Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne"

Transcription

1 Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Titre : «Comprendre la couleur» Public : Collégiens, Lycéens. Nombre de participants : 5 à 10 (10 Maxi ) Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, dans une salle du laboratoire. Date / horaire : Semaines : mai, Octobre et 5-9 Décembre, 10h-12h et 14h/16h. Interlocuteur : Xiao Perdereau (Tél Bruno Lavorel (Tél Problématique : Le but de cette animation, comprenant un bref exposé, une démonstration, et quelques manipulations par le public, est de donner les principes physiques et biologiques à l origine de la perception des couleurs. Les participants auront le loisir de découvrir, par expérimentation, des techniques liées à la couleur. Titre : «Visualiser le vivant et les atomes Expérimentations». Nombre de participants : 10à 12. 4ème étage. Date / horaire : Vendredi de 14h à 16h. Interlocuteur : Eric LESNIEWSKA, (Tél Problématique : Le Microscope à force atomique permet d imager les atomes d une surface. Il a un potentiel d investigation énorme en topographie, mesure de propriétés physico-chimiques locales (force d interaction, densité de charge, température, conductivité ). Des recherches dans le domaine de la Chimie des Liants Hydrauliques, de la Pharmacie, de la Biologie sont menées dans le cadre de contrat de recherche avec des groupes leaders dans leur domaine (Lafarge, GlaxoSmithkline, Fournier ). Des applications peuvent être conduites et présentées dans chacun de ces thématiques de recherche. Titre : «Visualiser le vivant et les atomes Conférences». Lieu : Lycée de Côte d Or Date / horaire : Vendredi de 14h à 16h. Interlocuteur : Eric LESNIEWSKA, (Tél Problématique : Le Microscope à force atomique permet d imager les atomes d une surface. Il a un potentiel d investigation énorme en topographie, mesure de propriétés physico-chimiques locales (force d interaction, densité de charge, température, conductivité ). Des recherches dans le domaine de la Chimie des Liants Hydrauliques, de la Pharmacie, de la Biologie sont menées dans le cadre de contrat de recherche avec des groupes leaders dans leur domaine (Lafarge, GlaxoSmithkline, Fournier ). Des applications peuvent être conduites et présentées dans chacun de ces thématiques de recherche.

2 Titre : «Les composants photoniques ou comment peut-t-on guider et piéger la lumière» Public : Collèges. Date / horaire : mai,10-16 octobre, et du 5-9 décembre 2005, dans les créneaux 10h-12h et 14h-16h. Interlocuteur : Frédérique de Fornel, (Tél Problématique : La lumière est utilisée pour l éclairage mais elle peut être aussi utilisée pour transporter de l information. Pour ceci il faut être capable de la fabriquer puis de la transporter là où on le souhaite. Cet exposé présentera de façon imagée les différents modes de guidage de la lumière : en espace libre, par fibre optique, en optique intégrée A chaque fois on donnera des exemples d application. Titre : «Les capteurs à fibres optiques de l avionique à la médecine» Public : Lycées (voir collèges) Date / horaire : mai, octobre, et 5-9 décembre 2005, dans les créneaux 10h-12h et 14h-16h. Interlocuteur : Frédérique de Fornel, (Tél Problématique : La fibre optique possède de nombreuses qualités ; parmi celles-ci sa faible taille et ses grandes capacités de transmission sont directement utilisés pour les applications pour les capteurs. Nous décrirons quelques capteurs à fibres optiques dans différents domaines comme l avionique, les travaux publics ou encore la médecine Titre : Onde Solitaire et Tsunami Nombre de participants : 10 à 20 par séance (durée d une séance = 1h). Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, Salle D117 Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h (lundi et mardi), de 10h à 12 et de 14h à 16h (mercredi, jeudi et vendredi). Interlocuteurs : Guy Millot, Julien Fatome, Stéphane Pitois, Xiao Perdereau,Michel Remoissenet, Hans Jauslin (Tél Problématique : La propagation d ondes à la surface de l eau s accompagne en général de phénomènes physiques spectaculaires ; à faible amplitude, les vagues se dispersent, tandis qu à forte amplitude, elles peuvent se propager sans déformation sur de très longues distances, et sont alors qualifiées d ondes solitaires (solitons). Nous proposons ici une série d expériences dans un canal hydrodynamique montrant les caractéristiques remarquables de ces ondes, en particulier, nous montrerons comment une onde solitaire peut se transformer en tsunami (onde de choc).

3 Titre : Des Lasers pour Communiquer Public : Lycées terminales. Nombre de participants : jusqu à 200 (durée de la conférence = 1h) Lieu : Campus Universitaire Montmuzard, Bâtiment Sciences Mirande, Aile de Physique, Salle D117 Date / horaire : Une conférence dans la semaine du 10 au 14 octobre de 10h à 12h ou de 14h à 16h. Interlocuteurs : Guy Millot (Tél Problématique : Les fibres optiques, ou fils de verre très fins, sont à l origine d une révolution technologique dans les télécommunications sous-marines et terrestres car elles sont capables de guider la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. L un des principaux objectifs de la conférence est de montrer comment les communications de nouvelle génération par fibres optiques peuvent répondre à l augmentation explosive du trafic électronique attendue dans les prochaines années. La conférence sera complétée par une expérience didactique de transmission d un signal vidéo par fibre optique. Titre : "Einstein 1905 : début d'une révolution scientifique. Relativité et mécanique quantique : du paradoxe à la réalité" Nombre de participants : 1 ou 2 classes Problématique : Nous proposons une présentation au niveau Lycée des principales découvertes de A. Einstein en 1905, dans le contexte historique de la physique au début du XXème siècle. Titre : «Ordre et chaos : du système solaire à l atome» Nombre de participants : 1 ou 2 classes Problématique : Nous proposons une présentation élémentaire de la théorie du chaos, accompagnée de plusieurs démonstrations expérimentales sur des systèmes mécaniques (pendules) et circuits électroniques. Titre : «Manipulation d atomes et de molécules par des lasers intenses. Ingénierie quantique : cryptographie, téléportation, ordinateurs parallèles. " Nombre de participants : 1 classe Problématique : Nous proposons une présentation des techniques de manipulation de la matière avec des lasers de grande puissance. Nous décrirons des applications dans un domaine de la recherche de pointe actuelle : les ordinateurs quantiques.

4 Titre : «Lumière et télécommunication». Public : 6ième à terminales. Nombre de participants : max 1/3 classe. Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h. Interlocuteur : Julien Fatome, (Tél Problématique : Nous proposons ici de découvrir les avancées de la recherche dans le domaine des télécommunications par fibre optique. Nous revivrons le cheminement qui poussa l homme à communiquer successivement à l aide de ses mains, de signaux de fumée ou du téléphone pour finalement, grâce aux lasers et aux fibres optiques, tisser sa toile Internet qui relie aujourd hui Moscou, Paris ou New York en une fraction de seconde. Titre : «Ondes, Tsunamis et Catastrophes» Public : Toutes classes de collège ou de lycée. Nombre de participants : 30 à 60 environ. Date / horaire : mai. Durée : 1h. Interlocuteur : Michel REMOISSENET, ( Problématique : Les ondes sont partout. Citons les ondes sismiques, les tsunamis, les chocs acoustiques, les ondes biologiques : de pression sanguine ou dans le tissu cardiaque, les ondes neuronales et cérébrales, les ondes écologiques... Nous présentons leurs propriétés remarquables et fascinantes, source de recherche pour les scientifiques et d'inspiration pour les artistes, associées à leurs propriétés et leurs formes, combinées dans certains cas avec leur impressionnante puissance destructrice conduisant à des catastrophes. Titre : «Refroidir et observer les molécules». Nombre de participants : 10à 12. Date / horaire : octobre et 5-9 décembre 2005, de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h. Interlocuteur : Maud ROTGER, (Tél Problématique : La lumière infrarouge permet d observer les mouvements des atomes à l intérieur d une molécule. En donnant une grande vitesse aux molécules grâce à un jet, on peut les refroidir fortement et ainsi simplifier l observation. Nous proposons la démonstration d une telle expérience.

5 Titre : «Physique et médecine». Nombre de participants : Une classe Date / horaire : mai 2005 du 10 au 16 octobre, du 5 au 9 décembre, durée 1 heure Interlocuteur : Olivier MUSSET Eric LESNIEWSKA Styliani LYDATAKI (Tél Problématique : Les lasers en médecine moderne. On décrira les différents types d'interaction entre la lumière et la matière vivante puis on présentera les principes de base du laser et ses principales applications en chirurgie, ophtalmologie et en traitements esthétiques. Titre : «L effet de serre» Public : Toutes classes de collège ou de lycée. Date / horaire : mai, octobre, 5-9 décembre. Durée : 1h. Interlocuteur : Vincent BOUDON, (Tél Problématique : L effet de serre et son influence sur le réchauffement climatique constituent un sujet «brûlant»! Ce exposé présentera le principe de l effet de serre et examinera ce qu il en est sur Terre et sur d autres planètes du système solaire. Dans le cas de la Terre, l influence des activités humaines sur le climat sera examinée. Titre : «De la lampe au laser» Public : Lycéens, Collégiens. Nombre de participants : 6 à 10. Date / horaire : 24, 26, 27 mai, 2005, 10h-12h, 14h-16h. Interlocuteur : Xiao Perdereau, (Tél Problématique : Comment fonctionne un laser? D'où viennent ses pouvoirs magiques? Les participants peuvent manipuler de leurs propres mains, ils auront l'occasion de les comprendre en transformant une lampe à un laser! Toujours par investigation et expérimentation, ils réalisent quelques applications du laser.

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE Guy MILLOT Solitons - Lasers Communications Optiques - SLCO CNRS / Université de Bourgogne Franche-Comté http://icb.u-bourgogne.fr/

Plus en détail

Tous ces stages auront lieu sur le campus de l Université Lille, Sciences et Technologies, à Villeneuve d Ascq.

Tous ces stages auront lieu sur le campus de l Université Lille, Sciences et Technologies, à Villeneuve d Ascq. Stages de seconde à contenu scientifique proposés à l Université de Lille, Sciences et Technologies Du 15 au 19 juin 2015 Campus de l Université Lille 1, Cité Scientifique, Villeneuve d Ascq Motivations

Plus en détail

7 /10/11 OCTOBRE 2015

7 /10/11 OCTOBRE 2015 Entrée gratuite 7 /10/11 OCTOBRE 2015 TOUT PUBLIC mercredi week-end MARCOULE Près de Bagnols/Cèze Le Visiatome Village des sciences 2015 Gard page 1/6 Informations pratiques Horaires d ouverture Pendant

Plus en détail

Les 50 ans du laser Toulouse

Les 50 ans du laser Toulouse Les 50 ans du laser Toulouse - BILAN - - Le projet - Projet joint mairie de Toulouse-CNRS Projet inscrit dans le cadre de la Novela, festival des savoirs partagés (du 1 er au 17 octobre 2010) Présence

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Baccalauréat Sciences STL Physiques et Chimiques en Laboratoire A l heure où la pratique des sciences s oriente vers une voie plus raisonnée, la création de la section Sciences Physiques et Chimiques en

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Licence mention Mathématiques

Licence mention Mathématiques Licence mention Mathématiques Mathématiques fondamentales Mathématiques appliquées Mathématiques pour l enseignement Université Paris 7 Denis Diderot 2010-11 Retrouvez ce document sur http://www.math.univ-paris-diderot.fr/

Plus en détail

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école

VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école 01-06 JUIN 2015 CIEP - SEVRES (FRANCE) VI e séminaire international de La main à la pâte sur l enseignement des sciences à l école «Développement professionnel des professeurs enseignant les sciences»

Plus en détail

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5.

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5. Planning Groupe 1 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h00 Planning Groupe 2 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h30 Planning

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Gestion des ressources Smart metering, - EWTS Smart sensing SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société

Plus en détail

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014)

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) Calendrier de la Session de Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) 1 ère Année LA Protection de l Environnement (1 ère PE) Pollution Marine Math Chimie Générale Biologie Cellulaire Microbiologie Génétique Biologie

Plus en détail

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Classe : Terminale S Section linguistique : toutes Matière : Physique et Chimie Obligatoire Langue d enseignement : français Nom de l ensei gnant : GOULARD Hélène Nombre

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

HORAIRE DE LA SESSION D'ÉPREUVES DU 9 au 18 JUIN 2014 Horaire des élèves - mis à jour le 30 mai

HORAIRE DE LA SESSION D'ÉPREUVES DU 9 au 18 JUIN 2014 Horaire des élèves - mis à jour le 30 mai Lundi 9 juin 2014 A.M. DÉBUT FIN GROUPE LOCAL 087103 Histoire 08:35 10:35 11 522 1re secondaire 12 523 13 524 14 526 15 527 16 528 17 529 18 554 19 553 Mesures adaptatives - ordinateur 08:35 11:29 426

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Le Laser et ses applications dans la médecine Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Année Universitaire : 2011/2012 Plan de l exposé Principe du fonctionnement du laser Différents types de laser.

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014

CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014 CLASSE DE COMPOSITION NOUVELLES TECHNOLOGIES - CONSERVATOIRE DU 19ÈME, PARIS - SESSION JUIN 2014 STÉPHANE DE GÉRANDO RÉSUMÉ. Classe de composition - nouvelles technologies image et son du conservatoire

Plus en détail

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Mis à jour Lundi 19 Septembre 2011 23:17 Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Dans le domaine de l épilation le laser montre une supériorité en comparaison de la

Plus en détail

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption Préscolaire et 1 er cycle Tableau des savoirs essentiels - Animations volantes Débrouillards Compétence : Explorer le monde de la science et de la technologie. Thématiques Méli-mélo pour les explos Savoirs

Plus en détail

Compte rendu de la 6 ieme réunion du comité de pilotage, le 30 Janvier 2003, Salle de réunion du LULI Ecole Polytechnique, PALAISEAU 13h30

Compte rendu de la 6 ieme réunion du comité de pilotage, le 30 Janvier 2003, Salle de réunion du LULI Ecole Polytechnique, PALAISEAU 13h30 Compte rendu de la 6 ieme réunion du comité de pilotage, le 30 Janvier 2003, Salle de réunion du LULI Ecole Polytechnique, PALAISEAU 13h30 Présents : Frédérika Auge (remplaçant J.P. Chambaret), Guy Buntinx,

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

La console multi-capteurs sans-fil

La console multi-capteurs sans-fil La console multi-capteurs sans-fil Ecran tactile couleur Boutons de sélection Capteurs avec écran Boutons de navigation Elastomère de protection Connexion USB sans pilote Batterie lithium haute capacité

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Faites de la Chimie!

Faites de la Chimie! A l occasion du Centenaire du Prix Nobel de Marie Curie, de l Année internationale de la Chimie et du Printemps des Chercheurs, l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse, le Café des sciences, l association

Plus en détail

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL INTÉGREZ LA LUMIÈRE INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL UNE GRANDE ÉCOLE SCIENTIFIQUE TROIS DIPLÔMES POUR FORMER AU MEILLEUR NIVEAU INTERNATIONAL en partenariat avec les universités de Paris-Saclay, Saint-Étienne

Plus en détail

L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016

L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016 UFR-SPM Campus Scientifique Beaulieu L3 de PHYSIQUE Rentrée 2015/2016 Janine Emile Département milieux divisés, Institut de Physique de Rennes, bât.11a Marc Vallet Département optique et photonique, Institut

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

La QUaNTIQUE EN PRaTIQUE

La QUaNTIQUE EN PRaTIQUE Fédération Belge de Kinésiologie Congrès 2009 La QUaNTIQUE EN PRaTIQUE ou l implication de la physique quantique dans notre travail énergétique 14 NovEmbRE 2009 PhiliPPe BoBola - Jean-Marc Van Breuze -

Plus en détail

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle?

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? SOMMAIRE 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? 3 Les principales missions du technicien en maintenance 4 Les compétence du technicien en maintenance 5 Le contenu de

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

I.S.N. : informatique et sciences du numérique

I.S.N. : informatique et sciences du numérique I.S.N. : informatique et sciences du numérique Qu'est-ce que la nouvelle spécialité de terminale S Informatique et sciences du numérique? L'I.S.N., c'est principalement l'apprentissage de l'informatique

Plus en détail

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Objectifs : LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Savoir calculer le champ électrique créé par des distributions simples de charge. Savoir calculer le champ magnétique créé par des distributions

Plus en détail

Bibliothèque d Odontologie

Bibliothèque d Odontologie GUIDE DU LECTEUR 2 0 1 5 Bibliothèque d Odontologie Adresse, Accès, Horaires Faculté de Chirurgie dentaire - 1 er étage 2, Rue de Braga 63000 Clermont-Ferrand Tél. : 04 73 17 73 03 - Fax. : 04 73 17 73

Plus en détail

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet.

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet. : Espoirs et menaces Matthieu Amiguet 2005 2006 Objectifs 2 Obtenir une compréhension de base des principes régissant le calcul quantique et la cryptographie quantique Comprendre les implications sur la

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr

section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr Saison 2013/2014 section sportive Dijon Hockey Club Promu en U18 Elite A www.dijonhockey.fr contact@dijonhockey.fr Section sportive Fort de plus de 300 licenciés avec une école de glace comptant plus de

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Litographie. L'écriture laser vectorielle

Litographie. L'écriture laser vectorielle Litographie L application la plus connue et la plus industrialisée des technologies d'écriture directe par laser vient du secteur de l imprimerie. Dans ce secteur, les résolutions recherchées sont de l

Plus en détail

Bilan Stage «La Magie des fluides»

Bilan Stage «La Magie des fluides» Bilan Stage «La Magie des fluides» Département de physique de l Ecole Normale Supérieure (ENS) 23-27 avril 2015 Pour la 3ème année consécutive, l Association Science Ouverte a proposé, en partenariat avec

Plus en détail

Découvrez toutes nos activités 2015-2016. Ateliers. Soutien. Événements Conferences...

Découvrez toutes nos activités 2015-2016. Ateliers. Soutien. Événements Conferences... Découvrez toutes nos activités 2015-2016 Ateliers Soutien Tutorat Stages Événements Conferences... WWW.SCIENCEOUVERTE.FR L Association Science Ouverte exerce son action principalement dans des territoires

Plus en détail

Le monde des sons du 3e millénaire

Le monde des sons du 3e millénaire Le monde des sons du 3e millénaire I Le son transformé en froid 1. Introduction Si l on doit se rappeler deux inventions qui ont modifié profondément le mode de vie du 20e siècle, citons l automobile et

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

l histoire, la littérature, la musique, extraordinaire pour comprendre le monde dans lequel nous vivons et en tirer des enseignements.

l histoire, la littérature, la musique, extraordinaire pour comprendre le monde dans lequel nous vivons et en tirer des enseignements. Ateliers Pédagogiques Depuis 20 ans, nous nous consacrons à l animation et à la formation sur un thème unique : l astronomie. Nous pensons, en effet, que la formation et l éducation exigent une rigueur

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

vous ouvrent au Monde

vous ouvrent au Monde Les atouts du CEL - l expertise et la richesse des langues enseignées - vous ouvrent au Monde C A L E N D R I E R 2 0 1 2 de Bordeaux www.cel-langues-bordeaux.com Notre équipe est à votre écoute : 05 56

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Pourquoi une préparation aux filières sélectives au LFS? Comment fonctionne la préparation aux filières sélectives?

Pourquoi une préparation aux filières sélectives au LFS? Comment fonctionne la préparation aux filières sélectives? PREPARATION AUX FILIERES SELECTIVES Année scolaire 2015-2016 Pour les élèves de Terminale et de Première qui souhaitent se préparer au mieux aux études supérieures. Approfondissements, renforcements et

Plus en détail

Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP

Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP E. Trélat Univ. Paris 6 (Labo. J.-L. Lions) et Institut Universitaire de France Lancement du DIM RDM-IdF, 8 décembre Motivations Problème Placer des capteurs

Plus en détail

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE 2014 EASYLUM ÉTEND SON OFFRE AVEC LE LIFI Notre savoir-faire concernant l éclairage LED est maitrisé, c est pourquoi nous intégrons dorénavant

Plus en détail

SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX. 214 h 70 h 76 h 0 h 0 h 360 h

SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX. 214 h 70 h 76 h 0 h 0 h 360 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE M2 Spécialité : Volume horaire étudiant : PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX 120 ES 214 h 70 h 7 h 0 h 0 h 30 h cours

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Programme

Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Programme Programme Du 7 Octobre 2015 au 21 février 2016 Le mot du Président Malgré des temps difficiles pour l ensemble des mouvements culturels, je tiens à rappeler de nouveau le caractère unique de notre association

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves Séance N Lycée : A. HONNORAT BARCELONNETTE Planification prévisionnelle des enseignements de technologie. Mise en œuvre des programmes de 4 ème (00/0). La planification prévisionnelle est le résultat de

Plus en détail

SE FORMER À L UNIVERSITÉ

SE FORMER À L UNIVERSITÉ Semaine d information Pôle Emploi du 15 au 19 Avril 2013 SE FORMER À L UNIVERSITÉ Renseignements et Inscriptions Par téléphone au 3949 Par Internet http://www.pole-emploi.fr/region/languedoc-roussillon

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions ECJS SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER SCIENCES J'OBSERVE a) Que rejettent

Plus en détail

Simulation 3D en image de synthèse (SIM)

Simulation 3D en image de synthèse (SIM) ASIMCO école www.asimco.ch 2014-2015 page 39 Simulation 3D en image de synthèse (SIM) Cours : 3D Studio MAX & Photoshop Modélisation, rendu et photomontage - NIVEAU 1 PUBLIC CIBLE Architectes en bâtiment

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Une classe Astronomie

Une classe Astronomie Organisation prévue : Une classe Astronomie L'encadrement de l'activité «Astronomie» par un intervenant spécialisé. Du CALA (Centre d Astronomie de Lyon Ampère) Chaque classe est scindée en 2 groupes qui

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

neocampus : campus du futur 27 février 2015

neocampus : campus du futur 27 février 2015 neocampus : campus du futur 27 février 2015 Démarrage juin 2013 ECO-CAMPUS TOULOUSE Président B Monthubert Confort au quotidien pour la communauté universitaire Diminution de l empreinte écologique de

Plus en détail

( )*& + $ $,!*!&% ' - )-$ ). / $).! " #*&.,!! *

( )*& + $ $,!*!&% ' - )-$ ). / $).!  #*&.,!! * " #$ "%& '# ( )*& + $ $,* &% ' - )-$ ). / $). " #*&., * &.0 "# NOTIONS ET CONTENUS Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans un fluide. Champ magnétique : sources

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales.

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. CM1-CM2 de M. VIDAL (28 élèves) aidé de Tom Douce, stagiaire de l Ecole Polytechnique. Résumé : Les conséquences du réchauffement

Plus en détail

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio»

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio» Document d accompagnement pour la ressource numérique La lumière LASER Terminale S «Extraire et organiser l'information d'un média audio» http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-50-ans-apres-son-invention-le-laser-pour-quoi-faire-2010-09-

Plus en détail

2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge. 4) Température d équilibre d une plaque au soleil

2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge. 4) Température d équilibre d une plaque au soleil ) L émission de rayonnement 2) Rayonnement visible et rayonnement infrarouge 3) L équilibre énergétique 4) Température d équilibre d une au soleil 5) L effet de serre 6) Un peu d'histoire Contenu scientifique

Plus en détail

GRETA (Prépa Concours)

GRETA (Prépa Concours) Le GRETA (Groupement d ETAblissements) rassemble des établissements publics parisiens afin d assurer pour le compte de l Education nationale une mission de formation continue et d insertion professionnelle.

Plus en détail

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE Domaine : Sciences de la Matière -SM- (D02) Filière : Chimie Option : Chimie Rattachement Administratif Faculté : Faculté des Sciences Département : Département

Plus en détail

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES?

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? La réalisation des calculs de TEXTINERGIE a nécessité la prise en compte de certaines hypothèses. Celles-ci portent sur les éléments du bâtiment modélisé

Plus en détail

médiation et formation saison 2014 2015

médiation et formation saison 2014 2015 médiation et formation saison 2014 2015 dossier de presse La Chambre, espace d exposition et de formation à l image situé au centre de Strasbourg, propose expositions de photographie contemporaine au sein

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

ANALYSES DE PRATIQUES EFFECTIVES D'UN ENSEIGNANT DANS DES SÉANCES DE TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE EN PREMIÈRE SCIENTIFIQUE

ANALYSES DE PRATIQUES EFFECTIVES D'UN ENSEIGNANT DANS DES SÉANCES DE TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE EN PREMIÈRE SCIENTIFIQUE N 216 - CALMETTES Bernard 1, VENTURINI Patrice, AMADE-ESCOT Chantal, TERRISSE André 2 ANALYSES DE PRATIQUES EFFECTIVES D'UN ENSEIGNANT DANS DES SÉANCES DE TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE EN PREMIÈRE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.)

Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.) Institut Universitaire de Technologie (I.U.T.) Département de Génie Electrique et Informatique Industrielle (G.E.I.I.) 115 route de Narbonne 31077 TOULOUSE Cedex Tél. : 05.62.25.82.10 Chef de Département

Plus en détail