N 98parisdixsept. P23 Fête des enfants et joyeuse braderie au square Sainte-Odile. Décourager. opérationnel des. P41.agenda culturel P43.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 98parisdixsept. P23 Fête des enfants et joyeuse braderie au square Sainte-Odile. Décourager. opérationnel des. P41.agenda culturel P43."

Transcription

1 2 e Journée des Familles du 17 e P23 Fête des enfants et joyeuse braderie au square Sainte-Odile N 98parisdixsept JOURNAL D INFORMATION DE LA MAIRIE DU 17 E ARRONDISSEMENT MENSUEL NUMÉRO 98 - JUIllet/août 2012 GRATUIT JUIllet/août 2012 P3.éditorial P5.paroles d habitants/réponses D élus P6.un mois dans le 17 e P10.PROPRETé Décourager l'incivisme Améliorer la vigilance P14.Nouveau centre opérationnel des Pompiers de Paris P24.TV5 Monde P20.La lutherie comme art d'épicurien P41.agenda culturel P43.brèvesdixsept

2 DATES A retenir q Dimanche 24 juin, de 10 h à 18 h. Journée des Familles. Une journée ludique et conviviale de divertissement autour d une grande braderie pour réunir petits et grands (en page 5). Square Sainte-Odile 8, avenue Stéphane Mallarmé M Porte de Champerret. q Vendredi 29 et samedi 30 juin. Les Bouchons d Amour. Collecte de bouchons en plastique et en liège dans le hall d accueil de la mairie afin de financer l achat de matériels pour personnes handicapées. 16/20, rue des Batignolles. q Lundi 2 juillet à 19 h. Conseil d arrondissement du 17 e. Séance publique. 16/20, rue des Batignolles q Samedi 7 juillet. La Chasse au Trésor de Paris. Une manière originale de découvrir les rues et les quartiers du 17 e arrondissement entre amis et en famille. Départ entre 10 h et 13 h devant la mairie du 17 e (place Richard-Baret/16-20, rue des Batignolles). q Juillet / Août BHLM Bibliothèques Hors Les Murs La bibliothèque des Batignolles prendra ses quartiers d été dans le square des Batignolles, les mercredis de juillet, de 16 h à 18 ; la bibliothèque Edmond-Rostand s installera dans le Jardin Claire-Motte, les mercredis de juillet et août, de 10 h 30 à 12 h. Square des Batignolles, place Charles-Fillon - jardin Claire-Motte, rue Marguerite Long/rue Albert-Roussel. Vous ne recevez pas parisdixsept? Contactez le (gratuit) Vous souhaitez figurer dans la prochaine édition? Cithéa Communication ou parisdixsept MENSUEL D INFORMATION DE LA MAIRIE DU 17 E ARRONDISSEMENT DIRECTRICE DE LA PUBLICATION ALIX BOUGERET RÉDACTRICE EN CHEF : JOËLLE RACARY RÉDACTION : LUCIEN MAILLARD ÉDITION & RÉGIE PUBLICITAIRE 178, QUAI LOUIS-BLÉRIOT PARIS Tél. : PHOTOS DE COUVERTURE : P. MURARO IMPRESSION : IPS PARTENAIRE. CERTIFIÉE IMRIM VERT. TIRAGE : EXEMPLAIRES F. Séjourné MERCI! Une séquence politique majeure s achève avec le déroulement de l élection présidentielle et des élections législatives. Ces temps forts démocratiques marquent profondément la vie municipale. Elles se sont, une fois de plus, déroulées dans de bonnes conditions, permettant à chacun d entre nous d exercer ce droit précieux qu est le droit de vote. C est pour moi l occasion de rappeler que ces scrutins ne pourraient tout simplement pas avoir lieu sans l investissement et le professionnalisme de nombreuses personnes : je pense bien sûr aux services de la mairie du 17 e, au premier rang desquels la direction générale et le service des élections, mais aussi les nombreux agents, assesseurs et bénévoles, qui ont tenu, avec rigueur et dévouement, les 63 bureaux de vote de l arrondissement et ce, quatre dimanches presque consécutifs! La prochaine échéance électorale touchera directement la vie municipale puisque vous aurez, en 2014, à élire le maire de Paris, et de fait, votre maire d arrondissement. J y prendrai toute ma part. D ici là, beaucoup reste à faire pour améliorer durablement le cadre de vie des habitants du 17 e, pour engager notre territoire vers l avenir, et pour faire en sorte qu il fasse bon vivre dans notre arrondissement. Vous pouvez continuer à compter sur mon engagement et ma détermination, En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous, un très bel été. BRIGITTE KUSTER Maire du 17 e arrondissement Conseillère régionale d Ile-de-France Résultats du scrutin législatif sur le site de la mairie du 17 e, et affichage en mairie. édito DÉPÔT LÉGAL 2 e TRIMESTRE 2012 La rédaction décline toute responsabilité pour les documents qui lui ont été remis. N 98 parisdixsept 3

3 PAROLES d habitants/réponses D ÉLUS F. Séjourné QUESTION D HABITANT Incendies dans le 17 e J habite non loin de l immeuble qui a été lourdement détérioré à la suite d un incendie de deux roues le 2 mai dernier. Nous sommes très inquiets dans le quartier. Quand va s arrêter cette série d incendies? Monique C. rue Lemercier RÉPONSE D ÉLU Écoute et assistance aux victimes Ce n est pas la première fois malheureusement qu un tel accident se produit aux Batignolles, mettant en péril des habitations et la vie des riverains, cette fois-ci dans la rue Lemercier et rue Lacroix. C est intolérable et nous comprenons parfaitement les craintes que cette situation suscite. Au-delà de la question de la place du stationnement pour deux roues sur l espace public, c est la sécurité de tous qui se pose à nouveau. L'enquête est toujours en cours et le commissariat du 17 e arrondissement a été mobilisé à 100 %. Il est extrêmement déterminé sur ce dossier et a engagé une recherche active du ou de(s) responsable(s). Plusieurs interpellations ont eu lieu et un appel a témoins a été lancé dans le quartier. Pour informer et rassurer au mieux les riverains, le commissaire a d ailleurs reçu, à notre demande, plusieurs d entre eux pour leur faire un point précis de la situation. Au-delà du travail des forces de l ordre, je veux redire la totale disponibilité de notre équipe sur ce dossier, mais aussi du Centre d Action sociale pour le suivi des sinistrés. À notre niveau, nous avons apporté, du mieux que nous pouvons, écoute et assistance aux victimes de l'incendie et veillerons à limiter au maximum la mise en place de stationnement de deux roues trop près des immeubles d'habitation. Geoffroy BOULARD Adjoint au maire chargé de la Sécurité et de la Prévention INITIATIVE Apportez-nous vos bouchons en plastique et en liège Vendredi 29 juin, de 9 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h ; samedi 30 juin de 9 h 30 à 12 h, dans le hall d accueil de la mairie du 17 e. La mairie du 17 e participe à l opération «Les Bouchons d Amour» et lance un appel aux habitants et aux commerçants de l arrondissement pour récupérer le maximum de bouchons. L objectif est de financer l achat de matériels pour personnes handicapées (fauteuils électriques, scalaportes, aide à l aménagement de véhicules). Nous comptons sur votre générosité! q 16/20, rue des Batignolles UTILE! Forum des associations sports et loisirs Samedi 8 septembre, la mairie du 17 e organise le 10 e Forum des associations, sports et loisirs, en partenariat avec l Office du Mouvement Sportif du 17 e ; il réunira entre 14 h et 18 h, une centaine d associations de l arrondissement. Véritable plate-forme de rencontre et de dialogue, ce forum est l occasion de rassembler les associations du 17 e qui proposent des activités sportives, artistiques et culturelles aux enfants et aux adolescents tout au long d année. Cette manifestation doit permettre aux parents d organiser leur rentrée. Sur la place Richard-Baret, devant la mairie, le village sportif accueillera une trentaine d associations. L Office du Mouvement Sportif du 17 e proposera des animations sportives (arts martiaux, danse, pilate, escrime). Un rendez-vous convivial à ne pas manquer! q Mairie du 17 e - 16/20, rue des Batignolles - Tél Sortir La Chasse aux Trésors de Paris. Samedi 7 juillet, la «7 e Chasse aux Trésors de Paris» sera l occasion pour les Parisiens de découvrir ou de redécouvrir la ville sous un jour nouveau. En famille ou entre amis, les participants iront à la découverte de lieux insolites souvent méconnus : jardins cachés, ruelles étroites et autres passages secrets. q Départ entre 10 h et 13 h devant la mairie du 17 e (place Richard-Baret/16, rue des Batignolles). Préinscriptions et informations sur le site début juin : N 98 parisdixsept 5

4 un mois dans le 17 e Ce qui s est passé dans votre arrondissement. Les mois de mai et juin, dans l'arrondissement, ont été marqués par les élections législatives, les commémorations du 8 Mai 1945 et du 8 Juin 1940, la cérémonie pour l'abolition de l'esclavage, le vernissage de l'exposition «L'Art en Partage», la réception des gardiens d'immeubles, la Journée Ecoplanète, les fêtes de quartiers «La fête des Epinettes», «Un pied dans l'été», «La fête de l'été» et la réouverture du hall d'honneur de la mairie du 17 e rénové. Solidarité 400 gardiens d'immeubles à la mairie du 17 e Brigitte Kuster et Atanase Périfan, adjoint à la Solidarité et créateur de la Fête des Voisins, ont réuni à la mairie du 17 e, comme chaque année, près de 400 gardiens d'immeubles du 17 e. L occasion de les remercier pour le formidable travail qu ils font au service des habitants de l arrondissement et de les associer à l organisation de la Fête des Voisins. Cette année encore, cette manifestation désormais traditionnelle a connu un immense succès. Un succès que l on doit à nos concierges! F. Séjourné Mémoire Commémorations Les commémorations du 8 Mai 1945 et du 18 Juin 1940 participent du devoir de mémoire. Elles rassemblent, autour du monument aux morts du 17 e, les élus et les associations d anciens combattants qui perpétuent l esprit de résistance et de patriotisme. Des cérémonies toujours très émouvantes. F. Séjourné intergénération La fête des épinettes L association Citoyen-T Epinettes-Batignolles, que conduisent Romuald Simode, Maurice et Gisèle Pinot, travaille à consolider le lien entre les générations. Tous les ans, ils organisent "La Fête des Epinettes", un événement qui permet aux différentes générations de se retrouver. Un grand pique-nique au square des Epinettes était ainsi offert, dimanche 7 juin, aux résidents des maisons de retraite André - Le Roux, Les Epinettes et le Club Saint-Ange. Des " jeux d'enfances" étaient ensuite proposés aux familles et pour les plus grands, un bal accompagné d'un orchestre musette a clos la journée. L occasion de se retrouver le temps d une journée familiale et solidaire. 6 parisdixsept N 98

5 un mois dans le 17 e F. Séjourné Vernissage L art en partage L exposition "L'Art en partage" rassemble deux peintres Sophie Valette et Judith Marin - et deux sculpteurs Elisabeth Oulès et Pierre Yermia. Ces quatre artistes contemporains, réunis par le groupe Ofi, engagé dans le mécénat d'art, posent chacun à leur manière un regard différent sur notre époque. Cette exposition, qui présente plusieurs œuvres grand format, prend sa pleine mesure dans le hall fraîchement réaménagé de la mairie. Le vernissage s'est déroulé en présence de Brigitte Kuster, de Valérie Nahmias, adjointe à la Culture et à l Innovation, du directeur général de l OFI, Gérard Bourret, des artistes et d'un public venu nombreux. q Exposition ouverte jusqu'au 10 juillet. élections Proclamation des résultats Brigitte Kuster a annoncé, entourée des élus du 17 e, les résultats des élections législatives à la mairie. Annick Lepetit (PS) est élue députée de la 3e circonscription (quartiers Batignolles, Epinettes, dans le 17 e et Grandes Carrières dans le 18 e ). Bernard Debré (UMP) est élu député de la 4 e circonscription (quartiers Ternes, Monceau, dans le 17 e et Dauphine, Chaillot dans le 16 e ). q Retrouvez les résultats complets sur Quartier Un pied dans l été aux Epinettes Le collectif associatif «Un pied dans l été» organise chaque année un événement festif, place Navier, qui attire un public nombreux. Les différentes associations, engagées dans l animation du quartier des Epinettes, ont proposé tout au long de la journée des animations : jeu de piste, atelier de découverte scientifique, stand de maquillage Les artistes se sont, par ailleurs, succédé sur scène pour nous donner un avant-goût musical de l été. q Voir la vidéo sur F. Séjourné F. Séjourné N 98 parisdixsept 7

6 un mois dans le 17 e Travaux Hall de la mairie La mairie du 17 e a fait peau neuve. Après plusieurs mois de travaux, la mairie du 17 e peut désormais recevoir dans les meilleures conditions les personnes handicapées ou à mobilité réduite ; l accès à l accueil et aux informations municipales est par ailleurs facilité, tandis qu un espace entièrement dédié aux expositions est ouvert au public. Cette meilleure organisation du hall a été particulièrement bénéfique au moment des élections présidentielles et législatives où le public est venu nombreux à la mairie. F. Séjourné F. Séjourné commémoration Abolition de l esclavage Le monument de la Place du Général-Catroux, réalisé par le plasticien Driss Sans-Arcidet, qui rend hommage au Général Dumas, père du célèbre écrivain et premier général d origine afro-antillaise de l armée française, est l endroit tout indiqué pour célébrer l abolition de l esclavage. Les fers brisés qu il représente sont le souvenir nécessaire d un passé douloureux et un appel à la vigilance pour l avenir. La traite des êtres humains demeure, une pratique malheureusement encore répandue dans certains pays comme l a rappelé Brigitte Kuster, maire du 17 e, lors d'une cérémonie commémorative le 10 mai. F. Séjourné écologie Journée EcoPlanète Le square des Batignolles accueillait la deuxième édition de la journée Ecoplanète qui présente une approche ludique et instructive de la défense de l'environnement. Organisé par la mairie du 17 e, cet événement proposait tout au long de la journée des ateliers découverte : origami, échasses urbaines, éco-bricolage, des visites du parc Martin-Luther- King et des démonstrations d'engins du service de la propreté. Brigitte Kuster et Jean-François Rémond, adjoint au Développement durable, sont très attachés à cette manifestation qui joint l'utile à l'agréable. Association Fête de l été L Apaq (Association Pour l Animation des Quartiers Epinettes et Batignolles) a encore fait la preuve de son formidable dynamisme. Après la traditionnelle chasse aux œufs de Pâques, qui a rassemblé 300 personnes dans le square Jean-Leclaire, l Apaq a organisé la Fête de l été sur la promenade Pereire. Les nombreuses animations proposées magie, maquillage - ont rencontré un très grand succès parmi les familles du quartier. q F. Séjourné N 98 parisdixsept 9

7 propreté Le combat pour la propreté Décourager l incivisme et améliorer la vigilance Pour Brigitte Kuster, maire du 17 e, et Hervé Bénessiano, premier adjoint au maire chargé de la Propreté, la lutte pour la propreté de l arrondissement est une préoccupation majeure, malgré le manque de moyens criants mis à la disposition par la mairie de Paris et l incivisme grandissant. LLa saleté de certaines rues et la négligence ostentatoire sont un facteur réel de mal-vivre dans la ville. La propreté de l espace public est l une des conditions du bien-être des citoyens, de leur qualité de vie. Pour autant, la mairie de Paris est incapable de résoudre ce fléau, et les Parisiens, à juste titre, s en plaignent quotidiennement. C'est pourquoi, pour Brigitte Kuster, il est grand temps de mettre à plat toute l organisation des services de la Propreté, de renforcer significativement leurs moyens et d accorder aux maires d arrondissement plus de pouvoirs sur ce sujet. Le fléau de l incivisme Plus de habitants du 17 e arrondissement ont signé la pétition, initiée par Brigitte Kuster, émise par les maires des 1 er, 5 e, 6 e, 7 e, 8 e, 15 e, 16 e et 17 e arrondissements. Dans ce document, la maire du 17 e arrondissement a souligné combien cette saleté de la ville nuit au rang international de Paris : «Le maire de Paris ne nous donne pas les moyens d agir pour améliorer la situation. Il préfère nous cantonner à un rôle d observateurs sans aucune autorité hiérarchique sur les services compétents. Pis, il n hésite pas régulièrement à nous faire porter la responsabilité de ses propres échecs.» Cette attitude est d autant plus choquante que les impôts locaux - dont la taxe de balayage - ont augmenté de 25 % en deux ans. Tous les maires d arrondissements d opposition ont demandé à la mairie de Paris de remettre à plat la politique de propreté, sur la base d un audit indépendant, en concertation avec les élus d arrondissements, les conseils de quartier et les associations. Au-delà de la défaillance de la mairie centrale à agir de manière ciblée, de manière réactive, sur les secteurs insuffisamment traités par les services municipaux, le fléau de l incivisme est la cause principale de cet enlaidissement des quartiers. Les comportements indélicats et une désinvolture affichée - manifeste dans le cas des fumeurs ou de certains propriétaires de chiens - coûtent très cher à la collectivité. Première source de pollution ordinaire : cette 10 parisdixsept N 98 9 éteignoir à cigarettes nouvelle manie de jeter les mégots sur les trottoirs, dans les caniveaux, au pied des arbres, devant les terrasses des cafés et les entrées de bureaux. Le mégot est un déchet particulièrement toxique, difficile à ramasser. Lancer un mégot - généralement le plus loin possible - trahit un manque d égard pour le passant et une sorte de mépris pour tous ceux qui sont chargés de la propreté. Il faut douze ans pour recycler naturellement un mégot qui peut polluer jusqu à 500 litres d eau. P. MURARO

8 propreté P. MURARO 9 Le dépôt sauvage est passible d'une amende de 35 Le maire de Paris ne nous donne pas les moyens d agir pour améliorer la situation. Attention à la verbalisation Les corbeilles à papier, soit dans l arrondissement, seront toutes progressivement équipées d éteignoirs. Pour inviter les fumeurs à changer de comportement, Brigitte Kuster a fait diffuser dans les commerces, les bars et les restaurants, une affiche portant un message explicite : «Fumer nuit gravement à votre quartier». Jeter un mégot par terre ou l écraser sournoisement dans une jardinière peut aussi coûter 35 euros d amende. Crachats et épanchements d urine intempestifs sont tout autant détestables. De très mauvaises manières ont été prises depuis une quinzaine d années et doivent être corrigées. Rappelons aux indélicats que l accès aux toilettes publiques est gratuit. conséquences désastreuses sur l environnement. Une initiative comme le pigeonnier de la rue Cardinet permet notamment de diminuer les colonies de Columbidae urbains. Les bien-nommés encombrants Les causes de la saleté sont multiples. Elles s additionnent. Les déchets de chantier, les gravats et les encombrants déposés sur les trottoirs contribuent aussi à gâter la vie quotidienne. Il est pourtant simple de joindre par téléphone le pour se débarrasser des encombrants. C est un service gratuit et efficace. Dans le 17 e, 51 % des objets sont déposés dans la rue sans qu aucun service ne soit prévenu. Sur les dépôts collectés en 2010, un peu moins de la moitié avaient fait l objet d un rendez-vous dépôts étaient sauvages. Une amende de 35 euros s applique à ces abandons d encombrants. Pour les gravats, les particuliers ont trois adresses : 1 rue Fabert, dans le 7 e, en face du square Jessaint, Porte de la Chapelle, la déchetterie, 7, avenue de la Porte de la Chapelle. Les professionnels qui n évacuent pas leurs gravats sont passibles d une amende de euros. Commerces, restaurants et marchés La propreté des commerces, des abords des restaurants et des cafés est un élément de réussite d un quartier. Les terrasses et les étalages sont l image d une rue, d une avenue. Aussi, les commerçants ou les responsables des restaurants et des bars doivent tenir en état de propreté constant les trottoirs. Cela concerne, au premier chef, les détritus, les papiers et les déchets jetés indifféremment par le personnel ou les clients. Les prospectus sont également une sérieuse nuisance. La distribution des prospectus est soumise à l autorisation du Préfet de Police. Le commerçant a la responsabilité de ses pros- Les déjections canines Autre calamité qui ne décroît pas : les déjections canines. Depuis l arrêté du 2 avril 2002, le ramassage des déjections est obligatoire à Paris, même dans le caniveau. Surseoir à cette obligation est passible d une amende de 35 euros. Des panneaux de sensibilisation ont été installés dans tous les quartiers du 17 e. Des éducateurs canins interviennent même sur la voie publique. Après une certaine prise de conscience des propriétaires de chiens, on assiste aujourd hui à un net relâchement de l autodiscipline. C est une question de bon sens, d amour-propre et de respect, encore une fois, pour les personnels de la propreté. Il est également interdit de nourrir les pigeons dans la rue, sur un balcon ou sur un rebord de fenêtre. Les concentrations de pigeons ont des 9 Le ramassage des déjections canines est obligatoire à Paris P. MURARO N 98 parisdixsept 11

9 propreté aux contenants divers des fast-food, des tabac-pmu, des commerces alimentaires. Les responsables des boutiques sont tenus de ramasser ces déchets spécifiques dans un rayon de cent mètres autour de l établissement concerné. Selon l article 46 du règlement des marchés, les commerçants, en fin de tenue de marché, «doivent rassembler dans la place les détritus d origine végétale et balayer le sol de celle-ci». Les emballages vides doivent être regroupés et empilés afin d être collectés par le service de nettoiement et les déchets d origine animale des poissonniers, des bouchers et des volaillers ne peuvent être jetés sur la voie publique. Ils doivent faire l objet d un stockage dans des récipients étanches. F. séjourné Les commerçants doivent rassembler dans la place les détritus d origine végétale et balayer le sol de celle-ci 9 Atelier propreté lors de la Journée Ecoplanète pectus de publicité et du ramassage de ceux jetés sur la voie publique dans un rayon de trente mètres autour du point de distribution. A la suite d'une initiative de la mairie du 17 e et du conseil de quartier Ternes-Maillot, un texte de loi est en préparation pour réglementer la distribution d imprimés publicitaires sur les pare-brise. La même règle de ramassage s applique aux emballages, VERS UNE NOUVELLE ORGANISATION DES SERVICES DE LA PROPRETÉ? La nature et le nombre des infractions relevées en 2011, dans le 17 e arrondissement, révèlent, en creux, des comportements bien peu civiques. Mais au-delà du nécessaire durcissement des sanctions, c est tout le système qui est à revoir. Pour Brigitte Kuster, il importe aujourd hui de modifier l organisation même des services de nettoiement et d intensifier la verbalisation. «Faut-il privatiser ces services pour améliorer leur efficacité? C est une question P. MURARO P. MURARO 9 Déchets et gravats de chantier sur la voie publique 9 Poubelle équipée d'un éteignoir 12 parisdixsept N 98

10 propreté P. MURARO P. MURARO 9 Le pigeonnier permet de réduire les colonies de "Columbidae" urbains 9 De 2006 à 2010, baisse de 9% des déchets par habitant dans le 17 e qu on est en droit de se poser et sur laquelle l équipe municipale a l intention de se positionner dans les prochaines semaines si rien n était fait par le maire de Paris», insiste le maire du 17 e arrondissement. «Le combat est inégal et la seule répression ne pourra mettre fin aux causes de la saleté Faut-il privatiser ces services pour améliorer leur efficacité? des rues, souligne Brigitte Kuster. Là, c est le citoyen qui doit agir et manifester, concrètement, en actes quotidiens, son attachement au vivre ensemble. Jeter un papier ou un mégot dans la rue, laisser son chien souiller un trottoir, est l expression d un mépris pour l ensemble de la collectivité. Certes, c est un acte délictueux mais c est surtout un déni d éducation». Pour autant, le maire de Paris n est pas au rendez-vous et ne pourra indéfiniment rejeter la faute sur les maires d arrondissement! 9 Atelier propreté lors de la Journée Ecoplanète F. séjourné Contacts Utiles Tous renseignements sur la propreté, la collecte et le tri de déchets ; tous signalements de malpropreté ; prises de rendez-vous pour les encombrants et signalements divers. qservice de la propreté dans le 17 e Du lundi au vendredi de 6 h à 19 h. q3975 (prix d un appel local à partir d un poste fixe). qwww.dechets.paris.fr - qenlèvement de graffiti qdéchetterie Porte de la Chapelle /25, avenue de la Porte de la Chapelle Paris 18 e. Ouverte tous les jours, de 9 h 30 à 18 h 30. qmairie du 17 e ou sur N 98 parisdixsept 13

11 sécurité Le nouveau centre opérationnel de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris Un outil pour gérer les risques de la métropole parisienne Dotée d un nouveau centre opérationnel interdépartemental, la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris, installée, depuis les années trente, dans le 17 e arrondissement, pilote, en temps réel, l ensemble des groupements d incendie et de secours de quatre départements : la Seine, les Hautsde-Seine, la Seine Saint-Denis et le Val-de-Marne. Cet outil, destiné à traiter les appels d urgence au 18 et au 112, est le cœur même du commandement. Pascal Burner / BSPP 9 Centre opérationnel de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris L e général Abdon Casso, qui modernisa, à la tête de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris BSPP -, les procédures d intervention afin de renforcer l efficacité de ce corps d élite, avait énoncé la règle cardinale de ces militaires dévoués au service des autres : «Quand tu m appelles, j accours, mais assure-toi de m avoir alerté par les voies les plus rapides et les plus sûres». En trois mots, il avait défini l éthique du sapeur pompier de Paris :«Discrétion, altruisme, efficience». Depuis le mois de février, la BSPP abrite un nouveau dispositif, ultra performant, pour répondre aux risques dans les meilleurs délais sur les quatre départements - 75/92/93/94- ainsi que sur les trois aéroports - Roissy, Orly et Le Bourget - couverts par la brigade. Il s agit d un centre opérationnel qui reçoit les appels du 18 et du 112 pour les orienter, généralement en moins d une minute, vers les groupements d incendie et de secours. Créé sous la cour d honneur de la caserne du boulevard Gouvion Saint- Cyr, ce site de commandement rassemble les technologies numériques les plus innovantes et fonctionne grâce à un prologiciel baptisé Adagio, développé spécifiquement pour le flux des interventions par le commandant Stéphane Raclot. Cet officier a conçu un logiciel qui répond aux enjeux actuels et futurs de la protection des populations à l échelle de Paris et de sa couronne : «Nous recevons appels par jour et, grâce au nouveau centre opérationnel, nous enregistrons moins de 1 % d appels en souffrance. On a fait des études statistiques, prédictives, pour identifier et adapter la ressource humaine aux situations. Anticiper, c est le maître mot.» En collaboration avec la Sorbonne Le commandant Raclot, dans le cadre de l enveloppe budgétaire des ressources humaines de la brigade, a proposé, au commandement, il y a plusieurs années, d accélérer le traitement des appels. «Nous assurons 1300 départs par jour, précise-t-il. À la BSPP, on enregistre les signaux que nous envoie la cité. Nous sommes un observatoire du phénomène des mégapoles. Le bassin de risques nous a amené à identifier des problématiques propres aux grandes villes. C est un outil scientifique, à travers le prisme des interventions des pompiers, qui met en lumière des indicateurs sociétaux. La conception d Adagio a exigé cinq ans de travail.» À partir de l historique des interventions, des données statistiques et mathématiques accumulées depuis des dizaines d années, la BSPP a élaboré un logiciel inédit. «La mise en place du logiciel Adagio, souligne le commandant Raclot, s appuie sur une mutualisation des moyens. Nos nouveaux outils nous permettront d agir de façon optimale. On fait de l économétrie, de la métrologie. Nous avons travaillé en collaboration avec le laboratoire d économétrie de la Sorbonne. C est une nouvelle ère qui commence. Nous sommes résolument à la pointe de la recherche pour la gestion de risques. Le premier des talents, c est l observation. Aujourd hui, grâce à ce réseau informatique, les opérateurs peuvent guider leurs collègues, sur le terrain, 14 parisdixsept N 98

12 sécurité Pascal Burner / BSPP 9 Inauguration du Centre opérationnel de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris et leur faire gagner du temps pour intervenir promptement.» Un territoire de 650 km 2 Le centre opérationnel se divise en trois plateaux où ces professionnels aguerris de la gestion des risques déploient leurs compétences : le centre de traitement des appels, chargé de répondre aux interventions courantes, le centre opérationnel de niveau 2 où les opérations particulières peuvent être conduites de visu, en temps réel, par le truchement d écrans de télévision, et le centre de niveau 3 qui coordonne, avec la salle de commandement de la préfecture, les sinistres les plus graves et les crises majeures. L adjudant-chef Jean-Michel Château assure la garde, sur le plateau de traitement des appels au 12 et au 118, avec un autre collègue et un adjoint. Soit douze heures de veille pour une garde de vingt-quatre heures. Dans la salle, une vingtaine de militaires, d opérateurs qui répondent aux appels, derrière leurs écrans. Parmi eux, une jeune femme. Les personnels opérateurs ont vécu le quotidien des compagnies d incendie. «Dans leur formation, ils sont mis en situation puis bénéficient d une formation permanente. C est un travail stressant : douze heures découpées sur une garde de vingt-quatre heures. Ils assument 10 à 12 heures d appels en tranches horaires. Nous couvrons un territoire de 650 km². Aux heures de pointe, il y a beaucoup d appels. La nuit, moins d appels. Lorsqu il y a des phénomènes météorologiques, les gens appellent davantage.» Apaiser, conseiller Le rôle de l opérateur ne se borne pas à recevoir l appel. Il est là pour conseiller, apaiser, rassurer tandis qu il renseigne la compagnie de secours et d incendie sur la nature de l intervention. L outil informatique permet la simultanéité des tâches. L opérateur fait preuve d infiniment de doigté pour gérer l affolement, évacuer la panique de son correspondant. «Il faut prendre la main sur les gens, indique l adjudant Duchâteau. L opérateur est là pour donner des conseils et conseiller des gestes de secouriste. Chaque appel doit être assumé par un opérateur expérimenté, jusqu à l arrivée du chef d agrès qui commande les secours. Ainsi, grâce à son expérience professionnelle, un opérateur a compris qu il était en communication avec une personne électrisée. Nous avons, par exemple, été prévenus d un incendie grave par un seul appel. À l opposé, dans un quartier fréquenté par de nombreux passants, pour un incendie de voiture, il est courant de recevoir cent appels. 75 % des interventions sur la voie publique sont déclenchées pour des accidents de la circulation ou des malaises. Nous demandons alors à la personne qui nous appelle d accomplir des gestes pour vérifier l état de la victime. Si elle ne respire plus, si elle ne bouge plus, nous envoyons une ambulance avec un médecin ou une unité du Samu.» Le fléau des appels abusifs Il suffit de rester quelques minutes aux côtés d un opérateur pour constater l afflux d appels polluants qui ne devraient pas aboutir chez les pompiers : une panne de voiture sur l autoroute ou une porte bloquée. Parmi ces appels abusifs, des extravagances : «On nous avait alerté qu une cane traversait la chaussée avec ses canetons. Un autre nous demandait de venir brasser l eau d un étang.». En 2011, appels ont été traités pour interventions. La question du tri des appels est essentielle. En raison notamment des appels au 112 polluants : des portables dont les touches s enfoncent toutes seules ou des demandes de renseignements intempestives pour un serrurier «Nous sommes trop dérangés, comme les services d urgence des hôpitaux, par ce qui relève de la bobologie. Nous avons toujours des médecins présents sur le plateau pour décider s il faut mobiliser une ambulance de réanimation. Dans certains cas, les appels sont basculés vers le Samu, la police, la RATP ou la SNCF. Nous pouvons même transmettre les demandes de secours de l étranger et de la province.» Il y a enfin des situations de grande détresse qui relèvent de la police ou Samu Social : «L hiver, les gens appellent pour les SDF. Or, à Paris, il y a des procédures pour les sans-abri. Nous travaillons avec le Samu Social qui intervient. Sinon, on envoie des secours. Cette année, des personnels du Samu Social ont travaillé en direct avec nous. Nous avons aussi des appels d enfants battus, de femmes battues. Nous prévenons la police et nous restons en lien avec ces victimes tant que les policiers ne sont pas arrivés.» Comme le rappelle le commandant Raclot, les femmes et les hommes de la salle de traitement des appels sont le premier maillon de la chaîne : «C est le premier contact avec le requérant qui peut être la victime. Ils ont une formation sur l empathie. Cela suppose une certaine fermeté. On les prépare à recevoir des charges émotionnelles fortes. Ce qui nous manquait, c était l aide à la décision. Grâce à cet outil efficient, la gestion des risques relève d une approche dynamique.» N 98 parisdixsept 15

13 culture Exposition «L Art en Partage», jusqu'au 10 juillet, à la Mairie du 17 e Quatre artistes scrutent notre humanité L exposition «L Art en Partage» réunit quatre artistes exceptionnels pétris de foi humaniste. D.R. 9 Sophie Valette "Tête" neutre. Le mécénat est une forme d engagement : «Il s agit de témoigner de son temps, de faire partager un plaisir et de s associer à la créativité». Dans son métier, Ofi développe une expertise spécifique autour de deux formats de gestion : une offre «Gestion collective» et une offre «Gestion sous mandat» portant les activités de mandats institutionnels et privés. Adossé à deux grands groupes institutionnels, la Macif et la Matmut, le Groupe Ofi emploie près de 260 personnes et gère 50,5 Mds d actifs à fin mars Bâti autour de principes mutualistes, il défend une économie de projets, d initiatives et, depuis vingt ans, s appuie sur l art pour rester attentif aux évolutions de la société. À l issue de chaque événement artistique organisé par l Ofi, certaines œuvres rejoignent les bureaux de la rue Vernier. «L art, assure Gérard Bourret, est une source d imagination et d innovation pour l ensemble de nos collaborateurs.» F. Séjourné 9 Nouvelle salle d'exposition dans le hall d'honneur de la mairie L ' art est le fruit de son époque, l expression des talents et des énergies qui l irriguent. Le mécénat permet, précisément, de faire converger l intuition des artistes, augures des temps nouveaux, et les valeurs humanistes des forces économiques. L exposition L Art en partage, organisée pour la première fois dans le nouveau dispositif aménagé dans le hall de la mairie du 17 e arrondissement, est l aboutissement de cette rencontre entre quatre artistes exceptionnels et un mécène, le groupe Ofi, établi dans l arrondissement. Pour Gérard Bourret, directeur général du groupe, ce compagnonnage n est pas Sculpteurs et peintres L exposition Art en partage réunit deux peintres Sophie Valette et Judith Marin - et deux sculpteurs Elisabeth Oulès et Pierre Yermia. Ces artistes ont en commun une rigueur lucide, une gravité qui ne concède rien aux goûts éphémères. D.R. 9 Pierre Yermia "Trois Chevaux" 16 parisdixsept N 98

14 culture Leur esthétique fait songer à l injonction du romancier italien Italo Calvino : «Reprendre à l enfer ce qui n appartient pas à l enfer, pour lui consacrer de l amour et du temps». Sophie Valette joue avec l abstraction comme Nicolas de Staël la défiait : en travaillant des couleurs épurées sur des perspectives immémoriales, en esquissant des abîmes au fond de l horizon. Elle révèle l émotion d un souvenir effacé, de la mémoire menacée. Judith Marin déchiffre aussi des fragments d images englouties. Elle nous entraîne dans les friches de l amnésie médiatique et scrute les empreintes que l actualité, dans un passé perdu, a laissées sur la rétine. Les sculptures d Elisabeth Oulès sont comme des ponts suspendus ou des autels de sanctuaires spirituels : elles inspirent le vertige de la condition humaine et suggèrent qu on ne saurait s y dérober. Dans ce parcours marqué par la recherche d une humanité authentique, loyale envers la Création, les œuvres du sculpteur Pierre Yermia célèbrent l extraordinaire beauté de l équilibre des corps : figures d animaux naturellement en majesté, silhouettes effilées d hommes et de femmes animés d une puissance sereine. Il semble exprimer cet idéal qu Ibsen avait assigné aux artistes : «Descendre à pied sec le fleuve du temps, en restant totalement soi-même.» L art D.R. 9 Elisabeth Oulès "Guetteur d'ombre III" est aux singuliers, même s il y en a plusieurs. Jean L Anselme D.R. 9 Judith Marin "Berlinsharf" N 98 parisdixsept 17

15 histoire Nouveau cycle de conférences à la Mairie du 17 e Utopistes et réformateurs, les passeurs de bonne volonté Le nouveau cycle de conférences de Lucien Maillard, intitulé Utopistes et Réformateurs, commence mercredi 27 juin, à 20 heures, à la mairie du 17 e arrondissement, par un hommage aux inventeurs oubliés de la France moderne : les saint-simoniens. De septembre à décembre, chaque mois, le conférencier évoquera des hommes de conviction qui ont incarné, avec panache, l esprit de conciliation et de convergence : Tocqueville/Michelet, Henri Wallon, Elisée Reclus, Charles Dickens. 9 Le comte de Saint-Simon Roger-Viollet Le colonel de Gaulle, en 1925, avec une prescience assez stupéfiante, avait mis en garde les Français contre l amnésie. «Une porte a livré passage à tous les malheurs qui frappèrent la France à travers son Histoire; c est la porte par où avaient fui les enseignements du passé», affirmait-il. Pour Lucien Maillard, l historiographie ne doit pas se borner à la litanie des repères validés jadis par le Lagarde et Michard. «Il faut aussi, explique-t-il, rechercher la dynamique de l Histoire dans les courants de pensée et chez les hommes qui ont modifié notre regard sur la société. J ai voulu saluer les grands passeurs des idées nouvelles, ceux qui ont cherché à comprendre et à concilier, à réconcilier souvent, plutôt qu à opposer.» Ainsi, il mettra en exergue le dialogue républicain qui s est établi entre Tocqueville et Michelet, l élan de la République à travers ce personnage clé que fut Henri Wallon, l infinie générosité du probe Elisée Reclus - anarchiste, géographe et résident des Batignolles - et la passion de Charles Dickens - voix des déshérités, sujet de Victoria et républicain de cœur - pour Paris. Cet ensemble de conférences est placé sous le signe d une utopie aboutie : l invention de la France industrielle par les saint-simoniens. La plus méconnue des utopies françaises, à laquelle l écrivain péruvien Mario Vargas Llosa a consacré un roman, a enfanté la France moderne : celle des entrepreneurs et des industriels. Traités tantôt en illuminés, tantôt en agitateurs, les disciples du comte de Saint-Simon ont fait de la France une puissance économique qui égala l Angleterre et l Allemagne. Apôtres de la paix, de l Union européenne et de l égalité hommes/femmes, ces prophètes du développement durable ont tissé le réseau du chemin de fer, inventé la banque moderne d investissement, redessiné Paris, percé le canal de Suez, mis en scène les Expositions Universelles, milité pour le libre-échange et imaginé les Nations Unies. Cette utopie de la raison n est pas obsolète Cycle Utopistes et Réformateurs qmercredi 27 juin, à 20 h - L invention de la France moderne par les saint-simoniens ; qmercredi 26 septembre, à 20 h - Tocqueville-Michelet, le dialogue républicain ; qlundi 22 octobre, à 20 h - Henri Wallon, l'élan de la République ; qjeudi 15 novembre, à 20 h - Elisée Reclus, l'éveil anarchiste aux Batignolles ; qjeudi 13 décembre, à 20 h - Charles Dickens, Parisien de cœur et républicain de raison. qmairie du 17 e 16/20, rue des Batignolles - Entrée libre. N 98 parisdixsept 19

16 musique & métiers d'art P. MURARO Antoine Laulhère et Giovanna Chitto, luthiers La lutherie comme art d épicurien Rue des Moines, versant Epinettes, Antoine Laulhère et Giovanna Chitto, deux luthiers formés à Crémone, ont recréé les instruments perdus de l Orchestre des 24 Violons du Roy qui fut l apanage de la cour de France, de 1577 à Antoine Laulhère dans son atelier Une belle façade d un rouge intense, carmin, 83, rue des Moines. Au mur, des violons. Un parfum d épicéa flotte dans l atelier lumineux. Penché sur son établi, un gaillard à la crinière de voltigeur garibaldien et au verbe généreux, découpe les contours de la table d un instrument. Poète épicurien, le luthier Antoine Laulhère, ancien élève du conservatoire de Gennevilliers, a étudié l art de la lutherie à Crémone. «Quand on aime bien le violon, on les construit», dit-il. C est aussi à Crémone qu il a connu sa femme, Giovanna Chitto. Ils façonnent des altos, des violons et des violoncelles. Ayant déjà un atelier à Gennevilliers, Antoine Laulhère cherchait un lieu à Paris. En se promenant en vélo, aux Epinettes, il découvrit la boutique où il reçoit désormais ses clients : «J ai tout remis en état. J étais à dix minutes, en métro, de Gennevilliers et plus accessible pour les musiciens». Sa clientèle est composée, à 80 %, de professionnels : «Le musicien professionnel a besoin d avoir un luthier de référence comme un athlète consulte son médecin de sport. Je pense d abord au musicien et ensuite à l instrument. Le son, c est comme la voix de quelqu un. Entre l instrument et le musicien, il y a un bonhomme, le luthier qui doit donner à l interprète l impression qu il a trouvé l instrument lui-même.» La musique seule a une place dans le monde actuel, précisément parce qu elle ne prétend pas dire des choses déterminées. Mikhaïl Bakounine Les rapports entre les musiciens et le luthier sont fondés sur la confiance : «Je ne connais personne de plus complexe que les musiciens. Ce sont des princes qu il faut apprivoiser. Le musicien doit se sentir à l aise à l aise avec le luthier. Quelle que soit la musique interprétée, tout joue : l ergonomie et le physique du bonhomme. C est comme un habit, ça lui va bien ou pas.» Récréer les instruments de Lully Antoine Laulhère lie l avenir du luthier à celui du compositeur : «On a le même genre de vie et on utilise les mêmes ficelles. Nous avons besoin du compositeur pour exister. S il n y avait pas de musique contemporaine, il n y aurait plus de violon à terme. Les concerts ne sont-ils pas l émanation des compositeurs et des luthiers?» En 2001, une expérience de concert de musique ancienne organisée par la RAI Tre, la troisième chaîne de la télévision publique italienne, l avait fortement impressionné : «Des luthiers avaient mis à disposition d un orchestre des instruments anciens. La variation du timbre de ces instruments était superbe. Le public avait été captivé. Je trouve qu il y a un manque d inventivité dans la musique classique. Il faut installer de l inventivité. J aime tous les violons. Les musiciens ont tous les droits. Mon plaisir, c est de penser d abord au son. Dès que je peux inventer quelque chose, trouver une originalité, j aime ça.» Tout naturellement, Antoine Laulhère et Giovanna Chitto s associèrent au projet de Patrick Cohën-Akénine de ressusciter L Orchestre des 24 violons du Roy, en partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles et Les Folies françoises un orchestre spécialisé dans le répertoire baroque français. Le défi des deux luthiers e Deux essences d'arbres pour un violon : l'érable et l'épicéa P. MURARO 20 parisdixsept N 98

17 musique & métiers d'art 9 Depuis 25 ans, Antoine Laulhère étudie les vernis semblait insensé : recréer douze instruments français disparus comme la taille de violon, la quinte de violon et le haute-contre de violon. «C était un travail délicat car depuis 200 ans personne n avait entendu le son d une taille de violon, confie Antoine Laulhère. Patrick Cohën-Akénine aimait bien mes altos baroques. Il m a parlé de son idée et j ai été le seul à mordre à l hameçon. Ces instruments, qui jouaient le même rôle que les violons actuels, avaient des dimensions différentes. Ce que j aime, surtout, c est retrouver les racines de la lutherie française. Au XIXe siècle, s est installé le dogme du violon italien. Il a suffi d une génération pour perdre les savoir-faire. L industrialisation, dans le domaine des vernis, a effacé les manières de vernis du XVIII e siècle.» P. MURARO Les résonances anciennes retrouvées Antoine Laulhère plaide pour une sorte d écologie de la musique ancienne, une redécouverte d authentiques savoirs oubliés. «Comme pour les fruits dont la variété s est appauvrie, on a réduit la diversité des techniques, regrette-t-il. On a trouvé des principes plus efficaces qui ont éliminé d autres approches jugées aléatoires. On a éliminé, par exemple, les vernis qui sèchent moins vite. Ça fait vingt ans que je travaille sur des manières de vernis. Le vernis, c est ce qui fait le son d un violon, sa micro résonance. J ai pensé qu on pouvait restituer la minéralisation de la coque du violon en nous inspirant de la peinture a fresco. Au XVIII e siècle, il y avait peu de principes actifs connus mais ils généraient des solutions techniques variées. Aujourd hui, le phénomène inverse favorise l uniformité. Grâce à la mémoire d un vieil ouvrier rencontré à Venise en 1992, j ai mis au point un vernis en suivant l exemple de la construction navale vénitienne. Et j obtiens, je crois, une résonance ancienne. Il faut un an pour sécher ces violons. C est calcique!» L évolution de la vinification vers la standardisation s apparente quelquefois à celle de la lutherie. Antoine Laulhère refuse de s y soumettre : «On a oublié que le vin est une fermentation. On a copié le résultat, dans les chais, sans comprendre le processus. Pour la maturité sonore d un violon, j ai voulu comprendre le processus de séchage et d élaboration des vernis.» Mais l idéaliste n est jamais loin de l artisan d art. Un idéal fraternel que Proudhon et Reclus n auraient pas démenti. «Ces instruments construits en France n avaient pas de sens s ils étaient joués seuls, explique Antoine Laulhère. Ils n avaient de sens que dans l orchestre. L harmonie était tellement codifiée que l effet sonore était fondamental, inventif.» Au pied de l établi d Antoine Laulhère, les copeaux d épicéa jonchent le parquet ciré : «Les tables d harmonie sont en épicéa parce que c est le bois le plus sonore. En août, je travaille en Italie, dans le village de Stradivarius. J écoute le son du violon dans la forêt d épicéas, à Trento Val di Fiemme, près de Bolzano. Le bois de Trento descendait jadis à Crémone et à Venise. Sa texture ligneuse résonne, de tronc en tronc, et fait monter le son vers le faîte des arbres. Un concert dans cette forêt est une expérience musicale unique.» qantoine Laulhère et Giovanna Chitto, Luthiers 83, rue des Moines Paris 17 e. Conservatoire Claude-Debussy, vendredi 22 juin Concert autour du chef d œuvre de Purcell : The Fairy Queen Purcell, l âme de la musique anglaise, avait composé, en 1692, The Fairy Queen, inspiré du Songe d une nuit d été, la comédie douce-amère de Shakespeare. 320 ans plus tard, les classes du conservatoire Claude Debussy célèbrent ce chef-d œuvre, le 22 juin, à 20 heures, à la mairie du 17 e. Le génie d Henry Purcell plane toujours sur les compositeurs anglais. De Britten aux Who, il hante le paysage musical britannique moderne. Popularisée, dans les années cinquante, par les enregistrements d Alfred Deller, notamment Music for a while, l œuvre de Purcell exprime ce que le poète Gerard Manley Hopkins appelait «la marque même et le genre de l'homme comme créé individuellement et universellement». Adapté du Songe d une nuit d été de Shakespeare, The Fairy Queen fut redécouvert en Des extraits de cet opéra de la maturité du compositeur - mort à 36 ans, en seront interprétés, vendredi 22 juin, par les élèves du conservatoire Claude-Debussy, les professeurs des classes de chant et les classes de flûte à bec, accompagnés par un quatuor baroque et un clavecin. «Le projet s inscrit dans la dynamique du pôle de diffusion de la musique ancienne, précise le professeur de clavecin Hilton Wjuniski, coordonnateur de cette soirée avec Claire Jernigou. Nous avions travaillé sur Didon et Enée. C est une réflexion pédagogique qui nous a fait choisir cet opéra. Il y a suffisamment de rôles variés pour faire travailler deux classes de chant. La classe d art dramatique participe également à cette soirée entrecoupée de scènes du Songe d une nuit d été de Shakespeare.» Henry Purcell repose dans l abbaye de Westminster, près de l orgue dont il fut le titulaire. Cette épitaphe l accompagne : «Parti pour ce lieu béni qui est le seul où son talent puisse être surpassé». qmairie du 17 e, 16/20, rue des Batignolles - Entrée libre. N 98 parisdixsept 21

18 famille Les sociologues qui scrutent les métamorphoses de la famille constatent que les normes, dans la vie familiale, se redéfinissent et se multiplient. Toutefois, loin de se dissoudre, l idée de la famille demeure la valeur plébiscitée par les Français. Selon un sondage IPSOS, réalisé pour la Fondation de la Famille, en octobre 2011, la famille est perçue par 90 % des Français comme une valeur centrale de la société. 82 % d entre eux considèrent que les enfants ayant grandi dans une famille stable ont davantage de chance de réussir leur intégration sociale. Depuis plus de dix ans, ce phénomène d adhésion aux valeurs de la famille va croissant : la famille est désormais le pivot de la vie des Français. 68 % des parents estiment même qu une bonne entente avec leurs enfants est la première condition pour être heureux. Ils placent cette condition avant la vie amoureuse, qui ne constitue le premier facteur de bonheur que pour un quart d entre eux et la vie professionnelle qui ne recueille que 8 % des suffrages. «Une famille stable est une valeur centrale de la société et les Français en sont conscients, observe Brigitte Kuster, maire du 17 e. C est la raison pour laquelle nous nous efforçons, dans toutes nos initiatives et nos choix d équipements, d aménagements, de privilégier le bien-être des enfants et l harmonie des familles. C est l installation de nouvelles aires de jeux, par exemple, ou notre combat inlassable, auprès de la mairie de Paris pour obtenir de nouvelles places de crèche. Avec le 2 e Journée des Familles du 17 e, dimanche 24 juin Fête des enfants et joyeuse braderie au square Sainte-Odile, de 10 h à 18 h La deuxième Journée des Familles devient un événement incontournable. C est l occasion de trouver, dans la braderie, le jouet ou la poussette que l on cherchait. Pour les enfants, c est le grand jeu qui annonce les vacances. F. séjourné 9 La pêche miraculeuse. parc Martin-Luther-King, le square des Batignolles, le square des Epinettes, le jardin du Colonel-Manhès, le mail Bréchet, le square Sainte-Odile et la promenade Pereire, les familles peuvent enfin trouver, à proximité de leur domicile, un espace de tranquillité. Le rôle de la famille est au cœur de nos décisions» Des enfants épanouis Cette grande Journée des Familles, initiée par Brigitte Kuster, maire du 17 e et Atanase Périfan, adjoint à la solidarité, est ouverte à tous, et se déroulera au square Sainte-Odile où les enfants pourront profiter de nombreuses attractions gratuites : circuit minimotos électriques, taureau mécanique, spectacle de marionnettes, portraitiste, atelier de maquillage, jeux en bois, sculpture de ballons, fabrication de chapeaux, tir à l élastique, jeux Western, atelier équilibre. Et pour les plus gourmands : pop-corn, barbe-à-papa et fruits gourmands. La Grande braderie sera au cœur de l événement et permettra aux familles d acquérir à des prix modiques vêtements d enfants, jouets et accessoires de puériculture. La Journée des Familles est devenue la plus grande kermesse de l arrondissement et rassemble les familles de tous les quartiers du 17 e. Elle transforme le square Sainte- Odile, le temps de la fête, en «île aux enfants». Venez nombreux! qjournée des Familles du 17 e Square Sainte-Odile - 8, avenue Stéphane-Mallarmé - M Porte de Champerret. Entrée libre. Réussir sa vie, c est avant tout réussir sa vie familiale, et en premier lieu ses relations avec ses enfants. e Le jeu de l'équilibre. F. séjourné N 98 parisdixsept 23

19 communication TV5 Monde, avenue de Wagram La vigie audiovisuelle de la planète francophone Première chaîne généraliste mondiale en français, TV5Monde, établie avenue de Wagram, entre la rue de Prony et l avenue de Villiers, rayonne sur 215 millions de foyers raccordés dans 200 pays et territoires. Elle est aussi la seule chaîne au monde à bâtir son audience exclusivement sur des œuvres d expression originale française. Rencontre avec sa directrice générale : Marie-Christine Saragosse, ambassadrice des cultures francophones. l ouverture, des convergences de cultures. 24 heures sur 24, l accessibilité du lien facilite les choses. Le fait de pouvoir venir chez nous n importe quand est un atout.» D.R. 9 TV5 Monde - 131, avenue de Wagram Avoir le monde sur le seuil de son bureau rend prodigieusement actif et inventif. C est le privilège de Marie- Christine Saragosse, directrice générale de TV5Monde, la chaîne de la francophonie présidée par Alain de Pouzilhac. «La chaîne, résume-t-elle en une formule heureuse, essaie de rassembler les téléspectateurs de bonne volonté en montrant ici ce qui vient d ailleurs et ailleurs ce qui vient d ici.» TV5Monde entre dans 215 millions de foyers répartis dans 200 pays et territoires à travers le monde grâce à huit signaux régionalisés à partir de Paris, de l extraordinaire régie numérique du 131 avenue de Wagram, et un neuvième signal diffusé à partir de Montréal par TV5Québec Canada. 24 parisdixsept N 98 Créée en 1984, elle compte un actionnaire principal - l Audiovisuel Extérieur de la France (qui regroupe France 24 et RFI) -, dix chaînes partenaires francophones (les chaînes de France Télévisions, Arte, RTBF, be - une chaîne d information continue belge-, TSR, Radio-Canada et Télé- Québec) et le Conseil International des Radios-Télévisions. Chacun peut la recevoir sur l Internet ou le câble mais elle n est pas accessible sur la TNT. Une anomalie qui surprend en raison de sa vocation universelle C est le regret de Marie-Christine Saragosse : «Pour les étrangers, nous sommes la chaîne du cordon ombilical avec la famille, la chaîne du lien entre la famille qui est là-bas et celle qui est ici. C est une histoire d amitié, une chaîne de Diffusion aux Nations Unies Les chaînes fournissent 45 % des grilles de TV5Monde. Les journaux, évidemment, les magazines et les films, les fictions, les documentaires. Une enveloppe d achat permet à la chaîne, qui assure 20 % de productions propres, d acquérir des programmes français : films français, documentaires français, Roland Garros ou la Coupe du Monde de Rugby. La chaîne assure aussi 20 % de productions propres. Au-dessus des écrans, dans la régie, véritable rubik s cube d images, défilent les heures de chaque continent, soit vingt-quatre flux horaires à gérer et douze journaux d informations par vingt-quatre heures. Jules Verne n avait pas imaginé le vertige et la complexité d un tel réseau planétaire, en temps réel. Ban Ki Moon, le secrétaire général des Nations Unis, a décrit TV5Monde comme un outil de paix et d harmonie. «Il est très attaché au bilinguisme, confie Marie-Christine Saragosse, et, grâce à lui, nous sommes diffusés à l intérieur de l ONU. Il nous a félicités pour «le message de paix et d harmonie» dont nous sommes les vecteurs. Au siège des Nations Unies, où toute l Afrique est présente, le français est bien plus présent qu à l Union européenne. Nos programmes sont même sous-titrés en coréen. Nous participons également à l opération appelée Les ambassadeurs de l ONU, un concours pour lequel les pays anglophones ont choisi

20 communication Séverine vasselin/tv5monde 9 La régie de TV5 Monde George Clooney comme parrain et nous Youssou N Dour, chanteur sénégalais et actuel ministre des Finances de son pays.» Relais d influence Tous les programmes, diffusés en Asie même la Chine -, dans le Pacifique, sont sous-titrés en anglais, en arabe, en allemand, néerlandais, roumain, russe, espagnol, polonais, portugais. Au Maghreb, la chaîne réunit 12 millions de spectateurs chaque semaine ; en Afrique francophone, 21 millions. C est aussi la plus grande salle de cinéma du monde avec 2500 films francophones, d auteurs ou populaires, projetés par an. Distribuée dans plus de hôtels dans le monde et à bord des avions de cinq compagnies aériennes, dont Air France, la chaîne offre aussi de nombreux services utiles aux voyageurs accessibles sur son site Internet ou son site mobile. Elle propose, par exemple, une météo internationale traduite en sept langues, accompagnée d une météo des plages et de cartes satellites. Pour les chaînes françaises, c est un formidable relais d influence, un déploiement de l authentique culture populaire. Ainsi, Bruce Springsteen, à la fin d un concert, avait félicité Nagui pour son émission Taratata qu il avait découverte en Australie! TV5Monde, c est aussi l excellence des cultures francophones, des films d auteur, du théâtre et un appétit toujours renouvelé de la langue française. Les chroniques du linguiste Bernard Cerquiligni, qui explore l histoire des mots, sont attendues de Séoul à Sao Paulo, de New York à Conakry. Philippe Geluck l inventeur du «Chat» qui présente, avec Jacques Mercier, une émission sur les origines des mots parle de la chaîne avec lyrisme : «Elle me donne des nouvelles de chez moi où que je me trouve dans le monde. Et, surtout, elle défend, promeut et chérit cette langue française qui, comme un fil invisible, me relie à des millions de cousins dans le monde.» En audience cumulée hebdomadaire, TV5Monde rassemble plus 50 millions de téléspectateurs. Aux Etats-Unis, la chaîne a fait le choix de la distribution payante par abonnement. En dix ans, elle a séduit plus de foyers abonnés dans les grandes métropoles américaines et figure en tête des chaînes non anglophones et non hispanophones. À Washington, au mois de mars, Marie-Christine Saragosse a lancé TiVi5Monde, une nouvelle chaîne en français destinée aux enfants et aux adolescents et distribué par le leader américain du câble. Un site dédié aux femmes Pour les questions qui concernent les femmes, TV5Monde a créé un site dédié aux femmes : Terriennes. Pour Marie-Christine Saragosse, la francophonie n est pas une lutte avec les autres langues : «Les aventures humaines que nous partageons sur cette chaîne sont extraordinaires. En janvier, nous avons délocalisé notre édition de Kiosque à Alger et, avec le journal algérien Liberté, nous avons organisé la passation de pouvoirs entre le formidable dessinateur algérien Dilem et Plantu, dans le cadre de l association fondée par le dessinateur aurélia blanc/tv5monde du Monde : Les dessinateurs pour la paix.» TV5Monde, paradoxalement, ne perçoit, en dépit de son rayonnement planétaire, que 1,8 % du budget audiovisuel français. Le miracle, ici, est quotidien. «L outil est aussi une fin en soi, estime Marie-Christine Saragosse. C est une philosophie et un voyage artistique en francophonie par le chant, la chanson, l opéra et la musique. Nous défendons un certain art de vivre à la française.» Pour décrire l empreinte de cette chaîne d amitié, elle cite Miguel Torga qui expliquait que l universel, c est le local sans les murs. «La francophonie, dans sa diversité, cristallise des valeurs de civilisation, poursuitelle. Ce qui irrigue notre action, c est l idée d une France universelle. Si on enracine bien un programme en ayant conscience de se projeter, il devient universel. Il faut faire tomber les murs de la standardisation et mettre en valeur les hommes et des femmes ponts, les passeurs de savoirs qui s enracinent dans une culture. J ai coutume de dire, comme Aragon, que la France est une paume ouverte sur le monde.» 9 Marie-Christine Saragosse En savoir plus : qwww.tv5monde.com ; ; ; Je vous salue ma France où les vents se calmèrent Ma France de toujours que la géographie Ouvre comme une paume aux souffles de la mer Pour que l'oiseau du large y vienne et se confie. Louis Aragon, extrait de «Je vous salue ma France» N 98 parisdixsept 25

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012 Rendez-vous urbain Quartier Calmette Tilleuls 6 Juin 2012 le 6 Juin 2012 1. Parcours réalisé 1 2 Pour ce troisième rendez-vous urbain, seulement trois personnes étaient présentes sur les douze convoquées.

Plus en détail

Communiquer sur la propreté à Paris

Communiquer sur la propreté à Paris Communiquer sur la propreté à Paris Direction de la Propreté et de l Eau AVPU Versailles Mars 2015 COMMUNIQUER SUR LA PROPRETÉ À PARIS UNE COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE INCONTOURNABLE Une communication

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Lannoy Ville Ouverte GUIDE PRATIQUE «LA PROPRETÉ ENSEMBLE» 2007 MODE D EMPLOI

Lannoy Ville Ouverte GUIDE PRATIQUE «LA PROPRETÉ ENSEMBLE» 2007 MODE D EMPLOI Lannoy Ville Ouverte GUIDE PRATIQUE «LA PROPRETÉ ENSEMBLE» 2007 MODE D EMPLOI Avant que notre ville ne devienne une... et pour qu elle reste une u balayage u ramassage des dépôts sauvages u Vidage des

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Voici les dernières nouvelles du CME!

Voici les dernières nouvelles du CME! Édition n 13 Mars 2008 Ne me prenez pas si c est pour me jeter par terre Voici les dernières nouvelles du CME! Les jeunes conseillers travaillent et leurs projets avancent. Quelle chance! Pour la boum

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

PLAN DU SITE_. 2 STATIONNEMENT_. 3 HORAIRES_. 3 EQUIPEMENT TECHNIQUE_. 3 SECURITE INCENDIE_. 4 EQUIPE TECHNIQUE_. 4 PLANS D ACCES_. 5 ITINERAIRES_.

PLAN DU SITE_. 2 STATIONNEMENT_. 3 HORAIRES_. 3 EQUIPEMENT TECHNIQUE_. 3 SECURITE INCENDIE_. 4 EQUIPE TECHNIQUE_. 4 PLANS D ACCES_. 5 ITINERAIRES_. FICHE TECHNIQUE_ PLAN DU SITE_... 2 STATIONNEMENT_... 3 HORAIRES_... 3 EQUIPEMENT TECHNIQUE_... 3 SECURITE INCENDIE_... 4 EQUIPE TECHNIQUE_... 4 PLANS D ACCES_... 5 ITINERAIRES_... 6 1/6 PLAN DU SITE_

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif

L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif Direction des affaires scolaires 29/01/2013 L aménagement des rythmes éducatifs à Paris, une occasion de renouvellement du projet éducatif 1. Principes d une politique éducative parisienne rénovée Parce

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques

Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: RISQUES ET NUISANCES 2 NOVEMBRE 2010 Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Rencontre avec le président de Plaine Commune Le samedi 3 Décembre 2011 10h00 Mairie de Saint-Denis

Rencontre avec le président de Plaine Commune Le samedi 3 Décembre 2011 10h00 Mairie de Saint-Denis Rencontre avec le président de Plaine Commune Le samedi 3 Décembre 2011 10h00 Mairie de Saint-Denis 1 Comité de riverains Mr Anthony Cauche - Association «Sans Crier Gare» Mr Grégoire Badufle-Douchez -

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Decouvrir Reunir Partager

Decouvrir Reunir Partager Decouvrir Reunir Partager + Paris, terre d exploration Notre agence parisienne a fait de la capitale son terrain de jeu en réalisant des programmes de loisirs et des événements sur-mesure destinés aux

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE FESTI-MÔMES DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE FESTI-MÔMES DOSSIER DE PRESSE 1 DOSSIER DE PRESSE 2 Sommaire 1. Communiqué de presse... p. 3 2. Les Arts du Cirque mis à l honneur... p. 4 - Les objectifs de l action.. - L association «Vis ton cirque» - Le déroulement de l apprentissage.

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage!

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage! Coquin Dossier de presse Journée festive, dimanche 26 mai 2013 Guignol, ça déménage! Edito Si le «Déménagement» est une des pièces les plus célèbres du répertoire guignolesque c est aussi aujourd hui une

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv.

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv. Les «Rencontres de la sécurité», qu est-ce que c est? La relation entre nos concitoyens et les services qui concourent à leur sécurité constitue un enjeu important. Encore présente dans les esprits, la

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Rencontres Océaniennes 2015 «Mobiliser les savoirs pour la gouvernance face aux défis du changement climatique

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe Introduction Les liens entre les villes de Nancy et Karlsruhe, qui comptent parmi les premiers tissés entre l Allemagne et la France, datent de 1955. A cette date, le Conseil de l Europe instituait le

Plus en détail

Dossier : Gardons notre ville propre!

Dossier : Gardons notre ville propre! Dossier : notre ville propre! propreté notre ville propre! La propreté d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à Maubeuge

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE!

ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE! ENSEMBLE, GARDONS NOTRE VILLE PROPRE! A l initiative de l Echevinat de la Propreté. Imprimé à 3.000 exemplaires sur papier recyclé LA PROPRETE, C'EST L'AFFAIRE DE TOUS La citoyenneté, c est penser aussi

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace Les 5 points clés d une Communication professionnelle efficace Communiquez comme une multinationale avec le budget d une TPE! www.communication-professionnelle.com wwwwww La communication est un volet

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Anne MOREAUX - publié le 19 mai 2015 - Actualité [1] Envoyer par mail [2] Imprimer Pour leur 8e Bar à Idées, les jeunes avocats du mouvement «BAI» (bousculer-animer-innover),

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Pourquoi un stage? Sensibiliser les élèves au monde du travail : Aimer le monde du travail. Souvent, nos enfants n ont qu une idée très partielle de ce

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Dossier d'inscription à l'exposition : Eton'Nantes, 25, 26 & 27 Septembre 2015 Au SOLILAB', Nantes

Dossier d'inscription à l'exposition : Eton'Nantes, 25, 26 & 27 Septembre 2015 Au SOLILAB', Nantes Dossier d'inscription à l'exposition : Eton'Nantes, 25, 26 & 27 Septembre 2015 Au SOLILAB', Nantes REGLEMENT DE L EXPOSITION REGLEMENT DE L EXPOSITION Article 1 : Participation La participation est soumise

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

L application mobile qu attendent vos administrés...

L application mobile qu attendent vos administrés... L application mobile qu attendent vos administrés... Profitez d une application mobile spécialement conçue pour les communes et les collectivités locales www.initiative-commune-connectee.fr OFFREZ À VOS

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8 6 LES DIX ANS LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde 8 7 LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde À l occasion du dixième anniversaire de sa création, l ACNUSA a réuni tous ses partenaires

Plus en détail

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique Partenariat Scouts et Guides de France Enseignement Catholique «L Enseignement Catholique et les Scouts et Guides de France sont deux acteurs majeurs de l Eglise qui éduque.[ ] L éducation est exercée

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 19 mai 2015 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le mardi 19 mai 2015, à 20

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Conseil Municipal des Jeunes de Lampertheim. Compte rendu de la réunion du CMDJ du 9 janvier 2009

Conseil Municipal des Jeunes de Lampertheim. Compte rendu de la réunion du CMDJ du 9 janvier 2009 1 Conseil Municipal des Jeunes de Lampertheim Chers amis, Compte rendu de la réunion du CMDJ du 9 janvier 2009 A l occasion de cette première réunion, l ensemble de nos jeunes élus ont répondu présent

Plus en détail

Les matériaux sains au meilleur prix

Les matériaux sains au meilleur prix Les matériaux sains au meilleur prix David Vanacker 06.19.70.09.72 03.84.82.62.99 contact@alter-bati-comtois.fr 1. Édito 2. Les engagements d Alter Bati Comtois 3. Les projets développés 4. Articles de

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail