L EXPERTISE ASSOCIATIVE EN FAVEUR DE PROJETS LOCAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EXPERTISE ASSOCIATIVE EN FAVEUR DE PROJETS LOCAUX"

Transcription

1 L EXPERTISE ASSOCIATIVE EN FAVEUR DE PROJETS LOCAUX

2 SOMMAIRE INTRODUCTION GÉNÉRALE 2 3 Des projets, des actions pour l emploi et l insertion en Île-de-France Introduction 35 1 Une dynamique partenariale régionale Introduction Liste des représentants institutionnels participant aux comités de sélection Liste des représentants associatifs participant aux comités de sélection Projets financés dans le cadre de l axe 1 : «L insertion sociale et professionnelle des publics en difficulté» Projets financés dans le cadre de l axe 2 : «La création d activité et le développement de projets d économie sociale et solidaire» Projets financés dans le cadre de l axe 3 : «Des actions spécifiques en faveur de l égalité des chances entre les femmes et les hommes dans le domaine de l emploi» Un réseau d éducation populaire au service des projets Introduction Présentation des réseaux accompagnateurs 15 Index thématique Index géographique Association des ludothèques en Île-de-France (ALIF) 16 Au fil de l eau Centres d entraînement aux méthodes d éducation active Association régionale Île-de-France (CEMÉA-ARIF) Pour naviguer par couleur Coordination régionale des fédérations de centres sociaux (CFCS ÎDF) Femmes inter-associations inter-services migrants (FIA-ISM) Introduction générale & index Léo Lagrange Île-de-France 23 Ligue de l enseignement Île-de-France Les Maisons des jeunes et de la culture Fédération régionale (MJC ÎdF) Partie 1: Une dynamique partenariale régionale Union des associations pour la réhabilitation et l entretien des monuments et du patrimoine artistique Île-de-France (REMPART ÎdF) 30 Partie 2 : Un réseau d éducation populaire au service des projets Solidarité et jalons pour le travail (SJT) 31 Union régionale des foyers de jeunes travailleurs (UFJT ÎdF) 33 Partie 3 : Des projets, des actions pour l emploi et l insertion en Île-de-France

3 INTRODUCTION générale L ARDEVA Île-de-France, qui regroupe une trentaine de réseaux régionaux d associations de jeunesse et d éducation populaire, a été conventionnée en novembre 2002 par la Préfecture de Région pour la mise en œuvre en Île-de-France de la sous-mesure 10B de l Objectif 3 du FSE au même titre que deux autres structures associatives dans la région. Il s agissait de permettre l accès aux financements européens des petites structures associatives n étant pas jusque-là en capacité d en bénéficier. Les projets étaient financés à 100 % à hauteur de maximum. en s appuyant sur les compétences complémentaires des réseaux membres de l ARDEVA qui ont été volontaires pour s engager dans cette démarche. Derrière les accompagnateurs de projets, on lit la complémentarité des actions, les plus apportés par l accompagnement entre pairs (les accompagnateurs ne sont pas des experts hors sol mais bien des acteurs associatifs eux-mêmes impliqués dans des projets) et la mise en réseau d acteurs isolés à travers les échanges d expériences. Trois axes prioritaires avaient été définis au niveau national pour les projets éligibles à la sous-mesure 10B : Axe 1 : Le renforcement de la cohésion sociale et la lutte contre l exclusion à travers l insertion sociale et professionnelle des publics en difficulté. Axe 2 : La création et le développement de l économie sociale et solidaire. Axe 3 : Des actions spécifiques en faveur de l égalité des chances entre les femmes et les hommes. En tant que bénéficiaire d une convention de gestion globale, l ARDEVA était chargée : D assurer l information et l animation du dispositif. D aider au montage des projets, d en assurer le suivi et l évaluation. D assurer l instruction, la sélection, et la notification du montant de l aide au porteur de projet. D assumer la responsabilité de la gestion financière des concours alloués par l Union européenne et de verser l aide octroyée aux bénéficiaires. 3/ Montrer les projets financés afin de les valoriser. Retracer dans leur intégralité les 258 projets financés en Île-de- France permet de donner à voir toute la richesse et la diversité des projets associatifs mis en place pour répondre à des besoins spécifiques sur les territoires. Cette image précise et détaillée des réalisations des projets et de leurs impacts (que les effets soient directs ou indirects) donne une autre vision de l Île-de-France : celle d actions citoyennes mises en place par des habitants acteurs de leur quartier, de leur ville et de leur région. L Île-de-France apparaît ici ni dans une dynamique de compétitivité ni comme un territoire en crise ou en proie aux violences urbaines, mais bien comme un territoire dynamique grâce à une richesse sociétale d acteurs impliqués dans leur cité à travers la mise en place d actions et de projets collectifs. Mais l ARDEVA a dès le départ souhaité aller bien plus loin que la simple gestion administrative d un dispositif. Si elle s est engagée collectivement dans cette aventure, c est parce qu elle était convaincue qu en tant que tête de réseau régionale des associations de jeunesse et d éducation populaire, elle avait un plus à apporter dans la dynamique régionale et inter-associative qu elle était capable de mettre en place. Opérateur gestionnaire de fonds publics certes, mais en se revendiquant dès la mise en œuvre comme un «opérateur intelligent». Il lui fallait non seulement gérer le dispositif dans toute la rigueur exigée par le FSE mais également accompagner les porteurs de projets, les mettre en lien les uns avec les autres, permettre les échanges d expériences, les faire bénéficier de son expertise de développement associatif, de connaissance des territoires et des partenaires, enfin valoriser leurs actions. Cet ouvrage se veut un bilan de l expérience collective tout à fait singulière menée durant ces six années de gestion de la mesure 10 B en Île-de-France ( ). Il entend mettre en exergue trois éléments fondamentaux de cette histoire (qui correspondent aux trois parties de l ouvrage). Cette publication doit pouvoir être lue par tout un chacun, grand public, partenaires institutionnels, élus locaux et régionaux, associations, chercheurs, avec différents niveaux de lecture, d attente ou d analyse (facilités par les index géographiques et thématiques des projets). Il a été co-construit par les acteurs concernés afin de constituer à la fois une trace et un outil de travail. La multiplicité des projets présentés vise à montrer leur richesse et leur diversité. Car la définition même de la vie associative est qu elle est multiforme, plurielle, faite d expérimentations et produite d une connaissance fine des acteurs et des enjeux locaux (et bien souvent globaux). Si des projets se ressemblent à première vue, ils sont en réalité rarement identiques dans leurs déroulements, leurs partenariats, leurs effets sur les publics et les territoires. Chaque projet en effet répond à une problématique locale identifiée. On a aujourd hui trop souvent tendance à exiger des projets qu ils essaiment, se reproduisent et se pérennisent sans d ailleurs pour autant leur en donner les moyens. Mais si les échanges de pratiques et d expériences entre acteurs associatifs sont productifs, si la mise en réseau accroît les compétences des porteurs de projets, c est bien davantage par les manières différenciées dont chacun arrive à s en saisir que par un clonage automatique ou un simple «copier-coller». Bien souvent par ailleurs, on s aperçoit que la pérennisation de la structure est plus importante que la pérennisation du projet lui-même, car un projet est un être vivant qui évolue au contact des vivants et la vie associative (lorsqu elle n est pas déstabilisée en permanence par la recherche de financements en raison des incertitudes qui pèsent sur sa survie) produit en permanence de nouveaux projets issus de l expérience acquise des projets plus anciens 2 1/ Montrer la richesse des modalités d un fonctionnement basé sur le croisement et la complémentarité des compétences et des regards sur les projets entre acteurs associatifs et institutionnels. Les comités de sélection partenariaux mis en place, au-delà de leur objet de sélection en tant que tel, ont véritablement été des lieux de débat et d échanges, d intelligence collective et de dialogue civil. 2/ Montrer l expertise d un réseau associatif au service d un projet régional et de la vie associative qu elle soit ou non organisée. Il s agit dans cette seconde partie de présenter le dispositif d accompagnement original mis en place Nous savons aujourd hui que l histoire de cette aventure va se prolonger à travers un nouveau dispositif d aide aux micro-projets associatifs. Nous souhaitons que cet ouvrage, en donnant à voir la diversité des projets et la détermination des associations qui, face à un contexte économique et social difficile, décident de ne pas baisser les bras ni de faire appel à la compassion, mais permettent de donner aux habitants leur place d individus acteurs et non de publics passifs, encouragera les pouvoirs publics franciliens à venir co-financer de nouveaux projets en faveur de l emploi et de l insertion sociale et professionnelle des publics en difficulté. Nicole DESHAYES Présidente 3

4 7 INTRODUCTION Une dynamique partenariale régionale Une dynamique partenariale régionale Pour déterminer quels étaient les 258 projets franciliens qui allaient être sélectionnés et financés au titre de la mesure 10B par l ARDEVA, 30 comités de sélection ont été organisés au total entre mars 2003 et juin 2007, au cours desquels près de 500 projets ont été examinés. La particularité de ces comités de sélection était d être des comités partenariaux, composés à la fois d acteurs institutionnels et associatifs implantés sur l ensemble du territoire régional, et de rassembler de ce fait des personnes issues de divers horizons professionnels et territoriaux. La confrontation des points de vue et des lectures des uns et des autres, la connaissance croisée des projets et des territoires, ont donné une richesse et une profondeur aux débats sur les dossiers présentés. La sélection des projets se faisait souvent au terme de longs échanges permettant à chacun d apporter son regard, son expérience, son expertise. Le croisement de ces regards était en soi porteur de confrontation constructive entre des visions différentes de l insertion sociale et professionnelle des publics en difficulté, de l économie sociale et solidaire ou de la question de l égalité des chances entre les femmes et les hommes. Au total, plus de 100 personnes ont participé à ces comités de sélection, issues de 26 institutions différentes et de 14 réseaux associatifs régionaux distincts. Les échanges et les débats n opposaient pas nécessairement acteurs institutionnels d une part et associatifs de l autre. En effet, côté institutionnel, les cultures professionnelles, les façons d appréhender les projets associatifs ou les réalités territoriales, sont loin d être les mêmes entre les représentants des directions départementales ou régionales du travail ou ceux de la jeunesse et des sports par exemple, de même qu entre représentants de l Ètat ou de collectivités territoriales. Par ailleurs, dans la grande famille des associations d éducation populaire, les occasions de travailler et d échanger dans un véritable travail inter-réseaux comme cela s est mis en place tant au sein du comité de sélection que des comités d accompagnement sont de fait rares et précieuses. La dynamique à la fois partenariale et transversale mise en place dans ces comités de sélection en ont fait des lieux d expertise régionale à l échelon de l Île-de-France, à la fois constructifs et singuliers. Au-delà des regards croisés, une jurisprudence s est progressivement installée, fruit de l habitude prise à travailler ensemble, à construire des compromis, à écouter et à intégrer des points de vue différents, à élaborer une culture commune et de l expertise partagée des projets, autrement dit, une intelligence collective.

5 8 Index 9 Participants institutionnels aux comités de sélection Participants institutionnels aux comités de sélection Préfecture d Île-de-France Jean-Edmond BEYSSIER Danièle CHAMPION Rosette GARIC Carole POURCHEZ, Mission Égalité des chances Préfecture d Île-de-France (Mission Ville) Isabelle POILLOT-ROUMAGNAC Délégation régionale Droit des femmes Carine GARCHERY Mission régionale Droit et ville Denis MOREAU Marie-Claude VENANT Préfecture de Paris (75) Olivier DUBAUT Remy JOUANNEAU Marie-Pierre NEDELEC Isabel OMARJEE Préfecture de l Essonne (91) Magali GRETTEAU Préfecture des Hauts-de-Seine (92) Étienne DESTOUCHE Préfecture du Val-de-Marne (94) Samuel GOLDSTEIN Marie-Claude VUILLAUME Préfecture du Val-d Oise (95) Gilles BACQUAERT Marie-Hélène FARNAUD Claire LAGET DRTEFP d Île-de-France (75) Sophie AGIUS Valérie GUERN Jean-Claude MERCURIN Claude SANGUA Martine THUILLIER Catherine ZEMELLA DDTEFP de Paris (75) Hedi KOUATI Aude LAHEYNE Anne OSMONT Évelyne TROTTIN DDTEFP de l Essonne (91) Saliha HALIT DDTEFP des Hauts-de-Seine (92) Dominique GUIGUES DDTEFP du Val-d Oise (95) Hakim KAMOUCHE DRDJS d Île-de-France Ludovic BRUN Laure DIOUDONNAT Mohammed EL KHARRAZE Gérard FENOY Boris LAURINE DDJS de l Essone (91) Ghylaine DEGRAVE DDJS des Hauts-Seine (92) Dominique GALATOLLA DDJS du Val-de-Marne (94) Marjorie BERNIER Anne-Claire MIE Aline VIDALIE DRAC d Île-de-France Pierre OUDART Emmanuelle SCHWEIG Conseil régional d Île-de-France Odile BRUN Aude COVILLE Anne-Marie LE DU EDEL Malika MECHTOUH Sylvie TOULOTTE Conseil général de Seine-Saint-Denis (93) Dario MALEME Guillaume QUESNEL Conseil général du Val-de-Marne (94) Michelle DREVON Communauté d agglomération de la Vallée de la Marne (94) Émilie ROUNIER La 10b soutient des projets qui ne nécessitent pas forcément de gros moyens au départ. Or c est important qu il puisse y avoir des financements sans contre-partie pour des associations de petites taille avec des projets innovants. Dans ce cas, les organismes intermédiaires, qui peuvent gérer l ensemble du microprojet, ont une grande utilité. L organisme intermédiaire a un effet levier pour enclencher une pérennité plus importante pour le projet et pour l association. D autre part ces microprojets ont un lien, peu ou prou, avec l économie sociale et solidaire. Il est donc intéressant d avoir un organisme intermédiaire qui puisse promouvoir ce champ. En effet le milieu associatif est propre à soutenir l innovation car il se donne le temps de l expérimentation, et a une plus grande souplesse. L organisme intermédiaire est donc un facilitateur. Mission égalité des chances, Préfecture de la Région Île-de-France Direction régionale de l équipement Île-de-France (janvier 2008) Je pense que, quoi qu on fasse et ce n est pas une nouveauté, les associations sont plus près du terrain que les administrations, mêmes «locales» ; un réseau associatif représentatif et structuré est à mon avis parfaitement à même de faire ce travail, qui devrait être parfaitement efficient ; il est vrai que sur beaucoup de dossiers, on a vu le comité s en remettre presque entièrement à l accompagnateur du porteur de projet, à qui il a accordé une confiance certainement méritée, notamment sur les projets d une utilité sociale parfaitement démontrée. Entretien (extraits) avec Laure DIOUDONNAT, DRDJS (novembre 2007) En comité de sélection les débats et la confrontation des cultures étaient très intéressants. Cela permet de s ouvrir à des problématiques qui existent dans d autres domaines. Il y a une vraie confrontation des cultures inter-institutionnelles, notamment entre le Travail et la Justice. Entretien avec Denis MOREAU et Marie-Claude VENANT, Mission régionale d appui Droit et Ville (septembre 2007) Sous-Préfecture de l Haÿ-les-Roses (94) Rudy DE BLAINE DDJS de Seine-et-Marne (77) Pierre-Luc MOREAU Mairie du XIII e (75) Jérôme RELINGER

6 Participants institutionnels aux comités de sélection Participants institutionnels aux comités de sélection En 2006 au moins une douzaine de projets a été financée sur la Seine-Saint-Denis. Le processus commençait à prendre. En 2007 tout s arrête, laissant un goût d inachevé. On aurait dû prévoir une mesure transitoire surtout que ces associations ne sont pas très solides. ( ) Quand je vais en comité de sélection 10B pour défendre des projets de Seine-Saint-Denis, je prépare mes dossiers. Ce travail préparatoire est nécessaire car quelqu un autour de la table ne sera pas forcément pour le projet et il y aura un moment de vraies discussions. Nous n avons pas forcément la même vision en étant pourtant sur le même territoire. L associatif n a pas forcément la même vision que l État ou que les services territoriaux. On n est pas simplement sur des aspects financiers. Un projet peut avoir des carences financières mais peut tenir sur le plan pédagogique. Nous confrontons nos arguments. Quelques fois en comité, nous restons une demi-heure sur un projet, c est de la négociation. Ces horizons différents font avancer les choses. Les comités nous inspirent aussi. Par exemple, je me suis inspiré d un projet d insertion par le sport pour travailler avec une association d Aubervilliers. C est aussi ça l intérêt : les échanges de bonnes pratiques. La confrontation des cultures entre institutionnels, notamment avec le Travail, était évidente. Au sein même des institutions, les regards sont différents car les métiers aussi sont différents. Pour nous, le comité était un observatoire vivant de la vie associative, grâce à la présentation des associations et à la mise en perspective que proposaient les chargées de mission. Ce qui était intéressant c était le regard associatif des chargées de mission sur les projets. L ARDEVA jouant le rôle d interface entre les associations et les institutions, elle se devait de rendre audibles les associations. L intérêt de l ARDEVA était bien de montrer ce qui évolue réellement dans les associations, non pas l idée qu on s en fait. ( ) L accompagnement mis en place par l ARDEVA a très bien fonctionné alors que ça n allait pas de soi qu une association en accompagne une autre, qu il y ait transmission de savoirs et de compétences. J espère que ces associations accompagnées penseront à faire la même chose. Les associations doivent veiller à être de plus en plus indépendantes des pouvoirs publics, pas seulement financièrement. Aider les associations à se mettre en réseau afin de s autonomiser, c est l enjeu actuel. ( ) Il y a des projets associatifs qui bousculent, il faut qu ils continuent à bousculer. Qu ils gardent cet aspect. ( ) Du fait de l accompagnement par l ARDEVA les projets avaient toutes les chances d obtenir le financement. Si la 10B n avait été que de grandes réunions en comités où l on aurait fait une étude administrative des projets, cela aurait été vraiment dommage pour les associations et pour les institutions. Comme mouvement d éducation populaire, l ARDEVA a réussi à associer ses différents partenaires dans une logique de complémentarité. Cela nous amène, nous institutions, à nous interroger sur notre positionnement vis-à-vis de nos partenaires, ainsi que sur le rôle et l articulation des uns et des autres. ( ) 10 Quand il est question d une association que j ai portée sur la candidature 10B, j apporte un regard avec ma connaissance du territoire et des partenaires, j aide à la décision. Il arrive aussi que le Conseil général connaisse telle association qui présente son projet à la 10B parce qu il la soutient par ailleurs. Entretien avec Dario MALEME, chargé d études Mission Europe, Direction des Affaires européennes, internationales et Culture de la Paix, Conseil général 93 (octobre 2007) Ce type de lieu est un excellent observatoire pour ouvrir les yeux sur les partenariats associatifs et des dynamiques locales. ( ) J ai découvert plein d initiatives et des types d associations tout à fait stimulantes à l image d un monde associatif en mouvement. ( ) Dans les débats, les représentants associatifs avaient des exigences par rapport aux projets. C est clair que sans les associations d éducation populaire, on n aurait pas ces regards qui interrogeaient systématiquement l implication des gens, l impact réel sur le territoire. L accompagnement s est bien effectué dans son ensemble. Les retours en comité de sélection montraient que l accompagnement était souvent bien mené, qu il permettait aux associations de bouger. Le système est bien rôdé. C est une opportunité majeure pour les porteurs de projet d avoir un conseil qualifié dans l outillage. Très peu d associations ont cette occasion. Entretien (extraits) avec Pierre-Luc MOREAU, DDJS 77 (octobre 2007) Le fait que ce soit une aide au démarrage est essentiel. C est une aide complète sans d autres partenariats financiers. Ce qui laisse le temps de prévoir comment va se dérouler l après-10b, de trouver d autres partenariats et de valoriser le projet en cours. Le fait qu il y ait une aide importante sur plusieurs mois permet au projet de se lancer. En général les institutions s attendent : DRAC, politique de la Ville, Conseil général car ce sont souvent des financements croisés. Le label Europe permet en outre d avoir de vrais partenariats. Le fait que ces projets soient labellisés 10B/Europe est très important à la fois pour les associations et pour les institutions. Ce double aspect est très important car il permet la réalisation effective des projets proposés. Entretien (extraits) avec Michelle DREVON, Conseil général 94 (octobre 2007) 11 Index

7 12 Index 13 Participants associatifs aux comités de sélection ( ) Participants associatifs aux comités de sélection ( ) ALIF (Association des ludothèques en Île-de-France) Natacha DESHAYES Nicole DESHAYES Au fil de l eau Jean-Louis ACHART Sébastien FROGER CEMÉA (Centres d entraînement aux méthodes d éducation active d Île-de- France) Joël CACCIAGUERRA Alain CASANOVA Marie-Pierre GELAS Coordination des Fédérations de Centres sociaux d Île-de-France Mohand AÏT SI ALI (Fédération départementale 92) Driss BENJEBARA (Fédération départementale 75) Jenny BIHOUISE (Fédération départementale 78) Olivier CANZILLON (Fédération départementale 75) Marie-Chantal DURU (Fédération départementale 93) Nicolas GALBAT (Fédération départementale 75) Patrick MEMARD Corinne MORELLI (Fédérations départementales 91 et 94) C.P.C.V. ÎdF (Centre protestant de communication et de vie) Gilles JEANMOUGIN EPE d Île-de-France (École des parents et des éducateurs) Françoise AUGUSTIN Florence N DA KONAN Bertrand TESTARD FIA-ISM (Femmes Inter Associations- Inter Service Migrants) Léa LI YUNG RAMELSON Groupement Rempart d Île-de-France Lionel DALEAS Anne PARNAUDEAU Léo Lagrange d Île-de-France Jean-Luc AUGER Ligue de l enseignement d Île-de-France Véronique ARNOUL (Fédération départementale 78) Yann COAT (Fédération départementale 95) Pierrick LAVALLEE (Fédération départementale 95) Zaouia MERIEM BENZIANE (Fédération départementale 78) Philippe PASCAL (Fédération départementale 78) Estelle VERDIER (Fédération départementale 93) MJC en Île-de-France (Fédération régionale) Alexandre BEDU Patrick DUVAL Stéphane ÉMIN Nelly LOPEZ Petits Débrouillards d Île-de-France Lucie BECDELIÉVRE Mebarek KARAR Driss LOUARADI S.J.T. (Solidarité et jalons pour le travail) Catherine CORDEL Guy TRIER U.F.J.T. d Île-de-France (Union des foyers de jeunes travailleurs) Cyrille BOYER Marie CERVETTI Nicole SKAJENNIKOFF Patricia SOUDEER Autres invités Olivier FLAMENT (APSV) Yves FORESTIER (URSCOP) Laurent GARDIN (CRIDA) Marie-Claire NASSIRI (ARDEVA) POUR L ARDEVA Présidente Nicole DESHAYES Délégué-e régional-e Jean-Christophe COFFIN Sylvie RAB Chargées de mission Maria BAILLEUL Laëtitia VIPARD Stagiaires Jeanne-Abigaël DENZLER Maryline GROSSE Audrey MELIS Le fait qu il y ait un noyau stable de participants aux comités a permis de construire une culture commune autour des projets. Il existe peu d espaces où des regards si différents peuvent se croiser et où l on peut se construire une culture collective de projets. Entretien (extraits) avec Estelle VERDIER, Fédération des oeuvres laïques 93 (septembre 2007) Dans ces comités de sélection, on fait bouger les représentations des uns des autres. On est experts sur les mots «associatif», «éducation populaire», les domaines dans lesquels on travaille mais on n a pas repéré toutes les ressources des institutionnels. Les comités de sélection ont aussi contribué à faire évoluer les représentations des institutions sur ce qu on est capables de mobiliser comme ressources et capacités d innovation en tant qu acteurs d éducation populaire. La simple circulation des dossiers n aurait pas permis cela. Entretien (extraits) avec Olivier CANZILLON, chargé de mission à la Fédération des centres sociaux de Paris (septembre 2007)

8 Un réseau d éducation populaire au service des projets INTRODUCTION Un réseau d éducation populaire au service des projets La sous-mesure 10B s adressait à des petites structures associatives ou à des porteurs de structures en création. L ARDEVA a donc fait le choix de mettre en place un dispositif d accompagnement personnalisé des porteurs de projet en s appuyant sur la richesse et la diversité de son réseau, implanté sur l ensemble du territoire francilien. Les accompagnateurs avaient tous une connaissance fine des acteurs locaux et des territoires, étaient implantés sur l ensemble de l Île-de-France et familiers de la mise en œuvre de projets dans une grande variété de secteurs complémentaires. Cet accompagnement s est progressivement structuré. Un comité d accompagnement réunissait régulièrement les accompagnateurs pour préparer les comités de sélection, répartir les dossiers à accompagner, travailler les documents contractuels, échanger sur les projets et la fonction d accompagnateur Une charte de l accompagnement fixant les valeurs, le cadre et les critères de l accompagnement des porteurs de projet a été co-élaborée. Elle a ensuite été signée par chaque responsable de réseau dès lors qu il décidait de coopérer à ce travail collectif et inter-réseaux original d accompagnement de porteurs de projets. Au total, onze réseaux régionaux se sont impliqués dans l accompagnement de projets candidats à la sous-mesure 10B, en mettant vingt-cinq accompagnateurs à disposition de l ARDEVA pour effectuer ce travail. 165 associations franciliennes ont bénéficié de cet accompagnement novateur dont la qualité est soulignée par l ensemble des partenaires. Les actions d accompagnement, de soutien et de suivi ont essentiellement porté : - avant la présentation des projets au comité de sélection sur une aide à la définition des objectifs des actions envisagées, à la recherche de partenaires, à la rédaction des dossiers de candidature - après leur acceptation sur une aide au suivi et à la réalisation des projets, des bilans qualitatifs et financiers, sur une aide à la recherche de nouveaux partenaires, à la pérennisation des actions Le travail d accompagnement très personnalisé des porteurs de projet par les réseaux d éducation populaire membres de l ARDEVA a permis aux petites structures isolées de monter en compétence dans l élaboration et la conduite de leurs projets. Il a également permis de créer ou de consolider des partenariats locaux ou régionaux avec les institutions au profit d une meilleure pérennisation des projets. Il a enfin favorisé de nombreux échanges entre associations qui ne se connaissaient pas et impulsé leur mise en réseau, voire de nouveaux partenariats inter-associatifs. Il a contribué à montrer par l expérimentation et de façon concrète les synergies possibles entre les petites structures locales isolées et l expertise des réseaux associatifs, qui peuvent leur offrir des moyens de se renforcer et de monter en compétences

9 Association des ludothèques en Île-de-France (ALIF) Accompagnement Au fil de l eau Accompagnement ALIF Accompagnateurs référents au sein de Natacha DESHAYES Déléguée régionale Administration et coordination du réseau des ludothèques en Île-de- France Aide à la création et au développement de ludothèques en Île-de-France Organisation de rencontres et d actions de formation à destination des ludothécaires, des animateurs de ludothèques et des porteurs de projets de création de ludothèques Animation d un centre de ressources et d une base de données sur le jeu et les ludothèques Réalisation de publications et d étdes autour du jeu et des ludothèques Territoire d intervention de Île-de-France Thématiques d accompagnement : Projets utilisant le jeu comme outil d aide à l insertion socioprofessionnelle, portés ou non par des ludothèques Projets autour de l insertion socioprofessionnelle des femmes et de la question de genre Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets de création d activité dans le champ de l économie sociale et solidaire Projets accompagnés par l ALIF : Association Tamazgha, (75) Paris 14 e arrdt - Constitution d un groupe de parole de femmes migrantes demandeuses d emploi Association ADIGE, (75) Paris 17 e arrdt - Accompagnement socioprofessionnel Association Et Si, (75) Paris 18 e arrdt - Initiation aux métiers du multimédia par le biais d une activité graphique Anim Lop : activité de récit illustré par une création graphique sur le logiciel d arts plastiques LopArt Association Riposte Verte, (91) Évry - Accompagnement de personnes morales vers une gestion interne éco-citoyenne Association Kaloumba, (94) Fontenay-sous-Bois - Jeux et vous Association Instant Présent, (94) Vincennes - Au théâtre avec Elles Association Et Si, (75) Paris 18 e arrdt - Lop contes : mise en images par les femmes du groupe de socialisation et de pré-alphabétisation de l association D ici-d ailleurs des contes et légendes orales qui font leur tradition par la pratique de l outil informatique - Jouer sans frontières, (75) Paris - Constitution de malles ludiques pour la promotion des jeux traditionnels de différents pays et test de validation de leur contenu Ludothèque D ici-d ailleurs, (75) Paris 18 e arrdt - Création d une ludothèque dans un quartier en politique de la ville Ludothèque Nangis Lude, (77) Nangis - Formation de bénévoles et sensibilisation au jeu en commune rurale Ludothèque Nangis Lude, (77) Nangis - Préfiguration d une ludothèque itinérante Ludothèque Clapotis, (92) Nanterre - Passerelle vieux pont Ludothèque Les enfants du Jeu, (93) Saint-Denis - Jouer, pour trouver le chemin de l insertion et l emploi Ludothèque À vos Jeux, (95) Saint-Leu-la-Forêt - Esquisse d une ludothèque Au fil de l eau Accompagnateurs référents au sein de Jean-Louis ACHART Délégué général de l association Sébastien FROGER Chargé de développement, communication et vie associative Organisation de séjours de vacances et de loisirs autour de la navigation fluviale Développement et promotion du tourisme à vocation populaire et durable Organisation de formations à l animation volontaire (BAFA) Organisation de formations aux métiers de l animation (formations préqualifiantes BAPAAT, BPJEPS) Organisation de formations à la navigation fluviale Actions d éducation à l environnement et au développement durable Insertion par l activité économique (chantiers d insertion autour des métiers de la navigation et de l environnement) Gestion d un centre de formation Apuissance2 Territoire d intervention de Est de la région parisienne Thématiques d accompagnement : Projets d économie sociale et solidaire liés à l environnement et au développement durable Projets de formation aux métiers de l environnement et du développement durable Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par Au fil de l eau : Association Fair Play List, (75) Paris 11 e arrdt - FairPlayList : pour une musique équitable et écologique Association Intermèdes (91) Robinson, Longjumeau - Quartier Sud Association Priori-terre, (92) Boulogne-Billancourt - Créer des animations d éducation à l environnement pour promouvoir les filières et métiers qui y sont liés Association Les enfants animateurs de Sèvres, (92) Sèvres - Ma ville, mon espace : les jeunes de Sèvres dans la ville, sur la planète Association Initiatives environnement, (93) L Île-Saint-Denis - Réalisation d un parcours de découverte du patrimoine de l Île-Saint-Denis par ses habitants 16 Adresse ( siège social) : 12, rue Martin Bernard Paris Tel : Fax : Adresse ( siège social) : 43, Galerie Rouget-de-Lisle Choisy-le-Roi Tel : Fax : Index 17 17

10 CEMÉA Île-de-France Accompagnement Accompagnement 18 CEMÉA Île-de-France Accompagnateurs référents au sein de Joël Cacciaguerra - CEMÉA Paris Alain CASANOVA - Chargé de l insertion et du développement (CEMÉA Paris) Marie-Pierre GELAS - Chargée de mission développement local et actions internationales Organisation de formations à l animation volontaire (BAFA et BAFD) et aux métiers de l animation (BAPAAT, BPJEPS, DEFA) Organisation de formations aux métiers du travail social et de la santé mentale (DEES, CAFME, DSTS) Organisation d actions autour des pratiques et des politiques sociales (actions d insertion socioprofessionnelle) Organisation d actions d échanges et de solidarité internationale Organisation de colloques et d études autour de l éducation nouvelle et de l éducation populaire Publication de revues et d outils méthodologiques Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 50, rue de la République Argenteuil Tel : Fax : Thématiques d accompagnement : Projets autour de la formation aux métiers de l animation volontaire ou professionnelle Projets utilisant le sport comme outil d aide à l insertion socioprofessionnelle Projet autour du handicap et de l insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées Projets socioculturels, principalement en zones urbaines sensibles Projets autour du public «jeunes» Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Accompagnement sur la méthodologie de projet Projets accompagnés par les CEMÉA Île-de-France : Association Arts dans le jardin, (75) Paris - Les bouffons festifs Association Les clownologues, (75) Paris - Ordonnances de Clownologues Association ARNH, (75) Paris 13 e arrdt - Permettre à des jeunes de découvrir l artisanat dans les métiers de bouche, jusqu à l aboutissement du projet Association Cirqu Aouette, 75 Paris 13 e arrdt - Cycle préparatoire à la formation professionnelle aux arts du cirque Comité départemental de Paris de Football, 75 Paris 13 e arrdt - Des éducateurs diplômés pour les clubs de football parisiens Association Chris Ambraisse, 75 Paris 16 e arrdt - Lancement d une gamme de vêtements (hommes, femmes) adaptés aux personnes handicapées Association Une chorba pour tous, (75) Paris 19 e arrdt - Mise en place d ateliers d insertion à l intention de notre public bénéficiaire, principalement d origine nord africaine et en situation d isolement Association Les ateliers de Natéma, 75 Paris 20 e arrdt - Création d ateliers socioartistiques et culturels de proximité Cercle d aïkido parisien, 75 Paris 20 e arrdt - Création d un Dojo, école traditionnelle d arts martiaux Association Belleville en vue, (75) Paris 20 e arrdt - Création d un lieu d accueil des publics de proximité, fédérateur et développeur de partenariats culturels pour la promotion de l image Association Niaso Event, (94), Fontenay-sous-Bois - Atelier de couture Fédération française de Double Dutch, (94) Ivry-sur-Seine - Formation et découverte pré-professionnelle autour des pratiques sociosportives pour les jeunes Association Cultures du cœur, (94) Nogent-sur-Marne - Sensibilisation culturelle d un groupe de Rmistes par la réalisation d un documentaire Notre conception de l accompagnement est de permettre au porteur de gagner en autonomie dans les domaines qu il ne maîtrise pas encore sans dénaturer son projet ni faire à sa place. ( ) Pour que le projet puisse prendre forme nous avons élaboré ensemble un échéancier qui parte de besoins mesurés plus finement concernant le public ciblé, et qui fixe les étapes de réalisation de la collection. Nous avons réfléchi aux modalités de mobilisation des adhérents de l association autour de cette initiative. Nous avons fourni et explicité tous les documents comptables pour permettre de monter et de suivre le dossier technique et financier. ( ) Par rapport à la pérennisation, il faut d abord que l association puisse élargir son maillage partenarial et s ancrer sur son territoire. D un projet personnel, on doit passer à un projet associatif qui réussisse à développer son propre réseau. ( ) Il faut également trouver un cadre juridique adapté pour pérenniser l activité économique générée par la création de cette gamme de vêtements, notamment sous forme de SCIC, SCOP Entretien (extraits) avec Marie-Pierre GELAS, chargée de mission développement local et actions internationales et Marie-Christine AGON, chargée de mission handicap aux CEMÉA-ARIF (paru dans L Europe10b des associations n 7 février 2006) à propos de l accompagnement de l association Chris Ambraisse (voir p.??) La mesure 10b permet de lancer un projet qui peut correspondre, comme dans le cas de l association Une chorba pour tous, à l ouverture d activités. Mais cette mesure est limitée dans son aspect financier, donc si on ne peut pas compter sur la masse militante de l association, on risque de tomber sur un projet qui ne va pas être faisable, dont les intérêts ne vont pas être bien défendus. Si le directeur n est pas suivi par son conseil d administration, ça ne sert à rien. ( ) [O]n peut dire que dans le milieu associatif, il n y a pas de projet sans bénévole. Les bénévoles représentent le collectif réuni pour défendre et développer les idées, les missions que l association s est données sur le projet social. Entretien (extraits) avec Alain CASANOVA, chargé de mission insertion aux CEMÉA Paris (paru dans L Europe10b des associations n 9 oct. 2006) à propos de l accompagnement de l association Chris Ambraisse (voir p.??) Index 19 19

11 Coordination régionale des fédérations des centres sociaux d Île-de-France Accompagnement Accompagnement 20 Accompagnateurs référents au sein de Jenny BIHOUISE Déléguée départementale, fédération des centres sociaux (78) Olivier CANZILLON Chargé de mission, fédération des centres sociaux (75) Marie-Chantal DURU Déléguée départementale, fédération des centres sociaux (93) Corinne MORELLI Déléguée départementale, fédérations des centres sociaux (91) et (94) Par le biais des huit fédérations qui la composent, la coordination intervient pour : La coordination, l animation et l aide au développement des centres sociaux et socioculturels franciliens L aide à la création de nouveaux centres sociaux en Île-de-France L organisation d actions de formation, d échanges de pratiques et de groupes de parole thématiques à destination des salariés et des usagers des centres sociaux d Île-de-France La réalisation de publications et d études Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 4, rue Jules Vallès Morsang-sur-Orge Tel : Fax : Thématiques d accompagnement : Projets portés par des centres sociaux franciliens Projets autour de l apprentissage de la langue française comme outil d aide à l insertion socioprofessionnelle Projets autour de l insertion socioprofessionnelle des femmes Projets autour de la lutte contre les discriminations Projets autour de l accès aux droits Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par les Centres sociaux : Centre social La Clairière, (75) Paris 3 e arrdt - Préformation professionnelle de femmes de ménage, pour des adultes sans expérience professionnelle, sans qualification professionnelle, et d un faible niveau en français RSI La Ressource- centre Kirikou, (75) Paris 17 e arrdt - L insertion des mères isolées, c est possible Association Arts et cultures solidaires, (75) Paris 18 e arrdt - ACS Radio Association Atouts Cours, (75) Paris 18 e arrdt - Apprentissage de la langue avec un accompagnement individuel pour une meilleure insertion professionnelle Association DAIKA, (75) Paris 18 e arrdt - Petit palais intime Centre social Danube, (75) Paris 19 e arrdt - Les compétences culturelles au service des parcours d insertion Centre social Espace 19, (75) Paris 19 e arrdt - Remobilisation des jeunes ans en rupture avec les structures institutionnelles d insertion Centre social J2P, (75) Paris 19 e arrdt - Femmes : choisir un projet professionnel et de vie, grâce à une démarche d autonomisation et de formation Centre social de Belleville, (75) Paris 20 e arrdt - Atelier de pré-emploi Centre social Relais Ménilmontant, (75) Paris 20 e arrdt - Les jeunes pour l emploi (20 e ) Centre social Soleil Blaise, (75) Paris 20 e arrdt - Atelier «je parle, je lis, je compte, j écris, je me débrouille» TELEPLAISANCE, (75) Paris - Plate-forme ressources multimédia. Centre social Solidarité Roquette, (75) Paris 11 e arrdt - L accès aux multimédias pour tous, vecteur d insertion sociale et professionnelle. Association Insertion Prévention Toxicomanie, (78) Mantes-la-Jolie - Médiation sociale et familiale de quartier : insertion sociale et professionnelle de femmes en difficultés sociales Centre social de la Vigne Blanche, (78) Les Mureaux - Projet d insertion par la voile Association Art Attitude, (78) Sartrouville - Promotion des pratiques autour des métiers artistiques Nouvelles voies, (92) Clamart - Création de groupes d échanges et de parole sur la recherche d emploi et le fonctionnement des entreprises et du monde du travail C.F.A (Comité des femmes arabes), (93) Seine-Saint-Denis - Renforcer la cohésion sociale par une meilleure aptitude à communiquer, et plus particulièrement par la formation au journalisme et aux multimédias Théâtre Quand même 87, (93) Saint-Denis - Une embellie : maîtriser l espace, le corps, les mots : un préalable à l insertion Association Femme dans la cité, (93) Stains - Femmes et emploi Culture du Cœur, (94) Nogent-sur-Marne - Sensibilisation culturelle par un collectif d artistes à destination de jeunes de missions locales Association AFASE, (95) Sarcelles - Discrimination à l encontre des femmes étrangères Les porteurs accompagnés sont des gens qui n ont pas l habitude de fonctionner à partir d un diagnostic, d objectifs établis à l avance, d un plan d action, ni de réfléchir à l évaluation. Concernant notre expertise en tant que réseau de centres sociaux, c est la vision qu on a du travail social : ce qu on appelle «public», à savoir une personne actrice de son projet, de son parcours. Ce à quoi on est attachés. Le type de projets qu on va soutenir et qui nous intéresse est celui qui partage nos valeurs d éducation populaire, qui s appuie sur les initiatives et les bonnes volontés des personnes elles-mêmes. Notre expertise de réseau, c est également d être outillés pour arriver à déterminer les conditions qui permettent de valoriser sur le plan institutionnel. La forme de travail social que l on porte s appuie sur le caractère collectif. ( ) De manière générale et quasi-systématique, la grande étape consistait à structurer la démarche de projet et l adéquation des moyens : le volet financier, les partenaires. ( ) L accompagnement consiste à les interroger sur la faisabilité de leur projet, à organiser l association pour être employeur, à les alerter sur ces questions. Mais au final, c est le porteur qui décide. ( ) L évaluation est souvent quelque chose de très technique où l on parle chiffres alors qu il faut défendre une autre logique. Les faire parler de l impact sur les personnes ; les faire valoriser comme faisant partie du projet des choses qu il n avait pas repérées comme valorisables. C est par exemple une femme qui participe à un atelier autour de l insertion professionnelle et qui, quelques mois plus tard, se sent capable de faire les démarches pour obtenir ses papiers. ( ) Le réseau d accompagnateurs a permis que cette mesure ne soit pas seulement technique. Les accompagnateurs connaissaient les dispositifs, les acteurs et les métiers. ( ) La diversité et les compétences à l intérieur de ce réseau d accompagnateurs est le point fort de l accompagnement mis en place par l ARDEVA. Index Entretien (extraits) avec Olivier CANZILLON, chargé de mission à la Fédération des centres sociaux de Paris (septembre 2007) 21 21

12 Femmes Inter Associations Inter Services Migrants (FIA-ISM) Accompagnement Léo Lagrange Île-de-France Accompagnement 22 FIA-ISM Accompagnateurs référents au sein de Léa LI YUNG-RAMIELSON Coordinatrice des projets Christian HARD - Comptable Saloum CAMARA - Formateur Organisation de formations à destination des bénévoles, salarié-e-s et responsables des associations membres du réseau FIA-ISM autour de différentes thématiques (formation initiale et continue en médiation sociale et culturelle, accompagnement à la fonction parentale, conduite de projet et évaluation qualitative, qualification professionnelle ) Accompagnement et suivi d associations de quartier (conseils en gestion comptable, sociale et administrative, aide à l élaboration de projet, échanges et analyses des pratiques) Organisation de séminaires, de colloques et de rencontres interassociatives autour des questions liées à la promotion sociale, professionnelle et culturelle des femmes Édition du bulletin «Regards, Femmes d ici et d ailleurs», et de différentes études et recherches-actions. Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 22, rue Voltaire Paris Tel : Thématiques d accompagnement : Projets liés à l insertion socioprofessionnelle des femmes Projets liés à l égalité des chances entre les hommes et les femmes dans l accès à l emploi Projets liés à l insertion socioprofessionnelle des migrant-e-s Projets liés à la médiation sociale et culturelle Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par FIA-ISM : Association française des aidants familiaux, (75) Île-de-France - Développement du café des aidants en réseau d entraide géographiquement et qualitativement Association Femmes solidaires, (75) Île-de-France - Programme d insertion, de développement et de coordination pour les femmes solidaires d Île-de-France Association ÎdF Initiative, (75) Île-de-France - Accompagnement des créateurs ou repreneurs d entreprises en zones urbaines sensibles et portées par des femmes ou des jeunes Association Hui Ji Convergence, (75) Paris 11 e arrdt - Création d un journal d association conçu et réalisé par les usagers de l association ayant pour finalité la création d une dynamique d insertion à partir d une action collective concrète Association Atelier du verbe, (75) Paris 19 e arrdt - Bienvenue! La pharmacie Association Le Mélo des mots, (77) Lieusaint - Mim Être, c est s engager dans un projet collectif et aborder des problématiques sociales avec comme objectif de retrouver sa dignité, projeter en utilisant l expression dramatique comme outil révélateur. Association Agence initiatives cités, (94) Champigny-sur-Marne - Une «Caravane du casier judiciaire», au service notamment des jeunes des «quartiers difficiles», afin de faciliter leur insertion sociale et professionnelle Association Femmes-relais médiatrices interculturelles de Champigny, (94) Champigny-sur-Marne - Women Integration and Work Association Oxy jeunes, (94) Champigny-sur-Marne - Accompagnement et insertion des jeunes sortant de prison Association pour le développement et l épanouissement des populations (ADEP), (95) Vauréal - Journée Porte ouverte et ateliers de techniques de recherches d emploi pour jeunes marginalisés Léo Lagrange Île-de-France Accompagnateurs référents au sein de Christophe BAUDE Chargé de mission Coordination de l action des clubs, équipements, associations affiliées, fédérations ou comités départementaux Léo-Lagrange Développement d actions d animation locale, en partenariat avec les collectivités territoriales, services jeunesse, centres culturels, services enfance, maisons de quartier Développement d actions de médiation sociale Organisation de formations à l animation volontaire (BAFA et BAFD) Organisation de formations aux métiers de l animation (BAPAAT, BPJEPS, DEFA) Organisation de manifestations sportives Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 153, avenue Jean Lolive Pantin Cedex Tel : Fax : Thématiques d accompagnement : Projets portés par des clubs, équipements, associations affiliées, fédérations ou comités départementaux Léo Lagrange Projets autour de la formation aux métiers de l animation volontaire ou professionnelle Projets utilisant le sport comme outil d insertion socioprofessionnelle Projets autour du public «jeunes» Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par Léo Lagrange Île-de-France : Association des ressortissants de Sira-Doundou, (75) Paris 17 e arrdt - Être au service de l autre Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs, (75) Île-de-France Professionnalisation de 12 points locaux d accès au droit de la consommation Association FAR, (93) Sevran - Formation d urgence pour jeunes primo-arrivants Association ERMA, (93) Aubervilliers - Cellule d accompagnement vers la professionnalisation dans l animation et le sport Association Du coq à l âne, (93) Saint-Ouen - Regards croisés à Cayenne Index

13 Ligue de l enseignement Île-de-France Fédérations des Yvelines, de Seine-Saint-Denis et du Val-d Oise Accompagnement Accompagnement 24 Ligue de l enseignement Accompagnateurs référents au sein de Séverine BAILLEUL - Chargée du développement de la vie associative, fédération départementale (78) Véronique ARNOULT - Chargée du développement de la vie associative, fédération départementale (78) Pierrick LAVALLÉE (95) - Délégué à la vie associative, fédération départementale (95) Estelle VERDIER (93) - Chargée du développement de la vie associative, fédération départementale (93) Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : Ligue de l enseignement des Yvelines 7-9, rue Denis Papin Trappes Tel : F ax : Ligue de l enseignement - FOL , rue Pierre Sémard Bobigny Tel : F ax : Ligue de l enseignement du Val-d Oise 2-4, rue Berthelot Pontoise T el : Fax : Accompagnement du développement de la vie associative Formations en direction des acteurs de la vie associative : organisation statutaire, fonctionnement démocratique, comptabilité, fonction employeur de l association, méthodologie du projet associatif... Centre de ressources pour la vie associative : questions juridiques, comptables, méthodologiques, pédagogiques Accompagnement des initiatives collectives de jeunes : juniors associations, chantiers de jeunes de solidarité internationale Éducation à la citoyenneté dans les établissements scolaires en direction des équipes éducatives et des élèves, notamment des délégués sur les thématiques : vie de classe, gestion du groupe classe, formation à la citoyenneté, formation des délégués de classe, accompagnement des conseils de vie lycéenne. Prévention de l illettrisme à travers le projet «Lire et faire lire» Formation des animateurs de l accompagnement scolaire Éducation à la différence : mise à disposition de ressources, projections-débats, interventions pédagogiques, coordination de collectifs autour de la lutte contre le racisme et les discriminations Organisation de formations à l animation volontaire (BAFA/BAFD) Organisation de séjours de vacances et de loisirs Thématiques d accompagnement : Projets d éducation populaire Projets liés à l éducation et la formation Projets de développement culturel Projets de développement local Sport, loisirs, éducation à l environnement et au développement durable, solidarité internationale Projets en direction du public «jeune» Projets liés à l interculturel Projets d accompagnement à la scolarité et de lutte contre l échec et le décrochage scolaire Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Nous apportons d abord notre connaissance du local. Qui fait quoi, quelles sont les personnes ressources sur son territoire? Nous apportons également l expertise sectorielle de notre fédération, en termes de thématiques et de champs d intervention. Sur la méthode, en tant que fédération d associations, la FOL a déjà pour mission de contribuer à développer les projets de ses membres et de mener une réflexion sur le fonctionnement associatif, les difficultés communes rencontrées et les solutions collectives à trouver. L effet réseau fonctionne aussi avec les porteurs de projets 10b en permettant de créer des passerelles, des échanges entre eux et des associations du réseau de la FOL 93. Entretien (extraits) avec Estelle VERDIER, Fédération des oeuvres laïques 93 (septembre 2007) Projets accompagnés par la Ligue de l enseignement : Centre de formation et conseil des Yvelines, (78) Mantes-la-Jolie - Intégration, autonomie et employabilité par les NTIC Association Atelier pédagogique individualisé, (78) Les Mureaux - Création d un atelier informatique visant à compléter et à augmenter la prise en charge quantitative et qualitative de jeunes de 16 à 26 ans en vue de leur insertion sociale et professionnelle. Accueil immédiat de 10 nouveaux élèves Association AMISEY, (78) Poissy - Dans le cadre de la médiation sociale, proposer et cibler une écoute attentive, des conseils, des orientations, des appuis et des accompagnements dans les relations avec les institutions, ANPE, organismes de formation, employeurs, missions locales, ASSEDIC, pôle pour l emploi... en vue de lever des freins liés à l insertion professionnelle. Bleu oxygène développement, (78) Saint-Quentin-en-Yvelines - Mise en place de tables rondes dans le cadre de la réalisation d un festival sur l utilisation de l art dans l insertion Association des sourds de l Essonne, (91) Essonne - Service d accessibilité à la communication (interprète LSF) Association GERMAE, (92) Châtenay-Malabry - Consolider un atelier informatique en appui à des actions d alphabétisation, postalphabétisation et FLE. Association GERMAE, (92) Châtenay-Malabry - Améliorer la qualification des bénévoles intervenant en alphabétisation et FLE, et aller vers la professionnalisation de certains d entre eux Villes des musiques du monde, (93) Seine-Saint-Denis - Journalistes des Villes des musiques du monde Association L atelier journalisme, (93) Bobigny - Un atelier de journalisme professionnalisant, gratuit et accessible aux jeunes de Seine-Saint-Denis Association bondynoise de transport d handicapés, (93) Bondy - Développement d un service de transport adapté pour des personnes à mobilité réduite Index 25 25

14 Ligue de l enseignement Île-de-France Fédérations des Yvelines, de Seine-Saint-Denis et du Val-d Oise Accompagnement Les MJC en Île-de-France Accompagnement Projets accompagnés par la Ligue de l enseignement (suite) : Thématiques d accompagnement : Projets portés par des MJC, MPT et maisons de quartier en Île-de-France Projets favorisant l insertion sociale et professionnelle par la culture Projets artistiques et projets d aide à l insertion socioprofessionnelle d artistes Projets visant le public «jeunes» Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets 26 Association Paroles visuelles, (93) Pantin - Création de l atelier vidéo : Paroles visuelles Association Asca la Doxa, (93) Sevran - Actions à caractère social, culturel et artistique dans les domaines de la mode Association Sénégaulois, (93) Sevran - Atelier de préparation à l entrée en entreprise Association FEMRU, (93) Sevran - Accompagnement et appui aux personnes (jeunes, femmes) ayant des difficultés pour trouver un emploi : organisation d ateliers de préparation à l emploi. Association Geans, (95) Val-d Oise - Pérenniser et développer l emploi des associations d éducation populaire : des emplois au service des jeunes en difficulté Association AHAFE, (95) Cergy - Voyage pédagogique d une semaine pour un groupe de 29 personnes à la découverte de nouveaux métiers pour les personnes handicapées Association pour l animation de Cergy Sud, (95) Cergy - 2 ateliers de socialisation pour des primo-arrivants : découverte de la ville, de ses acteurs pour mieux vivre à Cergy Montmagny ensemble, (95) Montmagny - Cybercafé associatif et stages basiques d initiation à l informatique, aux logiciels de bureautique et à la recherche sur Internet pour des personnes en recherche d emploi École et famille, (95) Saint-Ouen-l Aumône - Travail de relais pour une intégration et une socialisation réussies : insertion professionnelle et accompagnement des jeunes et de leurs familles ou de jeunes adultes Association La Case, (95) Villiers-le-Bel - Création et développement de la première boutique Artisans du monde dans le Vald Oise Les MJC en Île-de-France Accompagnateurs référents au sein de Alexandre BEDU Chargé de mission Stéphane ÉMIN Chargé de mission Animation d un réseau régional de Maisons des jeunes et de la culture (MJC), Maisons pour tous (MPT) et Maisons de quartier Ingénierie de projets sociaux, culturels, éducatifs pour les collectivités locales et les associations affiliées et partenaires Mise à disposition des personnels cadre de l animation sociale et culturelle et organisation de formations professionnelles Formation des acteurs associatifs, administrateurs, bénévoles Conduite d études et de recherches actions dans le champ de l éducation populaire pour des associations et des collectivités territoriales Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 54, boulevard des Batignolles Paris Tel : Projets accompagnés par les MJC en Île-de-France : Espace Jemmapes, (75) Paris 10 e arrdt - Dix dans le X e La Boutonnière, (75) Paris 11 e arrdt - Création d un lieu de diffusion et de recherche autour du spectacle vivant/d un espace porteur de projets socio-éducatifs et d un pôle ressources Association La Raïs, (75) Paris 11 e arrdt - L arbre à messages, arbre de vies Association Soleil, (75) Paris 12 e arrdt - Meilleure mémoire, meilleur avenir et mise en valeur d un site Internet composé de photographies du vieux Paris Ascendanse Hip Hop, (75) Paris 13 e arrdt - Création d une compagnie de danse hip hop ayant une action sur les quartiers «Politique de ville» sous forme d ateliers et de tutorat d autres jeunes compagnies (4 autres actuellement) Association 2A Prod, (75) Paris 13 e arrdt - Le cinéma comme moteur d intégration d un public de jeunes en difficulté Association ADIGE, (75) Paris 17 e arrdt - Accompagnement socioprofessionnel Association Atouts-cours, (75) Paris 18 e arrdt - Apprentissage de la langue avec un accompagnement individuel pour une meilleure insertion professionnelle Association Fréquence Paris pluriel, (75) Paris 18 e arrdt - L emploi de bouche à oreille : production, diffusion et création d émissions sur l accès des femmes à l emploi et sur leurs difficultés MJC Victor Jara, (77) Champs-sur-Marne - Action d insertion sociale pour les allocataires du RMI dans le cadre de leur contrat d insertion MJC de Combs-la-Ville, (77) Combs-la-Ville - Formation/action pour artistes et techniciens en situation de précarité MJC de Meaux, (77) Meaux - Mots pour Meaux, théâtre citoyen en zone sensible MJC La Scala, (77) Nemours - Ce n est pas un luxe la culture, c est existentialiste! MJC André Philip, (77) Torcy - Le Salon des femmes pour l insertion, lieu d accueil et d informations pour les familles du quartier du Mail à Torcy Index

15 Les MJC en Île-de-France Accompagnement Les MJC en Île-de-France Accompagnement Eckloboost-II Events Music, (78) Les Mureaux - Ciné-Rap MJC de Meudon, (95) Meudon-la-Forêt - Les acteurs de la couture MJC Gérard Philipe, (78) - Les Clayes-sous-Bois - «Les 4 muses» développement de l insertion professionnelle par la pratique des arts vivants (chant, théâtre, musique, danse) Environnement, Solidarité, Patrimoine, Action, Création et Emploi Sonores (ESPACES), (77) Val Maubuée - Radio projet E-génération, (75) Paris - Emploi Net Association ASAP, (91) Essonne - Projet ASAP : administration, développement et diffusion de projets artistiques émergents ou en difficulté ne disposant pas des moyens suffisants pour recourir à du personnel permanent Association Créativ envol, (91) Essonne - Renforcement de la cohésion sociale et lutte contre l exclusion par des ateliers autour des contes et de l oralité Maison de quartier des Épinettes, (91) Évry - De l estime de soi au regard des autres MJC d Évry, (91) Évry - Vers une intégration et une professionnalisation par la danse : l expérience collective du mouvement pour les personnes valides et non valides MJC Jean Vilar, (91) Igny - Médiation jeunesse MJC de Ris-Orangis, (91) Ris-Orangis - Mieux s insérer MJC de Sainte-Geneviève-des-Bois, (91) Sainte-Geneviève-des-Bois - Wake Up : un collectif pour un projet associatif, une MJC à Sainte-Geneviève-des-Bois MJC Espace Maryse Bastié, (91) Viry-Châtillon - Mieux lire - Mieux écrire MJC Jean Mermoz (91) Viry-Châtillon - Échange, partage et rencontre pour une meilleure insertion sociale et professionnelle MJC Saint Exupéry (91) Viry-Châtillon - Saveurs et savoirs du monde AMIS, (91) Les Ulis, Évry, Saint-Michel-sur-Orge - Un autre regard sur les centres commerciaux pour une démarche d insertion MJC Espace Icare, (92) Issy-les-Moulineaux - Handicap et intégration sociale ou comment aider des personnes en situation de handicap à s épanouir et s autonomiser et de fait à être mieux intégrées socialement Association Vagabond, (92) Malakoff - Atelier de remobilisation des jeunes de 16 à 25 ans grâce aux techniques d expression théâtrale MJC de Villeneuve-la-Garenne, (92) Villeneuve-la-Garenne - Femmes actrices de leur insertion professionnelle Association Lectures nomades, (92) Villeneuve-la-Garenne - Vers l autonomie en français et l intégration de publics en difficulté dans l espace lecture Nautylus Lab, (93) Saint-Ouen - Atelier professionnalisant d écriture et de conception musicale par et pour un groupe de jeunes adultes / ateliers de «mobilisation» par des écritures multiples MJC/ MPT Guy Moquet, (94) Bonneuil-sur-Marne - Actions de remobilisation pour les personnes en situation d isolement Le Jardin Bleu, (94) Champigny-sur-Marne - Le Jardin Bleu MJC/MPT La Haye-aux-Moines, (94) Créteil - Art et respect absolu Association Asphalte, (94) Villeneuve-Saint-George - Agir ici et maintenant pour la reconnaissance sociale et professionnelle des femmes étrangères ou d origine étrangère dans le cadre de l Espace social de proximité MJC Louis Lepage, (94) Nogent-sur-Marne - Un atelier de formation vidéo pour un décloisonnement des quartiers difficiles, une action spécifique de lutte contre l exclusion de jeunes déscolarisés et un retour vers l emploi MJC d Ermont, (95) Ermont - Accompagner un groupe de jeunes dans un parcours d insertion et de découverte des métiers de la science, du patrimoine et de l environnement MJC d Herblay, (95) Herblay - Osons les mots, usez les mots! Atelier d écriture et expressions citoyennes Zouip, (75) Paris 18 e arrdt - Atelier d expression corporelle et mouvements dansés pour les personnes âgées en long séjour à l hôpital Bretonneau. AFASE, (95) Sarcelles - Discrimination à l encontre des femmes étrangères Les besoins sont très liés à la nature du porteur. Mais globalement, ils ne connaissent pas vraiment le FSE, et encore moins la particularité de la mesure 10b. Il y a donc une forte nécessité de les informer sur les principes de cette mesure, comment elle fonctionne. ( ) Ensuite pour chaque projet, car il n y a jamais de projet clé en main, il y a toujours un dialogue qui s instaure avec le porteur où on essaie d élargir le cadre de l action, les intentions de l association. C est une réflexion plus globale sur le projet associatif et surtout une forte sensibilisation sur l ouverture du partenariat. Il s agit par exemple d amener des gens qui sont sur une entrée principalement culturelle vers un élargissement de leurs partenariats dans le champ de l insertion sociale, d avoir un peu de pédagogie sur la méthodologie de projet, comment faire, à quel moment on peut mobiliser une mission locale et de construire avec les porteurs des étapes de réalisation où chaque partenaire va trouver sa place. ( ) Essayer de dresser un diagnostic territorial, local, voir avec lui quels sont les partenariats qui peuvent s ouvrir sur ce type d action et puis essayer d imaginer avec lui, d être créatif sur son projet, sur le contenu, sur la manière de le dérouler. Entretien (extraits) avec Stéphane ÉMIN, Chargé de mission à la Fédération régionale des MJC (paru dans L Europe10b des associations n 3 mai 2005) Index

16 Groupement REMPART Île-de-France Accompagnement Solidarité et jalons pour le travail (SJT) Accompagnement Thématiques d accompagnement : 30 Groupement REMPART Île-de-France Accompagnateurs référents au sein de Anne PARNAUDEAU Chargée de mission Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 11, rue de Clichy Paris Tel : / Fax : Animation du réseau associatif REMPART en Île-de-France Organisation de chantiers de bénévoles pour restaurer et mettre en valeur le patrimoine francilien Actions de sensibilisation et d information du public vis-à-vis du patrimoine Aide à l émergence de nouvelles structures de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine en Île-de-France Organisation de stages et de formations : stage «monument historique» ; stage «diagnostic et pathologie du bâti» ; stage de réflexion générale sur la sauvegarde du patrimoine ; stage «mise en place d actions pédagogiques autour de la valorisation du patrimoine» Thématiques d accompagnement : Projets liés à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine Projets liés à la sauvegarde et à la valorisation de l environnement Projets liés à la promotion des métiers du patrimoine et du bâtiment Projets liés aux cultures urbaines Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par REMPART Île-de-France : Habiter au quotidien, (75) Paris - Bâtiment trait d union femmes Humanitaria, (91) Massy-Palaiseau - Attirer les jeunes Essonniens vers les métiers du bâtiment Ultimatum Step, (92) Cachan - Aide au développement d une école de danse Hip-Hop Fonky juice et dével art, (93) Drancy - Bureau ressources des musiques actuelles 93 (Professionnalisation des groupes amateurs en Seine-Saint-Denis) SJT Accompagnateurs référents au sein de Guy TRIER - Formateur Catherine CORDEL - Chef de projet Organisation de formations à destination de publics «jeunes» et «adultes» à bas niveaux de qualifications (transports et logistique, maintenance microinformatique, bureautique, métiers de bouche, industries agro-alimentaires, grande distribution, métiers de l aide à la personne) Actions d alphabétisation et de remise à niveau Actions d aide à la recherche d emploi : ateliers et techniques de recherche d emploi, élaboration de projets professionnels, bilans de compétences, passerelles entreprises Actions en faveur des publics handicapés Publication du magazine «La Plume» réalisé par des allocataires du RMI Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 7, rue de la République Montreuil Tel : Fax : Projets d aide à la recherche d emploi (TRE : réalisation de CV et lettre de motivation, simulation d entretiens d embauche, identification des secteurs d activité porteurs ) Projets relatifs à l aide à domicile et aux services à la personne Projets de formations qualifiantes et non qualifiantes Projets d initiation aux NTIC Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Soutien technique et méthodologique Projets accompagnés par SJT : Solirem, (75) Paris 13 e arrdt - Redynamisation sociale et accompagnement vers l emploi de personnes issues de l errance Art utile, (75) Paris 14 e arrdt - La création pour l insertion au féminin RSI La ressource - centre Kirikou, (75) Paris 17 e arrdt - L insertion des mères isolées, c est possible La Maizon, (75) Paris 17 e arrdt - Atelier de recherche d emploi. Se réinsérer socialement puis professionnellement AFIPE, (75) Paris 18 e arrdt - Association de services à la personne, dénommée AFIPE gardes et aides à domicile Centre social Pontault-Combault, (77) Pontault-Combault - Ateliers de socialisation et d autonomisation pour mener vers l emploi autour d activités de renforcement de la langue française Millenium Formation, (77) Saint-Mard - Formation, information, accompagnement vers l emploi CBL Chantiers Services, (78) Marly-le-Roi - Remobilisation et formation de demandeurs d emploi dans le secteur tertiaire Eux et Elles, (78) Les Mureaux - La pépinière des inventions : un atelier de la relation ASSOEDY, (78) Versailles - Accompagnement vers l emploi de jeunes sous main de justice dont la mise au travail s articule autour du permis de conduire Index

17 Solidarité et jalons pour le travail (SJT) Accompagnement Union des foyers pour les jeunes travailleurs en Île-de-France Accompagnement 32 Écho des commerces, (91) Évry - Mieux vivre dans les quartiers Agence racine, (91) Corbeil-Essonne - Insertion professionnelle par le biais de la création de commerces ambulants (tester les candidats dans un espace expérimental : le marché) Écoute chômage, (92) Montrouge - Appui technique et logistique aux demandeurs en recherche d emploi Compagnie de l Octogone, (93) Montreuil - Action de redynamisation devant mener à l emploi ou à des formations par le moyen d ateliers d expression orale, écrite et scénique en direction de femmes d origine étrangère en cours d alphabétisation FNAFA, (94) Fontenay-sous-Bois - Un devenir pour tous. Atelier d orientation pour l accès à l emploi des jeunes habitants les «ZUS» (Zones Urbaines Sensibles) CAPE pour entreprendre, (94) Orly - CCAP pour entreprendre Au chant citoyen, (94) Choisy-le-Roi - Au chant citoyen! ACE-94, (94) Maisons-Alfort - La pérennité du retour à l emploi de «cadres quinquas» autour de la création d entreprise Bel âge et services, (95) Villiers-le-Bel - Complément de qualification pour les auxiliaires de vie dans le domaine de l hygiène et de la sécurité Euro Contact, (93) Montreuil-sous-Bois - Formation plus, pour l accès aux métiers d assistance et de soins KAFRYN DIZ, (94) Gentilly - La diversité culturelle, une pluralité de réalités. Votre différence crée notre passion (78) Trappes - Edutech Multimédia initie et forme aux nouvelles technologies du multimédia dans le but d aider à l insertion sociale de jeunes Essonne Cadres, (91) Essonne, (77) Seine-et-Marne, (78) Yvelines, (92) Hauts-de-Seine et (94) Val-de-Marne - Favoriser la démarche d employabilité et lutter contre l exclusion des cadres au chômage Il apparaît indispensable de sensibiliser fortement le porteur à la dimension partenariale du projet. En effet, cette dimension constitue le socle, sans lequel le projet ne peut se construire, aboutir et devenir pérenne. Il s agit d être dans une démarche d écoute (dite : active), avec le plus de précision possible permettant d entendre quel est le projet que le porteur souhaite mettre en œuvre. Il s agit donc d aider à formuler et à reformuler, dans un premier temps, sur la base d une idée. Cette aide à la formulation vise à permettre au porteur de s approprier totalement son projet. ( ) Guy TRIER, formateur à Solidarité et jalons pour le travail (paru dans L Europe10b des associations n 3 mai 2005) Dom-Tom UFJT Île-de-France Accompagnateurs référents au sein de Nicole SKAJENNIKOFF Déléguée régionale Cyrille BOYER Directeur de Foyer de jeunes travailleurs Animation du réseau des Foyers de jeunes travailleurs en Île-de-France Organisation de formations d acteurs associatifs (logement, santé, législation) Accueil et orientation des jeunes travailleurs en recherche de logements Organisation d ateliers mensuels en direction des directeurs/animateurs/ administrateurs de foyers de jeunes travailleurs sur des thématiques précises (logement, culture, santé, emploi ) Territoire d intervention de Île-de-France Adresse ( siège social) : 10-18, rue des Terres au Curé Paris Tel : Fax : Thématiques d accompagnement : Projets portés par des foyers de jeunes travailleurs en Île-de-France Projets portés par des associations désirant travailler avec des Foyers de jeunes travailleurs en Île-de-France Projets autour de la thématique du logement et de l habitat comme freins à l insertion socioprofessionnelle Projets d accès aux NTIC et aux multimédias Gestion administrative et financière Recherche de partenariats locaux Recherche de pistes de pérennisation des projets Projets accompagnés par l UFJT Île-de-France : Foyer de Chaillot, (75) Paris - Modes de communication et d expression actuels pour favoriser l insertion individuelle et professionnelle de jeunes résidentes «chaillot.com» Foyer international des travailleuses, (75) Paris 3 e arrdt - Internet : source de synergie pour l Égalité des chances Foyer de jeunes travailleurs Relais Accueil, (75) Paris 13 e arrdt - Savoir communiquer : une des clés de l insertion socioprofessionnelle Association Lire en scène, (75) Paris 13 e arrdt - La parole en action, cycle de lectures publiques dans un espace parisien Association Oasis 18, (75) Paris 18e arrdt - Libre accès NTIC hommes/femmes Foyers de jeunes travailleurs 78, (78) Mantes-la-Jolie - Accompagner les stratégies d accès à la mobilité pour l emploi dans le bassin du Mantois Foyers de jeunes travailleurs 78, (78) Mantes-la-Jolie - Un couteau suisse pour la recherche d emploi Foyer de jeunes travailleurs Victor Hugo, 92 Bagneux - Du permis de conduire à l insertion professionnelle Foyer de jeunes travailleurs L Appart, (92) Boucle nord des Hauts-de-Seine - Logement et insertion par l économique ALJT, (93) Saint-Denis - Savoir faire et savoir être dans la recherche d emploi Index

18 INTRODUCTION Des projets, des actions pour l emploi et l insertion en Île-de-France Des projets, des actions pour l emploi et l insertion en Île-de-France La mesure 10 b a permis de financer, à l ARDEVA, des projets très divers, devant répondre à l un des trois axes suivants : L insertion sociale et professionnelle des publics en difficulté ; La création d activité et le développement de projets d économie sociale et solidaire ; Des actions spécifiques en faveur de l égalité des chances entre les femmes et les hommes dans le domaine de l emploi. Nous avons choisi ici de présenter l ensemble des projets qui sont allés au bout de leur action, en respectant ces trois catégories afin d en montrer à la fois la cohérence au sein de chaque axe mais également toute leur richesse et leur diversité. Pour chaque projet, sont présentés les bénéficiaires, un descriptif des objectifs et de l action, les modalités de partenariat mises en oeuvre, l impact du financement tant sur les publics bénéficiaires que sur l association porteuse du projet, les suites données, les outils et supports réalisés à l occasion du projet, sans oublier les difficultés rencontrées. Cette grille de questionnement commune, avec des réponses nécessairement synthétiques, permet néanmoins de tirer quelques enseignements. L impact des projets sur les publics bénéficiaires est loin de se réduire aux seuls aspects du retour à l emploi ou de l entrée en formation (avérés dans de nombreux projets). Bien souvent en effet, pour les publics les plus éloignés de l emploi, la notion de parcours d insertion, dans le temps long, est plus proche de la réalité : dès lors, les projets mis en œuvre ont pour certains pu contribuer à une reprise de confiance en soi, une autonomisation, une remobilisation des bénéficiaires, préalables nécessaires à toute recherche d emploi proprement dite. Par ailleurs, beaucoup de projets ont eu un impact direct sur les associations porteuses de projets elles-mêmes. L accès à un financement européen, la nécessité de se rapprocher des partenaires de l emploi, de développer les partenariats locaux, les exigences de gestion, l accompagnement durant la durée du projet, ont eu plusieurs effets leviers indéniables : sur la reconnaissance institutionnelle locale, le développement des partenariats, la mise en réseau, la professionnalisation de la structure Mais la question des suites données et de la pérennisation renvoie immédiatement dos à dos l effet levier du financement européen à la difficulté de pérennisation des actions et des financements pour les structures associatives. Bien souvent, une fois les partenariats mis en place, les compétences de l association reconnues, les impacts positifs des projets sur les bénéficiaires évalués, il reste difficile de trouver des financements relais qui permettent de pérenniser le projet mais surtout de mettre l association en conditions favorables pour le poursuivre, le développer, l infléchir, le faire évoluer, ce qui est le propre de la vie associative : non de modéliser et de reproduire à l identique mais d expérimenter en permanence pour trouver les solutions les plus adaptées aux questions posées. 35 Index

19 2APROD Le cinéma comme moteur et vecteur d intégration d un public de jeunes en difficulté 36 2APROD Alexandre LEMOINE Champs d intervention de Audiovisuel et activités liées à la réalisation et à la production de films. Dates de réalisation du micro-projet : du 06/09/2005 au 30/06/2006 Paris 13 e (75) Montant obtenu : Adresse (siège social) 39-41, allée Antoine de Saint-Exupéry Saint-Denis Tel : Fax : L association 2Aprod, constituée de professionnels de l image, enseigne l art et le langage des images à divers publics (enfants, adolescents, et jeunes) en réalisant avec eux des œuvres cinématographiques. Elle anime notamment depuis 1999 des ateliers audiovisuels auprès de jeunes en difficulté d insertion du 13 e arrondissement de Paris. Forte de l expérience et des savoir-faire acquis auprès de ces divers publics, elle a souhaité développer une nouvelle action s appuyant sur les techniques de réalisation audiovisuelle afin d accompagner des jeunes en difficulté d insertion dans une démarche de projet et de responsabilisation leur permettant de s inscrire dans une dynamique d insertion sociale et professionnelle. Réunir un groupe de jeunes de différentes origines pour les inscrire dans un parcours d insertion socioprofessionnelle. Inscrire ces jeunes dans une dynamique d insertion : travailler sur soi, se projeter dans l avenir. Déterminer avec eux une orientation, une formation et valider un projet professionnel. Permettre aux jeunes qui se sentent attirés par le domaine de la création audiovisuelle de suivre une formation payante en audiovisuel, de s initier aux techniques du cinéma avec des professionnels et de rencontrer des professionnels de l image. Former les regards, les éveiller à d autres cinématographies que celles dites «du marché», les accompagner dans l analyse et la critique des images. Leur permettre de bénéficier de l expérience, des contacts et de la renommée de l association pour promouvoir leur film en le présentant à des festivals nationaux et européens, devant des publics divers (médiatisation, transfert). 10 jeunes âgés de 16 à 25 ans (dont 6 hommes et 4 femmes) résidant dans le 13 e arrondissement de Paris et dans ses quartiers limitrophes, scolarisés mais présentant des difficultés scolaires et comportementales identifiées ou sortis du système scolaire sans solution (absence de qualification, absence de projet et de possibilité immédiate d insertion, en voie de marginalisation pour certains), ont participé à ce projet. Mise en place d ateliers de sensibilisation à l art et aux techniques cinématographiques et rédaction de scénarios dans le cadre d un atelier d écriture. Apports théoriques spécifiques sur les techniques audiovisuelles actuelles et sur l industrie cinématographique d aujourd hui (techniques cinématographiques, tournage, équipe technique, postproduction, tournage ). Ateliers pratiques de manipulation de la caméra, de direction de comédiens, de prise de son afin que chaque participant puisse trouver sa place dans l équipe de travail. Mise en place d un suivi individuel personnalisé avec chaque jeune (entretiens individuels pour repérer leurs éventuelles difficultés). Réalisation d un film par les participants : écriture du scénario, découpage technique, repérage des lieux, casting, préparation de tournage, tournage, montage images et son, étalonnage et mixage son, création de la musique originale. Équipe de développement local du 13 e arrondissement à Paris, ADAC. FNAC Italie 2 : projection du film réalisé par les participants L association a rencontré des difficultés dans l engagement partenarial local pour le recrutement du public visé. Le bénéfice du projet peut surtout se mesurer sur le changement de comportement et de mentalité des participants, et notamment sur le gain de motivation et de discipline. Plusieurs d entre eux ont pu mener à bien leur projet professionnel et trouver du travail ou s engager dans des formations (école d architecture, BTS communication, Université). Par ailleurs, 2 participants ont été embauchés à l association 2Aprod dans le cadre de CDD. La présentation du film dans diverses salles du quartier dont la FNAC Italie 2 a beaucoup aidé à la reconnaissance du travail accompli, notamment au niveau des habitants du quartier et des familles. Impact(s) du projet sur L importance du projet et la publicité faite autour ont permis à l association d établir de nouveaux contacts et de nouvelles opportunités partenariales. Cela a permis aussi de lancer sur le long terme un projet de formation destiné aux chômeurs de longue durée. Reconduction du projet d ateliers pour les jeunes en 2008, via un financement notamment du conseil général du Valde-Marne DVD du film réalisé par les participants «Et l été ne dura qu un jour». 37

20 Accueil et Culture Atelier jeunes sur les métiers liés à l internet et au multimédia 38 Accueil et Culture Margaret ALLOUCHE Champs d intervention de Formation d adultes et de jeunes, multimédia, accompagnements scolaire et social, médiation interculturelle. Dates de réalisation du micro-projet : du 10/09/2007 au 28/02/2008 Sarcelles (95) Adresse (siège social) Maison de quartier les Vignes blanches - Avenue Anna de Noailles Sarcelles Tel : Fax : Les nouvelles technologies modifient le rapport au travail, à l espace, au réel, au corps et aux identités personnelles et professionnelles. Elles peuvent être vecteurs de valorisation de soi, de plaisir mais aussi d exclusion, surtout pour les habitants des quartiers populaires qui ont souvent difficilement accès à ces nouvelles connaissances. L association Accueil et Culture, qui accompagne les habitants du quartier des Vignes blanches à Sarcelles dans le Val-d Oise dans une démarche globale de formation et d insertion sociale, citoyenne et professionnelle, a donc souhaité proposer à des jeunes au parcours scolaire et professionnel chaotique de découvrir d autres compétences qui leur semblaient jusqu alors inaccessibles à travers la mise en place de modules d initiation et de formation aux NTIC. Permettre l acquisition des connaissances informatiques de base permettant l accès aux formations professionnelles ou en alternance. Favoriser l élargissement des choix professionnels des participants en leur permettant de se projeter et de s investir dans leur avenir professionnel. Restaurer leur confiance et leur estime de soi. 14 personnes âgées de 19 à 25 ans (dont 13 femmes et 1 homme) ont participé à ce projet. 5 étaient demandeuses d emploi, 2 allocataires du RMI, 5 en formation linguistique au sein de l association et 2 salariés en CDI. Mise en place d ateliers élaborés de manière interactive : les participants étaient seuls face à leur écran et ont participé à une création collective : Entretiens et tests individuels pour évaluer le niveau et les attentes de chaque participant et constituer les groupes Atelier de prise de contact avec l outil informatique Atelier d écriture de CV et lettres de motivation Atelier technique et expérience pratique Création d une page web (projet personnel et collectif) Tous les ateliers ont été dispensés par une équipe de professionnels du secteur multimédia et de la formation professionnelle. Mission locale de Sarcelles, ANPE, Centre d information et d orientation, mission d insertion générale de l Éducation nationale : orientation du public vers l association et accompagnement vers des formations qualifiantes ou la recherche d un emploi à l issue du projet. Les nombreuses difficultés rencontrées par le public (pressions institutionnelles et familiales, précarité sociale, économique) ont eu une incidence sur le déroulement du projet, notamment en termes de disponibilité et d implication des participants à long terme (sur 5 mois de formation). Par ailleurs, l association a noté que les participants rencontraient des difficultés linguistiques rendant l acquisition de nombreuses connaissances liées au secteur d activité des NTIC plus laborieuse. À ce jour, 3 participants ont trouvé une solution en termes d emploi (2 en CDD, 1 en CDI). 3 se sont également orientés vers des formations qualifiantes (assistant de direction, dermocosmétique, électricité) et 5 vers le passage d un Certificat de formation générale. Les autres sont toujours accompagnés par l association Accueil et Culture et par la mission locale dans la définition de leur projet professionnel. Impact(s) du projet sur Ce projet a permis à l association de développer ses capacités d adaptation à un nouveau public et ses partenariats avec les acteurs locaux de l insertion professionnelle. L association souhaite poursuivre cette action et a déposé une demande de financement dans le cadre du CUCS (Contrat urbain de cohésion sociale) pour laquelle elle est à ce jour en attente de réponse. Outils de formation visibles sur le site internet : 39

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Guide méthodologique #TousPrêts

Guide méthodologique #TousPrêts Guide méthodologique pour l animation autour de l Euro 2016 de football et l ensemble des grands événements sportifs internationaux organisés en France #TousPrêts 2 1. Pourquoi l État intervient-il sur

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

«Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie»

«Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie» «Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie» Quelle origine? Une action volontariste initiée en 1986 par le Conseil général Une orientation

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France Contacts Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Ile de France Orientation et appui Service FSE

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif»

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» «La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» Cap Berriat est une association loi 1901. A sa création, en 1964, c est un club Léo Lagrange qui propose des

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour 47 Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour SOMMAIRE INTRODUCTION L Enfant, le Sport et le Handicap 1 HANDISPORT et USEP : Qui sommes-nous? PRESENTATION 2 HISTORIQUE 3 HANDISPORT

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION Présentation/Services/Références Octobre 2015 CONTACTS Christelle Robiteau 06 21 65 09 97 Stéphanie Silvestre 06 14 33 73 39 cesod@live.fr www.cesod.fr CESOD - Cabinet

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges «Promouvoir l égalité des chances pour les enfants issus de milieux défavorisés» Territoires concernés : Actions menées en région Provence Alpes Côte d Azur (France)

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. Axe d intervention 4. Sous mesure 422. Mise en réseau et professionnalisation des acteurs de l insertion

APPEL A PROJETS 2013. Axe d intervention 4. Sous mesure 422. Mise en réseau et professionnalisation des acteurs de l insertion PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France Contacts Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France Département

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des Professionnaliser les médiateurs sociaux par la validation des acquis de l expérience (VAE) MÉDIATEUR SOCIAL un métier de contact, un intervenant social de proximité sur un territoire déterminé Acteur

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Vendredi 26 avril 2013. ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle

Vendredi 26 avril 2013. ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle Vendredi 26 avril 2013 ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle Sommaire ERDF accompagne l insertion sociale 3 La convention partenariale qui unit la Direction

Plus en détail

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif > Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert réunir les associations bourguignonnes en une seule journée > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif La solidarité, La lutte contre

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016

«Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 «Projets Educatifs Locaux (PEL)» Année scolaire 2015-2016 / Année civile 2016 Dossier téléchargeable sur le site du Conseil départemental de l Oise et le Portail Educatif de l Oise http://www.oise.fr/mes-services/education-jeunesse/actions-educatives/les-projets-educatifs-locaux/

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015 Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 I. CADRE GENERAL La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 Février 2014 (loi n 2014

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Maison des Associations de Tourcoing

Maison des Associations de Tourcoing - Validées, à l unanimité, par le Conseil d Administration du 19 juin 2013 Maison des Associations de Tourcoing 100, rue de Lille 59200 TOURCOING tel. 03 20 26 72 38 fax 03 20 11 15 04 contact@mda-tourcoing.fr

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail