France Caoutchouc. les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "France Caoutchouc. les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France"

Transcription

1 France Caoutchouc LES ENTREPRISES DE LA FILIÈRE CAOUTCHOUC EN FRANCE édition 2012

2

3 France Caoutchouc les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France TRANSFORMATEURS DE CAOUTCHOUC ET DE TPE fabricants de pneumatiques neufs rechapeurs fabricants de pièces techniques fabricants de rubans adhésifs FOURNISSEURS DE MATIÈRES PREMIÈRES ET DE MÉLANGES fournisseurs de caoutchouc fournisseurs de mélange caoutchouc fournisseurs de TPE fournisseurs de produits chimiques et charges édition 2012 Centre français du caoutchouc et des polymères 60 rue Auber Vitry-sur-Seine Cedex Tél : +33 (0) Fax : +33 (0)

4 2

5 Comment utiliser ce guide how to use this directory L OBJECTIF DE CE GUIDE EST DE POUVOIR REPÉRER FACILEMENT QUI FAIT QUOI DANS LA FILIÈRE CAOUTCHOUC. Les données sont disponibles selon cinq clés d accès. Par produits fabriqués Par matières premières transformées Par techniques de transformation Par matières premières commercialisées Par entreprises Vous recherchez un article en caoutchouc : dans la section «nomenclatures», consultez la liste alphabétique des produits, puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux offreurs du produit recherché. Vous recherchez une entreprise transformant un certain type de caoutchouc : dans la section «nomenclatures», consultez les nomenclatures matières premières transformées puis reportezvous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux transformateurs des matières premières recherchées. Vous recherchez une entreprise maîtrisant une technique particulière de transformation des caoutchoucs : dans la section «nomenclatures», consultez la liste des techniques de transformation puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principales entreprises utilisant cette technique de transformation. Vous recherchez un fournisseur de matières premières : dans la section «nomenclatures», consultez la liste des matières premières commercialisées puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux fournisseurs des matières premières recherchées. Vous recherchez les coordonnées complètes d une entreprise (adresse postale, coordonnées téléphoniques, principaux contacts ) : dans la section «fiches signalétiques des entreprises», reportez-vous à la liste alphabétique des transformateurs et des fournisseurs de matières premières et à la liste des entreprises par département. 3

6 4

7 Sommaire contents p. 7 Les entreprises du caoutchouc en France et leurs structures professionnelles rubber manufacturers in France and their professionnal associations p. 29 Nomenclatures Nomenclatures p. 41 Fiches signalétiques des entreprises identification sheet of the firms p. 171 Activités des entreprises firms activities p. 8 Les entreprises du caoutchouc en France p. 14 Le centre français du caoutchouc et des polymères p. 15 Le syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP) p. 18 Le laboratoire de recherches et de contrôle du caoutchouc et des plastiques (LRCCP) p. 20 L institut national de formation et d enseignement professionnel du caoutchouc (IFOCA) p. 22 L association française des ingénieurs et cadres du caoutchouc et des polymères (AFICEP) p. 23 Élastopôle, pôle de compétitivité caoutchouc et polymères p. 25 Travaux de normalisation de pneumatiques pour la France (TNPF) p. 26 European Tyre and Rubber Manufacturers Association (ETRMA) p. 28 Les autres structures d appui à la fi lière caoutchouc en France. p. 30 Les produits p. 36 Les techniques de transformation p. 37 Les matières premières transformées p. 38 Les matières premières commercialisées p. 42 Les transformateurs et les fournisseurs de matières premières p. 112 Les entreprises par département p. 172 Les produits fabriqués par les entreprises p. 192 Les techniques de transformation utilisées par les entreprises p. 197 Les matières premières utilisées par les transformateurs p. 200 Les matières premières commercialisées p. 204 Liste des annonceurs advertisers 5

8

9 Les entreprises du caoutchouc en France et leurs structures professionnelles rubber manufacturers in France and their professionnal associations 7

10 Les entreprises du caoutchouc en France les structures professionnelles L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC EN FRANCE EN QUELQUES CHIFFRES 250 entreprises transformatrices de caoutchouc. 1 entreprise présente dans le top 5 mondial du pneumatique. 1 entreprise présente dans le top 5 mondial du caoutchouc industriel. 7,4 milliards d euros de chiffre d affaires milliers de tonnes de pneumatiques et pièces techniques produits. 300 millions d euros d excédent commercial (France : échanges avec les pays membres de l Union européenne et les pays tiers Union européenne : échanges) salariés milliers de tonnes de caoutchouc brut (naturel et synthétique) transformées. CHIFFRES CLÉS 2010 SNCP D APRÈS INSEE ET DOUANES Pour en savoir plus Site Internet : Ouvrage de référence : Intelligence Caoutchouc France-Europe-monde 150 pages (150 euros TTC Gratuit pour les entreprises adhérentes au SNCP) Édition annuelle. Périodique : Conjoncture Caoutchouc Lettre mensuelle de conjoncture réservée aux entreprises adhérentes au SNCP 11 numéros par an LA FILIÈRE CAOUTCHOUC La filière caoutchouc regroupe cinq catégories d entreprises dont l importance numérique est très variable. Les fournisseurs Fournisseurs de matières premières : caoutchouc naturel, caoutchoucs synthétiques, charges, plastifiants, agents de protection, inserts métalliques, inserts textiles Fournisseurs de matériel de transformation, d outillage et d équipement de laboratoire Les transformateurs de caoutchouc exerçant leur activité à titre : Principal : fabricants de pneumatiques (22.11Z) et de pièces techniques en caoutchouc (22.19Z). Cette seconde branche est classiquement dénommée «caoutchouc industriel». Secondaire en complément d une activité principale : équipementiers automobiles, équipementiers aéronautiques, mécaniciens, plasturgiste, câbliers, laboratoires pharmaceutiques, fabricants de chaussures Les distributeurs La relation entre les transformateurs de caoutchouc et leurs clients utilisateurs est soit directe (cas le plus fréquent pour les pièces techniques), soit indirecte. Dans ce dernier cas, les flux transitent par des structures de négoce qui assurent la mise à disposition des produits à une clien- 8

11 tèle composée de particuliers ou de professionnels (artisans du bâtiment, PME et TPE, garagistes, réseaux après-vente, transporteurs routiers ). On peut opérer la distinction entre : une distribution grand public : centres auto, concessions automobiles, grandes surfaces de bricolage une distribution industrielle généraliste ou spécialiste : grossistes en bâtiment, grossistes pièces détachées automobile, distributeurs spécialisés en colles et adhésifs, en pièces techniques en caoutchouc et plastique, en pneumatiques Les utilisateurs de pièces ou composants en caoutchouc Il s agit, le plus fréquemment d entreprises (équipementiers, constructeurs de matériel de transport, mécaniciens ). Il peut s agir éventuellement de particuliers (pneumatiques de remplacement, tubes gaz, balais d essuie-glaces ). 73 % des flux produits sont destinés aux marchés automobiles et 79 % aux marchés des transports (automobile, aéronautique, ferroviaire ). Les collecteurs et valorisateurs en charge des produits en fin de vie Cette activité de collecte, recyclage-valorisation dans le domaine du pneumatique usagé est encadrée par le décret n du 24 décembre Ce système, financé par une écotaxe, n a pas d équivalent côté caoutchouc industriel. L annuaire recense les deux premières composantes de la filière caoutchouc : les fournisseurs de matières premières et les transformateurs. DÉMOGRAPHIE DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC Les données présentées ci-après ne portent que sur les entreprises exerçant une activité de transformation de caoutchouc à titre principal. Ces entreprises présentent les codes NAF 22.11Z et 22.19Z. Un tissu industriel composé de très grands groupes, de PME et de TPE On compte en France environ 250 entreprises transformatrices de caoutchouc à titre principal. Ce groupe est constitué à la fois de grandes entreprises à dimension internationale (26 entreprises), de PME (106 entreprises) et de 118 très petites entreprises (TPE). Parmi ces dernières, environ un tiers détenait un effectif salarié compris entre 10 et 19 per- les structures professionnelles 9

12 les structures professionnelles sonnes, et les deux tiers restants un effectif inférieur à 10. RÉPARTITION DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC SELON LE NOMBRE DE SALARIÉS Grandes entreprises (eff. 250 pers.) 22.11Z Pneus 22.19Z Cc industriel Total PME (de 20 à 249 pers.) ST (eff. 20 pers.) TPE (eff. 19 pers.) Total SOURCE : SNCP D APRÈS INSEE ET COFACE DONNÉES 2010 La quasi-totalité des PME et des TPE appartient au secteur du caoutchouc industriel. On note néanmoins parmi cette catégorie de petites entreprises quelques unités de rechapage et deux fabricants de pneumatiques neufs positionnés sur des marchés de niche. Poids des entreprises de 250 personnes et plus Nombre d entreprises 22.11Z Pneus 22.19Z Ensemble Cc industrie industriel transformation du caoutchouc 75 % 4 % 10 % Chiffre d affaires 99 % 67 % 88 % Effectif salarié 99 % 69 % 86 % Exportations 99 % 78 % 92 % SOURCE : ESTIMATIONS SNCP 2010 ENSEMBLE DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC Y COMPRIS TPE Les entreprises de 250 personnes et plus représentent seulement 10 % de l effectif total des entreprises du secteur de la transformation du caoutchouc (y compris TPE). En revanche, leur contribution au chiffre d affaires, aux exportations et à l emploi du secteur dépasse les 85 %. L influence des PME s avère relativement limitée et celle des TPE marginale (2 % environ du chiffre d affaires et de l emploi total du secteur). Légère décroissance du nombre de transformateurs de caoutchouc Le nombre d entreprises transformatrices de caoutchouc enregistré en 2009 est relativement proche de celui de 1985! On comptait à l époque 151 entreprises transformatrices de caoutchouc de 20 salariés et plus, hors rechapage. Sur le même périmètre, on en dénombre 126 en 2010, soit une baisse de 16 % en l espace de 25 ans. L érosion s est donc effectuée à rythme relativement lent, estimé à 0,6 % en moyenne annuelle. Le nombre de défaillances d entreprise reste limité CRÉATIONS, LIQUIDATIONS ET CESSATIONS D ACTIVITÉS SUR LA PÉRIODE Créations Liquidations judiciaires Cessations Solde SOURCE : COFACE ENSEMBLE DES TRANSFORMATEURS DE CAOUT- CHOUC DE 10 SALARIÉS ET PLUS Si la sinistralité de l ensemble des entreprises françaises a fortement progressé pendant la crise, l industrie de la transformation du caoutchouc a traversé sans trop de «casse» cette récession. Tel n avait pas été le cas lors du précédent choc récessif de Le nombre de liquidations judiciaires a certes augmenté en 2009 et 2010 par 10

13 rapport à 2008 mais le phénomène reste limité et concerne avant tout de très petites entreprises. Cette bonne résistance repose à la fois sur la qualité de gestion des entreprises, les mesures d aides mises en place, notamment en terme de trésorerie ou d accompagnement du chômage partiel, et enfin la réduction des délais de paiement initiée avec la LME. Cette performance doit être mise en relation avec le niveau élevé de concentration du secteur. L ajustement de l offre à la demande s est davantage effectué par le biais de fermetures de site et de réduction d effectif que de faillites d entreprises. GÉOGRAPHIE DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC L Île-de-France accueille plus de 20 % des sièges sociaux L Île-de-France présente la particularité d accueillir près d un quart des transformateurs de caoutchouc, soit une soixantaine d entreprises. Ce groupe est composé de quelques très grandes entreprises mais aussi, et surtout, de très nombreuses PME et TPE. Historiquement, l Île-de-France, et plus précisément Paris et la petite couronne, a joué, fin 19 e et début 20 e siècle, un rôle clé dans le développement de l industrie du caoutchouc, avant de migrer à partir des années 60 en grande couronne et/ou dans les régions proches de l Île-de-France. RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR RÉGION Île-de-France 23 % Rhône-Alpes 12 % Pays de la Loire 10 % Centre 5 % Lorraine 5 % Nord Pas-de-Calais 5 % Auvergne 5 % Bretagne 4 % Autres régions 31 % Total France 100 % SOURCE : SNCP BASE 250 ENTREPRISES ATTENTION : LE TABLEAU CI-DESSUS VENTILE LES SIÈGES SOCIAUX DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC PAR RÉGION. CETTE APPROCHE DONNE DES RÉSULTATS SENSIBLEMENT DIFFÉRENTS DE CELLE BASÉE SUR LES ÉTABLISSEMENTS. LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE, SIÈGE DE TRÈS NOMBREUSES ENTREPRISES, RESSORT AVEC UN POIDS ACCRU ; LE CENTRE QUI ABRITE QUELQUES GROS ÉTABLISSEMENTS DONT LES SIÈGES SOCIAUX NE SONT PAS LOCALISÉS DANS LA RÉGION, VOIT EN REVANCHE SON POIDS MINORÉ L Auvergne, premier employeur national RÉPARTITION DES EFFECTIFS DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC EN FONCTION DE LA LOCALISATION DU SIÈGE SOCIAL DE L ENTREPRISE Régions Pneus Cc industriel Total Île-de-France 10 % 44 % 23 % Lorraine 9 % 2 % 6 % Nord Pas-de-Calais 6 % 2 % 5 % Auvergne 70 % 5 % 45 % Autres régions 5 % 47 % 21 % Total France 100 % 100 % 100 % SOURCE : SNCP BASE 250 ENTREPRISES VENTILATION RÉALISÉE SUR UNE BASE ENTREPRISES ET NON ÉTABLIS- SEMENTS. DANS LE CAS D ENTREPRISES MULTI-ÉTABLISSEMENTS, L IN- TÉGRALITÉ DE L EFFECTIF EST RATTACHÉE À LA RÉGION QUI ABRITE LE SIÈGE SOCIAL. EXEMPLE DE LECTURE : 70 % DES EFFECTIFS DE L INDUSTRIE DU PNEU- MATIQUE SONT RATTACHÉS À DES ENTREPRISES DONT LE SIÈGE SOCIAL EST LOCALISÉ EN AUVERGNE. les structures professionnelles L Île-de-France abrite en revanche peu de grands établissements de production de pièces techniques en caoutchouc et aucune usine de pneumatiques neufs. En effectif, mais aussi en chiffre d affaires, l Auvergne s avère être la première région caoutchoutière française. 11

14 les structures professionnelles Cette première position repose sur la présence au sein de son territoire de deux des trois leaders mondiaux du pneumatique (Michelin et Goodyear) et de plusieurs opérateurs du caoutchouc industriel (grandes entreprises et PME). Localisation des unités de production Les deux cartes ci-après complètent l approche «entreprises» et permettent d apprécier la répartition des unités de production sur le territoire français. RÉPARTITION DES PRINCIPAUX SITES DE PRODUCTION DE PNEUMATIQUES (NEUF ET RECHAPÉS) EN FRANCE SOURCE : SNCP 2010 Y COMPRIS ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS EN RECHAPAGE L industrie du pneumatique (neuf et rechapé) possède un nombre limité de sites industriels qui se caractérisent néanmoins par un effectif employé moyen supérieur à 500 personnes. L Auvergne (Puy-de-Dôme, Haute-Loire et Allier) regroupe plusieurs unités Michelin (siège, centre de recherche, établissements de production) mais aussi Goodyear- Dunlop. La Picardie, avec ses deux usines Goodyear- Dunlop, constitue le deuxième pôle de développement de l industrie du pneumatique en France, suivi par la région Centre et la région Pays de la Loire. RÉPARTITION DES PRINCIPAUX SITES DE PRODUCTION DE CAOUTCHOUC INDUSTRIEL EN FRANCE SOURCE : SNCP 2010 Si l Auvergne est fortement marquée par le pneumatique, la Région parisienne ainsi que la région Centre le sont par le caoutchouc industriel. Ce territoire compte un grand nombre d entreprises et d établissements. On notera en son sein la présence du siège, du centre de recherche et de plusieurs unités de production du leader mondial du caoutchouc industriel, le groupe Hutchinson. Le secteur du caoutchouc industriel est très faiblement implanté en dessous d une ligne Bordeaux-Valence. 12

15 LES OPÉRATEURS DE L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC Les entreprises LES PRINCIPALES ENTREPRISES DE PNEUMATIQUES EN FRANCE (NAF 22.11Z) Rang Entreprises CA France 2009 Groupe en M 1 Manufacture Française des Pneumatiques 4100 Michelin 2 Goodyear Dunlop Tires Goodyear 670 France Dunlop Tires 3 Continental France 630 Continental 4 Bridgestone France SAS France 450 Bridgestone 5 Kléber 180 Michelin SOURCE : COFACE - ENTREPRISES DISPOSANT D UN SITE DE PRODUC- TION EN FRANCE LES PRINCIPALES ENTREPRISES SPÉCIALISÉES EN CAOUTCHOUC INDUSTRIEL EN FRANCE (NAF 22.19Z) Rang Entreprises CA France 2009 Groupe en M 1 Hutchinson SNC 430 Total SA 2 Paulstra SNC 300 Total SA 3 Le Joint Français SNC 220 Total SA 4 Standard Cooper France Trelleborg Industrie 110 Trelleborg 6 West Pharmaceutical 100 Trelleborg AB 7 Freudenberg SAS Anvis France Decize 70 9 Ruia Sealynx Trelleborg Modyn 60 Trelleborg SOURCE : COFACE - ENTREPRISES DISPOSANT D UN SITE DE PRODUC- TION EN FRANCE et les groupes PRINCIPAUX GROUPES PRÉSENTS DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC EN FRANCE Groupe Compagnie générale des établissements Michelin Hutchinson Entreprises implantées en France Manufacture Française des Pneumatiques Pneumatiques Kleber Pneu Laurent Hutchinson Paulstra Le Joint Français Vibrachoc Espa JPR Caoutchoucs Modernes Techlam Industrielle Desmarquoy Hutchinson Flexibles Auto Barry Control Aérospace Goodyear Goodyear Dunlop Tires France Bridgestone Bridgestone France SAS SLBR Trelleborg Industrie Trelleborg Carbody Trelleborg Automotive Trelleborg AB Trelleborg Prodyn Trelleborg Sealing Solutions Trelleborg Coated System Freudenberg SAS Freudenberg Joints Élastomères SAS Freudenberg Freudenberg Meillor SAS Freudenberg Dichtungs Chem Trend SOURCE : SNCP CE TABLEAU RECENSE UNIQUEMENT LES GROUPES DISPOSANT DE PLU- SIEURS ENTREPRISES INTERVENANT DANS LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC EN FRANCE. les structures professionnelles 13

16 les structures professionnelles Le Centre français du caoutchouc et des polymères (CFCP) regroupe les différentes structures professionnelles d appui au développement de la filière caoutchouc en France. Ces organisations ont toutes été créées par les professionnels du secteur qui en assurent la gestion. Centre français du caoutchouc et des polymères Recherche et développement, formation, environnement, social, hygiène et sécurité, économie, normalisation Le CFCP constitue un pôle de compétence pluridisciplinaire regroupant plus d une soixantaine d ingénieurs, docteurs, techniciens, juristes ou encore économistes. L European Tyre and Rubber Manufacturers Association (ETRMA) complète, au niveau européen, le dispositif de représentation. Pour en savoir plus

17 Le SNCP a pour mission d assurer, via des actions collectives, la défense des intérêts de l ensemble des entreprises de la filière caoutchouc. La vocation du SNCP est aussi d accompagner les entreprises au quotidien dans un environnement législatif et économique fortement évolutif. CINQ DOMAINES D INFLUENCE Social convention collective et affaires sociales, formation professionnelle. EHS environnement, hygiène, sécurité et alimentarité. Économie affaires économiques, veille sectorielle et suivi conjoncturel. Innovation soutien des actions de recherche et développement, normalisation. Communication promotion du secteur et de ses entreprises. DES ACTIONS COLLECTIVES AU BÉNÉFICE DE CHACUN Le SNCP coordonne les actions collectives de la Profession du caoutchouc en adoptant des positions communes émises par les groupes de travail et en conduisant les actions de lobbying décidées par le comité de direction. Grâce à son équipe et son réseau, le SNCP assure, tant au plan national qu européen, Syndicat national du caoutchouc et des polymères 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Adhérer au SNCP, un plus pour votre entreprise une interface entre les entreprises de la filière caoutchouc et les différents interlocuteurs, tant publics que privés, de la Profession. UNE LARGE REPRÉSENTATION DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC Le SNCP assure une représentation de l industrie du caoutchouc auprès de nombreux interlocuteurs : partenaires sociaux dans le cadre de la gestion de la convention collective du caoutchouc ; pouvoirs publics français (ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, les structures professionnelles 15

18 les structures professionnelles ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé ) ; pouvoirs publics européens via l ETRMA basé à Bruxelles (commission, parlement, conseil des ministres) ; organisations professionnelles représentatives des branches fournisseurs ou clientes des transformateurs de caoutchouc. Le SNCP siège par ailleurs dans différentes commissions paritaires au sein de la CNAM et de l Éducation nationale ; le syndicat est également en étroite relation avec de nombreux organismes techniques (ADEME, AFNOR, autorité de la Concurrence, INERIS ). UN ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Le SNCP, via ses permanents et son réseau d experts, informe, sensibilise, accompagne, assiste, conseille les entreprises adhérentes sur de multiples thématiques liées aux affaires sociales, économiques et environnementales. Le SNCP soutient également l innovation (R & D, normalisation) en mutualisant des frais de recherche et en mettant à disposition de ses adhérents les résultats des travaux d intérêt général réalisés. UNE DIFFUSION D INFORMATIONS MULTI-CANAL Quatre lettres d information spécialisées : Social, Économie, EHS et Normalisation. Une newsletter électronique bimensuelle. Un site extranet avec plus de 300 documents téléchargeables : textes de références, notes d interprétation, analyses, études, diaporamas, cours des matières premières, statistiques de production, retours d expérience, informations pratiques Des flashs d information en temps réel par courriel. Des publications de type études ou annuaires. VITRY, CARREFOUR DE LA PROFESSION DU CAOUTCHOUC Depuis son implantation à Vitry-sur- Seine, il y a plus de 25 ans, la vitalité du SNCP et du Centre français du caoutchouc et des polymères (CFCP) ne se dément pas. Chaque année, nous accueillons plusieurs milliers de personnes dans le cadre de réunions SNCP (groupes de travail, comité 16

19 de direction, assemblées générales, délégations étrangères ) ou des autres organismes membres du CFCP. Ces réunions sont autant d occasions de rencontres fructueuses et de dialogues enrichissants entre les divers acteurs de la Profession : transformateurs, compounders, fournisseurs de matières premières L ÉQUIPE DU SNCP Bruno Marostegan, délégué général +33 (0) Yolande Bufquin, directrice du département Social +33 (0) Pascal Demaria, directeur administratif et financier +33 (0) Thomas Evrard, responsable du département Environnement +33 (0) Bruno Muret, directeur du département Économie et Communication +33 (0) les structures professionnelles 17

20 les structures professionnelles UNE PME PRESTATAIRE DE SERVICES À L INDUSTRIE Depuis bientôt 70 ans, le LRCCP est spécialisé dans la recherche, le contrôle et l expertise des caoutchoucs et des polymères. Centre technique industriel de la filière, il dispose d une offre large de prestations sur mesure permettant de répondre en toute confidentialité aux besoins diversifiés de toutes les entreprises : transformateurs, producteurs de matières et surtout utilisateurs de pièces en caoutchouc, une catégorie de clients dont l importance s affirme d année en année. À LA CONFLUENCE DE LA SCIENCE ET DU MARCHÉ Environ 20 % de l activité du LRCCP correspondent à des travaux collectifs de R & D ; ces travaux sont financés par le SNCP (Syndicat national du caoutchouc et des polymères), le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) et le LRCCP. La vente de prestations privées, équivalente à 80 % du chiffre d affaires du LRCCP, demeure l activité dominante. Il s agit d une activité marchande «classique», développée auprès d un portefeuille de près de 400 entreprises clientes. Laboratoire de recherches et de contrôle du caoutchouc et des plastiques 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Votre partenaire polymère 3,0 millions d euros de chiffre d affaires (études privées). 0,7 million d euros d études générales. 43 personnes dont 13 ingénieurs et docteurs et 13 techniciens. 5 % de l activité réalisés à l exportation. 370 entreprises clientes. Essais accrédités selon le référentiel NF EN ISO CTI Le LRCCP est membre du réseau des Centres techniques industriels. Institut Carnot Le Cetim a été labellisé «Institut Carnot» pour la période ; le LRCCP est inclus dans le périmètre Cetim Carnot. CHIFFRES CLÉS 2010 THÉMATIQUES DE RECHERCHE Mécanique et simulation Comportement au grand froid des élastomères. Études des phénomènes d interface collage et gommage. Phénomènes de frottement sur matériaux et sur pièces. Modélisation de la thermique de l injection des élastomères. Études de potentialités sur machine de fissuration (partenariat avec Metravib). Étude de la relation mélangeage/fatigue des élastomères. 18

21 Matériaux et procédés Étude de l encrassement des outillages. Rôle des nanocharges sur les propriétés de mélanges caoutchouc : imperméabilité, décompression rapide, vieillissement. Comportement des élastomères vis-à-vis des biolubrifiants et des biocarburants. Tenue des caoutchoucs aux produits de nettoyage en place. Élastomères autocicatrisants. Compréhension des phénomènes d adhésion caoutchouc/substrat. Traitement de surface des élastomères, influence sur les propriétés d usage. Environnement Analyse des COV et des fumées de vulcanisation. Impact des réglementations environnementales sur le choix des élastomères et ingrédients. Détermination du caractère aromatique des huiles contenues dans les pièces caoutchouc. Méthodologie d analyses et de caractérisation de déchets de caoutchoucs usagés. Recyclage de déchets à base de mélange caoutchouc. Polymères biosourcés. DES MATÉRIELS D ESSAIS ET DE MISE EN ŒUVRE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION Le LRCCP dispose d une gamme complète de moyens d essais spécifiques aux matériaux polymères et de moyens de mise en œuvre industriels diversifiés (mélangeurs, presses à compression, presses à injection, extrudeuses, fours de vulcanisation ). Il dispose par ailleurs d un atelier de conception et fabrication de bancs d essais. RÉSEAU POLYMÈRES Les activités du LRCCP s insèrent dans un vaste réseau de partenariats fonctionnant sur la base d entités autonomes et sur une logique de complémentarité entre des ressources humaines et matérielles. Aux partenaires historiques du Centre français du caoutchouc et des polymères (SNCP, IFOCA, AFICEP), est venue se greffer en 2008 une collaboration étroite avec le Cetim et ses centres associés. Par ailleurs, au cours de ces dernières années, un nombre croissant de projets a été développé en liaison avec des pôles de compétitivité et notamment Élastopôle, pôle de compétitivité caoutchouc et polymères, labellisé en CONTACTS LRCCP Patrick Rouyrre, directeur général Philippe Dabo, directeur opérationnel Claude Janin, conseiller scientifique Julien Pimienta, responsable commercial les structures professionnelles 19

22 les structures professionnelles L IFOCA EN CHIFFRES 2 établissements : Vitry (94) et Nantes-Carquefou (44). 8 formateurs permanents. 38 intervenants industriels 7 intervenants universitaires (universités de Nantes et Paris IV). 70 % le taux d employabilité trois mois après l obtention du diplôme. 3 formations supérieures (2 licences professionnelles et 1 spécialisation ingénieur). 31 stages de formation interentreprises réalisés. 25 stages de formation intra-entreprises réalisés. 458 stagiaires formés. 131 sociétés clientes. CHIFFRES CLÉS 2010 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Depuis près de 70 ans, l IFOCA forme des spécialistes de la transformation du caoutchouc afin de satisfaire les besoins d encadrement technique des entreprises de la filière. Actuellement, le département enseignement supérieur de l IFOCA compte trois Institut national de formation et d enseignement professionnel du caoutchouc 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) AVENUE DU PROFESSEUR JEAN ROUXEL CARQUEFOU TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Enseignement supérieur et formation continue aux technologies des élastomères formations : deux licences professionnelles et une spécialisation ingénieurs. Licences professionnelles L IFOCA propose depuis 2004, sur son site de Nantes, une licence professionnelle «Plastiques et composites» option «Conception et transformation des élastomères». Cette licence s effectue en partenariat avec l IUT et l université de Nantes et est accessible en formation initiale, en apprentissage et en formation continue. En 2011, l IFOCA a ouvert, sur son site de Vitry, une seconde licence professionnelle «Métiers de la chimie et des matériaux» option «Parcours élastomères», accessible uniquement en apprentissage. Ingénieurs Depuis 2005, l IFOCA propose sur son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) une spécialisation «Sciences et technologie des élastomères» option «Chimie» ou «Mécanique» à des élèves ingénieurs de troisième année. Cette formule est basée sur un partenariat avec plusieurs écoles d ingénieurs : 20

23 ESCOM (École supérieure de chimie organique et minérale), SUPMECA (Institut supérieur de mécanique de Paris), Polytech Tours (École d ingénieurs polytechnique de l université François Rabelais de Tours), Institut Galilée Paris XIII. Les jeunes ayant réussi leur examen obtiennent le diplôme d ingénieur de leur école d origine et un certificat de spécialisation délivré par l IFOCA et le Syndicat national du caoutchouc et des polymères. FORMATION CONTINUE Les stages FORMATION CATALOGUE : STAGES INTERENTREPRISES Ces stages, entre un et cinq jours, se déroulent sur le site de Vitry ou sur le site de Nantes. Chaque année, l IFOCA propose une trentaine de stages présentés dans un catalogue disponible sur simple demande. FORMATION SUR MESURE : STAGES INTRA- ENTREPRISE Il s agit de formations «à la carte» destinées aux salariés d une même entreprise. Ces stages peuvent être réalisés sur le site même de l entreprise ou sur un des sites de l IFOCA, selon les besoins et les impératifs du programme spécifique à l entreprise. Les formations diplômantes ou qualifiantes CAP ET BP L IFOCA assure, pour les salariés, la préparation au certificat d aptitude professionnel et au brevet professionnel option «Mise en œuvre des caoutchoucs et des élastomères thermoplastiques». Ces formations CAP et BP se déroulent sur une période de deux ou trois ans, voire sur une période plus courte pour les personnels déjà titulaires d un autre CAP, quelle que soit la spécialité de celui-ci. CERTIFICAT DE SPÉCIALISATION AU POSTE DE TRAVAIL Cette formation de 84 heures s articule autour d un premier module commun à toutes les formations de cette nature (généralités sur le caoutchouc et sa transformation) et deux modules spécifiques à l entreprise (transformation du caoutchouc en produit fini selon la technique de spécialité choisie et maîtrise du poste de travail). Après épreuves d évaluation, la formation débouche sur un certificat agréé par les organisations professionnelles du secteur. CONTACTS Yolande Bufquin, directrice générale Tél. : +33 (0) Corinne Billerault, formation initiale Tél. : +33 (0) Stéphanie Van Noort, formation initiale Tél. : +33 (0) Alain Morin, formation continue Tél. : +33 (0) les structures professionnelles 21

Action Collective Nationale

Action Collective Nationale Action Collective Nationale Colloque Compétitivité: les entreprises s'engagent pour les compétences le mercredi 11 avril 2012 à Paris Natacha OLIVIER, Responsable Gestion Projets, ELASTOPÔLE Marie CHAPUT

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL Une large palette de compétences au service de la santé publique vétérinaire Protection animale Formation Elevage, Médecine vétérinaire, Santé Publique Vétérinaire en régions

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Projet Feuille de route stratégique

Projet Feuille de route stratégique Projet Feuille de route stratégique 2014-2018 LE PÔLE TERRITOIRES, VOCATION ET AMBITION Un pôle inter régional, à vocation nationale et à ambition européenne 4 régions principales : Centre, Auvergne, Ile

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après?

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après? CAP Maintenance et Hygiène des Locaux CE CAP se déroule en 2 ans Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme PAR APPRENTISSAGE Au sein d un CFA (Centre de Formation d Apprentis) :

Plus en détail

Fédérateur de compétences

Fédérateur de compétences www.uimmauvergne.org L UIMM D AUVERGNE Fédérateur de compétences REPRÉSENTER I DÉFENDRE I ACCOMPAGNER LA MÉTALLURGIE EN AUVERGNE Les Chiffres clés Entreprises salariés Reṕartition des effectifs Source

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014 PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014 SOMMAIRE Le DUT et les autres cursus Qu est-ce que le GMP? Description de

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Charnières et Verrouillages

Charnières et Verrouillages Toutes les solutions de et Verrouillages La société PINET propose, depuis 6 générations, des produits pour applications industrielles. Comptant parmi les leaders européens, la société investit dans des

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL

ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL Conception, fabrication de toutes pièces techniques en caoutchouc ISO 9001 ISO 9001 ISO 9001 ISO 9001 Caoutchouc, Rubber, Caucho, Gummi, ゴム... ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL Fondée en 1958, la société

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage

Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage LES DONNEES DE MARCHÉ DE DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION Le réseau français des Grossistes Sanitaire-Chauffage Données 2011 Espace Gallieni - 150 rue Gallieni - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - France Tél : 33

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle

Notre mission... Votre métier. Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Notre mission... Votre métier Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle Agir ensemble Le SNCT est un organisme professionnel régi par la loi du 21 mars 1884. Les sections professionnelles,

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Ergoconception et conception hygiénique

Ergoconception et conception hygiénique Les rencontres thématiques Cap Aliment 2014 Réunion 1 Ergoconception et conception hygiénique Jeudi 24 avril 2014 9h30 à 12h00 / Société Famille Mary, Saint-André-de-la-Marche La maîtrise des risques sanitaires

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE

Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE Informatique Une formation pour un métier Formations en Cours du soir Enseignement à distance VAE Conservatoire national des arts et métiers Les métiers de l Informatique L informatique est un outil majeur

Plus en détail

CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015

CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015 CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015 Charte Automobile 2008 et Charte Automobile 2012-2015 Les principales

Plus en détail

VOS MISSIONS PROFESSIONNELLES

VOS MISSIONS PROFESSIONNELLES LICENCE PROFESSIONNELLE ÉCO-CONCEPTION EN PLASTURGIE ET COMPOSITES Le cadre technique est sensibilisé aux méthodes de l éco-conception et de la recherche développement. C est un spécialiste des outils

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) d accueil et de relation clients/adhérents. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) d accueil et de relation clients/adhérents. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) d accueil et de relation clients/adhérents Dossier de

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Master of Business Administration Management du Sport Ecole Européenne de Management reconnue par l Etat. Etablissement d Enseignement Supérieur

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Jean Pascal Chirat Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Intervention Fnas Plan de l intervention Etat énergétique du parc des logements français selon les: Etiquettes

Plus en détail

Journée d échange sur les produits en matériaux polymères intelligents Elastomères intelligents Pôle de compétitivité Elastopôle

Journée d échange sur les produits en matériaux polymères intelligents Elastomères intelligents Pôle de compétitivité Elastopôle Journée d échange sur les produits en matériaux polymères intelligents Elastomères intelligents Pôle de compétitivité Elastopôle Clermont-Ferrand, le mardi 22 septembre 2015 SOMMAIRE DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org La plateforme [avnir] a pour objectif de favoriser l intégration de l ACV dans les démarches

Plus en détail

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière!

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière! Régine Ferrère Présidente de la CNEP Membre de la 19 ème CPC de l Education NATIONALE Frédéric Lefret Président de la FFEEP Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

L annuaire de l éco-conception Les acteurs, outils, formations et expériences recensés en France dans le domaine de l éco-conception

L annuaire de l éco-conception Les acteurs, outils, formations et expériences recensés en France dans le domaine de l éco-conception L annuaire de l éco-conception Les acteurs, outils, formations et expériences recensés en France dans le domaine de l éco-conception ADEME Myriam Puaut - Service éco-conception et consommation durable

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

4.1. Panorama du commerce et de la réparation auto-moto

4.1. Panorama du commerce et de la réparation auto-moto 4.1 Panorama du commerce et de la réparation auto-moto L ensemble du commerce et de la réparation d automobiles et de motocycles comprend 75 entreprises en 28 et 365 en équivalents-temps plein. Le taux

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau Droit FIDUCIAL SOFIRAL Chiffre FIDUCIAL Audit FIDUCIAL

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE SOMMAIRE Présentation de GIT SARL... 2 Prestations de Services Techniques.... 6 1. Assistance, maintenance industrielle et réparation d équipements électroniques.......7 2. Etude, réalisation et suivi

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Bostik : Un leader mondial des adhésifs et des produits d étanchéité Chiffre d affaires 2008 : près de 1,4 Milliard d euros 48 sites de production et 12 centres de recherche 5 000

Plus en détail

Donnez du corps à vos idées!

Donnez du corps à vos idées! Donnez du corps à vos idées! > Destination Plasturgie du prototype à la série Nous vous devons le progrès! Dès sa création, ActuaPlast a proposé aux bureaux d études d entreprises industrielles une prestation

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT LE CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS UN SERVICE PUBLIC 3 MISSIONS Formation des adultes tout au long de la vie professionnelle

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

Pressing CTTN. Métiers du. Formations et conseil aux entreprises. Expertise Ethique Indépendance

Pressing CTTN. Métiers du. Formations et conseil aux entreprises. Expertise Ethique Indépendance CTTN Formations et conseil aux entreprises Métiers du Pressing Réglementation des installations classées : nouveau texte - nouvelles mesures, Les évolutions technologiques, Parcours d excellence, Initiation,

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Secteur de la banane. Antilles 2008 à 2012. Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue. Délégation Antilles - Guyane

Secteur de la banane. Antilles 2008 à 2012. Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue. Délégation Antilles - Guyane Délégation Antilles - Guyane Secteur de la banane Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue Antilles 28 à 212 Jérôme Despey, Président : Philippe Peuchot, Secrétaire général : Œuvrer pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable grands comptes de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Pneu expo paris. e pr. Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements. Un salon NewsCo Group

Pneu expo paris. e pr. Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements. Un salon NewsCo Group tio n Pneu expo paris DOSSIER d s é e pr a t en Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements Un salon NewsCo Group un salon ciblé et fédérateur PARIS LE PREMIER SALON PNEUMATIQUE AU CONFÉRENCES COEUR

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Industrie - Plastique / Chimies / Pharmacie) Opérateur / Opératrice sur machine de formage des matières plastiques et des caoutchoucs Définition Surveille et régule une ou plusieurs machines

Plus en détail

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Pôle soutenu par Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Programmes et Projets 5 Programmes collaboratifs

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ COMMUNIQUE DE PRESSE Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ Dans le cadre du développement de l assurance santé, Saham Finances filiale du Groupe Saham, signe un partenariat stratégique avec

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE

MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE MASTER CHIMIE PARCOURS INGENIERIE COMMERCIALE Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur Durée : 2 Présentation

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

47d0. La Faculté de Droit en chiffres. Nos formations habilitées à percevoir la Taxe d Apprentissage. Faculté de Droit et des Sciences politiques

47d0. La Faculté de Droit en chiffres. Nos formations habilitées à percevoir la Taxe d Apprentissage. Faculté de Droit et des Sciences politiques Faculté de Droit et des Sciences politiques La Faculté de Droit en chiffres 0s 47d0 iant étu 20 Master 2 2 licences professionnelles 2 masters par apprentissage 4 diplômes universitaires 44 personnels

Plus en détail

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE

PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE PROFILS et COMPETENCES ECTI LORRAINE Domaines d intervention Expériences acquises Secteur d activité Compétences Expérience Conseil en conception d usine Conseil en organisation, en gestion et en RH Agro-alimentaire

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie Agronomique Bachelier en Agronomie Spécialisation Secteur 3. Sciences et techniques Domaine 18. Sciences agronomiques et ingénierie Biologique Niveau CFC Bachelier professionnalisant,

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail