France Caoutchouc. les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "France Caoutchouc. les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France"

Transcription

1 France Caoutchouc LES ENTREPRISES DE LA FILIÈRE CAOUTCHOUC EN FRANCE édition 2012

2

3 France Caoutchouc les entreprises de la filière caoutchouc en France rubber manufacturers in France TRANSFORMATEURS DE CAOUTCHOUC ET DE TPE fabricants de pneumatiques neufs rechapeurs fabricants de pièces techniques fabricants de rubans adhésifs FOURNISSEURS DE MATIÈRES PREMIÈRES ET DE MÉLANGES fournisseurs de caoutchouc fournisseurs de mélange caoutchouc fournisseurs de TPE fournisseurs de produits chimiques et charges édition 2012 Centre français du caoutchouc et des polymères 60 rue Auber Vitry-sur-Seine Cedex Tél : +33 (0) Fax : +33 (0)

4 2

5 Comment utiliser ce guide how to use this directory L OBJECTIF DE CE GUIDE EST DE POUVOIR REPÉRER FACILEMENT QUI FAIT QUOI DANS LA FILIÈRE CAOUTCHOUC. Les données sont disponibles selon cinq clés d accès. Par produits fabriqués Par matières premières transformées Par techniques de transformation Par matières premières commercialisées Par entreprises Vous recherchez un article en caoutchouc : dans la section «nomenclatures», consultez la liste alphabétique des produits, puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux offreurs du produit recherché. Vous recherchez une entreprise transformant un certain type de caoutchouc : dans la section «nomenclatures», consultez les nomenclatures matières premières transformées puis reportezvous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux transformateurs des matières premières recherchées. Vous recherchez une entreprise maîtrisant une technique particulière de transformation des caoutchoucs : dans la section «nomenclatures», consultez la liste des techniques de transformation puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principales entreprises utilisant cette technique de transformation. Vous recherchez un fournisseur de matières premières : dans la section «nomenclatures», consultez la liste des matières premières commercialisées puis reportez-vous à la page indiquée. Vous trouverez un tableau synoptique vous permettant de repérer les principaux fournisseurs des matières premières recherchées. Vous recherchez les coordonnées complètes d une entreprise (adresse postale, coordonnées téléphoniques, principaux contacts ) : dans la section «fiches signalétiques des entreprises», reportez-vous à la liste alphabétique des transformateurs et des fournisseurs de matières premières et à la liste des entreprises par département. 3

6 4

7 Sommaire contents p. 7 Les entreprises du caoutchouc en France et leurs structures professionnelles rubber manufacturers in France and their professionnal associations p. 29 Nomenclatures Nomenclatures p. 41 Fiches signalétiques des entreprises identification sheet of the firms p. 171 Activités des entreprises firms activities p. 8 Les entreprises du caoutchouc en France p. 14 Le centre français du caoutchouc et des polymères p. 15 Le syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP) p. 18 Le laboratoire de recherches et de contrôle du caoutchouc et des plastiques (LRCCP) p. 20 L institut national de formation et d enseignement professionnel du caoutchouc (IFOCA) p. 22 L association française des ingénieurs et cadres du caoutchouc et des polymères (AFICEP) p. 23 Élastopôle, pôle de compétitivité caoutchouc et polymères p. 25 Travaux de normalisation de pneumatiques pour la France (TNPF) p. 26 European Tyre and Rubber Manufacturers Association (ETRMA) p. 28 Les autres structures d appui à la fi lière caoutchouc en France. p. 30 Les produits p. 36 Les techniques de transformation p. 37 Les matières premières transformées p. 38 Les matières premières commercialisées p. 42 Les transformateurs et les fournisseurs de matières premières p. 112 Les entreprises par département p. 172 Les produits fabriqués par les entreprises p. 192 Les techniques de transformation utilisées par les entreprises p. 197 Les matières premières utilisées par les transformateurs p. 200 Les matières premières commercialisées p. 204 Liste des annonceurs advertisers 5

8

9 Les entreprises du caoutchouc en France et leurs structures professionnelles rubber manufacturers in France and their professionnal associations 7

10 Les entreprises du caoutchouc en France les structures professionnelles L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC EN FRANCE EN QUELQUES CHIFFRES 250 entreprises transformatrices de caoutchouc. 1 entreprise présente dans le top 5 mondial du pneumatique. 1 entreprise présente dans le top 5 mondial du caoutchouc industriel. 7,4 milliards d euros de chiffre d affaires milliers de tonnes de pneumatiques et pièces techniques produits. 300 millions d euros d excédent commercial (France : échanges avec les pays membres de l Union européenne et les pays tiers Union européenne : échanges) salariés milliers de tonnes de caoutchouc brut (naturel et synthétique) transformées. CHIFFRES CLÉS 2010 SNCP D APRÈS INSEE ET DOUANES Pour en savoir plus Site Internet : Ouvrage de référence : Intelligence Caoutchouc France-Europe-monde 150 pages (150 euros TTC Gratuit pour les entreprises adhérentes au SNCP) Édition annuelle. Périodique : Conjoncture Caoutchouc Lettre mensuelle de conjoncture réservée aux entreprises adhérentes au SNCP 11 numéros par an LA FILIÈRE CAOUTCHOUC La filière caoutchouc regroupe cinq catégories d entreprises dont l importance numérique est très variable. Les fournisseurs Fournisseurs de matières premières : caoutchouc naturel, caoutchoucs synthétiques, charges, plastifiants, agents de protection, inserts métalliques, inserts textiles Fournisseurs de matériel de transformation, d outillage et d équipement de laboratoire Les transformateurs de caoutchouc exerçant leur activité à titre : Principal : fabricants de pneumatiques (22.11Z) et de pièces techniques en caoutchouc (22.19Z). Cette seconde branche est classiquement dénommée «caoutchouc industriel». Secondaire en complément d une activité principale : équipementiers automobiles, équipementiers aéronautiques, mécaniciens, plasturgiste, câbliers, laboratoires pharmaceutiques, fabricants de chaussures Les distributeurs La relation entre les transformateurs de caoutchouc et leurs clients utilisateurs est soit directe (cas le plus fréquent pour les pièces techniques), soit indirecte. Dans ce dernier cas, les flux transitent par des structures de négoce qui assurent la mise à disposition des produits à une clien- 8

11 tèle composée de particuliers ou de professionnels (artisans du bâtiment, PME et TPE, garagistes, réseaux après-vente, transporteurs routiers ). On peut opérer la distinction entre : une distribution grand public : centres auto, concessions automobiles, grandes surfaces de bricolage une distribution industrielle généraliste ou spécialiste : grossistes en bâtiment, grossistes pièces détachées automobile, distributeurs spécialisés en colles et adhésifs, en pièces techniques en caoutchouc et plastique, en pneumatiques Les utilisateurs de pièces ou composants en caoutchouc Il s agit, le plus fréquemment d entreprises (équipementiers, constructeurs de matériel de transport, mécaniciens ). Il peut s agir éventuellement de particuliers (pneumatiques de remplacement, tubes gaz, balais d essuie-glaces ). 73 % des flux produits sont destinés aux marchés automobiles et 79 % aux marchés des transports (automobile, aéronautique, ferroviaire ). Les collecteurs et valorisateurs en charge des produits en fin de vie Cette activité de collecte, recyclage-valorisation dans le domaine du pneumatique usagé est encadrée par le décret n du 24 décembre Ce système, financé par une écotaxe, n a pas d équivalent côté caoutchouc industriel. L annuaire recense les deux premières composantes de la filière caoutchouc : les fournisseurs de matières premières et les transformateurs. DÉMOGRAPHIE DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC Les données présentées ci-après ne portent que sur les entreprises exerçant une activité de transformation de caoutchouc à titre principal. Ces entreprises présentent les codes NAF 22.11Z et 22.19Z. Un tissu industriel composé de très grands groupes, de PME et de TPE On compte en France environ 250 entreprises transformatrices de caoutchouc à titre principal. Ce groupe est constitué à la fois de grandes entreprises à dimension internationale (26 entreprises), de PME (106 entreprises) et de 118 très petites entreprises (TPE). Parmi ces dernières, environ un tiers détenait un effectif salarié compris entre 10 et 19 per- les structures professionnelles 9

12 les structures professionnelles sonnes, et les deux tiers restants un effectif inférieur à 10. RÉPARTITION DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC SELON LE NOMBRE DE SALARIÉS Grandes entreprises (eff. 250 pers.) 22.11Z Pneus 22.19Z Cc industriel Total PME (de 20 à 249 pers.) ST (eff. 20 pers.) TPE (eff. 19 pers.) Total SOURCE : SNCP D APRÈS INSEE ET COFACE DONNÉES 2010 La quasi-totalité des PME et des TPE appartient au secteur du caoutchouc industriel. On note néanmoins parmi cette catégorie de petites entreprises quelques unités de rechapage et deux fabricants de pneumatiques neufs positionnés sur des marchés de niche. Poids des entreprises de 250 personnes et plus Nombre d entreprises 22.11Z Pneus 22.19Z Ensemble Cc industrie industriel transformation du caoutchouc 75 % 4 % 10 % Chiffre d affaires 99 % 67 % 88 % Effectif salarié 99 % 69 % 86 % Exportations 99 % 78 % 92 % SOURCE : ESTIMATIONS SNCP 2010 ENSEMBLE DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC Y COMPRIS TPE Les entreprises de 250 personnes et plus représentent seulement 10 % de l effectif total des entreprises du secteur de la transformation du caoutchouc (y compris TPE). En revanche, leur contribution au chiffre d affaires, aux exportations et à l emploi du secteur dépasse les 85 %. L influence des PME s avère relativement limitée et celle des TPE marginale (2 % environ du chiffre d affaires et de l emploi total du secteur). Légère décroissance du nombre de transformateurs de caoutchouc Le nombre d entreprises transformatrices de caoutchouc enregistré en 2009 est relativement proche de celui de 1985! On comptait à l époque 151 entreprises transformatrices de caoutchouc de 20 salariés et plus, hors rechapage. Sur le même périmètre, on en dénombre 126 en 2010, soit une baisse de 16 % en l espace de 25 ans. L érosion s est donc effectuée à rythme relativement lent, estimé à 0,6 % en moyenne annuelle. Le nombre de défaillances d entreprise reste limité CRÉATIONS, LIQUIDATIONS ET CESSATIONS D ACTIVITÉS SUR LA PÉRIODE Créations Liquidations judiciaires Cessations Solde SOURCE : COFACE ENSEMBLE DES TRANSFORMATEURS DE CAOUT- CHOUC DE 10 SALARIÉS ET PLUS Si la sinistralité de l ensemble des entreprises françaises a fortement progressé pendant la crise, l industrie de la transformation du caoutchouc a traversé sans trop de «casse» cette récession. Tel n avait pas été le cas lors du précédent choc récessif de Le nombre de liquidations judiciaires a certes augmenté en 2009 et 2010 par 10

13 rapport à 2008 mais le phénomène reste limité et concerne avant tout de très petites entreprises. Cette bonne résistance repose à la fois sur la qualité de gestion des entreprises, les mesures d aides mises en place, notamment en terme de trésorerie ou d accompagnement du chômage partiel, et enfin la réduction des délais de paiement initiée avec la LME. Cette performance doit être mise en relation avec le niveau élevé de concentration du secteur. L ajustement de l offre à la demande s est davantage effectué par le biais de fermetures de site et de réduction d effectif que de faillites d entreprises. GÉOGRAPHIE DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC L Île-de-France accueille plus de 20 % des sièges sociaux L Île-de-France présente la particularité d accueillir près d un quart des transformateurs de caoutchouc, soit une soixantaine d entreprises. Ce groupe est composé de quelques très grandes entreprises mais aussi, et surtout, de très nombreuses PME et TPE. Historiquement, l Île-de-France, et plus précisément Paris et la petite couronne, a joué, fin 19 e et début 20 e siècle, un rôle clé dans le développement de l industrie du caoutchouc, avant de migrer à partir des années 60 en grande couronne et/ou dans les régions proches de l Île-de-France. RÉPARTITION DES ENTREPRISES PAR RÉGION Île-de-France 23 % Rhône-Alpes 12 % Pays de la Loire 10 % Centre 5 % Lorraine 5 % Nord Pas-de-Calais 5 % Auvergne 5 % Bretagne 4 % Autres régions 31 % Total France 100 % SOURCE : SNCP BASE 250 ENTREPRISES ATTENTION : LE TABLEAU CI-DESSUS VENTILE LES SIÈGES SOCIAUX DES ENTREPRISES TRANSFORMATRICES DE CAOUTCHOUC PAR RÉGION. CETTE APPROCHE DONNE DES RÉSULTATS SENSIBLEMENT DIFFÉRENTS DE CELLE BASÉE SUR LES ÉTABLISSEMENTS. LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE, SIÈGE DE TRÈS NOMBREUSES ENTREPRISES, RESSORT AVEC UN POIDS ACCRU ; LE CENTRE QUI ABRITE QUELQUES GROS ÉTABLISSEMENTS DONT LES SIÈGES SOCIAUX NE SONT PAS LOCALISÉS DANS LA RÉGION, VOIT EN REVANCHE SON POIDS MINORÉ L Auvergne, premier employeur national RÉPARTITION DES EFFECTIFS DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC EN FONCTION DE LA LOCALISATION DU SIÈGE SOCIAL DE L ENTREPRISE Régions Pneus Cc industriel Total Île-de-France 10 % 44 % 23 % Lorraine 9 % 2 % 6 % Nord Pas-de-Calais 6 % 2 % 5 % Auvergne 70 % 5 % 45 % Autres régions 5 % 47 % 21 % Total France 100 % 100 % 100 % SOURCE : SNCP BASE 250 ENTREPRISES VENTILATION RÉALISÉE SUR UNE BASE ENTREPRISES ET NON ÉTABLIS- SEMENTS. DANS LE CAS D ENTREPRISES MULTI-ÉTABLISSEMENTS, L IN- TÉGRALITÉ DE L EFFECTIF EST RATTACHÉE À LA RÉGION QUI ABRITE LE SIÈGE SOCIAL. EXEMPLE DE LECTURE : 70 % DES EFFECTIFS DE L INDUSTRIE DU PNEU- MATIQUE SONT RATTACHÉS À DES ENTREPRISES DONT LE SIÈGE SOCIAL EST LOCALISÉ EN AUVERGNE. les structures professionnelles L Île-de-France abrite en revanche peu de grands établissements de production de pièces techniques en caoutchouc et aucune usine de pneumatiques neufs. En effectif, mais aussi en chiffre d affaires, l Auvergne s avère être la première région caoutchoutière française. 11

14 les structures professionnelles Cette première position repose sur la présence au sein de son territoire de deux des trois leaders mondiaux du pneumatique (Michelin et Goodyear) et de plusieurs opérateurs du caoutchouc industriel (grandes entreprises et PME). Localisation des unités de production Les deux cartes ci-après complètent l approche «entreprises» et permettent d apprécier la répartition des unités de production sur le territoire français. RÉPARTITION DES PRINCIPAUX SITES DE PRODUCTION DE PNEUMATIQUES (NEUF ET RECHAPÉS) EN FRANCE SOURCE : SNCP 2010 Y COMPRIS ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS EN RECHAPAGE L industrie du pneumatique (neuf et rechapé) possède un nombre limité de sites industriels qui se caractérisent néanmoins par un effectif employé moyen supérieur à 500 personnes. L Auvergne (Puy-de-Dôme, Haute-Loire et Allier) regroupe plusieurs unités Michelin (siège, centre de recherche, établissements de production) mais aussi Goodyear- Dunlop. La Picardie, avec ses deux usines Goodyear- Dunlop, constitue le deuxième pôle de développement de l industrie du pneumatique en France, suivi par la région Centre et la région Pays de la Loire. RÉPARTITION DES PRINCIPAUX SITES DE PRODUCTION DE CAOUTCHOUC INDUSTRIEL EN FRANCE SOURCE : SNCP 2010 Si l Auvergne est fortement marquée par le pneumatique, la Région parisienne ainsi que la région Centre le sont par le caoutchouc industriel. Ce territoire compte un grand nombre d entreprises et d établissements. On notera en son sein la présence du siège, du centre de recherche et de plusieurs unités de production du leader mondial du caoutchouc industriel, le groupe Hutchinson. Le secteur du caoutchouc industriel est très faiblement implanté en dessous d une ligne Bordeaux-Valence. 12

15 LES OPÉRATEURS DE L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC Les entreprises LES PRINCIPALES ENTREPRISES DE PNEUMATIQUES EN FRANCE (NAF 22.11Z) Rang Entreprises CA France 2009 Groupe en M 1 Manufacture Française des Pneumatiques 4100 Michelin 2 Goodyear Dunlop Tires Goodyear 670 France Dunlop Tires 3 Continental France 630 Continental 4 Bridgestone France SAS France 450 Bridgestone 5 Kléber 180 Michelin SOURCE : COFACE - ENTREPRISES DISPOSANT D UN SITE DE PRODUC- TION EN FRANCE LES PRINCIPALES ENTREPRISES SPÉCIALISÉES EN CAOUTCHOUC INDUSTRIEL EN FRANCE (NAF 22.19Z) Rang Entreprises CA France 2009 Groupe en M 1 Hutchinson SNC 430 Total SA 2 Paulstra SNC 300 Total SA 3 Le Joint Français SNC 220 Total SA 4 Standard Cooper France Trelleborg Industrie 110 Trelleborg 6 West Pharmaceutical 100 Trelleborg AB 7 Freudenberg SAS Anvis France Decize 70 9 Ruia Sealynx Trelleborg Modyn 60 Trelleborg SOURCE : COFACE - ENTREPRISES DISPOSANT D UN SITE DE PRODUC- TION EN FRANCE et les groupes PRINCIPAUX GROUPES PRÉSENTS DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC EN FRANCE Groupe Compagnie générale des établissements Michelin Hutchinson Entreprises implantées en France Manufacture Française des Pneumatiques Pneumatiques Kleber Pneu Laurent Hutchinson Paulstra Le Joint Français Vibrachoc Espa JPR Caoutchoucs Modernes Techlam Industrielle Desmarquoy Hutchinson Flexibles Auto Barry Control Aérospace Goodyear Goodyear Dunlop Tires France Bridgestone Bridgestone France SAS SLBR Trelleborg Industrie Trelleborg Carbody Trelleborg Automotive Trelleborg AB Trelleborg Prodyn Trelleborg Sealing Solutions Trelleborg Coated System Freudenberg SAS Freudenberg Joints Élastomères SAS Freudenberg Freudenberg Meillor SAS Freudenberg Dichtungs Chem Trend SOURCE : SNCP CE TABLEAU RECENSE UNIQUEMENT LES GROUPES DISPOSANT DE PLU- SIEURS ENTREPRISES INTERVENANT DANS LA TRANSFORMATION DU CAOUTCHOUC EN FRANCE. les structures professionnelles 13

16 les structures professionnelles Le Centre français du caoutchouc et des polymères (CFCP) regroupe les différentes structures professionnelles d appui au développement de la filière caoutchouc en France. Ces organisations ont toutes été créées par les professionnels du secteur qui en assurent la gestion. Centre français du caoutchouc et des polymères Recherche et développement, formation, environnement, social, hygiène et sécurité, économie, normalisation Le CFCP constitue un pôle de compétence pluridisciplinaire regroupant plus d une soixantaine d ingénieurs, docteurs, techniciens, juristes ou encore économistes. L European Tyre and Rubber Manufacturers Association (ETRMA) complète, au niveau européen, le dispositif de représentation. Pour en savoir plus

17 Le SNCP a pour mission d assurer, via des actions collectives, la défense des intérêts de l ensemble des entreprises de la filière caoutchouc. La vocation du SNCP est aussi d accompagner les entreprises au quotidien dans un environnement législatif et économique fortement évolutif. CINQ DOMAINES D INFLUENCE Social convention collective et affaires sociales, formation professionnelle. EHS environnement, hygiène, sécurité et alimentarité. Économie affaires économiques, veille sectorielle et suivi conjoncturel. Innovation soutien des actions de recherche et développement, normalisation. Communication promotion du secteur et de ses entreprises. DES ACTIONS COLLECTIVES AU BÉNÉFICE DE CHACUN Le SNCP coordonne les actions collectives de la Profession du caoutchouc en adoptant des positions communes émises par les groupes de travail et en conduisant les actions de lobbying décidées par le comité de direction. Grâce à son équipe et son réseau, le SNCP assure, tant au plan national qu européen, Syndicat national du caoutchouc et des polymères 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Adhérer au SNCP, un plus pour votre entreprise une interface entre les entreprises de la filière caoutchouc et les différents interlocuteurs, tant publics que privés, de la Profession. UNE LARGE REPRÉSENTATION DE L INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC Le SNCP assure une représentation de l industrie du caoutchouc auprès de nombreux interlocuteurs : partenaires sociaux dans le cadre de la gestion de la convention collective du caoutchouc ; pouvoirs publics français (ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, les structures professionnelles 15

18 les structures professionnelles ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé ) ; pouvoirs publics européens via l ETRMA basé à Bruxelles (commission, parlement, conseil des ministres) ; organisations professionnelles représentatives des branches fournisseurs ou clientes des transformateurs de caoutchouc. Le SNCP siège par ailleurs dans différentes commissions paritaires au sein de la CNAM et de l Éducation nationale ; le syndicat est également en étroite relation avec de nombreux organismes techniques (ADEME, AFNOR, autorité de la Concurrence, INERIS ). UN ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Le SNCP, via ses permanents et son réseau d experts, informe, sensibilise, accompagne, assiste, conseille les entreprises adhérentes sur de multiples thématiques liées aux affaires sociales, économiques et environnementales. Le SNCP soutient également l innovation (R & D, normalisation) en mutualisant des frais de recherche et en mettant à disposition de ses adhérents les résultats des travaux d intérêt général réalisés. UNE DIFFUSION D INFORMATIONS MULTI-CANAL Quatre lettres d information spécialisées : Social, Économie, EHS et Normalisation. Une newsletter électronique bimensuelle. Un site extranet avec plus de 300 documents téléchargeables : textes de références, notes d interprétation, analyses, études, diaporamas, cours des matières premières, statistiques de production, retours d expérience, informations pratiques Des flashs d information en temps réel par courriel. Des publications de type études ou annuaires. VITRY, CARREFOUR DE LA PROFESSION DU CAOUTCHOUC Depuis son implantation à Vitry-sur- Seine, il y a plus de 25 ans, la vitalité du SNCP et du Centre français du caoutchouc et des polymères (CFCP) ne se dément pas. Chaque année, nous accueillons plusieurs milliers de personnes dans le cadre de réunions SNCP (groupes de travail, comité 16

19 de direction, assemblées générales, délégations étrangères ) ou des autres organismes membres du CFCP. Ces réunions sont autant d occasions de rencontres fructueuses et de dialogues enrichissants entre les divers acteurs de la Profession : transformateurs, compounders, fournisseurs de matières premières L ÉQUIPE DU SNCP Bruno Marostegan, délégué général +33 (0) Yolande Bufquin, directrice du département Social +33 (0) Pascal Demaria, directeur administratif et financier +33 (0) Thomas Evrard, responsable du département Environnement +33 (0) Bruno Muret, directeur du département Économie et Communication +33 (0) les structures professionnelles 17

20 les structures professionnelles UNE PME PRESTATAIRE DE SERVICES À L INDUSTRIE Depuis bientôt 70 ans, le LRCCP est spécialisé dans la recherche, le contrôle et l expertise des caoutchoucs et des polymères. Centre technique industriel de la filière, il dispose d une offre large de prestations sur mesure permettant de répondre en toute confidentialité aux besoins diversifiés de toutes les entreprises : transformateurs, producteurs de matières et surtout utilisateurs de pièces en caoutchouc, une catégorie de clients dont l importance s affirme d année en année. À LA CONFLUENCE DE LA SCIENCE ET DU MARCHÉ Environ 20 % de l activité du LRCCP correspondent à des travaux collectifs de R & D ; ces travaux sont financés par le SNCP (Syndicat national du caoutchouc et des polymères), le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) et le LRCCP. La vente de prestations privées, équivalente à 80 % du chiffre d affaires du LRCCP, demeure l activité dominante. Il s agit d une activité marchande «classique», développée auprès d un portefeuille de près de 400 entreprises clientes. Laboratoire de recherches et de contrôle du caoutchouc et des plastiques 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Votre partenaire polymère 3,0 millions d euros de chiffre d affaires (études privées). 0,7 million d euros d études générales. 43 personnes dont 13 ingénieurs et docteurs et 13 techniciens. 5 % de l activité réalisés à l exportation. 370 entreprises clientes. Essais accrédités selon le référentiel NF EN ISO CTI Le LRCCP est membre du réseau des Centres techniques industriels. Institut Carnot Le Cetim a été labellisé «Institut Carnot» pour la période ; le LRCCP est inclus dans le périmètre Cetim Carnot. CHIFFRES CLÉS 2010 THÉMATIQUES DE RECHERCHE Mécanique et simulation Comportement au grand froid des élastomères. Études des phénomènes d interface collage et gommage. Phénomènes de frottement sur matériaux et sur pièces. Modélisation de la thermique de l injection des élastomères. Études de potentialités sur machine de fissuration (partenariat avec Metravib). Étude de la relation mélangeage/fatigue des élastomères. 18

21 Matériaux et procédés Étude de l encrassement des outillages. Rôle des nanocharges sur les propriétés de mélanges caoutchouc : imperméabilité, décompression rapide, vieillissement. Comportement des élastomères vis-à-vis des biolubrifiants et des biocarburants. Tenue des caoutchoucs aux produits de nettoyage en place. Élastomères autocicatrisants. Compréhension des phénomènes d adhésion caoutchouc/substrat. Traitement de surface des élastomères, influence sur les propriétés d usage. Environnement Analyse des COV et des fumées de vulcanisation. Impact des réglementations environnementales sur le choix des élastomères et ingrédients. Détermination du caractère aromatique des huiles contenues dans les pièces caoutchouc. Méthodologie d analyses et de caractérisation de déchets de caoutchoucs usagés. Recyclage de déchets à base de mélange caoutchouc. Polymères biosourcés. DES MATÉRIELS D ESSAIS ET DE MISE EN ŒUVRE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION Le LRCCP dispose d une gamme complète de moyens d essais spécifiques aux matériaux polymères et de moyens de mise en œuvre industriels diversifiés (mélangeurs, presses à compression, presses à injection, extrudeuses, fours de vulcanisation ). Il dispose par ailleurs d un atelier de conception et fabrication de bancs d essais. RÉSEAU POLYMÈRES Les activités du LRCCP s insèrent dans un vaste réseau de partenariats fonctionnant sur la base d entités autonomes et sur une logique de complémentarité entre des ressources humaines et matérielles. Aux partenaires historiques du Centre français du caoutchouc et des polymères (SNCP, IFOCA, AFICEP), est venue se greffer en 2008 une collaboration étroite avec le Cetim et ses centres associés. Par ailleurs, au cours de ces dernières années, un nombre croissant de projets a été développé en liaison avec des pôles de compétitivité et notamment Élastopôle, pôle de compétitivité caoutchouc et polymères, labellisé en CONTACTS LRCCP Patrick Rouyrre, directeur général Philippe Dabo, directeur opérationnel Claude Janin, conseiller scientifique Julien Pimienta, responsable commercial les structures professionnelles 19

22 les structures professionnelles L IFOCA EN CHIFFRES 2 établissements : Vitry (94) et Nantes-Carquefou (44). 8 formateurs permanents. 38 intervenants industriels 7 intervenants universitaires (universités de Nantes et Paris IV). 70 % le taux d employabilité trois mois après l obtention du diplôme. 3 formations supérieures (2 licences professionnelles et 1 spécialisation ingénieur). 31 stages de formation interentreprises réalisés. 25 stages de formation intra-entreprises réalisés. 458 stagiaires formés. 131 sociétés clientes. CHIFFRES CLÉS 2010 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Depuis près de 70 ans, l IFOCA forme des spécialistes de la transformation du caoutchouc afin de satisfaire les besoins d encadrement technique des entreprises de la filière. Actuellement, le département enseignement supérieur de l IFOCA compte trois Institut national de formation et d enseignement professionnel du caoutchouc 60 RUE AUBER VITRY-SUR-SEINE TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) AVENUE DU PROFESSEUR JEAN ROUXEL CARQUEFOU TÉL. : +33 (0) FAX : +33 (0) Enseignement supérieur et formation continue aux technologies des élastomères formations : deux licences professionnelles et une spécialisation ingénieurs. Licences professionnelles L IFOCA propose depuis 2004, sur son site de Nantes, une licence professionnelle «Plastiques et composites» option «Conception et transformation des élastomères». Cette licence s effectue en partenariat avec l IUT et l université de Nantes et est accessible en formation initiale, en apprentissage et en formation continue. En 2011, l IFOCA a ouvert, sur son site de Vitry, une seconde licence professionnelle «Métiers de la chimie et des matériaux» option «Parcours élastomères», accessible uniquement en apprentissage. Ingénieurs Depuis 2005, l IFOCA propose sur son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) une spécialisation «Sciences et technologie des élastomères» option «Chimie» ou «Mécanique» à des élèves ingénieurs de troisième année. Cette formule est basée sur un partenariat avec plusieurs écoles d ingénieurs : 20

23 ESCOM (École supérieure de chimie organique et minérale), SUPMECA (Institut supérieur de mécanique de Paris), Polytech Tours (École d ingénieurs polytechnique de l université François Rabelais de Tours), Institut Galilée Paris XIII. Les jeunes ayant réussi leur examen obtiennent le diplôme d ingénieur de leur école d origine et un certificat de spécialisation délivré par l IFOCA et le Syndicat national du caoutchouc et des polymères. FORMATION CONTINUE Les stages FORMATION CATALOGUE : STAGES INTERENTREPRISES Ces stages, entre un et cinq jours, se déroulent sur le site de Vitry ou sur le site de Nantes. Chaque année, l IFOCA propose une trentaine de stages présentés dans un catalogue disponible sur simple demande. FORMATION SUR MESURE : STAGES INTRA- ENTREPRISE Il s agit de formations «à la carte» destinées aux salariés d une même entreprise. Ces stages peuvent être réalisés sur le site même de l entreprise ou sur un des sites de l IFOCA, selon les besoins et les impératifs du programme spécifique à l entreprise. Les formations diplômantes ou qualifiantes CAP ET BP L IFOCA assure, pour les salariés, la préparation au certificat d aptitude professionnel et au brevet professionnel option «Mise en œuvre des caoutchoucs et des élastomères thermoplastiques». Ces formations CAP et BP se déroulent sur une période de deux ou trois ans, voire sur une période plus courte pour les personnels déjà titulaires d un autre CAP, quelle que soit la spécialité de celui-ci. CERTIFICAT DE SPÉCIALISATION AU POSTE DE TRAVAIL Cette formation de 84 heures s articule autour d un premier module commun à toutes les formations de cette nature (généralités sur le caoutchouc et sa transformation) et deux modules spécifiques à l entreprise (transformation du caoutchouc en produit fini selon la technique de spécialité choisie et maîtrise du poste de travail). Après épreuves d évaluation, la formation débouche sur un certificat agréé par les organisations professionnelles du secteur. CONTACTS Yolande Bufquin, directrice générale Tél. : +33 (0) Corinne Billerault, formation initiale Tél. : +33 (0) Stéphanie Van Noort, formation initiale Tél. : +33 (0) Alain Morin, formation continue Tél. : +33 (0) les structures professionnelles 21

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

L univers des produits MEYLE. La gamme complète. Un seul fournisseur.

L univers des produits MEYLE. La gamme complète. Un seul fournisseur. L univers des produits MEYLE. La gamme complète. Un seul fournisseur. 2 3 L EXPÉRIENCE. L INNOVATION. LE SERVICE. MEYLE et MEYLE-HD sont des marques de Wulf Gaertner Autoparts AG. S appuyant sur plus de

Plus en détail

MECATRONIC Connection 2008

MECATRONIC Connection 2008 MECATRONIC Connection 2008 26 et 27 novembre 2008 AIX LES BAINS (Casino Grand Cercle) Les journées d affaires de la Mécatronique. Extrait des demandes exprimées par les donneurs d ordres inscrits à MECATRONIC

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

SIFAM GROUP Présentation 2014

SIFAM GROUP Présentation 2014 SIFAM GROUP Présentation 2014 Page 1 sur 11 PRESENTATION DU GROUPE La Société SIFAM est une entreprise familiale et dynamique créée le 24 mai 1994. A partir d avril 2000, afin de pérenniser l entreprise

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Services Formations professionnelles 2015 Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Catalogue de formations professionnelles 2015 a une longue expérience de sensibilisation et de formation tant

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Sika ComfortFloor pour votre maison

Sika ComfortFloor pour votre maison Sika ComfortFloor pour votre maison LA PERFECTION N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI PROCHE Vivre avec perfection Sika ComfortFloor à la maison Sika ComfortFloor est bien plus qu un revêtement de sol. C est également

Plus en détail

240V VS 14 / VS 18 MODELS: VS14 10120350 VS18 10120370

240V VS 14 / VS 18 MODELS: VS14 10120350 VS18 10120370 240V VS 14 / VS 18 MODELS: VS14 10120350 VS18 10120370 86269830-K 10/21/14 PRV NO. 980151 PARTS LIST / VS14/VS18 / 230V/240V PARTS LIST / VS14/18 / 230V/240V POS PRODUCT PRV NO. CODE DESCRIPTION

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Energies solaires et éoliennes

Energies solaires et éoliennes Energies solaires et éoliennes Les solutions d assemblage et d étanchéité Des solutions colles et mastics adaptées à vos besoins Sommaire Modules photovoltaïques 4-8 Collecteurs 9 Concentrateurs solaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRESSE SOMMAIRE TECNOMA 2- Entreprise Champenoise créée en 1952 2- De TECNOMA au groupe EXEL Industries 3 - De la conception à la production 4 & 5- Des domaines d application variés

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

O v e r a l l e x p e r t i s e i n t h e m a i n t e n a n c e o f p l a t e s h e a t e x c h a n g e r s

O v e r a l l e x p e r t i s e i n t h e m a i n t e n a n c e o f p l a t e s h e a t e x c h a n g e r s Expertise globale de la maintenance des échangeurs thermiques à plaques O v e r a l l e x p e r t i s e i n t h e m a i n t e n a n c e o f p l a t e s h e a t e x c h a n g e r s LE CENTRE DE MAINTENANCE

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

Pneus usés Comment y voir clair! Quelques règles simples pour une gestion responsable des pneus usés sur votre point de collecte

Pneus usés Comment y voir clair! Quelques règles simples pour une gestion responsable des pneus usés sur votre point de collecte Pneus usés Comment y voir clair! Quelques règles simples pour une gestion responsable des pneus usés sur votre point de collecte Cette brochure est destinée aux professionnels du secteur du pneumatique

Plus en détail

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE Association française de l isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment dossier de presse - 2014 L

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire Sommaire 1. Communiqué de Presse : SNR dans la lignée du Nobel de Physique 2007 2. Présentation de SNR ROULEMENTS 3. Les 3 générations de capteurs : le projet CAMEL 4. Un partenariat réussi entre l Université

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Nos partenaires L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Intervenant : Jean-Baptiste Anginot Directeur Général - société ECOFIT Animatrice : Sylvie Hevia Conseillère en

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PNEUS AUTO PNEUS MOTO PIÈCES DÉTACHÉES

DOSSIER DE PRESSE PNEUS AUTO PNEUS MOTO PIÈCES DÉTACHÉES DOSSIER DE PRESSE PNEUS AUTO PNEUS MOTO PIÈCES DÉTACHÉES EDITO En 2011, Distri Cash souffle sa 20 ème bougie! 20 ans, c est l âge de la maturité pour une entreprise familiale qui a su conserver une taille

Plus en détail

CHAÎNES INO Axes en HB: Standard Extra Plus SPCL / SPSL

CHAÎNES INO Axes en HB: Standard Extra Plus SPCL / SPSL CHAÎNES INOX Les chaînes en acier System Plast sont développées en collaboration avec les constructeurs de convoyeurs leader dans le domaine de l embouteillage. Nous produisons avec les technologies les

Plus en détail

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en Extrusion de matières plastiques Extrusion de matières plastiques Spécialisée dans l extrusion des matières plastiques, CHEMO TECHNIQUE est implantée depuis 1976 à Creutzwald. La diversité de nos fabrications

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires Enquête sur la promotion 00-00 réalisée entre Décembre 009 et Avril 00 iche n Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires diplômés sur 0 ont répondu à l enquête.

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile.

CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile. CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile. PRESENTATION LRMC QUI SOMMES-NOUS? LRMC est un centre de formation professionnelle crée en 2008 situé en région lyonnaise,

Plus en détail

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader.

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Nos solutions d ingénierie en PTFE : elles montrent la voie. Vaste et complète : notre gamme

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Ferrures de verre innovatrices

Ferrures de verre innovatrices Ferrures de verre innovatrices le système Vitris est la solution pour toutes les situations où le verre a besoin d un cadre parfait. Une gamme complète de profilés, de ferrures et de serrures pour l aménagement

Plus en détail

FORMATIONS EMBALLAGE

FORMATIONS EMBALLAGE FORMATIONS EMBALLAGE CATALOGUE Septembre à décembre 2010 En partenariat avec les entreprises Page 0 Sommaire HACCP filière Emballage Page 3 Matériaux et emballages aux contacts des denrées Page 4 alimentaires

Plus en détail

Technologie innovante d aspiration et de filtration

Technologie innovante d aspiration et de filtration Technologie innovante d aspiration et de filtration Vue d ensemble We set air in motion A propos de nous TEKA est une entreprise ambitionnée, moderne et fait partie des cinq leaders sur le marché allemand.

Plus en détail

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme Les essentiels de Côte-d Or Tourisme N 3 novembre 2008 «Je souhaite créer et vendre des produits touristiques» Vous souhaitez vendre une journée tout compris avec par exemple une nuit en hôtel, un déjeuner

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

UNE FORMULE EFFICACE 100% D INSERTION PROFESSIONNELLE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE

UNE FORMULE EFFICACE 100% D INSERTION PROFESSIONNELLE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE UNE FORMULE EFFICACE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE UNE FORTE IMPLICATION DES ENTREPRISES DE LA DISTRIBUTION UNE IMMERSION DANS LA VIE ACTIVE (STAGES INDEMNISÉS, DE L

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus 1 Sommaire Introduction Performances indiquées sur l étiquette Date d application de l étiquetage Rôle des différents acteurs 2 2012 une règlementation Européenne

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Un siècle d innovations

Un siècle d innovations DOSSIER PÉDAGOGIQUE Un siècle d innovations L Aventure Michelin 32 rue du Clos Four - 63100 Clermont-Ferrand - Tél : 04 73 98 60 60 - Fax : 04 73 98 60 69 www.laventuremichelin.com 2 PROGRAMMES D'HISTOIRE

Plus en détail

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA

Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Année universitaire 2010-2011 EUROPEAN BUSINESS SCHOOL MBA Master of Business Administration Management du Sport Ecole Européenne de Management reconnue par l Etat. Etablissement d Enseignement Supérieur

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion Solutions faisant appel aux toutes dernières Avancées en terme de technologies Polymère sans solvant à base d eau. La Protection Ultime apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion

Plus en détail

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés.

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés. Notre savoir-faire L ISPA centre de formation continue allie la pratique des métiers, l expertise pédagogique et la veille industrielle pour vous proposer des formations en cohérence avec vos besoins.

Plus en détail

Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics

Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics Votre référent de la chaîne cinématique! Pour les véhicules industriels, camions, autocars et engins de travaux publics Découvrez le potentiel d une entreprise familiale spécialisée en Aftermarket, marché

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

CHESTERTON L UNIVERS CHESTERTON

CHESTERTON L UNIVERS CHESTERTON CHESTERTON L UNIVERS CHESTERTON Depuis 1884, notre étroite coopération avec nos clients nous a permis de leur offrir des solutions plus fiables, plus efficaces et plus économiques pour leurs exploitations.

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Votre programme de fidélité. Votre fidélité est récompensée. C est extra. www.programme-extra.fr

Votre programme de fidélité. Votre fidélité est récompensée. C est extra. www.programme-extra.fr Votre programme de fidélité Votre fidélité est récompensée. C est extra. Bienvenue. Vous êtes au cœur de toutes nos attentions. Cher Adhérent, Avec nos 5 marques, multi pliez les opportunités de collecter

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession!

Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession! Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession! Conception : Muriel Van Ovenacker ? Hourra! J ai suivi deux années au plein exercice et j ai au moins 15 ans, je vais pouvoir apprendre autrement

Plus en détail

Document Technique d Application DURGO

Document Technique d Application DURGO Document Technique d Application Référence Avis Technique14/10-1528 Clapet équilibreur de pression Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen DURGO Relevant de la norme NF

Plus en détail

Sujets de la présentation

Sujets de la présentation INNOSQUARE Platform Presentation 12.06.15 Pascal Bovet 1 Sujets de la présentation 1. Projet PICC à bluefactory 2. Interactions actuelles et futures 3. Organisation et infrastructures 4. Soutien de la

Plus en détail

Portes coulissantes coupe feu Saino. Portes pharmaceutiques. Portes coulissantes industriel

Portes coulissantes coupe feu Saino. Portes pharmaceutiques. Portes coulissantes industriel Portes coulissantes coupe feu Saino Portes pharmaceutiques Portes coulissantes industriel Chase Doors Depuis 1899, la marque Saino est reconnue comme numéro un dans le marché des portes industriels. La

Plus en détail

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX Mastère Spécialisé en MANAGEMENT GLOBAL des ACHATS et de la SUPPLY CHAIN www.audencia.com Préface Une année pour faire la différence sur le plan professionnel,

Plus en détail

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Dossier de conception 1/21 1. PRESENTATION GENERALE DU MINI PROJET 1.1 Contexte de l étude Situation existante avec un problème. Présentation de l objectif

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE NOM : Prénom : Diplôme préparé : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE Session : 20.. / 20.. Seconde BAC PRO Première BAC PRO Terminale BAC PRO PFMP + Certification PFMP +

Plus en détail

L impact de la Nouvelle Directive sur la normalisation et les conséquences de l article 13 : nouvelle classification des fluides

L impact de la Nouvelle Directive sur la normalisation et les conséquences de l article 13 : nouvelle classification des fluides L impact de la Nouvelle Directive sur la normalisation et les conséquences de l article 13 : nouvelle classification des fluides Laurent LEGIN Directeur des Affaires Réglementaires et Environmentales Rapporteur

Plus en détail

En cyclo cross il y a certaines particularités au niveau du matériel, j analyse point par point ces différences.

En cyclo cross il y a certaines particularités au niveau du matériel, j analyse point par point ces différences. Le matériel En cyclo cross il y a certaines particularités au niveau du matériel, j analyse point par point ces différences. Le cadre Le cadre est spécifique pour cette discipline avec une hauteur de boite

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF) Les GUIDES de l OPCA DEFI pour le Développement de l Emploi et de la Formation dans l Industrie Points de repère nitions 4 Le Compte Personnel de Formation (CPF) Des questions? Contactez nos services DéléGATION

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers de l Automobile par l Apprentissage Mécanicien Véhicules Particuliers - Poids Lourds - Motos Carrossier Réparateur - Peintre en Carrosserie + Comptable / Gestionnaire

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE former des ingénieurs spécialistes des hautes technologies Créée en 1993, l École Supérieure d Ingénieurs de Luminy a pour vocation de former des professionnels

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

La plaque composite nora Lunatec combi

La plaque composite nora Lunatec combi Une association remarquable : La plaque composite nora Lunatec combi pour la fabrication efficace de semelles plantaires et de semelles orthopédiques Présentation du produit Lunatec combi 1 4 nora Lunatec

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. MARSEILLE 8 septembre 2015. 1 MARSEILLE 8 septembre 2015

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. MARSEILLE 8 septembre 2015. 1 MARSEILLE 8 septembre 2015 MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES MARSEILLE 8 septembre 2015 1 MARSEILLE 8 septembre 2015 Lyon 30 mars 2015 MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES 1 2 3 4 L essentiel sur Michelin Résultats premier semestre

Plus en détail

Maintenance mécanique industrielle

Maintenance mécanique industrielle Appellations Agent / Agente de rénovation et de maintenance d'équipement industriel Mécanicien / Mécanicienne d'entretien industriel Agent / Agente de rénovation et maintenance mécanique de machines industrielles

Plus en détail

Communiqué de presse. Michelin et Shell rejoignent le Programme Extra. Juillet 2013 AA 13.32 HF/ND

Communiqué de presse. Michelin et Shell rejoignent le Programme Extra. Juillet 2013 AA 13.32 HF/ND Communiqué de presse Michelin et Shell rejoignent le Programme Extra Juillet 2013 AA 13.32 HF/ND Deux nouveaux partenaires Un programme de fidélisation au succès croissant Fidélisation et convivialité

Plus en détail