NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D417 1 26/02/2013"

Transcription

1 I. Définition de la formation en termes de programme et de compétences/connaissances à acquérir : La formation sous forme d un module très léger s adresse à des adultes non informaticiens pour les initier sur la notion d un système d information. Dans mon cas le public est formé de salariés d une entreprise qui ne sont pas informaticiens, et le contenu de la formation a été élaboré en fonction des besoins de l entreprise. Les objectifs pédagogiques de la formation sont : 1) Comprendre ce qu est un système d information d entreprise 2) Comprendre les fonctions et les objectifs d un système d information 3) Comprendre l organisation et la sécurité d un système d information Le syllabus du module est le suivant : I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Bibliographie 1

2 II. Structuration du module de formation en sessions d'apprentissage : L introduction et la bibliographie forment le préambule. La session 1 traitera les fonctions du système d information. La session 2 traitera les finalités du système d information. La session 3 est consacrée à l organisation du système d information. La session 4 parle de la sécurité du système d information. Les exercices du chapitre 1 seront affectés aux sessions 1 et 2, et les exercices du chapitre 2 rattachés aux sessions 3 et 4. I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise Préambule II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise Session1 Session2 III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Session3 Session4 Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Bibliographie 2

3 III. La scénarisation des sessions : Le scénario pédagogique de chaque session sera structuré de la manière suivante : 1) objectifs du module : Les connaissances et les savoirs que va maitriser l apprenant à la fin de la formation. 2) préambule : Les concepts de base. Exposé des concepts : définition du SI et relation entre ce dernier et les fonctions de l entreprise. Une illustration de la relation du système d information par rapport aux systèmes de décision et de pilotage. 3) Session 1 : Les quatre fonctions du système d information : Exposé des fonctions : la collecte, la mémorisation, le traitement, et la diffusion. Une illustration des quatre fonctions d un système d information. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 4) Session 2 : Les finalités du système d information : Exposé des finalités : aide à la décision, outil de communication, contrôle de l évolution de l entreprise, et coordination de l activité des différentes composantes de l entreprise. Une illustration des finalités du système d information. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 5) Session 3 : L organisation du système d information. Exposé de l organisation : les structures internes, la répartition des moyens de traitement, la soustraitance, l informatique en nuage. Deux illustrations : Une pour la décentralisation des moyens et l autre pour l informatique en nuage. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 6) Session 4 : La sécurité du système d information. Exposé de l organisation : Les objectifs du système d information, la mise en œuvre de la sécurité, et les solutions techniques. Une illustration : sur le système de sécurité. Un QCM : trois questions pour s assurer de l apprentissage. Exercices : deux exercices corrigés. 3

4 ANNEXE 1 Le polycopié du cours Le système d information et l entreprise I. Introduction 1. Définition du système d information 2. Le SI et les fonctions de l entreprise II. chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information A. Collecte de l'information B. Mémorisation de l information C. Traitement de l information D. Diffusion de l information 2. Les finalités du système d information A. Aide à la décision B. Un outil de communication C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise III. Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes B. La répartition des moyens de traitement C. La sous-traitance D. L informatique en nuage 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité 4

5 B. Mise en œuvre de la sécurité C. Les solutions techniques Exercices sur le chapitre 1 Exercices sur le chapitre 2 Les QCM Bibliographie I. Introduction 1. Définition du système d information Le système d'information (SI) est l'ensemble des informations circulant dans l'entreprise et des moyens mis en œuvre pour les gérer. Un SI est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures permettant d acquérir, de traiter, de stocker des informations (sous forme de données, textes, images, sons, etc.), et de les diffuser dans et entre des organisations. On distingue les moyens humains (Toutes les personnes d'une entreprise : les utilisateurs, les décideurs, etc.), les moyens matériels (ensemble des machines recevant, manipulant et émettant de l'information) et les méthodes (l'ensemble des outils de travail et des règles permettant de résoudre les problèmes de gestion). Le SI peut être comparé à une sorte de système nerveux primaire de l'entreprise qui assure une circulation rapide d une information de qualité entre les différents «organes», et qui délivre la bonne information, au bon interlocuteur, au bon moment. Il permet une prise de décisions appropriées avec des actions de l entreprise adaptée à la situation ; et contribue de manière évidente aux performances de l entreprise. 5

6 L entreprise peut se décomposer en 3 sous-systèmes : Le système de pilotage Le système d information Le système opérant Chaque système apporte des services à l autre. Le système de pilotage : (appelé également système de décision) Exploite les informations qui circulent Organise le fonctionnement du système Décide des actions à conduire sur le système opérant Raisonne en fonction des objectifs et des politiques de l entreprise Le système opérant : Reçoit les informations émises par le système de pilotage Se charge de réaliser les tâches qui lui sont confiées Génère à son tour des informations en direction du système de pilotage Le système d information : Pour organiser son fonctionnement, le système a besoin de mémoriser des informations Pour comparer, prévoir, Ce rôle est joué par le Système d Information Ce système a aussi la charge de : 6

7 Diffuser l information Réaliser tous les traitements nécessaires au fonctionnement du système 2. Le SI et les fonctions de l entreprise Comptabilité et gestion des stocks : Calcul et édition des fiches de paie, Suivi des achats, des livraisons, des ventes, Calcul et édition des factures (sûreté de l état comptable ), Etats comptables et gestion financière. Bureautique : La bureautique permet de faciliter les tâches suivantes : le secrétariat et la production de l'écrit, grâce aux logiciels de traitement de texte, aux tableurs, et autres suites "Office" L'organisation et la gestion des informations locales à un individu La communication principalement grâce aux s (mais de plus en plus d'intranet, de groupware et travail collaboratif) Participation à l'enseignement Vente et marketing : Il est indispensable dans cette fonction d'avoir en permanence les informations sur : Les produits, les prix et les marges La disponibilité des produits Le profil du client : volume d'achat, habitude L'évolution des ventes : top-10 des produits vendus, nature des ventes Les VRP ont fait leur temps avec leur valise sous le bras, désormais les vendeurs ont accès au SI avec des connections mobiles (PDA, ordinateur). Il a donc en permanence les informations nécessaires (base clientèle, stocks) Etude et conception : Production : A l'usine et à l'atelier, les systèmes informatiques permettent de : automatiser les tâches de production et donc d'augmenter productivité et prix de revient produire le produit au moment opportun produire en volume et à la demande ("mass customisation" dans la production automobile) Logistique et relation client-fournisseur : La logistique permet d'harmoniser et automatiser les échanges de données : les données comptables 7

8 les données du stock les données fournisseurs De plus en plus, on se tourne vers : les ERP (systèmes d'information intégrés orientés métier SAP) l'edi (l'échange de données informatisées) Exemple : le réseau bancaire SWIFT permet l'échange de données bancaires entre différents établissements nationaux ou internationaux. La relation client (CRM) a beaucoup évolué...on essaye de construire une offre commerciale personnalisée plutôt qu'une offre qui satisfasse le maximum de clients. Augmentation des offres et donc des données Management et Direction : Le SI offre aux managers et dirigeants une vision globale des résultats de l'entreprise. (SIAD, datawarehouses) Les utilisations les plus répandues du SI à la direction couvrent le reporting d entreprise, les tableaux de bord, les applications d intelligence client, de reporting financier, ainsi que les extranets clients et partenaires. Ces solutions permettent aux sociétés d avoir une visibilité sur leur activité, d acquérir et de retenir des clients rentables, de réduire leurs coûts, d optimiser leur chaîne logistique, d accroître leur productivité et d améliorer leurs performances financières. 8

9 II. NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013 chapitre1 : les fonctions et les objectifs du système d information 1. Les quatre fonctions du système d information Le système d'information assure dans l'entreprise quatre fonctions : A. Collecte de l'information Le système d'information est conçu à l'initiative du système de pilotage. Le système de pilotage doit faire preuve d'imagination dans la définition de l'information nécessaire à l'émergence du système d'information et de ses fonctions. La génération de l'information est ainsi une fonction indispensable, que le système de pilotage doit exercer pour permettre la conception du système d'information. Cette génération permettra toute saisie future de l'information et est propre à chaque organisation. Cette génération de l'information consiste à donner à toute information un nom et une définition, reconnus et partagés au sein de l'entreprise; cela revient à définir en fait le vocabulaire spécifique de l'entreprise. L information a des sources externes et internes. Les sources externes sont l environnement du système comme les clients, les fournisseurs, et les administrations. Les informations dont l origine est une source interne sont générées par les acteurs du système comme la production, la comptabilité, la gestion des salariés, et les ventes. Des procédures sont mises en place pour formaliser les flux d information. Les méthodes d alimentation du système en information les plus répandues sont la saisie, la lecture optique, la numérisation, et l échange automatisé des données. La saisie nécessite souvent une intervention humaine, ce qui augmente son coût financier. La numérisation permet d extraire les informations à partir de documents papier ou d image. 9

10 L échange automatisé de données facilite le transfert des informations entre des entreprises, des banques, des administrations et autres sans besoin de saisie humaine. B. Mémorisation de l information L information collectée doit être stockée d une manière durable et fiable. Les supports les plus utilisés sont les disques des ordinateurs, les DVD, Le SGBD (système de gestion des bases de données) constitue une partie du SI qui mémorise l information et la restitue fidèlement. L archivage papier est toujours d usage, parfois par obligation légale. C. Traitement de l information Les informations subissent des traitements pour être exploitable. Parmi ces traitements on peut citer : Tri des commandes par clients et date ; Calcul du montant à payer ; Classement, Résumé, Ces traitements peuvent être automatiques par des programmes ou manuels (de moins en moins souvent) D. Diffusion de l information Le système d'information assure les échanges d'informations avec le système opérant et le système de pilotage. La diffusion consiste à mettre à disposition des utilisateurs du système, au bon moment, sous forme exploitable, les informations leur permettant d'assurer leurs tâches. L information doit parvenir dans les meilleurs délais à son destinataire pour qu elle soit exploitable. Les supports de diffusion sont internet (web, , mobiles), le support numérique, le support papier, et la forme orale. 2. Les finalités du système d information Le but de tout système d information est d apporter un soutien aux processus de travail dans l organisation selon trois modalités principales : fournir l information, assister le travail humain, automatiser le travail. A. Aide à la décision Le SI met à la disposition des décideurs les informations nécessaires à la prise de décision. Il permet d'étudier les conséquences prévisibles des décisions et d'automatiser certaines décisions. A partir des données mémorisées : le SI permet d identifier des alertes de gestion, d établir un tableau de bord comportant des indicateurs, de suivre l évolution de l activité, de faire des investigation sur certains sujets, et de préparer les statistiques dont les managers ont besoin. Le SI aide à minimiser les tâches de recherche de l information et de présentation des résultats. 10

11 Les décideurs ont besoin d avoir des informations pertinentes, fiables, et disponible pour prendre les bonnes décisions. Pertinentes : correspondent aux besoins de gestion de l entreprise. Fiables : auxquelles on peut faire confiance; vraies, précises et à jour. Disponibles : existantes et non dissimulées (information structurée). B. Un outil de communication Les flux d information facilitent l interaction entre le système et son environnement. Ces flux s appliquent aussi à l intérieur du système, ce qui lui permet d analyser son propre fonctionnement. Le système de pilotage transmet des informations globales au système opérant par l intermédiaire du système informatique. Ce dernier collecte et traite les informations élémentaires du système opérant et les transforme en informations élaborées pour le système de pilotage. Le SI est un outil de communication entre l entreprise et son environnement constitué de fournisseurs, clients, institutions, «Le système d information est la mémoire, les oreilles, et la parole de l organisation». C. Contrôle de l'évolution de l'entreprise Le SI permet de détecter les dysfonctionnements internes et les situations anormales. Pour atteindre cet objectif, le SI doit garder une trace des informations portant sur le passé. Exemple : Les documents produits par la comptabilité générale (Bilan, compte de résultat, etc.) décrivent la situation de l'entreprise par rapport à son activité passée. D. Coordination de l'activité des différentes composantes de l'entreprise Pour atteindre cet objectif, le SI fournit des informations portant sur le présent. Exemple : Lors du traitement d'une commande, le SI permet de coordonner l'activité du service comptable, du service commercial, du service livraison, etc. par le biais des flux d'information internes (commande reçue, commande enregistrée, commande livrée, etc.) 11

12 III. NOM PRENOM FORMATION MODULE N ACTIVITE DATE REPONSE FAHLOUL SALIM M2 MIAGE SIMI D /02/2013 Chapitre 2 : l organisation et la sécurité du système d information 1. L organisation du système d information A. Les structures internes Le système d information est animé par les acteurs suivants : La direction : qui fixe les objectifs de l entreprise et définit une stratégie. Les managers et les experts en organisation. Les utilisateurs de l information : responsables et exécutants qui assurent les activités de l entreprise. Les informaticiens : qui gèrent le système informatique. Dans les grandes entreprises on a une direction du système d'information (DSI). Cette direction gère les moyens et compétences informatiques, et assure l exploitation du système informatique, sa supervision, et son évolution. B. La répartition des moyens de traitement La saisie de données déclenche généralement un traitement qui peut se faire immédiatement, en temps réel, ou être différé. Le traitement en temps réel s accompagne d une saisie des informations à la source. Le traitement différé correspond à une exploitation des données par lots, après qu elles aient été regroupées. Dans les deux cas la saisie ou le traitement des informations peuvent se faire localement ou à distance, grâce aux réseaux. Il existe deux types d architectures pour l exploitation des systèmes informatiques en fonction de la localisation des moyens de traitement et de mémorisation des données. L architecture centralisée : dans le cas où les données et les traitements sont concentrés sur un seul serveur ou ordinateur (comme avec les gros ordinateurs ou «mainframes» associés à un réseau de terminaux passifs). L architecture répartie : dans le cas où la mémorisation ou les traitements sont pris en charge par différents ordinateurs. C. La sous-traitance La sous-traitance consiste à confier certaines activités à une organisation extérieure. Externalisation (outsourcing) : est une forme de sous-traitance durable, qui permet à l entreprise de se recentrer sur son activité métier en confiant une fonction du SI à un partenaire externe ou un prestataire de manière non ponctuelle (infogérance). Parmi les fonctions externalisées on peut citer : la sauvegarde des données, la gestion du réseau, la maintenance des postes de travail. Les avantages de l externalisation sont la concentration sur des activités essentielles, et de tirer profit de l expertise de sociétés spécialisées. 12

13 L inconvénient majeur est une dépendance forte qui n est pas toujours réversible. L infogérance : c est la prise en charge par un prestataire de tout ou partie de la gestion du système d'information ; elle peut être globale, ou applicative et ce limiter souvent à certaines fonctions (comme la paie) ou l infrastructure (ordinateurs et réseaux). L hébergement : est le fait de localiser les données et les traitements chez un prestataire et d y accéder via internet. La tierce maintenance : est la prise en charge de la maintenance d un matériel ou d un logiciel par un prestataire distinct de son fournisseur ou de son réalisateur. D. L informatique en nuage L informatique en nuage, ou le Cloud computing est une nouvelle tendance à déporter les traitements sur des serveurs distants via internet, plutôt que sur des serveurs locaux, en vue de maîtriser le service rendu par ce système en distinguant : la plateforme qui gère l'application (PaaS : Platform as a Service) ; l infrastructure qui supporte la plateforme (IaaS: Infrastucture as a Service) ; l application qui sert le client (SaaS: Software as a Service). Un Cloud privé est dédié à une seule entreprise ou organisation, un Cloud public utilise les services offerts par des prestataires. Le but final est de réduire les coûts. 13

14 2. La sécurité du système d information A. Les objectifs du système de sécurité DISPONIBILITÉ : Les utilisateurs doivent accéder aux informations dont ils ont besoin au moment voulu. Il faut donc protéger le système de toute défaillance. Les défaillances sont de deux types : : comme une panne du courant électrique qui bloque complètement le système, ou un disque dur qui tombe en panne, ce qui peut rendre le système informatique inutilisable. Les défaillances par malveillance. Il arrive que le système soit bloqué ou endommagé par un opérateur non autorisé qui pénètre dans le réseau en détruisant des fichiers, ou en créant des dysfonctionnements (virus, bombe logique, et autres). INTÉGRITÉ : Le système de sécurité doit permettre d'empêcher toute personne de modifier des informations stockées ou transmises par le système. Ce genre de problème peut être commis par erreur, mais aussi par malveillance ou par intérêt. CONFIDENTIALITÉ : Aucune personne non autorisée ne doit avoir accès aux informations sensibles de l'entreprise. Le système devra donc permettre de restreindre l'accès aux seules personnes autorisées. B. Mise en œuvre de la sécurité Cette démarche comprends l 'analyse des risques et la mise en place d'une organisation. Analyse des risques : Une analyse globale de l'existant et une évaluation des risques encourus est le préalable à toute mise en œuvre, en utilisant des méthodes adaptées aux systèmes informatiques. Mise en place d'une organisation : une organisation sécuritaire optimale nécessite : - Définition du poste de responsable sécurité du service informatique avec des moyens financiers adéquats. - Désignation d un responsable pour chaque élément du système d'information. - Mise en place règles et procédures d'évaluation du niveau de sécurité pour chaque donnée ou traitement ainsi que les droits associés à chaque fonction ou à chaque type d'utilisateur. - Définition des procédures à suivre pour tout mouvement dans l entreprise: arrivée ou départ d'un employé, du personnel intérimaire (pour la gestion des badges par exemple), déplacement du matériel, etc. - Aménagement correct des locaux permettant le bon fonctionnement du système de sécurité. - Formation du personnel sur l importance de la sécurité pour avoir son adhésion aux contraintes sécuritaires. - Tests réguliers des plans de secours : incendie, sauvegarde, maintenance, 14

15 C. Les solutions techniques Parmi les solutions on peut citer: Protection des locaux : Construction des locaux étudiés (rangement des fils, goulottes pour les prises et les câbles réseaux) ; et protection contre l'incendie et l'inondation. Protection des matériels : assurer la continuité de l'alimentation électrique (onduleurs) ; sites de secours pour stocker les sauvegardes ; télésurveillance contre les intrusions malveillantes. Protection des accès : Authentification des accès au réseau, et des accès aux salles sensibles (laboratoires de recherche,...). Protection des données : Contrôle d'accès, et sauvegarde régulière quotidienne, hebdomadaire et autres ; installation d'un antivirus efficace. Protection des échanges : Instauration de serveurs de sécurité. Contrats d'assurance: contre l'impossibilité d'activité (en cas de sinistre par exemple). La compagnie prend à sa charge de simuler financièrement une activité normale. Les assurances peuvent couvrir également les vols ou détériorations de matériel et de données. Les systèmes d'authentification ont pour objectif de garantir l'identité de l'interlocuteur. Les produits de chiffrement ont pour objectif de garantir l'intégrité et la confidentialité des informations. Ils effectuent un codage des informations à l'aide d'un algorithme spécifique et d'une clé. La signature électronique permet d'assurer l'intégrité des données et la non répudiation Il s'agit d'informations rajoutées au message transmis pour donner une information supplémentaire permettant de contrôler qu'il n'y a pas d'erreurs de transmission ou de rejet, et de disposer d'une preuve de l'envoi des données par l'émetteur. Le journal d'audit est un outil précieux pour surveiller les accès. C'est un relevé de toutes les opérations effectuées sur le réseau. 15

16 Exercices sur le chapitre 1 Exercice1 sur la définition du SI Un Système d'information existe dès qu'une organisation se crée. Peut-on dire qu il n existe pas de système d information sans système informatique? Réponse Non car la notion de SI existait avant l'invention de l'informatique. Il n'est pas forcément souhaitable d'informatiser à 100% un système d'information. Le système informatique est un outil parmi d autres au service du système d information qui exploite par ailleurs des moyens non informatiques ou «manuels» (le papier, le téléphone ). Exercice2 sur le SI et les fonctions de l entreprise Quel est la relation entre le système d information d un supermarché et la fonction de vente et de marketing? Réponse Il est indispensable dans cette fonction d'avoir en permanence les informations sur : - les produits, les prix et les marges - la disponibilité des produits - le profil du client : volume d'achat, habitude - l'évolution des ventes : top-10 des produits vendus, nature des ventes. Les VRP ont fait leur temps avec leur valise sous le bras, désormais les vendeurs ont accès au SI avec des connections mobiles (PDA, ordinateur). Il a donc en permanence les informations nécessaires (base clientèle, stocks). Exercice3 sur les fonctions du SI Un employé d une banque a saisi les informations d un transfert d argent vers l Afrique. Les informations saisies sont transformées dans un format de message standard entre toutes les banques. Le message est envoyé par le système Swift de télétransmission vers la banque du bénéficiaire. Le compte du bénéficiaire est crédité du montant du transfert. Citer les différentes fonctions du système d information qui figure dans ce cas. Réponse Les fonctions du SI qui figure dans ce cas sont : - la collecte d information : la saisie des informations par l employé de la banque. - La mémorisation de l information : les informations saisies sont stockées dans le système informatique de la banque émettrice. 16

17 - Le traitement de l information : les informations saisies sont transformées en un format de message bancaire standard. - La diffusion de l information : le message bancaire a été envoyé vers la banque bénéficiaire par télétransmission. Exercice4 sur les finalités du SI Lorsque le service informatique d une entreprise remet des listes de statistiques sur la l évolution de production de son usine à la direction ; quelle est la finalité de cette action? Réponse La finalité du système d information est l aide à la décision, car les statistiques sont un outil à la prise de décision dans le futur. 17

18 Exercices sur le chapitre 2 2 Exercices organisation du SI Exercice1 Quelle est le rôle d une direction du système d information dans une grande entreprise? Réponse La DSI gère les moyens et compétences informatiques, et assure l exploitation du système informatique, sa supervision, et son évolution. Exercice2 Quels sont les avantages et inconvénients de l externalisation? Réponse L externalisation est une forme de sous-traitance durable, qui permet à l entreprise de se recentrer sur son activité métier en confiant une fonction du SI à un partenaire externe ou un prestataire de manière non ponctuelle. Parmi les fonctions externalisées on peut citer : la sauvegarde des données, la gestion du réseau, la maintenance des postes de travail. Les avantages de l externalisation sont la concentration sur des activités essentielles, tirer profit de l expertise de sociétés spécialisées, et la baisse des coûts. L inconvénient majeur est une dépendance forte qui n est pas toujours réversible. 2 Exercices la sécurité du SI Exercice3 Quels sont les trois objectifs du système de sécurité? Réponse Les trois objectifs du système de sécurité sont la disponibilité, l intégrité, et la confidentialité des informations que gère le système d information de l organisation. Exercice4 Citez deux actions qui ont pour but la protection des données d un système d information. Réponse On peut citer : la sauvegarde régulière des données (quotidienne, hebdomadaire, et mensuelle), et l installation d un antivirus efficace. 18

19 Les QCM QCM de la session 1 : 1) Une entreprise qui ne possède pas d ordinateur ne peut pas posséder de SI : a) Vrai b) Faux 2) Pour organiser l information au sein d un SI, la mise en place d une base de données est : a) obligatoire b) préférable c) inutile 3) L utilisation d un lecteur de code barre, par un opérateur, fait partie de la fonction : a) mémorisation de l information b) traitement de l information c) collecte de l information QCM de la session 2 : 1) Un SI est un outil de communication : a) à l intérieur de l entreprise b) avec l environnement extérieur c) à l intérieur de l entreprise et avec l environnement extérieur. 2) Le SI met les informations nécessaires à la prise de décision à la disposition des: a) informaticiens b) employés des services. c) Membres de la direction. 3) En gardant une trace des informations portant sur le passé, le SI permet de : a) contrôler l'évolution de l'organisation b) coordonner l'activité des différentes composantes de l'entreprise c) ni l un ni l autre 19

20 QCM de la session 3 : 1) En cas d externalisation, la gestion du SI peut être confiée à : a) une SSII b) un DSI c) un ERP business manager 2) qu est-ce que la DSI? a) La diffusion sélective d informations b) La directive sur les services d investissement c) La direction des systèmes d information 3) qu est-ce qu un ERP? a) Un environnement robuste de programmation. b) Une méthode de réduction des processus en entreprise. c) Un progiciel de gestion intégré QCM de la session 4 : 1) lequel de ces mots de passes est le plus sûr : a) AdminAdmin b) c) : [Mo-2-Pace! 2) Je n'arrête pas de recevoir des publicités d'une société que je ne connais pas. a) j'installe un anti-virus b) j'installe un anti-spam c) je réponds au mail en disant à la société de cesser les envois 3) Un antivirus qui détecte 100% des virus connus et inconnus est : a) très intéressant b) sûrement très cher c) un mensonge 20

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Alain Coeur, Consultant Alain Cœur Conseil PLAN Evolution de la structure des laboratoires de biologie médicale

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Les activités de cette matrice concernent les canaux de communication électronique et les interfaces avec les systèmes d'information de l'entreprise

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement 1 Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement ARTICLE 1 DESCRIPTION DE LA PRESTATION DE SERVICES HEBERGEMENT La prestation consiste en la réalisation des tâches suivantes : Mise à disposition

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

PORTAIL COLLABORATIF

PORTAIL COLLABORATIF PORTAIL COLLABORATIF DÉCOUVREZ LES SERVICES EN LIGNE DE VOTRE CABINET D EXPERTISE COMPTABLE 1 SERVICE COMPTABILITÉ BOX DOCUMENTAIRE NOS SERVICES EN LIGNE SERVICE SOCIAL SERVICE TABLEAUX DE BORD SERVICE

Plus en détail

3. Guide Technique Type de l «utilisateur»

3. Guide Technique Type de l «utilisateur» 3. Guide Technique Type de l «utilisateur» Sommaire 1. Préambule.......................... page 25 2. Champ d application................... page 25 3. Procédures de sécurité................. page 25 3.1

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

Référentiel de compétences en système d'information

Référentiel de compétences en système d'information ANTICIPER ET COMPRENDRE Référentiel de compétences en système d'information OCTOBRE 2013 Publication réalisée dans le cadre du programme national Hôpital numérique Métiers Management des soins Cadre responsable

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Management des Systèmes d Information Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Les cours d informatique / de système d information à HEC Formation Fondamentale (L3) Modélisation (Tableur) - Informatique individuelle

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Les missions de la DSI

Les missions de la DSI Les missions de la DSI La direction des systèmes d'information a pour missions de mettre en place les moyens permettant à l Ecole de garantir la maîtrise technique de ses matériels et logiciels et de piloter

Plus en détail

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET INTRANET/EXTRANET LES RESEAUX / 2 DEFINITION DE L INTRANET C est l internet interne à un réseau local (LAN) c'est-à-dire accessibles uniquement à partir

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

SECRETAIRE COMPTABLE

SECRETAIRE COMPTABLE SECRETAIRE COMPTABLE TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE DU TRAVAIL - NIVEAU IV (Niveau BAC) Avec spécialisation Gestion des établissements équestres Titre professionnel de SECRETAIRE COMPTABLE niveau IV

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information

Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information Le contexte : trop d outils, d écrans et de complexité Dans le domaine du pilotage du système d information,

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 13 1419 CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 2014 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 2 Durée :

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

Chapitre 1:Culture informatique. Professeur : Shili Mohamed. Niveaux : 3 éme année Lettre. Année universitaire: 2014-2015

Chapitre 1:Culture informatique. Professeur : Shili Mohamed. Niveaux : 3 éme année Lettre. Année universitaire: 2014-2015 Chapitre 1:Culture informatique Professeur : Niveaux : 3 éme année Lettre Année universitaire: 2014-2015 Plan Introduction Informatique Logiciels et sécurité de l information : Conclusion 2 1 Introduction

Plus en détail

Les systèmes d'information dans l'entreprise

Les systèmes d'information dans l'entreprise Chapitre 2 Les systèmes d'information dans l'entreprise Cyril0upjv@gmail.com OBJECTIFS Évaluer le rôle des principaux types de SI dans une entreprise, ainsi que leurs interrelations Décrire les SI qui

Plus en détail

DOCSaaS Cloud Computing Solutions

DOCSaaS Cloud Computing Solutions DOCSaaS Cloud Computing Solutions LA Plateforme Multiservices Documentaires spécialisée dans le document d entreprise www.docsaas.fr Gagnez en sérénité Mettez du «SMART» dans votre gestion documentaire.

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle. Technicien(ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e)

Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle. Technicien(ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e) Profil professionnel du Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle (ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e) Finalisé le /0/009 PROFIL PROFESSIONNEL (BERUFSPROFIL) Partie A a.

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

SECRETAIRE COMPTABLE

SECRETAIRE COMPTABLE SECRETAIRE COMPTABLE TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE DU TRAVAIL - NIVEAU IV (Niveau BAC) Titre professionnel de SECRETAIRE COMPTABLE niveau IV (code NSF : 324T) se compose de quatre activités types, chaque

Plus en détail

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Rapporteur délégué : Denis BARBAROSSA Atelier 2 : «Cloud Computing : Mythe ou réalité?», Simple phénomène de mode ou réponse nécessaire à l évolution des

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.4 Revu le : 09/10/2008 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Objectif : Fournir au client une solution complètement hébergée de son système d information et des ses applications,

Plus en détail

ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations

ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations Prérequis recommandé : Initiation à la bureautique Durée : 30 heures Public : Entrepreneurs, salariés Lieu : Paris ou sur site Méthode : Cours + travaux pratiques

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

Concepts de base. du décisionnel. A. Quelques définitions. Décision. Remarque. Comment prendre de bonnes décisions. Le décideur

Concepts de base. du décisionnel. A. Quelques définitions. Décision. Remarque. Comment prendre de bonnes décisions. Le décideur Concepts de base I - du décisionnel I Quelques définitions 7 Les Phases de la Prise de décision 8 Aide à la décision 8 Le système d'information décisionnel 9 Références Bibliographiques 11 A. Quelques

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

Chapitre 5 La sécurité des données

Chapitre 5 La sécurité des données 187 Chapitre 5 La sécurité des données 1. Les risques de perte des données La sécurité des données La sauvegarde des données est essentielle pour une entreprise, quelle que soit sa taille, à partir du

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

B A CKO FFICE LA SOLUTION! Logiciel intégré de gestion pour votre entreprise

B A CKO FFICE LA SOLUTION! Logiciel intégré de gestion pour votre entreprise B A CKO FFICE M O BILO FFICE webs hop F RONTO FFICE LA SOLUTION! Logiciel intégré de gestion pour votre entreprise production gestion planification processus opérationnels ventes achats livraisons réception

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom. Dossier de Presse ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.fr sommaire Société 3 Services 3 Expertise 4 Conseil 5 Formation

Plus en détail

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité?

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Magali Michel, Directrice Business Unit Yooz (Groupe ITESOFT) www.yooz.fr Un livre blanc dédié, pour quelles réponses? Répondre aux interrogations

Plus en détail

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT C O M P TA B I L I T É Le module - Comptabilité permet de tenir l ensemble de votre comptabilité, de la saisie d écritures au bilan. Vous pouvez partager l ensemble des données avec vos collaborateurs

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Dossier de presse 2012

DOSSIER de PRESSE. Dossier de presse 2012 DOSSIER de PRESSE BH Technologies : 10 ans d expérience dans la gestion des titres prépayés Créée en 2000, BH Technologies avec plus de 10 ans de recherche et développement, est l expert français du traitement

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1 HR MANAGER FORMATION HR Manager Formation est un logiciel dédié aux services de formation qui ont en charge l organisation des sessions de formation. Constitué d un système d'informations organisé autour

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit Réseaux intelligent - Système d analyse de scène - Déclenchement de signal automatique ou manuel - Surveillance périphérique et périmétrique - Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement

Plus en détail

Sommaire. Le quotidien du Service informatique. Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux

Sommaire. Le quotidien du Service informatique. Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux 1 Sommaire Le quotidien du Service informatique Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux Avantages de Panda Cloud Systems Management Infrastructure et ressources nécessaires 2 Le

Plus en détail

D un clic, gardez un œil sur votre parc machines. avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance

D un clic, gardez un œil sur votre parc machines. avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance D un clic, gardez un œil sur votre parc machines avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance Vos challenges @ surveiller un parc de machines disséminées à travers le monde @ accéder facilement

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison WWW.ZETES.COM ALWAYS A GOOD ID Donnez une nouvelle dimension à vos services de preuve de livraison Que vous soyez une entreprise de transport

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal.

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal. Dossier de presse E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal Septembre 2010 Contacts Presse Emmanuel ROHMER-SADOUN Tél : +33 (0)3 88 68 09 63 emmanuel@excellens.fr

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EN PARTENARIAT AVEC LE PREMIER CURSUS CERTIFIANT CLOUD COMPUTING : ARCHITECTURE ET GOUVERNANCE L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

EWS : Expert Web Service Ou Quels services vous propose votre cabinet?

EWS : Expert Web Service Ou Quels services vous propose votre cabinet? N 4 : EWS EWS : Expert Web Service Ou Quels services vous propose votre cabinet? A partir du site du cabinet WWW.cabinet-trouillot.fr accéder à votre espace sécurisé personnalisé. Adresse du site www.cabinet-trouillot.fr

Plus en détail

Une offre «clés en main»

Une offre «clés en main» Une offre «clés en main» Depuis 1984, spécialisée dans la conception et la commercialisation de solutions logicielles et infrastructures informatiques, Erival Ingénierie investit plus que jamais pour apporter

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT Créée en 2002, RC SOFT a développé différents types de logiciels avant de se concentrer très tôt sur les différents modules de la solution. En

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

L Agent d exploitation de données des observatoires économiques. Mettez en ligne les acteurs économiques locaux!

L Agent d exploitation de données des observatoires économiques. Mettez en ligne les acteurs économiques locaux! L Agent d exploitation de données des observatoires économiques Mettez en ligne les acteurs économiques locaux! Siège : ERIVAL Ingénierie - 116 Rue Marc Seguin «ZA La Savine» 07500 GUILHERAND GRANGES ERIVAL

Plus en détail

Des applications locales à l infonuagique: comment faire la transition?

Des applications locales à l infonuagique: comment faire la transition? : comment faire la transition? Congrès des milieux documentaires 30 novembre 2011 / m.sevigny@umontreal.ca Directeur Bureau des systèmes Direction des bibliothèques - UdeM 2 / 15 Plan de la présentation

Plus en détail

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012 Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME Juillet 2012 Baromètre Edition PME 206 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs et Financiers Entreprises de 1 à 1000 salariés

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

Axe International Offre Produits & Services. Paris, le 11 juin 2012

Axe International Offre Produits & Services. Paris, le 11 juin 2012 Axe International Offre Produits & Services Paris, le 11 juin 2012 Axe International En bref Spécialiste des technologies VoIP Indépendant des constructeurs et éditeurs, Environnement Open Source, R&D

Plus en détail