GUIDE Cloud Computing : quoi, comment, pourquoi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE Cloud Computing : quoi, comment, pourquoi"

Transcription

1 GUIDE Cloud Computing : quoi, comment, pourquoi Tout comme la consommation d eau ou d électricité, l informatique peut désormais être utilisée à la demande, et facturée comme tel. Cette nouvelle façon de voir et de penser l informatique se nomme le Cloud Computing. Face à la multiplicité des offres, aux dérives marketing du terme, à la complexité (peut-être apparente) de sa mise en oeuvre, que retenir? Ce guide ouvre des pistes. Définition des concepts, éléments chiffrés d appréciation des tendances, études du marché, rôle de la virtualisation, principe du multi-tenant, du scale out ; comment migrer? Autant d informations clés pour effectuer un choix éclairé. Sommaire Une définition globale et résumée Le big bang économique Le Cloud Computing en chiffres Que veulent les utilisateurs La très pertinente question de la sécurité Le Cloud Computing, combien ça coûte, et qu est ce que ça change? Les différents types de Cloud ASP ou Cloud? Le Cloud privé Des stratégies diverses Le Cloud public Repenser le gouvernance Elasticité Scale out Multi-tenant Le Cloud hybride Un choix stratégique Dans le détail : IaaS et PaaS,... L IaaS dématérialise l infrastructure Le Paas et le développement Service, IaaS, PaaS ; quelle facture? Définition globale et résumée Comment définir le Cloud Computing? L informatique «dans les nuages» est-elle une belle image pour une idée révolutionnaire? Données et puissance informatique sont disponibles quand elles sont nécessaires, mais ne sont ni stockées ni administrées par l utilisateur. Un prestataire se charge de la maintenance, de l évolutivité et de la pérennité du système d information. L avantage? L entreprise peut se concentrer à 100% sur ce qu elle sait faire, sur son cœur de métier. Les coûts d investissement et de fonctionnement d une cellule informatique interne laissent la place à une facture de «consommation d informatique», comme s il s agissait d un service sur abonnement. Surtout, le Cloud Computing permet d accéder à des ressources informatiques conséquentes, en cas de besoin particulier, par exemple pour des pics d activité durant un laps de temps difficilement prévisible - alors qu une installation classique n est souvent pas dimensionnée pour cela.

2 Pour y parvenir, certains acteurs proposent d installer des modules clients sur les machines des utilisateurs. Mais la plupart des services Cloud présentent l avantage d être accessibles directement via un simple navigateur Internet, équipé d un service de sécurisation idoine. La définition du NIST (National Institute of Standards and Technology) se réfère à la notion de mutualisation des ressources, ce qui signifie donc plusieurs serveurs (puissance de calcul, mémoire, réseau, stockage ) et des services mesurables, favorisant l évaluation de coûts, même avec de multiples paramètres. Le Cloud Computing rend donc possible l élasticité du système d information (SI), et un délai de mise en œuvre ( time-to-market ) accéléré grâce à cette optimisation. Ainsi, le Cloud Computing n est pas en soi une nouvelle technologie, mais bel et bien une nouvelle manière de fournir et de consommer de l énergie informatique à la demande. Ce mouvement entraine également l apparition d une nouvelle manière de facturer des services informatiques. Il s agit en fait d une commoditisation de l informatique, tout comme cela est déjà le cas pour la messagerie électronique en mode webmail, service dans lequel l utilisateur ne sait pas, et s en soucie peu, comment fonctionne le système et où sont stockées les informations. Enfin, autre avantage, l utilisateur n a pas a se préoccuper de la maintenance du service. Ce sont les prestataires qui en sont responsables. Et ceux-ci possèdent désormais les compétences pour proposer des niveaux de disponibilités plus élevés que dans des SI internalisés ; en étant capable par exemple de changer de serveurs sans provoquer d interruption de service. Un big bang économique Ces changements de pratiques n impactent pas que les utilisateurs. Editeurs, intégrateurs, revendeurs ; l ensemble des acteurs de l écosystème informatique doivent repenser leurs offres et leurs produits. Et force est de constater que cela ne fait pas que des heureux. Car la migration vers le Cloud Computing implique de passer de la vente de licences, générant une maintenance annuelle de 20% du coût de la licence, à un modèle d abonnement qui Pour quels types d applications feriez-vous le choix du cloud computing - public ou privé?

3 Revenus par modèle de services IT: cloud computing versus modèle conventionnel (au niveau monde, en milliards de dollars) / Source: IDC comprend en lui-même le support utilisateur, les montées de version, la maintenance. D où la réticence sur la période de certains acteurs - éditeurs de logiciels ou autres - à évoluer en direction du Cloud Computing. Tout à l inverse, des entreprises nées avec l Internet se sont senties rapidement très à l aise avec ce nouveau modèle, correspondant techniquement et commercialement à la culture web. Mais les temps changent. Pas un jour ne passe désormais sous le soleil de l univers IT sans qu une alliance ou un accord ne soit signé entre un éditeur classique et un acteur du Cloud concernant l intégration de logiciels dans telle ou telle offre Cloud computing. C est le cas dans le domaine de la supervision ou encore de la sécurité, deux éléments clés de la pérennité des services Cloud. Et que dire de la tendance suivie par les grands comptes? Dans des secteurs aussi divers que l automobile ou les services bancaires, l appel à des briques de Cloud est d une grande actualité. Il est à noter également que si les intégrateurs ont, en premier lieu, redouté de se retrouver en porte à faux avec ce nouveau modèle économique, ils ont désormais bien compris leur intérêt à travailler au développement du Cloud. Payer juste pour ce que l on consomme, une priorité pour les DSI intéressés par le modèle du Cloud Computing. Autre priorité: la facilité de déploiement.

4 maîtrise des coûts (77,9% des personnes interrogées) positionnement de la ressource informatique dans l Opex (dépenses opérationnelles, de fonctionnement) et non plus dans le Capex (investissements, immobilisations), sous forme de paiement mensuel (75,3%) Qui mieux qu un intégrateur connaît les besoins métiers de son client? Ce savoir faire reste et demeure, indispensable, avec le modèle Cloud. Le conseil client des intégrateurs tend donc à se modifier, tout comme leurs offres, passant de partenariats en direct avec des éditeurs, à des offres tripartites. Les intégrateurs ont simplement acquis une expertise sur les outils du Cloud, et développé une relation privilégiée avec ces nouveaux acteurs. Le Cloud Computing en chiffres Le marché du Cloud est en croissance certes, mais c est surtout un marché plein de promesses. La part de marché des services de Cloud Computing est aujourd hui encore faible : 17 milliards de dollars en 2009 selon une étude IDC de mars 2010, à comparer aux 359 milliards estimés du marché informatique classique à la même époque, soit 5% de part de marché. Par ailleurs, IDC évalue à 45 milliards de dollars le marché du Cloud Computing en 2013, soit plus de 10% des dépenses informatiques prévues, à savoir 416 milliards de dollars. Surtout, la croissance annuelle moyenne des services de Cloud devrait être de +26% en 2013, pour seulement +4% concernant le marché informatique classique. Que veulent les utilisateurs? Selon l étude IDC, qui a scruté les attentes des clients, ceux-ci seraient prêts à se laisser tenter par le Cloud pour les raisons suivantes : réduction des coûts RH et des investissements (67%). Avant tout, les responsables interrogés attendent du Cloud simplicité de déploiement et d utilisation pour les utilisateurs (77,7%), et une standardisation des technologies et des procédures (68,5%). Tout cela dans un contexte sécurisé, bien sûr. La pertinente question de la sécurité Confier son informatique à un tiers, est-ce bien raisonnable? Une interrogation qui se pose régulièrement pour un DSI, qui peut percevoir les avantages du Cloud Computing, mais peut rester méfiant s il s agit de confier ses données stratégiques à une tierce partie. Cloud ou application installée : 6 questions pour bien choisir Déploiement interne ou externe? L hétérogénéité des solutions est il un problème, ou faut il aller vers une solution homogène? Privilégier le Capex ou l Opex? Est il préférable de gérer soit même sa plate-forme où faut-il la confier à des spécialistes? Est-il important que les données soient hébergées dans un lieu connu? Puis-je de respecter les exigences des directions métiers avec une offre Cloud?

5 ASP, instance virtualisée et multi-tenant via un travail sur les métadonnées ; trois façons bien différentes de faire du «as a Service». Au final, une réelle mutualisation n est possbile qu avec le système multi-tenant. Une appréhension renforcée par la communication de grands noms de l informatique qui jusqu à présent voyaient d un mauvais œil le développement de cette nouvelle technologie qui bouge les lignes et remodèle les offres des géants du secteur. Et il faut bien admettre que les failles de sécurité sont aussi présentes sur le Cloud. Mais cette thématique doit être mise en lien avec l ensemble de la sécurité interne des DSI. En effet, le coût de la sécurité d un SI, et sa performance, sont deux paramètres qui sont peu évoqués, pour des raisons de discrétion sans doute. Alors, faut-il confier ses données à des spécialistes de l hébergement, ou choisir d assumer le risque de leur conservation et de leur protection en interne? Face à ce dilemme, les réponses de nombreux DSI sont moins catégoriques, et beaucoup d entre eux réalisent actuellement des études d opportunité qui mettent dans la balance les deux scenarios. Le Cloud Computing, combien ça coûte, et qu est-ce que ça change? Passer d un coût de maintenance de son infrastructure et de ses application à une facture d un prestataire demande avant tout d avoir une idée précise de l argent dépensé dans la premier cas. Et là, surprise, les DSI ont bien du mal à chiffrer un coût complet de leur propre prestation. Comment en effet estimer le plus correctement possible les frais engendrés par les logiciels (licence), le service (interne ou réalisée par un prestataire), le déploiement (l intégrateur), la maintenance (temps imparti aux mises à jour, sauvegarde, patchs divers et variés)? Comment valoriser autrement qu en coûts fixes les besoins en infrastructure matérielle et logicielle qui portent l environnement applicatif? Comment enfin justifier de dépenses d électricité, de superficie, de systèmes de refroidissement, dans des entreprises où de nombreux services «généraux» (restauration, espace de travail, véhicules) sont de plus en plus utilisés eux aussi,

6 «as a service», sous forme de location, d abonnement, de prestation de service, ou encore de leasing? Dans cette logique, il n est pas aberrant que des directions des achats, voire des directions générales, se posent la question de l utilité de posséder encore le SI de l entreprise. Surtout, cette immobilisation de capital leur est-elle utile? Ne s effectue-t-elle pas au détriment d investissements stratégiques qui pourraient doper leur activité cœur de métier? Face à ces interrogations, le DSI répondra certainement que le manque de standardisation et les difficultés d intégration avec l existant sont des risques qu il ne souhaite pas assumer. Oui, mais ce reproche ne peut-il pas être formulé également à l encontre des offres classiques d éditeurs? Et que dire de l argument de la personnalisation des applications? Le Cloud? Rigide? La multiplication des API, des frameworks SaaS, autant de signes qui montrent qu à terme si ce n est déjà le cas, le design et le run d une application en mode SaaS seront aussi personnalisés que n importe quel produit vendu sous forme de licence. Non, le vrai problème réside dans le sentiment de perte de contrôle du SI de la part du DSI. D où la volonté des DSI intéressés par les offres Cloud de se voir proposer des engagements clairs sur les niveaux de services. Et sur ce point, il faut rendre grâce aux acteurs de ce nouveau marché d avoir renforcé leurs offres en incluant à la fois contrats clairs formalisés par des SLA de plus en plus répandues, et outils de suivis de l activité à destination des clients, la plupart du temps avec un rendu en temps réel. Il n en reste pas moins que les offres Cloud se déclinent sous différents aspects, qu il convient de détailler. Les différents types de Cloud Exemple de consolidation de SI grâce à la virtualisation (ici Xen). C est aussi cette technologie qui permet la pratique du multi-tenant (voir plus bas). (source illustration: Ronald Lewis). Très tôt, les offres du Cloud Computing se sont déclinées sur trois modes. Le Cloud privé, le Cloud public et le Cloud hybride se devaient de répondre complètement aux besoins des utilisateurs. Mais l affinage des offres au contact des clients potentiel, et de l expression de leurs besoins, a remodelé considérablement ces premières notions, sans les rendre toutefois obsolètes. Surtout une multitude d offres tentent de faire passer leurs services pour du Cloud Computing. Et discerner le vrai du faux permet déjà de comprendre quels sont les avantages uniques du Cloud Computing. ASP ou Cloud? Tâchez de faire la différence entre un service Cloud et un service qui prend en charge une partie des ressources, mais une partie seulement. Ainsi, l externalisation, l hébergement ou l ASP, offrent chacun des avantages spécifiques. Mais l externalisation ne permet en rien le contrôle et le pilotage en temps réel de l exécution, l hébergement ne fait référence qu au stockage de données, tandis que l ASP (Application Service Provider), ne propose qu une prestation à distance sur une application spécifique, d où l impossibilité de lisser sa puissance sur différentes applications par exemple. Il faut reconnaître cependant que l arrivée sur le marché de ces services et technologies ont ou-

7 Cloud privé, public, ou hybride, une offre variée permet de répondre à l ensemble des attentes des clients. Cela va de la fourniture d infrastructure en mode IaaS à celle plus riche de services en mode SaaS, en passant par la fourniture d un framework de développement (PaaS). (source : IBM). vert la voie au Cloud Computing, qui avec la virtualisation permet la prise en charge globale du SI d une entreprise, via l automatisation de nombreuses tâches. Revers de la médaille, il est notable que ce gain en souplesse se traduit par une complexité toujours plus forte : explosion des machines virtuelles, éclatement des données, modification en profondeur de l architecture des centres de données. D où le besoin de solutions d administration efficaces et d un savoir-faire spécifique. Ce sont les prérequis des offres de Cloud, sur le mode privé, public, ou hybride. Le Cloud privé La notion de Cloud privé a tout d abord été portée par l écosystème des éditeurs et constructeurs qui voyaient dans cette notion l étape ultime de l automatisation du datacenter. Concrètement, le client conserve son centre de données, et l éditeur propose une offre «cloud privé» qui prend en charge la gestion complète du datacenter, sur une seule couche. Ce lifting technologique apporte peu, en définitive, par rapport à l ouverture prônée par les pur player du Cloud Computing, même si les bénéfices de la virtualisation et de la consolidation sont notables. Car l automatisation du datacenter de l entreprise possède certainement des effets bénéfiques, à commencer par la standardisation des processus et la rationalisation de la gestion. Mais maintenir les données dans un carcan de puissance et de stockage limité obère totalement des avantages majeurs initialement visés : souplesse et agilité de l infrastructure au gré des cycles de production informatiques de l entreprise. Il faut cependant remarquer que de nombreuses DSI ont su tirer profit du concept de Cloud privé pour justifier de leurs différents chantiers d amélioration du SI. En effet, certaines DSI facturent désormais aux directions métiers l usage des ressources infor-

8 fonctionne, et où sont stockées les données (sauf dispositions réglementaires). Ils s équipent de leurs propres ressources informatiques, sous la forme de centre de données géants, et les mettent à disposition de leurs clients. matiques sous la forme d un flux, puisé dans le Cloud privé de l entreprise. D autres DSI ont choisi d installer dans leur SI un silo supplémentaire, hautement automatisé, qui fournit essentiellement de l infrastructure (Iaas / Infrastructure as a Service) à l intérieur de l entreprise. Dans les deux cas, l objectif consiste à tout passer en dépenses de fonctionnement (Opex) pour les directions métier de l entreprise et en dépenses d investissement (Capex) pour le DSI. Des stratégies diverses Ces différentes stratégies autour du Cloud privé ont donné lieu à de nombreuses approches. On trouve ainsi des Cloud privé dont l infrastructure est dans l entreprise. La DSI en est responsable la gère. Elle est également responsable du catalogue de services. Mais il est aussi possible de mettre en place un Cloud privé managé. Dans ce cas, l infrastructure est dans l entreprise, mais gérée par un tiers, et la DSI est responsable du catalogue de services. Enfin, il peut exister du Cloud privé hébergé. Dans ce cas, l infrastructure est hébergée et gérée chez un tiers et la DSI est responsable du catalogue de services. Le Cloud public Mais certains acteurs récusent la notion même de Cloud privé. Pour eux, le Cloud ne peut être que public. La vision du Cloud qu ils développent, c est que cela importe peu les utilisateurs de savoir qui fabrique le service, encore moins comment il Ensuite, ils vont proposer à leurs clients la fourniture d un catalogue de services sur une infrastructure et un hébergement dédiés au client, ou bien mutualisés avec les autres clients du prestataire. Cette stratégie multi-client induit donc la mise en place d un catalogue de service, accessibles en ligne, via un portail de services où l utilisateur voit tout ce qui disponible et ce qu il peut utiliser en payant ce qui l intéresse. Cela va aller d un serveur virtualisé à une application, voire un environnement de développement sous forme d appliance. Les produits et services qu ils proposent sont donc construits pour convenir à un ensemble de clients. Par conséquent, leur offre se doit de correspondre à de multiples attentes. Il est donc logique que le degré de spécification des produits et services selon les désirs d un seul client sera moins optimal qu un outil construit sur mesure. Enfin, les partisans du Cloud public insistent sur le fait que l utilisation des produits et services via ces portails est immédiate. La commande d un serveur virtuel précède de quelques minutes seulement la possibilité de l utiliser. Pour ce faire, les prestataires de produits et services de Cloud public devront garantir un accès au service. Il s agira d un client installé sur le poste de travail, ou plus largement d un navigateur web sécurisé. Sous cette couche, une bande passante au débit adapté, et peut être un VPN pour sécuriser les connexions réseau, seront employés. Repenser le gouvernance Multiples prestataires, catalogues de services; face à cette multitude de choix, la capacité de gouvernance du DSI peut être durement mise à l épreuve. Pour l aider et le conseiller dans la stratégie à

9 Le Cloud hybride permet de conjuguer une infrastructure maison et des ressources de prestataires en cas de pic d activité. C est aussi une manière de préserver l historique des investissements de la DSI. mettre en place, l apport d une démarche ITSM de type ITIL (bonnes pratiques, méthodologies...) sera non négligeable. Par ailleurs, on ne saura trop recommander de garantir ses contrats Cloud de solides SLA (Service Level Agreement). Ce sont en effet sur les engagements de qualité de service qu il pourra faire le tri entre les acteurs qui en valent la peine et les autres, ou tout simplement ceux qui correspondent le mieux à la performance qu il souhaite pour son SI. Elasticité Dans cette optique, le DSI aura comme tâche essentielle de mesurer quelle élasticité est nécessaire à son système d information. Les besoins d un magasin en ligne et d un outil de production linéaire seront de ce point de vue fort différents. Si l un nécessite une gestion de pics de charge dans les périodes de forte activité comme les soldes ou les achats de Noël par exemple, l autre sera moins sensible aux variations saisonnières. Car l élasticité est un point majeur des avantages que procure le Cloud public. De fait, virtualisation et automatisation permettent de provisionner ou de déprovisionner automatiquement les ressources de stockage et de puissance de calcul selon les besoins. Et il faut bien voir que l élasticité, au delà du gain de performances pour l entreprise, génère un lissage des coûts de consommations de l informatique, qui peuvent aller jusqu à une optimisation parfaite aux besoins de l entreprise. Enfin, il est à noter que l élasticité de toutes les offres de Cloud Computing repose sur l utilisation avancée de la virtualisation. C est l utilisation de cette couche qui permet l automatisation des tâches (et donc la réduction des erreurs humaines), et la mise en place de solutions de gestion des droits d accès à des services facturés à l usage. Elle a également entre autres avantages de permettre la consolidation et la sécurisation de la plate-forme. D où des gains de confidentialité, et la possibilité de mettre en place des PRA (Plans

10 basées sur une «image maître». Viennent s y ajouter ensuite les réglages spécifiques du client, qui peuvent modifier en profondeur l utilisation du service Cloud. Mais sa propriété multi-tenant permet d effectuer des mises à jour par exemple, automatisées, depuis l image maître, sans interférer avec les réglages spécifiques du client. de Reprise d Activité après sinistre) simplifiés par rapport à des structures physiques ou hybrides. Scale out ou extensibilité L apport de la virtualisation ne doit pas faire oublier la distribution des ressources qui est à la base d une architecture de Cloud Computing. En effet, d un point de vue technique, les applications portées sur des plates-formes de Cloud fonctionnent sur le principe du scale-out. C est à dire que la mutualisation des ressources autorise l agrégation de plusieurs serveurs. Concrètement, un système de base de données sera distribué sur plusieurs serveurs virtuels et non pas assemblée sur une seule et même machine virtuelle dans une énorme base de donnée. Cela permet des gains de dépenses énergétiques, un lissage de la consommation, et surtout la mise en place de procédures de sauvegardes rapides, puisque la réplication s effectue sur plusieurs clusters à la fois. Multi-tenant Etendue aux machines virtuelles, cette propriété du Cloud permet de maintenir des systèmes entiers en mutualisant les modifications et améliorations, tout en préservant l élasticité de la structure. A noter que cela est techniquement possible via un travail sur les métadonnées, qui permettent de gérer les instances de ressources matérielles et logicielles. Sur un plan strictement financier, le multi-tenant permet d effectuer une maintenance de haut niveau à moindre coût pour le prestataire Cloud, et par conséquent de ne pas peser sur ce poste dans la facture du client. Le Cloud hybride Normes et sécurité: 3 points essentiels à vérifier Respect des règles de conformité Protection de l information (intelligence économique) Possibilité de mettre certaines règles en place (systèmes, utilisateurs, conformité ) Complémentaire de cette logique de distribution, on trouve la notion de multi-tenant, soit la création d un objet unique pour un service, qu il s agisse d une application ou d une machine virtuelle. Alors que la distribution horizontale ( scale out ) permet des gains de puissance et une répartition de la charge, la technologie du multi-tenant permet elle une simplification de l administration du Cloud. Il va s agir d une possibilité de générer une image d une application dont toutes les caractéristiques sont celles de l objet de référence. A l instar des images iso, le multi-tenant permet de proposer aux clients des applications qui sont

11 Au croisement du Cloud privé et du Cloud public, la notion de Cloud hybride propose de prendre le meilleur des deux mondes. Vraiment? Il va s agir dans les faits de mettre en place un Cloud privé, et de faire appel de manière occasionnelle aux ressources externes d un prestataire, pour la puissance de calcul et/ou le stockage de données. Mais là, la question de la gouvernance se pose à travers la mise en place des SLA : lesquelles seront respectées, celles du Cloud privé ou du Cloud public? Concrètement, il est possible de proposer de l échange en mode Cloud soit en le faisant fonctionner directement sur un Cloud privé, et dans ce cas le SLA sera celui du Cloud privé, soit en invoquant via le Cloud privé le Cloud public. Dans ce second cas, l entreprise sera soumise au SLA du Cloud public, proposé par le prestataire. Un choix stratégique Mais au delà de ces questions essentielles, il faut reconnaître que le marché actuel oriente vers ce type d architecture, le Cloud hybride, pour la majorité des clients grands comptes. Le Cloud public sera plutôt destiné aux travailleurs indépendants, TPE, et aux petites PME. Et cette appétence des grands entreprises pour le modèle hybride s explique très bien par l historique des grands comptes On trouve encore chez de nombreux clients des systèmes mainframe par exemple, donc les coût d investissements ne sont pas encore amortis. Dans le détail : IaaS et PaaS,... S il est assez aisé de comprendre les avantages du Cloud pour l hébergment et le fonctionnement d applications, qu en est-il des possibilités de développement, ou simplement d utilisation de l infrastructure? L IaaS dématérialise l infrastructure et facturées à l usage. L offre se composera alors des différentes couches matérielles, telles que les serveurs, le réseau, le stockage, la couche hyperviseur. S ajoutera enfin une solution de supervision. Le client aura la responsabilité ensuite d installer et de maintenir le système d exploitation et les différentes bases de données. Au final, le gain se situe sur le temps de maintenance des couches basses et sur les coûts de possession du matériel. Suivent les autres avantages du Cloud, comme la gestion de la montée en charge, si le prestataire le propose. Le Paas et le développement Platform as a Service fait référence à une plateforme de développement. Dans cette configuration, le fournisseur propose les ressources middleware, bases de données, API, et autres modules fonctionnels. Bien sûr, la maintenance du système d exploitation (mises à jour, patchs, sécurité), de la base de données et de la couche middleware est de la responsabilité du fournisseur. Ces briques sont intégrées à un environnement de développement, et ce framework est mis à disposition des développeurs, qui vont créer des applications Cloud, donc multi-tenant à destination du SI de l entreprise. Service, IaaS, PaaS ; quelle facture? Si la facturation à la consommation peut paraître simple de premier abord, la multiplicité des services disponibles et la complexité des offres peut rendre la tâche ardue. Attention donc à bien cibler les services utilisés, et à apprécier la facture au regard d une clé de répartition qui permettra de comprendre où se situent les coûts. L IaaS, ou l infrastructure à la demande, propose grâce aux technologies de virtualisation, d automatisation et de supervision globale de proposer de l infrastructure à la demande. Puissance de calcul, espace de stockage, serveurs de type appliance, toutes ces prestations sont alors accessibles pendant un temps limité

12 Ensuite, si la facturation d un service de mail par le Cloud peut d effectuer sur un mode assez simple d abonnement, celle de prestations comme l IaaS peut certainement poser plus de questions. Coût du trafic, coût du stockage, coût de la puissance informatique utilisée, autant de facteurs qui complexifient le calcul des coûts. Puissance machine, mémoire, stockage, gigaoctets de transfert pour les machines virtuelles ; autant de critères que les prestataires vont prendre en compte ; et que l utilisateur doit évaluer avant de choisir une offre spécifique. Pour le PaaS, là encore la complexité du mode de facturation doit amener l utilisateur à cibler correctement ses besoins. Nombre de processeurs, mémoire, stockage, coût de licence au pro rata temporis (selon la durée d utilisation) des logiciels, gigaoctets transférés ; tout cela doit être pris en compte. Une étude fine s impose donc, d autant que les options mises en avant par les différents acteurs du Cloud brouillent la lisibilité d une grille de comparaison. Ce Guide est une publication de NetMediaEurope (éditeur des sites ITespresso.fr, Silicon.fr, ChannelInsider.fr), Paris 06/2011. Copyright 2011.

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

tech days AMBIENT INTELLIGENCE

tech days AMBIENT INTELLIGENCE tech days 2015 AMBIENT INTELLIGENCE techdays.microsoft.fr techdays.microsoft.fr Time To Market Demande croissante des métiers de réduire le délai de mise sur le marché Immédiateté Ergonomie, rapidité et

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud transforme tout en service Le Cloud permet de répondre aux enjeux technologiques de votre organisation avec un maximum de flexibilité,

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Focus messagerie. Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client. Particuliers

Focus messagerie. Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client. Particuliers Focus messagerie Particuliers Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client Capacité de stockage de 5Go Protection anti virus et anti spam Possibilité de regrouper tous les comptes de messagerie (Orange,

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman

Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Ateliers Cloud Computing / ADIJ Solutions aux risques juridiques et catalogue des meilleures pratiques contractuelles Co-animés par Helle Frank Jul-Hansen, Béatrice Delmas-Linel et David Feldman Atelier

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

État de la transformation IT

État de la transformation IT État de la transformation IT Analyse par EMC et VMware EMC et VMware aident les départements IT à se transformer en fournisseurs de services axés sur les besoins métiers. L État de la transformation IT

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

100% Swiss Cloud Computing

100% Swiss Cloud Computing 100% Swiss Cloud Computing Simplifiez votre IT, augmentez sa puissance, sa flexibilité, sa sécurité et maîtrisez les coûts Avec le Cloud, vous disposez d un espace d hébergement dédié, dissocié de votre

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Agarik, hébergeur d un monde intelligent Profil société 2 Profil La société SECTEUR D ACTIVITÉ : CLOUD ET INFOGÉRANCE Société du groupe ATOS Effectif : 50

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise FICHE PRODUIT : CA AppLogic Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise agility made possible CA AppLogic est une plate-forme Cloud Computing clés en main permettant aux clients de

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons cloud analytics mobile social 2015 Alain Cézard Alain.cezard@fr.ibm.com Comment faire

Plus en détail

Cloud computing ET protection des données

Cloud computing ET protection des données Cloud computing ET protection des données Typologies du CLOUD Ce sont les solutions complètement gérées par la DSI. La DSI peut faire éventuellement appel à un prestataire (type infogérant) mais elle

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS www.cegid.fr Sommaire API... p. 3 Cloud Computing... p. 4 Cloud Hybride... p. 5 Cloud Privé vs Cloud Public... p. 6 DRaaS... p. 7 IaaS... p. 8 PaaS... p. 9 PCA...

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5 Sommaire 2 Généralités 3 ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4 Approche processus et cartographie 5 D une organisation fonctionnelle vers des processus 6 Pilotage des processus et Amélioration continue

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE AVANTAGES CLÉS Infrastructure RSA Security Analytics Collecte distribuée grâce à une architecture modulaire Solution basée sur les métadonnées

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Recovery as a Service

Recovery as a Service Recovery as a Service Quand le Cloud Computing vole au secours des entreprises Membres du groupe : KIRCHHOFER Nicolas BUISSON Marc DJIBRINE Rayanatou DUVAL Fabien JOUBERT Yohan PAQUET Jérôme 1 Coachés

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc.

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc. L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE Par Félix Martineau, M. Sc. Bonjour! Félix Martineau Directeur, Pratique Atlassian, R3D Conseil Objectif Définir clairement ce qu est l infonuagique

Plus en détail

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center 5 Juin 2014 2014 VMware Inc. All rights reserved. CONFIDENTIAL 2 Impact de l accélération du rythme de l entreprise DEMANDES CONSEQUENCES

Plus en détail

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs 10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs Réalisé pour Microsoft France par Introduction La mise en œuvre d un projet de virtualisation de serveurs présente de nombreux avantages

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise CLOUD ET AGILITÉ AVEC L APPROCHE PAAS

Transformation IT de l entreprise CLOUD ET AGILITÉ AVEC L APPROCHE PAAS Transformation IT de l entreprise CLOUD ET AGILITÉ AVEC L APPROCHE PAAS Les, solutions D éjà 33 % des décideurs de DSI assurent privilégier des hybrides dans leurs entreprises. Dans un contexte où le «Cloud

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1

se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1 20 20 se prépare maintenant 23/09/2015 PRESENTATION CLOUD TEMPLE 1 Le rythme des innovations majeures s accélère Traduction temps réel Assistants personnels virtuels Cloud Computing Software Defined Anything

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité)

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité) Brochure Datacenter Novell Cloud Manager Création et gestion d un cloud privé (Faire du cloud une réalité) Novell Cloud Manager : le moyen le plus simple de créer et gérer votre cloud WorkloadIQ est notre

Plus en détail

Nouveautés de la version Catalogic ECX 2.0

Nouveautés de la version Catalogic ECX 2.0 Nouveautés de la version Catalogic ECX 2.0 Gestion, orchestration et analyse de copies de dans l entreprise et sur le Cloud Nouvelles fonctionnalités et évolutions Gestion instantanée des copies de Gestion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ Laëtitia Berché Johanna Deconihout laetitia.berche@cymbioz.com johanna.deconihout@cymbioz.com 06 14 48 02 95 06 82

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud Le Cloud computing Sommaire Qu est ce que le cloud? Les avantages/ Les inconvénients Le marché du cloud avec un focus sur la France Les conséquences de l adoption du cloud Page 2 Définition Définition

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC?

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? D on Boulia, Vice Président chargé de la stratégie IBM WebSphere et privé, explique comment le concept ne doit pas être

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA Étude Total Economic Impact réalisée par Forrester Pour SAP Directrice du projet : Shaheen Parks Avril 2014 Analyse des coûts projetés de SAP HANA Économies réalisables en migrant vers SAP HANA Synthèse

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Dans cette séquence, nous allons aborder un concept qui est maintenant utilisé quotidiennement par chacun d entre nous, au travers de la messagerie, du partage de documents et de l utilisation des réseaux

Plus en détail

agility made possible

agility made possible DOSSIER SOLUTION Flexibilité et choix dans la gestion d infrastructure Le SI peut-il répondre aux attentes métier face à la complexité croissante des infrastructures et aux importantes contraintes en termes

Plus en détail

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit MIPE Juin 2012 - Nantes http://www.network-th.fr - 0811 560 947 1. Le Très Haut Débit sur Fibre Optique au prix d une SDSL : Mythe ou Réalité? 2. Sauvegarder, Sécuriser, Protéger, Superviser : Délégueznous

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI

Optimisez les coûts de possession de votre information et redonnez de la capacité d investissement au DSI CGI Dbox Dites oui à notre solution exclusive de décommissionnement et réduisez les coûts tout en conservant l intégrité de votre patrimoine informationnel Optimisez les coûts de possession de votre information

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

La Continuité des Activités

La Continuité des Activités Caroline Fabre- Offering Manager BC&RS Ikbal Ltaief Consulting Manager BC&RS La Continuité des Activités Nouveaux enjeux, nouvelles technologies, nouvelles tendances Paris, le 9 juin 2010 Grandes entreprises

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Priorités d investissement IT pour 2014. [Source: Gartner, 2013]

Priorités d investissement IT pour 2014. [Source: Gartner, 2013] Le Cloud 2.0 Priorités d investissement IT pour 2014 [Source: Gartner, 2013] 2 Pourquoi changer de modèle? Compute Network Storage Transformer son Datacenter en Centre de Services : Simplifier le provisioning

Plus en détail

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011 Une présentation de igovirtual et MicroAge Le jeudi 17 mars 2011 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Les PME et le «cloud computing» Hugo Boutet

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Présenté par Hana Gara Kort Sous la direction de Dr Jalel Akaichi Maître de conférences 1 1.Introduction

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Fin de support de windows server 2003 êtes-vous PRêts? Bénéficiez des toutes dernières technologies avec Lenovo Windows Server

Fin de support de windows server 2003 êtes-vous PRêts? Bénéficiez des toutes dernières technologies avec Lenovo Windows Server Fin de support de windows server 2003 êtes-vous PRêts? Bénéficiez des toutes dernières technologies avec Lenovo Windows Server modernisez votre équipement, vous y gagnerez! www.lenovo.com/fr raisons pour

Plus en détail

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE Disponibilité, accompagnement, partenaire unique, engagements de services... concentrez-vous sur votre métier,

Plus en détail

Déterminer les enjeux du Datacenter

Déterminer les enjeux du Datacenter Déterminer les enjeux du Datacenter OPEX 75% CAPEX 25% Nouvelle génération d infrastructure Systèmes intégrés Hybridation Capacity planning DCIM Réduction des risques Organisation opérationnelle IDC Visit

Plus en détail