Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne"

Transcription

1 Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Titre : «Comprendre la couleur» Public : Collégiens, Lycéens. Nombre de participants : 5 à 10 (10 Maxi ) Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, dans une salle du laboratoire. Date / horaire : Semaines : mai, Octobre et 5-9 Décembre, 10h-12h et 14h/16h. Interlocuteur : Xiao Perdereau (Tél Bruno Lavorel (Tél Problématique : Le but de cette animation, comprenant un bref exposé, une démonstration, et quelques manipulations par le public, est de donner les principes physiques et biologiques à l origine de la perception des couleurs. Les participants auront le loisir de découvrir, par expérimentation, des techniques liées à la couleur. Titre : «Visualiser le vivant et les atomes Expérimentations». Nombre de participants : 10à 12. 4ème étage. Date / horaire : Vendredi de 14h à 16h. Interlocuteur : Eric LESNIEWSKA, (Tél Problématique : Le Microscope à force atomique permet d imager les atomes d une surface. Il a un potentiel d investigation énorme en topographie, mesure de propriétés physico-chimiques locales (force d interaction, densité de charge, température, conductivité ). Des recherches dans le domaine de la Chimie des Liants Hydrauliques, de la Pharmacie, de la Biologie sont menées dans le cadre de contrat de recherche avec des groupes leaders dans leur domaine (Lafarge, GlaxoSmithkline, Fournier ). Des applications peuvent être conduites et présentées dans chacun de ces thématiques de recherche. Titre : «Visualiser le vivant et les atomes Conférences». Lieu : Lycée de Côte d Or Date / horaire : Vendredi de 14h à 16h. Interlocuteur : Eric LESNIEWSKA, (Tél Problématique : Le Microscope à force atomique permet d imager les atomes d une surface. Il a un potentiel d investigation énorme en topographie, mesure de propriétés physico-chimiques locales (force d interaction, densité de charge, température, conductivité ). Des recherches dans le domaine de la Chimie des Liants Hydrauliques, de la Pharmacie, de la Biologie sont menées dans le cadre de contrat de recherche avec des groupes leaders dans leur domaine (Lafarge, GlaxoSmithkline, Fournier ). Des applications peuvent être conduites et présentées dans chacun de ces thématiques de recherche.

2 Titre : «Les composants photoniques ou comment peut-t-on guider et piéger la lumière» Public : Collèges. Date / horaire : mai,10-16 octobre, et du 5-9 décembre 2005, dans les créneaux 10h-12h et 14h-16h. Interlocuteur : Frédérique de Fornel, (Tél Problématique : La lumière est utilisée pour l éclairage mais elle peut être aussi utilisée pour transporter de l information. Pour ceci il faut être capable de la fabriquer puis de la transporter là où on le souhaite. Cet exposé présentera de façon imagée les différents modes de guidage de la lumière : en espace libre, par fibre optique, en optique intégrée A chaque fois on donnera des exemples d application. Titre : «Les capteurs à fibres optiques de l avionique à la médecine» Public : Lycées (voir collèges) Date / horaire : mai, octobre, et 5-9 décembre 2005, dans les créneaux 10h-12h et 14h-16h. Interlocuteur : Frédérique de Fornel, (Tél Problématique : La fibre optique possède de nombreuses qualités ; parmi celles-ci sa faible taille et ses grandes capacités de transmission sont directement utilisés pour les applications pour les capteurs. Nous décrirons quelques capteurs à fibres optiques dans différents domaines comme l avionique, les travaux publics ou encore la médecine Titre : Onde Solitaire et Tsunami Nombre de participants : 10 à 20 par séance (durée d une séance = 1h). Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, Salle D117 Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h (lundi et mardi), de 10h à 12 et de 14h à 16h (mercredi, jeudi et vendredi). Interlocuteurs : Guy Millot, Julien Fatome, Stéphane Pitois, Xiao Perdereau,Michel Remoissenet, Hans Jauslin (Tél Problématique : La propagation d ondes à la surface de l eau s accompagne en général de phénomènes physiques spectaculaires ; à faible amplitude, les vagues se dispersent, tandis qu à forte amplitude, elles peuvent se propager sans déformation sur de très longues distances, et sont alors qualifiées d ondes solitaires (solitons). Nous proposons ici une série d expériences dans un canal hydrodynamique montrant les caractéristiques remarquables de ces ondes, en particulier, nous montrerons comment une onde solitaire peut se transformer en tsunami (onde de choc).

3 Titre : Des Lasers pour Communiquer Public : Lycées terminales. Nombre de participants : jusqu à 200 (durée de la conférence = 1h) Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, Salle D117 Date / horaire : Une conférence dans la semaine du 10 au 14 octobre de 10h à 12h ou de 14h à 16h. Interlocuteurs : Guy Millot (Tél Problématique : Les fibres optiques, ou fils de verre très fins, sont à l origine d une révolution technologique dans les télécommunications sous-marines et terrestres car elles sont capables de guider la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. L un des principaux objectifs de la conférence est de montrer comment les communications de nouvelle génération par fibres optiques peuvent répondre à l augmentation explosive du trafic électronique attendue dans les prochaines années. La conférence sera complétée par une expérience didactique de transmission d un signal vidéo par fibre optique. Titre : "Einstein 1905 : début d'une révolution scientifique. Relativité et mécanique quantique : du paradoxe à la réalité" Nombre de participants : 1 ou 2 classes Problématique : Nous proposons une présentation au niveau Lycée des principales découvertes de A. Einstein en 1905, dans le contexte historique de la physique au début du XXème siècle. Titre : «Ordre et chaos : du système solaire à l atome» Nombre de participants : 1 ou 2 classes Problématique : Nous proposons une présentation élémentaire de la théorie du chaos, accompagnée de plusieurs démonstrations expérimentales sur des systèmes mécaniques (pendules) et circuits électroniques. Titre : «Manipulation d atomes et de molécules par des lasers intenses. Ingénierie quantique : cryptographie, téléportation, ordinateurs parallèles. " Nombre de participants : 1 classe Problématique : Nous proposons une présentation des techniques de manipulation de la matière avec des lasers de grande puissance. Nous décrirons des applications dans un domaine de la recherche de pointe actuelle : les ordinateurs quantiques.

4 Titre : «Lumière et télécommunication». Public : 6ième à terminales. Nombre de participants : max 1/3 classe. Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h. Interlocuteur : Julien Fatome, (Tél Problématique : Nous proposons ici de découvrir les avancées de la recherche dans le domaine des télécommunications par fibre optique. Nous revivrons le cheminement qui poussa l homme à communiquer successivement à l aide de ses mains, de signaux de fumée ou du téléphone pour finalement, grâce aux lasers et aux fibres optiques, tisser sa toile Internet qui relie aujourd hui Moscou, Paris ou New York en une fraction de seconde. Titre : «Ondes, Tsunamis et Catastrophes» Public : Toutes classes de collège ou de lycée. Nombre de participants : 30 à 60 environ. Date / horaire : mai. Durée : 1h. Interlocuteur : Michel REMOISSENET, ( Problématique : Les ondes sont partout. Citons les ondes sismiques, les tsunamis, les chocs acoustiques, les ondes biologiques : de pression sanguine ou dans le tissu cardiaque, les ondes neuronales et cérébrales, les ondes écologiques... Nous présentons leurs propriétés remarquables et fascinantes, source de recherche pour les scientifiques et d'inspiration pour les artistes, associées à leurs propriétés et leurs formes, combinées dans certains cas avec leur impressionnante puissance destructrice conduisant à des catastrophes. Titre : «Refroidir et observer les molécules». Nombre de participants : 10à 12. Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h. Interlocuteur : Maud ROTGER, (Tél Problématique : La lumière infrarouge permet d observer les mouvements des atomes à l intérieur d une molécule. En donnant une grande vitesse aux molécules grâce à un jet, on peut les refroidir fortement et ainsi simplifier l observation. Nous proposons la démonstration d une telle expérience.

5 Titre : «Physique et médecine». Nombre de participants : Une classe Date / horaire : mai 2005 du 10 au 16 octobre, du 5 au 9 décembre, durée 1 heure Interlocuteur : Olivier MUSSET Eric LESNIEWSKA Styliani LYDATAKI (Tél Problématique : Les lasers en médecine moderne. On décrira les différents types d'interaction entre la lumière et la matière vivante puis on présentera les principes de base du laser et ses principales applications en chirurgie, ophtalmologie et en traitements esthétiques. Titre : «L effet de serre» Public : Toutes classes de collège ou de lycée. Date / horaire : mai, octobre, 5-9 décembre. Durée : 1h. Interlocuteur : Vincent BOUDON, (Tél Problématique : L effet de serre et son influence sur le réchauffement climatique constituent un sujet «brûlant»! Ce exposé présentera le principe de l effet de serre et examinera ce qu il en est sur Terre et sur d autres planètes du système solaire. Dans le cas de la Terre, l influence des activités humaines sur le climat sera examinée. Titre : «De la lampe au laser» Public : Lycéens, Collégiens. Nombre de participants : 6 à 10. Date / horaire : 24, 26, 27 mai, 2005, 10h-12h, 14h-16h. Interlocuteur : Xiao Perdereau, (Tél Problématique : Comment fonctionne un laser? D'où viennent ses pouvoirs magiques? Les participants peuvent manipuler de leurs propres mains, ils auront l'occasion de les comprendre en transformant une lampe à un laser! Toujours par investigation et expérimentation, ils réalisent quelques applications du laser.

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption Préscolaire et 1 er cycle Tableau des savoirs essentiels - Animations volantes Débrouillards Compétence : Explorer le monde de la science et de la technologie. Thématiques Méli-mélo pour les explos Savoirs

Plus en détail

Tous ces stages auront lieu sur le campus de l Université Lille, Sciences et Technologies, à Villeneuve d Ascq.

Tous ces stages auront lieu sur le campus de l Université Lille, Sciences et Technologies, à Villeneuve d Ascq. Stages de seconde à contenu scientifique proposés à l Université de Lille, Sciences et Technologies Du 15 au 19 juin 2015 Campus de l Université Lille 1, Cité Scientifique, Villeneuve d Ascq Motivations

Plus en détail

Les 50 ans du laser Toulouse

Les 50 ans du laser Toulouse Les 50 ans du laser Toulouse - BILAN - - Le projet - Projet joint mairie de Toulouse-CNRS Projet inscrit dans le cadre de la Novela, festival des savoirs partagés (du 1 er au 17 octobre 2010) Présence

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Baccalauréat Sciences STL Physiques et Chimiques en Laboratoire A l heure où la pratique des sciences s oriente vers une voie plus raisonnée, la création de la section Sciences Physiques et Chimiques en

Plus en détail

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE Guy MILLOT Solitons - Lasers Communications Optiques - SLCO CNRS / Université de Bourgogne Franche-Comté http://icb.u-bourgogne.fr/

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

7 /10/11 OCTOBRE 2015

7 /10/11 OCTOBRE 2015 Entrée gratuite 7 /10/11 OCTOBRE 2015 TOUT PUBLIC mercredi week-end MARCOULE Près de Bagnols/Cèze Le Visiatome Village des sciences 2015 Gard page 1/6 Informations pratiques Horaires d ouverture Pendant

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014)

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) Calendrier de la Session de Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) 1 ère Année LA Protection de l Environnement (1 ère PE) Pollution Marine Math Chimie Générale Biologie Cellulaire Microbiologie Génétique Biologie

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

Une classe Astronomie

Une classe Astronomie Organisation prévue : Une classe Astronomie L'encadrement de l'activité «Astronomie» par un intervenant spécialisé. Du CALA (Centre d Astronomie de Lyon Ampère) Chaque classe est scindée en 2 groupes qui

Plus en détail

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 L orientation après la 2nde GT Anne LIM et Pascale MARINIER conseillères d orientation-psychologues C.I.O. de CHOISY-LE-ROI 21 septembre 2013 Pour vous

Plus en détail

L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016

L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016 UFR-SPM Campus Scientifique Beaulieu L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016 Janine Emile Département milieux divisés, Institut de Physique de Rennes, bât.11a Marc Vallet Département optique et photonique, Institut

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent?

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent? CAHIER D EXPERIENCES 1 ere Experience : Quand deux billes se rencontrent? Matériel : Le pendule de Newton Webcam + ordinateur Eclairage Expérience : 1. lâcher de la bille 1, film de l expérience 2. lâcher

Plus en détail

SRI 2014-2015 Programme de DOUBLE DIPLOME-Liste des cours. http://www.ec-lyon.fr/formation/ingenieur-generaliste Programme du tronc commun

SRI 2014-2015 Programme de DOUBLE DIPLOME-Liste des cours. http://www.ec-lyon.fr/formation/ingenieur-generaliste Programme du tronc commun SRI 2014-2015 Programme de DOUBLE DIPLOME-Liste des cours http://www.ec-lyon.fr/formation/ingenieur-generaliste Programme du tronc commun Semestre S5 ECS - Energie électrique et Commande des Systèmes 96

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

I.S.N. : informatique et sciences du numérique

I.S.N. : informatique et sciences du numérique I.S.N. : informatique et sciences du numérique Qu'est-ce que la nouvelle spécialité de terminale S Informatique et sciences du numérique? L'I.S.N., c'est principalement l'apprentissage de l'informatique

Plus en détail

Licence mention Mathématiques

Licence mention Mathématiques Licence mention Mathématiques Mathématiques fondamentales Mathématiques appliquées Mathématiques pour l enseignement Université Paris 7 Denis Diderot 2010-11 Retrouvez ce document sur http://www.math.univ-paris-diderot.fr/

Plus en détail

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse NOVEMBRE 2012 DO DOSSIER DE PRESSE Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse 1 Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse» Le mois prochain,

Plus en détail

STAGE NIVEAU 1 Découverte du Karting

STAGE NIVEAU 1 Découverte du Karting STAGE NIVEAU 1 Découverte du Karting OBJECTIFS-PROGRAMME Ce stage sur 3 demi-journées s adresse à des débutants et des pratiquants occasionnels désirant progresser. Il se déroule sur des karts 4 temps

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration

Plus en détail

La console multi-capteurs sans-fil

La console multi-capteurs sans-fil La console multi-capteurs sans-fil Ecran tactile couleur Boutons de sélection Capteurs avec écran Boutons de navigation Elastomère de protection Connexion USB sans pilote Batterie lithium haute capacité

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques

BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques 1 BTS Fluides Energies Environnements Option D : Maintenance et Gestion des Systèmes Fluidiques et Energétiques 1 100 heures DOMAINE GENERAL CULTURE GENERALE 410h 75h Communiquer oralement S informer se

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Simulation 3D en image de synthèse (SIM)

Simulation 3D en image de synthèse (SIM) ASIMCO école www.asimco.ch 2014-2015 page 39 Simulation 3D en image de synthèse (SIM) Cours : 3D Studio MAX & Photoshop Modélisation, rendu et photomontage - NIVEAU 1 PUBLIC CIBLE Architectes en bâtiment

Plus en détail

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Objectifs : LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Savoir calculer le champ électrique créé par des distributions simples de charge. Savoir calculer le champ magnétique créé par des distributions

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES La lumière dans tous ses états La photonique est le domaine industriel et scientifique qui s appuie sur les phénomènes physiques et savoirs technologiques associés à la lumière.

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Organisé par Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Pascal Berruet Vice Président Relations Socio Economiques et industrielles L Université

Plus en détail

Licence «Fondements de la physique» Présentation du parcours niveau L3. Amphi de rentrée 5 septembre 2013

Licence «Fondements de la physique» Présentation du parcours niveau L3. Amphi de rentrée 5 septembre 2013 Licence «Fondements de la physique» Présentation du parcours niveau L3 Amphi de rentrée 5 septembre 2013 Objectifs du parcours FP Filière généraliste permettant d acquérir les connaissances de base en

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Sophie Guézo Alexandra Junay

Sophie Guézo Alexandra Junay Sophie Guézo Alexandra Junay sophie.guezo@univ-rennes1.fr alexandra.junay@univ-rennes1.fr Unité Mixte de Recherche (UMR) Université Rennes I et CNRS Physique moléculaire Matière molle Matériaux Nanosciences

Plus en détail

Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly

Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly Ce document décrit les services et les ressources numériques du Centre Marcel Sire. Il propose notamment un présentation détaillée de la Base

Plus en détail

Fête de la science du 17 au 23 novembre 2008

Fête de la science du 17 au 23 novembre 2008 Fête de la science du 17 au 23 novembre 2008 Actions initiées par la Délégation Académiques aux Arts et à la Culture scientifique Les sciences de l alimentation, de l école à l université Interventions

Plus en détail

Bilan Stage «La Magie des fluides»

Bilan Stage «La Magie des fluides» Bilan Stage «La Magie des fluides» Département de physique de l Ecole Normale Supérieure (ENS) 23-27 avril 2015 Pour la 3ème année consécutive, l Association Science Ouverte a proposé, en partenariat avec

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée Semaine du cerveau Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée La Semaine du Cerveau est organisée au mois de mars chaque année, depuis 1998, simultanément dans tous les pays

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école 01-06 JUIN 2015 CIEP - SEVRES (FRANCE) VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école «Développement professionnel des professeurs enseignant les sciences»

Plus en détail

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels.

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels. Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves Objectifs -Poser des repères pour confronter les élèves à la démarche scientifique, aux problèmes historiques et géographiques

Plus en détail

LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème

LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème LA VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE Après la classe de 3ème Schéma des études.. Pour qui? A quelles conditions?... La seconde générale et technologique: organisation L accompagnement personnalisé Les enseignements

Plus en détail

Fontaine laser géante

Fontaine laser géante Appel à projet Fontaine laser géante pour la célébration des 50 ans du laser Pour le Comité d'organisation des 50 ans du laser (SFO/SFP/CNOP/AFOP/OpticsValley) Auteurs : Brigitte Mâcon-Bogaert, Association

Plus en détail

Les lieux. Trajet - RER B. 20 km. Qu est-ce qu on fait au LPQM? La croix de Berny. Châtenay-Malabry. La salle de Manip. Le bureau

Les lieux. Trajet - RER B. 20 km. Qu est-ce qu on fait au LPQM? La croix de Berny. Châtenay-Malabry. La salle de Manip. Le bureau Trajet - RER B Paris 20 km La salle de Manip La croix de Berny Les lieux Le bureau Châtenay-Malabry Le Laboratoire de Photonique, Quantique et Moléculaire Qu est-ce qu on fait au LPQM? On y étudie la photonique

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

Cas particulier : L école est ouverte aux professionnels, à des conditions particulières consultables sur demande auprès de Françoise Larincq.

Cas particulier : L école est ouverte aux professionnels, à des conditions particulières consultables sur demande auprès de Françoise Larincq. Avec près des trois-quarts de nos concitoyens qui habitent en ville, les problématiques environnementales doivent être pensées et déployées au niveau des espaces urbains, et non plus seulement ailleurs,

Plus en détail

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Le thème de l habitat peut être pris dans un sens strict : celui du domicile, ou de façon plus générale des

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE LUNDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MARDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MERCREDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées JEUDI DATE : vous avez présentés vous avez

Plus en détail

2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge. 4) Température d équilibre d une plaque au soleil

2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge. 4) Température d équilibre d une plaque au soleil ) L émission de rayonnement 2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge 3) L équilibre énergétique 4) Température d équilibre d une au soleil 5) L effet de serre 6) Un peu d'histoire Contenu scientifique

Plus en détail

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3)

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) 2 Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) + 1 + 2 + 3 L MIA Mathématiques, Informatique et Applications CIMP SDI Sciences De l Ingénieur BAC SVT PCA SDU ORB licences professionnelles Physiques,

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Mis à jour Lundi 19 Septembre 2011 23:17 Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Dans le domaine de l épilation le laser montre une supériorité en comparaison de la

Plus en détail

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 Après la Seconde GT... Comment choisir son bac? Son projet, ses centres d intérêt Ses capacités, qualités, aptitudes

Plus en détail

( )*& + $ $,!*!&% ' - )-$ ). / $).! " #*&.,!! *

( )*& + $ $,!*!&% ' - )-$ ). / $).!  #*&.,!! * " #$ "%& '# ( )*& + $ $,* &% ' - )-$ ). / $). " #*&., * &.0 "# NOTIONS ET CONTENUS Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans un fluide. Champ magnétique : sources

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images Sommaire Chapitre 1 Généralités sur la lumière A. Qu est ce que l optique aujourd hui?..................................... 8 B. Généralités sur la lumière.............................................

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

Caroline. Chargée d études statistiques STATISTIQUES. Mon métier. Mon parcours

Caroline. Chargée d études statistiques STATISTIQUES. Mon métier. Mon parcours Caroline Chargée d études statistiques Je suis chargée d études statistiques au sein d un service Universitaire. Je réalise des enquêtes d insertion professionnelle et de parcours de formation auprès des

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : du lundi 04 mai au mercredi 06 mai 2015 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique (E.A.M.E.A.) CC19 50115

Plus en détail

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5.

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5. Planning Groupe 1 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h00 Planning Groupe 2 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h30 Planning

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet.

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet. : Espoirs et menaces Matthieu Amiguet 2005 2006 Objectifs 2 Obtenir une compréhension de base des principes régissant le calcul quantique et la cryptographie quantique Comprendre les implications sur la

Plus en détail

Acoustique Étude des phénomènes liés à la propagation des sons dans l air et dans d autres milieux.

Acoustique Étude des phénomènes liés à la propagation des sons dans l air et dans d autres milieux. Sciences qui cherchent à formuler les lois du monde qui nous entoure. Elles tentent de comprendre l'essence de concepts fondamentaux : la matière, le temps, le mouvement, les forces, l'énergie, la chaleur,

Plus en détail

MATERNELLE PS - MS - GS. À la découverte des sons et des matières

MATERNELLE PS - MS - GS. À la découverte des sons et des matières Musée de l horlogerie LES ATELIERS PÉDAGOGIQUES POUR LES SCOLAIRES Les collections du musée de l horlogerie constituent un excellent outil pédagogique pour illustrer des notions abordées en classe, de

Plus en détail

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE Domaine : Sciences de la Matière -SM- (D02) Filière : Chimie Option : Chimie Rattachement Administratif Faculté : Faculté des Sciences Département : Département

Plus en détail

Le BTS Opticien-Lunetier

Le BTS Opticien-Lunetier Le BTS Opticien-Lunetier Profession : opticien-lunetier Montage et ajustage des verres Accueil du client, suivi après-vente Possibilité d ouvrir sa propre boutique pour le possesseur d un BTS Poursuites

Plus en détail

Devenir ingénieur par la filière Fontanet

Devenir ingénieur par la filière Fontanet Devenir ingénieur par la filière Fontanet 02 Arts et Métiers ParisTech, une Grande École d Ingénieurs Créée en 1780, l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers a formé plus de 85 000 ingénieurs qui

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Programme

Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Programme Programme Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Le mot du Président Malgré des temps difficiles pour l ensemble des mouvements culturels, je tiens à rappeler de nouveau le caractère unique de notre association

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : 19,20 et 21 mai 2008 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique ( E.A.M.E.A. ) BP19 50115 CHERBOURG ARMEES

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

neocampus : campus du futur 27 février 2015

neocampus : campus du futur 27 février 2015 neocampus : campus du futur 27 février 2015 Démarrage juin 2013 ECO-CAMPUS TOULOUSE Président B Monthubert Confort au quotidien pour la communauté universitaire Diminution de l empreinte écologique de

Plus en détail

SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS

SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS Durée : 4heures Propreté : /1 Autonomie : Binôme : Bilan : Note /40 : 1 1: MISE EN SITUATION La société ECCTA ingénierie est un bureau d études en bâtiment. 10 personnes y travaillent

Plus en détail

Bilan de l action 2 Année 2012-2013. JPCNFM St Malo novembre 2014

Bilan de l action 2 Année 2012-2013. JPCNFM St Malo novembre 2014 Bilan de l action 2 Année 2012-2013 JPCNFM St Malo novembre 2014 JM Floc h, FINMINA-IDEFI, JPCNFM 2014 Présentation Action des pôles sur l operation NanoEcole le bilan des 4 pôles l Opération Nano de la

Plus en détail

climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort climacell

climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort L ISOLATION DES BÂTIMENTS une priorité pour l environnement. La ouate de cellulose Climacell Installée depuis 1994 en Allemagne

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève CONTON Steeven MICHEL Victorien NUMA Stève Classe de 1 ère S1 TPE Alarme LASER M. Audry, professeur de sciences de l'ingénieur M. Poussel, professeur de physique-chimie Année 2012/2013, Lycée Etienne Bézout

Plus en détail

Association Lorraine Energies Renouvelables PROGRAMME DES LEGES ET LYCEES

Association Lorraine Energies Renouvelables PROGRAMME DES LEGES ET LYCEES PROGRAMME DES ANIMATIONS SC SCOLAIRES OLAIRES LEGES ET LYCEES COLLEGES Association Lorraine Energies Renouvelables Depuis 2005, Lorraine Energies Renouvelables mène des ac ons de sensibilisa on sur les

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail