L économie verte : entre vert pâle et vert foncé, greenwashing et authenticité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L économie verte : entre vert pâle et vert foncé, greenwashing et authenticité"

Transcription

1 «Vingt-quatrièmes Entretiens» Centre Jacques Cartier ÉMERGENCE DE L ÉCONOMIE VERTE : IMPORTANCE DE L APPROCHE «CYCLE DE VIE» L économie verte : entre vert pâle et vert foncé, greenwashing et authenticité Par, MBA Fondatrice et Directrice de Morgaja Sàrl - Suisse Mardi 4 octobre 2011

2 Nos activités Aider les entreprises et institutions à intégrer des approches durables dans la pratique quotidienne et assurer que les démarches soient cohérentes dans l ensemble de l entreprise, durables et comprises par tous les collaborateurs. Sustainability Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 2

3 Notre spécificité De la PME à la multinationale Tous les secteurs économiques > Marketing, communication, formation, stratégie > L ACV comme base de travail Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 3

4 L économie verte : entre vert pâle et vert foncé, greenwashing et authenticité Le contexte économique actuel Les comportements et défis Les tendances 4

5 Le contexte économique actuel Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 5

6 Les besoins 2009 et + Besoin de s accomplir Emergence de l économie verte Besoin d estime Fortification des marques, LOHAS, luxe Besoin d appartenance Produits de masse Besoin de sécurité Notion de choix 1900 Besoin physiologiques Produits de base 6

7 La Chine: une nouvelle situation (fin 2010) 56% des exports vers les marchés émergents Hi-Tech, matières premières, projets, marques, du capital et une taille impressionnante World Competitiveness report 2010, IMD Lausanne 7

8 Le cycle des récessions Juillet 1981 novembre 1982 Juillet 1990 mars 1991 Mars 2001 novembre 2001 Décembre 2007 juillet 2009 = 14 mois = 8 mois = 8 mois = 19 mois > Tous les 9 à 19 ans (32 depuis 1854) > La prochaine récession :

9 La perspective pour l économie verte : glorieuse! Grâce à l inflation et aux dettes publiques Une économie de remplacement en Occident (risque d attente) Grâce aux liquidités dans les pays émergents: Une économie de premier achat (explosion des PNB et crédits pour accélérer l économie) 9

10 Une économie à la recherche d un nouveau modèle «Nous avons commis une erreur en passant d une industrie basée sur les technologies et l export à celle basée sur les services et biens de consommation». Jeff Immelt, CEO de GE 10

11 Le centre de toute démarche durable ENTREPRISE ACV, GOUVERNANCE INDIVIDU QUALITE DE VIE SOCIAL Relations ECOLOGIE Conscience responsable ECONOMIE Travail Emotion et faits 11

12 Entre blanchiment et authenticité 12

13 Le consommateur/citoyen perdu 13

14 Les comportements et défis Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 14

15 Le greenwashing, c est du blanchiment avec une brosse plus ou moins grande et verte 15

16 Le défi de l industrie automobile À partir de 2015: 130g CO 2 /km Contribution de l Etat allemand à son industrie automobile électrique en 2010/2011: BMW : 26 Mio VW : 17 Mio Daimler : 63 Mio 2012/ 2013 : + 1 millard est prévu Objectif 2020 : 1 mio de véhicules électriques en Allemagne Source: Ursel Sieber und Kristina Klein 16

17 Le Botox de l industrie automobile véhicules véhicules électriques : = (1 ½) véhicules à 0 g de CO 2 /km (selon règlement européen) = une moyenne de 141,5 g de CO 2 = une économie de 403 Mio sur l amende de 1 milliard 17

18 Les compensations (?) En 2010, les centres/serveurs de Google (y.c. Youtube-Videos, Gmail et Google+) ont consommé 2,26 milliards de kilowatt heures > Ceci correspond à la consommation d une grande ville! Source: Google - «Mercury News» 18

19 L art de l omission 19

20 L épuisement 20

21 Intégration et focus (?) 21

22 Les modestes 22

23 L alliance des ambitieux 24

24 Les innovateurs Une coopérative au service de la société La maîtrise du risque avec comportement éthique Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 25

25 Conclusion et tendances Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 26

26 Les sphères de l Ethiconomie dans l entreprise Changements et contraintes planétaires Exigences légales Intérêt du grand public Lois globales et locales Médias sociaux Environnement =approche de qualité, ISO Social = conditions internes, les employés, comportement Economique = choix externes Gouvernance d entreprise Éthique Valeurs CSR Source: Morgaja Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 27

27 Ethique! Quelle éthique et pourquoi? Éthique de l obédience aux actionnaires? Éthique de la préoccupation du rendement? Éthique de la raison? 28

28 Et demain? Consommation non moindre mais modifiée Achats plus sélectifs, recommandés par des amis Origines et références Compétences féminines compétences masculines Kitsch et minimalisme High-tech et low-tech Simplicité et exclusivité Produits et services créatifs et innovateurs 29

29 Le cycle de vie du sustainability dans l entreprise Développement Introduction Croissance Maturité Déclin 30

30 Merci de votre attention Mardi 4 octobre 2011 Vingt quatrièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier Par Morgaja Sàrl Suisse 31

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation 18 juin 2010 Des stratégies d innovations par des managers responsables Préambule Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE

INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE INTÉGRATION DE CRITÈRES DE DURABILITÉ DANS LES ACHATS D UNE ENTREPRISE Christian GUILLAUME Responsable Sécurité, Qualité & Environnement christian.guillaume@groupe-e.ch Distributeur d électricité numéro

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia»

Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia» Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia» 1. Description générale du produit... 2 1.1 Frais et commissions... 2 1.2 Qui peut ouvrir un Livret?... 2 1.3 Justific a

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Mai 2015 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain Les émissions

Plus en détail

Le salon des métiers et des technologies du développement durable

Le salon des métiers et des technologies du développement durable Le salon des métiers et des technologies du développement durable PLUS QU UN EVENEMENT, UN MODE DE VIE! GREENDAYZ 11 greendayz.ehtp@gmail.com Sommaire Greendayz : Le pourquoi de l événement...03 Notre

Plus en détail

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE Ecole d été RRI 2013 - Belfort, 28 août 2013 Zeting Liu Clersé / Réseau de

Plus en détail

Témoignage d une entreprise luxembourgeoise

Témoignage d une entreprise luxembourgeoise Témoignage d une entreprise luxembourgeoise certifiée EN 16001 Conférence Développements normatifs du secteur de l énergie: de la norme EN 16001 à la norme ISO 50001 Mardi 22 novembre 2011 Agenda Présentation

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

La structure du marché européen des valeurs moyennes

La structure du marché européen des valeurs moyennes La structure du marché européen des valeurs moyennes Décembre 2014 1ere partie Préambule Financière de l Echiquier est l une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 8 milliards

Plus en détail

Les Chambres des Métiers et de l Artisanat en Allemagne. Partenaires et prestataires de services qualifiés pour les métiers artisanaux

Les Chambres des Métiers et de l Artisanat en Allemagne. Partenaires et prestataires de services qualifiés pour les métiers artisanaux Les Chambres des Métiers et de l Artisanat en Allemagne Partenaires et prestataires de services qualifiés pour les métiers artisanaux Dr. Bernward Eckgold Alger 22 Novembre 2009 Structure Notion de Métiers

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 P.Villard Chargé de mission Usine du Futur Introduction Fabrication Additive un marché en pleine croissance Ces technologies sont partie intégrante

Plus en détail

Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools

Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools Conférence des médias Swissmem du 27 février 2013 Développement réussi d une PME suisse orientée vers l exportation Eva Jaisli, CEO PB Swiss Tools Depuis 1878 - engagement en faveur de la place industrielle

Plus en détail

Présentation de G2J. Spécialiste de la prestation de services en vidéoconférence. Avril 2009

Présentation de G2J. Spécialiste de la prestation de services en vidéoconférence. Avril 2009 Présentation de G2J Spécialiste de la prestation de services en vidéoconférence Avril 2009 1 G2J sur un marché en forte croissance L utilisation de la vidéoconférence connait actuellement une très forte

Plus en détail

RESUME... 7 ALLEMAGNE... 8

RESUME... 7 ALLEMAGNE... 8 Sommaire RESUME... 7 ALLEMAGNE... 8 1. Introduction... 10 1.1. Définition du secteur... 10 1.2. Chiffres clés... 11 Positionnement de l Allemagne sur le marché mondial... 11 Position du secteur sur le

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre 1 INTECH, GRENOBLE, 12/01/2010 Patrick MOREAU patrick.moreau@inria.fr Direction du Transfert et de l Innovation

Plus en détail

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Spécificités (bio) suisses Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Sommaire 1. Panorama agricole 2. Dates bio clé 3. Evolution 4. Segmentation marché 5. IRAB/FIBL 6. Bio Suisse a. Prérogatives

Plus en détail

Suisse - Chine. Les challenges d une marque de haute horlogerie

Suisse - Chine. Les challenges d une marque de haute horlogerie Suisse - Chine Les challenges d une marque de haute horlogerie Wolfgang Sickenberg 23 mai 2013 La Chine Le segment du luxe La Clientèle L Horlogerie Suisse Les Challenges La Chine Quelques données Population

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 SOMMAIRE PREMIERE PARTIE... 11 L APPROCHE DU MARCHE... 11 1. PANORAMA DES SECTEURS DE LA SOUS-TRAITANCE MECANIQUE EN CHINE... 13 1.1 L AERONAUTIQUE... 13 1.1.1 Le marché... 13 1.1.2 Présence de nombreux

Plus en détail

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Schneider Electric le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des geographies équilibrées FY 2012 milliards d de CA en 2012

Plus en détail

Quelles mesures seraient susceptibles d inspirer le législateur européen afin de protéger plus efficacement le joueur contre les risques d addiction?

Quelles mesures seraient susceptibles d inspirer le législateur européen afin de protéger plus efficacement le joueur contre les risques d addiction? Université de Cergy- pontoise Colloque du 28 janvier 2014 Quelles mesures seraient susceptibles d inspirer le législateur européen afin de protéger plus efficacement le joueur contre les risques d addiction?

Plus en détail

CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES

CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES 2 2 CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES 4 SOMMAIRE Préambule 5 Présentation 6 Mission 6 Vision 7 Management 7 Nos clients 8 Nos partenaires 8 Collaborateurs 11 Environnement 11 5 6 PRÉAMBULE

Plus en détail

La finance socialement responsable: L exemple de Desjardins

La finance socialement responsable: L exemple de Desjardins 1 La finance socialement responsable: L exemple de Desjardins 2 Sommaire Le Mouvement Desjardins L ISR chez Desjardins Les défis 3 Le Mouvement Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

L investissement socialement responsable et les caisses de pension. Gilbert Smadja Clarico Conseils SA

L investissement socialement responsable et les caisses de pension. Gilbert Smadja Clarico Conseils SA L investissement socialement responsable et les caisses de pension Gilbert Smadja Clarico Conseils SA L ISR, une préoccupation bien plus ancienne qu on ne le croit L église méthodiste m américaine participe

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences

LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences FORMATION + RECHERCHE + SOIN + INDUSTRIE : C EST L ONCOPOLE. LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences L originalité de l Oncopole est de regrouper sur un même thème, la

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite CHAPITRE 11 : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite Page 433 TABLEAU 11-1 Quelques paramètres économiques (rétrospective) 1981 1991 1995 1998 Population (en millions d habitants)

Plus en détail

La stratégie du Supply Chain Management: quelques recommandations pour la formation de managers

La stratégie du Supply Chain Management: quelques recommandations pour la formation de managers La stratégie du Supply Chain Management: quelques recommandations pour la formation de managers Dr. Allard VAN RIEL, Professeur, Titulaire de la Chaire Arcelor de Stratégie et Déploiement de Projets Innovants

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION EXPERTISE AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT PROGRAMME DE FORMATION Thèmes : Public : Durée : Langue : Lieu de la formation : Intervenant du Groupe ECOCERT : La Responsabilité Sociétale des Entreprises

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 1 FCM ROBOTIQUE contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 Un fonds actions internationales qui investit dans des entreprises directement ou indirectement liées au secteur de la robotique. Ce FCP procède

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature 2014 Dossier de candidature La RSE est la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu elles exercent sur la société. Définition proposée par la Commission Européenne, 25 octobre 2011 Votre entreprise

Plus en détail

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg L-Bank : bénéficiant d une garantie explicite L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg depuis le 1 er décembre 1998 www.l-bank.de Bloomberg : LBANK Téléphone : +49-721-150-3644

Plus en détail

Les cahiers pour un développement durable

Les cahiers pour un développement durable Les cahiers pour un développement durable Dans l enseignement technique et professionnel Jasmin JALAJEL, Robert-Schuman-Institut, Eupen 1 Qu est ce que le cahier pour un DD? «Un outil pédagogique dont

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Question de mettre la balle au jeu

Question de mettre la balle au jeu 1 COMMENT FAIRE DES ACHATS VERTS SANS ÊTRE DANS LE ROUGE ET RIRE JAUNE JEAN LUSSIER, ing. Directeur des Services de l équipement Journée thématique AGPI - Achats Écoresponsables Question de mettre la balle

Plus en détail

Comment la politique de répartition des bénéfices entre les différentes parties prenantes participe-telle à la gouvernance de l entreprise?

Comment la politique de répartition des bénéfices entre les différentes parties prenantes participe-telle à la gouvernance de l entreprise? Comment la politique de répartition des bénéfices entre les différentes parties prenantes participe-telle à la gouvernance de l entreprise? Denis Hostettler Agent général, Genève Plan de l exposé Brève

Plus en détail

conditions-cadres à l innovation

conditions-cadres à l innovation Les processus d entreprise comme conditions-cadres à l innovation Petit-déjeuner des PMEs 24 avril 2014 - Paudex Présentation Platinn Organisation à but non lucratif soutenue par le 6 cantons romands Soutien

Plus en détail

Dalla TCIAAA2 DOSSIER SMART

Dalla TCIAAA2 DOSSIER SMART SOUKOUNA Mr. KIZABA Dalla TCIAAA2 DOSSIER SMART Année 2010/2011 SOMMAIRE Présentation du concept et de l entreprise I. Analyse interne et externe de SMART (SWOT) 1. Interne a) Forces b) Faiblesses II.

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

BIG DATA VOUS N Y ÉCHAPPEREZ PAS!

BIG DATA VOUS N Y ÉCHAPPEREZ PAS! BIG DATA VOUS N Y ÉCHAPPEREZ PAS!! PHILIPPE NIEUWBOURG @NIEUWBOURG! COLLOQUE ITIS BIG DATA / OPEN DATA QUÉBEC, 29 AVRIL 2014 1 Bonjour, Bienvenue dans le monde des données volumineuses ou massives.! Qui

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EN GENERAL 55 ans au service de la santé au

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces résumé en 2014, nous avons mené une étude auprès de 0 investisseurs dans huit pays à travers le monde (australie, france, allemagne,

Plus en détail

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 15 JUILLET 2013 UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes UFF, acteur majeur de la commercialisation de FCPI, lance son

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

A l origine de l automobile

A l origine de l automobile L industrie automobile française face à la mondialisation 17 octobre 2012 MINISTERE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF 1 17 octobre 2012 A l origine de l automobile 1903 1914 Pays Production automobile Pays Production

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile Avant-propos Le monde du transport automobile est prêt pour une révolution. Internet a transformé nos maisons et nos lieux de travail, mais il a eu un impact limité sur l élément qui les relie : nos moyens

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble

Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Assemblée générale de l Union des Intérêts de la Place Financière (UIPF) La fiscalité des entreprises Frédérique Reeb-Landry, Présidente Groupement

Plus en détail

CleanTuesday Télérelevé ouvert et interopérable : solutions et usages innovants pour la ville durable

CleanTuesday Télérelevé ouvert et interopérable : solutions et usages innovants pour la ville durable CleanTuesday Télérelevé ouvert et interopérable : solutions et usages innovants pour la ville durable Pierre-Yves Senghor, Directeur Marketing m2ocity 6 mars 2012 1. La société m2ocity : 1 er opérateur

Plus en détail

Sommaire. Présentation du groupe GDF-SUEZ Analyse SWOT Recommandations Conclusion

Sommaire. Présentation du groupe GDF-SUEZ Analyse SWOT Recommandations Conclusion Sommaire Présentation du groupe GDF-SUEZ Analyse SWOT Recommandations Conclusion GAZ DE FRANCE : Le Groupe Gaz de France est un acteur majeur de l'énergie en Europe. Numéro Un européen de la distribution

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Législation et réglementation

L affacturage en Afrique : Législation et réglementation L affacturage en Afrique : Législation et réglementation Introduction au modèle de législation d IFG Afreximbank 13 juin 2014 - Lagos, Nigeria Pourquoi l affacturage est-il important? Pour aider les entreprises

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Le concept d affacturage. Évolution Développements actuels Défis

Le concept d affacturage. Évolution Développements actuels Défis Le concept d affacturage Évolution Développements actuels Défis Peter Brinsley, Directeur de Point Forward Séminaire Afreximbank, Lusaka, novembre 2014 Concept Recouvrement de créances Dettes commerciales

Plus en détail

L essentiel de la révision 2015 des normes ISO 9001 et ISO 14001

L essentiel de la révision 2015 des normes ISO 9001 et ISO 14001 L essentiel de la révision 2015 des normes ISO 9001 et ISO 14001 SAQ Event (Section Genève) F E R Mardi 23 juin 2015 Raphaël Granges, Directeur ARIAQ ARIAQ 2015 / RAG / ISO 9001 et 14001 V. 2015 1 ARIAQ

Plus en détail

CONNECTÉ LE COMMERCE. Comment le digital révolutionne le point de vente. Vincent Druguet. Jean-Baptiste Vallet. Groupe Eyrolles, 2015

CONNECTÉ LE COMMERCE. Comment le digital révolutionne le point de vente. Vincent Druguet. Jean-Baptiste Vallet. Groupe Eyrolles, 2015 Vincent Druguet Jean-Baptiste Vallet LE COMMERCE CONNECTÉ Comment le digital révolutionne le point de vente, 2015 ISBN : 978-2-212-56073-2 Table des matières Sommaire... 5 Remerciements... 7 Introduction...

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile»

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile» Conférence Le Point «Maison connectée et intelligente» Paris, 28 mars 2013 Peter Hustinx Contrôleur européen de la protection des données «Le partage des données à caractère personnel et le respect de

Plus en détail

Développement durable: du concept à l action

Développement durable: du concept à l action RESPONSABILITÉ SOCIALE DES ENTREPRISES: EFFET DE MODE OU RÉEL FACTEUR DE SUCCÈS? PETIT-DÉJEUNER PME & START-UP, 18 FEVRIER 2011 Développement durable: du concept à l action Yves Loerincik, Quantis 1 Quantis

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

Autonomisation du Consommateur et Pratiques Commerciales Pratiques de vente et de marketing

Autonomisation du Consommateur et Pratiques Commerciales Pratiques de vente et de marketing Consumer Empowerment and Market Conduct (CEMC) Working Group Autonomisation du Consommateur et Pratiques Commerciales Pratiques de vente et de marketing Cette Note Directrice a été élaborée par le Groupe

Plus en détail

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès!

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Mélina Neuhaus, Elitia Communication Daniel Herrera, YJOO Communication Carrefour des Créateurs 19 septembre 2014 Daniel Herrera @DanRRA Managing

Plus en détail

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS 28/01/201 11 Pr J LAMSAOURI 1 PLAN 1. généralités 2. Place du secteur dans l économie mondiale et européenne 3. qu en est-il au Maroc? 4. conclusion 2 1 Introduction:

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Baromètre Marketing des Médias Sociaux. #baromediasociaux

Baromètre Marketing des Médias Sociaux. #baromediasociaux Baromètre Marketing des Médias Sociaux #baromediasociaux Yann DIRHEIMER Hootsuite Frédéric-Michel CHEVALIER Visionary Marketing Yann GOURVENNEC Visionary Marketing Marketing Manager Europe du Sud Principal

Plus en détail

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple cenitspin Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple CONFIGURE YOUR PLM STANDARD www.cenit.com/fr/cenitspin Tout à portée de main grâce au PLM Desktop.

Plus en détail

1. La technologie a profondément modifié la nature du travail dans la plupart des économies avancées

1. La technologie a profondément modifié la nature du travail dans la plupart des économies avancées Philippe Vivien : La croissance mondiale, la productivité et l inflation sont de plus en plus déconnectées la transition énergétique ouvre la voie aux générations futures La question est assez complexe.

Plus en détail

PRÉSENTATION AÉROMONTRÉAL Septembre 2015. 25 ans d AQTion terrain

PRÉSENTATION AÉROMONTRÉAL Septembre 2015. 25 ans d AQTion terrain PRÉSENTATION AÉROMONTRÉAL Septembre 2015 25 ans d AQTion terrain ÉVOLUTION ET TENDANCES DE L INDUSTRIE 132 000 emplois 35 milliards $ de chiffre d affaire 5 milliards $ exportations* *Clientèle visée par

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

(SCCC), Partenaire de L Association. Vaud-Shaanxi

(SCCC), Partenaire de L Association. Vaud-Shaanxi La Chambre de Commerce Suisse-Chine (SCCC), Partenaire de L Association Vaud-Shaanxi Présentation donnée le 11 juin 2002 à l occasion de l Assemblée Générale de l Association Vaud-Shaanxi par M. Pierre

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

La réindustrialisation de l Europe : le rôle de la Suisse innovante

La réindustrialisation de l Europe : le rôle de la Suisse innovante La réindustrialisation de l Europe : le rôle de la Suisse innovante Mario El-Khoury, CEO 13 février 2015 Une tradition dans l innovation suisse 1967 1 ère montre-bracelet à quartz au monde; Beta 1 1991

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail