Préambule: Prestations de conseil Cloud Computing et Virtualisation. Contexte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préambule: Prestations de conseil Cloud Computing et Virtualisation. Contexte"

Transcription

1 Titre Y-a-t-il un réel enjeu de compétitivité autour du Cloud Computing? Quelles valeurs ajoutées et quels enjeux économiques en entreprise avec les technologies du Web 2.0? Contexte Prestations de conseil Cloud Computing et Virtualisation Préambule: Après l ère Windows des années 90, la révolution Web des années 2000, nous rentrons dans une nouvelle décennie de rupture, celle du Cloud Computing. Cela est en grande partie dû au fait que le Cloud computing est une évolution majeure de l informatique. Il change la manière de produire et de consommer l informatique et fait évoluer substantiellement les positions de tous les acteurs de l informatique, d où son importance. Plébiscité par l intégration de services On Demand avec un accès universel aux ressources Anytime, Anywhere, Any devices (ATAWAD) au sein des systèmes d information et de communication, avec ses avantages métiers en terme de réduction de coûts, de réactivité accrue, de solutions aux besoins de plus en plus précis et évolutifs des entreprises, de gains de productivité, de flexibilité, de travail collaboratif et participatif, d optimisation, de sécurité et d efficacité, le Cloud computing «Informatique en Nuage» est la réponse à court-terme à des enjeux très actuels. Qu apporte cette nouvelle approche aux entreprises? En un mot, la réactivité. Et si vous pouviez accéder aux informations, les analyser et prendre des décisions plus rapidement? Et accélérer l innovation et l introduction de nouvelles fonctions métiers? Mais aussi ajuster rapidement, à la hausse comme à la baisse, les ressources disponibles pour les opérations métiers selon les besoins? Et enfin exploiter, à la demande, de nouvelles informations et compétences, issues tant de votre entreprise elle-même que de l extérieur? Et si tout cela était possible tout en protégeant vos informations sensibles et autres ressources métiers? Votre entreprise gagnerait en réactivité!!! L enjeu de ce mémoire est de montrer qu il existe un réel enjeu de compétitivité pour les entreprises, que cette technologie est adaptable à des entreprises de toutes tailles et de tout secteur d activité. Pascal Béramis Page 1 sur 39

2 La virtualisation peut s appliquer à différents niveaux du système d information en fonction des besoins, des gains recherchés, des orientations ou des choix stratégiques, de façon unitaire ou combinée. Le Cloud computing est un véritable levier de croissance. Pascal Béramis Page 2 sur 39

3 Sommaire II IInttrroducctti ion...4 A) Y-a-t-il un réel enjeu de compétitivité autour du Cloud Computing?... 4 A.1) Qu'est-ce que le Cloud Computing?... 4 B) Les différents types de Cloud Computing... 5 A.1) La virtualisation : un pré requis pour aborder le Cloud Computing... 6 A.2) Virtualisation poste de travail... 6 A.3) Virtualisation d'application... 7 A.4) Virtualisation de serveurs... 7 A.5) Virtualisation de réseaux... 8 A.6) Virtualisation de stockage... 8 IIII Less valeurrss ajjouttéess ett enjjeux écconomi iquess en enttrreprri isse avecc less l ttecchnol logiess de Web C) Types d applications technologiques et choix stratégiques... 8 A.1) Virtualisation de Poste de travail : Enjeux et Avantages... 8 A.2) Virtualisation d Applications : Enjeux et Avantages A.3) Virtualisation de Serveurs : Enjeux et Avantages A.4) Virtualisation de Réseaux : Enjeux et Avantages ) Objections ) Solution : La Virtualisation de réseaux, Le VPN ) Les protocoles utilisés pour réaliser une connexion Vpn...16 A.5) Virtualisation de Stockage : Enjeux et Avantages D) Autres objections au Cloud Public...18 IIIIII Une Offffrre de ssol lutti ion :: Le Cloud Prri ivé...20 E) Qu est qu un Cloud Privé?...20 F) Limites des contraintes d objections techniques et commerciales...21 A.1) Enquête sur les Clouds privés A.2) Des exemples de mises en œuvre ) En route pour le Cloud privé...23 A.3) Le Benchmarking des coûts informatiques A.4) Les caractéristiques et les avantages du Cloud privé ) Du point de vue technique : Une multitude d avantages ) Du point de vue commerciale : Une multitude d avantages ) Leurs répercussions pour l entreprise : Coûts et structure de coûts, les performances métiers et informatiques...30 IIV Conccl lussi ion...34 V Annexess...35 A.5) Ressources VII Glossssai irre...38 Pascal Béramis Page 3 sur 39

4 I Introduction A) Y-a-t-il un réel enjeu de compétitivité autour du Cloud Computing? Le Cloud computing propose une réponse à court terme à des enjeux très actuels : La réduction des coûts, la solution aux besoins de plus en plus précis et évolutifs des entreprises, la flexibilité et une réactivité accrue. Et si votre entreprise présentait cette réactivité, si ses technologies informatiques étaient des catalyseurs plutôt qu une contrainte, quelle incidence cela aurait-il sur son fonctionnement, son approche en matière de gestion et sa compétitivité? Il y a donc un réel enjeu de compétitivité autour du Cloud Computing car dans l avenir l on pourra travailler sur de nouveaux projets plus rationnels avec un coût d acquisition moindre. A.1) Qu'est-ce que le Cloud Computing? La notion de Cloud computing est vaste et le concept ne peut être réduit à une simple définition. Le Cloud serait d'abord l'adaptabilité rapide et efficiente des plateformes informatiques internes et externes aux usages des clients. La plateforme au sens global du terme n'est plus figée et déterministe pour un client ou un projet, mais au contraire elle permet de délivrer une infrastructure hautement modulaire pour répondre rapidement et avec précision à de nouveaux besoins. Tout cela en sachant délivrer les ressources adéquates et SLA (Service Level agreement) contrat de niveau de service adaptés aux usages du client. Le Cloud computing permet de: Faire évoluer son système d'information vers une extension de services et de ressources gérée par un provider tiers. Délivrer à l'entreprise des services et des ressources adaptées à son besoin avec un modèle de facturation à l'usage (principe d un service On Demand) et non plus forcément au forfait. Pascal Béramis Page 4 sur 39

5 Dans l'absolu, faciliter les opérations de réversibilité d'un fournisseur à autre. Le Cloud computing représente un point d'inflexion dans l'entreprise qui va permettre d'être un véritable levier de croissance de l'it (Infrastructure de télécommunications). Le modèle est simple. Nous sommes à une période charnière où les technologies sont prêtes pour mettre en œuvre ce second modèle. En sachant opérer cette bascule, les entreprises sauront gagner en flexibilité et en réactivité par rapport au marché tout en conservant une maitrise de leurs coûts. Les leviers qui permettent de basculer vers un modèle Cloud computing existent. - Leviers financiers avec la maitrise des coûts internes de son IT. - Leviers fonctionnels avec une vision «DSI centre fournisseur de services» pour l'entreprise en apportant des nouveaux services associés à des SLA correspondant aux besoins métiers. - Leviers techniques permettant d'agréger des systèmes d'informations internes et des systèmes d'informations chez des ISP (Internet Service Provider). Ce qui est intéressant dans ce modèle c'est que l'évolution de la plateforme vers le Cloud n'entraine pas une transformation de l'existant mais est plutôt perçu comme un ajout de ressources supplémentaire, une extension de son système d'information vers un modèle adaptatif, fournisseur de services personnalisés et correspondant réellement aux besoins métiers du client. B) Les différents types de Cloud Computing On compte trois types de Cloud : Public, il est loué à un acteur, hors du pare-feu et plutôt réservé à des parties non cœur de métier, moins transactionnelles du SI (Google, Amazon, Salesforce, etc.). Privé, il est dans ce cas réalisé en interne. Le Cloud Computing devient une pratique architecturale. Hybride, il est une combinaison de Clouds privés et publics. Le schéma idéal est une architecture de Cloud privé qui permet de recevoir des Cloud publics, mais cela peut également être des Clouds «dédiés» à une entreprise chez un hébergeur. Dans un tel modèle, le Cloud privé joue le rôle de passerelle et de mécanisme de contrôle pour les services du Cloud public. Pascal Béramis Page 5 sur 39

6 Voilà une autre raison pour laquelle il est souhaitable pour une entreprise déjà établie de commencer par déployer un Cloud privé. Loin de moi l idée de vous inciter à délaisser le Cloud public. Je développerai plus en aval le Cloud privé comme solution d intégration. Le Cloud est caractérisé par des infrastructures «multi-instances». Tous les clients utilisent la même instance (le même logiciel), et l architecture est multi tenant (un tenant = un compte client / plusieurs utilisateurs). Il a trois principaux niveaux d interactions : IaaS, Infrastructure as a Service, où on loue de la capacité informatique, que ce soit du calcul ou du stockage. PaaS, Platform as a Service, où on loue une plateforme de développement, de test, de recette ou d exécution. SaaS, Software as a Service, où l on loue une application. A.1) La virtualisation : un pré requis pour aborder le Cloud Computing Le Cloud computing est une évolution des centres de données et de la virtualisation. Cette dernière étant consubstantielle au concept de Cloud Computing. Virtualiser l informatique est une étape majeure vers l informatique à la demande. Cela permet aux utilisateurs d avoir accès aux applications et aux ressources avec le minimum de contraintes techniques. A.2) Virtualisation poste de travail Virtualisation du poste de travail : Capacité de pouvoir utiliser le même environnement de travail indépendamment du matériel utilisé (sur n importe quel poste du moment qu il soit connecté à Internet ou au réseau local dans le cas d un Cloud privé). L infrastructure du Bureau virtuel est une architecture centralisée de fourniture de bureaux à distance qui permet de centraliser le stockage, l exécution et la gestion des bureaux dans le centre de calcul. Il permet à Windows et à d autres environnements de postes de travail de s exécuter et d être gérés dans des systèmes virtuels, consolidés sur des serveurs physiques du centre de calcul. Pascal Béramis Page 6 sur 39

7 A. Tableau d'une infrastructure View de VMware les protocoles supportés RDP, RGS et ALP Le serveur centralise les systèmes d'exploitation et les applications des postes de travail. A.3) Virtualisation d'application Virtualisation d applications : Capacité de pouvoir utiliser à la demande des applications sur un poste de travail sans installation préalable. A.4) Virtualisation de serveurs Virtualisation de serveurs : Capacité de mettre en commun et de rationaliser les ressources physiques des serveurs. B. Schéma d'une infrastructure de virtualisation serveurs Pascal Béramis Page 7 sur 39

8 A.5) Virtualisation de réseaux Virtualisation de réseaux : Capacité de créer des réseaux privés sécurisés sur des infrastructures publiques ou non sécurisées. A.6) Virtualisation de stockage Virtualisation de stockage : Capacité de mutualiser les espaces de stockage des Datacenters. II Les valeurs ajoutées et enjeux économiques en entreprise avec les technologies de Web 2.0 C) Types d applications technologiques et choix stratégiques A.1) Virtualisation de Poste de travail : Enjeux et Avantages Contexte : La plupart des directions informatiques doivent faire face aux enjeux suivants : Contraintes budgétaires Demandes d évolutions et d intégrations de nouveaux systèmes sous des délais ambitieux Risques de sécurité liés aux logiciels malveillants Gestion d un nombre croissant de collaborateurs nomades Les points forts : Réduction des coûts - Sécurité Accès universel La réduction des coûts. Les applications sont plus facilement déployées grâce à une opération unique et centralisée. Pascal Béramis Page 8 sur 39

9 La sécurité et la capacité de stockage de données est centralisée et mutualisée et donc une gestion plus facile, plus économique et une meilleure efficacité. L accès à votre environnement de travail se fait depuis n importe quel poste disposant d un accès internet. Une maintenance proactive des postes de travail est dès lors assurée grâce au monitoring des performances (SLA (Service Level agreement)). Les utilisateurs ne peuvent pas intervenir sur la configuration de leur poste, les risques de pannes sont considérablement réduits. Enfin, plus aucune donnée sensible n étant stockée sur le poste de travail, les risques de vol ou de fuite d informations sont limités. Il est même possible pour un service informatique de bloquer les ports USB locaux pour éviter les copies intempestives. Enfin, la virtualisation de poste de travail empêche la remontée de virus vers le Datacenter. Selon une étude réalisée par le cabinet IDC auprès de 15 sociétés américaines utilisant VMware View 3, les gains réalisés sur le TCO peuvent atteindre 50% ce qui représente 600 par poste de travail et par an. IDC précise encore que le retour sur investissement ne demande que 5,6 mois. Les approches des fournisseurs visent différents usages et points de friction. L'approche la plus connue est appelée VDI, d'après l'approche pionnière de VMware avec Virtual Desktop Infrastructure (ou encore HVD Hosted Virtual Desktop). Elle consiste à héberger une image de PC virtuel sur un serveur central. Le PC virtuel, que l'utilisateur accède via un réseau qui doit toujours être disponible, reste sécurisé, sauvegardé et simple à administrer. Dans une architecture de virtualisation des postes de travail, il est nécessaire de disposer d'un hyperviseur tels que ESX de VMware, XenServer de Citrix ou Hyper-V de Microsoft. Cet hyperviseur s'exécute sur un serveur afin d'héberger les images des PC. Points forts de l approche VDI : Permet de redémarrer facilement en cas de panne ou de désastre, parce qu'il est plus simple de dupliquer un serveur central vers un site de redémarrage que de devoir faire redémarrer de multiples PC distribués sur un réseau. Les images de PC peuvent être redémarrées depuis n'importe où par leurs utilisateurs. L'architecture VDI permet également au quotidien de mieux réagir aux pannes que des PC physiques. Une architecture VDI simplifie la sécurité également. Les mises à jours des correctifs n'ont à être effectuées qu'une seule fois sur le modèle d'image de PC, et les utilisateurs accèdent à l'image corrigée, la fois où ils relancent leur PC virtuel. Pascal Béramis Page 9 sur 39

10 De plus, l'accès à des clés USB, des CD ou des DVD et autres périphériques, peut être contrôlé de façon centralisée. Enfin, comme les images de PC via VDI sont des PC complets, ces derniers intègrent des fonctions de sécurité comme la gestion de VPN. Les approches des fournisseurs visent différents usages et points de friction. Limites de l approche VDI : Une architecture centralisée en VDI demande à ce que le réseau soit toujours accessible (contrairement à un PC physique sur lequel on peut travailler hors connexion). Cela devient un défi si vous utilisez des PC virtualisés pour réduire les coûts car dans beaucoup de cas, les PC virtualisés sont placés sur de coûteux réseaux de stockage SAN (Storage Area Network). Vous devez vous assurer que les PC virtualisés seront conservés sur un stockage ayant un prix raisonnable. Lorsqu'ils fonctionnent, ils sont habituellement en mémoire. Il y a bien de la pagination, mais il n'est pas forcément nécessaire d'utiliser le mode de stockage le plus rapide. A.2) Virtualisation d Applications : Enjeux et Avantages Contexte : La virtualisation d application est un atout majeur pour les directions qui veulent gérer simplement des parcs de licences sur de nombreux matériels tout en minimisant les impacts sur les OS. Les points forts : Adaptabilité Réactivité - Facturation à l usage Accès universel L avantage principal de cette technologie est de supprimer l adhérence qui peut exister entre un système d exploitation et les applications qui lui seront installées. D autre part cette technologie confère à l entreprise un modèle adaptatif qui sait se renouveler et ou évoluer en fonction des besoins de l entreprise. La réactivité demeure accrue et les gains de productivité élevés. Installer et désinstaller des applications sans laisser aucune trace dans le système d exploitation (Base de registre, fichiers DLL etc.). Pascal Béramis Page 10 sur 39

11 D intégrer plusieurs version d un même applicatif comme Excel 2003 et Excel 2007 par exemple (Ceci n est pas possible sans cette technologie). De diffuser les applications en téléchargement à partir d un serveur de fichier. De gérer des licences avec une notion de temps de présence sur un poste (l application peut s effacer automatiquement au bout d un certain temps sur une machine particulière). Associée à la virtualisation d un poste de travail, elle permet une économie de moyen pour les déploiements. Les mises à jour de logiciels peuvent se faire en conservant la version antérieure. Pour continuer à étayer mon propos je vous propose de retrouver un exemple de mise en œuvre en Annexe 1(Cf. Virtualisation d applications). C. Schéma d'une Virtualisation d applications A.3) Virtualisation de Serveurs : Enjeux et Avantages Contexte : Pascal Béramis Page 11 sur 39

12 Destinés à recevoir des fichiers d utilisateurs, des messageries, ou utilisés comme plateformes de test, les serveurs ont proliféré dans les entreprises pour un taux d utilisation souvent très faible. Ce taux peut être rationalisé par la virtualisation des serveurs. Les points forts : La Rationalisation La Mutualisation La Consolidation ressources Cette technologie permet de partager un même serveur physique entre plusieurs applications ou systèmes d exploitation pour augmenter leur disponibilité et leur gestion opérationnelle, en transférant dynamiquement une ou plusieurs applications vers d autres serveurs. En regroupant sur une seule machine les applications tournant sur plusieurs. En assurant la continuité de service (PRA PCA) cf. fig.3 En partageant un même serveur entre plusieurs applications, plusieurs systèmes d exploitations ou utilisateurs. En transférant facilement des applications d un serveur vers un autre. Le corollaire de cette rationalisation est un avantage financier indiscutable. La réduction des coûts d infrastructure : les experts estiment que l on peut diviser par deux les coûts de possession de l infrastructure. Possibilité d utiliser un même serveur pour plusieurs applications. Mutualisation et consolidation des ressources. Possibilité de migrer de très anciennes applications vers des systèmes plus performants sans être contraint de réécrire l application ou de reconfigurer le serveur. D. Schéma d'une infrastructure SAN Pascal Béramis Page 12 sur 39

13 Explicatif fig.4 : Les machines virtuelles ont un ou plusieurs disques qui sont stockés sur une baie de disques fibre haute performance. Chaque serveur dispose de deux cartes connectées sur des commutateurs avec de la fibre optique. Les deux commutateurs disposent chacun de deux connexions sur la baie de stockage. Les disques des machines virtuelles sont donc accessibles par quatre chemins. Il est ainsi possible de faire une mise à jour de bas niveau de la baie sans interrompre le service, on peut aussi perdre un commutateur ou une carte. Et dans le cas où on perd un serveur? Les machines virtuelles sont immédiatement et automatiquement redémarrées sur un autre! Pour continuer à étayer mon propos je vous propose de retrouver un exemple de mise en œuvre en Annexe 2(Cf. Virtualisation de Serveurs). A.4) Virtualisation de Réseaux : Enjeux et Avantages 1) Objections Contexte : Quand on interroge les décideurs sur les freins et inhibiteurs au développement du Cloud computing en France, les problématiques de sécurité et de confidentialité sont les premières réponses données, avec 44% des personnes interviewées le citant de manière spontanée (Source : LIVRE BLANC : Le Cloud Computing en France, réalisée par PAC EMC, Intel, VMware 2010). Les limites et les contraintes : La Sécurité La Confidentialité des données Pascal Béramis Page 13 sur 39

14 E. Graphique : freins et inhibiteurs du Cloud Computing en France Le Cloud computing oblige à repenser la sécurité informatique de la société de manière holistique, au sein d un environnement virtualisé, mutualisé, avec une informatique de plus en plus déportée vers le réseau. À cette thématique de sécurité est associée la dépendance au réseau, qui est la deuxième contrainte et crainte exprimée. Au même niveau d importance, on retrouve également les craintes de perte de contrôle sur les données ainsi que la répugnance à externaliser ces données vers un tiers. Cependant, ces deux freins représentent chacun seulement 14% des réponses citées, loin derrière le thème de la sécurité autour des offres de Cloud computing. F. Graphique des principaux inconvénients associés au Cloud Computing Pascal Béramis Page 14 sur 39

15 Ces points de la sécurité et de la confidentialité des données apparaissent comme les limites et les contraintes du Cloud computing. 2) Solution : La Virtualisation de réseaux, Le VPN Contexte : L un des objectifs initiaux de MPLS était d accroître la vitesse du traitement des datagrammes dans l ensemble des équipements intermédiaires. Cette volonté avec l introduction des giga-routeurs, est désormais passée au second plan. Depuis l aspect fonctionnalité a largement pris le dessus sur l aspect performance avec notamment les motivations suivantes : Le point fort : La capacité de créer des réseaux privés VPN (Virtual private Networks) sécurisés sur des infrastructures publiques ou non sécurisées. Intégration IP/ATM. Création de VPN. Differential Services (Diffserv) Routage multicast. Traffic engineering permettant de définir des chemins de routage explicites dans les réseaux IP (Avec RSVP, ou CR-LDP) Pour rappel : L ingénierie des flux est la faculté de pouvoir gérer les flux de données transportés au dessus d une infrastructure. Aujourd hui, cette ingénierie des flux est essentiellement faite à l aide d ATM avec comme conséquence une grande complexité de gestion (En effet IP et ATM sont deux techniques réseaux totalement différentes, avec parfois des contraintes non compatibles). Avec l intégration de cette fonctionnalité, MPLS va permettre une simplification radicale des réseaux. Les labels peuvent être associés à un chemin, une destination, une source, une application, un critère de qualité de service, ou une combinaison de ces différents éléments. Autrement dit le routage IP est considérablement enrichi sans pour autant voir ses performances dégradés (Une fois un datagramme IP encapsulé, il est acheminé en utilisant les mécanismes de commutation de niveau 2). Pascal Béramis Page 15 sur 39

16 Un des services les plus importants sera la possibilité de créer des réseaux privés virtuels de niveau 3.Ainsi, des services de voix sur IP, de multicast ou d hébergement de serveurs web pourront coexister sur une même infrastructure. La modularité de MPLS et la granularité des labels permettent tous les niveaux d abstraction envisageables. 3) Les protocoles utilisés pour réaliser une connexion Vpn L2tp est issu de la convergence des protocoles Pptp et L2F. Il permet l'encapsulation des paquets Ppp au niveau des couches 2 (Frame Relay et ATM) et 3 (Ip). Lorsqu'il est configuré pour transporter les données sur IP, L2tp peut être utilisé pour faire du tunnelling sur Internet. L2tp repose sur deux concepts : Les concentrateurs d'accès L2tp (Lac : L2tp Access Concentrator) Les serveurs réseau L2tp (Lns : L2tp Network Server) L2tp n'intègre pas directement de protocole pour le chiffrement des données. C'est pourquoi L'IETF préconise l'utilisation conjointe d'ipsec et L2tp. L intégration du protocole IPSec qui est un protocole de niveau 3, apportera des améliorations au niveau de la sécurité au protocole IP afin de garantir la confidentialité, l'intégrité et l'authentification des échanges. Le protocole IPSec est basé sur trois modules : IP Authentification Header (AH) concernant l'intégrité, l'authentification et la protection contre le rejeu. des paquets à encapsuler. Encapsulating Security Payload (ESP) définissant le chiffrement de paquets. ESP fournit la confidentialité, l'intégrité, l'authentification et la protection contre le rejeu. Security Assocation (SA) définissant l'échange des clés et des paramètres de sécurité. Les SA rassemblent ainsi l'ensemble des informations sur le traitement à appliquer aux paquets IP (les protocoles AH et/ou ESP, mode tunnel ou transport, les algorithmes de sécurité utilisés par les protocoles, les clés utilisées). L'échange des clés se fait soit de manière manuelle soit avec le protocole d'échange IKE (la plupart du temps), qui permet aux deux parties de s'entendre sur les SA. Pascal Béramis Page 16 sur 39

17 G. Schéma d un réseau VPN (Virtual private Networks) MPLS : Pas de limites Flexibilité : possibilité d utiliser plusieurs types de média (ATM, FR, Ethernet, PPP, SDH). MPLS n étant pas lié à une technique de niveau 2 particulière. MPLS : Pas d exclusion MPLS offre la possibilité d utiliser simultanément plusieurs protocoles de contrôle et de faciliter l utilisation des réseaux optiques en fonctionnant directement sur WDM. A.5) Virtualisation de Stockage : Enjeux et Avantages Contexte : On estime que les capacités de stockage des entreprises sont utilisées à hauteur de 30% à 50%. Un audit préalable de l existant est essentiel pour évaluer la situation, identifier les bénéfices attendus, matérialiser la viabilité économique du projet et son retour sur investissement. La virtualisation du stockage permet alors de mieux utiliser les capacités de stockage. Le point fort : La Réduction des coûts de gestion de l entreprise de 3% à 50% (Selon la complexité de l infrastructure installée). La virtualisation de stockage permet : L adjonction de capacité à la volée. De différer une sauvegarde en la conservant sur un disque. D améliorer les performances d accès aux données sans interférer avec la production. Pascal Béramis Page 17 sur 39

18 Au lieu de devoir travailler avec une notion de volume de stockage prédéfinis, l administrateur peut considérer tous ses supports physiques comme une ressource globale qu il pourra administrer à sa convenance. Par conséquent la gestion des disques physiques vis-à-vis des serveurs applicatifs et des postes de travail est considérablement simplifiée. Certains experts estiment en effet qu il est réaliste de pouvoir diviser par 4 les coûts de stockage en combinant deux stratégies : «Thin provisionning» : Il s agit de combiner les supports de stockage et de placer ces données ou les déplacer au mieux selon les besoins, sans impacter les applications. On peut ainsi mettre en place des disques rapides ou du stockage sur mémoire flash en se limitant aux réelles nécessités. Des disques plus lents SATA (Serial - ATA (ATA pour «Advanced Technology Attachment )) mais adaptés aux usages attendus et considérablement moins. «Tiers storage» dynamique : On ne réserve plus de l espace disque alloué à un utilisateur par défaut et souvent non utilisé, mais on alloue les ressources en fonction de la nécessité. Les limites : Les disques rapides ou du stockage sur mémoire flash sont des supports coûteux ou très coûteux. Pas d exclusion : La contribution de la virtualisation et la pertinence de chacun des points ci-dessus dépendent considérablement du contexte et des objectifs propres à chaque entreprise. Une étude d opportunité préalable est recommandée pour éclairer les perspectives économiques et techniques, et les impacts organisationnels d un projet de virtualisation. D) Autres objections au Cloud Public Je suis parti d'une étude réalisée par l'enisa (European Network and Information Security), mais aussi de différentes présentations éditeurs. Le Gartner a d'ailleurs publié dès 2008 un article Pascal Béramis Page 18 sur 39

19 sur les 7 risques les plus élevé spécifiques aux architectures Cloud. J en ai choisi 3 qui me semble nécessiter une réflexion avant de se lancer. La perte de gouvernance : Lors du choix de son Cloud provider, le client cède ainsi le contrôle (en partie au moins) de son infrastructure à l'hébergeur. Dans certains cas ceci peut affecter sa sécurité. L'autre contrepartie est que dans certains cas la DSI cliente (ou l'entité s'y rapprochant) sera responsable du non respect des SLA par le Cloud Provider. "You can outsource responsibility but you can't outsource accountability." (Source: ENISA, Benefits, risks and recommendations for information security, Nov. 09). La localisation des informations et le changement de juridiction : Lors de l'utilisation d'applications du Cloud, vous ne savez probablement pas ou sont hébergées vos informations. Vous ne savez peut être pas dans quel pays elles sont stockées réellement. Ainsi, il est nécessaire de demander au Cloud provider de s'engager sur le stockage et le traitement des informations dans certaines juridictions spécifiques uniquement. Selon le type d'information, il est parfois nécessaire d'avoir un engagement contractuel du Cloud Provider sur le respect des lois du pays du client. La perte de certification : Certaines entreprises qui migrent dans une infrastructure de Cloud, ont investit de manière conséquente dans l'obtention de certifications : ISO9000, etc... Ces investissements réalisés pour répondre soit aux standards industriels, soit à la compétitivité, peuvent être un risque si : Le Cloud Provider ne peut fournir la preuve de sa propre conformité aux standards requis par la normalisation du client. Le Cloud provider ne permet pas l'audit des points requis par la certification. C'est par exemple le cas des groupes bancaires qui doivent correspondent à un certain nombre de critères de confidentialité et de niveau de preuve ne permettant pas, pour certaines d'entre elles l'utilisation d'un Cloud public. Mais!!! Migrer c'est forcément changer, c'est profiter de cette occasion pour revoir les process, apporter de nouvelles fonctionnalités, simplifier et optimiser les infrastructures. Oui l'impact du changement sera important. Oui il y aura des difficultés avec le Legacy. Pascal Béramis Page 19 sur 39

20 Oui les habitudes seront modifiées, mais au final si les projets d'évolution sont bien axés autour des métiers et service rendu aux utilisateurs, le SI sera devenu plus performant et aura augmenté fortement sa valeur ajoutée. Le Cloud privé est radicalement différent. Il répond à tout un ensemble d objections, de contraintes et de limites qui constituent des freins à son intégration au sein des IT des entreprises. C est donc la solution. III Une Offre de solution : Le Cloud Privé E) Qu est qu un Cloud Privé? Le Cloud privé est un «nouveau» concept dans la mesure où les capacités, tant techniques que de gestion, nécessaires pour le mettre en oeuvre sont d apparition récente. Toutefois, plusieurs de ses composants majeurs en particulier la virtualisation et la consolidation du datacenter, ainsi que les interfaces normalisées de services Web entre les systèmes existent depuis des années. H. Schéma d un Cloud privé et de ses avantages Pascal Béramis Page 20 sur 39

21 Un «Cloud privé» applique la même approche d organisation des ressources et de provisionnement de services (y compris pour les systèmes existants) à l intérieur de l infrastructure de pare-feu et de sécurité de l entreprise. Il procure pratiquement les mêmes avantages : En termes de réduction des coûts. D utilisation des ressources. De disponibilité des informations. De rapidité de déploiement de nouveaux services, de réactivité que le Cloud public. Mais sans les risques et les inconvénients majeurs inhérents à ce dernier En outre, un Cloud privé peut également servir de passerelle vers le Cloud public, permettant ainsi à l entreprise d exploiter sa palette toujours plus riche de services, tout en conservant ses systèmes informatiques critiques «en interne». F) Limites des contraintes d objections techniques et commerciales Le Cloud privé combine la flexibilité et les avantages en termes de coûts de l approche du Cloud à une maîtrise intacte de la sécurité et de la fourniture des services. Il offre un chemin de migration judicieux des applications existantes, permettant de virtualiser et de moderniser les applications de votre choix à votre propre rythme. Il protège vos investissements dans l infrastructure, les applications et les informations, tout en permettant à ces ressources d être exploitées plus efficacement et de contribuer à la réactivité de l entreprise. Optimisation de la réactivité Accès aux informations, analyse et prise de décisions plus rapides + Innovation rapide + Déploiement rapide de fonctions métiers + Ajustement rapide, à la hausse ou à la baisse, des ressources disponibles pour les opérations métiers + Collaboration simple et accès aisé aux ressources + Sécurité, conformité, continuité d activité = RÉACTIVITÉ Pascal Béramis Page 21 sur 39

22 A.1) Enquête sur les Clouds privés Suite à une enquête consacrée à la virtualisation et aux Clouds privés (Source : EMC enquête réalisée auprès de ses clients - des responsables d un large éventail de départements informatiques), voici les principales conclusions qui y découlent: Les entreprises entament leur transition vers le Cloud privé. 80 % ont cité la virtualisation, la consolidation ou l automatisation comme la principale approche mise en place pour gérer les pressions en termes de coûts et de performances pesant sur le département informatique. 40 % virtualisent même leurs applications métiers critiques, ou «Tiers 1». Les entreprises n exploitent pas encore leur environnement virtualisé comme un Cloud privé. Les personnes interrogées ont le plus souvent cité la validation fonctionnelle et l analyse de rentabilité du projet du Cloud privé comme les domaines pour lesquels elles estimaient avoir besoin d aide. Les obstacles les plus fréquents sont d ordre organisationnel (résistance potentielle des cadres des départements et des responsables de la gestion des risques) et financier (manque de financement actuel). Il n y a pas d équivoque possible quant aux facteurs de motivation en faveur du Cloud privé : 70 % des personnes interrogées ont mentionné la réduction des coûts et l amélioration de la réactivité. Ces deux derniers points révèlent le manque de plan d évolution définissant de façon claire les coûts et les avantages. Un financement insuffisant ne doit pas constituer une entrave aux initiatives menant à une réduction substantielle des coûts. Avec un plan d évolution adéquat, le projet de migration vers le Cloud privé devrait s autofinancer. A.2) Des exemples de mises en œuvre Je vous présente un cas afin d illustrer mon argumentation et faire acte de preuve : Pascal Béramis Page 22 sur 39

23 Une institution de services financiers internationale s est lancée dans la mise en place de son Cloud privé afin d atteindre divers objectifs métiers. 1) En route pour le Cloud privé Une institution de services financiers internationale s est lancée dans la mise en place de son Cloud privé afin d atteindre divers objectifs métiers : Amélioration des structures de coûts et réduction des dépenses. Extension de la panoplie déjà exceptionnelle de services Web proposés aux clients. Amélioration de la réactivité par une réduction du délai d adoption des initiatives technologiques. Amélioration de la fourniture des services informatiques, de la transparence des coûts et tâches informatiques ainsi que des relations de travail entre le département informatique et les nombreuses entités auxquelles il fournit ses services. L entreprise compte un effectif de personnes et propose des services bancaires aux particuliers et entreprises ainsi que des produits d assurance partout dans le monde. Son infrastructure technologique reflète sa taille : elle comprend 10 datacenters et plus de serveurs, et gère plus de 4 Po de données. En termes de gestion et de fourniture de technologies, sa situation était typique d une très grande entreprise, avec un budget informatique excessif consacré à la gestion des opérations existantes et trop d efforts et de temps accaparés par le provisionnement de nouvelles solutions. Les benchmarks ont révélé que l entreprise affichait non seulement de mauvaises performances informatiques, mais également que ses rapports d entreprise et sa transparence laissaient à désirer. Les différents départements jugeaient le service rendu trop peu satisfaisant au regard des coûts informatiques supportés par l entreprise. L entreprise a entrepris un programme d optimisation de la valeur et des performances métiers de l informatique ciblant trois domaines : Infrastructure physique : La consolidation des datacenters, la virtualisation et l automatisation ont apporté des avantages significatifs en termes d efficacité et de coûts : Une hausse de 40 % du taux d utilisation du stockage, une réduction de 80 % du temps de provisionnement, une réduction de 40 % des coûts de câblage et une baisse de 30 % de la consommation électrique. Pascal Béramis Page 23 sur 39

24 Fourniture de services : Le fonctionnement du département informatique a été repensé et un catalogue de services accessibles en libre-service est peu à peu développé. Les départements constatent un raccourcissement impressionnant des délais de provisionnement des solutions, parfois de plusieurs mois à quelques heures. Gestion : La gouvernance informatique a été centralisée et les ressources informatiques sont adaptées aux principaux processus métiers. L objectif est de tirer profit du Cloud privé pour permettre à l entreprise de consommer et de valoriser l informatique plus efficacement : une transformation à la fois organisationnelle et technologique. Tout au long du projet, il est important d organiser des ateliers mettant en relation les différentes parties prenantes de l entreprise (cadres et départements informatiques, des ressources humaines et de la gestion des risques et de la conformité) avec des experts spécialisés, afin qu ils puissent examiner et développer ensemble de nouvelles approches de gouvernance, de sécurité, de services technologiques, d accès aux systèmes et de mobilité des données. L entreprise est déjà bien engagée dans la virtualisation de 80 % de ses ressources informatiques et leur gestion via un Cloud privé, et les avantages financiers renforcent la dynamique en faveur du programme. A.3) Le Benchmarking des coûts informatiques L intérêt du benchmarking des coûts informatiques a été renforcé ces derniers mois par les incertitudes et la perte de repères liés à la crise économique ( ). L objectif du modèle d analyse est de valoriser les coûts des services mis à disposition par la DSI au travers d une démarche ABC (Activity Based Costing), en s appuyant sur un modèle d activité standardisé. On peut donc mener une analyse sur 3 niveaux que sont les services, les activités et les ressources, et selon différents axes. La démarche permet à la DSI de mieux piloter ses coûts en interne amis aussi d avoir un outil de dialogue financier avec les métiers et la Direction générale. Le principe général de valorisation du modèle s appuie sur : Une affectation du budget de charges de la DSI sur les activités. Pascal Béramis Page 24 sur 39

25 Une répartition du coût des activités sur les services à l aide d inducteurs qui représentent des unités d œuvre techniques permettant de mesurer la consommation des activités par les services. Cette démarche fait intervenir les équipes opérationnelles de la DSI et le contrôle de gestion. Elle s articule autour de six étapes : 1- Formaliser le catalogue de service DSI 2- Mettre en cohérence le modèle d activité 3- Décliner le budget en six rubriques 4- Affecter les ressources aux activités 5- Ventiler les activités sur les services 6- Analyser et comparer I. La démarche A B C (Activity Based Costing) Les bénéfices du modèle permettent de : Mesurer les coûts du SI et les services dans le temps (Benchmarking interne). Se comparer avec d autres DSI (Benchmarking externe). Renforcer le pilotage économique (Mieux re-facturer les services, disposer d analyses make or Buy). Pascal Béramis Page 25 sur 39

26 Améliorer le dialogue avec les métiers et la DG (Direction générale). Contribuer à un meilleur alignement stratégique. J. Ratios et indicateurs de mesures des coûts A.4) Les caractéristiques et les avantages du Cloud privé L idée principale à retenir est que le Cloud n est pas un ensemble de technologies, mais un modèle de fourniture, de gestion et de consommation de services et de ressources informatiques. Pour bien appréhender le concept, il convient de s intéresser d une part à la façon dont sont configurées les ressources, et d autre part aux possibilités qu offre une telle configuration. Pascal Béramis Page 26 sur 39

27 2) Du point de vue technique : Une multitude d avantages Les ressources d un Cloud présentent trois caractéristiques de base : Regroupées en pool : Toutes les ressources du Cloud sont organisées et gérées au sein d un pool partagé commun. Le pooling débute généralement au niveau des serveurs et du stockage, qui préparent le terrain pour les données et les applications. Ceci sous-entend bien entendu des méthodes communes pour structurer les ressources, les connecter et y accéder. Virtualisées : Toutes les ressources du pool sont conditionnées dans des «conteneurs de transport» électroniques. Ces divers conteneurs abritent des ressources, mais aussi les règles métiers qui régissent leur accessibilité, leur utilisation et leur gestion. Connectées en réseau : Toutes ces ressources modulaires sont accessibles via un réseau au moyen d interfaces standard qui leur permettent d être combinées à la manière de Lego. En termes plus techniques, elles sont disponibles sous la forme de «services Web». Que vous apporte cette configuration? Elle modifie radicalement la façon dont les informations et les ressources technologiques sont gérées et provisionnées dans l entreprise : K. Caractéristiques et avantages d un Cloud privé Pascal Béramis Page 27 sur 39

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

EMC PERSPECTIVE. Le cloud privé et ses avantages métiers : des coûts réduits et une réactivité accrue

EMC PERSPECTIVE. Le cloud privé et ses avantages métiers : des coûts réduits et une réactivité accrue EMC PERSPECTIVE Le cloud privé et ses avantages métiers : des coûts réduits et une réactivité accrue Qu est-ce que le cloud privé? Le cloud privé offre une approche plus efficace et plus flexible de l

Plus en détail

Le Cloud Computing en France

Le Cloud Computing en France Le Cloud Computing en France Éditorial Depuis quelque temps, le Cloud Computing, ou Informatique en Nuages est le «buzz word» le plus chaud de l industrie informatique. Cela est en grande partie dû au

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX À l heure actuelle, les départements qui exécutent des applications d entreprise Microsoft

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Livre blanc d ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) préparé pour Avocent Juillet 2010 RECHERCHE EN GESTION INFORMATIQUE, Sommaire Résumé........................................................

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE.

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Windows 7 : mal nécessaire ou réel avantage? Au cours des 24 prochains mois,

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Optimisation WAN de classe Centre de Données

Optimisation WAN de classe Centre de Données Optimisation WAN de classe Centre de Données Que signifie «classe centre de données»? Un nouveau niveau de performance et d'évolutivité WAN Dans le milieu de l'optimisation WAN, les produits de classe

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Table des Matières Introduction P3 1. Les avantages de la Virtualisation P4 2. La valeur Ajoutée HP P6 3. La valeur Ajoutée Intel P8 4. Le portefeuille

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware Transformation vers le Cloud Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware 1 Sommaire Introduction Concepts Les enjeux Modèles de déploiements Modèles de services Nos offres Nos Références

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Au-delà de l infrastructure VDI : fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Edouard Lorrain 5 juin 2014 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Évoluez vers le Cloud

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011

Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Lettre d'information n 17 - Janvier 2011 Sommaire 1. Meilleurs voeux 2011 2. Quand la gestion des services et les technologies de virtualisation s'associent pour donner le Cloud Computing (informatique

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Vision Infonuagique VMware

Vision Infonuagique VMware Vision Infonuagique VMware Brent McCoubrey spécialiste pré-ventes VMware Québec brentm@vmware.com 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. Objectif de VMware Accélérer l informatique pour accélérer votre

Plus en détail

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Préparé par : George Crump, analyste senior Préparé le : 03/10/2012 L investissement qu une entreprise fait dans le domaine de

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Agarik, hébergeur d un monde intelligent Profil société 2 Profil La société SECTEUR D ACTIVITÉ : CLOUD ET INFOGÉRANCE Société du groupe ATOS Effectif : 50

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Fiche technique: Sécurité des terminaux Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Présentation permet de créer un environnement (terminaux, messagerie et Web) protégé

Plus en détail

tech days AMBIENT INTELLIGENCE

tech days AMBIENT INTELLIGENCE tech days 2015 AMBIENT INTELLIGENCE techdays.microsoft.fr techdays.microsoft.fr Time To Market Demande croissante des métiers de réduire le délai de mise sur le marché Immédiateté Ergonomie, rapidité et

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC NOTE DE SYNTHESE La solution Dell PowerVault DL2000 optimisée par Symantec Backup Exec est la seule à proposer un système intégré de sauvegarde

Plus en détail

Solutions McAfee pour la sécurité des serveurs

Solutions McAfee pour la sécurité des serveurs Solutions pour la sécurité des serveurs Sécurisez les charges de travail des serveurs avec une incidence minime sur les performances et toute l'efficacité d'une gestion intégrée. Imaginez que vous ayez

Plus en détail

Fiche technique RDS 2012

Fiche technique RDS 2012 Le 20/11/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique RDS Objectif 02/04/2013 20/11/2013

Plus en détail

Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft

Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft Du Datacenter au Cloud Quels challenges? Quelles solutions? Christophe Dubos Architecte Microsoft Microsoft et le Cloud Computing Quelle approche? Le Cloud, un accélérateur de la transformation Un modèle

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP R12.5 CA ARCserve Backup CA ARCSERVE BACKUP, LOGICIEL DE PROTECTION DE DONNÉES LEADER DU MARCHÉ, INTÈGRE UNE TECHNOLOGIE DE DÉDUPLICATION DE DONNÉES INNOVANTE, UN

Plus en détail

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine?

Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? L'ENQUÊTE Cloud Computing : Comment est-il appréhendé par l'entreprise Marocaine? Connaissent-ils le Cloud Computing? De quoi s agit-il réellement? Quel est son intérêt? Quels sont les services qui sont

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Activité 3.1 - Architecture VDI & Migration de Serveur

Activité 3.1 - Architecture VDI & Migration de Serveur 2013-2015 Activité 3.1 - Architecture VDI & Migration de Serveur Rayane BELLAZAAR Victor CHANTELOUP Jérémy GRONDIN Jérémy LOPES BTS SIO Option SISR 2 ème années 2014-2015 Sommaire INTRODUCTION... 1 I.

Plus en détail

La surveillance réseau des Clouds privés

La surveillance réseau des Clouds privés La surveillance réseau des Clouds privés Livre blanc Auteurs : Dirk Paessler, CEO de Paessler AG Gerald Schoch, Rédactrice technique de Paessler AG Publication : Mai 2011 Mise à jour : Février 2015 PAGE

Plus en détail

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS

DES SAUVEGARDES ET DES RESTAURATIONS DE DONNEES SANS CONTRAINTES DE LIEU NI DE TEMPS POURQUOI CHOISIR ACRONIS BACKUP TO CLOUD? Les volumes de données que votre entreprise doit gérer et les coûts correspondants de sauvegarde et de maintenance augmentent de manière exponentielle. La virtualisation,

Plus en détail

Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT

Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT Vous aimeriez répondre plus rapidement aux nouveaux besoins du métier tout en réduisant les coûts, en accroissant votre fiabilité

Plus en détail

La Voix Sur IP (VoIP)

La Voix Sur IP (VoIP) La Voix Sur IP (VoIP) Sommaire 1. INTRODUCTION 2. DÉFINITION 3. POURQUOI LA TÉLÉPHONIE IP? 4. COMMENT ÇA MARCHE? 5. LES PRINCIPAUX PROTOCOLES 6. QU'EST-CE QU'UN IPBX? 7. PASSER À LA TÉLÉPHONIE SUR IP 8.

Plus en détail

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Livre blanc La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Introduction Ces dernières années, la virtualisation est devenue progressivement un élément stratégique clé pour le secteur

Plus en détail

Présentation Vmware View 5 et local mode

Présentation Vmware View 5 et local mode Présentation Vmware View 5 et local mode La virtualisation disponible aussi pour les utilisateurs nomades Philippe Nardin Directeur Technologies Page 1 Agenda 1. ixion Services qui sommes-nous? 2. Rappel

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 Installer une autorité de certification d entreprise : Dans notre cas de figure nous sommes dans un domaine qui s appelle «konoha.com». Une autorité de

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud UNIFIED architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) D TA que les données soient sur site ou dans le cloud PROTECTION FOURNISSEURS DE SERVICES GÉRÉS DOSSIER SOLUTION

Plus en détail

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows.

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows. 1. Le nouveau eserver i5 en bref Gérez plusieurs systèmes d'exploitation et environnements d'applications sur un seul serveur pour simplifier votre infrastructure et réduire les frais de gestion Simplifiez

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

L évolution vers la virtualisation

L évolution vers la virtualisation L évolution vers la virtualisation Dépassez vos attentes en matière de solutions TI. L évolution vers la virtualisation En 2009, la majorité des entreprises québécoises ne s interrogent plus sur la pertinence

Plus en détail

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center 5 Juin 2014 2014 VMware Inc. All rights reserved. CONFIDENTIAL 2 Impact de l accélération du rythme de l entreprise DEMANDES CONSEQUENCES

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7

LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 LE MEILLEUR CHEMIN VERS WINDOWS 7 Migrez en toute confiance Protection assurée dès le premier jour Sauvegardez ce qui est le plus important Virtualisez vos applications pour une plus grande efficacité

Plus en détail

The Trusted Advisor GUIDE DES SOLUTIONS C I T R I X 2 0 1 1 WWW.FR.INSIGHT.COM 0810 606 305

The Trusted Advisor GUIDE DES SOLUTIONS C I T R I X 2 0 1 1 WWW.FR.INSIGHT.COM 0810 606 305 The Trusted Advisor GUIDE DES SOLUTIONS C I T R I X 2 0 1 1 WWW.FR.INSIGHT.COM 0810 606 305 CITRIX, une infrastructure de virtualisation de bout en bout En permettant à l entreprise de s appuyer sur la

Plus en détail

virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI

virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI intervenants : Papa Djibril GUEYE Manager Système d exploitation windows Brutus Sadou DIAKITE Directeur du Système

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX EMC DATA DOMAIN HYPERMAX Optimisation du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive et ultrarapide Jusqu à 58,7 To/h de débit Réduit de 10 à 30 fois le stockage de sauvegarde, et

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Livre blanc rédigé par ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) pour VMware Avril 2010

Livre blanc rédigé par ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) pour VMware Avril 2010 Coûts d une infrastructure de postes de travail virtualisés (SHVD - Server Hosted Virtual Desktops) : Étude comparative VMware View / Citrix XenDesktop Livre blanc rédigé par ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES

Plus en détail

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS?

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? trésorier du futur Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Sommaire 1 Le SaaS : du service avant

Plus en détail

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701, É.-U. T.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité Intervenants : Julien NABET Head of Staff Programme Cloud Computing OBS Ibra DIAKHATE Directeur exploitation

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures Le stockage 1. Architecture de stockage disponible a. Stockage local ou centralisé L architecture de stockage à mettre en place est déterminante pour l évolutivité et la performance de la solution. Cet

Plus en détail

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Livre blanc Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Erik Willey 12.12.2014 SUMMARY: ImprivataMD OneSignMD propose une solution facile

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris Desktop as a Service (DaaS) par Fujitsu Christophe Rigonnaud, Practice leader Virtualisation Carlos Alves, Cloud Principal IT Consultant Pourquoi les DSI cherchent à moderniser

Plus en détail

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing.

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing. vsphere 4 1. Présentation de vsphere 4 C est le nouveau nom de la plate forme de virtualisation de VMware. La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants

Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants Protection de votre environnement virtualisé contre les virus et programmes malveillants Auteur : Gary Barnett Date de publication : juin 2012 All contents The Bathwick Group Ltd 2012 Sommaire Introduction...3

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Virtualisation du poste de travail. Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012

Virtualisation du poste de travail. Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012 Virtualisation du poste de travail Denis CASANOVA UFR Sciences & Technologies CUME - 29 Mars 2012 29/03/2012 UFR Sciences & Technologies 2 / 45 Plan Virtualisation du poste de travail 1. Approches de la

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Gaëtan LAVENU Plan de la présentation Evolution des architectures SIG Qu'est ce que le Cloud Computing? ArcGIS et

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail