L I V R E B L A N C STRATÉGIE NUMÉRIQUE DE L'ENTREPRENEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L I V R E B L A N C STRATÉGIE NUMÉRIQUE DE L'ENTREPRENEUR"

Transcription

1 L I V R E B L A N C STRATÉGIE NUMÉRIQUE DE L'ENTREPRENEUR Version : 1.1

2 Sommaire La stratégie numérique de l'entrepreneur...4 La stratégie des outils numérique de l'entrepreneur...5 La stratégie face aux usages et nouvelles pratiques...6 La stratégie des moyens numériques...7 La stratégie pour les outils de communications...8 La stratégie de présence sur Internet...8 La stratégie de sécurité...10 La stratégie pour les équipements...12 La stratégie pour les logiciels...13 La stratégie de projets...14 La stratégie d'achat de services...15 La stratégie d'accompagnement...15 Conclusion...17 A propos de l'auteur...18 Références bibliographiques...19 Terminologie...20 Version : 1.1 Page 2

3 Le monde de l'entreprenariat est compliqué, les dirigeants d'entreprises en conviendront. Entreprendre aujourd'hui n'est pas une mince affaire, surtout dans un contexte économique difficile et mondialisé, ce qui rend certains aspects encore plus critiques. L'entrepreneur doit être encore plus réactif ou agile, dans un environnement qui ne laisse guère de place aux erreurs. En matière de numérique, les technologies de l'information ont fait beaucoup pour le monde de l'entreprise. Le numérique a permis d'alléger la charge administrative, d'améliorer ses moyens de communications, d'automatiser certains traitements et d'améliorer du coup sa productivité. Pour les entreprises industrielles, le numérique a investi les chaînes de fabrication et, de plus en plus, est utilisé comme vecteur d'innovation. Il n'est pas anodin de revenir sur le passé et de voir le chemin parcouru par l'informatique ou les TIC, que l'on appelle communément Technologies de l'information, IT en Anglais. Que de progrès grâce à la miniaturisation de l'électronique, que d'avancées grâce aux développements logiciels, à des développeurs passionnées, à des créateurs inspirés. Et nous n'en sommes qu'au début d'une suite d'avancées recentrant l'homme au cœur des usages, de solutions à son profit. L'entrepreneur se doit d'être un gestionnaire, «veillant au grain» et s'assurant de la pérennité et du développement de son entreprise. Le numérique ou les technologies de l information vont l'aider dans sa tâche mais, pour cela, il lui faudra mettre en place différentes stratégies, qui malheureusement sont encore peu maîtrisée par les entrepreneurs, non spécialistes du sujet. Dans l'encyclopédie en ligne Wikipédia (http://fr.wikipedia.org), le mot stratégie a une définition intéressante : «l'art de diriger et de coordonner des actions pour atteindre un objectif» source : Car il s'agit bien de cela, l'objectif étant le développement, la pérennisation de l'entreprise et la création de valeurs, les outils numériques n'étant que des moyens et non pas un mal nécessaire. Ce livre blanc à pour objectif de fournir les pistes de réflexion nécessaires à l'entrepreneur, au dirigeant d'entreprise Française, pour la mise en place de ces stratégies. Il s'adresse principalement à ceux qui souhaitent maîtriser globalement le numérique au sein de leur structure. Il se veut volontairement simpliste, n'utilisant pas ou peu le vocabulaire dédié au numérique, afin d'être le plus compréhensible possible. Version : 1.1 Page 3

4 LA STRATÉGIE NUMÉRIQUE DE L'ENTREPRENEUR La stratégie numérique de l'entrepreneur va être conditionnée par plusieurs pré-requis liés à l'organisation de l'entreprise et son activité entre autre. La mise en place d'une véritable stratégie, pour les outils numériques au service de l'entreprise, va permettre à celle-ci d'être plus efficiente. Elle pourra mieux répondre aux attentes de ses clients ou prospects, mieux interagir avec ses fournisseurs ou partenaires. Elle pourra se différencier face à ses concurrents. Une stratégie numérique cohérente dans l'entreprise, va lui permettre de constituer un système d'information global intégré et efficace. Celui-ci pourra être aussi moins coûteux et mieux satisfaire les besoins des utilisateurs. La mise en place d'une stratégie cohérente d'usage du numérique au sein de l'entreprise rendra celle-ci plus agile, dans un environnement de plus en plus changeant. Dans bien des cas, le niveau de compréhension nécessaire, obligera l'entrepreneur à se faire accompagner par un professionnel du numérique, que celui-ci soit un collaborateur, ou bien un prestataire. Le numérique a une incidence pour l'entreprise sur : Son organisation ; La productivité des collaborateurs ; Sur ses moyens d'échanges ; Le niveau de différenciation de ses produits ou services ; Etc. Les outils numériques ont aujourd'hui une vocation transverse dans l'entreprise. Les solutions numériques, devenues nécessaires ne sont pas des centres de coûts, dont il faudrait limiter la charge financière mais, tout simplement des investissements productifs. La productivité de ceux-ci sera fonction de la stratégie employée tant au niveau des solutions mises en place, que la manière dont le système d'information est managé. Les outils ou solutions numériques mises en place dans l'entreprise, peuvent avoir l'effet contraire à celui attendu, ou présenté précédemment, en fonction de la manière dont on procédera pour les mettre en place. Version : 1.1 Page 4

5 LA STRATÉGIE DES OUTILS NUMÉRIQUE DE L'ENTREPRENEUR Chaque entreprise est différente tant dans son organisation, que dans ses produits ou ses services. Il va donc de soi que l'utilisation des outils numériques sera différente. La taille et l'évolution de l'entreprise influenceront son utilisation du numérique. Ces outils numériques se retrouvent bien sûr dans différentes catégories : Les équipements matériels ; Les logiciels bureautique ; Les logiciels de collaborations, de communications ; Les logiciels de gestion : comptabilité, paie et ressources humaines, etc. ; Les applicatifs liés à la production de l'entreprise : GMAO, GPAO, etc. ; Etc. Dans la famille des logiciels, certains de ces outils sont communs en terme d'usage aux entreprises, d'autres plus spécifiques à un secteur d'activités et enfin de façon plus confidentiel, certains sont utilisés par quelques entreprises qui ont souvent le même domaine d'activités. L'entrepreneur devra donc se tenir au courant des pratiques et usages de ses concurrents et des évolutions technologiques. Pour les logiciels, le type de licence aura une incidence sur certains choix stratégiques, ayant une conséquence financière sur l'entreprise et son budget lié aux outils numériques. Version : 1.1 Page 5

6 LA STRATÉGIE FACE AUX USAGES ET NOUVELLES PRATIQUES Les technologies de l'information progressent sans cesse, dans certains cas elles remettent en cause certaines habitudes. La BYOD (Bring Your Own Device), pratique qui consiste à ce que le collaborateur vienne travailler avec son équipement numérique personnel (ordinateur, smartphone, tablette, etc.) dans l'entreprise, est apparu il y a quelques années aux États-Unis, principalement dans les start-ups mais tend à se propager progressivement. C'est une autre manière de travailler et de collaborer dans l'entreprise, qui a des incidences sur son fonctionnement mais, aussi la relation avec le collaborateur. C'est une autre manière de consommer les solutions numériques qui n'a pas que des avantages, et qui pose des questions ou problèmes juridiques liés au droit du travail ou de sécurité des systèmes d'informations. Elle doit donc être encadrée, préparée et adaptée en fonction des besoins de l'entreprise. L'utilisation des réseaux sociaux peut également poser problème aujourd'hui, on a pu le constater entre autre avec les cas de jurisprudences ces dernières mois. Il est donc nécessaire d'encadrer l'usage des outils numériques au sein de l'entreprise tout en favorisant les usages et leurs améliorations. La charte d'utilisation des outils numériques (Internet, informatique, systèmes mobiles, etc.) est une bonne façon de répondre à ces problématiques. Elle permet de rappeler aux collaborateurs les bonnes pratiques, les règles d'utilisation des outils mis à leur disposition et de les responsabiliser. L'interdépendance entre le numérique et le juridique, n'est plus à démontrer et le chef d'entreprise devra de plus en plus faire appel à un conseil compétent sur les deux sujets. La CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté fournit entre autre des outils, afin de mieux appréhender les risques et les prévenir. Elle dispose d'un pouvoir de contrôle et régulation destiné entre autre à protéger le consommateur. Les entreprises qui le pourront, auront intérêt à mettre en place un correspondant informatique et liberté (C.I.L.), afin de se prémunir des risques induits par l'usage du numérique. Version : 1.1 Page 6

7 LA STRATÉGIE DES MOYENS NUMÉRIQUES Une entreprise ne peut plus se passer de moyens numériques aujourd'hui et donc d'outils informatiques pour fonctionner. Ces moyens sont les suivants : Poste de travail et micro-ordinateur portable ; Serveurs et systèmes de stockages ; Systèmes d'impressions ; Tablettes ; Smartphones ; Logiciels ; Equipements réseaux et de communication ; Etc. D'autres moyens logiciels ou matériels numériques pourront être utilisés, par telle ou telle entreprise, en fonction de leurs spécificités. Elles pourront ainsi employer des tables traçantes ou traceurs, des imprimantes 3D, etc. Il va de soi que tous ces équipements devront être protégés et ce, entre autre, au niveau électrique par des onduleurs par exemple. En fonction de sa taille, l'entreprise devra avoir des collaborateurs spécialisés en terme de compétences, à défaut, faire appel à un ou plusieurs prestataires, afin de gérer le fonctionnement et la maintenance des équipements. L'usage des moyens numériques dans l entreprise par les collaborateurs doit être encadré, c'est pour cela qu'il est souhaitable que celle-ci mette en place une charte d'utilisation, afin de se préserver de problématiques qui pourraient lui poser un préjudice. Version : 1.1 Page 7

8 La stratégie pour les outils de communications Nous vivons dans un monde mondialisé, ou les échanges de biens et de services mais, aussi d'informations sont devenues la norme. Le XXIe siècle est celui de l'économie du savoir et nul ne peut l'ignorer. Les échanges d'informations à tous nivaux sont donc devenus la norme, et l'entreprise a besoin d'outils pour pouvoir permettre ces échanges, tant en interne, entre ses collaborateurs, qu'en externe avec ses clients, fournisseurs ou partenaires. Il lui faut donc disposer d'outils de communications performants, simples et très opérationnels, qui vont lui permettre de disposer et d'utiliser différents services standardisés. C'est ainsi, que la messagerie apparue vers 1965, a supplanté aujourd'hui tous les autres moyens d'échanges, qui sont tout de même encore utilisés, soit pour des raisons pratiques, techniques ou bien légales. Outre la messagerie électronique classique, les services de communication utilisés sont : Les services de messageries instantanées ; Les services d'audio et/ou vidéo conférence ; Les services d' ing ; Les réseaux sociaux ; Les sites Internet. Les outils de communications sont aujourd'hui pour certains, unifiés au sein de plateformes uniques, ils permettent dans certains cas aux entreprises d'êtres très performantes dans leur gestion des flux entrant ou sortant. Cependant, l'utilisation de l'ensemble de ces outils peut parfois s'avérer problématique pour l'entreprise lorsqu'ils ne sont pas maîtrisés. Il est donc important que l'utilisation de ces canaux soit homogène, manager et utiliser à bon escient. La stratégie de présence sur Internet La présence d'une entreprise sur Internet est dorénavant admise comme indispensable, car elle lui permet entre autre d'avoir une meilleure visibilité pour celle dont l'activité n'y est pas liée directement. Cette présence peut se faire au moyen d'un site institutionnel, e-commerce ou bien d'un blog, en fonction de la taille et de l'activité de la structure. Elle doit être corrélée aux outils de communications mis en place par l'entreprise. Version : 1.1 Page 8

9 Un site Internet est un investissement qui peut s'avérer lourd et, malheureusement, il ne faut pas forcément en attendre un retour sur investissement immédiat, en fonction bien sûr, du type de site réalisé, du contenu et de la pertinence de celui-ci. Certaines entreprises pourront en fonction de leurs moyens disposer d'un ou plusieurs sites Internet, ayant des vocations ou objectifs différents. Leur mise en place, nécessite une volonté définie sur le long terme, en cohérence avec la stratégies marketing de l'entreprise. Elle doit être réalisée après une réflexion qui amènera la structure à : Bien choisir ses noms de marques et les protéger ; Utiliser comme noms de sites Internet les noms des marques de l'entreprise et/ou le nom de celle-ci ; Rédiger un cahier des charges définissant : Le rôle ou la vocation du site ; Le type de contenu du site ; La charte graphique ; Etc. Se faire accompagner par une agence web ou de communication ; Etc. La mise en place d'un site Internet est un projet qui peut s'avérer très vite complexe et qui ne doit en aucune manière être pris à la légère. En fonction, de paramètres tels que : Le rôle ou type de site ; La taille de l'entreprise ; Les moyens économiques et financiers ; Les moyens techniques ; Etc. Le projet devra donc être dimensionné en conséquence, afin qu'il soit économiquement rentable sur long terme. Version : 1.1 Page 9

10 Attention : La mise en place d'un site Internet, par une entreprise Française, nécessitera une déclaration auprès de la C.N.I.L. (Commission Nationale Informatique et Liberté Il est également à noter, que les choix techniques sont aussi importants que ceux concernant l ergonomie et le contenu du site. La stratégie de sécurité Le volet sécurité, dans le domaine du numérique, est un sujet à ne pas ignorer sous peine pour l'entreprise de devoir subir des conséquences extrêmement graves, pouvant mettre en danger sa pérennité. Différents types de risques sont répertoriés aujourd'hui : Pertes de données ; Vols de données ; Divulgations fortuites d'informations confidentiels ; Falsifications d'informations ; Etc. La sécurité des systèmes d'information se compose de trois volets : La protection des accès aux systèmes et aux informations ; La conservation des données ; La pérennité du système d'information de l'entreprise. Le P.R.I. (Plan de Reprise Informatique) est un des éléments essentiels de la sécurité du système d'information. La stratégie de protection des accès aux systèmes et aux données. Cette stratégie va varier en fonction de la taille de la structure, de la criticité et de la sensibilité des systèmes et des données. Le sujet n'est pas à traiter à la légère que ce soit pour une entreprise individuelle ou une structure comportant plusieurs dizaines, centaines ou milliers de collaborateurs. Il va de soi que la sécurité des accès sera adaptée selon la taille et l'activité de l'entreprise, ses moyens et ses besoins. Version : 1.1 Page 10

11 La stratégie de sauvegarde La sauvegarde, on ne le dit pas assez, est une des conditions nécessaires à la pérennisation des données. Celle-ci doit être réalisée sur des supports adaptés tels que des DVD, DAT, disques optiques et selon le rythme suivant : 1 fois par jour ; 1 fois par semaine ; 1 fois par mois ; 1 fois par trimestre ; 1 fois par semestre ; 1 fois par an. La sauvegarde, pour réellement être efficace, doit être réalisée en trois exemplaires, dont deux seront extrait des locaux de l'entreprise. Ceux-ci seront stockés dans des lieux différents et sécurisés. Cela est nécessaire à une reconstruction complète des données, lorsqu'il faut remplacer les systèmes après un incendie par exemple. Compte tenu des contraintes techniques et organisationnelles de l'entreprise, on adaptera la ou les procédures de sauvegarde. Les moyens utilisés seront également en fonction de la capacité de stockage nécessaire. Depuis quelques années, sont apparues de nouvelles solutions permettant aux entreprises de déporter, ou externaliser leurs sauvegardes chez un prestataire, à l'aide d'outils logiciels et l utilisation d'internet. Dans le cas d'utilisation de ce type d'offre, il faudra veiller à ce que le service soit en mesure de restaurer les données et le garantisse. Mais aussi, vérifier que les données conservées le soient dans de bonnes conditions, si possible sur le territoire national ou dans la communauté Européenne. Les systèmes peuvent être sauvegardés d'une autre manière, car il n'est pas forcément nécessaire d'en faire une sauvegarde systématique. Ainsi, on pourra procéder annuellement à la génération d'une image de chacun des systèmes utilisés, au sein de la structure, rentrant du coup dans la stratégie de P.R.I. La stratégie pour un Plan de Reprise Informatique La dépendance aux systèmes informatiques étant dorénavant acquise, pour les entreprises, il est nécessaire pour celles-ci de pouvoir remettre en condition d'utilisation, les composantes du système d'information, en cas d'incidents. Un Plan de Reprise Informatique est donc nécessaire pour tout ou partie du ou des systèmes d'informations. D'ailleurs, il doit être intégré dans le Plan de Reprise d'activité (P.R.A.). Version : 1.1 Page 11

12 Le P.R.I. est naturellement à adapter en fonction de la taille de la structure et de ses besoins. Celui-ci comprendra à la fois les procédures de redémarrage des systèmes, de restauration des données et éventuellement, de remplacement des équipements. Sous certaines conditions, l'entreprise pourra prévoir de faire appel à un site dit de «backup», en cas de destruction totale ou partielle de ses locaux par exemple. Ce type de processus doit être intégré au P.R.I. La stratégie pour les équipements La primo-erreur du créateur lorsqu'il s'installe est de se procurer son matériel informatique chez le premier distributeur venu ou la grande surface la plus proche. dans une grande majorité des cas, de son domicile. Hors, il s'avère que le matériel proposé n'est pas forcément conçu pour un usage professionnel, avec des temps d'utilisation élevés, par exemple. Le choix des équipements est donc primordial afin de ne pas subir de problèmes mais, aussi de perturbation d'activité, en cas de pannes par exemple. Le principe de base pour les équipements, c'est d'acheter des produits conçus pour les professionnels, garanties sur sites avec des extensions prévues sur la durée d'usage standard : 4 ans pour les ordinateurs et serveurs ; 8 ans pour les systèmes d'impressions ; 10 ans pour les équipements réseaux. De se les procurer chez un distributeur spécialisé, qui pourra éventuellement apporter tout le service nécessaire à l'entreprise et qui vous suivra au quotidien et vous conseillera au mieux. Les équipements réseaux ont également leurs importances et les choix ne doivent pas être pris à la légère, tout comme le matériel d'impression. La stratégie pour le réseau informatique Les réseaux informatiques sont dorénavant devenus indispensables, pour les échanges au sein de l'entreprise ou avec l extérieur. Il va de soi, que plus l'entreprise est importante en taille, plus les besoins sont complexes et les équipements nombreux, y compris ceux de sécurité. Socle ou infrastructure de base pour l entreprise, la conception ou mise en place d'un réseau informatique doit être soignée et dimensionnée, pour pouvoir supporter son développement à moyen et long terme. Version : 1.1 Page 12

13 De façon générale, on ne structurera pas de la même manière les réseaux informatiques en dessous de 10 à 15 postes et ceux au-dessus. Ainsi, dans ce cas, on appliquera les principes suivants : Les utilisateurs devront pouvoir travailler depuis n'importe quel poste, pour se connecter aux applications et utiliser les données ; Les moyens d'impression doivent être partagés ; Etc. La centralisation et le partage des données, dans une entreprise comprenant plusieurs personnes, est un principe fondamental. Elle nécessite la mise en place de système de stockage centralisé qui facilitera la conservation et la sauvegarde des données. La stratégie pour les logiciels Un logiciel est une brique fonctionnelle, parfois complexe, pouvant être composé des souséléments, qui peuvent eux-mêmes êtres complexes. Le logiciel va comporter des règles ou traitements et utiliser des données pour fonctionner, que l'utilisateur lui fournira éventuellement ou qui seront collectées automatiquement. L'entreprise, pour son système d'information, va utiliser différents types de logiciels et plus particulièrement des logiciels applicatifs couvrant ses besoins. En fonction de l'activité de l'entreprise, les besoins en logiciels peuvent être variés. Il existe différentes catégories ou familles de logiciels applicatifs : Les logiciels de bureautique ; Les logiciels de gestions ; Les progiciels ; Les logiciels spécifiques. Pour certaines fonctions non couvertes par un produit standard, l'entreprise pourra faire réaliser par un prestataire, une solution logiciel spécifique. Le type de licence des logiciels est variable, il est décomposé en deux grandes familles, elles même composées de catégories de licence : Commercial ou propriétaire ; Licence éditeur ; Freeware, shareware, donationware. Version : 1.1 Page 13

14 Open Source Un logiciel Open Source n'est pas stucturellement différent de celui qui est sous licence commerciale. Sa licence rend son code source accessible, sans contrainte particulière et en fonction de celle-ci, on pourra réaliser des modifications ou corrections. Il existe de nombreux logiciels Open Source, couvrant un large spectre de fonctions, venant en concurrence avec des solutions propriétaires. Son succès dépendra, entre autres, du soutien qu'il recevra au travers d'une communauté, plus ou moins large de personnes, dont des développeurs, des éditeurs de logiciels ou des sociétés du secteur du numérique ou pas. Pour mettre en place une solution dite Open Source et l'intégrer dans le système d'information de l'entreprise, il est souhaitable de faire appel à une SS2L (Société de Services en Logiciels Libres), qui aura le recul et la compétence nécessaire par rapport à celle-ci. Les logiciels peuvent être commercialisés de différentes manières, ce qui influencera éventuellement les choix de l'entreprise : Boîte ou téléchargement ; SaaS ou Cloud. Le mode SaaS, induit de façon générale dans les technologies dite «Cloud» permet à l'entreprise de ne payer qu'un abonnement à l'usage du logiciel. Viendront contrebalancer cet avantage, les problématiques juridiques, de conservation ou de stockage de données. D'ailleurs la CNIL (cf. Références bibliographiques) propose un guide pour les entreprises, téléchargeable gratuitement, sur ce sujet. La tâche de sélection d'une solution est donc complexe et elle nécessite du temps, la réalisation d'une étude de marché approfondie, dans certains cas. Le processus d'achat et de mise en place d'un logiciel peut s'avérer compliqué, voire parfois hasardeux, si on n'y apporte pas tout le soin nécessaire! La stratégie de projets Pour pouvoir mettre en place une solution numérique et éventuellement l'intégrer dans le système d'information déjà en place, on initialise un projet ponctuel ou au long cours (récurrent), d'autant plus si celui-ci concerne un logiciel, qu'il soit standard ou spécifique. S appuyant sur un cahier des charges exhaustif, précédé d'une expression de besoin et d'une étude de l'existant, le projet informatique est une suite ordonnée de tâches plus ou moins complexes, sous contraintes de délais et de budgets, avec des impératifs techniques parfois importants. C'est pour cela que de nombreux projets échouent ou dépassent les délais et les budgets, il faut y apporter un soin tout particulier. Les tests étant une des conditions de réussite du projet. L'implication des équipes interne et externe, leur bonne collaboration, en plus de la qualité de l'environnement, sont donc des conditions sine qua none à la réussite du projet. Version : 1.1 Page 14

15 Le chef d'entreprise devra donc garder un œil attentif sur les projets qu'il confiera à ses collaborateurs ou prestataires. Si des prestataires doivent intervenir sur le projet, il faudra être naturellement vigilant dans le choix de ceux-ci. La stratégie d'achat de services Depuis plusieurs années, les entreprises consomment de plus en plus de services, associés à des solutions numériques, que ce soit pour la mise en service, la maintenance préventive ou l'assistance suite à un incident. De nombreux fournisseurs proposent une large palette d'offres couvrant l'ensemble des besoins des entreprises. Dans certains cas, une structure pourra confier l'ensemble de son système d'information à un seul fournisseur. Globalement, il existe plusieurs types de prestataires : Les SSII (Sociétés de Services ne Ingénierie Informatique) et SS2L (Société de Services en Logiciels Libres) ; Les entreprises de conseils ; Dans le domaine du Web, les agences web mixant compétences Internet et marketing ; De nombreux indépendants proposent leurs services aux entreprises et les accompagnent avec efficacité, en fonction de leurs compétences ; Les entreprises de services à la personne, en respectant certaines règles légales, ont également la possibilité de proposer une offre aux entreprises. Le choix d'un prestataire n'est pas une chose aisée et le chef d'entreprise doit être vigilant, compte tenu du fait qu'il ne maîtrise pas le sujet. Il lui est cependant nécessaire de faire appel à un, ou plusieurs prestataires, en fonction de ses besoins et moyens, car les outils informatiques sont devenus incontournables au fonctionnement de sa structure. Un autre aspect qui oblige à faire appel à un professionnel, c'est la complexité croissante des solutions. Le chef d'entreprise n'ayant que trop peu de temps à consacrer a ces sujets. En France, le prestataire a une obligation de conseil, répétée maintes fois par la jurisprudence. Il doit donc expliquer et collaborer avec son client, celui-ci ayant le devoir de fournir tous les éléments nécessaires au prestataire et donc de collaborer également. La stratégie d'accompagnement La complexité des solutions et outils numériques nécessite aujourd'hui un accompagnement au plus près de l'entreprise et de ses réalités. Outre le fait de faire éventuellement appel à des prestataires pour les tâches de maintenance ou bien de mise en place de nouveaux systèmes (développement, déploiement, etc.), il n'est pas Version : 1.1 Page 15

16 inintéressant pour le chef d'entreprise, de faire appel, régulièrement à des structures non liées aux constructeurs, ou éditeurs ou tout du moins, ayant une indépendance de vue pour avoir leur sentiment, et leur avis prospectif, sur le système d'information de l'entreprise. Ces structures de conseils, seront pour certaines, en mesure de réaliser un audit évaluant le système d'information par rapport aux standards du moment. Puis de proposer un schéma directeur permettant d'orienter les évolutions du système d'information, conformément aux besoins de l'entreprise. Version : 1.1 Page 16

17 CONCLUSION Le dirigeant d'entreprise, entrepreneur par définition a de nombreuses responsabilités, il lui incombe de veiller à l'efficience du système d'information de sa structure. Et donc, aux usages au sein de celle-ci, des outils numériques, tout en cherchant à la pérenniser, voir à la développer, ce qui n'est pas une mince affaire! Le numérique peut apporter un avantage concurrentiel pour l'entreprise sur ses marchés, tant dans son organisation, que dans la façon dont elle fabrique ou commercialise ses produits ou services, c'est un vrai moyen de différenciation pour elle. Certes, la mise en place de solution numérique peut nécessiter des budgets colossaux, toutefois, respecter le précepte de faire les choses par étape, est une bonne règle. Modulariser en éléments basiques les outils numériques utilisés, permet d'en garder la maîtrise, et facilite l'intégration de chacun d'eux, dans l'ensemble que représente le système d'information. Le numérique ne doit donc pas être exclu, ignoré ou mis de côté, car il peut être vecteur d'innovation managériale et/ou technologique. Version : 1.1 Page 17

18 A PROPOS DE L'AUTEUR Frédéric Libaud est expert en technologies de l'information, avec plus de 20 ans de pratiques professionnels. Pendant plus d'une décennie, il a travaillé sur de nombreux projets de systèmes d'informations pour tout type de structures, grands comptes et PME, dans différents secteurs d'activités (agroalimentaire, commerce, industrie, médicale, etc.), lui permettant d'acquérir de larges compétences, à la fois sur les volets organisationnels et techniques. Il est indépendant depuis 2007 et intervient au profit d'entreprises de toute taille et tout secteur, pour apporter l'expertise qu'il a acquise à l efficience de leurs usages du numérique. Il accompagne les entrepreneurs dans la résolution de leurs problématiques liés au numérique. Il est également l'auteur d'un livre blanc intitulé TIC & PME-TPE (http://www.libaudfrederic.fr/downloads/white books/tic & PME-TPE.pdf), publié en Son site Internet son blog Version : 1.1 Page 18

19 REMERCIEMENTS Merci aux personnes ci-dessous, pour leurs commentaires et remarques, permettent d'apporter plus de clareté et lisibilité, à ce livre blanc : Patrick Guyard, Eutelxia ; Anne Montlahuc. AMC. Version : 1.1 Page 19

20 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES Recommandations pour les Entreprises qui envisagent de souscrire à des services Cloud publié par la CNIL : s_qui_envisagent_de_souscrire_a_des_services_de_cloud.pdf. Observatoire de la Petite Entreprise, de la Fédération des Centres de Gestion Agréés : Version : 1.1 Page 20

21 TERMINOLOGIE Le domaine de numérique comporte de nombreux termes techniques, bien souvent difficile à comprendre pour le commun des mortels. L'encyclopédie en ligne Wikipédia (http://fr.wikipedia.org) met à la disposition du public, un portail informatique à l'adresse suivante : Version : 1.1 Page 21

Les Dossiers Airnlive Consulting. Check List BYOD

Les Dossiers Airnlive Consulting. Check List BYOD Check List BYOD Qu est-ce que le BYOD? Littéralement : Bring Your Own Device. Il s agit d un usage récent dans l entreprise consistant à laisser le salarié utiliser à des fins professionnelles ses propres

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Prestataire Informatique

Prestataire Informatique SOLUTION INFORMATIQUE POUR PME-TPE C est la garantie du savoir-faire! Prestataire Informatique 2 Rue Albert BARBIER 45100 Orléans -Tel : 06.88.43.43.31 / 06.62.68.29.74 Contact Mali : 76441335 ou 65900903

Plus en détail

Expérience de la ville de Clermont-Ferrand sur les marchés publics informatiques

Expérience de la ville de Clermont-Ferrand sur les marchés publics informatiques Conférence «Achat public d informatique : quelles bonnes pratiques, Jeudi 24 Mai 2012 Expérience de la ville de Clermont-Ferrand sur les marchés publics informatiques José GAYDU, Directeur de la Commande

Plus en détail

B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance

B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance Domaine B7 B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance KARINE SILINI UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE SUPPORT DE COURS EN LIBRE DIFFUSION Version du 4 décembre 2009 Table des matières

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Gagner en performance avec un extranet. et mener son projet extranet?

Gagner en performance avec un extranet. et mener son projet extranet? Gagner en performance avec un extranet Comment déterminer et mener son projet extranet? mars 2010 Gagner en performance avec un extranet Nos intervenants Charles Billon, Architecte logiciel, KEY BLOX éditeur

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique?

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique? CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012 Comment bien choisir son équipement informatique? Vous êtes plutôt PC... ou plutôt Mac? o Depuis plus de 20 ans, le couple PC/Windows représente le poste

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Progiciels. Charte Cigref - Syntec informatique. Avant-propos

Progiciels. Charte Cigref - Syntec informatique. Avant-propos Charte Cigref - Syntec informatique Progiciels Avant-propos Le Cigref et Syntec informatique ont signé le 24 février 2003 une charte qui engage les deux associations professionnelles à respecter 10 orientations

Plus en détail

Livre blanc. Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.)

Livre blanc. Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.) Livre blanc Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.) & Bonnes habitudes et mauvaises pratiques SOMMAIRE I. INTRODUCTION...3 II. OBJECTIFS...4 III. SITUATION...6 a. Equipements...6 b.

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Dossier de presse. Contacts Presse

Dossier de presse. Contacts Presse Dossier de presse Contacts Presse Oodrive : Mathilde Boudsocq (+33 (0)1 46 22 07 00 m.boudsocq@oodrive.fr) LEWIS PR : Barbara Govaerts & Audrey Liberge (+33 (0) 1 55 31 75 60 oodrivefrance@lewispr.com)

Plus en détail

Accélérez la transition vers le cloud

Accélérez la transition vers le cloud Livre blanc technique Accélérez la transition vers le cloud Architecture HP Converged Cloud Table des matières Une nouvelle informatique pour l'entreprise... 2 Faites évoluer votre stratégie informatique

Plus en détail

Typologie du logiciel. Typologie du logiciel. Ordinateur? ORDINATEUR. Computer = Hardware + Software. Ordinateur = Matériel + Logiciel

Typologie du logiciel. Typologie du logiciel. Ordinateur? ORDINATEUR. Computer = Hardware + Software. Ordinateur = Matériel + Logiciel Architecture Logicielle des Systèmes d Information (ALSI) Ordinateur? ORDINATEUR MATERIEL Computer = Hardware + Software Septembre 2010 Sources: GJL, Wikipédia,, Internet Ordinateur = Matériel + Logiciel

Plus en détail

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE Fort de son expérience auprès des PME et Collectivités, MDSI vous propose la gestion complète ou partielle de votre système informatique en associant au sein d'un même contrat : audit, conseil, maintenance

Plus en détail

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Croissance exponentielle des informations non structurées

Plus en détail

I. Site rentable ou non?

I. Site rentable ou non? Les aspects fiinanciiers d un siite IInternet I. Site rentable ou non? A. Raisonnement en terme de budget B. Raisonnement en terme de rentabilité II. Les différents coûts A. Coûts visibles B. Cachés III.

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES L article 34 de la loi «Informatique et Libertés» impose à un responsable de traitement de prendre toutes les précautions utiles pour préserver la sécurité des données dont il est responsable, en fonction

Plus en détail

Master of Science HES-SO en Sciences de l information Rentrée Année académique 2015

Master of Science HES-SO en Sciences de l information Rentrée Année académique 2015 Master of Science HES-SO en Sciences de l information Rentrée Année académique 015 Formulaire relatif aux enseignements en prérequis en vue de demandes d équivalence Seuls les étudiants devant effectuer

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Novembre 2015. 1. Qu'attendez-vous de votre site? 1. Être visible 2. Prendre des contacts, constituer une base de données

Novembre 2015. 1. Qu'attendez-vous de votre site? 1. Être visible 2. Prendre des contacts, constituer une base de données Novembre 2015 Être présent sur la toile est devenu un véritable enjeu pour les entreprises. Le Web procure une vitrine, de la visibilité, mais pas seulement. En effet, Internet est aussi un espace où se

Plus en détail

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24 Guide Utilisateur Titre du projet : Sig-Artisanat Type de document : Guide utilisateur Cadre : Constat : Les Chambres de Métiers doivent avoir une vision prospective de l'artisanat sur leur territoire.

Plus en détail

Elaboration d un cahier des charges Ch. 6

Elaboration d un cahier des charges Ch. 6 Elaboration d un cahier des charges Ch. 6 «Le cahier des charges opérationnel est un document qui permet de dégager les orientations structurantes et de fixer le cadre des travaux à venir d un projet.

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION ET CREATION DE

Plus en détail

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED StarXpert 2011 STARXPERT - Siège social : 100 rue des Fougères 69009 LYON SAS au capital de 40 000 - Siret : 449 436 732 00035 - NAF : 723Z Table des matières

Plus en détail

université de Provence

université de Provence université de Provence UN PROJET POUR TELESUP 2000-2002 TELESUP, dans sa configuration actuelle existe depuis janvier 1995 ; cette configuration se situe dans la logique du travail fait en matière d'utilisation

Plus en détail

2) Je veux acheter une entreprise

2) Je veux acheter une entreprise 2) Je veux acheter une entreprise a. Je prépare mon projet b. Je recherche une cible c. J évalue la cible d. Je négocie avec un cédant e. J audite la cible f. Je contractualise la reprise de mon entreprise

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier:

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier: La GEIDE Historique de La GEIDE Anciennement "Archivage électronique", La Gestion électronique de Documents "GED" est apparu dans les années 80. Mais le terme GED paraissait restrictif par rapport à ses

Plus en détail

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE L AFNOR définit la maintenance comme l «ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d assurer un service déterminé.» De nos jours, les systèmes

Plus en détail

Olivier Mauras. Directeur R&D Beemo Technologie

Olivier Mauras. Directeur R&D Beemo Technologie Olivier Mauras Directeur R&D Beemo Technologie La sauvegarde informatique est-elle une composante de la politique de sécurité? Oui, à condition qu'elle s'intègre dans un plan global - Introduction - La

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Avantages de l'archivage des e-mails

Avantages de l'archivage des e-mails Avantages de l'archivage des e-mails En plus d'être l'un des plus importants moyens de communication actuels, l'e-mail est aussi l'une des sources d'information les plus complètes et précieuses. Or, les

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES

FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES FICHE TECHNIQUE DE RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LES COMMUNICATIONS UNIFIÉES Aujourd'hui, profiter des opportunités économiques qui vous sont offertes implique de prendre des décisions audacieuses sur la manière

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

Charte régissant l'usage du système d information par les personnels de l'académie de NANCY-METZ

Charte régissant l'usage du système d information par les personnels de l'académie de NANCY-METZ Charte régissant l'usage du système d information par les personnels de l'académie de NANCY-METZ Charte d'usages du système d'information 1/8 Sommaire Préambule...3 Article I. Champ d'application...4 Article

Plus en détail

Protection de l Information et Sécurité Système d Information, quelles sont les vertus d une sensibilisation bien organisée

Protection de l Information et Sécurité Système d Information, quelles sont les vertus d une sensibilisation bien organisée Protection de l Information et Sécurité Système d Information, quelles sont les vertus d une sensibilisation bien organisée «Des acteurs non sensibilisés aux risques liés à l usage des technologies de

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Système d'information agile pour les collectivités Collectif

Système d'information agile pour les collectivités Collectif Système d'information agile pour les collectivités Collectif Vision Les collectivités évoluent dans un monde en mouvement : regroupements, changements de compétences, de périmètres, réforme territoriale,

Plus en détail

1. Contexte et positionnement de I-Resa

1. Contexte et positionnement de I-Resa 1. Contexte et positionnement de I-Resa Développé par Flag Systèmes, I-Resa est un logiciel multilingue de gestion et de distribution. Il s utilise avec un simple navigateur Internet et permet la gestion

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

services Présentation 2015 de nos produits et LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX

services Présentation 2015 de nos produits et LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX Présentation 2015 de nos produits et services INFORMATIQUE TELECOMMUNICATION RESEAUX PROGICIEL de gestion SAARI DEVELOPPEMENT SPECIFIQUE SITE WEB LA G.E.D (GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS) Introduction

Plus en détail

Exemple de projet. «Gestion de contacts»

Exemple de projet. «Gestion de contacts» Université Paul Valéry Montpellier 3 Antenne universitaire de Béziers L3 AES parcours MISASHS ECUE «Logiciels spécialisés» Exemple de projet «Gestion de contacts» G. Richomme Table des matières 1. Introduction...

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

IT Solutions OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS. Intégration

IT Solutions OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS. Intégration IT Solutions OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS TM Développement Green IT Intégration ERGONOMIE Accessibilité DE S I GN Conseiller, Accompagner Proximité et réactivité Adaptabilité à l écosystème client

Plus en détail

Les PME parlent aux PME

Les PME parlent aux PME Les PME parlent aux PME Retour d expériences de 10 PME ayant mis en place la méthode ULYSSE Préambule Réalisation d une étude exploratoire auprès de 10 PME ayant utilisées au cours des derniers mois la

Plus en détail

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL. Présidence : Groupe "Les Verts" Groupe Socialiste

MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL. Présidence : Groupe Les Verts Groupe Socialiste Présidence : Groupe "Les Verts". Groupe Socialiste. MUNICIPALITÉ PREAVIS N 75-2015 AU CONSEIL COMMUNAL Groupe PLR Remplacement des hosts des deux centres de calcul et augmentation de l'espace disque (Projet

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME SOMMAIRE : Introduction Quelques définitions Principes du management de la qualité Enjeux de la mise en place d une démarche qualité La mise en oeuvre du «SMQ» : 1. L engagement

Plus en détail

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE 29 UN PLAN DE FORMATION À L'INFORMATIQUE DE TOUS LES ÉLÈVES, DE L'ÉCOLE PRIMAIRE AU LYCÉE Note n 8 du groupe technique disciplinaire informatique - décembre 1991 - (principaux extraits) 1. INFORMATIQUE

Plus en détail

«écosystème» TIC en EPLE

«écosystème» TIC en EPLE «écosystème» TIC en EPLE Séminaire DUNE «Numérique responsable» Académie de Créteil Février 2013 Document publié sous licence D un point de vue C2i2e Domaine A1 «Maîtrise de l'environnement numérique professionnel»

Plus en détail

L Administration de la Gestion de Contenu

L Administration de la Gestion de Contenu L Administration de la Gestion de Contenu Support Pédagogique Module : Gestion de Contenu Administrateur 118 V3.2.1 1 Objectifs Rappel de la solution OpenPortal Découvrir et comprendre l Administration

Plus en détail

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation 1 IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation Intervenants : Coura FALL Directrice Marketing, Orange Business Services Khardiata Ndiaye DIACK Coordonnatrice des 2 programmes - Directrice

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser.

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser. Charte informatique Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et de communication nécessaire à son activité, comprenant notamment un réseau informatique et téléphonique. Les

Plus en détail

Présentation 2007 - Enaia - 1/6

Présentation 2007 - Enaia - 1/6 Présentation 2007 - Enaia - 1/6 Secteur d activité : SSII : externalisation des systèmes d'informations via Internet en garantissant la permanence des flux indépendamment de l'état du réseau. Produit(s)

Plus en détail

Les Data Management Platforms (DMP)

Les Data Management Platforms (DMP) (DMP) Un outil marketing précieux pour les annonceurs Par Vihan Sharma, European Data Products Director Acxiom France Better Connections. Better Results. Parole d expert Acxiom Les Data Management Platforms

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique

PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique Guide_accès_PIGP 1 Septembre 2015 Table des matières I. Introduction...3 II. Présentation fonctionnelle

Plus en détail

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1 ERP open source une solution pour les entreprises 17/02/2010 Page: 1 Sommaire Définition d'un ERP Les grands modules d'un ERP Retour sur investissement Les avantages d'un ERP open source Ou peut on envisager

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

Conditions Particulières de Maintenance. Table des matières. Ref : CPM-1.2 du 08/06/2011

Conditions Particulières de Maintenance. Table des matières. Ref : CPM-1.2 du 08/06/2011 Conditions Particulières de Maintenance Ref : Table des matières 1 CONDITIONS PARTICULIÈRES APPLICABLES AUX CONTRATS DE MAINTENANCE...2 1.1 Préambule...2 1.2 Obligations d'atreal et services rendus...2

Plus en détail

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix.

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix. Changez d'ère informatique : Passez au Virtuelbureau d'avenir Numérique! Avec Virtuelbureau d'avenir Numérique, pour le prix d'un simple abonnement mensuel, vous pourrez partout et tout le temps accéder

Plus en détail

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS IDENTIFIER. CONTRÔLER. PROTÉGER. Guide de migration RENOUVELLEMENTS ET MISES À NIVEAU DES LICENCES : Guide de migration PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE GAMME ENDPOINT SECURITY

Plus en détail

Aller plus loin avec la CRM?

Aller plus loin avec la CRM? Aller plus loin avec la CRM? Comparatif entre Microsoft Dynamics et le module CRM de Microsoft Dynamics Le tableau ci-dessous détaille les fonctionnalités présentes dans les outils CRM proposés par Isatech.

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

Secteur Sociétés de Services

Secteur Sociétés de Services Secteur Sociétés de Services isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur tertiaire Selon l'insee, le marché des

Plus en détail

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Rapporteur délégué : Denis BARBAROSSA Atelier 2 : «Cloud Computing : Mythe ou réalité?», Simple phénomène de mode ou réponse nécessaire à l évolution des

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG

UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG UNIVERSITE PARIS XII - ISIAG MASTER 2 - CHAPITRE 4.b LE PILOTAGE DU PROJET ANALYSE DES RISQUES 1 LE PILOTAGE DU PROJET I. Software Development Plan II. III. IV. Risks Management Plan (Analyse des Risques)

Plus en détail

PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES POLITIQUE DE GESTION

PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES POLITIQUE DE GESTION Le 27/08/2014 Gestion du parc informatique de l école Jean Moulin Page 1 sur 5 PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES DE L ÉCOLE PRIMAIRE JEAN-MOULIN : POLITIQUE DE GESTION Synthèse : Pour garder des outils

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à OSDP OSDP est l'acronyme de «Open Supervised Device Protocol» SCP est l'acronyme de «Secure Channel Protocol» Le secteur

Plus en détail

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Atelier «Information et assurance» Institut de Science Financière et d Assurances ISFA Université

Plus en détail

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise?

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Les entreprises françaises sont peu préparées à affronter une éventuelle pandémie Le concept de plan de continuité d activité n est

Plus en détail

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 1 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI Chapitre 1 Trois questions se posent dès le départ : Qu'est-ce qu'un système? Qu'est-ce

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels Le catalogue TIC Solutions pour les Professionnels L@GOON ENTREPRISES PRéSENTaTION Des offres adaptées aux besoins des professionnels de la PME aux Grands Comptes. Des solutions pérennes et évolutives,

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

Travail sous le thème :

Travail sous le thème : Travail sous le thème : Avant d entamer directement le sujet, il faudra d abord commencer par une définition et une présentation d un ERP pour comprendre les limites qui ont conduit à l adoption d un ERP

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

INGÉNIERIE CONSEIL AUDIT. MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DATACENTER DÉPLOIEMENT MISE EN PRODUCTION SERVICE APRÈS-VENTE SUPPORT

INGÉNIERIE CONSEIL AUDIT. MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DATACENTER DÉPLOIEMENT MISE EN PRODUCTION SERVICE APRÈS-VENTE SUPPORT AUDIT MISE EN PRODUCTION SUPPORT télémaintenance FORMATION CONSEIL SERVICE APRÈS-VENTE INGÉNIERIE DÉLÉGATION DE PERSONNEL MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DÉPLOIEMENT DATACENTER O2I Ingénierie,

Plus en détail