Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014)"

Transcription

1 Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Réalisé par l Union des Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture de l Union des Comores Avec la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) ABDILLAHI Bouthainata, Chef du service analyse économique et statistique

2 L objectif du baromètre L objectif du «baromètre de l accompagnement des PME» est de bénéficier d un retour des PME vis-àvis des dispositifs d accompagnement qui leur sont apportés. Quels sont leurs besoins et leurs attentes en la matière? Connaissent-elles et utilisent-elles les outils existants? Sont-elles satisfaites des dispositifs qu elles ont utilisés? Quels sont leurs interlocuteurs privilégiés? Après le succès de la première édition du Baromètre en 2013, la CPCCAF a décidé de répéter l exercice année après année afin d en faire une étude fiable qui permette d observer sur le long terme l opinion des PME africaines francophones quant au climat des affaires et aux services d appui. La présente étude a été réalisée au premier semestre 2014, à l issue du séminaire de «Formation aux enquêtes statistiques et à l Intelligence Economique», organisé par la CPCCAF avec le concours du Centre du commerce international (ITC) et la Chambre de Commerce et d Industrie de Région Paris Ilede-France. Cette deuxième édition du baromètre de l accompagnement des PME est un indicateur qui combine divers critères permettant d appréhender les grandes tendances de l appui aux PME. L utilité d un baromètre Développer les dispositifs d accompagnement Les entreprises étant interrogées sur leur perception des différents services d appui, le baromètre indique des actions prioritaires à entreprendre pour renforcer les capacités d accompagnement des organisations consulaires. Représenter le secteur privé Le baromètre est un moyen de renforcer la fonction de représentation des intérêts du secteur privé des chambres consulaires. En assurant une meilleure connaissance des PME, il permet d influencer les politiques publiques d accompagnement des PME mises en place par les gouvernements. Le champ d étude du baromètre Les services Nous avons choisi d étudier les services d appui potentiellement proposés par les chambres consulaires, mais pas uniquement : accès à l information, accès aux marchés, accès à la formation, facilitation des démarches administratives, et aide à l entreprenariat. Les acteurs Tous ces services ne sont pas proposés par les chambres consulaires et impliquent une grande diversité d acteurs : agences de promotion des investissements, agences de développement des exportations, organisations professionnelles etc. Nous avons ciblé les structures de toutes tailles et de tous secteurs, en précisant leurs caractéristiques, étant donné la variation des profils en fonction du nombre de salariés et de leur chiffre d affaires. Une édition améliorée Le questionnaire présenté aux PME africaines a été renforcé à l aide des experts du Centre Régional d Observation du Commerce de l Industrie et des Services (CROCIS), qui ont permis une meilleure formulation des questions. De nouvelles problématiques liées à l export et à la sous-traitance sont venues enrichir l identification des besoins réels en développement des PME en Afrique francophone. Enfin, pour garantir leur représentativité, les résultats du Baromètre ont fait l objet de remaniements statistiques : les réponses des entreprises ont été pondérées en fonction du poids des secteurs d activité dans la structure économique, et en fonction du PIB réel de

3 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS 151 entreprises participantes, trois chambres régionales notamment la CCIA Ngazidja, la CCIA Anjouan et la CCIA Mohéli 71% des entreprises du secteur tertiaire 19% d artisans Une sous-représentation du secteur agricole 70% des PME qui connaissent les politiques d appui ne sont pas satisfaites de l action du gouvernement 40% ont accès à l information via internet (marchés, événements, réglementations, opportunités) L information économique et financière est la plus demandée. 78% des PME expriment le besoin de disposer d un fichier d entreprises 1/3 des PME participent à des rencontres professionnelles 32% des PME ont des projets d exportation et seulement 4% exportent 45% des PME considèrent la corruption comme le principal obstacle pour accéder aux marchés publics L amélioration de la qualité technique des produits est le principal objectif de formation des PME. 48% des PME jugent le système de protection sociale incitatif, mais peu ont connaissance de ses avantages. 33% des PME indiquent avoir accès au crédit bancaire L accompagnement dans la recherche de financement est la principale incitation pour sortir de l informel 3

4 RESUME Une défiance pour le secteur public Le contexte politique est jugé de manière très négative par les PME de l Union des Comores. Plusieurs thèmes abordés dans le cadre du baromètre permettent de constater le mécontentement des entreprises comoriennes. Dans le domaine de la formation, les organismes publics sont loin d être les prestataires favoris des PME. Les marchés publics sont jugés insuffisamment ouverts aux PME et la corruption est dénoncée par la majorité des entreprises. Enfin, les PME estiment qu elles ne disposent pas de suffisamment d information sur le système de protection sociale. Un accès aux services d appui limité Les services d appui évoqués dans le baromètre (fichier des entreprises, centre de documentation, guichet unique, rencontres professionnelles) répondent à un réel besoin exprimé par les PME. Malgré cela, peu d entreprises accèdent à ces services et les utilisateurs n en sont pas pleinement satisfaits. De nombreux besoins en formation Les formations techniques aux métiers visant à améliorer la qualité des produits représentent le principal besoin exprimé par les PME. Le rôle central de la formation dans le développement de l entrepreneuriat est également reconnu et les formations spécifiques aux entrepreneurs sont considérées comme un levier de première importance pour la réussite des nouvelles entreprises. Le rôle central de l accès au financement Plus de la moitié des PME de moins de 10 salariés n accèdent pas au crédit bancaire. Les PME déclarent avoir besoin d un service d appui pour la réalisation de business plan afin de leur faciliter l accès au crédit. En outre, l accompagnement dans la recherche de financement est considéré comme le principal moyen d inciter les entreprises à sortir de l économie informelle et les PME interrogées estiment que la formation spécifique aux entrepreneurs est le service le plus utile pour aider les jeunes entreprises. Un accès à l information limité Les PME jugent une difficulté d accès à l information que ce soit au niveau politique ou au niveau des services d appui offerts par les services des chambres consulaires et autres organismes d appui. 4

5 PROFIL DES ENTREPRISES Avec un ensemble de 151 PME participantes dont 28 artisans, réparties dans trois chambres régionales membres de la CPCCAF, notamment la CCIA de la Grande Comores, la CCIA d Anjouan et celle de Mohéli, le Baromètre de l accompagnement des PME se base sur un panel d entreprises conséquent au niveau du pays. Les statistiques ont été pondérées selon le poids des secteurs dans le PIB de Les entreprises du secteur commercial représentent 40% de l échantillon et sont ainsi les plus nombreuses à participer à l enquête. Elles sont suivies par les entreprises opérant dans les services qui comptent pour 31% du total. Les entreprises industrielles arrivent en troisième position avec 23% des participants, devant les entreprises agricoles (6%) Agriculture, 5.96% Secteurs d'activités répresentés Services, 30.46% Industrie, 23.18% Commerce, 40.40% Commerce Industrie Services Agriculture Les entreprises de moins de 10 salariés sont les plus représentées au sein du panel (70% avec 9% de PME sans salariés). Les catégories restantes se répartissent comme suit : 24% pour les entreprises de 10 à 49 salariés, 5% pour celles de 50 à 250 salariés et moins de 1% pour celles de plus de 250 salariés. 86% des entreprises ont accepté de communiquer leur chiffre d affaires. Les entreprises de moins de 5 millions de FCFA de CA et celles ayant un CA compris entre 5 et 50 millions de FCFA sont majoritaires et elles représentent respectivement 25% et 24% des répondants. Viennent ensuite les PME sans CA en 2013 avec 15% de participants. 13% des répondants sont des entreprises avec un CA compris entre 50 et 200 millions de FCFA et 10% sont celles ayant un CA de plus DE 200 millions de FCFA. La majorité des PME interrogées pour le baromètre ont plus de 5 ans d ancienneté. 5

6 CONTEXTE POLITIQUE (B01-B02) Plus de la moitié des PME n ont pas connaissance des actions menées par le Gouvernement en faveur des PME Pour les PME connaissant leur existence, très peu (30%) sont satisfaites de la politique menée par leur gouvernement Le jugement porté sur le contexte politique est particulièrement critique puisque seulement 23% des entreprises connaissent l existence d une politique de soutien au développement des PME, et seules 27% sont satisfaites de l action menée par le gouvernement. Les entreprises peu satisfaites de l action gouvernementale représentent même 59% du total, devant les entreprises insatisfaites qui comptent pour 11% des PME. Très satisfait, 3.25% Insatisfait, 10.66% Satisfait, 26.61% Peu satisfait, 59.47% Satisfaction des PME vis-à-vis de des politiques nationales ACCES A L INFORMATION (B3-B14) Le principal besoin en information exprimé par les entreprises concerne les informations économiques et financières (73%), devant les informations réglementaires et juridiques (17%) et les informations administratives (9%). 6

7 Type d'informations souhaitées Administrative, 9.09% Réglementaire et juridique, 16.82% Economique et financière, 72.96% Le fichier des entreprises nationales L existence d un fichier d entreprises est relativement méconnue des entreprises mais correspond très largement à un besoin quel que soit le secteur d activité ou la taille des entreprises 24% des entreprises interrogées ont connaissance de l existence de ce service et plus de la moitié d entre elles ont accès à ce fichier et la majorité des accédants du service l utilise. Toutefois, seules 12% des PME en sont satisfaites. Le centre de documentation économique et juridique L analyse du graphique ci-dessous permet de remarquer que seules 13% des PME connaissent l existence des centres de documentation, néanmoins 93% des entreprises expriment un grand besoin pour ce service. Quant à l accès des centres de documentation, il reste très faible avec un taux d accès de 27% et 35% d entre elles en sont satisfaites. En outre, il faut noter que 40% des entreprises utilisent internet pour accéder aux informations recherchées. 7

8 66.52% Connaissance des centres de documentation 19.81% 13.31% 0.36% Ne connaît pas son existence Connaît son existence Ne se prononce pas Sans réponse ACCES AUX MARCHES (B15-B28) La proportion des entreprises satisfaites et celles insatisfaites par les rencontres professionnelles est à peu près égale. Les marchés publics sont jugés peu ouverts aux PME avec comme principal obstacle la corruption. Très peu d entreprises ont exporté au cours des deux dernières années mais près de 1/3 des PME ont des projets de développement à l international. Les entreprises qui n ont pas de salariés sont celles qui sous traitent le plus et qui ont souvent recours à des sous-traitants Les rencontres professionnelles (foires, salons, événements B2B) 1/3 des entreprises interrogées ont participé à ces rencontres et 40% sont des artisans, avec une majorité de visiteurs.. Parmi les participants, 41% en sont satisfaites alors que 45% sont peu satisfaites et 6% insatisfaites. La demande pour qu un plus grand nombre d événements soit organisés atteint 68% pour l ensemble du pays. 8

9 L export Très peu d entreprises ont exportés au cours des deux dernières années (moins de 4%), mais 32% des entreprises ont des projets à l export. Dans l ensemble, Les deux principales difficultés exprimées par les entreprises concernent des lourdeurs administratives et le manque d accompagnement à l export. Des informations sur les pays cibles et sur les contacts commerciaux &opportunités d affaires figurent parmi les principaux types d infos que les entreprises ont besoin pour l export. Néanmoins, les préoccupations ne sont pas les mêmes pour les entreprises qui exportent et celles qui ont des projets à l export. Concernant les PME qui ont exporté au cours des deux dernières années, elles rencontrent principalement des obstacles liés à des lourdeurs administratives (70%) et à un manque d accompagnement à l export (41%) ; tandis que les entreprises qui ont des projets à l export dénoncent en premier lieu un manque d informations commerciales (48%) et en second plan, un manque d accompagnement à l export (29%). Les types d informations nécessaires pour leur développement à l international s agissent pour la première catégorie (exportateurs), des besoins en informations sur les normes pour 31% d entre elles et d informations sur les mesures de soutien à l export pour 51% des PME. Quant à La deuxième catégorie (projets à l export), 61% des PME souhaiteraient plutôt obtenir des informations sur les pays cibles et 75% des renseignements sur les contacts commerciaux et opportunités d affaires. Obstacles rencontrés à l export Obstacle 1 Obstacle 2 Lourdeurs administratives : - Export deux ans - Projets export Manque d infos commerciales : - Export deux ans - Projets export 16,60% 69,73% 42.81% 16,14% 9.50% 48,17% 0,00% 6,12% 0.00% 19,05% manque de RH : - Export deux ans - Projets export 14,50% 20,17% 7,99% 8,63% 20,77% 23,37% manque accompagnement : - Export deux ans - Projets export 2,75% 16,53% 40,50% 29,12% Sans réponses 50,02% 68,38% 9

10 Les marchés publics Près de 70% des entreprises n ont pas accès à l information sur les marchés publics et plus de la moitié estiment que les marchés publics ne sont pas suffisamment ouverts aux PME. En outre, le taux de candidature aux marchés publics est de 25%. Différents freins sont soulignés par les entreprises en ce qui concerne l accès aux marchés publics, en premier lieu la corruption (45%) suivi par l accès à l information % 22.30% 26.11% 2.87% 2.87% 0.33% 0.80% Principaux obstacles pour accéder aux marchés publics Sous-traitance Les entreprises qui n ont pas de salariés sont celles qui sous traitent le plus et qui ont souvent recours à des sous traitants. PME sous- traitantes 69.00% 13.24% 16.31% 1.45% Sous traitent Ne soutraitent pas Ne se prononce pas sans réponses 10

11 PME ayant recours à des sous-traitants 59.67% 22.95% 15.94% 1.45% Accès Pas accès Ne se prononce pas Sans réponses ACCES A LA FORMATION (B29-B32) 37% des entreprises ont formé leur personnel au cours de l année écoulée Les Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture sont les prestataires favoris des PME Parmi les entreprises interrogées, 37% des PME ont répondu que des actions de formation avaient été menées pour les dirigeants ou les employés depuis moins d un an. Les prestataires de formation Les PME affirment qu elles privilégieraient les Chambres des Commerce d Industrie et d Agriculture afin de former leurs salariés ou les dirigeants, quel que soit le secteur d activité, la taille de l entreprise et son ancienneté. On remarque que ce choix s explique par la mise en place récente de l Institut Consulaire de Formation de l Union des Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture des Comores et la non existence d un organisme public de formation destiné aux PME. Les objectifs de formation L objectif recherché par les entreprises en formant leur personnel se porte prioritairement sur l amélioration de la qualité technique des produits/services pour 63% des PME à part pour les 11

12 entreprises du secteur commercial, lesquelles plus de la moitié affirment l amélioration du Chiffre d affaire comme principal objectif de formation. Les types de formation Les réponses des PME indiquent en première position, des besoins en formations techniques pour les secteurs des services, industrie et agriculture. Les entreprises commerciales ont besoin en priorité d une formation sur le management (gestion, comptabilité, Ressources Humaines). Type de formation prioritaire 10% 6% 11% 21% 26% 48% 20% 22% 17% 11% 11% 13% 15% 11% 21% Formation à l'utilisation des nouvelles technologies Formation commerciale 16% 54% 52% 56% 47% Formation pour le management (gestion, comptabilité, ressources humaines) Formations techniques à votre métier DEMARCHES ADMINISTRATIVES (B33-B43) Les lourdeurs administratives sont le principal obstacle que les PME rencontrent pour leurs démarches administratives Les services du CFAE et Du centre d arbitrage et de médiation sont assez connus par les PME mais ne sont pas bien jugés Parmi les principaux obstacles que les entreprises rencontrent dans leurs démarches administratives, les lourdeurs administratives sont citées en premier par 44% des PME. Ils sont suivis par la corruption à hauteur de 25% et les délais de traitement des demandes pour 16% des entreprises. 12

13 Figure : Obstacles démarches administratives Aucun obstacle 11.12% Lourdeurs administratives 43.58% Corruption 24.50% Accès au personnel administratif 3.64% Délais de traitement des demandes 16.16% Guichet Unique 40 % des entreprises ont connaissance du CFAE et 77% d entre elles ont accès à ses services. Néanmoins on remarque qu à Anjouan, le CFAE est plus connu (72%) qu en Grande Comores et Mohéli (28% et 24% respectivement). En outre, 75% des entreprises ont exprimé leur besoin aux services des CFAE. Pour les entreprises qui ont eu accès au CFAE, 45% sont satisfaites contre 45% d insatisfaits. Les centres d arbitrage et de médiation 31% des entreprises interrogées ont connaissance de l existence du Centre d Arbitrage et de Médiation et 75% ont besoin des services de ce Centre. 76% des entreprises qui connaissent ces centres y ont accès et 68% de ces derniers les utilisent. Le taux de satisfaction pour les entreprises qui ont accès aux centres s élèvent à 15% contre 59% d insatisfaction. ENTREPRENARIAT (B44-B49) Les formations spécifiques aux jeunes entrepreneurs est la première mesure jugée par les PME, comme étant utile au développement des jeunes entrepreneurs 13

14 Les organismes de micro crédit constituent la première source de financement des PME Les services jugés les plus déterminants pour aider les jeunes entreprises à se développer sont, en premier lieu, la formation spécifique pour jeunes entrepreneurs pour 48% des PME. En deuxième position, la mise à disposition de fonds de démarrage pour 28% des PME, vient ensuite l accompagnement dans les premiers mois d activités pour 19% des répondants. On remarque que les entreprises sans salariés et celles de moins d un an placent en première position l accompagnement dans les premiers mois d activités. Accès au crédit 33% des entreprises interrogées ont accès au crédit bancaire. Les entreprises qui sont les plus bénéficiaires sont les PME de 10 à 49 salariés (75%), les entreprises de plus de cinq ans d existence (38%) et celles qui ont un CA compris entre 50 et 200 millions de FCFA. 45% des entreprises interrogées affirment avoir accès au financement via le microcrédit. Le fonds de cautionnement mutuel n est quant à lui utilisé que par 11% des entreprises sondées. Par ailleurs, moins de 4% des entreprises déclarent accéder au financement par d autres circuits que ceux évoqués ici. La réalisation du business plan constitue pour les entreprises la prestation la plus déterminante pour leur faciliter dans leur recherche de financement, suivi par la certification de leurs comptes par un Centre de Gestion Agrée. 14

15 Figure 1 : Prestation facilitant l accès au crédit 4.36% 24.69% 1) Certification des comptes par un CGA 2) Réalisation de business plan 42.83% 0) Aucun ACCES A LA PROTECTION SOCIALE (B50-B53) Plus de la moitié des PME connaissent l existence d un système de protection sociale aux Comores La majorité des PME estime que le système de protection sociale est un moyen efficace pour fidéliser leurs salariés Plus de la moitié des PME connaissent l existence d un système de protection sociale. Malgré ce taux de connaissance important, 69% des entreprises estiment qu elles ne disposent pas d informations suffisantes sur les avantages liés au régime de protection sociale. Les systèmes de protection sociale sont jugés assez efficaces pour inciter les PME à sortir du secteur informel. 48% des répondants estiment qu ils incitent les entreprises à sortir de l informel contre 34% qui affirment le contraire. Malgré les insuffisances qui lui sont attribuées, le système de protection sociale de l Union des Comores n est pas totalement désavoué par les entreprises car 69% d entre elles considèrent que l accès à la protection sociale est un moyen efficace de fidéliser le personnel. 15

16 SORTIR DE L INFORMEL l accompagnement dans la recherche de financement a été classé en tête par 32% des PME Parmi les réponses obtenues, l accompagnement dans la recherche de financement a été classé en tête par 32% des PME. Cette aide serait la plus à même d inciter les entreprises qui ne le sont pas à se formaliser. Arrivant en seconde position, l accès aux services d appui est ensuite cité comme le service le plus utile par 26% des PME interrogées, suivi de la protection sociale à hauteur de 24%. 6.12% incitation sortie informel 12.58% 26.19% Accès aux services d'appui Protection sociale 31.60% 23.51% Accompagnement dans la recherche de financement Incitation fiscale Sans réponses 16

17 RECOMMANDATIONS Prendre en considération les attentes des PME dans l élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales de développement notamment la SCADD Mettre en place un système de communication sur le système de protection sociale Mettre en place l annuaire des entreprises Réhabiliter les centres de documentations des Chambres régionales et mettre en place un lieu d accueil spécifique pour les PME Accompagner les PME dans leur projet de développement à l international en termes de démarches administratives, marchés cibles, opportunités d affaires, contacts commerciaux, formations etc. Offrir une gamme de formations aux PME en prenant en compte leurs objectifs de formation Dispenser un programme de formation spécifique pour les jeunes entreprises et les porteurs de projet Mise en place du Centre de Gestion Agrée Offrir un service de réalisation de business plan en faveur des PME et des jeunes entrepreneurs. Accompagner les PME dans leur recherche de financement Mise en place d un système d information sur les marchés publics Mener des actions de communications sur les services offerts par les CFAE et la CACOM 17

BAROMETRE DE L ACCOMPAGNEMENT DES PME AU BURKINA FASO

BAROMETRE DE L ACCOMPAGNEMENT DES PME AU BURKINA FASO BAROMETRE DE L ACCOMPAGNEMENT DES PME AU BURKINA FASO Décembre 2013 i SOMMAIRE SIGLES ET ABREVIATIONS... iii Introduction... 1 I. Caractéristiques des entreprises enquêtées... 4 II. Contexte Politique...

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management

Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management Paris, le 4 septembre 2014 Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management Eurosearch & Associés, société spécialisée dans le Conseil en Ressources de Management, dévoile la deuxième

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

2, place de la Bourse - 33076 Bordeaux Cedex - T. 05 56 79 50 90 - www.aqui-cci-international.com

2, place de la Bourse - 33076 Bordeaux Cedex - T. 05 56 79 50 90 - www.aqui-cci-international.com Analyse des résultats du questionnaire de satisfaction déployé auprès des entreprises accompagnées par CCI International Aquitaine en 2013 dans le cadre du Parcours de l Export METHODOLOGIE L objectif

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES Synthèse des principaux résultats Conseil Régional Centre Septembre 2003 1 Afin de poursuivre l'élaboration de son Plan Régional de Développement

Plus en détail

«Comment financer les PME?» Propositions de l UCM

«Comment financer les PME?» Propositions de l UCM «Comment financer les PME?» Propositions de l UCM Forum Financier Mons La Louvière 11 mars 2014 L UCM : Qui sommes-nous? Un mouvement patronal de représentation et de défense des indépendants, chefs de

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives 4 ème édition Paris, le 27 janvier 2012 3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits! Bilan et perspectives Les points clés Le régime de l auto-entrepreneur, un potentiel énorme de croissance

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI La confiance pour leur activité se stabilise Paris, le 21 novembre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012

Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012 Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012 1.1/ Pouvez-vous nous préciser votre fonction/resp. principale? Responsable Informatique 10,53% Testeur 1,97%

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Entreprises de La filière numérique

Entreprises de La filière numérique Observatoire économique Entreprises de La filière numérique Bilan 2013 et anticipations 2014 L Espace Économie Emploi du Bergeracois a pour mission de développer des actions en faveur de l économie et

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 22 novembre 2014 Quelle réalité pour les artistes chrétiens en France? AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe présentent le 2ème volet de leur enquête menée avec l IFOP sur la scène

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable

Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Résultats de l'enquête de suivi des diplômés des 4 premières promotions du Master ParisTech Fondation Renault Transport et développement durable Enquête menée d'octobre 2009 à février 2010 auprès des quatre

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Votre Conseiller Emploi-Formation, partout en France La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Enquête sur l activité, l emploi et l alternance dans les TPE-PME Planète PME - 16 juin 2011

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 1 Méthodologie LA CIBLE : Au sein de chaque entreprise, est interrogée la personne en charge de la majorité des démarches administratives

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

La formation professionnelle en Europe

La formation professionnelle en Europe Baromètre de l Observatoire Cegos La formation professionnelle en Europe + Focus sur la réforme en France 23 juin 2015 Méthodologie L'Observatoire Cegos a conduit cette étude entre les mois d avril et

Plus en détail

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Maël Resch Attachée de Presse Tél : 01 55 80 58 66 Email : mael.resch@empruntis.com CRÉDIT OU ASSURANCE

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com BRANCHE PROFESSIONNELLE DES COMMERCES ET SERVICES DE L'AUDIOVISUEL, DE L'ÉLECTRONIQUE ET DE L'ÉQUIPEMENT MÉNAGER - ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN COMPÉTENCES DES SALARIÉS DES ENTREPRISES DE MOINS DE 10 SALARIÉS

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Etude sur l Auto Entreprenariat au Maroc

Etude sur l Auto Entreprenariat au Maroc Etude sur l Auto Entreprenariat au Maroc «Une vision qui ne s accompagne pas d action n est qu un rêve ; Une action qui ne découle pas d une vision, c est du temps perdu ; Une vision suivie d action peut

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015

Enquête de satisfaction. Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Enquête de satisfaction Consulat Général de France à Londres Octobre 2015 Tendances générales Dans une perspective de mesure de la qualité du service et d amélioration des prestations offertes aux usagers,

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE, D'INDUSTRIE ET D'AGRICULTURE DE MAURITANIE (CCIAM) La CCIAM accompagne les entreprises dans la recherche d un crédit bancaire.

CHAMBRE DE COMMERCE, D'INDUSTRIE ET D'AGRICULTURE DE MAURITANIE (CCIAM) La CCIAM accompagne les entreprises dans la recherche d un crédit bancaire. CHAMBRE DE COMMERCE, D'INDUSTRIE ET D'AGRICULTURE DE MAURITANIE (CCIAM) La CCIAM accompagne les entreprises dans la recherche d un crédit bancaire. UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION Business Plan Gestion

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 Tous les sites de Centre Inffo cumulent 56 160 visites et 175 352 pages vues pour le mois de Février 2015. Les chiffres sont en baisse. Cette diminution

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012 Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif Présentation du 7 mars 2012 Rappel de la méthodologie Nous avons réalisé : 5 groupes de 3 heures (7-10 personnes)

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail