Les loyers ne flambent plus. DE PLUS EN PLUS DE GROSSESSES HORS NORME Enceinte de. triplés à 59 ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les loyers ne flambent plus. DE PLUS EN PLUS DE GROSSESSES HORS NORME Enceinte de. triplés à 59 ans"

Transcription

1 FOOT IMMOIIER es loyers ne flambent plus Clairefontaine, hier JEUDI SEPTEMRE FT DE PUS EN PUS DE GROSSESSES HORS NORME Enceinte de triplés à ans EXCUSIF. Une femme de ans qui attend des triplés à Paris, une autre de ans dans le coma depuis son accouchement à ngers : ces affaires relancent le débat sur les grossesses très tardives. Pages et a cote de oghossian à la hausse Page FGHNISTN Notre enquête sur l embuscade du août Page OTERIE Une supercagnotte de millions Page (P/GE CORNIER.) (P/OIVIER EJEUNE.) Page PIRTERIE Deux Français pris en otages en Somalie Page MUSIQUE Christophe Maé nouveau parrain de la «Star c» Page (P/FREDERIC DUGIT.) CIRCUTION Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) e bidonville des Roms, c est f ini IMMIGRTION. e plus grand camp de Roms de France a été rasé hier après l évacuation de ses résidents. Ile-de-France est confrontée régulièrement à l accueil de ces minorités venues de l Est. Cahier central e plan antibouchons du préfet de police Cahier central

2 E FIT DU JOUR De plus en plus de REVETIONS. Une femme de ans attend des triplés dans un hôpital parisien. Une autre, de ans, est dans le coma à ngers, après avoir mis au monde trois bébés. Elles se sont tournées vers des cliniques étrangères avant d accoucher en France. de santé publique dit que toutes les techniques d MP (assistance médicale à la procréation) sont ouvertes aux femmes en âge de procréer, précise François Thepot, directeur médical de l gence de biomédecine. Mais comme l âge limite est très variable d une femme à l autre, l appréciation est laissée au corps médical.» HISTOIRE est rarissime. e cas, du jamais-vu en France, est peut-être même inédit dans le monde. ujourd hui à Paris, une femme de ans attend des triplés. Suivie de près à la maternité de l hôpital Cochin, elle pourrait accoucher dans les prochains jours. udelà de ces grossesses hors norme que l on voit surgir partout dans le monde se profile un débat de société. De plus en plus de femmes veulent repousser les limites de la science et cherchent à avoir un enfant sur le tard. Elles ont plus de ans, frôlent la cinquantaine, certaines ont même largement dépassé l âge de la ménopause. Grâce à un don d ovocytes de femmes beaucoup plus jeunes qu elles, et après une fécondation in vitro (FIV), elles peuvent mener leur grossesse à terme. Non sans risques. ngers (Maine-et-oire), une maman de ans, qui a accouché en juin de triplés, est dans un coma profond et laisse un père seul avec trois enfants. Comme d autres elle avait essuyé des refus des médecins français lorsqu elle avait présenté, à plus de ans, son désir d enfant. «e Code CES ᔢ ans. Omkari Panwar, ans, a eu des jumeaux cet été. Cette Indienne est devenue la mère la plus âgée du monde. En, une Espagnole de ans avait eu de faux jumeaux. ᔢ En France, en, Jeanine Salomone, ans, accouchait de enoît-david, conçu à os ngeles avec le sperme de son frère, handicapé. Dix-huit jours plus tard, elle accueillait Marie-Cécile, conçue in vitro, et portée par une méricaine. ᔢ près ans, les chances de tomber enceinte baissent considérablement. Mais, selon des chiffres de l Insee rendus publics hier, le nombre de mère accouchant après l âge de ans a continué de progresser en, avec % de l ensemble des naissances (, % il y a dix ans). ucun remboursement après ans «près ans, la probabilité d avoir un bébé est de % ; le taux de fausse couche est de %», rappelle le professeur Olivennes. a Sécu ne rembourse d ailleurs plus aucune MP après ans, car les résultats chutent dès ans. lors les Françaises qui veulent cet enfant à tout prix vont dans des cliniques privées à l étranger. Il leur en coûte entre " et ". Quelle limite la science ne doit-elle pas dépasser? Peu de médecins sont favorables à ces pratiques. Face à une société qui pousse à avoir des enfants tard, certains se demandent s il ne faudrait pas accepter des patientes jusqu à, ans. aure Pelé, Marc Payet et François Vignolle «Je dirige mes patientes françaises vers les pays de l Est» SEVERINO NTINORI, un professeur italien très controversé. E FIT DU JOUR et POITIQUE à ECONOMIE à VIVRE MIEUX à ES FITS DIVERS à ES SPORTS à E SPORT HIPPIQUE à CRNET, NNONCES CSSEES et ES SPECTCES à TEEVISION à ES JEUX METEO, HOROSCOPE E OTO, E KENO Retrouvez vos informations départementales, la circulation, les annonces judiciaires et légales en cahier central. y a quatre ans, il a suivi, à Marseille, une Française de ans. «Mais je n accepte pas tout le monde, précise le praticien. Je refuse les cas de diabète et d hypertension. a future mère doit avoir une espérance de vie de plus de vingt ans. Je ne tiens pas à faire naître des orphelins.» e docteur ntinori reçoit ses patientes à Rome pour une première consultation puis les redirige vers «l une de ses cliniques dans les pays de l Est». ux Etats-Unis, cette pratique s est libéralisée. Selon l ssociation mondiale de la médecine de la reproduction, «plus de femmes de plus de ans attendent un enfant dans ce pays.» En Grande-retagne, la Société britannique de fertilité (FS) s est dite in- quiète des traitements de fertilité appliqués aux femmes de plus de ans à cause de «risques accrus pour la mère et concernant le bienêtre des enfants nés de telles procédures». u-dessus de ans, la Grande-retagne n autorise donc pas ses pratiques. En Espagne, le don d ovocytes est légal sans limite d âge pour les rece- veuses. Cette opération est réalisée à la fois dans le secteur public et dans le privé. Ce pays accueille beaucoup d étrangères dont les demandes ont été refusées dans leur pays. es candidates à la procréation médicale s exilent aussi en Grèce et au iban, où la législation n est pas trop regardante sur l âge de ces futures mères. F.V. VOIX EXESS/ Jusqu à quel âge la procréation assistée est-elle raisonnable? (P/OIVIER EJEUNE.) FRNCE leur refuse ce qu elles attendent depuis des années. es cliniques privées, installées à l étranger, restent alors la dernière solution pour ces femmes proches de la ménopause (ou déjà ménopausées) mais qui veulent un enfant à tout prix. En Italie, le docteur Severino ntinori accueille des femmes qui ont la cinquantaine ou la soixantaine passée. «es Françaises sont nombreuses. Elles ne comprennent pas qu on leur interdise d avoir un enfant alors que la science le leur permet.» Très controversé, le professeur italien assure avoir suivi plus de «grossesses de femmes ménopausées». a doyenne, une nglaise, avait ans. Il Sylvie Martin Emmanuelle Cayla Vincent Sablayrolles Eliane etessier Modeste gonnoude NS TECHNICIENNE POISSY (YVEINES) NS ETUDINTE EVRY (ESSONNE) NS IIOTHECIRE VINCENNES (V-DE-MRNE) NS RETRITÉE NOGENT-SUR-MRNE () NS CHEF DE OJET ORMOY (ESSONNE) «ans. u-delà, l écart est un peu trop grand. J en sais quelque chose. Je suis la benjamine d une famille de plusieurs enfants. Mes parents étaient âgés quand ils m ont eue, ce qui a créé une certaine distance. J ai deux enfants de et ans. Si je les avais eus plus âgée, j aurais peut-être eu moins de patience. près ans, je voulais arrêter les couches et les biberons, sortir et profiter un peu de la vie.» Pas au-delà de ans. «près, ça fait vraiment tard. voir un enfant, a fortiori par le biais d une procréation assistée, c est un événement important, parfois une épreuve. Il faut être fort mentalement et avoir une bonne santé. ans, cela me semble délirant. Et un peu égoïste car on pense plus à soi-même qu à l enfant. J espère avoir des enfants autour de la trentaine, après mes études.» «u moment de la ménopause. a procréation assistée devrait suivre le rythme biologique d une femme normale. a limite de ans, en France, est donc plutôt raisonnable. Mais est-ce le meilleur outil pour ce genre de problème? Cette limite d âge a certainement été dictée par des hommes. u final, c est aux femmes de décider. vec l appui des médecins bien sûr.» «Il n y a pas de réponse toute faite. Cela dépend de la nature de la femme, de sa volonté, mais aussi de la compétence des médecins qui l entourent. Il ne faut pas faire n importe quoi pour son propre plaisir, mais d abord penser aux autres, et dans ce cas concret, aux enfants. Quel que soit l âge, la procréation assistée demande un soutien psychologique.» «ans, c est un grand maxi. Il faut penser à la santé et à l équilibre des enfants. âge admis en France me semble bon, même s il est dommage que des femmes aillent à l étranger. e stress du voyage peut être dangereux. Ne faudrait-il pas assouplir les contraintes d adoption pour que des femmes assouvissent leur envie de s occuper d un enfant sans se mettre en danger?» Propos recueillis par Erwan enezet JEUDI SEPTEMRE

3 E FIT DU JOUR grossesses hors norme ans, elle attend des triplés dans un hôpital parisien XIVe - Hôpital Cochin PRIS N CCOU CH EME NT es t prévu dans les jours à venir. Une première en France, jusque-là tenue dans le plus grand secret. a patiente, une Française d origine asiatique, âgée de ans, enceinte de triplés, est suivie par les services du professeur Dominique Cabrol à la maternité de Port-Royal à Paris. Un établissement spécialisé dans les grossesses à risques. «Un accouchement à plus de ans est rarissime. voir des triplés pour une femme de ans n est pas facile, alors accoucher de trois enfants à cet âge-là es risques pour la mère ne sont pas négligeables», explique Charles rami, responsable du centre de fécondation in vitro (FIV) à l Hôpital américain à Neuilly. Probable don d ovocyte âge avancé de la future maman a exigé de nombreux examens, de consultations, d échographies. Selon une proche, la bientôt sexagénaire «vivrait parfaitement bien sa grossesse, sans grande complication». Ces derniers jours, cette femme mariée à un homme d une quarantaine d années a été placée sous observation. assistance publique des hôpitaux de Paris (P-HP) a été avertie de l évolution de sa grossesse. a patiente, en âge d être ménopausée, aurait bénéficié d un don d ovocytes au Viêt Nam. «a loi vietnamienne interdit les fécondations in vitro aux femmes âgées de plus de ans, indique le Dr Vuong Thi Ngoc an, responsable du plus grand centre de FIV au Viêt Nam. Ce type d intervention est impossible en hôpital public. Mais il se peut que cette femme soit passée par une clinique privée moins scrupuleuse.» Contacté, le professeur Dominique Cabrol de la maternité de Port-Royal n a souhaité faire aucun commentaire, invoquant «le besoin de repos de sa patiente et le secret médical». Dans le hall de cet établissement, une jeune maman, sirotant un café, se souvient «qu elle fut un peu surprise par une silhouette gironde au visage ridé déambulant dans les couloirs». Un employé confie que la mère de prochains triplés est devenue «la vedette de l hôpital». Un sujet de discussion récurrent pour les infirmières et les sages-femmes qui espèrent une heureuse issue avant la fin du mois. François Vignolle Une femme proche du terme, à Fontenay-le-Comte (Vendée). En France, une grossesse sur cinq a lieu après ans. (PHOTOPQR/«OUEST FRNCE»/J-M NIESTER.) Dans le coma à ans, après son accouchement ngers MINE ET-OIRE Saumur N NS le service de réanimation du centre hospitalier universitaire d ngers, une mère de famille lutte contre la mort. Cette femme de ans est dans le coma depuis juin, quand elle a accouché de triplés, nés à semaines d aménorrhées (environ six mois) dans des D conditions dramatiques. Des complications cardio-vasculaires sont survenues sur la mère. Elle est dans un état critique, mais ses trois bébés sont sains et saufs. Un acte pratiqué en Grèce Cette terrible affaire illustre les dérives possibles du don d ovocyte lorsqu il est pratiqué dans des conditions limites. e couple avait décidé de pratiquer cet acte en Grèce, après que des refus successifs eurent été formulés en France, du fait de l âge de la demandeuse. «Ces gens sont des victimes. Ils ont dû tomber sur un charlatan qui a exploité leur désir d enfants à tout prix. Replacer trois embryons sur une personne de ans, c est contraire à toutes les règles», indique un professeur de médecine parisien. ujourd hui, le mari de cette dame doit s occuper seul des trois bébés. Un mouvement de solidarité s est organisé autour de lui pour l aider à faire face. e CHU d ngers a contacté notamment l association Jumeaux et plus pour les informer de la situation et leur demander de l aide. Carole e ihan, l une de ses membres, sur le département du Maine-et-oire, et mère de triplés, en bonne santé, raconte : «En juin, après avoir été alertés par l hôpital, nous avons fait passer un message pour que des gens fassent des dons à ce monsieur, qui se retrouvait terriblement seul. Des litres de lait er âge, des paquets de couches et des vêtements pour bébés ont été déposés. Je lui souhaite beaucoup de courage, et j espère qu il est bien entouré par sa famille et par ses amis pour arriver à surmonter cette épreuve.» a responsable nationale de l association, Huguette Papiau, ajoute : «Nous le soutenons moralement. On lui a prêté un landau. a situation est très compliquée, et nous ne voulons pas le gêner. près ce drame, il doit être soutenu.» Marc Payet «partir de quarante-cinq ans, c est très risqué» OFESSEUR FRNÇOIS OIVENNES, gynécologue-obstétricien, spécialiste des traitements de l infertilité* e Professeur François Olivennes. (DR.) JEUDI SEPTEMRE Des triplés à ans Il n y a plus d âge pour faire un bébé? I François Olivennes. Techniquement, non. On peut implanter un embryon fabriqué à partir d un ovocyte jeune dans n importe quel utérus et en particulier dans un utérus d une femme ménopausée et même ultraménopausée. Cette technique du don d ovocyte, inventée pour des femmes jeunes qui avaient des problèmes d ovaires à la suite d un cancer, abolit la limite du temps Comment ça marche? a receveuse reçoit un traitement hormonal permettant de préparer la nidation de l embryon. a donneuse, elle, subit un traitement de stimulation ovarienne similaire à celui d une fécondation in vitro. es ovocytes sont ponctionnés chez la donneuse puis fécondés in vitro avec des spermatozoïdes. es embryons ainsi obtenus sont replacés ensuite dans l utérus de la receveuse. Qu est-ce qui régit l utilisation du don d ovocyte? a loi de bioéthique de qui dit seulement que le don d ovocyte concerne «les femmes en âge de procréer». es médecins ont donc jugé que ce n était pas raisonnable d utiliser cette technique chez des femmes qui dépassent ans, un âge où peu de femmes tombent naturellement enceintes. En France, tous les centres limitent donc l âge des receveuses entre et ans. Pas un médecin français ne prend une patiente de plus de ans pour un don d ovocyte. «Prématurité, handicap» Et pourtant ans, ce n est pas si vieux! Non, pas dans la vie de tous les jours. Des femmes de à ans qui veulent un bébé, et qui se sentent en pleine forme, j en vois toutes les semaines! Mais physiologiquement, c est vieux. Il faut que les femmes sachent qu à partir de quarantecinq ans, on s engage dans quelque chose de très risqué non seulement pour elles, mais aussi pour l enfant. Hypotrophie fœtale, prématurité, handicap Et puis, il faut imaginer une femme de ans ou plus s occuper de triplés. ans, c est épuisant, alors à ans, c est délirant! l étranger, les médecins ne semblent pas s embarrasser de ces règles éthiques Oui et c est dramatique. Car les femmes se mettent en danger. Elles se débrouillent toutes seules en cherchant sur Internet et tombent dans des filières du don. Rendezvous compte qu elles peuvent se faire implanter trois ou quatre embryons sans avoir jamais eu aucun contact médical! Or, à ces âges, si une grossesse est possible, elle est aussi plus compliquée avec % de problèmes cardiovasculaires et des taux de complications très élevés au moment de l accouchement Que recommandez-vous à ces femmes qui veulent un bébé à cet âge où leurs mères étaient grand-mères u-delà de ans, il ne faut pas partir à l aventure sans s informer des risques. Et absolument voir au préalable un médecin qui établira un bilan cardiovasculaire. Il faut aussi tout faire pour avoir une grossesse unique car les grossesses multiples augmentent extraordinairement les complications! S il m arrive de conseiller et d aiguiller certaines de ces femmes, j essaie en revanche de tout faire pour les dissuader passé ans. C est trop risqué. Propos recueillis par aure Pelé * «N attendez pas trop longtemps pour avoir un enfant», chez Odile Jacob, mars, ".

4 POITIQUE Notre enquête en fghanistan DRME DU OUT. lors que «Paris Match» révèle de nouvelles menaces des talibans, notre correspondante, qui a rencontré des militaires, des insurgés et des responsables afghans, nous livre les dernières informations sur l attaque qui a tué dix soldats français. Surobi (fghanistan) OUZ. TURKMENISTN TDJ. DE NOTRE CORRESPONDNTE T ROIS SEMINES après l accrochage qui a coûté la vie à dix soldats français, il reste encore beaucoup de zones d ombre sur les circonstances de l attaque. Qui a tendu cette embuscade? Toutes les sources locales s accordent pour dire que l opération a été conjointement menée par des combattants du Hezb-e-Islami (groupe d opposition islamiste armé) et des talibans. «Même s ils n ont pas les mêmes méthodes d action, ces deux groupes ont les mêmes objectifs : faire partir les forces étrangères», explique un conseiller politique aux Nations unies spécialiste de la région. a vallée d Uzbin, lieu où ont été attaqués les soldats français, est un des fiefs du Hezb-e-Islami. a zone est stratégique : l objectif des insurgés est de contrôler la route qui relie Kaboul à Jalalabad, la grande ville de l est du pays, afin qu armes et groupes de rebelles transitent du Pakistan vers l fghanistan. es attaques contre les convois militaires se multiplient et la route est jonchée de voitures brûlées. Reste à savoir si des combattants étrangers (arabes, tchétchènes) liés à l-qaïda ont participé à l attaque. utfullah Mashal, gouverneur du aghman (province qui jouxte Surobi) confirme leur présence dans sa région. Ce que certifie un conseiller politique des Nations unies : «Même si les talibans afghans n aiment pas être commandés par des étrangers, on sait qu il y a des militants d l-qaïda qui viennent du Pakistan.» Comment l attaque s est-elle déroulée? Selon nos informations, l embuscade n aurait pas été préparée à l avance par les insurgés. Surobi, Farid, militant du Hezb-e-Islami, explique qu aucun ordre n a été donné par la hiérarchie talibane ou le Hezbe-Islami. «u départ, il n y avait qu un petit groupe d une vingtaine de militants locaux du Hezb et l initiative de l attaque a été prise par un petit commandant de quartier.» Quand ils ont vu l ampleur que prenait la bataille, des talibans se sont joints à eux et des villageois auraient Surobi Kaboul FGHNISTN Kandahar PKISTN pris les armes aux côtés des insurgés, ce que confirme le gouverneur du aghman. Ce dernier ajoute que les insurgés ont été prévenus qu une patrouille des forces de l Otan s approchait. «es rebelles n ont certainement pas eu besoin de préparer cette attaque. Pour eux c était facile étant donné la géographie du lieu. es Français ne pouvaient rien faire, ils étaient coincés dans cette vallée encaissée», explique le conseiller politique des Nations unies. Sur son lit d hôpital dans la base militaire française, le lieutenant Ronald raconte : «On était complètement encerclés. es mecs tiraient avec précision, c était surprenant, ils arrivaient à viser les véhicules.» es Français étaient-ils renseignés sur les dangers qui les attendaient à Surobi? «es soldats italiens, qui étaient en charge de cette zone avant nous, nous ont dit que c était dangereux», témoigne anonymement un militaire rencontré sur place. Même mise en garde côté villageois, le directeur de l école de Spir Kundi (l endroit précis où a eu lieu l attaque), avait dit aux Français de ne pas aller plus loin. Comment les Français ont-ils été tués? état-major nie qu ils aient été enlevés puis torturés. Connaissant les méthodes des insurgés, il n est cependant pas impossible que des armes blanches aient été utilisées au cours de l affrontement. D après utfullah Mashal, les combattants ont récupéré plusieurs fusils d assaut français Famas. Quant au sort de Perwiz, l interprète afghan des Français, abattu dans l embuscade, il est connu : il a été torturé et son corps a été retrouvé mutilé. Une certitude en tout cas : en se déployant dans ces zones de conflit, la France devient désormais une cible privilégiée pour les insurgés afghans. Constance de onnaventure OVINCE DE KPIS (FGHNISTN), E OUT. es soldats français du e RPIMa patrouillent dans la zone de l embuscade. a France est une cible privilégiée pour les insurgés afghans. (P/PHIIPPE DE POUPIQUET.) es nouvelles menaces des talibans U N COMTTNT taliban qui pose en photo, vêtu d un casque et d un uniforme de soldat français, le doigt sur la gâchette d un fusil d assaut Famas récupéré sur le champ de bataille après l embuscade meurtrière de Surobi : c est le reportage choc publié par l hebdomadaire «Paris Match» dans son édition d aujourd hui. Correspondants pour plusieurs médias à Kaboul, journalistes sérieux et confirmés, Eric de avarène et Véronique de Viguerie ont pu s entretenir avec les insurgés et passer quelques instants à leurs côtés. «Nous vous tuerons. Tous.» Un des chefs rebelles revient sur l accrochage du août qui a coûté la vie à dix Français : «Nous étions positionnés avant qu ils arrivent. Cent quarante combattants bien entraînés. Si la nuit n était pas tombée nous les aurions tous tués.» Mais il nie tout acte de torture ou exécution, une version dé- «Paris Match» publie un reportage réalisé auprès des insurgés qui ont pris part à l affrontement qui a fait dix morts parmi les soldats français. («PRIS MTCH»/ERIC DE VRÈNE ET VÉRONIQUE DE VIGUERIE.) fendue une nouvelle fois par le «Canard enchaîné» dans son édition d hier (mais formellement démentie par l état-major) : «Non. Ces hommes sont morts à cause de ush et de votre président. Nous n avons pas voulu tuer vos maris et vos enfants. Nous n en voulons pas aux Français. S ils partent alors tout ira bien. Tant que vous resterez chez nous, nous vous tuerons. Tous.» Olivier Royant, le directeur de la rédaction de «Paris Match», a restitué au ministère de la Défense la montre de l un des soldats tués lors de l embuscade, un objet rendu par les talibans aux deux reporters travaillant pour le journal. Frédéric Gerschel Visite officielle a France renoue avec la Syrie Damas (Syrie) DE NOTRE ENVOYEE SPECIE N ICOS SRKOZY a tenu sa promesse : il a pris le chemin de Damas. Dans la capitale syrienne, on n avait pas vu de président français depuis. C était trois ans avant que l ancien président coupe tout contact, soupçonnant la Syrie d avoir fomenté l assassinat de son ami Rafic Hariri, expremier ministre du iban. Une politique d isolement que Sarkozy a rompue en mai, après l élection du président libanais Michel Sleimane, prenant acte de la volonté affichée par la Syrie de cesser de déstabiliser le pays du Cèdre. hôte de l Elysée avait même sorti le sulfureux achar al-ssad de sa quarantaine internationale en l accueillant à Paris au défilé du Juillet. Un choix très critiqué. Venir à son tour en Syrie, c était donc faire un pari sur l avenir. Un pari risqué. u sein de l Union européenne, beaucoup doutent de la sincérité d un pays qui sent encore le soufre. Et aux Etats-Unis, la Syrie est toujours inscrite sur la liste des pays soutenant le terrorisme. Sarkozy ne l ignore pas, qui a reconnu hier que la confiance se rétablirait «pas à pas» et espéré des progrès sur les droits de l homme. Pas le même langage sur l Iran C est donc visage fermé, tendu, qu il a serré hier la main à un l-ssad tout sourire, à son arrivée au palais présidentiel sur les hauteurs de Damas. Mais en échange de sa visite, Sarkozy a aussitôt exigé des gestes sur un des dossiers clés du MoyenOrient : l Iran, allié de Damas. «Raïs Sarkozy», comme l appellent les diri- geants arabes, a demandé à son homologue de mouiller sa chemise pour forcer l Iran voisin à cesser son programme d enrichissement d uranium. «arme nucléaire pour l Iran, c est une menace pour la région et pour la paix du monde!» Mais à Paris et à Damas, on ne parle visiblement pas le même langage. «Nous voudrions jouer un rôle», concède l-ssad avant de jurer que le programme nucléaire iranien est «à but civil et pas militaire». Pour amadouer son invité, le maître de Damas n a pas ménagé ses efforts. Quelques heures après la rupture du jeûne du ramadan, les deux hommes ont dîné dans un restaurant de la vieille ville, sur fond de musique orientale, après une visite dans le souk. Surtout, l-ssad a proposé à Sarkozy, qui se rêve en «messager de paix» au ProcheOrient, de prendre toute sa part dans les négociations indirectes qui se sont ouvertes en mai entre Israël et la Syrie, sous l égide de la Turquie. Ce sera chose faite dès aujourd hui : Sarkozy participera à Damas à un sommet avec la Turquie, la Syrie et le Qatar. Une première pour un Français. Nathalie Schuck JEUDI SEPTEMRE

5 e livre de la rentrée Disponible gratuitement dans toutes les écoles élémentaires Votre enfant à l école est un guide pratique conçu et réalisé par le ministère de l Éducation nationale. Il présente les programmes et les nouveautés de la rentrée pour vous aider à mieux accompagnervotreenfant.ceguideestremisàchaqueélèveaucoursdelasemainedelarentrée scolaire. Vous pouvez également le commander gratuitement sur JEUDI SEPTEMRE

6 POITIQUE * Régionales de Grossesse Sarkozy met de l ordre e bonheur de Rachida Dati EST une querelle entre trois de ses ministres qui irrite au plus haut point Nicolas Sarkozy. e chef de l Etat avait convoqué pour demain à l Elysée Valérie Pécresse, ministre de la Recherche, Yves Jégo, secrétaire d Etat à l Outre-mer, et Roger Karoutchi, secrétaire d Etat chargé des Relations avec le Parlement, qui se disputent déjà âprement l investiture UMP en Ile-deFrance pour les régionales de. Mais Sarkozy n a pas pu attendre. Hier, il a mis en garde les intéressés à la fin du Conseil : «a concurrence et l émulation c est très bien, mais il s agit d une élection interne et il ne faut pas que cela perturbe le travail gouvernemental», assène-t-il dans un silence glacial. ssis en face, François Fillon opine du chef. «Il a clairement rappelé qu ils ne devaient pas occulter leur rôle de ministre au profit de leurs velléités électorales, raconte un membre du gouvernement. C était une mise au point nette et sèche, une forme d avertissement et je crois que ceux qui étaient concernés l ont compris comme tel. En tout cas, certains regardaient leurs chaussures.» C Didier Micoine «a compétition entre les candidats doit opposer projet contre projet, il ne doit pas y avoir de casting ni d affrontement.» Roger Karoutchi, candidat à la tête de liste UMP en Ile-de-France pour les régionales de. Hier sur Public Sénat, en partenariat avec «le Parisien» et «ujourd hui en France». RUMEUR courait depuis le août, date du premier Conseil des ministres au retour des congés d été. Ce jour-là Rachida Dati sortait de l Elysée, plus enrobée qu à l accoutumée, et les spéculations sur une éventuelle grossesse fleurissaient sur Internet. Mais ces sites Web ne citaient aucune source officielle. Hier, devant quelques journalistes, la ministre de la Justice a confirmé l heureuse nouvelle. «Je veux rester prudente car ce n est pas encore consolidé, a déclaré la ministre de la Justice, lors d une conversation informelle rapportée sur le site e Monde.fr. Je suis encore dans une zone à risques. J ai ans. J ai toujours dit que c était fondamental pour moi. Si c est consolidé, je serai heureuse et j aurai l impression d avoir bouclé la boucle. Sinon j en serai très chagrinée, mais je mettrai du rouge à lèvres là-dessus et je porterai ce sac toute seule.» e nom du père non dévoilé Sur la question de l identité du père du bébé, elle a refusé de donner son nom : «J ai une vie privée compliquée et c est la limite que je me pose vis-à-vis de la presse. Je ne dirai rien là-dessus.» es rumeurs incessantes des derniers jours avaient fini par agacer la chancellerie. D où l idée, chez la ministre, d «officialiser» la nouvelle de sa grossesse dans une interview à un hebdomadaire. Rachida Dati n aura finalement pas attendu : hier, non seulement elle en a parlé aux journalistes mais elle est aussi apparue au Conseil des ministres, à l Elysée, vêtue d un petit haut ajusté qui ne cachait rien de ses formes. Exclue du «G», ce groupe de ministres privilégiés se réunissant régu- PIS DE EYSEE (PRIS VIIIe), HIER. Rachida Dati, arborant une tenue qui ne cache rien de ses formes arrondies, sort du Conseil des ministres. (P/OIVIER CORSN.) lièrement autour de Nicolas Sarkozy, et moins en vue auprès du président de la République, Rachida Dati, un des symboles les plus marquants de l ouverture à la diversité voulue par Sarkozy, restera-t-elle longtemps au gouvernement? Ou bien sa grossesse fournira-t-elle un prétexte pour une «sortie» en douceur? a garde des Sceaux assure qu il n y aurait aucune raison qu elle «ralentisse ou arrête» ses activités au ministère, «ce n est pas une maladie». Quant à uc Chatel, porte-parole du gouvernement, il renchérit : «Je n ai pas eu connaissance d une absence éventuelle de Mme Dati. Mme Dati a bon pied bon œil à sa fonction comme garde des Sceaux et ministre de la Justice.» De fait, elle n est pas la première femme à être ministre et enceinte : Ségolène Royal à l Environnement en, Frédérique redin aux Sports la même année et Florence Parly au udget en sont restées en poste malgré leur grossesse. Mais Rachida Dati innove sur un point : aucune de ces ministres n était célibataire. zzeddine hmed-chaouch I Suite aux rumeurs qui lais- saient entendre qu il pouvait être le père du futur enfant, l ancien premier ministre espagnol, Jose Maria znar a apporté un vigoureux démenti hier soir sur le site du journal espagnol «El Pais». PS VIVRE E MONDE ENSEME PHOTO : H & K/SYVIE NCRENON. MGZINE NOUVEE FORMUE Tous les mois chez votre marchand de journaux ou par abonnement au (, /min) avertissement de Mauroy «J Jacques Delors de ne E NE VEUX pas «s enfermer» PS particiavec les fabiusiens. per au manège médiatique qui aggrave Martine ubry et les choses.» Pierre son prédécesseur à la Mauroy, après ses démairie de ille n ont clarations critiquant pas eu de contact dele rapprochement puis a Rochelle, entre Martine ubry mais ils devraient et aurent Fabius à prochainement se l issue de l université rencontrer. Pierre d été de a Rochelle, Mauroy souhaite une s était promis de ne motion plus large plus en rajouter. comprenant ertrand Pourtant hier, lors Delanoë, François d une conférence de ROCHEE, SMEDI. Ho ll a n de e t le s presse consacrée à la Pierre Mauroy à grands barons locaux. Fondation Jean-Jau- l université d été du PS. En cas d échec, il es(p/oivier CORSN.) rès qu il préside, l antime que le congrès cien Premier ministre n a pu s empêde Reims en novembre sera un recher d évoquer la situation au PS. make de celui de Rennes en, Tout en voulant minimiser ses déoù les socialistes s étaient entredésaccords avec Martine ubry chirés. «Je reste un sage, mais par(«comment avez-vous pu comfois c est vraiment difficile!» gronde prendre que je ne la soutenais l ancien Premier ministre. plus?»), il est revenu sur le cas FaRosalie ucas bius. «Ce n est pas un pestiféré, mais il ne fallait pas que Martine ubry commence par lui», a-t-il insisté. e Voir notre vidéo sur sénateur a conseillé à la fille de Renseignements : a Phrase du Jour «e Parti socialiste est devenu le parti des perdants.» Jack ang, député socialiste du Pas-de-Calais, dans un entretien au magazine égyptien «l-hram Hebdo». JEUDI SEPTEMRE

7 - CSF FRNCE SS ocataire-gérant au capital de MONDEVIE RCS CEN - Crédit photo : istockphoto.com - Photononstop - Photos non contractuelles. Rentrée des classes Jusqu au septembre Tous les mercredis de septembre Fournitures scolaires : Prix = Prix () De à % de réduction immédiate sur plus de produits() de Grandes Marques. % d économie() sur le rayon ébé. -% -% Tous les jours, toute l année Du août au septembre produits achetés, le ème gratuit(). u rayon boucherie, en caissette, c est % d économie. -% -% -% -% le kilo, la pièce ou l unité de vente. Du er au septembre vec la carte de fidélité, économisez sur plus de produits(). () Prix valables sur une sélection de articles de papeterie et de fournitures de bureaux. () Sur une sélection de produits signalés en magasin. () Offre réservée aux porteurs de la carte de fidélité Champion. () Voir la liste des produits concernés en magasin, et sur () Offre réservée aux porteurs de la carte de fidélité Champion. es bons d achat sont à valoir sur vos prochains achats (hors gaz et carburant) et utilisables en une seule fois pour un montant supérieur ou égal à la valeur fruits et légumes à moins de Du au septembre FÊTE DE CRTE DE FIDÉITÉ : Produits Marque N % d économie, chaque jour, en bon d achat() sur de nombreux rayons(). Plus de produits à prix discount toute l année. totale du bon d achat présenté, dans le magasin Champion émetteur du bon, du lendemain de l émission du bon au septembre. Il ne sera procédé à aucun remboursement total ou partiel des bons d achat. Si vous demandez le remboursement du ou des produits achetés, les bons d achat doivent être restitués ou remboursés. () Voir en magasin le calendrier des offres sur les différents rayons (bébé, animaux, parfumerie, boucherie et volaille, fruits et légumes, poissonnerie, charcuterie et traiteur, yaourts et surgelés). () Sur le montant de vos achats dans le rayon ébé (alimentation, lait infantile, couches, soins et accessoires). on d achat à valoir sur vos prochains achats, utilisable en une seule fois, dans tout votre magasin Champion (hors carburant et gaz). Dans les magasins participant à l opération. Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour abus d alcool est dangereux pour la santé. consommer avec modération. JEUDI SEPTEMRE

8 DNS E MONDE Etats-Unis Sarah Palin divise les méricains os ngeles (Etats-Unis) DE NOTRE CORRESPONDNT E MOINS que l on puisse dire, c est que le choix de Sarah Palin comme candidate à la vice-présidence dans le camp républicain ne laisse pas indifférent. a gouverneur de l laska, ans, qui a été officiellement désignée hier par les délégués de son parti à la convention républicaine de Minneapolis, suscite soit l indignation, soit l excitation. Selon que l on est républicain ou démocrate. e choix de John McCain de la faire figurer avec lui sur le ticket présidentiel se révèle un facteur de division, après les révélations en cascade sur Sarah et sa famille, de sa fille ristol, ans, célibataire et enceinte, aux accusations de népotisme la visant en tant que gouverneur. Dans le camp adverse, le choix de Joe iden par arack Obama avait, quant à lui, eu un effet positif, iden étant un parlementaire respecté des deux côtés de l échiquier politique américain. «Elle est extraordinaire, se réjouit Jen add, ans, déléguée républicaine de Virginie. C est une femme de caractère et elle va donner une formidable énergie à cette campagne.» Eric Koch, parlementaire local de l Indiana, est également séduit. «Sarah attire l attention. Je suis du même âge, de la même généra- tion. C est quelqu un en qui on peut se retrouver facilement. C est une mère et une gouverneur fabuleuse et une oratrice très douée», loue-t-il sans réserve, dans le hall de la convention. Même chose dans la rue. everly ruce, consultante de ans et habitante de Minneapolis, parle d une «femme forte : McCain a fait un excellent choix». «Son choix par McCain vise à flatter les ultraconservateurs» Mais la plupart des méricains sont en revanche perplexes quant à la perspective de voir Sarah Palin numéro deux à la Maison-lanche (où le vice-président a lui aussi son bureau). Ce qui inquiète Sharon, habitante de os ngeles et électrice démocrate, c est que Sarah Palin «manque totalement d expérience, notamment au niveau international. Cette femme n est pas prête du tout à être présidente». Et la «tolérance» affichée par Sarah envers sa fille ne convainc nullement Sharon, qui n apprécie vraiment pas les convictions de la colistière de McCain. «Son choix par McCain vise à flatter les ultraconservateurs», Palin étant anti-avortement et pro-armes. De leur côté, les médias donnent du fil à retordre aux républicains. MINNEPOIS (MINNESOT, ETTS-UNIS), HIER. De gauche à droite, avec John McCain (au centre) : evi Johnston, le fiancé de ristol Palin (à ses côtés), Todd et Sarah Palin. e candidat républicain félicite le jeune couple. (P/SUSN WSH.) Mis à part la très bushiste Fox News, clairement du côté McCain, les chaînes de télévision amplifient les bévues de Sarah Palin. MSNC, il est vrai sous le charme d Obama, a réalisé un sondage en direct par SMS auprès de ses téléspectateurs mardi. Résultat : % estiment «négative» la présence de la gouverneur sur le ticket républicain. Hier, les caciques du Grand Old Party ont dû improviser une conférence de presse pour vanter «l expérience» de Sarah Palin. Un aveu de faiblesse? Guillaume Serina JEUDI SEPTEMRE

9 ECONOMIE es loyers ne flambent plus IMMOIIER. onne nouvelle pour les, millions de foyers de locataires : la hausse des loyers a ralenti et les prévisions confirment que cette tendance devrait se poursuivre. Dans certaines villes, les professionnels enregistrent même des baisses marquées. HUSSE des loyers se ralentit. Tout comme pour les prix des transactions, la formule «ralentissement de la hausse» prononcée à maintes reprises par les professionnels de l immobilier ces derniers mois se confirme aussi pour les locations. insi, selon l observatoire Clameurs*, les loyers dans le parc privé ont augmenté de, % sur les huit premiers mois de l année (jusqu à fin août ). Soit pour les nouveaux baux et renouvellements de baux pris en compte, un petit coup de frein par rapport à la même période de où ces loyers avaient augmenté de, %. Il faut dire que ce ralentissement intervient après plusieurs années de progression. augmentation avait notamment été de, % en, de, % en,, % l année suivante, et de, % en. «e temps des hausses rapides (...) est aujourd hui terminé», avertit Michel Mouillart, professeur d économie à Paris-X-Nanterre, qui prévoit une progression comprise «entre, % et %» pour l ensemble de l année. Pour ce spécialiste de l immobilier et auteur de l étude, cette modération est à mettre sur le compte du niveau élevé atteint par les loyers, d une offre abondante de petits logements dans les grandes villes et d un «pouvoir d achat des ménages» qui n a que faiblement progressé. différences d évolution. Si l observatoire constate une hausse, moins élevée que par le passé, dans % des villes étudiées, un quart d entre elles accusent des baisses. insi à Paris où les loyers restent élevés et où la progression est supérieure (+, %) à la moyenne nationale, certains arrondissements continuent de monter (dans le XVIIIe ou le XIXe) tandis que d autres diminuent, comme dans les Ve et VIe. Même situation contrastée à yon ou Marseille, mais aussi en banlieue parisienne ou dans d autres grandes villes de province (voir graphique et tableau cicontre). runo Mazurier * Etudes portant sur les loyers du parc locatif privé dans villes et recueillis auprès de partenaires (Foncia, CN, Unpi, Nexity, Foncière du ogement, Se oger, etc.) à l occasion de nouvelles locations et renouvellements de baux. Paris :, le mètre carré XVIIIe IIe,, IXe Ier XVIIe VIIIe,,,, +, % +, % -, % -, % +, % +, % XIXe, +, % France : les plus importantes variations Xe +, % XVIe IIIe, +, % VIIe -, % XXe, + % XVe, +, % XIe, +, % En hausse En baisse Prix relevés fin août (depuis janvier) +, % e XIV, +, % e V VI,, e -, % e e IV, % -, % XIII, - % XIIe, +, % Villes Prix au m Evolution es plus fortes hausses ulnay-sous-ois (), + % Saint-Maur (), + % a Seyne-sur-Mer ( ), +, % Châteauroux (), +, % Caen (), +, % es plus fortes baisses, -, %, -, % -, %, -, %, -, % Rueil-Malmaison () Saint-Denis () ordeaux () Nice () Saint-Quentin () Source : Clameur R. Sautreuil Il y a même des baisses D ailleurs, argumente Michel Mouillart, le taux de mobilité des locataires baisse : il est descendu à, % pour ces huit premiers mois de l année, alors qu il oscillait jusqu à présent plutôt autour des %. «es ménages sont inquiets à propos de leurs perspectives de revenus, leur moral n est pas au plus haut, alors ils préfèrent renoncer à changer de logement», explique cet expert. Quoi qu il en soit, ce ralentissement général comprend de grandes e ralentissement de la hausse des loyers dans le parc privé est notamment dû à une moindre mobilité des locataires. (UR IMGES/F. CHDOU.) Crise ovine Fiscalité es éleveurs de moutons en colère e crédit d impôt immobilier dopé pour les logements écolos GNEU, ça ne paye plus. Et les éleveurs comptent bien le faire savoir, aujourd hui et demain à imoges, lors de la conférence européenne sur la filière ovine. Sous la houlette de Michel arnier, les ministres de l griculture des pays européens sont invités à s emparer du problème récurrent de la crise ovine. Une soixantaine d éleveurs, poussant un petit troupeau de moutons, ont entamé mardi une marche vers imoges à partir de la Corrèze. Des éleveurs ovins qui, selon les chiffres de l Institut national de la recherche agronomique (Inra), sont parmi les plus pauvres des agriculteurs français, et même des éleveurs, avec un revenu mensuel moyen, au niveau national, de " à ", quand les éleveurs bovins perçoivent ". Mobilisés par la Confédération paysanne, les marcheurs qui vont se faire entendre à imoges réclament une aide d urgence «de millions d euros pour les éleveurs d ovins viande», et la mise en place d une «taxe ovin» «qui pourrait être perçue auprès des opérateurs commerciaux sur la vente de la viande ovine». JEUDI SEPTEMRE Si ses homologues européens ne font pas un effort «sur ce problème de la crise ovine qui les touche également», la réponse de Michel arnier risque bien de ne pas être à la hauteur de l attente des éleveurs. e ministre de l griculture s apprête en effet à reconduire en et les millions d euros injectés en et en. Et cela en attendant une revalorisation des aides de la PC pour les moutonniers, qui, en tout état de cause, ne peut intervenir avant! Cheptel en baisse Reste que le problème de fond pour l agneau français, c est la concurrence venant d ustralie et de Nouvelle-Zélande à des prix bradés. «Pour ces pays, c est la laine qui représente le meilleur revenu. a viande n étant considérée que comme un sous-produit», explique ce spécialiste de la consommation bouchère. «Si % de la production française d agneau est conduite sous labels de qualité, seule % en est valorisée auprès des consommateurs», observe-t-on chez Michel arnier qui devrait annon- Prix moyen le plus bas de la viande d'agneau pour les consommateurs : cer prochainement un plan de promotion de la viande ovine. Mais l étiquetage sur la nationalité d une viande étant interdit par ruxelles, seuls les marques et labels pourront être promus. Des promotions qui, depuis près de vingt-cinq ans, n ont pas réussi à enrayer la chute du cheptel français, troisième producteur en Europe avec, millions de têtes (soit % de moins qu en ), loin derrière l Espagne,,millions, et l ngleterre,,millions. E GOUVERNEMENT songe à rendre plus avantageux le crédit d impôt immobilier (mis en place en ) pour l achat de logements dont la consommation énergétique est inférieure à kwh/m par an, a révélé «le Figaro» d hier. lors que le dispositif initial prévoit la possibilité de déduire de ses impôts % des intérêts d emprunt d une résidence principale la première année et % les quatre années suivantes, le barème pour les logements verts passerait à % chaque année et ce, pendant sept ans. Cette nouvelle disposition devrait être intégrée dans le budget, qui sera présenté en Conseil des ministres le septembre. Concrètement, avec le dispositif actuel, un couple sans enfant empruntant " sur vingt ans à % pour l achat ou la construction de sa résidence principale peut déduire " de ses impôts ( " la première année et " pour les quatre années suivantes). Si le crédit d impôt évolue comme indiqué cidessus et que le gouvernement ne modifie pas les plafonds actuellement en vigueur, le même couple consacrant le même budget à un logement écolo pourra déduire à l avenir " sur sept ans ( " chaque année). Ce nouveau crédit d impôt pour les logements verts pourrait s ajouter à l écoprêt à taux zéro que le gouvernement entend proposer à partir du er janvier prochain pour encourager les travaux d isolation thermique. Jean Darriulat Gabriel Richalot à le kg provenance Nouvelle-Zélande le kg provenance France

10 Distribution eclerc s installe en Corse ICHE-EDOURD eclerc devait annoncer ce matin à Porticcio l arrivée de son enseigne sur l Ile de eauté début. Une Corse très remontée contre les prix des produits de grande consommation, au point d être le théâtre ces dernières années de plusieurs attentats contre des grands magasins. Une envolée des prix confirmée récemment par une étude de l UFC-Que choisir sur l évolution des tarifs dans la grande distribution depuis septembre. Il en ressortait notamment que parmi les plus fortes hausses figuraient deux magasins d jaccio où les prix avaient flambé de % et % sur la période. «Nous y allons pour faire baisser les prix», expliquait récemment Michel-Edouard eclerc, dont l enseigne a séduit dix magasins appartenant précédemment au réseau Système U et qui, selon lui, auraient souhaité changer de centrale d achat, «seule façon de pouvoir réduire de façon tangible leurs prix». Quelle sera l ampleur de la baisse évoquée? ujourd hui, l enseigne fait remarquer que les prix pratiqués dans l île sont de, % supérieurs à la moyenne nationale. Daniel Rosenweg M EN REF 쐍 Médecins es revenus des médecins généralistes ont atteint en moyenne " en, soit une hausse de, %, selon une étude parue dans «le Quotidien du médecin». Cette enquête relève toutefois de «fortes disparités» : «e quart le moins fortuné des médecins de famille émarge à " lorsque le quart le mieux rémunéré a déclaré ".» Du côté des spécialistes, les mieux lotis ont été les anesthésistes (à ", +, %) ou les rhumatologues (à ", +, %). 쐍 Goodyear a direction de Dunlop-Goodyear Tire lance un appel aux départs volontaires sur le site de l usine Goodyear à miens. opération va se poursuivre jusqu au septembre. la suite du refus de la CGT et de SUD d accepter une remise en cause de l organisation du travail, la direction a mis en place un plan social avec suppressions d emplois à la clé. 쐍 Economie e Conseil d analyse économique, CE, doit remettre ce matin à François Fillon un rapport sur la politique de change de l euro et un autre comparant les exportations de la France et de l llemagne. e Premier ministre devait réunir ce matin cette instance d une trentaine d économistes, qui doit aussi lui livrer son analyse de la situation économique, assortie de ses recommandations. ECONOMIE Ce qui change à la rentrée/série (/) intéressement pour doper le pouvoir d achat C EST DERNIÈRE MESURE sortie de la boîte à outils du gouvernement en matière de pouvoir d achat. Examiné par le Parlement à partir de la fin du mois de septembre, le projet de loi «en faveur des revenus du travail» est censé doubler, en quatre ans, l intéressement (, milliards d euros par an) distribué par les sociétés à leurs salariés. Un objectif très ambitieux puisque, aujourd hui, seuls % des salariés des entreprises employant entre et personnes bénéficient d un accord d intéressement. Un chiffre qui est encore plus bas dans les sociétés de moins de personnes D où le coup de pouce fiscal imaginé par le gouvernement pour inciter les entreprises à être plus généreuses envers leurs ouailles. Une mesure qui devrait coûter, à partir de, entre, et, milliard d euros à l Etat. Mais si le gouvernement a opté pour la politique de la carotte, il compte également mener celle du bâton. insi, en contrepartie de ce nouveau cadeau fiscal, l Etat va durcir le jeu sur les allégements de charges sociales accordées aux entreprises françaises. Un enjeu de taille puisqu elles représentent, chaque année, un manque à gagner de près de milliards d euros pour les caisses publiques. I méliorer le pouvoir d achat grâce à l épargne salariale. fin d inciter les entreprises à redistribuer une partie de leurs résultats, un crédit d impôt de % sera instauré à compter du er janvier prochain pour les entreprises qui signeront, ou revaloriseront, un accord d intéressement. Cerise sur le gâteau, en cas d accord conclu avant le juin, l employeur pourra verser à ses CES ᔢ, millions : le nombre de personnes qui disposaient, en, d un dispositif d épargne salariale (participation, intéressement, abondement à un PEE ou à un Perco ). Soit un salarié du privé sur deux. ᔢ, milliards d euros : les sommes distribuées au titre de la participation, en, à, millions de salariés. ᔢ, milliards d euros : l intéressement perçu en par, millions de salariés, ce qui représente une augmentation de % par rapport à. En moyenne, chacun d entre eux a touché ". ᔢ " : la prime moyenne reçue, tous dispositifs confondus, par les bénéficiaires d un plan d épargne salariale. Soit un surcroît de rémunération équivalent à, % de leur masse salariale. Chiffres publiés en juin dernier par la Dares. Stressless living() l instant confort! RCS Pau Plus de concessionnaires à votre disposition Retrouvez-les sur () Vivre Stressless salariés, l an prochain, une prime exceptionnelle d un montant de " au maximum, totalement exonérée de charges sociales. En ce qui concerne la participation, obligatoire pour les sociétés de plus de cinquante personnes, le gouvernement veut en assouplir les règles. Jusqu ici, les sommes versées sur un plan d épargne entreprise, par exemple, devaient être bloquées pendant au moins cinq ans pour être totalement exonérées d impôt. Dorénavant, chaque année, un salarié aura le choix entre débloquer, ou non, son épargne retraite. Ces sommes, néanmoins, seront soumises à l impôt sur le revenu si l argent est débloqué avant la date fatidique des cinq ans. I Des allégements de charges patronales désormais sous conditions. Chaque année, % des entreprises françaises ne tiennent aucune négociation salariale alors que la loi, pourtant, les y oblige. e gouvernement entend donc agir à deux niveaux pour leur forcer la main. l échelle de l entreprise, d abord. insi, pour toute société refusant de négocier, les allégements de charges patronales seront réduits de %. es branches professionnelles (TP, restauration, métallurgie, automobile, commerce et distribution ) sont également dans le collimateur. Si certaines grilles salariales demeurent inférieures au smic, les allégements de charges ne s appliqueront plus, à partir de, qu à partir du smic. En clair, les aides de l Etat seront réduites. Olivier accuzat DEMIN a représentativité syndicale objectif du gouvernement est d augmenter l intéressement tant en nombre de salariés bénéficiaires qu en sommes distribuées. (P/OIVIER CORSN.) «Un dispositif pas très engageant pour les entreprises» PTRICK ZIÈRES, directeur épargne retraite et salariale du cabinet de conseil Hewitt ssociates Que pensez-vous du projet de loi en faveur des revenus du travail qui réforme l épargne salariale? I Patrick zières. Il me laisse perplexe. D un côté, il y a une vraie volonté de généraliser l intéressement en accordant des incitations fiscales aux entreprises. De l autre, les députés souhaitent mettre en place une taxation de % sur les compléments de salaire non soumis à cotisation sociale, ce qui est le cas de l intéressement et de la participation. u total, les parlementaires espèrent récolter milliards d euros qui seront consacrés au renflouement des caisses de la Sécurité sociale. Mais cela apparaît totalement contradictoire! Du coup, le dispositif ne paraît pas très engageant pour les entreprises, les PME notamment. Quel intérêt y a-t-il, en effet, à obtenir un crédit d impôt en versant de l intéressement à ses salariés si c est pour être plus taxé par ailleurs? e texte du gouvernement prévoit également que, désormais, on puisse débloquer l argent de la participation à tout moment Effectivement. Mais cela va à l encontre du principe même de la participation, qui, je le rappelle, est une épargne de précaution. orsqu ils bénéficient d un accord de participation, les salariés ne se servent pas de cet argent pour consommer. u contraire, ils y ont recours à différents tournants de leur vie. Ce peut être afin d acquérir leur habitation principale, financer les études de leurs enfants, préparer leur retraite ou, plus tard, assumer des dépenses liées à la dépendance. J en veux pour preuve qu à chaque fois que les gouvernements ont autorisé des déblocages exceptionnels de la participation, cela n a pas été un grand succès. Je comprends la volonté du gouvernement de parer à la baisse du pouvoir d achat mais ce n est pas en tirant sur ce type d épargne que le problème sera résolu. Propos recueillis par Olivier accuzat «Je n en aurai pas cette année» GIES, cadre dans une société d informatique RÉFORME de l épargne salariale, c est peu dire que Gilles n en attend pas monts et merveilles. Consultant dans un grand groupe de conseil informatique, ce père de famille de ans doute qu une carotte fiscale fasse changer d avis son employeur. «Comme nous sommes plus de six cents salariés, l entreprise est déjà obligée de nous verser de la participation, constate cet habitant du Val-d Oise. a direction estime que c est largement suffisant et n envisage pas de signer, en plus, un accord d intéressement.» Ce n est pas faute, pourtant, d obtenir d excellents résultats. «u pre- mier trimestre, le chiffre d affaires de l entreprise a encore progressé de %», relève Gilles, qui, avec sa femme, gagne environ " brut par mois. Deux ans de négociations «e groupe veille à ce que sa masse salariale reste stable, explique notre homme. Sa priorité, c est avant tout de racheter des entreprises concurrentes et d investir dans du nouveau matériel. Et si les gens ne sont pas contents de leur sort, ils sont libres d aller voir ailleurs. C est ce qui se passe d ailleurs, il y a un gros turnover.» Toutefois, le changement de lé- gislation est susceptible de changer la donne. Dès l an prochain, les allégements de charges patronales seront conditionnés par la tenue de négociations salariales. Une règle que l employeur de Gilles serait contraint de respecter. Ce dernier n y croit pas trop, pourtant : «Pour que ce soit vraiment efficace, il faudrait que la loi impose aux entreprises de conclure un accord sur les augmentations de salaires et pas simplement d entamer des discussions. Sinon, c est sans fin. Chez nous, par exemple, cela fait deux ans que des négociations ont été ouvertes. Sans aucun résultat.» O.. JEUDI SEPTEMRE

11 ECONOMIE QU EST-I DEVENU? «es promesses faites aux routiers n ont pas été tenues» ERIC FO, ans, président d RC Transports et de Transports Michel, à Roissy (Val-d Oise) RPPE DES FITS. En juin il a manifesté, pour la première fois, en participant à une opération escargot. es transporteurs routiers attendaient du gouvernement des mesures concrètes pour soulager leur profession, très impactée par la hausse du pétrole. l établissement d un prix du gazole professionnel, Eric Foa réfute l argument selon lequel la France est liée par ses engagements européens. «Certains pays ont des règles fiscales beaucoup plus avantageuses. C est pourtant l Europe, et ça ne les empêche pas de les maintenir.» Il s insurge contre la taxe kilométrique, née du Grenelle de l environnement, qui doit être mise en place en. «ientôt on aura plus de taxes que de prix de fret sur une facture.» Son grand regret? Que l ensemble des transporteurs ne soient pas capables de se mobiliser pour décider d arrêter complètement de rouler pendant trois jours. «à, tout le monde verrait qu il est impossible de se passer du transport routier.» (P/MRC MENOU.) IEN n a bougé.» e constat d Eric Foa, qui dirige salariés, est sans appel. Selon lui, les engagements pris en juillet par Dominique ussereau, secrétaire d Etat aux Transports, d accélérer le remboursement de la part de TIPP due par le gouvernement aux transporteurs et de réduire le montant de la taxe à l essieu, n ont pas été tenus. Pour la TIPP, la circulaire n est parue que le août. «Du coup, le remboursement va se faire dans les délais habituels. Et pour la taxe à l essieu, on n a aucune nouvelle.» Du côté des étalements de charges, autre mesure annoncée, «les entreprises qui veulent en bénéficier doivent monter un dossier prouvant leurs problèmes de trésorerie. Tout ça prend du temps.» Quant à «R énédicte laniou Téléphonie iphone G disponible chez d autres opérateurs qu Orange Votre pouvoir d'achat Polémique sur la «surcharge» carburant d ir France E T SI IR FRNCE prenait exemple sur Total? Depuis, le pétrolier tricolore s est engagé à étaler dans le temps la hausse de ses tarifs à la pompe en cas de flambée du brut et à répercuter le plus vite possible les baisses. Rien de tel chez ir France. lors que le baril a perdu près de dollars depuis le juillet, la compagnie maintient intacte une «surcharge carburant» qui représente désormais de " à " sur le prix d un billet aller-retour. «es compagnies laissent courir les surtaxes aussi longtemps qu elles le peuvent et c est regrettable», a déploré Reine-Claude Mader, la présidente de l association Consommation, logement et cadre de vie (CCV). «Notre intérêt n est pas de martyriser nos passagers, a rétorqué hier Gilles ordes-pagès, directeur du développement d ir France. Un système opaque «Nous dosons au minimum les surcharges et nous retardons au maximum le moment de les appliquer», poursuit Gilles ordes-pagès. ir France a ainsi attendu deux mois avant de répercuter e juillet dans ses prix le passage du brut au-delà des $ le baril et quarante-neuf jours après que le seuil des $ eut été franchi. Promis, juré, si le pétrole reste sous la barre des $ jusqu au RNGE n aura eu que sept semaines pour diffuser en exclusivité l iphone G plus de exemplaires à ce jour. Hier, Phoneandphone* vend désormais le bijou d pple en version tous opérateurs. llié avec ouygues, le site Internet le vend même moins cher qu Orange : " contre ". Sans abonnement : ". e PDG de Phoneandphone, Warren arthes, promet l arrivée de la version Go dans deux semaines, pour " au lieu de " chez Orange. Sont disponibles aussi des versions SFR, pour ", Télé à " ou Virgin PhoneandPhone explique s approvisionner en Europe «auprès de grossistes» et assure qu il «n y aura pas de rupture de stock dans les quinze jours qui viennent». hiver dernier, le site avait déjà mis fin au monopole d Orange sur la première version de l iphone dont il aurait vendu quelque exemplaires. OURSE Séance du mercredi septembre O CC, points -, % CC sur un mois +, % DNS E MONDE New-York Dow Jones, points ondres Footsie, points Francfort Dax, points Tokyo Nikkei, points -, % -, % -, % +, % CHNGES ibellé dern. préc. Etats Unis EUR/USD,, OR Once ingot kg Napoléon, $,, PETROE e baril de rent (, l), $ -, % JEUDI SEPTEMRE Daniel Rosenweg * ir France promet qu elle va diminuer la «surcharge carburant» sur ses billets si la baisse du prix du brut se confirme. (P/MRC MENOU.) septembre, les billets diminueront de " à " et ils seront revus à la baisse dans la même proportion fin septembre ou début octobre si le brut est resté sous les $. Ne faisant l objet d aucune réglementation, le système est toutefois pour le moins «opaque», selon l UFC-Que choisir. Quand il ne sert pas aux compagnies à se faire de l argent sur ccor... DP... ir France-KM... ir iquide... lcatel-ucent... lstom... lten... ltran Techno.... pril S..... reva CIP... rkema... tos Origin... xa... eneteau... ic... NP Paribas... onduelle... ourbon... ouygues... ureau Veritas... Cap Gemini... Carbone-orraine... Carrefour... Casino Guichard... CGG Veritas... Ciments Francais... Clarins... Club Mediterranee.. CNP ssurances... Credit gricole... Danone... Dassault Systemes.. Derichebourg... Dexia... EDS... EDF... Edf Energies Nouv... Eiffage... Eramet... Essilor Intl... Marc omazzi e ticket d entrée au château de Versailles OUR, " (, F), le château de Versailles (Yvelines) est à vous. Tout du moins, vous pouvez emprunter les cinq circuits tracés à l intérieur de la demeure de ouis XIV, avec l appoint d un audioguide. Il y a dix ans, le prix du ticket d entrée équivalait à " (, francs), et à " (, francs) avec un audioguide. augmentation P s explique par une volonté d harmonisation. Maintenant, le ticket permet d accéder à la chambre du Roi, avant il fallait payer un supplément, ou encore de découvrir la galerie des atailles, jusque-là interdite aux visites. «Notre ticket présente une offre globale. Une fois entré dans le château, on peut tout voir», explique-t-on à la direction du CCHHTT EEUU musée. Sinon, VVEERRSSddee IIEE SS Versailles est gratuit jusqu à ans, mais aussi pour les chômeurs, les étudiants en histoire, en histoire de l art Sur les millions de visiteurs annuels, un million et demi ne payent pas leur entrée., ((,,FF)) Retrouvez tous les cours de la ourse sur E SF ibellé le dos des passagers. insi, la compagnie britannique ritish irways a été condamnée l an dernier à près de millions d euros d amende pour s être entendue avec son concurrent Virgin tlantique sur le montant de ces fameuses surcharges et ufthansa avait été, elle aussi, prise la main dans le sac. ES VEURS SUIVRE... dern. % Var.,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, % an -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, ibellé dern. % Var. Euler Hermes... Eurazeo... Eutelsat Communic. Fimalac... Fonc.Regions.... France Telecom... Gdf Suez... Gecina... Haulotte Group... Havas... Hermes intl... Iliad... Imerys... IMS(Int.MetalSer)... Ingenico... IPSEN... Ipsos... JC Decaux... Klepierre... afarge... agardere... egrand... 'Oreal... VMH Moet Hen.... M-Metropole TV... Maurel et Prom... Michelin... Natixis... Neopost... Nexans... Nexity... Nicox... NRJ Group... Orpea... PagesJaunes... Pernod Ricard... Peugeot... P... Publicis Groupe... Remy Cointreau...,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, -, -, -, -, +, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, +, +, -, +, -, -, -, -, -, -, +, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, % an -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, ibellé Renault... Rexel... Rhodia... Safran... Saint-Gobain... Sanofi-ventis... Schneider Electric... Scor Se... Seb... Sechilienne Sidec... Silic... Societe Generale... Sodexo... Soitec... Sperian Protection.. Stallergenes... Steria Groupe... STMicroelectronics. Technip... Teleperformance... TF... Thales... Theolia... Thomson... Total... Trigano... Ubisoft Entertain... Unibail-Rodamco... Valeo... Vallourec... Veolia Environ.... Vinci... Vivendi... Wendel... Zodiac... Nyse Euronext... rcelormittal... Gemalto... SES... dern. % Var.,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, -, -, -, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, -, -, +, -, +, -, -, +, -, -, -, -, -, +, -, -, -, -, % an -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, +, +, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, -, +, -, Neopost (+,% à, ) Malgré la baisse de, % de ses ventes sur les six premiers mois de l année à, millions d euros, le spécialiste des équipements de traitement de courrier a confirmé ses prévisions annuelles. Pour l ensemble de l exercice, Neopost table sur une croissance d au moins % de son chiffre d affaires et sur un maintien à haut niveau de sa marge opérationnelle. Orpéa (-,% à, ) exploitant de maisons de retraite et de cliniques a dégagé une progression de, % de son bénéfice net au er semestre, ainsi qu une hausse de, % de son résultat opérationnel. Cependant, après avoir rebondi de plus de % en un mois, les prises de bénéfices se sont imposées sur le titre Orpéa. Michelin (+,% à, ) Depuis son plus bas annuel de, euros touché le août, le titre du manufacturier clermontois de pneumatiques a repris plus de %. Mercredi, Michelin a bénéficié du relèvement de recommandation opéré par Credit Suisse. a banque helvète est passée de «sous-performance» à «sur-performance» avec un objectif de cours porté à euros.

12 VIVRE MIEUX e harcèlement frappe aussi à l école EDUCTION. a violence scolaire peut être insidieuse et quotidienne. De % à % des élèves feraient l objet de harcèlement de la part de leurs camarades. Un phénomène méconnu, aujourd hui dénoncé par les spécialistes, qui peut laisser des séquelles. «OUFFON», «intello», «petits bras». ancé par un copain de récré un peu plus bravache que les autres, ce n est pas franchement une insulte. Mais ça peut faire très mal. es chaussures piquées dans le vestiaire de gym, cachées sous les buissons, le sac à dos chipé et transformé en ballon de foot, la petite tape sur la joue? Un «jeu d enfant», dit-on mais qui peut laisser de cruelles séquelles, pour peu qu il se répète, transformant insidieusement le propriétaire des baskets, du sac ou des petits bras en souffre-douleur, un phénomène que les nglo-saxons ont baptisé «school bullying». Traduit par le terme de harcèlement (lire notre Mot du jour), c est un problème que les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou les pays scandinaves ont répertorié, analysé et tentent de traiter depuis les années. Dans un livre qui paraît aujourd hui (), la pédopsychiatre Nicole Catheline tire la sonnette d alarme : les cours de récréation françaises ne sont pas plus que les autres des aires de jeux innocents. Pourtant, le phénomène est occulté, dénonce-t-elle. «Ça ne colle pas avec l image idyllique qu on se fait des enfants.» «Cela devient grave lorsque la victime est toujours la même» Succession de brimades, taquineries acides, moqueries et mises à l écart, «chaque acte pris en soi n est qu une microviolence, mais cela devient grave lorsque la victime est toujours la même. Faute de formation, l école n y prête pas attention», explique Eric Debarbieux, président de l Observatoire des violences à l école, qui s apprête à publier un ouvrage sur le même thème (). E MOT DU JOUR Schoolbullying RCÈEMENT. C est la traduction la plus approchante utilisée dans les rares publications françaises qui évoquent un phénomène étudié et même attaqué de front depuis longtemps dans les pays anglosaxons ou du nord de l Europe. e «schoolbullying» est une conduite agressive, intentionnelle d un ou plusieurs élèves envers un autre. rimades, moqueries, intimidation, rejet, parfois assortis de violences envers la victime ou ses affaires Chaque «microviolence prise isolément n a pas grande importance, mais le problème est dans la répétition des faits», observe le spécialiste des violences scolaires Eric Debarbieux. H Comment rester vigilant! Ce qui doit vous alerter Dans les cours de récréation, tous les enfants ne jouent pas. Il y a aussi ceux qui sont mis à l écart, ceux qui sont systématiquement moqués. Des microviolences qui peuvent laisser des séquelles. (P/OIVIER CORSN.) «e bullying n a rien à voir avec ce que l on qualifie habituellement de violence scolaire, médiatisée par quelques faits divers. Il touche tous les enfants, garçons, filles, très tôt. Dès le primaire en petites classes. es filles un peu plus au collège, avec l apparition du cyberbullying, via Internet et les rumeurs qu on colporte sur MSN par exemple, excluant une fille du groupe de copines. e problème, c est que ce harcèlement est le fait de camarades qui, par moments, peuvent même être de vrais copains», ajoute Nicole Catheline qui a mesuré les dégâts au début par hasard, au gré de ses consultations d adolescents au Centre hospitalier de Poitiers. «J ai été frappée de constater que ces problèmes de harcèlement revenaient si souvent dans leur évocation d un passé douloureux», explique-t-elle. a plupart des enfants traversent leur scolarité sans soucis. Il n empêche. Selon toutes les études mondiales et celles menées en France pour rendre un rapport au ministère sur les microviolences en, «% à % des d élèves victimes, ce n est pas rien, confirme Eric Debarbieux. Il faut y être attentif, parce que l on sait aussi que cela laisse des séquelles», comme un risque accru de suicide à l adolescence, une perte de confiance en soi durable ou une dépression à l âge adulte. Claudine Proust () «Harcèlements à l école», de Nicole Catheline (lbin Michel), ". () «es Dix Commandements contre la violence à l école), d Eric Debarbieux (Odile Jacob), en vente à partir du septembre. MERE d un élève harcelé par ses camarades de classe ucas sont souvent pleines de bleus. C est «juste en jouant au ballon», prétend-il. Un soir, c est sa joue qui affiche une grosse trace : «C est à cause de la mouche!» Sous le couvert de chasser un prétendu insecte posé sur son visage, les camarades le giflent parfois. ucas s étiole. En CE, il se barbouille subitement de peinture verte sur les joues. «Pour avoir l air malade, ne pas aller à l école : il ne savait plus quoi faire pour qu on le prenne au sérieux!» Jusqu à ce que Nathalie découvre un poème où ucas dit qu il ne supporte plus qu on le rejette. a lutte commence au côté du gamin. «De lui-même, il n en parlait pas» «Chaque soir, on passait un quart d heure au retour à tout démêler, dans sa tête, dans son ventre. De lui-même, il n en parlait pas. Il y a des choses difficiles à dire» Comment avouer qu on ne va! Que faire?. «Il revenait en larmes et ça me fendait le cœur» UCS* est grand mais un peu maigre. Il pratique le piano, mais aurait tellement aimé pouvoir aussi jouer au foot dans la cour de récré sans qu on «oublie» de lui passer le ballon, ni qu on lui fasse de croche-pattes. on élève, sans être surdoué, «curieux de tout, sensible» : pour ses parents, ce n étaient que des qualités. Ses camarades, par contre, y ont vu de quoi le ranger dans la catégorie «bizarre». ans, ucas navigue enfin à peu près serein dans le collège d une petite ville rurale du SudOuest. Mais son passage en primaire ressemble à une traversée de l enfer. «Ça a commencé dès le CP, raconte Nathalie, sa maman. ucas revenait en expliquant qu il ne voulait pas se battre. On venait d une autre région, (nous étions) considérés comme des intellectuels. Ça ne facilitait pas son intégration dans une école de campagne. On pouvait penser à un bizutage» Mais les semaines passent et les jambes du petit. Votre enfant revient les jambes couvertes de bleus, le pull déchiré, prétend avoir perdu ses affaires Met le tout, l air détaché, sur le compte de l oubli ou du cours de gym. ref, ça sent la dissimulation. Sans dramatiser, prenez ces petits signes au sérieux s ils se répètent, même espacés. Surtout si, parallèlement, vous ne «reconnaissez» plus votre progéniture.. Il rechigne subitement à se lever. Il est devenu renfermé, apathique ou au contraire agité. «D une manière générale, repérez tout changement de comportement, en famille ou à l école, conseille Nicole Catheline. Et ne le mettez pas trop vite sur le compte de la crise d adolescence.» plus jamais aux toilettes à l école, absolument terrorisé parce que des copains vous y ont poursuivi et baissé le pantalon? Comment comprendre qu on ne risque rien s ils ont promis une raclée? «Il avait peur. Parfois, il revenait en larmes et ça me fendait le cœur.» Changer d école? «la campagne, on n a pas le choix.» lors il a fallu parlementer avec les enseignants, les prévenir chaque année. «e rôle du directeur ou du principal est très important», analyse Nathalie, qui a heureusement su trouver des oreilles attentives, après avoir essuyé des «ah! il est trop sensible» ou «c est la vie qui rentre». ujourd hui encore, ucas garde des séquelles. «Dès qu il a un coup de cafard, ça revient. Il culpabilise de ses qualités et dit : Tout est de ma faute.» C.P. * e prénom de notre témoin a été changé pour conserver son anonymat. Spontanément, votre enfant ne dit rien : sa confiance en lui est ébranlée, il se sent même coupable. lors, prenez les devants. «Ne lui demandez surtout pas : Qu est-ce qui t arrive? Il ne retiendrait que votre propre anxiété, et répondra que tout va bien. llez-y franchement : Est-ce que quelqu un t a fait du mal?s il est victime, «il peut se dire que ce qui lui arrive est possible, puisque l adulte l envisage et, soulagé, en parler.». Rencontrez le(s) enseignant(s) et le directeur, même si le dialogue semble difficile : «Renvoyer l enfant à la seule consultation d un psy, comme cela arrive fréquemment, ne suffit pas. Pire, cela fait peser sur lui seul le poids de son mal-être!» Evacuez la crainte de représailles : «es harceleurs, comme les racketteurs, jouent sur la peur.». En dernier recours, si vous n obtenez pas l écoute et le soutien de la communauté scolaire, changez d école. C.P. JEUDI SEPTEMRE

13 VIVRE MIEUX RENTRÉE SCOIRE «C est quoi le cartable Darcos, une nouvelle marque?» ODIE, mère d un lycéen T OUT JUSTE rentrée de vacances, Odile, maman d un lycéen dont la liste reste à faire, sèche sans complexe : «C est quoi le cartable Darcos? Une nouvelle marque?» «Enfin chérie, Xavier Darcos, c est le ministre», la sermonne Eric, son mari. Tous deux, comme d autres parents, sont venus mardi au magasin eclerc de Vitrysur-Seine (Val-de-Marne) avec l idée de ne pas dépenser trop. «On cherche à faire une rentrée économe, mais les fournitures Darcos, on ne connaît pas», expliquent-ils. Cela fait pourtant deux mois que le gouvernement a annoncé la mise en place de fournitures scolaires à prix bloqués dans les hypermarchés, la fameuse liste Darcos. Mais la semaine passée, chez Carrefour, les familles n avaient pas l information, la maigre signalétique des rayons ne les renseignait du reste que peu sur lesdits produits. u jour J de la rentrée, même ignorance. De son côté, eclerc a pourtant fait des efforts : l affiche «le Cartable de M. Darcos» surplombe un bureau où sont exposés les articles vendus % moins chers que l an passé. Mais les clients passent sans la voir. a peur d être honteux Idem pour les étiquettes signalant dans les allées la gomme, les cahiers ou les compas à petits prix. «Elles tombent tout le temps ou sont arra- Une liste qui a manqué de publicité ROE de calendrier que celui adopté pour faire connaître le cartable Darcos auprès des parents. Dans un contexte où la rentrée scolaire pèse sur le budget des ménages, l idée de trouver des fournitures à prix serrés est une bonne nouvelle, mais dont les parents n ont quasiment pas entendu parler. Normal : c est en pleines vacances, le juillet, que le ministre de l Education nationale a dévoilé la liste des produits vendus à petit prix par sept enseignes. C est aussi au beau milieu de la saison estivale que la grande distribution a vraiment communiqué sur le cartable Darcos. Résultat, le Syndicat national des instituteurs, professeurs des écoles (Snuipp) a jugé l opération démagogique. C.C. D VITRY-SUR-SEINE (V-DE-MRNE), MRDI. Malgré des affiches mentionnant le «Cartable de monsieur Darcos», beaucoup de clients passent devant les fournitures à prix bloqués sans les voir. (P/CRO MR.) chées. eaucoup de produits sont déjà en rupture de stock», explique Robert Usur, le chef de rayon. e jour de la rentrée, alors que toutes les listes ne sont pas honorées, il n y a déjà plus de stylos-billes, de trousses, d agendas, de cahiers, de grandes feuilles ou de paires de ciseaux label- lisés du nom du ministre de l Education nationale. «Je cherche le moins cher, la marque eclerc. h bon, les prix Darcos sont encore plus intéressants?» s étonne une maman. Néanmoins, dans le cartable Darcos, on trouve du Oxford ou du anson, mais les marques restent rares. «J ai vu des gosses pleurer, car ils ne voulaient pas du classeur Darcos marqué Eco +, ils avaient peur d avoir honte», rapporte le chef de rayon. e responsable du magasin, Eric Etienne assure que cette année le cartable Darcos a représenté % des ventes, contre % l an dernier. «Ni les pouvoirs publics ni la grande distribution n ont décidé d un vrai plan média (voir ci-dessus). Nousmêmes, on a sorti un catalogue de exemplaires, mais on a hésité à communiquer plus. Ça coûte cher et on ne voulait pas être taxés d opportunistes.» Claire Chantry Reprise pleine d émotion pour les rescapés d llinges Margencel HUTE-SVOIE nnecy N Margencel (Haute-Savoie) DE NOTRE CORRESPONDNT ONN et inda, ans, sont arrivées hier au collège de Margencel en se déplaçant avec des béquilles et elles se sont longuement enlacées. Car les deux jeunes filles sont des survivantes de la tragédie d llinges (Haute-Savoie). e juin, à l occasion d une sortie scolaire, leur car a été per- J cuté sur un passage à niveau. Sept collégiens sont morts et blessés. Tous les élèves rescapés ont fait leur rentrée hier matin en e. «C est un peu dur, car j ai perdu mes meilleurs amis, avoue Joanna. Je fais encore des cauchemars, j y pense souvent. Mais aujourd hui, j ai retrouvé ma copine inda. ors de l accident, j ai eu une vertèbre cassée, une autre déplacée, un disque abîmé, une fracture du fémur et un hématome au foie. J ai quitté l hôpital il y a seulement quinze jours. Je tenais à être là pour la rentrée, même si j ai encore mal. C est important de revenir au collège où j ai connu de bons moments avec ceux qui ne sont plus là aujourd hui. Je ne les oublierai jamais.» a tristesse se lisait encore hier sur de nombreux visages, d autant plus que pendant l été, Eric Jandin, le pro- fesseur d histoire-géographie qui avait organisé la sortie, s est suicidé. «On pense à lui comme aux amis qui sont morts. a vie doit continuer, même si ce n est pas facile après ce drame», confie uc, ans, un autre rescapé. Patrick ermond, le principal du collège, a obtenu des moyens supplémentaires pour encadrer les élèves et leurs professeurs : «Une assistante sociale est arrivée. infirmière sera plus présente que l année passée. Et à tout moment, nous pouvons solliciter un soutien psychologique.» Une mesure qui ne semble pas superflue. Des enfants traumatisés ne veulent plus emprunter les cars scolaires. «autre jour, je suis passée en voiture sur un passage à niveau et je me suis mise à pleurer», reconnaît Joanna, encore très fragile. Serge Pueyo MRGENCE (HUTE-SVOIE), HIER. Joanna, ici avec son ami, a tenu a faire la rentrée, malgré les séquelles de l accident du juin. (P/SERGE PUEYO.) RENTREE EXESS PHRSE DU JOUR «Dans l état actuel, la journée scolaire, avec six heures, est la plus longue et la plus anxiogène du monde.» Hubert Montagner, professeur spécialiste des rythmes scolaires à l Inserm à propos de la mise en place de la semaine de quatre jours dans le primaire, dans le cadre d une conférence de presse donnée hier. Notre dossier et nos vidéos E IVRE DU JOUR E CHIFFRE Demandez le programme!, Quelques mois après son arrivée rue de Grenelle, au nom du «retour aux fondamentaux», le ministre de l Education Xavier Darcos a remanié les programmes de l école primaire qui avaient déjà subi un lifting en. Six millions d enfants sont concernés par cette réforme, sans parler des parents, forcément désorientés par ces nouveaux remaniements. Qu à cela ne tienne, notre consœur Claudine Proust, en charge de la rubrique Education au «Parisien» et «ujourd hui en France» (et maman de trois enfants), a passé au crible les petits et les grands changements qui attendent les élèves cette année. Niveau par niveau, matière par matière, elle a tout décortiqué, en décryptant toutes les subtilités des programmes. Très instructif, le livre offre une vision enfin claire et compréhensible de ce qu apprennent les enfants. Un ouvrage à garder précieusement, pour mieux accompagner toute leur scolarité. «Ecole primaire : ce que nos enfants doivent savoir», de Claudine Proust. Editions Calmann-évy, pages,, ". JEUDI SEPTEMRE C est, en euros, la somme payée par heure supplémentaire pour un professeur certifié de classe normale, à partir du er octobre. Un enseignant agrégé de classe normale aura droit à, ". Education nationale, qui a communiqué ces chiffres hier, rappelle que ces gains sont «exonérés d impôt sur le revenu et de cotisations sociales». CHIER CENTR a rentrée dans votre département

14 VIVRE MIEUX * Consommation oterie lerte à la listeria millions d euros en jeu demain FROMGERIE de oissey, à Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados), a procédé au rappel de certaines de ses productions, après qu un contrôle microbiologique a montré la présence de la bactérie listeria, a annoncé hier l entreprise. Commercialisés avant le août en supermarchés et chez les fromagers, les produits concernés sont des fromages Deauville de g et ivarot de g et g, conditionnés sous papier ou boîte en bois, dont les numéros de lots se terminent par trois chiffres, de à. estampille sanitaire est FR CE. es personnes qui détiendraient ces aliments sont invitées à ne pas les consommer et à les rapporter aux points de vente. Quant à ceux qui auraient déjà mangé ces fromages et présenteraient de la fièvre, ils doivent consulter leur médecin, en particulier les femmes enceintes. Un numéro vert est à disposition des consommateurs :... vec ce pactole, on peut s offrir... années de smic brut Rolex Daytona domaines de Miraval dans le Var Ferrari F Une saison et demie du EN REF PSG (P, DR, FP.) en or gris où résident rad Pitt et ngelina Jolie 쐍 Education nationale bouteilles de Mouton Rothschild SINT-OUEN (SEINE-SINT-DENIS), HIER. Wadie, patron du Café de la mairie, est ravi. Il devrait avoir deux fois plus de joueurs que d ordinaire. (P/MRC MENOU.) W DIE, patron du Café de la mairie à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a déjà fait ses comptes. «vec cette cagnotte de millions d euros à l Euro Millions, je vais avoir presque deux fois plus de joueurs que d habitude. Et, pourtant, mes clients musulmans sont aux abonnés absents! Eh oui, comme c est le ramadan, ils n ont pas le droit de miser en journée», confie-t-il. e boom d affluence enregistré chez Wadie se situe d ailleurs dans la moyenne nationale. Pour le tirage de la loterie européenne de demain, exceptionnellement élevée faute de gagnants de premier rang bons numéros et étoiles les six dernières semaines, pas moins de millions de Français tenteront leur chance. Pour une cagnotte de base de millions d euros, ils ne sont «que» millions. «Plus le jackpot est important, plus le nombre de prises de jeu est élevé», se félicite-ton ainsi à la Française des jeux, qui pronostique par conséquent «un rush» aujourd hui et demain aux caisses des points de vente de l Hexagone. Parmi les candidats au pactole, un reton fortuné, Michel qui, le janvier, avait remporté près de millions d euros à l Euro Millions! e quinquagénaire est prêt à récidiver. «undi, j ai joué ". Je nuits dans la suite impériale du Ritz suis convaincu que si on gagne une fois, on peut gagner deux fois», martèle l ex-chef d équipe dans le TP, désormais «businessman». a somme en jeu demain est un «montant estimé» qui devrait s enrichir, vu la ruée de miseurs, de ou millions d euros supplémentaires le soir du tirage, pour atteindre quelque millions. Résultat : si le jackpot est décroché par un seul veinard, le record du Vieux Continent détenu, depuis le juillet, par une Irlandaise ( millions), tombera dans l un des neuf pays (France, Espagne, Royaume-Uni, uxembourg, elgique, Suisse, Portugal, Ir- millions de pleins d essence lande et utriche) participant à l Euro Millions. Dans le cas où le hasard décide de ne pas désigner de vainqueur, le gros lot sera remis en jeu la semaine prochaine, gonflé de autres millions. «Je ferais construire un hôtel à mon nom à côté du George-V : le Cyril-VI» u Café de la mairie, ils sont nombreux à rêver de devenir plus riche que riche. Et ils savent déjà où ils in- vestiraient leurs deniers. Cyril, ans, ferait construire sur les Champs-Elysées, non loin du George-V, un hôtel de luxe baptisé «Cyril-VI». «Moi, enchaîne son copain, je m achèterais une baraque à everly Hills, une vingtaine de bolides amborghini et Ferrari. Je donnerais aussi millions à mon père et autant à mes potes. e reste, je le placerais à la banque. Ça doit être plutôt sympa en intérêts, non?» Encore faut-il réussir à gagner : chacun n a qu une chance sur millions d arriver à ses fins. Vincent Mongaillard Etat gagne à tous les coups N VOIÀ un qui est sûr de gagner : l Etat. Sur le seul tirage de l Euro Millions de demain, où une cagnotte de millions d euros est en jeu, il devrait percevoir environ, millions d euros. ors de chacun des tirages de la loterie européenne, % des sommes misées sont en effet redistribuées aux joueurs,, % vont à la Française des jeux et les, % restant entrent dans les caisses de l Etat. Or, la Française des jeux s attend à ce que millions de joueurs valident dans notre pays une grille d ici à vendredi, pour un chiffre d affaires de millions d euros. Vendredi dernier, où la cagnotte de l Euro Millions de millions n avait pas trouvé son gagnant, millions de Français avaient tenté leur chance et, millions d euros étaient revenus à l Etat. Sur les sommes E récoltées grâce à la Française des jeux, une petite partie (, %) est directement affectée au financement du sport. e reste entre dans le budget général du pays. Rémunérateur ces deux dernières semaines, l Euro Millions n est pourtant pas le «meilleur ami» des finances publiques. En, le chiffre d affaires réalisé sur ce jeu a en effet reculé de plus de %. En cause, le faible nombre de grosses cagnottes susceptibles d attirer les foules. ref, si vous validez une grille et que le pactole de vendredi échappe à tous les participants, vous compris, sachez que vous aurez tout de même accompli un acte hautement citoyen en participant au renflouement de caisses qui, dit-on, sont désespérément vides Participez à la vie de votre journal Gabriel Richalot près six ans de travail, une spécialiste des tendances publie un livre qui décrit notre quotidien dans les années à venir. Plusieurs organisations de l Education nationale, dont les principaux syndicats enseignants, ont appelé «tous les citoyens concernés par l école» à une manifestation nationale le octobre à Paris «pour la défense d un service public d éducation». Hier soir, sept organisations (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, le syndicat lycéen UN, l organisation étudiante Unef, les parents d élèves de la FCPE et le mouvement pédagogique Crap) se sont mises d accord sur l organisation de cette manifestation. es chefs qui GSTRONOMIE Ces jeun montent TEEVISION es nouvelles séries de la rentrée Page POUVOIR D'C HT ENQUETE Répondez à nos enquêtes en ligne en vous inscrivant sur le site JEUDI SEPTEMRE

15 VIVRE MIEUX Tendance Universités Osez le mariage fromage et champagne e prêt garanti concernera étudiants U PYS de la gastronomie, le fromage, c est sacré. a nouvelle tendance? e servir avec du champagne. Cet alliage, complètement inattendu, risque de raviver les débats autour de la table. Car pour les puristes, manger du fromage sans vin rouge reste impensable. Certains pourraient même crier au sacrilège face à cette association mêlant le chic du nectar pétillant au rustique de certains produits laitiers d avant dessert. Mais les deux sont peut-être beaucoup plus proches qu on ne l imagine. Selon certains experts, ils sont même similaires dans l élaboration, la production, les arômes et les saveurs. aurent Pons, maître fromager, le confirme : «On n a pas autant de points communs sur d autres produits.» Pour les novices ou les dubitatifs, Yves Chapier, président des sommeliers de Champagne-rdenne, conseille le classique ca- membert-champagne brut. Et il précise : «alliage systématique entre le vin rouge et le fromage vient surtout des coutumes locales.» Mais en Champagne-rdenne, le fromage servi avec du champagne n est pas une nouveauté : «Dans notre région, on a toujours tendance à consommer du champagne pendant tout le repas, de l entrée au dessert.» Une union qui a surtout convaincu les urbains es Ch tis quant à eux connaissent depuis longtemps l alliance du maroilles et du champagne rosé. Et pour cause! Quand ils descendaient faire les vendanges en Champagne, les mineurs apportaient leur spécialité fromagère pour la consommer avec l alcool local. Mais l atout principal de la plus célèbre boisson avec bulles reste son effervescence qui donne une impression de fraîcheur comparée aux vins rouges. chaque fromage son champagne. e chaource et le livarot sont bien relevés par une variété rosée. Pour le brie ou les fromages de pâte cuite (emmental, gruyère ), un brut est plus indiqué, comme pour les produits de grande distribution (Kiri, abibel, Vache qui rit). es pâtes bleues, comme le roquefort, se marient mieux avec un demi-sec. Pour l instant, le mariage champagne-fromage n a principalement convaincu que les jeunes urbains, mais il commence à se démocratiser. aurent Pons est optimiste : «Je suis convaincu que ça va marcher. Il faut faire tomber les préjugés.» e président du Cniel (Centre national interprofessionel de l économie laitière), aurent Damiens, mise quant à lui sur une évolution des comportements : «e fromage se consomme moins à table et de plus en plus à l apéritif ou en grignotant.» Emilie Guédé Ce prêt est accessible aux étudiants inscrits à la fac mais aussi à ceux des classes prépas, aux boursiers et aux autres. (P/PHIIPPE MERE.) E NOUVEU prêt étudiant garanti par l Etat devrait être souscrit par ses premiers bénéficiaires d ici à la fin du mois de septembre. undi, la ministre de l Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, signera une convention avec l organisme Oséo (qui gérera la garantie pour le compte de l Etat) et les deux établissements, Cetelem et la anque populaire, chez qui les étudiants pourront solliciter cet emprunt, pour financer par exemple une année d études à l étranger, payer une formation dans une école spécialisée, acheter une voiture dans le cadre d un stage fin de faire connaître ce dispositif, une grande campagne d informations sera lancée dans quelques semaines par le ministère. I Qui sera concerné? Jusqu à présent, seuls les élèves de prépas ou de grandes écoles parvenaient à s assurer les faveurs des banquiers. e nouveau prêt ne nécessitera ni caution des parents ni conditions de ressources. En clair, tous les étudiants, même inscrits à la fac, boursiers compris, pourront l obtenir, puisqu il sera garanti par l Etat. «Trop d étudiants à l université brident leurs ambitions faute de pouvoir financer de longues études. es banques ne prêtent qu aux jeunes issus de familles favorisées. C est à cette injustice que nous voulons mettre fin, pour mieux démocratiser l accès à l enseignement supérieur», explique Valérie Pécresse. Vingt mille étudiants devraient être concernés d ici à la fin de l année. Objectif ministériel pour fin : étudiants. I Comment ça marche? es étudiants pourront emprunter jusqu à ". utre caractéristique : le remboursement pourra être différé après l obtention du diplôme. «Jusqu à dix ans après le premier versement du prêt, ce qui laissera aux souscripteurs le temps de pouvoir avancer dans la vie professionnelle», précise Valérie Pécresse. En cas de défaillance de l étudiant, une période de chômage par exemple, une partie de la garantie ( %) sera prise en charge par l Etat via Oséo, l autre partie ( %) par les banques elles-mêmes. En revanche, le taux d intérêt du prêt sera fixé par les banques, «au taux du marché», ce qui fait grincer les syndicats étudiants. «C est une supercherie de présenter ça comme une avancée pour les étudiants. Mme Pécresse fait un cadeau aux banques», dénonce l Unef, qui y voit le prélude à un désengagement de l Etat en matière d aides sociales. Charles de Saint Sauveur Vos droits MRIE-HEENE VOUS REPOND RONNE (OIRE), HIER. Pour aurent Pons, maître fromager, champagne et fromages entretiennent de nombreux points communs dans l élaboration, les arômes et les saveurs. (P/PHIIPPE MERE.) Des conseils pour jouer l accord parfait RÈGE de base, rappelée par tous les experts, est de jouer sur l accord régional entre les mets et les vins, mais il est évidemment possible d y déroger. I e camembert peut se déguster avec du cidre, un champagne brut ou encore une bière. Mais attention, certains risquent de tomber de l armoire : «e traditionnel vin rouge, je le déconseille absolument», confie Marlène Vendramelli, chef sommelière chez le traiteur Daloyau. I e reblochon et le vacherin se marient idéalement avec un bourgogne blanc. e meursault, servi à température ambiante, est tout indiqué pour accompagner ces deux fromages de caractère. I e fribourg, la tome, le gruyère et le saintnectaire s accordent bien avec des vins rouges au tanin soyeux comme les bordeaux. Idéalement, un pessac-léognan ou un graves. I es fromages frais doivent être servis avec un JEUDI SEPTEMRE champagne brut, un rouge léger encore jeune, à boire légèrement frais. Par exemple : un côte-de-brouilly ou un bon vin rouge de la oire, voire un chinon de plaine. Un pineau d lsace ou un rosé peuvent aussi être de très bons compagnons. I e roquefort, le gorgonzola et le bleu d uvergne, se marient parfaitement avec un sauternes, un vin doux naturel, un champagne demi-sec ou un baume-de-venise, sont un bon choix car ils permettent d effacer le piquant du fromage. I e livarot, l époisses, le munster ou le maroilles, popularisés par le triomphe des Ch tis, de Dany oon, sont des fromages forts. e mieux est de jouer sur des vins sucrés comme le gewurtztraminer alsacien. Côté champagne, on préférera plutôt un rosé. D autres vins sont aussi conseillés comme un châteauneuf-du-pape blanc. E.G. Des diagnostics immobiliers en série Je vends mon appartement et je me perds dans tous les diagnostics à effectuer. Pouvez-vous me les lister? MRIE-FRNCE (OUOGNE) I Il y en a pour l instant autant que de merveilles du monde Sept diagnostics (au maximum) que le vendeur doit, à ses frais, faire établir en vue de la transaction. Ils seront réunis dans le «dossier de diagnostic technique». Il s agit de la loi Carrez concernant la superficie, le diagnostic amiante si le permis de construire est antérieur au er juillet, celui concernant le gaz pour les installations intérieures datant de plus de quinze ans, le plomb si le bien a été construit avant le er janvier, les termites dans les zones à risque, arrêtées par décision préfectorale, la performance énergétique, et enfin, les risques naturels et technologiques dans les zones où un plan a été décrété. Et la petite famille va s agrandir avec l arrivée au er janvier du contrôle de l installation électrique (décret no -). utant de documents qui apparaissent contraignants mais qui ont été décidés pour une meilleure protection du consommateur. Vous pouvez me joindre du lundi au vendredi en direct de heures à heures au... (prix d appel local). Ou par mail :

16 ES FITS DIVERS Un voilier français attaqué par des pirates SOMIE. Deux marins français qui convoyaient un bateau entre l ustralie et la France sont pris en otages depuis avant-hier au large du golfe d den par des pirates qui rejoignaient une zone leur servant habituellement de repaire. r Ro SOUDN Me fréquemment utilisé comme repaire par les pirates pour y garder des embarcations détournées. «Ils retiennent déjà dans ce village sept autres navires saisis au large de la côte», ajoute le ministre. uge den YEMEN den e d Golf Djibouti osasso ETHIOPIE ddis-beba IE KENY Océan Indien Mogadiscio Kismayo ac Victoria TNZNIE Six mois après le «Ponant» Eyl M SO Mombasa C EST la vingt-cinquième attaque de pirates au large de la Somalie depuis le début de l année. Un voilier de m, le «Carré d s IV», a été intercepté avant-hier à heures locales ( heures à Paris) par des assaillants dans le secteur du golfe d den. À son bord : deux marins professionnels français. a Somalie, pays de l frique de l Est, est depuis plusieurs mois le théâtre d assauts fréquents de pirates contre des bateaux, dans le but de les voler ou de réclamer des rançons. «Nous avons reçu des informations crédibles rapportant qu un bateau français avait été intercepté dans la zone du golfe d den», a déclaré Hassan lore, ministre des Ressources naturelles du Puntland, une région semi-autonome du nordest de la Somalie. Paris, le Quai d Orsay a rapidement confirmé les faits, dénonçant fermement «cet acte de piraterie» et appelant et «à la SOMIE, JUIN. ONU a autorisé les navires de guerre (ici ceux de l armée hollandaise) à entrer dans les eaux territoriales pour lutter contre l augmentation des actes de piraterie. (PNOS-RE/SVEN TORFINN.) libération immédiate des personnes retenues sur ce voilier». e «Carré d s IV», voilier de type Super-Maramu, appartient à un couple de retraités français, Jean-Marie et Pierrette, qui se partagent entre la région parisienne et le Venezuela. Ces passionnés de navigation, habitués à écumer les mers du monde, possèdent deux bateaux et avaient décidé de se séparer du plus ancien, le «Carré d s», qu ils ont laissé en ustralie. e couple a confié la vente à une société de courtage, YC International Yachtbrokers, de a Roche-sur-Yon (Vendée). Cette dernière a chargé deux convoyeurs de ramener le voilier d ustralie jusqu à a Rochelle. u moment où il a été intercepté, le navire se trouvait en convoyage vers la France. «Un skipper et un équipier français se trouvent à bord», indique Christian Picard, directeur général d YC et lui-même navigateur. Complètement automatisé, le «Carré d s IV» est du reste conçu pour accueillir un équipage réduit. es pirates ne détiendraient donc que deux otages. Selon le ministre du Puntland, le bateau se trouve dans la zone de Calula, à km de osasso, capitale économique du Puntland, et se dirigerait vers le village côtier d Eyl. Ce dernier, situé à km au sud-est de osasso, est Cette attaque intervient quelques mois seulement après la retentissante affaire du «Ponant». Début avril, un commando armé avait abordé ce voilier de luxe français et retenu prisonniers pendant sept jours les membres de l équipage qui comptait Français, Philippins, Ukrainienne et Camerounais. es brigands avaient réclamé une rançon de millions de dollars. e avril, les militaires des forces spéciales françaises avaient réussi à libérer les otages sains et saufs, récupérant une partie de l argent versé et capturant plusieurs pirates. Face aux actes croissants de pirateries dans la région, le Conseil de sécurité de l ONU a pris le juin la résolution qui autorise les navires de guerre à entrer dans les eaux territoriales somaliennes pour traquer les pirates. «Une bonne décision, mais sans effet pour l instant, commente Olivier Halloui, directeur du Ponant, la situation a même empiré. a piraterie est devenue une industrie. Il y a quelques jours, les Malaisiens ont dû verser millions de dollars pour libérer deux navires.» Selon ce spécialiste, les bateaux navigant dans cette région ne doivent jamais s approcher à plus de km des côtes. Mais au fil du temps, les pirates, équipés d embarcations rapides, s aventurent de plus en loin de leurs bases. Khadija Sfar et G.T. Enquête e meurtrier du patron d Intermarché au Portugal recherché FRNCE PORTUG ESPGNE eiria Merranée iter Méd isbonne Océan tlantique GERIE MROC I NTENSE émotion au Portugal depuis trois jours. ntonio Figueira, le patron local des Mousquetaires, la célèbre société française propriétaire d Intermarché, a été abattu dans la nuit de dimanche à lundi dans un appartement de eiria, une ville située à km au nord de isbonne. e suspect numéro un de ce meurtre est un ressortissant français, ancien sa- larié du géant de la grande distribution. En fuite depuis lundi, cet homme de ans prénommé Marc fait l objet d un mandat d arrêt international. Outre la police portugaise, sa traque mobilise les forces de police françaises et européennes. Un conflit professionnel S il est encore tôt pour avancer le mobile du meurtre, l hypothèse d un conflit professionnel paraît la plus plausible. ncien administrateur de aobab, une enseigne des Mousquetaires spécialisée dans la jardinerie et l animalerie, le Français soupçonné du crime a été licencié il y a moins de cinq mois. Ce limogeage a donc été décidé sous l ère d ntonio Figueira, élu président du groupe au Portugal au début de l année après avoir occupé une série de postes importants dans ce pays, où il travaille ntonio Figueira, le patron des Mousquetaires au Portugal. (DR.) depuis dix-sept ans. Responsable du magasin aobab de eiria avant son licenciement, Marc disposait d un appartement de fonction dans la ville depuis trois ans, ainsi que d une voiture. Des avantages en nature dont il continuait de jouir puisqu il n avait rendu ni les clés du logement ni celles de la voiture après son évic- tion du groupe. Jusqu à dimanche, Marc, décrit comme un personnage «distant» par ses voisins, vivait toujours dans cet appartement situé au cinquième étage de l immeuble Europa, au cœur de eiria. Face à l entêtement du cadre licencié qui refusait de libérer les lieux, ntonio Figueira aurait donc pris les choses en main. C est ce qu il ressort des premiers éléments de l enquête rapportés dans la presse locale. Selon le témoignage de proches de la victime, relaté dans «Jornal de Noticias», ntonio Figueira a rendu visite à son futur meurtrier dimanche soir. «Il est sorti de la maison en disant qu il avait une réunion avec le Français», selon sa famille. Sa femme et ses deux filles ne l ont jamais revu. Sur place, la discussion entre les deux hommes s est rapidement envenimée. es voisins ont entendu de violents éclats de voix. Un vif échange en français, langue qu ntonio Figueira maîtrise puisqu il a grandi dans l Hexagone. Plus tard, ce sont des claquements de portes puis le bruit de meubles déplacés que les voisins ont entendu avant que la dispute ne s achève par un coup de feu fatal. Et le suspect s est volatilisé. undi matin, les proches de la victime ont signalé sa disparition à la police, qui a découvert le cadavre caché sous un lit sur le lieu du crime. Depuis, dans le quartier, personne n a revu «le Français», ce quinquagénaire grisonnant à la carrure imposante qui s exprimait toujours en français et avait l habitude de se promener à vélo le week-end ou à la sortie du travail. Mais c est en voiture qu il a pris la fuite. Valérie Mahaut et Geoffroy Tomasovitch JEUDI SEPTEMRE

17 ES FITS DIVERS ffaire du Crédit lyonnais Marseille indemnisation de Tapie fait encore débat à l ssemblée RÉCENTE victoire judiciaire et financière de ernard Tapie contre le Crédit lyonnais ne va manifestement pas de soi pour les membres de la commission des Finances. Débutant leurs auditions hier, les députés se sont longuement penchés sur les conditions du règlement de ce litige complexe, n hésitant pas ici ou là à exprimer leur désapprobation. «Tout est anormal dans ce dossier depuis le début», insiste par exemple François Goulard (UMP). e choix du recours à l arbitrage pour mettre un terme définitif au différend concernant la revente d didas en, défendu bec et ongles à ercy, laisse bon nombre de parlementaires perplexes. Pour mémoire, la sentence arbitrale du juillet a condamné le Consortium de réalisation (CDR), l organisme chargé de liquider les actifs pourris du yonnais, à verser à ernard Tapie millions d euros (dont au titre du préjudice moral). Dans ce dossier, ernard Tapie a toujours considéré qu il avait été floué par sa banque lors de la revente du groupe sportif. S estimant lésé du bénéfice d une solide plus-value, l homme d affaires s est engagé dans un combat judiciaire qui a connu des fortunes diverses. Il remporte une première victoire en sep- tembre : la cour d appel de Paris condamne le CDR à lui verser millions d euros. Critiqué sur la forme, cet arrêt fait alors l objet d un pourvoi en cassation. «a victoire en Cassation n était que momentanée» Devant la Cour de cassation, le CDR reprend la main. e octobre, la décision de la cour d appel est en effet annulée. C est à ce moment-là que, toujours selon les termes de François Goulard, «il y a un dérail- lage du train». lors que la procédure normale aurait dû renvoyer l affaire devant la cour d appel, à la demande de ernard Tapie et avec l accord du CDR, le dossier est confié à un tribunal arbitral. C est là le nœud du problème. Or les auditions ont montré que, sur ce point précis, les opinions divergent selon les interlocuteurs. Président du CDR de décembre à décembre, Jean-Pierre ubert n a pas caché sa perplexité. «arrêt de cassation donnait au CDR une position solide. Il pouvait attendre avec confiance la décision de la cour de Un premier chèque de millions versé demain O N PIS hier : les liquidateurs de ernard Tapie toucheront leur premier chèque demain. En l occurrence un règlement de M". «issue de cette affaire deviendra alors irréversible», déplore François ayrou (MoDem), particulièrement courroucé par la gestion de ce dossier. e matin même, Charles de Courson (NC) caressait encore l espoir d un ultime recours. Ce premier chèque sera suivi d autres car la somme octroyée à ernard Tapie doit faire l objet d ajustements financiers et fiscaux. Selon les calculs de Charles de Courson, après paiement de ses dettes, ernard Tapie devrait empocher au final entre et M". C est beaucoup plus que les estimations de ercy, qui table sur un gain net compris «entre et M"». T.. renvoi et n avait rien à demander», assène ce farouche opposant à l arbitrage. ui aussi auditionné hier, son successeur, Jean-François Rocchi, est d un avis tout autre. «a victoire en cassation n était que momentanée, estime celui qui est toujours à la tête de cette société privée placée sous la tutelle de l Etat. Nous avons craint à l époque qu un juge nous condamne à une somme potentiellement plus importante que la première fois.» Jean-François Rocchi considère donc qu il était plus sage d accepter l arbitrage. Utilisant des arguments qui ont parfois fait bondir les députés, il a manifestement eu du mal à séduire son auditoire. Son refus de se lancer dans un recours en annulation («on n était pas sûrs de gagner») suscite également des réserves. «Une décision invraisemblable», tonne Pascal Clément (UMP), l ancien garde des Sceaux. es auditions se poursuivent la semaine prochaine avec celle, très attendue, de ernard Tapie. Timothée outry Voir notre reportage vidéo Corse enquête dément l existence de dégradations chez Clavier P S DE TRÊVE hier dans l affaire Clavier. Paris, à la sortie du Conseil des ministres, sur le perron de l Elysée, Michèle lliotmarie a revendiqué la paternité de la mutation infligée lundi soir à Dominique Rossi, le Monsieur Sécurité de l île : «Je suis en charge de la protection des Français et de leurs biens, à ce titre je suis en charge de choisir la personne qu il faut, à l endroit où il faut et au moment où il faut.» Pour qualifier les faits reprochés aux manifestants qui ont investi samedi les jardins de la villa de l acteur, la ministre de l Intérieur a évoqué la «dégradation des droits de la République». Une pirouette verbale qui met fin aux rumeurs qui entouraient encore l enquête hier. Certaines sources à Paris ont évoqué dès mardi des «dégradations» commises par les manifestants : il y a eu l affaire du coq mort jeté dans la piscine qui était en réalité un coq d ornement en métal. Puis sont venus les «excréments dans les chambres», information relayée par Xavier Darcos, ministre de l Education nationale interrogé hier matin sur RT, et enfin le vol de bouteilles. JEUDI SEPTEMRE FEMME qui s était présentée comme la mère du petit garçon retrouvé seul en août dans une cité de Marseille a été mise en examen hier pour simulation d enfant, des expertises DN ayant révélé qu elle n était pas sa mère biologique. Placée en garde à vue une première fois à son retour d lgérie le août, la mère supposée du petit Mohamed, deux ans et demi, l a été de nouveau à l issue des expertises DN. u terme de cette garde à vue, elle a été présentée à un juge d instruction qui l a mise en examen également pour aide au séjour irrégulier et faux en écriture publique. Elle a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire national. Mohamed avait été trouvé seul, le août, sur une esplanade de la cité de Fonscolombes dans le troisième arrondissement de la ville et personne ne l avait réclamé pendant près de deux semaines. l issue d un appel à témoins, une femme qui s était présentée comme la mère de l enfant, avait pu être identifiée et contactée en lgérie où elle était partie en vacances après avoir confié Mohamed à une amie en situation irrégulière, toujours introuvable. EN REF 쐍 Crash de la Spanair es obsèques de Pierrick Charilas et de son fils, Ethan, au lancmesnil ont réuni plusieurs centaines de personnes. ancien champion de gymnastique âgé de ans a péri avec son fils de ans dans le crash de la Spanair le août. 쐍 Noyades e vent de sud-est est sans doute à l origine de quatre noyades, hier au large des côtes du anguedocroussillon : à Saint-Pierre-la-Mer, près de Narbonne-Plage et à Gruissan dans l ude; à PortiragnesPlage et à Sète dans l Hérault. Un homme est également porté disparu à Gruissan. 쐍 Pédophilie Un réseau pédophile sur Internet, impliquant internautes allemands, près de utrichiens et quatre citoyens du iechtenstein, a été démantelé en Suisse. Une procédure pénale a été engagée à l encontre de quatre Suisses pour «actes d ordre sexuel» sur des enfants, et fabrication d images et films à caractère pornographique. 쐍 Immigration «Certains à Paris ont voulu noircir le tableau» «Il n y a rien de tout ça dans les constatations effectuées», confirme une source proche de l enquête. Pas plus dans les auditions du couple de gardiens et de l acteur lui-même. «Une seule personne, un manifestant âgé d une soixantaine d année a utilisé les toilettes de la villa en se faisant accompagner par un des employés», achève un proche du dossier, pour qui les investigations devraient uniquement se concentrer désormais sur la notion de violation de domicile. Il est certes étrange de s attacher à ces détails, mais comme d aucuns le rappellent sur l île, ces rumeurs sont bien venues de Paris. «Vu la tour- Mise en examen pour simulation d enfant CORSE, VNT-HIER. Une cinquantaine de militants nationalistes, parmi lesquels le dirigeant Jean-Guy Talamoni (en noir au centre), ont fait irruption dans la propriété de Christian Clavier. (PHOTOPQR/«NICE MTIN»/PIERRE CVERIE.) nure prise par les évéements et le tollé, certains à Paris ont voulu noircir le tableau en racontant tout simplement n importe quoi, rapporte un élu de l île. Il fallait cimenter le dossier de mutation de Dominique Rossi en laissant croire qu il avait couvert une bande de vandales.» Soutenue hier au Conseil des ministres par Nicolas Sarkozy, qui a rappellé à l adresse de Domnique Rossi que «lorsqu on est préfet, on assume», Michèle lliot-marie a nommé dès mardi un nouveau Monsieur Sécurité pour la Corse : Gilles eclair, trente ans de PJ derrière lui, prendra ses fonctions la semaine prochaine. Hier, il a effectué un aller-retour express à jaccio (Corse-duSud) pour saluer ses futurs collaborateurs et rencontrer le nouveau préfet, Stéphane ouillon, entré en fonction lundi. Quelques heures seulement avant de connaître les premiers remous de la vie locale. Damien Delseny Quatorze immigrants clandestins d origine subsaharienne ont trouvé la mort hier lors d une traversée difficile, près de l archipel espagnol des Canaries. D après les secours, les clandestins seraient morts d hypothermie après s être perdus à plusieurs reprises. e nombre de survivants s élève à. Parmi eux, dix ont été hospitalisés. 쐍 Drogue Trois Français ont été arrêtés mardi, au Maroc, pour trafic de drogue. Un Espagnol et un Italien d origine marocaine ont également été interpellés. près complément d enquête, ils ont été déférés au parquet pour «trafic de drogue à l échelle internationale».

18 ES FITS DIVERS Immigration Six ans après Sangatte, les clandestins sont toujours là Calais PSDECIS Steenvoorde ille NORD N Norrent-Fontes Entre Calais (Pas-de-Calais) et Steenvoorde (Nord) DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIE EURS OMRES peuplent les squares du Xe à Paris, les fossés des labours des départements côtiers de la Manche ou les hangars proches d aires des autoroutes du Nord. Exilés en provenance d fghanistan ou d Irak, de Somalie, du Soudan ou de l Erythrée, ils seraient entre et à errer de squats en campements qu ils baptisent «jungles». à, ils survivent dans des conditions déplorables avant de tenter le passage vers le Royaume-Uni. De Roscoff à Cherbourg et Dunkerque en passant par Calais «épicentre» du phénomène depuis la fermeture du camp de Sangatte il y a six ans, ces hommes, ces femmes et ces enfants en quête d une vie meilleure se disséminent tout au long du littoral, autant pour échapper à l emprise des passeurs qu à la traque des policiers. la veille d une conférence européenne de l asile lundi et mardi à Paris, la Coordination française pour le droit d asile (CFD) publie au- jourd hui un rapport sur une situation d impasse créée par cette frontière interne à l Union européenne. I a «jungle» de Calais. a zone industrielle dépassée, les deux hommes se faufilent entre les hautes herbes. ernard, bénévole de l association Salam, précède Nadjeeb, qu il vient d emmener à la permanence de soins de l hôpital pour une blessure à la tête. e jeune fghan, ans, qui dort depuis vingt jours dans un conteneur abandonné à proximité du bois des Garennes, souhaite s enquérir des compatriotes qu il n a pas vus parmi les dans la queue à la distribution du déjeuner. En ce deuxième jour du ramadan, il pleut des cordes. Certains, épuisés par une vaine tentative de passage nocturne, ont préféré rester tapis dans les cabanes de la «jungle» de Calais. Cahute bricolée de branchages, de palettes et de bâches plastique, celle-ci, imprégnée d une odeur de gaz lacrymogène, ne contient que des matelas crasseux et vides. «Il y a deux jours, les policiers sont venus. Ils ont tout gazé», explique Nadjeeb. Plus loin, près d un monceau de déchets, une autre la jungle en recèle une dizaine abrite cinq personnes, emmitouflées dans de vieux duvets. vec méfiance et dans un anglais maladroit, Imran, Javet, Sherzamane et Razi tous fghans, âgés de à ans expriment leur désespoir. «ngleterre ne veut pas de nous, la France non plus. Que pouvons-nous faire?» Imran extirpe un papier plié en quatre qu il ouvre à l envers : daté du août, l arrêté de reconduite à la frontière lui donne ans il affirme en avoir et lui a été noti- NORRENT-FONTES (PS-DE-CIS), HIER. Des migrants érythréens en transit vers l'ngleterre vivent, le temps de réussir leur passage, dans ce campement proche d'une aire d'autroute. (P/GE CORNIER.) fié «par interprète, par téléphone». «Peux-tu lire? Est-ce que c est bon pour moi?» supplie-t-il. I e fossé de Norrent-Fontes. deux kilomètres de ce village de âmes posé près de l, une tranchée au milieu des champs dissimule cinq grandes tentes érigées de bric et de broc. Présents dans la zone depuis dix ans, selon le maire, les migrants tous érythréens ces Votre rendez-vous immobilier éditions Paris anlieue temps-ci ont «organisé» ce campement, moult fois détruit et déplacé, depuis deux ans. En février, ils ont réussi, à l issue d une violente bagarre, à se débarrasser des passeurs et parviennent à maintenir un «numerus clausus» de personnes. «eur petit nombre nous permet d améliorer le plus possible leurs conditions de vie», décrit ily oillet, fer de lance d une association locale créée pour leur venir en aide. utour d un feu de cagettes, Simon, Nasser et Jack,, et ans, livrent leurs récits. Mue par la guerre, leur errance à travers l frique, quittée depuis plusieurs années, s éternise en Europe. insi Simon, ancien militaire des forces navales, expulsé d ngleterre vers l Italie après un an de séjour et une demande d asile. «Ils ont retrouvé mes empreintes dans la base Eurodac (NDR : fichier européen des demandeurs d asile) et m ont renvoyé au titre de la convention de Dublin», détaille-t-il. Simon et les autres connaissent désormais le nom de ce texte européen qui leur impose de déposer leur demande d asile dans le premier pays qui repère leur passage. Unanimes à dé- noncer le rejet qu ils ont ressenti en Italie, ils revendiquent «le droit de choisir une terre en paix où nous aurions un toit et un travail». I Sous le hangar de Steenvoorde. Seul le visage d un enfant, à peine âgé de deux ans, émerge des corps assoupis, enroulés dans des couvertures à même le sol de béton. Ce matin-là, sous le hangar rouge, ils sont une douzaine. Depuis le printemps, des groupes de migrants érythréens là aussi sont apparus à Steenvoorde, jolie bourgade flamande de habitants proche de l. «Ils arrivent en train depuis Paris et Calais via Hazebrouck», précise le maire, Jean-Pierre ataille, qui tente de parer au désarroi de ses administrés, pour la plupart compatissants au sort de ces gens. Encore en réunion avec la PF et la gendarmerie le matin même, l élu ne cesse d alerter les services de l Etat. «On nous dit : Ne faites rien, en les accueillant mieux vous feriez le jeu des trafiquants. Mais il y a ces enfants en danger, ces femmes enceintes. C est une tragédie humaine! On ne peut fermer les yeux!» Pascale Égré e violeur de l étudiante reste introuvable ENQUÊTE pour retrouver l homme qui a frappé et violé une étudiante canadienne en journalisme le août à Calais (Pasde-Calais) s annonce difficile. Certes, la police dispose de l DN, des empreintes digitales et du signalement du suspect, mais ce dernier s est sans doute fondu dans la foule des nombreux migrants présents dans la région. «Il a aussi pu chercher à quitter le territoire», relève un enquêteur. Dimanche, un fghan et un Iranien, arrêtés pour rébellion pour l un et infraction à la législation sur les étrangers pour l autre, ont été amenés à l antenne de police judiciaire de Coquelles en charge de l affaire du viol. «Ils présentaient des ressemblances avec le portrait-robot de l agresseur de l étudiante, relate un policier. Mais rien de probant. eur garde à vue dans cette procédure a été levée.» Par mesure de prudence, l DN de ces deux hommes a été prélevé et sera comparé à celui du suspect. a victime du viol avait été piégée par un migrant alors qu elle effectuait un reportage dans un bois baptisé la Jungle, où les clandestins survivent en attendant d essayer de passer en ngleterre. Cette jeune femme d une trentaine d années est depuis retournée à ondres. G.T. JEUDI SEPTEMRE

19 ES SPORTS oghossian, le successeur FOOT, MONDI (EIMINTOIRES)/UTRICHE - FRNCE, J -. Dans trois matchs si les leus accumulent les échecs, dans deux ans si tout va bien, lain oghossian devrait être le nouveau sélectionneur. a Fédération l a «choisi». D NS TROIS MTCHS, l aventure de Raymond Domenech à la tête de l équipe de France, dont il conduit la destinée depuis juillet, sera peutêtre terminée. Tout dépend des résultats contre l utriche ce samedi à Vienne, face à la Serbie au Stade de France mercredi prochain, puis le octobre en Roumanie, rencontres comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde. Il faudra alors trouver un nouveau sélectionneur. Selon nos informations, la Fédération a d ores et déjà arrêté son choix en cas de contreperformances : le nouveau patron des leus se nommera lain oghossian! Si tout se passe bien, comme la Fédération l espère, Raymond Domenech ira au terme de son contrat, une fois le Mondial achevé. ce moment-là, les leus devront sûrement se trouver un nouveau coach et, là encore, la FFF pense déjà à oghossian. ref, que ce soit dans trois matchs ou dans deux ans, l ex-milieu de terrain international ( sélections) possède de solides chances d occuper la fonction de sélectionneur. homme plaît beaucoup et l entraîneur séduit Evidemment, rien n est acté et les nominations au sommet de l équipe de France procèdent souvent de batailles politiques à l issue incertaine. ucun dirigeant de l instance du boulevard de Grenelle ne souhaite non plus s exprimer publiquement sur ce sujet délicat mais l idée a fait son chemin à la FFF, selon le vieux principe du «gouverner, c est prévoir». Evidemment, Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération, préférerait s éviter cette crise, lui qui souhaite que les leus de Domenech repartent sur de nouvelles et saines bases. Il sait mieux que tout le monde qu un changement de sélectionneur compliquerait sa réélection qui se jouera en décembre. oghossian, de son côté, n est candidat à rien. Fidèle à Raymond Domenech qui l a choisi pour intégrer le staff tricolore, il ne rêve actuellement que du succès de ces nouveaux leus qui CIREFONTINE (YVEINES), HIER. lain oghossian (à gauche) fait l unanimité auprès des joueurs et de l encadrement. Il s impose déjà comme le successeur potentiel de Raymond Domenech. (P/OIVIER EJEUNE.) doivent gagner et séduire. «C est un type bien», répète-t-on inlassablement à la Fédération où ogho a impressionné les hiérarques, notamment le août, lors du conseil fédéral l intronisant comme membre de la Direction technique nationale détaché auprès des. homme plaît beaucoup et l entraîneur, qui possède les diplômes requis, séduit déjà, malgré une prise de fonction d à peine un mois. Pour la Fédération, l argument du manque d expérience au haut niveau de oghossian n est pas recevable puisqu il a justement évolué toute sa carrière au très haut niveau, en club comme en sélection. C est pourquoi il est, aujourd hui, le principal favori pour l après-domenech. Dominique Sévérac e groupe France l a déjà adopté F INEMENT, c est comme si lain oghossian avait toujours été là. Comme si l ancien milieu de terrain aux sélections n avait jamais quitté Clairefontaine, le château, les rassemblements, les leus. ujourd hui adjoint de Domenech, ogho fait déjà l unanimité auprès du groupe France. Il n a pas eu besoin de temps d adaptation, de période d observation. Sa proximité, sa bonne humeur, son accent du Sud et sa personnalité ont rendu son intégration quasi immédiate. «Il est arrivé en champion du monde. es jeunes l ont regardé comme tel» es joueurs ont pu apprécier son sens de l humour lors de son premier jour au château, notamment quand, au lieu du traditionnel discours, il a raconté l une de ses JEUDI SEPTEMRE meilleures blagues. Tout le monde a explosé de rire Sur le terrain, il n a pas encore participé aux exercices avec les leus, même si cela doit le démanger. Il se concentre sur les conseils qu il distille. Il a toujours un mot pour chacun, un encouragement, une remarque. Il parle davantage que Pierre Mankowski, par exemple. Et les joueurs apprécient. Pour Thierry Henry, et pour d autres peut-être, il est encore un joueur et même un ami. Pour tous, il est un garant de l esprit de, celui des champions du monde, avec le respect que cela induit. Membre du staff technique à seulement ans, il est surtout beaucoup plus proche d eux. «Il est arrivé comme un champion du monde. es jeunes l ont regardé comme tel et il s est parfaitement intégré», avait d ailleurs glissé Thierry Henry le mois dernier avant Suède - France. Julien aurens Vienne, le bon souvenir D IX NS après, lain oghossian va retourner pour la première fois à Vienne, en utriche, samedi, avec l équipe de France. Pour le nouvel adjoint de Raymond Domenech, c est forcément un bon souvenir. C est dans ce même stade Ernst-Happel, aujourd hui rénové, qu il a inscrit son premier but chez les leus, lors de la e de ses sélections. Ce août, bien servi par un coup franc de Youri Djorkaeff, son coup de tête décroisé à sept minutes de la fin de ce match amical évite, aux récents champions du monde, une humiliante défaite (-). J.. es golfeurs étaient sous le charme Q U UNE PETITE E de golf remplace un ballon de foot ne change rien à l affaire : lain oghossian a toujours eu, au fond de lui, l envie de transmettre sa rage de vaincre. Devenu un excellent golfeur amateur après sa retraite sportive, oghossian s est vu confier, début, le rôle de capitaine de l équipe de France des moins de ans de golf. Son rôle était d accompagner et de motiver les six meilleurs jeunes de cette catégorie dans quelques tournois et lors du Championnat d Europe. Et ceux qui l ont côtoyé en gardent une excellente image. «J ai été marqué par ses briefings et ses débriefings, note ainsi Erwan Vieilledent, un des meilleurs golfeurs de sa génération. Il nous expliquait notamment que seule la victoire était belle et que si on venait juste pour une place d honneur, cela ne valait pas le coup. Il était très fort pour nous motiver.» oghossian a su jouer de son nom et de son passé pour arriver à ses fins. «Quand il nous explique quelque chose en rappelant une anecdote qu il a vécue avec Zidane ou en Italie, l écoute est obligatoirement forte, poursuit Vieilledent. e golf est un sport individuel mais, avec lui, on était vraiment une équipe. près chaque parcours, on allait tous encourager nos coéquipiers.» Questions d image ogho s est parfois montré intransigeant, notamment sur les questions d image. «Pour lui, il est hors de question de ne pas porter les couleurs de l équipe avec fierté et discipline. Il ne tolérait pas quand on avait une tenue trop décontractée pendant les tournois. C est vraiment quelqu un de carré», dit Vieilledent. Julien run, un autre espoir de la petite balle blanche, a également été séduit. «Quand il parle de son passé, cela fait rêver, sourit-il. On a eu très rapidement confiance en lui. lain, c était vraiment un très gros plus pour nous. Même s il adaptait son discours à des golfeurs, je retiens sa capacité à choisir des mots qui motivent. Même s il n est plus avec nous, je repense souvent, quand je dispute un tournoi, à ce qu il me disait.» Christophe érard

20 ES SPORTS Football, Equipe de France arthez, consultant de luxe des leus UNDI OCHIN, lors de la séance à huis clos de l équipe de France, Raymond Domenech a envisagé de faire une surprise à ses deux jeunes gardiens de but : Steve Mandanda ( ans) et Hugo loris ( ans). En effet, Fabien arthez devrait venir prodiguer ses conseils précieux au cours d une séance spécifique au centre technique de Clairefontaine (Yvelines). Pour l occasion, le célèbre no des champions du monde retrouvera, sauf empêchement de dernière minute, son ami lain oghossian dans le staff des leus. ancien gardien de but ne chaussera peut-être pas les crampons. Il viendra surtout dialoguer avec ses deux cadets, qui manquent de vécu au plus haut niveau. Il parlera notamment du commandement d une défense. Un signe d ouverture vers les anciens de France Cette pige de luxe, amicale, viendrait compléter le travail quotidien effectué par runo Martini et Fabrice Grange, qui officient actuellement en tant qu entraîneurs des gardiens tricolores. En aucun cas, il ne les remplacera. Il n entend pas interférer sur le travail de Martini et, surtout, il ne revendique aucun statut. Si l ancien Marseillais venait à re- nouveler ses visites à Clairefontaine, Raymond Domenech marquerait un nouveau point sur le plan de sa communication extérieure. Il montrerait ainsi un signe d ouverture vers les anciens de France, qui l avaient largement égratigné au lendemain du fiasco de l Euro suisse. u mois de juillet dernier, Domenech avait déjà contacté le divin chauve pour lui demander d être l un de ses superviseurs des gardiens de but de igue. e champion du monde n avait jamais donné de réponse officielle. D après nos informations, il ne souhaite pas s engager dans cette voie. Depuis son départ du FC Nantes en, l ancien joueur de Manchester United se consacre à sa passion de l automobile. Il a notamment pris le départ de courses au volant d une Porsche Carrera puis d une Peugeot Spider. Cependant, en juillet dernier, arthez a ouvert une académie pour seize gardiens de but en herbe. vec son ami Elie aup, aujourd hui entraîneur du FC Nantes, il tenait à créer cette école pour ce poste si spécifique. Une manière de ne pas totalement couper avec le monde du football. K.N. (avec H.M.) TIGNES (SVOIE), MI. ancien portier des leus, Fabien arthez, devrait se rendre à Clairefontaine lundi pour transmettre quelques conseils aux jeunes gardiens de l équipe de France. (P/JEN-PTISTE QUENTIN.) heure de Nasri devrait sonner TITURISTION de Samir Nasri, samedi, en utriche, se confirme de jour en jour. Mardi, lors de l entraînement à huis clos, le milieu de terrain d rsenal avait intégré, l espace d un exercice, l équipe des titulaires. Hier, Raymond Domenech l a placé d entrée, et pendant toute la séance, avec les joueurs qui débuteront à Vienne. Il reste encore trois jours au sélectionneur pour opérer un choix définitif, mais le contenu des deux dernières séances d entraînement représente forcément un signe positif pour l ancien Marseillais. e technicien a affirmé mardi que, face à l utriche, le onze tricolore «ressemblera fortement à celui qui a joué en Suède». Il pourrait donc y avoir un changement : Samir Nasri prendrait numériquement la place de Florent Malouda. Performant depuis le début de la saison avec rsenal où il s affirme de plus en plus comme un leader technique et un maître à jouer collectif, Nasri, ans, incarne parfaitement les caractéristiques offensives que Domenech entend donner à son équipe. lors que, de son côté, Malouda ne joue que très peu à Chelsea. équipe», confie Nasri ( sélections, buts). S il remplace bien Malouda au coup d envoi samedi, il sera forcément sous pression. l Euro, il n avait joué que vingt-huit minutes. Cette fois, il devra montrer son talent, son culot, son enthousiasme. «Je considère mon évolution en bleu linéaire. vec cette nouvelle saison, mon arrivée à rsenal et le départ de certains, j espère apporter plus à cette équipe que je ne le faisais avant. Ce qui s est passé à l Euro va me servir pour le futur. On dit souvent que cet Euro était une mauvaise étape, mais je ne le vois pas comme ça. Cela va nous permettre de ne pas répéter les mêmes erreurs, les jeunes vont pouvoir se révéler. On a l esprit un peu revanchard», explique-t-il. C est contre l utriche (-), le mars, qu il avait fêté sa première sélection. C est contre cette même équipe qu il pourrait marquer son grand retour en bleu. Julien aurens es joueurs ne font pas le ramadan EUVIEME MOIS du calendrier musulman, qui marque la révélation du Coran faite à Mahomet et au cours duquel les musulmans pratiquent un jeûne traditionnel, le ramadan a débuté lundi pour plusieurs centaines de millions de personnes à travers le monde, mais pas pour les joueurs de l équipe de France. Selon nos informations, les musulmans du groupe tricolore ont en effet décidé cette année de ne pas suivre cette abstinence, compte tenu notamment de la densité des matchs à jouer en ce mois de septembre, mais également des contraintes d horaire du quatrième pilier de l Islam. «e ramadan, moi, je ne le fais pas, a par exemple expliqué Samir Nasri cette semaine. vec les horaires d été, c est difficile, et avec les matchs qui s enchaînent, ce n est pas bon pour l organisme. Chaque personne, chaque corps est différent. vec les pépins physiques que j ai eus l an dernier (NDR : il a été victime d un virus mé- N «On a l esprit un peu revanchard» ningé à l automne dernier et a souffert de la cheville au printemps), je ne peux pas «vec rsenal, j évolue dans un grand club européen qui se rapproche du niveau international et donc de l équipe de France. Cela me permet d espérer avoir un rôle à jouer dans cette «Je ne rentre pas dans les considérations religieuses» me le permettre.» EUS EXESS I Hier. es deux gardiens, loris et Man- danda, ont effectué une séance dans la matinée avant l entraînement collectif de l après-midi au cours duquel Raymond Domenech a effectué une mise en place tactique. I ujourd hui. Entraînement à h. I Rendez-vous. utriche - France, éliminatoires du Mondial, samedi à Vienne ( h, TF ). I Charles Villeneuve, le président du PSG, a confié hier à l FP qu il ne souhaitait pas que Claude Makelele soit rappelé en équipe de France. CIREFONTINE (YVEINES), HIER. Performant depuis le début de la saison avec rsenal, Samir Nasri pourrait intégrer le onze de départ samedi face à l utriche. Comme l ancien Marseillais, les autres musulmans de l équipe de France, Nicolas nelka, Eric bidal, lou Diarra et assana Diarra, ont décidé de faire l impasse sur cette pratique. Ils ne sont évidemment pas à blâmer ; simplement, c est une action qui semble incompatible avec la pratique du football au très haut niveau. es joueurs ne pourraient en effet ni boire ni manger à partir du lever du soleil, soit aux alentours de heures du matin, jusqu au coucher du soleil, soit aux environs de h, et ce, pendant un mois entier. «Je ne rentre pas dans les considérations religieuses», a pour sa part commenté Raymond Domenech. e sélectionneur a logiquement laissé ses joueurs libres de choisir ce qu ils voulaient faire. J.. (P/OIVIER EJEUNE.) JEUDI SEPTEMRE

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES Rapport présenté par Madame Claudie PAYET, au nom de la Commission de l emploi et des affaires sociales et adopté au Bureau du 28 juin 2007, selon

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

Mesures évaluées 46 68 % 35 324 %

Mesures évaluées 46 68 % 35 324 % Niches fiscales et sociales Un inventaire à la Prévert Il a fallu un an au comité d évaluation (une douzaine de hauts fonctionnaires), au ministère du budget, pour sortir un très gros rapport qui inventorie

Plus en détail

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues Commission des Affaires économiques «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues La protection des épargnants «Le Gouvernement ne protège pas les petits épargnants comme

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

Jeudi 20 Novembre 2014.

Jeudi 20 Novembre 2014. www.economie.gouv.fr Paris le 20 novembre 2014 Intervention d Emmanuel MACRON Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique Audition par Commission d enquête sur l impact sociétal, social, économique

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

Newsletter Sociale Octobre 2015

Newsletter Sociale Octobre 2015 Newsletter Sociale Octobre 2015 AGIRC/ARRCO : une circulaire fait le point sur la mensualisation du paiement des cotisations à compter du 1er janvier 2016 Conformément à l accord AGIRC-ARRCO du 13 mars

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS

Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS Pôle communication Tél. : 24 66 40 Mardi 20 octobre 2015 COMMUNIQUÉ PROJETS DE LOI DU PAYS Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a aujourd hui adopté 5 projets de lois du pays concernant des mesures

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul

Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul dans un bocal et, les gestes à poser, les démarches à

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Le financement de la Protection sociale Quelles solutions pour sortir du déficit?

Le financement de la Protection sociale Quelles solutions pour sortir du déficit? Le financement de la Protection sociale Quelles solutions pour sortir du déficit? 1 Coût du travail ou coût du capital? Vidéo 2 La politique menée depuis plus de 20 ans de pressions sur les dépenses, combinée

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Le PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne retraite collectif : soit par accord négocié ou par décision unilatérale

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANÇAIS ET LES QUESTIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES : RETRAITES, DEPENDANCE, FISCALITE L enquête annuelle CECOP/CSA pour le Cercle des épargnants

Plus en détail

Revenus et patrimoine des ménages

Revenus et patrimoine des ménages Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Division Communication Externe Bureau de Presse Dossier de presse Synthèses n 65 Revenus et patrimoine des ménages Edition 2002-2003 - Au sommaire du

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement 1 Dix ans après ou presque. La proposition de réforme qui suit a été faite initialement dans L erreur européenne (Grasset 1998, ch.4), puis reprise dans divers articles, sans aucun succès auprès des décideurs

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite 11, boulevard Haussman. 75009 Paris 01 58 38 65 87 / 37 www.cercledesepargnants.com contact@cercledesepargnants.com Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire

Plus en détail

Analyse 2012/17 31 octobre 2012

Analyse 2012/17 31 octobre 2012 Analyse 2012/17 31 octobre 2012 État des lieux des "pensions complémentaires" dans un état critique! À découvrir dans cette analyse «Épargne pension. Épargnez-vous un job d étudiant à la retraire!». On

Plus en détail

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( Les FRANCAIS l EPARGNE & la RETRAITE ENQUETE Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Etudes et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre

Plus en détail

vitrification des ovocytes taux fertilité baisse à partir ans devient quasi nul après ans

vitrification des ovocytes taux fertilité baisse à partir ans devient quasi nul après ans Octobre 2013 La loi de bioéthique autorisant la vitrification des ovocytes est entrée en vigueur en juillet 2011. La vitrification des ovocytes fait désormais partie des techniques de procréation médicalement

Plus en détail

Retraite Entreprise L ESSENTIEL

Retraite Entreprise L ESSENTIEL Retraite Entreprise L ESSENTIEL RETRAITE AGRICA AGRICA et vous > Le Groupe AGRICA s engage aux côtés des entreprises et des salariés du monde agricole pour vous apporter des solutions retraite. Plus que

Plus en détail

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris I - Bilan de la GPA dans le monde II - La situation actuelle en France III - Les possibilités d évolution dans la perspective de la révision des lois de bioéthique

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

Dossier de Présentation

Dossier de Présentation Dossier de Présentation HAUTE AUTORITÉ DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET POUR L ÉGALITÉ I 1 Sommaire Sommaire Les chiffres clés 3 Bilan des réclamations reçues en 2010 Des réclamations toujours en

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable

La lettre de votre Expert-comptable CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Au sommaire : SOCIAL - ce qui a changé au 1 er janvier 2014 FISCALITE - ce qui a changé au 1 er janvier 2014

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 2014

Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 2014 Delta Lloyd Life présente : Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 4 Delta Lloyd Life félicite les indépendants : ils sont mieux préparés à leur pension et sont prêts à travailler plus longtemps.

Plus en détail

INTRODUCTION. Le Plan d Epargne d Entreprise (PEE) Le Plan d Epargne Retraite Collective (PERCO)

INTRODUCTION. Le Plan d Epargne d Entreprise (PEE) Le Plan d Epargne Retraite Collective (PERCO) LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Les plans d éparrgne salarri iale INTRODUCTION Les plans d épargne salariale constituent aujourd hui un enjeu majeur dans les entreprises. En effet, face à la problématique

Plus en détail

Je voudrais préparer ma retraite

Je voudrais préparer ma retraite Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

La rémunération de l équipe commerciale

La rémunération de l équipe commerciale La rémunération de l équipe commerciale I. Introduction Le manager va avoir la mission de gérer l activité, et donc de veiller aux conséquences financières de son activité. Un des principaux coûts est

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES : FINANCES

QUESTIONS/REPONSES : FINANCES QUESTIONS/REPONSES : FINANCES COMPTABILITE 1. J ai encaissé en décembre 2008 des chèques pour l adhésion 2009, donc datés de 2008. Doivent-ils entrer en comptabilité en 2008 ou en 2009? 2. La municipalité

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. REUNIONS Medef Assemblée Permanente.. 2-3. ECO Règlements SEPA 4. SOCIAL Commission paritaire 6 ENVOI DU 26 NOVEMBRE 2013

TABLE DES MATIERES. REUNIONS Medef Assemblée Permanente.. 2-3. ECO Règlements SEPA 4. SOCIAL Commission paritaire 6 ENVOI DU 26 NOVEMBRE 2013 TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 NOVEMBRE 2013 REUNIONS Medef Assemblée Permanente.. 2-3 ECO Règlements SEPA 4 Nouveau site OPCALIA. 4 Statistiques Distribilan. 4 Dématérialisation des marchés publics 5

Plus en détail

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE?

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? 7RAISONS DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA POUR LE LOGEMENT SOCIAL Le Gouvernement précédent avait déjà pénalisé le logement social en faisant

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon L autorisation de la recherche sur l embryon est un enjeu majeur pour l innovation thérapeutique Toute recherche sur l embryon humain est actuellement interdite,

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

Qu arrive-t-il si le payeur ne verse pas la pension?

Qu arrive-t-il si le payeur ne verse pas la pension? La Loi sur les Indiens protège le revenu et les biens détenus dans une réserve par un Indien inscrit et ne protège pas le revenu et les biens des Indiens non inscrits. Comment le BOF procède-t-il? Lorsqu

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION

LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION LA POLITIQUE DE RÉMUNÉRATION DE L ÉQUIPE COMMERCIALE La rémunération est un poste de dépense important dans l activité tertiaire, en matière de service ou de négoce. Toutefois, gérer la rémunération ne

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES CHIFFRES-CLÉS Édition 2014 ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES THÈME 3 Inégalités professionnelles ÉCARTS DE SALAIRES Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes traduisent pour partie les inégalités

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Direction des Affaires Sociales de la CGPME 1

Direction des Affaires Sociales de la CGPME 1 COMPARATIF (1) ENTRE LES PRINCIPAUX ELEMENTS DU PROJET DE LOI GOUVERNEMENTAL RELATIF A LA REFORME DES REGIMES DE RETRAITE DE BASE ET LES POSITIONS ET PROPOSITIONS DE LA CGPME (2) LE PROJET DE LOI GOUVERNEMENTAL

Plus en détail

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ NIVEA FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF

Plus en détail

TRAITEMENTS, SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES

TRAITEMENTS, SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES N o 1014 (160 e édition) ISSN 0767-9343 Novembre 2005 1014 TRAITEMENTS SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES «JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE» DIRECTION DES JOURNAUX OFFICIELS RÉDACTION ET

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 205 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 19 novembre 2008 PROJET DE LOI en faveur des revenus du travail.

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

CHAPITRE 9 L ÉPARGNE

CHAPITRE 9 L ÉPARGNE CHAPITRE 9 L ÉPARGNE LA NOTION D EPARGNE Définition Pour Bohm-Bawerk, l épargne s analyse comme la renonciation immédiate. Pour Keynes, l épargne est un résidu de revenu quand les besoins de consommation

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Actualité Juridique Épargne Salariale

Actualité Juridique Épargne Salariale Actualité Juridique Épargne Salariale PRIME DE PARTAGE DES PROFITS - ACCORDS D INTÉRESSEMENT D UN AN La loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 a

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II AUDITION PARLEMENTAIRE 2008 AUX NATIONS UNIES New York, 20 21 novembre Document de travail : séance II VIOLENCE SEXUELLE A L ENCONTRE DES FEMMES ET DES ENFANTS DANS LES CONFLITS ARMES 1 Il est désormais

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail