ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES"

Transcription

1 ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES EDUCATION PERMANENTE CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE

2 Réalisation : Service Education permanente Question Santé asbl Texte : Isabelle Dossogne/Question Santé Graphisme : Carine Simon/Question Santé Remerciements à Marc Dubois, Olivier Gillain et Nicole Nissen Avec le soutien de la DG Culture Education permanente du Ministère de la Communauté française Editeur responsable : Patrick Trefois 72, rue du Viaduc 1050 Bruxelles D/2006/3543/17

3 Mon papa, il a dit non jamais rien. D ailleurs Papa tu comprends t es jamais là 3 Mon papa, il donne des gros bizoux qui pètent

4 Julie à 7 mois Être papa, c est quelque chose de merveilleux. Le plus beau c est le petit bébé et ses premières réactions. Il attend tout de nous, il est accroché à nous, à notre vie. C est valorisant. Quand on se lève le matin, ça nous donne de l entrain. Avant d être papa, je n aurais jamais imaginé de ne pas l être. J aurais été malheureux de ne pas être papa. Je trouve que c est l essentiel d une vie, on est ici pour laisser trace de notre passage et une façon c est être papa. Un homme dit son bonheur d être père. C est un père comblé par la paternité qui parle. Cette expression semble si proche d un idéal qu on se rend bien compte qu il est question d une expérience singulière qui n est pas celle de tous les pères. Parce que si des relations entre des pères et leurs enfants sont sereines, d autres par contre se vivent plus difficilement. Pas toujours simple d assumer sa paternité quand, depuis une cinquantaine d années surtout, la façon d être père se transforme. 4

5 AUPARAVANT Avant cela semblait naturel : l homme, le père pourvoyait aux besoins de la famille, il faisait le lien avec l extérieur, il symbolisait la loi, il représentait l autorité. La femme, la mère, elle, restait à l intérieur, elle s occupait du foyer, elle était affectueuse, tendre et compréhensive. Les rôles du père et de la mère étaient clairement différenciés. Comme dans un modèle universel. L homme en devenant père (comme la femme en devenant mère) endossait un rôle déjà convenu, bien défini. AUJOURD HUI, CE N EST PLUS COMME AVANT. LA PATERNITÉ TRADITIONNELLE EST DANS L IMPASSE. LA PATERNITÉ MODERNE SE CHERCHE (1) Pour la paternité, on a fait ce qu on pouvait. On a beaucoup improvisé! Nous sommes en face de choix qui n existaient pas. Auparavant, c était comme ça. C est tout. C était l ordre des choses. Jean-Jacques GOLDMAN 5

6 La société d aujourd hui est différente de celle d hier. Les repères ont basculé. Nous ne sommes plus hommes ou femmes selon des modèles culturels rigides et la paternité actuelle ne ressemble plus à celle du passé. Elle s invente au fil des itinéraires des pères. Place à la créativité : les modèles traditionnels du père sont remaniés, contestés ou bien réaffirmés. Les hommes qui deviennent pères n ont plus devant eux une route bien tracée. Certains empruntent une voie proche de celle du passé, d autres s en éloignent plus ou moins fortement, plus ou moins radicalement. Les complémentarités bougent dans notre couple. On n est pas cantonné dans un rôle, on apprécie de voyager dans tout ça, on se pose des questions, on est ouvert à ce qui se passe. Par exemple, une question est en débat au sein de notre couple : qui fait le ménage? Celui qui ne travaille pas? Et comment chacun fait le ménage? Nous avons chacun des manières différentes de le faire et des seuils de tolérance différents aussi. Et il faut rendre tout ça agréable pour tout le monde. Mais quel est le cadre qui permet cela? Du temps de mon enfance, j ai le souvenir d un père qui travaille tard, quand il rentre, on passe à table. Une sorte d aspect facile, il s occupait des dernières choses à faire quand tout le reste était fait ; il était plus disponible pendant les vacances. Puis mon père a été pré-pensionné à 51 ans et pendant mon adolescence, j ai connu un père au foyer, juste au moment où on aime bien avoir la maison pour soi tout seul Donc, j ai vu que c était possible, ça me donnait envie d essayer autre chose que les rôles traditionnels. 6

7 Je me pose la question de la spécificité d un homme pour la génération de mes parents. Ils ont subi des grands chamboulements ; mai 68, l égalité entre les hommes et les femmes, l émancipation Ils n avaient pas nécessairement les outils pour se parler, pour savoir comment régler leurs problèmes. Cependant, le modèle traditionnel du père n est pas remplacé par un nouveau modèle unique de père. Pas de modèle idéal du père moderne après celui du père traditionnel. Au contraire, différents modèles culturels du père se côtoient, se combinent, s enchevêtrent.y compris dans un même homme. Les hommes qui deviennent pères partent à l aventure. Tous ces chamboulements à la fois suscitent de l enthousiasme et en même temps provoquent des tensions et des malaises. L avenir semble ouvert. Chaque homme qui devient père semble pouvoir l être selon ses propres désirs sans devoir se conformer à un modèle. Mais bien des pères sont aussi désemparés car ils ne savent plus comment se comporter pour être un père «bien». La paternité se vit parfois dans des remises en questions ou des souffrances. 7

8 On n a jamais appris à être papa, on n apprend pas ça à l école. Pour le premier, on a lu quelques livres. Mais je n aime pas les théories qui disent comment il faut faire, comme ci ou comme ça. Je suis un homme et un père d instinct. Je sais ce que j aimerais faire. Il n y a aucune solution parfaite. Les imperfections font partie de la vie, je trouve ça bien, je ne cherche pas, je suis bien comme cela. Des pères désirent construire un lien avec leurs enfants. Ils s impliquent dans la relation à leurs enfants. Ils paternent et pouponnent. En tant qu hommes, ils adoptent des rôles voués autrefois aux femmes.vivant des relations proches, tendres, affectives avec leurs enfants, ils s occupent d eux dès la naissance. Tiens-lui la tête hein chou!! Il a fait son rot?? Mais qu est-ce qu il f...? J apaise les enfants, les bébés s endorment dans mes bras. En tant que papa, on ne saura jamais être la maman, c est différent, on ne réagit pas de la même façon aux mêmes incidents. C est une même implication qui s exprime différemment. Quand je donne le bain, les enfants se font plus secouer. Même tout petits quand je les change, ils doivent sentir la différence. Je n ai pas la main si légère, si délicate que leur maman. C est bien et important qu ils sentent qu on reste avec nos différences. 8

9 Comme agriculteur, je ne dispose pas de beaucoup de temps. Je travaille beaucoup mais même quand je travaille, je suis là. Je suis là aussi au moment des repas. Quand les enfants ont envie de moi, ils viennent me retrouver. C est un gros avantage par rapport à un travail à l extérieur. Mes enfants me connaissent dans mon lieu de travail. Ça m arrive de prendre une demi-heure pour jouer avec eux au foot ou au kicker, je suis indépendant. Ces moments improvisés sont tellement gais. Ils me rejoignent aussi quand ils en ont marre de leur maman ou quand elle en a marre d eux. Je trouve mon métier formidable à ce point de vue car les enfants vivent le métier avec nous. Des pères perpétuent le rôle traditionnel du père de famille tout-puissant. Des pères n envisagent pas de vivre la paternité en s engageant au quotidien dans une relation forte avec leur enfant. Des pères revendiquent leur paternité et l utilisent pour installer un rapport de force avec les mères. Des pères affirment que des femmes qui surinvestissent leur rôle de mère ne les trouvent pas assez compétents pour s occuper de leurs enfants.... 9

10 Des pères sont tiraillés entre des attentes différentes, parfois contradictoires. Ils sont confrontés à des remises en question ou au contraire à des approbations de comportements liés à une identité masculine traditionnelle, à des encouragements à adopter ou au contraire à rejeter des comportements autrefois assimilés à une identité féminine. On parle de pères sévères et autoritaires, de papas poules, de pères libérés, de chefs de famille, de bons pères de famille, de pères biologiques, de pères éducateurs, de pères démissionnaires... On évoque la mort du père et en certaines circonstances, on l accuse d être responsable de problèmes dans la société, comme les conduites dangereuses chez certains jeunes. On discourt sur l apparition des nouveaux pères parfois accusés d être des mères bis. Je ne suis sûrement pas un papa poule. Quant à être un papa autoritaire, c est plus la maman qui détient l autorité car elle est plus souvent là. Moi, j interviens quand ça va vraiment mal. Ce n est pas moi qui suis l autorité au quotidien car j interviens en deuxième rôle. Par rapport à mon père, je ne suis pas très différent. Mon père nous racontait des histoires, nous mettait au lit, jouait avec nous, s occupait de nous autant que maman. 10

11 Vacances juillet 2003 Moi je n aime pas être autoritaire, mais j interviens plus que mon père. Les seuils de tolérance entre le père et la mère sont différents. Je laisse faire plus longtemps, leur maman intervient plus vite. Le bruit des enfants me dérange moins vite. On a été gamin aussi et l on se souvient. J accepte plus de choses dans la vie quotidienne. Babette nous a cassé les pieds tout le temps pour faire du poney et Ginou a été malade à force de manger trop de crème glacée Les différents milieux de vie font implicitement référence à différents modèles exemplaires de pères. Les mentalités par rapport à la paternité varient. Ainsi, un père qui s occupe beaucoup de ses enfants peut être considéré comme admirable ou minable selon l endroit où il s exprime. Un autre père qui ne souhaite pas être présent à la naissance de son enfant peut être jugé mauvais père par son entourage ou bien susciter de la compréhension. Je ne me sens pas exemplaire, j ai juste une capacité à prendre du recul. Je ne me sens pas non plus en souffrance, en réaction contre, je ne mène pas de combat contre le matriarcat. Il y a des pères qui ont été blessés par exemple lors de séparation. Dans la région où j habite, je ne me sens pas non plus hors norme mais je pense que c est une région privilégiée et que, ailleurs, je ne serais pas dans la norme. 11

12 On constate aussi que les déterminants économiques et sociaux sont essentiels dans l adoption de comportements de pères. Les difficultés par rapport à la paternité sont encore plus grandes à assumer dans des contextes de vulnérabilité. En cité sociale, la place des pères ou beaux-pères est constamment refaçonnée par les conditions de vie : le travail contingent, la dégradation de l image de l homme dans ces quartiers et les primes à la solitude liées aux modes de calcul des allocations. Les paternités se bricolent en fonction de la mouvance des liens familiaux qui caractérisent les familles contemporaines (séparations, recompositions, mono-parentalité, etc). Beaucoup de pères sont en tension entre la paternité traditionnelle, héritée de la société industrielle, et les paternités contemporaines, plus sensibles et relationnelles. Les rôles familiaux s apprennent dans la tradition familiale et se transforment à l école de la vie. (2) LES TEMPS ONT CHANGÉ Quelles sont les différentes mutations sociétales qui ont bousculé la figure traditionnelle du père? Des nouvelles réalités de la famille sont advenues : à côté des familles dites nucléaires (la mère, le père et leurs enfants) sont apparues les familles recomposées, monoparentales et homoparentales 12

13 Il est devenu ordinaire de fonder une famille sans se marier. Les naissances hors mariage ont augmenté. Par ailleurs, les divorces ont également augmenté et la garde des enfants a été jusqu à présent plus souvent confiée aux mères qu aux pères. Des beaux-pères prennent leurs places et établissent des relations de pères avec leurs beaux-enfants. Actuellement donc, différents modèles familiaux se côtoient. Certains modèles sont proches du patriarcat, d autres du matriarcat. D autres encore mettent en avant la négociation des rôles sans les lier à un sexe. La fécondité est maîtrisée. La contraception permet de choisir si on veut faire un enfant, pourquoi, quand, combien. La procréation peut être assistée médicalement. La condition féminine a évolué. Les femmes ont acquis des droits socio-économiques et politiques. Les mouvements féministes luttent pour l égalité entre les femmes et les hommes, pour l autonomie des femmes. Celles-ci ont de plus en plus travaillé à l extérieur du foyer. Le chômage masculin a augmenté. L homme, le père qui était celui qui subvenait aux besoins de la famille est confronté à une situation économique qui ne lui permet plus d assumer facilement ce rôle. La société a vraiment changé. Et toutes ces transformations ont ébranlé la façon traditionnelle d être père. 13

14 DANS NOTRE HISTOIRE OCCIDENTALE Par ailleurs, en remontant plus loin dans notre histoire occidentale, on constate déjà des remises en question de la toute puissance paternelle. Ainsi la Révolution française a diminué le pouvoir des pères. La République a coupé la tête à tous les pères de famille a dit Balzac. Au cours du XIXe siècle, c est le modèle familial bourgeois qui s est imposé dans toute la société au détriment du modèle populaire paysan ou ouvrier. Le père en était le chef et la mère était confinée au foyer. Alors que dans le monde ouvrier, la femme amenait un salaire d appoint très important et gérait les finances de la famille. Dans le monde rural, la femme travaillait également. Mais avec l avènement au XXe siècle de notre société moderne et ses visées de démocratie et d égalité, la liberté individuelle a été valorisée. La société ne garantit plus au nom de la religion ou de la politique le pouvoir masculin du père. L individualisme donne de l importance aux sentiments et la famille est devenue un lieu affectif. Ces changements de valeurs ont transformé la place de toute puissance du père. AU NIVEAU DE LA LÉGISLATION Différentes politiques règlent plusieurs aspects de la prise en charge des enfants et l exercice de l autorité parentale. 14

15 On peut remarquer que la volonté du législateur de valoriser la place du père et de la mère auprès de l enfant s est affirmée. Depuis juillet 2002, le congé de paternité donne aux travailleurs le droit de prendre un congé de 10 jours (au lieu de 3 auparavant) dans le mois qui suit la naissance de son enfant. Le congé parental donne à chaque travailleur le droit à 3 mois d interruption de carrière avant que l enfant n atteigne l âge de 6 ans. Le père et la mère peuvent prendre ce congé ensemble ou séparément. Le 30 mars 2006 à la Chambre, une loi a été votée qui, en cas de séparation des parents, privilégie l hébergement égalitaire entre les deux parents. La loi du 13 avril 1995 consacrait déjà l autorité parentale conjointe. EN PARLER Ces bousculements autour de la paternité révèlent que notre époque vit des questionnements autour des spécificités du masculin et du féminin, des rôles et des fonctions des hommes et des femmes. D autant plus qu il est possible maintenant de séparer la filiation de l alliance, la procréation de la sexualité et les rôles de l identité sexuée. Notre société vit une mutation extraordinaire dans l implication des parents vis-à-vis de leurs enfants et dans les rôles et les places du père (et de la mère) dans l éducation des enfants. 15

16 Il me semble qu il y a un changement radical depuis une dizaine d années par rapport à la place de l homme dans la maternité. Ce changement radical, c est l idée que les acteurs principaux de la naissance d un enfant sont le père et la mère. Cette idée est acceptée maintenant sur le terrain et est partagée plus qu avant. Ce changement se manifeste très concrètement aujourd hui : il est même possible pour le père de communiquer avec le bébé avant la naissance via l haptonomie par exemple. Le père est bienvenu chez le gynécologue, le père est présent à l accouchement (il est d ailleurs parfois mal vu s il n est pas présent). Depuis une dizaine d années, les choses ont évolué, des pères ont des comportements maternels. La grossesse, c est spécial pour l homme, on vit ça de l extérieur, avant que le bébé ne se mette à bouger, on n a pas de contact. On le vit à travers la maman qui raconte, qui explique. Et quand c est la visite chez le gynéco, le papa garde les autres enfants, on s arrange car il y a les contraintes et ce n est pas facile. Quand il est là, on n a pas encore beaucoup d implication. On est fier, on est content, mais on ne sait pas encore ce qu on va vivre. Comment être père? Ce n est pas uniquement une question que des pères se posent chacun dans leur coin, c est aussi une question qui se discute collectivement. Articles, colloques, ouvrages, œuvres sur la paternité foisonnent et prouvent l intérêt pour cette évolution dans notre société. 16

17 Aux bébés rencontres, par exemple, qui sont organisées par la Ligue des familles. Nicole NISSEN, coordinatrice de la Ligue des bébés, explique comment la question de la paternité s y est posée. Les bébés rencontres existent depuis les années 80 : ce sont des parents et leurs enfants qui accueillent d autres parents et leurs enfants. Cela représente un temps d arrêt pour les parents. Ils abordent des petites et des grandes questions autour de l enfant, de l éducation. Ils se confortent et se soutiennent les uns les autres, chacun étant une ressource pour les autres. En 1997, nous nous sommes rendus compte que le vocabulaire utilisé dans les écrits concernant ces rencontres était essentiellement féminin. Symboliquement, ce n était pas très accueillant pour les pères. On a donc adapté le vocabulaire pour accueillir tous les parents. Par principe, c est bien que ce soit les deux parents qui viennent aux rencontres. C est le souhait de la Ligue des familles que les pères viennent aussi. Plus il y aura de la diversité et de la mixité, plus les rencontres seront riches Nous souhaitons changer les mentalités. Ainsi, dans notre équipe qui travaille sur les projets de la petite enfance, nous sommes hommes et femmes. Cela permet de débattre à partir de nos rôles et aussi de ne pas tomber dans le piège des stéréotypes. 17

18 Par contre, on fait aussi le constat que parfois les mères préfèrent rester entre elles et les pères entre eux. Elles et ils ont envie d avoir du temps pour parler entre eux, entre pairs. Il y a de la place pour toutes sortes de démarches, l important c est que les gens ne se renferment pas. Quand les papas sont là c est bien, il ne faut surtout pas qu ils se sentent rejetés. Mais il ne faut pas non plus faire des déductions hâtives si les pères ne participent pas. Il faut des endroits pour parler des rôles de parents, pères et mères. On a l impression qu être mère, c est automatique et qu être père ce n est pas évident et que ça se discute. Mais en touchant à la paternité, on touche évidemment à la maternité. Ça provoque des répercussions sur les deux parents. La libération de l un entraîne la libération de l autre. Pour construire plus d égalité, il est nécessaire de faire table rase des rôles sociaux dans lesquels on nous a mis. Mais si en questionnant ces rôles, chacun s y retrouve, alors, c est bien c est tout. 18

19 EN DÉBATTRE Des débats semblent aussi devoir être mis à l agenda. Ainsi, quand on s interroge sur l usage ou non des congés paternels et parentaux et sur l utilisation qui en est faite, le constat est que les congés parentaux sont pris à 86% par des femmes et que le congé de paternité est peu utilisé par les travailleurs. Des résistances à l usage de ces congés sont liées aux milieux professionnels qui incitent les travailleurs à ne pas en faire usage. Pour les hommes, il n est en général pas valorisant socialement de s engager dans des fonctions et des rôles traditionnellement occupés par des femmes. Comme je travaille dans une crèche, l idée que je me consacre à mes enfants en tant que père est bien accueillie. Par contre, je connais un père qui travaille dans le secteur privé et qui revendique un horaire de travail strict 2 jours par semaine de manière à être disponible pour ses enfants. Cette prise de position lui pose des problèmes et est devenu un combat permanent pour lui dans son entreprise. Par ailleurs, ma femme constate dans son milieu de travail que plus on monte dans la hiérarchie, moins on trouve de femmes, et plus les réunions sont programmées le soir, notamment les discussions sur les enjeux politiques et stratégiques. 19

20 Ces résistances cadrent bien sûr avec l imaginaire collectif de notre société. Le défi se trouve aussi dans un changement des mentalités. C est l égalité qui est en jeu. L égalité des salaires entre femmes et hommes n est pas encore acquise. Par rapport aux congés parentaux, il y a un problème actuellement : l allocation consiste en un forfait donc c est le parent qui a le plus bas salaire qui reste à la maison. Il faut donc une égalité de salaire pour plus d égalité. Personnellement, je ne connais pas d homme au foyer à temps plein. Moi, au sein de notre couple, j ai le plus bas salaire. J ai par exemple suivi ma femme à l étranger. J étais 24 heures sur 24 avec les enfants, avec un petit enfant encore à la maison. C était super dur, seul sans contacts sociaux sauf via les enfants. C est une dynamique difficile à vivre. J ai déjà travaillé à mi-temps et à temps plein. Actuellement, mon temps de travail est à 66%, ça durera tant que les enfants seront petits. Après je ne sais pas. Ma femme est à 4/5 temps. De cette manière, notre enfant est 2 jours par semaine sans un de ses parents. Maintenant ma femme a un job assuré. Ça change les choses. On fait les choix d après les situations. Quand les emplois sont précaires, on n a pas le choix. 20

21 L individualisation des droits sociaux n est pas non plus en vigueur. La sécurité sociale est adaptée au modèle traditionnel de la famille, négligeant les changements qui sont advenus. Le droit n est pas acquis en tant qu individu mais en tant que personne subordonnée à des liens familiaux. Cette situation a des impacts souvent dénoncés par des mouvements féministes. Elle a aussi des conséquences pour des pères en situation précaire, augmentant leur fragilité. Être père dans ces conditions de vie, devient plus malaisé. Par réalisme, pour tirer le meilleur parti possible du système de protection sociale, des familles organisent des domiciliations fictives du conjoint à l extérieur. En effet, les loyers sont constamment réadaptés proportionnellement aux revenus des ménages Aussi, pour garantir une stabilité minimale de ressources aux enfants, des hommes prennent le risque de prendre un statut de clandestin, malgré la précarité de cette position Légalement, aucun bien n est à leur nom et ils peuvent être sommés de déménager sans préavis. Cette humiliation est muette, ils se taisent. Ils ont l impression de ruser l Etat et les services, mais ils sont vulnérables et ils le savent. (2) Les lieux institutionnels qui accompagnent de la petite enfance à l adolescence sont essentiellement féminins, pas en phase avec l évolution entamée de la paternité. Peu de professionnels de la petite enfance sont masculins. Des pères qui revendiquent l égalité parentale rejoignent des femmes qui exigent l égalité socio-économique et le partage des tâches domestiques. 21

22 La visée d égalité leur est commune. Ces hommes et ces femmes se retrouvent sur ce désir d égalité. Les revendications d articulation des vies professionnelle et familiale ainsi que les remises en question d une société centrée sur le travail concernent les femmes et les hommes. Une question pour les pères est comment être proche de ses enfants. Ce qui peut impliquer la diminution du temps de travail. L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande 6 mois d allaitement. Ce qui impliquerait un rallongement du congé de maternité. Pour supprimer les discriminations à l embauche vis-à-vis des femmes, il faudrait que le congé de paternité soit aussi long que celui de maternité. Ce serait une vraie égalité entre les hommes et les femmes. Nous avons tous à inventer une manière d être, notamment avec les enfants, autour de cette capacité à articuler à la fois la référence à l égalité et tout ce que cela représente de spécifique pour le féminin et le masculin La problématique de la paternité constitue dans ce sens un véritable mouvement culturel et débat d idées Christine CASTELAIN-MEUNIER 22

23 1 : Christine CASTELAIN-MEUNIER, Cramponnez-vous les pères, Albin Michel, Paris, : Pascale JAMOULLE, Des hommes sur le fil, La Découverte, Paris, 2005 Pour des informations supplémentaires : Congé de paternité. Choisir d être présent, brochure réalisée à l initiative de l Institut pour l égalité des femmes et des hommes. Rue Belliard, 51 à 1040 Bruxelles - Tél.: 02/ Lorsque l enfant paraît. Les congés à votre disposition, brochure réalisée à l initiative des Femmes prévoyantes socialistes. Place Saint-Jean,1-2 à 1000 Bruxelles.Tél.: 02/ Répertoire des lieux de rencontre de la Ligue des bébés, brochure réalisée à l initiative de la Ligue des familles. Rue du Trône, 127 à 1050 Bruxelles.Tél.: 02/ ou 02/

24 Cette brochure aborde la question de la paternité actuelle. Si le modèle traditionnel du père n occupe plus une place dominante, aucun modèle unique de père moderne ne le remplace. De ce fait s est ouvert un horizon de nombreuses possibilités de manière d être père. Dès lors émergent aussi des interrogations individuelles et collectives sur comment être père aujourd hui et corollairement sur les identités masculines et féminines. L objectif de la brochure est de montrer qu être père aujourd hui est une aventure passionnante. Mais aussi questionnante. La brochure éclaire des éléments significatifs de cette évolution, afin de permettre une prise de connaissance des enjeux et des questions qui en découlent. La brochure s adresse au tout public, aux groupes souhaitant réfléchir sur ce thème. Vous trouverez cette brochure sur le site

Regard de l histoire. Un enfant si je veux

Regard de l histoire. Un enfant si je veux Regard de l histoire Un enfant si je veux education permanente «Sans doute parce qu elle permet de ne pas avoir d enfant quand on n en veut pas, la contraception a laissé croire qu à l inverse on pouvait

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

«La famille, c est la première des sociétés humaines.»

«La famille, c est la première des sociétés humaines.» «La famille, c est la première des sociétés humaines.» La famille sera toujours la base des sociétés. Honoré de Balzac La famille est-elle la première des sociétés humaines? C est l hypothèse la plus souvent

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

Naître à l hôpital Daler

Naître à l hôpital Daler Naître à l hôpital Daler Sommaire Se préparer à la naissance 5 Quand se rendre à la maternité 6 Il faut prendre avec vous 8 L heure est arrivée, la naissance 10 Votre séjour en maternité 15 Votre retour

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

L enfant est là - La famille se réorganise

L enfant est là - La famille se réorganise L enfant est là - La famille se réorganise Les statistiques montrent qu'en Suisse, environ les deux tiers du travail non payé (surtout le travail familial et domestique) sont accomplis par les femmes.

Plus en détail

Méthodologie de l exposé

Méthodologie de l exposé CHAPITRE 1 Méthodologie de l exposé >1. Préparation de l exposé L exposé est un moment fort de l épreuve d admission au concours d entrée en institut de formation d aides-soignants ou d auxiliaires de

Plus en détail

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Section ambulatoire Säule Praxis Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Il est souvent difficile pour les parents de savoir

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Quebec Provincial Association of Teachers l Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Renseignements généraux

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet salariés-parents - 3 avril 2012 Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation

Plus en détail

Jeunes parents: comment concilier vie professionnelle et vie privée?

Jeunes parents: comment concilier vie professionnelle et vie privée? Jeunes parents: comment concilier vie professionnelle et vie privée? 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL

Plus en détail

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Ce qu il est bon de savoir concernant le bureau d idées 2 Une excellente idée: le bureau d idées 4 Le bureau d idées: des enfants

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

1. Classes de filles / Classes de garçons

1. Classes de filles / Classes de garçons 1. Classes de filles / Classes de garçons e e - - - - - é Les inégalités dans la société. - La société française est régie par des lois justes, parce qu elle est une société démocratique. - Tous les français

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS Introduction Christine Reynaert et Pierre Collart ont tous deux activement participé à l ouverture de centres spécialisés dans le traitement de troubles sexuels (voir analyse

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Présentation ED portable le 10 septembre 2014

Présentation ED portable le 10 septembre 2014 1 Présentation ED portable le 10 septembre 2014 Je vais m appuyer sur une séquence pour le cycle d orientation qui entre dans les thèmes de géographie du PER au 10 ème degré «De la production à la consommation

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS Août 2012 Tout d abord, un grand MERCI à tous ceux qui sont intervenus et qui ont fourni des efforts

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Pourquoi ce guide? Bruno Reynès Secrétaire du Syndicat FO Airbus Opérations Toulouse. Edition FO Airbus Opérations Toulouse.

Pourquoi ce guide? Bruno Reynès Secrétaire du Syndicat FO Airbus Opérations Toulouse. Edition FO Airbus Opérations Toulouse. Pourquoi ce guide? La conciliation entre vie professionnelle et vie familiale est devenue une aspiration de plus en plus importante pour toutes et tous. Elle contribue à l équilibre et au bien être de

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE

Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE Chapitre 2 LE CAS PRATIQUE Demande de conseil. Le cas pratique est un exercice juridique qui, à l instar d une personne se trouvant en situation de litige avec autrui, demande conseil. C est un exercice

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité dans le cadre de la «Mobilisation pour la petite enfance et la parentalité», menée par le Ministère délégué chargé de la

Plus en détail

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne sommaire DOCTRINE La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne 605 LÉGISLATION 1. Législation fédérale Loi du 6 mai 2009 portant des dispositions

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 1 QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 4 BIS RUE DE PARIS 94470 BOISSY ST LEGER 01 45 95 42 47 moniqueprudet@aol.com 2 MA GENESE : Je suis devenue assistante sociale non par

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

150 conseils pour payer moins d impôts

150 conseils pour payer moins d impôts m a r i e l a m b e r t Illustrations d Anna Daffos 150 conseils pour payer moins d impôts, 2010, 2011 ISBN : 978-2-212-54880-8 Chapitre 3 Enfants : les pépites fiscales «Pourquoi est-ce qu en matière

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon)

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) 12/06/2013 Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr This document

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

QUEL EXEMPLE DONNEZ-VOUS À VOS ENFANTS?

QUEL EXEMPLE DONNEZ-VOUS À VOS ENFANTS? manifester d intérêt à l égard de l argent. Vous devez donc faire en sorte que le sujet soit pertinent pour eux, en profitant des moments propices offerts par la vie quotidienne. Vous n avez pas à prévoir

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

Logements Entraide Générations

Logements Entraide Générations Logements Entraide Générations Présentation Logements Entraide Générations développe une idée simple : loger des jeunes entre 18 et 30 ans, à la recherche d un logement chez un sénior disposant d une chambre

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

45 ans = 26 j.o. 45-49 ans = 27 j.o. 50-54 ans = 28 j.o. 55-59 ans = 29 j.o. 60-61 ans = 30 j.o. 62 ans = 31 j.o. 63 ans = 32 j.o. 64-65 ans = 33 j.o.

45 ans = 26 j.o. 45-49 ans = 27 j.o. 50-54 ans = 28 j.o. 55-59 ans = 29 j.o. 60-61 ans = 30 j.o. 62 ans = 31 j.o. 63 ans = 32 j.o. 64-65 ans = 33 j.o. CONGÉ ANNUEL DE VACANCES AR 19.11.98 Art. 10-13 Par choix du membre du personnel En respectant les nécessités du service Une période continue d au moins deux semaines 45 ans = 26 j.o. 45-49 ans = 27 j.o.

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Une génération internet parmi les seniors?

Une génération internet parmi les seniors? Note d éducation permanente de la Fondation Travail-Université (FTU) N 2012 1, mars 2012 www.ftu.be/ep Une génération internet parmi les seniors? Les TIC, entre inégalités et opportunités Internet n est

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch 1996-2011 futures mamans Riviera-Veveyse AIMER ACCUEILLIR AIDER www.sosmaman.ch 2 / 7 Présentation SOS futures mamans est une association d entraide bénévole, sans but lucratif, apolitique et sans distinction

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

L aide à domicile : des métiers à découvrir. professionnalisme. compétences évolution. diversité. des métiers, des parcours

L aide à domicile : des métiers à découvrir. professionnalisme. compétences évolution. diversité. des métiers, des parcours L aide à domicile : des métiers à découvrir professionnalisme compétences évolution diversité des métiers, des parcours Formation, solidarité, territoires Avez-vous songé aux métiers de l aide à domicile?

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!»

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» «Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» Entreprendre une vie de couple est toujours un moment plein d excitation, de rêves et d espoir. Voici un nouveau départ, une nouvelle vie

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail