Rapport Annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2004-2005. Rapport Annuel"

Transcription

1 Rapport Annuel

2 index Rapport du Président du Conseil 2 Rapport du Président 4 L année en revue 5 Rapport des vérificateurs sur les états financiers sommaires 12 États financiers condensés vérifiés 13 Conseil d administration A-1 Organisations Membres A-1 Anciens Présidents A-2 Personnel de l AICC A-2 Comités de l AICC A-3 Membres de l AICC A-8

3 Rapport du Président du Conseil Une autre bonne année pour notre industrie L exercice qui se termine fut une autre bonne année pour l industrie canadienne du génie-conseil et pour notre association nationale. Nos firmes membres de toutes les régions du pays rapportent avoir été très occupées au cours des 12 derniers mois. Pour la deuxième année consécutive, le Canada se classe troisième au monde en termes d exportation de services d ingénierie. Le gouvernement fédéral a gardé sa promesse d affecter des fonds supplémentaires aux infrastructures municipales, et a d ailleurs mis en place les mécanismes requis pour aller de l avant. Ces nouvelles initiatives gouvernementales favoriseront le climat commercial et bénéficieront aux firmes membres à court et à moyen termes. Notre image: nouvelles initiatives de l AICC «L année a été marquée par une série d initiatives à la fois nouvelles et innovatrices» Pour l AICC, l année a été marquée par une série d initiatives à la fois nouvelles et innovatrices qui ont ajouté à la valeur des activités régulières de l association. Au plan de l image de l industrie, 2004 a vu le lancement de deux nouvelles publications de l AICC - Perspectives en génie et Concept - qui s adressent directement aux auditoires cibles de l industrie, soit les décideurs et les leaders d opinion. Perspectives en génie est un magazine à papier glacé qui traite des priorités courantes de l association, tandis que Concept est un bulletin trimestriel qui est distribué au cabinet fédéral ainsi qu à tous les députés et sénateurs. L an dernier, la formation des Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire, un organisme qui rassemble quatre organisations d ingénierie nationales ayant pour mission de promouvoir les investissements dans l infrastructure, contribuera également à élever le profil des ingénieurs-conseils dans notre pays. La SBC: une priorité Quant à la première priorité de l AICC, soit la sélection basée sur les compétences (SBC), nous avons beaucoup accompli au cours de la dernière année. En plus d avoir finalement adopté un énoncé de position commun, l AICC et ses organisations membres ont aussi élaboré et mis en oeuvre une stratégie de promotion intégrée de la SBC. Nous sommes fiers de dire que toute notre industrie fait front commun sur cette importante question. Je profite de cette occasion pour remercier tous les membres du Groupe de travail sur la SBC de l AICC qui est dirigé par John Gamble, P.Eng., président de la Consulting Engineers of Ontario (CEO), pour leur travail assidu et leur engagement formidable envers cette cause. 2 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

4 Annual Report Rapport annuel Une industrie unie Non seulement les organisations membres et l AICC se sont-elles ralliées sur la SBC, nos associations nationale et provinciales collaborent aussi sur plusieurs autres fronts. Les présidents des conseils de nos organisations membres se réunissent maintenant sur une base régulière avec les dirigeants de l AICC, tout comme le font les directeurs généraux de ces organisations. De plus, six des associations oeuvrent à la création d une base de données des membres harmonisée. En tant que président du Conseil de l AICC, j ai fait le tour du pays pour rencontrer les dirigeants de nos organisations membres et nos collègues de l industrie pour renforcer encore davantage nos relations de travail. Enfin, notre association a affiché un excellent rendement financier. En effet, l AICC a bénéficié d un surplus d exploitation en concentrant ses efforts sur les priorités, en contrôlant les dépenses et en générant de nouveaux revenus. Grâce aux surplus accumulés, l AICC a pu atteindre son niveau de réserve cible. Du côté du personnel de l AICC, il me fait particulièrement plaisir de souligner que tous les membres de l équipe sont très compétents et dévoués et qu ils s acquittent de leurs tâches avec une grande efficacité et dans les meilleurs intérêts de notre industrie. Le président du conseil de l AICC, Allen Williams, P.Eng., aux commandes de son avion lors d une tournée de visites des organisations membres, avec le président de l AICC, Claude Paul Boivin, dans le siège du co-pilote. Allen Williams, P.Eng. Président du Conseil 3

5 Rapport du Président La voix nationale de l industrie Alors que nos firmes membres rapportent des carnets de commandes très chargés ces 12 derniers mois - certaines affirment même qu elles n ont jamais été aussi occupées - l AICC a également été très active avec plusieurs nouvelles initiatives et une visibilité considérablement accrue auprès de clients du secteur public et de dirigeants politiques. Plus précisément, l AICC a présenté une série de mémoires aux parlementaires, et lancé deux nouvelles publications qui s adressent directement aux décideurs et aux leaders d opinion qui sont les auditoires cibles de l association. Les mémoires que l AICC a présentés aux députés et aux sénateurs traitent de sujets aussi variés que le budget fédéral, la sélection basée sur les compétences (SBC), la coopération internationale, la «décanadianisation» de l aide canadienne, le programme de gestion des habitats du ministère des Pêches et des Océans, les nouvelles politiques d approvisionnement proposées du gouvernement fédéral, et même l enquête Gomery. L AICC a également rencontré des ministres et des hauts fonctionnaires pour leur faire part des positions de l AICC et pour entretenir ses relations de travail avec eux. Les deux nouvelles publications de l AICC sont Perspectives en génie, un magazine à papier glacé qui traite des priorités courantes de l association, et Concept, un bulletin trimestriel qui est adressé au cabinet fédéral ainsi qu à tous les députés et sénateurs. Ces deux nouvelles publications contribueront grandement à hausser l image des ingénieurs-conseils en soulignant les contributions de l industrie à la société et en faisant connaître ses positions et ses vues sur les questions d actualité. «L action la plus importante cette année fut l adoption d un énoncé de position commun sur la SBC» L action la plus importante de l AICC et de ses 11 organisations membres cette année fut l adoption d un énoncé de position commun sur la sélection basée sur les compétences (SBC). L industrie se prononcera dorénavant d une voix unie avec un message commun sur cette grande priorité de l industrie du génie-conseil. Une association animée par des priorités Le but ultime de l AICC est «d aider ses firmes membres à mieux réussir». Pour ce faire, l association a identifié une série de priorités bien cernées et a établi un ensemble de stratégies et de plans d action bien définis. Ces priorités et stratégies animent les programmes et les activités de l association. Au plan de l image, par exemple, l AICC a clairement précisé ses auditoires cibles, les plus importants étant les décideurs qui retiennent les services d ingénieurs conseils et les leaders qui influencent ces décideurs. Au plan des relations avec le gouvernement, l association a articulé les positions de l industrie sur diverses questions d actualité et a mis en place des moyens et des plans d action très spécifiques pour faire entendre ses messages sur les politiques publiques. L AICC a aussi défini des priorités et des stratégies pour ses activités internationales, ses programmes sur les pratiques de commerce, ainsi que les relations avec les clients. Ces diverses stratégies permettent à l AICC de bien cibler ses efforts, d organiser ses actions efficacement et de mobiliser ses ressources judicieusement. Pour terminer, je tiens à exprimer mon appréciation la plus sincère à note président du Conseil, M. Allen Williams, P.Eng., pour son leadership, ses idées et son soutien. Je remercie aussi tout particulièrement les membres de l équipe de l AICC pour leur dévouement impressionnant et leur travail assidu. Claude Paul Boivin Président 4 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

6 larevue Annual Report Rapport annuel année revuede l L INDUSTRIE - LES SERVICES D INGÉNIERIE: INVESTISSEMENT DANS NOTRE QUALITÉ DE VIE L industrie canadienne du génie-conseil est un chef de file mondial dans la prestation de services de qualité qui contribuent au développement économique du Canada ainsi qu à la sécurité et au bien-être de ses citoyens. Les firmes de génie-conseil procurent un vaste éventail des services requis pour répondre aux besoins sans cesse croissants en matière d alimentation, d eau salubre, d assainissement, de logement, de services de santé, de transport et d énergie. L industrie du génie-conseil est importante pour le Canada. L an dernier, les firmes membres de l AICC ont généré plus de 10 milliards de dollars de revenus et employé Canadiens. Collectivement, nos firmes canadiennes se classent troisième au monde en termes de revenus d exportation de services d ingénierie. De plus, les firmes membres de l AICC participent d une manière ou d une autre à pratiquement tous les projets d infrastructure du pays. LES GRANDS ENJEUX DE L INDUSTRIE À l heure actuelle, l industrie du génie-conseil se penche sur trois grands enjeux: Infrastructure: Compte tenu du déficit d infrastructure accumulé de 60 milliards de dollars, un déficit qui croît à un rythme de 2 milliards par an, l AICC recommande l établissement d une Table ronde nationale sur l infrastructure qui rassemblera des parties intéressées des secteurs public et privé, incluant des ingénieursconseils, afin de développer un plan d infrastructure national détaillé et d assurer un financement stable pour mettre le plan en oeuvre. Mode d acquisition de services d ingénierie: Afin d assurer qualité et valeur dans le développement d infrastructures durables tout en procurant des économies importantes sur le coût de leur cycle de vie, l AICC recommande que le gouvernement maintienne ses politiques actuelles d impartition de services d ingénierie et d architecture et qu il adopte une législation exigeant l utilisation de la sélection basée sur les compétences (SBC) pour les contrats octroyés par le gouvernement fédéral. Coopération internationale: Pour voir aux besoins prioritaires des pays en voie de développement tels que spécifiquement exprimés par leurs dirigeants, l AICC recommande que le gouvernement restaure l équilibre du portefeuille de coopération internationale du Canada en rétablissant le financement d investissements en infrastructures durables dans les pays en voie de développement. L AICC recommande aussi que le gouvernement continue d utiliser le talent et les ressources des Canadiens pour appuyer les objectifs de coopération internationale du Canada afin d assurer une efficacité et une imputabilité accrues, ainsi qu une une présence canadienne plus marquée sur la scène internationale. 5

7 LA MISSION DE L AICC L Association des ingénieurs conseils du Canada a pour mission de «promouvoir et protéger les intérêts de l industrie canadienne du génie-conseil au pays et à l étranger.» L AICC est la voix nationale de l industrie du génie-conseil au Canada. Ses 584 firmes membres contribuent à tous les aspects des grands projets de développement de notre pays. Les ingénieurs-conseils représentent le plus haut calibre de professionnels dans les secteurs de la construction et participent à pratiquement tous les projets d infrastructure du pays. L AICC a clairement identifié ses cinq priorités et ses trois secteurs d intervention cibles: Priorités de l AICC: L image La rémunération Les pratiques commerciales Le lobbying Les tendances Secteurs d intervention: 1. L impartition 2. La sélection basée sur les compétences 3. Le rôle stratégique des ingénieurs-conseils L AICC en FAITS SAILLANTS DES ACTIVITÉS DE L AICC AU COURS DES DOUZE DERNIERS MOIS LA SÉLECTION BASÉE SUR LES COMPÉTENCES (SBC) L une des premières priorités de l AICC au cours de la dernière année fut la promotion de la sélection basée sur les compétences (SBC). Groupe de travail national sur la SBC: établissement d un groupe de travail national sur la sélection basée sur les compétences ayant pour mandat de définir la SBC et d élaborer une série de stratégies de promotion. Position commune sur la SBC: élaboration et adoption, par l AICC et toutes ses organisations membres, d un énoncé de position commun sur la SBC qui sert à la définition et la promotion de la SBC à travers le pays et auprès des clients internationaux. Stratégie de promotion de la SBC: élaboration et mise en oeuvre d une stratégie intégrée de promotion de la SBC. Deux présentations PowerPoint: dans le cadre de la stratégie SBC, préparation de deux présentations PowerPoint distinctes, l une servant d introduction et l autre présentant des arguments politiques, ainsi que des notes d allocution et des messages communs qui peuvent être employés par les associations d ingénieurs-conseils et les firmes membres de l AICC dans leurs initiatives de promotion de la SBC. Mémoire à la Chambre des communes: présentation d un mémoire écrit et d une présentation orale lors des consultations pré-budgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, dont un chapitre spécifique accompagné de recommandations sur la SBC. Représentations auprès du Groupe de travail du secrétaire parlementaire chargé de l examen des achats de l ensemble du gouvernement: présentation d un mémoire écrit et rencontre avec le groupe de travail. Représentation auprès de la Commission d enquête Gomery: présentation d un mémoire sur les avantages de la SBC et rédaction d un éditorial de journal. Représentations auprès du Conseil canadien des ingénieurs (CCI): représentations auprès du CCI en vue de l adoption d un énoncé de position appuyant les principes de la SBC. 6 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

8 Représentations auprès du Conseil canadien des marchés publics (CCMP): présentation de l AICC sur les avantages de la SBC lors de la réunion de Vancouver du Conseil canadien des marchés publics qui représente les gestionnaires cadres des marchés publics au Canada. Article de fond dans Perspectives en génie: publication d un article intitulé «La SBC: pour bâtir une nation solide» dans la nouvelle revue de l AICC: Perspectives en génie. Centre de ressources: création, au bureau national de l AICC, d un centre de ressources/bibliothèque virtuelle offrant de la documentation, du matériel promotionnel et des informations sur la SBC. Annual Report Rapport annuel RELATIONS AVEC LE GOUVERNEMENT L un des principaux rôles de l AICC est de représenter, de promouvoir et de défendre les intérêts de l industrie du génie-conseil auprès du gouvernement fédéral. Au cours des douze derniers mois, l AICC a entrepris, au nom des firmes membres, une série d initiatives qui comprennent: Perspectives en génie présente une revue annuelle des enjeux de l industrie Un mémoire au Comité des finances de la Chambre des communes: mémoire écrit et présentation orale lors des consultations pré-budgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Comme résultat, le Comité permanent a inclus deux des trois recommandations de l AICC dans son rapport final à la Chambre des communes. Mémoires aux Comités des affaires étrangères de la Chambre et du Sénat: présentation de mémoires aux comités permanents des affaires étrangères de la Chambre et du Sénat enjoignant l ACDI à rétablir le financement de projets d infrastructures durables et à augmenter le financement de programmes du secteur privé. Mémoire à Pêches et Océans Canada: présentation d un mémoire au ministère des Pêches et des Océans sur les interprétations divergentes des politiques du ministère au niveau local puisque ces divergences freinent des projets de développement économique importants. Mémoire à la Commission d enquête Gomery: correspondance officielle avec la Commission d enquête Gomery pour promouvoir le concept de la SBC dans la sélection de firmes de génie-conseil. Cette démarche avait pour but de faire une distinction claire entre l achat de services de publicité, par exemple, et l achat de services d ingénierie lorsqu il est question de santé et de sécurité publiques. Rencontre avec le ministre de l Infrastructure Rencontre avec le ministre de l Infrastructure pour promouvoir l élaboration d un plan d infrastructure national et l établissement d une table ronde nationale sur l infrastructure à laquelle participeraient les ingénieurs-conseils. Rencontre avec des hauts fonctionnaires de l ACDI: rencontre avec la ministre de la Coopération internationale et de hauts fonctionnaires de l ACDI dans le but d accroître la participation canadienne aux projets de développement et d infrastructure ainsi que les investissements dans l infrastructure. Bulletin à l intention des parlementaires: lancement de Concept, un bulletin trimestriel à l intention des parlementaires pour appuyer les efforts de défense des politiques publiques de l AICC. Concept, le bulletin de l AICC à l intention des parlementaires Un nouveau magazine: lancement de Perspectives en génie, un magazine illustré ciblant les auditoires prioritaires de l AICC: décideurs, leaders d opinion et la communauté du génie. Alliance stratégique avec des acteurs du développement international: établissement d un consortium d associations professionnelles et d organismes non gouvernementaux pour inciter l ACDI à accroître la participation des Canadiens au développement international, et présentation du document «L impact de la décanadianisation de l aide canadienne» qui a été remis au premier ministre, au Cabinet et aux députés. 7

9 Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire: lancement des activités du programme Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire avec trois autres groupes d ingénierie nationaux afin d entreprendre des initiatives de représentation et promouvoir une approche mieux planifiée face au déficit d infrastructure du Canada. Nos trois partenaires sont le Conseil canadien des ingénieurs (CCI), l Institut canadien des ingénieurs (ICI) et l Académie canadienne du génie. Consultations avec le gouvernement sur les biens immobiliers: l AICC joue un rôle de premier plan au sein du Conseil consultatif fédéral/industrie sur les biens immobiliers. L AICC co-préside ce conseil conjoint permanent qui regroupe des hauts fonctionnaires du gouvernement ainsi que des représentants de l industrie du design et de la construction. Ce conseil se penche sur toutes les questions de politiques et de programmes liées aux approvisionnements du gouvernement fédéral. L Honorable Andy Scott, alors ministre d État (Infrastructure), lors d un entretien avec le président de l AICC, Claude Paul Boivin (à droite) PRATIQUES DE COMMERCE Dans sa priorité «Pratiques de commerce», l AICC se penche sur deux aspects de l industrie de la conception et de la construction: les meilleures pratiques et les contrats. Cette année, le projet principal fut la publication de la première enquête de référence de l AICC. Les principales initiatives des douze derniers mois: Première enquête de référence de l AICC: publication des résultats de la première enquête de référence permettant aux firmes de comparer leur rendement financier à celui d autres firmes, par taille et par province. Ateliers de formation en gestion des affaires: organisation, en partenariat avec PSMJ, d une série de séminaires et d ateliers à l intention de dirigeants d entreprise et de chargés de projets, dont un atelier sur la planification stratégique tenu lors du Sommet et congrès annuel de l AICC à Deerhurst. Contrats de construction: vente de contrats de l AICC et du CCDC et participation, en tant que l un de ses membres fondateurs, aux travaux du Comité canadien des documents de construction (CCDC) qui offre des documents de construction types à l industrie canadienne de la conception et de la construction. Mise à jour du Document 31 de l AICC: établissement d un groupe de travail spécial de l AICC pour mettre à jour le Document 31 - qui est le contrat type entre le client et l ingénieur - dont la dernière mise à jour remontait à De gauche à droite: David Raymond, président de l ACEC-US; Garry Bolton, président du conseil de l AICC pour ; Richard Kell, président de la FIDIC; Allen Williams, président du conseil de l AICC pour ; William Howard, président du conseil de l ACEC-US pour ; Claude Paul Boivin, président de l AICC. Normes de pratique de commerce international: participation aux travaux de la FIDIC en vue du développement de politiques et de normes de pratique de commerce international comme la gestion de l intégrité et le renforcement des capacités, avec la publication, cette année, d un contrat représentatif type. Congrès de la FIDIC 2008 à Québec: représentations réussies auprès de la FIDIC pour la tenue, à Québec, de sa conférence 2008 à Québec qui sera organisée en participation avec l Association des ingénieurs conseils du Québec. 8 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

10 Annual Report Rapport annuel PRIX ET PUBLICATIONS Prix canadiens du génie-conseil: organisation de la cérémonie des Prix canadiens du génie-conseil 2004 à Ottawa. Sur les 60 projets soumis pour le concours, 11 prix ont été décernés, incluant le prestigieux Prix Schreyer. Pour la deuxième fois, la cérémonie incluait les clients comme co-récipiendaires des prix. Le Prix Beaubien: présentation du Prix Beaubien, la plus haute marque de reconnaissance décernée pour l œuvre d une vie et une contribution remarquable à l industrie du génie-conseil et à l association. Pour 2004, le Prix Beaubien a été décerné à M. Benno E. Novak, P.Eng., de l Alberta. Chronique de l AICC dans le magazine Canadian Consulting Engineer: publication d une chronique de quatre pages dans CCE Magazine qui rejoint une grande partie de l auditoire cible de la stratégie de l AICC. La chronique comprend un message du président du Conseil de l AICC et traite des enjeux courants de l AICC et de l industrie. Communiqué de l AICC: publication du Communiqué mensuel qui traite des programmes, des positions et des activités de l AICC. Le Communiqué est transmis à plus de représentants des firmes membres. Deux nouvelles publications de l AICC: Concept, un bulletin trimestriel à l intention des députés fédéraux pour appuyer les efforts de défense des politiques publiques de l AICC, et Perspectives en génie, un magazine illustré ciblant les auditoires prioritaires de l AICC: décideurs, leaders d opinion et le milieu du génie. Bases de données harmonisées: augmentation d une base de données sur les membres qui regroupera six associations. Cette base de données permettra de coordonner les renseignements sur les membres entre les organisations membres et le bureau national, ce qui permettra de fournir des informations plus précises aux acheteurs de services de génie-conseil et au grand public. LA COMMUNAUTÉ CANADIENNE DU GÉNIE L AICC maintient des liens étroits avec divers groupes d ingénierie au Canada, particulièrement à titre de membre de l organisme Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire qui a été fondé par les quatre organisations nationales d ingénieurs, soit l AICC, le Conseil canadien des ingénieurs (CCI), l Institut canadien des ingénieurs (ICI) et l Académie canadienne du génie. Ce groupe a élaboré des stratégies et des messages communs pour promouvoir les investissements, par le gouvernement fédéral, qui s attaqueront au déficit d infrastructure du Canada qui s élève à 60 milliards de dollars. L AICC maintient aussi d excellents liens de collaboration avec ses 11 organisations membres. Les présidents des conseils d administration de l AICC et des organisations membres se réunissent trois fois par an pour discuter de questions communes. Les directeurs généraux des associations se réunissent aussi pour échanger des idées et coordonner des programmes d intérêt commun. L INDUSTRIE CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION M. Benno E. Novak, P.Eng., récipiendaire du Prix Beaubien L AICC entretient aussi des relations très positives avec d autres groupes de l industrie de la construction au Canada. L AICC est membre du Comité consultatif de l industrie de la construction (CCIC) qui rassemble les quatre associations représentant les architectes, les entrepreneurs, les rédacteurs de devis et les ingénieurs conseils. Le CCIC coordonne le travail du Comité canadien des documents de construction (CCDC) qui prépare des contrats types, des formulaires et des guides. L AICC participe également avec ses partenaires de l industrie de la construction à l organisation d une réception annuelle sur la Colline du Parlement qui vise à sensibiliser les élus aux enjeux des industries de la construction et de la conception. 9

11 L INDUSTRIE ADOPTE UNE POSITION COMMUNE SUR LA SBC L AICC et ses onze organisations membres ont convenu d une position commune sur la sélection basée sur les compétences (SBC). Un énoncé de politique des 12 associations d ingénieurs-conseils du Canada LA SÉLECTION BASÉE SUR LES COMPÉTENCES (SBC): UNE ASSURANCE DE LA VALEUR ET DE LA QUALITÉ DES SERVICES D INGÉNIERIE Les services d ingénierie sont un investissement dans notre qualité de vie Les firmes de génie-conseil procurent un vaste éventail des services requis pour répondre aux besoins croissants en matière d alimentation, d eau salubre, d assainissement, de logement, de services de santé, de transport et d énergie. Ces services comprennent la planification, la conception, la construction, l inspection et la gestion de notre infrastructure. Les firmes canadiennes de génie-conseil apportent une contribution vitale à notre qualité de vie économique et sociale tout en préservant les ressources naturelles d une planète dont la population ne cesse de croître. Ce sont les services d ingénierie qui aident à assurer le meilleur rendement de nos investissements en infrastructure. La sélection basée sur les compétences procure un meilleur service et une valeur accrue La sélection d une firme de génie-conseil est un investissement dans l avenir. La sélection de la firme la plus appropriée est l une des décisions les plus importantes dans la mise en oeuvre d un projet d infrastructure. Le succès de tout projet repose sur l obtention de la meilleure expertise en génie pour un projet donné. Pour que les utilisateurs de services d ingénierie bénéficient de l expertise, des connaissances, de l innovation et de la technologie optimales, les 12 associations d ingénieurs-conseils du Canada recommandent expressément la sélection basée sur les compétences (SBC) comme la manière la plus responsable de choisir une firme d ingénierie. L ingénierie étant une profession réglementée et non une marchandise, les 12 associations adoptent aussi une position ferme contre la sélection basée sur le prix. Bien que les projets octroyés au plus bas soumissionnaire peuvent procurer certaines économiques au stade de la conception, ce mode d octroi peut souvent entraîner des coûts de construction sensiblement plus élevés, un plus grand nombre d ordres de changement, ainsi que des coûts d entretien et d exploitation plus élevés sur la durée du vie utile du projet. La SBC: une méthode éprouvée La SBC est un processus de sélection transparent et concurrentiel qui met en valeur la compétence, la créativité et l expérience, assurant ainsi qualité et valeur pour le client. Avec la SBC, le client évalue et classe les firmes de génie-conseil selon leurs compétences techniques, leur capacité de gérer efficacement un projet, leur expérience sur des projets semblables, les ressources qu elles affecteront au projet, la connaissance de la région ou du lieu du projet, l indépendance processionnelle et l intégrité. Le choix est strictement fondé sur ces critères; la portée, l échéancier et des honoraires appropriés sont ensuite négociés avec la firme la mieux classée. Si le propriétaire et la firme ne parviennent pas à s entendre sur la portée et le prix des services, le propriétaire peut alors négocier avec la prochaine firme la mieux classée. Les clients peuvent ainsi choisir la bonne firme, pour le bon projet et à un prix approprié. La SBC procure des économies Les services d une firme de génie-conseil représentent le facteur le plus important dans la détermination du coût du cycle de vie d un projet. Le coût des services d ingénierie représente typiquement 1 % du coût total du cycle de vie d un projet (incluant le coût d investissement ainsi que les coûts d exploitation et d entretien). Le client bénéficie également de la meilleure occasion de gérer et même de réduire les 99 % restants du coût du cycle de vie du projet ainsi que d améliorer sa rentabilité et sa durée de vie utile. Les 10 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

12 Annual Report Rapport annuel économies à long terme que l on réalise en donnant priorité à la qualité l emportent sur les économies à court terme que l on croit faire en confiant un projet au plus bas soumissionnaire. La SBC est idéale pour les marchés publics Pour les contribuables, la SBC représente une économie tout en assurant des concepts à la fois sécuritaires et de grande qualité. Avec la SBC, les contribuables bénéficient des meilleurs services de génie qui soient à l intérieur des budgets disponibles. Dans un processus de sélection basé sur le prix, des économies à long terme considérables et la durabilité du projet sont sacrifiés en faveur d économies à court terme relativement petites. De plus, la SBC assure un processus clair, systématique et conséquent pour la sélection de firmes de génie, tout en garantissant un degré d imputabilité élevé en exigeant la tenue d un dossier de sélection transparent. Le plus important, c est que la SBC requiert que les honoraires négociés avec la firme de génie correspondent à une portée de services et à des résultats livrables convenus par les deux parties. La SBC fait loi aux États-Unis La SBC a connu un tel succès aux États-Unis que ses principes ont été promulgués en une loi fédérale qui a été adoptée par 44 états et des centaines de gouvernements locaux. La SBC est un facteur clé ayant permis aux États-Unis de réhabiliter son infrastructure et de revitaliser ses centres urbains au cours des 30 dernières années. À la lumière de ce qui précède, les associations énumérées ci-après enjoignent tous les clients et utilisateurs de services d ingénierie à investir dans une infrastructure fiable et rentable en adoptant la sélection basée sur les compétences comme la méthode préférée de retenir des services d ingénierie. Consulting Engineers of Alberta Consulting Engineers of British Columbia Consulting Engineers of Manitoba Ingénieurs-conseils du Nouveau-Brunswick Consulting Engineers of Newfoundland and Labrador Consulting Engineers of the Northwest Territories Consulting Engineers of Nova Scotia Consulting Engineers of Ontario Association des ingénieurs-conseils du Québec Consulting Engineers of Saskatchewan Consulting Engineers of Yukon Association of Consulting Engineers of Canada L importance de la sélection basée sur les compétences Coûts d'ingénierie 1 à 2 % du coût total Coûts de construction 6 à 18 % du coût total Coûts d'entretien et d'exploitation 80 à 93 % du coût total Coût moyen du cycle de vie d'un projet 11

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité L infrastructure: Un investissement dans la prospérité John Gamble, CET, P.Eng. FMI/PSMW 2014 Charlottetown, Î.-P.-É Le 27 mai 2014 Synopsis L AFIC Qu est-ce que l infrastructure et pourquoi est-elle importante?

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Note de service Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Dest. : Exp. : Chambres de commerce membres Pat Horgan, président du comité des

Plus en détail

Biens immobiliers 1 EP008-112560/A DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS RAPPORT SOMMAIRE FINAL

Biens immobiliers 1 EP008-112560/A DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS RAPPORT SOMMAIRE FINAL Biens immobiliers 1 EP008-112560/A DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS RAPPORT SOMMAIRE FINAL Demande de renseignements - Rapport sommaire final La demande de renseignement (DDR) et les séances de consultation avaient

Plus en détail

PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR :

PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR : PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR : L ASSOCIATION DES INDUSTRIES DE L AUTOMOBILE DU CANADA 1272 RUE WELLINGTON OUEST OTTAWA (ON) K1Y 3A7 Les renseignements présentés dans cette publication ont été recueillis

Plus en détail

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence entre l Association des architectes paysagistes du Canada et les associations provinciales d architecture de paysage suivantes

Plus en détail

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679 OTTAWA DIFFUSION IMMÉDIATE LES CHEFS D ENTREPRISE DU CANADA RÉCLAMENT UNE ACTION VIGOUREUSE POUR S ATTAQUER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES, FAVORISER L INNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET RENFORCER LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

SOMMAIRE MESSAGE DU PRÉSIDENT... 3 RAPPORT DES AUDITEURS... 5 CERTIFICAT DE L ACTUAIRE... 6 ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉSUMÉ DU BILAN...

SOMMAIRE MESSAGE DU PRÉSIDENT... 3 RAPPORT DES AUDITEURS... 5 CERTIFICAT DE L ACTUAIRE... 6 ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉSUMÉ DU BILAN... RAPPORT ANNUEL 2010 FONDS D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC 740 RUE MAURICE, BUREAU 310, MONTRÉAL (QUÉBEC) H3C 1L5 TÉL. : (514) 842-4979 1-800-842-4979

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

Se hisser parmi les meilleures organisations

Se hisser parmi les meilleures organisations Se hisser parmi les meilleures organisations Retour sur les lauréats de 2008 Depuis dix ans, les Grands Prix québécois de la qualité soulignent, au terme d un processus rigoureux fondé sur un système de

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

R A P P O R T 2 0 1 1 A N N U E L 2 0 1 2

R A P P O R T 2 0 1 1 A N N U E L 2 0 1 2 RAPPORT ANNUEL 2011 201 2 MOT DU PRÉSIDENT La Fondation de l Ordre des ingénieurs du Québec remet son premier rapport annuel, au terme d une première année complète d activité. Dès la création de la Fondation

Plus en détail

Plan financier à long terme

Plan financier à long terme Plan financier à long terme Notes biographiques Les membres du Comité sur le plan financier à long terme sont : Melina Spadafora, directrice principale, Affaires bancaires, gouvernements et secteur public,

Plus en détail

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 Rapport de l auditeur indépendant sur les états financiers résumés Au Conseil de l'ordre des infirmières et

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Avis légal aux titulaires de police de Canada-Vie

Avis légal aux titulaires de police de Canada-Vie C A N A DA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL No. : 500-06-000051-975 (Recours collectif) C O U R S U P É R I E U R E MATTHEW COPE Requérant c. LA COMPAGNIE D ASSURANCE DU CANADA SUR LA VIE Intimée

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Le 31 janvier 2008 Depuis 1901 Since 1901 24, rue Clarence Ottawa

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Rapport semestriel du Sous comité des dirigeants principaux de l information

Rapport semestriel du Sous comité des dirigeants principaux de l information Rapport semestriel du Sous comité des dirigeants principaux de l information sur la protection de l information (SCDPI) présenté au Conseil des dirigeants principaux de l information du secteur public

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Coordonnées de l administrateur SEDI

Coordonnées de l administrateur SEDI Coordonnées de l administrateur SEDI Pour des problèmes techniques tels que : réinitialisation du mot de passe réinitialisation de la clé d accès messages d erreur Pour des questions ayant trait à l inscription

Plus en détail

ÉNONCÉ D'ACTION SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES des recteurs d'universités et de collèges POUR LE CANADA

ÉNONCÉ D'ACTION SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES des recteurs d'universités et de collèges POUR LE CANADA ÉNONCÉ D'ACTION SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES des recteurs d'universités et de collèges POUR LE CANADA N ous, les recteurs d'universités et de collèges soussignés, nous préoccupons des changements climatiques

Plus en détail

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier INSCRIPTION À L ACTIF DES COÛTS D EMPRUNT MAI 2015 Contexte Il arrive que les sociétés minières doivent contracter des emprunts considérables

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014

BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 BUREAU CANADIEN D AGRÉMENT EN FORESTERIE RAPPORT ANNUEL, 2014 Le Bureau canadien d agrément en foresterie (BCAF) est responsable de l évaluation des programmes universitaires de foresterie au Canada afin

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA RECOMMANDATIONS VISANT LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE : 2004-2005 Au Canada, la production d énergie est sur le point d entrer

Plus en détail

Distinctions et classements

Distinctions et classements Distinctions et classements Satisfaire ses clients est la priorité de CGI. Grâce à une approche cohérente, disciplinée et responsable en matière de prestation de services, CGI réalise ses projets dans

Plus en détail

Lettre à l honorable James F. Flaherty Ministre des Finances

Lettre à l honorable James F. Flaherty Ministre des Finances Lettre à l honorable James F. Flaherty Ministre des Finances De Diverses organisations adossant un système de paiements compétitif, innovateur et sain au Canada 1 Lettre à l honorable James F. Flaherty

Plus en détail

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

Western Innovation Forum 2015

Western Innovation Forum 2015 Western Innovation Forum 2015 April 16 17, 2015 Fairmont Hotel Vancouver 900 West Georgia St, Vancouver, BC April 16, 2015 8:00 9:00 Registration Innovation Marketplace 9:00 9:30 Panel 1: 9:30 10:30 The

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA

STEPHANE DODIER, M.B.A. Sommaire. Compétences. Formation académique 514-608- 5865. sdodier@stephanedodier.com. Stephane Dodier MBA STEPHANE DODIER, M.B.A. 514-608-5865 Sommaire J occupe le poste de Vice-Président Exécutif pour Optimum informatique, une firme de servicesconseils informatique appartenant au Groupe financier Optimum.

Plus en détail

Communiqué de presse 29 octobre 2012 Excellence Canada Les récipiendaires des Prix Canada pour l excellence sont annoncés

Communiqué de presse 29 octobre 2012 Excellence Canada Les récipiendaires des Prix Canada pour l excellence sont annoncés Communiqué de presse 29 octobre 2012 Excellence Canada Les récipiendaires des Prix Canada pour l excellence sont annoncés TORONTO Excellence Canada a le plaisir d'annoncer que 29 organisations canadiennes

Plus en détail

Nos services de traduction Qualité. Rapidité. Professionnalisme.

Nos services de traduction Qualité. Rapidité. Professionnalisme. Nos services de traduction Qualité. Rapidité. Professionnalisme. Services linguistiques Cette page a été intentionnellement laissée en blanc 1. Notre portrait 2. Nos services 3. Notre expertise 4. Nos

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

Accord de libre circulation au Québec

Accord de libre circulation au Québec Accord de libre circulation au Québec Le 15 octobre 2009 Winnipeg (Manitoba) Introduction FÉDÉRATION DES ORDRES PROFESSIONNELS DE JURISTES DU CANADA Le présent accord a pour objectif d étendre la portée

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton

CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton CENTRE DE TRADUCTION ET DE TERMINOLOGIE JURIDIQUES (CTTJ) Faculté de droit Université de Moncton, campus de Moncton RAPPORT ANNUEL au 30 avril 2006 PRÉSENTÉ AU SÉNAT ACADÉMIQUE Téléphone : (506) 858-4145

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007 SOGC Junior Members Committee Online Elective Catalogue 2006 2007 UPDATED MAY 2006 THIS DOCUMENT CAN ALSO BE FOUND AT: WWW.SOGC.ORG IN THE JUNIOR MEMBERS SECTION Online Elective Catalogue Page 1 of 18

Plus en détail

Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario

Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario 1 Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario Ré-aménagement des plaines LeBreton (Plaine LeBreton et place des évènements

Plus en détail

Dossier de presse 29 août 2008

Dossier de presse 29 août 2008 Dossier de presse 29 août 2008 a rogers investment Contenu du dossier Foresite, l immobilier différemment 3 Une nouvelle entité 4 Les activités de Foresite 5 La structure 6 Les actifs de Foresite 7 L équipe

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 COMPTABILITÉ 101 Les processus de l'exercice comptable de la fonction publique en abordant: - Le cycle des rapports

Plus en détail

Rowing Canada Aviron RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Conférence téléphonique Mercredi 18 février 2015 17h 30 (HNP) / 20h 30 (HNE)

Rowing Canada Aviron RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Conférence téléphonique Mercredi 18 février 2015 17h 30 (HNP) / 20h 30 (HNE) www.rowingcanada.org Participants : Michael Walker, président Brian Lamb, directeur (Trésorier) Carol Purcer, directeur provincial Debbie Sage, directrice Joel Finlay, directeur Jon Beare, directeur pour

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY

CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY Page 1 CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY DENIS TANGUAY Directeur général Association québécoise pour la maîtrise de l énergie (AQME) Adresse: 934, rue Ste-Catherine Est Bureau 220 Montréal (Qué.) H2L 2E9

Plus en détail

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SYNTHÈSE HISTORIQUE DU VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 Par Jacques Guilmain (Membre de l'association des employés retraités de la ville de Montréal et membre du conseil d'administration

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Assemblée publique annuelle

Assemblée publique annuelle Assemblée publique annuelle Par Paul Cantor, président du Conseil Gordon J. Fyfe, président et chef de la direction Ottawa, le 28 octobre 2010 Paul Cantor Président du Conseil 2 Gordon J. Fyfe Président

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

CONSEIL DES COMMISSAIRES

CONSEIL DES COMMISSAIRES PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE LA SEIGNEURIE-DES-MILLE-ÎLES CONSEIL DES COMMISSAIRES Séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles tenue

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

Les gestionnaires d actifs Actions

Les gestionnaires d actifs Actions Les gestionnaires d actifs Actions La réussite d Investissements Standard Life inc. repose sur une recherche méticuleuse et une approche rigoureuse axée sur le travail d équipe. Dans le cas des fonds à

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 TABLE DES MATIÈRES L environnement de marché Notre organisation Nos services Notre approche de gestion Notre modèle d affaires Gestion de l

Plus en détail

LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN

LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN LÀ OÙ INDÉPENDANCE ET INTÉGRITÉ MARCHENT MAIN DANS LA MAIN CONSEIL INDÉPENDANT COURTIER MULTIDISCIPLINAIRE GESTION DE PATRIMOINE UNIVERSITY IMAGINEZ VOTRE PARTENAIRE D AFFAIRES À VOTRE IMAGE Présent d

Plus en détail

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a Avril 2014 Mark Schrutt, directeur des services et applications

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Le 4 juillet 2011 Mise en contexte En 2010, une trentaine d institutions

Plus en détail

Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation

Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation L Avis de motion de voies et moyens (AMVM) déposé à la

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

LE QUARTIER DE L INNOVATION

LE QUARTIER DE L INNOVATION LE QUARTIER DE L INNOVATION Un écosystème d innovation au cœur de Montréal Août 2015 Qu est ce que le QUARTIER DE L INNOVATION? Le QI est un «Laboratoire Vivant» situé dans un quartier historique du Sud-

Plus en détail

Mémoire adressé à l Honorable John H. Gomery, J.C.S. en sa qualité de Commissaire

Mémoire adressé à l Honorable John H. Gomery, J.C.S. en sa qualité de Commissaire Mémoire adressé à l Honorable John H. Gomery, J.C.S. en sa qualité de Commissaire Par l Association des agences de publicité du Québec et l Institut des communications et de la publicité Le 25 octobre

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Conformément à la Loi sur l Office national de l'énergie, S.R.C. 1985, c. N-7 et au Règlement de l Office national de l énergie

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012

Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012 Véhicules du gouvernement Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012 Maximes «No man hath endurance, as he that selleth insurance» -Anon 2 Notre

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur des produits de consommation Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires pourrait avoir des répercussions

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3 Alberta Afin de bénéficier de la couverture en matière de soins de santé de l Alberta, le résident doit demeurer physiquement en Alberta pendant au moins 183 jours au cours d une période de douze mois

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Membres du Conseil consultatif des pensions - Biographies (juin 2015)

Membres du Conseil consultatif des pensions - Biographies (juin 2015) Membres du Conseil consultatif des pensions - Biographies (juin 2015) Le Conseil consultatif des pensions se compose de 17 membres 5 membres représentent Postes Canada 4 membres sont élus 8 membres représentent

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.6. Placements. .. 5 décembre 2008 - Vol. 5, n 48 164

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.6. Placements. .. 5 décembre 2008 - Vol. 5, n 48 164 6.6 Placements.. 5 décembre 2008 - Vol. 5, n 48 164 6.6 PLACEMENTS 6.6.1 Visas de prospectus 6.6.1.1 Prospectus provisoires Le tableau suivant dresse la liste des émetteurs qui ont déposé un prospectus

Plus en détail

Assemblée annuelle des actionnaires de la Banque CIBC Le jeudi 24 avril 2014

Assemblée annuelle des actionnaires de la Banque CIBC Le jeudi 24 avril 2014 Procès-verbal de la cent quarante septième assemblée annuelle des actionnaires de la Banque Canadienne Impériale de Commerce tenue au Fairmont L e Reine Elizabeth, Montréal, Québec, le 24 avril 2014. M.

Plus en détail

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 novembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/ MERCI À NOS PARTENAIRES : Fonds d assurance Conrad Leblanc Chaire d'assurance et de services financiers L'Industrielle Alliance Chaire RBC en innovations financières Département de finance et assurance

Plus en détail