COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS"

Transcription

1 COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR

2 LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS Depuis plusieurs années, le commerce de détail de carburants est confronté à d importantes difficultés. Le chiffre d affaires en valeur du secteur est stimulé par un effet prix sous l effet de la hausse des cours du pétrole, alors que la consommation en volume tend à diminuer. En effet, la consommation de carburants s inscrit depuis quelques années dans une tendance baissière : généralisation des véhicules économiques (faible consommation), diésélisation du parc des voitures (plus faible consommation de carburants), mise en place de politiques publiques (limitations de vitesse, développement des solutions alternatives de transports. D autre part, les pressions concurrentielles exercées par la grande distribution entraînent chaque année la disparition de très nombreuses stations-service. Les grandes surfaces alimentaires réalisent aujourd hui 61% des ventes de carburant (contre 20 % en 1985) qui constitue pour eux un produit d appel. En effet, elles tirent profit, d une part, de leur approvisionnement par centrales d achats qui les rendent moins vulnérables aux fluctuations du cours du pétrole et d autre part, de la redistribution à leur avantage, en 2006, des concessions des stations d autoroute (segment sur lequel elles étaient encore peu présentes). Enfin, les mises aux normes imposées par les évolutions réglementaires nécessitent des investissements très importants difficilement finançables par les indépendants isolés. Face à la concurrence de la grande distribution, les professionnels ont, depuis plusieurs années, diversifié leur offre (vente d accessoires automobiles, entretien, dépannage, réparation, alimentation, vente de journaux, de produits alimentaires et articles divers ) et mènent des politiques de fidélisation (carte de paiement pour les professionnels, carte de fidélité ). La nécessité de couvrir toutes les zones du territoire permet la survie de certains opérateurs indépendants, 2

3 localisés dans des zones isolées. Cependant, pour le consommateur, le prix reste le premier critère de choix de son lieu d approvisionnement en carburant. Tendances Le nombre de points de vente traditionnels de carburants devrait encore diminuer. Les grandes surfaces alimentaires resteront avantagées, car leurs approvisionnements par centrales d achats les rendront moins vulnérables aux fluctuations du cours du pétrole. L entrée en vigueur des nouvelles normes environnementales fragilisera davantage les indépendants, incapables de faire face aux investissements nécessaires. L organisation du marché Le réseau des pétroliers : - Le réseau organique (commissionnaires et revendeurs) est le plus développé. L exploitant est propriétaire du point de vente et des stocks. Il fixe librement ses prix de vente. - Le réseau officiel est regroupé au sein de l UFIP (Union Française des Industries Pétrolières). Situé sur les autoroutes et en secteurs à forte activité économique, l exploitant peut être gérant libre ou gérant salarié. Ces réseaux bénéficient de l appui logistique du pétrolier (aménagements, publicité, actions de fidélisation ). Les gérants libres perçoivent une commission sur les volumes de carburants distribués. Le réseau des indépendants : Ce réseau a été le plus touché par la libéralisation des prix en La plupart des indépendants distribuent des carburants en complément d une activité principale : agents de marques automobiles, garagistes 3

4 Les grandes surfaces alimentaires : Elles ont ouvert des points carburants dès la libéralisation des prix en 1985, utilisant les carburants comme produits d appel. Elles réalisent 61 % de parts de marché du carburant. COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS NOMBRE D'ENTREPRISES DU SECTEUR (1) CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR (en milliards d'euros) ,654 Md (2) ÉVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (indice ICA base 100 en 2010) ,6 (3) 113,2 117,2 113,0 100,0 (1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier (2) Source : INSEE, ESANE. (3) Source : "Commerce de détail de carburant en magasin spécialisé" - INSEE, Bulletin statistique. 4

5 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS Les aptitudes professionnelles Le professionnel est souvent issu des métiers de l automobile ou de la distribution lorsque la vente de carburants est accessoire. La disponibilité et le sens du contact humain sont les principales qualités requises pour exploiter une station-service. Le professionnel doit rester ouvert au minimum 12 heures par jour, voire jusqu à 18 heures par jour s il a diversifié son activité (épicerie, bar, relais-routier ). Pour fidéliser sa clientèle, il se doit d être serviable et proposer les services dont sa clientèle a besoin (contrôles rapides, lavages, petites réparations ). L environnement réglementaire Les contraintes à l installation L ouverture de la station est soumise à autorisation sur les installations classées pour l enfouissement des cuves. L inscription au registre du commerce est obligatoire. En cas d activité mixte en qualité de garagiste, le professionnel doit également s inscrire au répertoire des métiers. Les principaux points de la réglementation professionnelle Depuis 1985, les prix de vente des carburants sont libres. Seule la vente à perte est interdite. La Commission Européenne a défini des normes de sécurité et d hygiène applicables aux stations-services. Depuis 1998, les stations doivent être équipées d un système de récupération des vapeurs (directive du ). 5

6 Les normes d hygiène et de sécurité sont extrêmement contraignantes : leur application est appréciée par la direction régionale de l industrie, de la recherche et de l environnement. L arrêté du fixe les modalités de publicité du prix des carburants. Statut juridique et fiscal Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mes impôts & taxes pour connaître le taux de TVA qui s applique à votre activité ainsi que le mode d imposition de vos bénéfices. Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mon régime social pour connaître le montant des cotisations et des prestations de votre régime social obligatoire. 6

7 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS L installation La création de stations-service est presque exclusivement réalisée à l initiative des grandes surfaces alimentaires. Le nombre de reprises est très inférieur à celui des fermetures. Les investissements Le professionnel investit principalement pour favoriser la diversification de son entreprise : station de lavage, atelier de réparation, rayonnages d épicerie L instauration de nouvelles normes environnementales (récupération des composés organiques volatiles ) nécessite des investissements importants de la part des professionnels. La gestion Le suivi au quotidien Le professionnel suit son débit journalier en m3, ainsi que la répartition entre essence ordinaire, super sans plomb et gasoil, afin de planifier ses commandes de carburants sans jamais être en rupture de stocks. La marge sur les ventes de carburants étant faible (5 à 7 %), il est très attentif à l évolution du paiement par carte : en effet, un taux de commission de 0,8% appliqué sur le prix de vente a une répercussion de près de 10% sur la marge brute du pompiste. C est d ailleurs pour cette raison que de nombreuses stations-service n acceptent pas les paiements par carte en dessous de 15. Enfin, le professionnel suit la répartition de son chiffre d affaires entre distribution de carburants et autres activités. 7

8 Les recettes de l activité La vente de carburants est de plus en plus largement complétée par des ventes ou services annexes. Une station-service indépendante moyenne, distribuant 170 m3 par mois, réalise 40% de son chiffre d affaires hors distribution de carburants : 5% sur la vente d équipements automobiles, 35% sur la vente d épicerie, journaux, articles divers et/ou sur l entretien et réparation de véhicules. Les charges à surveiller Les achats représentent près de 90% du chiffre d affaires HT pour les gros distributeurs. Leur poids décroît dans les petites stations, en raison d un chiffre d affaires hors distribution de carburants plus important. Les frais de personnel représentent 2 à 3% du chiffre d affaires, avec des variations importantes selon les activités de la station (poids plus important si la diversification porte sur l entretien et la réparation de véhicules). La maîtrise du résultat Le résultat dépend soit de la capacité à maintenir un débit important, soit du développement du chiffre d affaires hors distribution de carburants. Pour les stations peu diversifiées, le débit mensuel minimum doit être supérieur à 150 m3. En dessous de ce volume, les activités annexes devraient représenter plus de 40% du chiffre d affaires. Cette diversification doit s accompagner d une parfaite maîtrise des charges de personnel. La gestion financière et les besoins en trésorerie Les fonds propres représentent au minimum 30% des ressources stables. La trésorerie doit toujours être positive, du fait du règlement comptant de la clientèle et des délais de règlement accordés par les fournisseurs. A noter l importance 8

9 particulière des dettes fiscales au passif du bilan (les taxes fiscales représentent 80% en moyenne du prix du carburant). COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION (1) LES RATIOS DE GESTION CLEFS Chiffre d'affaires moyen Marge brute Excédent brut d'exploitation Rotation des stocks Crédit clients Crédits fournisseurs Besoin en fonds de roulement K (2) 13,72 % du CA 9,04 % du CA 0 jours de CA 21 jours de CA 31 jours de CA -2 jours de CA (1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d entreprises. (2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires. 9

10 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS Les principales difficultés du métier Le secteur du commerce de détail de carburants est très risqué. Confrontées à la concurrence des grandes surfaces alimentaires, qui utilisent la vente de carburants comme produit d appel, la plupart des stations services sans potentiel de diversification disparaissent faute de trouver repreneurs. L emplacement de la station service : La proximité d une grande surface alimentaire conduit presque inéluctablement à la fermeture. Les stations situées en zones rurales ainsi que celles situées sur des routes nationales en baisse de fréquentation (du fait de la proximité d une autoroute) sont en voie de disparition. Dans ces zones, seules subsistent les stations ayant un réel potentiel de diversification. L ouverture à la grande distribution des réseaux autoroutiers a contribué à étendre la concurrence des grandes surfaces alimentaires à toutes les zones. Le débit mensuel de distribution de carburants : La plupart des stations services dont le débit mensuel était inférieur à 100 m3 ont déjà disparu. Jusqu à 150 m3, le chiffre d affaires doit impérativement être complété par une activité à plus forte rentabilité. Le manque de fonds propres : L amélioration de la productivité nécessite des investissements (pompes automatiques, station de lavage, diversification ) dont la rentabilité n est pas immédiate. Les professionnels indépendants, qui ne sont pas soutenus par les sociétés pétrolières, doivent autofinancer une grande partie de ces investissements (au minimum à hauteur de 40%). 10

11 Les évolutions réglementaires et technologiques : Les nouvelles normes d hygiène communautaires imposent des investissements non productifs trop lourds pour les exploitants qui sont déjà en difficulté. Le développement à terme de véhicules électriques et les progrès réalisés en matière de consommation par les véhicules actuels sont très préoccupants pour la profession. Dans ce contexte, la diversification et la disponibilité (ouverture 24 h / 24 h grâce aux pompes automatiques) sont des atouts essentiels pour réussir. La diminution des points de vente devrait bénéficier aux entreprises disposant des meilleurs potentiels de diversification et de fonds propres suffisants pour réaliser les investissements nécessaires. 11

12 COMMERCE DE DÉTAIL DE CARBURANTS ET DE LUBRIFIANTS EVOLUTION DU NOMBRE DE DÉFAILLANCE (1) TAUX DE SURVIE AU- DELÀ DES 5 PREMIÈRES ANNÉES Commerce de détail de carburants Commerce et réparation Moyenne tous secteurs 53,6 % (2) 46,1 % 51,9 % (1) Source : Banque de France. (2) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération

13 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR Les principales organisations professionnelles CPDP Comité Professionnel du Pétrole 212 Avenue Paul Doumer Rueil Malmaison Cedex Tél Fédération Française des combustibles, carburants & chauffage 114 Avenue de Wagram Paris Tél CPDC Comité Professionnel de la Distribution de Carburants 8 rue Eugène et Armand Peugeot Rueil Malmaison Tél

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DIFFUSEUR DE PRESSE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 5 L'ACTIVITÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIFFUSEUR DE PRESSE...

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉMÉNAGEUR... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉMÉNAGEUR... 5 L'ACTIVITÉ DU DÉMÉNAGEUR... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉMÉNAGEUR... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRANSPORT SANITAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT SANITAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRANSPORT SANITAIRE...

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 4 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SOMMAIRE LE MARCHÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 2 LA RÉGLEMENTATION DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 4 L'ACTIVITÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 6 LES POINTS

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/11/2015 1

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/11/2015 1 DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉMÉNAGEUR... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉMÉNAGEUR... 5 L'ACTIVITÉ DU DÉMÉNAGEUR... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉMÉNAGEUR... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 13 1 LE

Plus en détail

SERVICES FUNÉRAIRES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

SERVICES FUNÉRAIRES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 SERVICES FUNÉRAIRES SOMMAIRE LE MARCHÉ DES SERVICES FUNÉRAIRES... 2 LA RÉGLEMENTATION DES SERVICES FUNÉRAIRES... 5 L'ACTIVITÉ DES SERVICES FUNÉRAIRES... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES SERVICES FUNÉRAIRES...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT

COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D HABILLEMENT...

Plus en détail

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX,

Plus en détail

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/11/2015 1

VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/11/2015 1 VÉTÉRINAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU VÉTÉRINAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU VÉTÉRINAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU VÉTÉRINAIRE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU VÉTÉRINAIRE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 10 1

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE

CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE CONTRÔLE TECHNIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 6 L'ACTIVITÉ DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 10 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONTRÔLE TECHNIQUE... 13

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'EXPERT-COMPTABLE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'EXPERT-COMPTABLE... 10 EN

Plus en détail

ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES

ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES... 7 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES...

Plus en détail

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE DE VOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE L'AGENCE DE VOYAGE... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES... 8 LES POINTS

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 FLEURISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU FLEURISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU FLEURISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU FLEURISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU FLEURISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS... 9 LES POINTS

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

FLEURISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

FLEURISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 FLEURISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU FLEURISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU FLEURISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU FLEURISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU FLEURISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉBIT DE BOISSONS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉBIT DE BOISSONS... 4 L'ACTIVITÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉBIT DE BOISSONS... 10 EN SAVOIR

Plus en détail

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

AUTO-ÉCOLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 AUTO-ÉCOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AUTO-ÉCOLE... 6 L'ACTIVITÉ DE L'AUTO-ÉCOLE... 9 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AUTO-ÉCOLE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

COIFFURE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1

COIFFURE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 12/10/2015 1 COIFFURE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COIFFURE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COIFFURE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COIFFURE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA COIFFURE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES

COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE CYCLES ET MOTOCYCLES...

Plus en détail

INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE

INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE INSTITUT DE BEAUTÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'INSTITUT DE BEAUTÉ...

Plus en détail

OPTIQUE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

OPTIQUE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 OPTIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'OPTIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'OPTIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'OPTIQUE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'OPTIQUE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 15 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

TAXI. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TAXI. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TAXI SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TAXI... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TAXI... 5 L'ACTIVITÉ DU TAXI... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU TAXI... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 13 1 LE MARCHÉ DU TAXI Le chiffre d affaires

Plus en détail

CONFISERIE ET CHOCOLAT

CONFISERIE ET CHOCOLAT CONFISERIE ET CHOCOLAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA CONFISERIE ET DU CHOCOLAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT

DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 5 L'ACTIVITÉ DE LA DÉMOLITION ET DU TERRASSEMENT... 8

Plus en détail

INFIRMIER LIBÉRAL. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

INFIRMIER LIBÉRAL. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 INFIRMIER LIBÉRAL SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 5 L'ACTIVITÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 10

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE I. Contexte Contextes variés Acquisition, cession, recherche d associés, fusion, Succession, partage entre héritiers, transmission

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

PHARMACIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 PHARMACIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PHARMACIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PHARMACIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PHARMACIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PHARMACIE... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 13

Plus en détail

NOTAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 20/11/2015 1

NOTAIRE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 20/11/2015 1 NOTAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU NOTAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU NOTAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU NOTAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU NOTAIRE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ DU NOTAIRE

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com GUIDE DE CREATION & REPRISE D ENTREPRISE BGE FINISTERE Brest Quimper Immeuble Kermeur Hôtel des entreprises 280 rue E. Hemingway 4 rue Kerogan 29200 Brest 29000 Quimper Mon identité Tél : 02 98 46 24 14

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Établir son plan de financement

Établir son plan de financement P009 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Établir son plan de financement LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8 Coiffure 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 5

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

La technique d'analyse financière par les ratios

La technique d'analyse financière par les ratios La technique d'analyse financière par les ratios Un ratio est un rapport entre deux grandeurs caractéristiques extraites des documents comptables permettant une approche du risque que représente l'entreprise

Plus en détail

Bijouterie 2012-2013

Bijouterie 2012-2013 Bijouterie 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Analyse économique 9 1. Principales données économiques

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉLECTROMÉNAGER ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

OPTIQUE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/10/2015 1

OPTIQUE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/10/2015 1 OPTIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'OPTIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'OPTIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'OPTIQUE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'OPTIQUE... 12 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 15 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1

MENUISERIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 23/03/2015 1 MENUISERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA MENUISERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA MENUISERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA MENUISERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA MENUISERIE... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir 2 POUR DEMARRER VOTRE ACTIVITE VOUS AVEZ BESOIN DE : D'investissements Moyens de production De stocks de matières et de produits D'une trésorerie de départ

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE

FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION ET POSE DE CHARPENTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION ET DE LA POSE DE CHARPENTE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION ET DE LA

Plus en détail

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 4 L'ACTIVITÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU MÉDECIN SPÉCIALISTE...

Plus en détail