couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord."

Transcription

1 catalogue Les jounées des plantes DOMAINE DE COURSON Couson-Monteloup (Essonne) Tél Gold Veitch Memoial Medal 1992

2 de nouvelles couleus... l unique Jadin des Pemièes Nations éalisé en dehos de l Améique du Nod. Visitez 13 jadins thématiques, tous étonnants, tous difféents pou un authentique voyage au pays des saveus. Laquenexy À 10 min de Metz, 80 min en TGV depuis Pais, 45 min de l Allemagne et du Luxemboug. Ce pojet a été financé à l'aide des fonds euopéens (pogamme INTERREG IIIa) un site du Conseil Généal de la Moselle Les Jadins Fuities de Laquenexy 4 ue Bouge et Pein Laquenexy Renseignements : +33 (0)

3 Sommaie Couson patique en 2011 p. 2 Histoie du pac de Couson p. 4 Histoique des Jounées des Plantes de Couson p. 6 Chate des exposants p. 12 Les Comités de sélection & d oientation p. 14 Méites, Recommandations & Cetificats botaniques p. 16 Les pincipes Le Juy des Méites Hommage p. 18 Les Pix et écompenses p. 20 Définitions l Obsevatoie des Tendances du Jadin (O.T.J.) p. 22 Pix de la Woshipful Company of Gadenes p. 24 Les stands de la pesse 2011 p. 26 Fiches thématiques de Couson p. 28 Liste des fiches thématiques depuis 1997 Fiches de l automne 2010 Fiches du pintemps 2011 Les Exposants p. 46 Répetoie des Exposants p. 48 Répetoie des Associations p. 165 Répetoie des Écoles p. 187 Répetoie des Paysagistes p. 189 Album 2010 Les Méites et Recommandations p. 192 Les Cetificats Botaniques p. 194 La Sélection p. 196 Les Pix et écompenses p. 200 Les Événements p. 206 Les Lauéats pimés depuis 1985 p. 209 Guide des pépiniéistes p. 215 Pa égion À l étange Guide des Spécialités p. 217 Pépiniéistes Autou du Jadin Index généal p. 226 Index des Annonceus p. 231

4 20 11 Couson patique Ouvetue au public du château et du pac Visite du château : tous les dimanches et jous féiés. du 15 mas au 15 novembe de 14h à 18h, Visite du pac : les dimanches et jous féiés (excepté Noël et le 1 e janvie). toute l année de 10h à 18h (17h l hive), Visite de goupes : tous les jous du 15 mas au 15 novembe su endez-vous et confimation écite. les Jounées des Plantes de Couson 2011 Le endez-vous du pintemps : 13, 14 et 15 Mai 2011 Le endez-vous de l automne : 14, 15 et 16 Octobe Réceptions et séminaies De mas à novembe dans les Écuies du duc de Padoue Suface : de 120 à 335 m 2 Taifs : de à selon l espace et le jou choisis Taifs spéciaux pou les entepises en semaine jusqu à 20h (à pati de ) Pou plus de détails concenant la visite ou des pestations paticulièes, déjeunes, buffets, goûtes... Rendez-vous aux jadins 4 et 5 Juin 2011 Vendedi 3 juin à 19 h30 (su ésevation) : Alice au pays des meveilles, d apès Lewis Caoll, spectacle itinéant pa la compagnie La Flibuste. Jounées du patimoine 17 et 18 Septembe 2011 Ouvetue exceptionnelle du château d eau du XVIIe siècle Renseignements Domaine de Couson Couson Monteloup Tél Fax Adesse Rendez-vous aux pochaines Jounées de Couson en 2012 Au pintemps : les 18, 19 et 20 Mai 2012 En automne : les 19, 20 et 21 Octobe C o u s o n

5 achat en ligne catalogue gatuit su demande pais lyon saint-émy vallauis genève madid milan ome

6 Histoie du Pac de Couson Au XVIIIe siècle, le pac qui entoue le château constuit en 1676, avait été céé dans un style fomel pa un disciple de Le Nôte. Jean-Piee Delagade Apès 1820, le duc de Padoue, cousin issu de gemain de Napoléon, tansfome le pac à la mode du jou avec l aide de Bethault, paysagiste de l impéatice Joséphine à la Malmaison. De cette péiode estent encoe quelques abes et abustes, notamment des hododendons. Les Bülhe, achitectes de nombeux pacs de ville Rennes, Lyon, Bodeaux et de demeues pivées, donnent au pac son aspect actuel aux envions de Ils céent un petit lac et intoduisent de nombeuses espèces nouvelles : Taxodium distichum, Pinus niga laicio, Cedus libani, Sequoiadendon giganteum, Liiodendon tulipifea des centaines de oses et des massifs de plantes vivaces et annuelles. Ente 1920 et 1950, Enest de Caaman, ami d Albet Kahn, pousuit les planta tions, notamment de conifèes (Cedus atlantica, C. deodaa), de chênes d Améique, de hododendons et d azalées. Depuis 1980, avec l aide tout d abod de Timothy Vaughan, ancien élève de Kew Gadens et de Wisley, puis d autes paysagistes tels que Alain-Fédéic Bisson et Louis Benech, huit hectaes ont été epis à la foêt pou etouve le dessin omantique d oigine : plus de deux mille abes et d abustes ont été plantés, choisis pou leu chame et leu couleu, ainsi que des plantes vivaces et des bulbes. À pati de 1992, le concous de l Agence des Espaces Vets d Ile-de-Fance a pemis la éalisation d impotants tavaux de égénéation : emise en eau de l étang, éfection des allées, élagage des gands abes du pac, estauation de la gande see, étiquetage Bien qu ayant fot souffet de la tempête de décembe 1999, le pac a gadé l essentiel de sa stuctue et voit sa péennité assuée pa tous les tavaux des denièes années. De nombeux abes et abustes nouveaux sont venus compléte les collections du pac. Enfin, su la poposition du Conseil National des Pacs et Jadins, le Ministèe de la Cultue et de la Communication a décidé en 2004 d attibue à Couson le label Jadin emaquable. D'année en année, les collections continuent à s'enichi, toujous avec l'aide de Timothy Vaughan mais aussi gâce au concous d'éminents spécialistes. Une collection de camellias est ainsi en cous de céation avec les conseils de Max Hill, diecteu pou la Fance de l'intenational Camellia Society. En 2009 ainsi qu en 2010, pendant tout l été, l ancien potage estuctué su les conseil de Louis Benech s est tansfomé en paiie fleuie avec le concous de la société Novafloe. Le pac est ouvet tous les dimanches et jous féiés. Pou les goupes, visite à la cate su demande. 4 C o u s o n

7 GUCCI 90 yeas old Foeve young Foeve mythical Foeve now An adventue of entepise

8 Les Jounées des Plantes de Couson C est en 1975 que les pemies signes pécuseus d un egain d intéêt pou les plantes et les jadins appaaissent en Fance avec une séie de démaches isolées et paallèles. Jean-Piee Delagade Ainsi, des esponsables de jadins et pacs pivés dont ceux de COURSON manifestent la volonté de s ouvi au public. L ugence est alos d entepende la estauation de ces pacs et jadins. A COURSON, la enconte en 1980 avec le paysagiste Timothy Vaughan va contibue au éveil du Pac. Deux ans plus tad, alos que la campagne de plantations est déjà entepise, un constat s impose : il semble impossible de se pocue en Fance les plantes capables de éponde à la tiple dimension echechée histoique, botanique et jadinièe. C est donc en Gande Betagne et en Hollande que le paysagiste est containt de se founi. Cette même année, en 1982, l Association des Pacs Botaniques de Fance popose à COURSON d accueilli leu endez-vous annuel, au cous duquel ses membes ont pis l habitude de s échange leus plantes. Pami ceux-ci se touvent également des pépiniéistes-collectionneus. Tois d ente eux suggèent alos de vende leus plantes, plutôt que de les échange. Cette demande povoque une véitable pise de conscience : il y a donc encoe en Fance des passionnés qui, malgé l absence de clientèle et de moyens de diffusion, continuent à éleve ces plantes que l on imaginait dispaues! Au cous de l automne suivant, en 1983, une dizaine de pofessionnels se etouve à COURSON pou popose leus plantes à la vente. Un simple écho passé dans le jounal Le Monde déplace à COURSON quelque six cent visiteus. Les Jounées des Plantes sont lancées ; année apès année, la éunion attie un nombe coissant d exposants et de visiteus. Initialement tenue dans la cou de la Chapelle, elle gagne le pac en Contibuant à l esso de ces Jounées, de nombeuses pesonnalités du monde hoticole et botanique viennent à la enconte de ce nouveau public auquel ils donnent volonties des conseils, tout en lui faisant découvi les plantes devenues aes ; leus expéiences font l objet de conféences thématiques ou de tables ondes qui assemblent, néophytes, spécialistes et passionnés. En 1985, la venue de Robet et Jelena de Belde de l Aboetum de Kalmthout (Belgique) avec des intoductions aissimes cée l événement. Désomais, COURSON va deveni le lieu de pédilection où expose des collections de végétaux à découvi ou à edécouvi. A pati de 1987 et à la demande des exposants, une session de pintemps vient compléte celle de l automne. 6 C o u s o n

9 Les nouveautés du meveilleux jadin de osies pafumés... pépinièes et oseaies Tél : Fax : Bienvenue Automne 2011 Vichy Citon Automne 2011

10 Passant de six mille visiteus ecensés en 1986, COURSON en eçoit teize mille los des deux sessions de La matinée du vendedi, est ésevée aux pofessionnels. Devant le succès public et pofessionnel empoté, la nécessité d affime la vocation des Jounées des Plantes s impose : un Comité de Sélection est institué. Sa fonction est de gaanti la qualité des exposants pa une sélection igoueuse ; une Chate des Exposants est édigée ; elle définit les ègles à especte pa les paticipants ; un catalogue annuel des Jounées de COURSON est édité. Il ecense les exposants à taves une desciption détaillée de leus spécialités. Ces difféentes mesues paticipent de l identité unique de ces Jounées et de la définition du concept défendu pa COURSON : la mise en valeu des savoi-faie de l hoticultue et des ats de la botanique. En 1988, le célèbe botaniste et chasseu de plantes Roy Lancaste choisit COURSON pou y elate los d une conféence ses aventues botaniques en Chine. A taves ce voyage passionnant, c est tout un chapite de l histoie des plantes qui est éactualisé. Les mots intoduction, acclimatation, diffusion eviennent dans le langage des amateus et envoient natuellement à la notion de divesité botanique. Sous l impulsion conjuguée de Jelena de Belde et de Roy Lancaste, l idée d établi à COURSON une distinction pami les végétaux selon des citèes définis pend fome. Un an plus tad, en 1989, les pemies Méites de COURSON sont décenés pa un juy intenational composé de gands jadinies indépendants. Leu attibution a pou objectif d encouage l obtention et la diffusion de végétaux aux qualités peu emaquées jusqu alos, et dont l utilité se doit d anticipe les containtes écologiques. A cette vocation utilitaie, se geffe natuellement la echeche de nouveaux effets esthétiques. Un second Comité voit le jou en Baptisé Autou du Jadin, il est céé afin de eteni et de pime les objets, les éléments de mobilie ou les outils dont les qualités épondent tant à des citèes esthétiques qu à des exigences patiques. Un nouveau pix annuel le Pix du Catalogue est institué afin de distingue les pépiniéistes dont les catalogues contibuent à mette en valeu leu poduction de façon pécise et accessible. La pestigieuse Gold Veitch Memoial Medal décenée pa la Royal Hoticultual Society à COURSON consace, en 1993, la légitimité des Jounées des Plantes. Bientôt, le endez-vous initial de 1982 qui ne comptait qu une dizaine d amateus fançais devient, avec quelque deux cents spécialistes fançais, anglais, allemands, hollandais, belges, italiens..., le endez-vous fançais de l hoticultue euopéenne. Cette econnaissance s expime également de la pat de la pofession qui choisit d y baptise ses obtentions. A pati de 1997, COURSON édite des fiches thématiques à l occasion de chacune des sessions des Jounées des Plantes. Dès 1999, cetains gands sujets seont taités su deux sessions: Les Fluctuations Climatiques (1999), Oiginaies du Japon (2002), Ombes et Plantations (2003), Les Obtentions Végétales (2004), Petits Abes (2004, 2005). 8 C o u s o n

11 EXPERTISE - INVENTAIRE - VENTE Vente Collection de M. Isidoe S. de Moie. Adjugé Vente Hôtel de Massean Adjugé Sabe de Bonapate à la bataille de Maengo Adjugé Vente Succession du Docteu B. Adjugé LES SPÉCIALISTES DES SOUVENIRS HISTORIQUES ET DE L AUTOMOBILE DE COLLECTION MAISON DE VENTES AUX ENCHÈRES - AUCTION HOUSE 5, RUE ROYALE FONTAINEBLEAU - TEL. +33 (0) FAX +33 (0) , AVENUE DE BRETEUIL PARIS - TEL. +33 (0) FAX +33 (0)

12 Jean-Piee Delagade Hélène & Patice Fustie, Paticia & Olivie de Nevaux-Loÿs Ces fiches sont destinées à enfoce, aupès des exposants, de la pesse et du public, l impact des thèmes développés, définissant ainsi les gandes tendances du jadin. Leu popos est enfocé pa les conféences données pa les plus gands spécialistes intenationaux des sujets taités duant les sessions, pami lesquels Piet Oudolf, Patick Blanc, le Pofesseu Hans Simon, Jelena de Belde, Roy Lancaste, Eik Osenna, Fancis Hallé Dans les allées, ces thèmes sont l'occasion de cée des mises en scène inédites, ouvant la voie à des associations qui paticipent à la valoisation de la divesité végétale, selon les types de teains, d'expositions, mais aussi selon les containtes liées aux boulevesements climatiques de ces denièes années (tempêtes, sécheesses ). Reconnaissant le ôle novateu des Jounées des Plantes au sevice du développement de la filièe hoticole, le Dépatement de l'essonne, pa l intemédiaie de son Comité Dépatemental du Touisme, a depuis l'an 2000, tenu à s'y associe en y appotant son soutien. En 2002, à l'initiative du Domaine de COURSON et de Jadiland, l'obsevatoie des Tendances des Jadin est céé (cf. p. 18). Sa publication annuelle Le Canet des Tendances du Jadin est officiellement pésentée à la pesse duant la session d'automne, la session du pintemps accueillant la pésentation du Jadin d'essai de l'otj. Aujoud hui, les Jounées de Couson accueillent vingt-cinq à tente mille visiteus pa session. Elles sont devenus le endez-vous, unique et intenational, qui éunit deux fois pa an tous les acteus du monde végétal dans sa totalité avec les pofessionnels pépiniéistes, obtenteus, multiplicateus et le monde de la distibution mais aussi le public du collectionneu initié à l amateu néophyte. Elles se font l écho de tendances qui dépassent aujoud hui le cade fomel du jadin pou deveni souce d inspiation dans des domaines aussi vaiés que le paysage, la mode, le design ou encoe le gaphisme tout en développant la fonction philosophique et poétique du jadin. En 2007, pou leu 25e annivesaie, les Jounées des Plantes de COURSON ont eu l honneu de se voi attibue un Lauie d O décené pa l AJJH (Association des Jounalistes du Jadin et de l Hoticultue). Et puis tois abes plantés dans le pac dont l un a été offet pa le Juy des Méites témoigneont de cette année iche de découvetes botaniques et hoticoles. Pendant l été 2009, à la suite des petubations povoquées en mai pa des pluies abondantes et pesistantes, d impotants tavaux de stabilisation des sols ont été effectués tant dans les zones d exposition que dans les pakings pou le confot et l agément des visiteus et des exposants. Plus que jamais, Couson se veut à l avant-gade du jadinage esponsable, espectueux des sols et des climats. Innovation emaquée en 2010 pou les fiches thématiques désomais édigées en étoite collaboation avec les exposants et su des sujets choisis en accod avec eux. Dany Sautot 10 C o u s o n

13

14 Chate des exposants Extaits... II Définition et objectifs Les Jounées des Plantes de COURSON sont une manifestation ouvete à une sélection de toutes les banches de l hoticultue d onement, ainsi qu à des fomes d industie, d atisanat et d at ayant un appot avec le jadin, sa mise en valeu et son entetien. (...) Afin de mainteni toutes les qualités de COURSON, d aide et d encouage les exposants à toujous se supasse, de sélectionne de nouveaux paticipants pami les candidats, une «Chate des Exposants» des Jounées des Plantes de COURSON a été édigée en Nées de la enconte de quelques pépiniéistes, spécialistes et collectionneus avec un public d amateus dans le cade d un pac paysage en cous de estauation et de eplantation, ces Jounées ont pou objectif, dans un espit d émulation qui doit este amical de : pivilégie tout d abod la qualité mais aussi la nouveauté en contibuant à faie découvi avant un véitable lancement commecial, etouve ou simplement mieux connaîte des végétaux intéessants pou leus qualités esthétiques ou botaniques, notamment pou leu aspect décoatif. constitue un lieu de enconte et de diffusion oiginal ente des pofessionnels de haute qualité, pafois isolés ou méconnus et un public de esponsables, de spécialistes, d amateus ou de futus amateus. (...) joue un ôle d initiative ou d éducation aupès d un public souvent mal infomé mais de plus en plus éceptif et paticipe à l enichissement et au enouvellement du patimoine végétal. (...) III Comité d oientation et de sélection Pou l aide et le conseille dans sa éflexion, le Domaine de COURSON, oganisateu des Jounées des Plantes, a décidé de s adjoinde un Comité d Oientation et de Sélection. Ce Comité, pésidé pa un epésentant du Domaine de COURSON, est composé de pesonnes choisies en fonction de leus compétences. (...) 12 C o u s o n

15 Il appote son concous dans le choix des nouveaux exposants ; son avis peut notamment ête justifié pa : la qualité ou l oiginalité des catalogues pésentés, des visites aux pépiniéistes, l expéience acquise pa ses membes des poduits des candidats, l appot d un intéêt nouveau aux Jounées des Plantes, le maintien d un équilibe ente les secteus de l hoticultue. À la suite de chacune des encontes, il est invité à donne son opinion su l ensemble de l exposition et su chaque pésentation individuelle. Il peut ainsi expime ses citiques, positives ou négatives su tous les exposants, indique ses éseves, ecommande des avetissements, éventuellement des exclusions. (...) IV Plantes exposées Les exposants doivent enseigne claiement et pécisément les visiteus et les acheteus su les qualités des plantes qu ils pésentent et notamment leus besoins en matièe de sol et de climat. Chaque plante doit ête étiquetée avec ses pincipales caactéistiques (espèce ou vaiété botanique, nom des cultivas). Selon le choix de chaque exposant, les plantes peuvent ête poposées à la vente ou seulement exposées. Si les plantes sont à vende, le pix doit ête claiement mis en évidence. Ceux des exposants qui ne souhaitent vende qu à des pofessionnels ou en gandes quantités doivent l indique claiement. (...) V «Autou du Jadin» Tous les poduits pésentés doivent ête liés au jadin ou à la vie dans le jadin. (...) Il peut s agi notamment de tout ce qui peut sevi à son entetien ou à son embellissement (outils, taitements, mobilies décos...). (...) C o u s o n

16 Les comités de Sélection et d Oientation Assuant le maintien de la qualité et de la divesité des pésentations los des Jounées des Plantes, les Comités de Sélection et d Oientation foment le juy qui attibue le Pix du Domaine de COURSON «Botanique & Hoticole» 1 Louis BENECH, Jadinie 2 Jean-Noël BURTE, Ingénieu hoticole, Paysagiste ubaniste DIUP, ancien Pésident du CCVS 3 Geoges CALLEN, Ingénieu hoticole, Maîte de conféences au Muséum d Histoie Natuelle 4 Pascal GARBE, Paysagiste, chef de pojet de la politique jadin, Conseil Généal de la Moselle 5 Jean-Piee LARTIGAU, Ancien Chef jadinie du Pac Floal de Pais 6 Luc-Andé LEPAGE, Consultant 7 James PRIEST, Gaden Consultant Jean-Piee Delagade 8 Fédéic TOURNAY, Consevateu du Jadin Botanique de l Univesité Louis Pasteu de Stasboug «Autou du Jadin» 1 Géad DE LÉOTOING, Décoateu 2 Piee NESSMANN, Paysagiste 3 Fabienne DE SÈZE, Consultant 4 Babaa WIRTH, Décoatice 1, 3, 4 : Jean-Piee Delagade 2 : Philippe Pedeeau

17

18 Les Méites Recommandations & Cetificats botaniques Décenés depuis 1989 pa un juy pestigieux, unique, divesifié et indépendant constitué de dix gands jadinies d Euope les Méites, Cetificats Botaniques & Recommandations de COURSON sont le pendant, dans la catégoie «Botanique et Hoticole», de la Sélection de COURSON. Les Pincipes Les plantes susceptibles d ête écompensées sont classées selon les catégoies suivantes : abes abustes conifèes oses plantes gimpantes hebes onementales fougèes vivaces plantes annuelles/ bisannuelles plantes alpines bulbes plantes topicales de see tempéée plantes topicales d oangeie Les végétaux sont egadés pa les membes du juy avec «l œil du jadinie» en fonction de leu beauté, de leu chame, de leu oigina lité ; les citèes de sélection du juy sont : l utilité pou le jadin, la aeté et l intéêt botanique ou hoticole, la qualité de la epésentation, la disponibilité en pépinièe. Les végétaux «candidats» peuvent natuelle - ment ête des nouveautés hoticoles, mais aussi des plantes oubliées, edécouvetes, méitant d ête éhabilitées ou des spécimens intéessants (pa leu fome, leu floaison, leu feuillage, etc.) d espèces connues ou couantes, enfin des végétaux paticulièement attiants. Cetains d ente eux sont déjà multipliés, d autes composent le vivie des pochaines vaiétés à commecialise. L attibution des Méites de COURSON ne définit pas un classement mais indique un niveau : une catégoie peut ainsi voi l attibution de plusieus Méites, tandis qu une aute pouait ête volontaiement pivée de toute distinction. Le Méite est la plus haute écompense pou des plantes nouvelles ou edécouvetes aux qualités econnues, paticulièement intéessantes et susceptibles, à teme, d une lage diffusion. La Recommandation est la écompense accodée à des plantes nouvelles ou écemment intoduites, pas encoe suffisamment épouvées pou pétende à un Méite. Le Cetificat Botanique est la plus haute écompense pou des plantes de gand intéêt botanique ou hoticole mais difficiles à poduie ou à commecialise. Signalons enfin que les amateus de plantes peuvent, à condition d ête paainés, faie concoui leus végétaux, qu ils soient collec tionneus, pépiniéistes ou néophytes éclaiés. 16 C o u s o n

19 Le Juy Hans SIMON, Botaniste, ancien Pésident de la Société Euopéenne des Plantes Vivaces Maktheidenfeld (Allemagne) Membe éméite 2 Piet OUDOLF, Botaniste, Paysagiste, Écivain De Hummelo (Pays-Bas) Membe éméite 3 Cistina CASTEL-BRANCO, histoienne des jadins (Potugal) 4 Ole HAMANN, Pofesseu éméite de l Univesité de Copenhague (Danemak) 5 Michael HICKSON, Botaniste, ancien Consevateu de Knightshayes Gadens (Royaume-Uni) 6 Roy LANCASTER, Voyageu, Botaniste, Écivain Chandles Fod (Royaume-Uni) 7 Jean MADELAINE, Consultant (Fance) 8 TIM MILES, Jadinie chef du Cotswold Wildlife Pak & Gadens, Oxfodshie (Gande-Betagne) 9 PASCAL PINEL, Responsable développement pépinièe Gaines Voltz (Fance) 10 ABRAHAM RAMMELOO, Consevateu de l Aboetum de Kalmthout (Belgique) 11 ALIX DE SAINT-VENANT, Paysagiste, jadinièe esponsable du Jadin de Valme (Fance) 12 Daan SMIT, ancien Diecteu du Jadin Botanique de l Univesité Libe, Amstedam (Pays-Bas) 13 Jan SPRUYT, Pépiniéiste, Pésident de l Union Intenationale de Poducteus de Plantes Vivaces (ISU) (Belgique) 14 JANINE TEN HORN, Jounaliste, Paysagiste (Pays-Bas) 15 Piee VALCK, Ancien Diecteu du Jadin Botanique de Nancy (Fance) 16 Didie WILLERY, jounaliste, esponsable d'édition, diecteu technique du Jadin du Vasteival (Fance) Jean-Piee Delagade avec le concous d Anne Sophie-Rondeau et de Anne Baquet,Chistophe de La Chapelle, et Jean Mac Le Moingt C o u s o n

20 Hommage à Tony Lowe Avec son élégance habituelle note che Tony nous a tès discètement quitté au beau milieu des Jounées des Plantes d octobe Non sans avoi aupaavant eu la délicate attention de faie paveni à chacun de ses amis de Couson un pot du miel de ses abeilles. Un clin d œil empli du tact souiant qui était sa maque de fabique. Nous l avions enconté au cous d une de nos pomenades dans le Pac des Mouties à Vaengeville su me. Il était alos, apès une caièe dans la Maine, secétaie généal du NCCPG (aujoud'hui Plant Heitage), un oganisme chagé de ecense et d anime les collections nationales de végétaux. C était un sujet qui nous passionnait ca plusieus de nos amis songeaient à pomouvoi la céation d un tel instument en Fance. Ayant etouvé Tony à Londes, nous avions pu alle visite son bueau à Wisley dans le jadin de la RHS qui hébegeait son association dont il nous avait expliqué la genèse, le fonctionnement et les difficultés d oganisation. compétente, compéhensive et coutoise ont toujous eu le pouvoi d apaise les conclusions d un goupe pafois tubulent. Il avait epis ses études dans les domaines les plus sophistiqués de la botanique, mais n en palait jamais qu avec une modestie tellement souiante qu on avait de la peine à le pende au séieux! Et puis, depuis quelques saisons Chistine était heueusement entée dans sa vie lui appotant le chame et la douceu qu il attendait. Nous avions eu le bonheu de patage leu existence dans leu délicieuse maison d un petit village du Doset los d un top cout séjou à la découvete en leu compagnie d Eden Poject et des Jadins d Heligan. Encoe meci de vote pécieuse pésence, che Tony, et avec toute note immense affection! Hélène et Patice Fustie Il avait accepté avec enthousiasme note poposition de veni pésente à Couson son expéience,inspiant ainsi la céation pa un petit goupe de passionnés du CCVS (Comité des Collections Végétales Spécialisées) toujous bien vivant aujoud'hui. Ses connaissances, sa sensibilité et son sens de l humou avaient été tant appéciées que, à la suggestion de plusieus de ses membes il fut appelé à paticipe au juy du Pix Enest de Caaman. Duant plus de vingt cinq ans sa pésence Jean-Piee Delagade 18 C o u s o n

21 L ABUS D ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

22 Les Pix & Récompenses Le Pix du Domaine de Couson Il écompense pou chacune des deux sections «Autou du Jadin» et «Plantes», le stand le plus confome aux exigences et aux ecommandations de la Chate des Exposants Tout stand est éputé concoui pou chacun des pix décenés aux Jounées des Plantes de COURSON. Les pix sont entièement indépendants les uns des autes. On ne peut ête membe que d un seul juy. Les délibéations de chaque juy sont secètes, y compis à l égad des autes juys. (qualité, pédagogie et étiquetage) et plus généalement à l espit des Jounées des Plantes de COURSON. Le juy est composé des membes des Comités d Oientation et de Sélection. Le Pix Roge de Vilmoin Il écompense deux fois pa an la qualité botanique de l ensemble du stand, aussi bien dans le choix des végétaux que dans l exactitude de l étiquetage. Le juy est composé de pesonnes désignées pa l A.P.B.F. l Association des Pacs Botaniques de Fance. Le Pix Enest de Caaman Il écompense la qualité de la pésentation, plus paticulièement dans ses aspects esthétiques et céatifs.le juy est composé de pesonnes désignées pa l Association des Amis de COURSON. Le Pix de la Pesse Il écompense un exposant, qui pa le choix ou la pésentation de ses poductions, puisse ête à l oigine d une communication écite ou audiovisuelle attactive. Le juy est composé de jounalistes, spécialistes de l hoticultue et des jadins. Le Pix du Catalogue (annuel) Il est décené une fois pa an à la session de pintemps, et est destiné à encouage les pépiniéistes à faie connaîte d une façon pécise leus végétaux et à mette en valeu l ensemble de leu poduction. Le juy est composé de spécialistes du jadin diigé pa le pésident du C.P.J.F. Comité des Pacs et Jadins de Fance. Le Pix de la S.N.H.F. Il écompense un exposant pou la pésentation à Couson, d une collection végétale spécialisée la plus exhaustive possible. Le juy est choisi pa le Consevatoie fançais des Collections Végétales Spécialisées (C.C.V.S.) dont il applique les citèes de jugement. Le Pix Woshipful Company of Gadenes Décené los des sessions du pintemps pa la Guilde des Jadinies de la Cité de Londes, il écompense une pesonnalité ayant paticulièement contibué au développement des Jounées des Plantes de Couson. Les Honneus Lauent-Peie des Jadins Décenés une fois pa an à la session d'automne, ils écompensent un pépiniéiste ou un collectionneu qui pousuit et développe cette activité en entepeneu. 20 C o u s o n

23 PUBLICITÉ pésente : 14 et 15 mai Patout en Fance La f ê te pou l e s e n fa nt s Pou tous les enfants de 1 à 12 ans jeux de pistes déambulations spectacles écolos atelies igolos émeveillement à gogo! (et leus paents) Renseignements et ésevation obligatoie su : En patenaiat avec :

24 Geneviève Hegott X. Coquelet P. Robiliad En 2002, Jadiland et le Domaine de Couson décidaient de fonde l Obsevatoie des Tendances du Jadin (OTJ) avec la volonté de faie tombe les baièes du jadin, tant pou l offi à de nouveaux egads que pou l inscie dans une éflexion contempoaine et sociétale. L enjeu était de valoise ainsi le dynamisme de la filièe hoticole fançaise à taves ses méties pépiniéistes et obtenteus en l intégant à d autes unives de céation ou de éflexion. Depuis, un thème annuel est etenu pa les membes expets de l OTJ. Dévoilé à la pesse en octobe ce thème est illusté dans le Canet des Tendances du Jadin, avant de faie l objet d un Jadin d Essai pésenté au public en mai, los des Jounées des Plantes du Domaine de Couson. Le Canet des Tendances du Jadin 2011 : Le béton & le bougeon Ce 8ème canet tavese la ville contempoaine avec le dessein d y piste le végétal, et avec lui, nos éflexes, nos attentes, nos désis et, peut-ête est-ce le plus impotant, nos besoins. Il abode la ville et le végétal comme une entité, pénète dans des jadins paticulies, s invite dans des jadins de libeté avant de se pojete dans un aveni où béton et végétal finiaient pa s équilibe, dessine une nouvelle ville, suscite, aussi, de nouveaux usages. Le Canet est pou la 1èe fois mis en vente : à etouve su Le Jadin d Essai pa Xavie Coquelet & Pauline Robiliad L OTJ a confié la céation de son Jadin d Essai à ces deux jeunes paysagistes*, afin qu ils taduisent les gandes lignes du Canet. Ainsi, le thème est développé pa des popositions végétales et des aménagements inédits. Le jadin s offe tel un lieu extaodinaie au cœu du Domaine de Couson où il entetient l ambiguïté ente jadin spontané ubain et jadin classique. Il invite à pose un egad nouveau su les paysages ubains. Il utilise et évoque les fissues, les failles endant ainsi compte de la foce de ces micos lieux. Il «jadine» l inattendu, le spontané, l incoyable, met en scène une explosion d espèces végétales. Il imagine une nouvelle elation homme/natue, vivant/inete, végétal/béton. Sa éalisation bénéficie de l expéience des membes expets, du savoifaie des équipes mises à disposition pa l Institut Jadiland ; la cultue de végétaux étant assuée pa l INH d Anges. *www.paulineobiliad.com L Obsevatoie des Tendances du Jadin assemble des pofessionnels de l hoticultue, de la botanique, mais aussi achitecte, designe, sociologue, histoien, jadinie des spécialistes econnus dans leu domaine et un cecle de pesonnalités liées au monde du jadin : Michel CONTE, Pésident de l OTJ, Pésident du Diectoie de Jadiland et de l Institut Jadiland Hélène & Patice FUSTIER, Céateus et Oganisateus des Jounées des Plantes de Couson et espectivement Co-Pésidente et Vice-Pésident de l OTJ Louis BENECH, Paysagiste Patick BLANC, Botaniste, Checheu au CNRS Jean-Noël BURTE, Pésident du CCVS (Consevatoie des Collections Végétales Spécialisées) Administateu de la SNHF (Société Nationale d Hoticultue de Fance) Chantal COLLEU-DUMOND, Diectice de l établissement Public de Coopéation Cultuelle du Domaine de Chaumont-su-Loie Noëlle DORION, Pofesseu d Hoticultue Onementale à AgoCampus Ouest (Cente d Anges : Institut National d Hoticultue et de Paysage) Géad FRANÇOIS, Pésident de Plant'Assistance Antoine Gounay, Consevateu du Patimoine et Docteu en Histoie de l At Antoine ISAMBERT, Géant et associé des Editions Eugen Ulme (Pais) Patick NADEAU, Achitecte DPLG, designe Fédéic PAUTZ, Diecteu du Jadin Botanique de la Ville de Lyon Jean POUILLART, Globe Plante Pomotion du Végétal Babaa WIRTH, Amateu de Jadin Alain Woisson, Jadinie L Institut Jadiland : stuctue de éflexion et d action indépendante du goupe Jadiland, qui accompagne l ensemble des actions institutionnelles actuelles et futues oientées ves l amélioation du cade de vie, la pésevation et le développement du patimoine végétal.

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS ASSOCIATION UNIVERSITÉ INTER-ÂGES 18 ue des Fèes Bolifaud 95220 HERBLAY 06 73 14 01 98 - Email : univesia@wanadoo.f INFORMATIQUE COURS - STAGES ATELIERS Un pogamme pesonnalisé de «cous et patiques» est

Plus en détail

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Les _ Un chagé d affaies qualifé _ L accès à un éseau de conseils opéationnels et d expets _ Un soutien à la levée de fonds publics et pivés GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Genopole, c est une

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes!

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes! Une Ville qui bouge... pa ses jeunes, pou ses jeunes! A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 1 1/12/15 08:22 ! ts n n i a o f s n Vos e n penons e no us A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 2 1/12/15 08:22

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche.

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche. ésentation du pojet Fontaine de l Aube i n c e Coquis du pojet Annexes Les Amis là, un collectif au sevice du pojet...... p. 2 Une association dédiée au mieux ête ensemble... p. 3 L agent cée le mouvement...

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V m o f In e Pa ta alise Mutu ge D op el év Ag i pe e ng a h Éc Relaye dé Fé Val o i s e e Édito 75 milliads d euos L de budget des Dépatements en 2014 es Dépatements sont aujoud hui vivants, dynamiques

Plus en détail

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire La éfome des égimes de etaite en Euope: le point de vue de l actuaie Stasboug, 7 octobe 2010 Pofesseu Piee DEVOLDER UCL, Belgique Agenda 1. Le défi des etaites en Euope 2. Répatition ou capitalisation

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE National Specialty Society fo Community Medicine NSSCM SNSMC Société nationale de spécialistes pou la médecine communautaie SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE 2007 Passons à l action Le

Plus en détail

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières 5.1. Intoduction 5. Epagne, investissement et système financie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapite 25 Pêts et empunts sont inexticablement liés : si quelqu un pête, c est qu un aute a décidé

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves Statégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves Ves un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves 2013-2016 Avant-popos Le développement de la filièe cyclo, un enjeu économique impotant pou

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Equipement Electrique

Equipement Electrique Equipement Electique TEEM 1 èe Année Equipement Electique, TEEM 1 ee année, uno FRAÇO 1 ntoduction 2 Le pogamme * Champ magnétique, flux, induction électomagnétique, chages électiques et foces * La machine

Plus en détail

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a)

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a) Oublie le passé et envisage l aveni Philippiens 3.12-14 Lectue de Philippiens 3.12-14 «12 Ce n est pas que j aie déjà empoté le pix ou que j aie déjà atteint la pefection ; mais je pousuis (ma couse) afin

Plus en détail

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit CONCOURS COMMUN 2006 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epeuve spécifique de Sciences Industielles pou l Ingénieu Filièe PCSI, option PSI Vendedi 12 mai 2006 de 8h00 à 12h00 Instuctions généales

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Directives. Confidentiel une fois rempli

Directives. Confidentiel une fois rempli 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 ENQUÊTE SUR L ADOPTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE PAR LES ENTREPRISES QUÉBÉCOISES Coige le nom et l'adesse s'il y a lieu Nom Adesse Municipalité Povince Code

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

de bois sont installées et sont invisibles une fois la construction terminée.

de bois sont installées et sont invisibles une fois la construction terminée. GUIDE D UTILISATION Il existe deux types de scellants utilisés pou la constuction et l entetien des maisons de bois ond ou pou le evêtement de bois ond : Les scellants extéieus - Pema-Chink, (s hamonisant

Plus en détail

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org Ats L es atistes, comme les individus et sociétés, n échappent pas toujous à l enfemement cultuel dans lequel les citiques, admiateus ou détacteus, figent leus œuves. O, l at, même s il s inscit dans un

Plus en détail

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier.

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier. RTK - AUTOGUIDAGE 1. Pésentation apie u pincipe RTK 2. Les applications e l autoguiage Objectifs: - Pécision, L AUTOGUIDAGE : un métie à pat entièe pou sevi l agicultue - Simplicité - Facilité - Compatibilité

Plus en détail

N 42 juillet 2015. Une énergie renouvelable et citoyenne pour notre territoire. le journal des habitants du parc. édition spéciale

N 42 juillet 2015. Une énergie renouvelable et citoyenne pour notre territoire. le journal des habitants du parc. édition spéciale P A R C N A T U R E L R é G I O N A L D E S C A P S E T M A R A I S D O P A L E édition spéciale N 42 juillet 2015 FV e Page 6 Pojets écocitoyens Paticipez à la pemièe centale solaie et solidaie du Pac

Plus en détail

Fontaine de l Aube. Présentation du projet

Fontaine de l Aube. Présentation du projet ésentation du pojet Fontaine de l Aube e t i n c e L asso. Le etit ince est paainée pa Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche. Co-cée un espace écologique de essoucement, de patage, de tansmission et de célébation

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S MECA NI QUE L yc ée F.B UISS N PTS I MUVEMENT D UNE PARTICULE SUMISE A UNE F R C E C E N T R A L E C N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I N A U X R B I T E S C I R C U L A I R E S PRELUDE Dans ce chapite,

Plus en détail

magazine d information mensuel crepy-en-valois

magazine d information mensuel crepy-en-valois MODERNITE TRADITION magazine d infomation mensuel cepy-en-valois OCTOBRE 2014 N 408 economie. social. cultue. spot. pojets de ville. etouvons-nous su www.cepyenvalois.f CONSEIL MUNICIPAL 09 OCTOBRE 14

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. ocarno. Rennes (35) Dans le prolongement du quai Dujardin, à 500 mètres du Parc du Thabor

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. ocarno. Rennes (35) Dans le prolongement du quai Dujardin, à 500 mètres du Parc du Thabor Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf Le ocano Rennes (35) Dans le polongement du quai Dujadin, à 500 mètes du Pac du Thabo Le Palais Saint-Geoges à 800 mètes du Locano Rennes, cité capitale Rennes,

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

N : 1P-016 FERHANI K., Université de Guelma, Algérie ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS

N : 1P-016 FERHANI K., Université de Guelma, Algérie ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS FERHANI Kamel 1, CHERAIT Yacine 2 1 Doctoant/Post Gaduant, Laboatoie LGCH, Univesité de Guelma, fe23000@gmail.com 2 Maîte de Conféences,

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES

GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des éseaux, seveus

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»?

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»? PROPOSITIONS CGT POUR LE PLAN NATIONAL CONCERTE EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS Emploi des senios : quelles nomes d emploi»? Il est nécessaie de claifie ce que peut ête un «plan national conceté en faveu

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

Le fonctionnement de notre CHSCT

Le fonctionnement de notre CHSCT Le fonctionnement de note CHSCT Cate d identité : - Entepise familiale - Située à l Hemitage (à côté de Rennes) - 120 pesonnes - CHSCT de 3 membes - Convention collective : métallugie - Fabication de matéiel

Plus en détail

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software)

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software) 2AC 3AC Cible/Secteu/Région Acheteu infomatique en ligne Acheteu bueautique et infomatique en ligne Di./Resp Infomatique, Diecteu Achat infomatique Diigeant TPE, Assistante de Diection, Diection des Achats

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production SETIT 2009 5 th Intenational Confeence: Sciences of Electonic, Technologies of Infomation and Telecommunications Mach 22-26, 2009 TUNISIA La Suveillance Industiel Dynamique pa les Systèmes Neuo-Flous Tempoels

Plus en détail

TROISIEME LIVRET: REGLEMENT

TROISIEME LIVRET: REGLEMENT Plan de Pévention des Risques natuels pévisibles PPR de la commune d Epagny TROISIEME LIVRET: REGLEMENT novembe 2008 Plan de Pévention des Risques natuels pévisibles PPR de la commune d Epagny TROISIEME

Plus en détail

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac www.voyagesimaginaies.f Dossie Patenaies Contact : Anne-Lauence Loubigniac AGENCE DE VOYAGES IMAGINAIRES/ Cie Philippe Ca 2 oute du Beau Soleil, l Estaque // 13016 Maseille Tél : + 33 (0) 4 91 51 23 37

Plus en détail

Systèmes de canalisation non-circulaires en PRV. pour la construction et la rénovation des réseaux d assainissement LOW RESOLUTION!

Systèmes de canalisation non-circulaires en PRV. pour la construction et la rénovation des réseaux d assainissement LOW RESOLUTION! Systèmes de canalisation non-ciculaies en PRV pou la constuction et la énovation des éseaux d assainissement Amiantit: une combinaison gagnante Sommaie Les systèmes de canalisation AMIREN sont fabiqués

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

L A B E A U T É N A P A S D Â G E

L A B E A U T É N A P A S D Â G E C O L L E C T I O N L A B E A U T É N A P A S D Â G E S O I N S D E L U X E D E S P E A U X M A T U R E S O colloïdal un allié dans la lutte conte le temps qui passe La ligne exclusive des poduits cosmétiques

Plus en détail

GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF

GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF TRAVAIL COLLABORATIF DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion du tavail collaboatif? ACAMAYA - TeamLink

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR Fais d entée éduits su une sélection de FIP et FCPI 47 ue POTERNE - 21200 BEAUNE contact@fcpi-enligne..com FCPI FIP Comment Souscie Toute décision doit êtee pise apès consultationn du pospectus d infomation.

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT Magistèe de Physique Fondamentale 2007-2008 Pojet expéimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT 1 DESCRIPTION DU PROJET... 2 1.1 OBJECTIFS... 2 1.2 MODE DE TRAVAIL... 2 2 LES JETS TURBULENTS...

Plus en détail

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird Vote mission : Utilise le logiciel de messageie électonique Thundebid BUTS DE LA MISSION : - Ouvi le logiciel de messageie électonique Découvi son inteface Configue un compte mail Lie / Envoye / Recevoi

Plus en détail

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice Vote mission : Réalise un publipostage avec OpenOffice BUTS DE LA MISSION : Cée une base de données avec OpenOffice Calc Cée une lette-type avec OpenOffice Wite Insée les champs de la base de données dans

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche IM - ovembe Analyse hygothemique d une stuctue tubulaie multicouche A. Hocine (,. Boutiba (, F. Kaa Achia ( ( Dépatement de mécanique, Univesité Hassiba Benbouali hlef Email : hocinea_dz@yahoo.f, adhwane_cm@yahoo.f

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

Bénéficiez des atouts du meublé pour un rendement optimal

Bénéficiez des atouts du meublé pour un rendement optimal GRAND LYON - ECUY L Y O N 6 9 - E C U L L Y APPAR TEMENTS MEUBLÉS Bénéficiez des atouts du meublé pou un endement optimal Villa Pontou, un emplacement d'exception fondé su des valeus d'aveni G R A N D

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 ************************************************************************************************* EPREUVE

Plus en détail

BROCHURE GROUPES 2014

BROCHURE GROUPES 2014 Pac animalie et botanique - Pacabout - École Nicolas Hulot BROCHURE GROUPES 2014 Voyagez au cœu de la natue 1000 animaux des 5 continents en libeté dans un pac botanique multi-centenaie mobihan - betagne

Plus en détail

Ici & Ailleurs L'EVASION DES SENS WEEK END / CITY BREAK / SEJOUR - PRINTEMPS 2015

Ici & Ailleurs L'EVASION DES SENS WEEK END / CITY BREAK / SEJOUR - PRINTEMPS 2015 Page 1/13 Ici & Ailleus L'EVASION DES SENS WEEK END / CITY BREAK / SEJOUR - PRINTEMPS 2015 CALIFORNIE De San Fancisco à San Diego, voyage su la mythique Highway One MANCHE VIENNE CORREZE RABAT Escapade

Plus en détail

Du 27 au 29 avril 2012 au Centre Mario-Tremblay, de 10 h à 17 h. Pour information 418 668-4795

Du 27 au 29 avril 2012 au Centre Mario-Tremblay, de 10 h à 17 h. Pour information 418 668-4795 CAHIER SPÉCIAL Richad Naud 23 e 60 EXPOSANTS Conféences vaiées Spectacles Volet spécial su l employabilité 14 disciplines au pogamme des Jeux FADOQ Du 27 au 29 avil 2012 au Cente Maio-Temblay, de 10 h

Plus en détail

Présentation d une méthode d analyse sensorielle des baies de raisin. Principe, méthode, interprétation

Présentation d une méthode d analyse sensorielle des baies de raisin. Principe, méthode, interprétation Aticle pau dans : Revue Fançaise d Oenologie, N 183, pages 10-13, ju illet/août 2000. Pésentation d une méthode d analyse sensoielle des baies de aisin. 1. Intoduction Pincipe, méthode, intepétation Jacques

Plus en détail

Translated Title: Reprint Status: Edition: Author, Subsidiary: Author Role: Place of Publication:

Translated Title: Reprint Status: Edition: Author, Subsidiary: Author Role: Place of Publication: Recod Numbe: 24890 Autho, Monogaphic: Couillad, D.//Chouinad, P.//Comie, É.//Founie, D.//Mecie, G.//Roy, M.//Dubé, M. Létouneau, M.//Pesant, A. R.//Renaud, J. P. Autho Role: Title, Monogaphic: Tanslated

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail