1 er patron. de France ARTISANAT. Le pari de Carlos Ghosn : 10 % de marge pour Renault. ANNIVERSAIRES Les 40 ans de l UCPA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 er patron. de France ARTISANAT. Le pari de Carlos Ghosn : 10 % de marge pour Renault. ANNIVERSAIRES Les 40 ans de l UCPA"

Transcription

1 0,50 - DU 18 AU 24 AVRIL N HIT Entertainment and Keith Chapman RÉALITÉ VIRTUELLE : UN MARCHÉ DE 33,5 MILLIARDS D EUROS Actu éco p.6 Cadres et professions libérales se lancent dans l aventure affaires à reprendre d ici dix ans Le ARTISANAT 1 er patron ANNIVERSAIRES Les 40 ans de l UCPA de France 50 ans de Mac Do 70 ans du BVP p.4, 8 et 16 Le pari de Carlos Ghosn : 10 % de marge pour Renault Actu éco p.4

2 édito ARTISANAT MANIA Ce matin, vous avez peut-être acheté votre baguette chez votre boulanger, déposé vos chaussures chez le cordonnier, avant de sauter dans un taxi? Et voilà, vous faites partie des «artisans maniaques». À l occasion de la semaine de l artisanat qui se déroule du 22 au 29 avril, nous avons voulu vous parler de ceux qui accompagnent votre vie de tous les jours, aussi bien personnelle que professionnelle, et qui constituent «la première entreprise de France» (237 milliards de chiffre d affaires contre 122,7 milliards pour Total!) Ceux qui recrutent encore, à l heure où le chômage touche 10 % de la population active. Muriel Roy éco quick 237 Mds d Chiffre d affaires de l artisanat en France (source Insee). 18,2 % des chefs d entreprises artisanales étaient des femmes au 1 er janvier 2003 (10,7 % en 1997). Bâtiment (tous les métiers) entreprises salariés Services (transport, réparation, blanchisserie, autres services : fleuristes, photographes, projectionnistes ) entreprises salariés Production (travail des métaux, textile, bois et ameublement, autres fabrications : prothésistes, graphistes ) entreprises salariés Alimentation (tous les métiers) entreprises salariés La première entreprise de France compte 3 MILLIONS D ARTISANS Ils sont boulangers, fleuristes, imprimeurs ou ébénistes Ils, ce sont les 3 millions d artisans français. Dans les textes, ce sont «ceux dont l activité est la production, la transformation, la réparation ou la prestation de services», et qui sont inscrits au répertoire des métiers. Une population particulièrement dynamique : l artisanat, qui représente un dixième des actifs, a généré un quart des nouveaux emplois créés sur les sept dernières années! Au total, emplois contre deux millions pour l économie en général, entre 1997 et Cette vitalité se manifeste dès la création de l entreprise. Selon l Agence pour la création d entreprises (APCE), 32 % des nouvelles entreprises artisanales embauchent 1 dès le démarrage de l activité, contre 23 % dans les autres secteurs de l économie. Et rien ne semble arrêter les artisans. Emportés par la vogue de la création d entreprises, ils sont de plus en plus nombreux sur le marché: le nombre d entreprises artisanales a crû de plus de en sept ans (de à ). Quatre secteurs l alimentation, le bâtiment, la production et les services regroupent 250 métiers! Qui recrutent avec difficulté. Actuellement, postes sont à pourvoir une journée du futur boulanger Léonard Tisan 5 h 30 : Léonard, ingénieur, 35 ans, a toujours eu envie d être boulanger. Ce matin, il teste sa motivation en mettant la main à la pâte dans l atelier de G. Dupain. Deux cents baguettes plus tard, il est convaincu : il va devenir artisan boulanger offres d emploi en 2005 dans les métiers de la réparation, de la mécanique et de l entretien automobile > L'artisanat, grande entreprise française Nombre d'entreprises artisanales / Économie Matin Nombre de salariés dans l'artisanat Source : Répertoire Siren de l'artisanat au 01/01/2004 dans le bâtiment : maçons, couvreurs, charpentiers, serruriers métalliers, plâtriers sont très recherchés. Dans la boucherie, postes et 600 entreprises à reprendre Qu on se le dise, artisanat rime avec emploi. Muriel Roy ADRESSES UTILES Union Professionnelle Artisanale (UPA) 53 rue Ampère Paris Tél : Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (APCM) 12 avenue Marceau Paris Tél : h 30 : dès l ouverture, Léonard se présente à la Chambre des Métiers de son département, accueilli par Yves Oirclair. Objectif : faire le point sur son projet. Coup de chance, une réunion d information a lieu l après-midi même. Après lui dans la file, une jeune femme qui veut devenir libraire est réorientée vers la Chambre de Commerce. 3 2 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril

3 Des cadres devenus artisans Devenir artisan, un choix que l on fait avant 20 ans au moment d entrer en CAP? Pas toujours Certains prennent cette décision après avoir déjà bien entamé leur carrière. Des cadres qui décident de tout lâcher, les 35 heures et un salaire confortable, pour vivre à fond leur passion et voler de leurs propres ailes Leurs atouts? Des compétences en matière de gestion, un carnet d adresses et un apport financier. Matthieu Metzger, 32 ans, ingénieur aéronautique, a décidé à 30 ans de devenir fleuriste «Je voulais être autonome, voir le fruit de mon travail». Pour se faire aider, il décide d ouvrir une franchise. L enseigne lui a tout appris. «C est très prenant et pas encore rentable mais je suis fier d avoir conçu ce projet de mes propres mains. Je me considère plus comme un chef d entreprise que comme un artisan». De même, Astrid Boekholt, 38 ans, est une journaliste reconvertie dans la restauration de meubles anciens. «Je crois en fait que c est ce que j ai toujours voulu faire, quelque chose de durable qui existera encore après moi». Elle a passé un CAP ébéniste et après quelques stages, ouvre son propre atelier. «Je choisis mes horaires, mes clients mais parfois, la solitude me pèse J ai hâte de pouvoir prendre un apprenti». Enfin, Alexandre Grau, ancien chirurgien dentiste, 32 ans, est devenu glacier. Un changement de cap total, qu il regrette parfois «Passionné par les glaces, j ai appris petit à petit à en faire, j ai passé un CAP puis j ai voulu me lancer Mais quelle galère : j ai mis trois ans pour monter mon affaire. Quand on a 30 ans et qu on veut créer son entreprise, on n est vraiment pas aidé!» Il pense même redevenir dentiste, «un métier nettement plus rentable», et laisser à sa femme le soin de gérer sa boutique de glaces. À contre coeur... Sandrine Gautier INTERVIEW entreprises artisanales à reprendre d ici dix ans PIERRE PERRIN, président de l Union Professionnelle Artisanale. Les entreprises artisanales ne se sont jamais aussi bien portées. Elles recrutent à tour de bras. Et pourtant vous tirez le signal d alarme, pourquoi? Parce que nous manquons de repreneurs d entreprises artisanales. Avec l échéance de la retraite, entreprises artisanales sur les existantes - mettront la clé sous la porte dans les dix prochaines années si elles ne trouvent pas de repreneurs. Dans leur grande majorité, les repreneurs ont travaillé comme ouvriers qualifiés chez un artisan et ils ont accédé à cette qualification par l apprentissage Autrement dit quand nous manquons d apprentis, nous nous préparons ensuite à manquer de repreneurs. Vous manquez d apprentis? L artisanat compte actuellement apprentis. Il en faudrait Pour arriver à cet objectif, différentes actions sont coordonnées : réforme de l apprentissage, plan Borloo Matthieu Metzger, l ingénieur fleuriste pour l emploi mais aussi nos campagnes de communication pour dépoussiérer l image de l artisanat. C est un pan indispensable de notre économie : au-delà d une activité commerciale, l artisan fait partie de l équilibre social d un quartier ou d un village. Il ne faut pas oublier aussi que ce sont des métiers passionnants. Vous privilégiez la reprise d entreprise à la création pure, pourquoi? Beaucoup de jeunes veulent se lancer, en s appuyant sur des aides à la création d entreprise. Ils oublient que ces aides n ont qu un temps. Ils négligent aussi la difficulté de trouver une clientèle, et de faire face à leurs concurrents. Dans la reprise d entreprise, ce travail préliminaire a déjà été effectué. L apport financier est plus important au départ, mais le risque est moins grand. Propos recueillis par Muriel Roy événement édito manager Alain Griset, 51 ans. Président du Fonds de promotion et de communication de l Artisanat. Président de l Assemblée permanente des chambres de métiers et de l Artisanat. Artisan taxi. L ARTISANAT, UNE IDÉE NEUVE Nos concitoyens commencent à percevoir l artisanat comme un secteur essentiel et dynamique de l économie. Pour autant, s ils en ont maintenant une bonne image, ils connaissent encore mal ses 250 métiers qui ont beaucoup changé et se sont modernisés. En 1997, les professionnels de l Artisanat ont décidé de réagir. Ils se sont dotés d un organe de communication interprofessionnel : le Fonds national de promotion et de communication de l Artisanat (1). La première campagne portée sur les écrans en 1999 martèle les fondamentaux : «L artisanat, c est entreprises, un actif sur 10»... et crée l événement en lançant une nouvelle marque : «L artisanat. Première entreprise de France». Mission réussie. L effet cumulé de la conjoncture économique et des campagnes de communication ont fait monter la cote de la «Première entreprise de France». Pour 87 % des 15/24 ans, «le rôle de l Artisanat est important pour la création d emplois», et pour 83 % d entre eux, ce secteur est «une chance pour un jeune qui veut entreprendre». (2) Néanmoins, l attrait pour nos métiers et leur offre très concrète de réussite personnelle paraît encore insuffisant. Nous voulons contribuer à lever les ultimes réticences des sceptiques, toujours trop nombreux, et stimuler chez les jeunes et les moins jeunes la fibre entrepreneuriale. Alain Griset (1) (FNPCA, établissement public financé par les artisans). (2) «Le regard des français sur l Artisanat» TNS Sofres avril 2003 et mai 2004) ACTU CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS h 15 : la réunion d information dure deux heures. Léonard est entouré d une vingtaine de candidats à l artisanat, créateurs ou repreneurs d entreprises. Des interlocuteurs variés leur présentent les spécificités de l artisanat, et le B-A BA de la création d entreprise. Plus motivé que jamais, Léonard s inscrit au stage d une semaine proposé par la Chambre de commerce. 16 h 30 : c est parfait, Léonard est inscrit pour le stage au cours duquel il abordera les problématiques de sa future boulangerie. Des formations lui seront alors proposées, ainsi qu un accompagnement pour le financement de son projet. D ici à quelques semaines, Léonard Tisan pourra réaliser son rêve : s inscrire au registre des métiers et ouvrir sa boulangerie Enquête Muriel Roy

4 CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS ACTU éco in 4 BOURGES FAIT LE PRINTEMPS Derrière le festival musical du Printemps de Bourges, du 19 au 24 avril, une SARL florissante. Pour accueillir les personnes, majoritairement des ans, 30 salariés s activent en coulisses. Ils sont quand le festival bat son plein, répartis entre la direction artistique, la communication et la technique. Avec places de concert vendues chaque année (de 12 à 33 euros l unité), et 2,1 millions d euros de chiffre d affaires en 2004 : le Printemps est une affaire qui tourne. Grâce aux subventions de la ville, du département et de l État, le festival n a cessé de prendre de l ampleur : la fréquentation a doublé en vingt ans. Résultat : 140 artistes sont à l affiche cette année, soit trois fois plus qu à sa création en La cité berrichonne peut fêter ses 29 printemps en fanfare. Laure de Charette éco out ROVER EN FAILLITE Fin de course... Le constructeur britannique de la légendaire marque Land Rover a engagé le 8 avril une procédure de mise en redressement judiciaire. En un siècle, MG Rover a connu de nombreux rachats, mais cette fois aucun acquéreur n est intéressé : le constructeur a accusé une perte de 77 millions de livres (111 millions d euros) en Et les usines perdraient actuellement près de 25 millions de livres par mois (47 millions d euros) selon les administrateurs de PricewaterhouseCoopers Une faillite aurait de lourdes conséquences : l usine de Longbridge compte employés, mais le nombre d emplois indirects est estimé à Vendredi 15 avril, le chinois SAIC, unique repreneur potentiel, a annoncé qu il ne sauverait pas MG Rover salariés sont licenciés dès samedi LJ économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005 homme de la semaine Carlos Ghosn reprend les rênes de Renault Le futur directeur général de Renault collectionne les étiquettes plus ou moins flatteuses : «Le sauveur», «Le briseglace», «Le cost killer», «L impatient» L artisan de la résurrection de Nissan est devenu le Français le plus en vue des médias japonais. Starisé, distingué comme nul autre chef d entreprise, il est d abord un manager sans frontières, polyglotte et cosmopolite. Né le 9 mars 1954 à Porto Velho au Brésil, Carlos Ghosn est petit-fils de Libanais. Après des études secondaires au Liban et son diplôme de l École Polytechnique de Paris en poche, il se fait les dents chez Michelin dès Nommé directeur des opérations du groupe en Amérique du Nord en 1990, il choisit de rejoindre Renault en Très vite, le voilà numéro deux du groupe et le dauphin présumé de Louis Schweitzer. La suite est bien connue PDG de Nissan depuis 1999 avec l entrée de Renault au capital du constructeur japonais, il restructure férocement le groupe automobile : diminution drastique des coûts actu éco exemplaires de la biographie de Ghosn se sont vendus au Japon, où il est devenu un héros de manga! d achats et licenciements de salariés. En quatre ans, ce boulimique de travail a fait de Nissan l un des constructeurs automobiles les plus rentables avec une marge opérationnelle supérieure à 10 %! Fort de ces résultats records, il a été désigné pour succéder, dès le 30 avril au soir, à Louis Schweitzer qui conservera tout de même la présidence non exécutive de Renault. Carlos Ghosn fait état de grandes ambitions pour la marque au losange : selon lui, un constructeur ne peut survivre en Europe si sa rentabilité opérationnelle est inférieure à 5 %. Un chiffre que Renault peine à atteindre Ça va saigner! Sandrine Gautier entreprise de la semaine L UCPA, 40 ans et pas une crampe 850 salariés permanents à l UCPA en DJ, stroboscope L Union nationale des Centres sportifs de Plein Air (UCPA) a fêté ses 40 ans en grande pompe au Comité national olympique et sportif français, jeudi 14 avril. Maurice Herzog, le «père fondateur», a rappellé la mission que lui avait confiée le Général De Gaulle en le nommant secrétaire d Etat à la Jeunesse et aux Sports : «rendre la pratique sportive accessible au plus grand nombre de jeunes». L UCPA a accueilli près de huit millions de jeunes depuis sa création : ils étaient en 1965 et sont aujourd hui chaque année. Pas mal pour cette association loi 1901, administrée par les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les grands mouvements de jeunesse et d éducation populaire et les principales fédérations de sport de plein air (ski, voile, équitation ). Le chiffre d affaires? «Nous préférons parler en journées d activité, de l ordre de 1,5 million, explique Anne Bossy, présidente de l UCPA. Mais cela revient à 140 millions d euros de budget annuel.» Métierphare : les vacances sportives pour les jeunes de 7 à 39 ans, avec 60 disciplines et 140 sites. Mais l UCPA propose aussi des loisirs sportifs de proximité, en gérant par exemple les patinoires de Paris. Enfin, elle assure une formation professionnelle aux métiers du sport et de l animation. En partie pour ses propres besoins, puisque l UCPA emploie près de professionnels chaque saison... Son Institut de formation aux métiers sportifs (IFMS) aurait contribué à former plus de la moitié des moniteurs diplômés en France. Solidarité, convivialité, des valeurs qui mènent loin! Marie Gourod

5 Quitte à devenir patron, autant choisir la voie royale avec la Première entreprise de France! Reprenez une entreprise artisanale dans un secteur dynamique en pleine expansion, où la mutation des générations crée un fort potentiel d évolution. Parmi les offres annuelles de reprise d entreprise, il y en a forcément une pour vous. Profitez d une de ces opportunités pour relancer votre carrière, en jouant tout de suite dans la cour des gagnants : vous ne partez pas de zéro et vous profitez d un savoir-faire reconnu, d une structure ancrée dans l économie locale et d un environnement professionnel courtisé par les banques. Quel que soit votre métier d origine, des formations et des mises à niveau vous sont ouvertes. En faisant démarrer votre projet de plus haut, vous êtes sûr d aller plus vite et plus loin. Quitte à devenir patron, autant s informer sur notre site :

6 CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS ACTU éco plus LES PRIX D AIR FRANCE DÉCOLLENT Préparez vous à payer plus cher vos billets d avion. En réaction à la hausse du prix du pétrole, la compagnie Air France a annoncé une augmentation de ses tarifs à partir du 20 avril : + 1 euro sur les billets sur les lignes intérieures, + 2 euros sur les vols moyen-courriers et + 8 euros sur les vols long-courriers. Le transporteur promet que cette augmentation sera supprimée dès que le cours du baril de pétrole repassera en dessous de 45 dollars pendant 30 jours consécutifs... DES SOUS QUI RAPPORTENT C est parti pour les comptes rémunérés! Le groupe bancaire français des Caisses d épargne a annoncé le 13 avril le lancement de comptes courants rémunérés, sans pour autant prévoir de facturer les chèques. Vous toucherez entre 0,5 % et 1% pour chaque euro laissé sur un compte courant. Les Caisses d épargne sont la première grande banque française à lancer cette formule, et pourraient être suivies par leurs concurrents, notamment le Crédit Agricole. TAPIE A NOUVEAU SUR LE RING L ex-homme d affaires Bernard Tapie réclame 990 millions d euros à l État français. L ancien patron de l OM estime avoir été illégalement privé d une plus-value importante réalisée lors de la vente par le Crédit Lyonnais - d Adidas à Robert Louis- Dreyfus au début des années La date limite pour parvenir à un accord amiable était fixée au 12 avril. Le dossier va donc être porté devant la justice le 8 juin. JOHNNY ET UNIVERSAL : FIN DE LA PARTITION Johnny Hallyday ne pourra pas disposer à sa guise des originaux de ses chansons. Le célèbre chanteur a été débouté en appel le 12 avril, après un jugement rendu en sa faveur par les Prud hommes l été dernier. C est son ancienne maison de disques, Universal, qui reste propriétaire de la collection, qui rassemble plusieurs centaines de titres. LE PETROLE FAIT FLAMBER LE DEFICIT COMMERCIAL Le prix du pétrole flirte avec les records? La facture énergétique de la France s alourdit. Conséquence, le déficit du commerce extérieur français s est établi à 1,517 milliard d euros en février, soit en hausse de 24 % par rapport à janvier! Les exportations ont atteint 29,537 milliards, et les importations 31,054 milliard. Des données, corrigées des variations saisonnières, communiquées le 12 avril par les Douanes. Quel est le point commun entre les dernières berlines de Peugeot, l Airbus A380 ou le Falcon 7X de Dassault, et le docteur Brenda Wiederhold, qui soigne les troubles psychologiques des GI de retour d Irak? Tous font appel à la réalité virtuelle (RV). Technique apparue au début des années 80, la «RV» permet de plonger l utilisateur dans un monde en images de synthèse et en 3 D, comme dans certains jeux vidéos. Pas question cependant de s amuser en utilisant la «RV». Il s agit ni plus ni moins d économiser du temps, et donc, beaucoup d argent Le Falcon 7X est ainsi le premier avion au monde à avoir été entièrement conçu sur ordinateur, tous les ingénieurs et les équipementiers pouvant intervenir simultanément sur la maquette numérique. Les constructeurs automobiles font aussi de plus en plus appel à la réalité virtuelle, qui leur permet même de simuler les crash-tests. À l hôpital, la «RV» permet à de jeunes chirurgiens de s entraîner sur des patients numériques, ou à des sommités d opérer à actu éco innovation Réalité virtuelle, milliards réels La Carte Bleue a le vent en poupe. Aujourd hui, près de 29 millions de cartes sont rangées dans les portefeuilles des Français, un chiffre en hausse de 4,6 % sur un an. La marque s est taillé la part du lion : 60 % des cartes en France portent ses couleurs, selon les chiffres de la SAS Carte Bleue, qui «ne s attendait pas à une telle progression de son parc de cartes» Et les transactions par Carte Bleue ont elles aussi augmenté de 5,9 %. En 2004, un cinquième des dépenses des Français a été réglé par carte bleue l an dernier, une part qui a doublé en 5 ans. Rien n arrêtera la course de Carte Bleue? Pas sûr. De nombreux internautes sont encore frileux avec les paiements en ligne. En 2003, le ministère de l Intérieur a recensé plaintes relatives à l utilisation frauduleuse de cartes bancaires françaises sur Internet. Pour contrer ce phénomène et rassurer ses clients, Carte Bleue a lancé en avril 2002 e-carte Bleue, une carte virtuelle avec un numéro 33,5 Mds d chiffre d affaire mondial de la réalité virtuelle Source : Cyberedge Information Services distance. Quand aux GI, ils sont replongés virtuellement dans des situations de combat, pour les aider à se débloquer. On utilise aussi la «RV» dans l urbanisme pour voir la ville de demain, pour la formation des personnels en simulant des situations de travail, bref, elle s invite partout. Dans ce domaine, les Français sont assez bien placés. À l échelle de l Europe, les entreprises françaises sont 2e, devant l Angleterre et derrière l Allemagne. Au niveau mondial, les Français sont leaders coté contenus (les images et leur rendu) quand les Japonais sont numéro un coté techno, et logiciel. Et l avenir du secteur n a rien de virtuel : le marché mondial a crû de 8,9 % entre 2002 et Jean-Baptiste Giraud Du 20 au 24 avril à Laval, en Mayenne, le 7 e Laval Virtual, premier salon européen consacré à la réalité virtuelle, attend visiteurs provenant de 40 pays. commerce Carte Bleue dans toutes les poches 67,5 euros montant moyen d un retrait par Carte Bleue. à usage unique. Et pour garder sa position de leader, Carte Bleue innove cette année avec la carte-cadeau, une carte bancaire prépayée à offrir à son petit-fils ou sa nièce «On espère avoir plus d un million de cartes en circulation d ici un an» explique Gérard Nebouy, Directeur général. Un moyen supplémentaire d accroître le nombre de porteurs de Carte Bleue et de conquérir les plus jeunes qui pourront recevoir ces cartes cadeaux dès leur plus jeune âge Sandrine Gautier 6 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

7 Appels illimités vers 5 numéros privilégiés Bande organisée SFR - S.A. au capital de RCS Paris Illustrations : Stuart Holmes - 04/05. 1 N SIREN Partenaire officiel des entrepreneurs Entrepreneurs, découvrez, avec les nouveaux forfaits SFR, une offre : PRO strictement réservée aux professionnels détenteurs d'un n Siren qui permet d'appeler de façon illimitée 5 numéros SFR ou fixes en semaine, de 8 à 18h* pour faire des économies! PARLONS MIEUX. PARLONS MOBILE. *Appels métropolitains hors visio et services. 3 heures maximum par appel. Appelez le prix d'un appel local du lundi au samedi de 9h à 20h

8 éco plus BOLKESTEIN EN VOIE DE DISPARITION Qui n a pas encore entendu parler de la directive Bolkestein? Vous savez, le texte qui définit la libéralisation du marché des services au sein des vingt-cinq pays de l Union Européenne. Eh bien, vous n en entendrez peut être bientôt plus parler du tout. Un rapport du Parlement européen, rédigé par la social-démocrate allemande Evelyne Gephardt, propose en effet une refonte totale du texte. Présenté le 19 avril, ce rapport craint un «dumping social» si l on met en place le principe du pays d origine, selon lequel les entreprises qui proposent un service dans un autre Etat appliquent la législation de leur propre pays. Le début d un enterrement pour la directive Bolkestein? HAUT DEBIT C est la guerre des technos entre opérateurs de mobiles. D un côté, le clan «Edge», de l autre le camps UMTS. Deux façons de gérer le haut débit. Orange (France Télécom) a choisi Edge (légèrement moins rapide, elle interdit la visiophonie) pour compléter son offre 3G, et promet une couverture à 85 % fin Bouygues s en tient à Edge seul (offre en mai). SFR parie sur la 3G UMTS au nom des performances : 1 minute pour télécharger une plage musicale contre 2, dit-il, avec Edge... restauration Un demi-siècle de Mc Do McDonald s fête ses cinquante ans. L aventure a en fait commencé en 1948, quand Dick et Mac McDonald ont ouvert un restaurant en Californie, avec une organisation révolutionnaire de service rapide. Mais c est le 15 avril 1955 que Ray Kroc, un vendeur de mixeurs, signe avec les deux frères la première franchise McDonald s avec un restaurant dans la banlieue de Chicago. 50 ans et restaurants plus tard, le groupe affiche des bénéfices annuels de 2,3 milliards de dollars! Un des secrets de la multinationale? Vendre le même concept aux quatre coins du monde, tout en adaptant les détails à chaque population. Le Croque McDo ne se trouve par exemple qu en France, comme déclinaison de notre croque-monsieur national! La France a d ailleurs été longue à se laisser séduire par la marque au M jaune : McDonald s France fête seulement ses 25 ans cette année. Et les restaurants du Vieux Continent commencent tout 50 millions de clients servis chaque jour dans les restaurants McDonald s. juste à être bénéficiaires L image de la marque a beaucoup souffert ces dernières années : icône de la «malbouffe», elle est la cible de plusieurs procès d obèses aux États-Unis. Le documentaire Super Size me, de Morgan Spurlock, témoigne également de l impact dévastateur de repas réguliers chez le roi du fast-food. D où un récent repositionnement «santé» : McDonald s a vendu plus de 300 millions de salades aux États-Unis depuis leur introduction en Quand le souci nutritionnel est récompensé par un succès commercial, que demander de plus? Marie Gourod à suivre (semaine du 18 au 24 avril) L M M J V S D AVRIL Du samedi 16 au mercredi 20 avril SALON EUROPAIN. Paris Nord Villepinte. Salon mondial de la boulangerie. Du mardi 19 avril ALCATEL. Conseil d administration. Philippe Germond doit confirmer sa démission de ses fonctions de Directeur Général Adjoint d Alcatel et de son mandat d administrateur. CIMENTS FRANCAIS. Assemblée générale d actionnaires. Mercredi 20 avril ASSEMBLEES GENERALES D ACTIONNAIRES. Eiffage. Carrefour. Géodis. Du mercredi 20 au dimanche 24 avril LAVAL VIRTUAL Septièmes rencontres internationales de la réalité virtuelle. Thèmes majeurs : la formation et la santé. Jeudi 21 avril TECHNIP. Assemblée générale des actionnaires. Vendredi 22 avril FRANCE TELECOM. Assemblée générale mixte des actionnaires, à 16h30 au Palais des Congrès de Paris. DANONE. Assemblée générale. Du samedi 23 au mercredi 27 avril INTERSUC. Salon international de la chocolaterie, de la confiserie, pâtisserie, biscuiterie et des produits gourmets. Paris nord Villepinte. Samedi 23 avril MONDIAL MAQUETTE MODÈLE RÉDUIT - SALON DES JEUX Paris expo Porte de Versailles. 8 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

9 actu éco interview éco Christian de Boissieu, président délégué du Conseil d analyse économique. Préparer aujourd hui la croissance de demain La croissance du PIB français en 2005 fait l objet d estimations diverses entre le gouvernement, l Insee, le FMI Lesquelles sont les plus crédibles? Il est normal qu il y ait beaucoup de chiffres sur le marché : la prévision est un art difficile! L an dernier, la croissance avait été sous-estimée Mon estimation est de 2 % pour 2005, et pareil pour Ce sera donc une croissance modérée, un peu au-dessus de la moyenne de la zone euro. À quoi correspondra cette croissance en termes d emplois? C est une question de seuil : une croissance de 2 % est insuffisante pour faire baisser le chômage. L an dernier, avec 2,4 %, on a créé très peu d emplois. Il faut donc une politique très active, en particulier pour l emploi des jeunes : depuis 20 ans, le taux de chômage des ans est égal au double du taux global Nous avons là un défi majeur à relever. Les mesures structurelles mises en place, comme le plan Borloo, devraient produire leurs effets au deuxième semestre, notamment dans les services. Quels autres leviers peuvent agir sur la croissance et l emploi? Je m attends à une légère détente des prix du pétrole. Le dollar risque en revanche de baisser encore, ce qui ne va pas aider la zone euro. Mais il faut être volontariste : nous pouvons regagner une marge de manœuvre sur notre croissance en retrouvant une spécialisation nationale, comme l Allemagne. Nous sommes en retard sur les objectifs de l agenda de Lisbonne, c est-à-dire en matière d innovation et de recherche et développement. Il faut développer l investissement du côté des entreprises, y compris dans les PME. Face à la montée de la Chine et de l Inde, nous devons développer des pôles de compétitivité et augmenter nos exportations. Nous pourrons alors atteindre dans les prochaines années une croissance de 3 % ou plus, qui sera créatrice d emploi Propos recueillis par Laure Japiot VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS ACTU

10 ACTU CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS éco plus édito INFLATION Une vie de plus en plus chère L Insee a annoncé le 13 avril une hausse des prix à la consommation de 0,6 % en mars par rapport à février, et de 1,9 % sur un an. Particulièrement en cause : l augmentation des prix de l habillement après les soldes d hiver, des produits pétroliers et des produits frais suite à la vague de froid de fin février et début mars. Les prix des autres produits manufacturés, de l alimentation hors produits frais et des services de santé sont cependant en baisse, ce qui limite la hausse d ensemble. NOUVEAUX TARIFS AU COMPTEUR Les taxis parisiens appliquent, depuis le 9 avril, leur nouvelle tarification : aux heures creuses (de 10 heures à 17 heures), le tarif horaire est de 26,23 euros au lieu de 24,73 euros ; aux heures pleines (de 17 heures à 10 heures) de 26,23 euros à 27,73 euros. > Prêt immobilier 3,70% TAUX FIXE Taux effectif moyen 10 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril ,80% > Prêt à la consommation > Prix de l essence ART PRESSE CRÉDIT AUTO 6,68% CRÉDIT PERSONNEL 6,76% SANS PLOMB 95 1,16 DIESEL 1,03 TAUX VARIABLE Taux effectif moyen Taux effectif moyen Le taux de référence pour les taux des crédits immobiliers (OAT 10 ans) se situe à 3,56 %. Les taux des prêts immobiliers ont augmenté légèrement, mais devraient rester à des niveaux semblables jusqu en milieu d année. Toute l info sur combien ça coûte? votre économie L eau transparente sur ses prix > Dans votre facture d'eau entrent : Fourniture du service (production Source : La Documentation française 43,5 % TVA 5,5 % et distribution) 35 % On a longtemps eu tendance à considérer l eau du robinet comme gratuite. Ce service public vous est pourtant facturé en moyenne 2,80 euros par mètre cube (soit litres) en France. L UFC- Que Choisir estime la consommation annuelle d un ménage de quatre personnes à 420 euros. Mais le tarif du mètre cube est fixé par chaque commune et varie énormément : la fourchette oscille entre 0,76 et 4,60 euros, selon une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) Ces disparités s expliquent par les différences de captation de la «ressource», terme technique pour «eau» (éloignement et qualité de la nappe) et le degré de sophistication des équipements d épuration de la commune : les investissements éventuels se répercutent sur chaque facture. Car si la part variable est calculée en fonction du volume réellement consommé par l abonné, reste une part fixe pour les charges du service et les caractéristiques du branchement. Votre abonnement paie à la fois votre accès à l eau potable et l assainissement des eaux usées. S ajoutent des redevances aux toutes puissantes «agences de l eau» : au nombre de six, elles subventionnent notamment les investissements communaux destinés à réduire la pollution de l eau. Enfin vous payez la TVA et la taxe du Fonds national de développement des adductions d eau (aide financière aux Redevance aux agences de l'eau (pollution, préservation de la ressource) 16 % Épuration (collecte et traitement des eaux usées) / Économie Matin communes rurales). Que faites-vous de cette eau si chèrement acquise? Selon la Mairie de Paris, un ménage parisien consomme 39 % de son eau pour sa toilette (un bain utilise 120 à 200 litres), 20 % pour ses sanitaires et 12 % pour sa lessive, contre seulement 1 % pour boire! Car 9 foyers français sur 10 préfèrent acheter de l eau en bouteille, pourtant 100 à 200 fois plus chère. Chaque Français en consomme en moyenne 120 litres par an, à raison de 30 centimes par litre. L eau devient salée Veolia Water, ex-vivendi Environnement, ex-compagnie Générale des Eaux, se présente comme le numéro un mondial dans le secteur de l eau. Le groupe dégage un chiffre d affaires de plus de 11 milliards d euros en proposant aux communes du monde entier la gestion déléguée de la production et distribution d eau potable, ainsi que la fourniture de systèmes et d équipements de traitement de l eau. Le secteur des eaux en bouteille est également juteux : Nestlé Waters (Vittel, Perrier ), premier acteur mondial de l eau embouteillée, annonce 5,2 milliards d euros de ventes annuelles En volume, le leader est Danone, avec ses marques phares Evian et Volvic. Le marché français, estimé à 2 milliards d euros, est d ailleurs détenu à 80 % par les groupes Nestlé, Danone et Castel (Cristaline, Saint-Yorre ). Laure Japiot combien ça rapporte?

11 revue de presse France par PARIS POLLUÉ, MAIS PARIS LIBÉRÉ DES 4 X 4! UBISOFT INVESTIT À QUÉBEC Le célèbre éditeur français de jeux vidéo Ubisoft, implanté à Montréal depuis 1997 ouvre un premier studio de développement dans l autre métropole de la Belle Province. Un investissement de près de 47 millions d euros pour 200 emplois créés en trois ans. Sa filiale Gameloft, spécialisée dans les jeux pour portables, devrait également s installer sous peu à Québec. ACTU 4 x 4, out! Denis Baupin, l adjoint au Maire de Paris chargé des transports, ne veut plus des grosses cylindrées pollueuses dans la capitale. Un maire a-t-il le droit d interdire certains véhicules? Sûrement pas. Mais il peut interdire ceux qui ne respectent pas les normes anti-pollution. Problème : les 4x4 haut de gamme sont souvent aussi les mieux entretenus, aux moteurs les moins polluants... ETAM PRIVE LES ANGLAISES DE SOUTIEN-GORGE Après sept années outre-manche, le groupe français de lingerie et de prêt-à-porter a décidé de céder sa filiale et ses 213 magasins à l homme d affaires anglais Philip Green, déjà largement présent sur le marché britannique du textile. Etam souhaite recentrer ses activités sur le Vieux Continent, spécialement dans la lingerie, principale source de revenus du groupe. GRANDES ENTREPRISES GRANDE FRAGILISATION? Une enquête réalisée par TNS- Sofres et Capgemini (les rapports des Français au travail) révèle qu un salarié sur deux dans les grandes entreprises considère que sa situation personnelle s est fragilisée contre 38 % pour l ensemble des salariés. Paradoxalement, les deux tiers de Français, se disent toutefois satisfaits de leur travail, soit le même taux qu il y a quinze ans. LA CNIL NE PROTÈGE PAS LES PIRATES EN LIGNE! C est une première en France. La Commission nationale informatique et libertés (Cnil) vient d autoriser le syndicat des éditeurs de jeux vidéo à mettre en place un système de surveillance. Il s agit de détecter les internautes téléchargeant illégalement leurs œuvres sur les réseaux peer-to-peer (échanges directs entre ordinateurs). Pas question encore de poursuites. Les contrevenants recevront un message leur rappelant l illégalité de leur pratique. Premier avertissement PAROLE DE MINISTRE : LE CHÔMAGE NE BAISSERA PAS DE 10 % EN 2005! «Eh bien non, je ne tiendrai pas ma promesse» a reconnu dans un entretien accordé à Nice Matin le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Voir baisser le taux de chômage de 10 % ne pourra certainement pas être atteint en 2005, comme il s y était engagé. Si, mais avec un trimestre de retard, a tempéré sur Europe 1 son ministre du Budget, Jean-François Copé, qui met tout sur le compte de la hausse du prix du pétrole. Rassurez-vous, Messieurs, on n y croyait plus tellement depuis longtemps... LE GÉANT DE LA DRAGUE ASSISTÉE, MEETIC, TITILLE LA BOURSE En 2004, le site «mythique» de rencontres sur Internet Meetic avait réussi à mobiliser 7 millions d euros auprès de fonds d investissement. Cette année, le PDG du site, Marc Simoncini, espère bien lever entre 50 et 75 millions d euros en ouvrant un quart de son capital d ici à l automne. Avec plus de 11 millions de membres en quête de l âme sœur ou du calin discret, Meetic devrait générer en 2005 un chiffre d affaires de près de 50 millions d euros. LES FRANÇAIS APPRÉCIENT LEURS SERVICES PUBLICS Selon une enquête BVA réalisée pour La Tribune et France Inter, les services publics conservent la cote auprès des Français. En tête, la santé et la Sécurité sociale (taux de satisfaction de 85 %). En revanche, à peine un Français sur deux se dit satisfait des services de l emploi et de la justice. Au final, le taux global de satisfaction est passé de 43 % à 55 % en moins d un an. JEAN-LOUIS BORLOO S ATTAQUE AUX CENTRES D APPEL Le journal a révélé en exclusivité certaines modalités du dispositif élaboré par le ministre de la Cohésion sociale pour redynamiser les métiers de la relation client. Ce plan met l accent sur la formation et devrait aboutir à la création d un label de responsabilité sociale, dont les critères d attribution et le contenu seront définis par Ernst & Young. CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS

12 éco plus BELLES AMÉRICAINES AU GARAGE Aux États-Unis, la hausse constante du prix du gallon d essence (2,15 dollars soit 0,44 euro le litre fin mars) a incité 40 % des citoyens à conduire moins souvent, révèle une étude du Conseil international des centres commerciaux (ICSC) publiée le 5 avril. Les plus touchés (54 %) sont les ménages gagnant moins de dollars par an qui indiquent se servir moins de leur voiture contre 32 % seulement chez les ménages gagnant plus de dollars par an. UNE FEMME À LA POINTE Speakerine hier, PDG depuis le 8 avril. Tomoyo Nonaka, vedette de télévision au Japon, a été nommée à la tête de Sanyo Electric, le premier fabricant mondial d appareils photos numériques. Avec plus de 860 millions d euros de pertes en 2004, Sanyo mise sur Nonaka pour «redonner vigueur et tonus» à l entreprise. QUI ARRÊTERA LUFTHANSA? La compagnie aérienne allemande Lufthansa, qui vient de racheter la compagnie Swiss prévoit de se lancer dans d autres acquisitions, a indiqué son directeur financier Karl-Ludwig Kley au quotidien économique allemand Handelsbatt du 11 avril. Cette déclaration a suscité une réaction positive chez les analystes, qui évoquent maintenant les possibles reprises du transporteur régional Eurowings, de la compagnie autrichienne Austrian airlines ou de la scandinave SAS. LA CROISSANCE OTAGE DU PÉTROLE Encore lui... Le pétrole est montré du doigt par le Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Selon l organisme, l économie mondiale, toujours portée par la consommation des ménages américains et la croissance chinoise, devrait ralentir en Notamment en raison des prix élevés du pétrole. Le FMI table sur une croissance de 4,3 % pour cette année, contre 5,1% en 2004, et une très légère amélioration en 2006 à 4,4 %. 3 millions de $ (2,3 millions d euros), salaire de Robert Wayman, PDG par intérim d HP pendant 52 jours, du 8 février au 1 er avril. Le temps que le remplaçant de Carly Fiorina lui succède... pourquoi pas chez nous? aéronautique Les Américains n ont pas intérêt à «descendre» l A380 L Airbus A380 fera-til les frais de l affrontement entre les Américains et les Européens, qui se jettent à la tête leurs subventions respectives à leurs industries aéronautiques? Eh bien pas si sûr. Pourtant, le plus gros avion commercial du monde reste un symbole agaçant pour Boeing, comme l a été le Concorde. À l époque, les Américains avaient réussi par divers artifices à tuer le projet franco-britannique. En 1973, la Federal Aviation Administration (FAA) interdit le survol des États-Unis à vitesse supersonique. Il faudra un procès pour obliger l aéroport de New York Vraiment, l ours en peluche n est plus ce qu il était! Truffé d informatique, il est maintenant capable de surveiller les moindres faits et gestes de votre chérubin. Microsoft, le géant américain de l informatique, s apprête à commercialiser un ours en peluche baptisé «Teddy», bien sûr. Il est doté d yeuxmicros-caméra reliés à un ordinateur équipé d un logiciel de reconnaissance faciale et d une connexion sans 5 continents Nounou-ours très branchée pour surveillance rapprochée à accepter l atterrissage du Concorde. Cette fois encore, comme pour le Concorde, aucune compagnie américaine (sauf Federal Express en version cargo), n a commandé d A380. Mais la FAA a validé les travaux réalisés par les grands aéroports américains déjà prêts à recevoir l avion géant : Miami, Los Angeles, New York et San Francisco ne refuseront pas l Airbus. Seul Atlanta a refusé d investir pour renforcer ses pistes, mais son trafic est principalement intérieur. Autre raison de ne pas trop craindre le protectionnisme : parmi les 120 fournisseurs de l Airbus géant, on trouve de grandes sociétés américaines pour des marchés importants. Comme Goodrich ( employés) avec le train d atterrissage ou The Engine Alliance (General Electric associé à Pratt & Withney) avec l une des deux motorisations proposées (l autre est livrée par le Britannique Rolls-Royce). Avec l entretien associé à la vente du moteur lui-même, The Engine Alliance espère un chiffre d affaires de 3 milliards de dollars (2,3 milliards d euros). De quoi tempérer les ardeurs des Américains les plus antieuropéens. Gilles Klein fil à Internet Bref, il «voit», «entend» et reconnaît l enfant qu il est officieusement chargé de surveiller! Du coin de la chambre, il tournera sa tête articulée pour suivre les déplacements de son protégé. Sa «voix», c est la vôtre : vous parlez via le téléphone incorporé. Imaginez la scène : du salon, du bureau, face à votre ordinateur, vous êtes dans la chambre. Prêt(e) à intervenir en cas de sottise, de danger, mais capable en outre de lui parler, lui chanter une comptine ou lui lire une histoire. Façon «Bonne nuit les petits» et son fameux Nounours désormais réalité Mais les fonctions de cette babysitter particulièrement velue ne s arrêtent pas là. À terme, les créateurs de Teddy veulent en faire un véritable précepteur doté de logiciels éducatifs. Il enseignera aux enfants des concepts et idées simples. Ce sérieux concurrent des «écoutes bébés» offre certes un petit côté Big Brother, mais pour la bonne cause En France, selon la dernière enquête du European Home and Leisure Surveillance System, 78 % des accidents des enfants de moins d un an et 62 % de ceux de 1 à 4 ans, surviennent au sein même de leur maison. Alors, pourquoi pas chez nous? Sandrine Gautier 12 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

13 revue de presse internationale par PERNOD CONTRE BACARDI POUR S OFFRIR LES SPIRITUEUX Le français Pernod Ricard caresse l idée d acheter le numéro deux mondial des vins et spiritueux, Allied Domecq (lire économie Matin n 28). Voilà qu un concurrent sérieux se porte aussi candidat : le célèbre producteur de rhum Bacardi. Le groupe serait en train de chercher un partenaire pour élaborer une offre s élevant à près de 7 milliards de livres sterling. NEUF ANS DE PRISON POUR UN SPAMMEUR ENRICHI! «Gaven Stubberfield», de son vrai nom Jeremy Jaynes, restera dans l histoire comme le premier internaute condamné à de la prison ferme pour avoir envoyé des courriers électroniques non sollicités. Jugé dans l État de Virginie doté de l une des législations les plus drastiques en matière de spams, Jaynes a pu engranger jusqu à dollars par mois, grâce à l envoi quotidien de plus de 10 millions de «pourriels». LES FUTURS PATRONS RUSSES SE FORMERONT À L ALLEMANDE Le chancelier Gerhard Schroeder et Vladimir Poutine se sont donné rendez-vous à la grande foire commerciale de Hanovre pour discuter innovation et formation. Cette rencontre devrait aboutir rapidement à la création d une chambre de commerce germano-russe à Moscou. Il est question de former de futurs décideurs russes au management à l allemande. COSMÉTIQUES : CRÈMES PLUS CHÈRES POUR LES CHINOISES Les tarifs douaniers ont baissé depuis le 1 er janvier dernier? Tant pis pour les consommatrices chinoises, les cosmétiques européens ont augmenté. Du coup, l écart se creuse entre produits de luxe et gammes inférieures. Pour les grands groupes à l origine de cette décision, il s agit d un simple rattrapage : les prix pratiqués jusque-là en Chine étaient bien inférieurs à ceux qu acquittent les consommatrices françaises L INDE CROÎT L économie indienne devrait connaître une croissance soutenue cette année, supérieure de 0,3 point à celle de l an dernier. C est le secteur industriel qui tire ce taux de croissance vers le haut, avec une progression qui avoisine les 8,5 %. Le secteur des services, lui, marque le pas : 7,5 % de croissance seulement (!), contre plus de 8 % l an dernier. CACHEZ VOTRE IPOD, BILL ARRIVE! 80 % des salariés de Microsoft (site de Redmond) possèderaient un ipod, le fameux baladeur numérique d Apple. Et ça énerve profondément les dirigeants du groupe, rival historique d Apple (et partenaire initial)! Des dirigeants qui font circuler des notes internes pour en limiter l usage. Réponse des employés de Microsoft : la plupart ont échangé les traditionnels écouteurs blancs typiques d Apple contre d autres, plus banals. Ou comment continuer à écouter discrètement ses morceaux préférés sans passer pour un traître SI LES CHINOIS BOYCOTTENT LES PRODUITS JAPONAIS Les manifestations anti-japonaises violentes en Chine préoccupent les entreprises nippones. Suite à la publication d un manuel scolaire nippon minimisant les exactions commises par les Japonais pendant la guerre, un boycott pourrait frapper leurs produits sur le plus grand marché du monde. La principale association de commerçants chinois aurait déjà invité ses 650 membres professionnels, représentant un chiffre d affaires global de plus de 37 milliards d euros, à ne plus distribuer de produits du pays du soleil levant. SEULEMENT 5 % DE LA POPULATION MONDIALE A ACCÈS À INTERNET Lors d un séminaire sur l information et les nouvelles technologies, José Sasportes, président de la commission nationale de l UNESCO, a affirmé que «l un des objectifs de l UNESCO est de contribuer à l élargissement à cet accès», ce qui n est pas du goût de certains pays car cela suppose une «liberté de l information et des idées». LES COMPAGNIES LOW-COST ANGLAISES BRÛLENT LE TARMAC La crise du secteur aérien, les compagnies low-cost ne connaissent pas. À la différence des compagnies traditionnelles, qui subissent de plein fouet l augmentation des prix du carburant et des problèmes de sécurité, et le choix des passagers britanniques qui optent pour des vols moins chers (+ 6 % cette année, d après les chiffres fournis par BAA, le gestionnaire des plus grands aéroports britanniques). CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT ACTU 5 CONTINENTS

14 immobilier «Les taux révisables à échéances plafonnées, la bonne solution?» Vous avez le choix entre deux types de financements immobiliers : le prêt à taux fixe et le prêt à taux révisable. Le taux révisable est plus avantageux au début mais il vous fait courir le risque d une hausse des taux (qui est certaine) dans deux ou trois ans. Pour vous protéger contre cette hausse, certains prêts révisables sont limités en taux d intérêt. Par exemple, ils ne peuvent pas dépasser 5,10 % (taux actuel plus 2 %), c est ce que l on appelle des prêts capés. Certaines banques ne limitent pas le taux d intérêt appliqué mais utilisent une autre méthode en plafonnant le montant des mensualités. Attention, sous des aspects très agréables, cette formule contient le plus souvent des pièges en associant le plafonnement des mensualités à un allongement des durées (par exemple allongement de 5 ans). Au total, vous croyez que vous êtes protégé et en pratique vous risquez de payer très cher la hausse des taux d intérêt. Soyez particulièrement vigilants, si ce type de prêt vous est proposé, demandez le montant maximum du coût du prêt sur toute la durée et vous pourrez alors vraiment comparer aux autres solutions proposées. Christophe Cremer PDG de Meilleurtaux.com avec sicav Doper la performance de votre PEA : Pioneer Europe Actions Depuis 2003, on assiste à un phénomène de mode autour des petites et moyennes valeurs des cotes française et européenne. Dans un contexte d éclatement de la bulle financière en 2000 avec survalorisation des valeurs technologiques et des grandes capitalisations, les années 2001 à 2004 ont été marquées par un retour des valeurs décotées et dotées de bons modèles financiers (généralement issues des marchés de petites et moyennes capitalisations). Mais l on assiste aujourd hui à l éclosion d une bulle sur ces valeurs que caractérise une valorisation trop élevée par rapport aux grandes valeurs. Dès lors, pour éviter des déconvenues liées à un éventuel éclatement de bulle sur ces petites et moyennes valeurs, il convient de revenir progressivement sur les grandes valeurs. Mais comment s y intéresser quand leurs marchés affichent en 2004 des performances quelque peu décevantes? Le Cac 40, + 7,4 %. Le Dax allemand, + 7,3 %. Et le FTSE britannique, + 7,5 %. Pour doper vos portefeuilles d actions de grandes valeurs européennes, il existe un fonds éligible (et parfaitement adapté) au PEA : Pioneer Europe Actions de la maison de gestion Pioneer. Contrairement aux fonds classiques d actions européennes, Pioneer Europe Actions est concentré sur un nombre restreint d actions de sociétés soigneusement sélectionnées par une équipe d analystes et un gérant de renommée, Andrew Arbuthnott, capables d identifier les bonnes opportunités d investissement. Enfin, un contrôle permanent du risque s opère pour éviter toute dérive de performance par rapport à son indice de référence, le MSCI Europe. Depuis son lancement en décembre 2003, le fonds a systématiquement enregistré des performances supérieures à son indice. En un peu plus d un an, il a réalisé un gain de 17 % contre 14 % pour le MSCI Europe. Depuis le début de l année, il affiche une performance de 7 % contre 4,9 % pour l indice représentatif des marchés européens. Florence Chatelet analyste Sicavonline Toutes les sicav sur UNE QUESTION? placement Que faut-il penser de l or? C est bien connu, en période d incertitude sur les marchés financiers, le réflexe consiste souvent à se tourner vers des «valeurs refuge» comme l immobilier ou l or. Mais alors que le premier type de placement atteint des niveaux record, qu en est-il de l or? Après avoir progressé l année dernière de 12 %, l or pourrait bien lâcher du terrain et perdre un peu de son statut de valeur refuge. A la fin du mois dernier, suite au relèvement de ses taux d intérêt par la Fed américaine, l once d or réagissait vivement et perdait presque 15 dollars à 425 dollars. Certes le métal jaune peut compter sur des facteurs de soutien momentanés, entre autres avec les achats saisonniers en Inde où on entre dans la période des mariages et où l or jouit d un véritable statut bancaire. Mais à plus long terme, qu en sera-t-il? L or a sensiblement augmenté en 2004, mais dans le même temps les valeurs aurifères ont vu leurs cours de bourse souffrir. Dans une récente étude, la banque américaine Merrill Lynch expliquait que les producteurs avaient avec subi les effets conjugués d une baisse de production et d une hausse globale de leurs coûts. D où une baisse de leurs marges et de leurs cours de bourse. Concernant l évolution des cours du métal, la prudence semble de mise. En effet, le FMI a annoncé qu il allait commencer à mettre sur le marché une partie de ses stocks d or évalués à plus leurs dettes. Ces interventions pèseront sans nul doute sur le marché. Dans ce contexte, les observateurs se montrent réservés. Ainsi Barclays table sur des cours passant d ici la fin de l année de 420 à 380 dollars, avec à long terme, sur un horizon de 3 à 5 ans, un once d or à 350 dollars. Frédéric Lorenzini rédacteur en chef de Morning Star 14 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

15 ma semaine en bourse Vive la bourse alternative avec Alternext! INDICATEURS ÉCO DU 11 AU 15 AVRIL 2005 Dow Jones - 3,57 % CAC 40-2,23 % CAC 40 Les patrons dont on parle Serge Tchuruk 4 032,28 LE 15/04 SUR 1 AN + 7,48 % DEPUIS LE 1 ER JAN + 5,53 % $ contre SEMAINE taux DJ Euro Stoxx 50-1,77 % Nikkei 225-4,24 % Semaine 15 1,2928 LE 15/04-0,05 % EURIBOR à 3 mois - 0,19 % pétrole 2,136 % LE 15/04 51,69 LE 158/04 BRENT à Londres en $ + HAUT 56,61 Vincent Bolloré Arnaud Lagardère DU 9 AU 14 AVRIL 2005 DU 9 AU 14 AVRIL 2005 Serge Tchuruk (ALCATEL) 25, ,2 % TF1 15,86 Vincent Bolloré (BOLLORÉ) 16, ,6 % ALCATEL 13,32 Arnaud Lagardère (LAGARDÈRE) 10, ,3 % AIR FRANCE 12,59 Alain de Pouzilhac (HAVAS) 10, ,1 % FRANCE TELECOM 11,29 Patrick Le Lay (TF1) 8, ,4 % PEUGEOT 8,78 Noël Forgeard (AIRBUS / EADS) 8, ,7 % SANOFI-AVENTIS 8,66 Louis Schweitzer (RENAULT) 6, % HAVAS 7,93 Jean-Louis Beffa (SAINT-GOBAIN) 5, ,5 % THALES 7,32 Pierre Richard (DEXIA) 4, % BNP PARIBAS 7,26 Ernest-Antoine Seillière (WENDEL / MEDEF) 4, ,9 % RHODIA 6,99 Sorties du palmarès : Jürgen Schrempp (Daimlerchrysler), Patrick Ricard (Pernod Ricard), Jean-René Fourtou (Vivendi Universal), Anne Lauvergeon (Areva CI) Ça chauffe pour 11/04/05 Warren Buffett. - 0,16 % Le 2e homme le plus riche du monde doit être entendu ce soir comme témoin dans l affaire des comptes louches de l assureur américain AIG. Les autorités s intéressent de très près au rôle joué par le milliardaire dans une transaction de 500 millions de dollars fin 2000 entre AIG et Général Re, société de réassurance contrôlée. Au-delà du risque judiciaire pour Buffett, c est le «tableau» de son intégrité professionnelle qu il a peint depuis deux décennies qui risque d en prendre un sacré coup. Or, c est sur cette intégrité qu il a bâti sa fortune! CAC 40 CAC 40 ÉCO BAROMÈTRE 12/04/05 + 0,51 % Progression L Écureuil ne joue plus avec ses noisettes! La Caisse d épargne a décidé de rémunérer les comptes bancaires. Une révolution? La belle affaire. Dès le 1 er euro, on vous promet 1 % annuel sur votre compte. Christian Jacob, le ministre Évolution du cours de Bourse Les entreprises dont on parle Sorties du palmarès : PERNOD RICARD, RENAULT, DAIMLERCHRYSLER, GALERIES LAFAYETTE, ZODIAC votre argent des PME et de la Consommation ne sait pas si les autres réseaux bancaires vont suivre l initiative. Mais ce dont est certain ce «grognard de la Chiraquie», c est que le coup de marketing des Caisses d Épargne est pleinement réussi! CAC 40 Y-aura-t-il une révolution chez Nestlé? Peter Brabeck, l homme clef du géant suisse brigue le poste de Président du conseil d administration... Alors qu aujourd hui il est directeur général! L assemblée de demain risque d être musclée... Certains actionnaires contestent cette prise de tous les pouvoirs. 14/04/05 On croyait tout - 0,14 % connaître du mouvement alter mondialiste. Ses rassemblements à Porto-Allègre et ses leaders. Mais voilà, l innovation est toujours surprenante. Euronext, la bourse pan européenne vient de donner CAC 40 13/04/05 + 0,49 % Jacques Chirac dope TF1 Progression Évolution du cours de Bourse - 6,4 % - 2,2 % - 1,2 % + 1,1 % - 3,4 % + 1,4 % + 1,1 % - 0,5 % - 0,2 % - 1,3 % par Éric Revel Retrouvez Éric Revel tous les soirs sur LCI pour le Journal et l Invité de l économie naissance à Alternext, un nouveau marché boursier qui accueillera la cotation de PME européennes. Le même jour, Wall Street a mordu la poussière. Le Dow Jones a perdu plus de 1,5 %... Attention demain notre bonne vieille bourse de Paris devrait passer un sale quart d heure... Vive la bourse alternative! CAC 40 08/04/05-1,92 % Le CAC 40 est en berne. La chute est salée. L indice s est rapproché des 4000 points. Les premières valeurs à dérouiller ont été les valeurs technologiques. À l image de Cap Gemini, de Thomson ou encore de STMicroelectronics. Ces titres ont fondu de 3 à 4 %... Mais la palme revient à IBM... Le titre a perdu près de 11 % en une seule séance! Un décrochage spectaculaire... Les vieux réflexes jouent toujours à plein. La bulle Internet n est pas morte. F1 a pris la premiè- place de notre Tre baromètre de visibilité médiatique des entreprises en accueillant sur ses ondes le débat de Jacques Chirac sur la Constitution européenne. La deuxième position d Alcatel s explique par le départ de son numéro 2, Philippe Germond : le PDG Serge Tchuruk reste donc seul maître à bord. Air France doit sa médiatisation à une pluie de mauvaises nouvelles : le relèvement du prix de ses billets et le licenciement de l agent de piste en cause dans l accident d une hôtesse en février Côté patrons, on parle surtout de la guerre froide entre Alain de Pouzilhac, PDG de Havas, et son premier actionnaire Vincent Bolloré. CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS ACTU Méthodologie : plus de sites Internet de médias écrits à travers le monde sont scrutés depuis septembre 2004 par la société de veille et d analyse stratégique Datops pour Économie Matin. Pour toute information supplémentaire, contactez 15

16 CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS ACTU agenda médias Good Morning Business : Fabrice Lundy, semaine 6 h - 10 h, revue de presse éco de Nicolas Doze à 6 h 47 et 7 h 47. Les Grands Débats de l économie : Philippe Manière semaine 10 h -12 h. Le Grand Journal de l éco : Guillaume Dubois, semaine 17 h-23 h. Axel de Tarlé, Le journal économique semaine 6 h 50. Édito 7 h 20. Luc Évrard Édito semaine 7 h 50. À la une de l économie : Jean Leymarie, semaine 6 h 47, 8 h 47 et 11 h 47 et Dominique Esway, semaine 18 h 49, 20 h 19 et 23 h 19. Économie Matin : Henry Lauret semaine 5 h 57, 7 h 57 et 9 h 57. Rue des Entrepreneurs : Didier Adès, Dominique Dambert. Samedi 9 h - 10 h. Aurélie Blonde et Gérard Bonos, semaine 18 h 50. Le Cercle des Cconomistes, 19 h 55. Le Journal économique : Jean-Yves Hollinger, semaine 7 h 17. Matin Bourse : 7 h 30. Décodage immédiat : Florence Duprat, 12 h. Tout info bourse : 17 h. i>économie : Jean-Jérôme Bertolus, lundi-jeudi 8 h 50, 9 h 50 et vendredi 7 h 40. Le Journal de l Économie : Éric Revel et Benaouda Abdeddaïm, semaine 19 h 40, 20 h 40 et 22 h 40. La Chronique de l éco : Pascale Winkel ou Marc de Chevigny, semaine 6 h 40, 7 h 18, 7 h 48, 8 h 40, 9 h 08, 10 h 08 et 11 h 18. Le Club de l éco : Jean-Marc Sylvestre, jeudi 10 h 10, 14 h 10, 0 h 10 et vendredi 1 h 10. L Invité de l éco : Éric Revel ou Benaouda Abdeddaïm, semaine 19 h 50, 20 h 50, 22 h 50. La Bourse en actions : François-Xavier Pietri samedi à 11 h 10, 18 h 10, et 21 h 10 et rediffusée le dimanche à 20 h 10. Les Matins de France Culture, chronique économique d Olivier Pastré, 7 h 15. pub and co Le BVP souffle ses 70 bougies À l occasion de son 70 e anniversaire, le Bureau de Vérification de la Publicité communique pour la première fois depuis 20 ans auprès du grand public avec une campagne conçue par l Agence Scher Lafarge. Jean- Pierre Teyssier, le Président du BVP, dresse un bilan de la profession. Rappelez-nous quelle est la mission du BVP? Nous déterminons des régles d autodiscipline pour que la publicité en France soit véridique et saine... Et nous veillons au respect de ces règles. Par exemple, toute publicité à la télévision est soumise au jugement du BVP avant diffusion. En bref, notre mission est de concilier liberté d expression publicitaire et respect du consommateur. On veut responsabiliser les publicitaires pour qu ils s autorégulent. Pourquoi cette campagne de pub? Nous n avons pas communiqué depuis 20 ans Aujourd hui, nous voulons nous faire connaître du public, mais aussi Vous souhaitez recevoir Économie Matin directement à votre domicile? 5 * pour 5 numéros 10 * pour 12 numéros 35 * pour 40 numéros *Correspondant aux seuls frais de port. Tarifs France métropolitaine valables jusqu au 30 juin Merci de compléter le bulletin ci-dessous Société :... Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Tel :... Je joins mon règlement : Par chèque (bancaire ou postal) à l ordre de «LE POOL PRESSE» Signature : Jean-Pierre Teyssier, président de BVP des professionnels : annonceurs, agences et médias. Il faut que le consommateur sache où se plaindre en cas de publicité mensongère. Mais, en 70 ans, de nombreux efforts ont été faits de ce côtélà, et c est de plus en plus rare. Quelles sont vos priorités en matière de contrôle de la publicité? Tout d abord, l alimentaire et la santé, pour lutter contre l obésité. Mais aussi le respect de la personne et de la femme, sujet sur lequel nous travaillons avec Nicole Ameline, Ministre de la parité. Et aujourd hui, nous privilégions le développement durable. Par exemple, terminées les publicités de voiture qui proposent d offrir un an de carburant! Propos recueillis par Sandrine Gautier médias fil de pub Votre entreprise n est pas dans la zone de diffusion d Économie Matin? ABONNEZ VOUS! OFFRE D ESSAI 5 EUROS = 5 NUMÉROS! E. de Rothschild et Libération Édouard de Rothschild prendra 38,87 % du capital de Libération, ce qui correspond à son apport de 20 millions d euros, contre 37 % prévus à l origine. La Société civile des personnels de Libération en conservera 18,45 %. Le conseil d administration s est réuni le 13 avril pour entériner cet accord. L ancien directeur financier Louis Dreyfus remplace désormais Evence-Charles Coppée au poste de directeur général délégué. LG Electronics choisit Euro RSCG et Starcom Le fabricant de téléviseurs et de téléphones mobiles LG Electronics Europe confie son budget publicitaire à Euro RSCG et son budget de conseil et d achat médias à Starcom. Le budget publicitaire sera géré depuis Londres. Vous souhaitez recevoir Économie Matin directement dans votre entreprise? Abonnez-vous en contactant directement notre service abonnement au ou par mail à : Nbre d ex. Tarif pour 1 an Soit au N 40 numéros Dépôt ,00 0,06 Dépôt ,00 0,04 Dépôt ,00 0,03 Dépôt + Présentoir 400 et + 500,00 0,03 Conformément à la loi informatique et liberté du , vous pourrez accéder aux informations vous concernant ou les modifier en écrivant à «LE POOL PRESSE». 16 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

17 presse avec Le Nouvel Obs ne rachète pas le Nouvel Économiste Le Nouvel Observateur ne rachète pas Le Nouvel économiste et Challenges sera simplement assorti d un supplément hebdo. Lors du comité d entreprise du Nouvel Observateur, qui s est tenu mercredi 13 avril, le président du groupe, Claude Perdriel, a précisé sa position sur l éventuelle acquisition du Nouvel Économiste pour le fusionner avec son quinzomadaire économique Challenges. Il a annoncé clairement que les négociations étaient rompues et que la transaction ne se ferait donc pas. Ces dernières ont durablement achoppé sur le montant souhaité pour la reprise du Nouvel Économiste, jugé trop important alors même que le titre ( ex OJD 2004) a un passif de 2 millions d euros. L avis, négatif, de la Société des rédacteurs du Nouvel observateur, estimant cet investissement hasardeux, a également pesé dans la décision de Claude Perdriel. Dans une interview au quotidien Les Échos (14/04), le patron du Nouvel Économiste, Henri Nijdam, avait reconnu ce problème de valorisation, mais laissait toutefois entendre qu il s agissait d un incident de parcours. L idée de départ de cette acquisition, qui était de permettre à Challenges de passer hebdo sous la marque, plus connue, du Nouvel économiste, n est pas pour autant abandonnée complètement. Un supplément hebdomadaire de 35 à 40 pages, tourné vers l actualité, et destiné avant tout aux abonnés de Challenges ( ), va ainsi voir le jour à la rentrée de septembre. L idée étant à la fois d offrir une information plus chaude et d attirer des annonceurs sensibles au rythme hebdo. Claude Perdriel choisit donc là une option plus prudente (l audience de Challenges sera maintenue plutôt qu amoindrie en hebdo) et moins coûteuse (huit embauches de journalistes seulement) qu un réel passage en hebdomadaire. Il est vrai que les résultats de son groupe sont mitigés : Challenges a perdu autour d un million d euros en 2004 et son navire amiral, Le Nouvel Observateur, annonce un résultat net certes positif de euros mais bien inférieur à celui de 2003 (2,8 millions d euros) GF MSM Development - Tél. : RCS Scooters en location! 50 et 125 cm 3 ÉCONOMIE MATIN 60 rue de Ponthieu PARIS Tél. : Fax : www. economiematin.com «La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.» Article 11 de la Déclaration des droits de l Homme et du Citoyen du 26 août Directeur de la publication et de la rédaction : Jean-Baptiste Giraud Rédacteur en chef : Olivier Magnan Rédaction : Éric Revel, Gilles Klein, Gérard Jouany, Laure Tosin, Judikael Hirel, Laure Japiot, Muriel Roy, Sandrine Gautier Analystes datops : Patricia Lefrère, Jean-Christophe Lahary Éco Baromètre datops : Xavier Simon, Pierre-Antoine de Metz Président du comité de suivi éditorial : Alain Fourment. Administration : Virginie de Gouberville. Conception graphique : Nathalie Sautière. Régies publicitaires : NewRégie, Stéphane Moullé-Berteaux, Hubert Godet, Sylvain Mortreuil, Axel Echkénazi, Audrey Philippot, , MRE (emploi-formation), Claudie Duboisset, , Multifinances Conseils Europa (publicité financière) Marketing Développement : Aude de Rose assistante : Soizic Laurent. Opérations/Diffusion : Frédérick Fabry, Relations Presse : Pro-File Presse, 65 rue de Sèvres, Boulogne-Billancourt, Gaëlle Toussaint , pro-file-presse.com ISSN X. Numéro de commission paritaire en cours. Imprimé par Québécor, Torcy. Distribué par GD International. Ce numéro a une valeur de 0,50 centime d euro Abonnements : , economiematin.com, 35 euros par an. ÉCONOMIE MATIN est distribué à exemplaires dans les quartiers d affaires de Paris et des principales grandes villes françaises. Il est édité par la SAS de presse LE POOL PRESSE, au capital de euros, ayant pour principaux associés Bleucom, datops, Jean-Baptiste Giraud, Société Bretonne de Développement. Tout droit de reproduction réservé. Photos. Une : 2004 HIT Entertainment PLC and Keith Chapman - page 2 : Espace Pain Information/C. Dellière - page 4 : Frédéric Huiban, Christian Ravel, Luc Perenom, Panacea/Wiplke, Longo Bruno page 6 : MAE/DCI, Communauté européenne page 8 : Pierre-François Grosjean/Alcatel, Communauté européenne page 10 : MAE/DCI - page 11 : Communauté européenne page 12 : Goodrich Corporation page 13 : Courtesy of Apple, Communauté européenne 2005, 2005 by Beiersdork AG page 14 : Communauté européenne - page 19 : Fleuves du Monde, Star Clippers/www.fotoseeker.com - page 20 : Laure Tosin page 21 : Communauté européenne VOUS LOUEZ PLUS QU UNE VOITURE.

18 bonne édito assiette 18 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005 UN «0 %» 100% ABSURDE! Une sucette 0 % de matières grasses! La communication de Chupa Chups est incroyable... Et pourquoi pas, demain, une huile revendiquant 0 % de sucres! Le «0 %», c est l allégation déculpabilisante par excellence. Si c est 0 %, c est bon. Surtout pour le marketing! On le voit de loin, le zéro. Il crève les yeux. Le consommateur capte ce «0 %» comme un signal rassurant et le tour est joué. Un pur scandale quand on pense que le message s adresse aux enfants. En réalité, d un point de vue nutritionnel, ce «0 %» est 100 % absurde. Soit il y a tromperie délibérée. Soit les autres sucettes Chupa Chups ajoutent le gras au sucré et c est encore pire. Bizarre dérive de l argumentation dite «santé» qui provoque l effet inverse de celui qu elle est censée promouvoir : une augmentation aveugle de la consommation de sucre de l enfant avec la caution fallacieuse d une allégation déplacée, mal lue par les parents. On attend que le Bureau de vérification de la publicité (BVP) s intéresse de plus près aux mensonges par omission! Il en va de la santé des enfants! Nathalie Hutter-Lardeau directrice Atlantic Santé objet Qui vibrera Viera Comment ne pas regarder des matchs de foot sur un écran plasma qui s appelle Viera? La nouvelle génération d écrans plats signés Panasonic débarque, avec un premier modèle 37 pouces encore moins cher et meilleur que l équivalent en taille l an passé. Sa dalle vous offre une image parfaite en 8,6 milliards de couleurs, sa connectique HDMI (la Péritel du futur) accueille la TV haute définition et sa prise PC relie votre ordinateur à votre plasma. Judikaël Hirel Panasonic Viera 37PA50, euros automobile L Audi A6 De quoi faire aimer les grandes allemandes! Les ventes ont chuté : les designers d Audi décident de redonner une vraie identité à leur grosse berline. Ils ont dessiné une calandre haute et assez agressive en gardant évidemment les quatre anneaux. Lifting assez réussi. Cette calandre est désormais la signature de toutes les Audi. Et comme on a de la suite dans les idées, ce même dessin renaît au centre du volant. Impossible d oublier qu on conduit une Audi! Pour cet essai, nous aurions pu prendre le volant d un modèle ultra motorisé et Dieu sait si Audi sait faire dans la cavalerie, avec, notamment, les V6 diesel de 3 litres de cylindrée, ou le 4,2 litres essence. Nous avons volontairement choisi le petit moteur, un 2 litres Diesel de 140 CV. À l usage, il se révèle amplement suffisant compte tenu des limitations de vitesse. Bien servi par une boîte 6 vitesses, il relance parfaitement la lourde berline de 5 mètres de long et permet de parcourir plus de kilomètres sans ravitailler. En fait, la marque aux anneaux, en relançant son A6, poursuit son positionnement dans le trio de tête des références automobiles allemandes. Mercedes cultive son côté berline. BMW met en avant le côté sportif de ses voitures. Audi nous propose tout simplement des berlines sportives. En A6, on roule vraiment en classe «Affaires». Jusqu au prix : à partir de euros Une vraie classe «Affaires»! Gérard Jouany livre À quoi jouent les hommes?* Pour une fois qu un livre sort des clichés éculés du roman qui fait des histoires, du thriller vaticanesque ou du nombril sur canapé, ce serait dommage de le garder pour nous. Le titre pose la question qui nous intéresse tous : À quoi jouent les hommes? À se dire avec légèreté des choses graves, à séduire la première femme qui passe comme si ce devait être la dernière, à jouer leur vie comme une partie de bridge où l on se demande qui fera le mort la prochaine fois. Ils sont quatre hommes dans une Cadillac rose qui ont trouvé moyen de mondialiser l amitié. Un Américain paresseux, un Anglais fantasque et un Allemand nihiliste gravitent autour d un Français dilettante, nègre dans un cabinet ministériel, ce qui nous vaut de savoureux portraits des coulisses de la politique contemporaine. Toute l histoire du XXème siècle à eux quatre. La vie leur brûle les doigts, mais jusque-là, l ironie les a toujours sauvés du désespoir. Et voilà que passe une femme Au moment où Tout pour plaire nous fait entrer au cinéma dans l intimité tendre et cocasse de trois filles en veine de confidences, on aimerait vous en faire découvrir la version très masculine, décapante, drôle, où chacun reconnaîtra les siens. Un David Lodge à la française. NHL * A quoi jouent les hommes Jacques BAUDOUIN Editions Flammarion

19 voyage Croisières printanières AMAZONIE SAUVAGE Au départ de Manaus, Brésil, cette croisière exceptionnelle à la rencontre de deux fleuves magiques, l Amazonie et le Rio Negro, prend l allure des aventures de Tintin. Le bateau de petite taille, à peine 16 passagers, ressemble à ces embarcations que l on peut encore croiser sur le Mississippi. Pas de luxe déplacé. Confortable, sans plus. Le spectacle est dehors, à la découverte de la faune et de la flore équatoriale. Croisière en Amazonie 9 jours À partir de par personne sur une base de huit. Fleuves du monde (www.fleuves-du-monde.com) LA RUSSIE PAR SES FLEUVES Plus de kilomètres au fil de la Volga, pour rejoindre Astrakhan près de la mer Caspienne. Découverte de villes mythiques : Nijni-Novgorod, ancienne Gorki, Kazan la Tartare ou encore Volgograd, ancienne Stalingrad et théâtre de la plus grande bataille de la seconde guerre mondiale. À bord, un confort tout à fait correct et des animations culturelles de qualité: initiation à la 210_70_ECO_MATIN_ /04/05 17:24 Page 1 avec langue russe, cours de cuisine ou de chant ou encore conférences sur l histoire de la Russie. Même si son rythme «pépère» est particulièrement adapté aux seniors, cette croisière attire des voyageurs plus jeunes, pour des espaces russes plus difficilement accessibles en voyage individuel. Croisière Astrakhan-Kazan : du 5 au 13 mai et du 8 au 16 septembre. Croisière Kazan-Astrakhan : du 31 août au 8 septembre. À partir de Disponible en agences de voyages. PIRATES EN MÉDITERRANÉE À bord du Royal Clipper, 228 hôtes arpentent les m 2 de pont ouvert et les 3 piscines d eau douce et de mer. Les plus courageux grimperont au mât pour la manœuvre ou pour s installer dans les nids d observation d où l on aperçoit les dauphins. Initiative louable, la plate-forme arrière s abaisse vers la mer pour faciliter la pratique des sports nautiques : ski ou plongée, entre autres. Royal & Star clippers (www.starclippers.com) - Star Clippers 7 nuits de croisière à partir de Transfert vers Athènes compris. Itinéraire: Athènes, Rhodes, Bodrum, fleuve Dalyan, Santorin, Hydra. Stéphanie Clément-Grandcourt conso déjeuner d affaires adresse LES OLIVADES Dans le quartier des ministères souffle un vent du Sud loin des clichés : intimiste, raffiné, avec une cuisine à l accent méridional et sans exagération. Après avoir parcouru les étoiles Troisgros, Alain Ducasse au Louis XV, Anne-Sophie Pic Bruno Deligne, fin connaisseur des épices, s est enfin décidé à nous faire partager sa cuisine sincère, largement inspirée des trésors aromatiques de la garrigue ou d ailleurs. Une cuisine tout en contrastes, sans superflu. Gambas rôties, brunoise de papaye, poivrons et oignons doux, poêlée de chipirons, riso, poivrons confits et chorizo. En dessert, soufflé au grand-marnier aux zestes d agrumes confits. Le tout servi avec une telle gentillesse! Côté cave, que de (bonnes) surprises avec le rinquinquin ou l absinthe, servie comme un rituel, une carte impressionnante et quelques alcools aromatisés au Malabar et au Carambar, échappés de la réserve privée du chef. Perdu au milieu de rien, pour le coup ça mérite vraiment le détour Alex Germane Les Olivades, 41 avenue de Ségur Paris. Tel : Réservation indispensable au déjeuner. Fermeture les samedi midi, dimanche toute la journée et lundi midi. style Cuisine inspirée du bassin méditérannéen. Tarifs : un menu à 32 servi midi et soir, un Menu découverte (5 plats) à 60, compter 50 à la carte. Qualité : 8,5/10 Service : 8,5/10 Ambiance : 7,5/10 UNE LIVRAISON URGENTE? WIN-GO COURSES CONSO MÉDIAS VOTRE ARGENT 5 CONTINENTS EN ROUTE VERS L ANGLETERRE AVEC EUROTUNNEL Réservez dès maintenant sur ou par téléphone au (prix appel local) La navette Eurotunnel c est : Rapide : seulement 35 min de traversée Économique : un prix par voiture quel que soit le nombre de passagers. 140 * par voiture l aller-retour de Calais/Coquelles à Folkestone ENTREPRENDRE * Prix à partir de 140. Valable pour un A/R 5 jours ou plus, incluant 9 de réduction accordée lors d'une réservation via Internet. Offre valable jusqu au 22/05/05 pour un voyage A/R en voiture effectué avant le 31/12/05. Réservation minimum 1 jour avant la date de départ. Non remboursable, modifiable avec des frais minimum de 48, sous réserve de disponibilités. Départ de Calais/Coquelles entre 12 h 00 et 16 h 00, retour de Folkestone après 12 h 00. Les conditions générales de vente et de transport d'eurotunnel s'appliquent à cette offre et sont disponibles sur Gedess Rev 1. 19

20 marketing SAVEZ-VOUS DÉFINIR VOTRE OFFRE EN 30 SECONDES? Que faites-vous? Quel est votre métier? Qui est votre employeur? Quels sont vos produits? Ces questions peuvent vous être posées dans un ascenseur, un cocktail, une réunion, un dîner, une rencontre Que répondez-vous? Que répondent vos collaborateurs? L interne (c est-à-dire les salariés, les managers ) est le premier vecteur de communication de l entreprise. Il est donc nécessaire de définir, partager et utiliser les mêmes messages pour garantir la crédibilité de l entreprise. La méthodologie du « » va homogénéiser le discours en interne. Immédiatement, l entreprise se montre plus efficace vers l externe (clients, prospects, prescripteurs, journalistes, étudiants, etc.). Que signifie ce « »? Simplement les trois types de messages préparés pour faire face aux circonstances. Un message de 30 secondes ou de 3 minutes pour une présentation orale rapide dans un ascenseur ou lors d une présentation. Un message de 30 minutes lors d une conférence, par exemple, un débat, voire une interview. Vous répondez ainsi sans improviser aux premières questions que l on vous pose, vous définissez rapidement votre offre et votre valeur ajoutée. Le message de 30 secondes doit se montrer «différenciant». Que fait l entreprise, comment se différencie-t-elle des autres? Tenez, dans les 30 secondes qui vous restent pour finir la lecture de cette chronique, illustrons ce fameux avantage concurrentiel. Il n est pas, par définition, copiable à court terme (ou difficilement copiable). En revanche, à long terme il devient le standard. Il faut alors sans cesse innover. L exemple de l airbag dans les voitures le démontre bien. Il y a 15 ans, un constructeur auto se différenciait avec un airbag. Aujourd hui, plus une seule voiture n est produite sans cet accessoire de sécurité. De la même façon votre offre, mais aussi votre message, doivent sans cesse, et parallèlement, se renouveler. Au fait, quel est votre 30 secondes à vous? Olivier Chaduteau l ouvre boîte Tous les quinze jours Économie Matin vous propose de rencontrer un créateur d entreprise et son «parrain». Des duo mis en place pour les lauréats d Entreprendre, un réseau de soutien à la création d entreprise. Muzéo, une entreprise suivie de près Alain Stoll, Guy Maynart et Vincent Justin La Joconde dans votre salon, ou dans votre chambre d hôtel : voilà ce que propose Muzéo. Pas l original bien sûr! Mais une reproduction imprimée sur toile en coton, sélectionnée dans le catalogue de la Réunion des Musées Nationaux. L entreprise a été créée en 2003 par deux amis, Vincent Justin et Rémy Gaillot, et est surveillée de près par Alain Stoll et Guy idées Une nouvelle génér a t i o n d e p a t r o n s montre l exemple en recherchant l innovation partout. Dell, EasyJet ou Federal Express ont innové. Le patron d Easyjet, Stelios Haji- Ioannou, comme celui de lastminute.com en France, Pierre Paperon, professent une règle d or : innover sans processus figé surtout si la mise de départ est inférieure à euros! Ainsi, Haji- Ioannou a-t-il créé un site qui permet à tout internaute de communiquer une idée au patron en lui cédant les droits d exploitation. Le même Haji- Ioannou remplace parfois l un de ses employés non navigant une journée pour se rendre compte des améliorations possibles. De la même Maynart, leurs parrains, cofondateurs de Proginov, propriétaire de deux hôtels parisiens. «Quand ils sont venus présenter leur dossier à Entreprendre, j avais justement un problème de décoration pour l un de nos hôtels, explique Alain Stoll. J ai tout de suite cru en leur projet». Le fondateur de l Ofup, vente d abonnements presse aux étudiants (cédé en 2000), accepte de «parrainer» les lauréats avec plaisir. «Jusqu à présent j ai investi dans des boîtes où l on ne me demandait pas forcément mon avis. Cette fois, je m investis tout court. C est beaucoup plus intéressant!» De son côté, Guy Maynart a trouvé le duo particulièrement efficace. «L un artiste, l autre commercial, ils sont parfaitement complémentaires.» Ses conseils, comme ceux de son associé, sont les Innover par le style façon, Paperon innove dans la recherche de la différence : il organise une rencontre informelle avec chacun de ses employés car leur expérience et leur créativité sont autant d innovations potentielles. Il a rebaptisé la DRH «direction du développement humain». Sa responsable est chargée de valoriser (par des diplômes) les acquis d expérience. Pierre Paperon répond à une partie des courriels de clients. Sa dernière idée : recruter la championne olympique française de natation qui partagera son «voyage de vie» avec les autres salariés. Certains combats constituent aussi des innovations. Lastminute est la première agence à oser dénoncer juridiquement, médiatiquement, avec bienvenus chez Muzéo. «Depuis le début, nous avons tendance à revoir en permanence nos objectifs commerciaux, en fonction de notre activité réelle. Alain et Guy nous poussent à maintenir nos objectifs de départ et à analyser ensuite : pourquoi avons-nous surestimé notre activité? pourquoi n avons-nous pas atteint nos objectifs? C est très constructif» explique Vincent Justin, diplômé de l École Boule et des Beaux-Arts. Résultat : Muzéo affiche euros de chiffre d affaires pour 4 salariés et maintient son objectif de euros pour la fin de l année. Ironie des affaires : Muzéo vient de démarcher sans le savoir l hôtel Magellan, dans le 17 e arrondissement de Paris, propriété de Proginov! Muriel Roy Stelios Haji-Ioannou, patron d EasyJet politiquement le monopole commercial du site voyagessncf.com, filiale de la SNCF et d un distributeur américain. Mener seul un combat contre Goliath laisse toujours une trace affective dans le cœur des consommateurs Bertrand Dussauge 20 économiematin N 29 - Du 18 au 24 avril 2005

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE

MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE vous proposent, dans le cadre du programme consulaire régional, une : MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE du 23 au 29 Juin 2013 Prospections personnalisées à Moscou et/ou Saint-Pétersbourg Secteurs : agroalimentaire

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION RUSSIE, MOSCOU

MISSION DE PROSPECTION RUSSIE, MOSCOU MISSION DE PROSPECTION RUSSIE, MOSCOU DU 20 AU 24 OCTOBRE 2014 1 P a g e [ RUSSIE ] Chiffres clés Capitale : Moscou Taux de croissance : 3,7% en 2013 Superficie : 17 075 400 Km² Population : 141,9 millions

Plus en détail

Évolution du budget automobile des ménages français depuis 1990 1

Évolution du budget automobile des ménages français depuis 1990 1 N 14 Avril 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Évolution du budget automobile des ménages

Plus en détail

Bienvenue, Voici les points qui vont permettre de situer vos attentes par rapport au secteur dans lequel nous travaillons OBJECTIFS

Bienvenue, Voici les points qui vont permettre de situer vos attentes par rapport au secteur dans lequel nous travaillons OBJECTIFS Bienvenue, Vous venez de visionner la première partie, vidéo expliquant le concept et le domaine dans lequel notre affaire se situe, lisez maintenant le livret d information ci dessous avant de passer

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Feuillet explicatif c est l autonomie

Feuillet explicatif c est l autonomie Feuillet explicatif c est l autonomie Véhicules disponibles en libre-service pour une demi-heure, une heure ou plus longtemps 1 L autonomie est un besoin fondamental. L autonomie suppose un changement

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

etre agent immobilier

etre agent immobilier etre agent immobilier sommaire 11 Une profession critiquée mais enviée 13 Les professionnels de l immobilier en France 13 Histoire et géographie de l immobilier français 22 Les agents immobiliers aujourd

Plus en détail

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région

Café pays USA. Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Café pays USA 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International Franche-Comté, avec le soutien de Business France et de la Région Avec la participation de : Arnaud LERETOUR, Directeur

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

Lettre de la gestion Janvier 2014

Lettre de la gestion Janvier 2014 Chers co-investisseurs, Toute l équipe de BDL Capital Management profite de cette lettre pour vous souhaiter une très bonne année 2014 et vous remercier une nouvelle fois de votre fidélité. En 2013, vous

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?»

CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?» COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE CADREMPLOI / KELJOB «LA REPRISE DU MARCHE DE L EMPLOI EST-ELLE DURABLE?» Paris, le 14 octobre 2010 Cadremploi et Keljob, les références privées de l emploi sur

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 26/04/2013 J. Blanchard CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 ----ooo---- A défaut de convergence, la transparence Les dernières prévisions économiques du FMI sont plutôt en retrait. Le PIB mondial

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

REVUE BANQUE. Rentabilité des activités de services à la personne. Quel business model?

REVUE BANQUE. Rentabilité des activités de services à la personne. Quel business model? REVUE BANQUE Rentabilité des activités de services à la personne. Quel business model? Par Jacques MANARDO Président Fédération des Entreprises de Services à la Personne J ai passé 32 ans dans la profession

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous.

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous. Ce e-book vous a été offert par Stéphane. En aucun cas il ne peut être vendu. Je suis heureux de vous offrir ce petit book qui je l espère vous aidera dans le développement de votre activité à domicile.

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable des Etudes Sectorielles Bruno Goutard,

Plus en détail

Revenus et patrimoine des ménages

Revenus et patrimoine des ménages Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Division Communication Externe Bureau de Presse Dossier de presse Synthèses n 65 Revenus et patrimoine des ménages Edition 2002-2003 - Au sommaire du

Plus en détail

Délégation officielle du 18 au 22 octobre 2010

Délégation officielle du 18 au 22 octobre 2010 BRÉSIL Délégation officielle du 18 au 22 2010 Joignez-vous au voyage! LE BRÉSIL, MARCHÉ D AUJOURD HUI, MARCHÉ DE DEMAIN Territoire le plus peuplé d Amérique latine (190 millions d habitants), le Brésil

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Semaine du 15/06/2015 au 19/06/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - USA : La Fed vers sa 1ère hausse des taux Sur le plan national

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

Innovation. Signée par Jean Paul Gaultier

Innovation. Signée par Jean Paul Gaultier Innovation LE PREMIER LINGOTIN CPoR D UNE ONCE... Signée par Jean Paul Gaultier Alors que le prix de l or a atteint des nouveaux records cette année, et dans une volonté de permettre une encore plus grande

Plus en détail

Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage

Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage Un tiers des créateurs d entreprise seniors était au chômage Quand on est senior et qu on perd son emploi, on sait que le parcours pour regagner le monde du travail en tant que salarié, sera un parcours

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous, Je suis heureux d être avec vous à l université St Joseph.

Bonjour à toutes et à tous, Je suis heureux d être avec vous à l université St Joseph. MANAGEMENT EN TEMPS DE CRISE Intervention de M. Carlos Ghosn Université Saint Joseph Lundi 15 mars 2010 Bonjour à toutes et à tous, Je suis heureux d être avec vous à l université St Joseph. Pour parler

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

Rapport annuel. Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT

Rapport annuel. Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT Rapport annuel 2001 Groupe Société Générale BANQUE DE DÉTAIL GESTION D ACTIFS BANQUE DE FINANCEMENT ET D INVESTISSEMENT Sommaire Le développement du Groupe en action 01 Profil 02 Entretien avec Daniel

Plus en détail

CAPITALISME CONTRE CAPITALISME. Michel Albert

CAPITALISME CONTRE CAPITALISME. Michel Albert Séminaire de Stratégie et Concurrence Internationale Prof. Dembinsky Stefano Grino Christophe Chatriand Raphaël Monnet CAPITALISME CONTRE CAPITALISME Michel Albert Janvier 2000 L AUTEUR L auteur de ce

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel

24 heures. dans la vie d Orrick Rambaud Martel 24 heures dans la vie d Orrick Rambaud Martel Fusions & acquisitions Droit boursier Financements Droit bancaire Marchés de capitaux Titrisation Capital investissement LBO Capital risque Contentieux Arbitrage

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

Info «travailleur indépendant»

Info «travailleur indépendant» Info «travailleur indépendant» Quels sont les avantages et les inconvénients pour une structure (client) de faire appel à un travailleur indépendant? L équipe permanente est forcément limitée en nombre

Plus en détail

SEQUENCE 2 : LE BUDGET. Séance 1 : l évolution de la consommation des ménages et le budget familial.

SEQUENCE 2 : LE BUDGET. Séance 1 : l évolution de la consommation des ménages et le budget familial. Me. BULTE Fabienne Prévention Santé Environnement 2009-2010 SEQUENCE 2 : LE BUDGET Objectif général de la séquence : être capable de justifier la nécessité d un budget équilibré en vue d un achat (un téléphone)

Plus en détail

Savoir/agir numéro 3, mars 2008. Plus longtemps, plus flexible, moins cher. Michel Husson, chercheur à l IRES

Savoir/agir numéro 3, mars 2008. Plus longtemps, plus flexible, moins cher. Michel Husson, chercheur à l IRES Savoir/agir numéro 3, mars 2008 Plus longtemps, plus flexible, moins cher Michel Husson, chercheur à l IRES Chapô : Travailler plus pour gagner plus : on connaît la chanson. Mais cet hymne à la valeur

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( Les FRANCAIS l EPARGNE & la RETRAITE ENQUETE Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Etudes et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest

L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest L ÉCHO de GUSTAVE La Page d Economie du Lycée Gustave Eiffel de Budapest Atelier de la classe de premiere en Sciences Economiques & Sociales Revue de presse économique, politique et sociale française Janvier

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

L économie des télécoms en France

L économie des télécoms en France L économie des télécoms en France Deuxième étude pour la Fédération Française des Télécoms 2012 Pour favoriser la croissance et l emploi du secteur télécom, la France et l doivent mettre en œuvre une politique

Plus en détail

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE

COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE MATÉRIEL AGRICOLE... 6 LES POINTS

Plus en détail