ORDONNANCE COLLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORDONNANCE COLLECTIVE"

Transcription

1 ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS (C. TRACHOMATIS) OU À NEISSERIA GONORRHOEAE (N. GONORRHOEAE) Page 1 de 5 O.C Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les compétences et les connaissances nécessaires, œuvrant pour le CSSSAM-N. Les pharmaciens du territoire d Ahuntsic et Montréal-Nord. Programmes/Centres d activités : Services généraux : clinique jeunesse, santé en milieu scolaire et services courants. Équipe de services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS. Milieu carcéral Groupe de personnes ou situation clinique visée : Toute personne asymptomatique âgée de 14 ans ou plus ayant reçu un résultat de dépistage positif à C. trachomatis ou N. gonorrhoeae Référence à une règle de soins : Oui Non Titre : Dépistage des infections transmises sexuellement et par le sang chez des personnes asymptomatiques (ITSS). Activités réservées à l infirmière Évaluer la condition physique et mentale d une personne. Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance. Effectuer le suivi infirmier auprès des personnes présentant des problèmes de santé complexes. Activités réservées aux pharmaciens Initier, selon une ordonnance, la thérapie médicamenteuse en recourant, le cas échéant aux analyses de laboratoire appropriées. Surveiller la thérapie médicamenteuse.

2 INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS OU À NEISSERIA GONORRHOEAE Page 2 de 5 O.C Indications et conditions d initiation Obtention d un résultat de laboratoire positif à C. trachomatis ou N. gonorrhoeae. Personne âgée de 14 ans et plus. Personne asymptomatique. Intentions thérapeutiques Diminuer l incidence et la propagation des souches C. trachomatis et N. gonorrhoeae dans la population. Diminuer le risque de complications reliées à une ITSS bactérienne. Contre-indications absolues à l administration du traitement ciblé : Azithromycine (Zithromax ) Allergie à l azithromycine, érythromycine, clarithromycine (Biaxin) ou à tout autre antibiotique de la famille des macrolides. Cefixime (Suprax ) Allergie ou sensibilité aux céphalosporines et à la pénicilline. Ceftriaxone (Rocephin ) Allergies ou sensibilité à la ceftriaxone, aux céphalosporines et à la pénicilline. Contre-indications relatives à l administration de l Azithromycine : Azithromycine (Zithromax ) Prise des médicaments suivants : lovastatine, warfarine, nelfinavir, phénytoin, digoxine, pimozide. Insuffisance hépatique. Limites/Référence au médecin : Personne de 13 ans et moins. Personne présentant des symptômes associés à une ITSS ou une complication. Présence d une ou plusieurs contre-indications absolues ou relatives au traitement ciblé. Femme enceinte. Victimes d agression sexuelle.

3 INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS OU À NEISSERIA GONORRHOEAE Page 3 de 5 O.C ORDONNANCE À L INTENTION DU PHARMACIEN COMMUNAUTAIRE : Si résultat de laboratoire POSITIF à Chlamydia trachomatis : Azithromycine, 1 g per os en dose unique (Si vomissements une heure ou moins post-dose, administrer 50 mg de dimenhydrinate per os suivi de, 30 minutes plus tard, une autre dose d Azithromycine) Si résultat de laboratoire POSITIF à Neisseria gonorrhoeae : Céfixime 800 mg per os en dose unique ET Azithromycine, 1 g per os en dose unique (Si vomissements une heure ou moins post-dose, administrer 50 mg de dimenhydrinate per os suivi de, 30 minutes plus tard, une autre dose d Azithromycine et de Céfixime) Pour l infection gonococcique pharyngée, seulement : Ceftriaxone mg IM en dose unique ET Azithromycine, 1 g per os en dose unique (Si vomissements une heure ou moins post-dose, administrer 50 mg de dimenhydrinate per os suivi de, 30 minutes plus tard, une autre dose d Azithromycine) DIRECTIVES À L INFIRMIÈRE 1. S assurer que la personne est asymptomatique et qu elle détient un résultat de laboratoire positif à l une ou l autre ou les deux infections ciblées. 2. Valider si la personne présente une ou des contre-indications à l application de l ordonnance collective. 1 Voir annexe 1 pour l administration.

4 INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS OU À NEISSERIA GONORRHOEAE Page 4 de 5 O.C Selon les résultats de laboratoire obtenus, référer la personne à un pharmacien ayant adhéré à l ordonnance collective afin que ce dernier initie la thérapie médicamenteuse appropriée. 4. Aviser la personne qu elle ne doit pas avoir de relation sexuelle non protégée pour les 7 jours suivant le traitement. 5. Aviser la personne que son partenaire doit nous consulter afin d être traité rapidement pour éviter la transmission. 6. Remettre le formulaire de liaison pour le pharmacien à la personne et joindre au formulaire, le(s) résultat(s) du test de dépistage. Aviser de la gratuité du traitement sur présentation de la carte d assurance-maladie. 7. Compléter le formulaire de «Maladie à déclaration obligatoire» (AS770) et le soumettre au médecin répondant pour signature. Faire parvenir le formulaire à la Direction de la santé publique et conserver une copie au dossier. SUIVI 1. Si la personne note l apparition de symptômes, l aviser de consulter un médecin. 2. Aviser la personne qu un test de contrôle* post-traitement est indiqué dans chacune des situations suivantes : a. toutes les infections à N. gonorrhoeae b. signes et symptômes persistants après le traitement c. cas traités au moyen d un régime autre que le traitement privilégié d. cas associés à un cas de résistance au médicament ou d échec du traitement qui avait été traité avec le même antibiotique e. grossesse * Pour les infections à N.gonorrhoeae, le test de contrôle à privilégier est la culture effectuée 1 à 2 semaines post-traitement. * Pour les infections à C. trachomatis et lorsqu il est impossible d obtenir un prélèvement par culture pour la N.gonorrhoeae, le test de contrôle à privilégier est le TANN 2 (ex. : PCR) effectué 4 à 6 semaines post-traitement. 3. Recommander à la personne infectée d effectuer un autre test de contrôle de C. trachomatis et N. gonorrhoeae six mois après le traitement, car le risque de réinfection est élevé. DIRECTIVES AUX PHARMACIENS 1. S assurer que le formulaire de liaison reçu s applique à une ordonnance collective en vigueur qu il détient. 2. S assurer d avoir en main les résultats de laboratoire. 2 TANN = test d amplification des acides nucléiques.

5 INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS OU NEISSERIA GONORRHOEAE Page 5 de 5 O.C Analyser la pharmacothérapie de la personne. 4. Individualiser l ordonnance collective. S il existe un motif valable 3, consigné au dossier, offrir à la personne un produit identique quant au mode de fonctionnement. Communiquer avec le médecin répondant, au besoin. 5. Valider si la personne présente une ou des contre-indications à la médication. 6. Préparer le produit et le remettre à la personne. 7. Fournir à la personne l information nécessaire sur le médicament. 8. Aviser la personne qu elle ne doit pas avoir de relation sexuelle non protégée pour les 7 jours suivant le traitement. Processus d élaboration et d approbation Rédigée par : Caroline Roy, conseillère en soins spécialisés (intérim) Révisée par : Chantale Desbiens, conseillère en soins spécialisés Personnes consultées : Comité d élaboration et de révision des ordonnances France L Archevêque, pharmacienne Alain Gouache, omnipraticien Christiane Richard, omnipraticienne Approuvée par : Présidente du C.M.D.P Date Directrice du programme de santé physique et directrice des soins infirmiers Date 3 On entend par motif valable des circonstances telles que la rupture de stock par la compagnie pharmaceutique, l impossibilité d obtenir rapidement le produit alors que le besoin de la personne est urgent, une directive de Santé Canada de restreindre la distribution du produit ou une contre-indication de la médication chez la personne, non connue par le ou la professionnel(le) qui a signé ou appliqué l ordonnance collective.

6 Références : ASPC. Avis important-renseignements sur la santé publique-mise à jour concernant le traitement des infections gonococciques, Disponible en ligne : Association des pharmaciens du Canada. Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques, 2006, 2887 pages. ASPC. Lignes directrices canadiennes sur les ITS, 2008, 426 pages. Mises à jour : Oct et Janv Disponible en ligne : Groupe de travail pour le contrôle de l infection gonococcique Augmentation du nombre de souches de Neisseria gonorrhoeae résistantes aux fluoroquinolonesau Québec, Consulté en ligne, mars 2008 : Institut national de santé publique du Québec. Complément québécois Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement, pages. Consulté en ligne en mars 2008 : MALO, J. Traitement des ITS chez la femme enceinte ou qui allaite. Actualité médicale, 2008, vol. 8 (4), p MSSS. Guide québécois de dépistage ITSS, 2006, 160 pages. Disponible en ligne : Date de mise en vigueur : Date de révision prévue : Dates de révision :

7 ANNEXE 1 ADMINISTRATION DE LA CEFTRIAXONE La Ceftriaxone peut être diluée avec les diluants suivants : Eau stérile Lidocaïne 1% sans épinéphrine** NaCl 0,9 % ** Si la lidocaïne est utilisée, en plus des contre-indications à la ceftriaxone, il faut s assurer que la personne ne présente pas d allergie aux produits suivants : Lidocaine Dibucaine (Nupercainal) Prilocaine (Emla) Bupivacaine Exemple de procédure à suivre pour la dilution : Pour une fiole de 250 mg, diluer avec 0.9 ml de diluant. [1.0 ml = 250 mg ] Pour une fiole de 1 g, diluer avec 3.3 ml de diluant. [1.0 ml = 250 mg ] Méthode de soins informatisée : Administrer un médicament par voie intramusculaire Administration d un médicament par injection

ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh

ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh Services Tous les services où le dépistage des ITSS est effectué Personnes habilitées Les infirmières du CSSSRY autorisées à procéder

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Initier ou renouveler la prescription des bandelettes et des lancettes pour glucomètre Page 1 de 5 O.C. 3.2 Professionnels visés : Les infirmières du CSSSAM-N qui possèdent la formation,

Plus en détail

Présidente du Conseil des médecins; dentistes et pharmaciens

Présidente du Conseil des médecins; dentistes et pharmaciens ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-54 TRAITER UNE INFECTION À CHLAMYDIA ASYMPTOMATIQUE ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Présidente du Conseil des médecins; dentistes et pharmaciens Conseil des médecins, dentistes

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

Traitement d une infection gonococcique asymptomatique chez l homme

Traitement d une infection gonococcique asymptomatique chez l homme Centre de santé et de services sociaux de Rivière-du-Loup ORDONNANCE COLLECTIVE Traitement d une infection gonococcique asymptomatique chez l homme DESCRIPTION : Traitement d une infection gonococcique

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

Colloque des CII-CIR 2013. Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc.

Colloque des CII-CIR 2013. Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc. Défis associés aux changements de pratique en milieu de soins: l exemple des ITSS C Colloque des CII-CIR 2013 Manon Dugas, inf. M.Sc. Lise Soulière, inf. B. Sc. Examiner le rôle de l infirmière en prévention,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE Code : OC - 16 Date d émission : 7 juillet 2010 ORDONNANCE COLLECTIVE Date de révision : juillet 2013 Référence à un protocole de soins infirmiers OUI NON Objet : Activités de dépistage et détection des

Plus en détail

OBJET : Initier l autotraitement d antibiotiques pour la diarrhée des voyageurs selon la destination ciblée

OBJET : Initier l autotraitement d antibiotiques pour la diarrhée des voyageurs selon la destination ciblée ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DPSPSIPP-DAM-DSAPL Service Clinique de vaccination Santé-Voyage CLSC des Maskoutains Personnes habilitées Infirmières qui oeuvrent dans ce service Pharmaciens communautaires

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Thérapie de remplacement de la nicotine. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Pharmaciens Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques. NUMÉRO

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 Titre : INITIER UN TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE AU CUIR CHEVELU Professionnels visés : Les pharmaciens offrant des soins et services pharmaceutiques dans une pharmacie communautaire

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 Sommaire : Ajustement des doses d insuline au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies sont à l extérieur

Plus en détail

Fiches de prescriptions biologiques (1)

Fiches de prescriptions biologiques (1) Fiches de prescriptions biologiques (1) Devant une urétrite chez l homme : 2) Urines : PCR Chlamydia trachomatis sur le 1er jet. 3) Faire pratiquer ce jour au laboratoire* : Prélèvement urétral : examen

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET EFFECTUER UN PRÉLÈVEMENT NASOPHARYNGÉ POUR LA RECHERCHE D INFLUENZA Date d entrée en vigueur Date de révision 9 mai 2006 25 mars 2014 Professionnels habilités à exécuter

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Bon usage Mise au point Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Actualisation Octobre 2008 MESSAGES CLÉS L évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones

Plus en détail

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7 ORDONNANCE COLLECTIVE TITRE : OC- 0015 Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Remplace : Référence à un protocole : Oui Non de révision : mai 2012 à une technique : Oui Non d entrée

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier l application de fluticasone (Flovent) lors d une réaction inflammatoire suite à l application du timbre transdermique de Rivastigmine (Exelon). NUMÉRO : 1.34

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET ADMINISTRER LA CONTRACEPTION HORMONALE D URGENCE (COU) Date d entrée en vigueur Date de révision Février 2007 17 mars 2015 Professionnels habilités à exécuter l ordonnance

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES Infirmière Évaluer la condition physique et mentale d une personne asymptomatique. Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques selon une ordonnance. Administrer et ajuster des

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DSAPL Service Service de gastroentérologie Personne habilitée Infirmière clinicienne de gastroentérologie Pharmaciens communautaires exerçant au Québec Numéro

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN)

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Direction de santé publique ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 6 octobre 2014 Date de révision

Plus en détail

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs en santé Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage

Plus en détail

Traitement d une infection à Chlamydia asymptomatique chez l homme

Traitement d une infection à Chlamydia asymptomatique chez l homme Centre de santé et de services sociaux de Rivière-du-Loup ORDONNANCE COLLECTIVE Traitement d une infection à Chlamydia asymptomatique chez l homme DESCRIPTION : Traitement d une infection à Chlamydia asymptomatique

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail

La règle de soins infirmiers pour les activités de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)

La règle de soins infirmiers pour les activités de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) La règle de soins infirmiers pour les activités de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) La règle de soins infirmiers pour les activités de dépistage des infections

Plus en détail

Ordonnance collective pour initier une antibiothérapie dans le traitement d une pharyngite à streptocoque du groupe A

Ordonnance collective pour initier une antibiothérapie dans le traitement d une pharyngite à streptocoque du groupe A Ordonnance collective pour initier une antibiothérapie dans le traitement d une pharyngite à streptocoque du groupe A RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : Oui Non Date d entrée en vigueur : Date prévue de révision

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE. Numéro et titre de. No 50 Initier le traitement de l infection génitale à Chlamydia trachomatis asymptomatique

ORDONNANCE COLLECTIVE. Numéro et titre de. No 50 Initier le traitement de l infection génitale à Chlamydia trachomatis asymptomatique ORDONNANCE COLLECTIVE Numéro et titre de l ordonnance collective : Objectifs visés : Traiter rapidement l infection génitale à Chlamydia afin de diminuer la durée de la contagiosité, prévenir les complications

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Le 26 juin 2007

ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Le 26 juin 2007 ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UNE MESURE THÉRAPEUTIQUE : PROTECTION DE LA SANTÉ DES VOYAGEURS. CODE DE CLASSIFICATION OC- ProtectionVoyageCOA112008 RÉF.

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier le traitement de la pédiculose PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques ou la thérapie médicamenteuse.

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Les ordonnances collectives pas à pas

Les ordonnances collectives pas à pas Les ordonnances collectives pas à pas Plan de la présentation L ordonnance collective Organisation du réseau québécois de la santé et des services sociaux Historique des ordonnances collectives à Rouyn-Noranda

Plus en détail

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE ORDONNANCE COLLECTIVE PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : X

Plus en détail

Infections à. Chlamydia. Épidémiologie... 1. Prévention et contrôle... 2. Manifestations... 2. Diagnostic... 3. Prise en charge... 5. Traitement...

Infections à. Chlamydia. Épidémiologie... 1. Prévention et contrôle... 2. Manifestations... 2. Diagnostic... 3. Prise en charge... 5. Traitement... Infections à Chlamydia Mise-à-jour : janvier 2010 Étiologie... 1 Épidémiologie... 1 Prévention et contrôle... 2 Manifestations... 2 Diagnostic... 3 Prise en charge... 5 Traitement... 5 Prise en considération

Plus en détail

Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans

Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-17 Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Président(e) du Conseil des médecins, dentistes

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE PROFESSIONNEL(S) VISÉ(S) : Infirmières du CSSS de Laval Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : x Oui Non Si oui, lequel : Guide de pratique

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN

ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN ORDONNANCE COLLECTIVE Initier la contraception hormonale Référence à un protocole : Non Date de mise en vigueur

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Août 2013 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE (SITUATIONS

Plus en détail

NOTICE. HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable

NOTICE. HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable NOTICE 1. IDENTIFICATION DU MEDICAMENT a) DENOMINATION HYDROCORTISONE UPJOHN 100 mg, préparation injectable HYDROCORTISONE UPJOHN 500 mg, préparation injectable b) COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune France Huneault Gestionnaire, Planification stratégique et gestion de programme Division santé voyage Direction générale

Plus en détail

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013)

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013) DROIT DE PRESCRIRE V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É Christine Tremblay, infirmière PhD. Clinique de santé sexuelle et reproductive CLSC (Alma) CIUSSSS Saguenay-Lac-St-Jean

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Objet: Initier le traitement de l infection à chlamydia et gonorrhée Adoption Rédigée par: Direction de la qualité des services et des soins, de l'enseignement et de la recherche,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de l asystolie et de l'activité électrique sans pouls (toute activité électrique excluant la FV ou la TV) NUMÉRO: 12.02 DATE : Janvier 2005 RÉVISÉE : Février

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

ATELIER : IST LAURENCE LEGOUT, SERVICE D INFECTIOLOGIE CH ALPES LEMAN, CONTAMINES SUR ARVE

ATELIER : IST LAURENCE LEGOUT, SERVICE D INFECTIOLOGIE CH ALPES LEMAN, CONTAMINES SUR ARVE ATELIER : IST LAURENCE LEGOUT, SERVICE D INFECTIOLOGIE CH ALPES LEMAN, CONTAMINES SUR ARVE JEDI, annecy 2014 1 OBSERVATION N 1 Théodore, 23 ans, employé d une entreprise de décolletage, marié, 1 enfant

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base

ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base INITIER UNE VACCINATION VOYAGE ET UNE MISE À JOUR IMMUNITAIRE RÉF. À UN PROTOCOLE : X OUI NON Titre

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. 10 juin 2010 Objectifs d apprentissage Sensibiliser les participants à l importance d une approche systémique du BCM

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments

Bilan comparatif des médicaments Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. Jean-Yves Guigui, md Richard Cardinal, pharmacien 20 novembre 2010 CSSS JEANNE-MANCE 7 SITES SLD 1200 LITS 3 CLSC population

Plus en détail

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Mars 2004 Le gouvernement du Québec offre une aide financière aux personnes qui ont été infectées par le virus

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Acide folique et multivitamines chez les femmes en âge de procréer et en périnatalité Incluant un protocole : Date d entrée en vigueur : 1 er mars 2015 MAJ : 11 juin 2015 Date de

Plus en détail

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Carole Mercier, inf., M.Sc. Directrice-conseil Direction des affaires externes et des statistiques sur l effectif,

Plus en détail

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard PLAN DE LA PRÉSENTATION Les conditions de la responsabilité

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE OC 09 2011 05 ORDONNANCE COLLECTIVE Initier le traitement de l infection à Chlamydia trachomatis Version no 2 Entrée en vigueur : 19 novembre 2013 Révision : 2016 Installation(s) et secteur(s) visé(s)

Plus en détail

AIDE- Message du directeur MÉMOIRE. Intervention préventive. auprès des personnes atteintes d une infection transmissible sexuellement

AIDE- Message du directeur MÉMOIRE. Intervention préventive. auprès des personnes atteintes d une infection transmissible sexuellement Message du directeur de la protection de la santé publique Les infections transmissibles sexuellement (ITS) touchent chaque année des milliers de Québécoises et de Québécois. Le phénomène est d ailleurs

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers. Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec.

Partagée : Infirmières et infirmiers. Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec. ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier la préparation colique en vue d une coloscopie Série : 2000 N 2066 Sommaire : Initier la préparation colique (Golytely MD, Dulcolax MD, Maxeran MD ) en vue d une coloscopie

Plus en détail

Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson

Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson Geneviève McCready, BScN Diem Truong, BScI Infirmières éducatrices à la santé Collège Dawson Contenu de la présentation Services Intégrés Accessibilité Proximité Continuité Services offerts Outils à mettre

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS ORDONNANCE COLLECTIVE : OC-SLD-06 Référence à un protocole : Oui Non Protocole d immunisation du Québec pour les réactions survenant à la suite d une vaccination Administration

Plus en détail

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 Alain Gravier, Gilles Ollagnon, Anne Iordanoff Coqueluche Bordetella pertussis (OMS : 300.000 décès dans monde), strictement humaine, transmission

Plus en détail

VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e

VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e Outils pour la gestion des éclosions de grippe saisonnière VERSION : SEPTEMBRE 2014 D i r e c t i o n d e s a n t é p u b l i q u e d e l a M o n t é r é g i e Table des matières Aide-mémoire Activités

Plus en détail

Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004

Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004 Rapport Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004 UNITÉ SCIENTIFIQUE SUR LES INFECTIONS TRANSMISSIBLES

Plus en détail

DISTRIBUTION ET MONITORAGE DE LA CLOZAPINE

DISTRIBUTION ET MONITORAGE DE LA CLOZAPINE DISTRIBUTION ET MONITORAGE DE LA CLOZAPINE NORME 92.02 Direction des services professionnels Présent pour vous TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE 3 1.1 GÉNÉRALITÉS 3 1.2 INSTAURATION DU TRAITEMENT 3 1.3 DISTRIBUTION

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

Programme Canada Vigilance. Révision : le 29 mai 2009

Programme Canada Vigilance. Révision : le 29 mai 2009 La déclaration d effets indésirables d antiviraux lors d une pandémie de grippe - Lignes directrices pour les professionnels de la santé et les consommateurs Révision : le 29 mai 2009 Programme Canada

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit :

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit : Règle de soins médicaux Technique de la coloscopie en duo INDICATION (situation visée) La présente règle de soins médicaux vise à préciser les conditions d encadrement de la coloscopie (avec endoscope)

Plus en détail

Des outils pour soutenir la première ligne

Des outils pour soutenir la première ligne Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de la santé publique Des outils pour soutenir la première ligne afin de réaliser Colloque MI et ITSS Québec, 9 avril 2014 Claude Laberge,

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Les conséquences reliées aux ITS

Les conséquences reliées aux ITS Bulletin d information de santé publique MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC VOLUME 12, NUMÉRO 2 AVRIL 2003 NUMÉRO SPÉCIAL SUR LE VIH/SIDA ET LES ITS Voici un numéro spécial du bulletin La Santé contagieuse portant

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail

Complément québécois. C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s

Complément québécois. C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s S y p h i l i s V I H C h l a m y d i a H e r p è s g é n i t a l C o n d y l o m e s G o n o r r h é e L G V S y p h i l i s V I H C h l a m y d i a Herpès génital Condylomes Gonorrhée LGV Syphilis VIH

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PR SYNAGIS (poudre lyophilisée) palivizumab Ce document constitue la troisième et dernière partie de la «monographie du produit» publiée

Plus en détail

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe Programmes publics de médicaments de l Ontario, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis de l administratrice Administration par un pharmacien du vaccin antigrippal subventionné et demande

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique MONOGRAPHIE Pr TNKase tenecteplase Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée Agent fibrinolytique Distribué par : Hoffmann-La Roche Limitée 2455, boulevard Meadowpine Mississauga (Ontario)

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance Titre Initier l administration de salbumatol (Ventolin MC) par aérosolthérapie O.C.M-5 Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 24 août 2007 Date de révision : 2 mai 2013 Secteurs

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre)

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre) Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A57 A61 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

La gonorrhée résistante aux antimicrobiens est présente à l échelle mondiale; on doit s attaquer à cette nouvelle menace pour la santé publique.

La gonorrhée résistante aux antimicrobiens est présente à l échelle mondiale; on doit s attaquer à cette nouvelle menace pour la santé publique. La gonorrhée résistante aux antimicrobiens est présente à l échelle mondiale; on doit s attaquer à cette nouvelle menace pour la santé publique. Neisseria gonorrhoeae peut rapidement acquérir une résistance

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Initier une ordonnance de Date de mise en vigueur Mars 2012 Date de révision : Professionnelles habilitées à exécuter l ordonnance : UNIQUEMENT les infirmières travaillant au Centre

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Guide d utilisation des médicaments

Guide d utilisation des médicaments Guide d utilisation des médicaments à l intention des sages-femmes du Québec P r e m i è r e é d i t i o n O S F Q M a i 2 0 0 9 Rédaction : Micheline Leduc, SF, responsable du comité sur les médicaments,

Plus en détail

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire?

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Pourquoi payer plus que nécessaire pour vos médicaments sur ordonnance? pavot cornu, employé dans la fabrication de la glaucine comme antitussif

Plus en détail

Demande de règlement Maladies graves

Demande de règlement Maladies graves Demande de règlement Maladies graves Déclaration de l assuré La demande doit être soumise à l assureur dans les 90 jours suivant le diagnostic. Nom de l assuré : No de police : de naissance : No d assurance

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Conduite à tenir devant des érosions et ulcérations génitales et orales...

Plus en détail