Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical"

Transcription

1 Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Gauvain Bourgne February 27, Description du contexte On considère un ensemble de maladies. Chacune de ces maladies provoque un certain nombre de symptômes. Exemple 1 On considère l ensemble de maladies suivant: Grippe, Bronchite, Angine, Pneumonie et Rhume. La grippe a pour symptômes toux, fièvre, et fatigue. La bronchite a pour symptômes toux et mucus. L angine a pour symptômes fièvre et fatigue. La pneumonie a pour symptômes fièvre et toux. Enfin, le rhume a pour seul symptôme mucus. A chacune de ses maladies est associée un traitement. Si un patient suit le traitement correspondant à sa maladie, il est totalement guéri de cette maladie. Si un patient subissait plusieurs maladies, il lui faudra les guérir séparément par deux traitements consécutifs. Il se peut cependant que le diagnostic soit inexact, et que le traitement ne corresponde pas à la maladie du patient. On a alors deux cas possibles (qui peuvent se mélanger) : Le traitement a un effet partiel. Pour certaintes maladie, ce traitement soigne certains des symptômes, mais ne guérit pas la maladie. Ainsi, le symptôme disparaîtra temporairement, mais réapparaîtra plus tard après la fin du traitement si la maladie source n a pas été soignée correctement. Le traitement a des effets secondaires dans certains cas. Si le patient souffre de certaines maladies particulières, la combinaison du traitement avec la maladie fera apparaître certains symptômes qui disparaîtront à l arrêt du traitement. Exemple 2 On note t G le traitement contre la grippe, t B celui contre la bronchite, t A le traitement pour l angine, t P celui contre la pneumonie, et enfin t R le traitement pour le rhume. 1

2 Le traitement t G a un effet partiel sur la bronchite. Quand un patient atteint de bronchite suit ce traitement, sa bronchite ne lui provoque plus de toux (notons que si le patient a une autre maladie, un effet secondaire ou une contre indication qui provoque aussi de la toux, il est possible qu il tousse encore). De plus, ce traitement a un effet secondaire sur les patients ayant une bronchite: un patient souffrant de bronchite qui suite ce traitement devient sujet à de la fièvre. Cette dernière s arrête quand la bronchite est soignée ou dès l arrêt du traitement t G. Le traitement t B, pour sa part, a un effet partiel et un effet secondaire visà-vis du rhume. Quand il est appliqué à un patient ayant un rhume, il fait disparaitre le symptôme de mucus dû au rhume et provoque de la fatigue. Ces deux effets disparaissent à la fin du traitement. Le traitement pour l angine, t A, a un effet partiel sur la grippe. Il annule les symptômes de fièvre causés par la grippe (mais pas ceux ayant une autre origine). Le traitement pour la pneumonie, t P, est spécifique, et n a aucun effet partiel ni effet secondaire. Enfin, le traitement du rhume, t R, a un effet partiel sur la bronchite. Il annule en effet le symptôme de mucus causé par la bronchite. On se propose dans ce projet de simuler l évolution de l état d un patient en fonction des traitements qu il reçoit. Exemple 3 Prenons un cas pathologique. Soit un patient souffrant d une pneumonie, d une bronchite et d une angine. Dans l état initial, avant tout traitement, il a les symptômes des trois maladies. C est à dire qu il a de la toux, et de la fièvre du fait de sa pneumonie, de la fatigue et de la fièvre du fait de son angine, ainsi que du mucus et de la toux du fait de sa bronchite. Au final, il a de la toux, de la fièvre, de la fatigue et du mucus (un symptôme présent deux fois reste). Observant les symptômes, le medecin pense qu il souffre d une grippe et d un rhume, et propose d abord un traitement contre la grippe (t G ). Juste après ce traitement, on a les effets suivants: le traitement n est adapté à aucune de ses maladie, donc aucune maladie n est soignée. le traitement a eu un effet partiel sur la bronchite, annulant la toux due à celle-ci. Mais comme la pneumonie provoque aussi la toux et n est pas soignée, le patient tousse toujours. le traitement a un effet secondaire en cas de bronchite. Comme le patient souffre d une bronchite, ce traitement provoque de la fièvre (la fièvre du patient a donc maintenant 3 causes!). Le patient souffre donc toujours des mêmes symptômes: toux, fièvre, fatigue et mucus. Le medecin tente maintenant le traitement t A. Les effets sont alors les suivants: le traitement soigne l angine du patient. comme le patient ne souffre pas de grippe, le traitement n a pas d effet partiel. Le patient a donc encore une pneumonie et une bronchite. En pratique, ces deux maladies provoquent les symptômes suivants: toux, fièvre, et mucus. Le soin de l angine a permis d éliminer la fatigue. On applique maintenant le traitement t P. Les effets sont alors les suivants: le traitement soigne la pneumonie du patient. 2

3 Le patient a donc encore une bronchite. En pratique, il lui reste les symptômes suivants: toux, mucus. Un dernier traitement avec t B permet alors au malade de se débarasser de toutes ses maladies et de tous les symptômes (sans problème puisque le traitement correspond maintenant bien à la seule maladie du patient). On illustre avec un second cas. Exemple 4 Soit un patient souffrant d une grippe et d une bronchite. Dans l état initial, avant tout traitement, il a les symptômes des deux maladies: toux, fièvre, fatigue et mucus. Observant les symptômes, le medecin pense qu il souffre d une grippe et d un rhume, et propose d abord un traitement contre la grippe (t G ). Juste après ce traitement, on a les effets suivants: le traitement soigne la grippe du patient. le traitement a un effet partiel sur la bronchite, annulant la toux due à celle-ci. Comme la grippe est aussi soignée, le patient ne tousse plus. le traitement a un effet secondaire en cas de bronchite. Comme le patient souffre d une bronchite, ce traitement provoque de la fièvre. Ainsi le patient n a plus qu une bronchite, dont la toux est annulée, mais il subit de la fièvre du fait des effets secondaires du traitement. Le patient souffre maintenant des symptômes suivant: fièvre et mucus. Le medecin tente maintenant le traitement t R (il arrête ainsi le traitement t G ). Les effets sont alors les suivants: le traitement ne soigne aucune maladie, car le patient n a pas de rhume. le traitement a un effet partiel sur la bronchite, annulant le mucus du à celle-ci. Le patient a donc toujours sa bronchite, mais sans mucus. De plus, les effets secondaires et partiels de t G disparaîssent (plus de fièvre, mais à nouveau de la toux). En pratique, il a maintenant uniquement le symptôme suivant: toux. Pour y voir, plus clair, le médecin interrompt tout traitement. Les effets partiel de t R sont alors annulés, et le mucus réapparait. Le patient a ainsi les symptômes suivants: toux et mucus. Le medecin prescrit alors enfin un traitement contre la bronchite (t B ). La bronchite est soignée sans effets secondaires, et en l absence de maladies, le patient n a plus aucun symptôme. 2 Questions Le projet devra comporter un programme, à présenter en soutenance de projet, et un rapport présentant le projet. Le rapport devra notamment contenir les réponses à toutes les questions qui ont une partie autre que programmation (questions 1 et 2). Il fournira aussi le code des fonctions explicitement demandées dans le sujet (question 3). Le programme pourra être programmé dans n importe quel langage au choix de l élève. Un langage objet procédural comme Java ou C++ est recommandé. Un utilisateur expérimenté de CAML pourra toutefois tout à fait utiliser ce langage. Le groupe devra cependant s assurer que son programme fonctionne bien sur les ordinateurs de la salle de soutenance, ou apporter un ordinateur portable. 3

4 1. Proposer une structure de données pour représenter ce problème. Une structure de frames serait appréciée, mais n est pas obligatoire. On veut pouvoir définir rapidement une maladie et ses symptômes, puis décrire les effets partiels et les effets secondaires de son traitement. Programmation: Coder la structure de donnée choisie, et l instancier sur l exemple donnée (grippe, pneumonie, angine, bronchite, rhume). Il sera demandé lors de la soutenance d ajouter une maladie et un traitement donnés par l examinateur. 2. On veut représenter ce problème avec en calcul des situations. Les constantes seront les maladies et les symptômes. On notera par la suite m une maladie, et y un symptôme. Les actions seront des traitements (ou bien l action arrêter les traitements). Elles n ont pas de préconditions (pas besoin du prédicat Poss). On aura ainsi l action Traiter(m) qui signifie qu on applique le traitement correspondant à la maladie m, et l action Arret() qui signifie qu on arrête les traitements pour observer l évolution. Les fluents correspondront les maladies et les symptômes présents chez le patient. On aura ainsi le fluent AMaladie(m,s), qui indique que le patient a la maladie m dans la situation s, et le fluent ASymptome(y,s), qui indique que le patient a le symptôme y dans la situation s. (a) Donner l axiome gouvernant l évolution des fluents de maladies. On considère qu aucune action ne déclenche de maladie, et qu une maladie ne peut dont être présente que si elle était présente auparavant et qu elle n a pas été soignée. Aide: La formule sera de la forme: AMaladie(m, do(a,s)) condition sur a et AMaladie(m, s). (b) Donner l axiome gouvernant l évolution de ASymptome(toux,s). Aide: La formule sera de la forme: ASymptome(toux, do(a,s)) condition sur a et AMaladie(m, s). La condition sera une disjonction de deux termes. Le premier terme traduira que la grippe provoque de la toux si elle n est pas soignée. C est la traduction du fait qu une maladie a des symptômes (ou plus exactement que le symptôme auquel on s intéresse est un symptôme de grippe). Le deuxième terme traduira que la bronchite provoque aussi de la toux si elle n est pas soignée, et que l effet de toux de la bronchite n est pas annulé par l effet partiel du traitement de la grippe. Ce deuxième terme nous montre comment traduire les effets partiels d un traitement. (c) Donner l axiome gouvernant l évolution de ASymptome(fievre,s). Aide: Ici la conjonction sera une disjonction de quatre termes. Les deux premiers correspondront au fait qu on a de la fièvre si on a une pneumonie ou une angine non soignée. Le troisième correspondra au fait qu on a de la fièvre si on a une grippe non soignée et qu on a pas pris de traitement contre l angine (qui a pour effet partiel d annuler le symptôme de fièvre pour la grippe). Enfin le quatrième terme traduira une contre-indication. Il correspondra donc au fait 4

5 que l on a de la fièvre si on a pris un traitement contre la grippe alors qu on avait une bronchite. (d) Donner les axiomes gouvernant les évolutions des symptômes restants. (e) Donner l axiome général donnant l évolution d un symptôme quelconque y. Aide: On se servira de la fonction booléenne effets(y,m), qui renvoie vrai si y est un effet de m, la fonction booléenne soinpartiel(m 1,m 2,y), qui renvoie vrai si le traitement de m 1 a un effet partiel annulant le symptôme y quand le patient souffre de la maladie m 2. la fonction booléenne effetsecondaire(m 1,m 2,y), qui renvoie vrai si le traitement de m 1 a un effet secondaire provoquant le symptôme y quand le patient souffre de la maladie m 2. On aura donc dans la condition, une disjonction de deux conjonctions. première conjonction correspond au fait que le symptôme y se manifeste s il existe une maladie m contractée par le patient et non soignée qui a y pour symptôme, et qu aucun des traitements qui ont pour effet partiel d annuler y quand m est présente n a été prescrit par la dernière action. La deuxième conjonction exprime le fait que le symptôme se manifeste aussi si l on a appliqué le traitement d une maladie m 1 ayant pour effet secondaire y quand m 2 est présente et que justement le patient souffre de m Programmation: (a) Programmer les fonctions booléenneseffets(y,m),soinpartiel(m 1,m 2,y) et effetsecondaire(m 1,m 2,y). (b) On considérera par la suite qu une situation est caractérisée par son état, c est-à-dire la liste de tous les fluents de maladies et de symptômes qui sont vrais dans cette situation. Programmer la fonction booléenne appliqueractionmaladie(a,s,m) qui, à partir d une situation s et d une action a, renvoie la valeur de vérité du fluent AMaladie(m,do(a,s)). Aide : On pourra se servir de la question (2a) qui indique dans quelle conditions cette fonction est vraie. (c) Programmer la fonction booléenne appliqueractionsymptome(a,s,m) qui, à partir d une situation s et d une action a, renvoie la valeur de vérité du fluent ASymptome(m,do(a,s)). On s appuiera sur l axiome général d évolution des fluents de symptômes (question, et les fonctionseffets(y,m),soinpartiel(m 1,m 2,y) eteffetsecondaire(m 1,m 2,y). (d) Programmer la fonction do(a,s) qui, à partir d une situation s, renvoie la situation do(a,s). Aide: On pourra se servir des deux fonctions précédentes (et supposer qu on a accès à la liste de toutes maladies et tous les symptômes possibles). 4. Programmation: Simulation de traitement. Programmer un simulateur qui, La 5

6 (a) Permette de spécifier une situation initiale donnée correspondant aux maladies dont souffre le patient (par fichier de configuration, menu, ou au pire, directement dans le code - attention il faudra être capable de renseigner rapidement une situation initiale pendant la soutenance) (b) Affiche ensuite les symptômes correspondant à ces maladies initiales. (c) Demande à l utilisateur de choisir un traitement. (d) Annonce le résultat du traitement (symptômes et maladies dans la nouvelle situation). (e) Itère les demandes de traitements jusqu à ce que le patient soit guéri. 3 Soutenance Le groupe est encouragé à préparer sa soutenance afin d éviter tout dysfonctionnement. Le rapport pourra être rendu lors de la soutenance. Lors de celle-ci, il sera demandé : 1. D ajouter une nouvelle maladie et un traitement correspondant (avec effets partiels et effets secondaires), spécifiés par l examinateur, aux données de base. 2. De faire la simulation avec des maladies de départ et une séquence de traitement donnés par l examinateur. 6

Partage d un Macintosh entre plusieurs utilisateurs

Partage d un Macintosh entre plusieurs utilisateurs Infos info Votre Mac va vous aider NUMÉRO 16 SEMAINE DU 27 AU 31 MARS 2006 Partage d un Macintosh entre plusieurs utilisateurs Un Mac qui n est pas partagé, c est un Mac qui s ennuie Le but de ce seizième

Plus en détail

Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3 1 ère étape

Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3 1 ère étape Modifier cet article (283) Recalculer cette page * Les Médecins Maîtres-Toile Accueil Nouvelles Technologies Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 3 Création de pages dynamiques courantes Dans le chapitre précédent, nous avons installé et configuré tous les éléments indispensables à la mise en œuvre d une

Plus en détail

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL UTILISATION DE CE GUIDE Ce guide contient des instructions sommaires relatives aux fonctions fréquemment utilisées du téléphone SUPERSET MC 401. Plusieurs de ces fonctions sont activées au moyen des touches

Plus en détail

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet Conception et Programmation IUT d Aix-Marseille Dép. INFO Aix Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016 Projet André Abramé - andre.abrame@univ-amu.fr Sophie Nabitz - sophie.nabitz@univ-avignon.fr Petru

Plus en détail

Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software

Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software Tutorial par Anthony Da Cruz Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software Ambiance Soleil 17 Rue Royale 74000, Annecy Sommaire 1. Présentation générale 2. Guide étape par étape 3. Astuces de l éditeur

Plus en détail

Rapport du projet C#

Rapport du projet C# Rapport du projet C# Le Snake VINCENT Benjamin WISSON Thomas GMM2 Année universitaire 2011-2012 Encadré par M De Vaulx Page 2 Introduction Dans le cadre de notre deuxième année en école d ingénieurs à

Plus en détail

Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux

Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux L objectif de ce projet est de travailler sur les tableaux en langage d assemblage ARM. Vous devez réaliser votre projet en partie lors des séances encadrées

Plus en détail

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er.

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er. 615 Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Notre Conseil d Etat entendu; De l assentiment de la Chambre des Députés; Vu la

Plus en détail

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009 26 janvier 2009 Le modèle du est une méthodologie de développement logiciel qui est devenue un standard de l industrie logicielle. Ce modèle est constitué de deux phases : l une est dite descendante et

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur

ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur Document révision 02 Copyright 2013 ISLOG Network. Tout droit réservé. Historique de version Date Auteur Description Document Version 23/08/13 F Godinho Version initiale

Plus en détail

COURS 4 : Palettes et Optimisation en 3 points essentiels

COURS 4 : Palettes et Optimisation en 3 points essentiels Bonne lecture! Ne JAMAIS cliquer sur ses propres annonces! Attention hein! COURS 4 : Palettes et Optimisation en 3 points essentiels Par Sébastien Koubar Comment créer des annonces et les optimiser pour

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2 Exemple de sujet n 2 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 2 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

Un algorithme de composition musicale

Un algorithme de composition musicale Un algorithme de composition musicale Table des matières Présentation Le compositeur. Le code PMX.................................................. Structures de données utilisées........................................

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» MODE D EMPLOI POUR DEPOSER LES CONTRIBUTIONS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET DE LA SFSP Les contributions

Plus en détail

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE -

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - 62 ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - PREMIÈRE PARTIE (sur 6 points) Le candidat choisira l'un des deux sujets proposés, qu'il traitera en 200 à 300 mots.

Plus en détail

Configuration sans fil - Utilisation de l Assistant de configuration de la connexion sans fil pour Windows

Configuration sans fil - Utilisation de l Assistant de configuration de la connexion sans fil pour Windows Description du problème 100000039756 Configuration sans fil - Utilisation de l Assistant de configuration de la connexion sans fil pour Windows Description de la solution 200000050595 Choisissez une des

Plus en détail

Poker Jack. http://www.casinosduquebec.com/montreal/fr/jeux/poker-3-cartes. L'objectif du jeu

Poker Jack. http://www.casinosduquebec.com/montreal/fr/jeux/poker-3-cartes. L'objectif du jeu Poker Jack Ce jeu est un jeu de carte inspiré du Blackjack et du Poker. Les règles ressemblent étrangement aux règles du Blackjack (mais avec aucun contrôle sur le tirage des cartes, il y aura toujours

Plus en détail

PROCÉDURE DE CONNEXION SITE INTERNET RIC

PROCÉDURE DE CONNEXION SITE INTERNET RIC PROCÉDURE DE CONNEXION SITE INTERNET RIC 1. EMPLOYÉS DE LA COOP FÉDÉRÉE POSSÉDANT UNE ADRESSE COURRIEL «@LACOOP.COOP»... 3 1.1 CONNEXION AU SITE INTERNET... 3 1.2 IDENTIFIANT / COURRIEL OUBLIÉ?... 3 1.3

Plus en détail

APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES

APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES APPLICATION COROSSOL GESTION DES INVENTAIRES 1 Cette application permet de gérer les inventaires d un établissement à partir du module commande de JEFYCO. La mise à l inventaire peut être rendue obligatoire

Plus en détail

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création...

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création... Procédure d utilisation de la fonction «INVENTAIRE» Sommaire I. Qu est-ce que l inventaire?...1 II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3 III. IV. Lancement / Création...4

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

2. Paramétrage de la communication sur le terminal TELXON

2. Paramétrage de la communication sur le terminal TELXON 1. Introduction Le logiciel de déchargement des données d inventaire pour les Terminaux TELXON permet de récupérer les informations (code barre et quantité) saisies lors de l inventaire, afin de pouvoir

Plus en détail

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant :

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant : Exercice : On donne le programme de calcul suivant : ) Montrer que si le nombre choisi au départ est, on obtient comme résultat 8. ) Calculer la valeur exacte du résultat obtenu lorsque : a) Le nombre

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

Guide exploitant du contrôleur Legrand

Guide exploitant du contrôleur Legrand Guide exploitant du contrôleur Version 4.0.1 www.legrand.fr Sommaire 1 / Introduction 5 2 / Lancement de l outil d administration déléguée 6 3 / Création d un compte utilisateur 8 3.1 / Étape 1 : Renseignement

Plus en détail

Cours/TD n 3bis : les boucles

Cours/TD n 3bis : les boucles Cours/TD n 3bis : les boucles Découpons le problème Nous avons plusieurs utilisations des boucles C est précisément ce qui rend difficile leur création. Vu la difficulté, nous allons séparer les différentes

Plus en détail

Lyon, le 16/03/2015. Référence à rappeler dans toute correspondance : INSSN-LYO-2015-0679

Lyon, le 16/03/2015. Référence à rappeler dans toute correspondance : INSSN-LYO-2015-0679 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 16/03/2015 N/Réf. : CODEP-LYO-2015-010438 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité du Bugey Electricité de France CNPE du Bugey

Plus en détail

Temps partiel : entrée ou sortie en cours de mois

Temps partiel : entrée ou sortie en cours de mois Pégase 3 Temps partiel : entrée ou sortie en cours de mois Dernière révision le 10/09/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Les heures travaillées dans le salaire mensuel...4 Utiliser

Plus en détail

Comment configurer les HotFolders et les Workflows

Comment configurer les HotFolders et les Workflows Comment configurer les HotFolders et les Workflows HotFolders 1 À la base : le Hotfolder en tant que gestionnaire de fichiers 1 Un exemple : les Hotfolders et la barre d images 2 Imprimer depuis un client

Plus en détail

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro 1 Une macro Que représente une macro? Une macro est une suite d instructions écrites l une après l autre. Lors de son exécution, Excel interprète les lignes de code de votre macro dans l ordre où vous

Plus en détail

LA SIMPLICITÉ L EFFICACITÉ

LA SIMPLICITÉ L EFFICACITÉ LA SIMPLICITÉ L EFFICACITÉ INFORMATIONS SUR LE LOGICIEL Tirage simple est un logiciel capable d effectuer le tirage au sort des quatre premières parties de votre concours et même le cadrage s il y a lieu.

Plus en détail

Points fixes de fonctions à domaine fini

Points fixes de fonctions à domaine fini ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2013 FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE

Plus en détail

DNS. Domain Name System. David Corlay David.corlay.it@gmail.com

DNS. Domain Name System. David Corlay David.corlay.it@gmail.com DNS Domain Name System David Corlay David.corlay.it@gmail.com SOMMAIRE I. DNS : PROTOCOLE DEFINITION..P1 FONTIONEMENT..P1 II. DNS : PROCEDURE (UBUNTU)..P3 III. DNS : PROCEDURE (WINDOWS SERVER 2012)..P4

Plus en détail

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS.

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS. Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 Guillaume Informatique 10 rue Jean-Pierre Blachier 42150 La Ricamarie Tél. : 04 77 36 20 60 - Fax : 04 77 36 20 69 - Email : info@guillaume-informatique.com

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Sujet C12 Page 1 sur 7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche concernant les logiciels

Plus en détail

Transférer une licence AutoCAD monoposte

Transférer une licence AutoCAD monoposte TRUCS & ASTUCES AutoCAD Transférer une licence AutoCAD monoposte Il peut vous arriver de devoir transférer votre licence Auto- CAD d un poste à un autre poste pour plusieurs raisons : soit parce que vous

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES. Imprimantes SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14

COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES. Imprimantes SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14 COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 GENERALITES... 3 INSTALLATION D UNE IMPRIMANTE... 4 Imprimante USB... 4 Détection

Plus en détail

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs.

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le Memory Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le jeu se compose de paires d images portant des illustrations identiques. L ensemble des images est mélangé,

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS LE MEDECIN ET LES Depuis la loi du 4 mars 2002 dite «loi KOUCHNER» relative au droit des malades et à la qualité du système de santé, tout professionnel de santé doit obligatoirement souscrire une responsabilité

Plus en détail

Création et utilisation de la boutique

Création et utilisation de la boutique Création et utilisation de la boutique Ce guide a pour but de présenter l organisation et le fonctionnement de l outil boutique de Sopixi, ainsi que les fonctions de base, nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

Tout d abord, il est nécessaire d accéder à votre compte en ligne depuis le portail de VoxSun https://www.portal.voxsun.com, puis d accéder à votre

Tout d abord, il est nécessaire d accéder à votre compte en ligne depuis le portail de VoxSun https://www.portal.voxsun.com, puis d accéder à votre 1 Tout d abord, il est nécessaire d accéder à votre compte en ligne depuis le portail de VoxSun https://www.portal.voxsun.com, puis d accéder à votre extension de conférence ci-dessous. pour débuter la

Plus en détail

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons

Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons Bonjour en bienvenue au séminaire en ligne sur l outil Demande de Wagons 1 Aujourd hui, j aimerais vous donner un aperçu de certains changements intéressants que nous avons décidé d apporter à notre façon

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS

TERMES ET CONDITIONS TERMES ET CONDITIONS Le site Web www.ninaricci.com («Site Web») est géré par la société PUIG FRANCE SAS («PUIG»), ayant son siège social sis 65/67 Avenue des Champs Elysées, 75008 Paris (France), inscrite

Plus en détail

Tutoriel : Réaliser un site multilingues

Tutoriel : Réaliser un site multilingues Tutoriel : Réaliser un site multilingues INDEX : 1. Introduction 2. Détecter la langue 3. Gérer les langues avec PHP a. Usage de variables b. Traduction à la volée (passage de fonction) 4. Gérer les langues

Plus en détail

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires PlanningPME Planifiez en toute simplicité Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires I. Description... 2 II. Paramétrage des champs supplémentaires... 2 III. Les différents types de champs... 7 IV.

Plus en détail

Bureau de Windows et raccourcis

Bureau de Windows et raccourcis Bureau de Windows et raccourcis Présentation de Windows 1 Le Bureau de Windows Le Poste de travail Contenu du disque dur Les icônes principales du Bureau Les raccourcis - créer un raccourci d'un fichier

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8

UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8 UN POUVOIR ADDITIONNEL CONFÉRÉ AUX MUNICIPALITÉS POUR ASSUMER LEUR OBLIGATION DE FAIRE RESPECTER LE Q-2, R. 8 ME DANIEL BOUCHARD LAVERY, DE BILLY 1. PRÉSENTATION Le 13 décembre 2007 est entré en vigueur

Plus en détail

Le premier contact avec l ordinateur

Le premier contact avec l ordinateur Le premier contact avec l ordinateur Windows 7 est un peu le chef d orchestre de votre ordinateur. Il permet aux différents matériels présents dans la machine de fonctionner correctement. Grâce à Windows

Plus en détail

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS ELABORATION D UN DOSSIER ET SA SOUTENANCE PRODUIRE UNE SEQUENCE VIDEO ET L EXPLOITER DANS LE CADRE D UNE ANALYSE PEDAGOGIQUE Certification : UC 1.2.3.4.5.6.7.8 &

Plus en détail

Manuel d installation sous Mac

Manuel d installation sous Mac Manuel d installation sous Mac Insérez la clef «Novomeo» dans un port USB libre, celle-ci apparaît sur votre bureau, ouvrez-la pour afficher les fichiers enregistrés sur celle-ci. sur le fichier «Novomeo

Plus en détail

Faire Le Ménage. Faire le ménage lié à l utilisation de son PC

Faire Le Ménage. Faire le ménage lié à l utilisation de son PC Faire le ménage lié à l utilisation de son PC Ranger ses documents Avant de se lancer dans un ménage plus approfondit, il est conseillé de classer ses documents. Comment? Faire des dossiers / des sous-dossiers

Plus en détail

TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient

TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient DAVID LACHICHE XAVIER MICHEL Automne 2011 TABLE DES MATIÈRES 1 Partie données métier 2 1.1 Généralités.......................................

Plus en détail

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE Le but d une expérience de laboratoire est souvent de vérifier un résultat théorique à l aide d un montage. Puisqu il est impossible (sinon très rare)

Plus en détail

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Jacques Mossière 12 août 2004 1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude d un problème classique dans les systèmes, l interblocage, c est à dire l

Plus en détail

PROTOCOLE D ATTRIBUTION DES INCITATIFS DU PROGRAMME TECHNOLOGIE FORESTIÈRE AUTOMNE 2015 HIVER 2016

PROTOCOLE D ATTRIBUTION DES INCITATIFS DU PROGRAMME TECHNOLOGIE FORESTIÈRE AUTOMNE 2015 HIVER 2016 PROTOCOLE D ATTRIBUTION DES INCITATIFS DU PROGRAMME TECHNOLOGIE FORESTIÈRE AUTOMNE 2015 HIVER 2016 BOURSE MAXIMALE DE 3 000 $ 1. La bourse totalisant un maximum de 3 000 $ est accordée à l élève admis

Plus en détail

Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0

Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0 Projet Génie Logiciel Avancé, Version 1.0 14 février 2012 1 Introduction Un certain client aimerait un clone de Worms. Sa demande est fournie séparément. Remarquez que l on ne vous demande pas : De prévoir

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes 2013/2014 Diverses utilisations de python Utilisation en mode interactif Ecriture d un programme python Saisie de données par l utilisateur : input(),

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Série notée Sujet 1. Règles et recommandations : Instructions ÉC O L E P O L Y T E C H N IQ U E FÉ DÉR A L E D E L A U S A N N E

Série notée Sujet 1. Règles et recommandations : Instructions ÉC O L E P O L Y T E C H N IQ U E FÉ DÉR A L E D E L A U S A N N E EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE Faculté Informatique et Communication Cours Informatique II (SV) Jamila Sam ÉC

Plus en détail

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ Auteur : S.& S. Etienne F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ TI-Nspire CAS Mots-clés : représentation graphique, fonction dérivée, nombre dérivé, pente, tableau de valeurs, maximum, minimum. Fichiers associés

Plus en détail

Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec

Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec Le but de cette fonction est de permettre à un commerçant d offrir à ses clients des cartes de points, leur permettant d accumuler des points et de

Plus en détail

FACTURATION. Menu. Fonctionnement. Allez dans le menu «Gestion» puis «Facturation» 1 Descriptif du dossier (onglet Facturation)

FACTURATION. Menu. Fonctionnement. Allez dans le menu «Gestion» puis «Facturation» 1 Descriptif du dossier (onglet Facturation) FACTURATION Menu Allez dans le menu «Gestion» puis «Facturation» Fonctionnement 1 Descriptif du dossier (onglet Facturation) 2 Maintenance des articles 3 Edition des articles 4 Saisie des factures 5 Validation

Plus en détail

Utilisation du logiciel ReacSon

Utilisation du logiciel ReacSon Utilisation du logiciel ReacSon Sommaire Installation... 3 Utilisation... 3 Lancement... 3 Configuration du logiciel... 5 Le test... 6 Base Line... 8 Test... 8 La rétrospection... 8 Fichier de résultats...

Plus en détail

Configuration Carte-cadeau / Carte Fidélisation

Configuration Carte-cadeau / Carte Fidélisation Configuration Carte-cadeau / Carte Fidélisation Veuillez suivre la méthode suivante pour pouvoir installer les applications pour les cartescadeaux et/ou les cartes de fidélisation. 1. Activé l option Fidélisation

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

DS Java 1. 19 novembre 2005

DS Java 1. 19 novembre 2005 DS Java 1 19 novembre 2005 Durée : 2 heures. Documents (notes et polycopiés) autorisés. La rigueur et la propreté seront prises en compte dans l évaluation. Le barème est indicatif. Vous rédigerez vos

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

Manuel d utilisation de la version en ligne. Février 2013

Manuel d utilisation de la version en ligne. Février 2013 Manuel d utilisation de la version en ligne Février 2013 Sommaire I- Contrôle de la saisie dans les formulaires... 3 II- Module de configuration... 4 1- Données créancier... 5 2- Préférences... 6 III-

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

PAIEMENTS AUTOMATIQUES

PAIEMENTS AUTOMATIQUES PAIEMENTS AUTOMATIQUES Principe de fonctionnement Ce programme vous permet de gérer des échéanciers fournisseurs et d effectuer des paiements automatiques en utilisant les virements à la norme SEPA. IDSOFT

Plus en détail

Description du projet

Description du projet Polytech Paris Sud > Et4 Informatique > Recherche d information dans les textes Description du projet Ce projet est à réaliser en groupes de 4 ou 5 étudiants et sera à rendre collectivement. Le rendu sera

Plus en détail

GUIDE D ACCÈS AU SITE WEB (Version apprenant)

GUIDE D ACCÈS AU SITE WEB (Version apprenant) 103 GUIDE D ACCÈS AU SITE WEB (Version apprenant) Premier accès au site Web du Programme d éducation à la sécurité routière S inscrire au site Remplir le formulaire Choisir son nom d utilisateur et son

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 L. POINSOT Contact client : Laurent Poinsot (laurent.poinsot@lipn.univ-paris13.fr) Résumé : Ce document est le cahier des charges du projet INFO 1.

Plus en détail

Guide d utilisation. Location Vacances en Corse. Agence Neuromédiasoft quartier St Joseph - 20250 Corte - 04 95 34 12 69 -

Guide d utilisation. Location Vacances en Corse. Agence Neuromédiasoft quartier St Joseph - 20250 Corte - 04 95 34 12 69 - Guide d utilisation pour particuliers du portail d annonces Location Vacances en Corse Sommaire : A. Navigation sur le site... Page 3 B. Rechercher une annonce... Page 4 C. Les différents modes d affichages...

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

Les circuits de validation

Les circuits de validation Les circuits de validation 1.1 Qu est-ce qu un workflow? 1.1.2 Définition Un workflow est la suite d actions consécutives qui constitue un circuit de validation. Cette suite d action est déclenchée par

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Processus métier d autorisation de projet d expérimentation animale

Processus métier d autorisation de projet d expérimentation animale Processus métier d autorisation de projet d expérimentation animale Diagramme d états-transition «Projet d expérimentation animale» Légende : - Point blanc : état initial. - Point blanc entouré d un cercle

Plus en détail

Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé

Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé Procé duré sur lé suivi dés contacts d'un patiént attéint d'uné fié vré hé morragiqué viralé Validé par le RMG le 18 / 12 / 2014 Table des matières Table des matières...2 Objectif...3 Rédaction d une liste

Plus en détail

PROCÉDURE DE BRANCHEMENT À C-SURANCE

PROCÉDURE DE BRANCHEMENT À C-SURANCE PROCÉDURE DE BRANCHEMENT À C-SURANCE (usagers sous système Mac - Minimum requis : OSX 10.4.9) Depuis le 20 février 2012, l accès à C-Surance se fait automatiquement au nouveau serveur. Ce nouveau serveur

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION 1 TABLE DES MATIERES Installation de Studio Express Desktop... 3 Installation sur Windows... 3 Installation sur Mac... 3 Connexion à Studio Express Desktop... 3 Appel... 4 Emettre

Plus en détail

Office Business Entry Office Business Plus

Office Business Entry Office Business Plus Office Business Entry Office Business Plus Notice d Utilisation Version 2.0 ou supérieure SOMMAIRE 1- STANDARD AUTOMATIQUE... 2 1.1 Description des Fonctions...2 1.2 Accès à la Messagerie...4 1.3 Caractéristiques

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

Setting Up PC MACLAN File Server

Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Ce chapitre explique comment paramètrer le Serveur de fichiers PC MACLAN, une fois la procédure d installation terminée. Les sujets sont

Plus en détail

INFO-H-303 : Bases de données Projet : Agrégateur/créateur de ux d'informations

INFO-H-303 : Bases de données Projet : Agrégateur/créateur de ux d'informations INFO-H-303 : Bases de données Projet : Agrégateur/créateur de ux d'informations Professeur : Esteban Zimányi Assistants : Frédéric Servais et Boris Verhaegen http://cs.ulb.ac.be/public/teaching/infoh303

Plus en détail

DESJEPS. Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle. Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats

DESJEPS. Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle. Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats DESJEPS Mention Direction de Structure et de Projet Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats Partie 3 DESJEPS Direction de Structure et de

Plus en détail

Chaîne d additions ATTENTION!

Chaîne d additions ATTENTION! Chaîne d additions Épreuve pratique d algorithmique et de programmation Concours commun des écoles normales supérieures Durée de l épreuve: 3 heures 30 minutes Juin 2012 ATTENTION! N oubliez en aucun cas

Plus en détail

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence Université Paris Diderot Master 1 II Théorie et pratique de la concurrence Partiel du 30 avril 2009 Durée : 1h30. Tous les documents sont autorisés. Le barème est indicatif. Question 1 : Soit le programme

Plus en détail