Rapport Annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2004-2005. Rapport Annuel"

Transcription

1 Rapport Annuel

2 index Rapport du Président du Conseil 2 Rapport du Président 4 L année en revue 5 Rapport des vérificateurs sur les états financiers sommaires 12 États financiers condensés vérifiés 13 Conseil d administration A-1 Organisations Membres A-1 Anciens Présidents A-2 Personnel de l AICC A-2 Comités de l AICC A-3 Membres de l AICC A-8

3 Rapport du Président du Conseil Une autre bonne année pour notre industrie L exercice qui se termine fut une autre bonne année pour l industrie canadienne du génie-conseil et pour notre association nationale. Nos firmes membres de toutes les régions du pays rapportent avoir été très occupées au cours des 12 derniers mois. Pour la deuxième année consécutive, le Canada se classe troisième au monde en termes d exportation de services d ingénierie. Le gouvernement fédéral a gardé sa promesse d affecter des fonds supplémentaires aux infrastructures municipales, et a d ailleurs mis en place les mécanismes requis pour aller de l avant. Ces nouvelles initiatives gouvernementales favoriseront le climat commercial et bénéficieront aux firmes membres à court et à moyen termes. Notre image: nouvelles initiatives de l AICC «L année a été marquée par une série d initiatives à la fois nouvelles et innovatrices» Pour l AICC, l année a été marquée par une série d initiatives à la fois nouvelles et innovatrices qui ont ajouté à la valeur des activités régulières de l association. Au plan de l image de l industrie, 2004 a vu le lancement de deux nouvelles publications de l AICC - Perspectives en génie et Concept - qui s adressent directement aux auditoires cibles de l industrie, soit les décideurs et les leaders d opinion. Perspectives en génie est un magazine à papier glacé qui traite des priorités courantes de l association, tandis que Concept est un bulletin trimestriel qui est distribué au cabinet fédéral ainsi qu à tous les députés et sénateurs. L an dernier, la formation des Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire, un organisme qui rassemble quatre organisations d ingénierie nationales ayant pour mission de promouvoir les investissements dans l infrastructure, contribuera également à élever le profil des ingénieurs-conseils dans notre pays. La SBC: une priorité Quant à la première priorité de l AICC, soit la sélection basée sur les compétences (SBC), nous avons beaucoup accompli au cours de la dernière année. En plus d avoir finalement adopté un énoncé de position commun, l AICC et ses organisations membres ont aussi élaboré et mis en oeuvre une stratégie de promotion intégrée de la SBC. Nous sommes fiers de dire que toute notre industrie fait front commun sur cette importante question. Je profite de cette occasion pour remercier tous les membres du Groupe de travail sur la SBC de l AICC qui est dirigé par John Gamble, P.Eng., président de la Consulting Engineers of Ontario (CEO), pour leur travail assidu et leur engagement formidable envers cette cause. 2 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

4 Annual Report Rapport annuel Une industrie unie Non seulement les organisations membres et l AICC se sont-elles ralliées sur la SBC, nos associations nationale et provinciales collaborent aussi sur plusieurs autres fronts. Les présidents des conseils de nos organisations membres se réunissent maintenant sur une base régulière avec les dirigeants de l AICC, tout comme le font les directeurs généraux de ces organisations. De plus, six des associations oeuvrent à la création d une base de données des membres harmonisée. En tant que président du Conseil de l AICC, j ai fait le tour du pays pour rencontrer les dirigeants de nos organisations membres et nos collègues de l industrie pour renforcer encore davantage nos relations de travail. Enfin, notre association a affiché un excellent rendement financier. En effet, l AICC a bénéficié d un surplus d exploitation en concentrant ses efforts sur les priorités, en contrôlant les dépenses et en générant de nouveaux revenus. Grâce aux surplus accumulés, l AICC a pu atteindre son niveau de réserve cible. Du côté du personnel de l AICC, il me fait particulièrement plaisir de souligner que tous les membres de l équipe sont très compétents et dévoués et qu ils s acquittent de leurs tâches avec une grande efficacité et dans les meilleurs intérêts de notre industrie. Le président du conseil de l AICC, Allen Williams, P.Eng., aux commandes de son avion lors d une tournée de visites des organisations membres, avec le président de l AICC, Claude Paul Boivin, dans le siège du co-pilote. Allen Williams, P.Eng. Président du Conseil 3

5 Rapport du Président La voix nationale de l industrie Alors que nos firmes membres rapportent des carnets de commandes très chargés ces 12 derniers mois - certaines affirment même qu elles n ont jamais été aussi occupées - l AICC a également été très active avec plusieurs nouvelles initiatives et une visibilité considérablement accrue auprès de clients du secteur public et de dirigeants politiques. Plus précisément, l AICC a présenté une série de mémoires aux parlementaires, et lancé deux nouvelles publications qui s adressent directement aux décideurs et aux leaders d opinion qui sont les auditoires cibles de l association. Les mémoires que l AICC a présentés aux députés et aux sénateurs traitent de sujets aussi variés que le budget fédéral, la sélection basée sur les compétences (SBC), la coopération internationale, la «décanadianisation» de l aide canadienne, le programme de gestion des habitats du ministère des Pêches et des Océans, les nouvelles politiques d approvisionnement proposées du gouvernement fédéral, et même l enquête Gomery. L AICC a également rencontré des ministres et des hauts fonctionnaires pour leur faire part des positions de l AICC et pour entretenir ses relations de travail avec eux. Les deux nouvelles publications de l AICC sont Perspectives en génie, un magazine à papier glacé qui traite des priorités courantes de l association, et Concept, un bulletin trimestriel qui est adressé au cabinet fédéral ainsi qu à tous les députés et sénateurs. Ces deux nouvelles publications contribueront grandement à hausser l image des ingénieurs-conseils en soulignant les contributions de l industrie à la société et en faisant connaître ses positions et ses vues sur les questions d actualité. «L action la plus importante cette année fut l adoption d un énoncé de position commun sur la SBC» L action la plus importante de l AICC et de ses 11 organisations membres cette année fut l adoption d un énoncé de position commun sur la sélection basée sur les compétences (SBC). L industrie se prononcera dorénavant d une voix unie avec un message commun sur cette grande priorité de l industrie du génie-conseil. Une association animée par des priorités Le but ultime de l AICC est «d aider ses firmes membres à mieux réussir». Pour ce faire, l association a identifié une série de priorités bien cernées et a établi un ensemble de stratégies et de plans d action bien définis. Ces priorités et stratégies animent les programmes et les activités de l association. Au plan de l image, par exemple, l AICC a clairement précisé ses auditoires cibles, les plus importants étant les décideurs qui retiennent les services d ingénieurs conseils et les leaders qui influencent ces décideurs. Au plan des relations avec le gouvernement, l association a articulé les positions de l industrie sur diverses questions d actualité et a mis en place des moyens et des plans d action très spécifiques pour faire entendre ses messages sur les politiques publiques. L AICC a aussi défini des priorités et des stratégies pour ses activités internationales, ses programmes sur les pratiques de commerce, ainsi que les relations avec les clients. Ces diverses stratégies permettent à l AICC de bien cibler ses efforts, d organiser ses actions efficacement et de mobiliser ses ressources judicieusement. Pour terminer, je tiens à exprimer mon appréciation la plus sincère à note président du Conseil, M. Allen Williams, P.Eng., pour son leadership, ses idées et son soutien. Je remercie aussi tout particulièrement les membres de l équipe de l AICC pour leur dévouement impressionnant et leur travail assidu. Claude Paul Boivin Président 4 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

6 larevue Annual Report Rapport annuel année revuede l L INDUSTRIE - LES SERVICES D INGÉNIERIE: INVESTISSEMENT DANS NOTRE QUALITÉ DE VIE L industrie canadienne du génie-conseil est un chef de file mondial dans la prestation de services de qualité qui contribuent au développement économique du Canada ainsi qu à la sécurité et au bien-être de ses citoyens. Les firmes de génie-conseil procurent un vaste éventail des services requis pour répondre aux besoins sans cesse croissants en matière d alimentation, d eau salubre, d assainissement, de logement, de services de santé, de transport et d énergie. L industrie du génie-conseil est importante pour le Canada. L an dernier, les firmes membres de l AICC ont généré plus de 10 milliards de dollars de revenus et employé Canadiens. Collectivement, nos firmes canadiennes se classent troisième au monde en termes de revenus d exportation de services d ingénierie. De plus, les firmes membres de l AICC participent d une manière ou d une autre à pratiquement tous les projets d infrastructure du pays. LES GRANDS ENJEUX DE L INDUSTRIE À l heure actuelle, l industrie du génie-conseil se penche sur trois grands enjeux: Infrastructure: Compte tenu du déficit d infrastructure accumulé de 60 milliards de dollars, un déficit qui croît à un rythme de 2 milliards par an, l AICC recommande l établissement d une Table ronde nationale sur l infrastructure qui rassemblera des parties intéressées des secteurs public et privé, incluant des ingénieursconseils, afin de développer un plan d infrastructure national détaillé et d assurer un financement stable pour mettre le plan en oeuvre. Mode d acquisition de services d ingénierie: Afin d assurer qualité et valeur dans le développement d infrastructures durables tout en procurant des économies importantes sur le coût de leur cycle de vie, l AICC recommande que le gouvernement maintienne ses politiques actuelles d impartition de services d ingénierie et d architecture et qu il adopte une législation exigeant l utilisation de la sélection basée sur les compétences (SBC) pour les contrats octroyés par le gouvernement fédéral. Coopération internationale: Pour voir aux besoins prioritaires des pays en voie de développement tels que spécifiquement exprimés par leurs dirigeants, l AICC recommande que le gouvernement restaure l équilibre du portefeuille de coopération internationale du Canada en rétablissant le financement d investissements en infrastructures durables dans les pays en voie de développement. L AICC recommande aussi que le gouvernement continue d utiliser le talent et les ressources des Canadiens pour appuyer les objectifs de coopération internationale du Canada afin d assurer une efficacité et une imputabilité accrues, ainsi qu une une présence canadienne plus marquée sur la scène internationale. 5

7 LA MISSION DE L AICC L Association des ingénieurs conseils du Canada a pour mission de «promouvoir et protéger les intérêts de l industrie canadienne du génie-conseil au pays et à l étranger.» L AICC est la voix nationale de l industrie du génie-conseil au Canada. Ses 584 firmes membres contribuent à tous les aspects des grands projets de développement de notre pays. Les ingénieurs-conseils représentent le plus haut calibre de professionnels dans les secteurs de la construction et participent à pratiquement tous les projets d infrastructure du pays. L AICC a clairement identifié ses cinq priorités et ses trois secteurs d intervention cibles: Priorités de l AICC: L image La rémunération Les pratiques commerciales Le lobbying Les tendances Secteurs d intervention: 1. L impartition 2. La sélection basée sur les compétences 3. Le rôle stratégique des ingénieurs-conseils L AICC en FAITS SAILLANTS DES ACTIVITÉS DE L AICC AU COURS DES DOUZE DERNIERS MOIS LA SÉLECTION BASÉE SUR LES COMPÉTENCES (SBC) L une des premières priorités de l AICC au cours de la dernière année fut la promotion de la sélection basée sur les compétences (SBC). Groupe de travail national sur la SBC: établissement d un groupe de travail national sur la sélection basée sur les compétences ayant pour mandat de définir la SBC et d élaborer une série de stratégies de promotion. Position commune sur la SBC: élaboration et adoption, par l AICC et toutes ses organisations membres, d un énoncé de position commun sur la SBC qui sert à la définition et la promotion de la SBC à travers le pays et auprès des clients internationaux. Stratégie de promotion de la SBC: élaboration et mise en oeuvre d une stratégie intégrée de promotion de la SBC. Deux présentations PowerPoint: dans le cadre de la stratégie SBC, préparation de deux présentations PowerPoint distinctes, l une servant d introduction et l autre présentant des arguments politiques, ainsi que des notes d allocution et des messages communs qui peuvent être employés par les associations d ingénieurs-conseils et les firmes membres de l AICC dans leurs initiatives de promotion de la SBC. Mémoire à la Chambre des communes: présentation d un mémoire écrit et d une présentation orale lors des consultations pré-budgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, dont un chapitre spécifique accompagné de recommandations sur la SBC. Représentations auprès du Groupe de travail du secrétaire parlementaire chargé de l examen des achats de l ensemble du gouvernement: présentation d un mémoire écrit et rencontre avec le groupe de travail. Représentation auprès de la Commission d enquête Gomery: présentation d un mémoire sur les avantages de la SBC et rédaction d un éditorial de journal. Représentations auprès du Conseil canadien des ingénieurs (CCI): représentations auprès du CCI en vue de l adoption d un énoncé de position appuyant les principes de la SBC. 6 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

8 Représentations auprès du Conseil canadien des marchés publics (CCMP): présentation de l AICC sur les avantages de la SBC lors de la réunion de Vancouver du Conseil canadien des marchés publics qui représente les gestionnaires cadres des marchés publics au Canada. Article de fond dans Perspectives en génie: publication d un article intitulé «La SBC: pour bâtir une nation solide» dans la nouvelle revue de l AICC: Perspectives en génie. Centre de ressources: création, au bureau national de l AICC, d un centre de ressources/bibliothèque virtuelle offrant de la documentation, du matériel promotionnel et des informations sur la SBC. Annual Report Rapport annuel RELATIONS AVEC LE GOUVERNEMENT L un des principaux rôles de l AICC est de représenter, de promouvoir et de défendre les intérêts de l industrie du génie-conseil auprès du gouvernement fédéral. Au cours des douze derniers mois, l AICC a entrepris, au nom des firmes membres, une série d initiatives qui comprennent: Perspectives en génie présente une revue annuelle des enjeux de l industrie Un mémoire au Comité des finances de la Chambre des communes: mémoire écrit et présentation orale lors des consultations pré-budgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Comme résultat, le Comité permanent a inclus deux des trois recommandations de l AICC dans son rapport final à la Chambre des communes. Mémoires aux Comités des affaires étrangères de la Chambre et du Sénat: présentation de mémoires aux comités permanents des affaires étrangères de la Chambre et du Sénat enjoignant l ACDI à rétablir le financement de projets d infrastructures durables et à augmenter le financement de programmes du secteur privé. Mémoire à Pêches et Océans Canada: présentation d un mémoire au ministère des Pêches et des Océans sur les interprétations divergentes des politiques du ministère au niveau local puisque ces divergences freinent des projets de développement économique importants. Mémoire à la Commission d enquête Gomery: correspondance officielle avec la Commission d enquête Gomery pour promouvoir le concept de la SBC dans la sélection de firmes de génie-conseil. Cette démarche avait pour but de faire une distinction claire entre l achat de services de publicité, par exemple, et l achat de services d ingénierie lorsqu il est question de santé et de sécurité publiques. Rencontre avec le ministre de l Infrastructure Rencontre avec le ministre de l Infrastructure pour promouvoir l élaboration d un plan d infrastructure national et l établissement d une table ronde nationale sur l infrastructure à laquelle participeraient les ingénieurs-conseils. Rencontre avec des hauts fonctionnaires de l ACDI: rencontre avec la ministre de la Coopération internationale et de hauts fonctionnaires de l ACDI dans le but d accroître la participation canadienne aux projets de développement et d infrastructure ainsi que les investissements dans l infrastructure. Bulletin à l intention des parlementaires: lancement de Concept, un bulletin trimestriel à l intention des parlementaires pour appuyer les efforts de défense des politiques publiques de l AICC. Concept, le bulletin de l AICC à l intention des parlementaires Un nouveau magazine: lancement de Perspectives en génie, un magazine illustré ciblant les auditoires prioritaires de l AICC: décideurs, leaders d opinion et la communauté du génie. Alliance stratégique avec des acteurs du développement international: établissement d un consortium d associations professionnelles et d organismes non gouvernementaux pour inciter l ACDI à accroître la participation des Canadiens au développement international, et présentation du document «L impact de la décanadianisation de l aide canadienne» qui a été remis au premier ministre, au Cabinet et aux députés. 7

9 Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire: lancement des activités du programme Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire avec trois autres groupes d ingénierie nationaux afin d entreprendre des initiatives de représentation et promouvoir une approche mieux planifiée face au déficit d infrastructure du Canada. Nos trois partenaires sont le Conseil canadien des ingénieurs (CCI), l Institut canadien des ingénieurs (ICI) et l Académie canadienne du génie. Consultations avec le gouvernement sur les biens immobiliers: l AICC joue un rôle de premier plan au sein du Conseil consultatif fédéral/industrie sur les biens immobiliers. L AICC co-préside ce conseil conjoint permanent qui regroupe des hauts fonctionnaires du gouvernement ainsi que des représentants de l industrie du design et de la construction. Ce conseil se penche sur toutes les questions de politiques et de programmes liées aux approvisionnements du gouvernement fédéral. L Honorable Andy Scott, alors ministre d État (Infrastructure), lors d un entretien avec le président de l AICC, Claude Paul Boivin (à droite) PRATIQUES DE COMMERCE Dans sa priorité «Pratiques de commerce», l AICC se penche sur deux aspects de l industrie de la conception et de la construction: les meilleures pratiques et les contrats. Cette année, le projet principal fut la publication de la première enquête de référence de l AICC. Les principales initiatives des douze derniers mois: Première enquête de référence de l AICC: publication des résultats de la première enquête de référence permettant aux firmes de comparer leur rendement financier à celui d autres firmes, par taille et par province. Ateliers de formation en gestion des affaires: organisation, en partenariat avec PSMJ, d une série de séminaires et d ateliers à l intention de dirigeants d entreprise et de chargés de projets, dont un atelier sur la planification stratégique tenu lors du Sommet et congrès annuel de l AICC à Deerhurst. Contrats de construction: vente de contrats de l AICC et du CCDC et participation, en tant que l un de ses membres fondateurs, aux travaux du Comité canadien des documents de construction (CCDC) qui offre des documents de construction types à l industrie canadienne de la conception et de la construction. Mise à jour du Document 31 de l AICC: établissement d un groupe de travail spécial de l AICC pour mettre à jour le Document 31 - qui est le contrat type entre le client et l ingénieur - dont la dernière mise à jour remontait à De gauche à droite: David Raymond, président de l ACEC-US; Garry Bolton, président du conseil de l AICC pour ; Richard Kell, président de la FIDIC; Allen Williams, président du conseil de l AICC pour ; William Howard, président du conseil de l ACEC-US pour ; Claude Paul Boivin, président de l AICC. Normes de pratique de commerce international: participation aux travaux de la FIDIC en vue du développement de politiques et de normes de pratique de commerce international comme la gestion de l intégrité et le renforcement des capacités, avec la publication, cette année, d un contrat représentatif type. Congrès de la FIDIC 2008 à Québec: représentations réussies auprès de la FIDIC pour la tenue, à Québec, de sa conférence 2008 à Québec qui sera organisée en participation avec l Association des ingénieurs conseils du Québec. 8 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

10 Annual Report Rapport annuel PRIX ET PUBLICATIONS Prix canadiens du génie-conseil: organisation de la cérémonie des Prix canadiens du génie-conseil 2004 à Ottawa. Sur les 60 projets soumis pour le concours, 11 prix ont été décernés, incluant le prestigieux Prix Schreyer. Pour la deuxième fois, la cérémonie incluait les clients comme co-récipiendaires des prix. Le Prix Beaubien: présentation du Prix Beaubien, la plus haute marque de reconnaissance décernée pour l œuvre d une vie et une contribution remarquable à l industrie du génie-conseil et à l association. Pour 2004, le Prix Beaubien a été décerné à M. Benno E. Novak, P.Eng., de l Alberta. Chronique de l AICC dans le magazine Canadian Consulting Engineer: publication d une chronique de quatre pages dans CCE Magazine qui rejoint une grande partie de l auditoire cible de la stratégie de l AICC. La chronique comprend un message du président du Conseil de l AICC et traite des enjeux courants de l AICC et de l industrie. Communiqué de l AICC: publication du Communiqué mensuel qui traite des programmes, des positions et des activités de l AICC. Le Communiqué est transmis à plus de représentants des firmes membres. Deux nouvelles publications de l AICC: Concept, un bulletin trimestriel à l intention des députés fédéraux pour appuyer les efforts de défense des politiques publiques de l AICC, et Perspectives en génie, un magazine illustré ciblant les auditoires prioritaires de l AICC: décideurs, leaders d opinion et le milieu du génie. Bases de données harmonisées: augmentation d une base de données sur les membres qui regroupera six associations. Cette base de données permettra de coordonner les renseignements sur les membres entre les organisations membres et le bureau national, ce qui permettra de fournir des informations plus précises aux acheteurs de services de génie-conseil et au grand public. LA COMMUNAUTÉ CANADIENNE DU GÉNIE L AICC maintient des liens étroits avec divers groupes d ingénierie au Canada, particulièrement à titre de membre de l organisme Ingénieurs pour un Canada plus sécuritaire qui a été fondé par les quatre organisations nationales d ingénieurs, soit l AICC, le Conseil canadien des ingénieurs (CCI), l Institut canadien des ingénieurs (ICI) et l Académie canadienne du génie. Ce groupe a élaboré des stratégies et des messages communs pour promouvoir les investissements, par le gouvernement fédéral, qui s attaqueront au déficit d infrastructure du Canada qui s élève à 60 milliards de dollars. L AICC maintient aussi d excellents liens de collaboration avec ses 11 organisations membres. Les présidents des conseils d administration de l AICC et des organisations membres se réunissent trois fois par an pour discuter de questions communes. Les directeurs généraux des associations se réunissent aussi pour échanger des idées et coordonner des programmes d intérêt commun. L INDUSTRIE CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION M. Benno E. Novak, P.Eng., récipiendaire du Prix Beaubien L AICC entretient aussi des relations très positives avec d autres groupes de l industrie de la construction au Canada. L AICC est membre du Comité consultatif de l industrie de la construction (CCIC) qui rassemble les quatre associations représentant les architectes, les entrepreneurs, les rédacteurs de devis et les ingénieurs conseils. Le CCIC coordonne le travail du Comité canadien des documents de construction (CCDC) qui prépare des contrats types, des formulaires et des guides. L AICC participe également avec ses partenaires de l industrie de la construction à l organisation d une réception annuelle sur la Colline du Parlement qui vise à sensibiliser les élus aux enjeux des industries de la construction et de la conception. 9

11 L INDUSTRIE ADOPTE UNE POSITION COMMUNE SUR LA SBC L AICC et ses onze organisations membres ont convenu d une position commune sur la sélection basée sur les compétences (SBC). Un énoncé de politique des 12 associations d ingénieurs-conseils du Canada LA SÉLECTION BASÉE SUR LES COMPÉTENCES (SBC): UNE ASSURANCE DE LA VALEUR ET DE LA QUALITÉ DES SERVICES D INGÉNIERIE Les services d ingénierie sont un investissement dans notre qualité de vie Les firmes de génie-conseil procurent un vaste éventail des services requis pour répondre aux besoins croissants en matière d alimentation, d eau salubre, d assainissement, de logement, de services de santé, de transport et d énergie. Ces services comprennent la planification, la conception, la construction, l inspection et la gestion de notre infrastructure. Les firmes canadiennes de génie-conseil apportent une contribution vitale à notre qualité de vie économique et sociale tout en préservant les ressources naturelles d une planète dont la population ne cesse de croître. Ce sont les services d ingénierie qui aident à assurer le meilleur rendement de nos investissements en infrastructure. La sélection basée sur les compétences procure un meilleur service et une valeur accrue La sélection d une firme de génie-conseil est un investissement dans l avenir. La sélection de la firme la plus appropriée est l une des décisions les plus importantes dans la mise en oeuvre d un projet d infrastructure. Le succès de tout projet repose sur l obtention de la meilleure expertise en génie pour un projet donné. Pour que les utilisateurs de services d ingénierie bénéficient de l expertise, des connaissances, de l innovation et de la technologie optimales, les 12 associations d ingénieurs-conseils du Canada recommandent expressément la sélection basée sur les compétences (SBC) comme la manière la plus responsable de choisir une firme d ingénierie. L ingénierie étant une profession réglementée et non une marchandise, les 12 associations adoptent aussi une position ferme contre la sélection basée sur le prix. Bien que les projets octroyés au plus bas soumissionnaire peuvent procurer certaines économiques au stade de la conception, ce mode d octroi peut souvent entraîner des coûts de construction sensiblement plus élevés, un plus grand nombre d ordres de changement, ainsi que des coûts d entretien et d exploitation plus élevés sur la durée du vie utile du projet. La SBC: une méthode éprouvée La SBC est un processus de sélection transparent et concurrentiel qui met en valeur la compétence, la créativité et l expérience, assurant ainsi qualité et valeur pour le client. Avec la SBC, le client évalue et classe les firmes de génie-conseil selon leurs compétences techniques, leur capacité de gérer efficacement un projet, leur expérience sur des projets semblables, les ressources qu elles affecteront au projet, la connaissance de la région ou du lieu du projet, l indépendance processionnelle et l intégrité. Le choix est strictement fondé sur ces critères; la portée, l échéancier et des honoraires appropriés sont ensuite négociés avec la firme la mieux classée. Si le propriétaire et la firme ne parviennent pas à s entendre sur la portée et le prix des services, le propriétaire peut alors négocier avec la prochaine firme la mieux classée. Les clients peuvent ainsi choisir la bonne firme, pour le bon projet et à un prix approprié. La SBC procure des économies Les services d une firme de génie-conseil représentent le facteur le plus important dans la détermination du coût du cycle de vie d un projet. Le coût des services d ingénierie représente typiquement 1 % du coût total du cycle de vie d un projet (incluant le coût d investissement ainsi que les coûts d exploitation et d entretien). Le client bénéficie également de la meilleure occasion de gérer et même de réduire les 99 % restants du coût du cycle de vie du projet ainsi que d améliorer sa rentabilité et sa durée de vie utile. Les 10 Association of Consulting Engineers of Canada Association des ingénieurs-conseils du Canada

12 Annual Report Rapport annuel économies à long terme que l on réalise en donnant priorité à la qualité l emportent sur les économies à court terme que l on croit faire en confiant un projet au plus bas soumissionnaire. La SBC est idéale pour les marchés publics Pour les contribuables, la SBC représente une économie tout en assurant des concepts à la fois sécuritaires et de grande qualité. Avec la SBC, les contribuables bénéficient des meilleurs services de génie qui soient à l intérieur des budgets disponibles. Dans un processus de sélection basé sur le prix, des économies à long terme considérables et la durabilité du projet sont sacrifiés en faveur d économies à court terme relativement petites. De plus, la SBC assure un processus clair, systématique et conséquent pour la sélection de firmes de génie, tout en garantissant un degré d imputabilité élevé en exigeant la tenue d un dossier de sélection transparent. Le plus important, c est que la SBC requiert que les honoraires négociés avec la firme de génie correspondent à une portée de services et à des résultats livrables convenus par les deux parties. La SBC fait loi aux États-Unis La SBC a connu un tel succès aux États-Unis que ses principes ont été promulgués en une loi fédérale qui a été adoptée par 44 états et des centaines de gouvernements locaux. La SBC est un facteur clé ayant permis aux États-Unis de réhabiliter son infrastructure et de revitaliser ses centres urbains au cours des 30 dernières années. À la lumière de ce qui précède, les associations énumérées ci-après enjoignent tous les clients et utilisateurs de services d ingénierie à investir dans une infrastructure fiable et rentable en adoptant la sélection basée sur les compétences comme la méthode préférée de retenir des services d ingénierie. Consulting Engineers of Alberta Consulting Engineers of British Columbia Consulting Engineers of Manitoba Ingénieurs-conseils du Nouveau-Brunswick Consulting Engineers of Newfoundland and Labrador Consulting Engineers of the Northwest Territories Consulting Engineers of Nova Scotia Consulting Engineers of Ontario Association des ingénieurs-conseils du Québec Consulting Engineers of Saskatchewan Consulting Engineers of Yukon Association of Consulting Engineers of Canada L importance de la sélection basée sur les compétences Coûts d'ingénierie 1 à 2 % du coût total Coûts de construction 6 à 18 % du coût total Coûts d'entretien et d'exploitation 80 à 93 % du coût total Coût moyen du cycle de vie d'un projet 11

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité L infrastructure: Un investissement dans la prospérité John Gamble, CET, P.Eng. FMI/PSMW 2014 Charlottetown, Î.-P.-É Le 27 mai 2014 Synopsis L AFIC Qu est-ce que l infrastructure et pourquoi est-elle importante?

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS

ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS spécialistes fonctionnels Parcours d apprentissage V2 i École de la fonction publique du Canada votre école ii SI VS ÊTES UN SPÉCIALISTE FONCTIONNEL

Plus en détail

Rapport sur les relations gouvernementales de 2010

Rapport sur les relations gouvernementales de 2010 Rapport sur les relations gouvernementales de 2010 En 2010, la FHCC a continué de promouvoir les principales priorités des coopératives d habitation auprès des gouvernements fédéral et provinciaux à l

Plus en détail

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence entre l Association des architectes paysagistes du Canada et les associations provinciales d architecture de paysage suivantes

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

INTRODUCTION HISTORIQUE

INTRODUCTION HISTORIQUE PROGRAMME STRATÉGIQUE DE L ASSOCIATION LES AFFAIRES POUR LES ARTS POUR LA PÉRIODE 2014-2017 INTRODUCTION Le programme stratégique suivant définit les objectifs et les principes qui dirigeront la croissance,

Plus en détail

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale Nations Unies A/C.5/56/29 Assemblée générale Distr. générale 12 décembre 2001 Français Original: anglais Cinquante-sixième session Cinquième Commission Points 106 b) et 123 de l ordre du jour Troisième

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 CONTENU RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS ÉTATS FINANCIERS BILAN 3 ÉTAT DES OPÉRATIONS ET ÉVOLUTION DES

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Séance de travail intensif sur la question de l énergie. Solutions énergétiques aux Territoires du Nord-Ouest

RAPPORT FINAL. Séance de travail intensif sur la question de l énergie. Solutions énergétiques aux Territoires du Nord-Ouest Séance de travail intensif sur la question de l énergie aux TERRITOIRES DU NORD-OUEST 2014 RAPPORT FINAL SUR LA SÉANCE DE TRAVAIL INTENSIF 3 NOVEMBRE HÔTEL EXPLORER, YELLOWKNIFE 4 NOVEMBRE CENTRE CHIEF

Plus en détail

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Spécialistes Marion Jarrell Chef de projet - Responsabilisation

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Contact importants. Représentants clés au fédéral

Contact importants. Représentants clés au fédéral Contact importants Représentants clés au fédéral Catégories National Ministres (pour la liste à jour des Ministres, aller au www.pm.gc.ca, sélectionner votre préférence de langage, et clicker sur Le Premier

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B.

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B. Le 27 avril 2015 Ministre des Finances en qualité de responsable de la gouvernance pour la Loi sur la pension des juges de la Cour provinciale Conseil des fiduciaires du RRPSP Conseil des fiduciaires du

Plus en détail

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Consultation pré-budgétaire 2010

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Consultation pré-budgétaire 2010 Consultation pré-budgétaire 2010 Introduction L (AFIC) est heureuse de l occasion de faire cette présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes alors que le Comité entreprend

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

Des programmes de bourses d études qui

Des programmes de bourses d études qui Des programmes de bourses d études qui vous distinguent Resserrez les liens avec vos employés et leur famille. Grâce au pouvoir de l éducation, tout le monde est gagnant. Association des universités et

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Activité de mobilisation de l industrie

Activité de mobilisation de l industrie Activité de mobilisation de l industrie CONSULTATION SUR LES SOLUTIONS D INFORMATIQUE EN NUAGE EN578 151297/A Le 13 novembre 2014 Hôtel Delta, Ottawa. Règles d exonération Cette présentation contient de

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

Politique en matière d investissement responsable

Politique en matière d investissement responsable Politique en matière d investissement responsable Le 12 février 2009 1. Notre mandat... 1 2. Nos principes... 1 3. Stratégie de placement...2 4. Engagement des actionnaires...3 5. Processus d engagement...4

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Plan financier à long terme

Plan financier à long terme Plan financier à long terme Notes biographiques Les membres du Comité sur le plan financier à long terme sont : Melina Spadafora, directrice principale, Affaires bancaires, gouvernements et secteur public,

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011 Rapport annuel Exercice se terminant Le 31 mars 2011 N o de cat. M175-2011 ISSN 0229-8473 (Imprimé) ISSN 1927-727X (En ligne) Ce rapport est publié séparément dans les deux langues officielles Demandes

Plus en détail

Le Canada a besoin d ingénieurs

Le Canada a besoin d ingénieurs Le Canada a besoin d ingénieurs 2015 Le Canada a besoin d ingénieurs Document sur la campagne 1 d Ingénieurs Canada Qui est ingénieurs canada? Ingénieurs Canada est l organisme national constitué des 12

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada 2008-2009 Rapport ministériel sur le rendement L'honorable James Moore Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles Table

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada 2010-2011 Rapport ministériel sur le rendement L honorable James Moore, C.P., député Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ)

Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ) Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ) Date limite de présentation des propositions : Le mardi 4 septembre 2012, 17 h 1 Renseignements préliminaires

Plus en détail

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 Rapport de l auditeur indépendant sur les états financiers résumés Au Conseil de l'ordre des infirmières et

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES Énergie, Mines et Ressources Direction de la gestion des terres 300, rue Main, bureau 320 Whitehorse (Yukon) Y1A 2B5 667-5215; téléc. : 667-3214 www.emr.gov.yk.ca COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Factures n os 1 à 18 de PCL pour la période du 30 juin 2011 au 21 décembre 2012

Factures n os 1 à 18 de PCL pour la période du 30 juin 2011 au 21 décembre 2012 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice de l Ouest Factures n os 1 à 18 de PCL pour la période du 30 juin 2011 au 21 décembre 2012 Le 18 juin 2013 À la

Plus en détail

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence!

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence! Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004 L édition 2004 offrira aux 4 000 visiteurs attendus La 132 e Conférence annuelle des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Plus

Plus en détail

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba.

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba. ALPHA EXCHANGE INC. DÉCISION N 2012-PDG-24 DANS L AFFAIRE intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouvelle-Écosse Nunavut Saskatchewan

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB Général L élaboration d un plan de communication pour l Association a été reconnue comme une action essentielle pour la réalisation du Plan stratégique de l ABPNB 2009-2012. Un groupe de travail de quatre

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Pour des renseignements ou une mise à jour quant à l'avancement de la politique, prière de vous adresser à la :

Pour des renseignements ou une mise à jour quant à l'avancement de la politique, prière de vous adresser à la : 3 Pour des renseignements ou une mise à jour quant à l'avancement de la politique, prière de vous adresser à la : Direction des affaires francophones 1855, avenue Victoria, bureau 1420 REGINA SK S4P 3T2

Plus en détail

Association des étudiant(e)s infirmier(ère)s du Canada

Association des étudiant(e)s infirmier(ère)s du Canada Association des étudiant(e)s infirmier(ère)s du Canada Plan stratégique 2011-2016 Soumis par le Comité de planification stratégique de l AEIC Janvier 2011 Table des matières Membres du comité de planification

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Note de service Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Dest. : Exp. : Chambres de commerce membres Pat Horgan, président du comité des

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Fins

Rapport de surveillance des politiques de Fins POINT DE L ORDRE DU JOUR : 15d Rapport de surveillance des politiques de Fins Période de référence : Première Période de référence précédente : Nom de l auteur : K. Allen Type de politique : Fins Titre

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie

GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie Allocution de Paul N. Lucas, Président et chef de la direction, GlaxoSmithKline

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 COMPTABILITÉ 101 Les processus de l'exercice comptable de la fonction publique en abordant: - Le cycle des rapports

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington

2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington 2014-707 Examen du contrat de gestion de la construction du projet de réhabilitation de l édifice 144 Wellington Le 18 septembre 2014 Bureau de la vérification et de l évaluation Le 28 juillet 2014 À la

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Alliance de l industrie touristique du Québec

Alliance de l industrie touristique du Québec Alliance de l industrie touristique du Québec Un marketing agile et coordonné, des ressources financières regroupées Une industrie rassemblée, concertée et représentée Assises du Tourisme 2015 Le projet

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail