RAPPORT ANNUEL FÉDÉRATION DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT PRIVÉS CENTRE D ANIMATION, DE DÉVELOPPEMENT ET DE RECHERCHE EN ÉDUCATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 20052006 FÉDÉRATION DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT PRIVÉS CENTRE D ANIMATION, DE DÉVELOPPEMENT ET DE RECHERCHE EN ÉDUCATION"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL FÉDÉRATION DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT PRIVÉS CENTRE D ANIMATION, DE DÉVELOPPEMENT ET DE RECHERCHE EN ÉDUCATION

2 Tous droits réservés - Dépôt légal quatrième trimestre Bibliothèque nationale du Québec - Bibliothèque nationale du Canada - ISBN

3 TABLE DES MATIÈRES FEEP Présentation 2 Membres 2 Mission 2 Services 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT 3 MESSAGE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL : DES ACTIVITÉS POUR MIEUX SAISIR LA RÉALITÉ DE L ENSEIGNEMENT PRIVÉ AU QUÉBEC 4 LES SERVICES DE LA FEEP Administration des écoles 6 Éducation préscolaire et enseignement primaire 6 Enseignement secondaire 7 Adaptation scolaire 7 Services aux élèves 8 RÉCIT de l'enseignement privé 8 LES SERVICES DU CADRE CADRE Assurances 9 Services informatiques 9 Design graphique 10 SAFI 10 Services financiers et techniques 11 PERSPECTIVES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MEMBRES DE LA RÉGIE INTERNE PRÉSIDENTS DES COMMISSIONS ET GROUPES DE TRAVAIL MEMBRES DE L ÉQUIPE DE GESTION DU CADRE ASSURANCES MEMBRES DE L ÉQUIPE DE GESTION DES FONDS MEMBRES DE L ÉQUIPE DE GESTION DU SAFI MEMBRES DU COMITÉ DES USAGERS DES SERVICES INFORMATIQUES

4 2 PRÉSENTATION La Fédération des établissements d'enseignement privés (FEEP) est une corporation établie depuis l'an 2000, sous le régime de la Partie III de la Loi sur les compagnies. Par les organismes dont elle est issue et par certains établissements qui la composent, son origine lointaine remonte cependant aux débuts de la colonie. MEMBRES La FEEP regroupe actuellement 180 établissements d'enseignement privés répartis sur l'ensemble du Québec. Ces établissements dispensent des services dans les secteurs de la formation générale, de l'adaptation scolaire et de la formation professionnelle à plus de élèves de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire. LA FEEP MISSION La FEEP contribue au développement de l'éducation en général et de l'enseignement privé en particulier. Pour réaliser sa mission, elle produit des études et des recherches, participe à différents groupes de travail ministériels, encourage et soutient le développement de ses membres et veille à la sauvegarde du réseau privé d'éducation. SERVICES Les services qu'offre la FEEP à ses membres sont nombreux et variés. Ils couvrent tous les besoins d'un établissement scolaire : communications, relations publiques, services éducatifs, informatiques, administratifs et financiers. Par l'entremise du Centre d'animation, de développement et de recherche en éducation (CADRE), de nombreux autres services sont mis à la disposition des membres : assurances collectives et générales, design graphique, aide financière, mutuelle de prévention, etc.

5 3 MESSAGES MESSAGE DU PRÉSIDENT C'est avec fierté que je vous présente le premier rapport public d'activités de la Fédération des établissements d'enseignement privés (FEEP). Par cette publication annuelle, la FEEP désire faire connaître aux Québécoises et aux Québécois sa contribution et celle de ses membres au monde de l'éducation en général et à celui de l'enseignement privé en particulier. L'année fut marquée par une recrudescence du débat sur le financement public de l'école privée. À travers ce débat, qui interpelle la société québécoise périodiquement depuis plus de 40 ans, se profile toujours la remise en question de l'exercice du droit des parents de choisir l'école qui, selon leurs convictions personnelles, convient le mieux à l'éducation de leurs enfants. Sans aide financière de la part de l'état, nous savons tous et toutes que très peu de parents auraient le loisir d'exercer ce droit que leur reconnaît la Charte québécoise. Ce débat fut aussi l'occasion pour nos membres de parachever une réflexion amorcée depuis quelques années sur la nature de l'école privée d'aujourd'hui. Quels en sont les fondements? Les principes directeurs? Les caractéristiques? En somme, qu'ont de commun les écoles privées d'aujourd'hui? Cette réflexion a conduit nos membres à adopter une «Déclaration de valeurs» qui proclame haut et fort leurs engagements à offrir aux jeunes du Québec des milieux d'apprentissage où chacun est appelé au dépassement de soi. C'est lors de l'assemblée d'automne 2007 que la FEEP entend rendre publique cette déclaration. Je laisse maintenant au directeur général le soin de vous présenter les principales réalisations de toute son équipe au cours de l'année MESSAGE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL C'est en effet sous l'angle de la protection du réseau privé, sans ignorer cependant le développement de nos établissements, que toute l'équipe de la FEEP a investi ses énergies au cours de l'année Au chapitre de la protection du réseau, un sondage Léger Marketing démontre clairement l'attachement des Québécoises et Québécois à l'endroit de l'enseignement privé; une étude du professeur Denis Massé met en évidence les effets dévastateurs de l'absence de tout financement public sur la fréquentation du réseau; finalement une autre étude révèle que certaines provinces canadiennes soutiennent financièrement leurs écoles privés à un niveau tout à fait comparable à celui du Québec. Au chapitre du développement de nos établissements, vous découvrirez, à la lecture de ce rapport, toute la vitalité de la FEEP : rédaction de guides administratifs ou de politiques, tenue de sessions d'information, de colloques, de conférences et d'activités de perfectionnement, participation à différents groupes de travail, notamment ceux concernant le renouveau pédagogique, etc. En somme, l'année aura été une année de réalisations et de débats importants pour l'enseignement privé au Québec. Le présent rapport vous en offre un aperçu. Bonne lecture. Paul Boisvenu Jean-Marc St-Jacques, c.s.v.

6 > Au cours de l'année , la Direction des communications et des relations publiques a procédé à quelques études afin de mieux documenter la situation de l'enseignement privé au Québec et sa contribution au réseau national d'éducation. Un sondage 1 Léger Marketing révèle qu'une proportion de 84 p. cent de la population québécoise juge avantageuse la présence de deux réseaux d'éducation. Pour 75 p. cent d'entre eux, le réseau privé ne nuit pas au réseau public; 58 p. cent affirment que la présence de deux réseaux est positive pour le système scolaire québécois car elle encourage une saine concurrence. Au chapitre du financement public de l'école privée, 58 p. cent sont d'avis que le gouvernement doit maintenir (46 p. cent) voire augmenter (12 p. cent) sa contribution financière. Une étude du professeur Denis Massé de l'université de Montréal trace un portrait de la situation socio-économique des familles dont les enfants fréquentent le réseau privé. Les conclusions de cette étude sont sans équivoque quant au taux de fréquentation du réseau privé. Sans financement public, plus de 80 p. cent des familles dont les revenus annuels sont inférieurs à $ retireraient leurs enfants du réseau privé; un comportement identique serait adopté par 62 p. cent des familles dont les revenus sont supérieurs à $.Toujours selon cette étude, sans financement public, la part de marché actuelle du réseau privé, qui se situe aux alentours de 12 p. cent, chuterait à plus ou moins 2 p. cent. Monsieur Jacques Marois, anciennement secrétaire de la Commission consultative de l'enseignement privé, a examiné la situation de l'enseignement privé au Canada. Chose certaine, sans nier l'importance de la contribution financière du Québec aux établissements d enseignement privés, cet examen montre clairement que les déclarations à l'emporte-pièce à l'effet que le Québec serait beaucoup plus généreux que les autres provinces canadiennes à l'endroit de ses établissements privés sont excessives et mériteraient tout au moins d'être nuancées. À titre d'exemple, pour l'année , les subventions par élève du primaire étaient plus élevées en Alberta (2 672 $), en Colombie- Britannique (3 001 $) et au Manitoba (3 381 $), qu'au Québec (2 578 $). Pour cette même année, la part de marché de l'enseignement privé subventionné se situait à 8,04 p. cent en Colombie-Britannique comparativement à 9,55 p. cent au Québec. Finalement, depuis 1998, l'alberta a fait passer sa subvention par élève de 50 p. cent à 60 p. cent de la subvention de base versée aux écoles publiques, soit le niveau de financement du Québec. 84 p. cent de la population juge la présence de deux réseaux d'enseignement comme un avantage. De plus, pour 75 p. cent d entre eux, le réseau privé ne nuit pas au réseau public. 1 Sondage Léger Marketing réalisé au mois d'août 2005, avec une marge d'erreur totale de plus ou moins 2,38 %, 19 fois sur 20.

7 5 DES ACTIVITÉS POUR MIEUX SAISIR LA RÉALITÉ DE L'ENSEIGNEMENT PRIVÉ AU QUÉBEC C'est aussi en que la FEEP, en collaboration avec le ministère de l'éducation, du Loisir et du / \ / \ / Sport, \ / a \ amorcé / \ / l'examen \ / \ de / la \ contribution / \ / \ / de \ ses / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ établissements à la lutte au retard scolaire. Ces / \ / \ / travaux \ / \ démeurent / \ / \ toujours / \ / en \ cours. / \ / D'une \ / façon \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ générale, on constate d ores et déjà que la contribution / \ / \ / \ / du \ privé / \ / à \ ce / chapitre \ / \ est / \ beaucoup / \ / \ plus / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ significative que ce qu'on entend habituellement. À titre d'exemple, en , 16,3 p. cent / \ / \ / des \ / établissements \ / \ / \ / d enseignement \ / \ / \ / secondaire \ / \ / \ / \ La / \ FEEP / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ membres de la FEEP avaient un taux de retard / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ a / procédé \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ scolaire égal ou supérieur à celui du réseau public / \ / \ / (17,7 \ / p. \ cent). / \ Ces / \ établissements, / \ / \ / \ malgré / \ un / \ taux / \ / \ à / l'examen \ / \ / \ de / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ moyen de retard de 24,7 p. cent, affichaient un taux sa contribution / \ / \ / moyen \ / \ de / promotion \ / \ / de \ 87,7 / \ p. cent. / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ à la lutte au / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ retard / \ / \ scolaire. / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ Les résultats complets du sondage et des deux études sont disponibles sur le site Internet de la Fédération à sous la section «Productions».

8 6 LES SERVICES DE LA FEEP ADMINISTRATION DES ÉCOLES Après deux longues années de travail, le comité sur la classification et la conservation des documents a publié un Guide de gestion documentaire. Ce nouveau guide, à la fine pointe de son domaine, s'est mérité les éloges de la Commission des biens culturels du Québec. Il y a lieu de souligner aussi la réalisation de quelques autres outils pratiques, notamment le guide des administrateurs et la banque de références sur le projet éducatif. Afin de bien documenter et d'outiller les gestionnaires de ses établissements, la FEEP a tenu de nombreuses rencontres sur différents dossiers dont la vérification des antécédents judiciaires, l'évolution des conditions de travail du secteur public, le maintien de l équité salariale, le régime québécois d'assurance parentale, etc. Au moment où les réseaux d'enseignement déplorent une pénurie d'enseignantes et d'enseignants, le recrutement de ceux-ci continue d'être une préoccupation importante pour la FEEP. Voilà pourquoi la FEEP s'est présentée aux journées carrières organisées par les différentes universités du Québec et par l'université d'ottawa afin de présenter aux futurs diplômés les possibilités de carrière dans le réseau privé et d inviter ces derniers à déposer leur candidature sur le babillard d emplois éléctronique de la FEEP. ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE Conformément à l'esprit du renouveau pédagogique, à l'éducation préscolaire, un groupe de travail est à mettre au point une banque de situations d'apprentissage qui seront par la suite diffusées dans tout le réseau. Des travaux analogues sont en cours à l'enseignement primaire où deux groupes de travail élaborent des situations d'apprentissage et d'évaluation en français et en mathématiques, en phase avec les nouveaux programmes d'études. Au cours de la dernière année, deux conférences ont été organisées par la FEEP à l'attention des parents des établissements d enseignement primaire des régions de Montréal et de Québec. Lors de ces conférences, on aborda les sujets suivants : les interventions parentales favorisant la motivation scolaire, les rôles des devoirs et des leçons à l'heure du renouveau pédagogique, la réussite scolaire chez les garçons et la motivation scolaire. Finalement, une recherche sur le rôle des devoirs et leçons dans l'apprentissage de l'enfant a permis d'identifier les fonctions d'appui que peuvent remplir les devoirs et les leçons.

9 7 ENSEIGNEMENT SECONDAIRE L'accompagnement de ses établissements dans l'implantation du renouveau pédagogique au secondaire constitue toujours une activité d'envergure pour la FEEP. Au cours de la dernière année, cet accompagnement s'est exprimé, entre autres, par des formations disciplinaires directement reliées à l'application des nouveaux programmes d'études et par une réflexion sur la problématique de l'évaluation. La FEEP, s'appuyant sur l'expertise de ses membres, a élaboré un modèle de bulletin respectueux des orientations ministérielles et une instrumentation facilitant la mise à jour des politiques locales en matière d'évaluation des apprentissages. Des sessions de perfectionnement, spécifiques à ce thème de l'évaluation, ont permis de répondre aux interrogations des responsables locaux de la mise en œuvre du renouveau pédagogique. Par ailleurs, la prise en compte des points de vue du réseau privé sur le renouveau pédagogique est assurée par la participation de la FEEP aux consultations organisées par le ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport de même que par la présence de la FEEP à la Table de pilotage et à ses sous-comités. Au regard de la mise en place du programme d'éthique et de culture religieuse à compter de septembre 2008, deux groupes de travail ont été créés : l un pour assurer la formation des enseignantes et des enseignants concernés par ce nouveau programme d études, l autre pour garantir le maintien du caractère chrétien des projets éducatifs des établissements dont la mission s'appuie sur cette réalité. Pour une première fois, au cours de l'année , la FEEP a organisé une activité pour faciliter l insertion professionnelle des nouvelles enseignantes et des nouveaux enseignants et pour encourager le développement de leur sentiment d'appartenance envers le réseau de l'enseignement privé. ADAPTATION SCOLAIRE Les établissements d enseignement privés spécialisés en adaptation scolaire se sont dotés, en , d'un site Internet afin de mieux se faire connaître de leurs différents partenaires et du public en général. Ce site, présente l'ensemble des services offerts par les établissements membres de la FEEP qui accueillent exclusivement des élèves handicapés ou en difficultés d'adaptation et d'apprentissage (EHDAA). Des liens vers les établissements permettent au navigateur de consulter les missions et les services précis de chacun d entre eux. Compte tenu de leur clientèle, il arrive à l occasion que certains de ces établissements aient recours à des mesures de contention et d'isolement. Vu le caractère exceptionnel de telles mesures, les 11 établissements de la FEEP, spécialisés en adaptation scolaire, ont confié à un groupe de travail le mandat de définir une politique englobant toutes les formes d'intervention physique auprès des jeunes. Il appartient maintenant à ces établissements d'adapter cette politique, définie au départ de six principes directeurs, aux réalités de leur propre clientèle et de la soumettre à leur conseil d'administration pour fins d'adoption.

10 8 SERVICES AUX ÉLÈVES Une enquête menée en 2004 a permis à la FEEP de connaître la situation de l'enseignement religieux et de l'animation spirituelle et pastorale dans ses établissements. S'est alors confirmée une préoccupation commune, à savoir le recrutement du personnel dans ce secteur, rendu problématique par la fermeture, dans la plupart des universités, des programmes de théologie et de sciences religieuses. La FEEP décida alors d'élaborer et de mettre en œuvre, en collaboration avec la Faculté de théologie, d'éthique et de philosophie de l'université de Sherbrooke, un programme de formation pratique en enseignement religieux et en animation spirituelle et pastorale. Une première cohorte de 18 étudiantes et étudiants est inscrite à ce nouveau programme depuis l'automne Un premier colloque de la vie scolaire s'est tenu les 30 et 31 mars Le thème choisi «Branché sur l'élève» traduisait parfaitement la préoccupation centrale de ce colloque, soit le développement optimal de l'élève à travers les activités parascolaires. Ce colloque a permis aux 196 participantes et participants, provenant de 81 établissements, de partager leur enthousiasme, leur dynamisme et leur expertise en échangeant sur les projets et les réalisations de leur milieu. Ce fut pour plusieurs l'occasion de découvrir de nouvelles voies pour bonifier et diversifier les programmes d'activités proposés à leurs élèves. Chaque participante et participant pouvait s inscrire à trois ateliers sur une possibilité de 65, portant sur une panoplie d'activités et de sorties éducatives dans les domaines culturel, artistique, sportif et communautaire. Ils ont aussi eu l occasion de visiter un salon regroupant 59 fournisseurs de produits et services dans des secteurs liés au financement, à l'organisation et à la réalisation des activités de la vie scolaire. RÉCIT DE L'ENSEIGNEMENT PRIVÉ Encore cette année, les initiatives pour favoriser l'intégration des technologies de l'information et des communications (TIC) dans le quotidien des enseignantes et enseignants ont pris différentes formes. Un camp TIC, d'une durée de trois jours, a permis à des enseignantes et enseignants de se familiariser avec différents logiciels nécessaires au renouvellement de leur pratique pédagogique et d'explorer de nouvelles façons de faire pour rendre l'élève actif dans son apprentissage. Quant au colloque des TIC, il a procuré à plusieurs d'entre eux l'occasion de profiter de l'expertise de leurs pairs. Grâce à ces mises à jour, les enseignantes et enseignants découvrent de nouvelles idées à exploiter avec leurs élèves. Tout au long de l'année, différentes formations, en lien avec les exigences du Programme de formation de l'école québécoise, ont été offertes aux enseignantes et enseignants. Notons, entre autres, les ateliers portant sur la robotique, la musique, l'apprentissage de nouveaux logiciels et la création de photos-romans. Il n'en fallait pas plus pour démontrer la valeur ajoutée des TIC en science et technologie. Un contact constant a été maintenu entre le réseau de répondants régionaux. Des rencontres organisées à divers moments de l'année ont permis des échanges visant la mise en place d'un réseau entre les établissements et une diffusion uniforme de l'information relative au développement des TIC. En somme, plusieurs avenues ont été empruntées, toujours en maintenant le cap sur l'objectif primordial suivant : rendre les enseignantes et les enseignants conscients des avantages d'opter pour une intégration réussie des TIC à leur pratique pédagogique.

11 LES SERVICES DU CADRE 9 ASSURANCES Depuis plus de 40 ans, CADRE Assurances propose aux établissements d'enseignement privés différents programmes d'assurance exclusifs, adaptés aux besoins et à la réalité des établissements. Pour offrir des services de qualité exceptionnelle, CADRE Assurances a su s entourer de partenaires de premier plan, soit Industrielle Alliance, AXA et Croix Bleue en matière d assurance, la firme Mercer en matière de conseils en avantages sociaux, les courtiers de B.F. Lorenzetti & Associés et de Dale- Parizeau LM en matière de services financiers. CADRE Assurances, grâce à tous ces partenariats, est en mesure d'offrir aux établissements d enseignement privés différents programmes : assurances de dommages aux établissements, assurance collective et assurances automobile et habitation aux employés des établissements, assurance voyage hors Québec et assurance accidents scolaire aux élèves. CADRE Assurances offre aussi un programme d assurance adapté aux besoins des retraités de l'enseignement privé. CADRE Assurances est en quelque sorte un guichet unique permettant aux établissements d avoir accès non seulement à des protections et à un service de qualité mais aussi, grâce à la force du regroupement, à une tarification fort compétitive. SERVICES INFORMATIQUES Initiée un an plus tôt, la FEEP a finalisé en la refonte complète de son site Internet. Mis en ligne à la fin des années 90, le site initial nécessitait en effet une révision en profondeur. Il fallait non seulement intégrer les nouveaux services offerts, notamment le service de design graphique et le babillard d'emplois, mais aussi mieux harmoniser la présentation de l'information, le visuel et uniformiser l'outil de recherche d'un secteur à l'autre. En choisissant son nouveau concept visuel, la FEEP a voulu donner une plus grande visibilité à ses membres auprès des utilisateurs de son site WEB. Grâce à une entente conclue avec Bell, les services informatiques ont amorcé le branchement des établissements privés membres de la FEEP à un réseau de fibre optique Internet haute vitesse. Le projet vise à rattacher à un réseau virtuel dit «village branché», l'ensemble des membres de la FEEP afin de faciliter le partage d'outils modernes de gestion et d'apprentissage que permettent les nouvelles technologies de l'information. L'année a aussi permis une révision du rôle de la FEEP dans le développement de portails éducatifs. En s'associant aux principaux fournisseurs de ses membres, Plurilogic et Coba, la FEEP a choisi de centrer ses interventions autour de l'utilisation didactique des portails comme outil de communication entre les directions d'établissement, les enseignantes et les enseignants, les parents et les élèves.

12 10 DESIGN GRAPHIQUE Depuis 2004, CADRE design réalise des mandats provenant des établissements membres de la FEEP. Au cours de l'année , ce service a atteint sa vitesse de croisière et a produit une variété de projets pour la promotion des portes ouvertes, telles brochures, pochettes, annonces, bannières, etc. En équipe avec les services informatiques, des sites Internet d établissements ont été révisés non seulement pour actualiser leurs images mais également leurs structures de navigation. Lors de ces révisions, c'est la technologie SPIP qui a été utilisée de manière à rendre les établissements autonomes dans leurs mises à jour ultérieures. Le principal défi rencontré a été de créer des concepts mettant en valeur la personnalité et les caractéristiques propres à chacun des établissements. Les services offerts aux établissements par CADRE design sont personnalisés, diversifiés et couvrent tous les besoins d'un établissement scolaire en matière de graphisme, de l'idéation de projets à leur réalisation clé en mains. AIDE FINANCIÈRE Le Service d'aide financière aux institutions (SAFI) a été créé en 1973 pour supporter les établissements d'enseignement privés qui éprouvent des difficultés financières passagères. Depuis, le SAFI a évolué de sorte que les investissements des établissements privés et des communautés religieuses ont permis d offrir un programme d aide financière aux établissements en développement. Le SAFI permet donc de mettre en commun des ressources financières à l'intérieur du réseau de la FEEP et contribue ainsi au soutien financier ponctuel et au développement des établissements membres. Grâce au SAFI, les établissements emprunteurs peuvent bénificier d un financement complémentaire afin de réaliser des projets de développement qui, autrement, ne verraient pas le jour. En , l'aide au soutien financier de dépannage s'est élevée à $ alors que l'aide au développement des établissements totalisait $.

13 11 SERVICES FINANCIERS ET TECHNIQUES C'est en 1999 que fut créée une mutuelle de prévention en santé et sécurité au travail pour les établissements d'enseignement privés membres de la FEEP. Ce regroupement d'établissements a choisi de s'engager dans une démarche favorisant la prévention des lésions professionnelles, la réadaptation et le retour au travail, tout en permettant de bénéficier d'une meilleure tarification. Ces établissements profitent aussi du soutien d'un gestionnaire spécialisé de la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) dans la gestion de leur propre programme de prévention. En , la mutuelle de prévention de la FEEP comptait 57 membres. Ces établissements ont réalisé une économie de cotisation de l'ordre de $ auprès de la CSST. Au cours de l'année , le Comité sur la révision des nomes comptables a poursuivi ses travaux. Ce comité est composé de représentants du ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport et de représentants d'établissements d'enseignement privés dont la FEEP. Ce comité a pour mandat d'examiner les pratiques comptables applicables actuellement aux établissements d'enseignement privés du Québec et, à terme, de chercher à harmoniser ces pratiques comptables aux procédures comptables généralement reconnues dans l'entreprise privée.

14 12 PERSPECTIVES Fière de ses origines et des établissements qui la de religion préoccupe au plus haut point nos \ / \ / composent, \ / \ / \ forte / \ de / son \ / membreship \ / \ / et \ / de \ l'attachement que lui témoigne la société québécoise, l'avis de la Commission des droits de la personne, / \ établissements, / \ / \ / \ surtout / \ / depuis \ / \ la / publication \ / \ / de \ / \ / \ la FEEP regarde l'avenir avec confiance et sérénité. déclarant que les établissements d'enseignement \ / \ / En \ continuité / \ / \ avec / \ les / \ organismes, / \ / \ associations / \ / \ et / \ privés / \ / subventionnés \ / \ / \ ont / les \ mêmes / \ / obligations \ / \ / que \ / \ / \ fédération qui lui ont donné naissance, la FEEP le réseau public en matière d'accommodements. La \ / \ / entend \ / \ poursuivre / \ / \ le / leadership \ / \ / du \ réseau / \ privé / \ en / \ FEEP / \ n'a / pas \ / hésité \ / à \ confier / \ / à un \ groupe / \ / de \ travail / \ / \ / \ matière d'éducation, dans le plus grand respect du le soin de définir un guide de gestion des accommodements raisonnables dans un établissement bien commun. Elle se reconnaît la mission de veiller \ / \ / à \ la / sauvegarde \ / \ / de \ l'enseignement / \ / \ / privé, \ / pour \ / le \ plus scolaire privé. / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ grand intérêt des jeunes du Québec, leur garantissant \ / ainsi \ / une \ offre / \ de / services \ / \ éducatifs / \ / \ diversifiés / \ / \ établissements / \ / \ / \ privés / \ / continuera \ / \ / à \ préoccuper / \ / \ / \ / \ Le déficit majeur d'entretien des édifices de certains \ / \ / susceptibles de répondre à leurs besoins personnels. largement les autorités de la FEEP. C'est sans doute Toutes les questions entourant le renouveau pédagogique \ / \ / continueront \ / \ / \ de / \ solliciter / \ / \ beaucoup / \ / \ certains / \ / \ établissements / \ / \ / privés, \ / \ particulièrement / \ / \ / \ / \ / \ la menace de survie la plus importante qui guette \ / \ / d'attention de la part des coordonnateurs aux ceux qui sont plus que centenaires et qui sont dorénavant / \ / la \ propriété / \ / de \ / corporations \ / \ / \ laïques, / \ com- / \ / \ / \ \ / \ / services \ / \ éducatifs. / \ / \ La / FEEP \ / est \ consciente / \ / \ de / toutes \ / \ les interrogations que soulève ce renouveau auprès posées de parents, d'employés, d'anciens et d'amis de ses établissements et des parents de leurs élèves. qui ont généreusement accepté d'assumer la relève \ / \ / Elle \ / s'efforcera, \ / \ / comme \ / \ elle / \ l'a / fait \ jusqu'à / \ / maintenant, de répondre adéquatement aux attentes de ou les communautés religieuses. d'œuvres d'éducation autrefois tenues par le clergé \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ \ / \ / ses \ / membres \ / \ et / de \ bien / \ faire / \ valoir / \ leurs / \ points / \ de / \ En / 2008, \ / au \ moment / \ / \ où / la ville \ / de \ Québec / \ / célébrera \ / \ / \ / \ vue auprès des autorités ministérielles. son 400 \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / e anniversaire de naissance, la FEEP sera \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ Au cours de l'année , la FEEP, en collaboration \ / \ avec / le \ ministère / \ / \ de / l'éducation, \ / \ / du \ Loisir / \ et / \ privé. / \ / Cette \ / décision \ / \ de / \ la / FEEP \ / fait \ suite / \ / à \ la / \ / \ l'hôte d'un congrès international sur l'enseignement \ / \ / du Sport, terminera l'examen de la contribution de «Mission Europe 2005» qui a permis de vérifier \ / \ / ses \ / établissements \ / \ / \ à / la \ lutte / \ au / retard \ / scolaire \ / \ et / \ l'intérêt / \ / d'organismes \ / \ / \ représentant / \ / \ / l'enseignement \ / \ / \ / \ / \ explorera des voies qui pourraient permettre au privé en France, en Suisse, en Belgique et en réseau privé d'accroître cette contribution. Angleterre à participer à un tel événement. \ / \ / Pour \ / beaucoup \ / \ / de \ nos / \ établissements, / \ / \ / les \ / valeurs \ / \ C'est / \ sous / \ le / thème \ / \«L'enseignement / \ / \ / \ privé / \: tradition, innovation et culture» que seront regroupés / \ / \ / \ chrétiennes, voire catholiques, constituent les assises fondamentales de leur projet éducatif. Ces établissements plus de congressistes, au Centre des congrès \ / \ / \ / \ se / questionnent \ / \ / \ sur / l'adéquation \ / \ / \ à / établir de Québec, du 19 au 22 août \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ entre leur projet éducatif et le nouveau programme L'année 2008 marquera aussi le 40 \ / \ / d'éthique \ / \ / et de \ / culture \ / religieuse \ / \ / dont \ l'implantation / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ / \ e anniversaire du choix démocratique qu'a fait la société / \ québécoise / \ / \ / \ / \ obligatoire est prévue pour septembre Ils de maintenir un réseau d'établissements d'enseignement / \ privés / \ / subventionnés \ / \ / \ par / \ l'adoption / \ / unanime \ / \ / \ / \ \ / \ / pourront \ / \ / compter \ / \ sur / \ l'appui / \ de / \ la / FEEP \ / dans \ / la \ recherche de solutions leur permettant de maintenir de la première Loi sur l'enseignement privé, en et d'affirmer leur caractère distinctif. décembre \ / \ / Toute \ / \ la / problématique \ / \ / \ / des \ / accommodements \ / \ / \ / \ Voilà / \ donc / \ l'essentiel / \ / \ du / menu \ / pour \ / les \ prochaines / \ / \ / \ / \ raisonnables en matière de liberté de conscience et années.

15 13 STRUCTURE ORGANISATIONNELLE CONSEIL D ADMINISTRATION PRÉSIDENT Jean-Marc St-Jacques, Collège Bourget 1 RE VICE-PRÉSIDENTE Monique Mathieu, École Les Trois Saisons 2 E VICE-PRÉSIDENT Yves Legault, Collège Letendre CONSEILLERS Alexandre Cusson, Collège Saint-Bernard Lucie Douville, Centre pédagogique Lucien-Guilbault Pierre Duclos, École secondaire St-Joseph de St-Hyacinthe Josée Hamel, Collège François-Delaplace Yvon Lafrenière, Collège Notre-Dame Richard Morin, Externat Saint-Cœur de Marie Diane Paradis, L'École des Ursulines de Québec Daniel Trottier, Collège Beaubois MEMBRE D OFFICE Paul Boisvenu, directeur général RÉGIE INTERNE DIRECTION GÉNÉRALE Paul Boisvenu, directeur général COMMUNICATIONS ET RELATIONS PUBLIQUES Auguste Servant, directeur SERVICE DES ASSURANCES Alain E. Hétu, directeur SERVICES FINANCIERS ET TECHNIQUES Daniel Senay, coordonnateur ADMINISTRATION DES ÉCOLES Hélène Gaudet-Chandler, coordonnatrice SERVICES AUX ÉLÈVES André Revert, coordonnateur ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET RECIT Guy Bouchard, coordonnateur ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE Doris Tremblay, coordonnatrice (Québec) Claude Bruneau, coordonnateur (Montréal) ADAPTATION SCOLAIRE Nicole Rheault, coordonnatrice SERVICES INFORMATISÉS Alexandre Lupien, coordonnateur GESTION DU CADRE ASSURANCES PRÉSIDENTS DES COMMISSIONS ET GROUPES DE TRAVAIL COMMISSION DU PRÉSCOLAIRE Monique Mathieu, École Les Trois Saisons COMMISSION DE L'ENSEIGNEMENT PRIMAIRE Serge Goyette, École Val Marie, CEP (Montréal) Patrick L'Heureux, École Saint-Louis-de- Gonzague, CEP (Québec) GROUPE DE TRAVAIL EN ADAPTATION SCOLAIRE Jean-Marie Guay, Centre Psycho-Pédagogique de Québec GROUPE DE TRAVAIL DE LA DIRECTION DES ÉTUDES Ugo Cavenaghi, Collège Sainte-Anne de Lachine GROUPE DE TRAVAIL DE LA DIRECTION DES SERVICES AUX ÉLÈVES Sylvie Lévesque, École secondaire Notre-Dame PRÉSIDENT Paul Boisvenu, directeur général SECRÉTAIRE Alain E. Hétu, directeur de CADRE Assurances MEMBRES Christiane Charest, École secondaire Mont- Saint-Sacrement Gilles Desroches, Collège Saint-Alexandre Chantal Dion, Collège François-Delaplace Diane Girard, Collège Ville-Marie Daniel Lefebvre, Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières Guy Saumure, Pensionnat des Sacrés-Cœurs et Séminaire de la Très-Sainte-Trinité Suite en couverture arrière

16 14 GESTION DES FONDS REPRÉSENTANT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Alexandre Cusson, Collège Saint-Bernard REPRÉSENTANTS DES ÉTABLISSEMENTS Pierre Carle, Collège de l'assomption Pierre Labbé, École secondaire du Verbe Divin Sylvain Pilon, Collège Regina Assumpta DIRECTION DU CADRE Paul Boisvenu, directeur général Alain E. Hétu, directeur du CADRE Assurances Daniel Senay, coordonnateur des services financiers et techniques GESTION DU SAFI REPRÉSENTANT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Yvon Lafrenière, Collège Notre-Dame REPRÉSENTANTS DES ÉTABLISSEMENTS Jacques Belisle, École secondaire Marcellin- Champagnat Louise Bergeron, École secondaire Marie-Victorin Jean-Luc Laliberté, Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie Suzanne St-Germain, École Marie-Clarac DIRECTION DE LA FEEP Paul Boisvenu, directeur général Daniel Senay, coordonnateur des services financiers et techniques COMITÉ DES USAGERS DES SERVICES INFORMATIQUES REPRÉSENTANTS DES ÉTABLISSEMENTS René Bouchard, Collège Antoine-Girouard Michèle Drolet, Externat Sacré-Cœur Jacques Giguère, Collège de Montréal Josée Lambert-Chan, Académie Antoine-Manseau Yves Leclerc, Collège Jean-Eudes Patrick Plante, Collège St-Jean Vianney Alexandre Roi, Collège Bourget DIRECTION DU CADRE Paul Boisvenu, directeur général Alexandre Lupien, coordonnateur des services informatiques

17 Cette publication peut être consultée sur le site Internet de la Fédération des établissements d enseignement privés : sous la section «Productions»

18 CADRE 1940, boulevard Henri Bourassa Est, Montréal (Québec) H2B 1S2 Téléphone : Télécopieur : Design graphique, Paola De Angelis - Cadre design

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

CADRE. 1940, boulevard Henri Bourassa Est, Montréal (Québec) H2B 1S2 Téléphone : 514 381-8891 Télécopieur : 514 381-4086 info@cadre.qc.

CADRE. 1940, boulevard Henri Bourassa Est, Montréal (Québec) H2B 1S2 Téléphone : 514 381-8891 Télécopieur : 514 381-4086 info@cadre.qc. CADRE 1940, boulevard Henri Bourassa Est, Montréal (Québec) H2B 1S2 Téléphone : 514 381-8891 Télécopieur : 514 381-4086 info@cadre.qc.ca Design graphique : Paola De Angelis, CADRE Design RAPPORT ANNUEL

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA. Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA. Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004 Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004 Origine: Rectorat LA MISSION DE L UNIVERSITÉ CONCORDIA Le nom de l Université Concordia provient de la devise de la Ville de Montréal: «Concordia Salus» ou le

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec 1. Présentation du Réseau Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Créé en 1953, le

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Donner corps aux ressources humaines dans le domaine de la santé Introduction L'année 2013-2014 a été une année

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES Adoption 1998-05-19 CE-125-491 Modifications 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2003-11-18 CE-150-652 2006-11-30 CA-255-2478

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) Adoptée par le Conseil d'administration le 14 février 1985

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Le président du Comité exécutif, M. Sylvain Côté, autorise M. Jean Pomerleau à participer à distance à la présente séance.

Le président du Comité exécutif, M. Sylvain Côté, autorise M. Jean Pomerleau à participer à distance à la présente séance. PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE ACCEPTÉ Séance ordinaire du Comité exécutif de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, tenue à la salle multifonctionnelle

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire Jean-Paul II POLITIQUE LINGUISTIQUE Adoptée par le conseil d administration le 29 janvier 2013 Résolution 2013/01/20/3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Définition... 5 Objet du document...

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après.

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après. CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7 mai 003 (.05) (OR. en) 898/03 EDUC 83 RÉSULTATS DES TRAVAUX du: Conseil en date des : 5 et 6 mai 003 n doc. préc.: 8486/03 EDUC 73 + COR (fr) + COR (de) Objet:

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets

Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets 1 Titre du programme Soutien à la recherche en adaptation scolaire Les élèves handicapés ou les élèves en difficulté. -Appuyer le milieu

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

AVIS. '.I.~ Ordre. Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial

AVIS. '.I.~ Ordre. Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial r " '.I.~ Ordre... des infirmières -...- et infirmiers du Québec AVIS Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial mai 2007

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Propositions d orientations pour la CAI du mandat 2014-2015

Propositions d orientations pour la CAI du mandat 2014-2015 Propositions d orientations pour la CAI du mandat 2014-2015 Présenté dans le cadre de la 24e assemblée générale annuelle AGA-2414 Les 28, 29 et 30 mars 2014 À Québec Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate. L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves!

COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate. L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves! COMMUNIQUÉ Diffusion immédiate L Ordre primaire du Collège Saint-Bernard Un leadership pédagogique gagnant pour les élèves! CSB, le mardi 8 octobre 2013 - En présence des membres de la presse locale et

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 INTELLIGENCE DU MARCHÉ DE L EMPLOI Études identifiant les besoins de main-d œuvre Réalisation du Profil de la main-d œuvre et de l industrie des services informatiques

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I)

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) UNIVERSITE DE FRIBOURG SUISSE dès AA 2006-2007 DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L'EDUCATION Rue P.-A. de Faucigny 2 CH - 1700 Fribourg Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) I OBJECTIFS

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN).

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN). Règlement organique du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (CPLN) LA CONSEILLÈRE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, DE LA CULTURE ET DES SPORTS DE LA RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Commission scolaire de Rouyn-Noranda PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Adopté par la résolution CC-0783 (17 mai 2004) 2004-03-30 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 ORIENTATIONS GÉNÉRALES... 3 3 PRINCIPES

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE I J A Services à Domicile DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE Le présent document est conclu entre, d'une part : Les Services à Domicile de l'ija 131 rue Royale 59000 LILLE représentés par Madame Béatrice

Plus en détail

Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de services en français 2013-2014

Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de services en français 2013-2014 Bureau de révision de la Nouvelle-Écosse pour l'accès à l'information et la protection de la vie privée Plan de 2013-2014 Le 27 mars 2013 Message de l'agente de révision pour l'accès à l'information et

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario)

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) Plan d accessibilite pluriannuel La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) La Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Chronologie de la formation professionnelle et technique au Québec

Chronologie de la formation professionnelle et technique au Québec Chronologie de la formation professionnelle et technique au Québec Les dates importantes en formation professionnelle et technique de 1828 à 2005. 1828 Création du Montréal Mechanics Institute, premier

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Direction des affaires corporatives et du secrétariat général Juillet 2010 PRÉSENTATION La Commission de la santé et de la sécurité du travail (la Commission)

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE

BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE Édition spéciale Avril 2015 Expéditeur Municipalité de Saint-Ambroise 330, rue Gagnon St-Ambroise (QC) G7P 2P9 BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE Commission des loisirs, de la

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS)

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) 2014-2015 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRÉSENTATION DE L ORGANISME...

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET À LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET À LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES 177 POLITIQUE OBJECTIF FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE La présente politique vise à établir des balises d encadrement des frais exigés à la formation professionnelle ainsi qu à la formation

Plus en détail

Syndicat du groupe professionnel de l Université du Québec en Outaouais. Politique de perfectionnement - groupe professionnel

Syndicat du groupe professionnel de l Université du Québec en Outaouais. Politique de perfectionnement - groupe professionnel Syndicat du groupe professionnel de l Université du Québec en Outaouais Politique de perfectionnement - groupe professionnel Politique révisée le 12 février 2007 1. DÉFINITIONS... 3 2. OBJECTIFS... 3 3.

Plus en détail

Collaboration dans le secteur maritime. Projet de COLLABORATION. Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne

Collaboration dans le secteur maritime. Projet de COLLABORATION. Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne Projet de COLLABORATION Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne Période couverte par le rapport : Du 1 septembre 2010 au 20 décembre 2011 Rédigé par Luc Thériault

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES SERVICES ÉDUCATIFS Adoptée par l'ordonnance 92-068 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE.... 1 1.1 Objectif général.... 1 1.2 Objectifs spécifiques......

Plus en détail

Politique linguistique Collège Saint-Joseph de Hull

Politique linguistique Collège Saint-Joseph de Hull Politique linguistique Collège Saint-Joseph de Hull Table des matières A-POLITIQUE LINGUISTIQUE : DÉFINITION ET CONTENU... 4 DÉFINITION D UNE POLITIQUE LINGUISTIQUE... 4 FONDEMENTS : LOIS, RÈGLEMENTS,

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DE L'ÉCOLE : TÂCHES ET COMPÉTENCES

LA BIBLIOTHÈQUE DE L'ÉCOLE : TÂCHES ET COMPÉTENCES LA BIBLIOTHÈQUE DE L'ÉCOLE : TÂCHES ET COMPÉTENCES Présentation «Les bibliothèques scolaires sont plus indispensables que jamais. Les écoles québécoises doivent reconnaître l'enjeu stratégique et l'importance

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

Plan de communications Conseil scolaire acadien provincial

Plan de communications Conseil scolaire acadien provincial Conseil scolaire acadien provincial COMITÉ DES RELATIONS PUBLIQUES Adopté par le Conseil scolaire le 15 avril 2007 (révision adoptée le 4 juillet 2010) PARTIE A : HISTORIQUE ET RAISON D=ÊTRE MANDAT : Le

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION

POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION 2013-2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Préambule... 3 2. Politique linguistique : définition et contenu... 4 2.1. Définition d une politique linguistique... 4 2.2.

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

POLITIQUE DE SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE

POLITIQUE DE SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE POLITIQUE DE SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE AU TRAVAIL POUR UN ENGAGEMENT COLLECTIF DANS LA MISE EN ŒUVRE DE PRATIQUES FAVORABLES À LA SANTÉ EN MILIEU DE TRAVAIL JUIN 2011 Dernières modifications adoptées le 12 novembre

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 AMBASSADE DE FRANCE - SERVICE DE COOPÉRATION ET D ACTION CULTURELLE LYCEE FRANCAIS JOSUE HOFFET COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 Personnes présentes : M. DECLOITRE, Chef d établissement

Plus en détail

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les CeLLuLes Brevets Protégez et valorisez vos inventions Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les Cellules Brevets Protégez et valorisez

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de construction de terrains sportifs extérieurs

Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de construction de terrains sportifs extérieurs CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA RÉSOLUTION CM15 0232 ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FÉVRIER 2015 Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 10 DG Rés. : CC-0109 Date : Le 15 mars 1999 Page : 1 de 8 POLITIQUE TOUCHANT LA CONSULTATION, LES RELATIONS ET LES COMMUNICATIONS

Plus en détail

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Extraits des Statuts relatifs à la présentation d une candidature....p.2 Formulaire de Présentation d une candidature p.3

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PERFECTIONNEMENT (SOUTIEN, PROFESSIONNEL, ENSEIGNANT ET DE GESTION)

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PERFECTIONNEMENT (SOUTIEN, PROFESSIONNEL, ENSEIGNANT ET DE GESTION) SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES PERFECTIONNEMENT (SOUTIEN, PROFESSIONNEL, ENSEIGNANT ET DE GESTION) Numéro du document : 1098-09 Adoptée par la résolution : 176 10 98 En date du : 6 octobre 1998 Signature

Plus en détail

- POLITIQUE DE COMMUNICATION -

- POLITIQUE DE COMMUNICATION - - POLITIQUE DE COMMUNICATION - 1. PRÉAMBULE À la Commission scolaire des Portages-de-l=Outaouais, on reconnaît que les communications constituent un élément majeur dans la poursuite de notre mission et

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Plan de travail 2014-2015

Plan de travail 2014-2015 Plan de travail 2014-2015 Communauté de pratique du REPTIC 1. 2. 1.1 Identité professionnelle du REPTIC 2.1 Élaboration d'un plan d'intégration des TIC 1.2 Nouveaux REPTIC 2.2 Pratiques pédagogiques novatrices

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2011-2012

PLAN D'ACTION 2011-2012 PLAN D'ACTION 2011-2012 Adopté à l Assemblée générale de l ACCQ 4 novembre 2011 Hôtel Le Centre Sheraton Montréal Promotion et défense des intérêts socio-économiques des membres Poursuivre les actions

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Unissez-vous à l ACIQ

Unissez-vous à l ACIQ Unissez-vous à l ACIQ NOTRE MISSION L Association des couples infertiles du Québec (ACIQ) a pour mission de représenter et de promouvoir les intérêts des couples infertiles du Québec afin que ceux-ci puissent

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail