Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité"

Transcription

1 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance est une quantité d énergie émise pendant un certain temps. Une source sonore diffuse de l énergie acoustique. En général, l énergie désigne tout ce qui permet d effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière ou un mouvement. L énergie se mesure en Joules (J). L énergie acoustique correspond aux mouvements des molécules d air propageant l onde acoustique. Si une source acoustique émet un son d énergie égale à E Joules pendant un intervalle de temps t secondes, alors on définit la puissance acoustique P de la source comme : P = E t. La puissance acoustique se mesure en Watts (W). Par exemple, si une source sonore émet un son d énergie égale à 30 Joules pendant 5 secondes, sa puissance acoustique sera de 6 Watts. La puissance acoustique est une donnée propre à une source : elle ne dépend pas de la distance à la source. Lorsque plusieurs sources émettent simultanément un signal sonore, ce sont leurs énergies, et donc leurs puissances qui s additionnent. Exemples Le tableau 1 présente la puissance acoustique de quelques sources sonores. On peut voir que la puissance acoustique des sources les plus classiques est très faible. Attention! Il ne faut cependant pas confondre la puissance acoustique et la puissance électrique. Par exemple, un haut-parleur utilise de l énergie électrique pour produire de l énergie acoustique. Cependant, la puissance électrique d un haut-parleur est de l ordre de plusieurs dizaines de Watts alors que la puissance acoustique produite est autour de 1 Watt. C est la puissance électrique qui est indiquée lorsqu un achète une enceinte.

2 2 2 LA PRESSION Source Voix normale Voix forte Voix criée Haut-parleur Avion Puissance acoustique 0,01 mw = 0,00001 W = W 0,1 mw = 0,0001 W = W 1 mw = 0,001 W = W 1 W 1 kw = 1000 W = W 2 La pression Tab. 1 Puissance acoustique de quelques sources Définition Quand on appuie sa main contre un mur, on exerce une "pression" sur ce mur. En fait, la pression résulte d une force F appliquée sur une surface S. La valeur de la pression est alors définie comme : P = F S. La pression se mesure en Pascal (Pa). En acoustique, on distingue deux pressions particulières : La pression atmosphérique (aussi appelée pression statique) : c est la pression qu exerce l atmosphère (toutes les molécules d air) sur la Terre. Elle a une valeur qui varie en fonction des conditions climatiques mais elle vaut en moyenne : P 0 = 1, Pa 10 5 Pa La pression acoustique (aussi appelée surpression acoustique). Lors de la propagation d une onde acoustique, les molécules d air en mouvement modifient légèrement la pression localement. Cette variation de pression est ce que l on appelle la pression acoustique p. Ainsi, en un point de l espace, la pression totale : P tot = P 0 + p Cette pression acoustique exerce une force sur le tympan. Elle met en vibration le tympan qui transmet les ondes au cerveau via les mécanismes de l oreille moyenne et de l oreille interne. Remarque : la pression atmosphérique est une pression qu on appelle "absolue", donc toujours positive, alors que la pression acoustique est une fluctuation autour de la pression atmosphérique, et est donc alternativement positive (surpression) ou négative (dépression). Seuils d audition et de douleur Le seuil d audition correspond au son le plus faible (en intensité) que l oreille est capable de percevoir. La pression acoustique correspondante vaut à 1000 Hz : p ref = Pa. Cette pression est appelée pression de référence. Elle correspond à une vibration du tympan d environ 0, m.

3 3 Le seuil de douleur correspond à la pression acoustique d intensité maximale que l oreille peut supporter sans être endommagée 3 Intensité p douleur = 20Pa. Définition L intensité est un flux d énergie transportée par unité de surface. L intensité acoustique, ou intensité sonore, correspond donc à une quantité d énergie acoustique E (en Joules) qui traverse une surface (réelle ou virtuelle) S (en m 2 ) pendant un temps t (en secondes). Elle se définit comme : avec S en m 2. L intensité acoustique se mesure en W/m 2. I = E S t Relation avec la puissance On a vu que la puissance acoustique se définissait comme P = E. On voit donc que l intensité acoustique se définit comme une puissance acoustique sur une surface, soit : I = P, avec P en W et S en S m2 t. Une source isotrope, ou homogène, est une source qui rayonne dans tout l espace. Cette source émet des ondes sphériques, donc les fronts d onde sont des sphères. La surface d une sphère vaut S = 4πr 2 avec r le rayon de la sphère. L intensité reçue sur un front d onde vaudra donc : I = P avec P la puissance acoustique de la source. 4πr 2 Ainsi, une source isotrope de puissance P émettra des sons dont l intensité sonore variera en fonction de la distance d à la source par la relation : Intensite = Puissance 4πd 2 Relation avec la pression L intensité et la pression acoustique sont reliées par la relation suivante : I = p2 ρ 0 c avec c la célérité du son et ρ 0 la masse volumique du milieu. Remarque : Cette relation n est valable que pour le son direct provenant d une source acoustique et non pour le son réfléchi ou réverbéré dans une salle. Dans l air, ρ 0 1, 2kg/m 3 et c = 340m/s, d où : I = p2 400 en W/m2 avec p en Pa. Ainsi, le seuil d audition correspond à une intensité sonore de : = W/m 2

4 4 4 NIVEAUX SONORES Elle est appelée intensité de référence et correspond à la pression de référence p ref = Pa. Et le seuil de douleur correspond à une intensité sonore de : I douleur = 1W/m 2 (correspondant à la pression p douleur = 20Pa). 4 Niveaux sonores Sensation de niveau sonore Comme on l a vu précédemment, si l on compare le son émis par une source sonore (par exemple une goutte d eau) au son émis par 1000 sources identiques, on se rend compte que le niveau sonore ressenti n est pas 1000 fois plus fort. L oreille fonctionne comme une échelle logarithmique : le niveau sonore n est pas directement proportionnel à la pression acoustique. Niveau de pression Le niveau de pression (ou niveau sonore) est défini comme : L p = 20 log{ p p } = 20 log{ } (avec p en Pa). p ref Ce niveau (Level en anglais) se mesure en décibel (db) ou db SPL (Sound Pressure Level) ou encore db linéaires (db lin ). Niveau d intensité Le niveau sonore peut aussi se calculer à partir du niveau d intensité : L I = 10 log{ I I } = 10 log{ 1.10 } (avec I en 12 W/m2 ). Toujours dans le cas d un son direct émis par une source, le niveau d intensité et le niveau de pression mesurés en un point de l espace (par exemple sur un microphone placé dans une salle) sont équivalents : L I = L p. On notera donc dans la suite le niveau sonore L p, qu il soit calculé à partir du niveau d intensité ou du niveau de pression. Démonstration : comme I = p2 400, on a : L I = 10 log{ I } = 10 log{ p p 2 ref 400 Ainsi, au seuil d audition : et au seuil de douleur, } = 10 log{ p2 } = 10 log{ p } 2 = 10 2 log{ p } = 20 log{ p } p 2 ref p ref p ref p ref L = 10 log{ } = 10 log(1) = 10 0 = 0dB = L pref 1 L I douleur = 10 log{ 1.10 } = log{ } = = 120dB = L p douleur

5 5 Le niveau sonore est mesuré par un appareil nommé sonomètre. Un sonomètre est composé d un microphone et d un système électronique qui calcule en temps-réel le niveau en db à partir de la pression captée sur le microphone. Echelle des décibels Le tableau 2 montre des exemples de niveau sonore de quelques sources acoustiques. Normalement, l oreille n entend pas les sons en dessous de 0 db, cela ne veut cependant pas dire que les sons au dessous de 0 db n existent pas. Ils correspondent seulement à des vibrations très faibles qui génèrent une pression acoustique que l oreille ne peut pas entendre. Il est de même pour les sons au dessus de 120 db qui peuvent endommager sévèrement ou détruire le système auditif. Remarque : L oreille ne perçoit une différence de niveaux que s ils diffèrent d au moins 1 db. C est pourquoi les niveaux sonores sont indiqués sans chiffre après la virgule (ou au maximum un chiffre après la virgule pour les calculs intermédiaires). Niveau (db) Exemple de source Tic-tac d une montre à plusieurs mètres 0 Seuil d audition 10 Chambre sourde 20 Bruit de fond naturel dans le silence 30 Studio d enregistrement 40 Campagne calme 60 Voix normale 70 Bureau calme 80 Orchestre symphonique 90 Voix criée 110 Sirène des pompiers 120 Seuil de douleur 140 Formule Avion à réaction 170 Explosion Tab. 2 Echelle des niveaux sonores Exercice : Dans le tableau 2, mettre en correspondance les niveaux sonores et les valeurs d intensité et de pression correspondantes. Le décibel électrique On peut calculer un niveau en décibel pour des grandeurs autres que des grandeurs acoustiques, par exemple une tension électrique. En effet, un microphone traduit la pression acoustique en tension électrique (exprimée en Volts) et on définit le niveau électrique de la façon suivante : L = 20 log{ U U ref }, avec U la tension mesurée et U ref la tension de référence prise à 0,775 V. Le décibel électrique se mesure avec un vumètre.

6 6 5 ADDITION DE NIVEAUX SONORES 5 Addition de niveaux sonores Imaginons deux personnes qui parlent en même temps. Si chacune d elle parle à 60 db, le niveau sonore total n est pas égal à 60+60=120 db! Pour additionner des niveaux sonores, il faut revenir aux valeurs non logarithmiques. Pour le calcul, on distingue deux cas. Le premier cas correspond à des sources non corrélées et le deuxième à des sources corrélées. Il faut retenir que dans le cas général : seules les puissances ou les intensités acoustiques s additionnent! 5.1 Cas de sources non corrélées : cas général Deux sources non corrélées correspondent à deux sources indépendantes, c est-à-dire qui ont des représentations temporelles différentes, sans relation de phase ("des sources qui ne se ressemblent pas trop"). Exemple : un piano et une flûte jouant en duo. (On considère que deux instrumentistes jouant à l unisson, même du même instrument, ne sont pas deux sources corrélées car il y a des petites variations temporelles entre chaque son.) Cas de deux sources : L intensité totale d un son résultant de deux sources sonores d intensité I 1 et I 2 vaut : I tot = I 1 + I 2. Le niveau sonore total vaut donc : L p tot = 10 log{ I tot } = 10 log{ I 1 + I 2 }. Si on remonte aux pressions, on remplace I par p2 400, d où : p 2 tot 400 = p p c est à dire : On a donc : p tot = p 2 tot = p p 2 2. p p 2 2 p 1 + p 2. On voit que ce ne sont pas les pressions qui s additionnent. Cas de N sources : L intensité totale d un son résultant de N sources d intensité I 1,I 2,..., I N est : I tot = I 1 + I I N. Le niveau sonore total est donc L p tot = 10 log{ I tot } = 10 log{ I 1 + I I N }.

7 5.1 Cas de sources non corrélées : cas général 7 Intensité ou pression en fonction du niveau sonore : Supposons maintenant que vous ne connaissiez que les niveaux sonores de différentes sources en décibel. Pour connaître le niveau résultant de l addition des sources, il faut remonter aux valeurs d intensité ou de pression. Intensité : I = 10 L I 10, avec Iref = W.m 2 Pression : p = p ref 10 Lp 20, avec pref = Pa et L p = L I le niveau sonore en db. Démonstration : (car si log(b) = a alors b = 10 a ). L p = 10 log{ I } L p 10 = log{ I } log{ I } = L p 10 I = 10 Lp 10 Supposons que l on ait N sources sonores de niveaux Lp 1, Lp 2,..., Lp N. Le niveau total résultant de l addition de ces sources sera : En effet : Lp tot = 10 log{10 Lp Lp Lp N 10 }. Lp tot = 10 log{ I tot } = 10 log{ I 1 + I I N } = 10 log{ I 1 + I I N }. Exemple : quel est le niveau total résultant de 4 hauts parleurs émettant des niveaux sonores de 60, 75, 66 et 82 db? Réponse : Lp tot = 10 log{ } Lp tot = 10 log{ , , ,2 } = 83 db Calcul du niveau sonore avec N sources de même niveau Supposons que N sources acoustiques aient le même niveau sonore L p. Cela veut dire qu ils ont tous la même intensité I telle que L p = 10 log{ I }. L intensité totale est égale à : Le niveau sonore total est donc égal à : I tot = I + I + I I = N I = NI Lp tot = 10 log{ I tot } = 10 log{ NI } = 10 log{n I } = 10 log N+10 log{ I } = L p +10 log N Soit : L p (N sources identiques) = L p (1 source) + 10 log N

8 8 5 ADDITION DE NIVEAUX SONORES Exemple de deux sources sonores Deux sources sonores de même niveau : supposons qu on ajoute deux sources de même niveau sonore L p. On aura donc : Lp tot = Lp + 10 log 2 = Lp + 3 db Ainsi, si on passe de 1 violon à 2 violons, on ajoute 3 db au niveau sonore. De même, si on passe de 100 violons à 200 violons, le niveau global augmente (seulement) de 3 db. Exercice : de combien augmente le niveau si on passe de 1 à 3 violons? de 1 à 10 violons? de 1 à 100 violons? Deux sources sonores de niveaux différents : supposons qu on ajoute deux sources de niveaux Lp 1 Lp 2. Le tableau 3 donne l augmentation du niveau par rapport à la source la plus forte en fonction de la différence de niveau entre les deux sources. Différence de niveau (db) Augmentation de niveau (db) entre les deux sources par rapport à la source la plus forte ,5 2 2,1 3 1,7 4 1,5 5 1, ,4 Tab. 3 Calcul de deux sources sonores On voit qu à partir de 10 db d écart entre les deux sources, le niveau résultant sera égal au niveau le plus élevé. 5.2 Cas de sources corrélées Lorsque deux sources sont en phase ou juste décalées dans le temps, c est à dire que leurs représentations temporelles ont une relation de phase, on dit qu elles sont corrélées. Exemple : deux sons purs, deux sources synchrones. Dans ce cas seulement : les pressions s additionnent. Supposons que l on ait N sources corrélées de pressions p 1, p 2,... p N. La pression totale est égale à : p tot = p 1 + p p N (et non p 2 tot = p p p 2 N comme dans le cas de sources non corrélées). Le niveau sonore total est donc : Lp tot = 20 log{ p 1 + p p N p ref }

9 9 Ainsi, si on a deux sources identiques en phase, et qu elles ont toutes les deux la même pression p et le même niveau Lp, le niveau sonore résultant est égal à : Lp tot = 20 log{ 2p p ref } = 20 log{ p p ref } + 20 log(2) = Lp + 6dB. Si on a deux sources en opposition de phase, la somme des deux pressions vaut 0 le niveau résultant est donc nul (en théorie : ). EN RESUME si on additionne 2 sources non corrélées de même niveau, on augmente le niveau sonore de 3 db, si on additionne 2 sources corrélées en phase de même niveau, on augmente le niveau sonore de 6 db 6 Exercices Exercice 1 Un microphone reçoit les émissions sonores provenant de 2 sources distinctes (S1 et S2). Lorsque (S1) fonctionne seule, le niveau sonore mesuré est N 1. Lorsque (S2) fonctionne seule, le niveau sonore mesuré est N Donner l expression littérale des intensités sonores respectives I 1 et I 2 correspondant au fonctionnement de chaque source. On appellera l intensité correspondant au seuil d audibilité. 2. Application numérique : calculer les valeurs de I 1 et I 2 sachant que : N 1 = 67 db ; N 2 = 60 db ; = W/m Calculer la valeur du niveau sonore N obtenu lorsque les deux sources émettent simultanément. Exercice 2 On analyse le bruit d un compresseur au sonomètre. On trouve les résultats dans le tableau 4. Fréquence (Hz) Niveau (db) , , , , Tab. 4 Niveaux du bruit du compresseur mesuré par bande d octave 1. En appelant L 1, L 2, L 3, L 4, L 5, L 6 les différentes valeurs du niveau sonore dans chacune des bandes de fréquence précédentes, donnez l expression du niveau sonore global L de ce bruit. 2. Calculer numériquement le niveau sonore L du compresseur. 3. Quelle est la différence entre db et db (A)?

10 10 6 EXERCICES 4. Calculer les différents niveaux en db (A). 5. Calculer le niveau global en db (A). Exercice 3 1. A une distance d 1 = 4, 9 m d une source sonore isotrope on enregistre une puissance P 1 = W. Calculer l intensité sonore I 1 à cette distance de la source. Le niveau sonore correspondant N 1 valant 73 db, en déduire l intensité minimale audible. Calculer la pression acoustique P 1 en ce point sachant que P ref, la pression acoustique minimale audible vaut : P ref = Pa. 2. On s éloigne d une distance x du point où P 1, N 1, I 1 et d 1 ont été mesurés. On enregistre alors un affaiblissement de 3 db. De quelle distance x s est ont éloigné? Exercice 4 : Premiers et derniers rangs Lors d un concert en plein air, le public est disposé sur un parterre dont le premier rang est à 5 mètres et le dernier rang à 45 mètres de la scène. Calculer la différence de niveau sonore entre le premier et le dernier rang, sachant que la source sonore, située sur la scène a une puissance P. Exercice 5 : Doublement de la sensation Un groupe choral de six chanteurs se produit sur un podium en plein air. A la distance r du podium, le niveau perçu est jugé trop faible. pour l augmenter, on a le choix entre deux solutions : se rapprocher ou augmenter le nombre de chanteurs. 1. Pour avoir la sensation que le son est deux fois plus fort, à quelle distance faut-il se placer? 2. Si on choisit de rester à la distance r, combien faut-il ajouter de chanteurs pour que le niveau paraisse deux fois plus fort? 3. Quelle est la méthode la plus pratique pour augmenter le niveau sonore. Exercice 6 : les voisins rockers Votre voisin chanteur de rock vous annonce qu il a été décidé de monter un groupe, en se faisant accompagner par deux guitares électriques et une batterie. Le niveau sonore est de 55 db lorsque le chanteur est seul, il est de 62 db lorsqu une guitare joue seule et de 67 db lorsque la batterie joue seule. Quel est le niveau sonore lorsque le groupe entier répètera? Exercice 7 : Bruits dans une salle Dans une salle, le bruit de fond est de 62 db. Ce bruit a deux origines indépendantes : une ventilation et le bruit en provenance de la rue. Si on stoppe la ventilation, le niveau de bruit de circulation seul est de 57 db. Quel est le bruit de la ventilation? Exercice 8 : Prise de son à bout de bras Un orateur prononce un discours en plein air. Vous voulez l enregistrer, mais gêné par la foule, vous ne pouvez pas vous en approcher à moins de 5 mètres. Aussi, pour avoir plus de "proximité", vous décidez de tendre le bras, ce qui avance le microphone d un mètre.

11 11 1. Combien de db gagnez-vous en tendant ainsi le bras, par rapport à la situation où le microphone reste à 5 mètres? 2. Combien de db auriez-vous gagné en tendant le bras de la même manière, mais en étant placé à 12 mètres? 3. Déterminer la distance limite au delà de laquelle l augmentation du niveau obtenu en tendant le bras n est plus perceptible. Exercice 9 : Niveau sonore dans l eau Dans l eau, on peut aussi calculer un niveau en décibels. Cependant, la pression de référence n est plus la même que dans l air. Elle vaut : p ref = Pa, au lieu de p ref = Pa dans l air. Dans une publication scientifique, vous découvrez qu une baleine produit un niveau de 160 db dans l eau. A quel niveau correspond-il avec la pression de référence aérienne. 7 Annexes 7.1 Perception du niveau sonore Niveaux d isosonie Le niveau sonore L p est une façon objective de calculer le niveau sonore, en tenant compte de la sensation logarithmique de niveau de l oreille. Ce n est cependant pas la sensation exacte par l oreille du niveau sonore. La sensation du niveau sonore par l oreille dépend en effet de l intensité du son mais aussi des autres caractéristiques du son (fréquence, durée et timbre). On a vu en particulier au cours précédent comment la sensation de niveau varie en fonction de la fréquence avec les courbes isosoniques. L intensité sonore perçue (ou intensité subjective) est appelée la sonie. Elle n est donc pas proportionnelle à l intensité sonore en décibels. Par exemple, un son de 80 db ne va pas paraître deux fois plus fort qu un son de 40 db. Pour cela, une nouvelle unité est utilisée : le sone. Un son de 2 sones sera perçu comme deux fois plus fort qu un son de 1 sone, et un son de 4 sones sera perçu comme deux fois plus fort qu un son de 2 sones. Arbitrairement, on dit qu un son de 1 sone est perçu comme un son pur de 1000 Hz à 40 db. Les tests d écoute montrent que les sujets perçoivent qu un son est deux fois plus fort lorsque son niveau sonore augmente de 10 db. Ainsi, un son pur à 1000 Hz et de 50 db paraîtra deux fois plus fort d un son de 1000 Hz à 40 db, on dit alors qu il a une sonie de 2 sones. Un son pur de 1000 Hz à 60 db aura donc une sonie de 4 sones car il paraît 4 fois plus fort qu un son pur à 1000 Hz à 40 db. Ainsi, un son de 1000 Hz à 120 db paraîtra environ 500 fois plus fort qu un son de 1000 Hz à 30 db. Emergence Dans une ambiance sonore bruitée (hall de gare, salle de concert, cocktail,...) pour qu une source sonore puisse être entendue distinctement, il faut qu elle ait un niveau sonore supérieur d environ 15 db au dessus du niveau sonore du bruit de fond. 7.2 Le décibel pondéré Afin de prendre en compte du rôle des fréquences dans la sensation subjective de l intensité, on utilise aussi une autre unité que le db SPL : le décibel pondéré. Il existe trois pondérations : pondération A, B et C. La pondération la plus utilisée est la pondération

12 12 7 ANNEXES A, car c est celle qui se rapproche le plus de la sensation de l oreille. Le décibel pondéré A est noté db(a). Un sonomètre permet également d afficher les niveaux sonores en db(a),(b) ou (C). Définition de la pondération A Les valeurs de la pondération A sont définies par bande d octave. On donne dans le tableau 5 les valeurs des pondérations les principales bandes d octave. f(hz) Pondération A (db) -15,5-8, Tab. 5 Pondération A Exemples de calcul du db(a) Supposons que l on connaisse le niveau sonore d un bruit par bande d octave (grâce à un analyseur de spectre) : on peut rectifier le niveau en db SPL dans chaque bande à l aide du tableau précédent et ainsi connaître le niveau en db(a) dans chaque bande. f(hz) Niveau sonore du bruit (db) Pondération A (db) -15,5-8, Niveau sonore du bruit (db(a)) 49,5 51, Tab. 6 Exemple de calcul du bruit en db(a) 7.3 Niveau équivalent L EQ Jusqu à présent, le niveau sonore présenté est un niveau sonore mesuré à un instant donné. Cependant, le niveau sonore peut évoluer au cours du temps. Ainsi, on fait la moyenne du niveau sonore pendant un intervalle de temps t. On obtient alors le niveau moyen L eq (Level equivalent) pour l intervalle de temps t. Le t peut aller, par exemple, de 0,25 secondes à plusieurs heures. Le tableau 7 donne quelques exemples de niveaux sonores équivalents. Batterie Répétition en petites formations Discothèque (bord de piste) Local de répétition rock Concert rock variétés 100 db(a) 90 à 100 db(a) 100 à 105 db(a) 102 à 107 db(a) 102 à 107 db(a) Tab. 7 Quelques L eq en db(a)

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Domaine d'étude 2: Emetteur et récepteur

Domaine d'étude 2: Emetteur et récepteur Etude du niveau sonore Domaine d'étude 2: Emetteur et récepteur Mots clés : Enceintes acoustiques, auditorium, Sommaiire Principe : --------------------------------------------------------------1 1. Atténuation

Plus en détail

Atelier «son» Séance 2

Atelier «son» Séance 2 R IO 2 0 0 9-2 0 1 0 Animateur : Guy PANNETIER Atelier «son» Séance 2 A) 1. Rappels Mathématiques En physique, les hommes ont été confrontés à des nombres très grands ou très petits difficiles à décrire

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Intensité sonore et niveau d intensité sonore

Intensité sonore et niveau d intensité sonore ntensité sonore et niveau d intensité sonore Dans le programme figure la compétence suivante : Connaître et exploiter la relation liant le niveau d intensité sonore à l intensité sonore. Cette fiche se

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Ricardo Atienza 2008-2009 Suzel Balez / Nicolas Remy CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C Rappels! le db(a) est la plus petite unité

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux :

Bureau Prona SA. Assemblée générale AVSST. Fondation : 1991 Bureaux : Bureau Prona SA Fondation : 1991 Bureaux : Bienne, Yverdon-les-Bains, Genève, Neuchâtel, Kloten, Bâle Nature juridique : Société anonyme Collaborateurs : 40 Assurance qualité : certification ISO 9001 (ISO

Plus en détail

Musique et mathématiques

Musique et mathématiques Cours de L1 MIPC - Qu est ce qu un son? - Qu est ce qu un bruit? - Qu est ce qu un son musical? - Qu est ce qu une note musicale? - Quelles relations entre la musique et les mathématiques? Qu est ce qu

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

ACOUSTIQUE. Qu'est ce que l'acoustique? I LE SON 1 Expériences

ACOUSTIQUE. Qu'est ce que l'acoustique? I LE SON 1 Expériences ACOUSTIQUE Qu'est ce que l'acoustique? I LE SON 1 Expériences Le diapason est au repos Ecartez la lame de sa Mettez en marche ainsi que la boule. position d'équilibre. le GBF Frapper une branche du diapason

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux

TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux Compétences exigibles : - Réaliser l analyse spectrale d un son musical et l exploiter pour en caractériser la hauteur et le timbre. Objectifs : - Enregistrer

Plus en détail

Exercice 1 : Concert de violon.

Exercice 1 : Concert de violon. Exercice : Concert de violon. Document : Superposition des sources sonores Document 2 : Echelle de bruit. On considère une source sonore d intensité sonore I et de niveau sonore L. Si l on considère maintenant

Plus en détail

Didier Pietquin 2006 Mise à jour Mai 2007. Sources sonores

Didier Pietquin 2006 Mise à jour Mai 2007. Sources sonores Didier Pietquin 2006 Mise à jour Mai 2007 Sources sonores En vue de compléter les explications sur la technologie des systèmes dits «Lignes sources», voici un second article reprenant quelques notions

Plus en détail

Le bruit. Mesurage et Prévention

Le bruit. Mesurage et Prévention Le bruit Mesurage et Prévention Laurent LEGAL Ingénieur conseil au Centre de Mesures et Contrôles Physiques Plan de l intervention 1-Notions de bases 2- Réglementation 3- Mesurage 4- Prévention Milieu

Plus en détail

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique.

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique. Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) La guitare électrique est pourvue d'un corps le plus souvent plein, autorisant les luthiers à lui conférer des formes originales. Elle

Plus en détail

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON Société Française d Acoustique (SFA) Section Grand Nord Ouest (GNO) Salle Jean Noël Decarpigny Institut Supérieur de l Électronique et du Numérique (ISEN) Agenda

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008

Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 2008 Baccalauréat technique de la musique et de la danse Métropole septembre 008 EXERCICE 5 points Pour chacune des cinq questions à 5, trois affirmations sont proposées dont une seule est exacte. Pour chaque

Plus en détail

D / Implantation d'un réseau WiFi :

D / Implantation d'un réseau WiFi : D / Implantation d'un réseau WiFi : Salle de réunion 10 m PA4 5 m Station fixe Bureau n 1 Bureau n 2 Portable Espace de travail Salle de repos 10 m 10 m Four à microonde Bureau n 5 Bureau n 4 Bureau n

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

Chapitre 3 : Ondes sonores

Chapitre 3 : Ondes sonores Chapitre 3 : Ondes sonores De toutes les ondes mécaniques longitudinales se propageant dans l'air ou dans un autre milieu matériel, les ondes sonores sont les plus banales. Si leur fréquence est comprise

Plus en détail

Introduction au Traitement Numérique du Signal

Introduction au Traitement Numérique du Signal Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Courriel : {prenom.nom}@univ-lorraine.fr .. Lecture La perception humaine. . Lecture La perception humaine.. Partie 1. 1. La et les espaces

Plus en détail

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale EXAMEN #1 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale Automne 2014 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Pendant qu une onde se propage sur une corde, on quadruple la tension de

Plus en détail

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Manuel pages 79 à 96 Choix pédagogiques Ce chapitre est dans la continuité du chapitre précédent «Instruments de musique» du thème «Son et musique». En effet,

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

Les musiques amplifiées et les risques auditifs

Les musiques amplifiées et les risques auditifs Le 16 novembre, notre classe (402) a participé à une prévention sur le thème suivant : les musiques amplifiées et les risques auditifs. Des spécialistes dans le domaine nous ont expliqué de manière simple

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire Cours d acoustique et mécanique ondulatoire I.U.P. GDP Option GET 2012 2013 xavier.vuylsteke@cstb.fr 2 Table des matières 1 Notions générales d acoustique 7 1.1 Introduction........................................

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage?

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Comment isoler une pièce du bruit? À l issue de ce chapitre,

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations Etude acoustique Bureaux AGESSA au 21 bis rue de Bruxelles, 75009 Paris Client Contact Adresse Etabli

Plus en détail

MÉMo santé. attention! Le bruit rend sourd! Salarié. EntrEprisEs artisanales du bâtiment. Le bruit est un son désagréable et gênant.

MÉMo santé. attention! Le bruit rend sourd! Salarié. EntrEprisEs artisanales du bâtiment. Le bruit est un son désagréable et gênant. MÉMo santé attention! Le bruit rend sourd! Salarié EntrEprisEs artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat d une vibration de l air qui se propage sous forme

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL Notes du cours ACOUSTIQUE Denis DUHAMEL 2 mars 23 2 Table des matières Introduction 3. Historique.......................................... 3.2 Onde sonore......................................... 5.3

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

En mars 2001, à l occasion d une journée

En mars 2001, à l occasion d une journée Solutions Cetiat MESURES ACOUSTIQUES TROIS NORMES POUR MESURER LE BRUIT DES MACHINES La chasse au bruit oblige les fournisseurs à tenir compte des caractéristiques acoustiques de leurs matériels de plus

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Patrice Choquette, ing., M.Sc.A. - Chef d Équipe Ahmed Meknaci, M.Sc.A. Assistant de projet 2 Acousticiens Maîtrise en acoustique et vibrations

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Le son. Introduction Acoustique 2007. Physique du son. Physique du son. Qu est-ce que le bruit /son?

Le son. Introduction Acoustique 2007. Physique du son. Physique du son. Qu est-ce que le bruit /son? Le son Introduction Acoustique 2007 Le son / le bruit Sons electroniques sons physiques DSP: digital signal processing (salles cinéma) Son digitals (DSP) sons acoustiques Notre expérience avec le son M.

Plus en détail

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE Décret n 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, modifiant le décret du 18/04/05. En application de la loi Bruit de 1992, le code

Plus en détail

Ressources pour la classe

Ressources pour la classe Sciences physiques et chimiques Baccalauréats professionnels Ressources pour la classe Ce document peut être utilisé librement dans le cadre des enseignements et de la formation des enseignants. Toute

Plus en détail

TP 8 : Analyse spectrale d un son

TP 8 : Analyse spectrale d un son «La musique est une science qui doit avoir des règles certaines ; ces règles doivent être tirées d un principe évident, et ce principe ne peut guère nous être connu sans le secours des mathématiques» Jean

Plus en détail

Bandes Critiques et Masquage

Bandes Critiques et Masquage Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points)

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) L émission et la réception des appels par les portables imposent l utilisation d antennes placées sur des pylônes. Les faisceaux émis par

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

L onde sonore : 6 réalités physiques et perception. I. L onde acoustique. 1. Qu est-ce qu une onde acoustique? I Neurophysiologie

L onde sonore : 6 réalités physiques et perception. I. L onde acoustique. 1. Qu est-ce qu une onde acoustique? I Neurophysiologie I Neurophysiologie L onde sonore : de la parole 6 réalités physiques et perception A. Ghio - Ingénieur de recherche Laboratoire Parole et Langage, CNRS UMR 6057 Université de Provence 29, Avenue Robert

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

les équipements nécessaires à la vie de l immeuble (climatisation, accès, câblage, éclairage...)

les équipements nécessaires à la vie de l immeuble (climatisation, accès, câblage, éclairage...) 3.3 Définition des types de locaux 3.3.1 bureau individuel (bureau cellulaire, bureau attitré, bureau personnel) volume entièrement cloisonné affecté à une personne, conçu pour des tâches individuelles

Plus en détail

Schéma de la chaîne sonore analogique 05

Schéma de la chaîne sonore analogique 05 Qu est ce que le son? 01 Le son est une vibration 01 Les vibrations produisent des ondes sonores... 01 La propagation des ondes 02 L oreille Humaine... 03 Le décibel : la mesure du niveau sonore. 04 Schéma

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE PROJET D AMÉNAGEMENT D UN CENTRE DE STOCKAGE DE SEDIMENTS Commune de Bessines-sur-Gartempe Maître d Ouvrage AREVA Etablissement de Bessines 1, Avenue du Brugeaud 87250 Bessines

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES 1 AU PROGRAMME MUSIQUES AMPLIFIÉES : POURQUOI FAIRE GAFFE?... 5 DÉCIBELS : C EST KWA?... 8 L OREILLE : COMMENT ÇA MARCHE?...12 LES EFFETS DU BRUIT SUR LA SANTÉ...16 MUSIQUES

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE DOSSIER THÉMATIQUE Novembre 2012 UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE 2 RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

Plus en détail

PARTIE 4 - GARAGEBAND 09

PARTIE 4 - GARAGEBAND 09 PARTIE 4 - GARAGEBAND 09 GarageBand permet d enregistrer des musiques ou des sons. L une des fonctionnalités les plus intéressantes de GarageBand est la possibilité de travailler avec imovie. Vous pouvez

Plus en détail

Les fonctions sinus et cosinus

Les fonctions sinus et cosinus DERNIÈRE IMPRESSION LE 6 juin 03 à 5:06 Les fonctions sinus et cosinus Table des matières Rappels. Mesure principale.............................. Résolution d équations...........................3 Signe

Plus en détail

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS UNSPF Pauline Laproye Audition Mai 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

2. Eléments d acoustique sous marine. Nov 2010

2. Eléments d acoustique sous marine. Nov 2010 2. Eléments d acoustique sous marine Nov 2010 Le son / propagation Le son (définition AFNOR) - sensation auditive engendrée par une onde acoustique - Par extension : - vibration acoustique capable d éveiller

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles Nicolas REMY CRESSON école d architecture de Grenoble Nicolas REMY - L5C - école d architecture de Grenoble Acoustique des salles L acoustique des salles vise à offrir la meilleure

Plus en détail

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Bruit et vibrations au travail Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Mars 2011 Jean Vittonati Trois encoffrements acoustiques 1 2 3 Trois encoffrements acoustiques Pour chaque cas

Plus en détail

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse 5165 Août 2004 Réalisation France Conseil - Imprimerie Edgar. Guide pédagogique L ADEME contribue à la lutte contre le bruit Collection Planète Précieuse PUBLIC Enseignants du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2).

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE 1 T.P-cours de Physique n 6 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Citer quelques instruments de musique. Quelles sont les trois catégories d'instruments que l on trouve dans un orchestre?

Plus en détail

Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires

Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires 1 Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires Préparé par B. Lévesque, génie mécanique, Université Laval Introduction Cette méthode de mesurage

Plus en détail