NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D417 1 26/02/2013"

Transcription

1 I. Définition de la formation en termes de programme et de compétences/connaissances à acquérir : La formation sous forme d un module très léger s adresse à des adultes non informaticiens pour les initier sur la notion d un système d information. Dans mon cas le public est formé de salariés d une entreprise qui ne sont pas informaticiens, et le contenu de la formation a été élaboré en fonction des besoins de l entreprise. Les objectifs pédagogiques de la formation sont : 1) Comprendre ce qu est un système d information d entreprise 2) Comprendre les fonctions et les objectifs d un système d information 3) Comprendre l organisation et la sécurité d un système d information Le syllabus du module est le suivant : I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Bibliographie 1

2 II. Structuration du module de formation en sessions d'apprentissage : L introduction et la bibliographie forment le préambule. La session 1 traitera les fonctions du système d information. La session 2 traitera les finalités du système d information. La session 3 est consacrée à l organisation du système d information. La session 4 parle de la sécurité du système d information. Les exercices du chapitre 1 seront affectés aux sessions 1 et 2, et les exercices du chapitre 2 rattachés aux sessions 3 et 4. I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise Préambule II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise Session1 Session2 III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Session3 Session4 Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Bibliographie 2

3 III. La scénarisation des sessions : Le scénario pédagogique de chaque session sera structuré de la manière suivante : 1) objectifs du module : Les connaissances et les savoirs que va maitriser l apprenant à la fin de la formation. 2) préambule : Les concepts de base. Exposé des concepts : définition du SI et relation entre ce dernier et les fonctions de l entreprise. Une illustration de la relation du système d information par rapport aux systèmes de décision et de pilotage. 3) Session 1 : Les quatre fonctions du système d information : Exposé des fonctions : la collecte, la mémorisation, le traitement, et la diffusion. Une illustration des quatre fonctions d un système d information. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 4) Session 2 : Les finalités du système d information : Exposé des finalités : aide à la décision, outil de communication, contrôle de l évolution de l entreprise, et coordination de l activité des différentes composantes de l entreprise. Une illustration des finalités du système d information. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 5) Session 3 : L organisation du système d information. Exposé de l organisation : les structures internes, la répartition des moyens de traitement, la soustraitance, l informatique en nuage. Deux illustrations : Une pour la décentralisation des moyens et l autre pour l informatique en nuage. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 6) Session 4 : La sécurité du système d information. Exposé de l organisation : Les objectifs du système d information, la mise en œuvre de la sécurité, et les solutions techniques. Une illustration : sur le système de sécurité. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 3

4 ANNEXE 1 Le polycopié du cours Le système d information et l entreprise I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité 4

5 B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Les QCM Bibliographie I. Introduction 1. Définition du système d information Le système d'information (SI) est l'ensemble des informations circulant dans l'entreprise et des moyens mis en œuvre pour les gérer. Un SI est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures permettant d acquérir, de traiter, de stocker des informations (sous forme de données, textes, images, sons, etc.), et de les diffuser dans et entre des organisations. On distingue les moyens humains (Toutes les personnes d'une entreprise : les utilisateurs, les décideurs, etc.), les moyens matériels (ensemble des machines recevant, manipulant et émettant de l'information) et les méthodes (l'ensemble des outils de travail et des règles permettant de résoudre les problèmes de gestion). Le SI peut être comparé à une sorte de système nerveux primaire de l'entreprise qui assure une circulation rapide d une information de qualité entre les différents «organes», et qui délivre la bonne information, au bon interlocuteur, au bon moment. Il permet une prise de décisions appropriées avec des actions de l entreprise adaptée à la situation ; et contribue de manière évidente aux performances de l entreprise. 5

6 L entreprise peut se décomposer en 3 sous-systèmes : Le système de pilotage Le système d information Le système opérant Chaque système apporte des services à l autre. Le système de pilotage : (appelé également système de décision) Exploite les informations qui circulent Organise le fonctionnement du système Décide des actions à conduire sur le système opérant Raisonne en fonction des objectifs et des politiques de l entreprise Le système opérant : Reçoit les informations émises par le système de pilotage Se charge de réaliser les tâches qui lui sont confiées Génère à son tour des informations en direction du système de pilotage Le système d information : Pour organiser son fonctionnement, le système a besoin de mémoriser des informations Pour comparer, prévoir, Ce rôle est joué par le Système d Information Ce système a aussi la charge de : 6

7 Diffuser l information Réaliser tous les traitements nécessaires au fonctionnement du système 2. Le SI et les fonctions de l entreprise Comptabilité et gestion des stocks : Calcul et édition des fiches de paie, Suivi des achats, des livraisons, des ventes, Calcul et édition des factures (sûreté de l état comptable ), Etats comptables et gestion financière. Bureautique : La bureautique permet de faciliter les tâches suivantes : le secrétariat et la production de l'écrit, grâce aux logiciels de traitement de texte, aux tableurs, et autres suites "Office" L'organisation et la gestion des informations locales à un individu La communication principalement grâce aux s (mais de plus en plus d'intranet, de groupware et travail collaboratif) Participation à l'enseignement Vente et marketing : Il est indispensable dans cette fonction d'avoir en permanence les informations sur : Les produits, les prix et les marges La disponibilité des produits Le profil du client : volume d'achat, habitude L'évolution des ventes : top-10 des produits vendus, nature des ventes Les VRP ont fait leur temps avec leur valise sous le bras, désormais les vendeurs ont accès au SI avec des connections mobiles (PDA, ordinateur). Il a donc en permanence les informations nécessaires (base clientèle, stocks) Etude et conception : Production : A l'usine et à l'atelier, les systèmes informatiques permettent de : automatiser les tâches de production et donc d'augmenter productivité et prix de revient produire le produit au moment opportun produire en volume et à la demande ("mass customisation" dans la production automobile) Logistique et relation client-fournisseur : La logistique permet d'harmoniser et automatiser les échanges de données : les données comptables 7

8 les données du stock les données fournisseurs De plus en plus, on se tourne vers : les ERP (systèmes d'information intégrés orientés métier SAP) l'edi (l'échange de données informatisées) Exemple : le réseau bancaire SWIFT permet l'échange de données bancaires entre différents établissements nationaux ou internationaux. La relation client (CRM) a beaucoup évolué...on essaye de construire une offre commerciale personnalisée plutôt qu'une offre qui satisfasse le maximum de clients. Augmentation des offres et donc des données Management et Direction : Le SI offre aux managers et dirigeants une vision globale des résultats de l'entreprise. (SIAD, datawarehouses) Les utilisations les plus répandues du SI à la direction couvrent le reporting d entreprise, les tableaux de bord, les applications d intelligence client, de reporting financier, ainsi que les extranets clients et partenaires. Ces solutions permettent aux sociétés d avoir une visibilité sur leur activité, d acquérir et de retenir des clients rentables, de réduire leurs coûts, d optimiser leur chaîne logistique, d accroître leur productivité et d améliorer leurs performances financières. 8

9 II. NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013 chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information Le système d'information assure dans l'entreprise quatre fonctions : A. Collecte de l'information Le système d'information est conçu à l'initiative du système de pilotage. Le système de pilotage doit faire preuve d'imagination dans la définition de l'information nécessaire à l'émergence du système d'information et de ses fonctions. La génération de l'information est ainsi une fonction indispensable, que le système de pilotage doit exercer pour permettre la conception du système d'information. Cette génération permettra toute saisie future de l'information et est propre à chaque organisation. Cette génération de l'information consiste à donner à toute information un nom et une définition, reconnus et partagés au sein de l'entreprise; cela revient à définir en fait le vocabulaire spécifique de l'entreprise. L information a des sources externes et internes. Les sources externes sont l environnement du système comme les clients, les fournisseurs, et les administrations. Les informations dont l origine est une source interne sont générées par les acteurs du système comme la production, la comptabilité, la gestion des salariés, et les ventes. Des procédures sont mises en place pour formaliser les flux d information. Les méthodes d alimentation du système en information les plus répandues sont la saisie, la lecture optique, la numérisation, et l échange automatisé des données. La saisie nécessite souvent une intervention humaine, ce qui augmente son coût financier. La numérisation permet d extraire les informations à partir de documents papier ou d image. 9

10 L échange automatisé de données facilite le transfert des informations entre des entreprises, des banques, des administrations et autres sans besoin de saisie humaine. B. Mémorisation de l information L information collectée doit être stockée d une manière durable et fiable. Les supports les plus utilisés sont les disques des ordinateurs, les DVD, Le SGBD (système de gestion des bases de données) constitue une partie du SI qui mémorise l information et la restitue fidèlement. L archivage papier est toujours d usage, parfois par obligation légale. C. Traitement de l information Les informations subissent des traitements pour être exploitable. Parmi ces traitements on peut citer : Tri des commandes par clients et date ; Calcul du montant à payer ; Classement, Résumé, Ces traitements peuvent être automatiques par des programmes ou manuels (de moins en moins souvent) D. Diffusion de l information Le système d'information assure les échanges d'informations avec le système opérant et le système de pilotage. La diffusion consiste à mettre à disposition des utilisateurs du système, au bon moment, sous forme exploitable, les informations leur permettant d'assurer leurs tâches. L information doit parvenir dans les meilleurs délais à son destinataire pour qu elle soit exploitable. Les supports de diffusion sont internet (web, , mobiles), le support numérique, le support papier, et la forme orale. 2. Les finalités du système d information Le but de tout système d information est d apporter un soutien aux processus de travail dans l organisation selon trois modalités principales : fournir l information, assister le travail humain, automatiser le travail. A. Aide à la décision Le SI met à la disposition des décideurs les informations nécessaires à la prise de décision. Il permet d'étudier les conséquences prévisibles des décisions et d'automatiser certaines décisions. A partir des données mémorisées : le SI permet d identifier des alertes de gestion, d établir un tableau de bord comportant des indicateurs, de suivre l évolution de l activité, de faire des investigation sur certains sujets, et de préparer les statistiques dont les managers ont besoin. Le SI aide à minimiser les tâches de recherche de l information et de présentation des résultats. 10

11 Les décideurs ont besoin d avoir des informations pertinentes, fiables, et disponible pour prendre les bonnes décisions. Pertinentes : correspondent aux besoins de gestion de l entreprise. Fiables : auxquelles on peut faire confiance; vraies, précises et à jour. Disponibles : existantes et non dissimulées (information structurée). B. Un outil de communication Les flux d information facilitent l interaction entre le système et son environnement. Ces flux s appliquent aussi à l intérieur du système, ce qui lui permet d analyser son propre fonctionnement. Le système de pilotage transmet des informations globales au système opérant par l intermédiaire du système informatique. Ce dernier collecte et traite les informations élémentaires du système opérant et les transforme en informations élaborées pour le système de pilotage. Le SI est un outil de communication entre l entreprise et son environnement constitué de fournisseurs, clients, institutions, «Le système d information est la mémoire, les oreilles, et la parole de l organisation». C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise Le SI permet de détecter les dysfonctionnements internes et les situations anormales. Pour atteindre cet objectif, le SI doit garder une trace des informations portant sur le passé. Exemple : Les documents produits par la comptabilité générale (Bilan, compte de résultat, etc.) décrivent la situation de l'entreprise par rapport à son activité passée. D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise Pour atteindre cet objectif, le SI fournit des informations portant sur le présent. Exemple : Lors du traitement d'une commande, le SI permet de coordonner l'activité du service comptable, du service commercial, du service livraison, etc. par le biais des flux d'information internes (commande reçue, commande enregistrée, commande livrée, etc.) 11

12 III. NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013 Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes Le système d information est animé par les acteurs suivants : La direction : qui fixe les objectifs de l entreprise et définit une stratégie. Les managers et les experts en organisation. Les utilisateurs de l information : responsables et exécutants qui assurent les activités de l entreprise. Les informaticiens : qui gèrent le système informatique. Dans les grandes entreprises on a une direction du système d'information (DSI). Cette direction gère les moyens et compétences informatiques, et assure l exploitation du système informatique, sa supervision, et son évolution. B. La répartition des moyens de traitement La saisie de données déclenche généralement un traitement qui peut se faire immédiatement, en temps réel, ou être différé. Le traitement en temps réel s accompagne d une saisie des informations à la source. Le traitement différé correspond à une exploitation des données par lots, après qu elles aient été regroupées. Dans les deux cas la saisie ou le traitement des informations peuvent se faire localement ou à distance, grâce aux réseaux. Il existe deux types d architectures pour l exploitation des systèmes informatiques en fonction de la localisation des moyens de traitement et de mémorisation des données. L architecture centralisée : dans le cas où les données et les traitements sont concentrés sur un seul serveur ou ordinateur (comme avec les gros ordinateurs ou «mainframes» associés à un réseau de terminaux passifs). L architecture répartie : dans le cas où la mémorisation ou les traitements sont pris en charge par différents ordinateurs. C. La sous-traitance La sous-traitance consiste à confier certaines activités à une organisation extérieure. Externalisation (outsourcing) : est une forme de sous-traitance durable, qui permet à l entreprise de se recentrer sur son activité métier en confiant une fonction du SI à un partenaire externe ou un prestataire de manière non ponctuelle (infogérance). Parmi les fonctions externalisées on peut citer : la sauvegarde des données, la gestion du réseau, la maintenance des postes de travail. Les avantages de l externalisation sont la concentration sur des activités essentielles, et de tirer profit de l expertise de sociétés spécialisées. 12

13 L inconvénient majeur est une dépendance forte qui n est pas toujours réversible. L infogérance : c est la prise en charge par un prestataire de tout ou partie de la gestion du système d'information ; elle peut être globale, ou applicative et ce limiter souvent à certaines fonctions (comme la paie) ou l infrastructure (ordinateurs et réseaux). L hébergement : est le fait de localiser les données et les traitements chez un prestataire et d y accéder via internet. La tierce maintenance : est la prise en charge de la maintenance d un matériel ou d un logiciel par un prestataire distinct de son fournisseur ou de son réalisateur. D. L informatique en nuage L informatique en nuage, ou le Cloud computing est une nouvelle tendance à déporter les traitements sur des serveurs distants via internet, plutôt que sur des serveurs locaux, en vue de maîtriser le service rendu par ce système en distinguant : la plateforme qui gère l'application (PaaS : Platform as a Service) ; l infrastructure qui supporte la plateforme (IaaS: Infrastucture as a Service) ; l application qui sert le client (SaaS: Software as a Service). Un Cloud privé est dédié à une seule entreprise ou organisation, un Cloud public utilise les services offerts par des prestataires. Le but final est de réduire les coûts. 13

14 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité DISPONIBILITÉ : Les utilisateurs doivent accéder aux informations dont ils ont besoin au moment voulu. Il faut donc protéger le système de toute défaillance. Les défaillances sont de deux types : : comme une panne du courant électrique qui bloque complètement le système, ou un disque dur qui tombe en panne, ce qui peut rendre le système informatique inutilisable. Les défaillances par malveillance. Il arrive que le système soit bloqué ou endommagé par un opérateur non autorisé qui pénètre dans le réseau en détruisant des fichiers, ou en créant des dysfonctionnements (virus, bombe logique, et autres). INTÉGRITÉ : Le système de sécurité doit permettre d'empêcher toute personne de modifier des informations stockées ou transmises par le système. Ce genre de problème peut être commis par erreur, mais aussi par malveillance ou par intérêt. CONFIDENTIALITÉ : Aucune personne non autorisée ne doit avoir accès aux informations sensibles de l'entreprise. Le système devra donc permettre de restreindre l'accès aux seules personnes autorisées. B. Mise en œuvre de la sécurité Cette démarche comprends l 'analyse des risques et la mise en place d'une organisation. Analyse des risques : Une analyse globale de l'existant et une évaluation des risques encourus est le préalable à toute mise en œuvre, en utilisant des méthodes adaptées aux systèmes informatiques. Mise en place d'une organisation : une organisation sécuritaire optimale nécessite : - Définition du poste de responsable sécurité du service informatique avec des moyens financiers adéquats. - Désignation d un responsable pour chaque élément du système d'information. - Mise en place règles et procédures d'évaluation du niveau de sécurité pour chaque donnée ou traitement ainsi que les droits associés à chaque fonction ou à chaque type d'utilisateur. - Définition des procédures à suivre pour tout mouvement dans l entreprise: arrivée ou départ d'un employé, du personnel intérimaire (pour la gestion des badges par exemple), déplacement du matériel, etc. - Aménagement correct des locaux permettant le bon fonctionnement du système de sécurité. - Formation du personnel sur l importance de la sécurité pour avoir son adhésion aux contraintes sécuritaires. - Tests réguliers des plans de secours : incendie, sauvegarde, maintenance, 14

15 C. Les solutions techniques Parmi les solutions on peut citer: Protection des locaux : Construction des locaux étudiés (rangement des fils, goulottes pour les prises et les câbles réseaux) ; et protection contre l'incendie et l'inondation. Protection des matériels : assurer la continuité de l'alimentation électrique (onduleurs) ; sites de secours pour stocker les sauvegardes ; télésurveillance contre les intrusions malveillantes. Protection des accès : Authentification des accès au réseau, et des accès aux salles sensibles (laboratoires de recherche,...). Protection des données : Contrôle d'accès, et sauvegarde régulière quotidienne, hebdomadaire et autres ; installation d'un antivirus efficace. Protection des échanges : Instauration de serveurs de sécurité. Contrats d'assurance: contre l'impossibilité d'activité (en cas de sinistre par exemple). La compagnie prend à sa charge de simuler financièrement une activité normale. Les assurances peuvent couvrir également les vols ou détériorations de matériel et de données. Les systèmes d'authentification ont pour objectif de garantir l'identité de l'interlocuteur. Les produits de chiffrement ont pour objectif de garantir l'intégrité et la confidentialité des informations. Ils effectuent un codage des informations à l'aide d'un algorithme spécifique et d'une clé. La signature électronique permet d'assurer l'intégrité des données et la non répudiation Il s'agit d'informations rajoutées au message transmis pour donner une information supplémentaire permettant de contrôler qu'il n'y a pas d'erreurs de transmission ou de rejet, et de disposer d'une preuve de l'envoi des données par l'émetteur. Le journal d'audit est un outil précieux pour surveiller les accès. C'est un relevé de toutes les opérations effectuées sur le réseau. 15

16 Exercices sur le chapitre 1 Exercice1 sur la définition du SI Un Système d'information existe dès qu'une organisation se crée. Peut-on dire qu il n existe pas de système d information sans système informatique? Réponse Non car la notion de SI existait avant l'invention de l'informatique. Il n'est pas forcément souhaitable d'informatiser à 100% un système d'information. Le système informatique est un outil parmi d autres au service du système d information qui exploite par ailleurs des moyens non informatiques ou «manuels» (le papier, le téléphone ). Exercice2 sur le SI et les fonctions de l entreprise Quel est la relation entre le système d information d un supermarché et la fonction de vente et de marketing? Réponse Il est indispensable dans cette fonction d'avoir en permanence les informations sur : - les produits, les prix et les marges - la disponibilité des produits - le profil du client : volume d'achat, habitude - l'évolution des ventes : top-10 des produits vendus, nature des ventes. Les VRP ont fait leur temps avec leur valise sous le bras, désormais les vendeurs ont accès au SI avec des connections mobiles (PDA, ordinateur). Il a donc en permanence les informations nécessaires (base clientèle, stocks). Exercice3 sur les fonctions du SI Un employé d une banque a saisi les informations d un transfert d argent vers l Afrique. Les informations saisies sont transformées dans un format de message standard entre toutes les banques. Le message est envoyé par le système Swift de télétransmission vers la banque du bénéficiaire. Le compte du bénéficiaire est crédité du montant du transfert. Citer les différentes fonctions du système d information qui figure dans ce cas. Réponse Les fonctions du SI qui figure dans ce cas sont : - la collecte d information : la saisie des informations par l employé de la banque. - La mémorisation de l information : les informations saisies sont stockées dans le système informatique de la banque émettrice. 16

17 - Le traitement de l information : les informations saisies sont transformées en un format de message bancaire standard. - La diffusion de l information : le message bancaire a été envoyé vers la banque bénéficiaire par télétransmission. Exercice4 sur les finalités du SI Lorsque le service informatique d une entreprise remet des listes de statistiques sur la l évolution de production de son usine à la direction ; quelle est la finalité de cette action? Réponse La finalité du système d information est l aide à la décision, car les statistiques sont un outil à la prise de décision dans le futur. 17

18 Exercices sur le chapitre 2 2 Exercices organisation du SI Exercice1 Quelle est le rôle d une direction du système d information dans une grande entreprise? Réponse La DSI gère les moyens et compétences informatiques, et assure l exploitation du système informatique, sa supervision, et son évolution. Exercice2 Quels sont les avantages et inconvénients de l externalisation? Réponse L externalisation est une forme de sous-traitance durable, qui permet à l entreprise de se recentrer sur son activité métier en confiant une fonction du SI à un partenaire externe ou un prestataire de manière non ponctuelle. Parmi les fonctions externalisées on peut citer : la sauvegarde des données, la gestion du réseau, la maintenance des postes de travail. Les avantages de l externalisation sont la concentration sur des activités essentielles, tirer profit de l expertise de sociétés spécialisées, et la baisse des coûts. L inconvénient majeur est une dépendance forte qui n est pas toujours réversible. 2 Exercices la sécurité du SI Exercice3 Quels sont les trois objectifs du système de sécurité? Réponse Les trois objectifs du système de sécurité sont la disponibilité, l intégrité, et la confidentialité des informations que gère le système d information de l organisation. Exercice4 Citez deux actions qui ont pour but la protection des données d un système d information. Réponse On peut citer : la sauvegarde régulière des données (quotidienne, hebdomadaire, et mensuelle), et l installation d un antivirus efficace. 18

19 Les QCM QCM de la session 1 : 1) Une entreprise qui ne possède pas d ordinateur ne peut pas posséder de SI : a) Vrai b) Faux 2) Pour organiser l information au sein d un SI, la mise en place d une base de données est : a) obligatoire b) préférable c) inutile 3) L utilisation d un lecteur de code barre, par un opérateur, fait partie de la fonction : a) mémorisation de l information b) traitement de l information c) collecte de l information QCM de la session 2 : 1) Un SI est un outil de communication : a) à l intérieur de l entreprise b) avec l environnement extérieur c) à l intérieur de l entreprise et avec l environnement extérieur. 2) Le SI met les informations nécessaires à la prise de décision à la disposition des: a) informaticiens b) employés des services. c) Membres de la direction. 3) En gardant une trace des informations portant sur le passé, le SI permet de : a) contrôler l'évolution de l'organisation b) coordonner l'activité des différentes composantes de l'entreprise c) ni l un ni l autre 19

20 QCM de la session 3 : 1) En cas d externalisation, la gestion du SI peut être confiée à : a) une SSII b) un DSI c) un ERP business manager 2) qu est-ce que la DSI? a) La diffusion sélective d informations b) La directive sur les services d investissement c) La direction des systèmes d information 3) qu est-ce qu un ERP? a) Un environnement robuste de programmation. b) Une méthode de réduction des processus en entreprise. c) Un progiciel de gestion intégré QCM de la session 4 : 1) lequel de ces mots de passes est le plus sûr : a) AdminAdmin b) c) : [Mo-2-Pace! 2) Je n'arrête pas de recevoir des publicités d'une société que je ne connais pas. a) j'installe un anti-virus b) j'installe un anti-spam c) je réponds au mail en disant à la société de cesser les envois 3) Un antivirus qui détecte 100% des virus connus et inconnus est : a) très intéressant b) sûrement très cher c) un mensonge 20

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION

LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION 1. Pourquoi sécuriser son système d'information...2 2. Les objectifs en matière de sécurité....2 2.1. Les enjeux pour la sécurité...2 2.2. Définition des objectifs

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

Gérer son Cabinet pour ses clients

Gérer son Cabinet pour ses clients Gérer son Cabinet pour ses clients L efficacité opérationnelle des collaborateurs rime de plus en plus souvent avec mobilité. Pour autant, les cabinets doivent trouver l offre adaptée à leurs besoins,

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

Leçon 4 : Typologie des SI

Leçon 4 : Typologie des SI Leçon 4 : Typologie des SI Typologie des SI Système formel Système informel Typologie des SI Chaque jour au sein d une organisation Le système d info stocke, traie ou restitue des quantités importantes

Plus en détail

A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M. Étude de cas M A S T E R

A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M. Étude de cas M A S T E R A P P L I C A T I O N D E L A M É T H O D E E B I O S À L E N T R E P R I S E O L D R H U M Étude de cas M A S T E R S É C U R I T É D E S S Y S T È M E S D I N F O R M A T I O N Novembre 2006 Version

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Gestion de la relation client

Gestion de la relation client Gestion de la relation client La relation client étant précise, un client n étant jamais acquis, nous proposons des solutions visant à optimiser la relation client. I-Reflet est une technologie naturellement

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

En synthèse. HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise

En synthèse. HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise En synthèse HVR pour garantir les échanges sensibles de l'entreprise Le logiciel HVR fournit des solutions pour résoudre les problèmes clés de l'entreprise dans les domaines suivants : Haute Disponibilité

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Architecture de référence pour la protection des données. Mercredi 21 Mars 2007

Architecture de référence pour la protection des données. Mercredi 21 Mars 2007 Architecture de référence pour la protection des données Mercredi 21 Mars 2007 Intervenants Serge Richard CISSP /IBM France 2 Introduction Sécurité des données Cadres de référence Description d une méthodologie

Plus en détail

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland Management des systèmes d'information Contexte et définitions Glenn Rolland Définitions Outils informatique, Application... Logiciel, Brique logicielle... Cloud Computing, Virtualisation, SaaS... Définition

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1 HR MANAGER FORMATION HR Manager Formation est un logiciel dédié aux services de formation qui ont en charge l organisation des sessions de formation. Constitué d un système d'informations organisé autour

Plus en détail

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Les activités de cette matrice concernent les canaux de communication électronique et les interfaces avec les systèmes d'information de l'entreprise

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

Les systèmes d'information dans l'entreprise

Les systèmes d'information dans l'entreprise Chapitre 2 Les systèmes d'information dans l'entreprise Cyril0upjv@gmail.com OBJECTIFS Évaluer le rôle des principaux types de SI dans une entreprise, ainsi que leurs interrelations Décrire les SI qui

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES HEBERGEMENT/CLOUD/SAAS GROUPE Com6 2015 Article 1. Préambule 1. Le client souhaite bénéficier d une prestation d hébergement. 2. Le client déclare avoir adhéré sans réserve aux

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

3. Guide Technique Type de l «utilisateur»

3. Guide Technique Type de l «utilisateur» 3. Guide Technique Type de l «utilisateur» Sommaire 1. Préambule.......................... page 25 2. Champ d application................... page 25 3. Procédures de sécurité................. page 25 3.1

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Alain Coeur, Consultant Alain Cœur Conseil PLAN Evolution de la structure des laboratoires de biologie médicale

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise...................................................... Liste des figures.................................................................. Liste des tableaux...............................................................

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Plate-forme comptable de DPA Conseil

Plate-forme comptable de DPA Conseil Plate-forme comptable de DPA Conseil Expertise comptable Conseil aux entreprises Version Février 2013 DPA Conseil et Internet au service de l entreprise Nous mettons à votre disposition un véritable outil

Plus en détail

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile?

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? 1 Création de valeur Le Groupe Lea au service de votre mobilité Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? Une tendance de fond : se recentrer sur son métier de base pour créer de la valeur

Plus en détail

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser.

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser. Charte informatique Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et de communication nécessaire à son activité, comprenant notamment un réseau informatique et téléphonique. Les

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.4 Revu le : 09/10/2008 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Objectif : Fournir au client une solution complètement hébergée de son système d information et des ses applications,

Plus en détail

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison WWW.ZETES.COM ALWAYS A GOOD ID Donnez une nouvelle dimension à vos services de preuve de livraison Que vous soyez une entreprise de transport

Plus en détail

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sauvegarde Version 1.0 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sommaire I. Introduction... 3 II. Définition de la sauvegarde... 3 III. Stratégie de sauvegarde... 3 IV. Types de sauvegarde... 4 A. La sauvegarde

Plus en détail

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité?

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Magali Michel, Directrice Business Unit Yooz (Groupe ITESOFT) www.yooz.fr Un livre blanc dédié, pour quelles réponses? Répondre aux interrogations

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Rapporteur délégué : Denis BARBAROSSA Atelier 2 : «Cloud Computing : Mythe ou réalité?», Simple phénomène de mode ou réponse nécessaire à l évolution des

Plus en détail

Comment formaliser une offre Cloud Computing vendable?

Comment formaliser une offre Cloud Computing vendable? Comment formaliser une offre Cloud Computing vendable? Thierry VONFELT Directeur activité SaaS & Infogérance Tel : 03 88 87 86 80 Mobile : 06 75 65 10 78 - Thierry.Vonfelt@esdi.fr Formaliser une offre

Plus en détail

Prestataire Informatique

Prestataire Informatique SOLUTION INFORMATIQUE POUR PME-TPE C est la garantie du savoir-faire! Prestataire Informatique 2 Rue Albert BARBIER 45100 Orléans -Tel : 06.88.43.43.31 / 06.62.68.29.74 Contact Mali : 76441335 ou 65900903

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

«Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels»

«Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels» «Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels» (2) Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Septembre 2014 De

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Le meilleur LMD. du DSCG 5. Management des systèmes d'information. Expertise comptable. 3 e ÉDITION. Sup FOUCHER. Jean-Pierre Marca COLLECTION

Le meilleur LMD. du DSCG 5. Management des systèmes d'information. Expertise comptable. 3 e ÉDITION. Sup FOUCHER. Jean-Pierre Marca COLLECTION LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DSCG 5 Management des systèmes d'information 3 e ÉDITION Jean-Pierre Marca Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie

Plus en détail

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT ASSISTANCE MATERIELS FORMATION Votre expert en solutions globales Plus de 25 ans d expériences, nous nous appuyons sur des partenaires leader du marché en matériel

Plus en détail

Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations médicales

Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations médicales Union régionale des caisses d assurance maladie Provence Alpes Côte d Azur Agence régionale de l hospitalisation Provence Alpes Côte d Azur Guide sur la sécurité des échanges informatisés d informations

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL SUR LA SÉCURITÉ DES TITRES CHEQUES EMPLOI-SERVICE UNIVERSELS

RÉFÉRENTIEL SUR LA SÉCURITÉ DES TITRES CHEQUES EMPLOI-SERVICE UNIVERSELS RÉFÉRENTIEL SUR LA SÉCURITÉ DES TITRES CHEQUES EMPLOI-SERVICE UNIVERSELS Février 2015 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PÉRIMÈTRE... 4 3. MISE EN OEUVRE... 5 4. PRÉSENTATION DES OBJECTIFS DE SÉCURITÉ...

Plus en détail

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 03/09/2015. Fiche formation BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen - N : 16012 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion

Plus en détail

Solution de sauvegarde externalisée

Solution de sauvegarde externalisée Solution de sauvegarde externalisée POURQUOI BACK NET «Le choix d une stratégie de sauvegarde performante présente pour les entreprises d aujourd hui, un véritable enjeu en termes de viabilité.» Elle doit

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 1 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI Chapitre 1 Trois questions se posent dès le départ : Qu'est-ce qu'un système? Qu'est-ce

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

Le Contacteur Hyperphone. Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier. Contacter mieux, plus vite, moins cher

Le Contacteur Hyperphone. Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier. Contacter mieux, plus vite, moins cher Le Contacteur Hyperphone Solution communicante plurimédia, téléphonie, SMS, fax, e-mail, courrier Contacter mieux, plus vite, moins cher Un marché en quête de solutions communicantes Qu il s agisse d enjeux

Plus en détail

se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1

se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1 20 20 se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1 Le rythme des innovations majeures s accélère Traduction temps réel Assistants personnels virtuels Cloud Computing Software Defined Anything

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Guide DinkeyWeb. DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB

Guide DinkeyWeb. DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB Guide DinkeyWeb DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB Protégez les données et les revenus de vos portails Internet (Extranet, Intranet, Espace client) Etude de cas Contact commercial

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

La Qualité, c est Nous!

La Qualité, c est Nous! La Qualité, c est Nous! EN QUELQUES MOTS : XLS SYSTEMS GABON, partenaire du développement numérique du pays est une entreprise d ingénierie informatique qui se veut proche de ses clients et met un point

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

L outsourcing de la fonction comptable

L outsourcing de la fonction comptable OCA, Société d Expertise-Comptable 63 avenue de Villiers 75017 PARIS Tel: 01.40.54.98.80 / Fax : 01.47.63.92.75 oca@oca-audit.com www.oca-audit.com L outsourcing de la fonction comptable Sommaire 1. L

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Présentation de ETI SA

Présentation de ETI SA Présentation de ETI SA Description de ETI SA ETI S.A (Equipements et Techniques Informatiques) est une société de droit Guinéen, évoluant sur le marché des Nouvelles Technologies de l Informations et de

Plus en détail

S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE. 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques et incidents

S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE. 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques et incidents S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE S424 Le contexte organisationnel de la relation commerciale S42 La relation commerciale 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques

Plus en détail

Hébergement - Hosting

Hébergement - Hosting guidescomparatifs.com Hébergement - Hosting Site web, applications, messageries, multimedia. Utiliser ce guide Avis et contribution Droits d usage Enregistrer Imprimer L hébergement est un service professionnel

Plus en détail

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager]

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager] Page1 2009 Association des archivistes français Référentiel métiers [Archiviste manager] Vous trouverez dans ce document la liste des activités, savoirs, savoir-faire et savoir-etre correspondant au métier

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

Informatisation du Système d Information

Informatisation du Système d Information Crédits : Guillaume Rivière Informatisation du Système d Information Les SI en entreprises : Interviews, reportages, débats en vidéo ESTIA 2 è année Guillaume Rivière Dernière révision : Avril 2014 1 Séquencement

Plus en détail

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde?

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? SOMMAIRE Introduction I. Les risques encourus avec un système de sauvegarde traditionnelle II. Les attentes

Plus en détail

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Objectif Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Présenter des préconisations pour sécuriser le poste de travail informatique et son environnement sous forme de fiches pratiques. Public concerné

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Cahier des clauses techniques. Livraison de contenus pour Internet

Cahier des clauses techniques. Livraison de contenus pour Internet Cahier des clauses techniques Livraison de contenus pour Internet 1 Sommaire Article 1 - Objet du marché... 3 Article 2 Besoins du pouvoir adjudicateur... 3 Article 3 - Composition des lots... 4 Article

Plus en détail

Introduction aux S.G.B.D.

Introduction aux S.G.B.D. NFE113 Administration et configuration des bases de données - 2010 Introduction aux S.G.B.D. Eric Boniface Sommaire L origine La gestion de fichiers Les S.G.B.D. : définition, principes et architecture

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

Code APE : N RCS : SIREN : Êtes-vous affilié à un autre organisme professionnel? Oui Non Si oui, lequel?

Code APE : N RCS : SIREN : Êtes-vous affilié à un autre organisme professionnel? Oui Non Si oui, lequel? 1 Métiers de l informatique Identification Raison Sociale : du proposant Adresse de la société : Site Web : Code APE : N RCS : SIREN : Forme juridique : Noms et adresses des filiales à assurer : Date de

Plus en détail

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE Disponibilité, accompagnement, partenaire unique, engagements de services... concentrez-vous sur votre métier,

Plus en détail

L entreprise collaborative

L entreprise collaborative L entreprise collaborative Spécialiste des solutions Cloud Microsoft pour votre PME Gestion des appareils Logiciels Office Messagerie Collaborative Mobilité Partage de documents Calendriers partagés Intranets

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

www.businessmanagement.tn

www.businessmanagement.tn www.businessmanagement.tn Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Voyez loin grâce à Microsoft Dynamics NAV. Parce qu'elle offre un meilleur contrôle

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail