015 Denyall Web

Plus en détail

dans un contexte d infogérance J-François MAHE Gie GIPS

dans un contexte d infogérance J-François MAHE Gie GIPS Management de la sécurité dans un contexte d infogérance J-François MAHE Gie GIPS Mise en place d une convention de service Traitant les points suivants : L organisation de la sécurité du SI La gestion

Plus en détail

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Date : 2010-09-08 Référence 20100906-CSPN-CibleSécurité-V1.1.doc VALIDITE DU DOCUMENT Identification Client Projet Fournisseur

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCE

DOMAINES DE COMPÉTENCE ABBANA est une société jeune et dynamique. Intégrateurs en systèmes, réseaux et sécurité, nous fournissons à nos clients des prestations de haute qualité. Nous nous démarquons par notre réactivité, notre

Plus en détail

Les Logiciels Libres au Service de la Sécurité

Les Logiciels Libres au Service de la Sécurité Retour d expérience sur le déploiement de logiciels libres pour la sécurité des systèmes d information cedric.blancher@eads.net -- http://sid.rstack.org/ Centre Commun de Recherche EADS FRANCE Journée

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit RSA Archer egrc Platform v5.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle Profil de protection d une passerelle industrielle Version 1.0 court-terme GTCSI 13 juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant

Plus en détail

Prise en compte des informations de veille et d alerte d

Prise en compte des informations de veille et d alerte d Prise en compte des informations de veille et d alerte d Cert-IST dans un workflow structuré Cert-IST Juin 2006 Agenda Le workflow? Quelles sont les diffusions du Cert-IST concernées Comment a-t-on adapté

Plus en détail

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Althes (http://www.althes.fr) Revision 1 - December 2002 Vincent Royer 1. Introduction Au cours de ces dernières années, un certain nombre

Plus en détail

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011 COMPLIANCE Consulting Gardez la Maîtrise de vos Exigences 18 mai 2011 Présentation Société Société Société de conseil spécialisée dans le transfert de technologies en matière de processus, de méthodes

Plus en détail

Audit informatique et libertés

Audit informatique et libertés Audit informatique et libertés 6ix Secured E-commerce REFERENCE: 2012/DOC/INT/006/v1.0 DIFFUSION : PUBLIQUE ETAT DES VALIDATIONS Fonction Rédacteur Vérificateur/Approbateur Signé par Karim Slamani Karim

Plus en détail

Panorama de l'évolution du cloud. dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation)

Panorama de l'évolution du cloud. dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation) Panorama de l'évolution du cloud et des Datacenters ; La sécurité dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation) Eric Deronzier (YSOSECURE) Rémi Grivel (SynAApS) 1 L évolution des usages TIC

Plus en détail

Cartographie des formations certifiantes de TQ base à TQ4. Stratégie. d entreprise. Stratégie. Contrôle Qualité. Science de la Mesure Métrologie

Cartographie des formations certifiantes de TQ base à TQ4. Stratégie. d entreprise. Stratégie. Contrôle Qualité. Science de la Mesure Métrologie des formations certifiantes de TQ base à TQ4 Echelle du savoir TQ3 Certification SMI TQ2 TQ1 TQ base Collaborateur ayant des responsabilités dans le domaine de la qualité Toute personne devant jouer un

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Objectifs et gestion de la sécurité

Objectifs et gestion de la sécurité INF4470 : Fiabilité et sécurité informatique Par Eric Gingras Hiver 2010 Objectifs et gestion de la sécurité Qu'est ce que la sécurité? «Situation où l'on a aucun danger à craindre.» (dictionnaire Larousse)

Plus en détail

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information.

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Cependant, faire le choix des plus efficaces et des plus rentables, ainsi

Plus en détail

TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST

TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST $ WHOAMI ITrust Société toulousaine Expertise en sécurité informatique Activités Service en sécurité (pentest / forensic / formation ) Editeur de

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit Data Loss Prevention Version 11.1.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans

Plus en détail

La sécurité des portails d'entreprise

La sécurité des portails d'entreprise La sécurité des portails d'entreprise Cédric BLANCHER Arche, groupe Omnetica / MISC cedric.blancher@arche.fr / sid@miscmag.com JIA 2004 Agenda Les portails d'entreprise Problématiques de sécurité propres

Plus en détail

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert.

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert. Organisme de certification de personnes et d entreprises Certification en technologies de l information et monétique www.it-cert.eu Eric LILLO Directeur Général d IT CERT Fort de plus de vingt ans d expérience

Plus en détail

La sécurisation des systèmes d'information en santé

La sécurisation des systèmes d'information en santé La sécurisation des systèmes d'information en santé L homologation de sécurité RGS Direction des Systèmes d Information 09/04/2015 L AP-HP en quelques chiffres 38 hôpitaux 7 millions de patients 38 000

Plus en détail

NOTE D APPLICATION METHODOLOGIE POUR L'EVALUATION LOGICIELLE D'AUTOMATES. Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN

NOTE D APPLICATION METHODOLOGIE POUR L'EVALUATION LOGICIELLE D'AUTOMATES. Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 30 juillet 2015 N 3127/ANSSI/SDE/PSS/CCN

Plus en détail

Audits Sécurité. Des architectures complexes

Audits Sécurité. Des architectures complexes Audits Sécurité Des architectures complexes L avènement d Internet et le développement des applications Intranet/Extranet ont permis aux entreprises d accroître leur compétitivité par l ouverture de leurs

Plus en détail

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Objectif Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Présenter des préconisations pour sécuriser le poste de travail informatique et son environnement sous forme de fiches pratiques. Public concerné

Plus en détail

Panorama de l avancement des travaux normatifs en matière de SSI Nouveaux thèmes de prospection

Panorama de l avancement des travaux normatifs en matière de SSI Nouveaux thèmes de prospection Jean-ierre Lacombe Animateur Afnor CN SSI GE1-2 anorama de l avancement des travaux normatifs en matière de SSI Nouveaux thèmes de prospection www.fidens.fr jean-pierre.lacombe@fidens.fr Travaux normatifs

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Security Intelligence Platform 4.0.5 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Janus Consulting. 24 Janvier 2009. Janus Consulting 8, Rue de la Chapelle 95510 Vienne en Arthies 00 33 1 34 78 10 15

Janus Consulting. 24 Janvier 2009. Janus Consulting 8, Rue de la Chapelle 95510 Vienne en Arthies 00 33 1 34 78 10 15 Présentation de l Entreprise 24 Janvier 2009 8, Rue de la Chapelle 95510 Vienne en Arthies 00 33 1 34 78 10 15 00 33 1 34 78 10 20 451 776 264 RCS Pontoise N TVA Intracommunautaire : FR87451776264 APE

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Trustwave AppDetectivePRO Version 8.3.1 préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

1 -Gestion du document

1 -Gestion du document Normes Sécurité 1 -Gestion du document Nom Organisation Date Signature Rédigé par Robert Christophe DAG/DSI/BMO Vérifié par Validé par Approuvé par PASQUIER Stéphane DAG/DSI/MSSI 02/12/09 1.1 -Statut Statut

Plus en détail

Projet Formation E-Learning - Sept 2015 «Sécurité des applications Web»

Projet Formation E-Learning - Sept 2015 «Sécurité des applications Web» Projet Formation E-Learning - Sept 2015 «Sécurité des applications Web» 1 OBJECTIFS DE LA FORMATION RSSI PUBLIC Administrateur Réseau et Système Consultant sécurité Responsable Développement Développeur

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS

Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS SOMMAIRE Le projet Candide SA Contexte Objectifs Organisation C.A.S.T.R.I Déploiement des outils d audit Synthèse

Plus en détail