Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques"

Transcription

1 Bruit et vibrations au travail Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Mars 2011 Jean Vittonati

2 Trois encoffrements acoustiques 1 2 3

3 Trois encoffrements acoustiques Pour chaque cas étudié, nous avons : Mesuré des pressions acoustiques. Mesuré des puissance acoustiques par une méthode intensimétrique notamment les différentes surfaces de l encoffrement, pour identifier la contribution de celles ci. Calculé des puissances totales, du type Lw = Li + 10 log(s) pour déterminer le niveau transmis en puissance et obtenir l isolement (IL). Quantifié les coûts avec le fabriquant en fonction des techniques utilisées. Proposé quelques pistes d améliorations.

4 Cas n 1- Mesures de pression [ID=14] Moyenne G1 Largillier encoffrement > Voie 1 - Extereiur [ID=15] Moyenne G2 Largillier encoffrement > Voie 2 - Interieur A* 65.1 A* k 2 k 4 k 8 k Lin* A* Comparaison des niveaux de pression à l intérieur et à l extérieur de l encoffrement avec poinçonneuse en fonctionnement, et gain au poste de travail F(Hz) db(a) db(l) Gain Lp Le gain augmente avec la fréquence (type loi de masse) puis il plafonne à partir de 500 Hz à cause des fuites.

5 Cas n 1- Mesures de puissance Pupitre de commande z Lw=95.4 dbl 86,8 dba y Lw= 93.9 dbl 84,2 dba Lw=100dBL 92,9 dba Lw total = 102dBL 95,2 dba Face xz Face yz x Lw en db(a) Plafond 86,8 Plafond Oculus Paroi Ouverture Porte Face YZ 70,5 84,2 Face XZ 69,2 87,8 90,3 84,3 Puissance rayonnée par les principaux éléments qui composent chaque face

6 Cas n 1- Isolement db(a) db(l) Lw_BK 95,1 108,2 107,2 105,1 105,0 108,9 111,5 115,3 116,1 Lw-encoffrement 89,1 98,1 97,9 90,0 86,4 86,5 87,8 95,2 102,0 IL 6,0 10,1 9,3 15,1 18,6 22,4 23,7 20,1 14,1 L isolement en puissance acoustique est comparable à l isolement en pression. Bilan Avantages Efficacité des oculus feuilletés 8 mm supérieure à celle des parois, Bonne efficacité globale. Inconvénients Ventilation mécanique + air conditionné en été, Faible atténuation des lamelles souples plastifiées, Plusieurs fuites en face avant.

7 Cas n 2 Mesures de pression [ID=18] Moyenne G1 ROT encoffrement > Voie 1 - Cycle poste de travail [ID=19] Moyenne G2 ROT encoffrement > Voie 2 - Cycle Interieur encoffrement A* 74.4 A* k 2 k 4 k 8 k Lin* A* Comparaison des niveaux de pression à l intérieur et à l extérieur de l encoffrement avec poinçonneuse en fonctionnement Gain au poste de travail après correction du bruit de fond ambiant F(Hz) db(a) db(l) Gain Lp 6,6 9,7 10,8 9,4 11,4 11,0 15,0 16,5 10,6 9,1

8 Cas n 2 Mesures de puissance Pupitre de commande z Lw=107.6 dbl 103,3 dba Lw total = 108,4 dbl y 104,4dBA Lw= 99 dbl 96,8dBA Lw= 94.3 dbl 91,7 dba Face xz Face yz x L w en db(a) Plafond Fenêtres Paroi Ouverture Porte Plafond 103,3 Face YZ 86,6 89,4 94,1 81,8 Face XZ 84,7 89,8 83,5 Puissance rayonnée par les principaux éléments qui composent chaque face.

9 Mesures de puissance Intensité et pression moy. Lin* Hz Li= 80.3dB Lp= 95.0dB k 2k 4k A* Lin* Mesure où l intensité est négative, due à la réflexion par le toit du local.

10 Cas n 2 - Isolement db(a) db(l) Lw_BK 95,1 108,2 107,2 105,1 105,0 108,9 111,5 115,3 116,1 Lw-encoffrement 87,4 103,5 103,5 97,5 94,4 97,0 99,9 104,4 108,4 IL 7,7 4,7 3,7 7,6 10,6 11,9 11,6 10,8 7,7 L isolement en puissance acoustique est comparable à l isolement en pression. Bilan Avantages Pas de ventilation mécanique ni apport d air supplémentaire en été. Eclairage naturel préservé. Inconvénients Gain au poste limité notamment à cause du toit du local très réfléchissant

11 Cas n 3 Mesures de pression [ID=11] Moyenne G2 Vulcain encoffrement > Voie 2 - bruit en fonctionnement micro exterieur [ID=10] Moyenne G1 Vulcain encoffrement > Voie 1 - bruit en fonctionnement micro intérieur 95 A* 74.8 A* k 2 k 4 k 8 k Lin* A* Comparaison des niveaux de pression à l intérieur et à l extérieur de l encoffrement avec poinçonneuse en fonctionnement, et gain au poste de travail. F(Hz) db(a) db(l) Gain Lp 3,6 6,0 19,1 19,3 22,6 15,6 29,1 33,5 19,9 11,4 Atténuation en BF faible compte tenu de la faible masse du rideau

12 Cas n 3 Mesures de puissance Pupitre de commande z Lw total=109,6dbl 107,9 dba Lw=91,9 dbl 90,0dBA Y Lw=108.4 dbl 107,4dBA Lw=100.6 dbl 94,7 dba Face xz Face yz x L w en db(a) Plafond 107,4 Plafond Fenêtres Paroi Ouverture Porte Face YZ 77,0 80,3 89,3 Face XZ 78,3 81,4 92,7 Puissance rayonnée par les principaux éléments qui composent chaque face.

13 Cas n 3 - Isolement db(a) db(l) Lw BK 95,1 108,2 107,2 105,1 105,0 108,9 111,5 115,3 116,1 Lw-encoffrement 89,8 103,1 103,4 100,2 97,3 101,3 103,6 107,9 109,6 IL 5,3 5,1 3,8 4,9 7,7 7,6 7,9 7,4 6,5 Bilan Avantages : Pas de ventilation mécanique, ni apport d air conditionné en été. Eclairage naturel préservé. Les portes coulissantes renforcées à ouverture rapide ont une bonne efficacité en db(a). Elles sont très appréciées par les utilisateurs. L ouverture du plafond a peu d impact sur le poste de commande car l acoustique du local est bonne. Inconvénients : Les portes coulissantes sont peu efficaces en BF à cause de leur faible masse.

14 Coût d un encoffrement : Cas n 2 Enceinte : Surface développée des 4 faces 72 m² x 250 = baffles acoustiques à 100 : éclairage : Prix de l enceinte HT = = Cabine : Surface développée des 4 faces + toit = 72 m² + 36 m² x 250 = éclairage : ventilation : Prix de la cabine HT= Soit environ 30 % de plus qu une enceinte

15 Coût d un encoffrement : Cas n 2 Si on installe dans les 2 cas : 4 oculus à 500 pièce + 3 portes à pièce, le surcoût avoisine 20 % entre la cabine à et l enceinte à Si on traite à titre correctif le plafond du local par 50 m² de surface absorbante (surcoût 70 x 50 m² = ) ou augmentation de la densité des baffles, l enceinte reste financièrement attractive pour ce type d activité d autant qu ensuite s ajoute les coûts de fonctionnement.

16 Conclusion Bonne efficacité des oculus feuilletés. Porte à fermeture ¼ tour plus efficace qu une porte coulissante à brosses. Porte à ouverture rapide satisfaisante en db(a) et très appréciée. Intérêt de privilégier l enceinte plutôt qu une cabine mais : Impact sur le poste de commande +/- important selon que la hauteur sous toiture est haute ou basse ou que le local est traité acoustiquement ou non.

17 Pistes d amélioration Des solutions techniques permettent de limiter les effets négatifs du plafond ouvert des enceintes : Bien traiter acoustiquement la sous toiture du local, Augmenter la surface ou la densité des baffles verticaux, Fermer une partie du plafond de l enceinte de manière à limiter la propagation vers le toit du bâtiment.

18 Merci de votre attention

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr Entrez dans la classe énergétique RT 2012 Jusqu à 80% * de gain sur la consommation * par rapport à un ventilateur standard m3/h 600 m3/h 1 m3/h 1600 m3/h 2600 m3/h 21 W 39 W 105 W 190 W 4 W Exemples de

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

LES PROBLÈMES POSÉS PAR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 7235 POUR LA MESURE DES SILENCIEUX DANS LES BASSES FRÉQUENCES

LES PROBLÈMES POSÉS PAR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 7235 POUR LA MESURE DES SILENCIEUX DANS LES BASSES FRÉQUENCES LES PROBLÈMES POSÉS PAR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 7235 POUR LA MESURE DES SILENCIEUX DANS LES BASSES FRÉQUENCES François Fohr, Damien ParmenFer Centre Transfert de Technologie du Mans 20, rue Thales

Plus en détail

NBN S 01-400-2 [2012]

NBN S 01-400-2 [2012] 04 décembre 2014 NBN S 01-400-2 [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S 01-400-2» - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. manuel.v@vkgroup.be - Tous droits

Plus en détail

BRUIT ET VIBR ATIONS AU TR AVAIL

BRUIT ET VIBR ATIONS AU TR AVAIL BRUIT ET VIBR ATIONS AU TR AVAIL 3 chapitre 3 ÉVALUATION AU POSTE DE TRAVAIL MÉTROLOGIE ENVIRONNEMENTS SPÉCIFIQUES 3.1 ESTIMATION IN SITU DE L ATTÉNUATION DES BOUCHONS MOULÉS INDIVIDUALISÉS 3.2 OSEV :

Plus en détail

Aménagement du B13. EIT- Val de Reuil. Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011. Jean-Denis Bouteiller

Aménagement du B13. EIT- Val de Reuil. Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011. Jean-Denis Bouteiller Aménagement du B13 EIT- Val de Reuil Colloque Qualité sonore 20 Octobre 2011 Jean-Denis Bouteiller 1 Présentation Contexte Besoins exprimés Réalisations Traitement d air Eclairage Isolement Etudes Acoustiques,

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Thierry BECKER 1. CARSAT Nord-Picardie, Gestion des Risques Professionnels, Centre de Mesures Physiques, France, thierry.becker@carsat-nordpicardie.fr,

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique Page 1 de 5 L isolation acoustique se caractérise par trois types d isolations distincts : - Correction acoustique - Isolation aux bruits aériens - Isolation des bruits de percussion CORRECTION ACOUSTIQUE

Plus en détail

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Etude de 6 cas Marie-Françoise Ducarme & Jean-Laurent Simons Division Energie-Air-Climat-Bruit : département Bruit I.

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

REGULATEUR DE DEBIT ACOUSTIQUE Fiche technique. Comment fonctionnent les régulateurs de débit acoustiques?

REGULATEUR DE DEBIT ACOUSTIQUE Fiche technique. Comment fonctionnent les régulateurs de débit acoustiques? Fiche technique Absorbeur acoustique et régulateur de débit pour les conduits de ventilation circulaires: Presque sans aucun montage, vous fixez en même temps un absorbeur de bruit et un régulateur de

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation

Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation Rencontres Acoustique & Technique Vibrations dans les bâtiments Guillaume Coquel Régie Autonome des Transports

Plus en détail

Ensoleillement et rayonnement calorifique

Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Page 1 sur 5 Dangers principaux Des endroits ombragés, un habillement adéquat (coiffure) voire une crème solaire doivent

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

V E N T I L A T I O N. Bahia Compact micro-watt. A l aise dans tous les espaces.

V E N T I L A T I O N. Bahia Compact micro-watt. A l aise dans tous les espaces. V E N T I L A T I O N A l aise dans tous les espaces. A l aise dans tous les espaces. Domaines d application. En neuf et en rénovation En habitat individuel. Faux plafonds, pièces techniques et celliers

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1 6/9/F/1 Silencieux à baffles Type MSA100 et MSA200 Baffles pour silencieux Type MKA100 et MKA200 Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED Sommaire

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

Le bruit. Mesurage et Prévention

Le bruit. Mesurage et Prévention Le bruit Mesurage et Prévention Laurent LEGAL Ingénieur conseil au Centre de Mesures et Contrôles Physiques Plan de l intervention 1-Notions de bases 2- Réglementation 3- Mesurage 4- Prévention Milieu

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1 6/10/F/1 Silencieux à baffles Type XSA200 et XSA Baffles pour silencieux Type XKA200 et XKA Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO

Plus en détail

DAP 195 S. DAP 195 S Déco. diffusion > diffuseurs carrés > à profil de diffusion linéaire d a p 195 S. Descriptif technique. Options.

DAP 195 S. DAP 195 S Déco. diffusion > diffuseurs carrés > à profil de diffusion linéaire d a p 195 S. Descriptif technique. Options. diffusion > diffuseurs carrés > à profil de diffusion linéaire d a p 195 S dap 195 s déco Options Obturateurs de fentes permettant 1, 2 ou 3 directions montés d'usine sur DAP 195 S, montable sur site pour

Plus en détail

Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes

Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes Isolations des Toitures par l extérieur lors de rénovations lourdes Compatibilités et incompatibilités entre le cahiers des charges thermiques et acoustiques Revue des Techniques existantes Christophe

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La problématique vue par des acousticiens Intervenants :, Chargée d études acoustiques, CETE Nord Picardie, Inspecteur, ARS Nord Pas-de-Calais En partenariat avec: PLAN 1 - définitions + quelques notions

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Rafraîchissement par ventilation

Rafraîchissement par ventilation NOUVEAU Rafraîchissement par ventilation Un rafraîchissement efficace d'une manière naturelle et peu énergivore De grands débits d'air extérieur permettent le rafraîchissement. Commande intelligente Pas

Plus en détail

07 Mesurage des appareils de correction auditive

07 Mesurage des appareils de correction auditive 07 Mesurage des appareils de correction auditive Sommaire 1. Introduction... 1 1.1. Evaluation subjective:... 1 1.2. Mesurage objectif:... 2 2. Pourquoi faire des mesurages objectifs?... 2 2.1. Fabricant...2

Plus en détail

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2. EVALUATION DE L EXPOSITION SONORE 2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2.1.1 Mesurer les sons et les bruits Il est nécessaire de chiffrer pour connaître. Les mesures permettent finalement

Plus en détail

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Le bruit, une nuisance quotidienne Un phénomène physique Le bruit est la perception par l ouïe des vibrations ou

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

www.avmfrance.com Gamme de produits

www.avmfrance.com Gamme de produits AVM dispose de plusieurs années d'expérience dans le secteur de la carrosserie et est de ce fait un consultant hors pair sur le design des carrosseries et garages. En collaboration avec les différents

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

www.energies-solidaires.org

www.energies-solidaires.org www.energies-solidaires.org Changement climatique Précarité énergétique Éco-Construction Thermographies aériennes Burkina-Faso Efficacité énergétique Solidarité internationale LE PREMIER POSTE DE DÉPENSE

Plus en détail

Séance d information Workshop

Séance d information Workshop Séance d information Workshop ISOLATION ACOUSTIQUE 26 janvier 2012 Directives de construction et solutions pratiques pour respecter les critères acoustiques de la norme NBN S 01-400-1 dans les habitations

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Mise en place d une ventilation thermique dans les bergeries et chèvreries.

Mise en place d une ventilation thermique dans les bergeries et chèvreries. Mise en place d une ventilation thermique dans les bergeries et chèvreries. Victor Moreau ITOVIC (La ventilation thermique des bergeries et chèvreries Bergerie moderne, réfléchir avant d agir) Présentation

Plus en détail

Panneaux. Gamme Acoustique

Panneaux. Gamme Acoustique Panneaux Gamme Acoustique Affaiblissement ou absorption acoustique, pour chaque cas, une solution adaptée. Le «son» est une sensation auditive résultant de la vibration d un corps ou de chocs produisant

Plus en détail

Impact sonore d aménagements urbains

Impact sonore d aménagements urbains Jeudi 5 janvier 2006 LCPC Nantes Impact sonore d aménagements urbains Michel BÉRENGIER Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes Division ESAR Section ARU BP 4129 44341 Bouguenais Cedex

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces utilisant des générateurs de courant pilotés par thyristors)

Plus en détail

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois La construction à structure ou ossature en bois est, de loin, la technique la plus utilisée aujourd hui dans le monde. Aux USA, au Canada ou en Suède, plus de 90 des maisons individuelles et des petits

Plus en détail

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie infrarouge (ir) Introduction Historique Domaines d application types d équipements Fonctionnement de la caméra ir Facteurs d erreurs

Plus en détail

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 / Introduction /3 Généralités /6 Caractéristiques techniques /7 Déclaration de conformité 009 010 Introduction Vue d ensemble SIVACON S4 est

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Ricardo Atienza 2008-2009 Suzel Balez / Nicolas Remy CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C Rappels! le db(a) est la plus petite unité

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique 26 janvier 2012 Séance d information Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire Présentation d ASM Acoustics Importance de traiter

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

Des solutions dans les règles de l air. Gamme MINIMAX MAXIPLUS. Caissons d extraction VMC tertiaire Débit 50 à 17 000 m 3 /h

Des solutions dans les règles de l air. Gamme MINIMAX MAXIPLUS. Caissons d extraction VMC tertiaire Débit 50 à 17 000 m 3 /h Des solutions dans les règles de l air Gamme MINIMAX MAXIPLUS Caissons d extraction VMC tertiaire Débit 50 à 17 000 m 3 /h DESCRIPTION CAISSON DE VENTILATION MINIMAX APPLICATION Destiné à la ventilation

Plus en détail

PROJET D ACOUSTIQUE : DIAGNOSTIC DE L AMPHITHEATRE DE L OPERA DE LYON

PROJET D ACOUSTIQUE : DIAGNOSTIC DE L AMPHITHEATRE DE L OPERA DE LYON PROJET D ACOUSTIQUE : DIAGNOSTIC DE L AMPHITHEATRE DE L OPERA DE LYON 2003-2004 Sommaire 1. CONTEXTE DU DIAGNOSTIC... 3 2. CARACTÉRISTIQUES DE L AMPHITHÉÂTRE... 3 2.1. UTILISATION DE LA SALLE...3 2.2.

Plus en détail

Notions d Acoustique

Notions d Acoustique Notions d Acoustique 1 Comprendre les unités Le bruit est une vibration de la matière qui fait vibrer nos tympans en arrivant par l air. C est une énergie, sa diminution se fait en consommant cette énergie

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2

Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2 Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2 Application es ventilateurs de toiture Codumé type CVDECO ont été essentiellement conçus pour des systèmes de ventilation mécanique individuels réglables pour

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard Panneau sandwich en laine de roche mono densité et plaques de plâtre standard ou hydrofugé. le + produit : des performances acoustiques testées en laboratoire. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique Orateur : Naïma Gamblin ASM Acoustics 26 janvier 2012 Séance d information organisée par Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

IMPLANTATION D UN IRRADIATEUR

IMPLANTATION D UN IRRADIATEUR CAHIER DES CHARGES IMPLANTATION D UN IRRADIATEUR Localisation : Centre de Recherche Cardiovasculaire Hôpital Européen Georges Pompidou 56 rue Leblanc 75015 Paris Maîtrise d ouvrage : Inserm Délégation

Plus en détail

Mobile Monte-voiture. Mobilité verticale.

Mobile Monte-voiture. Mobilité verticale. Monte-voiture Mobilité verticale. Fabriqué en Suisse La gamme d ascenseurs Mobile garantit une mobilité en direction verticale, tout en offrant tous les avantages attendus d un monte-voitures. Les monte-voitures

Plus en détail

OZEO. L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable -80% Créateur-Par tenaire en Ventilation SYSTÈME BREVETÉ. À partir de 7,9 Watts ThC.

OZEO. L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable -80% Créateur-Par tenaire en Ventilation SYSTÈME BREVETÉ. À partir de 7,9 Watts ThC. Créateur-Par tenaire en Ventilation À partir de 7,9 Watts ThC Économie Jusqu à -80% Consommation SYSTÈME BREVETÉ OZEO L éco-fl exibilité Nouvelle VMC Hygroréglable Soler&Palau Ventilation Group Ventilation

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox Ventilateurs centrifuges Points forts de la gamme Ventilateur centrifuge insonorisé Groupe moto-turbine monté sur porte avec charnières pour un nettoyage et un entretien facilités Moteur à vitesse variable,

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

ALIZÉ HYGRO TEMPO BOUCHE D EXTRACTION POUR SYSTÈME DE VENTILATION HYGRORÉGLABLE 20/11/2012

ALIZÉ HYGRO TEMPO BOUCHE D EXTRACTION POUR SYSTÈME DE VENTILATION HYGRORÉGLABLE 20/11/2012 BOUCHE D EXTRACTION POUR SYSTÈME DE VENTILATION HYGRORÉGLABLE Les bouches d extraction hygroréglables ou temporisées HYGRO, TEMPO ou VISION rentrent dans le cadre de l Avis Technique des systèmes de ventilation

Plus en détail

MORE POWER - LESS NOISE

MORE POWER - LESS NOISE français Haute capacité d enneigement, grande portée, émissions sonores faibles : ses 8 nucléateurs et 24 buses de type Quadrijet font du TF10 l enneigeur TechnoAlpin le plus performant de tous à ce jour.

Plus en détail

MÉCANISME D ENTRAÎNEMENT AUTOMATIQUE POUR PORTES COULISSANTES gilgen SLA

MÉCANISME D ENTRAÎNEMENT AUTOMATIQUE POUR PORTES COULISSANTES gilgen SLA MÉCANISME D ENTRAÎNEMENT AUTOMATIQUE POUR PORTES COULISSANTES gilgen SLA Le mécanisme d entraînement Basic économique Structure logique, montage simple Le mécanisme d entraînement Gilgen SLA pour les portes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier Ventilo-convecteur KL Mural Plafonnier 1 Description Mural carrossé soufflage par le dessus 7 tailles de ventilo-convecteur pour des débits d air allant de 150 à 1077 m³/h, des puissances calorifiques

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique Insulation technology contre-cloison acoustique sur ossature métallique . introduction choix de profilés prises éléctriques Plus encombrant (8,5 cm minimum) mais beaucoup plus efficace qu une contrecloison

Plus en détail

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Il ne va pas de soi que l ensemble des musiciens trouvent le son bon dans un local de répétition. Les répétitions ont souvent

Plus en détail

Riverains des aérodromes de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle

Riverains des aérodromes de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle Aide financière à l insonorisation De nouvelles procédures de gestion des dossiers Riverains des aérodromes a de Paris-Orly ou Paris- Charles de Gaulle 1 Les grandes étapes La procédure Dépôt d un dossier

Plus en détail

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE GAMME Centrales double flux Débit de 00 à 5 000 m 3 /h 0 P116 CALADAIR I 61 rue de Saint Véran I 1000 MÂCON LOCHÉ I Tél. 33 (0)3 85 36 8 00 Fax 33 (0)3 85 36 8 01 I www.caladair.com

Plus en détail