couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "couleurs... Laquenexy de nouvelles l unique Jardin des Premières Nations réalisé en dehors de l Amérique du Nord."

Transcription

1 catalogue Les jounées des plantes DOMAINE DE COURSON Couson-Monteloup (Essonne) Tél Gold Veitch Memoial Medal 1992

2 de nouvelles couleus... l unique Jadin des Pemièes Nations éalisé en dehos de l Améique du Nod. Visitez 13 jadins thématiques, tous étonnants, tous difféents pou un authentique voyage au pays des saveus. Laquenexy À 10 min de Metz, 80 min en TGV depuis Pais, 45 min de l Allemagne et du Luxemboug. Ce pojet a été financé à l'aide des fonds euopéens (pogamme INTERREG IIIa) un site du Conseil Généal de la Moselle Les Jadins Fuities de Laquenexy 4 ue Bouge et Pein Laquenexy Renseignements : +33 (0)

3 Sommaie Couson patique en 2011 p. 2 Histoie du pac de Couson p. 4 Histoique des Jounées des Plantes de Couson p. 6 Chate des exposants p. 12 Les Comités de sélection & d oientation p. 14 Méites, Recommandations & Cetificats botaniques p. 16 Les pincipes Le Juy des Méites Hommage p. 18 Les Pix et écompenses p. 20 Définitions l Obsevatoie des Tendances du Jadin (O.T.J.) p. 22 Pix de la Woshipful Company of Gadenes p. 24 Les stands de la pesse 2011 p. 26 Fiches thématiques de Couson p. 28 Liste des fiches thématiques depuis 1997 Fiches de l automne 2010 Fiches du pintemps 2011 Les Exposants p. 46 Répetoie des Exposants p. 48 Répetoie des Associations p. 165 Répetoie des Écoles p. 187 Répetoie des Paysagistes p. 189 Album 2010 Les Méites et Recommandations p. 192 Les Cetificats Botaniques p. 194 La Sélection p. 196 Les Pix et écompenses p. 200 Les Événements p. 206 Les Lauéats pimés depuis 1985 p. 209 Guide des pépiniéistes p. 215 Pa égion À l étange Guide des Spécialités p. 217 Pépiniéistes Autou du Jadin Index généal p. 226 Index des Annonceus p. 231

4 20 11 Couson patique Ouvetue au public du château et du pac Visite du château : tous les dimanches et jous féiés. du 15 mas au 15 novembe de 14h à 18h, Visite du pac : les dimanches et jous féiés (excepté Noël et le 1 e janvie). toute l année de 10h à 18h (17h l hive), Visite de goupes : tous les jous du 15 mas au 15 novembe su endez-vous et confimation écite. les Jounées des Plantes de Couson 2011 Le endez-vous du pintemps : 13, 14 et 15 Mai 2011 Le endez-vous de l automne : 14, 15 et 16 Octobe Réceptions et séminaies De mas à novembe dans les Écuies du duc de Padoue Suface : de 120 à 335 m 2 Taifs : de à selon l espace et le jou choisis Taifs spéciaux pou les entepises en semaine jusqu à 20h (à pati de ) Pou plus de détails concenant la visite ou des pestations paticulièes, déjeunes, buffets, goûtes... Rendez-vous aux jadins 4 et 5 Juin 2011 Vendedi 3 juin à 19 h30 (su ésevation) : Alice au pays des meveilles, d apès Lewis Caoll, spectacle itinéant pa la compagnie La Flibuste. Jounées du patimoine 17 et 18 Septembe 2011 Ouvetue exceptionnelle du château d eau du XVIIe siècle Renseignements Domaine de Couson Couson Monteloup Tél Fax Adesse Rendez-vous aux pochaines Jounées de Couson en 2012 Au pintemps : les 18, 19 et 20 Mai 2012 En automne : les 19, 20 et 21 Octobe C o u s o n

5 achat en ligne catalogue gatuit su demande pais lyon saint-émy vallauis genève madid milan ome

6 Histoie du Pac de Couson Au XVIIIe siècle, le pac qui entoue le château constuit en 1676, avait été céé dans un style fomel pa un disciple de Le Nôte. Jean-Piee Delagade Apès 1820, le duc de Padoue, cousin issu de gemain de Napoléon, tansfome le pac à la mode du jou avec l aide de Bethault, paysagiste de l impéatice Joséphine à la Malmaison. De cette péiode estent encoe quelques abes et abustes, notamment des hododendons. Les Bülhe, achitectes de nombeux pacs de ville Rennes, Lyon, Bodeaux et de demeues pivées, donnent au pac son aspect actuel aux envions de Ils céent un petit lac et intoduisent de nombeuses espèces nouvelles : Taxodium distichum, Pinus niga laicio, Cedus libani, Sequoiadendon giganteum, Liiodendon tulipifea des centaines de oses et des massifs de plantes vivaces et annuelles. Ente 1920 et 1950, Enest de Caaman, ami d Albet Kahn, pousuit les planta tions, notamment de conifèes (Cedus atlantica, C. deodaa), de chênes d Améique, de hododendons et d azalées. Depuis 1980, avec l aide tout d abod de Timothy Vaughan, ancien élève de Kew Gadens et de Wisley, puis d autes paysagistes tels que Alain-Fédéic Bisson et Louis Benech, huit hectaes ont été epis à la foêt pou etouve le dessin omantique d oigine : plus de deux mille abes et d abustes ont été plantés, choisis pou leu chame et leu couleu, ainsi que des plantes vivaces et des bulbes. À pati de 1992, le concous de l Agence des Espaces Vets d Ile-de-Fance a pemis la éalisation d impotants tavaux de égénéation : emise en eau de l étang, éfection des allées, élagage des gands abes du pac, estauation de la gande see, étiquetage Bien qu ayant fot souffet de la tempête de décembe 1999, le pac a gadé l essentiel de sa stuctue et voit sa péennité assuée pa tous les tavaux des denièes années. De nombeux abes et abustes nouveaux sont venus compléte les collections du pac. Enfin, su la poposition du Conseil National des Pacs et Jadins, le Ministèe de la Cultue et de la Communication a décidé en 2004 d attibue à Couson le label Jadin emaquable. D'année en année, les collections continuent à s'enichi, toujous avec l'aide de Timothy Vaughan mais aussi gâce au concous d'éminents spécialistes. Une collection de camellias est ainsi en cous de céation avec les conseils de Max Hill, diecteu pou la Fance de l'intenational Camellia Society. En 2009 ainsi qu en 2010, pendant tout l été, l ancien potage estuctué su les conseil de Louis Benech s est tansfomé en paiie fleuie avec le concous de la société Novafloe. Le pac est ouvet tous les dimanches et jous féiés. Pou les goupes, visite à la cate su demande. 4 C o u s o n

7 GUCCI 90 yeas old Foeve young Foeve mythical Foeve now An adventue of entepise

8 Les Jounées des Plantes de Couson C est en 1975 que les pemies signes pécuseus d un egain d intéêt pou les plantes et les jadins appaaissent en Fance avec une séie de démaches isolées et paallèles. Jean-Piee Delagade Ainsi, des esponsables de jadins et pacs pivés dont ceux de COURSON manifestent la volonté de s ouvi au public. L ugence est alos d entepende la estauation de ces pacs et jadins. A COURSON, la enconte en 1980 avec le paysagiste Timothy Vaughan va contibue au éveil du Pac. Deux ans plus tad, alos que la campagne de plantations est déjà entepise, un constat s impose : il semble impossible de se pocue en Fance les plantes capables de éponde à la tiple dimension echechée histoique, botanique et jadinièe. C est donc en Gande Betagne et en Hollande que le paysagiste est containt de se founi. Cette même année, en 1982, l Association des Pacs Botaniques de Fance popose à COURSON d accueilli leu endez-vous annuel, au cous duquel ses membes ont pis l habitude de s échange leus plantes. Pami ceux-ci se touvent également des pépiniéistes-collectionneus. Tois d ente eux suggèent alos de vende leus plantes, plutôt que de les échange. Cette demande povoque une véitable pise de conscience : il y a donc encoe en Fance des passionnés qui, malgé l absence de clientèle et de moyens de diffusion, continuent à éleve ces plantes que l on imaginait dispaues! Au cous de l automne suivant, en 1983, une dizaine de pofessionnels se etouve à COURSON pou popose leus plantes à la vente. Un simple écho passé dans le jounal Le Monde déplace à COURSON quelque six cent visiteus. Les Jounées des Plantes sont lancées ; année apès année, la éunion attie un nombe coissant d exposants et de visiteus. Initialement tenue dans la cou de la Chapelle, elle gagne le pac en Contibuant à l esso de ces Jounées, de nombeuses pesonnalités du monde hoticole et botanique viennent à la enconte de ce nouveau public auquel ils donnent volonties des conseils, tout en lui faisant découvi les plantes devenues aes ; leus expéiences font l objet de conféences thématiques ou de tables ondes qui assemblent, néophytes, spécialistes et passionnés. En 1985, la venue de Robet et Jelena de Belde de l Aboetum de Kalmthout (Belgique) avec des intoductions aissimes cée l événement. Désomais, COURSON va deveni le lieu de pédilection où expose des collections de végétaux à découvi ou à edécouvi. A pati de 1987 et à la demande des exposants, une session de pintemps vient compléte celle de l automne. 6 C o u s o n

9 Les nouveautés du meveilleux jadin de osies pafumés... pépinièes et oseaies Tél : Fax : Bienvenue Automne 2011 Vichy Citon Automne 2011

10 Passant de six mille visiteus ecensés en 1986, COURSON en eçoit teize mille los des deux sessions de La matinée du vendedi, est ésevée aux pofessionnels. Devant le succès public et pofessionnel empoté, la nécessité d affime la vocation des Jounées des Plantes s impose : un Comité de Sélection est institué. Sa fonction est de gaanti la qualité des exposants pa une sélection igoueuse ; une Chate des Exposants est édigée ; elle définit les ègles à especte pa les paticipants ; un catalogue annuel des Jounées de COURSON est édité. Il ecense les exposants à taves une desciption détaillée de leus spécialités. Ces difféentes mesues paticipent de l identité unique de ces Jounées et de la définition du concept défendu pa COURSON : la mise en valeu des savoi-faie de l hoticultue et des ats de la botanique. En 1988, le célèbe botaniste et chasseu de plantes Roy Lancaste choisit COURSON pou y elate los d une conféence ses aventues botaniques en Chine. A taves ce voyage passionnant, c est tout un chapite de l histoie des plantes qui est éactualisé. Les mots intoduction, acclimatation, diffusion eviennent dans le langage des amateus et envoient natuellement à la notion de divesité botanique. Sous l impulsion conjuguée de Jelena de Belde et de Roy Lancaste, l idée d établi à COURSON une distinction pami les végétaux selon des citèes définis pend fome. Un an plus tad, en 1989, les pemies Méites de COURSON sont décenés pa un juy intenational composé de gands jadinies indépendants. Leu attibution a pou objectif d encouage l obtention et la diffusion de végétaux aux qualités peu emaquées jusqu alos, et dont l utilité se doit d anticipe les containtes écologiques. A cette vocation utilitaie, se geffe natuellement la echeche de nouveaux effets esthétiques. Un second Comité voit le jou en Baptisé Autou du Jadin, il est céé afin de eteni et de pime les objets, les éléments de mobilie ou les outils dont les qualités épondent tant à des citèes esthétiques qu à des exigences patiques. Un nouveau pix annuel le Pix du Catalogue est institué afin de distingue les pépiniéistes dont les catalogues contibuent à mette en valeu leu poduction de façon pécise et accessible. La pestigieuse Gold Veitch Memoial Medal décenée pa la Royal Hoticultual Society à COURSON consace, en 1993, la légitimité des Jounées des Plantes. Bientôt, le endez-vous initial de 1982 qui ne comptait qu une dizaine d amateus fançais devient, avec quelque deux cents spécialistes fançais, anglais, allemands, hollandais, belges, italiens..., le endez-vous fançais de l hoticultue euopéenne. Cette econnaissance s expime également de la pat de la pofession qui choisit d y baptise ses obtentions. A pati de 1997, COURSON édite des fiches thématiques à l occasion de chacune des sessions des Jounées des Plantes. Dès 1999, cetains gands sujets seont taités su deux sessions: Les Fluctuations Climatiques (1999), Oiginaies du Japon (2002), Ombes et Plantations (2003), Les Obtentions Végétales (2004), Petits Abes (2004, 2005). 8 C o u s o n

11 EXPERTISE - INVENTAIRE - VENTE Vente Collection de M. Isidoe S. de Moie. Adjugé Vente Hôtel de Massean Adjugé Sabe de Bonapate à la bataille de Maengo Adjugé Vente Succession du Docteu B. Adjugé LES SPÉCIALISTES DES SOUVENIRS HISTORIQUES ET DE L AUTOMOBILE DE COLLECTION MAISON DE VENTES AUX ENCHÈRES - AUCTION HOUSE 5, RUE ROYALE FONTAINEBLEAU - TEL. +33 (0) FAX +33 (0) , AVENUE DE BRETEUIL PARIS - TEL. +33 (0) FAX +33 (0)

12 Jean-Piee Delagade Hélène & Patice Fustie, Paticia & Olivie de Nevaux-Loÿs Ces fiches sont destinées à enfoce, aupès des exposants, de la pesse et du public, l impact des thèmes développés, définissant ainsi les gandes tendances du jadin. Leu popos est enfocé pa les conféences données pa les plus gands spécialistes intenationaux des sujets taités duant les sessions, pami lesquels Piet Oudolf, Patick Blanc, le Pofesseu Hans Simon, Jelena de Belde, Roy Lancaste, Eik Osenna, Fancis Hallé Dans les allées, ces thèmes sont l'occasion de cée des mises en scène inédites, ouvant la voie à des associations qui paticipent à la valoisation de la divesité végétale, selon les types de teains, d'expositions, mais aussi selon les containtes liées aux boulevesements climatiques de ces denièes années (tempêtes, sécheesses ). Reconnaissant le ôle novateu des Jounées des Plantes au sevice du développement de la filièe hoticole, le Dépatement de l'essonne, pa l intemédiaie de son Comité Dépatemental du Touisme, a depuis l'an 2000, tenu à s'y associe en y appotant son soutien. En 2002, à l'initiative du Domaine de COURSON et de Jadiland, l'obsevatoie des Tendances des Jadin est céé (cf. p. 18). Sa publication annuelle Le Canet des Tendances du Jadin est officiellement pésentée à la pesse duant la session d'automne, la session du pintemps accueillant la pésentation du Jadin d'essai de l'otj. Aujoud hui, les Jounées de Couson accueillent vingt-cinq à tente mille visiteus pa session. Elles sont devenus le endez-vous, unique et intenational, qui éunit deux fois pa an tous les acteus du monde végétal dans sa totalité avec les pofessionnels pépiniéistes, obtenteus, multiplicateus et le monde de la distibution mais aussi le public du collectionneu initié à l amateu néophyte. Elles se font l écho de tendances qui dépassent aujoud hui le cade fomel du jadin pou deveni souce d inspiation dans des domaines aussi vaiés que le paysage, la mode, le design ou encoe le gaphisme tout en développant la fonction philosophique et poétique du jadin. En 2007, pou leu 25e annivesaie, les Jounées des Plantes de COURSON ont eu l honneu de se voi attibue un Lauie d O décené pa l AJJH (Association des Jounalistes du Jadin et de l Hoticultue). Et puis tois abes plantés dans le pac dont l un a été offet pa le Juy des Méites témoigneont de cette année iche de découvetes botaniques et hoticoles. Pendant l été 2009, à la suite des petubations povoquées en mai pa des pluies abondantes et pesistantes, d impotants tavaux de stabilisation des sols ont été effectués tant dans les zones d exposition que dans les pakings pou le confot et l agément des visiteus et des exposants. Plus que jamais, Couson se veut à l avant-gade du jadinage esponsable, espectueux des sols et des climats. Innovation emaquée en 2010 pou les fiches thématiques désomais édigées en étoite collaboation avec les exposants et su des sujets choisis en accod avec eux. Dany Sautot 10 C o u s o n

13

14 Chate des exposants Extaits... II Définition et objectifs Les Jounées des Plantes de COURSON sont une manifestation ouvete à une sélection de toutes les banches de l hoticultue d onement, ainsi qu à des fomes d industie, d atisanat et d at ayant un appot avec le jadin, sa mise en valeu et son entetien. (...) Afin de mainteni toutes les qualités de COURSON, d aide et d encouage les exposants à toujous se supasse, de sélectionne de nouveaux paticipants pami les candidats, une «Chate des Exposants» des Jounées des Plantes de COURSON a été édigée en Nées de la enconte de quelques pépiniéistes, spécialistes et collectionneus avec un public d amateus dans le cade d un pac paysage en cous de estauation et de eplantation, ces Jounées ont pou objectif, dans un espit d émulation qui doit este amical de : pivilégie tout d abod la qualité mais aussi la nouveauté en contibuant à faie découvi avant un véitable lancement commecial, etouve ou simplement mieux connaîte des végétaux intéessants pou leus qualités esthétiques ou botaniques, notamment pou leu aspect décoatif. constitue un lieu de enconte et de diffusion oiginal ente des pofessionnels de haute qualité, pafois isolés ou méconnus et un public de esponsables, de spécialistes, d amateus ou de futus amateus. (...) joue un ôle d initiative ou d éducation aupès d un public souvent mal infomé mais de plus en plus éceptif et paticipe à l enichissement et au enouvellement du patimoine végétal. (...) III Comité d oientation et de sélection Pou l aide et le conseille dans sa éflexion, le Domaine de COURSON, oganisateu des Jounées des Plantes, a décidé de s adjoinde un Comité d Oientation et de Sélection. Ce Comité, pésidé pa un epésentant du Domaine de COURSON, est composé de pesonnes choisies en fonction de leus compétences. (...) 12 C o u s o n

15 Il appote son concous dans le choix des nouveaux exposants ; son avis peut notamment ête justifié pa : la qualité ou l oiginalité des catalogues pésentés, des visites aux pépiniéistes, l expéience acquise pa ses membes des poduits des candidats, l appot d un intéêt nouveau aux Jounées des Plantes, le maintien d un équilibe ente les secteus de l hoticultue. À la suite de chacune des encontes, il est invité à donne son opinion su l ensemble de l exposition et su chaque pésentation individuelle. Il peut ainsi expime ses citiques, positives ou négatives su tous les exposants, indique ses éseves, ecommande des avetissements, éventuellement des exclusions. (...) IV Plantes exposées Les exposants doivent enseigne claiement et pécisément les visiteus et les acheteus su les qualités des plantes qu ils pésentent et notamment leus besoins en matièe de sol et de climat. Chaque plante doit ête étiquetée avec ses pincipales caactéistiques (espèce ou vaiété botanique, nom des cultivas). Selon le choix de chaque exposant, les plantes peuvent ête poposées à la vente ou seulement exposées. Si les plantes sont à vende, le pix doit ête claiement mis en évidence. Ceux des exposants qui ne souhaitent vende qu à des pofessionnels ou en gandes quantités doivent l indique claiement. (...) V «Autou du Jadin» Tous les poduits pésentés doivent ête liés au jadin ou à la vie dans le jadin. (...) Il peut s agi notamment de tout ce qui peut sevi à son entetien ou à son embellissement (outils, taitements, mobilies décos...). (...) C o u s o n

16 Les comités de Sélection et d Oientation Assuant le maintien de la qualité et de la divesité des pésentations los des Jounées des Plantes, les Comités de Sélection et d Oientation foment le juy qui attibue le Pix du Domaine de COURSON «Botanique & Hoticole» 1 Louis BENECH, Jadinie 2 Jean-Noël BURTE, Ingénieu hoticole, Paysagiste ubaniste DIUP, ancien Pésident du CCVS 3 Geoges CALLEN, Ingénieu hoticole, Maîte de conféences au Muséum d Histoie Natuelle 4 Pascal GARBE, Paysagiste, chef de pojet de la politique jadin, Conseil Généal de la Moselle 5 Jean-Piee LARTIGAU, Ancien Chef jadinie du Pac Floal de Pais 6 Luc-Andé LEPAGE, Consultant 7 James PRIEST, Gaden Consultant Jean-Piee Delagade 8 Fédéic TOURNAY, Consevateu du Jadin Botanique de l Univesité Louis Pasteu de Stasboug «Autou du Jadin» 1 Géad DE LÉOTOING, Décoateu 2 Piee NESSMANN, Paysagiste 3 Fabienne DE SÈZE, Consultant 4 Babaa WIRTH, Décoatice 1, 3, 4 : Jean-Piee Delagade 2 : Philippe Pedeeau

17

18 Les Méites Recommandations & Cetificats botaniques Décenés depuis 1989 pa un juy pestigieux, unique, divesifié et indépendant constitué de dix gands jadinies d Euope les Méites, Cetificats Botaniques & Recommandations de COURSON sont le pendant, dans la catégoie «Botanique et Hoticole», de la Sélection de COURSON. Les Pincipes Les plantes susceptibles d ête écompensées sont classées selon les catégoies suivantes : abes abustes conifèes oses plantes gimpantes hebes onementales fougèes vivaces plantes annuelles/ bisannuelles plantes alpines bulbes plantes topicales de see tempéée plantes topicales d oangeie Les végétaux sont egadés pa les membes du juy avec «l œil du jadinie» en fonction de leu beauté, de leu chame, de leu oigina lité ; les citèes de sélection du juy sont : l utilité pou le jadin, la aeté et l intéêt botanique ou hoticole, la qualité de la epésentation, la disponibilité en pépinièe. Les végétaux «candidats» peuvent natuelle - ment ête des nouveautés hoticoles, mais aussi des plantes oubliées, edécouvetes, méitant d ête éhabilitées ou des spécimens intéessants (pa leu fome, leu floaison, leu feuillage, etc.) d espèces connues ou couantes, enfin des végétaux paticulièement attiants. Cetains d ente eux sont déjà multipliés, d autes composent le vivie des pochaines vaiétés à commecialise. L attibution des Méites de COURSON ne définit pas un classement mais indique un niveau : une catégoie peut ainsi voi l attibution de plusieus Méites, tandis qu une aute pouait ête volontaiement pivée de toute distinction. Le Méite est la plus haute écompense pou des plantes nouvelles ou edécouvetes aux qualités econnues, paticulièement intéessantes et susceptibles, à teme, d une lage diffusion. La Recommandation est la écompense accodée à des plantes nouvelles ou écemment intoduites, pas encoe suffisamment épouvées pou pétende à un Méite. Le Cetificat Botanique est la plus haute écompense pou des plantes de gand intéêt botanique ou hoticole mais difficiles à poduie ou à commecialise. Signalons enfin que les amateus de plantes peuvent, à condition d ête paainés, faie concoui leus végétaux, qu ils soient collec tionneus, pépiniéistes ou néophytes éclaiés. 16 C o u s o n

19 Le Juy Hans SIMON, Botaniste, ancien Pésident de la Société Euopéenne des Plantes Vivaces Maktheidenfeld (Allemagne) Membe éméite 2 Piet OUDOLF, Botaniste, Paysagiste, Écivain De Hummelo (Pays-Bas) Membe éméite 3 Cistina CASTEL-BRANCO, histoienne des jadins (Potugal) 4 Ole HAMANN, Pofesseu éméite de l Univesité de Copenhague (Danemak) 5 Michael HICKSON, Botaniste, ancien Consevateu de Knightshayes Gadens (Royaume-Uni) 6 Roy LANCASTER, Voyageu, Botaniste, Écivain Chandles Fod (Royaume-Uni) 7 Jean MADELAINE, Consultant (Fance) 8 TIM MILES, Jadinie chef du Cotswold Wildlife Pak & Gadens, Oxfodshie (Gande-Betagne) 9 PASCAL PINEL, Responsable développement pépinièe Gaines Voltz (Fance) 10 ABRAHAM RAMMELOO, Consevateu de l Aboetum de Kalmthout (Belgique) 11 ALIX DE SAINT-VENANT, Paysagiste, jadinièe esponsable du Jadin de Valme (Fance) 12 Daan SMIT, ancien Diecteu du Jadin Botanique de l Univesité Libe, Amstedam (Pays-Bas) 13 Jan SPRUYT, Pépiniéiste, Pésident de l Union Intenationale de Poducteus de Plantes Vivaces (ISU) (Belgique) 14 JANINE TEN HORN, Jounaliste, Paysagiste (Pays-Bas) 15 Piee VALCK, Ancien Diecteu du Jadin Botanique de Nancy (Fance) 16 Didie WILLERY, jounaliste, esponsable d'édition, diecteu technique du Jadin du Vasteival (Fance) Jean-Piee Delagade avec le concous d Anne Sophie-Rondeau et de Anne Baquet,Chistophe de La Chapelle, et Jean Mac Le Moingt C o u s o n

20 Hommage à Tony Lowe Avec son élégance habituelle note che Tony nous a tès discètement quitté au beau milieu des Jounées des Plantes d octobe Non sans avoi aupaavant eu la délicate attention de faie paveni à chacun de ses amis de Couson un pot du miel de ses abeilles. Un clin d œil empli du tact souiant qui était sa maque de fabique. Nous l avions enconté au cous d une de nos pomenades dans le Pac des Mouties à Vaengeville su me. Il était alos, apès une caièe dans la Maine, secétaie généal du NCCPG (aujoud'hui Plant Heitage), un oganisme chagé de ecense et d anime les collections nationales de végétaux. C était un sujet qui nous passionnait ca plusieus de nos amis songeaient à pomouvoi la céation d un tel instument en Fance. Ayant etouvé Tony à Londes, nous avions pu alle visite son bueau à Wisley dans le jadin de la RHS qui hébegeait son association dont il nous avait expliqué la genèse, le fonctionnement et les difficultés d oganisation. compétente, compéhensive et coutoise ont toujous eu le pouvoi d apaise les conclusions d un goupe pafois tubulent. Il avait epis ses études dans les domaines les plus sophistiqués de la botanique, mais n en palait jamais qu avec une modestie tellement souiante qu on avait de la peine à le pende au séieux! Et puis, depuis quelques saisons Chistine était heueusement entée dans sa vie lui appotant le chame et la douceu qu il attendait. Nous avions eu le bonheu de patage leu existence dans leu délicieuse maison d un petit village du Doset los d un top cout séjou à la découvete en leu compagnie d Eden Poject et des Jadins d Heligan. Encoe meci de vote pécieuse pésence, che Tony, et avec toute note immense affection! Hélène et Patice Fustie Il avait accepté avec enthousiasme note poposition de veni pésente à Couson son expéience,inspiant ainsi la céation pa un petit goupe de passionnés du CCVS (Comité des Collections Végétales Spécialisées) toujous bien vivant aujoud'hui. Ses connaissances, sa sensibilité et son sens de l humou avaient été tant appéciées que, à la suggestion de plusieus de ses membes il fut appelé à paticipe au juy du Pix Enest de Caaman. Duant plus de vingt cinq ans sa pésence Jean-Piee Delagade 18 C o u s o n

21 L ABUS D ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

22 Les Pix & Récompenses Le Pix du Domaine de Couson Il écompense pou chacune des deux sections «Autou du Jadin» et «Plantes», le stand le plus confome aux exigences et aux ecommandations de la Chate des Exposants Tout stand est éputé concoui pou chacun des pix décenés aux Jounées des Plantes de COURSON. Les pix sont entièement indépendants les uns des autes. On ne peut ête membe que d un seul juy. Les délibéations de chaque juy sont secètes, y compis à l égad des autes juys. (qualité, pédagogie et étiquetage) et plus généalement à l espit des Jounées des Plantes de COURSON. Le juy est composé des membes des Comités d Oientation et de Sélection. Le Pix Roge de Vilmoin Il écompense deux fois pa an la qualité botanique de l ensemble du stand, aussi bien dans le choix des végétaux que dans l exactitude de l étiquetage. Le juy est composé de pesonnes désignées pa l A.P.B.F. l Association des Pacs Botaniques de Fance. Le Pix Enest de Caaman Il écompense la qualité de la pésentation, plus paticulièement dans ses aspects esthétiques et céatifs.le juy est composé de pesonnes désignées pa l Association des Amis de COURSON. Le Pix de la Pesse Il écompense un exposant, qui pa le choix ou la pésentation de ses poductions, puisse ête à l oigine d une communication écite ou audiovisuelle attactive. Le juy est composé de jounalistes, spécialistes de l hoticultue et des jadins. Le Pix du Catalogue (annuel) Il est décené une fois pa an à la session de pintemps, et est destiné à encouage les pépiniéistes à faie connaîte d une façon pécise leus végétaux et à mette en valeu l ensemble de leu poduction. Le juy est composé de spécialistes du jadin diigé pa le pésident du C.P.J.F. Comité des Pacs et Jadins de Fance. Le Pix de la S.N.H.F. Il écompense un exposant pou la pésentation à Couson, d une collection végétale spécialisée la plus exhaustive possible. Le juy est choisi pa le Consevatoie fançais des Collections Végétales Spécialisées (C.C.V.S.) dont il applique les citèes de jugement. Le Pix Woshipful Company of Gadenes Décené los des sessions du pintemps pa la Guilde des Jadinies de la Cité de Londes, il écompense une pesonnalité ayant paticulièement contibué au développement des Jounées des Plantes de Couson. Les Honneus Lauent-Peie des Jadins Décenés une fois pa an à la session d'automne, ils écompensent un pépiniéiste ou un collectionneu qui pousuit et développe cette activité en entepeneu. 20 C o u s o n

23 PUBLICITÉ pésente : 14 et 15 mai Patout en Fance La f ê te pou l e s e n fa nt s Pou tous les enfants de 1 à 12 ans jeux de pistes déambulations spectacles écolos atelies igolos émeveillement à gogo! (et leus paents) Renseignements et ésevation obligatoie su : En patenaiat avec :

24 Geneviève Hegott X. Coquelet P. Robiliad En 2002, Jadiland et le Domaine de Couson décidaient de fonde l Obsevatoie des Tendances du Jadin (OTJ) avec la volonté de faie tombe les baièes du jadin, tant pou l offi à de nouveaux egads que pou l inscie dans une éflexion contempoaine et sociétale. L enjeu était de valoise ainsi le dynamisme de la filièe hoticole fançaise à taves ses méties pépiniéistes et obtenteus en l intégant à d autes unives de céation ou de éflexion. Depuis, un thème annuel est etenu pa les membes expets de l OTJ. Dévoilé à la pesse en octobe ce thème est illusté dans le Canet des Tendances du Jadin, avant de faie l objet d un Jadin d Essai pésenté au public en mai, los des Jounées des Plantes du Domaine de Couson. Le Canet des Tendances du Jadin 2011 : Le béton & le bougeon Ce 8ème canet tavese la ville contempoaine avec le dessein d y piste le végétal, et avec lui, nos éflexes, nos attentes, nos désis et, peut-ête est-ce le plus impotant, nos besoins. Il abode la ville et le végétal comme une entité, pénète dans des jadins paticulies, s invite dans des jadins de libeté avant de se pojete dans un aveni où béton et végétal finiaient pa s équilibe, dessine une nouvelle ville, suscite, aussi, de nouveaux usages. Le Canet est pou la 1èe fois mis en vente : à etouve su Le Jadin d Essai pa Xavie Coquelet & Pauline Robiliad L OTJ a confié la céation de son Jadin d Essai à ces deux jeunes paysagistes*, afin qu ils taduisent les gandes lignes du Canet. Ainsi, le thème est développé pa des popositions végétales et des aménagements inédits. Le jadin s offe tel un lieu extaodinaie au cœu du Domaine de Couson où il entetient l ambiguïté ente jadin spontané ubain et jadin classique. Il invite à pose un egad nouveau su les paysages ubains. Il utilise et évoque les fissues, les failles endant ainsi compte de la foce de ces micos lieux. Il «jadine» l inattendu, le spontané, l incoyable, met en scène une explosion d espèces végétales. Il imagine une nouvelle elation homme/natue, vivant/inete, végétal/béton. Sa éalisation bénéficie de l expéience des membes expets, du savoifaie des équipes mises à disposition pa l Institut Jadiland ; la cultue de végétaux étant assuée pa l INH d Anges. *www.paulineobiliad.com L Obsevatoie des Tendances du Jadin assemble des pofessionnels de l hoticultue, de la botanique, mais aussi achitecte, designe, sociologue, histoien, jadinie des spécialistes econnus dans leu domaine et un cecle de pesonnalités liées au monde du jadin : Michel CONTE, Pésident de l OTJ, Pésident du Diectoie de Jadiland et de l Institut Jadiland Hélène & Patice FUSTIER, Céateus et Oganisateus des Jounées des Plantes de Couson et espectivement Co-Pésidente et Vice-Pésident de l OTJ Louis BENECH, Paysagiste Patick BLANC, Botaniste, Checheu au CNRS Jean-Noël BURTE, Pésident du CCVS (Consevatoie des Collections Végétales Spécialisées) Administateu de la SNHF (Société Nationale d Hoticultue de Fance) Chantal COLLEU-DUMOND, Diectice de l établissement Public de Coopéation Cultuelle du Domaine de Chaumont-su-Loie Noëlle DORION, Pofesseu d Hoticultue Onementale à AgoCampus Ouest (Cente d Anges : Institut National d Hoticultue et de Paysage) Géad FRANÇOIS, Pésident de Plant'Assistance Antoine Gounay, Consevateu du Patimoine et Docteu en Histoie de l At Antoine ISAMBERT, Géant et associé des Editions Eugen Ulme (Pais) Patick NADEAU, Achitecte DPLG, designe Fédéic PAUTZ, Diecteu du Jadin Botanique de la Ville de Lyon Jean POUILLART, Globe Plante Pomotion du Végétal Babaa WIRTH, Amateu de Jadin Alain Woisson, Jadinie L Institut Jadiland : stuctue de éflexion et d action indépendante du goupe Jadiland, qui accompagne l ensemble des actions institutionnelles actuelles et futues oientées ves l amélioation du cade de vie, la pésevation et le développement du patimoine végétal.

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac www.voyagesimaginaies.f Dossie Patenaies Contact : Anne-Lauence Loubigniac AGENCE DE VOYAGES IMAGINAIRES/ Cie Philippe Ca 2 oute du Beau Soleil, l Estaque // 13016 Maseille Tél : + 33 (0) 4 91 51 23 37

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014 MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 7511 PARIS 28/3/214 D BUDGET PREVISIONNEL 214 Le budget pévisionnel 214, d un ontant de 1 8 en dépenses et en ecettes, epend, hos éléents exceptionnels, les

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

LE LOGEMENT AU NUNAVIK

LE LOGEMENT AU NUNAVIK SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC LE LOGEMENT AU NUNAVIK DOCUMENT D INFORMATION WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA Coodination du contenu et édaction Diection des affaies integouvenementales et autochtones Coodination

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE)

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) SAUVEGARDE DES DONNÉES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion de la sauvegade

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay Algoithmes de minimisation Sébastien Chanoz & Adian Dae Univesité Pais 7 Denis Dideot CEA Saclay De nombeux poblèmes nécessitent de minimise une onction : -Minimise la distance (HI ente des points de mesues

Plus en détail

PROCÉDURE ET PROGRAMME D ACCUEIL-INTÉGRATION POUR LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGORIE IV

PROCÉDURE ET PROGRAMME D ACCUEIL-INTÉGRATION POUR LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGORIE IV CHSLD Centre d hébergement et de soins de longue durée CH Centre hospitalier CD Centre de réadaptation en dépendances POCÉDUE D ACCUEIL-INTÉGATION POU LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGOIE IV POCÉDUE D ACCUEIL-INTÉGATION

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

4. Un regard différent sur les circonstances Ph 1.12-14

4. Un regard différent sur les circonstances Ph 1.12-14 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens 1.12-14 4. Un egad difféent su les ciconstances Ph 1.12-14 Intoduction N 1 Il y a quelques semaines, j ai eçu ce couie dans ma boîte aux lettes électonique.

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique.

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique. IMEP. Cous : Méthodologie spécialisée pou l enseignement de la fomation musicale (MD1& MD2 FM, AESI 1&2 option FM, AESI3, AESS FM). ATELIER CHANSON Année 2011-2012. Michel Jaspa. Séance 1 (4/10/11) I.

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

yvoi$c Diffici Opticiens lucratif,le bien des vocations Essilor dicte sa loi marché a suscité Munid'une ordonnance, notre client mystère Très

yvoi$c Diffici Opticiens lucratif,le bien des vocations Essilor dicte sa loi marché a suscité Munid'une ordonnance, notre client mystère Très Opticiens l i ô i Diffici Munid'une odonnance, note client mystèe a visité 7 magasins dbptique et 6 sitesweb spécialisés. Opacité des taifs, pix vaiant du simple au quaduple, infomation pacellaie... Pas

Plus en détail

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique Les déteminants de la diffusion d Intenet en Afique pa Benad Conte Maîte de Conféences, Cente d économie du développement Univesité Montesquieu-Bodeaux IV - Fance 6µWYQµ Les pogès apides des technologies

Plus en détail

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE

Plus en détail

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence Mémoie e DEA Ecole octoale IAEM Loaine / DEA Infomatique e Loaine Univesité Heni Poincaé, Nancy 1 LORIA Moélisation opéationnelle es omaines e éféence soutenu le Mai 22 juin 2004 pa Alexane Denis membes

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications de véhicules hybides Sulivan Küttle o cite this vesion: Sulivan Küttle. Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

FRANCE 2009-2010. www.legea.fr. Tarifs et disponibilités

FRANCE 2009-2010. www.legea.fr. Tarifs et disponibilités FANCE 2009-2010 www.legea.fr Tarifs et disponibilités SOMMAIE ENSEMBLES DE JEU 2 3 4 5 6 7 8 Kit SCUDO Kit LONDA Kits ITACA et SPATA Kits COINTO et ATENE Kits de gardien ASENAL et WEMBLEY Kit de gardien

Plus en détail

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI 1 èmes JOURNÉES E L HYROYNAMIQUE Nantes, 7, 8 et 9 mas 5 ETUE E L ECOULEMENT SUR UN HYROFOIL EN MOUVEMENTS FORCES : APPLICATION A LA PROPULSION CYCLOIALE STUY OF FLOW ON HYROFOIL UNERGOING UNSTEAY FORCE

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Catalogue 2013-2014. objets publicitaires cadeaux d affaires stimulations primes

Catalogue 2013-2014. objets publicitaires cadeaux d affaires stimulations primes Catalogue 2013-2014 objet publicitaie cadeaux d affaie timulation pime Le objet publicitaie u le thème de plante et de gaine. D I O Gaine, bulbe, tèfle, plante fleuie ou dépolluante, plant d abe, bonaï

Plus en détail

PARC DES OISEAUX PRISE JEUX ENCADREMENT SPECTACLE QUALITÉ UNE JOURNÉE INOUBLIABLE AU SITES DE PARCOURS EN CHARGE PROFESSIONNALISME

PARC DES OISEAUX PRISE JEUX ENCADREMENT SPECTACLE QUALITÉ UNE JOURNÉE INOUBLIABLE AU SITES DE PARCOURS EN CHARGE PROFESSIONNALISME UNE JOURNÉE INOUBLIABLE AU PARC DES OISEAUX PARCOURS THÉMATIQUES A T E L I E R PÉDAGOGIE SPECTACLE A C T I V I T É S DÉTECTIVES EXPERIENCE SITES DE PRESENTATION DÉCOUVERTE BIODIVERSITÉ JEUX ENCADREMENT

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

THÈSE. présentée pour obtenir le titre de. DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS. Spécialité: Génie Electrique.

THÈSE. présentée pour obtenir le titre de. DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS. Spécialité: Génie Electrique. N d ode: 005-7 ECOLE DOCTORALE 43 Ecole Nationale Supéieue d At et Métie Cente de Lille THÈSE péentée pou obteni le tite de DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS Spécialité: Génie Electique

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

RAISONNER L INVESTIGATION EN RHUMATOLOGIE

RAISONNER L INVESTIGATION EN RHUMATOLOGIE NOVEMBRE L objectif de ce document est de guide le médecin omnipaticien dans le choix des modalités de laboatoie et d imageie pou l investigation d une condition humatologique. En effet, les analyses de

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005 octobe 005 REUE PÉRIODIQUE D INFORMATIONS TECHNIQUES ET INDUSTRIELLES DES THERMICIENS Les petes de chage dans les installations Le dimensionnement des mitigeus octobe 005 Sommaie Le petes de chage dans

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail