Présentation du laboratoire Verimag Vérification et langages synchrones

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du laboratoire Verimag Vérification et langages synchrones"

Transcription

1 Présentation du laboratoire Verimag Vérification et langages synchrones Mathias Péron journée des doctorants de MSTII

2 Le laboratoire Verimag domaine logiciels et systèmes temps réel critiques. tutelles CNRS, UJF et INPG (UMR) partenaires EADS, ST, Schneider, EDF, SNCF,... localisation centre équation (à la sortie du campus en direction de Gières) effectifs chargés de recherche (CNRS) 8 10 enseignant-chercheurs (UJF, INPG) 8 15 ingénieurs, post-docorants 5 13 doctorants iatos 5 5 total Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 2/8

3 Le laboratoire Verimag domaine logiciels et systèmes temps réel critiques. leading research center in embedded systems. tutelles CNRS, UJF et INPG (UMR) partenaires EADS, ST, Schneider, EDF, SNCF,... localisation centre équation (à la sortie du campus en direction de Gières) effectifs chargés de recherche (CNRS) 8 10 enseignant-chercheurs (UJF, INPG) 8 15 ingénieurs, post-docorants 5 13 doctorants iatos 5 5 total Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 2/8

4 Le laboratoire Verimag - systèmes embarqués applications aéronautique, l espace, les télécommunications,..., cartes à puces, électronique grand public. défi construire des systèmes critiques de qualité garantie et économiquement viables. approche scientifique développement de résultats théoriques : langages, méthodes et outils couvrant tout le cycle de développement, maîtrise de la complexité technologique validation par la pratique : projets communs avec l industrie. Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 3/8

5 Le laboratoire Verimag - systèmes embarqués applications aéronautique, l espace, les télécommunications,..., cartes à puces, électronique grand public. défi construire des systèmes critiques de qualité garantie et économiquement viables. approche scientifique développement de résultats théoriques : langages, méthodes et outils couvrant tout le cycle de développement, maîtrise de la complexité technologique validation par la pratique : projets communs avec l industrie. projets européeens ARTIST (embedded systems design), IP ASSERT ISTs : PROSYD, AMETIST, CC, OMEGA. nationaux RNRT Persiform, RNTL Eden, RNTL PROUVE, MODESTE (IMAG) ACIs : ALIDECS, APRON, CORTOS, ROSSIGNOL, DYNAMO, POTESTAT Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 3/8

6 Le lavoratoire Verimag - les équipes DCS systèmes complexes et distribués. Tempo systèmes temporisés et hybrides. Synchrone langages synchrones et systèmes réactifs. Les axes de recherche, vue globale : langages spécification, sémantique (e.g. du temps), compositionalité, etc. validation model-checking, analyse statique, vérification symbolique, génération de tests, instrumentation. sécurité spécification, modélisation, analyse de protocoles de sécurité. système génération de code (distribution), ordonnancement, debugging. Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 4/8

7 Vérification et langages synchrones sujet de thèse analyse statique, vérification, de systèmes concurrents équipe synchrone! Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 5/8

8 Vérification et langages synchrones sujet de thèse analyse statique, vérification, de systèmes concurrents équipe synchrone! systèmes réactifs réagissent à la vitesse déterminée par l environnement. ( transformationnel, intéractif) concurrence, contraintes de temps, déterminisme, fiabilité le synchrone une approche qui concilie la concurrence et le déterminisme. automate déterministe : structures plates. réseau de pétri : concurrence inhérente. processus communiquants : delay 60 ; ProcB.minute() Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 5/8

9 Vérification et langages synchrones l approche synchrone le système réagit instantanément aux événements extérieurs. Le temps devient un événement extérieur. les notions attachées sont : la simultanéité. la précédence entre les événements. déterminisme fonctionnel. temporel. hypothèse le système implémenté réagira suffisament rapidement pour percevoir tous les événements éxterieurs dans l ordre. vérification dans ce cadre les méthodes formelles de vérification sont applicables. Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 6/8

10 Je suis doctorant de MSTII?!?? de mon bureau j ai déja dû demandé à mon voisin son sujet de thèse... de verimag difficulté de voir la cohérence, le but commun, proposé dans la politique du laboratoire. de l école doctorale -? Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 7/8

11 Merci pour votre attention. Mathias Péron - journée doctorants MSTII - 8/8

ACI Sécurité ALIDECS:

ACI Sécurité ALIDECS: ACI Sécurité ALIDECS: Langages et Atelier Integrés pour le Développement de Composants Embarqués Sûrs Réunion de démarrage LIP6, 21 et 22 octobre 2004 Marc Pouzet 1 Page web http://www-verimag.imag.fr/synchrone/alidecs/

Plus en détail

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs B : Une méthode de développement de logiciels sûrs Loïc PELHATE, Responsable de l Atelier des Logiciels de Sécurité de l Ingénierie du Transport Ferroviaire loic.pelhate@ratp.fr 9/11/01 1 1 Plan Contexte

Plus en détail

MODESTE. Modélisation pour la sécurité : test et raffinement en vue d un processus de certification IMAG. MODESTE p.1/12

MODESTE. Modélisation pour la sécurité : test et raffinement en vue d un processus de certification IMAG. MODESTE p.1/12 MODESTE p.1/12 MODESTE Modélisation pour la sécurité : test et raffinement en vue d un processus de certification Marie-Laure Potet (LSR) Marie-Laure.Potet@imag.fr Yassine Lakhnech (Verimag) Yassine.Lakhnech@imag.fr

Plus en détail

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits 1 d Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d sous la direction de Michaël Périn Soutenance de Thèse de Doctorat Université de Grenoble - Laboratoire Verimag

Plus en détail

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Les méthodes formelles dans le cycle de vie Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Plan Introduction Différentes utilisations possibles Différentes techniques pour différentes propriétés à différents

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Master Electronique Electrotechnique Automatique

Master Electronique Electrotechnique Automatique Master Electronique Electrotechnique Automatique Spécialité Energie et Fiabilité Gilles DESPAUX Directeur des études Arnaud VIRAZEL Responsable 1 er année www.master-eea.univ-montp2.fr Philippe ENRICI

Plus en détail

Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones

Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones Journées Systèmes et Logiciels Critiques Institut IMAG ; 14-16 nombre 2000 Techniques et outils de test pour les logiciels réactifs synchrones Farid Ouabdesselam 1 Méthodes de test : classification générale

Plus en détail

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X février 04 1 Les analyses Sdf utilisées dans le cadre d une certification aéronautique civile; un processus précis et réglementé Normes

Plus en détail

Analyse qualitative et quantitative des Systèmes Automatisés de Production

Analyse qualitative et quantitative des Systèmes Automatisés de Production Analyse qualitative et quantitative des Systèmes Automatisés de Production Jean-Luc Cojan Laboratoire LISyC Université de Bretagne Occidentale Encadrants : M. Philippe Le Parc M. Loïc Plassart M. Franck

Plus en détail

L Informatique aujourd hui : Nouveaux défis scientifiques et réflexions sur la recherche

L Informatique aujourd hui : Nouveaux défis scientifiques et réflexions sur la recherche L Informatique aujourd hui : Nouveaux défis scientifiques et réflexions sur la recherche Joseph Sifakis Directeur de Recherche CNRS Laboratoire VERIMAG Paris, 23 juin 2008 L évolution de l Informatique

Plus en détail

Réunion de rentrée étudiants M2 Conception, Modélisation et Architecture de Systèmes Industriels Complexes

Réunion de rentrée étudiants M2 Conception, Modélisation et Architecture de Systèmes Industriels Complexes 1 Réunion de rentrée étudiants M2 Conception, Modélisation et Architecture de Systèmes Industriels Complexes Eric Goubault 08/09/2015 Pourquoi COMASIC? 2 notre société technologique repose sur des systèmes

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

Aperçu rapide des méthodes formelles

Aperçu rapide des méthodes formelles Méthodes formelles 1 Aperçu rapide des méthodes formelles Christian Attiogbé Faculté des sciences Université de Nantes Christian.Attiogbe@univ-nantes.fr Méthodes formelles 2 Développement de logiciels

Plus en détail

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire

Le Collège de France crée une chaire pérenne d Informatique, Algorithmes, machines et langages, et nomme le Pr Gérard BERRY titulaire Communiquédepresse Mars2013 LeCollègedeFrancecréeunechairepérenned Informatique, Algorithmes,machinesetlangages, etnommeleprgérardberrytitulaire Leçoninauguralele28mars2013 2009avait marquéunpas importantdans

Plus en détail

Langages de programmation: approche scientifique

Langages de programmation: approche scientifique IGE 2004 - ENS 29 juin 2004 Présentation au CGTI 1 Informatique théorique 2 3 Une science? Informatique théorique Chaque science repose un dogme fondamental. Les mathématiques Les raisonnements formels

Plus en détail

Proposition d équipe projet

Proposition d équipe projet Proposition d équipe projet Projet Outils, Méthodes, Architectures, pour la Reconfiguration Dynamique - POMARD - 3UpVHQWDWLRQ''HPLJQ\(7,6 Principe d utilisation des ARD code données Mémoires Tâche 1_1

Plus en détail

UFR d Informatique. FORMATION MASTER Domaine SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTE Mention INFORMATIQUE 2014-2018

UFR d Informatique. FORMATION MASTER Domaine SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTE Mention INFORMATIQUE 2014-2018 UFR d Informatique FORMATION MASTER Domaine SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTE Mention INFORMATIQUE 2014-2018 Objectif L UFR d informatique propose au niveau du master, deux spécialités sous la mention informatique

Plus en détail

Résultats des projets CARROLL. Bilan et perspectives. Validation et Vérification

Résultats des projets CARROLL. Bilan et perspectives. Validation et Vérification Résultats des projets CARROLL Bilan et perspectives Validation et Vérification Paul Le Guernic, INRIA Workshop CARROLL 23 septembre 2005 Contexte Validation & Vérification dans CARROLL Perspectives Contexte

Plus en détail

Rapport de stage. Simulation d'algorithmes auto-stabilisants

Rapport de stage. Simulation d'algorithmes auto-stabilisants Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologies Rapport de stage Simulation d'algorithmes auto-stabilisants DIAKITE Moussa Laboratoire d'accueil : Verimag Directeur du laboratoire

Plus en détail

Approche formelle pour la réalisation d un système sécuritaire de contrôle commande de façades de quais

Approche formelle pour la réalisation d un système sécuritaire de contrôle commande de façades de quais Approche formelle pour la réalisation d un système sécuritaire de contrôle commande de façades de quais Guilhem Pouzancre 03 mai 2006 C l e a r S y Contact@Clearsy.com 20 rue Joubert 75 009 Paris Téléphone

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Conduite de projets et architecture logicielle

Conduite de projets et architecture logicielle s et architecture logicielle ABCHIR Mohammed-Amine Université Paris 8 15 février 2011 1/36 ABCHIR Mohammed-Amine (Université Paris 8) Conduite de projets et architecture logicielle 15 février 2011 1 /

Plus en détail

Modélisation et Vérification des Réseaux de Régulations entre Gènes

Modélisation et Vérification des Réseaux de Régulations entre Gènes Modélisation et Vérification des Réseaux de Régulations entre Gènes Loïc Paulevé JDOC 2010-29 avril 2010 Directeur : Co-encadrant : Olivier Roux Morgan Magnin Laboratoire : IRCCyN, UMR CNRS 6597 Équipe

Plus en détail

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Mathias Kleiner Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes (LSIS) - UMR CNRS 7296 Projet Ingenierie

Plus en détail

ACADiE : Assistance à la Certification d Applications Distribuées et Embarquées

ACADiE : Assistance à la Certification d Applications Distribuées et Embarquées ACADiE : Assistance à la Certification d Applications Distribuées et Embarquées Permanents (11) Doctorants (10) Permanents Doctorants Jean-Paul Bodeveix Julien Brunel Xavier Crégut Benoît Combemale Mamoun

Plus en détail

Eléments de modélisation pour le test de politiques

Eléments de modélisation pour le test de politiques Eléments de modélisation pour le test de politiques de sécurité V. Darmaillacq, JC. Fernandez, R. Groz, L. Mounier, JL. Richier Laboratoires LSR et VERIMAG - Institut IMAG - Grenoble CRISIS 2005 - Vendredi

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS UN SEUL OBJECTIF LA GESTION DE VOS DÉLAIS NALYSE_ planning_ LA PASSION DE LA GESTION DE PROJET Spécialisés en management général de projet, planification et gestion des

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Loïc PELHATE Responsable de l Atelier de Qualification des Logiciels de la RATP (AQL) PLAN La sécurité du

Plus en détail

Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique

Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique Méthodes formelles 1 Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Slide 1 Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique Christian.Attiogbe@univ-nantes.fr maj. janvier

Plus en détail

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Journées GDR GPL Transformations de modèles et de programmes 18 janvier 2008

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique

Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Industrialisation du logiciel Temps Réel Critique Sommaire Projets opérationnels Les outils du marché utilisés et les contraintes associées CS et les méthodes CS et la R&D Conclusion RdV de l'innovation

Plus en détail

DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE

DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE 1 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE Versailles, 29 novembre 2011 Journée «Des spécifications à la validation temps réel» 2 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE Versailles, 29 novembre 2011 UTILISATION

Plus en détail

Exploration des capacités des CSP pour la localisation d erreurs à partir de. contre-exemples

Exploration des capacités des CSP pour la localisation d erreurs à partir de. contre-exemples École Doctorale STIC de l Université de Nice Sophia-Antipolis capacités des CSP pour la localisation d erreurs Domaine: Mathématique-informatique Filière: Informatique Juin 2012 Présenté par : BEKKOUCHE

Plus en détail

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012 Joint AAL Information and Networking Day 21 mars 2012 Présentation TéSA a pour objet : la mise en commun de moyens permettant de : rassembler et accueillir des doctorants ou post-doctorants dont les thèses

Plus en détail

Parcours Conception, Modélisation et Architecture des Systèmes Informatiques Complexes mention Informatique Paris-Saclay

Parcours Conception, Modélisation et Architecture des Systèmes Informatiques Complexes mention Informatique Paris-Saclay 1 Parcours Conception, Modélisation et Architecture des Systèmes Informatiques Complexes mention Informatique Paris-Saclay Eric Goubault, Sylvie Putot, Alexandre Chapoutot, Laurent Pautet Eric.Goubault@polytechnique.edu,

Plus en détail

Introduction au model-checking et application à la vérification des protocoles cryptographiques

Introduction au model-checking et application à la vérification des protocoles cryptographiques Introduction au model-checking et application à la vérification des protocoles cryptographiques Prof. John MULLINS École Polytechnique de Montréal Prof. John MULLINS (École Polytechnique) Introduction

Plus en détail

FOCAL. Un atelier de construction modulaire de logiciels Tentant de répondre aux besoins de la Sûreté de Fonctionnement et de la Sécurité

FOCAL. Un atelier de construction modulaire de logiciels Tentant de répondre aux besoins de la Sûreté de Fonctionnement et de la Sécurité FOCAL Un atelier de construction modulaire de logiciels Tentant de répondre aux besoins de la Sûreté de Fonctionnement et de la Sécurité 1 Groupe FOCAL M. Jaume, T. Hardin, R. Rioboo - SPI, LIP6 D. Delahaye,

Plus en détail

Compatibility and replaceability analysis for timed web service protocols

Compatibility and replaceability analysis for timed web service protocols Compatibility and replaceability analysis for timed web service protocols Boualem Benatallah 1 Fabio Casati 2 Julien Ponge 3,1 Farouk Toumani 3 1 Computer School of Engineering, The University of New South

Plus en détail

Validation de systèmes interactifs centrée sur l usager

Validation de systèmes interactifs centrée sur l usager Validation de systèmes interactifs centrée sur l usager C. Ailleres Mardi 6 Janvier 2004 Problématique Avènement de l informatique : besoin de qualité et de fiabilité des systèmes Génie Logiciel Importance

Plus en détail

MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage.

MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage. MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité :

Plus en détail

Sommaire. Boulanger Jean-Louis CERTIFER. Création de CERTIFER CERTIFER. CERTIFER: Organisme de Certification. Principales références

Sommaire. Boulanger Jean-Louis CERTIFER. Création de CERTIFER CERTIFER. CERTIFER: Organisme de Certification. Principales références Sommaire Certification d Application Ferroviaire développée formellement ou non Boulanger Jean-Louis CERTIFER CERTIFER; Historique du ferroviaire; Contexte Normatif; Certification ferroviaire; Impact des

Plus en détail

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis

Demande d attribution de ressources informatiques. Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Demande d attribution de ressources informatiques Sur le Centre de Calculs Interactifs de l Université de Nice Sophia-Antipolis Titre du projet : Nom du laboratoire : Nom de l établissement hébergeur :

Plus en détail

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000 Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles Mise en œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

Plus en détail

CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015 AU 18 AOUT 2015

CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015 AU 18 AOUT 2015 REPUBLIQUE IENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CENTRE DE DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES AVANCEES CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015

Plus en détail

Point d avancement ACOTRIS Travaux du CEA-LIST

Point d avancement ACOTRIS Travaux du CEA-LIST Point d avancement ACOTRIS Travaux du CEA-LIST 1. Base méthodologique modélisation UML 2. Évolution pour implantation synchrone 3. Dissémination/valorisation Base méthodologique Reprise méthode ACCORD/UML

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Université de Technologie de Compiègne. Formation recherche. Option Génie Mécanique

Université de Technologie de Compiègne. Formation recherche. Option Génie Mécanique Université de Technologie de Compiègne Formation recherche Option Le c est : 43 Enseignants, 13 IATOS En Formation : - 592 étudiants en cursus diplômant (P09) - environ 180 diplômés par an En recherche:

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Laboratoire d Informatique de Paris 6

Université Pierre et Marie Curie. Laboratoire d Informatique de Paris 6 Université Pierre et Marie Curie Laboratoire d Informatique de Paris 6 Jean-Luc Lamotte Emmanuel Chailloux Extension d Objective Caml scientifique sur GPU pour le calcul Plan Présentation UPMC / LIP6 /

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Master Informatique de l Université de Franche-Comté

Master Informatique de l Université de Franche-Comté Master Informatique de l Université de Franche-Comté Présentation aux étudiants de Master 1 ère année Formation adossée au département DISC de l UMR CNRS FEMTO-ST Jacques Julliand, Pierre-Alain Masson,

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

Développer des solutions technologiques basées sur de l électronique

Développer des solutions technologiques basées sur de l électronique Altronic Tunisie ALTRONIC s attache à faciliter la diffusion et le transfert des technologies et des connaissances en électronique vers les laboratoires de recherche publics, industriels, les start-up

Plus en détail

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref L e-procurement, vision d une entreprise cliente Nils Panchaud, Chef de service, EPFL Lausanne Le conférencier Nils Panchaud, Chef de service Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Recherche de solutions

Plus en détail

Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations

Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations Mireille Blay Fornarino Cédric Joffroy Sébastien Mosser I3S Équipe Rainbow 2006/2007 EPU Polytech Nice Sophia Antipolis Projet de fin d Étude Ingénieur

Plus en détail

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94

UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94 UNIVERSITE DE BORDEAUX Référence GALAXIE : 94 Numéro dans le SI local : 0863 Référence GESUP : 0863 Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique Section 2

Plus en détail

ECOLE DOCTORALE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

ECOLE DOCTORALE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ECOLE DOCTORALE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ED Pôle 1: Automatique, Traitement du Signal, Traitement des Images, Robotique F. Lamnabhi-Lagarrigue lamnabhi@lss.supelec.fr

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Un Directeur Système d Information Système d Information Gestion Système d Information Métier Décisionnel et Portail

Plus en détail

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Présentée par Leila Abidi Sous la direction de Mohamed Jemni & Christophe Cérin Plan Contexte Problématique Objectifs

Plus en détail

BIO_MUL. (Biométrie & Multimodalité) Jean-François Bonastre - LIA. ACI Sécurité Informatique

BIO_MUL. (Biométrie & Multimodalité) Jean-François Bonastre - LIA. ACI Sécurité Informatique Communication Langagière et Interaction Pers onne-sys tème CNRS - INPG - UJF BP 53-38041 Grenoble Cedex 9 - France ACI Sécurité Informatique BIO_MUL (Biométrie & Multimodalité) Jean-François Bonastre -

Plus en détail

Méthodes et Outils pour maîtriser la complexité et la sûreté des systèmes

Méthodes et Outils pour maîtriser la complexité et la sûreté des systèmes La Recherche Technologique au CEA : Méthodes et Outils pour maîtriser la complexité et la sûreté des systèmes Contact : Didier JUVIN didier.juvin@cea.fr 1 Le CEA/LIST : un pôle de Recherche Technologique

Plus en détail

Devenir docteur. Pourquoi et comment bien choisir sa thèse? Association LAMBDA. Institut de mathématique de Bordeaux.

Devenir docteur. Pourquoi et comment bien choisir sa thèse? Association LAMBDA. Institut de mathématique de Bordeaux. Devenir docteur Pourquoi et comment bien choisir sa thèse? Association LAMBDA Institut de mathématique de Bordeaux 10 décembre 2008 Lambda (IMB) Devenir docteur 10 décembre 2008 1 / 18 Plan Qu est ce qu

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU

MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU ALGERIE MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU R. Bouzakaria 1 SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION? Solution complète basée sur

Plus en détail

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables G.M. Saulnier 1, W. Castaing 2 1 Laboratoire EDYTEM (UMR 5204, CNRS, Université de Savoie) 2 TENEVIA (http://www.tenevia.com) Projet

Plus en détail

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting)

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) Travaux soutenus par l ANR Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) 03 Avril 2012 1. Test de sécurité et génération de tests à partir de modèle 2. Le projet SecurTest à DGA Maîtrise de l

Plus en détail

Contributions aux environnements de programmation pour le calcul intensif

Contributions aux environnements de programmation pour le calcul intensif Contributions aux environnements de programmation pour le calcul intensif Habilitation à diriger des recherches Pierre Boulet équipe WEST Pierre.Boulet@lifl.fr - http://www.lifl.fr/~boulet/hdr/ Soutenance

Plus en détail

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 1 La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 2 un mot sur METEOR 3 Le projet METEOR, c'est... un système automatique complexe fortement intégré matériel roulant, équipements électriques,

Plus en détail

Bloc 1 U. E. Informatique et systèmes - Finalité Technologie de l'informatique. H/an CR Quadrimestres

Bloc 1 U. E. Informatique et systèmes - Finalité Technologie de l'informatique. H/an CR Quadrimestres Bloc 1 U. E. Informatique et systèmes - Finalité Technologie de l'informatique H/an CR Quadrimestres Bases des technologies de l'informatique 1 8 Q1 Algorithmique 30 Programmation (théorie) 18 Programmation

Plus en détail

Les débouchés professionnels en ingénierie mathématique

Les débouchés professionnels en ingénierie mathématique 1/15 Quelles étus au départemt compétces s étudiants débouchés professionnels ingénierie mathématique Départemt, UCBL 2/15 Quelles étus au départemt compétces s étudiants 1 2 Quelles étus au départemt

Plus en détail

Informatique en CPGE

Informatique en CPGE Informatique en CPGE L ingénieur doit maîtriser les concepts fondamentaux de l informatique pour : communiquer avec les informaticiens comprendre les questions de complexité algorithmique, de précision

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES POUR L'EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2008

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES POUR L'EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2008 René BRIQUE Expert comptable Commissaire aux comptes D.E.S. en sciences économiques 7 place Lionel Terray TEL 04 76 40 13 03 FAX 04 76 40 11 36 MAISON DE L ENFANCE BACHELARD 78 Avenue Rhin et Danube RAPPORT

Plus en détail

Aerospace Campus. Jean-Marc THOMAS Président d Aerospace Valley Journée nationale des Pôles 21 Janvier 2009, Paris-Bercy

Aerospace Campus. Jean-Marc THOMAS Président d Aerospace Valley Journée nationale des Pôles 21 Janvier 2009, Paris-Bercy Aerospace Campus Jean-Marc THOMAS Président d Aerospace Valley Journée nationale des Pôles 21 Janvier 2009, Paris-Bercy Aerospace Campus Un nouveau campus de formation et de recherche Phare international

Plus en détail

L évaluation à haut niveau d assurance

L évaluation à haut niveau d assurance L évaluation à haut niveau d assurance Agréé DCSSI Vos contacts : ACCREDITATION N 1-1528 Section Laboratoires Christophe ANIER (Responsable Technique du CESTI) christophe.anier@aql.fr Christian DAMOUR

Plus en détail

Modélisation des dynamiques spatiales et cartographies animée, interactive et dynamiques

Modélisation des dynamiques spatiales et cartographies animée, interactive et dynamiques Modélisation des dynamiques spatiales et cartographies animée, interactive et dynamiques Point de vue géographique UMR 7300 Espace Université d Avignon GDR MoDys École Thématique Modys : Modélisation et

Plus en détail

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 La monétique Les transactions bancaires Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 1 Introduction Lamonétique Transactionsbancaires Aspects Plan 1. Présentation générale de la monétique 1. Définition

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Formation Supérieurs. Formation Continue

CURRICULUM VITAE. Formation Supérieurs. Formation Continue CURRICULUM VITAE Mohamed Ali CHAREF 32 ans Portable: (+216)22638053 Email personnel : mohamedali.charef@yahoo.fr Email Professionnel : mohamedali.echaref@cenaffif.nat.tn Carte d identité nationale :06813213

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Systèmes temps réel Concepts de base. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen

Systèmes temps réel Concepts de base. Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Systèmes temps réel Concepts de base Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen 1 Systèmes temps réel - Choix Gestion des ressources Ordonnancement ( Scheduling ), Tolérance aux fautes

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 682

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 682 UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 682 Numéro dans le SI local : 27MCF1087 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique Section 2 :

Plus en détail

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen PROJET Département Image et Automatique O. Déforges H. Guéguen 1 Organisation du Département Image Automatique (O. Déforges H. Guéguen) (E5) Image (O. Déforges) (E6) Automatique des Systèmes Hybrides (H.

Plus en détail

MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX

MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX Dragoș DOBRE et Eddy BAJIC Centre de Recherche en Automatique de Nancy CRAN - CNRS 7039 Nancy

Plus en détail

AUTOSAR : Premières étapes vers une production série. A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour

AUTOSAR : Premières étapes vers une production série. A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour : Premières étapes vers une production série A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour Sommaire Objectifs Approche Plan de Migration L automobile fait face à une complexité croissante 70 to 80 % des innovations sont

Plus en détail

OSU THETA : Intégration dans le PRES, liens avec le DIPEE. J.F. Deconinck, BioGéoSciences Université de Bourgogne

OSU THETA : Intégration dans le PRES, liens avec le DIPEE. J.F. Deconinck, BioGéoSciences Université de Bourgogne OSU THETA : Intégration dans le PRES, liens avec le DIPEE J.F. Deconinck, BioGéoSciences Université de Bourgogne Les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté ont un passé, un présent et un avenir en

Plus en détail

Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE

Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE Informatique Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE Conservatoire national des arts et métiers Les métiers de l Informatique L informatique est un outil majeur

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Mohamed Mosbah LaBRI ENSEIRB - Université Bordeaux 1 mosbah@labri.fr dept-info.labri.fr/~mosbah/mafsd.html Connaître les caractéristiques

Plus en détail

APRON: Analyse de PRogrammes Numérique

APRON: Analyse de PRogrammes Numérique Introduction APRON: Analyse de PRogrammes Numérique Projet 2004 François Irigoin École des Mines de Paris - Centre de Recherche en Informatique 17 novembre 2004 Introduction Pourquoi? Analyse statique

Plus en détail

Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement

Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement Groupe SdF Midi-Pyrénées Toulouse 5 juin 2015 Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement - Andre.cabarbaye Plan Introduction Types de performances Finalité des analyses Attentes du donneur d

Plus en détail

Sorties définitives de l emploi. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis

Sorties définitives de l emploi. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis Sorties définitives de l emploi avant60ans. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques

Plus en détail

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS

Navig. Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels. C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS Navig Navigation Assistée par VIsion embarquée et GNSS Un dispositif de suppléance pour les déficients visuels C. Jouffrais, CR CNRS, IRIT-IHCS 17/05/2008 RRI IRIT 1 Améliorer l autonomie des DV Atteindre

Plus en détail

Représentations sociales de la pollution et des sols à l Union. De la gestion technique à l indifférence?

Représentations sociales de la pollution et des sols à l Union. De la gestion technique à l indifférence? 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Représentations sociales de la. De la gestion

Plus en détail

Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique

Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Copyright 2015 Polytech Annecy-Chambéry

Plus en détail

I L AS «Compilation pour les systèmes embarqués» II Méthodes d analyse et d optimisation de programmes

I L AS «Compilation pour les systèmes embarqués» II Méthodes d analyse et d optimisation de programmes I L AS «Compilation pour les systèmes embarqués»...situation et problématique II Méthodes d analyse et d optimisation de programmes...approche collaborative et exemples de techniques Philippe Clauss ICPS-LSIIT,

Plus en détail

Vers plus de responsabilités

Vers plus de responsabilités Présentation du MSE Fouad.Rahali@heig-vd.ch Vers plus de responsabilités 21.01.10 1 Bachelors et masters HES professionnalisant + de responsabilités Master HES-SO Bachelor HES-SO Compétences techniques

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail